AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur NCIS-RPG
De nombreux personnages de la série sont encore disponibles : Jethro Gibbs, Ziva David, Tobias Fornell, Eleanor Bishop, Leon Vance... N'hésitez plus.

Partagez|

Premier rendez-vous ? [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Premier rendez-vous ? [Terminé] Jeu 17 Nov - 11:22

Appartement de Haruko, début de la journée.

Allongée, voire même vautrée sur son canapé, Haruko était sur ce dernier. Elle regardait le plafond, l'air très ennuyée. Sa main droite était appuyée au dessous de sa clavicule gauche, là où l'éclat de métal s'était logé. Fort heureusement pour elle, il n'avait pas provoqué trop de dégâts. Ou du moins, il n'avait pas été assez petit pour venir foutre le bordel dans son système circulatoire. Une chance, une réelle chance. Malgré cette blessure, ça n'avait pas empêché Haruko de poursuivre les suspects, avec Mike, et cela même si on lui avait ordonné de rentrer chez elle. Meuh non. Ils étaient tous les deux passés par la case hôpital et n'y étaient pas restés très longtemps. D'ailleurs, ça avait contrarié les médecins que de laisser filer Haruko. Mais bon, la demoiselle était têtue, très difficile. Alors, difficile pour eux de la garder. Mais bon, tout ça, c'était loin. Enfin, quelques jours.

Ca faisait donc pratiquement deux semaines que Haruko se "terrait" dans son appartement. Façon de parler. On l'avait mise au repos, le temps que sa bessure soit correctement cicatrisée. Elle avait beau dire quelle n'avait pas mal, que tout allait bien, ses supérieurs avaient refusé de la réintégrer dans l'immédiat. Vacances forcées pour au moins encore une semaine. En même temps, des vacances forcées, c'était pas si mal que tout ça. Ca lui avait permis de repenser à tout cela, à tout ce qu'ils avaient vécu, là-bas, sur ce maudit bateau. Puisque la jeune femme n'avait clairement rien à faire, penser était, nul doute, la meilleure des choses selon elle.

Penser à quoi très exactement ? Et bien, à Mike. Aux deux baisers qu'ils avaient échangé. Enfin, l'un d'entre eux était plus une bise approfondie qu'autre chose. Et pour le premier, un baiser de remerciement pour lui avoir sauvé la vie. Y'avait pas à dire. Cette journée là avait été terriblement éprouvante. Mais tout aussi riche en émotions. Haruko et Mike étaient, à présent, amis. Et y'avait un lien fort entre eux. Mais se pouvait-il qu'il y ait autre chose que de l'amitié ? Etait-ce possible ? Haruko s'était mise l'esprit sans dessus dessous toute la journée. Et elle en était venue à la conclusion que ... Ouais ... Y'avait, sans aucun doute, quelque chose de plus entre lui et elle. Un lien plus fort qu'une simple amitié. Peut-être qu'elle affabulait, peut-être qu'elle se faisait des idées. Mais la jeune femme était plus que certaine qu'il était temps, pour elle, de tourner définitivement la page Baastian et de commencer quelque chose de nouveau. Il était temps, ouais.

Voilà pourquoi quand Mike l'avait appelée pour l'inviter à dîner, et bien, Haruko n'avait pas hésité une seule seconde à accepter. Elle qui d'habitude prenait son temps ou devait refuser un rendez-vous parce qu'elle n'avait pas le temps. Fort heureusement, la CIA avait décidé de lui donner des jours de congé. Donc, disons que Haruko avait sauté sur l'occasion pour accepter. Ca lui donnait une bonne raison de sortir et de ne pas rester cloîtrée chez elle à atteindre que ça passe.

***************

Mike lui avait donné rendez-vous directement au restaurant. Haruko avait farfouillé dans son armoire pour trouver la tenue idéale. Elle en avait tellement ... Ouais, sa garde-robe était pleine. Pourquoi ? Parce qu'à chaque fois qu'elle devait aller à une soirée, et qu'elle était en infiltration, Haruko avait le droit de garder la jolie robe, la jolie tenue. Elle ne le faisait pas tout le temps. Seulement quand la tenue lui plaisait bien. Enfin, passons. Haruko s'était retrouvée devant le restaurant, dans sa jolie petite robe rouge. Plus qu'à attendre ce cher Mike.


Dernière édition par Haruko L. Pan le Jeu 29 Déc - 14:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Premier rendez-vous ? [Terminé] Jeu 17 Nov - 16:40

Michael se trouvait chez lui. Après cette mission riche en émotions fortes, Michael avait demandé quelques jours de repos à Shepard. Fallait bien dire que cette excursion sur ce bateau de la NAVY. Finalement, nos deux agents avaient réussi à coffrer les affreux jojos, avec des aveux en prime. Bien que nos deux agences de la CIA et du NCIS avait perdu deux agents, Haruko et Mike avait pu obtenir vengeance et justice. Non sans mal, bien évidemment. Mais le plus gros des blessures avait été soigné à l'hôpital. Pendant cette semaine, Michael en avait profiter pour se ressourcer. Il avait notamment appelé ses parents, pour leur donner des nouvelles et en prendre des leur. D'autre part, Michael en avait aussi profiter pour faire un peu de rangement chez lui et continuer des recherches qu'il faisait en privé sur la Mafia Sicilienne. Enfin, il avait décidé d'inviter Haruko au restaurant. Tout simplement pour la remercier après tout ce qu'elle avait fait, mais aussi parce qu'il pensait honnêtement que quelque chose était possible entre eux. Mike trouvait qu'elle avait ce côté tendre, sensible et fragile, alors qu'au fond, elle était aussi un agent courageux et déterminé. En bref, tout ce que Michael pouvait apprécier chez une femme. Qui plus est, notre agent du NCIS ne restait pas indifférent, face aux yeux en amande de la jeune asiatique. Y'avait pas à dire, Mademoiselle Lee Pan était vraiment une femme intéressante.

Il s'était donc dirigé vers sa salle de bain en cette fin d'après midi pour se préparer. Aujourd'hui, il n'allait pas faire les choses à moitié. Rasage puis « after-shave », Michael s'était ensuite dirigé vers sa chambre pour fouiller dans sa penderie. Il cherchait quelque chose de ni trop sobre, ni trop excentrique. Après deux minutes de réflexion, notre agent s'était décidé pour mettre un costume trois pièces noir, avec une chemise blanche et une cravate rouge. Sans oublier des mocassins vernis. Vêtu entièrement de marques italiennes. Lors de bonnes soirées comme celle-ci, Michael faisait souvent honneur à ses origines. Tout comme son père d'ailleurs. Une fois habillé, l'agent du NCIS s'était coiffé avec un peu d'eau pour donner quelques reflets. Une habitude que Michael avait prise. Ce soir, allait être un grand soir. Il voulait sortir le grand jeu. En effet, il avait donné rendez-vous à Haruko dans un restaurant prisé qu'il connaissait très bien. Il avait demandé à la direction de leur réserver une table privée, donnant une vue sur l'orchestre. Il avait même insisté pour avoir un centre de table, décoré avec des pétales de roses rouges. Et comme il le savait, le propriétaire avait l'habitude d'offrir un verre de champagne pour l'apéritif. Michael avait choisi ce restaurant, puisqu'il adorait l'atmosphère au romantisme italien qui s'en dégageait.

Enfin, il avait pris son manteau puis avait fermé à clé son appartement. En sortant, il avait pris un taxi pour se rendre au-dit restaurant et rejoindre le bel agent de la CIA qu'il avait invité. Au bout de quelques minutes, il y était arrivé. Dix, tout au plus. Les embouteillages malheureusement, on ne pouvait pas les prévoir à l'avance. En entrant, il avait remarqué la silhouette de la jeune femme, avec ses cheveux si noirs … Michael s'était approché d'elle, en l'accueillant :

« Bonsoir Haruko ! J'espère que je ne t'ai pas faite attendre de trop. Viens, suis moi. » Il lui avait sourit, comme toujours.

En lui prenant délicatement le bras, il l'avait emmené dans ce fameux coin du restaurant, où la table avait été réservée. Mike avait fait un signe au patron d'un coin d'oeil pour le champagne. Arrivé près de la table, L'agent Morricone avait joué la carte de la galanterie, en aidant Haruko à s'installer …

« Tu vas voir, tu vas apprécier. Je connais bien le personnel. Avec ma famille, on avait l'habitude de manger ici. Quand ils étaient plus jeunes, mes parents y allaient souvent aussi. Une tradition. De plus, ce que je trouve sympathique, c'est qu'ils ne font pas que dans les spécialités du pays. »

Après quelques minutes, un serveur était arrivé, en amenant le champagne.

« Voici pour l'apéritif. Vos entrées arriveront dans un petit quart d'heure. »

Oui. Michael avait tout prévu. Il avait tout fait pour rendre cette soirée inoubliable aux yeux de la jeune femme. Il souhaitait qu'elle se sente le mieux possible. Il ne voulait pas gâcher cette occasion, ne pas précipiter les choses, comme pour Luna … Oui ! S'il y avait bien une page du livre à tourner, c'était bien celle-là. Sans aucun doute …

« Merci beaucoup … »

Quand les verres furent posés devant eux, Michael avait lancé le toast. À l'honneur de cette réussite, lors de la dernière mission, du fait qu'ils se soient sauvés la vie, mutuellement :

« J'espère que la table te plais ! C'était une façon pour moi, de te faire passer une belle soirée. Tu m'as apporté beaucoup lors de cette dernière mission. Un agent tel que toi, mérite d'être remercié. Vraiment. »

Il voulait en profiter, et faire profiter la jeune femme au maximum.


Dernière édition par Michael Morricone le Sam 19 Nov - 9:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Premier rendez-vous ? [Terminé] Ven 18 Nov - 17:04

Il faisait un peu frisquet dehors, même avec un gilet. C'était pour cela que Haruko s'était hasardée à rentrer dans le restaurant. Sans pour autant réellement s'éloigner de la porte d'entrée. Après tout, Mike n'était pas encore arrivé. Du moins, elle avait balayé la salle d' un regard mais elle ne l'avait pas vu. A moins qu'il soit caché quelque paret, mais elle en doutait fortement. Haruko trouvait le restaurant plutôt chic. Ca lui rappelait quelques missions d'infiltration, ou des soirées à laquelle elle avait été obligée de se rendre simplement parce qu'elle était sous couverture et que pour poursuivre son rôle, fallait qu'elle y aille.

Haruko avait fini par se tourner. Mike, il venait tout juste d'arriver et le voilà s'approchant d'elle, tout sourire. Il l'avait saluée, proposée son bras, avant de lui demander si l'attente n'avait pass été trop longue. Ce par quoi la jeune femme répondit par un léger hochement de la tête avant de le saluer à son tour.

"Bonsoir Mike. Nan, tu ne m'as pas fait attendre. Je viens à peine d'arriver."

Deux trois minutes, pas plus. Pas de quoi fouetter un chat, non ? L'invitant à le suivre, Haruko avait saisi le bras de Mike, tout sourire, elle aussi. Les voilà donc s'avançant dans le restaurant à la recherche de leur table. Lui savait laquelle leur était réservée, mais pas elle. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'elle constata qu'ils n'étaient guère loin de l'orchestre et que la table était décorée de pétales de roses. Très joli tout ceci. En faisait-il un peu trop pour ce dîner ? Souhaitait-il l'impressionner ? Pas besoin. Elle était déjà charmée. Haruko avait ôté son gilet qu'elle avait déposé sur le siège de sa chaise et avec son aide, la voilà donc assise à sa place. Ce qui était bien avec sa robe rouge, c'était qu'elle n'était pas trop dénudée. Ou du moins, personne ne pouvait l'horrible blessure -enfin, façon de parler-, qu'elle avait eu sur le bateau.

Tous deux à présent installés, Mike avait engagé la conversation, lui disant qu'elle allait apprécier le restaurant et que ce n'était pas la première fois qu'il venait ici. D'aileurs, il lui raconta un souvenir, une tradition si on pouvait dire ça comme ça.

"Je suis sûre que je vais apprécier, comme tu le dis. On est bien installé, la décoration est plutôt jolie ... Et la compagnie y est des plus plaisantes." avait-elle ajouté en souriant.

Haruko faisait allusion à Mike. Elle était presque certaine que même le pire des endroits ... ça ne serait pas si terrible que tout cela puisqu'il était là. La preuve lorsqu'ils s'étaient retrouvés sur ce fichu bateau. Certes, la situation n'avait pas été des plus géniales et pourtant ... Et pourtant, ça avait été une expérience ... des plus agréables, si on pouvait dire ça comme ça. Peut-être parce qu'en quelque sorte, ça lui avait permis de tourner une page.

Le serveur n'avait mis que peu de temps avant de pointer le bout de son nez, bouteille de champagne en main. Whaaa ... Carrément, du champagne pour commencer. Et bien, ça promettant tout cela. Il leur avait servi, à tous les deux, un verre, avant de s'éloigner. Un quart d'heure avant de manger ... Ca leur laisser le temps de discuter un peu avant de commencer à manger. Mike avait légèrement levé son verre, Haruko l'avait imité.

"Tu n'avais pas besoin d'en faire autant. Mais j'aime bien cet endroit, effectivement."

Et si Mike continuait à la congratuler, à la remercier pour ce qui s'était passé sur le bateau, Haruko finirait par disparaître dans un trou de souris. Les honneurs, ce n'était pas quelque chose qu'elle courait après. Certes, se faire remercier, de temps en temps, pour la réussite d'une mission, ça ne fait pas de mal. Mais en même temps, elle faisait partie de la CIA. Donc, les honneurs, c'était pas pour elle. Quand y'avait une mission interagence, généralement, c'était l'autre agence qui récoltait les lauriers. Tout simplement parce que les agents de la CIA préféraient, et de loin, passer sous silence leur intervention. Et puis, franchement ... passer à la télévision ou commenter des interventions, c'était clairement pas le genre de Haruko. C'était pour ça qu'elle avait accepté, au final, la CIA et pas une autre agence. Tout simplement parce qu'au moins, elle n'avait pas besoin de se montrer au grand jour. Mais revenons en à nos moutons. Haruko regardait Mike et souriait à ce qu'il venait de dire.

"Je ... Tu sais, je crois que ... je n'aurais pas réussi sans toi non plus. Si tu n'avais pas été là ... Je ne serais sans aucun doute pas devant toi aujourd'hui."

Peut-être qu'elle aurait réussi à s'en sortir. Ou peut-être ... Peut-être qu'elle serait en train de dire bonjour aux poissons. Mais Haruko ne préférait plus trop y penser. Tout allait bien pour eux.

"Et c'est pour ça que je crois donc que tu mérites toi aussi des remerciements."
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Premier rendez-vous ? [Terminé] Sam 19 Nov - 10:08

Michael osait que cette soirée se passe pour le mieux. En effet, ils se retrouvaient tous les deux, après cette mission éprouvante. Mike voulait prendre du temps avec Haruko autour d'un dîner, profiter d'un moment à deux, loin de toute cette adrénaline qu'ils avaient pu avoir sur ce bateau. Quelque chose de plutôt dur à traverser. Dans une explosion même, sa coéquipière de la CIA avait reçu un éclat de métal en dessous de sa clavicule gauche. Notre agent du NCIS s'en voulait un peu de ne pas l'avoir protégée assez. Même s'il pensait qu'elle avait vécu pire, Michael ne pouvait pas s'empêcher de se dire qu'il aurait pu la protéger d'avantage ...

Quand il était arrivé, Haruko se trouvait déjà là. Elle l'avait attendu à l'intérieur pour ne pas trop prendre froid. En effet, la température extérieure n'était pas des plus chaudes. Ceci s'expliquait avec cet hiver qui approchait petit à petit. Quand Mike lui avait demandé si elle n'avait pas trouvé le temps trop long, la jeune femme lui avait répondu qu'elle venait tout juste d'arriver. C'est en prenant son bras par la suite que l'agent du NCIS avait emmené son invitée, jusqu'à la table qui leur était réservée. Une table plutôt chic. Pétales de roses rouges sur une nappe blanche. Une petite touche, qui faisait partie de la tradition italienne, lorsque l'on parlait de romantisme. Michael lui avait dit qu'elle allait certainement apprécier. Elle lui avait répondu qu'elle trouvait l'endroit charmant et la compagnie des plus agréables. Haruko lui avait même sourit. Si elle délivrait un message ? Certainement. En tous les cas, Mike était du même avis.

« Je suis d'accord avec toi, sur ce point ! Tu es très en beauté ce soir. »

Comme toujours d'ailleurs. Si l'agent du NCIS allait rajouter cela ... ? Hum ... Il allait probablement attendre un peu. La drague était l'un de ses points forts, peut-être, mais avec des femmes comme elle, il aimait prendre son temps. Ne pas précipiter les choses. Haruko avait ... Quelque chose de plus ! Sans aucun doute. Restait à chercher ce que c'était.

