AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur NCIS-RPG
De nombreux personnages de la série sont encore disponibles : Jethro Gibbs, Ziva David, Tobias Fornell, Eleanor Bishop, Leon Vance... N'hésitez plus.

Partagez|

[SNOWSTORM] « Toute destinée est une suite d'accidents à retardement avec le coup de grâce au bout. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
On rencontre sa destinée souvent par les chemins qu'on prend pour l'éviter.

On rencontre sa destinée souvent par les chemins qu'on prend pour l'éviter.
♠ Nombre de messages : 63


MessageSujet: [SNOWSTORM] « Toute destinée est une suite d'accidents à retardement avec le coup de grâce au bout. » Dim 5 Fév - 21:40


Michael, Danny, Chloé & Haruko


De petits flocons viennent doucement tapisser le sol de Washington D.C ... Rien d'étonnant, puisque nous sommes en hiver. Il avait été très doux jusqu'à aujourd'hui. Les enfants s'en amusent, construisent des bonshommes de neige, font de la luge, se lancent dans les éternelles batailles de boules de neige. Certains, la subissent. Comme ceux qui ne l'avaient pas prévus, et qui ne peuvent pas utiliser leur voiture pour se rendre sur leurs lieux de travail, ou ceux tout simplement, ne peuvent s'empêcher de glisser sur le verglas. Chacun dans cette ville, a son histoire avec la neige, et si vous n'en avez pas encore, c'est qu'il est justement temps de l'écrire...

__ Bon sang, j'ai pris du retard.

Clamait un chauffeur de bus, manifestement contrarié par les horaires. Une gobelet plein de café dans une main, un paquet de chips volant dans l'autre, il roulait comme un dératé pour respecter ses horaires et ne pas se faire virer. Lui, n'aimait pas vraiment la neige, ça l'obligeait à conduire plus lentement, car il était plus difficile d'y voir clair, et de freiner, et surtout, il devait faire attention aux autres véhicules qu'il pourrait rencontrer sur la route. Il était assez distrait par habitude, alors quand il fallait se concentrer sur la route, il n'était pas réjoui.
C'était la fin de l'après-midi, la nuit tomberait d'ici une heure environ, car en hiver, les nuits tombent plus tôt. Il neigeait depuis environ six heures, mais le vent qui s'était levé, menaçait de transformer cette chute de neige inintéressante en véritable tempête.

__ Quelle foutue neige.

Il jettera un coup d'oeil dans le bus, pour voir si beaucoup de passagers seraient affectés par son retard. Ce que ce chauffeur, aura du mal à prévoir, c'était que pile au moment où il relâchera sa vigilance, on allait plus que jamais avoir besoin de lui... Mais pour l'instant, tout allait bien, tout le monde était serein.

ordre de post':
 

___________________________


De tous les spectacles, la désolation est celui qui me divertit le plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: [SNOWSTORM] « Toute destinée est une suite d'accidents à retardement avec le coup de grâce au bout. » Lun 6 Fév - 9:26


Michael, Danny, Chloé & Haruko



Ah, l'hiver et son tapis neigeux ! C'est beau n'est-ce pas ? Les petits tout comme les grands, s'amusent avec les incontournables boules de neiges, les bonshommes de neige, les dessins sur les voitures ... Tout en est recouvert : les arbres, les toits des maisons, les routes, les trottoirs, les véhicules, les cadavres, les ... Pardon ? J'ai dit « cadavres » ? Ah, euh ... Autant pour moi. Je disais donc, tout en était recouvert. Par conséquent, même le trafic - quel qu'il soit - était complètement bloqué, hors service. Les voitures restaient près des maisons - la plupart inutilisables - à cause de la neige qui refroidissait les moteurs ou les radiateurs, de même pour les taxis ou les bus qui restaient dans les stations ... C'est vous dire ! Même le métro était inutilisable, à cause des températures extrêmes. Les rails étaient complètement gelés, donc impraticables. Sans vous parlez bien évidemment de l'avion. Alors là ... Il fallait vraiment être suicidaire pour prévoir un trajet alors que les conditions météorologiques conseillaient de rester à terre.

Bien évidemment, je vous ai parlé de la neige, mais ce n'est pas si marrant que ça, si j'en oublie le verglas. Vous ne voyez pas ? Mais si, voyons ! Vous savez, cette plaque de flotte complètement durcie en une patinoire (variant selon les tailles de flaques) manquant à chaque fois de vous trahir en vous laissant glisser pour que vous vous cassiez la figure et finissiez à l'hôpital à cause d'une petite seconde d'innatention. Sympathique, n'est-il pas ? En fait, pour corser la chose - histoire de rigoler un peu - parcequesinonc'pasdrôle - un seul bus avait pris le risque de prendre la route. Et celui qui le conduisait était un chauffeur du genre vraiment pressé habituellement. Sauf que là, notre coco devait faire trèèèès attention. La présence de neige et de verglas devait le faire ralentir. Enfin, pour le moment, ça allait. Pas de problème majeur. Du moins pour l'instant. Parce que les passagers à l'intérieur, n'étaient pas au bout de leurs surprises. Hum ? Oh oui, j'vais garder un peu de suspens. Vous verrez bien ce qui se passera de toute façon.

Qui se trouvait dedans ? Oh et bien, des personnes comme vous et moi, ainsi que des gens que vous connaissiez déjà. Du moins si vous connaissez notre cher agent du NCIS et chef d'équipe, Michael. Il y avait donc le couple Morricone-Lee Pan, Danny Loréno, un ami à lui, et enfin, Chloé DiNozzo-White, la p'tite chipie et nièce de notre cher Tony, très bon ami de Mike. Comme je le disais plus haut, la route se faisait assez silencieuse. Du moins, très calme. Pour le moment, il n'y avait pas de souci à se faire. Ce qui était drôle, quand on y repensait. Puisque ça n'allait pas durer. À vrai dire, quand les conditions météorologiques ne sont pas clémentes, c'est rare de ne pas avoir les soucis qui viennent avec. Tenez ... Vous entendez la musique ? Plutôt jolie, non ?

« ♫ If today was your last day
And tomorrow was too late
Could you say goodbye to yesterday ?
Would you live each moment like your last ?
Leave old pictures in the past
Donate every dime you have ?
If today was your last day
♪ »

Comment ça : « Ça vous fait flipper ? » Moi, je la trouve entraînante. Ça bouge, ça swing, c'est joyeux, c'est ... Bon, d'accord. J'avoue que le tempo est un peu lent. Mais quand même ... Il ne faut pas exagérer non plus. La route se faisait toujours aussi calme, et Mike regardait dehors, histoire de passer le temps, assis près de sa chère et tendre :

« Je n'ai jamais vu autant de neige. C'est assez étonnant de voir les rues de Washington et ses alentours, complètement vides. Aucun véhicule ne circule, cela dit, je comprends parfaitement les habitants. Prendre la route en ce moment, c'est assez dangereux. Espérons qu'il ne nous arrive rien de grave. »

Ça, c'en est moins sûr ... Fallait pas prendre la route, Michael. La Destinée comme ton narrateur t'auront prévenus. On est pas trop de deux. Bref ... Restait plus qu'à voir comment il allait se débrouiller avec ses compagnons de route et ce chauffeur pas très prudent.

Trad' :
 


Dernière édition par Michael Morricone le Jeu 9 Fév - 17:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: [SNOWSTORM] « Toute destinée est une suite d'accidents à retardement avec le coup de grâce au bout. » Lun 6 Fév - 11:04

En se levant ce matin, la fillette était folle de joie de voit un sol tout de blanc vêtu. L’hiver avait enfin recouvert son manteau neigeux. Elle se remplissait de joie à l'idée de faire des boules de neiges, bonhommes de neige et autres artifices que font n'importe quel enfant. Chloé n'a pas traîne pour sortir du lit et était allé réveiller son petit frère, tout aussi joyeux qu'elle à la découverte de cette couche de neige. La matinée avait décidément bien commencé sauf pour Tony qui n'aimait décidément pas conduire sur la neige. Le petit déjeuner dans l'estomac, les dents lavés, le pyjama plié et rangé, Chloé était fin prête pour sa journée d'école.

Elle n'avait qu'une hâte, retrouvée ses camarades d'école afin de réaliser une gigantesque bataille de boules de neige dans la cour de récré. Ce qui ne manqua pas d'arriver. Les bonhommes de neige, les igloo envahissaient la cour au grand bonheur des enfants. Les boules de neiges fusaient dans tous les sens au grand damne des professeurs et surveillants qui ne pouvaient toutes les éviter. La neige ravivait les souvenirs des plus vieux et créait des souvenirs chez les plus jeunes. Bref, tout le monde aimait la neige d'une façon ou d'une autre. Tout le monde avait des souvenirs d'enfance liés à la neige. Tout le monde replongeait dans l'enfance en découvrant un tapis neigeux sous leur porte, dans leur jardin, sur le balcon. Les premiers réflexes sont les lancements de boules de neige.

