AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur NCIS-RPG
De nombreux personnages de la série sont encore disponibles : Jethro Gibbs, Ziva David, Tobias Fornell, Eleanor Bishop, Leon Vance... N'hésitez plus.

Partagez|

Une visite surprise qui porte bien son nom... [Ewan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Between Despair & Hope

Between Despair & Hope
♠ Nombre de messages : 690


MessageSujet: Une visite surprise qui porte bien son nom... [Ewan] Sam 14 Jan - 12:52

    Malgré les années qui pouvaient passer, il y avait toujours une constante et c’était son travail. C’était encore là qu’il était un samedi soir à 18 heures, à l’hôpital de Washington à terminer de remplir de la paperasse concernant autant des patients que certains de ses subordonnées vu qu’il était le chef du service il fallait bien faire avec. Mais cela faisait longtemps maintenant qu’il était à se poste et il n’avait plus rien à prouver à personne sur sa capacité de travail. Wayne clôtura avec attention la rédaction d’un rapport sur une erreur médical faite par un petit nouveau qui heureusement n’a pas eu de graves conséquences sur la personne concernée. Cela fait, son regard se portait sur l’heure qui était fixée au mur à côté de son bureau. Il était temps pour lui de rentrer chez lui, surtout en comptant qu’il devait revenir le lendemain matin. Il était son ordinateur, referma les tiroirs confidentiels à clé qu’il emporta avec lui, rassembla ses affaires en un temps presque record avant de jeter un dernier coup d'œil avant de quitter son bureau en fermant la porte à clé, elle aussi. Non il ne virait pas paranoïaque mais certaines choses étaient secret médical et il ne voulait donner aucune occasion que quelqu’un les voit par erreur ou manque d’attention. Tranquillement, il partit remettre sa blouse dans son cassier pour la troquer contre son pull et sa veste. L’hiver était rude et la neige plutôt abondante aussi.

    Quelques embouteillages, freinage et ralentissement plus tard, le chirurgien put enfin regagner sa demeure modeste dans un quartier presque résidentiel. Il se gara devant chez lui où tout était noir à l’intérieur, tant mieux lui diriez-vous. Dix minutes plus tard, la télé avait été allumée, un bouquin était ouvert sur la table de la cuisine ainsi qu’une bière qu’il avait décidé de boire et il cherchait dans son frigo que faire pour manger. Poulet curry et pâtes le tentait plutôt pas mal donc il commença à sortir le tout de ses armoires. Puis finalement quelqu’un qui sonnait à sa porte l’arrêta dans son mouvement. Attendait-il quelqu’un ? Après une réflexion qui ne dura que très peu de temps, il du se remettre à l’évidence que non personne n’avait prévenu qu’il passait chez lui aujourd’hui. Peut-être était-ce Michael qui venait de temps en temps lui rendre visite ? Enfin qui que se soit, il avait de la chance qu’il fût là, vu ses horaires on ne peut plus variable, il y avait parfois peu de chance pour le trouver chez lui sans avoir donné un petit coup de fil auparavant. Sur le coup de sa réflexion évidemment, la sonnette avait pu retentir une seconde fois.


    -J’arrive…

    Clama-il un peu plus fort pour se faire entendre ou tout du moins essayer de le faire parce que vu à distance entre sa cuisine et sa porte d’entrée ce n’était pas gagné? Il ralentit le tout pour ne pas bruler ou faire déborder l’eau, s’essuya au passage les mains dans un essuie qui avait la bonne idée de traîner par là avant de se diriger vers la personne qui était dehors. N’aillant pas ce qu’on appelle un Juda, il fallait bien qu’il ouvre la porte. Ce qu’il fit. Sauf qu’à peine ouverte, il pouvait dire qu’il ne savait pas du tout qui c’était, l’avait-il déjà vu ? Possible remarquer, il croisait tellement de monde à l’hôpital que cela ne serait pas exceptionnel que lui n’aille pas retenu. Il resta cependant dans l’encadrement de sa porte parce qu’on ne laissait pas entrer n’importe qui avant de reprendre la parole.

    -Bonjour… Que puis-je pour vous ?

    Demanda-il calmement avec un léger sourire, il était certes assez las de sa journée mais il n’était pas de mauvaise humeur donc il n’y avait pas de raison qu’il emphatise. Un nouveau voisin peut-être ? Ou quelqu’un en panne avec sa voiture ? C’était déjà arrivé dans le courant du moi.

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ested.forumactif.org/
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Une visite surprise qui porte bien son nom... [Ewan] Sam 14 Jan - 17:37

10 heures ce matin...

Le réveil sonne, la musique commence, c'est Only One, de Alex Band, un oeil s'ouvre, lentement, difficilement. Le retour à la réalité est difficile. Il n'aurait pas pensé que ces recherches l'auraient porté aussi loin dans la nuit. Il s'était couché à 5 heures du matin. C'était dur de devoir se lever, heureusement aujourd'hui il n'avait pas cours. Ce jeune homme brun, aux yeux marrons clair, se redressa dans son lit. Il portait seulement un boxer noir et un t-shirt à manche longue noir avec marquer dessus : New York City. Il se frotta les yeux et regarda autour de lui l'air pas réveiller du tout et dans le coltard total, soudain son regard se porta sur un cadre avec à l'intérieur une photo de famille. On retrouvait le jeune homme de 20 ans et sa partenaire de vie, Jace, une belle jeune fille blonde, au corps élancé et au visage angélique. Une petite bouille tout aussi angélique se trouvait sur la photo c'était leur fille Lou. Le jeune homme, répondant au nom d'Ewan, sursauta. Il sauta du lit, et c'était pas une expression, il courut dans la chambre de la petite, il n'y avait personne. Il courut dans le cuisine en appelant fortement sa petite famille et arrivant dans la cuisine, un sourire se dessina sur son visage. Jace avait laissée un mot, elles étaient partie faire des courses et passer une journée entre filles pour lui laisser le temps de se préparer et de continuer ses recherches.

Après avoir déjeuné, un bon café avec un croissant, il s'étira et alla se prendre une bonne douche bien chaude. Il rêvassait en même temps, pensant à ces fameuses recherches. A ce qu'il avait trouvé depuis qu'il avait commencé et ce donc depuis 4 ans. C'était pas facile pour lui de ce dire qu'il ne trouverait peut être jamais des réponses à ses questions. Enfin, il finit par sortir de la douche. Il s'habilla, d'un jean stylé, d'un débardeur, d'une chemise et d'un petit pull habillé noir, avec le col en V et la chemise qui dépassait. C'était à la fois habiller et à la fois jeune. Il enfila ses vans noirs et prit son sac à dos. Il devait continuer ses recherches dans un autre endroit. Il finit par aller dans un coin tranquille, un cyber café pour finir ses recherches, il avait trouvé le nom d'un homme, il devait trouver le bon maintenant et trouver l'adresse. Il trouve cinq Wayne Donovan vivant dans les environs. Prenant son courage à deux mains, car il se devait de trouver le bon gars, il commença à aller frapper aux portes. La plus part des gens l'envoyait balader. Il manqua de se prendre une bouteille de bière à la tête en cherchant le troisième Wayne Donovan, qui s'appelait en vrai Dwayne, mais une erreur avait été faite, bref, il n'avait pas cherché plus loin. Il arriva donc cher le dernier Wayne Donovan. Il était vers les 19h50. Il avait envoyé un texto à Jace pour lui dire qu'elle ne l'attende pas pour manger et pour faire manger la petite. Il frappa à la porte, c'était dans un quartier assez résidentielle et pas trop mal. Lorsqu'elle la porte s'ouvrit, Ewan regarda l'homme de haut en bas. Il ne savait pas trop quoi lui dire. Il ne l'avait pas imaginé ainsi. Se reprenant il fit :

"Heu...Bonsoir, vous êtes bien Wayne Donovan ?..."

Après avoir entendue une réponse positive, Ewan chercha comment lui annoncer la chose, ne voulant pas le brusquer, lui faire peur, ou encore se faire jeter. Il finit par trouver au bout de quelques secondes de silence. Il fit donc :

"Heu, ma question va vous paraître étrange, mais est-ce que vous connaissez une femme qui s'appelle Elena ? Elle...heu je dirais qu'elle devrait avoir votre âge, je crois."

Il ne savait pas grand chose sur sa mère, il avait juste sus qu'elle s'appelait Elena, et qu'elle était morte, mais bon ça il préférait d'abord savoir si le gars la connaissait avant d'aller plus loin. Il voulait savoir un peu. Il était nerveux, très nerveux, un peu trop surement. Ses doigts n'arrêtaient pas de tapoter sur son jean, comme si il était en train de jouer du piano. Ses yeux étaient sincère et impliquer, il voulait savoir et était prêt à tout savoir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Between Despair & Hope

Between Despair & Hope
♠ Nombre de messages : 690


MessageSujet: Re: Une visite surprise qui porte bien son nom... [Ewan] Lun 16 Jan - 16:19

    Rentrez chez soit, c'était un pur bonheur, un moment de détente ou enfin on pouvait laisser tomber toute la pression et les tensions encourue pendant la journée. C'était ce que pouvait enfin faire Wayne en ce moment, il était presque sept heures quand il entra dans sa maison. Maison qu'il avait du rénover parce qu'il y avait quelques années, elle avait été partiellement brulée à cause d'un voisin qui avait déclenché un incendie pour d'une cuisson absolument plus surveillée. Lui, il s'en sortait bien juste la perte de restant de souvenir mais il avait toujours la vie sauve, ce qui n'était malheureusement plus le cas pour ce pauvre voisin mais bon, ce n'était pas à ça que pensait le médecin en entrant chez lui tous les jours au soir. Non, il ne pensait juste cas se remettre dans son petit fauteuil, prévoir une sortir quelconque mais aujourd'hui son plan était plutôt télévision en fond sonore, bonne nourriture et terminer de lire un dossier donc il devait discuter le lendemain avec un chef d'un autre service vu qu'il parlait de la reconstruction d'une aile de l'hôpital. La tv était allumée et le repas était sur le point de commencer mais visiblement sa belle soirée bien prévenu d'avance ne serait peut-être pas aussi planifiée que cela car quelqu'un venait de sonner à sa porte. Ce qui l'étonna vu qu'il n'attendait personne, il prit soin de ne rien faire brûler avant de se diriger vers sa porte et de l'ouvrir.

    Là il put voir un jeune homme qui le jaugea pratiquement du regard. Il ne s'attendait pas réellement à ça mais il répondit quand même poliment en lui demandant pourquoi il toquait à sa porte. En même temps au vu qu'il était quand même tard, il avait tous les droits de le faire, passer une certaine heure il était préférable de reporter toutes demande au lendemain. Cependant, le brun ne semblait pas vraiment à l'aise, voir pas du tout, pendant quelques secondes, le médecin crut même qu'il ne prendrait jamais la parole quand enfin il se décida à le faire. Incapable de faire autrement à la question, Wayne arqua un sourcil d'interrogation bien que son visage reprit une neutralité plutôt rapidement. Il ne savait toujours pas ce qu'il lui voulait enfaite mais ce n'était pas non plus un trouillard, vu qu'il avait fait l'armée pendant des années et l'homme ne paraissait pas bien menaçant, donc sans plus s'embrasser d'autre chose, il lui donna sa réponse.


    -C'est exact...

    Répondit-il tout simplement, il n'allait pas réitérer non plus sa question vu que de toute façon si il venait pour le voir il allait quand même reprendre la parole par la suite. Le silence sembla à nouveau plus pesant tellement qu'il en venait à se demander ce que le jeune homme allait dire. Quand enfin, il reprit la parole l'attention du chirurgien remonta en flèche. Mais si il s'attendait à cette bombe sans doute qu'il n'aurait pas réagi de la même manière. Enfin tout cela ne voulait peut-être rien dire mais dans sa vie il n'avait connu qu'une seule Elena. Elena Morricone, la seule femme qu'il avait aimée plus que tout au monde et qui lui avait également été enlevée à cause d'une satanée explosion, à cause de son métier passé. La guerre...Il ne savait pas réellement que répondre, son regard un instant déstabilisé se porta vers lui, il était nerveux mais mu d'une volonté de fer.

    -Pourquoi voulez-vous savoir cela?

    Dit-il avait sur un ton un peu plus ferme, un peu plus agressif pour tout simplement se défendre lui. Si il avait surmonté cette perte et essayé de reconstruire sa vie autant personnelle que professionnelle, soulever les cadavres des placards était toujours extrêmement douloureux pour lui. Non c'était injuste, il se décala de sa porte avant de laisser passer un soupire et de reprendre d'un ton plus naturelle.

