AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur NCIS-RPG
De nombreux personnages de la série sont encore disponibles : Jethro Gibbs, Ziva David, Tobias Fornell, Eleanor Bishop, Leon Vance... N'hésitez plus.

Partagez|

Et c'est repartis... [ Pv Wayne ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Et c'est repartis... [ Pv Wayne ] Sam 16 Juin - 19:43

Code by Holliday
ღ Tout est mal qui fini... mal ღ

Et encore une journée pourrie. Pour changer, j'avais passé une journée morne et terne, confinée dans ma boutique, à attendre que des gens daignent venir jeter un coup d'oeil ce qui n'est bien évidemment pas arrivé.. enfin si on fait abstraction sur ce jeune imbécile qui est entré pour se foutre de moi et de ma boutique. Je vous le dis, les gens, je ne les supporte plus, ils me.. dégoutent. Bref, ne rentrons pas dans ce sujet délicat où vous ne serez, de toute manière, pas en accord avec moi. Bref, après cette longue et ennuyante journée, je décidais de sortir un peu, histoire de prendre l'air. De toute manière vu l'heure, il n'y aurai plus personne. J'attrapais donc ma veste, mes clefs, et après avoir pris soin de fermer à doubles tours derrière moi, je commençais à marcher tranquillement en direction de la plage. C'était un de mes endroits préférés, du moins tant qu'il n'y a personne comme... précisément maintenant. Les rues toutefois, n'étaient malheureusement pas encore déserte. Je dû donc encore me forcer à sourire, à me montrer aimable avec les personnes les plus vicieuses qui peuplent cette ville, faisant semblant d'entrer dans leur jeu jusqu'à ce qu'enfin j'atteigne la plage. J'allais m'asseoir dans un coin où je savais que personne ne pourrait me voir, et m'allongeais sur le sable, regardant le ciel. Je n'avais pas besoin de plus pour être heureuse. Juste...être ici, seule, sans personne pour m'observer, me raconter sa vie ou quoi que se soit d'autre. J'aimais la nuit. Beaucoup en on peur, moi je m'y sens à ma place au contraire. Je fermais les yeux, laissant libre cours à mes pensées, des pensées noires. Je ne pouvais pas m'en défaire de toute manière. Je me torturais constamment l'esprit, et croyez moi, ce n'était pas de gaieté de coeur. Mais c'était ce qui avait constitué mon enfance, ce qui m'avait gâcher mon enfances, et ce qui me rendait plus forte à présent. J'entendis alors des bruits sourds, signe que quelqu'un approchait. Je me relevais d'un bond et me retournais. Si ne n'avais pas pris l'habitude de cacher mes émotions, j'aurai bien vite reculer. Devinez qui était là... ce bon vieux docteur Donovan. Personne en qui je n'avais absolument pas confiance. Par réflexe, je portais ma main à ma poche, où était soigneusement rangée une bombe lacrymogène. Qu'il fasse un seul faux pas. Juste un. Et je n'hésiterai pas à m'en servir contre lui.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Between Despair & Hope

Between Despair & Hope
♠ Nombre de messages : 690


MessageSujet: Re: Et c'est repartis... [ Pv Wayne ] Lun 18 Juin - 19:22

    Il y avait des jours où on se demandait s'il n’était pas préférable d’aller se recoucher directement. Si il ne serait pas plus bénéfique de faire abstraction de cette journée et de passer immédiatement à la suivante. Déjà au départ tout avait mal commencé, Wayne avait malencontreusement crevé un pneu sur la route alors que le trajet jusqu’à l’hôpital n’était pas très long. Arrivé là-bas, en retard évidemment, tout avait été décalé et l’immense pile de paperasse qui s’amoncelait sur son bureau le fit soupirer. Il passa presque trois longues heures à rédiger, signer et lire des papiers dont les écritures étaient d’atroce torture pour ses yeux. Trois heures sur des fichus papiers si ce n’était plus vu qu’il était entrecoupé par une valse interminable de personne qui venait demander des conseils ou tout simplement ou il avait disparu pendant une heure ce matin. Comme si le monde ne pouvait pas continuer de tourner sans sa présence, à croire qu’il faisait marcher ce service tout seul…Ce qui était complètement faux, ils auraient réussi à faire sans lui c’était juste que c'était peut-être un rien jouissif pour eux de lui faire remarquer une petite entorse à ces arrivées ponctuelles qui le caractérisait. Malgré que cela aurait pu commencer à doucement l’énerver, tout était passé tranquillement car le brun avait choisit de l’ignorer. Dix-huit heures du soir, il allait enfin pouvoir retourner chez lui et attendre calmement que le lendemain arrive en espérant que celui-ci soit évidemment meilleur. Il avait déjà presque troqué sa blouse blanche contre son imper quand son biper sonna : Une urgence dans la salle d’op 4, on avait visiblement de lui. Il n’avait pas hésité, Wayne s’était précipité autant que le pouvaient les mesures d’hygiène de vigueur de l’hôpital en tout cas, vers l’endroit signalé. Il avait essayé de sauver cette jeune femme blonde mais sans succès.

    Après avoir tout essayé et avec rage, il avait bien était forcé de déclarer l’heure du décès quasiment une heure plus tard. Cette journée était moche, il ne manquait plus que dehors la pluie tombe à sceau pour parfaire ce schéma d’horreur. Bizarrement cela n’était pas le cas. Le chirurgien ne voulait pas vraiment rentrez chez lui à vrai dire, il voulait se changer les idées, se vider la tête, respirer de l’air frais et avoir du calme pour réfléchir. Comme par automatisme, il avait roulé en direction de la plage pour s’y arrêter. Il venait toujours ici quand il voulait faire le vide, laisser dériver ses pensées et tenter d’aller à chaque fois de l’avant. Cela avait finalement le don de l’apaiser et il en avait bien besoin, cette dernière erreur lui avait mis les nerfs en pelote. Il était plus fâché sur lui qu’autre chose alors qu’il n’aurait rien sur faire de plus, tout le monde perdait des patients, il était des humains pas dieu, mais c’était toujours difficile à accepter pour lui, parce qu’il revoyait toujours en pleine figure dans ces moments-là ces erreurs passées. Il avait soupiré puis retiré ses souliers, marchant tranquillement dans le sable encore chaud de la température de la journée. Son regard noisette s’était perdu vers la mer, cette force inlassable qui allait et venait indéniablement contre tout, dans son cycle défini. Peu à peu ses pensées noires s’en allèrent pour trouver un esprit plus serein où on ne se fixait que sûr l’instant présent.

