AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur NCIS-RPG
De nombreux personnages de la série sont encore disponibles : Jethro Gibbs, Ziva David, Tobias Fornell, Eleanor Bishop, Leon Vance... N'hésitez plus.

Partagez|

Un retour au front ? [Ft Wayne Donovan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Un retour au front ? [Ft Wayne Donovan] Mar 7 Mai - 15:51

Il entra dans ce bar, s’assied au comptoir pour commander un scotch et tourna la tête où deux marines discutaient dans des rires, ils revenaient du front ou ne tarderaient pas à partir pour, sûrement, ne jamais revenir. Une dernière soirée, un dernier éclat de rire avant de devoir éviter les mines ou les balles qui fuseraient.
Kenyon ne connaissait que trop bien cet uniforme et cet engagement…Lorsqu’il était partit en Irak c’était pour défendre son pays et le fit avec l’enthousiasme des jeunes recrues lorsqu’ils arrivent sur le terrain pour la première fois mais il déchanta bien vite lorsque Kenyon remarqua le nombre de mort lors des retours de mission et ça allait être son tour. Sa sœur lui envoyait régulièrement des lettres de soutien ce qui lui permis de tenir tout comme l’homme qu’il avait rencontré là-bas, un dénommé Wayne, un médecin militaire. Ils se voyaient au réfectoire ou aux alentours de la « base ».
Kenyon sentait encore la douleur des balles transperçant son corps de part en part sauf une…une balle avait décidé d’arrêter sa course dans l’une de ses côtes.

Il prit une gorgée de son verre, c’était un cauchemar qu’il avait vécu là-bas mais il avait aussi rencontré des personnes qui en valaient le coup, certains n’étaient jamais rentrés chez eux, d’autre avait eu cette joie de finir leur mission sans blessures mais ils étaient rare…

En repensant à ses souvenirs de guerre, il ne put s’empêcher de sourire en repensant à sa rencontre avec sa femme, ses blessures qui avaient faillis lui coûter la vie n’était qu’un mal pour un bien.

Il termina son scotch et en commanda un second tout en jetant un regard plein d’encouragement aux deux marines qui profitaient pleinement de cette soirée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Between Despair & Hope

Between Despair & Hope
♠ Nombre de messages : 690


MessageSujet: Re: Un retour au front ? [Ft Wayne Donovan] Mer 8 Mai - 10:47



Un retour au front ?


Depuis combien de temps était-il debout à marcher, à avancer, à travailler ? Pour être tout à fait honnête, il avait cessé de compter en plein milieu de la journée. Trouvant que cela ne serait que plus démoralisant ou complètement surréaliste. Effectivement, alors que ce n'était techniquement pas son jour de faire le tôt, non il devait commencer que dans l'après-midi, Wayne s'était tout bonnement fait réveiller par son téléphone en pleine nuit. Malgré une habitude trahissant l'expérience de ce phénomène dérangeant, il n'avait pas pour autant apprécié, ni évité de sursauter avant de se jeter sur son téléphone. Décrochant, il avait du démêler toutes les paroles rapides de son interlocuteur pour finalement n'en retirer que le plus important : il y avait urgence et il n'arrivait pas à joindre Hellten ! En d'autres mots, il fallait qu'il se lève et vite. Il aurait certainement pu souffler avec mauvaise volonté sur son collègue qui se défilait, mais il se retient et prévenu qu'il arrivait. Il se leva, s'habilla et atterrit à l’hôpital dans un temps-record. Bon il n'y avait là aucun mérite parce que les routes en pleine nuit étaient vraiment plus dégagées que quand c'était les bouchons matineux. Sa journée, il la passa en alternant document administratif en retard qui s’amoncelait sur son bureau et passage au bloc opératoire. Sauf qu’appelé tôt d'accord, mais il avait enchaîné sur son propre service. Cependant pas pour la soirée car son collègue arriva, s'excusant de son indisponibilité et changea avec son accord, leurs horaires respectifs pour aujourd'hui. Il pouvait donc rentrer chez lui. Ce fut dans les environs de sept heures qu'il put troquer sa blouse blanche contre ses vêtements de ville. Cependant, le chirurgien n'avait pas pour autant envie de rentrer chez lui, là où il se serait contenté de s'affaler dans son canapé et de regarder la tv, non il voulait se détendre d'une toute autre manière et un bon verre lui ferait du bien. Après avoir pris quelque chose à manger rapidement car son estomac criait famine, fatalement il n'avait rien mangé depuis la vieille au soir, il était normal qu'il proteste contre ce traitement.