Quand ils s'étaient installés tous les deux, le serveur était arrivé également, leur proposant une coupe de champagne, histoire d'attendre l'entrée qui allait arriver dans un quart d'heure. Le temps pour eux de bavasser un peu. Haruko avait l'air quelque peu étonnée. Si Mike essayait de l'impressionner. Peut-être. À vrai dire, il voulait aussi marquer le coup de leur réussite commune. Apparemment, Haruko aurait pensé à moins que tout cela. Pour elle, un simple dîner aurait suffit. Mais pour Mike, ce rendez-vous représentait bien plus qu'un simple dîner. En fait ... Sans le savoir vraiment, se cherchant un peu, Michael considérait Haruko comme bien plus qu'une amie. Il s'y sentait proche ... Très proche.

« En fait, je ... Je voulais mettre ce dîner à notre image de ... coopérativité. Je trouve que l'on a été remarquable tous les deux. On s'est aidés mutuellement, et je pense que l'entraide et l'un des maillon primaires dans la chaîne d'une mission à plusieurs. »

Vous vous attendiez qu'il dise « image de couple » hein ? Je vous l'ai dit ... Michael détestait pricipiter les choses. Y'avait qu'à voir son premier essai. Il avait quitté Luna au bout de quelques mois. Leur couple était trop instable. Ils ne se ressemblait pas plus que ça. De plus, ils bossaient dans la même agence ... Chefs d'équipes tous les deux ... Cela faisait un peu trop cliché aux yeux de l'agent Morricone. Vraiment ... Et puis ... Haruko avait quelque chose de nettement plus différent. Mike trouvait qu'ils avaient l'anticipation en commun. D'où le fait qu'ils se soient sauvés la mise lors de cette dernière mission, tous les deux. Michael n'avait plus de doute ! Si c'était à refaire, et bien il le referait ! Pour sûr !

Avec les compliments que Michael avait lancé à Haruko quelque peu avant, lui disant qu'elle lui avait apporté beaucoup, l'agent de la CIA s'était sentie gênée. Ce n'était pas qu'elle n'aimait recevoir des remerciements de temps à autre. Non ... Mais pas de là, jusqu'à se faire mousser non plus. Les agents de la Central Intelligence Agency étaient là pour faire leur boulot, la plupart du temps dans le silence. Point. Il était vrai que Mike ne l'avait pas pensé tout de suite. Haruko avait alors surenchérit, en lui répondant que si l'agent du NCIS n'avait pas été là, elle ne serait pas probablement devant lui, ce soir. Et que pour cela, elle aussi voulait le remercier ...

« Oh, merci ! Mais ... Tu sais ... C'est ... C'est parce que je voulais que tu sois là, que je t'ai sauvé. Tu représente beaucoup pour moi. Une amie comme toi, ça se garde. Vraiment. J'ai envie de te protéger. Si tu venais à mourir dans une mission, même de façon héroïque, je crois que j'aurais vraiment des difficultés à m'en remettre. »

Pire, même ! Mike n'y survivrai pas. Il ne voulait pas y penser. Elle était là aujourd'hui, vivante, souriante, resplendissante ... Michael n'avait aucune envie de perdre Haruko. Sans le savoir tout de suite, une alchimie était en train de s'installer entre elle et lui. Quelque chose de particulier. L'agent Morricone commençait à retrouver ce sentiment qu'il croyait perdu pour toujours ... L'Amour.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Premier rendez-vous ? [Terminé] Dim 20 Nov - 14:09

Il était indéniable que la déco plaisait beaucoup à Haruko. Elle trouvait cela assez chouette, assez joli. Bon, possible que les pétales de rose sur la table, c'était un peu trop. Mais elle aimait bien. Le mot chouette n'était peut-être pas assez fort. Mais c'était une délicate attention selon elle. Et sans aucun doute que Haruko aurait l'occasion de le remercier à un moment ou à un autre, pour sûr. Restait à savoir, encore, de quelle manière elle le ferait. M'enfin, dans l'immédiat, là n'était pas forcément la question. Les deux agents s'étaient donc retrouvés à leur table, tous les deux installés, tandis que Haruko venait de lui dire qu'elle trouvait l'endroit plus que charmant. Ce à quoi Mike était d'accord avec elle. Et il surenchérit en venant à lui dire qu'elle était très jolie. Elle eut un radieux sourire sur le visage.

"Merci. Mais je n'ai pas vraiment eu de mal à faire mieux qu'à notre dernière rencontre. J'étais mouillée et mes vêtements étaient tâchés de sang."

Là, Haruko avait juste eu besoin de se faire une chouette coiffure revelée à l'aide d'un chignon. Et passer une jolie robe. Le tour était facilement joué et elle n'avait pas eu besoin de faire trop d'efforts. Et puis, son petit doigt lui disait qu'elle n'avait pas, non plus, besoin d'en faire trop. Que sa simple présence ravissait Mike. Oh, ne croyez pas qu'elle n'était pas contente d'être là. Bien au contraire même. Elle avait été plus que ravie d'être ici, en sa compagnie. De le voir autrement qu'un agent du NCIS. De parler autre chose que du boulot. De faire connaissance avec lui, pour ainsi dire. Ouais. Et dire ... Et dire que si elle n'avait pas été blessée, sans aucun doute qu'elle aurait, probablement, été dans l'obligation de refuser, faute de travail. En quelque sorte, c'était pas plus mal d'avoir reçu cet éclat de métal. Et puis, ça fait toujours du bien de prendre un peu de vacances de temps en temps, non ?

Quoi qu'il en soit, voir Mike dans ce nouveau cadre, en dehors du boulot, oui, c'était ... Plaisant. Ca lui permettait aussi, en quelque sorte, de faire le point sur sa vie, sur ses relations avec les autres. Et de clore, par la même occasion, définitivement un chapitre de sa vie qui était toujours ouvert. Ou du moins, plus pour très longtemps. Certes, ça ne serait pas en un claquement de doigt que tout irait pour le mieux. Mais c'était bien ... Comment dire. C'était en bonne voie, si on pouvait dire çça come ça.

Si Haruko avait pensé à une soirée un peu plus banale, ce n'était pas ce que Mike avait eu en tête. Il voulait marquer le coup en quelque sorte. Pas forcément l'impressionner. Mais peut-être qu'il voulait lui dire quelque chose, lui faire passer un message. Qui sait ? Il en revint, brièvement, à reparler de leur mission conjointe, de ce qui s'était passé sur le bateau. De comment ils avaient pu s'en sortir, ou plutôt, grâce à leur esprit de coopération, ils s'en étaient sortis. Haruko eut un sourire sur le visage.

"Je suis entièrement d'accord avec toi. L'entraide est quelque chose de très important. Sans ça ... Je ne crois pas ... Enfin, ce que je veux dire, c'est que l'entraide, c'est quelque chose de capital. Et ce même si on bosse en solo."

Même en mission d'infiltration, quand normalement, on est seul, livré à soi-même, ou presque, et bien, Haruko avait toujours pu compter sur quelques appuis que ce soit. Et ce même s'ils n'étaient pas forcément du même côté qu'elle. Là, pour cette mission, Mike et Haruko avaient pu compter l'un sur l'autre pour s'en sortir. Et ça, c'était bien le plus important, n'est-il pas ?

Quoi qu'il en soit, ils semblaient se lancer la balle, au niveau des remerciements. Chacun congratulait l'autre. Peut -être parce que l'un sans l'autre, ils n'auraient pas pu s'en sortir. Ou peut-être parce qu'aucun des deux ne souhaitait réellement s'attribuer le mérite du succès de cette mission. Quoi qu'il en soit, c'était derrière eux tout ça. Et ils pouvaient, à présent, se concentrer sur le présent, sur l'avenir peut-être même. Elle qui vivait au jour le jour. Et bien, il fallait coire que la jeune femme arrivait à se projeter, pour une fois, dans l'avenir. Elle qui s'était dit qu'elle aurait beaucoup de mal à croire, une nouvelle fois, en l'amour. C'était peut-être en train de changer. Tout était en train de changer. Et ce n'était pas si mal que tout ça, au final.

Enfin, passons. La discussion avait continué. Haruko avait remercié Mike pour lui avoir sauvé la vie à son tour. Ce à quoi il répondit que c'était parce qu'il n'avait pas voulu la laisser là-bas, qu'elle était une bonne amie, et que ... Et que ça le chagrinerait beaucoup si elle venait à mourir lors d'une mission. C'était ... Touchant. Très touchant. Comme il avait une main posé sur la table, Haruko avait rapproché la sienne pour finalement la poser sur celle de Mike. Histoire de le rassurer, de lui faire comprendre que ça n'arriverait jamais.

"J'ai toujours eu des anges gardiens qui veillaient sur moi."

Combien de fois elle s'était retrouvée dans une situation dingue. Et combien de fois elle était arrivée à s'en sortir. Difficile de compter, mais elle était toujours là.

"Et je crois bien que ... Que ... Que je t'apprécie beaucoup. Et qu'il me serait difficile ... d'envisager de te perdre."

Est-ce qu'il y avait plus ? Peut-être. MMais elle ne voulait pas en parler maintenant, ou se l'avouer tout de suite. Parce que précipiter les choses, ce n'était pas une bonne idée. Parfois, faut savoir prendre son temps. Et prendre du recul pour éviter de faire des bêtises.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Premier rendez-vous ? [Terminé] Lun 21 Nov - 10:57

Michael avait peut-être fourni quelques efforts lui aussi, histoire de plaire à la demoiselle, mais c'était avant tout parce que lui aussi, voulait en profiter. Faire de cette soirée, un moment qu'il ne serait pas près d'oublier. La décoration faisait son effet, certes, mais Haruko qui était présente, avait cette petite touche qui plaisait vraiment à Mike. Ce rouge était vraiment en parfait accord avec le chignon. Y'avait pas à dire, notre agent du NCIS était tombé sous le charme. Et il ne s'était pas fait prié pour le lui dire. Cela dit, la jeune femme lui avait répondu qu'elle s'y était prise sans difficulté. Elle lui avait expliqué que la dernière fois, elle se trouvait dans un piteux état : des vêtements tâchés de sang, trempée jusqu'aux os. Oui ... Michael aussi remarquez. Mais même comme cela, notre agent du NCIS trouvait qu'elle avait un certain charme. Pour lui, les yeux de jeune agent de la CIA avaient toujours la même intensité, et c'était ce qui lui importait. De loin ...

« Peut-être. Cela dit, même en mission je te trouve ... Attirante. »

Oui, il l'avait dit. Et alors ? Ça allait poser un problème ? Pour lui non. Il la fixait, tout en affichant un léger sourire sur son visage. Ce qu'il pensait, était bel et bien réél. Il y avait quelque chose chez cette femme. Allez savoir quoi. Il ne l'avait pas encore trouvé. Il avait continué sur quelque chose, presque innocemment :

« On a vraiment envie de te protéger, en fait. Sur le bateau, par exemple ... J'ai eu une sacrée peur. Je priais tous les Dieux, pour qu'il ne t'arrive rien. Cette blessure m'avait beaucoup inquiété, quand j'ai su qu'elle s'était logée dans ta peau, directement. »

Ce fut donc comme ça, que Mike avait parlé de l'entraide. Comme quoi, c'était très important. Qu'il le prenait comme un symbole. Une façon de se dire que l'on est pas seul, que l'on peut surmonter les pires épreuves, dans la vie. Haruko était du même avis. Elle trouvait cela capital, et ce, même si l'on était ammené à travailler en solo. Michael avait hoché la tête à plusieurs reprise, mimant un accord silencieux. Il fixait ses mains, jointes. Il n'avait pas du tout honte, non ! Il se remémorait des souvenirs.

C'est au moment où Haruko avait voulu le rassurer, le soulager, en posant sa main sur celle de l'agent, que toute une série de flashs était revenu à Mike. Le fait qu'ils aient réussi à se délivrer, la noyade évitée, le baiser, le fait qu'ils sautent du bateau et qu'ils s'en aillent sur une chaloupe avant que tout ne s'éffondre sous la mer ... Puis ce baiser quelque peu significatif de la jeune femme brune. Haruko lui avait expliqué qu'elle avait toujours des anges gardiens qui veillent sur elle. Ça oui. Il y en avait beaucoup ... En dehors de ces parents, il y avait William, très certainement, on pouvait aussi parler de Yuan ou encore de Klen ... Ouais ... Pour sûr ! Y'en avait du monde pour protéger la petite tête brune.

Hum ... ? Si j'ai fait exprès d'oublier quelqu'un ? Comment ça ... ? Ah, oui ! Je vois où vous voulez en venir. Et bien ... Mike en fait, il faisait bande à part, dans tout ça. Il ne considérait pas Haruko comme une petite soeur, bien qu'il la considérait comme plus qu'une amie. Un lien unique pourrait-on dire. Quelqu'un d'exceptionnel. Quelqu'un comme étant peut-être, LA perle rare ? Certainement que oui. À vrai dire, Michael n'en était pas encore sûr. Il ne voulait pas brusquer les choses. Il voulait prendre son temps, s'assurer que tout aille bien pour elle. Que la jeune femme soit réellemnt célibataire ... Ah oui ! Il ne voulait pas non plus se glisser dans sa vie, alors qu'elle avait déjà une relation. En fait ... Non. Mais Mike n'était pas supposé le savoir. Haruko ne lui avait encore jamais parlé de Baastian. Et peut-être, qui sait, elle aussi voulait tourner une page de sa vie. Prendre un nouveau départ ... Parfois, je vous dis : « Le faire, c'est une bonne solution ! » Surtout si les deux personnes se cherchent et veulent la même chose ... Enfin, passons !

En gardant la main de Mike dans la sienne, Haruko lui avait expliqué que pour elle aussi, Mike était quelqu'un à qui elle tenait énormément. Et que pour être tout à fait honnête, elle ne voulait pas perdre. Mike avait souri, frottant doucement ses doigts contre ceux de la jeune femme ...

« Pour moi aussi, Haruko. C'est quelque chose de presque inexplicable, mais ... Depuis que l'on s'est vus, j'ai ... J'ai l'impression que l'on se connait depuis toujours. Comme si quelqu'un était arrivé, pour forcer nos destins à se croiser ... Jamais non plus, je pourrais m'autoriser de perdre une femme comme toi, dans mon entourage. Jamais ... »

Il fixait les yeux si doux de la jeune femme. Haruko était une femme très belle, intelligente, déterminée, mais à la fois fragile et douce. Une femme que l'on ne pouvait pas se permettre de laisser seule, à vrai dire ... Plus les jours passaient, et plus Michael ressentait de choses pour elle. En espérant, peut-être, que cela soit réciproque.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Premier rendez-vous ? [Terminé] Lun 21 Nov - 20:09

Les fringues ...

Il était vrai que Haruko n'avait pas particulièrement fait d'efforts pour sa tenue de ce soir. Elle aurait pu faire encore bien mieux si elle avait su que la décoration du restaurant était aussi belle. Mais elle n'était jamais venue manger là, dans ce restaurant. Du moins, jusqu'à aujourd'hui. C'était chose faite à présent. Et franchement, elle n'aurait pas pu avoir meilleure compagnie que Mike. Quoi qu'il en soit, même avec sa petite robe rouge, vraisemblablement, elle faisait de l'effet. L'agent du NCIS la trouvait, selon ses propres termes, attirante. Que ce soit maintenant, ou bien en mission. C'était pareil pour lui. Haruko eut un léger sourire gêné. Enfin, gêné, c'était peut-être pas le bon mot. Disons que ... disons que ça faisait un petit moment qu'elle n'avait pas entendu ce genre de choses à son encontre. A moins qu'elle n'y avait pas fait plus attention que ça.

"Merci."

Il avait poursuivi sa réflexion en lui disant qu'il y avait un petit quelque chose chez elle, un je ne sais quoi qui faisait que les gens avaient envie de la protéger. Il était vrai que ... C'était peut-être parce qu'elle ressemblait à une petite chose toute fragile, à quelqu'un sans défense, ou presque. C'était peut-être pour ça que Mike avait cette sensation. Parce qu'elle était fragile. Et pas en même temps. Elle avait une grande force en elle. Une force qui n'était pas forcément visible. Mais elle était là. Mike lui reparlait du bateau, du fait qu'il n'avait pas voulu qu'elle se retrouve blessée et que, malheureusement, ça avait été le cas.

"Ce n'était pas de ta faute cette blessure. On ne s'était pas forcément attendu à ce que des débris volent dans tous les sens."