    Il marchait simplement le long de la plage, ces pas s’enfonçant dans le sable, le regard un peu perdu quand finalement, un mouvement du côté gauche attira son attention. Ce n’était rien d’autre qu’une jeune femme qui venait de se redresser brutalement, un peu comme s'il venait de la déranger. Ce n’était pas du tout son but premier, il ne pensait d’ailleurs pas croiser quelqu'un ici et maintenant, en se rapprochant il finit par reconnaitre cette silhouette féminine comme appartenant à Samantha Mars. Il avait disons plutôt mal commencé avec elle. Ces accès de colère étaient de plus en plus rares mais toujours aussi violents si ce n’était plus encore. Il s’en voulait un peu, il n’était pas comme ça tous les jours encore heureux. Il avait bien envie de se diriger vers elle mais il n’était pas sûr que sa présence soit réellement souhaitée. Il se contenta de ralentir son rythme pour l’arrêter à une distance honorable de la demoiselle.


    -Vous venez vous aussi profiter du calme de la plage ?


    Demanda-t-il simplement d'une voix posée...

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ested.forumactif.org/
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Et c'est repartis... [ Pv Wayne ] Lun 18 Juin - 20:15

Code by Holliday
ღ Tout est mal qui fini... mal ღ

Il s'arrêta à une distance.. relativement raisonnable de moi, bien. Bonne initiative, il s'évitait un coup de bombe lacrymo' dans les yeux sans même le savoir. Et encore. Même à cette distance, je n'avais pas confiance. Je me serai écouté, j'aurai reculé plus encore, mais le faire aurait été l'équivalent de lui dire que j'avais peur de lui, et il se serait servit de cela pour me faire du mal. Donc je restais plantée là, stoïque, le visage dur. Lui à l'inverse, avait pris un air calme, presque.. doux. Non mais quel faux cul...
-Vous venez vous aussi profiter du calme de la plage ?
Oh non, ne me dites pas qu'il est un habitué des balades nocturnes sur la plage lui aussi ? Bon c'est pas grave. Je n'aurai qu'à éviter la plage à partir de maintenant. Toutefois la question la plus urgente à ce moment était : devais-je faire comme si de rien était et me montrer polie, aimable, souriante bref, devenir faux cul également à son égard, ou devais-je lui faire comprendre combien il me répugnait et combien je ne pouvais le supporter ? Les deux alternatives étaient tentantes. Nous vivons dans un monde emplit d'hypocrite, alors je n'avais aucun scrupule à l'être également. Oh et puis ! Pourquoi tenter le Diable ? J'allais joué les hypocrites, et advienne que pourra. De toute manière, si il y ne serait-ce que deux sous d'intelligence, il sera à même de comprendre par lui même ce que je pense vraiment de lui.
-Oui, effectivement. Je ne m'attendais pas à vous trouver ici, et encore moins à cette heure...
Quand je pense au nombre impressionnant de fois où je viens ici.. et jamais je ne l'ai croisé. Donc de deux choses l'une : soit je n'ai jamais fais gaffe - ce qui serai une énorme erreur de ma part - et ne l'avais jamais remarqué, soit il ne venait pas souvent ici. Mais ça ne changeait rien, dans un cas comme dans l'autre, ce n'était pas prudent. Tout comme maintenant, le fait que je sois ici, seule, avec lui, était dangereux. Je n'ai déjà pas confiance en la gente masculine habituellement, tous sont plus faux les uns que les autres, ils ressemblent à des agneaux mais au fond d'eux se sont des loups. Il n'y en n'a pas un pour relever l'autre, ils sont tous... abject. Mais cet homme... lui c'était le pompon. Il prétend à des crises de colère et le pire, c'est que beaucoup le crois. Mais pas moi. Si il croit que je vais pouvoir gober le fait qu'il n'ai aucun contrôle là dessus, et que ce n'est pas volontaire, il se trompe. Il est médecin, merde ! Il devrait savoir quoi prendre, quoi faire contre ça, avec l'évolution de la médecine, ce n'est pas impossible. Non, si il a ces prétendues crises, c'est parce qu'il le veut bien. Il est foncièrement mauvais, point final. Et dire.. et dire qu'on le laisse exercer ses fonctions de médecins... comme quoi on laisse vraiment faire n'importe quoi à l'heure actuelle ! Les gens sont cons que voulez vous... Mais ils verront bien. Le jour où il va péter de nouveau un câble et s'en prendre à eux, ils verront bien s'ils ont eu raison de lui faire confiance...


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Between Despair & Hope

Between Despair & Hope
♠ Nombre de messages : 690


MessageSujet: Re: Et c'est repartis... [ Pv Wayne ] Mar 19 Juin - 20:12

    Le soleil avait beau être encore haut dans le ciel, du moins au-dessus de la ligne d’horizon, l’heure avait tourné et la journée était passée. Il était temps, encore heureux qu’elle ne comprenait que 24 heures, bien que parfois on souhaitait en avoir tellement plus. Lentement, il avançait d’un pas décidé dans le sable fin qui s’enfonçait sous son poids y laissant des traces. Une parmi des milliers d’autres qui ont dû se faire et se feront encore dans cette plage. Peu importait, il longeait l’eau tout en évitant de mouiller ces pied. Ce n’était pas temps qu’il n’aimait pas cela mais il était bien plus facile de se débarrasser de quelque chose de sec que des grains sable accrochés à l’humidité et comme il devait remettre ces souliers pour rentrer bien qu’il soit venu ici pour se vider la tête, il n’était pas encore complètement idiot. Droit devant soit, évitant juste les châteaux de sable laissé par des enfants, il ne cherchait personne et ne voulait pas vraiment croiser d'autres êtres humains. Pourtant, on savait toujours que le destin se jouait de nous parce que c’était toujours quand vous vous y attendiez le moins que vous croisez une personne bien précise. Ce fut d’abord un fugace mouvement, puis une silhouette avant que peu à peu ce flou modéré ne devienne plus net. En quelques foulées, il faisait à présent face à Samantha qui le fixait d’un air plutôt neutre. Devait-il s’en trouver réjouit ? Après tout rien n’était moins sur, mais bon il n’allait quand même pas se mettre à avoir peur, très franchement question sensation forte, il avait eu sa dose pour le restant de sa vie bien avant chez les marines. Quoi qu’il en soit, il se doutait bien comme il avait pu le remarquer à quelques reprises que la jeune femme n’était jamais enchantée de le voir et il devait lui donner raison. Dans le cas inverse, il ne serait pas réjoui de voir arriver quelqu’un de colérique.

    Hors là était le hic, il ne l’était pas. Enfin, il l’était qu'à de rares occasions qui n’avaient rien à voir avec un trouble du comportement. Tout cela c’était des mauvais souvenirs qui reviennent ou qui sait, un hantement tardif des horreurs qu’il avait vues ? Il en doutait sérieusement mais il était loin d’être fou ou schizophrène, il savait très bien ce qu’il faisait. Essayer de le montrer à la jeune femme semblait finalement ardu, c’était pourquoi malgré son envie de solitude, il lui avait adressé la parole. Sous le couvert d’une rétorque poli, il sentit quand même que ce n’était pas la meilleure nouvelle qui soit de le retrouver ici. Son regard se perdit vers la mer un instant, ou le silence se faisait à l’exception de la marée qui venait taper le bord de la plage. Le médecin finalement se retourna dans sa direction, accrochant son regard, un mince sourire fit son apparition sur ses lèvres.