Par la suite, il finit par se diriger vers un des bars de la ville, il y avait sûrement là-bas une chance de croiser quelqu'un qu'il connaissait. Ouvrant la porte son regard fut tout d'abord accroché par deux jeunes gens discutait gaiement en arborant l'uniforme de l'armée. Mon dieu, cela lui rappelait tellement de choses autant en bon qu'en mauvais, surtout en mauvais d'ailleurs au vu des rapides flashs qui voulait passer dans sa tête. Des années de tout cela à présent et c'était comme si c'était hier. Ils étaient jeunes, inconscients, volontaires, ils reviendraient peut-être mais dans quel état ? Regrattait-il son passage dans l'armée ? On pourrait le croire et pourtant ce n'était pas le cas. Il aurait juste aimé que tout ne se passe pas comme elles s'étaient passé, il aurait juste voulu que certaines choses soient différentes, si elles l'auraient été sans doute ne serait -il pas le chef du service des urgences mais toujours un militaire faisant fonction. Il les regardait et sans doute durent-ils sentir un regard peser sur eux vu qu'ils finirent par se retourner. Le brun leur fit un mouvement de tête pouvait être interprété autant comme un bonjour que comme un encouragement pour leurs missions futures. Puis finalement, il passa en revue toutes les personnes présentes dans la pièce en avançant vers le bar pour ne pas rester stoïque. Cette fois, Wayne, repéra Kenyon , à deux ou trois pas tout au plus de sa position. Tient donc, comme on se retrouvait. Il esquissa un nouveau sourire et se dirigea vers lui avant de se jucher sur un des tabourets libres à ses côtés. C’était plutôt une bonne retrouvaille.


-Hey, Kenyon je ne pensais pas te trouver ici....Comment vas-tu ?

Oh oui, voilà encore un autre souvenir rattaché à l'armée et en même temps à l’hôpital, c'était assez particulier comme situations. Deux anciens, deux nouveaux. Même si ils avaient décidé de garder le contact cette fois-ci, ce n'était pas des plus simples, ils avaient tous les deux des horaires pouvant être inhabituel et par conséquent incompatible. Pour une fois le hasard avait donc bien faite les choses. Enfin il cessa là ses réflexions et attendit la réponse de son ami. Alors que le serveur l'avait interpellé pour lui demander ce qu'il souhaitait prendre. Après une courte réflexion, il finit par pencher vers du whisky, ce disant qu'il avait plus que bien fait de manger un peu avant. Il savait généralement bien descendre sans atteindre un état d'ébriété mais mieux valait tout de même avoir quelques choses dans l'estomac.

-Une envie de sortir ?

Ajouta t-il avant que un verre rempli se pose devant lui et qu'il le prenne en main pour en boire une petite gorgée, laissant le liquide dévaler son œsophage dans une légère brûlure ô combien appréciable.

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ested.forumactif.org/
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Un retour au front ? [Ft Wayne Donovan] Ven 10 Mai - 20:41

Une voix masculine qu’il connaissait plutôt bien le fit quitter ses pensées. Kenyon sourit en voyant l’homme qui prenait place à ses côtés. Wayne Donovan.
Cette journée était promise à lui faire revivre son passé, il ne manquait plus que la venue de son ex-femme et de sa sœur et c’était partie pour la reconstitution de ses dernières années !
Il n’aurait jamais pensé croiser le médecin entre ses murs, eux qui s’étaient promis de garder le contact, ne s’étaient pas croisés une seule fois ses derniers mois.
Kenyon aurait plus pensé le croiser de nouveau à l’hôpital après une fusillade comme la dernière fois ou lors d’une réunion de travail où son ex-femme l’aurait invité…