    -Excusez-moi...J'ai effectivement connu une femme qui s'appelait Elena mais elle est...Morte.. Il y a de cela de nombreuses années maintenant.

    Une foule de question lui venait en tête, mais il se contenta de porter un regard intense vers son visiteur peu rassuré.

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ested.forumactif.org/
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Une visite surprise qui porte bien son nom... [Ewan] Lun 16 Jan - 19:08

Ewan avait été drôlement secouer par l'attitude de Wayne. Oui c'était surement douloureux pour l'homme de remuer le passer, mais il pensait quoi ? Que Ewan était venue là par pur plaisir ? Non, le jeune homme était venue là pour avoir enfin une identité. Pour avoir enfin un vrai nom, une vraie vie, pouvoir dire à sa fille qui était sa grand mère biologique. Le jeune homme avait alors fusiller du regad Wayne tout en reculant d'un pas. Il n'aimait pas se savoir en danger et encore moins qu'on lui crit dessus. Mais visiblement l'homme avait dut le comprendre tout seul car il s'excusa et se remit à parler d'une voix plus calme et plus poser. Ewan soupira un peu et se passa une main sur le visage, il sentit les larmes monter à ses yeux en entendant la réponse positive venant de l'homme...c'était elle. Oui c'était bien sa mère, il ne s'était donc pas tromper. Il tenta de faire partir cet air à la fois triomphant et à la fois totalement boulverser qu'il avait sur le regard et fit à l'homme :

"...Je crois que nous devons parler, Monsieur..."

Il ne savait pas trop comment lancer le sujet et puis si cet homme était son père ? Enfin son père biologique ? Il n'en savait rien. Il l'observa et il finit par demander avant de savoir si l'homme voulait discuter :

"Il y a 20 ans vous étiez avec elle ? Enfin je veux dire, vous étiez ensemble, en couple ?"

Oui autant savoir de suite si cet homme était son père ou non. Parce que ça il ne le savait pas forcément, il n'avait rien trouver sur son père. Il sentit que son coeur allait cesser de battre. Car Ewan avait hériter d'une mauvaise habitude, qui se nommait l'angoisse. Il partait souvent en crise d'angoisse. Il savait les gérer maintenant, mais c'était toujours aussi impressionnant, on avait souvent l'impression qu'il allait mourir sous nos yeux, et enfaite non. Bref, il arriva à faire disparaître sa crise avant même que le médecin ne la remarque et il fit de nouveau :

"S'il vous plait monsieur...est-ce que je pourrais entrer, j'aurais tout un tas de questions à vous posez sur cette femme."

Il n'arrivait pas à dire maman, parce qu'elle l'avait abandonner, et parce qu'elle n'avait jamais chercher à le retrouver, mais aussi parce qu'il ne savait rien sur elle, si cela se trouvait elle ne voulait pas d'enfant...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Between Despair & Hope

Between Despair & Hope
♠ Nombre de messages : 690


MessageSujet: Re: Une visite surprise qui porte bien son nom... [Ewan] Lun 16 Jan - 21:24

    La vie était remplie de surprise de toutes sortes. On ne savait jamais ce que nous réservait la journée suivante et de toute évidence Wayne était bien loin d’imaginer ce qu’il allait arriver pendant cette soirée non plus. Tout ce qu’il savait pour le moment c’était que sur le pas de sa porte, il y avait un jeune homme assez jeune, dans les alentours dès vingt ans, il avait toujours été nulle pour donner un âge en regardant juste quelqu’un et qu’il lui demandait s'il était bien Wayne Donovan. En même temps quelque chose lui disait que l’homme brun dont lui d’ailleurs ignorait toujours le nom, avait de toute façon fait quelques petites recherches, il ne donnait pas son adresse à tout le monde et il ne croyait franchement pas quelqu’un faire du porte-à-porte dans l’espoir de tomber sur un nom qu’on cherchait. Toute la question était d’ailleurs là, pourquoi quelqu’un qu’il n’avait jamais vu ni d'Ève ni d’Adam voulait tout d’un coup lui demander quelque chose ? D’autant plus que quand la question arriva, c’était très clairement la surprise qui put passer dans son regard, le médecin s’attendait à beaucoup de choses mais pas à cela. Sa première réaction fut un peu impulsive et en même temps ce trait de caractère faisait partie intégrante de l’homme même s'il était plus souvent calme et posé, tout dépendait son humeur ou les sujets que vous souhaitiez aborder et c’était de toute façon un sujet sensible. Les seules personnes à qui il pouvait en parler avec un certain calme de cela avait été Eva et Michael évidemment le frère de la défunte Elena.

    Peut-être était-ce Michael qui lui envoyait. ? Mouis, il vit la réaction de peur du jeune homme bien qu’il le fusilla du regard, il ne s’en fit pas pour ça et passa outre, reprenant le contrôle de ses nerfs et s’excusa avant de lui répondre. Maintenant il n’y avait plus qu'à attendre. Le regard brun du chirurgien se posait vers son visiteur toujours inconnu, il semblait partagé et sous le coup de beaucoup d’émotion. Est-ce qu’il aurait l’amabilité de lui expliquer peut-être ce qui se passait ? La réaction par contre ne l’aidait pas plus. Parler oui peut-être mais pour l’instant il aimerait pouvoir comprendre et mettre les pièces de puzzles en place surtout qui ne devait pas oublier tout ce qui était occupé de chauffer sur sa cuisinière à tac. Finalement, il reprit la parole.


    -Et si vous me disiez quel est votre nom jeune homme que nous soyons à égalité ?

    A près tout il aimerait bien savoir qui était son interlocuteur. Mais très vite il renchaina sur une question. Que des questions, mais pouvait-il avoir une simple réponse lui aussi de temps en temps ? Il arqua grandement un sourcil, franc d’accord mais en quoi cela le regardait ? Il ne saisissait pas et le médecin était bien loin de s’imaginer ce qu’il était occupé de penser.

    -Je ne vois pas vraiment en quoi cette question peut avoir un intérêt pour vous…

    Mais il semblait tellement perdu, content et carrément triste en même temps. Lui demandant de le laisser entrer pour qu’il continue de lui poser des tonnes de questions. Sur Elena ? Mais pourquoi cela l’intéressait. Qui était-il ? Il hésita un moment mais finalement, acquiesça avant de se reculer de sa porte pour le laisser entrer.

    -Bien, entrez…

    Murmura-il lentement, une fois ce geste fait, l’homme referma la porte sur lui avant de revenir vers le salon. Il le lui montra avant de partir dans sa cuisine pour aller jeter un œil a sa cuisson, tournant les pates et retournant le poulet. Ca donnait une bonne odeur en tout cas. Il revenu vers la personne qui était dans son salon. Il put recroiser une des rares photos qu’il avait encore d’elle justement, celle sauvée de l’incendie avec quelques autres affaires. Il reporta son regard vers lui.

    -Et si vous repreniez depuis le début ?

    Il esquissa un léger sourire.

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ested.forumactif.org/
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Une visite surprise qui porte bien son nom... [Ewan] Mar 17 Jan - 13:28

Avant de rentrer chez lui Ewan devait se présenter mais il ne comptait pas lui dire comment il se nommait, c'était foutue sinon il ne le laisserait pas rentrer, pour peu que ce type ait entendue parler du malade nommer Declan Joy, l'homme qui avait tuer une bonne trentaire de personne à New York. Le gamin fit juste :

"Je m'appelle Ewan, Monsieur..."

Par la suite le gars lui répliqua qu'il ne voyait pas en quoi ça le regardait. Ewan crut qu'il allait perdre son sang froid. Il avait marcher toute la journée, il avait endurer le froid, il avait faillit se faire défoncer le crane à coup de bouteille pour retrouver cet homme, il n'allait pas se laisser à la porte pas un gars comme lui. Il ne savait pas grand chsoe du mec, le peu de recherche qu'il avait fait lui avait dit qu'il était toubibe et un ancien marine. Le reste il ne le savait pas. Le jeune homme le fusilla de nouveau des yeux et lorsqu'il se rasagit Wayne l'autorisa a entrer, Ewan entra donc après avoir fait un petit signe de tête de remerciement. Il regarda la maison, elle semblait être en léger travaux. Enfin après tout, toutes les maisons semblaient dans cet état, même son appartement pourtant tout juste aménager semblait être un véritable chantier avec les jouets de Lou. Bref, le jeune homme observa partout et fit une photo de sa mère. Il prit le cadre et la regarda avec attention, tentant d'enregistrer l'image pour toujours la garder avec lui. Il avait une nouvelle fois les yeux tout brillants, sintillant, la tristesse avait prit possession de son visage. Lorsque l'homme lui demanda de lui expliquer depuis le début, Ewan le regarda et fit en regardant de nouveau la photo :

"Il y a 20 ans, une femme à laisser son enfant dans un hôpital dit pour cas sociaux. L'enfant à été confier aux services de l'enfance...Il a grandit, il a été élever par d'autres gens et lorsqu'il a apprit la vérité il n'y a pas crut...Après des recherches pointue, il a finit par retrouver la trace de sa mère..."

Il marqua une pause et tournant son regard vers Wayne finalement il termina sa phrase :

"Il a apprit que cette femme était morte il y a bien longtemps et que jamais il ne pourrait lui demander pourquoi elle l'a abandonné...Ce gamin...c'est moi Monsieur...et ma mère c'est elle."

Il se tut et sentit les sanglots s'installer dans sa voix, il avait du mal à prononcer de nouvelles paroles, pourtant il aurait aimer parler plus, il aurait aimer tout savoir, ce qu'elle aimait, ce qu'elle détestait, si elle avait eut d'autre enfants, si elle aimait les enfants...Si elle pensait à lui...Il finit par se frotter le visage, rougit par l'énervement et la peur, et par terminer son expliquation devant le regard d'incompréhension du médecin, qui ne devait pas comprendre ce qui se passait :

"C'est pour ça que je voulais vous posez des questions, j'aimerais la connaitre, savoir et comprendre pourquoi j'ai pas grandit avec elle..."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Between Despair & Hope

Between Despair & Hope
♠ Nombre de messages : 690


MessageSujet: Re: Une visite surprise qui porte bien son nom... [Ewan] Mer 18 Jan - 15:13

    Soyons un tout petit peu réaliste, qui apprécierait de se faire un petit prendre au dépourvu et surtout se faire assaillir d’un certain nombre de questions qui pour vous sont personnelles par le faite inconnu qui viendrait toquer à votre porte un soir sans rien préciser de plus. C’était du donnant-donnant dans l’esprit du médecin, pourquoi devrait-il livrer ou raconter une partie de ce qu’avait été sa vie à une époque malheureusement révolue s'il ne savait même pas à qui il avait affaire. Bien sur qu’il parlait de toute ou de rien avec ses patients mais ce n’était pas pareil, ce n'est personne là venait parce qu’elles avaient un problème, il ne les reverrait plus jamais et surtout les conversations développées étaient le plus souvent bateau où le comment ils en étaient arrivées chez lui aux urgences, rien de plus rien de moins. Ils avaient son nom, il avait les leurs et c’était tout. D’où le faite qu’il voulait savoir le sien, pour toute réponse il n’obtenut qu'Ewan. C’était mieux que rien mais il aurait pu espérer un peu plus. Ce n’était pas parce qu’on lui donnait des informations qu’il les retournait après contre les gens, sinon cela ferait déjà très longtemps qu’il aurait pu changer de métier et de ville par la même occasion. Puis il finit par dire que cela ne le regardait pas, et oui le médecin il ne faut pas oublier qu’il ne comprendrait rien et qu’il avait juste dans l’optique de se reposer d’une journée harassante pour enchainer celle d’après. Il fut gratifié d’un regard noir. Ce genre de réaction finissait toujours par l’énerver parce que pour qui il se prenait là ?

    Cependant ces instincts plus impulsifs finirent par être tempéré, était-ce la tête plutôt bonne du gamin qui lui faisait face, oui même à son âge par rapport à Wayne, cela fait quand même un peu gamin, ou le faite qu’il parlait d’Elena, mais en tout cas la combinaison de tout ça fit qu’il l’autorisa à pénétrer dans sa demeure. Simple, pas extravagant pas non plus tellement en désordre en même temps il ne passait ici que pour dormir et si peu de temps à autre chose. Il avait eu l’habitude en même temps d’être toujours aux quatre coins du globe et pas chez lui entre ces quatre murs. Mais trêve de discussion le chirurgien lui montra le salon avant de s’esquiver quelques minutes dans sa cuisine pour vérifier que sa nourriture serait toujours comestible quand il aurait le temps de la manger avant de revenir vers son visiteur après un regard au cadre qu’il avait de toute évidence repéré. Wayne ne réagit pas quand il le prit en main. Il ne savait vraiment plus qu'en penser et cette situation d’inconnue totale, il n’appréciait pas du tout. Après quelques secondes où son regard bataillait entre lui et la photo, il s’assit dans le fauteuil qui était à côté du sien et lui demanda de lui expliquer. Ce qu’il fit en regardant la photo.