Ce sont des choses qui arrivent, pour sûr. On ne sait jamais ce qui peut se passer. Parfois, on s'attend au pire. Et parfois, c'était tout le contraire. En tout cas, une chose était sûre. Haruko savait que toute cette aventure les avait liés à un point qu'elle ne connaissait pas forcément encore. Du moins, Haruko était presque certaine qu'il y avait quelque chose ... Ou que quelque chose pourrait se passer. Oui, oui, elle avait réfléchi à tout cela durant ses longues journées de repos, à attendre que le temps passe. Et il était clair ... indéniable, qu'elle pensait que quelque chose, entre eux deux, c'était possible. Enfin, même si, dans l'immédiat, elle n'osait pas l'avouer tout haut. Du moins, dans l'immédiat. Peut-être parce qu'elle avait peur que tout foire. Qui sait ?

quoi qu'il en soit, pour le rassurer, Haruko avait posé sa main sur celle de Mike. Elle lui avait lancé un regard compatissant, un regard rassurant. Elle allait bien. Il allait bien aussi. Cette mauvaise passe, si on pouvait dire ça comme ça, était loin derrière eux. Et à présent, tout irait plus que bien pour eux, pour sûr. Ils ne se perdraient pas. Non, c'était impossible. Ils trouveraient toujours le moyen de se voir, de bosser enseble, et de se sauver l'un et l'autre, le cas échéant.

Mike lui parlait. Haruko l'écoutait attentivement. Il en vint à lui expliquer qu'il semblait la connaître depuis toujours, sans réellement savoir d'où ça pouvait provenir. Il était plus que contente que leurs routes se soient croisées, qu'ils se voient, qu'ils discutent. Il ne voulait pas la perdre, la laisser de côté. Elle non plus ne le voulait pas. Est-ce que quelque chose de fort était en train de naître ? Est-ce que c'était le moment pour parler de tout ça ? Peut-être ... Mieux valait-il le faire maintenant, plutôt que de ne pas le faire du tout. Parce que la prochaine fois, et s'il y avait une prochaine fois, pas sûre qu'ils s'en sortiraient aussi bien. Etait-il en train de lui avouer ce qu'il pouvait ressentir pour elle ? Possible. Il la regardait, elle en faisait de même.

"Je ... Hmmm ... Je ne sais pas si je dois t'en parler ou pas ..."

On avait l'impression qu'elle voulait aborder un sujet sérieux. Ca l'était, mais ce n'était pas grave en soit. Disons ... Qu'elle préférait mettre les choses à plat, histoire de ne pas se fourvoyer. Ou bien même espérer.

"Je dois bien t'avouer que cette mission en commun ... a changé beaucoup de choses. J'avais décidé ... de ne plus suivre mes sentiments. Et ... je crois que tu as mis à mal cette résolution. Ce n'est pas un reproche, rassure-toi. Mais ... disons que ça me fait ... peur."

Oui, peur, c'était le bon mot. Peur d'être blessée. Peur que la page ne soit pas complètement tournée. Peur parce qu'elle se faisait peut-être des idées et que ce qu'elle pouvait ressentir pour Mike était loin d'être réciproque. Et oui ? Et si elle se faisait des idées ? Et si son instinct, ses sentiments l'avaient une nouvelle fois trahie ? Haruko ne pouvait pas savoir à l'avance. En quelque sorte, la balle était dans le camp de Mike.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Premier rendez-vous ? [Terminé] Mar 22 Nov - 10:41

Face aux compliments bien réels et bien sincères de Mike, quant à sa tenue, Haruko avait eu l'air flattée. En effet, elle avait souri. Était-elle gênée ? Peut-être ... Ou alors, c'était Michael qui se faisait des idées. Peut-être qu'elle avait été agréablement surprise, sur le moment. Ouais, c'était sûrement ça. Elle l'avait remercié, tout simplement, trouvant certainement le compliment très gratifiant. Mike eu un hochement de tête, en souriant. Comme s'il lui disait que tout le plaisir était pour lui.

C'est en continuant la discussion, que Mike avait innocemment parlé de protection, concernant Haruko. Oui ... Quand on la voyait, cette petite chose visiblement fragile, avait besoin de soutien. On voulait la câliner, la rassurer ... Alors que dans le fond, et bien, l'agent de la CIA était loin d'être une débutante. Elle se faisait certes mal par moment, mais tous les agents le faisait. Mike voulait tout le meilleur pour elle, c'était ... Psychologique. Encore aujourd'hui, il se demandait comment il pouvait l'expliquer. Il rejetait donc la faute sur lui, concernant la blessure de la jeune femme. Se disant pertinemment que s'il avait été là, au bon moment, et bien cela ne serait peut-être pas arrivé. Ce fut à ce moment là, que Haruko l'avait rassuré à son tour. En lui disant que cette blessure n'était pas venue là par sa faute. Loin de là. Effectivement, ils n'avaient pas pu prévoir pour les débrits qui voleraient dans tous les sens ...

« Oui, je ... C'est sûr. »

À ce moment là, Mike aussi avait eu un sourire gêné. Mais ce n'était pas la même gêne, sur le coup. Ce n'était pas qu'il ne s'en voulait complétement. En fait ... Il ne pouvait juste pas supporter qu'une femme comme Haruko subisse ce genre de choses. Pour sûr ! Il se disait que cette blessure aurait pu endommager des tissus à l'intérieur. Qu'avec ce que les médecins auraient pu lui donner, son bras aurait fini paralysé pour quelques jours ... Non. Jamais il ne voulait imaginer le pire mal qui soit pour elle. Jamais ...

Haruko avait toujours sa main posé sur celle de Mike. Comme un signe de présence, et peut-être de reconnaissance. Elle l'écoutait attentivement, tandis qu'il lui avait expliqué qu'il semblait la connaître depuis toujours. Que jamais il ne pourrait perdre une femme comme elle, dans son entourage. Doucement, Haruko avait justement amorcé un sujet. Un sujet quelque peu sensible, depuis bien longtemps. Apparemment, elle voyait une opportunité se profiler devant elle. Mike ne le savait pas encore, mais ce qu'elle voulait par dessus tout, c'était pouvoir tourner la page « Baastian » de son bouquin, et prendre un nouveau départ. Lorsqu'elle avait commencé à prendre la parole, Michael l'avait fixée, en l'écoutant attentivement.

Elle avait l'air d'avoir peur de quelque chose. Elle ne savait pas si elle devait en parler à Mike tout de suite. Mike hocha une fois de plus la tête, cette fois, quelque peu intrigué. Elle continua par la suite. Pour elle, cette mission passée et accomplie ensemble, avait changé beaucoup de choses. Elle avait voulu ne pas suivre ses sentiments. Et que malgré tout, Michael sans le savoir, n'en avait pas voulu ainsi. Elle ne voulait pas qu'il le prenne comme un reproche. Mais comme il s'en doutait, Haruko lui avait dit que ça lui faisait peur ...

« Tu n'as pas à avoir peur de moi. Je ne te veux que du bien. Je ne veux que ta sécurité. Je me suis rendu compte aussi, que l'on formait une bonne équipe tous les deux. J'ai vraiment envie de continuer, avec toi. Et, franchement ... Je dois t'avouer que ... »

Apparemment, c'était bien le moment, pour se livrer leurs sentiments. Donc Mike avait vu la porte s'ouvrir et il l'avait prise. Avec ses propres mots. Au feeling. Histoire de voir ce qu'elle allait répondre ...

« Depuis que je te connais, j'ai l'impression de sentir quelque chose pour toi. Je ne voulais pas t'en parler directement, parce que je pensais que ça allait faire trop tôt. Beaucoup trop tôt. Mais depuis cette mission sur le bateau, ça m'a beaucoup plus rapproché de toi. J'ai ... J'ai envie d'aller plus loin. Continuer de te protéger. Continuer de voir. Tu m'apportes énormément. Sans compter que ... J'ai véçu une histoire très courte dernièrement. Et je ... Je voulais tourner la page. J'ai envie d'oublier. Tu m'as l'air d'être la personne parfaite pour que je puisse vivre une toute autre histoire. »

Et là ... C'était lui qui était gêné. Il tenait toujours la main de la jeune femme, mais avait baissé les yeux, après ses avoeux. Il semblait amoureux ... Il semblait ? Non. Il l'était. Vraiment ... Restait à voir ce que Haruko allait lui répondre, tandis qu'il relevait les yeux, doucement. Juste pour ... Juste pour croiser son regard, puisque malgré la pression, il en mourrait d'envie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Premier rendez-vous ? [Terminé] Mar 22 Nov - 17:20

L'un comme l'autre semblait avoir de lourds bagages ... Des bagages qu'ils voulaient poser. Ou du moins, il était temps de les poser, de les laisser dans un coin et de les oublier. Haruko ne connaissait pas toute l'histoire de Mike. Elle ne savait pas qu'il venait de se séparer de quelqu'un, que sa précédente relation avait foiré. Non, les seules choses qu'elle savait de lui, et bien, c'était le fait qu'il bossait au NCIS, qu'il lui avait parlé un peu de ses origines et des choses plus ou moins banales, histoire de faire connaissance. Mais elle ne connaissait rien de lui. Et inversement. Mais Haruko savait ... Oui, elle savait que ce point serait, tôt ou tard, corrigé. Parce qu'à force de se voir, ils parleraient, encore et encore. Et ils finiraient par faire connaissance, en apprenddre plus l'un sur l'autre. Et peut-être, avec un peu de chance, que les deux jeunes gens ... finiraient par panser les blessures infligées par leur ancienne relation amoureuse. qui sait ?

Quoi qu'il en soit, techniquement parlant, Haruko s'était décidée de passer aux aveux. Du moins, si on pouvait dire ça comme ça. Elle lui faisait part, de manière subtile, dans l'immédiat, de ses sentiments, de ce qu'elle pensait de tout ça, de leur rencontre. De ce que ça avait provoqué chez elle. Elle qui ne suivait plus ses sentiments depuis longtemps ... Depuis sa rupture avec Baastian. La jeune femme avait bien tenté de se remettre en selle. A deux reprises d'ailleurs. Sauf que ... Sauf que ça avait foiré à chaque fois. Peut-être pas la bonne personne. Ou pas le bon moment. Mais peut-être que la troisième fois serait la bonne cette fois-ci. Peut-être que Mike était la personne qu'il lui fallait dans sa vie pour tout recommencer. Du moins, sentimentalement parlant.

Mais avant, avant de penser à tout ça, ou du moins, à un futur probable en commun, mieux valait-il prendre ses précautions. Ou du moins, en savoir un peu plus sur l'autre. Parce qu'après tout, elle ne savait pas si le bel agent du NCIS était célibataire, ou bien s'il avait quelqu'un dans sa vie. Alors, elle avait commencé à aborder le sujet, le fait que tout ceci, et bien, ça pouvait lui faire peur. Peur dans l'sens où ses précédentes relations avaient toutes capoté et qu'elle n'avait pas forcément envie que ça lui arrive de nouveau. Est-ce que c'était bien d'espérer qu'il soit célibatire ? Peut-être.

Quoi qu'il en soit, Haruko s'était donc plus ou moins livrée à lui. Et Mike l'avait rassurée. Elle n'avait rien à craindre de lui et qu'il n'avait aucunement envie de la faire souffrir. La protéger, l'aimer, c'était tout ce qu'il désirait. Enfin, il n'avait pas dit ce mot mais la manière dont il parlait, et le ton employé, c'était, sans aucun doute, ce qu'il voulait dire.

Le regardant de temps à autre, caressant le dos de sa main du bout de ses doigts, Haruko l'écoutait attentivement. Il avait plus de courage qu'elle puisqu'il ne semblait pas user de palabres détournées afin de lui dire ce qu'il avait sur le coeur. Avait-il des sentiments pour Haruko ? C'était, vraisemblablement, le cas. Et il avait envie d'y croire. Il avait envie de croire à un avenir commun entre eux. Il avait envie de tenter sa chance, même si ce n'était peut-être pas facile. Mike aborda, par la suite, un souvenir très personnel. Enfin, une histoire qui s'était, vraisemblablement, mal terminée. Et Mike avait envie de l'oublier. En compagnie d'Haruko. Elle avait quelque peu souri à son entente et le regardait, toujours droit dans les yeux.

"Je dois bien t'avouer que ... moi aussi, j'ai une page à tourner. Et jusqu'à présent, je n'étais pas arrivée à la tourner réellement."

Mais il semblait être temps de le faire, d'oublier L.A, d'oublier Baastian et ce qui s'était passé. Oublier tout ceci, et se concentrer sur le présent, sur l'avenir.

"Mais je crois ... Que je suis finalement prête ... pour la tourner. Enfin, si tu m'aides."

Tout en disant cela, Haruko avait légèrement penché la tête sur le côté. Ca lui donnait un petit air mignon, même plus, qui faisait souvvent craquer les gens. Bien évidemment, ça serait une aide réciproque. Elle tournait la page Baastian grâce à lui, et Mike tournait la page Luna grâce à elle. Un prêté pour un rendu, en quelque sorte, et ça leur serait, sans aucun doute, bénéfique pour tous les deux. En une fraction de seconde, ou presque, ses craintes ... semblaient s'être envolées. Peut-être que Mike était l'homme de sas vie, celui qui la rendrait heureuse, et inversement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Premier rendez-vous ? [Terminé] Mer 23 Nov - 9:58

En voilà une bonne nouvelle. Les deux agents, qui semblaient avoir laissés de lourds souvenirs derrière eux, allaient pouvoir s'en débarrasser petit à petit. Vivre une nouvelle vie, à deux. Petits à petits, les deux amis, étaient en train de devenir plus, l'un pour l'autre. Michael avait attendu depuis plusieurs mois, pour élaborer une approche qu'il voulait obtenir avec douceur. Sans se presser. En effet, c'était ce qui était arrivé avec Luna. Et au bout du compte, notre agent du NCIS s'était aperçu qu'ils ne formait pas le couple idéal, tous les deux. Sans compter qu'elle et lui était agents au NCIS. Les deux étaient chefs d'équipes. Les deux avaient beaucoup de relations quasi identiques dans leur agence. L'histoire qu'ils vivaient était de plus en plus difficile. L'une devenait trop étouffante avec l'autre, à cause de projets qu'elle voulait mettre en place, bien trop rapidement ...

Alors qu'avec Haruko, et bien, même si les deux étaient agents, déjà le courant passait mieux. Pour sûr ! Devenus amis au fil du temps, après leur première rencontre, Haruko et Mike semblaient avoir les même sentiments, l'un envers l'autre. Michael voyait déjà que cette relation était bien plus fusionnelle que la première qu'il avait vécu. Cela dit pour le moment, rien était encore fait. Mike avait pris ses marques, pour voir si Haruko pensait aux même choses que lui. Visiblement, c'était le cas. Tout ce qu'il voulait, c'était ne pas gaspiller cette chance, comme avec Luna. Il voulait connaître l'avis de la jeune femme. Est-ce qu'elle aussi, voulait vraiment aller plus loin avec notre agent du NCIS ? Michael osait l'espérer ...

Quand il lui avait expliqué le fait que sa première « vraie » relation, qu'il pensait être la bonne avait totalement foiré, alors que depuis qu'il avait connu Haruko, il avait attendu longtemps, avant de lui avouer les premiers sentiments qu'il avait pour elle, pensant que c'était trop tôt, Mike lui avait fait comprendre que c'était avec elle, qu'il voulait continuer. Avec ses mots à lui, dans la confusion certes, mais Mike voulait continuer. Pour sûr ! Haruko l'écoutait attentivement, tandis que lui pouvait sentir la main de la jeune femme, caresser la sienne. Signe de compassion ? Signe de compréhension ? Avait-elle, elle aussi, les mêmes idées derrière la tête ? Justement, après que Mike ai fini de tout lui expliqué, Haruko avait souri, le fixant droit dans les yeux, pour lui répondre. Apparemment, elle aussi avait vécue une histoire plutôt difficile. Et elle aussi, voulait tourner la page du livre. Ce qu'elle n'avait pas réussi à faire, jusqu'à présent. Elle voulait vivre autre chose. Allez de l'avant. Elle marqua une courte pause, avant d'avouer elle aussi, qu'elle était prête à le faire. Mais que cependant, elle aurait besoin d'aide. Michael commençait à comprendre, et lui avait alors donner son avis ...

« Tout ce que tu voudras, Haruko. Je suis sincère. Si cela nous apportera à tous les deux, une nouvelle vie, afin que l'on puisse la vivre pleinement ... Si en plus, je peux te rendre heureuse, te faire oublier quoi que ce soit, alors je serais le plus heureux des hommes, également. J'ai ... J'ai vraiment envie d'aller plus loin avec toi. Bien sûr que je veux t'aider. Je veux tout faire pour que tu te sentes mieux. Tout ce que je veux, c'est te faire sourire, te faire rire. Avec moi, j'ai ... J'ai envie que tu te sentes aimée, protégée ... Je veux simplement ton bien. C'est tout ce qui m'importe. Parce que tu le mérites. Vraiment. Tu es une femme magnifique, et je l'avais senti dès notre première rencontre. »

Il marqua une petite pause, la fixant toujours dans les yeux, avant de reprendre pour le « Grand final » de cette belle promesse :

« J'ai envie de te prouver que l'Amour est encore possible. J'ai envie de t'aimer, comme jamais je ne l'ai encore fait. J'ai envie du meilleur pour nous deux. Je t'aime, Haruko, et ... Je crois que tu le sais. »

Encore plus gêné que tout à l'heure, il avait souri, la fixant encore dans les yeux, baissant le regard petit à petit. C'était fait. C'était là ... Bel et bien réel. Pour sûr. Il lui avait enfin tout avoué, dans un lieu des plus romantiques qui soit ... Comment ? S'il avait prévu ce moment, à l'avance ? Oh, que oui ! Justement ... Un cadre romantique et chaleureux, c'est tout de même mieux pour avouer à quelqu'un ses sentiments, non ?