- « Comme ça on est deux ! Bien et toi ? »

Ils étaient des anciens marines et à l’autre bout de la salle, deux nouveaux…la boucle était bouclée ! C’était ça qu’on dit ?! Lorsque le passé et le présent se rejoigne ? bref…
Ils venaient d’échanger des banalités sociales comme certains disaient, ça donner l’impression qu’ils s’étaient croisés la semaine dernière alors que ce n’était pas du tout le cas mais peu importer. Kenyon était content de revoir cet homme qui lui avait sauvé la vie deux fois. Ils avaient plusieurs choses en commun, ils avaient tous deux, étaient mis à terre par la vie et c’étaient relevé malgré les épreuves qui se dressaient sur leur route.

- « Oui même si ce n’est pas le genre d’endroit où je devrais me trouver. » dit-il en faisait une moue coupable. « Et toi ? » dit-il en montrant d’un signe de tête son wisky.

Il termina son scotch et hésita quelques secondes avant d’en commander un second. D’un côté il se disait que ça allait être « sûrement » le dernier et de l’autre côté, il valait mieux qu’il commande un café pour calmer les effets du premier vert.

- « Une bière ! »

Oh bah oui ! Pourquoi s’embêter à reprendre un scotch alors que les mélange étaient une meilleure solution ! Il se baffa mentalement :

- « Un café tout fin de compte…merci. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Between Despair & Hope

Between Despair & Hope
♠ Nombre de messages : 690


MessageSujet: Re: Un retour au front ? [Ft Wayne Donovan] Sam 11 Mai - 11:16



Un retour au front ?


Ce soir, Wayne avait simplement pris une décision impulsive avant de se diriger vers ce bar. Pourquoi celui-là, pourquoi aujourd'hui, c'était toutes des questions auxquelles il n'avait pas la moindre réponse à apporter. Il n'avait pas la moindre idée du pourquoi et comment, mais une chose était sur c'était qu'au final, il avait plutôt bien réussi son coup. Aussi surprenant que cela puisse paraître d'ailleurs. Pourtant, l'homme n'était pas un amateur de ces soirées détentes ou la moitié des gens finissaient complètement la tête à l'ouest ou sur la cuvette des Wc, il n'avait jamais aimé. Mais un verre de temps en temps ne pouvait pas vous faire de mal, eh après tout c'était un médecin qui vous le disait. Quoi qu'il en soit, le brun fut quand même légèrement surprit en ouvrant la porte de croiser ces deux jeunes hommes. Il ne s'y attendait pas et c'était le moins qu'on puisse dire, pourtant, il n'avait pas envie de se souvenir, les années étaient passés ou l'eau avait coulé sous les ponts depuis ces événements-là et pourtant non, tout ne rentrait pas toujours dans l'ordre. Cela n'y rentrera plus jamais, pourtant ce n'était pas comme si il n'avait pas essayé, à croire qu'il ne pouvait pas rester réellement avec une femme sans que le souvenir d'Elena resurgisse des ténèbres à un moment ou un autre. Tout aurait été si simple, si elle était encore là. Enfin, il s'arracha très rapidement à ses souvenirs pour se tourner vers le présent, incarné ici par un ami, un ancien collègue aussi, Kenyon. Quelques pas et il fut à côté de lui, si il était surpris de le retrouver ici, ce fut également le cas pour l'agent du Ncis. Son regard s'était porté vers le verre qu'il tenait en main, était-ce réellement une bonne chose pour lui ? Boh rien n'était bon, mais comme le disait un de ses anciens professeurs, rien n'était poison et tout l'étaient, il n'y avait que la dose qui faisait ce poison.

Un verre restait honorable, en enfiler plusieurs l'était nettement moins. Mais sur le coup, il n'était pas très bien placé pour dire quoique se soit vu que son choix se porta aussi sur un alcool qu'on qualifierait de fort : Le Whisky. Une gorgée de ce liquide foncé et il entendit la réponse qu'il lui fournissait. Au moins il disait aller bien, c'était toujours une belle amélioration par rapport à la dernière fois où il l'avait rencontré. Bon en même temps après une fusillade dont vous étiez la victime, il y avait peu de chances de s'en sentir aux anges, ou alors il commencerait à s’inquiétez de sa santé mentale. Un sourire orna finalement son visage avant qu'il reprenne la parole en tout honnête.