    -Il n’y avait que très peu de chances de m’y trouver si cela peut vous consoler. Je n’avais pas décidé de venir ici il y a encore un bon quart d’heure…

    Oh non, si cette journée se serait déroulé un tant soit peu correctement, il y aurait plus de chances de retrouver Wayne chez lui occupé de se cuire quelques choses pour pouvoir manger que de le trouver ici à marcher dans la direction opposée à celle de son véhicule. Bon partir, ne pas partir ? Continuer la conversation, y couper court ? Choix difficile, mais il n’était pas non plus lâche et n’allait quand même pas rater une occasion de lui prouver qu’il n’était pas un fou furieux. Seulement, il n’avait jamais eu l’art des conversations, pour tout vous avouez il était plus facile d’écouter et de rebondir dessus que de la lancer soi-même pourtant il finit par tenter.

    -Je suppose que vous préfériez rester là plutôt que de continuer à faire quelques pas ?

    Ne sait-on jamais, même si cela ressemblait plus à lui tendre une très belle perche pour le remballer. Quoiqu’il avait retenu la fin de sa phrase qui aurait put tourner à « quelques pas en ma compagnies », là cela serait peut-être un peu exagérer vu les circonstances. Cependant, il n’était pas là non plus pour s’accrocher désespérément à elle, si elle ne le souhaitait pas il n’allait pas rester debout en plein milieu juste par esprit de contradiction. Mais parlez même si ce n’était pas pour dire quelque chose d’exceptionnelle était bien mieux que de remuer des pensées chaotiques comme il allait continuer à le faire.

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ested.forumactif.org/
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Et c'est repartis... [ Pv Wayne ] Mar 19 Juin - 22:34

Code by Holliday
ღ Tout est mal qui fini... mal ღ

Le regard du Docteur Donovan fixa la mer un petit moment. Je ne savais pas à quoi il pensait mais ça... m'inquiétais. Le voir ainsi, figé, les yeux dans le vide était... flippant. Mais je ne montrais rien, comme toujours. Je me contentais de rester là, les bras croisés, feignant de regarder ailleurs, mais le gardant toujours à l'oeil mine de rien. Enfin, il sembla revenir à la réalité et me regarda droit dans les yeux, un petit sourire sur les lèvres. Ok.. ça veut dire quoi ça encore ? Bon ou... mauvais signe ?
-Il n’y avait que très peu de chances de m’y trouver si cela peut vous consoler. Je n’avais pas décidé de venir ici il y a encore un bon quart d’heure…
-Je ne vois pas en quoi cela me " consolerait ". Peut m'importe que vous veniez ou non ici.
Bon, je le reconnais. Je mentais, et avec aisance qui plus est. Savoir qu'il ne venait presque jamais ici me rassurais au plus haut point. Je gardais mon regard planté dans le sien, sans ciller, alors là, pas question que je sois la première à baisser le regard. On dit que les yeux sont les fenêtres de l'âme, si il en avait encore une, peut-être pourrais-je en apprendre mille fois plus sur lui que je ne pourrais en apprendre en ne me basant que sur son attitude, et sur ce que je voyais, ou avait pu voir de lui. Ou à l'inverse, je n'en n'apprendrais pas plus. Un peu comme lui ne pourrait rien tirer de moi, j'étais bien trop bonne comédienne à ce niveau là. Je savais cacher toute trace d'émotion. Ne laisser percevoir que ce que je voulais laisser voir de moi. Qui sait s'il n'était pas aussi doué que moi à ce jeu ? Il y eut un petit blanc, que la voit de Donovan fini par combler.
-Je suppose que vous préfériez rester là plutôt que de continuer à faire quelques pas ?
-Vous voulez marcher ? Marchons, répondis-je d'une voix toujours aussi posée, tout en haussant les épaules.
Je ne lâchais toujours pas son regard, et attendis qu'il se décide à avancer pour marcher également. Me préparant à toute éventualité, je serrais un peu plus la bombe dans ma poche, et tentais de calculer le pourcentage de chance que j'avais de m'en tirer s'il s'en prenait à moi. Autant vous dire que c'était plutôt faible... Une chose que je ne comprenais pas, c'est que cet homme savait pertinemment ce que je pensais de lui, ou s'en doutait tout au moins. Alors pourquoi s'obstiner ?
-Vous avez conscience que vous ne me ferez pas changer d'opinion sur votre compte n'est-ce pas ? lançais-je l'air de rien. Au moins, c'était dit, il était prévenu. Attention Sam, prépare toi à tout... ce type est dangereux, rappelle toi.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Between Despair & Hope

Between Despair & Hope
♠ Nombre de messages : 690


MessageSujet: Re: Et c'est repartis... [ Pv Wayne ] Ven 22 Juin - 12:52

    On avait tous des endroits de prédilection, des moments ou on aimait aller quelque part seule et que c’était un petit comme sa bulle d’air, comme quelque chose qu’on protégeait jalousement. Wayne avait finalement eu l’impression que c’était le cas pour Samantha, qu’elle venait ici en espérant se ressourcer ou échapper à notre mode de vie trop sur les chapeaux de roues. C’était sans doute la meilleure façon, en journée la plage était bondée et l’avancée difficile si vous vouliez passer inaperçu mais dans le soleil couchant, la désertion de ce lieu était nettement plus marquée. C’était sans doute pour cette raison qu’il avait préféré lui aussi y aller alors qu’il ne venait presque jamais ici. C’était le cas, il ne venait que quelques fois, des rares fois quand tout fichait le camp de travers, quand il n’y avait plus que cette solution qui restait. Enfin la seule qui semblait la plus civilisée parce que s'il se retrouvait dans un cours de box à taper sur un sac cela ne ferait que renforcer la conviction de la demoiselle sur son compte. Bon après tout vous vous demandez qu’est-ce que cela pouvait lui faire n’est-ce pas ce qu’elle pensait de lui ? Au fond pas grand-chose, mais s'il assumait déjà un paquet d’erreur colossale, il n’allait pas admettre qu’il était complètement fou parce que ce n’était pas le cas. Qu’il était capable de violence, il le savait très bien, on ne passait pas des années à la guerre si vous n’avez pas un idéal ou un peu de combativité en vous mais il se rachetait de toutes ses vies perdues, surtout celle de sa fiancée enfaite mais bon. Il secoua la tête pour chasser ces pensées qui commençait à envahir à nouveau son esprit et respira un bon coup avant d’entendre la réplique de la jeune antiquaire, il s’autorisa un nouveau sourire peut-être légèrement amusé.