La journée continua tranquillement jusqu'à la sonnerie de fin. Une sonnerie que tout le monde attendait avec impatience, autant les enfants que les professeurs. Ces derniers auront bon dire qu'ils aiment leur métier plus que tout, ils ne peuvent nier qu'ils aiment les fins de journée. Un moment de libération. Chloé ramassa ses affaires, les fourra dans son sac tant bien que mal et fonça en dehors de l'école. Elle devait prendre le bus et aller chercher son petit frère Tony dans une autre école. Pas pratique tout ça. Ça aurait été plus simple d'être dans la même école. La fillette ne s'était pas aperçue que des plaques de verglas venaient d’apparaître sur le sol, sous la couche de neige dans laquelle elle avait fait un joli bonhomme de neige qui ne sera plus là dans quelques jours. Du coup, une jolie chute se fit ressentir. Chloé venait d'atterrir sur les fesses et avait fit chuter d'autres personnes dont une personne très énervée qui n'était pas loin d'en venir aux mains.

Ni une ni deux, elle se leva à la hâte, évita tant bien que mal que les plaques de givre, glissa sur un morceau de glace et fut stopper par le poteau de l'arrêt de bus. Les automobilistes conduisaient au ralentis de peur de provoquer un accident. Les bus se faisaient rares. Une seule question trottaient dans la tête de la jeune fille : Arriverait-elle à l'heure pour chercher son frère ?.Le bus qui arriva lui fit quelque peur. En effet, il venait de freiner d'un coup sec. Cela ne la rassura pas mais elle devait y monter si elle voulait être à l'heure. Elle espérait que le chauffeur avait conscience qu'il devait rester prudent et ramener les passagers en vie à leurs domiciles. Ne portons pas malheur et disons plutôt que tout va bien se passer. Comment ferait mon tonton pour vivre sans moi ? Impossible. Ce chauffeur devait être prudent. Je ne veux pas mourir. Ce n'est pas mon heure.. Pour le moment, tout semble bien se passer. Je reconnus Michael et Haruko les amis de mon oncle parmi les passagers. Il y avait aussi Danny, un autre collègue de Tony. Le trajet se faisait long. Chloé prit son MP3, mit les écouteurs dans ses oreilles et écouta sa musique pour passer le temps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: [SNOWSTORM] « Toute destinée est une suite d'accidents à retardement avec le coup de grâce au bout. » Lun 6 Fév - 12:03

La neige...quelle plaisir lorsqu'on est enfant d'aller jouer dedans. Peut importe le moment où elle tombe pour un enfant c'est signe que l'hiver est là. Et ça Danny l'avait remarquer, son fils c'était réveiller de bonne heure aujourd'hui et c'était habiller rapidement rien que pour aller jouer à la neige, il avait même été réveiller son père pour qu'il ait jouer avec lui avant d'aller au travail. Une chance que Danny soit du genre à se lever tôt et surtout que aujourd'hui lui ne travaillait pas. Il sourit à cette petite boule d'énergie qu'était Ryan et enfila ses fringues. UN jean troué au genoux, un t-shirt de base ball à manche longue, un sweet fin, et un autre sweet gros et chaud, ainsi qu'une veste, un bonnet avec une visière devant noir et des mitaines. Il était paré ! La bataille de boule de neige pouvait commencer. Après avoir jouer pendant une bonne heure dehors ainsi, Amy, la compagne de Danny les avait rappeler. Les deux garçons étaient remonter, c'était échauffer et avait manger le bon petit déjeuner que cette jeune femme avait préparer. Mais dans ce magnifique tableau ce que Danny ne savait pas, c'était que son téléphone allait sonner et tout gâcher...Au moment où ils commencèrent à mange de bonnes crêpes, Danny reçut son fameux coups de téléphone, il fit donc sur un ton sérieux voyant que c'était le travail :

"Oui...d'accord...ok, j'arrive alors...Je serais là dans un peu moins d'une heure, avec le temps de dehors...bien... au revoir."

Il fit un moue désolé et déçut, il se leva, s'excusa auprès de Amy et de Ryan, et leur promis de se dépêcher, pour ensuite revenir faire un méga bonhomme de neige dehors. Ryan avait était ravie que son père lui fasse une promesse comme celle-ci, et il avait très vite pardonner le faite que Dan devait retourner au travail, quant à Amy la déception fut plus dur à avaler tout de même, car depuis qu'ils s'étaient remit ensemble, ils n'avaient pas réellement passer de journée ensemble. Enfin en même temps elle ne pouvait pas l'empêcher de faire son travail et puis d'après ce qu'il lui avait dit c'était juste pour signer quelques rapports importants. Il prit donc la direction du garage pour prendre sa voiture, mais vus la neige qui recommençait à tomber, il abandonna rapidement cette idée, préférant opté pour le transport en commun...

Plusieurs heures après, Dan resortie enfin du bureau pour rentrer chez lui, bon dans une heure il ferrait nuit mais ce n'était pas si grave que ça, il pourrait toujours faire un bonhomme de neige avec son petit homme et pourrait profiter de la soirée avec Amy. Il sortie son portable après être monter dans un bus et avoir payer son ticket et fit donc :

"Amy ? Oui c'est moi, bon bah je suis sur le chemin de retour là. Dis à Ryan de se tenir prêt je vais bientôt l'emmener faire le plus grand bonhomme de neige du quartier...Et quant à toi, tient toi prête après je t'invite au restaurant, on s'arrangera avec les Stuart pour garder le petit....Je sais, je sais...Non je ne cherche pas à me faire pardonner...Arrête...dis pas ça...de toute manière c'était déjà prévus...Oui moi aussi je t'aime...a dans pas longtemps, je vous aime mes anges !"

Après voir raccrocher il se mit à sourire, Amy avait gardé son sacré tempérament de feu et ça faisait toujours autant rire Danny qui lui s'était largement assagie depuis le temps. Il ne fonçait plus vraiment tête baisser et depuis quatre ans tellement de chose avait changée. La vie était moins dur avec lui, il avait enfin la famille qu'il désirait, des amis chers et un boulot fixe...Ouais les gens avaient raison, la vie fallait d'être vécue. Rien que pour voir le visage tout émerveiller de son fils courant dans ses bras tous les soirs, de voir au réveille le visage d'ange de sa compagne qui deviendrait peut être un jour sa femme, et rien que pour avoir changer comme il le fallait avec ses collègue et d'avoir lier des liens auxquels il n'avait jamais penser avant. D'ailleurs le jeune homme remarqua deux personnes qu'il connaissait bien à l'arrière du bus, un petit couple. Ils pensaient savoir qui s'était mais n'en était pas encore sur, après tout vu comment les gens étaient couverts une erreur était vite arrivé, et puis Danny ne portait pas ses lentilles de contact, donc de loin il voyait mal. Il avait en revanche bien vu la jeune Chloé montée à bord, les écouteurs toujours dans ses oreilles, Danny lui aurait bien fait signe mais il préférait rester silencieux sur le coup, il devait réfléchir...il resta silencieux pendant le trajet, appuyer contre la fenêtre à regarder cette neige qui tombait et qui formait un manteau de neige sur la route et les paysages alentours , écoutant une musique qui le faisait de plus en plus réfléchir...Marry Me, de Train..
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: [SNOWSTORM] « Toute destinée est une suite d'accidents à retardement avec le coup de grâce au bout. » Lun 6 Fév - 19:26

♫ Oh the weather outside is frightful ♪
♫ But the fire is so delightful ♪
♫ And since we've no place to go ♪
♫ Let it snow ! Let it snow ! Let it snow ! ♪


De la neige, encore et encore, partout. Sur la route, sur les toits, sur les trottoirs, partout de chez partout. Haruko aimait bien la période hivernale à cause des différents jeux de lumière en ville, le soir. Ou bien à cause de ces merveilleuses décorations qui ornaient la ville. Oui, elle adorait cela. Néanmoins, il y avait quelque chose qui était moins amusant avec l'hiver, pour ainsi dire. C'était la neige, le verglas, le grand froid. Dans ce cas là, quand il neigeait fortement, et bien, y'en avait de partout et la circulation était ... horrible, pour ainsi dire. Le trafic était toujours et encore perturbé, bien malheureusement, et ça pouvait être embêtant. N'importe qui pouvait se faire mal, glisser sur du verglas, se briser un os, une jambe, un bras, tout et n'importe quoi. Un accident était si vite arrivé, et c'était bien malheureux, pour sûr. Mais c'était les aléas du temps. On ne joue pas contre le temps. Ou du moins, on ne peut pas le contrôler. C'est impossible. Dame nature n'en fait qu'à sa tête. Et c'est peut-être mieux comme ça d'ailleurs. Parce que ça ne serait pas amusant si jamais tout était prévisible. Plus aucune surprise dans la vie, très peu amusant.

Quoi qu'il en soit, notre jeune couple, enfin, plus si jeune que cela puisque ça faisait quatre ans qu'ils vivaient ensemble, était de sortie. Une petite soirée romantique en perspective. Et même s'il y avait de la neige, même si dehors, c'était le grand froid, ça ne les avait pas empêchés de sortir. Mike et Haruko avaient confié la petite Eliza à mamie et papy Richardson. D'ailleurs, ils étaient plus que contents de pouponner un peu. Ils adoraient avoir la petite à la maison, ça les rajeunissait, du moins, c'était ce qu'ils disaient tout le temps aux jeunes parents. Et comme Keiko aimait à le dire, ça leur permettait que de passer des petits moments romantiques ensemble, rien que tous les deux, pour se retrouver en quelque sorte. Et lors de ses petites soirées de ce genre, Mike et Haruko pouvaient, en quelque sorte, continuer leur projet de petite famille pour tenter de mettre en route un autre petit bout de chou. Mais bien évidemment, ça ne se fait pas en un claquement de doigts.