-Je vais bien, même si je ne suis pas fâché que la journée se termine.

Oh non, il n'allait pas s'en plaindre, il avait plus que certainement connu pire, du travailler avec nettement moins d'heure de sommeil dans le corps, mais ce n'était pas pour ça qu'il n'avait pas apprécié que cette journée prenne fin. Travailler de nuit, ne le dérangeait pas tant que ça mais enchaîner deux services alors que justement il aurait dû être de repos après une garde était quand même moins appréciable pour la capacité d'analyse. Des rires continuaient de se faire entendre dans la salle et des pichets de bière aussi filaient en tout sens. Ils s'amusaient. Il s'était retourné vers son verre qu'il faisait un peu tourner dans sa main pour l'aérer. Avant de vouloir en reprendre une gorgée, il tourna finalement la tête vers son vis-à-vis. Il fit un mouvement d'épaule qu'on pourrait interpréter de compatissant.

-Tu aurais voulu sortir où, autrement ? Dans un casino ? Je ne suis pas certain que l'addiction soit meilleure. Un verra n'a jamais fait de mal à personne Kenyon, mais il faut se modérer...Moi ? Eh bien, je n'avais pas envie de rentrer chez moi. Personne ne m'y attend de toute façon, j'avais envie de voir autre chose et de me détendre après cette journée.

On ne peut plus vrai. Alors qu'il n'était cas la moitié de sa boisson, l'ancien marine à ses côtés avait déjà fini le sien. En soi, il était là avant lui alors il devait certainement avoir de l'avance. Il commanda une bière et là le médecin haussa un sourcil, les mélanges n'étaient pas très bons. Il sembla se le dire tout seul et changea pour un café. Il regarda le serveur le café avant de reprendre la parole à nouveau.

-Une dure journée ? … Ou les souvenirs qui reviennent ?

Oh oui, il avait dû passer par tous les stades possibles et inimaginables après la mort de sa fiancée. Tous les sentiments aussi, peine, colère, haine, désillusion, douleur. Il avait vu, il avait connu et très sincèrement, une fois c'était suffisant, deux ce ne serait pas supportable. Les marines du fond ne faisait rien de particulier mais lui qui était encore proche de la fin de son mariage, cela ne devait pas l'aider. Mais parlez de choses comme ça n'améliorerait rien, il faudrait pour ça un sujet de conversation un peu plus joyeux ou différent.

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ested.forumactif.org/
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Un retour au front ? [Ft Wayne Donovan] Lun 13 Mai - 22:19

Kenyon ne savait pas vraiment ce qui l’avait mené jusqu’ici, dans ce bar en dehors de ses jambes, qui avait marché pour lui, alors qu’il était perdu dans ses pensées lorsqu’il errait dans les rues de Washington. L’agent avait poussé la porte de ce bar, s’était assis et avait commandé son premier scotch suivit d’un second, reprenant ses bonnes vieilles habitudes.
Wayne avait bien fait de rentrer dans ce bar, c’était peut-être ce qui l’avait empêché d’en prendre un troisième.
Il se souvient du jour où sa femme, Cheryl, lui avait appris le décès de l’épouse de Wayne. Il ne méritait pas ça, loin de là…
A voir assis là, à ses côtés, il semblait avoir repris du poil de la bête si on oublié sa mine fatigué. Les horaires décalés ?! Il connaissait bien ça sauf que lui ne sauvait pas des vies, non Kenyon ne sauvait pas souvent des vies, il arrêtait les tueurs et les violeurs.
Oh les horaires décalés, il avait vécu ça avec sa femme qui se retrouvait avec des gardes de nuit, ou sinon remplacé une collègue et ne fermait l’œil que deux-trois heures en deux jours. L’agent avait vécu ça avec elle, enfin lorsqu’il rentrait chez lui.

- « Ah ce point ?! » dit-il en souriant.