    Le début avait tout d’un certain scénario de déjà vu pour le médecin aussi. Parce qu’il était parfois complètement étonnant de trouver devant les locaux des urgences, là où les ambulances doivent arriver, des enfants qu’on abandonnait, des mères qui venaient accoucher sous X et on devait respecter cette solution parce que c’était leurs choix. Mais plus il avançait moins néanmoins il voyait le rapport avec lui ou voir même avec Elena, par contre son finale ça il s’y attendait assez qu’il parlait de sa vie. C’était triste on était bien d’accord mais qui pouvait-il ? Wayne soutient son regard, bien qu’il accusait le coup lui aussi tout seul à vrai dire. Il avait un peu de mal à diriger ça, parce qu'il l’avait quand même connu quel elle débutait elle aussi son service dans l’armée, elle ne semblait pas franchement enceinte puis bien sûre les missions sont passés, ils ne se sont plus vu seulement quelques années plus tard où ils se sont mis ensemble. Mais elle lui aurait dit non . Elle lui aurait dit si elle avait eu un enfant ? Il était plongé dans ses réflexions tellement qu’il redressa brutalement la tête dans la direction d’Ewan quand il lui adressa la parole, ayant momentanément oublié qu’il était là.


    -Euh Ewan c’est ça ....Je dois dire que tout cela me prend un peu au dépourvu… Je… Je n’ai jamais eu connaissance qu’elle avait eu un enfant, vous êtes sûr que c’est votre mère ? Enfin je ne veux pas que vous le preniez mal mais les hôpitaux n’ont pas le vraiment le droit de révéler le nom la personne si elle a accouché sous X.

    Oui, il voulait se raccrocher au faite que c’était quelqu’un d’autre que de savoir qu’elle lui avait menti. Merde, elle était morte depuis plus de 6 ans, pourquoi il avait quand même l’impression d’être alors quand même trahis. C’était peut-être son passé à elle mais il avait parlé de toute et de rien… Il reporta son regard vers le jeune homme.


___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ested.forumactif.org/
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Une visite surprise qui porte bien son nom... [Ewan] Dim 22 Jan - 11:46

Ewan s'était sentit blesser quand même avec la phrase de l'homme. Bien évidemment qu'il en était sur, vu que c'était son père adoptif qui le lui avait dit. Sauf si ce type lui avait mentie, mais dans ces cas là, Ewan ne saurait plus quoi faire. Il se raccrochait au faite que le gars ne lui avait jamais mentie de toute sa vie, sauf sur le faite de ses meurtres, mais ça c'était autre chose. Le jeune homme serra les dents et réfléchit. Oui il en était certains...enfin presque. Il n'avait jamais put faire de test d'ADN, mais il avait fouiller un peu partout...Et puis la photo témoignait en sa faveur, il avait les mêmes yeux que sa mère. Ewan le fixa et fit :

"Mais...Je suis sur de ce que je dis, je fais pas ça pour l'argent ou pour l'héritage, ou j'en sais rien. Je veux juste savoir qui je suis et qui était ma mère, je sais que c'est elle ! Regardez la photo bon sang !"

Oui il s'énervait, mais c'était l'un de ses défauts, parler de son passé le mettait dans tout ses états, il voulait juste avoir la vérité. Et puis il avait voler son dossier dans le service d'adoption, il avait fait pas mal de connerie pour en arriver là. Et l'homme qui était son père adoptif avait lui aussi fait des recherches, il avait réussit on ne sait comment à retrouver la trace de cette femme. Il la savait militaire, mais il ne savait rien de plus. Il avait tout simplement péter un plomb par la suite et Ewan ne saurait donc jamais la vérité à cause de la malchance de la vie ? Non, il en était pas question. Le gosse resortie son dossier de son sac et l'ouvrit à la première page. Il y avait un mot écrit de la main d'une femme. Dessus il était noter qu'elle ne pouvait pas élevé son enfant et qu'elle souhaitait qu'il soit adopter par une bonne famille...elle avait rajouter qu'elle le prénomait Ewan...Le jeune garçon après avoir relus en diagonale le mot le tendis à l'homme en face de lui et lui déclara :

"Vous connaissiez ma mère, est-ce que c'est son écriture ? S'il vous plait...Dite moi la vérité. J'ai pas besoin d'argent ou je ne sais trop quoi, je m'en fou de tout ça, la seule chsoe que je veux c'est savoir qui je suis."

Et aussi donner à sa fille une véritable identité, car oui, elle avait ses parents contrairement à lui, mais ce n'était pas pareil. Lui il voulait lui parler de ses grands parents, il ne pourrait jamais lui parler de son grand père, ne le connaissant pas, mais il pourrait surement lui parler de sa grand mère, avec un peu de chance. Ewan observa la réaction de l'homme, il avait tellement envie que ce soit réelle...Il finit par proposer :

"Sinon, on peut faire un test ADN...On sera fixer."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Between Despair & Hope

Between Despair & Hope
♠ Nombre de messages : 690


MessageSujet: Re: Une visite surprise qui porte bien son nom... [Ewan] Dim 22 Jan - 19:19

    Une bombe, voilà ce que c’était, une véritable bombe qui venait d’être lâchée dans son salon. Wayne ne s’attendait pas du tout à cela, à rien de toute cela, il ne pensait d’ailleurs ne plus jamais entendre parler d’elle sauf si Michael revenait ou quelqu’un de sa famille bien sur mais pas venant d'un parfait inconnu. C’était surprenant et déstabilisant pour l’homme. Il avait tout un passé, une idée fixe, un souvenir immuable de cette femme qui avait partagé sa vie pendant quelques années mais cela venait un peu tout bousculer bien qu'en soit, rien n’y changerait. Qu’elle aille eut un enfant avant ne changerait rien à tout ce qui s'était passé entre eux mais il aurait juste aimé le savoir et pas l’apprendre 20 ans plus tard par la personne en question. Il ne savait plus réellement ou il en était et il avait l’impression que dans sa tête la boite de Pandore s'était ouverte. Il ne voulait pas vraiment y croire et c’était vrai qu’il se raccrochait à tout ce qui médicalement rendait la chose impossible de son avis. Après tout une erreur était si vite arrivée, il avait déjà vu deux bébés échangés à la naissance par exemple. Heureusement, elle avait pu être rectifiée très vite avant la sortie des mères de l’hôpital mais il s’accrochait à tout et n’importe pas pour ne pas que son monde ne chavire une nouvelle fois dans une sorte d’inconnu, il en avait assez de cela, il avait déjà bien trop donné comme ça. Néanmoins c’était vrai qu’il voulait savoir aussi. Mais si c’était bien son fils, il ferait sans doute mieux d’aller voir Michael que lui, oui il pourra lui parler de son ancienne fiancée mais Michael c’était son frère, il sera sans doute plus apte à essayer de formuler ce qu’il voulait même s'il serait tout aussi surpris que lui. Quoique qu'en savait-il ?

    Non il ne fallait pas commencer à hypothéquer de la sorte non plus. Alors le médecin se contenta de reporter son regard vers le jeune homme et d’attendre une réaction de sa part. Il n’aimait pas non plus qu’on se prenne pour le maitre chez lui, qu’il soit en colère d’accord mais s'il ne pouvait pas comprendre une réaction humaine vous n’allez certainement pas demander à Wayne d’accepter sans broncher qu’il l’engueule. Il n’a rien à avoir avec ça et il ne comptait pas non plus se faire chahuter comme si c’était un gamin, il avait passé l’âge depuis très longtemps. Son regard bien que pas menaçant se fit quand même plus dur et qu’il ne s’avise pas à lui rejeter un de ce regard noir comme à chaque fois jusqu'à présent en tout cas.


    -Écoutez-moi bien Ewan, je ne cherche pas à vous discréditer en quoi que soit mais outre votre personne vous devriez peut-être essayer de comprendre qu'en cherchant cela à tout prix vous soulevez aussi des tonnes de chose que certaines personnes n’ont pas envie de revoir revenir. Alors ne me faite pas ce regard noir de toute à l’heure car je prends le ton que je veux chez moi. Je ne cherche pas non plus à vous accusez de quelque chose. Maintenant si je sais que vous avez son regard ? Bien sur que je le sais, je l’ai regardé dans les yeux des dizaines et des dizaines de fois mais ... Rien.

    Finit-il par dire avant de se redresser un peu dans son fauteuil. Sa voix n’avait pas été élevée mais il voulait juste lui faire comprendre que ce n’était pas en essayant de provoquer une réaction chez lui qu’il obtiendra ce qu’il veut, au contraire cela risquait fort d’être l’effet inverse sur le chirurgien. Puis finalement, il le vit sortir un dossier, c’était un dossier médical ça, il avait le coup d'œil pour ce genre de chose. En même temps il voudrait nettement mieux parce que cela faisait 5 ans qu’il remplissait des dizaines et des dizaines de pochette semblable à celle-là. Il le vit prendre une feuille et la lui la montrer. Il prit la page avant de regarder Ewan puis Wayne rabaissa son regard vers la feuille. L’écriture fine, penchée, décidée la forme de ses A, le laissa muet de surprise se rappelant toutes les fois ou elle avait écrit des petits mots sur des post-it pour dire par exemple qu’elle rentrait tard.

    -C’est la sienne oui, elle a toujours eu une petite écriture un peu penchée vers la droite et la forme dont elle faisait ces a son reconnaissable entre mille.

    Dit-il avait un léger sourire en coin à ses souvenirs avant de reposer la lettre sur la table basse qui était près des fauteuils de son salon. Alors c’était réellement son fils ? Elle ne lui avait donc jamais rien dit, elle avait abandonné son propre enfant ? Certes le métier n’était pas le mieux pour assurer la sécurité d’un nouveau-né mais tout de même.

    -Je crois que pour vous-même c’est mieux de le faire ainsi, mais si vous voulez réellement trouver quelqu’un de sa…de votre famille… Vous devriez allez voir son frère… Quand j’ai commencé à sortir avec Elena vous étiez déjà né. Je ne peux pas vous aider pour ça.

    Dit-il doucement, qui sait peut-être qu’il aurait aimé apprendre que c’était son fil, pour savoir qu’il n’avait pas tout perdu d’elle mais ce n’était pas le cas. Il avait 20 ans et le décompte était impossible dans sa tête surtout qu’il l’aurait vu lui si elle était enceinte.

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ested.forumactif.org/
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Une visite surprise qui porte bien son nom... [Ewan] Lun 23 Jan - 18:46

Ewan ne savait plus du tout où se mettre, il avait la sensation qu'on lui mentait, qu'on essayait de le mettre sur le banc de touche, mais mince à la fin lui aussi il avait le droit de savoir, lui aussi il avait le droit à la vérité non ? On lui avait toujours caché qui il était, il voulait savoir lui aussi. Fallait le comprendre qui ne voudrait pas savoir qui son ses parents, ses origines, les raisons pour lesquelles on ne vous à jamais garder...C'était un peu facile de dire qu'il allait surement blesser les gens, mais eux ne seraient pas plutôt ravie d'avoir le souvenir de Elena en Ewan ? Le gamin regarda le toubib et fit juste pour clore la phrase du médecin :

"C'est pas la peine de vous cacher derrière les phrases toutes faites Monsieur, je ne cherche pas à blesser les gens, je veux juste savoir qui je suis...Vous pensez que c'est facile de se faire élever par des gens et d'apprendre que c'est pas vos parents ? Que toute votre vie n'est qu'un mensonge ? Croyez moi, on le vit très mal..."

Et pas que soit avait-il eut envie de dire, car son malaise se ressentait et même dans sa famille,il était incapable de dire à Lou qu'elle avait une grand mère, et il était bien incapable de lui expliquer pourquoi. Le jeune garçon n'avait pas hausser le ton, ni fit des yeux noir, au contraire, il avait les yeux bien humide, et bien brillant. Par la suite alors qu'il lui montra la lettre qui avait été écrit par sa mère, le médecin dut avouer que oui c'était bien l'écriture de sa femme et donc de la mère de Ewan. Le gamin baissa sa tête et colla ses mains sur son front. C'était à la fois un soulagement mais aussi une déchirure, personne ne le connaissait et la seule ''preuve'' qu'il avait été un morceau de papier dans son dossier... Il crut qu'il allait finir par pleurer, mais il arriva à contenir toutes ses larmes, en revanche il avait du mal à parler sans sentir des noeuds se former dans sa gorge. Wayne lui parla de sa famille, enfin de celle de sa mère et donc celle d'Ewan. Elle avait donc un frère, et lui un oncle, le jeune homme plissa les yeux et fit :

"Vous savez où est cet homme ? Et vous pensez qu'il accepterait de me parler ? Oh s'il vous plait j'aimerais tellement, comme je vous ai dit je ne veux faire de mal à personne, je veux juste savoir mes origines...A...A la rigueur je me fiche de savoir pourquoi elle m'a abandonner...Elle devait avoir ses raisons, c'est dur d'élever un enfant...J'en sais quelque chose."