Mais revenons-en à nos moutons. Les Morricone étaient donc sortis. Où ça ? Au restaurant, celui où ils s'étaient dévoilés leurs sentiments. Pour marquer le coup, en quelque sorte. Pourquoi n'avaient-ils pas pris la voiture ? Et bien ... disons que celle d'Haruko venait de lui claquer entre les doigts une antépénultième fois. D'ailleurs, faudrait qu'ils songent à changer de voiture ... A moins qu'elle ne finisse par se servir uniquement de son véhicule de service. Ca serait tout aussi mieux d'ailleurs. Et la voiture de Mike ? Au garage, aussi, un contrôle de routine cette fois-ci. Papa et maman Richardson auraient pu leur prêter un véhicule. Mais prendre le bus, c'était tout aussi bien. Comme ça, ils ne feraient pas tout un tas de cascades sur la route, ou tout du moins, ils ne zigzagueraient pas sur le verglas.

Ainsi dans le bus, Haruko avait posé sa tête sur l'épaule de Mike. Ce dernier regardait à l'extérieur. Il en vint à lui parler, lui dire qu'il n'avait jamais vu autant de neige et que c'était étrange qu'il n'y ait que peu de monde, voire personnes, dans les rues de Washington. Haruko eut un léger sourire sur le visage. "Du moment où y'a de la neige, le trafic est comme paralysé. Personne n'aime rouler sur la neige ou sur le verglas. Mais ce qui est encore plus amusant, c'est quand tu dois courser un méchant alors qu'il y a du verglas." C'était, d'ailleurs, super casse-gueule. Y'avait une année, sa première année d'ailleurs à la CIA, où un truc dans le genre lui était arrivé. Elle courait après quelqu'un, elle avait glissé sur une plaque de verglas et bam, un bras en moins. Elle avait eu le bras en écharpe durant quelques semaines et elle avait eu vachement mal d'ailleurs. Mais depuis, y'avait une bonne étoile qui devait veiller sur elle puisqu'il n'y était rien arrivé de grave. Mis à part le jour où la bombe avait explosé et qu'elle avait été à deux doigts de se retrouver ... en petits morceaux. Mais ça semblait bien loin tout cela. Très loin derrière elle. Parce qu'elle était heureuse avec Mike, et parce petit à petit, ou plutôt, depuis la naissance d'Eliza, ils formaient une famille. "Et puis, quand bien même il arriverait quelque chose, on s'en sortirait, comme toujours, non ?" Haruko avait tourné la tête vers Mike pour déposer un furtif baiser sur ses lèvres.

Son poignet gauche avait quelque peu bougé et ça fit une sorte de cling-cling, un tintement. Et oui, vous vous rappelez de ces petits bijoux qu'ils s'étaient offerts pour un Noël, quatre ans plus tôt ? Et bin, ce n'était plus qu'un simple bracelet pour Haruko. Y'avait quelques bibelots, quelques breloques qui étaient accrochées aux bracelet. Alors, on avait une espèce de clé avec un coeur, ou du moins, la hanse de la clé formait un coeur, avec une petite pierre précieuse en son centre. On avait aussi trois lettres : une jaune qui était un H, une bleue qui était un M et une rose qui était un E et vous devinerez, sans doute, ce que les lettres signifiaient. On avait le mot love avec une autre petite pierre précieuse dans la boucle du L. Une petite boule bleue turquoise, super jolie. Et un serpent, ainsi qu'un scorpion et un gradon. En quatre ans, oui, oui, elle avait réussi à trouver quelques petits trucs jolis. Enfin, elle n'était pas seule dans le coup puisque Mike l'avait aidée, aussi. "Tu sais ce qu'on devrait aller faire ? Du patin à glace. Ca serait amusant. Et je suis sûre qu'Eliza aimerait bien." Si seulement elle savait que le patin à glace, c'était le bus qui allait le faire, dans pas longtemps, elle aurait pas demandé.


Dernière édition par Haruko L. Pan-Morricone le Mar 15 Mai - 16:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
On rencontre sa destinée souvent par les chemins qu'on prend pour l'éviter.

On rencontre sa destinée souvent par les chemins qu'on prend pour l'éviter.
♠ Nombre de messages : 63


MessageSujet: Re: [SNOWSTORM] « Toute destinée est une suite d'accidents à retardement avec le coup de grâce au bout. » Mar 7 Fév - 19:22

Emy Said:
 

Le jeune chauffeur, coiffa sa barbiche du bout de ses doigts, il allait prendre un sacré retard. Il avait déjà eu beaucoup de mal à trouver ce job, il sentait que malheureusement, si il n'arrivait pas à l'heure, ça serait son dernier jour de boulot en tant que conducteur. Il soupira bruyamment, pestant aussi fort qu'il le pouvait contre la neige. Il posa sa main près de sa têtière afin de se retourner, et d'apercevoir les passagers. Pas très nombreux. Une jeune fille, un petit couple, et un autre homme, les autres passagers étaient plongés dans leurs journaux, ou en train de dormir. La route glissait un peu.

A peine eut-il quitté le fond du bus des yeux, il se rendit compte qu'il dérivait dangereusement de la route, il n'eut pas le temps de mettre un coup de volant pour redresser le cap, la neige et le verglas emportèrent littéralement les roues du bus, qui après avoir longuement tangué à toute vitesse, fit quelques tonneaux, et termina sa course en s'encastrant dans un arbre. Les cris de terreur retentissaient, un grand bruit, du blanc, et puis du noir.
On était un peu éloigné du centre-ville, mais pourvu que les secours puissent parvenir jusqu'à eux. Les ambulances étaient peut-être obligées de rester au garage à cause du mauvais temps.

Le conducteur de bus ouvrit les yeux. Sentit une désagréable odeur d'essence, mélangée à une odeur de sang. Il gisait au milieu du couloir. Entendant un petit murmure. Il tâta son corps pour trouver sa blessure. Un morceau de verre, probablement issu du pare-brise qui avait cédé en percutant l'arbre lui perforait l'abdomen. Paralysé par la douleur, il serait bien incapable de tourner la tête pour voir si les passagers allaient bien. La douleur était telle.

__ Quand je pense que j'avais peur de perdre mon boulot, et qu'en à peine deux minutes, je vais perdre la vie...

Etait-ce son corps qui se refroidissait, ou la fraîcheur de l'air qui pénétrait par les fenêtres en morceaux du bus ? Il avait froid. Il était tellement fatigué.
Il ferma les yeux, juste une seconde, puis les rouvrit. C'était tellement agréable. Il ferma les yeux à nouveau, mais ne les rouvrit point.
Toute destinée est une suite d'accidents, avec le coup de grâce au bout...


___________________________


De tous les spectacles, la désolation est celui qui me divertit le plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: [SNOWSTORM] « Toute destinée est une suite d'accidents à retardement avec le coup de grâce au bout. » Jeu 9 Fév - 9:10

Vous vous souvenez quand je vous avais dit tout à l'heure : « Pas de problème majeur. Du moins pour l'instant » ; n'est-ce pas ? Et bien je n'avais pas tort. Pourquoi ? Et bien, la route de notre petit bus continuait, malgré les nombreux bulletins météo à la radio, qui conseillaient à tous le monde de rester chez eux. Et non. Au lieu de ça, un chauffeur borné et têtu - sous prétexte qu'il s'agissait de sa première journée de travail, ne voulait pas être absent. Imbécile ... Oh, mais attendez ! Ce n'est pas tout ... Non seulement ce timbré avait décidé de prendre la route, mais en plus de ça, des passagers tout aussi imprudents se trouvaient à l'intérieur. J'sais pas vous, mais moi j'dis ... Boooouuuch'riiiiiie ! ♫ En effet, alors qu'il conduisait, le chauffeur avait eu la mauvaise idée de tourner la tête ... De tourner la tête ! Non, mais vous vous rendez compte ? Monsieur conduit sur de la neige, Monsieur roule sur une route à la limite du praticable, mais Monsieur tourne LA TÊTE. Et bien voilà. J'crois que ma prévenance de tout à l'heure, vient de s'illustrer. Pas de problème, jusque-là. Parce qu'à partir d'ici, le carnage allait se dérouler en moins de temps qu'il n'en faut pour dire ouf. Et tout ce beau monde, installer confortablement, à l'abri du froid, allait se retrouver dans une situation terrible, frôlant la mort de près pour les plus chanceux d'entre-eux.