Quoiqu'il en soit, impatient mais stressé, il attendait la réponse de celle qui voulait aimer, chérir et protéger jusqu'à la mort.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Premier rendez-vous ? [Terminé] Mer 23 Nov - 18:01

Haruko prit le temps, durant quelques instants, de réfléchir à tout cela. Et si jamais elle se fourvoyait ? Et si jamais ce n'était pas la bonne route à emprunter ? Et si jamais ... si jamais son histoire avec Baastian n'était pas totalement terminée ? Et si ... Stop. Stop. Fallait qu'elle arrête de se poser tout un tas de questions. Fallait quelle arrête de se remettre en question pour des absurdités. Baastian, c'était fini. Point barre. Il lui avait planté un couteau dans le coeur, métaphoriquement parlant, et elle ne voulait plus avoir à faire à lui. Son histoire avec lui était belle et bien terminée. Elle n'avait plus besoin de penser à lui. Parce qu'une autre personne avait pris sa place. Elle qui avait souvent pensé à Baastian, même encore ces derniers temps. Depuis ... depuis qu'elle était allée sur ce bateau, ou plutôt, depuis qu'elle s'était retrouvée coincée sur ce maudit navire, Haruko, ou plutôt, ses pensées, s'étaient tournées vers une autre personne. Comment il allait après tout cela, si tout allait bien, s'il était reparti sur des missions dingues entre temps. Brèfle, vous l'aurez bien compris. Baastian avait été chassé par Mike, et ce n'était pas plus mal d'ailleurs. C'était même... extra, si on peut dire ça come ça.

La page était pratiquement tournée, pour ainsi dire. Manquait plus qu'un petit quelque chose pour qu'elle le soit totalement. Elle avait besoin de Mike. Non pas parce qu'elle n'était pas sûre de ce qu'elle pouvait ressentir pour lui. Elle savait que y'avait déjà une certaine alchimie entre eux. Et ce, depuis le moment où il l'avait embrassée, après qu'elle lui ait sauvé la vie. Si on peut dire ça comme ça, à ce moment là, Haruko avait comme été émoustillée, comme transportée ailleurs. Ouais, ça lui avait fait quelque. Et elle ne serait franchement pas contre de remettre ça.

Quoi qu'il en soit, Mike était prêt à l'aider. Qu'elle tourne la page totalement, et lui aussi, c'était le bon moment. Il voulait la rendre heureuse, lui apporter un bonheur grandissant. Ensemble, ils n'en seraient que plus fort dans cette relation. Pour Michael, c'était déjà tout decidé, vraisemblablement. Il était prêt. Prêt à sortir avec elle. Prêt à construire quelque chose avec elle. L'épauler en toute circonstance, la protéger aussi. L'aimer, lui rendre le sourire. C'était une tentative à faire. Haruko devait la saisir. Elle ne devait pas tenter de le repousser. Non, pour une fois, elle se laisserait aller. Elle allait prendre ce qu'on lui offrait, et elle tenterait de guérir ses vieilles blessures. Des blessures qui seraient totalement cicatrisées et qui plus jamais ne pourraient être ouvertes. Elle voulait y croire. Et elle mettrait toute sa bonne volonté pour que ça fonctionne.

Mike avait de paroles très sages. Il voulait lui prouver que l'amour, c'était encore possible. Honnêtement, Haruko avait cru que cette petite flamme là s'était, à jamais, éteinte avec Baastian. Parce que cette histoire l'avait détruite. Et que ça avait gâché sa relation avec ses deux ex. Encore meurtrie, elle n'avait pas eu le coeur de s'ouvrir totalement, de peur d'être, une nouvelle fois, blessée. Et ça avait mis fin, prématurément, à ses relations. Et ça fit tilt dans sa petite tête. Tilt quand il en vint à lui dire qu'il l'aimait, et qu'elle le savait. Haruko eut un large et radieux sourire sur le visage. Quant à Mike, il avait quelque peu baissé la tête. Peut-être par crainte de ce qu'elle allait lui répondre.

"Avant de te rencontrer, je croyais que l'amour, c'était pas pour moi. Et je dois dire ... que j'y crois, de nouveau, grâce à toi."

Ses yeux pétillaient, brillaient, comme ils ne l'avaient jamais fait. Peut-être parce qu'il lui avait redonné confiance. Peut-être parce qu'elle savait qu'eux deux, finalement, c'était possible. Et peut-être parce qu'elle savait, ou du moins, qu'elle était persuadée que ça fonctionnerait entre eux.

"Je ne pensais pas, non plus, que j'arriverais à éprouver, de nouveau, des sentiments. Mais je me suis trompée."

En fait, c'était bien ... Oui, c'était bien que Mike et elle se soient retrouvés dans ce bateau. Ils avaient, certes, frôlé la mort. Mais, ça lui avait permis de ressentir des choses ... qu'elle n'avait plus ressenti depuis fort longtemps. La jeune femme serra un peu plus la main de Mike. Dans des occasions comme celle-ci, sans aucun doute que son téléphone portable se serait mis à sonner. Fort heureusement pour elle, elle ne l'avait pas emmené. Parce qu'elle savait que ça aurait pu gâcher les choses. Tant pis. Tant pis si la fin du monde était proche ou que des terroristes attaquaient la ville. Haruko s'en fichait. Tout ce qui importait, dans l'immédiat, c'était d'être avec Mike.

"Et je crois ... Ou plutôt, je sais que ... moi aussi ... je t'aime Michael."

Ca faisait tellement longtemps que ces petits mots n'étaient pas sortis de sa bouche que ça sonnait ... bizarrement. Mais c'était vrai. Haruko éprouvait des sentiments pour lui. Elle en était sûre à présent. Et ce n'était pas son imagination qui lui jouait des tours. C'était sincère.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Premier rendez-vous ? [Terminé] Jeu 24 Nov - 10:13

À partir de maintenant, Michael en était sûr et certain. Il y avait bel et bien une alchimie entre la belle brune et lui. Quelque chose de particulier. De la protection. De l'amour. De la fusion ! Un sentiment très fort, qui était visiblement partagé des deux côtés. Elle l'avait d'ailleurs dit à Mike. Elle qui pensait que l'Amour n'était plus du tout une chose en laquelle elle devait croire, elle s'en était remise petit à petit. Grâce à lui ! En lui expliquant cela, les yeux de la jeune femme brillaient, ils pétillaient. Comme si ... Comme si Haruko se sentait renaître. Elle aussi, avait l'air décidé de faire quelque chose pour eux. Rien qu'eux deux. Elle avait repris, toujours aussi persuadé que quelque chose pouvait se passer entre eux. Michael était tout aussi attentif, souriant, se demandant s'il était en train de vivre une réalité, ou s'il était en train de rêver. Elle lui avait parlé du fait qu'elle ne pensait pas, un jour, pouvoir éprouver de nouveau, des sentiments forts pour quelqu'un. Et elle s'était rendue compte que finalement, elle s'était trompée. Trompée, puisque comme elle l'avait dit elle savait pertinemment, elle aussi, qu'elle aimait Michael. Elle le lui avait dit. Ces quatre mots résonnaient dans la tête de l'agent ... « Je t'aime Michael. ». Il sentait que cette fois, c'était le bon moment, pour vivre quelque chose de fort, de grand et de vrai. Quelque chose en quoi, Michael pouvait y croire vraiment ...

« Je dois admettre que je suis fier et heureux de pouvoir entendre ces mots, venant de ta part. Je sais maintenant que nos sentiments sont réciproques. Je n'ai pas envie de faire de bêtises, comme j'ai pu le faire avant, avec Luna ou avec d'autres femmes. Tu vois, j'ai ... J'ai vécu des histoires d'un soir, disons deux-trois, à la suite de soirées banales ... Une histoire un peu plus longue de plusieurs semaines, mais bien trop courte pour que ce soit sérieux. Et, honnêtement ... J'ai envie que ça change avec toi. Ça m'a l'air idiot ou cliché dit comme ça, mais ... J'ai envie de décrocher la Lune pour toi. J'ai envie de te faire vivre des choses inoubliables. Rester à tes côtés pour toujours. Me noyer dans tes yeux et te confier mon coeur à jamais ! À toi, et à toi seule. Parce que tu le mérites, et parce que je pense ne pas trouver une femme qui puisse me faire ressentir de pareils sentiements, autre que toi. »

Il sentait la main de Haruko serrer la sienne. Il en était fier. Il gardait en lui, l'espoir de pouvoir se marier, un jour. Non ! Je vous voir venir ... Qu'est-ce que je vous ai dit ? L'agent Morricone voulait prendre son temps. Et il ne voulait rien gâcher comme l'avait fait Luna, en faisant tout capoter à cause d'une certaine rapidité. En effet ... Se fiancer après à peine 1 mois de vie « commune » ... C'était tôt. Beaucoup trop tôt. Et il ne voulait pas détruire sa chance. Il voulait faire oublier l'histoire douloureuse de la jeune femme. Et oublier la sienne par la même occasion. Il fallait donc agir autrement. Agir en adulte cette fois-ci ...

« Et je dois avouer que, j'adore ton côté mignon, quand tu penches la tête. Tu me fais vraiment craquer. »

À cette phrase, Mike avait souri. Il se sentait ridicule. Pas du tout ... Il lui avouait le fait que son petit test avait marché. Tout simplement. Sortant Michael de ses pensées, le serveur était revenu, arrivant donc avec les fameuses entrées. Un carpaccio de boeuf. Une entrée qui avait fait ses preuves un peu partout - dont les États-Unis ou la France - mais d'où le berceau se situait en Italie, à Venise depuis 1950. Oui, le Narrateur se cultive, et alors ? Hum, ... Pardon ! Je gâche l'ambiance là. Toujours était-il que le serveur en question, s'approchant de la table pour y mettre le plat au centre, avait plus ou moins gêné nos deux tourtereaux, dans leur discussion ...

« Voilà votre entrée. Capaccio de boeuf, spécialité culinaire de la Maison. Je vous souhaite un bon appétit. »

Michael l'avait remercié, puis le serveur était reparti en direction des cuisines. Après quoi, l'agent du NCIS s'était retourné vers la petite tête brune, se replongeant dans ses yeux pétillants ...

« Bon appétit ! En espérant que ça te plaises. »

En effet, Mike ne savait pas si Haruko en avait déjà mangé. Peut-être que dans des soirées mondaines sous couverture, elle l'avait fait ... Restait à voir si elle allait aimer. En fait, Michael avait choisi ce genre plat pour commencer, puisqu'il s'agissait d'un plat convivial et sain. Il faisait attention à sa santé. Fallait pas croire. Même un homme comme lui pouvait le faire. À première vue, on pouvait penser à un plat assez gras, mais pour voir le bon côté des choses, il s'agissait d'huile d'olive, qui avait de bonnes vertues.

Histoire de faire conversation à table, histoire que le repas ne devienne pas un moment silencieux et monotone, Michael avait posé une question, de façon innocente à la jeune femme ...

« Dis-moi ... Tu es déjà allée à Venise ? »

À quoi pensait-il exactement ? Hum ... À un petit voyage à vrai dire. En amoureux. Beaucoup de couples, aimaient choisir cette destination pour marquer la première année de vie commune. Hum ... ? Si Mike s'y prenait tôt. À vrai dire, il voulait prendre des renseignements sur les envies de l'élue de son coeur, avant de faire quoi que ce soit ... Il l'avait dit, il l'avait promis. Il ne voulait pas la décevoir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Premier rendez-vous ? [Terminé] Jeu 24 Nov - 19:03

Sans aucun doute, Mike était l'homme qui lui fallait. Celui qui lui redonnerait espoir. Celui qui lui rendrait le sourire. Celui qui la rendrait heureuse. Pour les deux premiers points, c'était déjà fait. De nouveau, elle avait foi en l'amour, en ses sentiment, et elle n'avait plus peur d'être trahie. Le sourire, il le lui avait rendu aussi. Et ça c'était bien. Et la rendre heureuse ... Ca ne serait, sans aucun doute, pas tarder. Ouais ... Ca serait Michael, et pas un autre. Une chance, en quelque sorte, que Max l'ait réveillée de bonne heure ce jour là. Une chance qu'elle n'avait pas rechignée à travailler et qu'elle s'était levée. Une chance d'être tombée sur Mike, comme partenaire, pour cette enquête là. Parce qu'ils auraient pu continuer à se croiser, sans jamais réellement se voir. Et ça aurait été bien dommage mine de, vous ne croyez pas ? Peut-être qu'Haruko aurait ouvert les yeux, à un moment ou à un autre. Mais ça aurait pu être trop tard. Ils s'étaient trouvés. Et ce n'était pas plus mal.

Quand elle avait prononcé les trois petits mots qui feraient chaud au coeur de n'importe qui, Michael avait souri. C'était comme si un immense poids, qui était sur ses épaules, venait de s'envoler. Pour laisser place à un sentiment de bonheur, de bien être fou. Avouer ses sentiments, ce n'était pas une chose facile. Mais Haruko savait qu'il fallait le faire. Parce qu'elle ne pouvait pas le laisser dans le brouillard alors que lui-même lui avait avoué ce qu'il ressentait.

Mike en vint à lui parler. Un long monologue sur comment il voyait sa vie, ou plutôt, leur vie ensemble. Il ne voulait pas se précipiter. Il avait déjà fait, vraisemblablement, cette erreur à plusieurs reprises. Il parla de Luna, mais Haruko ne tilta pas sur le coup. Après tout, elle-même connaissait une Luna mais ce n'était peut-être pas la Luna de Mike. Enfin, c'était peut-être pas la même personne. Et elle ne le saurait que si elle lui demandait. Mais ça risquerait de gâcher leur idylle, ce moment romantique et merveilleux. Alors, autant ne pas parler de choses qui pouvaient fâcher. Ce moment là, c'était leur moment. A eux, à personne d'autre. Il n'y aurait pas de Baastian, pas de Luna, pas de Max qui appelerait pour lui confier une enquête, ou bien l'ennuyer, pas d'appel qui enverrait Mike sur une scène de crime -enfin, c'était à espéer-. Non, ils ne seraient pas dérangés.
Ils pourraient savourer, apprécier ce moment, rien qu'à eux. En quelque sorte, c'était le début de leur aventure, de leur relation. Ils posaient là le premier pavé, celui qui tiendrait tout l'édifice. Alors, mieux vaut-il qu'il soit bien solide, et bien ancré.

Ce qu'il venait de lui dire, c'était ... très beau. Très personnel. Ses yeux pétillaient toujours autant à son entente. Elle avait baissé quelque peu la tête, durant une fraction de seconde, avant de sourire à nouveau et de le regarder.

"Whaaa ... C'est ... très... intense tout ce que tu viens de me dire. Mais j'apprécie. Et ça me conforte dans l'idée que ... toi et moi, ça peut coller."

Haruko en était un peu estomaquée. Il lui avait dit de choses si jolies que si ça continuait, son coeur finirait par sortir de sa cage thoracique tellement c'était beau. Et agréable à entendre. C'est qu'il parlait bien notre cher agent du NCIS. Il avait ajouté qu'il adorait quand elle penchait la tête sur le côté, que ça la rendait mignonne, et qu'elle le faisait craquer. Ce à quoi elle sourit. Un radieux sourire.

"Tu viens de découvrir ma botte secrète. On ne peut pratiquement rien me refuser quand je fais cette tête là. Mais promis ..." avait-elle commencé en levant une main, comme pour jurer. "J'essayerai de ne pas le faire trop souvent."

Parce que ce n'est pas marrant quand on a tout ce qu'on veut. Faut un certain challenge, c'est bien mieux. Et puis, Haruko préférait ne pas trop en abuser non plus. Mais c'était clairement pratique pour faire craquer des gens, et leur soutirer toutes les informations qu'elle pouvait obtenir. Ca avait fonctionné à plusieurs reprises.

Quoi qu'il en soit, ils furent, une première fois, interrompus, par le serveur qui venait leur apporter leur entrée. Du capaccio de boeuf. Hmmm ... Ce n'était pas quelque chose qu'elle était habituée à manger. Non pas que Haruko n'aimait pas la viande. Mais quand elle cuisinait, c'était souvent du poisson. Et quand elle se faisait inviter chez ses parents, c'était typique asiatique, encore. Bien évidemment, elle ne reculait jamais devant une bonne pizza, ou d'autres plats italiens. Mais ça, elle n'avait jamais mangé encore. Lentement, Haruko avait donc reculé ses mains, histoire de ne pas se faire brûler, tandis que le serveur avait déposé les deux assiettes, tout en les saluant. Le remerciant à son tour, après Mike, le serveur s'était éloigné, les laissant tous les deux.