Kenyon savait que Wayne aimait son métier alors ça l’intriguait quelque peu de savoir à quel point il avait hâte que sa journée se termine.
Il y avait des bons jours comme des mauvais jours même lorsqu’on est marié à sa carrière et un verre pouvait changer la donne mais c’était un coup de poker. Soit ça détendait ou soit on était trop saoul et on ressassait les soucis.
A première vue, son ami avait plus envie de se détendre qu’autre chose.

- « Oh j’ai la chance de ne pas être un joueur compulsif, il ne manquera plus que ça. » dit-il en faisant un sourire en coin. « Oui un verra n’a jamais fait de mal à personne mais je préfère m’abstenir pour en ajouter un troisième à cette soirée. Mais je t’accompagne au café avec plaisir. » dit-il en montrant sa tasse comme pour trinquer. « Ça fait combien de temps maintenant ? »

Avec les problèmes de ces derniers mois, il n’avait plus conscience du temps qui s’écoulait. Et Kenyon avait tort en pensant qu’il avait repris le poil de la bête après le décès de sa femme. Lorsqu’on est touché comme ça par la vie, il faut bien des années pour tenter de reprendre confiance à la vie, espérant que ça ne se reproduise plus, que jamais on ne ressente cette souffrance qui nous étreint les boyaux jusqu’à en perdre le souffle à la simple pensées de l’être aimé.

- « Pas spécialement. Pour tout te dire, je ne sais pas pourquoi je suis venu ici. Les souvenirs sont toujours présents, j’en rêve encore… » avoua-t-il.

Il rêvait encore du front, de la fusillade ou de son ami qu’il avait perdu ce jour-là. Tous ces évènements qui ne cessaient de le hanter la plupart de ses nuits…Alors oui, les souvenirs ne cessaient de le hanter…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Between Despair & Hope

Between Despair & Hope
♠ Nombre de messages : 690


MessageSujet: Re: Un retour au front ? [Ft Wayne Donovan] Sam 18 Mai - 10:40



Un retour au front ?



Vouloir tout oublier juste pour une soirée, vouloir simplement laissez tout tomber l'affaire de quelques heures. Voilà sans doute une des motivations qui faisait que Wayne se retrouvait assis devant un bar avec un verre dans les mains. Seulement, il fallait croire que la séquence, on peut se vider complètement l’esprit n'était pas destinée à se dérouler aujourd'hui. Enfin tout n'était pas non plus à prendre de manière complètement négative, oh que non, vu qu'il avait pu quand même retrouver Kenyon après quelques mois où ils s'étaient une nouvelle fois perdu de vue malgré la demande express de ne plus faire comme des années auparavant. En même temps trouver des horaires qui convenaient autant au chirurgien-chef des urgences et à un chef d'équipe du Ncis, cela faisait un beau défi. Surtout que les imprévus coulaient à flots autant dans le bâtiment fédéral que dans l’hôpital. Le téléphone pouvait sonner n'importe quand et ils étaient tous les deux tenus et obligés de le décrocher pour répondre à l'appel. On connaissait tous ces points quand on acceptait le contrat mais bon, cela compliquait la correspondance amicale, disons cela comme ça. Il était vrai que quand il rentrait le soir, où après une garde, la seule envie qui pouvait encore prédominer en lui s'était simplement d’aller prendre une bonne douche pour essayer de tirer l'odeur aseptisée des locaux de la peau et d'aller dormir. Quand votre cerveau avait tourné à du cent à l'heure toute la journée, sans vraiment s'arrêter pour manger, il n'y avait que cela qui vous faisait du bien. Néanmoins aujourd'hui faisait l'exception même si oui, il était plutôt fatigué. Eh çà arrivait même au meilleur, on ne pouvait pas être au top tout le temps, surtout qu'on se tirait à peine de l'hiver et qu'on avait pas eu beaucoup de luminosité pour reprendre un peu d'énergie.