Il ne parlait pas à la légère, il était papa et sa fille n'avait que 4 ans. Donc en résumé, Ewan avait été père à 16 ans, et rien n'avait été simple pour lui et Jace, chasser par les parents de Jace, ils ont trouver refuge chez la mère adoptive de Ewan et c'est elle qui les a aider à élever Lou correctement. Le jeune homme regarda le médecin et il fit d'une voix timide :

"Elle...Elle était comment...ma...mère ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Between Despair & Hope

Between Despair & Hope
♠ Nombre de messages : 690


MessageSujet: Re: Une visite surprise qui porte bien son nom... [Ewan] Mer 25 Jan - 12:47

    On était maitre chez soi, c’était tout ce que Wayne avait voulu faire comprendre au garçon ainsi que lui faire remarquer que son impulsivité ne l’aidera sans doute jamais à faire tout avancer. Il fallait laisser le temps aux autres même si c’était quelque chose de difficile pour soi. Il croyait quoi ? Qu’il ne voulait rien lui dire ? Qu’il préférait le laisser dans sa mouise tout seul sans plus s’intéresser à lui ? C’était complètement faux et malgré ces réactions un peu disproportionnées à lui aussi il devait déjà l’avoir compris, sinon jamais le médecin ne l’aurait laissé rentrer chez lui et ne continuerait pas non plus cette conversation. Mais il avait déjà tellement fait l'huitre pendant de nombreuses années que ces habitudes sont tenaces et pourtant il en avait vu des catastrophes, des morts en nombre presque incalculable, des collègues, des amis périr sous ses yeux mais voir Elena mourir sous ses yeux sans qu’il ne puisse faire quoique se soit fut pire que tout surtout que cela aurait doute put être évité ! Mais c’était inutile de revenir là-dessus, on ne pouvait plus changer le passé, on ne pouvait plus aller que de l’avant. Ça il avait bien fini par l’accepter même si son vague essai semblait avoir été voué à l’échec. Quoiqu'il ne soit, Wayne évita de répondre quoique ce soit à la phrase du garçon brun, il attrapa juste la feuille pour regarder ce qu’il voulait. Là encore il fit preuve de l’aider plutôt que de l’enfoncer parce qu’il ne pouvait pas avoir reçu gentiment un dossier comme ça. C’était confidentielle ce genre de chose et à part en le volant ou en ayant d'excellents amis dans l’hôpital, il ne pouvait jamais l’avoir eu en main.

    Mais il passa outre en signalant que c’était effectivement l’écriture de sa femme et donc de sa mère. C’était encore un petit choc pour lui malgré tout. Il le regarda se prendre la tête entre les mains, il redéposa la feuille sur la table de son salon. Avant de reprendre la parole lui disant tout ce qui semblait le plus logique à dire ou à faire. Il devait aller voir la seule personne toujours réellement de sa famille, après tout lui il ne l’était pas. Il aurait pu l’être mais ils n’avaient pas eu le temps d’aller jusqu’au mariage pourtant annoncé. À peine lui avait-il dit qu’elle avait un frère qu’il renchaina avec son lot de question. Son regard ambré se portait vers lui, il prit quelques secondes de silence comme pour analyser sa propre réponse, il n’en savait rien mais Michael n’était pas quelqu’un de mauvais et sans doute qu’il accepterait oui. Certainement même, c’était sa sœur et il l’aimait également. Il tiqua cependant à sa dernière phrase que voulait-il dire par là ?


    -Vous savez je crois que aucun de nous deux ne pourra vous dire pourquoi elle vous a abandonné malheureusement. Je ne sais pas trop l’histoire d’avant et comme elle m’a en tout cas caché le faite d’avoir eu un enfant, je ne peux pas dire ce pourquoi elle la fait. Pour ce qui est de son frère, je crois oui qu’il acceptera de vous parler, après tout c’était sa sœur. Maintenant la dernière fois que je l’ai vu il était chef d’équipe au Ncis, cherchez à Michael Morricone, vous devrez trouvez….Pardon de relever mais qu’entendez-vous par j’en sais quelques chose ?

    Demanda-il finalement. Bien sur Wayne avait aussi son numéro de téléphone mais en soit il ignorait déjà si c’était toujours le même parce que après tout il pouvait en avoir changé. Les deux hommes s’appréciaient mais leurs boulots respectifs faisaient qu’ils ne se voyait que très peu déjà quand il était avec Elena, il le voyait que de temps en temps dans des repas de famille de plus donner un numéro de téléphone d’un agent fédéral à un garçon cela ne faisait pas trop et il n’aimerait pas que Mike croie aussi qu’il donne son numéro à tout le monde. Mais comme Ewan avait bien trouvé sa piste et de quoi remonter jusque chez lui, il se disait qu’il trouverait très bien tout seul le reste. Puis finalement, il lui demanda comment elle était. Il porta son regard vers la photo où on les voyait tous les deux, c’état encore avec des habits réglementaires la photo devait être prise par un de leurs collègues d’infortunes.

    -Vous voulez savoir quoi par là ? Comment elle se comportait avec les autres ? Dans son travail ?

    C’était trop vague pour lui-même s’il pouvait en parler pendant des heures.

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ested.forumactif.org/
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Une visite surprise qui porte bien son nom... [Ewan] Sam 28 Jan - 13:40

L'homme avait bien voulut lui donner l'identité du frère de sa mère. Cela avait réchauffer un peu le coeur de Ewan car il n'était plus seul dans cette histoire. C'était plutôt joyeux de savoir qu'on avait une famille dans le coin, et plus un morceau de famille. Ewan le remercia d'un sourire, et essuyant ses yeux d'un revers de la main, car il détestait pleurer devant quelqu'un il redressa sa tête et fit :

"Il n'y a pas que ça que je ne saurais jamais...Je ne saurais jamais qui est mon père non plus. Je vous remercie de m'avoir donner son nom, je tâcherais d'aller le voir dès que je pourrais."

Le médecin avait relever sa phrase en suspend. Ewan se mordit inconsciemment sa lèvre inférieure et se sentant obligé en quelque sorte de parler, il fit après un moment de silence, réfléchissant à comment lui dire :

"Si j'ai commencer toute cette quête d'identité, c'est surtout pour pouvoir tout raconter à Lou. C'est ma fille, elle a 4 ans cette année. C'est pour ça que je dis que je sais ce que c'est que d'élever un enfant quand on est jeune. J'ai eus de l'aide avec ma mère adoptive et ma femme, enfin on est pas encore marié, mais c'est pour bientôt. Je-je pensais que pourrais montrer à Lou que sa famille ne se concentrait pas que sur Jace, ma mère et moi."

Il marqua une pause parce qu'il avait un pincement au coeur tout de même. Cette femme qui l'avait élever depuis son plus jeune âge, n'allait plus jamais être sa mère ? Ou alors sa deuxième mère ? Il était un peu perdue et cela se voyait à son comportement de petit garçon paumé dans un centre commercial. Ewan avait finit par demander à cet homme comment elle était sa mère. Evidemment la question était vaste. Il se redressa pour se mettre correctement sur le fauteuil et fit se sentant à la fois gêné et stupide :

"Oh je- je suis désolé. Je crois que...que je voudrais savoir comment elle était dans la vie de tout les jours. Si elle souriait souvent, si elle riait, si elle aussi avait des manies incompréhensible, comme se réveiller avant le réveil, boire du coca à la place de son petit déjeuner...Enfin ce genre de truc quoi..."

Il regarda le toubib avec un air totalement touchant, il savait que cet homme ne pouvait pas être son père, mais il aurait tellement aimer pourtant. Il aurait aimer rencontrer son père. Il observait Wayne et ce gars parraissait être une personne aimante et charmante, et si..non, il ne voudrait pas...mais pourquoi ne pas poser la question quand même ? Il se lança alors d'une voix timide :

"Monsieur ?...Est-ce que vous m'autoriseriez à revenir vous voir un jour ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Between Despair & Hope

Between Despair & Hope
♠ Nombre de messages : 690


MessageSujet: Re: Une visite surprise qui porte bien son nom... [Ewan] Dim 29 Jan - 18:42

    Une espérance, quand on en avait une, il ne fallait pas la quitter les yeux ne jamais baisser les bras et toujours avancer quoiqu'il nous en coutait. C’était sans doute un petit aperçu de ce que pourrait avoir pensé le jeune garçon devant lui. Tout ce qu’il avait fait pour avoir la chance de retrouver sa famille même si sans doute une part de lui ne trouvera jamais plus les réponses. Tous les efforts qu’il avait bien pu fournir pour remontrer la trace avec comme indice finalement très peu de chose. Combien de temps cela lui avait-il pris ? Combien de revers avait-il du encaisser ? Sans doute bien trop mais et quoi ? Il était là aujourd’hui sans doute plus proche que jamais de son but. Wayne venait finalement de libérer la dernière chose qu’il pouvait faire pour l’aider le rediriger vers le frère d’Elena, celui qui sera sans doute mieux parler d’elle que n’importe qui, celui qui aurait peut-être des réponses à cette partie méconnue pour lui. Entre frères et sœur, on parlait, alors tout espoir n’était pas perdu non plus. Au moins, cette journée n’aurait pas été veine pour le jeune Ewan. Lui il se sentait juste retourné un peu comme d’habitude, c’était presque risible quand on savait qu’il se démenait comme un diable pour maintenir des gens en vie et pourtant en avoir vu tant mourir pour en avoir tué lui-même pas le passé. Mais c’était comme ça, si il avait changé de métier c’était pour beaucoup de raison, Elena en avait été le principal argument il n’était pas question de se replonger dans sa monotonie.

    Il avait écouté la réponse du jeune homme qui reprenait encore espoir. Ne trouvant aucun mot utile où assez bien pour le contexte, il se contenta d’un sourire sincère et du silence. Enfin c’était plutôt vite dit vu que le quartier bine que résidentielle accueillait un va-et-vient de véhicule et puis il y avait toujours cette tv qu’il avait allumé à son arrivée ainsi que son plat qui continuait de cuire. D’ailler il faudrait peut-être qu’il aille boit ce qu’il peut en sortir mais sa question sur ses phrases était soulevé et il semblait sur le point de délivrer la réponse, alors il se ravisa et attendit juste. Conscient que le moindre mot ou parole le ferait peut-être taire, enfin les mots s’échappaient et toute la situation s’exposa enfin en plein jour. Le poids sur les épaules qu’il avait ainsi que les raisons qui le motivent. Le chirurgien acquiesça doucement.


    -Je vois et je suis certain que votre fille quand elle pourra comprendre vous serez éternellement reconnaissante d’avoir fait toutes ses recherches pour savoir son passé autant que vous. De plus je ne suis pas sûr que cela ait dû être tous les jours faciles, vous me semblez bien jeune Ewan. Quel âge avez-vous ?...Vous savez dans cette famille il y aura toujours votre mère adoptive aussi, cette femme vous a élevé et aidé certainement contre vent et marée si je vous écoute alors ce ne sont jamais pareil mais vous en pourrez pas l’ignorer.

    C’était un peu difficile d’apaiser des angoisses quand on ne savait pas vraiment quelle était la nature exacte mais c’était toujours une tentative t il n’y avait rien de contraire à dire ce qu’il venait de faire. Mais il ne semblait sans doute pas enclin à rester sur sa vie, il venait surtout satisfaire cette curiosité même si pour Wayne, il était curieux de le connaitre quand même. Il voulait savoir comment elle était mas il demanda des précisions. Un sourire revenu sur son visage puis le silence, à vrai dire il cherchait que dire, comment mettre ses pensées en ordre alors qu’elle affluait en masse quand la question d’après le prit au dépourvu. Il reporta son regard noisette vers son regard.

    -Si vous avez la chance de me trouver chez moi, cela sera avec plaisir…

    Il se releva finalement conscient de ne pas avoir encore réponse à sa question. Sa réplique d’avant n’avait rien d’une menace c’était la stricte vérité, il passait chez lui pour dormir c’était tout la plupart du temps on avait plus de chances de le croiser à l’hôpital. L’odeur qui flottait lui revenait aux narines et en se dirigeant vers sa cuisine il prit la parole à nouveau.