Quand le chauffeur tourna la tête donc, il senti légèrement les roues patiner. Ce qui l'avait fait sursauter, puis lui avait fait reprendre son attention sur la route. Mais trop tard, malheureusement. Une énorme secousse se fit ressentir, après quoi un énorme fracas de verre s'était fait entendre partout à l'intérieur du bus. Un arbre. Le bus s'était encastré dans un arbre, à cause d'un chauffeur imbécile et irresponsable. Le pire, c'était que nos p'tits amis, n'étaient pas au bout de leur surprise. Ça non ! En effet, le chauffeur imprudent et intrépide avait été puni par les lois de la Nature, pour son geste irresponsable. Pardon ? Comment ça ? Oh et bien, l'un des morceau du pare-brise s'était logé dans son abdomen. Yes, sir ! En plein dans le bide ! GG Dame Nature ! Ça fait mal, hein ? Tiens, prends toi ça, espèce d'imbécile. Ça t'apprendra à rouler alors que plein de gens autour de toi, à la télé et à la radio, t'ont dit de ne pas le faire ...

Bref ! Revenons-en à nos passagers, qui d'ailleurs, n'en savait rien encore pour le chauffeur. Haruko et Mike - puisque notre petit couple nous intéresse ici - avaient bien été secoués, comme tout le monde. Malheureusement pour eux, il n'y avait pas vraiment grand chose pour se raccrocher et avec le choc, le drame arriva bien vite. Dans un réflexe, Mike avait essayé de se raccroché à quelque chose, en tentant d'amortir sa chute, avec le siège d'en face. Cependant, sa main glissa et il entendit - et sentit par la même occasion, puisque ça fait mal quand même, faut pas déconner - un petit crac au niveau du poignet gauche. Le poignet droit lui, n'avait rien. En même temps, vous vous souvenez de leurs achat de Noël, y'avait quatre ans de ça ? Non ? J'vais vous rafraîchir la mémoire : une petite chaîne, en guise de bracelet pour Haruko - avec plein de petites choses accrochées dessus, d'ailleurs - et un bracelet de force noir pour Mike, avec quelques petites attaches métalliques dessus. Comme quoi, ce genre de p'tites affaires, ça pouvait sembler insignifiant mais qui au demeurant, sauvait un poignet finalement. Sauf que ça ne pouvait pas sauver les côtes, jusqu'à preuve du contraire ... Et oui ! D'après la douleur, Michael devait s'en être fêlé une ou deux, vu sa chute. Mise à part ça, ça pouvait aller. D'ailleurs, il entendit sa femme l'appeler.

Instinctivement - en tant qu'homme marié et père de famille - il se tourna par reflexe, serrant les dents, vers sa moitié. Et Haruko dans tout ça, elle allait bien, elle ? Mike l'espérait pour sûr. Déjà qu'en 2006 lors d'une mission importante, ils avaient failli se perdre pour ne pas connaître leur bonheur actuel, ayant une fille et s'étant mariés, mais là, il ne voulait pas - tout comme elle, très certainement - que la Nature, sadique comme elle pouvait l'être, leur supprime leur destin. Ça non. Mike voulait garder Haruko et Eliza. Elles étaient un tout pour lui. Sa famille, sa vie, ses amours. En tant que bon mari et bon père, il était prêt à tout pour elles. Pour sûr.

« Je ... Je vais bien. Enfin, je crois. Et toi, ça ... Ça va ? »

Inquiet. Mike était inquiet pour Haruko. Pourquoi ? Il voyait que sa femme se tenait la tête. Et ça, ça présageait rien de bon. Il avait d'ailleurs remarquer le sang sur sa main ... Autant vous dire qu'il aurait bien paniqué, mais il avait vécu pire avec cette explosion, y'avait quatre ans de ça.

« Laisses-moi ... voir. »

Il avait mal. Affreusement mal. Mais en serrant les dents, ça pouvait passer. Du moment qu'il n'avait pas d'hémmoragie interne, ça allait. Comme quoi, avec deux côtes et un poignet de cassés, on pouvait dire que l'agent Morricone s'en était tiré. Ça oui. Notre homme avait bien eu de la chance sur ce coup-là.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: [SNOWSTORM] « Toute destinée est une suite d'accidents à retardement avec le coup de grâce au bout. » Jeu 9 Fév - 9:32

♫ It doesn't show signs of stopping ♪
♫ And I've bought some corn for popping ♪
♫ The lights are turned way down low ♪
♫ Let it snow ! Let it snow ! Let it snow ! ♪


Tout semblait bien se passer, du moins, dans l'immédiat. Notre petit couple discutait un peu et ils attendaient patiemment que le bus arrive à destination. Non pas que Haruko avait faim. Mais elle avait envie que leur soirée commence. Après tout, ils n'avaient pas souvent de moment rien qu'à eux. Entre le boulot et la petite Eliza, ce n'était pas toujours facile que de se retrouver. Mais ils avaient l'occasion de le faire, là, maintenant, puisque la petite Eliza était tranquillement chez les grands-parents. D'ailleurs, peut-être qu'elle était en train de leur faire voir de toutes les couleurs. Petite chipie la fillette ? Pas spécialement. Disons qu'elle était du genre ultra curieuse et qu'elle posait tout un tas de questions. Elle voulait tout savoir. Bien évidemment, elle ne comprenait pas toujours ce qu'on lui disait, du fait qu'elle était un peu jeune. Mais il était clair qu'elle avait une soif de connaissance très aïgue. Ce qui n'était pas trop mal en quelque sorte.

Enfin brèfle, comme je le disais, tout semblait bien se passer. Et puis, tout d'un coup, ce fut le drame. Enfin, en quelque sorte. Quelque chose se produisit. Une chose à laquelle personne n'aurait pensé, même dans le pire des cauchemars. Tout bascula en une fraction de seconde. Le conducteur avait perdu le contrôle de son véhicule. Le bus fit quelques zigzags. D'instinct, Haruko tenta de se raccrocher à quelque chose. Mais il n'y avait rien, si ce n'était la petite poignée, ou plutôt, l'accoudoir qu'il y avait entre leurs deux sièges. Et oui, que voulez-vous ? Le bus et la sécurité, ça faisait cinquante millions, ou presque. Enfin, j'exagère un peu, mais il était clair que la sécurité n'était pas de mise dans les autobus. Les ceintures, ça n'existait pas. Et pourtant, une simple petite ceinture pouvait sauver d'innombrables vies. Ou du moins, éviter d'en perdre à cause d'un stupide accident.

Enfin, quoi qu'il en soit, le conducteur avait perdu le contrôle du bus. Et il n'y avait rien pour les aider. Les passagers, même s'ils n'étaient que peu nombreux, ne pouvaient se raccrocher à rien. Ils ne pouvaient que subir, en quelque sorte. Les pneus crissèrent. Il y eut quelques cris, et sans aucun doute des coeurs qui devaient battre à deux cents à l'heure. Et puis, bam, un gros boum se fit entendre, ainsi que des bruits de verre qui tintèrent dans tous les sens. Plusieurs vitres explosèrent. Le bus venait de percuter un arbre. Haruko s'était cognée la tête contre le fauteuil juste devant eux. Quant à Michael, elle ne savait pas trop. Fallait dire que sur le coup, elle avait été pas mal sonnée et qu'elle avait perdu conscience, juste pendant quelques instants. Enfin, ça pouvait être seulement quelques secondes, mais ça pouvait tout aussi bien être de longues et longues minutes. Difficile de dire. Quand la jeune femme reprit finalement conscience, elle porta sa main à la tête et eut comme une drôle de sensation sur ses doigts. Elle porta sa main devant ses yeux et constate que ses doigts étaient rouges. "Et merde ..." Elle avait la tête qui tournait un peu. Voire beaucoup même. Elle avait l'impression que le sol sous ses pieds était en train de se dérober. Curieuse sensation, mais ce n'était pas la première fois qu'elle éprouvait quelque chose de ce genre. "Mike ?" Elle avait tourné la tête vers lui, cherchant à savoir si tout allait bien pour lui, ou pas. D'abord, elle s'inquiétait pour lui. Et après, elle verrait pour les autres passagers. Parce qu'elle était encore loin de se douter qu'il y avait son meilleur ami dans le bus et une fillette qu'elle connaissait de par son époux.

Non sans mal, ou plutôt, sans un sacré mal de crâne, Haruko tourna la tête vers son époux qui était en train de lui dire que ça allait plutôt bien. Enfin, ce n'était pas la grande forme, mais ce n'était pas trop mal non plus. La jeune femme grimaça quelque peu. "J'ai mal à la tête ... mais je crois que ça va." Elle remarqua alors qu'elle avait quelques écorchures aux bras. Ah merde ... Sa veste venait d'être ruinée par du verre brisé. Normal, la plupart des fenêtres avaient explosé dans le choc. Enfin, exploser, façon de parler. Mais y'avait du verre de partout. Quoi qu'il en soit, Haruko semblait aller bien mieux que son mari. Mais il semblait être inquiet pour sa blessure au front. "C'est rien. Je crois que j'ai vu bien pire." Haruko finit par se lever, histoire de voir comment allaient les autres passagers. Quelle ne fut pas sa surprise quand elle crut reconnaître un de ses amis. "Danny ?" l'avait-elle interpellé en plissant quelque peu les yeux. Sa vision était un peu floutée, mais ça reviendrait à la normale sûrement assez rapidement.