"Bon appétit à toi aussi."

Haruko avait récupéré les couverts, histoire de s'attaquer à tout ça. Allons, allons, est-ce que ça allait être bon ? Une première bouchée ? Haruko eut un léger hochement de la tête, et un sourire. Ca semblait être pas mal tout ça.

"C'est plutôt bon."

Ouais, vraiment. Ca la changeait de ce qu'elle mangeait habituellement. Mike lui posa une question. A savoir, si elle s'était déjà rendue à Venise, si elle en avait eu l'occasion.

"Pour le boulot, oui. Mais comme tu dois t'en douter, le boulot, c'est le boulot. Pas vraiment le temps de faire du tourisme. Je n'ai pas pu voir grand chose mais de ce que j'ai vu, j'ai trouvé ça joli. Pourquoi cette question ?"

Projetait-il un petit voyage à Venise ? Pour lui faire découvrir la ville ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Premier rendez-vous ? [Terminé] Ven 25 Nov - 9:49

Michael était vraiment sincère sur ce qu'il avait pu dire. Il en était maintenant certain. Il avait jeté son dévolu sur Haruko, et sur elle seule. Il savait qu'avec cette femme, il allait pouvoir re-profiter de la vie à pleine dents. Il voulait la conquérir comme jamais il ne l'avait encore fait avec une autre de ses anciennes « histoires d'amour ». Avec Haruko, il savait que tout cela allait être bien différent. Il voulait cette fois-ci, vivre quelque chose de sérieux. Quelque chose qu'il allait réellement pouvoir partager. À partir de ce soir, Mike vivait pleinement ses sentiments. De plus, Haruko lui avait dévoilé les siens. Quoi de mieux pour débuter une soirée en beauté ?

Quand Michael avait tout dit ce qu'il avait sur le coeur, comment il voyait leur vie commune à tous les deux, l'agent du NCIS ne s'emballait pas. Au contaire. Il avait laissé ses pensées s'exprimer au feeling. Avec toute la sincérité et l'amour qu'il portait pour la jeune femme. Haruko en était plus que ravie. Heureuse. Elle était heureuse d'apprendre qu'entre elle et Mike, et bien, ça pouvait coller. Mais c'était mieux que ça. Michael pensait à mieux que ça. Les pensées collaient entre eux, certes, mais rendaient surtout leur relation plus que possible. Elle était fusionnelle, bien réelle. C'était bel et bien quelque chose de magique. Une relation qui les faisait rêver tous les deux. Haruko l'avait d'ailleurs signalé. Tout ce que venait de lui avouer Mike était intense.

« C'est ce que je pense réellement. Tout ce que j'ai envie, c'est de te faire oublier les mauvaises choses. Te faire vivre une histoire extraordinaire, te faire rêver. J'ai envie de te protéger jusqu'à mon dernier souffle, te jurer fidélité et amour. »

En lui parlant encore, l'agent du NCIS avait aussi insisté sur le fait qu'il adorait sa tête de femme innocente, lorsque cette dernière la penchait sur le côté, et utilisait ses yeux comme des pierres précieuses qui vous hypnotisait. Voyant que Mike avait découvert sa botte secrète, elle s'était juré de ne pas le faire trop souvent.

« Ce serait dommage de ne pas pouvoir en profiter souvent, alors. Tu es à croquer, quand tu fais ça. »

Mike avait souri. Il se rappelait encore de leur premier baiser sur le bateau. Si c'était à refaire ? Bien sûr qu'il le referait. Sans hésiter. À y repenser, il avait d'ailleurs envie de goûter à ses lèvres. Mais arrêté par une sage décision, Michael s'était dit que ce n'était ni le moment, ni l'endroit. Mais en remettant cela à plus tard, l'agent du NCIS était bien partant ...

Bref, au bout de quelques instants, nos deux amoureux furent coupés dans leur discussion, et le serveur était revenu avec les entrées. Du carpaccio de boeuf. Une entrée froide très prisée de l'Italie, se propageant un peu partout dans les grandes villes d'Europe et ailleurs, petit à petit. C'est vous dire ... On pouvait même élaborer un carpaccio de fruits frais. Il existait de toutes les sortes. Les fruits de mer n'en faisaient pas non plus l'exception. Quoi qu'il en était, la jeune femme n'était pas au bout de ses surprises, puisque Mike avait prévu un repas de bien spécial. Quelque chose qui allait la faire voyager : cette entrée faisant voyager jusqu'en Italie, le plat, des noix de St Jacques à l'Armoricaine, faisant passer notre couple en France, puis enfin le dessert, un crumble aux pommes, pour l'Angleterre. Un crumble accompagné d'une boisson marquant leur origines. Un thé à la menthe pour Haruko et un café pour Mike ...

Michael lui souhaitant un bon appétit, Haruko en avait fait de même. D'ailleurs, la jeune femme avait l'air d'apprécier grandement. Ce qui avait ravi Mike au plus haut point. Mike en avait souri - une fois de plus, vous allez me dire - mais il était réellement content de voir que tout cela plaisait à Haruko, pour lui faire passer une soirée des plus agréables.

« Ravi de savoir que le carpaccio te plais ! Et d'ailleurs, tu n'es pas au bout de tes surprises. Crois-moi ! »

Oh que non ! L'agent du NCIS lui avait même adressé un clin d'oeil. Rempli de mystère et de malice. En fait, il voulait marquer le coup entre toutes ces révélations et un voyage au centre des saveurs, pour finir pourquoi pas ... Il verrait bien. Cela dépendrait de ce que Haruko avait prévu dans son coin, ou bien ... Peut-être parcourir les rues illuminées en ce soir magnifique, main dans la main. Puis ... Hum ... Je vous laisse à votre imagination. Ne serait-ce pas mignon, tout ça ? Pendant le repas, Mike avait pensé bon d'engager une conversation. Il voulait savoir si l'agent de la CIA avait visité Venise. Comme il pouvait s'y attendre, cette dernière avait répondu oui, mais qu'il s'agissait du boulot. Donc pas vraiment de tourisme en vue, quoi. Elle n'avait pas vu grand chose, mais que pour le peu qu'elle avait admiré, la jeune femme brune avait trouvé ça joli. Cependant, elle avait eu l'air de voir que Michael avait certainement une idée en tête ...

« Et bien, pendant de prochaines vacances, j'aurais l'intention de te faire visiter cet endroit. L'une des plus belles villes de mon pays. Tu vas adorer. Un moment rien qu'à deux, pourquoi pas ... Pour marquer un grand jour. J'pensais à un anniversaire, ou pour la première année de notre relation. J'pensais faire une surprise, mais ... »

À quoi Michael pensait là ? Le pont des Soupirs, bien évidemment. Monument par excellence du romantisme italien. Pour sûr. Sa surprise n'était pas réellement gâchée, finalement. Il pourrait toujours prévoir quelque chose là-bas. S'il voyait grand ? S'il voyait trop tôt ? Pas vraiment ... Il lui avait bien promis fidélité jusqu'à la fin des temps. Donc, quoi de plus normal, après tout.

« Ce n'est pas grave. Je vais tout de même réussir à te concoter quelque chose de joli et de romantique pour une journée pareille. Sois-en sûre. »

Il la fixait tendrement, attendant une réaction probable, de la part de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Premier rendez-vous ? [Terminé] Sam 26 Nov - 12:19

Y'avait pas à dire. Haruko se sentait bien avec Mike. Elle avait l'impression d'avoir retrouvé une certaine serennité qu'elle n'avait pas eu depuis fort longtemps. Se sentait-elle renaître ? Probablement. mais, il était vrai qu'entre il y a un mois, et maintenant, y'avait eu de grands changements dans sa vie. Peut-être, finalement, que contre toute attente, elle finirait par être heureuse. Heureuse non seulement grâce à ce qu'elle faisait, avec son boulot, mais aussi heureuse en amour. Et ça, ça ne lui était pas arrivé depuis fort longtemps. Comme quoi, tout finit par arriver à un moment ou à un autre. Il faut juste savoir se montrer patient. Comme le dit le vieux proverbe, tout vient à point à qui sait attendre, non ?

Bien évidemment, dans l'immédiat, Haruko ne savait pas trop quoi s'attendre de cette relation naissante. Est-ce qu'elle était faite pour durer ? Ca, elle en était certaine. Son peit doigt lui disait que ce ne serait pas un truc du jour au lendemain. Du moins, pas une relation d'un soir, d'une semaine, d'un mois. De la manière dont Michael en parlait, ça serait une relation solide, très solide. Il serait sa lumière dans la pénombre la plus totale, son guide qui la mènerait vers quelque chose de bien. Oui, tout ceci, ça ne pouvait que fonctionner. Ca ne pouvait que fonctionner entre eux. Fallait y croire. Fallait laisser le passé derrière soit, ne plus y penser. Fallait faire les choses bien. Et tout irait bien pour eux. Qui sait ? Peut-être d'ici un an, ou deux, ils habiteraient dans une chouette petite maison, avec une jolie barrière blanche tout autour de la propriété. Ils auraient un chat ou un chien, peut-être un premier p'tit bout d'chou. Et enfin, ils auraient le droit au bonheur. Rien que d'y penser, ça laissait rêveur. L'idée lui plaisait bien, et ce même si elle avait un boulot dangereux et que ça serait peut-être incompatible. Enfin, Haruko aurait bien le temps de voir tout ça avec le temps.

En tout cas, Mike lui faisait une vraie déclaration. Il avait vraiment envie que ça fonctionne entre eux deux. Il avait vraiment envie de parcourir un bout de chemin, enfin, un bout de sa vie avec Haruko. Et elle en était heureuse. Elle se contentait de sourire, parce qu'elle ne savait pas trop ce qu'elle pourrait lui dire, face à toutes ces jolies paroles. Elle ne ferait que les reprendre, que les répéter. Et ça ne serait peut-être pas assez suffisant pour exprimer tout ce qu'elle avait sur le coeur. Fallait dire que briser toutes les vieilles habitudes, ce n'était pas facile de le faire. Surtout en une soirée. Mais elle apprendrait. Oui, elle apprendrait de nouveau à se confier. A confier son coeur à quelqu'un d'autre. A un homme qu'elle pourrait aimer de tout son coeur, de toute son âme.

"Je crois que tu me fais déjà rêver." lui avait-elle dit, tout sourire.

Ils en étaient venus à parler, ensuite, de sa petite tête mignonne qu'elle faisait pour amadouer les gens. Haruko tenterait de ne pas trop en abuser avec Mike. Parce que même s'il lui avait dit qu'il ferait tout pour décrocher la lune, elle ne voulait pas, par exemple, qu'il se blesse en essayant de le faire. Et elle préférait qu'ils décrochent la lune ensemble, tout les deux. Et pas chacun de leur côté. Elle eut un léger rire quand il lui avoua qu'il était à croquer quand elle faisait cette tête. Alors, juste pour l'amuser, elle refit sa drôle de tête penchée sur le côté, tout en le regardant les yeux pétillants.

"Je suis ravie que tu adores cette tête alors. Tu la verras autant de fois que tu me le demanderas alors."

Ou quand elle aura envie de quelque chose et qu'elle ne saurait pas comment le lui demander, par exemple. Enfin, passons. Le server les avait rejoints avec leurs entrées et il avait déposé les assiettes devant chacun de ses clients, avant de leur souhaiter bon appétit et de se retirer. Sans aucun doute qu'il allait servir d'autres clients, leur accorder une vingtaine, voire une trentaine de minutes, avant de revenir pour récupérer les assiettes et déposer le plat principal.

Comme dit auparavant, le carpaccio, ce n'était pas quelque chose qu'elle avait eu loccasion de manger. Non, mais c'était bien de faire des découvertes de temps en temps. Et puis, en plus, c'était bon. Enfin, quand bien même elle n'aurait pas aimé, elle ne le lui aurait pas dit non plus. Mais elle appréciait. C'était goûteux, c'était savoureux. Elle aimait vraiment, pour sûr. C'était top bon. Haruko pourrait presque croire que ça fondait sur la langue. Mike en était venu à lui dire qu'elle n'était pas au bout de ses surprises et qu'il lui avait réservé d'autres trucs. Haruko avait alors sourire.

"Je me demande bien ce que tu as pu me réserver alors."

La conversation avait ensuite tourné sur Venise, sur si elle s'y était déjà rendue. C'était le cas. Elle y avait été pour le boulot. Mais elle navait pas eu l'occasion de faire du tourisme. Mike aurait aimé l'y emmener. Seulemen, sa surprise était un peu gâchée, en quelque sorte.

"Tu sais, je n'ai pas vu grand chose de Venise. J'ai surtout vu des dédales de souterrain et pas grand chose d'autre. Donc, même si on y allait, je crois que je serais surprise. Et puis, j'aimerai bien ... découvrir cette ville en ta compagnie."

L'idée lui plaisait bien, pour sûr. Restait à savoir ce que Mike avait envisagé, par la suite. Mais bon, comme il le lui avait dit, ça ne serait, probablement, pas pour tout de suite. Donc, ils avaient le temps de voir venir, pour ainsi dire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Premier rendez-vous ? [Terminé] Lun 28 Nov - 9:16

Michael en était sûr maintenant ... C'était Haruko qu'il voulait faire rêver. Elle seule. Il allait tout lui promettre. Non seulement parce qu'il voulait faire oublier leurs mésaventures, mais il voulait surtout lui faire profiter d'une très belle vie de famille. Bien sûr, comme dit précédemment, Mike savait qu'il allait prendre son temps pour entreprendre tout cela, à ses côtés. Il se disait que gâcher cela allait être vraiment dommage. Il était déterminé. C'était avec celle belle jeune femme qu'il voulait finir son chemin. Comme vous pourriez être en train d'imaginer, cela pouvait très bien se terminer, mais Michael n'osait même pas y penser. Il n'en avait aucune envie. Depuis tout ce temps, il avait cherché une compagnie comme celle d'Haruko. Ce n'était pas comme s'il était prêt à arrêter tous les efforts qu'il avait fait, pour arriver jusque là. C'était elle qu'il voulait épouser. Évidemment, Michael allait prendre une année au minimum, histoire de planifier sa demande. Le temps de chercher et de trouver quelque chose d'unique en son genre.

Quoiqu'il en était, le point du rêve était déjà acquis. Quand Mike s'était laissé allé pour lui dire tout ce qu'il avait sur le coeur. Sans fausse note, sans que sa langue ne fourche ... Il parlait très sûr de lui, utilisant un ton des plus sincères. C'est en lui offrant l'un de ses plus beaux sourires, que Haruko lui avait répondu qu'elle croyait déjà rêver. Alors que finalement, tout était bel et bien réel. Haruko ne rêvait pas. Toutes les promesses de Michael allait bien tenir. En effet, l'agent du NCIS voulait construire une relation solide, avec celle qui avait été jusque-là, une partenaire. Une partenaire avec laquelle, il n'aurait jamais pensé aller jusqu'au bout. Pour sûr. Mais maintenant que c'était sans danger à cent pour cent, entre eux deux, Michael ne courait plus aucun risque. Ils savaient autant l'un que l'autre, être amoureux. Ça se voyait ...

« J'ai envie de te donner beaucoup plus que du rêve, crois-moi. » Lui avait-il répondu, en lui souriant à son tour.

En parlant par la suite de la fameuse petite mimique de la tête brune, qui faisait en chavirer plus d'un, Haruko s'était juré d'éviter de le faire trop souvent. Pourtant, fallait l'avouer, Mike adorait cette petite manie chez elle. En effet, c'était un petit détail qui le faisait encore plus craquer qu'à l'habitude. Sans aucun doute. D'ailleurs, Haruko était ravie d'entendre une telle chose. Du coup, elle s'était dit qu'elle n'allait pas s'en priver autant qu'elle ne l'aurait fait. Cela ravissait Michael. Cette petite mimique ne le rendait pas indifférent face à elle. Cette petite manie l'aurait manqué. Pour sûr !

Quand le serveur était arrivé avec le carpaccio, et que les deux agents avaient commencés à manger, Haruko avait eu l'air d'apprécier le goût pour une première fois. Ce qui avait d'autant plu à Mike. Pour cette soirée, effectivement, il voulait faire bonne impression, avec ce qu'il avait l'intention de lui faire découvrir. Quand il lui avait dit cela, Haruko semblait intriguée par ce qu'il pouvait lui cacher, entre guillemets.

« Tu verras ça. Je pense que tu apprécieras en tous les cas. J'en suis même certain. »

Par la suite, Michael lui avait parlé de Venise. Histoire de savoir si elle y avait déjà mis les pieds. Et effectivement, c'était le cas. Enfin ... Pour le boulot. Donc évidemment, elle ne s'était pas attardée sur grand chose d'intéressant, passant d'ailleurs par les souterrains. En effet, il y avait plein d'autres choses à admirer dans cette ville. Qui plus est, Haruko avait signalé qu'elle adorerait visiter la ville en sa compagnie. Notre homme encore une fois, avait souri :

« Ce sera un petit séjour rien qu'à deux, que tu ne seras pas prête d'oublier. »

Ça oui. Il voulait faire en sorte que cette prochaine virée en vacances, soit des plus romantiques et des plus relaxantes possibles. Afin d'en profiter un maximum.