    -La journée a dû être longue pour vous aussi, bien que ce ne soit pas prévu je crois que ce poulet suffira pour deux personnes, voulez-vous en manger ?

    Discuter autour du verre et un bon repas, c’était toujours ce qui avait de plus facile non ?

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ested.forumactif.org/
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Une visite surprise qui porte bien son nom... [Ewan] Jeu 2 Fév - 9:56

Le médecin lui parlait avec une telle gantillesse dans la voix que Ewa était devenue tout calme et tout sage. Comme si il parlait avec son père adoptif. C'était étrange sensation...Il aurait aimer finalement que cet homme soit son père biologique. Il le trouvait cool et sympathique. L'homme lui expliqua que Lou serait reconnaissante à son père d'avoir toute ses recherches, Ewan espérait bien car effectivement ça n'avait pas été simpe tout les jours. Il y avait fallut faire de maintes et maintes recherches, passer des jours et des jours sur les ordinateurs à se relayés pour s'occuper de la petite et des cours. Non sa vie d'adolescent était tomber à l'eau lorsqu'il était devenue papa, il ne regrettait rien bien entendue, mais aurait aimer pouvoir souffler juste un peu...Il fit donc à l'homme :

"J'ai 20 ans Monsieur. Et comme vous dites ça n'a pas été tout les jours simples. J'ai bien faillit abandonner plus d'une fois. Et encore toute à l'heure, j'ai bien crut que j'allais lâcher l'affaire...Mais vous savez, si je veux faire ça c'est aussi pour ma mère adoptive, car je veux qu'elle sache que toute son aide n'a pas servit à rien. Elle a toujours été là pour moi et je l'en remercie. Et elle le sait, c'est ma mère, enfin ma seconde maman..."

Il ne parla pas plus car certaines choses devaient encore rester un secret, si il disait son nom de famille on ferrait le lien avec le tueur en série de New York. Et il ne souhaitait pas trop en parler, pas maintenant en tout cas. Par la suite le médecin lui dit qu'il pourrait se revoir avec joie, si il était bien sur chez lui. Ewan se marra et fit :

"Bah je viendrais à l'hôpital."

Il savait où travaillait l'homme, il avait fait de sacré recherche, bon il devait avouer que ses amis de la FAC l'avait bien aider en piratant les dossiers d'un peu partout. Ewan se trouvait tout le temps avec une petite bande de petits surdoués en tout. Mécanique, informatique, piratage, science, ...Lui c'était la logique, il avait une sacré logique et une excellente mémoire mais il ne s'en servait pas tant que ça étant bien trop fatigué pour s'en servir. Le médecin ensuite lui proposa de rester, Ewan se leva et fit :

"Oh je ne veux pas déranger Monsieur..."

Puis sentant la bonne odeur de poulet il voulut se rétracter et voyant le regard de l'homme il fit :

"D'accord je reste...je vais juste prévenir Jace..."

Il appella donc sa compagne et lui dit qu'il rentrerait un peu plus tard et qu'il ferrait attention dans les rues, il ne souhaitait pas l'inquiéter mais le jeune couple se connaissait par coeur et l'inquiétude pour l'autre était un manie chez les deux. Puis il fit en regardant de nouveau l'homme après avoir raccrocher et s'être rapprocher de la cuisine, croisant les bras il se lança donc :

"Alors et vous, vous n'avez jamais songer à avoir des enfants avec ma mère ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Between Despair & Hope

Between Despair & Hope
♠ Nombre de messages : 690


MessageSujet: Re: Une visite surprise qui porte bien son nom... [Ewan] Ven 3 Fév - 17:48

    Tout le monde n’avait pas pu bénéficier d’une jeunesse dans le sens ou la plupart du monde l’entendait. Cette période était normalement une période où on faisait la fête, des bêtises parfois, où on testait les limites et surtout où on découvrait le monde qui nous entourait, on faisait ces expériences pour savoir évoluer dans sa vie d’adulte par la suite. Lui il avait eu l’armée quoi de mieux pour vous former, vous driller où peut importe quel mot vous employez. Mais visiblement le jeune homme qui lui faisait face avait dû passer cette période souvent bénite à prendre des responsabilités sur ses épaules qui n’auraient pas dû y être. Bien sur qu’il avait dû avoir de l’aide comment aurait-il réussi autrement ? S’occuper de soi était déjà parfois un grand défi alors en plus s’occuper de toute une famille était encore pire. Il avait posé des questions tout en essayant de lui dire que ces parents adoptifs ne devaient pas être reniés car ces gens ont sans doute tout fait comme si Ewan aurait été leur propre enfant. S'ils ne feraient pas encore plus pour qu’il se sente aimé et à sa place chez eux. On avait toujours peur pour les enfants mais il était souvent bien plus costaud qu’on ne le pensait. La preuve, il avait 20 ans, et il se tenait ici en pleine forme et en ayant réussi une partie de son objectif. Il s’en tirait plutôt bien malgré les moments difficiles qu’il avait du vivre comme il venait de le lui dire.

    -Mais vous ne l’avez pas fait, c’est le principale.

    C’était tout ce que le médecin rajouta. A près tout il ne pouvait pas émettre de jugement ou essayer l'une ou l'autre phrase sans connaitre réellement qui il avait en face de lui. La conversation continua, elle était devenue moins tendue et fébrile qu'au début même si pour Wayne, le choc n’était toujours pas digéré. De toute façon, il se connaissait assez pour savoir qu’il lui faudrait plus de temps qu’une seule soirée pour l’avaler. Peut-être même qu’il sonnera à Michael pour parler de toute ça ou qu’il passerait une fois chez lui. S’il n’avait pas changé d’adresse entre temps. En même temps la première solution semblait mieux parce qu’il n’aimait pas déranger et en allant chez les gens comme ça on ne savait jamais si c’était un bon ou non moment pour le faire. Enfin en parlant de domicile, le brun demanda s'il pouvait revenir, le chef des urgences repartit dans l’hypothétique et finalement il sourit en l’entendant dire qu’il ira à l’hôpital dans ce cas.

    -Quel détail de ma vie, vous aurait échappé ? Il y en a-t-il seulement un ?

    Même si l’idée d’avoir été passé au crible était plutôt gênante, il décida de laisser ça sur un ton humoristique. Finalement, il omit presque de répondre à la question et lui proposa de rester manger tout en allant surveiller la cuisson qui était pratiquement terminée. Sur le temps qu’il le laissait téléphoner, le chirurgien débarrassa la table de sa cuisine et plaça les ustensiles utiles avant de surveiller le feu et de déposer les plats sur la table après avoir séché les pâtes bien entendu et sortit le fromage. Alors qu’il allait demander ce qu’il voulait boire, il entendit la question. Il déposa doucement les verres avant de lui faire signe qu’il pouvait s’assoir à la table.

    -Si, bien sur que si… Mais on avait notre travail, on n’était pas toujours envoyé au même endroit. Pour tout vous avouez on pensait plutôt à un mariage avant de penser à un futur bébé… Finalement on a pu avoir aucun des deux…

    Dit-il nettement plus bas dans un ton de douloureux regrets. Il voulut changer de sujet juste pour le moment parce qu’il se doutait bien que le garçon avait encore beaucoup de questions.

    -Que voulez-vous boire ?

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ested.forumactif.org/
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Une visite surprise qui porte bien son nom... [Ewan] Dim 12 Fév - 11:10

Le découragement Ewan l'avait presque subit avant d'arriver chez Wayne. L'homme d'avant avait accueillit le gamin avec une bouteille et lui avait presque balancer dessus en lui disant qu'il souhaitait être tranquille et que c'était pas un gamin qui allait le faire ch*er. Bon après Ewan n'avait pas chercher plus loin, le mec n'avait pas l'air d'être un homme bien et il doutait que sa mère ait put sortir avec un mec comme lui. Le jeune homme avait donc ensuite était chez le dernier Wayne de sa liste et c'était le bon. Il fit donc à celui-ci lorsqu'il lui dit que le principal était qu'Ewan n'avait pas abandonner :

"Oui mais ça a bien faillit ! Le mec juste avant vous à faillit m'assomer à coup de bouteille, certaines personnes ne sont pas très accueillante."

Il avait déclarer sa dernière phrase avec un ton irnonique, limite amusé par ce qu'il s'était passer, et ça se pouvait bien qu'il soit amusé, car Ewan était encore un adolescent sur certain point, bien qu'il soit parent, ou qu'il est vingt ans, il restait un jeune homme qui entrait dans le monde des adultes. Par la suite, alors que Ewan avait fait comprendre à Wayne qu'il savait pas mal de chose sur lui, l'homme lui déclara sur un ton ironique qu'il se demandait qu'elle partie de sa vie Ewan ne connaissait pas. Le jeune homme qui n'avait pas vraiment comprit ce ton ironique fit :

"Je suis désolé, mais j'ai effectuer des recherches, je le devais bien pour être sur de qui vous étiez, et puis c'est comme ça qu'on m'a apprit à faire à l'Université."

Oui car ce que Ewan n'avait pas encore annoncer à Wayne c'est qu'il était en deuxième année de FAC dans la catégorie criminologie. Il ramait un peu parfois surtout avec les recherches sur son passé et sa fille, et d'ailleurs cette année il allait surement redoublé mais rien était encore sur et encore garantie et il espérait que ce ne soit pas le cas. Enfin bon. Par la suite il fut installer pour discuter avec Wayne, ils se mirent à parler, Ewan demanda si Wayne et sa mère avait décider d'avoir des enfants, Wayne sembla blessé dans un sens de la question et il lui avait quand même répondue, que si ils y avaient penser mais que leur travail leur avaient empêcher de le faire de suite et puis ils voulaient se marier...Mais ils n'en avaient pas eut le temps. Ewan baissa la tête, il se sentait véritablement gêné d'avoir poser cette question. Il fit donc :

"Je suis désolé...j'aurais pas dut vous poser cette question, je suis vraiment débile par moment..."

Lorsque Wayne lui demanda ce qu'il buvait le jeune garçon lui répondit du tac au tac :

"Du coca, si vous avez bien sur."

Puis il réfléchit un peu et se demanda quelles questions il allait pouvoir lui psoer, il en avait tellement dans la tête, il voulait savoir tellement de chose, mais en même temps il avait bien vu que cela perturbait un peu Wayne et il ne souhaitait pas le blesser. Alors il décida d'en apprendre un peu sur lui, histoire de faire connaissance :

"Vous êtes médecin ? Vous avez une spécialité ou vous vous occupez de tous les blessés et de tous les malades ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Between Despair & Hope

Between Despair & Hope
♠ Nombre de messages : 690


MessageSujet: Re: Une visite surprise qui porte bien son nom... [Ewan] Dim 12 Fév - 17:14

    Être tenace, continuer de se tenir debout dans l’adversité, c’était quelque chose que tout le monde devait apprendre à faire tôt ou tard dans sa vie. Car celle-ci, n’était pas très sympathique d’un bout à l’autre et il arrivait souvent que des bâtons arrivaient dans votre route. Il trouvait donc cela très bien que le jeune homme n’aille pas tout simplement abandonné. De plus quand vous abandonnez et laisser tout couler sans plus rien essayer de faire, souvent c'était un schéma qu’on reproduirait tout au long de notre vie, alors selon lui mieux valait continuer dans le bon chemin. Certes, Wayne avait connu quelques abattements, la plupart toujours pour la même raison et la même cause, il avait failli aussi tout lâcher laisser couler parce que parfois on se demandait juste à quoi bon ? À quoi bon continuer d’avancer tous les jours quand on ne voyait plus de but ou de lumière pour remonter une pente, mais il fallait avancer. C'était long, c’était douloureux et surtout ce n’était jamais fini. Il y avait des blessures qui restaient tapies bien au fond de vous et n’attendait qu’une chose, un petit détail, une question pour ressurgir et vous envahir à nouveau tel un tsunami. C’était ce qu’il avait voulu éviter par la question du jeune homme mais il était inutile de se voiler la face, tout des souvenir venaient à nouveau hanter sa mémoire et il se disait que pour la peine reste a ce point avec le nombre d’années, il avait trouvé la bonne femme. Mais comme il n’avait pas envie de sombrer dans une nostalgie inutile, il avait donné, il avait tourné cette page il se concentra sur les paroles d'Ewan pour s’éviter de ruminer. Non c’est sur, il y avait de tout dans le monde, c’était une évidence à laquelle il fallait se rendre.