Dernière édition par Haruko L. Pan-Morricone le Mar 15 Mai - 16:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: [SNOWSTORM] « Toute destinée est une suite d'accidents à retardement avec le coup de grâce au bout. » Jeu 9 Fév - 11:00

Le calme ne dura pas longtemps. En Effet, le chauffeur semblait agité et particulièrement distrait. Pas très concentré sur la route alors qu'il risquait la vie de plusieurs passagers et qu'il allait bien finir par en faire de la compote. Pourquoi diable a t-il tourné la tête ? S'il n'avait pas réagit de la sorte, rien de tout ça ne serait arrivé. Mais il a fallu qu'il en fasse qu'à sa tête, qu'il minimise les dangers de la route et ce qui devait arriver arriva. Avec des Si on peut refaire le monde mais dans ces cas là, on ne peut revenir en arrière.

Le bus zigzaguait parmi les rues, slalomait entre les voitures plus ou moins mal garées ou en pannes. La conduite quelque peu houleuse donna des hauts le cœur à la fillette. Plusieurs fois, elle se retenue de ne pas vomir. Pourtant, elle n'avait pas la mal de la route d'habitude. Elle enleva ses écouteur et le rangea dans sa besace. Tenta de se retenir à...à quoi ? Il n''y avait rien pour s'accrocher. Elle se retenu au siège tant bien que mal pour ne pas tomber lorsque le chauffeur prit les virages de plus en plus serré et à une vive allure. Le contenu de son estomac s'agitait de plus en plus et menaçait de déverser avec des spasmes de plus en plus rapprochés.

Chloé ne se sentait définitivement pas bien. Son intuition aurait l'empêcher de monter dans ce bus mais la raison a prit le dessus. La raison n'est pas toujours de bon conseil. Elle risquait de plus en plus de perdre la vie si le chauffeur continuait ainsi. Elle ne voulait pas mourir. Elle était bien trop jeune. Elle avait encore la vie devant elle. Comment pouvait-elle expliquer ce sentiment ? Un sentiment d'impuissance mêlé à celui de vivre ses derniers instants. Pourquoi son oncle n'était pas là ? A chaque fois qu'elle se trouve en danger, il apparaît comme par magie. La peur la gagne. Elle ferma les yeux comme pour ne pas vois l'inévitable, ce que tout le monde avait prévu.

Des pneus qui crissent. Une sensation de glisse. Des cris. Un grand fracas. Des bruits de verres qui éclatent. Puis plus rien. Le silence. Ou alors, c'est elle qui n'est plus sur cette terre. Durant le dérapage sur la plaque de verglas, Chloé avait vacillé de gauche à droite et ainsi de suite sur la banquette du bus. Le bus se renversa. La fillette tenta de se rattraper. A quoi ? Tout lui échappait. Tout glissait sous ses doigts. Elle fut projetée au loin dans le bus. La vitre explosa en rencontra une branche d'un arbre. Les morceaux de la vitre se répandirent sur et autour de la petite fille.

Sa tête avait heurtée le plancher violemment. Elle ouvrit les yeux. Une douleur au genou lui fit couler une larme sur sa joue. En effet, son genou de craquer. Une craquement anormal. Elle ne pouvait le bouger. Elle passa sa main sur son ventre. Une douleur vive lui arracha une grimace. Du liquide se fit sentir sous ses doigt lorsqu’elle passa la main dessus. Elle porta sa main devant ses yeux et constata que du sang s'y trouvait. Elle était paniquée. Elle voulut appeler à l'aide mais aucun mot ne parvint à sortir de sa bouche. Elle avait peur. Une peur indescriptible. Elle avait froid. Elle avait mal. Elle ne pouvait pas bouger dans provoquer des douleurs insoutenables. Elle ferma les yeux, retenant des larmes et se mit à penser très fort à son tonton. Le seule mot qui parvint à sortit
« tonton » Chloé regarda autour d'elle. Le chauffeur semblait se trouver à l'agonie. Les autres passagers mal en point pour la plupart.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: [SNOWSTORM] « Toute destinée est une suite d'accidents à retardement avec le coup de grâce au bout. » Jeu 9 Fév - 13:08

Ce matin il adorait la neige, il jouait avec son fils, il construisait des plans pour aller à la neige faire du skie ou tout ce genre de truc avec sa compagne et son enfant. Ce matin la neige était chouette, c'était le bonheur absolue...Mais ça c'était ce matin !

Danny n'avait rien comprit à ce qui s'était passer. Il était tranquillement accoudé à la fenêtre du bus sur une place debout et écoutait une musique tranquillement repensant à Amy et à Ryan et l'instant d'après il se serait crut en plein film catastrophe, sauf que là on ne pouvait pas mettre pause et on ne pouvait pas zapper pour voir la fin...Danny avait eut un mauvais présentiment en voyant le bus commencer ses zig zag, il avait retirer un de ses écouteurs avec anxiété et s'était agripper à la barre, il devait être le seul, dans les passager connues de cette malheureuse mésaventure à avoir eut ce réflexe, mais en même temps il était en face de cette barre. Et lorsque tout se précipita il n'eut que le temps de s'agripper avec sa seconde main, mais ce ne servit pas à grand chose, lorsque le bus rencontra un arbre Danny vola et atterrit contre un siège. Jusque là il se dit qu'il avait juste une bonne douleur à l'épaule et que ce n'était rien de grave, mais en se redressant directement il sentit un gros vertige, son crane avait rencontrer le bas du siège, le morceau assez dur et très douloureux. Il ne voulut pas passer sa main sur son crâne sachant ce qu'il allait trouver, il grimaça simplement et redressa son regard entendant son nom. Sa vision était pour lui aussi flou, mais ce n'était pas réellement la faute du coup, mais surtout parce qu'il avait laisser ses lentilles de contact au bureau...Oui parfois on se dit qu'on en a pas besoin et c'est là qu'on en a besoin. Bref, en redressant la tête il reconnue la voix, c'était sa meilleure amie, Haruko. Il fit donc :

"Haru ?"


Captant ensuite qu'elle était donc dans le bus et dans surement blesser, il se redressa rapidement et sentit comme une sorte de haut de coeur, il s'accrocha un truc qui devait être un porte bagage à une certaine époque et ensuite il s'avança, en passant il remarqua une jeune fille au sol. Elle semblait pleurer mais ne bougeait pas. Il la regarda, et vu que de prêt il voyait bien il fit :

"Chloé ! Mais qu'est-ce que tu fais ici !...Désolé oublie cette question, tu es blesser quelque part ?"

Puis se souvenant d'Haruko, il se mit à l'appeler :

"Haruko par ici...Chloé est là aussi..."

Il s'occuperait des autres passagers juste après, d'après il voulait s'assurer que son amie ait bien, que Mike, qui devait surement être avec elle également et il devait s'occuper de Chloé. Lui pendant ce temps là s'entait une grosse douleur à son épaule comme si celle-ci s'était fracturer, maintenant que son corps se refroidissait il commençait à vraiment sentir la douleur. Il sentit également son sang chaud lui glacer la peau de sa nuque. Malgré ses couches de vêtements il avait l'impression d'être gelé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: [SNOWSTORM] « Toute destinée est une suite d'accidents à retardement avec le coup de grâce au bout. » Jeu 1 Mar - 12:53

Sans le savoir, Michael s'était fourré dans un bordel sans nom - qui plus est - avec celle qu'il aimait. Alors qu'il pensait faire une petite virée en amoureux dans un restaurant, pendant que les grands-parents gardait la petite, il s'était trompé. Pourquoi ? Tout simplement parce que cet imbécile de chauffeur avait trouvé le moyen de quitter la route des yeux, ne serait-ce que deux secondes. Quel abruti ... Résultat ? Le bus était parti en cacahuète, en glissant sur une plaque de verglas. Tout ça pour finir où ? Dans un mur ! Bravo ... Comme ils avaient vraiment besoin de ça. Surtout que pour couronner le tout - bien évidemment, sinonc'pasdrôle - le chauffeur lui, s'était ramassé un morceau du pare-brise dans le bide. Et comme les conditions climatiques faisaient flipper tout le monde en ce moment, aucune ambulance ne prenait le « risque » de sortir. Même si des gens avaient besoin d'aide ... Bah fallait qu'ils se démerdent. Tout simplement !

Et comme les passagers du bus et très bien trop occupés à savoir si eux allaient bien, sur le moment, personne ne s'était occupé du chauffeur. De toute façon, c'était trop tard pour lui. Ils étaient bien trop loin d'une quelconque source de secours. Tout le monde essayait de chercher du soutien, regardant tout autour d'eux. Mike lui, était préoccupé par Haruko pour le moment. C'était elle qui l'intéressait. Il ne voulait pas perdre sa femme. Pas de cette manière prématurée. Ce qu'il voulait, c'était la garder le plus longtemps possible. Ils s'étaient jurés fidélité et amour, jusqu'à ce que la mort ne les séparent. Mais Michael ne voulait pas qu'elle les séparent maintenant. Eliza était bien trop jeune, tout comme ses parents d'ailleurs. Il avait à peine atteint la trentaine. Pour sûr, c'était vraiment prématuré, s'ils mourraient maintenant ...