En pensant à eux, à tout ce qu'ils pourraient traverser, Mike avait pensé aux parents de Haruko et aux siens. Il se disait que ça pouvait être bien de se les présenter mutuellement. Histoire d'en connaitre d'avantage sur la belle-famille. Et Mike n'en doutait pas une seule secondes. Les parents de la jeune femme étaient certainement de très bonnes personnes. Puisque l'hérédité faisait son travail dans toute les familles, et que la belle petite brune était quelqu'un que Mike avait appris à connaître au fil des mois, notre agent du NCIS savait d'ores et déjà qu'il allait apprécier ses parents ...

« Je ... Euh ... Je me demandais si on aurait pu rencontrer tes parents, prochainement. Je veux dire, ... J'pense que l'on va bien s'entendre. Et puis, avec moi, j'pense qu'ils verront que leur fille est en sécurité. »

Là encore, Mike avait adressé un sourire, et un clin d'oeil complice à la jeune femme, attendant de voir ce qu'elle en pensait ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Premier rendez-vous ? [Terminé] Lun 28 Nov - 18:52

Michael ne voulait pas se contenter de la faire rêver. Il voulait lui offrir la vie dont elle pouvait rêver. Il lui offrait tout son coeur, toute son âme. Il en viendrait à lui décrocher la lune si jamais besoin était. Mais l'agent du NCIS n'avait pas besoin de faire tout ça pour elle. Tout ce que Haruko pouvait demander, dans l'immédiat, c'était qu'il soit à ses côtés. Rien de plus, rien de moins. Le reste viendrait petit à petit, en quelque sorte. Il ne fallait pas en faire trop. Du moins, pas dès le départ. L'amour, c'est comme un marathon. Il faut y aller lentement, progressivement, prendre son temps sous prétexte de finir par être essoufflé et d'abandonner en cours de route. Et Haruko ne voulait pas que cela arrive. Entre eux deux, elle voulait que ça dure. Bien évidemment, ils amorçaient tout juste leur relation, mais elle voulait faire les choses bien, pour ainsi dire. Et pas n'importe comment.

Quoi qu'il en soit, dans l'immédiat, Haruko allait de surprise en surprise. D'abord le chouette restaurant, ensuite la jolie décoration. Les sentiments réciproques qu'ils s'étaient avoués. Et le carpaccio que Haruko ne connaissait pas du tout. Elle n'avait jamais eu l'occasion d'en manger. Du moins, jusqu'à présent. Se disait-elle pour autant qu'elle avait manqué quelque chose en n'en mangeant pas avant ? Et bien, peut-être. Mais peut-être aussi que tout ceci, ce bien être qu'elle éprouvait dans l'immédiat, c'était principalement grâce à Michael. Sa compagnie était des plus plaisantes. C'était donc peut-être grâce à lui que le carpaccio n'en était que meilleur. Si ça se trouvait, tout n'en serait que meilleur, à présent, puisqu'elle avait trouvé l'homme de sa vie. La personne avec qui elle se voyait vieillir, avoir des enfants, aussi, pourquoi pas ? Et la jeune femme espérait avoir une vie longue à ses côtés. Haruko n'avait jamais pensé à ça d'ailleurs. Du moins, pas depuis sa relation avec Baastian. Elle s'était toujours dit qu'elle périrait en mission, une mission qui, elle espérait, serait choisie par elle, et pas une mission qu'on lui aurait assigné. Mais là ... Elle se voyait bien prendre sa retraite, à l'âge convenu, et vivre avec Mike. Comme quoi, les gens finissent toujours par changer, d'une manière, ou d'une autre. Comme on le dit, mieux vaut tard que jamais, non ?

Au fait qu'il lui réservait d'autres surprises, Haruko se mit à sourire. Ca faisait longtemps qu'elle n'avait pas autant souri. Elle qui paraissait monotone, voire triste de temps à autre. C'était bien ce qui lui arrivait. Cet amour qu'elle avait rencontré en la personne de Mike. Ouais, pour rien au monde elle n'échangerait ce qu'elle avait pu vivre, là bas, sur le bateau. C'était le destin en quelque sorte qui avait fait qu'ils se retrouvent sur cette enquête. Pour leur plus grand bonheur d'ailleurs.

"Je suis certaine que je vais apprécier. De toute manière, jusqu'à présent, tu ne m'as pas déçue."

Loin de l. Il était arrivé à la combler de bonheur. Bon, c'était un peu extrême mais c'était ce qu'elle ressentait, en ce moment. Elle était heureuse. Heureuse d'être là, avec lui. Heureuse de dîner avec lui, de lui parler, d'avoir une conversation autre que le boulot. Brèfle, tout semblait parfait quoi. Tout en dégustant lentement mais sûrement son carpaccio, Haruko l'avait écouté parler de Venise. Et du fait qu'ils finiraient par s'y rendre et que ce voyage n'en serait que formidable. A nouveau, Haruko se mit à sourire.

"Encore faut-il que nos deux agences acceptent de nous libérer pour ces petites vacances."

Et ça, c'était pas gagné d'avance. En même temps, tant que sa blessure n'était pas totalement cicatrisée, Haruko pourrait quelque peu tirer sur la corde. Du genre, à faire croire que ça lui faisait super mal encore, ou d'autres trucs de ce genre. Bon, vrai, c'était un gros mensonge. Mais toutes les fois où ils lui avaient gâché ses vacances, hein, elle pouvait bien leur faire ça, non ? Haruko avait pratiquement fini son délicieux carpaccio quand Mike en vint à lui poser une question. Enfin, ce n'était pas vraiment une question, mais plutôt une proposition. Il avait envie de rencontrer les parents de la jeune femme.

"Et bien ... J'les appellerai, pour voir quand ils sont disponibles. Mais j'espère que tu n'as pas peur de subir un long interrogatoire. Parce que mon père est du genre à poser tout un tas de questions."

En même temps, c'était son métier. Haruko ne lui avait présenté, jusqu'à présent, qu'un seul garçon. Parce qu'elle était tout juste majeur, qu'elle vivait encore chez eux, et qu'elle devait lui présenter parce qu'il venait la voir chez elle. Mais Gabriel l'avait fliqué à un tel point que le pauvre en eut peur et qu'il préféra, au final, après quelques mois, rompre. Pas le bon.

"Faudra pas lui en vouloir s'il le fait. C'est une déformation professionnelle, en quelque sorte."

Mais peut-être, aussi, que Gabriel serait content que sa fille arrive, finalement, à se caser. Et peut-être qu'il n'en ferait pas tout un fromage et qu'il accepterait Mike à bras ouverts ? Qui sait ? Ca serait à voir quand cette rencontre aurait lieu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Premier rendez-vous ? [Terminé] Mar 29 Nov - 11:06

À vrai dire, Michael avait encore du mal à y croire. Pour être honnête, il ne pensait pas pouvoir se replonger dans les sentiments. Il avait l'impression que l'Amour était un chemin qu'il avait quitté depuis des mois. Un chemin qu'il ne pensait ne pas reprendre avant plusieurs années. Il ne pensait pas avoir repris confiance en lui. Il voulait construire quelque chose de solide, et jusqu'à présent, il ne s'en sentait pas capable. Jusqu'à ce qu'il se rende compte qu'avec Haruko, c'était bel et bien une chose possible. Les sentiments qu'ils s'étaient avoués l'un et l'autre étaient réciproques. Quelque part, cela avait bien soulagé Mike. Cela dit, comme il avait pu le faire avec les autres, il ne voulait pas gâcher ce début de relation. Il ne voulait rien presser. Prendre son temps. Laisser venir les choses. Et avec de la chance, d'ici quelques années, elle et lui vivraient ensemble, dans une joli maison, dans un cadre calme et paisible. Avec un enfant qui sait ? D'ailleurs, en réfléchissant, ça lui donnait envie. Envie d'y croire. Envie de réaliser le rêve qu'il se faisait en tête ...

Et pour commencer cette relation forte en Amour, en confiance et en protection, Mike voulait aller de surprise en surprise. D'abord, il avait organisé ce dîner pour se remettre des émotions fortes de la dernière mission, afin de se ressourcer sans parler boulot. La décoration était des plus romantiques pour laisser passer le messages des sentiments, qui eux, étaient réciproques. De plus, les plats dans le repas venaient tous de pays différents ; histoire de la faire voyager. Mike avait eu cette idée pour agayer ce premier repas et cette première soirée entre eux. Sans compter qu'il ne pensait pas s'arrêter là par la suite. Au fil du temps qui allait passer, il se disait qu'il allait y réfléchir. Peut être qu'il la raccompagnera chez elle, qu'ils discuteront autour d'une tasse et que ... Quoi ? Je vous sort le schéma classique, et alors ? Vous n'êtes pas content ? Ça pourrait se passer comme ça, qui sait ? Bref ... On en était pas encore là.

Quand Haruko avait découvert ce carpaccio qu'elle avait l'air d'apprécier, Michael lui avait dit qu'elle irait de surprise en surprise tout au long du repas. Et que selon lui, elle ne serait pas déçue. Sans aucun doute, la jeune femme avait approuvé. Jusque là, elle l'admettait, elle en était plus qu'heureuse. Cette soirée à ses côtés, se passait à merveille pour elle, visiblement. Tout comme lui d'ailleurs. Il n'y avait plus aucun doute là-dessus. Même en bossant pour des agences différentes, ils éprouvaient des sentiments aussi forts l'un pour l'autre. Ils avaient envie d'aller loin, très loin ensemble. Mike voyait en Haruko la femme de sa vie. Pour sûr. Il y avait vraiment des choses qui lui plaisait chez elle : ses yeux, son sourire, sa façon de penser et d'agir ... Haruko était pour Mike une femme pleine de détermination, de courage et de sincérité. C'était ce qui l'avait d'avantage fait craquer, chez elle.

Quand Michael avait parlé de Venise à Haruko, pensant la faire voyager pour une grande occasion, sûrement pour officialiser leur union dans un an, l'agent du NCIS s'était aperçu qu'il avait quelque peu gâché sa surprise. Quand il lui avait demandé si elle avait déjà visité cette ville, la jeune femme lui avait répondu qu'elle y était certes allé, simplement pour le boulot. Donc évidemment, ce n'était pas comme si elle avait eu le temps de tout visiter, appareil photo à la main. Bien au contraire. Michael se disait donc que c'était l'occasion rêvée d'y séjourner avec elle. Il se trouvait qu'elle avait envie de faire ce voyage en sa compagnie. Pour sûr. Cela dit, le problème des agences différentes s'interposait une fois de plus. Il allait falloir trouver une solution pour palier au problème. Quoi que d'ici là, ils auraient le temps d'y réfléchir.

« Effectivement. Il nous faudra trouver quelque chose pour régler ce problème. Cela dit, on a le temps pour voir comment s'y prendre. » Mike y songeait en finissant petit à petit son assiette.

En enchaînant sur ses pensées, Mike réfléchissait au fait qu'ils pourraient organiser une rencontre avec les parents de sa nouvelle petite amie. Qui sait ? Ce serait une manière de faire connaissance. En répondant à Mike, lui disant qu'elle allait voir quand ils serait disponible, Haruko n'était pas contre cette idée. Même si son père, Gabriel, était du genre à poser une palanquée de questions, histoire de savoir ci et ça ... Elle lui avait ajouté que c'était en quelque sorte, une déformation professionnelle. Il devait bosser dans la Justice, peut-être ? Cela dit, quoi de plus normal, dans une relation père-fille. La protection était de mise. En bon parent, il voulait voir si la relation qu'elle voulait entreprendre, était sûre de tenir. Sa mère aussi, remarquez ... Un rôle de parents, à première vue. Quelque chose de classique, de normal.

« Ne t'en fais pas ! Je comprendrais. C'est ton père après tout, et tu es sa fille. C'est normal. » Lui avait-il répondu, en la fixant dans les yeux.

Quand on se penchait sur cette future rencontre, il n'était pas impossible que Gabriel ne rejette pas Mike et l'accueille chaleureusement dans la famille. L'agent Morricone était italien, certes. Les italiens dans la généralité étaient considérés comme des êtres machistes et arrogants. Mais Michael n'était pas du genre indifférent ou violent avec les femmes, au contraire. Et il trouvait d'autant plus que Haruko méritait le meilleur dans sa vie pour tout ce qu'elle avait fait jusque maintenant. Il savait qu'elle était considérée comme un très bon agent, elle lui avait sauvé la vie, elle n'avait pas peur de faire quoi que ce soit d'important pour son agence, elle se sentait toujours prête à aider qui que ce soit dans son entourage ...

« En tout cas, je suis sûr que l'on pourrait bien s'entendre. »

Bref. Haruko était un idéal pour Mike. Pour sûr.

Au bout de quelques instants, le même serveur était revenu, pour débarrasser les entrées et apporter le plat.

« Voici vos noix de St-Jacques à l'Armoricaine. Plat Français de la maison. »

« Merci beaucoup. »

« Vos desserts arriveront dans une demie heure. » Avait ajouté le serveur.

Mike avait acquiescé de la tête, puis ce dernier était reparti en cuisine.

« Ça m'a l'air bon, tout ça. Régales-toi. » Lui avait-il lancé, avec le sourire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Premier rendez-vous ? [Terminé] Mer 30 Nov - 17:18

L'amour ...

C'était un sentiment vraiment incroyable, y'avait pas à dire. On se sentait comme pousser des ailes. On avait l'impression que tout était possible et qu'on pourrait décrocher la lune pour celui qu'on aimait. Haruko n'aurait pas pensé qu'elle éprouverait, une nouvelle fois, ce sentiment. Elle s'était beaucoup investie dans sa relation avec Baastian. Mais son horrible mensonge avait eu raison d'elle. Enfin, ça n'avait pas été un mensonge. Il avait juste omis une partie de la vérité, tout comme elle d'ailleurs. Mais bon, Haruko n'allait pas revenir là-dessus. La page Baastian était définitivement tournée. Elle n'allait plus penser à lui, mais se concentrer plutôt sur sa relation naissante avec Michael. C'était bien plus important qu'un vieux souvenir, qu'une personne de son passé. Ouais, Baastian était le passé. Mike le présent et l'avenir.

Peut-être qu'elle idéalisait. Peut-être qu'elle se faisait des idées. Et pas en même temps. Haruko avait l'impression qu'entre eux deux, c'était bien parti. Elle avait eu d'autres relations avant lui. Mais ça avait toujours capoté, pour une raison ou pour une autre. Manque de communication peut-être, ou bien autre chose. Mais là, le courant passait super bien entre eux. Y'avait quelque chose. Y'avait un feeling entre eux. Quelque chose qui faisait que c'était réel, et pas qu'un rêve. Et puis, fallait pas non plus oublier cette réelle complicité qu'ils semblaient avoir. Oui, l'homme idéal, sans aucun doute là dessus.

Mike et Haruko en étaient venus à parler de Venise, du fait qu'il l'emmènerait bien, là-bas, pour des vacances. En couple, en amoureux. Une petite visite guidée de la ville. Haruko ne savait pas trop ce qu'ils pourraient visiter. Elle ne connaissait vraiment pas la ville. Comme dit, c'était plutôt les dédales de souterrain qu'elle avait pu voir, lors de son boulot. Elle n'avait pas eu le temps de faire du tourisme, ou bien même de faire les boutiques. Pas eu le temps non plus que d'aller boire un bon thé, ou autre chose. Brèfle, ça avait été très sport. Haruko regrettait simplement de ne pas avoir eu le temps pour le tourisme. Mais ça serait chose corrigée, si elle retournait à Venise en compagnie de Mike. Le seul problème, c'était les emplois du temps. Ca ne serait pas facile que de s'accorder et de partir ensemble.

"Tu as raison. Ne voyons pas là un problème. Mais plutôt une sorte de challenge pour accommoder nos emplois du temps très serrés."

Haruko avait dit cela tout en souriant. Avec un peu de chance, tout irait bien pour eux et ils arriveraient à se trouver un petit week-end, rien que pour tous les deux. Certes, deux jours, ça serait un peu juste pour tout voir de Venise. Ou du moins, une partie. Enfin, ça serait à voir à ce moment là. Et comme le disait Mike, ils n'en étaient pas encore là. Ou du moins, ils avaient le temps d'y réfléchir.

Le sujet se poursuivit, ensuite, autour des parents d'Haruko, du fait que Mike avait fortement envie de les connaître, et ce même si cela ne faisait que peu de temps qu'ils se connaissaient; Ce n'était pas plus mal, d'ailleurs, de faire les présentations dès le départ. Mais elle avait préféré prévenir Mike sur le fait que son père, Gabriel, était de nature curieuse et qu'il pourrait s'amuser à l'interroger pendant un long et long moment.