    -C’est certain et certaines personnes n’aime pas être dérangée ou tout simplement sont déjà un peu trop imbibé d’alcool que pour comprendre. C’est un sacré fléau à notre époque avec les drogues.

    Oui c’était une petite diversion de sujet mais on voyait bien le résultat. Peu de personnes ouvraient la porte avec une bouteille en main, alors il se doutait que ce n’était pas de l’eau qu’elle contenait ou avait contenu qui sait. Il avait déjà vu des personnes ayant une bouteille d’eau mais si vous sentiez ce que c’était vous voyez vite qu’il s’agissait plutôt de vodka et de niveau corsé. Enfin passons. Après la vie des autres, se fut à son tour d’être un petit peu catalogué, n’aillant pas envie de le prendre mal, il se demandait si quelque chose lui avait échappé. Bien que sa question paraisse idiote vu qu’il savait très bien que le garçon ignorait pas mal de chose, peut-être pas sur lui mais sur les liens avec autrui. Décidément, c’était bien trop facile de trouver le dossier des gens, mais que fait la police… Il esquissa un sourire simplement avant de l’écouter se justifier sur sa phrase un peu ironique.

    -Visiblement si vous avez cherché avec plusieurs personne, c’est que vous n’étiez pas si sûr que ça n’est-ce pas ?...Apprit à l’université ? Quelle étude faite vous Ewan ?

    Demanda-il gentiment avant que de fil en aiguille, le chef des urgences finisse par l’inviter carrément à manger un morceau. Bon en même temps, il n’était pas égoïste, son repas était près, il ne comptait pas le manger froid et s’était impoli de manger tout seul s'il y avait quelqu’un chez lui, de plus avec ces émotions de la journée et tout ce qu’il venait de signaler, un repas chaud lui ferait sans doute du bien. Il ne mit pas longtemps à le convaincre et à peine avait-il mi tout à table et commencer à s’installer qu’une autre question tomba comme un cheveu sur la soupe même s'il aurait dû s’en douter. Ça donnait cette impression que la boite de pandore qu’on ouvrait, lui qui la fermait déjà avec tant de mal. Il savait que sa propre voix était traite mais s'il avait bien une faiblesse c’était celle-là, un peu bête sans doute. Sans doute que cette voix peu enjouée le trahis toute autant face au jeune homme car il s’excusa. Il reporta son regard vers lui et tenta un sourire rassurant.

    -Non ne vous inquiétez pas, c’est moi qui ne devrais plus réagir comme ça non plus…

    Puis il détourna la conversation sur une boisson, en entend la demande sous la forme de caféine mais froide, il acquiesça. Il s’éclipsa encore quelques secondes dans sa cuisine et revient avec une bouteille de coca qu’il posa sur la table lui il reprit le restant de sa bière qu’il avait commencé avant de s’installer et de faire la séparation des parts. Une autre question arriva sur un autre point, moins tumultueux c’était sûr. Tentait-il de le ménager ? Trop aimable.

    -J’espère que vous aimerez… Disons que je suis urgentiste donc en quelques sortes, on n’a pas vraiment le temps souvent de faire un choix, vu que c’est urgent comme le nom l’indique mais sinon je suis en chirurgie… Ce n’était pas écrit ? L’armée ne précis pas ce genre de détail mais l’hôpital de Washington si je crois…

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ested.forumactif.org/
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Une visite surprise qui porte bien son nom... [Ewan] Sam 25 Fév - 21:49

Ewan commençait à se sentir bien chez cet homme, sérieusement ce mec l'avait accueillit, lui parlait gentiment et acceptait même de revoir ce jeune garçon. Si ça c'était pas une excellente nouvelle, Ewan se demandait bien ce que c'était. Ewan avait expliquer son périple à Wayne et visiblement celui-ci comprenait ce que le jeune adulte avait dut ressentir, il lui palra également des méfaits de l'alcool sur la plus part des gens. Oui ça Ewan le savait bien, il avait vu ce que ce type avait dans la main et ce qui avait faillit lui fracasser le crane, une bouteille de wisky à moitié vide. Enfin ce n'était plus le sujet de conversation et le jeune homme ne souhaitait pas entré dans ce genre de débats. Il écouta ensuite la question du médecin, qui lui demanda quelles études faisait Ewan. Le jeune homme répondit donc :

"Je suis en Criminologie. Je voudrais rentrer au FBI ou au NCIS. Mais d'abord je veux finir mes études. Mes profs m'ont dit qu'avec mon dossier je pourrais faire un stage au NCIS, mais que pour ça je devais faire un troisième trimestre qui remonte le second. Avec toutes les recherches que j'ai effectuer j'ai délaisser l'école et maintenant je me retrouve largement en dessous de la moyenne."

Bon ce n'était pas non plus catastrophique, mais fallait dire ce qui était Ewan était un peu dans la m*rde, car son carnet de note était passer de 15 de moyenne à 6, cela faisait vraiment mal et les profs ne comprenaient pas vraiment ce changement, et vu qu'Ewan ne voulait pas leur parler de ses recherches bah tout le monde se posait des questions. Le jeune homme avait été invité à manger chez le médecin et vu qu'il voulait savoir certaines choses encore il décida d'accepter l'invitation. Lorsqu'il le servit, l'homme lui déclara qu'il espérait qu'il aimerait. Ewan sourit et fit :

"J'aime tout Monsieur, ne vous en faite pas. Ma mère dit que je suis un ventre sans fond...oups...heu je..je veux dire ma mère...adoptive...désolé."

Il se racla la gorge et prenant ses couverts, il fit pour répondre à la seconde question de l'homme :

"J'ai pas vraiment chercher ce genre de truc, je cherchais surtout les adresses. Le métier je m'en moquais. Enfin avant, j'avoue que maintenant j'ai tellement de question sur votre travail que je me dis que je devrais devenir journaliste et pas agent du gouvernement."

Il eut un petit sourire, car oui c'était un garçon très curieux, surement un peu trop par moment vu comment les gens lui faisait remarquer, mais que voulez vous il n'allait pas non plus regnier son caractère. Le jeune homme croqua une première bouchée et fit :

"Humm c'est délicieux, Monsieur. Vous cuisinez super bien, je devrais prendre des cours chez vous, surement que Jace préférait cette cuisine qu'aux plats à réchauffer."

Et voilà que maintenant il se mettait à parler de sa famille, comme si il connaissait le médecin depuis toujours. Ewan était un garçon qui s'attachait très vite, surtout que cet homme aurait put être son père, ou son beau père, et ça Ewan devait bien avouer que cela lui aurait bien plut, bien qu'il ne le connaisse pas. Mais quelque chose lui disait que cet homme était quelqu'un de sincère et de bien. Le jeune garçon fit ensuite :

"Est-ce que ma mère aimait faire la cuisine ? Et est-ce qu'elle aimait la musique ?"



[ désolé pour cet énorme retard mais j'ai dut enchainer tellement de truc que j'ai pas réussis à tapper la réponse plutôt, j'espère que cela t'ira tout de même.]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Between Despair & Hope

Between Despair & Hope
♠ Nombre de messages : 690


MessageSujet: Re: Une visite surprise qui porte bien son nom... [Ewan] Mar 28 Fév - 18:25

    Comme à peu près partout, il arrivait toujours un moment ou un autre ou il y avait un inversement de situation et bien c’était en quelque sorte cela qui se passait. Parce que Wayne qui avait dû répondre à pas mal de questions sans vraiment savoir trop ou il allait, était maintenant celui qui les posaient. Après tout, comme le jeune homme avait l’avantage d’avoir déjà lu tout un dossier sur lui, il pouvait bien tenter quelques questions pour essayer de remettre la balance en équilibre. Et comme quelques répliques l’avaient un peu titillé, il lui demanda quel genre d’étude il faisait. En entendant le verdict, il ne savait pas trop s'il devait se dire qu’il aurait dû s’en douter ou non. Parfois le hasard faisait bien les choses. Quoi de mieux que de savoir comment fouiller et un peu comment aborder les gens pour réussir à mettre en œuvre une recherche de sa famille. Prétendre faire des recherches restait toujours le meilleur prétexte à mettre en avant pour réussir l’accès à des dossiers. Enfin que soit, il était inutile de commencer à hypothéquer. C’était une bonne initiative mais il y avait toujours le revers de la médaille vu qu’il disait avoir chuté carrément dans sa moyenne, rien n’était dramatique si on était volontaire et de ce qu’il voyait d’Ewan, il avait vraiment l’air de l’être. Et puis deux trimestres bons, un mauvais, ça pouvait compenser. Il avait attendu quelques secondes tout en acquiesçant quand même la tête, question qu’il ne croit pas que le médecin ne l’écoutait pas.

    -Il est préférable que vous les terminiez c’est certain et c’est toujours un plus pour votre métier futur. Je suis navré pour vous que tout cela aille eut des répercussions un peu néfastes mais je suis certain que vous réussirez.

    Maintenant qu’est ce qui était le mieux Ncis ou Fbi ? Très franchement le médecin n’en savait trop rien, il avait vu et connu des agents des deux agences justement et bon, il y avait un peu de tout partout. Les méthodes pouvaient varier ça c’était certain mais bon quand on arrivait entre ses mains, techniquement parlant peu importait le pourquoi du comment vous restez juste un blessé qui avait besoin de soin. Mais bon on ne resta pas sur une petite note plus néfaste et tout de suite le sujet devenu un peu plus goûtu vu qu’on parla de nourriture, notamment de celle que le médecin venait de mettre sur la table et de servir en plus ou moins deux parts. Enfin il en restait encore un peu mais que soit, de plus il devait avouer commencer à avoir faim, en même temps la journée avait été longue et il était resté debout. Il esquissa un sourire à sa reprise.

    -Ne vous excusez pas Ewan, c’est normal… Tant que vous manger moi ça me va mais ne manger pas juste pour me faire plaisir ou pour être malade, non plus… Concernant votre métier, c’est à vous de voir mais je crois juste que vous êtes curieux, ce qui est également une bonne chose en tant que criminologue. Et puis vous semblez trop attaché à la vérité que pour la romancer question quelle soit envoyable à un journal. Mais allez-y qu’elles sont vos questions ?

    Tant qu'à faire, et puis il devait avouer qu'avoir une compagnie même si simplement pour aujourd'hui n'était pas désagréable surtout que d’habitude c’était manger tout seul sur fond sonore de TV avec journal parlé. Il avait finalement repris un peu de pâte et les mélangea à la sauce, c’était juste cela le meilleur à son humble avis. Avant de commencer à manger, il avait relevé son regard brun vers Ewan quand il avait repris la parole.

    -Il faut commencer par du simple et augmenter la difficulté petit à petit. Je dois vous avouer qu’au début je me limitais aux œufs et aux pates presque, mais on apprend. Essayer par des livres, Ou des recettes qu’on donne parfois.

    Ah disons qu'une fois seul, il n’y avait pas le choix c’était toujours à acheter ou à faire soit même et comme cela lui permettait également d’occuper son temps, il s’était lancé et puis il avait aussi appris avec un des meilleurs non, d’ailleurs la question lui revient. Oh il n'avait rien inventé de particulier disons qu’il avait souvent regardé Elena faire et puis comme ils n’avaient pas toujours les mêmes fins d’horaire c’était à inverser qui cuisinait pour qui un peu tous les jours. Il termina sa bouchée pour pouvoir parler.

    -Je dois dire que j’ai notamment beaucoup appris d’Elena, pour moi elle restait un véritable cordon-bleu et je suis bien incapable d’imiter sa recette pour les galettes. Mais je crois qu’elle appréciait oui, bon comme tout le monde parfois c’était juste parce qu’il le fallait… Et niveau musical, elle restait plutôt classique maintenant vu que c’est un thème qui ne m’a jamais passionné je ne pourrais pas en dire beaucoup plus et vous ?


[Hj : Pas de soucis prend ton temps]

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ested.forumactif.org/
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Une visite surprise qui porte bien son nom... [Ewan] Dim 4 Mar - 11:55

Certes il y avait des répercussions mais Wayne y était pour rien et puis ça en valait la peine. Il avait pratiquement retrouver sa famille. Il venait de trouver un homme qui avait été le mari de sa mère, et cet homme lui avait donner le nom du frère de sa femme, et donc de l'oncle de Ewan. C'était tout ce qu'il lui fallait pour continuer dans ses recherches. Le gamin était certes fatigué et avait bien besoin de repos, mais il ne prendrait pas de repos tant que toute cette histoire ne serait pas terminé et tant qu'il ne saurait pas pourquoi sa mère l'a laisser à un orphelinat. Le jeune homme fit donc au médecin :

"Vous en faite pas Monsieur, je suis pas du genre à baisser les bras, j'arrive à avoir des notes correcte la plus part du temps en bossant le minimum, donc en bossant sérieusement je devrais très vite tout remonter."