Alors que le bus était totalement paralysé - suite à cette collision avec l'arbre, des gémissements, des pleurs ou des cris, pouvaient se faire entendre. Nul doute qu'il y avait un ou plusieurs enfants à bord. L'agent Morricone l'avait remarqué. Malgré le fait que ses côtes et son poignet le faisait souffrir, il essayait de se redresser péniblement. La douleur était affreusement insoutenable. Il serrait les dents, pour éviter de souffrir de trop. Mais le mal était bien là. Haruko elle, n'avait l'air que d'avoir des blessures superficielle, bien que ça pissait le sang. Certainement que l'une de ses arcades avait été touchée. Son front saignait aussi. Mike craignait qu'elle n'ai frôlé le traumatisme crânien. Et si ça trouvait ... Elle l'avait. Cela dit, Michael espérait que non.

Au fond du bus, l'agent du NCIS avait reconnu la voix d'un de ses collègue. Danny ... Danny avait l'air d'être là. Il appelait Haruko. Apparemment - même si Mike avait du mal à se retourner - il avait cru comprendre que son collègue et ami, se trouvait en présence de Chloé. Chloé DiNozzo-White, probablement. Ce qui expliquait bien les cris aigüs que notre homme avait entendu. Il osait espérait que la petite aille bien. Il ne fallait pas qui lui arrive quoi que ce soit. Sinon, il y avait de grande chance pour que Tony s'inquiète. Mike ne pouvait pas utiliser son téléphone, avec le manque de réseau. Et s'il avait pu le faire, il ne l'aurait pas fait, de toute façon. C'était un coup à ce que Tony se fasse du sang d'encre.

« Va ... Va les voir ... Haruko. Je vais ... Je vais essayer de vous rejoindre. »

La douleur continuait à être insupportable. Michael espérait sortir de ce bus de merde et avoir des soins adéquates. Le plus vite possible.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: [SNOWSTORM] « Toute destinée est une suite d'accidents à retardement avec le coup de grâce au bout. » Jeu 1 Mar - 14:01

♫ When we finally kiss goodnight, ♪
♫ How I'll hate going out in the storm! ♪
♫ But if you'll really hold me tight, ♪
♫ All the way home I'll be warm. ♪


Quel choc ! Quel accident tout de même ! Haruko n'aurait jamais cru que le bus quitterait la route. Elle n'aurait jamais cru qu'il se serait encastré dans un arbre. Et elle n'aurait jamais cru, non plus, qu'ils seraient blessés dans un accident alors que le jeune couple allait dîner. La poisse tout de même. Bon, le principal, c'était qu'ils n'étaient pas grièvement blessés non plus. D'accord, ils perdaient du sang, ils avaient tous plus ou moins des blessures, mais y'avait pas mort d'homme ... Enfin, quoi que, le conducteur semblait être dans un piteux état et si personne ne lui portait assistance, il risquait de passer l'arme à gauche.

Non sans mal, Haruko avait fini par se relever. Regardant plus avant dans le bus, elle avait cru remarquer, ou plutôt, reconnaître ce cher Danny qui était avec une fillette. Enfin, proche de la fillette, sûrement pour voir si tout allait bien pour elle. Bougeant un peu, la jeune femme avait enfoncé sa main dans l'une de ses poches pour en ressortir un paquet de mochoirs en papier. Bon, d'accord, ça ne ferait pas grand chose, mais ça éviterait qu'elle ne foute du sang de partout. En prenant un, elle le plaqua contre son front et le mouchoir, d'un blanc immaculé, se retrouva bien vite rouge. Normal en même temps. Mais elle allait, tout de même, le garder appuyé contre la plaie un petit moment, histoire de stopper, d'une manière, ou d'une autre, le saignement. Danny l'avait interpellée et lui avait demandé de venir voir. Mais Haruko s'était tournée vers Mike qui, vraisemblablement, avait un mal de chien à se lever. Il en vint à lui dire qu'il arriverait ... d'ici quelques instants. Mieux valait pas. "Non, non, tu ne bouges pas." lui avait-elle dit en hochant de la tête et en se rapprochant de lui. "Si t'as une côte fracturée, tu pourrais, dans un faux mouvement, te perforer un poumon. Et je n'ai pas envie que ça arrive, surtout que je pourrais rien faire si tu venais à perforer. Donc, reste tranquille." Tu parles d'un conseil. Elle devrait le suivre, elle aussi, et rester tranquille. Mais Haruko avait eu la chance que de n'avoir que des blessures superficielles, dans l'immédiat. Pourquoi dans l'immédiat ? Parce que parfois, une hémorragie interne peut mettre du temps à se déclarer. Et puis, après un trauma crânien, enfin, un choc à la tête, un patient peut mettre du temps, à nouveau, pour décomprimer et n'être pas au top de sa forme. Mais dans l'immédiat, tout semblait aller bien pour elle. Restait à savoir si ça continuerait, ou pas.

Après quelques instants, Haruko s'était mise à marcher dans le bus pour rejoindre Danny et Chloé. Elle ne connaissait pas vraiment la petite. Pas personnellement du moins, même si Michael, ou bien Danny, lui avaient parlé d'elle à plusieurs reprises. Mais elles n'avaient pas eu vraiment l'occasion de se rencontrer, de se parler. Jusqu'à présent. Quoi que ce n'était pas vraiment la meilleure des situations pour rencontrer quelqu'un. Brèfle. Haruko s'arrêta quelques instants près du chauffeur, histoire de vérifier s'il avait toujours un peu. Faible, très très faible. Elle aurait eu une formation en médecine, peut-être qu'elle aurait pu faire quelque chose. Mais à part recoudre des plaies avec du fil et une aiguille tout à fait banale, et éventuellement remettre des épaules en place, la jeune femme ne connaissait rien d'autre. Rejoignant Danny et Chloé, elle leur parla. "J'aurais préféré qu'on se revoit dans de meilleures circonstances." A première vue, Danny semblait moins blessé que Chloé, mais ce n'était pas pour autant qu'il s'en était sorti indemne.


Dernière édition par Haruko L. Pan-Morricone le Mar 15 Mai - 16:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: [SNOWSTORM] « Toute destinée est une suite d'accidents à retardement avec le coup de grâce au bout. » Jeu 1 Mar - 16:26

Gisant toujours sur le sol, la petite fille n'arrivait pas à bouger malgré tout ses efforts. La douleur la faisait souffrir. Elle avait mal. Pourtant, la fillette n'était pas douillette mais plutôt du genre dur à cuire et résiste à la douleur. Seulement, à l'instant présent, la douleur semblait trop forte pour elle. Tellement forte que la fillette se mordit les lèvres afin de pas hurler. Des milliers de questions se bousculèrent dans son cerveau sans pour autant trouver une réponse : * Que font les secours ? Pourquoi ne viennent-ils pas ? Pourquoi suis-je montée dans ce bus ? Mon petit frère va s'inquiéter et va attendre dans le froid ! Il faut que je le prévienne ! *

La demoiselle déplia le bras doucement sans faire le moindre geste brusque de peur de réveiller une douleur insoutenable et porta sa main à sa poche. Vide. Elle paniqua. Elle se demanda ce qu'elle avait fait de son portable. Tournant la tête tant bien que mal, elle aperçut le chauffeur à l'agonie, Michael et sa femme qui semblait souffrir et Danny qui s'approchait d'elle. Son regard se reporta sur un objet non loin du siège où elle tenait avant le drame. Un objet pas vraiment inconnu. Elle venait de trouver son téléphone portable. Malheureusement pour elle, ce dernier semblait complètement inutilisable. Plus aucun moyen de prévenir ni son frère ni son oncle. Elle était perdue.

Chloé écouta les propos de Danny à son égard et ne voulait pas l'inquiéter. En même temps, au vu de ses blessures difficile de faire croire que tout allait bien. Un mal de tête venait de s’immiscer, un peu comme si une fanfare jouait dans son crane. Elle n'avait pas besoin de ça mais cela devait provenir du choc lors de sa chute. Elle allait avoir une belle bosse. La jeune fille tenta de se relever pour la énième fois. En vain. Elle força cependant et parvint à se redresser. A présent, elle se trouvait assise, la main sur sa blessure afin d'éviter une hémorragie et la jambe tendue car elle se trouvait dans l'impossibilité de la plier afin de se relever entièrement. Observant Danny puis HHaruko qui se trouvaient juste en face d'elle, la petite chipie répondit aux questions de Danny:


J'ai pris le bus pour rentrer chez moi après l'école. Je n'aurais pas du le prendre. Je ne serais pas dans cette galère. J'ai mal au genou. Je ne peux plus le bouger. Je ne peux pas me lever. et...