"Ca m'ennuie toujours quand il interroge mes amis. Quoi que, à bien y penser, il n'a pas eu l'occasion de le faire depuis un moment."

Normal, elle gardait ses amis, ou petits amis, éloigner de son paternel. Pour leur propre bien et éviter qu'ils soient assaillis de question.

"Mais comme tu le dis, je suis sa fille. Et en tant que flic, il essaie de me protéger. Même si je n'en ai pas vraiment besoin."

Finalement, au bout de quelques minutes, nos deux agents avaient terminé leurs assiettes. Et il ne fallut pas moins de quelques minutes pour que le serveur pointe le bout de son nez et qu'il récupère leurs couverts. Il avait apporté, par la même occasion, le plat principal. Des noix de Saint Jacques. D'un léger hochement de la tête, Haruko avait remercié le serveur qui s'en était allé, non sans oublier de leur signaler que d'ici une demi-heure, il reviendrait, avec les desserts.

"D'abord tu m'entraînes en Italie. Et maintenant en France. On voyage à travers l'Europe ?" lui avait-t-elle demandé en souriant.

Sûrement que oui. Mais ça lui plaisait. Ca lui plaisait de voyager sur des goûts culinaires. Parce que ça lui rappelait un peu tous les voyages qu'elle avait pu faire. Enfin, la plupart de ses voyages étaient liés au boulot. Donc, pas vraiment le temps, à chaque fois, de goûter à la cuisine exotique. Et autres.

"Et tes parents Mike. Ils vivent à Washington ? Parce que ... si on va voir les miens, faudra qu'on aille voir les tiens aussi."
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Premier rendez-vous ? [Terminé] Jeu 1 Déc - 12:27

Depuis plusieurs mois pourtant, Michael pensait qu'il aurait laissé ce sentiment de l'Amour de côté, et pour longtemps. Très longtemps. Cela dit, depuis cette mission périlleuse sur ce bateau de la NAVY, les choses s'étaient emballées. Dans l'instant, il n'aurait pas embrassé Haruko, les sentiments dévoilés ce soir, n'auraient pas eu lieu d'être. Sauf que ... Et bien, pour dire la vérité, Mike en avait assez de jouer la comédie. Faire comme si, alors qu'en réalité, il en était tout autre chose. Celle qui était à la base, une partenaire, puis une amie, s'était vite transformée en sa moitié. Celle avec qui, l'agent du NCIS voulait partager sa vie, ses projets, ses envies, ses rêves ... À première vue, certains auraient pu penser que cette idée était complétement saugrenue et que son souhait allait être impossible à réaliser. Impossible ou ... Difficile peut-être. Mais malgré tout, les deux agents, qui s'aimaient l'un-l'autre, voulaient y croire, dur comme fer. Pourtant, quand on se penchait sur leur vie professionnelle, les deux amoureux, certes agents tous les deux, n'exerçaient pas du tout le même métier. L'une bossait pour la CIA, l'autre pour le NCIS. Comme quoi, le monde pouvait parfois réserver de belles surprises. C'est en parlant de Venise, que le problème des emplois du temps complétement différent, pouvait se poser. Cela dit, la jeune femme tout comme Mike, voyait plutôt ce point à soulever, comme un challenge et non, un réel problème.

« Tout à fait ! Voyons cela comme quelque chose qui ne sera pas impossible à caser. »

Il ne fallait pas non plus qu'ils partent tous les deux défaitistes. S'ils ne pouvaient pas obtenir un petit séjour de cinq jours, même un petit week-end de deux-trois jours pourrait suffir. Ils auraient tout de même le temps d'en profiter un minimum. Haruko lui souriait. Ouais ... Y'avait pas à dire, un petit séjour en amoureux dans cette ville emblématique de l'Italie allait être quelque chose de bien reposant. De fil en aiguille, la discussion s'était enchaînée sur un souhait de Mike. Il avait pensé bon de rencontrer les parents de Haruko un jour. La jeune femme n'avait pas trouvé l'idée mauvaise. Cela dit, elle avait tout de même prévenu Michael sur le fait que son père, était du genre à poser tout un tas de questions. Quelque part, le père se voulait protecteur avec son enfant. Mike avait trouvé cela normal, dans l'ensemble. Son père était bien à l'identique avec lui, comme dans la plupart des familles, d'ailleurs.

Malgré tout, Haruko se trouvait ennuyée parfois. Le fait qu'il interroge de la sorte tous les amis ou petits copains qu'elle pouvait inviter, avait l'air de la gêner. Quoiqu'apparemment, son père ne l'avait pas fait depuis un petit moment déjà. Au pire, Michael se disait bien que quelques questions n'allait pas le déranger, au point de le mettre mal à l'aise, voire, le faire fuir. Non. Michael se disait qu'il allait rester simple ; qu'il n'allait pas laisser sa langue fourcher dans ses réponses, ou quoi que ce soit d'autre.

« Je pense que ça devrait aller. Je tâcherai de faire bonne figure pour ne décevoir personne. Si j'ai envie de finir ma vie avec toi, il faudra bien que tes parents voient en moi, un homme de parole, de confiance. Enfin, c'est ce que je pense. »

Ce fut au bout de quelques petites minutes, que le serveur était arrivé avec le plat de résistance, en leur signalant qu'il reviendrait dans une demie heure, pour les dessert. Après quoi, il s'était éclipsé, laissant nos amoureux devant leurs assiettes. Ce plat qui les envoyaient tout droit en France, cette fois-ci. Avec cette surprise, Haruko avait fait une remarque pertinente, toute souriante. Elle avait deviné. Mike la faisait bien voyager à travers le Monde, pendant tout ce repas. Quelque chose d'original pour marquer le coup.

« Oui. En quelque sorte. Je voulais marquer notre premier dîner, avec quelque chose qui sorte de l'ordinaire. Quelque chose de spécial. » Lui avait-il répondu, en souriant à son tour.

Commençant à manger, Haruko avait donc continué leur discussion, parlant elle cette fois, des parents de Mike. Comme l'agent du NCIS avait suggéré de rencontrer les parents de la jeune femme, cette dernière avait pensé rencontrer les siens aussi.

« En fait, ils vivent sur Catane, en ce moment. Ma ville natale de Sicile. Et en toute honnêteté, je suis sûr qu'ils seront ravis de t'accueillir à la maison. On ira leur rendre visite, quand ce sera possible. Mes parents seront fiers de me voir en couple, avec une femme telle que toi, d'ailleurs. Je ... Je pense que l'on trouvera un moyen pour se débrouiller en prenant l'avion. Je ... J'y réfléchirai. »

De toute façon, ce n'était pas comme s'ils devaient partir dans les deux heures qui suivait la fin du repas. Michael se disait qu'il avait le temps de planifier tout cela ...

« Il est rare que je mange des St Jacques, mais je dois bien avouer que c'est délicieux. »

Restait à voir ce qu'en pensait Haruko.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Premier rendez-vous ? [Terminé] Ven 2 Déc - 14:46

Partir ensemble ne serait, sans aucun doute, pas une chose aisée à prévoir. Mais comme Haruko le lui avait dit, ça serait leur petit challenge. Chacun devrait faire avec son emploi du temps de dingue, et tenter de se libérer pour une petite escapade amoureuse. Ce ne serait pas facile. Mais ce ne serait pas impossible non plus. Haruko était certaine qu'ils arriveraient à trouver un moyen ou un autre. Quitte à se faire porter pâle. Ca ne la dérangeait pas. Ce n'était pas comme si elle ne l'avait jamais fait auparavant. Ils feraient ce petit voyage. Quant ? Haruko ne le savait pas exactement encore. Mais ils y arriveraient, elle en était certaine. M'enfin ne nous attardons pas plus longtemps sur le sujet, on en a fait, vraisemblablement, le tour.

Mike et Haruko s'observaient, se souriaient. Ils se sentaient bien, là, tous les deux. Ensemble. La jeune femme avait l'impression d'être sur un petit nuage, ou presque. Elle avait l'impression que tous ses soucis, ou presque, s'étaient envolés. Tout semblait être si parfait. Si c'était un rêve, elle aurait, sans aucun doute, peur, de se réveiller. Mais Mike lui avait dit que ce n'en était pas un, que tou ceci était bien réel. Ce n'était pas un mauvais tour de son imagination. Elle était bien là, avec Michael, en train de dîner avec lui. Elle avait eu le courage de lui dire ce qu'elle pouvait ressentir pour lui, et réciproquement. Elle s'était lancée à l'eau, et ça signifiait beaucoup pour elle tout de même. Ca signifiait qu'elle avait fait un pas vers l'avant. Qu'elle était prête à tourner la page, oublier le passé, ne plus y penser. Et c'était important, très important. Haruko croyait de nouveau en l'avenir, en l'amour, et ça, c'était important, pour sûr. C'était une grande chose pour elle. Voilà pourquoi, peut-être, qu'elle souriait autant.

Enfin. Ils en étaient venus à parler des parents d'Haruko, du fait que Mike ne craignait pas son père et qu'il comprenait que ce dernier puisse lui poser tout un tas de questions. Mike lui prouverait, d'une manière, ou d'une autre, qu'il était digne de leur fille et qu'il ferait tout ce qui était en son pouvoir pour la rendre heureuse. Il parlait du futur. Il parlait de leur avenir probable en commun. L'agent du NCIS arrivait, sans l'ombre d'un doute, à se projeter dans l'avenir, avec elle. Il était parvenu, une nouvelle fois, à lui décrocher un magnifique sourire.

"Je suis sûre qu'ils t'apprécieront. T'es tellement gentil, t'es adorable, qu'ils ne pourront être que sous le charme. Y'a peut-être mon frère qui sera récalcitrant au départ. Il est dans une mauvaise passe en ce moment."

Ouais, c'était pas la grande forme pour Joshua, mais bon. Qu'importe ce que Haruko faisait ou bien lui disait, il faisait la sourde oreille ou s'en fichait. Il faisait sa crise d'adolescence en retard, en quelque sorte. Haruko ne savait plus trop quoi faire pour qu'il reprenne le droit chemin. Mais bon, elle n'allait pas non plus éternellement se faire des cheveux blancs pour lui. Il ne voulait pas changer, c'était son droit. Mais faudrait pas qu'il vienne se plaindre d'ici quelques années.

Le serveur les avait débarrassés de leurs assiettes après leur avoir laissé le plat principal. Encore une chose que Haruko n'avait pas eu l'occasion de manger. Des découvertes, encore des découvertes. C'était pas si mal que tout ça dans un certain sens. Et puis, ça sentait bon. Ca dégageait une odeur agréable à ses sinus. Sans aucun doute qu'elle allait apprécier.

"Je crois que tu as réussi. Parce que je suis certaine que je vais me souvenir de ce dîner pendant longtemps."

Haruko avait conclu sa phrase d'un léger signe de la tête. Ouais, ce cadre était idyllique et elle ne pouvait pas oublier ce moment qui lui semblait parfait, plus que parfait même. Lentement, mais sûrement, sans fermer la porte à la discussion, ils s'étaient donc mis à manger le plat principal. Haruko lui avait alors parlé de ses parents, à Mike. Parce qu'il faudrait qu'elle les rencontre après tout, non ? Mike en vint à lui dire qu'ils vivaient en Sicile. Ca serait plus compliqué pour les voir. Mais ils trouveraient bien un moyen, comme pour ce voyage à Venise.

"Les parents sont toujours fiers lorsque leurs enfants finissent par trouver chaussures à leurs pieds."

Keiko avait désespéré, durant un temps, que sa fille trouve l'homme idéal. Et elle avait mis ça sur le boulot d'Haruko, du fait que cette dernière se concentrait plus sur son travail que sur autre chose. Mais peut-être qu'avec Mike tout serait différent ? Possible. M'enfin, Keiko n'était pas encore au courant de tout ça. Mais ça finirait par venir. Quand Mike lui dit que les noix de Saint Jacques étaient bonnes, Haruko approuva d'un signe de la tête.

"Tout à fait d'accord avec toi. C'est délicieux."

Y'avait pas d'autres mots pour en parler.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Premier rendez-vous ? [Terminé] Sam 3 Déc - 10:48

Oui. Il était vrai que cette petite virée en amoureux, rien que pour tous les deux, allait leur changer les idées. Ces derniers temps, le boulot les avaient entraînés dans un sacré foutoir. Sans le vouloir, les deux agents avaient bien failli jouer avec leurs propres vies. Heureusement avec le soutien, le fait de se serrer les coudes, Haruko et Michael avaient réussi à survivre. N'empêche, l'agent du NCIS avait toujours ces images en tête, par moment. Quand il pensait à la vie qu'ils pourraient mener tous les deux, Michael voyait sans cesse cette victoire. Ce soulagement d'être resté en vie, pour continuer à vivre pleinement, en profitant de chaque moment, protégeant au maximum sa coéquipière et amie, devenue petite amie au fil des mois ; sans oublier de servir et protéger également son pays qu'était devenu l'Amérique du Nord. Techniquement, son coeur restait en Sicile, mais pour ce qui était de la dévotion, la promesse ou le serment - comme vous voulez - Mike se sentait près à faire ce qu'il fallait pour protéger la population américaine des terroristes. Pour sûr.

Après s'être rendus compte qu'ils pourraient arranger ce voyage à deux, malgré leurs emplois du temps différents, le sujet de conversation avait viré sur les parents d'Haruko. Mike voulait bien se libérer, un jour, histoire de faire connaissance. Et même si Gabriel travaillait dans la Police ; et avait l'habitude de questionner sans sommation les « inconnus » que pouvait ramener sa fille à la maison, il voulait avant tout la protéger. Ce que Mike trouvait tout à fait légitime pour un père de famille. Cela dit, notre agent du NCIS ne voulait pas prendre peur ou se défiler. Il savait qu'il pouvait prendre sur lui, faire bonne figure et prouver en toute sincérité qu'il était l'homme qu'il fallait à Haruko. D'ailleurs, cette dernière pensait elle aussi que cette rencontre allait porter ses fruits. Elle était certaine de cette réussite avec les parents. Elle lui avait même précisé qu'il était gentil et adorable. Ce qui avait fait sourire Mike. En fait, celui avec lequel Michael allait avoir un peu de mal, c'était Joshua. Le petit frère de la jeune femme. Ce dernier, apparemment, passait dans une crise d'adolescence qui se déroulait avec du retard. Mais c'était après tout, quelque chose de courant, et d'encore possible, même après avoir passé les dix-huit ans.

« Je ... Je l'espère. Remarque, vu tout ce que tu me dis là, ça ne devrait pas être difficile. Je suis sûr que je vais bien m'entendre avec eux ... Surtout si tu utilises ces compliments devant eux pour me décrire. C'est très touchant. »

C'est un peu après cela, que le serveur était arrivé avec le plat principal, dévoilant alors à Haruko, des noix de St Jacques dans son assiette. L'odeur était plus qu'appréciable. La présentation également. Bref, ce plat mettait vraiment en appétit. Comme l'avait dit Mike à celle qu'il aimait, il voulait organiser plus qu'un simple dîner. Quelque chose de spécial. Ce à quoi, Haruko avait répondu que c'était réussi, à l'aide d'un petit hochement de tête qui la rendait encore plus mignonne. Elle était même certaine de se souvenir de ce dîner à l'allure romantique, pendant longtemps. Et elle n'avait pas tort. Michael allait certainement s'en rappeler pendant longtemps, également. Notamment puisque ce dîner était organisé ce fameux grand soir. Le fameux soir où les sentiments avaient été dévoilés, l'un envers l'autre. Quelque chose de fort et de sincère, que les deux agents n'étaient pas près d'oublier. Pour sûr !

« Je l'ai réussi apparemment, et je suis assez fier de moi. Je suis bien de ton avis d'ailleurs. Je ne suis pas prêt d'oublier ce grand soir. Ma compagnie, comme tu me l'as dit est très appréciable, et la tienne l'est toute autant. Sans aucun doute. »

Continuant donc de manger, en appréciant les St Jacques, Haruko avait enchaîné la conversation, en parlant cette fois des parents de Mike. Comme l'agent du NCIS avait trouvé bonne, l'idée de leur rendre visite, l'agent de la CIA, en avait pensé de même. Et effectivement, même s'ils habitaient toujours en Sicile, le voyage pour les rencontrer allait devoir s'organiser. Comme pour leur séjour à Venise. Peut-être même que Mike pensait à faire une pierre, deux coups. Ils iraient à Venise, puis passeraient par la Sicile avant de rentrer. Ou peut-être s'organiseraient-ils autrement. Bref. Michael se disait qu'il avait le temps de voir tout cela.