    -Si vous le dites…

    Oh il n’en avait pas l’impression mais il ne comptait pas faire de chaque phrase son cheval de bataille, de toute façon elle pouvait se rassurer il ne comptait pas venir ici plus souvent parce qu’il savait qu’il l’y trouverait. Très franchement cette idée lui paraîtrait totalement stupide. Quoi qu’il en soit, il n’allait pas rester aeternam vitam, debout avec ces chaussures en mains sur cette plage, se laissant balloter par le vent qui tourbillonnait proche de l’eau. Il n’avait pas non plus envie de s’assoir alors contre toute attente, il avait lancé une proposition. C’était du quitte ou double, soit elle acceptait et il pourrait toujours tenter, soit il se faisait remettre à sa place directement et il continuerait sa balade. Pour tout vous avouez le médecin attendait plutôt la seconde solution mais ce fut la première qui lui arriva aux oreilles et avec rapidité. Bien, il continua de soutenir son regard quelques secondes avant de pivoter un rien vers la droite et d’entamer la marche d’un pas plus ou moins lent. Le geste qu’elle fit, il ne le perçut pas, il entendit juste le son de sa voix qui revenait à sa hauteur pour la question qui lui coupa l’herbe sous le pied. Que voulez-vous qu’il réplique à ça ? Son regard se tourna dans sa direction.

    -Qui n’essaye rien n’a rien Miss Mars, qui plus est je me doute que cela ne sera pas chose facile et je me rends bien compte que les premières rencontres sont souvent décisives parce que bon nombre de personne ne juge que sur les apparences. La vôtre fut de toute évidence mauvaise et je ne peux pas vous en vouloir sur ce point.

    Oh que non, il attendit quelques secondes, le temps de respirer une ou deux fois avant de reprendre la parole.

    -Néanmoins, je ne cherche cas vous montrer que vous vous fixez sur une mauvaise idée. Je ne vais pas nier, je sais que dans certaines situations je peux me montrer colérique mais cela n’est qu’une très petite facette. Je ne vous juge pas sur ce que vous êtes ou avez fait de votre vie, alors laissez moi une chance et ne me juger pas sans rien connaitre… Cela vous semblerait-il trop demander ?

    Qui vivra verra comme on dit.

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ested.forumactif.org/
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Et c'est repartis... [ Pv Wayne ] Ven 22 Juin - 17:18

Code by Holliday
ღ Tout est mal qui fini... mal ღ

-Si vous le dites…
A voir son air, il ne me croyait pas. Pour une fois, je ne pouvais lui donné tort puisque je mentais effectivement. Mais si il se mettait à savoir lorsque je mentais ou non, j'étais mal barrée moi ! Il fallait juste que je me reprenne.. oui ça devait être ça. J'avais baisser ma garde sans y prêter grande attention, ce qui était par ailleurs, une énorme erreur de ma part, mais si je me reprenais, tout irai bien. Je ne le laisserai pas avoir accès à aucune autre émotion qui serai susceptible de me trahir. Je continuais de le regarder jusqu'à ce qu'il se décide à bouger, avançant d'un pas relativement lent. Je me décidais alors à bouger moi même, me calant sur son pas, prenant garde à ne pas rester trop près de lui. Je ne jouais déjà que trop avec le feu, pas la peine d'en rajouter... Lorsque je lui demandais s'il avait conscience qu'il n'avait aucune chance de changer mon opinion sur lui, il sembla quelque peu.. désappointé. Il ne le resta toutefois pas bien longtemps, il eut tôt fait de me répondre.
-Qui n’essaye rien n’a rien Miss Mars, qui plus est je me doute que cela ne sera pas chose facile et je me rends bien compte que les premières rencontres sont souvent décisives parce que bon nombre de personne ne juge que sur les apparences. La vôtre fut de toute évidence mauvaise et je ne peux pas vous en vouloir sur ce point.
Il marqua une courte pose avant de reprendre.
-Néanmoins, je ne cherche cas vous montrer que vous vous fixez sur une mauvaise idée. Je ne vais pas nier, je sais que dans certaines situations je peux me montrer colérique mais cela n’est qu’une très petite facette. Je ne vous juge pas sur ce que vous êtes ou avez fait de votre vie, alors laissez moi une chance et ne me juger pas sans rien connaitre… Cela vous semblerait-il trop demander ?
-La première impression est souvent la bonne. Ma première impression de vous est tout ce qu'il y a de négatif. Vous prétendez que je me fais de mauvaises idées ? Comment auriez vous réagit à ma place ? Je doute que vous ayez tiré la conclusion que la personne en face de vous est digne de confiance, à moins que vous soyez encore plus fou que je ne le pensais. Vous prétendez que je vous juge sans vous connaitre ? Je n'en n'ai nullement besoin, je connais suffisamment la nature humaine, et j'en ai vu suffisamment de vous pour savoir que vous êtes tout sauf une personne fréquentable. A croire que vous ne vous êtes jamais vu lorsque vous piquez votre crise.
Non mais c'est vrai quoi ! Ce type était dangereux. Et le pire, c'est qu'il était MEDECIN ! Comme quoi ils embauchent vraiment n'importe qui dans cet hospital... Je plains ses patients... imaginez un peu qu'il pète son câble en plein pendant qu'il fait une opération.. Oh mon Dieu.. je préfère ne même pas y penser, c'est trop horrible. Quoi que, qui sait, ça s'est peut-être déjà produit... J'avais d'un seul coup une de ses envies de vomir moi...
-Alors je peux encore... en me forçant un peu, croire que vous êtes quelqu'un d'adorable lorsque vous êtes calme, mais le problème c'est que vous pouvez exploser d'un instant à l'autre. Comment voulez vous que j'ai confiance ?
Et encore, si il ne jouait pas, en fait, la comédie. Ca malheureusement, je ne pouvais pas le savoir... quoi que.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Between Despair & Hope