S'arrêtant dans sa réplique, ne sachant pas comment l'expliquer, Chloé montra à Danny sa blessure au ventre suite au brisement de la vitre lors de la collision avec l'arbre. Des morceaux de verres s'étaient plantés dans son ventre et le saignement se trouvait important. La fillette contenait l'écoulement de sang tant bien que mal grâce à une pression exercée avec sa main. La douleur se trouvait vive. Elle aperçut une grimace de douleur chez Danny. Il était blessé lui aussi, tout comme elle pouvait le voir chez haruko. Elle doutait que Michael ne soit pas blessé. A l'entendre parler, il devait souffrir lui aussi. Pourvu que les secours arrivent vite.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: [SNOWSTORM] « Toute destinée est une suite d'accidents à retardement avec le coup de grâce au bout. » Dim 25 Mar - 15:45

[ tout d'abord désolé pour l'affreux retard, j'avais pas reçut le dernier mail, et j'ai pas penser à venir voir Sad ]

Danny avait donc rejoint Chloé, la fillette ne semblait pas dans on assiette et pour cause, elle n'arrivait plus à bouger son genoux et elle semblait blesser autre part, mais Dan ne savait pas encore ou. Il la regarda et tenta de paraître le plus calme possible, ce qui était impossible dans ce froid glacial...ou alors c'était seulement lui qui avait froid. Il aperçut Haruko regarder le chauffeur...Dan songea qu'il n'avait même pas penser à aller le voir...Dans tout les cas il ne pouvait rien pour lui, autant se concentrer sur les personnes qu'il peut sauver, ou du moins aider, comme Chloé. Danny regarda Haruko et lui fit un signe de la tête, comme pour lui faire comprendre, qu'elle ne devait pas poser la question. Que oui il allait bien et que tout se passait comme prévue...C'était totalement ironique, mais il ne voulait pas penser à ça. Il avait franchit tant d'épreuve qu'il ne voulait plus se retrouver seul maintenant, il ne voulait pas partir de ce monde sans se battre. Il regarda la blessure de Chloé ensuite, et grimaça. Il ne savait pas du tout comment il devait faire ou agir. Ce n'était qu'une enfant, si il appuyait trop fort, elle pouvait la blessé plus, et si il retirait les bout de verre, ça pouvait tourner encore plus au cauchemar. Il regarda Haruko et fit :

"Faut qu'on sorte de là...Surtout elle...Tu peux me trouver de quoi bloquer l'hémoragie s'il te plait ?"

Avec son épaule, il ne pouvait malheureusement pas faire grand chose et ça l'énervait, il n'était pas habitué à rester à ne rien faire. Il se redressa également après avoir adresser un sourire à Chloé, il ne voulait pas l'inquiéter, mais il ne voulait pas lui mentir non plus. Il regarda dehors, tout était blanc, et une sorte d'épais manteau de neige semblait recouvrir le ciel.

*Génial...il manquait plus que ça...*

Pensa le jeune rital. Il se retourna vers Haruko et lui dit :

"Est-ce que Mike peut se déplacer ?"

Son idée ? Elle était simple, regrouper les survivants dans un endroit précis, histoire de se tenir chaud et d'attendre les secours. Il savait que se serait surement long et honnêtement il aurait préférer être avec son fils et sa fiancé chez lui. Enfin il était là, et ses amis aussi, ainsi qu'une enfant. Il regarda Chloé et lui fit :

"On va mettre ça, et tu vas remettre ta main dessus d'accord ? Sa va éponger le sang et ça l'empêchera de tomber encore plus...Remarque tu dois connaitre, vus que c'est ce que tu faisais."

Il lui sourit encore. Il ne savait pas pourquoi mais le faite de parler et de s'occuper de cette enfant, l'aidait à oublier sa propre blessure, et sa propre peur. Car oui il avait peur. Il avait tellement prier pour que la mort vienne le prendre, et elle était jamais venue, mais maintenant qu'il voulait vivre, il ne voulait plus mourir...il voulait vivre. Vivre le plus longtemps possible, voir son fils grandir, devenir un homme, devenir papa...Il passa sa main valide dans les cheveux de Chloé et fit ensuite :

"On va voir si on peut ouvrir ton jean, il ne faut pas que ton genoux soit serrer, sinon tu vas avoir encore plus mal. Il doit y avoir des couvertures de survie quelque part, ou peut être qu'on peut récupérer des manteaux pour te mettre sur toi, je vais voir ça..."

Il se redressa et sentit toujours le sang de derrière sa tête continuer de couler, mais c'était moins régulier, c'était que la blessure devait surement se calmer toute seule. Son épaule était toujours autant douloureuse et son bras restait toujours aussi droit, plaquer contre son corps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: [SNOWSTORM] « Toute destinée est une suite d'accidents à retardement avec le coup de grâce au bout. » Mar 27 Mar - 15:11

Haruko était proche de Danny et Chloé. Elle avait fini par les rejoindre du fait que Danny l'avait interpellée et lui avait demandé de le faire. La fillette semblait être ... pas en grande forme, pour sûr. Elle leur expliqua le comment du pourquoi de sa présence, du fait qu'elle voulait rentrer chez elle et qu'elle avait fait une grossière erreur en prenant ce bus. Elle avait mal au genou, mais pire encore, elle avait une blessure assez sérieuse à l'abdomen. "Ce n'est pas très joli tout ça." Mais en même temps, il ne fallait pas paniquer. Non, la panique ne servirait à rien. Haruko ne voulait pas inquiéter la petite, même si son état était ... sans doute assez préoccupant. Des quatre passagers, elle était, sans doute, celle qui était la plus blessée. Enfin, le plus gravement, mais tout irait bien. Ils allaient s'en sortir, tous les quatre, et quand ils repenseraient à ceci, ils en rigoleraient. Enfin, c'était à espérer. Se tournant vers Haruko, il en était venu à lui demander si elle ne pourrait pas trouver quelque chose qui pourrait éventuellement bloquer l'hémorragie, un truc qui ferait compression, pour ainsi dire. Haruko eut un petit hochement de la tête. "Je pense pouvoir trouver quelque chose."

Dans la minute qui suivit, Haruko s'était éloignée de Chloé et Danny, à la recherche d'un morceau de tissu qui pourrait les aider. Elle regarda à droite, à gauche. Et comme elle avait tourné la tête rapidement, elle fut prise d'un léger vertige. La tête lui tournait drôlement. Elle porta la main à son front durant quelques instants, ferma les yeux et prit une lente inspiration. Haruko était en mode comme paralysée, ou presque, mais ça irait mieux d'ici quelques minutes. Elle fut tirée de sa torpeur quand Danny lui posa une nouvelle question, voulant savoir si Mike pouvait, ou non, se déplacer. "Il a sans doute une fracture du poignet et peut-être des côtes brisées. Sans doute qu'il devrait éviter de se déplacer." Histoire d'éviter un volet costal et qu'il ne lui arrive quelque chose de pire. Retrouvant ses esprits petit à petit, Haruko en vint à ôter son manteau. Elle avait un gilet, et un autre haut à manches longues. Elle pouvait très bien se passer de son gilet. Bon, bien sûr, il serait tout tâché de sang mais c'était mieux que de voir une fillette se vider de son sang, non ? Ainsi donc, elle l'enleva, remit son manteau et se rapprocha de Danny. "Tiens, c'est tout ce que j'ai trouver." Elle s'agenouilla auprès d'eux, non sans avoir lancé un regard vers Mike.

Haruko en vint à remarquer que Danny n'avait plus qu'un bras valide. Sans doute qu'il avait dû se déboîter l'épaule, ou quelque chose dans le genre. "Tu veux que je te remette l'épaule en place Danny ?" Parce que ça, elle savait le faire. Combien de fois elle l'avait fait ... Elle ne le comptait plus. Non seulement sur des coéquipiers, mais aussi sur elle-même. Et ce n'était pas évident du tout. Danny s'était redressé et Haruko était toujours auprès de Chloé. Elle se voulait souriante, comme toujours. "Mike, tout va bien ?" lui avait-elle demandé histoire de vérifier s'il était toujours conscient ou pas. "Tu as ton couteau sur toi ?" Histoire de couper le pantalon et voir la jambe de Chloé.


Dernière édition par Haruko L. Pan-Morricone le Mar 15 Mai - 16:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: [SNOWSTORM] « Toute destinée est une suite d'accidents à retardement avec le coup de grâce au bout. » Ven 30 Mar - 12:11

Il fallait bien admettre que la douleur était intense. Cela dit, en pensant à autre chose, ça pouvait passer. Ouais, en serrant les dents, c'était déjà plus supportable. Sans compter qu'en limitant les gestes trop brusques, trop amples, ça limitait les dégats. À l'arrière du bus, Michael avait cru entendre la voix de Danny, son collègue et ami du NCIS. Il appelait Haruko, qu'il connaissait d'ailleurs très bien. Il était avec une petite fille qui elle aussi, avait l'air blessée. Mike avait demandé à sa femme si elle voulait bien de l'aide, s'il devait se déplacer. Sur conseil, elle lui avait répondu qu'il valait mieux pour lui qu'il ne bouge qu'au strict minimum. Pour sûr, ça éviterait de se perforer un poumon, si l'une des côtes était bien fracturée. Haruko était donc allée rejoindre Danny et la petite Chloé que Mike avait reconnu en tournant la tête dans leur direction.

D'après ce qu'ils disaient, la petite Chloé avait une hémorragie. C'était vraiment quelque chose d'embêtant. Selon la blessure, elle pouvait s'avérer être mortelle. Il fallait faire très attention avec ces choses là. De là où il était, Michael attendait. Patiemment, fermant les yeux. La douleur passait petit à petit. Il prenait de légères inspirations et expirait doucement pour ne pas se faire trop de mal. Danny lui, avait posé une question que l'autre agent du NCIS avait bien entendu. Est-ce que Mike allait bien ? Ça allait. Du moins, ça aurait pu être pire. Haruko lui avait expliqué que Michael avait très certainement son poignet gauche de fracturé et que quelques côtes avaient dû en patir également. Pas vraiment drôle, comme bilan. Mais c'était tout de même d'avoir survécu que le contraire. Le chauffeur lui, n'avait vraiment pas eu de bol, contrairement aux passagers.