Il avait une certaine confiance en lui, ce n'était pas une trop grande confiance, non c'était pile ce qu'il fallait pour s'en sortir. Sa famille d'accueil lui avait apprit à se gérer et à gérer sa science comme on dit. Le gamin avait sut se gérer très jeune et avait sut ne jamais démonter les personnes moins intelligentes que lui et de ce faite il avait sut se faire de très bons amis. Ils en étaient arriver à parler des métiers, et Ewan avait exprimer son souhait de faire partie soit du FBI, soit du NCIS. Mais il savait que pour le second se serait dure surtout lorsque les agents apprendraient qui il était. Enfin, pour le moment ce n'était pas le cas. Wayne dit que seul Ewan pouvait savoir ce qu'il voulait faire et il lui permis de poser ses questions, Ewan fit donc :

"Lorsque vous êtes aux urgences, il vous arrive de ne pas vouloir soigner des gens ? Genre un type qui a tuer des gens, ou un père qui frappe sa femme et ses enfants ? Je sais que moi je ne pourrais pas le soigner...Si vous vous le faite, comment vous arrivez à le faire ?"

C'était pas courant comme questions mais c'était ce qu'il se demandait, trouver la force de soigner une personne alors qu'on a envie de la tuer ce ne devait pas être simple et Ewan voulait savoir si les médecins étaient tous des héros, ou si ils étaient de simples humains.

Enfin, par la suite, ils parlèrent de nourriture, comme quoi Ewan aimerait bien savoir cuisiner comme ça il pourrait gâter sa petite famille. Il avait beau être jeune il ne pensait qu'au bonheur des siens et c'était une de ses forces. Wayne lui expliqua donc qu'il suffisait d'apprendre lentement et de commencer par des choses simples. Ewan enregistrait tout, comme si tout ça c'était un cours et ensuite il fit :

"Chouette alors. Bah vous savez quoi, demain soir je préparais un petit plat pour Jace et si elle aime, et bah je vous le dirais. Lou est encore un peu jeune pour manger des plats de ce genre, enfin je pense. Je sais pas à quel âge on peut manger des plats copieux."

Il se posait trop de question et surprotégeait sa fille, bon d'accord il l'aimait mais une fillette de quatre ans pouvait manger du poulet, en maternelle, ils le font bien, donc il devait arrêter d'avoir peur pour ça. Il finit par demander donc à Wayne ce que sa mère aimait, si elle aimait cuisiner, ou quelle genre de musique elle aimait écouter. Wayne lui dit donc que c'était elle qui lui avait donner le goût à la cuisine et que niveau musique elle aimait un peu tout. Puis il lui retourna la question. Ewan fit :

"Bah...j'ai pas vraiment le temps de cuisiner, donc je ne pourrais pas parler sur ce sujet. Bien qu'on m'ait dit que je faisais des crêpes excellentes. Mais sinon niveau musique j'aime tout. Je suis du genre à écouter un peu de tout et à ne pas me prendre la tête, bon après j'aime bien me mettre devant de la musique assez douce, ou triste. Je ne sais pas pourquoi mais j'aime les musiques triste à écouter..."

Surement le faite d'avoir été abandonné à la naissance et d'avoir toujours crut avoir été une pièce apporté. Mais en faite non, c'était ainsi, il aimait toutes les musiques, mais surtout les plus tristes. Il trouvait que le rythme était magique, et que la puissance des paroles ou de la voix était encore plus transperçant que pour les autres musiques.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Between Despair & Hope

Between Despair & Hope
♠ Nombre de messages : 690


MessageSujet: Re: Une visite surprise qui porte bien son nom... [Ewan] Sam 10 Mar - 19:10

    Passer du coq à l’âne, certaine personne avait un art pour le faire avaler de manière un peu plus correct. Parfois vous pouviez essayer de le faire mais cela rendait une conversation presque impossible à tenir parce que vous parler chiffons par exemple pour atterrir dans la même phrase au temps qui faisait et reprendre sur la guitare ou le programme TV. Donc soit il fallait suivre, soit il fallait que cela se fasse de manière douce, on pouvait dire qu'entre lui et Ewan, c’était plutôt cela. L’amplitude et la vérité des sujets étaient déjà grandes vu que d’une demande personnelle, on en venait à parler d’étude mais tout en douceur car tout le monde avait suivi et c’était intégré de manière pratiquement logique. Avec un léger fil conducteur quand même. Enfin ce fil pour le moment était arrivé vers les études que réalisait Ewan. Criminologie, un beau métier mais qui pour lui restait un petit peu trop évasif, tant mieux parce que dans un sens cela ouvrait plus de porte qu'un choix bien serré et sans autre possibilité.

    Malheureusement sa quête de connaissance de son passé avait fait quelques dommages collatéraux en ce qui concernait ses résultats. Mais il semblait d’aplomb et confiant pour la suite, tant mieux. Le moral dans certains moments était bien plus important que les capacités elles-mêmes. Wayne ne répondit rien à cela, que dire de toute façon, lui-même n’avait jamais été tenté dès son arrivée à cet âge de commencer de longue étude. Il avait directement rejoint le corps des marines, c’était après qu’il avait fait des études en médecine. Enfin médecine d’urgence et général plus qu’autre chose, c’était au fil des expériences qu’on se faisait un choix, une voix ou une vraie carrière. En tout cas le jeune homme pouvait bien tenter une carrière vers la police par ce qu’il semblait insatiable au niveau des questions et il avait une soif de curiosité sans égal. Comme il se sentait plutôt d’humeur loquace, malgré l’ouverture de souvenir qu’il aurait préféré voir enfermer encore au fond, il lui répondit.


    -C’est une drôle de question. Pour être honnête, qui peut dire qu’il est un saint homme ? J’ai peut-être trop vu ou fait d’horreur par le passé mais oui il arrive de me dire que certaines personnes mériterait peut-être de souffrir un peu plus comme leur victime. Mais une vie humaine reste une vie humaine, notre métier est de les sauver ou de faire tout notre possible pour y arriver. Comment ? Parce qu’on se dit qu'une vie c’est une vie parce que souvent on soigne les gens, on les aide à aller mieux. J’ai vu trop de gens que j’ai perdu que pour continuer à en voir qu’importe qui ils sont. Maintenant volonté ou non, c’est le métier qui le fait. Que doivent dire les avocats qui doivent défendre l’indéfendable ?

    Bah oui, c’était à peu près comme ça, imaginer les cas de conscience. Souvent lui c’était plutôt sur le passé que celle-ci le torturait plus que sur ce qu’il faisait maintenant. Il avait moins de problème et aux urgences parfois vous avez juste les personnes mal à point et c’était tout, pas tout un curriculum vite ou un casier judiciaire à moins que ce soit la police qui vous l’amène mais ce n'était pas tous les jours. Passons les cas mentaux que certains pourraient avoir pour continuer sur un plaisir culinaire. Enfin tout l’art était outre d’apprécier, le préparer, en même temps il semblait jeune cela pouvait encore venir, rien n’était perdu, suffisait de commencer.

    -Ça dépend de l’âge qu’elle a et de ce que vous entendez par plat copieux ?

    Ah comme partout, tout était une question de définition. Évidemment, cuisiner repas, quand il repensait de qui il avait le plus apprit c’était par sa mère donc par Élena. Il avait aimé la regarder cuisiner, l’aider un peu maladroitement au départ et puis de temps en temps lui faire quelques plats riens que pour voir son sourire s’illuminer. C’était même toujours frappant de voir à quel point il pouvait ré imaginer tous ces moments et les voir comme s'il se déroulait sous ces yeux alors que les années avaient irrémédiablement passés. Mieux valait rester sur ça que sur cette douleur et cette colère contre laquelle ces collègues du moment avait dû faire face après l’accident qui avait couté la vie a une bonne partie de leur campement. Finalement ces pensées avaient rejoint de manière totalement involontaire un sentiment de tristesse qu’il déclarait apprécier dans la musique.

    -Oh malgré la tristesse de l’air, les paroles sont souvent tout simplement sublimes, maintenant chaque personne a son style également.

    Il continua donc de manger un peu pour terminer son plat parce que cela serait complètement bête de le laisser refroidir et surtout cela serait nettement moins bon. L'assiette finalement terminée, il reposa ses couvertes avant de laisser son dos aller un peu plus vers la chaise avant de reprendre la parole.

    -Une question qui n’a rien avoir avec les autres mais comment êtes-vous venu jusqu’ici ?

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ested.forumactif.org/
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Une visite surprise qui porte bien son nom... [Ewan] Sam 10 Mar - 20:49

Dans la réponse de Wayne, Ewan comprit une chose, lorqu'on est médecin on doit mettre son avis personnel de côté pour tenter de sauver une vie. Même une mauvaise vie, dans tout les cas ils doivent tout faire pour la sauver. Ewan savait que lui ne pourrait pas faire ça. Il ne pourrait pas sauver une personne qui selon lui méritait de mourir. Non il ne pourrait pas, tout comme si un jour il devrait sauver cet homme qui avait voulut le frapper avec sa bouteille parce qu'Ewan l'avait déranger. Le jeune homme déclara donc :

"Vous avez du courage, parce que moi je ne le ferrais pas. Si une personne doit souffrir autant que la personne qu'il a fait souffert, et bah je le laisserais faire, je ne suis pas un tueur, mais je me dis que certaines personnes doivent assumer ce qu'ils font. Je ne sais pas comment expliquer ce que je pense, mais je sais que je ne pourrais pas faire comme vous."

C'était un compliment que Ewan faisait à l'homme car oui ce jeune garçon ne pourrait pas faire ce que ce type faisait, passer outre ses propres sentiments pour sauver la vie d'un homme violent, ou d'une femme violente, ça le jeune homme ne pourrait pas. Bien que la comparaison avec l'avocat soit très bonne, Ewan en l'avait pas relever. Il ne comprenait toujours pas pourquoi on laissait des tueurs en séries se défendre. Enfin pour lui rien n'avait une véritable logique. Par la suite la conversation dériva sur la nourriture et sur les plats. Ewan avait dit qu'il aimerait bien apprendre à faire des plats, mais qu'il devait pour ça lire des livres, mais surtout il ne savait pas si sa fille pourrait en manger. Wayne demanda l'âge de la fillette. Ewan sourit et sortie une photo de sa poche intérieure, sur cette photo se trouvait une petite fille légèrement brune, aux cheveux mi long, et aux yeux vert, un sourire magnifique et un air d'ange, une peau légèrement typé et un regard espiègle. Le jeune homme fit donc :

"C'est elle, Lou a 4 ans. Enfin elle va les avoir dans deux semaines. Elle a un petit appétit, et j'aime pas la forcer à manger, je sais que moi je ne mangeais pas énormément, donc si elle tient de moi elle ne mangera pas beaucoup non plus. Cela fait peur à sa mère et à moi aussi car parfois elle ne mange rien de la journée..."

Ewan avait un peu peur par moment car sa fille était ce qu'il avait de plus cher et si elle était malade ou autre il ne s'en remettrait surement pas. Mais bon ce n'était rien de grave, à cet âge là beaucoup d'enfant ne mange pas énormément, voir presque rien. Donc il n'y avait pas de quoi s'alarmer. Alors qu'ils finirent leur plat silencieusement, Wayne finit par demander comment était venue Ewan. Le jeune homme fit :
" Je suis venue à pied Monsieur. La voiture je l'ai laisser à Jace, elle devait faire des courses et s'occuper de Lou. Donc je suis à pied, mais vous en faite pas je sais me débrouiller. Je marcherais jusqu'au centre ville."
Ewan ne savait pas quoi penser de la question de l'homme. Il avait un peu peur, rester ici ce n'était pas son envie, pas qu'il n'ait pas confiance dans ce médecin, mais il ne le connaissait pas et on ne sait pas ce qu'un homme peut faire face à un jeune adulte pommé. Enfin c'était surtout l'imagination de Ewan qui jouait là, et le jeune homme finit par demander :

"Pourquoi cette question Monsieur ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Between Despair & Hope

Between Despair & Hope
♠ Nombre de messages : 690


MessageSujet: Re: Une visite surprise qui porte bien son nom... [Ewan] Dim 11 Mar - 17:42

    Tous les choix n’étaient pas simples, tout n’était pas aussi facile que tout noir ou tout blanc. Au contraire le monde se déclinait pour le plus souvent dans une coloration grisâtre foncée ou non, tout dépendait bien sur. Alors voila qu’on en était arrivé à des cas moraux ou au courage. Ce n’était pas vraiment une question de courage, c’était juste la capacité de savoir ou non faire abstraction dès ses sentiments personnels pour effectuer son travail. Ce n’était peut-être pas donné à tout le monde mais pour Wayne cela ressemblait vaguement à une habitude qu’il avait prise il y a très longtemps. Tout d’abord pour obéir à certains ordres de ses supérieurs qui ne vous plaisaient pas à l’armée, pour sauver des gens sur les champs de bataille, pour pouvoir continuer à avancer alors qu’il avait été effondré de la mort d’Élena ou encore et toujours maintenant pour soigner des criminelles à l’hôpital. Il n’était pas Dieu, il ne pouvait pas choisir qui il soignerait ou non, c’était à la justice et à elle seulement d’effectuer son choix, aller en prison n’était pas une sinécure et souvent pour les crimes qui nous rebutaient les plus que ce soit des viols sur mineurs ou sur des femmes, souvent ces détenus-là passaient de très sale quart d’heure à cause des autres qui n’aimaient pas ce genre de violence là. Mais quoi soit, on n’allait pas ouvrir un débat digne des philosophes parce que c’était bien un cours comme la philosophie qui avait finit par le barber. On avait tous des choses sur la conscience quel quel soit et il fallait apprendre à vivre avec un point c’était tout.