« On pourrait peut-être les voir après notre séjour à Venise, selon le nombre de jours que l'on arrivera à débloquer, toi et moi. Enfin ... Cela dit, rien n'est encore fait. J'ai le temps d'y réfléchir. En tous les cas, je suis certains qu'ils t'apprécieront aussi. Sois-en sûre. »

C'est en mangeant, que Mike avait fini par une autre remarque pertinente, concernant la nourriture. Décidemment, ce restaurant avait une très bonne réputation. Les deux agents se régalaient. Haruko l'avait bien confirmé. La soirée avait l'air de se dérouler comme Michael l'espérait : un moment magique et inoubliable ... Un cadre romantique et plein d'espoir pour la suite des évènements entre eux deux. L'agent du NCIS ne pouvait pas s'arrêter d'y penser, voulant rien que le meilleur pour leur vie de famille, qu'ils allaient constuire petit à petit. C'était peut-être fou voire précipité sur le moment, mais en se plongeant dans le regard d'Haruko, Michael voyait son futur enfant.

« J'adore me noyer dans tes yeux. J'sais pas pourquoi, mais ... Ils me donne déjà l'impression de voir l'avenir. C'est fou ! » Avait-il dit en souriant.

Comme quoi, l'un des défauts des italiens, était de tout voir à l'avance, même ce qui était peu probable ; mais malgré tout, sans vraiment savoir pourquoi, Michael voyait une fille. Sans vraiment avoir de prénom en tête, mais ça, il allait le choisir avec elle, bien évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Premier rendez-vous ? [Terminé] Dim 4 Déc - 10:39

Comment ... Là était le mot ...

Comment la rencontre entre Mike et ses parents allait-elle se dérouler ? De son point de vue, Haruko pensait que ça se passerait bien. Même super bien. Elle pouvait se tromper, parce qu'après tout, on n'est jamais à l'abri d'un petit impair, mais Haruko voulait croire que tout se passerait bien. Keiko serait ravie que sa fille ait trouvé quelqu'un, et d'ici à ce qu'ils aillent les voir, peut-être qu'ils seraient passés à la vitesse supérieure. Qui sait ? Gabriel, lui, serait tout aussi ravi que sa femme. Parce qu'elle, elle avait changé sa vie. Lui qui n'accordait de l'importance qu'à son travail, cela avait changé du tout au tout quand il avait rencontré Keiko. Alors, il espérait que ça soit pareil pour Haruko. Pour ainsi dire, moins il la savait au travail, plus il se doutait qu'elle était en sécurité. D'ailleurs, cette période de repos lui avait été salutaire, en quelque sorte, puisqu'il s'était un peu moins inquiété pour elle. TOut comme Keiko d'ailleurs

Restait ... restait plus que la réaction de Joshua, son frère. Et ça, Haruko ne pouvait pas vraiment l'anticiper puisqu'il était instable depuis quelques temps. Ca n'allait pas. Il enchaînait bêtise sur bêtise, et ce simplement pour énerver ses parents. Du moins, ça, c'était la théorie de la jeune femme. Peut-être qu'elle se trompait sur les intentions de son frère, mais tous les deux, ils n'arrivaient plus à communiquer. Et ce depuis quelques temps déjà. C'était comme si quelque chose les avait éloignés, mais elle ne savait pas quoi ni pourquoi d'ailleurs. Ca irait mieux, sans doute, avec le temps, ou ça n'irait qu'en se dégradant. Difficile de dire. On ne peut pas gagner à tous les coups, n'est-ce pas ?

"Ils sont compréhensifs. Je suis sûre qu'ils t'aimeront bien. Par contre, ne sois pas offusqué si jamais ce n'est pas le cas pour Joshua. Ce n'est pas facile pour lui en ce moment, même s'il refuse toute aide."

Tête de cochon. Mais bon, comme ses parents, ou bien Haruko, il était têtu. La jeune femme et son frère tenaient cela, sans aucun doute, de Keiko, puisque des deux, c'était elle la plus têtue. Elle pouvait camper sur ses positions durant des jours et des jours, et ce sans changer d'avis. M'enfin, passons.

Le serveur était venu, avec leurs plats, et il était presque aussitôt reparti, tout en récupérant les assiettes vides, laissant nos deux tourtereaux seuls. Le pari de faire cette soirée une soirée extraordinaire était remporté, pour ainsi dire. Parce que cette soirée avait tout de quelque chose d'extraordinaire. D'abord le lieu, le décor, le menu qu'on leur servait. Et la découverte des sentiments respectifs qu'ils pouvaient éprouver l'un envers l'autre. Voilà pourquoi, principalement, Haruko ne pourrait pas oublier cette soirée. Parce qu'elle s'était triturée la tête durant plusieurs jours, semaines, depuis leur emprisonnement sur le bateau et la jeune femme n'avait pas arrêté de se poser tout un tas de questions sur ce qu'elle pouvait éprouver. Et elle était plutôt contente, heureuse, de savoir que ce n'était pas qu'un sentiment éphémère et que c'était réciproque.

"Je crois qu'importe ce qu'on fasse, on n'oubliera jamais cette soirée. Sauf si bien évidemment, on souffrait d'une amnésie passagère. Mais ça n'arrivera pas."

Elle avait dit ça tout sourire Non, rien de ce qu'elle ferait ou pourrait faire lui ferait oublier cette soirée. Comment le pourrait-elle d'ailleurs ? Ils en vinrent à parler, ensuite, des parents de Mike. C'était la jeune femme qui avait lancé le sujet de discussion. Oui, faudrait qu'ils aillent voir ses parents. Seulement, ce n'était pas aussi simple, puisqu'ils vivaient en Sicile. Mais Mike avait une idée. Ils feraient d'une pierre, deux coups. Ils partiraient pour leurs petites vacances à Venise, leur petit voyage en amoureux, et en revenant aux Etats-Unis, ils feraient un petit crochet par la Sicile. Haruko eut un hochement de la tête.

"Oui, on pourrait faire comme ça. De cette manière, on accomodera l'utile à l'agréable."

Et puis, hein, si Mike rencontrait ses parents, sans aucun doute que Keiko s'amuserait à raconter plein de petites anecdotes embarassantes au sujet de sa fille. Donc, fallait bien que la mère du jeune homme en fasse de même, non ? Les parents mettent souvent leurs enfants dans l'embarras, et ce même si ce n'était pas forcément voulu. Pourquoi ? C'était une manière de leur montrer qu'ils les aimaient, ou quelque chose dans le genre. Haruko eut un nouveau sourire, et peut-être un petit rire amusé, lorsque Mike en vint à lui dire que se plonger dans les yeux de la jeune femme, c'était quelque chose qu'il aimait beaucoup faire. Et que ça lui faisait penser à un avenir en commun, tous les deux. Elle baissa quelque peu la tête avant de la redresser.

Je crois que c'est la première fois qu'on me dit ça."

Et elle aimait bien les compliments que Mike lui faisait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Premier rendez-vous ? [Terminé] Dim 4 Déc - 13:07

Michael faisait en sorte, de ne pas appréhender autant cette future rencontre, entre les parents d'Haruko et lui-même. La jeune femme d'ailleurs, lui avait bel et bien dit qu'ils seraient heureux de faire sa connaissance. Pour sûr. Le seul petit « hic » aurait été Joshua. Mais comme l'agent de la CIA l'avait dit, son petit frère était dans ce qu'on pouvait appeler une mauvaise passe ; une crise d'adolescence en retard. Bref, quelque chose qui restait compréhensible pour le jeune homme. Après tout, il n'était pas le seul à traverser cela à son âge. Mike le comprenait parfaitement. Ce n'était pas vraiment facile la vie d'adolescent ou de jeune adulte. On pouvait se sentir incompris aux yeux des autres, ce qui pouvait parfois nous freiner dans nos envies ou nos projets. Et d'un coup, et bien, on avait tendance à tout lâcher. En réfléchissant, Michael pouvait se porter volontaire, pour essayer de l'aider. Enfin ... Avec un peu de temps devant lui. Il n'allait pas non plus, s'y prendre de suite. Déjà que sa propre famille avait du mal, ce n'était pas un parfait étranger, qui allait tout régler en peu de temps. Bien au contraire. Non ... Michael allait prendre son temps. Il voulait d'abord le meilleur pour Haruko, certes. Il la considérait nettement comme la femme de sa vie, mais il n'hésiterai pas non plus à faire de son possible pour aider sa famille.

« Je suis ravi que tu me le dises. Et pour ce qui est de Joshua, et bien ... J'en prendrai compte. Ne t'en fais pas. Il a le droit de se sentir incompris par moment. Tout le monde à pu traverser ça, au moins une fois dans sa vie. Je le comprends. »

Ce fut à ce moment-là, que le serveur était arrivé avec les assiettes du plat principal donc, les débarrassant alors de leurs entrées, fortement appréciées. Jusqu'à présent, l'un comme l'autre visiblement, semblait conquis par cette soirée formidable. Tout était au rendez-vous : le lieu, le décor, le menu fait spécialement pour l'occasion, les sentiments réciproques dévoilés ... Une soirée que l'un et l'autre ne pouvait oublier, comme un autre soir. Les deux agents se sentaient bien, à cet endroit. Quelque chose de chaleureux et de romantique, loin de toute agitation qu'ils pouvaient retrouver sur le terrain. Une atmosphère des plus apaisantes, sans aucun doute. Haruko l'avait bien dit : ils ne pourraient pas oublier ce si doux moment à deux.

« Je te l'accorde. Cette soirée est vraiment magnifique, à un tel point que l'oublier serait impossible. »

C'est après cette remarque, entamant donc leurs assiettes de St Jacques, que Haruko avait continué la conversation, en parlant des parents de Mike. Ses parents qui vivaient encore en Sicile, depuis son départ ici, à Washington. Problème qui selon Mike, aurait pu être réglé après leur voyage à Venise, en faisant un petit crochet pour aller les voir. Une pierre, deux coups en somme. Comme l'avait dit Haruko, cela joignerait l'utile à l'agréable. Elle elle n'avait pas tort. Comme l'avait signalé Michael, il n'avait aucun doute sur le fait que ses parents apprécie la jeune femme. Pour sûr. Selon Mike, les Morricone auraient adorés avoir une telle belle-fille. Et en y réfléchissant, Michael avait hâte de retrouver ses parents. La pêche était un petit truc qui lui manquait avec son père. Rien n'était mieux que de ressasser de tels souvenirs d'enfance.

« Oui, ce sera très bien, comme ça. J'ai vraiment hâte de les présenter. Ils seront ravis de t'accueillir dans la famille. »

En mangeant, Mike pouvait se plonger dans ses souvenirs, sans trop penser à sa soeur pour ne pas gâcher les plaisirs de cette soirée, mais en même temps, il pensait également au futur, à son avenir avec celle qui voulait épouser. Celle avec qui il comptait avoir des enfants, une belle maison, une vie remplie de bonheur et de joie. Mike s'était expliqué, en disant à Haruko qu'il adorait se noyer dans les yeux de la jeune femme. À la surprise d'Haruko, c'était bien la première fois qu'elle entendait de pareilles choses. Et d'ailleurs, elle lui avait répondu que c'était bien la première fois qu'on lui donnait d'aussi beaux compliments. Et à ce propos, Mike avait enchaîné la discussion ...

« Ce sont d'ailleurs tes yeux qui ont enclenchés le déclic, chez moi, quand je t'ai vu la première fois. Je dois avouer qu'ils sont très beaux. »

Michael avait été des plus sincères, ici. Il trouvait que les yeux d'Haruko avaient vraiment quelque chose de spécial.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Premier rendez-vous ? [Terminé] Mer 7 Déc - 19:48

Joshua, Joshua ...

Le petit frère qui, en ce moment, n'allait pas très bien. Enfin, ça faisait, tout de même, déjà plusieurs mois. A croire qu'il prenait un mal à plaisir que de se torturer. A croire que ça l'amusait de faire tourner en bourrique ses parents et sa soeur. Que cherchait-il en faisant cela ? C'était ce que Haruko se demandait. Souhaitait-il de l'attention ? Plus qu'on ne lui en accordait en ce moment ? Peut-être ... Peut-être que c'était ça qu'il cherchait. De l'attention. Ou peut-être que ça l'amusait juste de se comporter ainsi et qu'il n'avait pas de raisons particulières. Quoi qu'il en soit, c'était bien pénible. Haruko avait essayé de lui parler, à plusieurs reprises, mais c'était comme si elle dialoguait avec un sourd. Il l'écoutait, ou plutôt, l'entendait mais ne faisait pas vraiment attention à ce qu'on lui disait. La jeune femme était certaine qu'il avait besoin d'aide pour s'en sortir. Mais il la refusait tout net. Peut-être qu'un spécialiste arriverait à lui faire comprendre. Et peut-être que, finalement, il accepterait de l'aide. Encore fallait-il qu'il se résigne, qu'il lâche prise, et qu'il accepte cette aide. Mais ce n'était pas gagné d'avance, pour sûr.

Quoi qu'il en soit, Mike ne craignait pas Joshua. Ou du moins, il n'en avait pas peur. Il se montrait compréhensif à son égard, tout en lui disant que c'était normal, de temps en temps, que d'être un incompris. Haruko eut un léger hochement de la tête.

"J'espère juste qu'il ne te prendra pas en grippe dès le départ parce que c'est bien son genre. Ou alors, histoire de tous nous surprendre, il fera ami-ami avec toi dès qu'il te verra. D'ailleurs, à bien y penser, mais j'aimerai bien que ça soit ce qui arrive."

Parce qu'elle n'aimerait pas avoir à choisir entre Mike et sa famille. Quoi que, si Michael était l'homme de sa vie, le bon, sans aucun doute qu'elle serait capable de couper les points, et ce même si c'était très dur. M'enfin, dans le meilleur des mondes possibles, et parce que ça serait bien d'être heureuse après tout ce temps, Haruko espérait que cette rencontre se passe bien. Dans l'idéal, Gabriel ne questionnerait pas Mike outre mesure, ou du moins, il ne lui poserait pas autant de questions qu'aux autres. Keiko serait ravie pour sa fille, quoi qu'il arrive. Quant à Joshua, il ne ferait pas la gueule et serait ravi de rencontrer Mike. M'enfin, ça, c'était dans le meilleur des mondes possibles. Reste à voir ce qui se passerait en réalité. Passons ce sujet, et poursuivons la soirée.

Le serveur s'était éloigné après avoir déposé les noix de Saint Jacques qui étaient délicieuses. Haruko n'avait pas eu l'occasion d'en manger. De toute manière, quand aurait-elle eu le temps ? Peut-être lors d'une soirée chicos alors qu'elle était en infiltration ? Nan, quand bien même ça aurait été le cas, elle n'aurait pas pris le temps d'en manger. Mieux vaut-il avoir l'estomac plus ou moins vide, et ce pour parer à toute éventualité, comme une fuite de dernier recours, par exemple.

Tous les deux semblaient d'accord sur cette soirée : ils ne l'oublieraient pas de sitôt. Et possible qu'elle reste gravée dans leur mémoire pendant un long et long moment. Cette soirée était le commencement de quelque chose qui serait, sans aaucun doute, merveilleux, inoubliable et féérique. Enfin, façon de parler. Mike lui en avait mis plein la vue. Et c'est grâce à lui qu'elle avait quelques lueurs dans son regard. Comme si ses yeux brillaient, ou quelque chose dans le genre. Haruko avait toujours beaucoup souri. Pour rassurer ses proches, leur faire croire que tout allait bien. Mais là, c'était des sourires bien différents. Ils faisaient vrais. Ils étaient sincères.

Si les parents d'Haruko seraient contents de la savoir en couple, et bien, ça serait, sans aucun doute, pareil pour ceux de Michael. A son entente, Haruko se contenta de sourire. Du moins, dans l'immédiat. Elle mangeait tranquillement ses noix de Saint Jacques, ou plutôt, les dégustait quand Michael en vint à lui parler de ses yeux. Il aimait bien ses yeux. Il les trouvait jolis. Sans ses yeux, et bien, ils ne seraient peut-être pas là ce soir. Du moins, c'était ce qu'il voulait plus ou moins dire.

"C'est gentil, merci." lui avait-elle dit en penchant légèrement la tête sur le côté. "Tu veux savoir quel a été le déclic pour moi ?"

avant de le lui dire, Haruko avait marqué une légère pause, histoire de faire durer le suspense, probablement.

"Sur le bateau. J'ai eu grand mal à te faire revenir. J'ai cru que j'allais te perdre. Et tu as ouvert les yeux. Et après, tu m'as embrassé. A ce moment là, je dois bien avouer qu'il y eut quelque chose. Comme si j'étais transportée par une vague, ou quelque chose dans le genre."
Revenir en haut Aller en bas

«Contenu sponsorisé»

MessageSujet: Re: Premier rendez-vous ? [Terminé]

Revenir en haut Aller en bas

Premier rendez-vous ? [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» [Terminé] Premier rendez vous avec Samus
» Premier Rendez-vous [PV Danny Sneals]
» Le premier rendez-vous (Matt&Emma)
» Premier rendez-vous ? [Terminé]
» [2000]Paris perdu, rendez-vous galant de mauvais goût [Izlaya/Alan/Maureen][Terminé]
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NCIS RPG :: Washington :: Lieux de Détente :: » Les cafés et les restaurants-