Between Despair & Hope
♠ Nombre de messages : 690


MessageSujet: Re: Et c'est repartis... [ Pv Wayne ] Mar 26 Juin - 9:39

    Les aprioris, les idées fixes voir les rumeurs pouvaient vous détruire une bonne partie de votre vie alors que c’était tout à fait faux. Bon certes, cela ne serait pas une première pour lui vu qu’il y en avait déjà eu un petit lot qui passait sur son compte à l’hôpital mais pour être tout à fait honnête, il n’y prêterait pas grand intérêt. Tant que lui-même savait la vérité là-dessus, il estimait que ce n'était déjà pas si mal après libre aux gens de croire les idioties que d'autres inventaient par rancune. De plus, il n’avait plus grand-chose à prouver dans son travail. Il y a 4 ans encore on aurait pu dire qu’il était juste un arriviste qui avait monté très vite les échelons en s’enfonçant dans son travail après la guerre, maintenant cela faisait six ans et tous le monde avaient eu le loisir de voir qu’il n’avait pas volé sa place. Passons, là n’était pas le sujet de la discussion même si cela avait un certain rapport vu qu’elle partait d’une idée qu’elle s’était fixée au mauvais moment, ça il ne pouvait le dénigrer c’était la stricte vérité. Bien qu'à y réfléchir il serait incapable de dire ce qui l’avait fait sortir de ses gonds à ce moment-là. Bon convaincre une personne qui ne le voulait n’était pas une mince affaire mais il n’était pas réputé pour baisser les bras directement, donc il tenta quand même. Qui ne tentait rien n’avaient rien de toute façon. Tout en marchant sur le sable fin de la plage dans cette fin de journée, il attendait la réaction de Samantha à ses côtés même si elle prenait soin de garder une distance de sécurité ? Peut-être ! Il ne reprit pas la parole se contentant de regarder devant lui, afin d'éviter de se tordre le pied en le mettant dans un trou qu’auraient creusé des enfants sur la plage le matin même ou il regardait la mer en elle-même jetant de léger coup d’œil à intervalles à sa voisine de gauche.

    Le silence n’eut pas réellement le temps de s’abattre après son court plaidoyer vu que la jeune femme brune renchaina presque directement. Cependant, ces arguments étaient on ne peut plus prévisible et a raison encore bien. En même temps, cela aurait été un peu trop facile si ce qu’elle disait ne tenait pas la route, il aurait eu tôt fait de le démontrer A + B mais ce n’était pas encore pour aujourd’hui. S’il s’était déjà vu ? Techniquement non, mais il savait très ce qu’il avait pu dire ou faire et rétrospectivement ce n’était guère glorieux, c’est certain…


    -Je ne prétends pas que vous vous trompez, je veux juste vous faire remarquer que ce n’est pas parce qu’il m’arrive d’avoir des moments de perdre de contrôle que je ne peux pas être tout à fait normale. Et avant que vous me preniez pour une brute finie, je n’ai jamais fait de mal à quiconque, les paroles peuvent certes blessés mais j’en suis resté là… La nature humaine ? Vous semblez surtout prompt à généraliser les cas, mais vous devez avoir raison.

    Oh oui, c’était surtout son mur qui en avait pris et par la même occasion sa main vu qu’il s’était ouvert mais bon. Ça avait le mérite que la douleur ramène à la réalité des choses. Il avait tourné sa tête dans sa direction sur le temps ou il lui avait répondu avant de revenir devant lui, évitant quelques algues revenues sur la plage avant d’entendre la suite. Bon ça aussi avait des accents de vérité, à la différence qu’il n’était pas une bombe à retardement. Il n’y avait que peu de choses qui seraient capable de le mettre réellement en rogne et il doutait sincèrement que l’antiquaire ne prononce ou ne rentre dans ce sujet de conversation.

    -Parce que je ne risque pas de m’emporter n’importe quand Miss Mars. Je sais les paroles qui me font réagir et croyez bien qu’il n’y a aucun risque pour vous de m’entrainer dans ce sujet de conversation. Mais à voir vos a priori je dirais que je ne suis pas la seule personne de qui vous vous méfiez… Avez-vous aux moins confiances en quelqu’un ?

    Quoi ? Il pouvait bien essayer de détourner un peu la conversation de lui-même. N’étant pas du tout narcissique, il préférait aussi dévier le centre d’intérêt. Il n’était pas très emballé de parler de lui-même comme ça.

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ested.forumactif.org/
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Et c'est repartis... [ Pv Wayne ] Mer 27 Juin - 8:03

Code by Holliday
ღ Tout est mal qui fini... mal ღ

-Je ne prétends pas que vous vous trompez, je veux juste vous faire remarquer que ce n’est pas parce qu’il m’arrive d’avoir des moments de perdre de contrôle que je ne peux pas être tout à fait normale. Et avant que vous me preniez pour une brute finie, je n’ai jamais fait de mal à quiconque, les paroles peuvent certes blessés mais j’en suis resté là… La nature humaine ? Vous semblez surtout prompt à généraliser les cas, mais vous devez avoir raison.
Jamais fait de mal à quiconque ? Ouais... admettons. Disons que je lui laisse le bénéfice du doute.
-Effectivement, je généralise les cas. Personne n'est vraiment différent au fond, on retrouve chez chacun les mêmes caractéristiques. L'hypocrisie, le mensonge, la trahison, la fourberie, la méchanceté. Pas un n'est sincère au fond. Tôt ou tard, la personne montre sa véritable nature. Et c'est là où vous vous rendez compte que vous avez eut tort de vous fier à quelqu'un, sauf que vous ne vous en rendez compte que trop tard... La seule chose que vous pouvez faire ensuite, c'est vous reprendre en main, et ne pas recommencer cette erreur.
Je doutais qu'il soit de mon avis, mais peu m'importais. Personne n'était de mon avis, tous pensaient que c'était faux. Pourquoi ? Parce qu'accepter de voir la vérité en face leur étaient bien trop dur à accepter. Ils préfèrent se complaire dans un mensonge, croire que les choses peuvent-être belles. Alors que tout n'est qu'illusion, la moindre petite chose qui peu paraître belle, douce, délicate, inoffensive est parfois bien plus cruel qu'on ne le suppose.
Lorsque je lui demandais enfin comment il voulait que je puisse avoir confiance en lui alors qu'il pouvait parfaitement redevenir complètement cinglé d'une seconde à l'autre, il rétorqua :
-Parce que je ne risque pas de m’emporter n’importe quand Miss Mars. Je sais les paroles qui me font réagir et croyez bien qu’il n’y a aucun risque pour vous de m’entrainer dans ce sujet de conversation. Mais à voir vos a priori je dirais que je ne suis pas la seule personne de qui vous vous méfiez… Avez-vous aux moins confiances en quelqu’un ?
Et voilà comment détourner une conversation. Très bien. De toute manière, pourquoi s'attarder sur le précédent sujet, cela ne rimait strictement à rien.
-Oui. J'ai confiance en une personne. L'exception qui confirme la règle en quelque sorte. Vous avez raison, je ne me méfie pas que de vous. Je me méfie de chaque personne qui m'entoure.
Et c'est le moment où ce bon vieux docteur en tire la conclusion que je suis parano. Remarquez, il n'aurai peut-être pas vraiment tort...