Son ancien collègue avait paru surpris de l'entendre dire ça. Etait-ce à ce point spécial pour lui ? A vrai dire oui, et non, disons que ce n'était pas la première fois mais qu'il ne se plaignait jamais pour la bonne et simple raison que c'était lui qui l'avait voulu ainsi. Il avait accepté le job de chef de service pour justement ne plus avoir beaucoup de temps soit pour réfléchir et pour penser, c'était tout ce don il avait eut besoin en sortant de l'armée. Se plonger corps et âme dans quelque chose qui ne serait pas une bêtise monumentale. Le brun ne put réprimer un sourire alors qu'il portait son regard vers le serveur qui servait une commande, il finit par retourner son regard vers Kenyon pour lui expliquer.


-Disons que 3 petites heures de sommeil sur 48 heures n'étaient pas assez mon goût, il y a eu une urgence à l’hôpital et j'ai enchaîné deux services en comptant que j’étais de nuit le jour avant. Alors en soi, je vais bien mais pour les patients, c'est mieux que la journée soit finie pour moi..

Sur ce, il enchaîna à nouveau par une gorgée de ce liquide amer. Avant de regarder plus attentivement son ami. Il semblait vouloir boire et ce n'était pas une bonne chose, il était on ne peut mieux placé pour voir tous les jours ce qui en coûtait aux personnes qui avait un peu trop abusé de ces boissons en reprenant leurs voitures. Ce n'était jamais très joli à voir et pourtant, il en avait vu des choses dans sa carrière, croyez-bien. Cependant, il essayait tant bien que mal de glisser vers un sujet plus joyeux, c'était pourquoi avec un brun d'humour, il avait dit que ce n'était pas mieux si il dilapidait tout son salaire dans les jeux de hasard. Il acquiesça volontiers alors que la question suivante le laissa un petit peu interdit. Il ne savait pas très bien de quel timing il parlait. Au final, il pensait bien avoir compris. Depuis combien temps qu'elle était décédée ? Trop longtemps à son gout de toute façon, bien trop longtemps et pourtant.

-J'opterais pour le café aussi au second tour...Cela fait un peu plus de 8 ans maintenant, les années défilent quand on y réfléchit...

Il n'était pas très porté sur le racontage de sa propre vie, cela ne le mettait jamais à l'aise. Il était de ceux à vouloir rester fermement replié sur lui-même, oh il n'était plus dans une quelconque phase, il avait remonté le choc, ce n'était pas pour autant qu'il ne pouvait pas faire un peu de nostalgie, ça c'était incontrôlable. Mais ces sujets avaient parfois le don de faire revenir en lui une colère sans nom et il se savait bien trop impulsif à ce moment-là. Mieux valait que ce côté colérique avec violence restait bien calfeutré là où il était. Il écouta l'agent du ncis reprendre.

-Ça passera crois-moi Kenyon, il faut juste laisser le temps agir, il n'y a rien d'autre à faire. Nous sommes pratiquement tous dans le cas mais ça s'estompe puis ça partira. On ne peut plus rien changer à tout ce qui s'est passé et il faut vivre avec ça, il ne faut pas baisser les bras, c'est le passé, il faut l'accepter mais le laisser là où il est. Affronter la vérité pour avancer. Tu vas t'en sortir ne inquiète pas, après tout tu as déjà la volonté de te mettre au café non ?

Dit-il avec un léger sourire comme une nouvelle petite boutade qu'il lui envoyait. Comme le sujet désemplit rester un peu trop présent sur un passé que ni l'un ni l'autre ne vouloir se revoir ouvrir, il décida d'opter pour un changement radical mais tout aussi intéressant.

-Alors comment ça va au Ncis, pas trop de boulot ?

Il en connaissait quelques agents, la plupart pour les avoir soignés ou croisés un jour ou l’autre....

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ested.forumactif.org/

«Contenu sponsorisé»

MessageSujet: Re: Un retour au front ? [Ft Wayne Donovan]

Revenir en haut Aller en bas

Un retour au front ? [Ft Wayne Donovan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» ❝ Les hommes rêvent du retour plus que du départ. ❞ JULIET&DONOVAN
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Où sont les membres du Front de Lespwa, reveillez-vous ?
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NCIS RPG :: Washington :: Lieux de Détente :: » Les cafés et les restaurants-