Quand il le pouvait, Mike lançait des regards dans leur direction. Ça avait l'air sérieux. Mike osait espérer dans son coin, que tout le monde puisse s'en sortir. Avec son poignet droit bien valide - heureusement d'ailleurs - Michael se relevait doucement, en attrapant l'une des barres fixées sur le plafond du bus. En se hissant, la douleur s'effaçait petit à petit, se retrouvant moins plié. Il y avait alors moins de risques pour ses côtes. En tournant la tête, Haruko lui avait demandé si tout allait bien, puis s'il avait son couteau à cran d'arrêt sur lui. Un objet qu'il gardait tout le temps dans un étui, fixé à la ceinture. L'une des règles de Gibbs d'ailleurs : « Toujours avoir un couteau sur soi. » Cela faisait partie des nombreuses règles que Michael avait apprises par coeur, à l'aide de son formateur.

« Ça va. Ne t'en fais pas. Je ... Je m'en remettrai, petit à petit. » S'approchant petit à petit, il détacha ensuite son étui pour le tendre à son épouse. « Tiens, le voilà. »

Il fixait Danny et surtout Chloé, anxieux, constatant l'ampleur des dégâts. Honnêtement, il espérait que tout ce petit monde puisse sortir d'ici vivant.

« Ça va aller ? Il n'y a pas trop de dégâts ? »

Écoutant son bon coeur, Michael aurait bien aider, en faisant quelque chose. Le truc, c'était qu'il évitait de bouger de trop, au risque de se faire encore plus de mal qu'il n'en avait déjà.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: [SNOWSTORM] « Toute destinée est une suite d'accidents à retardement avec le coup de grâce au bout. » Sam 31 Mar - 10:20

La jeune fille observa Danny qui semblait calme malgré sa douleur et son inquiétude qui augmentait au fur et à mesure que le temps passait. Il semblait gérer les opérations de sauvetage, comme si se rendre actif de n'importe quelle manière l'empêchait de cogiter. La jeune fille remarqua qu'il demandait de l'aide à Haruko. Cette dernière venait de retirer sa veste afin de bloquer l'hémorragie émanant de l'abdomen de Chloé. Ensuite, la jeune demoiselle écouta les propos de Danny concernant le soin de sa blessure. Elle acquiesça de la tête en signe de compréhension et appuya sur sa blessure aussi fortement qu'elle le pouvait. Le sang se figea et stoppa son écoulement.

Merci !

Ce sont les seuls mots qu'elle pu prononcer. Elle avait peur. Elle n'avait qu'une hâte, que les secours débarquent que toute cette histoire ne soit qu'un lointain souvenir. Passons à son autre blessure, Danny lui avait expliqué qu'il fallait couper son jean afin que son genou se trouve plus à l'aise et la fasse moins souffrir. Seulement, elle fut quelque peu réticente à couper son pantalon. Elle a toujours prit soin de ses affaires et se demandait se qu'en penserait son « papa ». Malheureusement, elle n'a pas le choix. Il fallait soulager sa douleur. Toujours assise, le dos calé contre un siège du bus, la jambe tendu, Chloé vit Mike s'approcher tant bien que mal et tendre son couteau à Haruko. Cette dernière s'en saisit pour découper le jean du genou jusqu'au pied. La douleur se trouvait moins forte. Elle ne pouvait toujours pas bouger le genou mais la situation se trouvait plus confortable. Danny semblait partit à la recherche de couverture de survie surement dans le but de lutter contre les températures extérieures.

Les rescapés se trouvaient regroupés à ce moment, attendant les secours avec impatience. La neige tombait toujours. Une couche de neige avec des plaques de verglas par-ci, par-là recouvert le sol de Washington. Que faisaient les secours? Ils en mettaient du temps pour venir les sauver. Chloé semblait croire que le bus se trouvait coupé du monde. Les sorties du bus semblaient toujours autant bloquées. Le froid s'engouffrait partout, en particulier dans les vitres cassées du bus et venait glacée les passagers. La jeune fille se mit à frissonner mais tenait bon. Elle se raccrocha à l'image de son oncle qu'elle considérait comme son père. Elle pensa très fort à lui afin de tenir le coup. Chloé observa, tour à tour, Haruko, Danny et Mike. Les trois se trouvait blessés aussi mais semblaient s'être raccrochés à quelque chose pour tenait, lutter contre le froid et la douleur. S'occuper l'esprit se trouvait primordiale. Tant qu'on agit, on ne pense pas à ses propres douleurs ou angoisses.


HJ: je laisse Danny répondre et je lancerais la deuxième partie de l'intrigue Wink
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: [SNOWSTORM] « Toute destinée est une suite d'accidents à retardement avec le coup de grâce au bout. » Sam 31 Mar - 10:47

Danny restait calme, mais ce n'était qu'une impression. Au fond de lui tout se bousculait, la peur, la colère, l'angoisse, la tristesse. Il voulait aider tout le monde mais il ne pouvait pas chasser une phrase que sa fiancée lui avait dit un jour :" Pense un peu à toi...ça pourrait te sauver la vie un jour !" Mais il ne pouvait pas. Pensez à lui reviendrait à penser à tout ce qu'il n'avait jamais put faire, a tout ce qu'il avait mit de côté pour se protéger d'une menace invisible. Maintenant il avait une famille, et c'était là que sa vie avait prit de la valeur. Danny avait peur de mourir et il avait peur de voir des amis à lui mourir sous ses yeux. C'était surtout pour cette dernière raisons qu'il mettait tout en oeuvre pour aider Chloé. De un c'était une enfant, de deux c'était une petite qu'il connaissait un peu tout de même. Bref, il avait demander de l'aide à son amie Haruko, elle semblait également blesser, mais visiblement ça allait, autant que lui en faite. Fallait croire que les adultes étaient fort pour cacher leur vrais sentiments. Elle finit par remarquer qu'il n'avait qu'un bras valide, l'autre ayant prit un trop gros coups dessus. Danny avait entendue un craquement, mais il était incapable de dire si cela était venue de son épaule ou de quelqu'un d'autre. Il fit donc avec un regard désapprobateur :

"Désolé c'est pas que j'ai pas confiance, mais je crois que c'est pas juste une épaule déboîter. J'ai entendue un craquement mais je ne sais pas si ça vient de l'épaule ou d'ailleurs."

Par la suite le jeune agent se redressa et tenta de regarder si il ne trouvait pas de quoi réchauffer tout le monde. Il finit par trouver deux couvertures de survies derrières le sièges du chauffeurs. Et il finit par se décider à faire un truc qu'il ne voulait pas, mais dont il ne pouvait pas ne pas faire. Il fit le tour dans le bus et dès qu'il voyait une personne morte, il se débrouillait pour retirer le manteau de la personne. Pour avoir la conscience tranquille, il se disait que ce manteau pourrait sauver des gens et que ce corps n'en avait, hélas, plus besoin. C'est ainsi qu'il revint avec deux couvertures de survies encore emballer, et trois manteau. Il fit à Mike en le voyant arriver lentement et lui demander l'ampleur des dégâts :

"Trois morts en plus du chauffeur. J'ai récupérer deux couvertures de survie. Faudrait voir si on ne peut pas récupérer d'autres affaires. Pour ce qui est de Chloé, disons que si on continue à prendre soin d'elle comme ça, ça devrait aller."

Il donnait les couvertures et les manteaux et ne parvint même pas à fermer son propre manteau, ce qui le fit enragé au fond de lui. Le vent glacial était en train de le gelé jusqu'aux os. Le sang de son crâne avait cesser de couler, c'était déjà une bonne nouvelle, mais ça faisait une grosse tache rouge derrière sa tête blonde. Le jeune homme tremblota mais tenta de rien faire paraître. Il pensa à son fils qui devait être en train de l'attendre blottit contre la fenêtre à guetter son retour. Cette pensée l'apaisa mais la douleur revint également au niveau de son épaule. Celle-ci se refroidissant, recommençait à lui faire mal. IL finit par se rasseoir et porta sa main valide contre son épaule. Il espérait sincèrement que quelqu'un vienne les aider !
Revenir en haut Aller en bas

«Contenu sponsorisé»

MessageSujet: Re: [SNOWSTORM] « Toute destinée est une suite d'accidents à retardement avec le coup de grâce au bout. »

Revenir en haut Aller en bas

[SNOWSTORM] « Toute destinée est une suite d'accidents à retardement avec le coup de grâce au bout. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» [SNOWSTORM] « Toute destinée est une suite d'accidents à retardement avec le coup de grâce au bout. »
» Parce que toute histoire a un début. (Elisabeth)
» Décès « suite à un malaise » du numéro deux de la police dans le Nord-Ouest.
» Prise en main de sa destinée!
» Elkäèl, l'histoire d'une destinée...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NCIS RPG :: Washington :: Autres lieux :: » Alentours de la ville-