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Between Despair & Hope

Between Despair & Hope
♠ Nombre de messages : 690


MessageSujet: Re: Et c'est repartis... [ Pv Wayne ] Mar 3 Juil - 20:08

    Notre monde ne se déclinait pas en seulement deux couleurs : le noir & le blanc. Au contraire on avait affaire à toute une palette de nuance de gris. Alors oui ,Wayne aussi comme tout le monde n’était pas un ange et pas pour autant un criminel de la pire espèce. Oui il pouvait s’emporter et cela avait de quoi calmer quelques personnes, oui il avait déjà tué des gens mais cela avait été son métier. Mais non, il n’était pas fou et il faisait toujours son maximum pour soigner ses patients, acceptant très difficilement de les perdre en cours d’opération. C’était d’ailleurs un des facteurs qui faisait qu’aujourd’hui le médecin était sur cette plage. Un de plus certes mais quand même. Enfin il était inutile de ressasser les événements journaliers qui l’avaient amené à se retrouver ici pour entamer une discussion qui ne rimerait à rien avec Samantha Mars. Le mieux c’était d’être complètement dans cette conversation. Il ne contait pas laisser passer sa chance de se défendre déjà et qui sait, il pouvait au moins lui faire prendre conscience du monde qui l’entourait à défaut de la faire changer d’idée complètement. Commençons par viser plus bas & voire ensuite comment ça se déroulait. Pour le moment c’était assez mal parti en tout cas. Mais la demoiselle semblait avoir des principes bien encrés qui n’étaient pas du cas lui. Alors évidemment si elle mettait toutes les personnes qu’elles croisaient dans le même panier, alors cela ne valait même pas la peine qu’il essayait de dire quoique se soit. Les gens butés, ils passaient son tour. Néanmoins il ne put pas s’empêcher de lancer une petite pique, bien qu’elle passe admirablement dans le texte. Quand il entendit la réponse de la jeune femme brune, il haussa un sourcil interrogateur se demandant presque ce qui avait bien pu arriver pour que cette femme décide de voir tout le noir qu’il y avait en chacun de nous. Parce que rien de ce qu’elle disait n’était un tant soit peu positif.

    -Vous savez que vous ne dites pas une seule qualité ? Vous voyez le monde d’une façon bien noir, certes il l’est mais il n’y a pas que du négatif. Il faudrait peut-être que vous repreniez confiance en vous, je ne sais pas ce que vous avez vécu mais on prend tout le risque de se faire mal quand on accorde sa confiance à quelqu’un et pourtant parfois on ne le regrette pas…

    Allons, allons soyons clair, Wayne n’essayait en aucun cas de lui dire de lui faire confiance à lui. Non, là comme elle, il généralisait les cas. Parce que vivre en hermite recluse dans ses propres pensées à regarder approcher les gens avec méfiance ne devait pas être très facile à vivre. Enfin, il était possibilité aussi qu’il se fasse là un film tout seul mais comme elle ne disait rien de bien particulier sur elle, il ne pouvait pas deviner s'il se trompait lourdement ou non. Mais en parlant de cas personnel, le chef des urgences s’attela au sien en, détournant habilement le sujet de conversation de sa propre personne.

    -Ce n’est pas parce qu'une personne à trahit votre confiance où que vous avez été déçue que vous devez rester en garde contre tous ceux que vous croissez. Une personne n’est pas l’autre. Et si moi je suis fou alors vous vous êtes paranoïaque,. Mais voyez le bon côté, ça aussi cela se soigne.

    La fin était une petite tentative humoristique on verra bien si elle allait passer ou non.

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ested.forumactif.org/
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Et c'est repartis... [ Pv Wayne ] Mar 3 Juil - 22:05

Code by Holliday
ღ Tout est mal qui fini... mal ღ

-Vous savez que vous ne dites pas une seule qualité ? Vous voyez le monde d’une façon bien noir, certes il l’est mais il n’y a pas que du négatif. Il faudrait peut-être que vous repreniez confiance en vous, je ne sais pas ce que vous avez vécu mais on prend tout le risque de se faire mal quand on accorde sa confiance à quelqu’un et pourtant parfois on ne le regrette pas…
-Oui je le sais. Pourquoi en dirais-je ? La moindre petite chose qui peu sembler belle, douce, délicate, charmante, inoffensive, dissimule dans 99% des cas un mensonge énorme. Vous tous vous ne vous arrêter qu'à la beauté de cette chose. Moi je vois plus loin. Je vois ce qui se dissimule dessous, ce qui personne ne veut voir, parce que la réalité serai bien trop dure à accepter. Mais je préfère la vérité au mensonge, que cette vérité soit ou non difficile à encaisser. Quand à reprendre confiance en moi je n'en n'ai nullement besoin étant donné que s'il y a une personne en qui j'ai une confiance absolue, c'est bien moi même.
Effectivement, je voyais tout en noir. Mais j'avais depuis longtemps cessé de me faire des illusions, le monde n'est pas beau, loin de là. Pourquoi tout le monde tient-il tant à se cacher la vérité, et à ne pas voir les choses telles qu'elles sont ? Pourquoi se mentir à soit même, croire en ce mensonge, se complaire dedans ? Cela ne rimait à rien. Et le pire... le pire c'est que, même lorsque l'occasion leur est présenté de voir le monde sous sa véritable nature, les gens refusent de le voir, ils tentent de se rassurer avec des choses futiles. Et moi... Je les regarde se mentir en me demandant comment ils arrivent à survivre alors qu'ils ne voient clair en rien.
-Ce n’est pas parce qu'une personne à trahit votre confiance où que vous avez été déçue que vous devez rester en garde contre tous ceux que vous croissez. Une personne n’est pas l’autre. Et si moi je suis fou alors vous vous êtes paranoïaque,. Mais voyez le bon côté, ça aussi cela se soigne.
Je ris à ses paroles. Non pas qu'elles soient amusante, c'était plutôt un rire jaune, totalement dénué de gaieté. Il se trompait complètement. Sauf pour ce qui était de la paranoïa...
-S'il n'y avait eu qu'une personne qui m'avait trahis lorsque j'étais jeune Dr. Donovan, je ne serais sans doute pas comme cela à l'heure actuelle. J'ai été trahis plus que de raison, il me semble juste de ne pas tenter le diable en faisant confiance à la première personne venue semblant un tant soit peu sincère. Beaucoup le font, mais pas moi. Et vous avez raison, aussi sûrement que vous êtes cinglé, je suis parano, j'en ai parfaitement conscience, et je ne tente pas de soigner cela. Pourquoi ? Parce que c'est cette paranoïa qui me fait voir les choses clairement, et je n'ai nullement l'intention de me voiler la face de nouveau.
Je jetais un regard de biais vers lui, serrant de nouveau un peu plus ma bombe lacrymogène, n'aimant pas du tout ce que je voyais sur son visage. Je commençais à avoir mal aux doigts d'ailleurs, mais pas question que je relâche prise, c'était mon seul moyen de défense. Quoi que, s'il y a une chose que j'ai apprise, c'est que tout est une arme. En plus nous sommes sur une plage, un peu de sable dans les yeux et le tour et joué.. M'enfin soyons réaliste, je n'aurai aucune chance face à lui. Je ne savais pas comment interpréter l'air qu'il avait, on aurai dit que mes paroles le désespéraient. Remarquez, elles désespéraient pas mal de monde. Mais comment auriez vous réagit si vous aviez été trahis par votre propre famille, à tel point d'en vouloir à votre pauvre mère morte comme si elle vous avait abandonner ? Ce qui dans un sens, n'est pas totalement faux. J'en ai longtemps voulu à ma mère, et pourtant c'était stupide. Elle ne m'avait pas laisser seule par choix, elle était morte, et n'avait jamais demander à l'être. Mais plus jeune, je ne comprenais pas cela, j'étais encore trop stupide à l'époque.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Between Despair & Hope