    -Il faut se dire qu’il n’y a que la justice qui pourra les punir de leurs crimes mais vous savez avoir des criminelles, on en a très peu souvent de leurs pleins grès, la très grande majorité de la population qu’on soigne sont des gens comme vous et moi qui ont subi un accident, une mauvaise chute…

    Etc… évidemment, la liste n’était pas du tout exhaustive parce qu’on pouvait faire de très grands dégâts avec peu de chose, et il trouvait des choses complètement folles parfois, à tel point qu’on se disait que plus rien ne pouvait encore nous étonner mais c’était souvent une grave erreur car on voyait toujours bien quelque chose d’encore plus tordu ou bizarre arriver sur votre salle d’opération ou en consultation, au choix. Mais on n’allait pas s’étendre là-dessus et après un instant de battement, la nourriture fit son entrée ce qui par un intérêt pour l’âge à avoir pour manger certaines choses, on en revint à sa famille qu’il connaissait, autrement dit à sa femme et plus particulièrement à sa fille. Il le vit chercher quelques choses dans sa poche qu’il identifia par la suite comme une photo. Il posa son regard vers la photo avant de le relever pour écouter ce que lui disait Ewan.

    -Elle est toute mignonne, hum je ne serais pas vous dire ce qu’elle peut manger à cet âge-là mais je crois que cela devrait aller si vous coupez le tout en petits morceaux. Il faut quand même qu’elle mange même si c’est peu, sinon il faudrait peut-être lui donner quelque chose pour l’estomac. L’acidité vous ferait perdre l’appétit mais elle aurait sans doute eut mal.

    Non non, il ne fallait surtout pas qu’il se lance dans un de ses diagnostics médicaux sans avoir rien vu non plus, mais bon c’était une précision comme un autre c’était tout. Il ne pouvait rien affirmer autrement et si elle n’avait pas faim et bien elle n’avait pas faim c’était tout. Mais en gardienne on devait quand même donner à manger cela ne serait pas normal que quelqu’un s’en serait déjà inquiété. En parlant d’inquiétude, Wayne qui avait fini de manger lui demanda comment il était venu jusque chez lui. Non pas que c’était vraiment important mais la nuit allait tomber et il avait prévenu qu’il rentrait plus tard il fallait encore savoir rentrer, parce que si c’était par bus par exemple, il s’arrêtait à une certaine heure. À pied ? Oo Il habitait si près de ça de chez lui ou peut-être pas finalement. Il n’avait pas encore répondu que sa question suivante arriva, le ton employé plus la précision d’avant finir par le faire rire un petit peu.

    -N’aillez crainte, je ne compte pas vous retenir prisonnier ici et je n’aime pas les hommes et encore moins quand il pourrait être mon fils. Non je demandais juste cela par facilité, si vous m’auriez dit bus je vous aurais dit de ne pas trainer car passer une certaine heure ils se font rare. Je vous proposerais bien de vous ramener mais qui sait ce que vous risquez d’en penser ?

    Il sourit finalement, se vexer ?. Oh il en avait vu d'autres et puis très franchement, tout ce dont il rêvait c’était d’une bonne nuit de sommeil pour effacer tout les traquas de la journée et être d’aplomb pour la suivante c’était absolument tout.

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ested.forumactif.org/
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Une visite surprise qui porte bien son nom... [Ewan] Mar 13 Mar - 11:22

Oui voyant ça comme ça, c'était sur qu'ils n'étaient pas la justice et qu'ils n'avaient pas le pouvoir de vie ou de mort. Ewan comprenait son point de vue, mais il avait encore du mal à se dire qu'il pourrait, un jour, dans son métier sauver une personne qui ne le mérite pas. Et ça fallait avouer que ça l'énervait sincèrement. Le jeune homme avait décider de ne pas réattaquer la dessus, ce n'était pas son métier, pas son univers, il n'avait pas à juger. Par la suite la discussion s'étala sur la gastronomie. Le jeune homme expliqua qu'il voulait bien apprendre à cuisiner, mais qu'il lui faudrait pour ça des cours, et aussi du temps. Mais aussi il avait peur que sa fille ne puisse pas manger. Enfin c'était surtout qu'elle ne mangeait presque rien et ça faisait un peu peur à Ewan. Le jeune homme n'osa pas demander de l'aide au médecin, il ne le connaissait pas et ne voulait pas l'importuner avec ça. Il verrait bien avec son médecin traitant et au pire il irait à l'hôpital. Ewan fit donc :

"Oui on lui coupe tout encore, bien que certaines choses, elle sache le faire elle même. Ma mère dit que Lou est en avance pour son âge, mais ça j'en sais pas grand chose, tout le monde me dit que je ne devrais pas être père maintenant que c'était trop tôt, surtout avec ma vie de famille..."

Par là, il voulait parler du procès de son père adoptif qui avait pété un câble et qui s'était mis à tuer plein de gens parce qu'il avait retrouver la traces d'une femme, dont il pensait être la mère d'Ewan, et qu'il l'avait vu avec des enfants et que cela l'avait rendue fou. Il avait tuer notamment un marine et là sa cavale avait commencer. Ewan savait que si il voulait rentrer dans le NCIS il devrait soit changer de nom de famille, soit faire en sorte de montrer ses preuves très vite pour ne pas devenir le souffre douleur de tout le monde. Enfin à la fin du repas, le médecin demanda à Ewan comment il était venue, le jeune garçon lui dit qu'il était venue à pied. Le jeune homme avait alors un peu paniquer. Lorsque le médecin lui proposa d'une certaine manière de le raccompagner, après avoir deviner ce que Ewan pensait et lui avoir dit qu'il ne risquait rien, le garçon se sentit mal. Il fit :

"Je suis désolé Monsieur, c'est juste que je lis tellement de dossier sur des meurtres assez horrible et banales en même temps, que parfois je confonds réalité et imaginaire...J'ai mis deux heures je crois pour venir jusqu'ici, j'avoue que j'aimerais bien que vous me déposiez, mais je ne veux pas vous faire perdre du sommeil non plus. Votre travail exige de vous que vous soyez en forme et pas endormit...Si le coin est assez tranquille je pourrais rentrer à pieds, du moment que je ne fais pas de mauvaise rencontre."

Ewan ne savait plus où se mettre. C'était comme si il avait fait une énorme gaffe et il s'en voulait, pourquoi avait-il penser ça de cet homme ! Pourquoi voyait-il toujours le mal chez les autres ? C'était une bonne question !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Between Despair & Hope

Between Despair & Hope
♠ Nombre de messages : 690


MessageSujet: Re: Une visite surprise qui porte bien son nom... [Ewan] Mar 13 Mar - 19:20

    Ne pas s’arrêter sur des détails et continuer sa petite route plus ou moins tranquille, voila ce que tout le monde essayait de faire tant bien que mal, sauf que la définition de petites choses insignifiantes variait beaucoup en fonction de la personne en question. Comme une fois n’était pas coutume, on vérifia bien évidemment cette phrase parce qu’ils n’allaitent pas non plus débattre sur une question d’éthique pendant des heures et des heures, de toute façon ils y avaient fort à parier qu'autant le médecin que l’étudiant avait vraiment autre chose à faire que cela et qui en plus serait plus rentable ou passionnant. Donc la question se termina un peu comme elle avait commencé, c’était à dire de manière logique sans pour autant entrer dans les tréfonds. Mais en parlant de recherche, bien que la question puisse être de son ressort au vu de son métier, il n’était pas un spécialiste des enfants en bas âge. Il avait des collègues pour cela et n'en ayant jamais eu un, il ne pouvait pas non plus parler d’expérience donc si Ewan comme maintenant lui faisait part de ses inquiétudes, il ne pouvait répondre que par son avis médical maintenant ce n’était pas non plus pour ça qu’il fallait tout prendre pour argent comptant. Cependant, il ne parut pas lui-même revenir sur cette entrefaite parce qu’il parla plus des faits en eux-mêmes. C’était sûr qu’être père à cet âge c’était jeune, on ne profitait pas réellement de sa jeunesse mais bon si c’était un choix, qu’y pouvait-il ?

    -Disons que dans notre société, l’âge moyen pour un premier enfant est plus haut, ce qui est certainement influencé par une espérance de vie plus longues où des études qui durent plus longtemps. Maintenant tant que c’était votre choix et que vous l’acceptez je ne vois pas pourquoi cela serait une catastrophe.

    C’était sûr qu'a une époque à 13 ans vous étiez déjà marié et vous aviez peut-être des enfants si vous étiez capable d’en avoir évidemment. On pouvait aller vite mais il fallait quand même que le corps soit prêt aussi. La magnifique complexité de l’humain, passons. Bon évidemment Wayne ne pouvait pas savoir non plus qu’il ne parlait pas que de ça mais il ne pouvait pas non plus le sucer de son pouce, surtout que le jeune homme ne lui avait pas fourni de nom de famille mais juste son prénom. Aucun lien possible faisable dans son esprit. Seulement outre l’inconscience de l’inquiétude qui pesait sur ces frêles épaules, le médecin lui rajouta visiblement de manière involontaire une petite dose de stress à cause de la question de politesse, du moins dans son optique. Maintenant tout pouvait être interprété ou compris de manière tordue, il y avait des esprits très doués pour cela. Mais lui, il pouvait le jurer que c’était dit sous de bonne intention, très franchement il était loin de vouloir lui jouer un sale coup. Certes il pouvait être impulsif et un peu lunatique également mais tout de même, il avait plus l’habitude de faire sortir sa colère par de la violence contre des objets, que sur une personne humaine. Il mit donc les choses au clair avec Ewan qui sembla tout d’un coup encore plus mal qu’avant. Il avait gardé un léger sourire sans pour autant en faire non plus, oh il ne s’arrêtait plus à ce genre de chose depuis longtemps.

    -Ne vous excusez pas, ce n’est rien. Il vaut toujours mieux être prudent et je suis certain que vos dossiers auraient de quoi chambouler quelques personnes. Ne vous en faite pas pour moi, même si j’ai bien l’intention d’aller me coucher, je n’ai pas besoin d’énormément d’heure de sommeil et ce n’est pas vraiment à cette heure si que je le trouverais. Mes patients n’auront pas à s’en faire, je sais me gérer.

    Ah tout s’apprenait et puis on savait tous accumuler et encaisser une certaine dose de fatigue. Et puis de toute façon après la garde nocturne, le chirurgien aurait bien un ou deux jours de repos pour se refaire, ce n’était pas non plus un petit trajet qui allait lui mettre sa nuit en l’air.

    -Eh bien il n’y a pas de soucis, vous n’aurez cas me dire par où je dois aller, je connais bien la ville mais ce n’est pas pour ça que je retiens tout les noms de rues et vous n’aurez cas me dire quand vous voulez y aller ?

    Il se redressa finalement et vérifia qu’il avait fini de manger avant de ranger le tout vite fait bien fait dans son lave-vaisselle.

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ested.forumactif.org/

«Contenu sponsorisé»

MessageSujet: Re: Une visite surprise qui porte bien son nom... [Ewan]

Revenir en haut Aller en bas

Une visite surprise qui porte bien son nom... [Ewan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Une visite surprise qui porte bien son nom... [Ewan]
» Visite surprise [PV les locataires de la chambre]
» Visite surprise (Pv Bruno)
» Visite surprise | Lilianna et Trystan
» Une petite visite surprise. [Seth et Emeraude]
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NCIS RPG :: Washington :: Les maisons :: Wayne Donovan-