Between Despair & Hope
♠ Nombre de messages : 690


MessageSujet: Re: Et c'est repartis... [ Pv Wayne ] Dim 29 Juil - 21:05

hj: Ahem, dsl pour la longue attente ^^'

    Pessimisme, noirceur, désespoir, voila bien des adjectifs ou des mots que le médecin avait ressentis pendant de longs moments. Il avait connu les pires côtés de l’espèce humaine, vu également tout ce qu’une personne pouvait infliger à d’autres, bien qu'on était toujours surpris de ce que pouvait penser ces tordus. La pire période de sa vie était derrière lui pourtant. Il avait connu moult désillusion à l’armée puis un bel anéantissement de toute volonté de vivre quand on avait tué sa fiancée dans une attaque qu’on aurait pu éviter, qu’ils auraient tous pu éviter. Pendant longtemps après, il était resté braqué sur lui-même, en refusant alors de s’ouvrir ne voulant pas avancer enfaite, passez au-dessus. Le chemin a été long, dur et compliqué mais il pensait être aujourd’hui sur la bonne pente de tout ce problème. Certes, sa vie sentimentale du moins restait assez chaotique car il ne voulait plus souffrir à nouveau à ce point alors certes il était peut-être mal placé pour lui faire la morale mais il lui semblait quand même qu’il avait plus d’expérience qu’elle dans ce domaine. Il avait déjà fait l’expérience en tout cas des deux côtés de la barrière. Bon certes, vu qu’elle le prenait pour un type qu’il serait plus sage d’enfermer derrière des barreaux, il n’y avait pas grande chance pour qu’elle donne quelque peu des crédits à ces dires mais qui ne tentait rien, n’avait rien. C’était un leitmotiv comme un autre, cela le faisait avancer, il fallait bien une nouvelle raison à présent qu’il n’avait plus celle passée. Elle semblait en tout cas bien décidée à rester dans sa bulle. C’était dommage, elle aurait sans doute tellement de choses à vivre, au lieu de toute arrêter si jeune.

    -Vous savez on ne se voile pas toujours la face, parfois oui on prend le mensonge parce qu’on ne se sent pas d’attaque à supporter la vérité. Mais tout le monde et toutes les choses ne cachent pas une horrible nouvelle. Si tout serait noir, invivable ou faux plus personne n’aurait la moindre raison de continuer à avancer ou de se battre. On a tous des moments ou on voit tout noir mais il faut se ressaisir, il faut s’en sortir. Accorder sa confiance à d'autres, je ne dis pas moi, à d’autres personnes que vous connaissez depuis plus longtemps. Vous c’est bien, mais quand c’est vous qui êtes dans le faux, votre assurance ne sert à rien…

    Ah reconnaitre ces erreurs n’était certes pas donné à tout le monde, c’était même souvent très difficile à accepter mais il fallait le faire. On ne pouvait qu'en ressortir grandit de toutes ces histoires et surtout on évitait de les recommencer, de repartir dans ces mauvaises ornières. Il fallait vraiment qu’elle s’enlève ces œillères. Bon comme l'attaque frontale, dirons-nous, avait lamentablement échouée, il avait essayé un peu de dérision. L’humour pouvait toujours aider à faire avaler la pilule. En même temps, peu lui importaient le sujet semblait avoir enfin dévié de lui et de ces accès de colère et il en était que plus content. Généraliser les humains était nettement plus dans ces cordes. Ah cela marcherait-il mieux ? En tout cas, la femme à ses côtés avait lâché un rire mais il était difficile à dire s’il était sincère ou juste complètement ironique. Allez savoir, Wayne penchait pour la seconde solution. Bon de ce qu’il comprenait, elle n’avait pas eu l’enfance ou le début de vie la plus facile qui soit. Ah la fin par contre, elle nous faisait une belle preuve d’illogicité.

    -Écoutez, on vit tous des moments difficiles, qui nous marquent sans doute à vie mais il faut continuer à avancer sans se retourner. Tout ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort, croyez moi au moins sur ce point… Par contre le médecin que je suis vous ferait remarquer qu'un paranoïaque a plutôt tendance à se sentir tel une bête traquée en tout temps et à amplifier les choses banales, à sentir la menace partout même ou il n’y en a pas. Alors sur le plan de la clairvoyance je ne m’avancerais point.

    Il coula à nouveau à regard à Samantha à côté de lui tout en continuant d’avancer sur cette plage plus ou moins déserte dans leurs environs.

    -Donc si je vous suis, puis-je savoir ce que je vais très certainement devoir encaisser si vous décider qu'un de mes gestes vous paraît suspect ?

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ested.forumactif.org/
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Et c'est repartis... [ Pv Wayne ] Mar 7 Aoû - 9:42

HJ : c'est pas grave, moi aussi j'ai mis du temps pour te répondre :O

Code by Holliday
ღ Tout est mal qui fini... mal ღ

-Vous savez on ne se voile pas toujours la face, parfois oui on prend le mensonge parce qu’on ne se sent pas d’attaque à supporter la vérité. Mais tout le monde et toutes les choses ne cachent pas une horrible nouvelle. Si tout serait noir, invivable ou faux plus personne n’aurait la moindre raison de continuer à avancer ou de se battre. On a tous des moments ou on voit tout noir mais il faut se ressaisir, il faut s’en sortir. Accorder sa confiance à d'autres, je ne dis pas moi, à d’autres personnes que vous connaissez depuis plus longtemps. Vous c’est bien, mais quand c’est vous qui êtes dans le faux, votre assurance ne sert à rien…
Parfois, ou toujours ? Je pencherais plutôt sur la seconde solution. Les gens se complaisent dans le mensonge, ils mentent tellement qu'ils finissent par croire en leur mensonges. Et les rares qui ne se voilent pas la face finissent par le faire parce qu'ils ont bien trop peur de la vérité. Alors oui, oui il arrive que parfois, on ne mente pas sur de petites choses de la vie quotidienne sans grande importance, mais lorsque les choses sont sérieuses, là on voit le mensonge.
-Tout est noir dans le fond. Si il existe l'illusion que ce n'est pas vrai, ce n'est que parce qu'il est plus simple de croire qu'il existe encore de belles choses. Des exemples, il y en a des tas. Quand à accorder ma confiance à d'autres... j'ai pris le risque de l'accorder à une personne, mais elle sera la seule et unique a obtenir cette confiance. Peut-être que vous avez raison. Peut-être que je me trompe et que tout n'est pas si noir, mais ça ne changera en rien ma manière de voir les choses.
Pourquoi ? Simplement parce que dans le fond, cela me protégeais un peu. En ne faisant confiance à personne ( à une exception près ), j'étais certaine de ne plus souffrir. En dehors de mon passé, plus rien ne pourrait m'atteindre, plus rien ne pourrait me toucher émotionnellement. Orson Welles a écrit : « Nous sommes nés seuls, nous vivons seuls, nous mourons seuls, ce n'est que par notre amour et l'amitié que nous pouvons créer l'illusion d'un instant que nous ne sommes pas seuls. » Tout est dans ce petit mot : illusion. L'amour et l'amitié sont éphémères, mieux même, ils n'existent pas réellement. Ce n'est qu'une illusion qui nous donne l'impression que sommes entourés, que nous comptons pour quelques personnes alors qu'en fait... c'est faux.
-Écoutez, on vit tous des moments difficiles, qui nous marquent sans doute à vie mais il faut continuer à avancer sans se retourner. Tout ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort, croyez moi au moins sur ce point… Par contre le médecin que je suis vous ferait remarquer qu'un paranoïaque a plutôt tendance à se sentir tel une bête traquée en tout temps et à amplifier les choses banales, à sentir la menace partout même ou il n’y en a pas. Alors sur le plan de la clairvoyance je ne m’avancerais point.
-Oh mais je vous crois, vous ne m'apprenez rien vous savez.
Paranoïque... la définition qu'en donnait Wayne me semblait collé avec ma personnalité.
-Donc si je vous suis, puis-je savoir ce que je vais très certainement devoir encaisser si vous décider qu'un de mes gestes vous paraît suspect ?
-A quoi bon ?
Je haussais les épaules comme si cela n'avait pas d'importance.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Between Despair & Hope

Between Despair & Hope
♠ Nombre de messages : 690


MessageSujet: Re: Et c'est repartis... [ Pv Wayne ] Lun 13 Aoû - 10:48

    Ah quoi bon perdre son temps avec des gens butés qui préféraient agir comme des moutons toutes leurs vies ? Qui resteront renfermés sur eux-mêmes et paranoïaque jusqu’au bout des ongles ? Très franchement à quoi bon essayer... Là parfois, il se le demandait réellement. De toute évidence, il perdait clairement son temps. Il n’était pas psychologue et si elle voulait avancer c’était avec un spécialiste de ce genre qu’il faudrait travailler. Lui il n’arriverait à rien du tout, d’autant plus qu’elle se méfiait de lui comme de la peste pour ne rien arranger. Pourquoi vouloir rester prostré en arrière, il n’en savait rien mais elle ne semblait clairement pas prête à faire des efforts pourtant cela pouvait franchement se soigner. Bien sûr on ne disait pas que l’effet serait fulgurant et qu’une semaine plus tard vous reprendriez gout à la vie, il ne fallait pas exagérer, il fallait laisser le temps faire son œuvre. En tout cas c’était tout ce que Wayne se mit à penser quand il entendit la réplique de Samantha sur sa phrase. Désespérant réellement, il avait pourtant de la patience mais il fallait croire que sa journée déjà pourrie lui en avait ôté une bonne partie. Il n’avait pas non plus envie de commencer un débat stérile sans queue ni tête, pour ça franchement il n’était pas d’humeur. Il se permettrait bien de faire remarquer que là encore elle faisait preuve d’un raisonnement assez faux. Si tout changeait pourquoi votre vie elle non plus n’aurait pas d'impact ? Soyons réaliste. Il lâcha finalement d’un ton las.

    -Ah quoi bon vous ouvrir les yeux quand vous préférer les gardez bien fermez. Restez dans votre bulle, dans votre monde emplis de noirceur et de haine miss Mars. Un jour vous vous en mordrez les doigts…

    À moins que le dit ami de confiance, puisse y arriver un peu mieux. Ah moins qu’il ne flanche pas et ne jetait pas l’éponge à son tour. Cela serait certainement un coup fatal qui anéantirait à son humble avis sa confiance en l’espèce humaine. Et bien au pire il restait toujours les animaux. Après tout ne dit-on pas que le chien était le meilleur ami de l’homme. Au moins avec eux on savait à quoi s’attendre, ce qu’ils voulaient en vous faisant les yeux doux et ce qu’ils ont besoin, le reste ils étaient libres de faire comme bons leur semblait. Encore mieux un chat, après tout eux ils leurs suffisaient de quelques jeux, de nourriture et de vaccin, après ils feraient leurs vie à coté de la vôtre, faisant juste une présente parfaitement agréable dans la demeure. Pour la suite de ces phrases ou le médecin en lui avait fait brièvement surface, elle ne répondit que par l’évasive. On allait aller très loin comme ça dit donc. Seulement s’il ne lui apprenait rien, il faudrait peut-être éviter ce genre de conclusion un peu foireuse non ? Visiblement pas. Semblant décider à passer outre, il reprit ce qui risquait fort bien de lui tomber dessus sans avoir eu le temps de dire ouf, là encore la réponse fut expéditive. Lassant comme technique franchement. Il avait ralenti son allure dans le sable et porta un instant son regard vers elle.

    -Ah quoi bon ? Peut-être parce que je n’ai point envie de me prendre quelques choses que je n’aurais pas mérités ? Et parce que ainsi cela soulagerait certainement la crispation de votre bras et vous éviterait certainement le phénomène de tétanie, c’est assez désagréable...

    Il ne fallait pas non plus avoir fait math suppl. pour savoir qu’elle gardait son bras bien gentiment serré contre elle alors que le commun des mortels quand on marchait, nos bras se balançait sur le rythme de notre marche de manière involontaire. C’était un phénomène créé pour soulager nos épaules et ne pas se faire mal inutilement. Là en plus au vu de la contraction qu’elle tenait, elle risquait fort bien d’avoir quelques soucis à retendre les doigts. Il avait évidemment dit cela d’un ton nonchalant, avant de regarder à nouveau devant lui. Allez savoir, mais il attentait déjà presque à recevoir un coup.

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ested.forumactif.org/

«Contenu sponsorisé»

MessageSujet: Re: Et c'est repartis... [ Pv Wayne ]

Revenir en haut Aller en bas

Et c'est repartis... [ Pv Wayne ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Down - JAY SEAN - LIL WAYNE
» Gallerie de Wayne Reynolds
» ZzTop Wayne
» WAYNE REYNOLDS
» Hello pretty and young girl! Feat Wayne Sae Hee ♥
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NCIS RPG :: Washington :: Lieux de Détente :: » Le port et la plage-