AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur NCIS-RPG
De nombreux personnages de la série sont encore disponibles : Jethro Gibbs, Ziva David, Tobias Fornell, Eleanor Bishop, Leon Vance... N'hésitez plus.

Partagez|

[Snowstorm] Snowday [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: [Snowstorm] Snowday [Terminé] Dim 18 Mar - 10:01

Washington, maison des Morricone

Le temps ne semblait pas vraiment s'être amélioré. Il y avait toujours de la neige. A certains endroits, y'en avait plus que d'autres. Ce qui n'était pas amusant avec la neige, le verglas, c'est que le trafic était carrément stoppé, ou presque. Les gens, même s'ils sortaient leur véhicule, roulaient comme des tortues, de peur d'avoir un accident. Et c'était bien compréhensible, non ? Prsonne n'avait envie de se retrouver à l'hôpital parce qu'ils avaient roulé comme des malades sur des routes impraticables, ou presque. Marcher dans la neige ? Oui, ça pouvait être amusant, aussi. Seulement ... Et bien, on pouvait se retrouver avec de la neige jusqu'aux genoux et si on avait pas des chaussures hautes, comme des bottes, et bien, forcément, on se retrouvait mouillés jusqu'aux genoux. Et ce n'était pas top du tout. Mais fallait bien aller bosser, ou bien faire des courses, non ? Parce que rester à la maison, sous la couette, c'était pas possible non plus. Sauf si on était malade ou bien qu'on était blessé pour X ou X raison.

Notre chère madame Morricone, elle avait quand même gardé son nom de jeune fille accolé à son nom d'épouse, venait de se lever. L'heure de partir au boulot. Elle était totalement remise de sa petite mésaventure dans le bus de la semaine d'avant. Oui, bon, fallait dire aussi qu'elle n'avait pas été blessée gravement. Un sérieux traumatisme crânien qui aurait pu être bien plus grave mais elle avait eu de la chance notre Koko' sur ce coup là. Et puis, elle avait eu, aussi, tout un tas d'écorchures plus ou moins profondes. Mais elle s'en était tirée à bon compte, pour sûr. Il est vrai que des pansements et strips un peu partout, sur les bras ou bien le visage, c'était pas bien esthétique, mais bon, hein, c'était bien mieux qu'un truc bien plus grave. Vous ne pensez pas ? Michael n'était pas encore debout mais Haruko n'allait, sans doute, pas tarder à le réveiller. Elle aurait bien aimé rester encore un peu au lit mais fallait qu'elle aille bosser. Se tournant face à lui, Haruko en était venue à lui chatouiller le nez. "Debout la marmotte." Elle avait poussé les couvertures afin de s'extirper du lit et elle s'était mise debout, s'approchant de la fenêtre afin d'ouvrir les volets. Ce qu'elle portait ? Une chemise à Mike. Certes, elle était bien trop grande pour elle, mais ça faisait un parfait pyjama. C'était pas la première fois qu'elle lui piquait une chemise, et ça ne serait, sans doute, pas la dernière fois non plus.

Posant les mains sur la poignée de la fenêtre, elle finit donc par l'ouvrir et pousser quelque peu les volets. Quelle ne fut pas sa surprise en voyant ... une grande étendue blanche. "くそ." Petite injure en japonais que je ne vous traduirais pas en voyant toute une plâtrée de neige dehors. Sans doute qu'il avait dû neiger toute la nuit, ou presque. Déjà que se déplacer avec le verglas, et un tout petit peu de neige, c'était galère. Là, ça serait triple, mais triple galère ! Se rendre au boulot avec tout ce tas de neige ... Haruko ne voulait même pas y penser. A moins que son cher et tendre n'arrive à la convaincre que de rester à la maison en se faisant porter pâle. William serait compréhensif.


Dernière édition par Haruko L. Pan-Morricone le Sam 29 Sep - 20:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: [Snowstorm] Snowday [Terminé] Dim 18 Mar - 13:05

Les journées de nos deux tourteraux ces derniers temps, étaient bien remplies. Entre le boulot, les choses à faire à la maison, et le fait de s'occuper de la petite ... Les amoureux n'avaient pas vraiment de temps pour eux. Mais bon ... Heureusement, ce n'était pas comme ça tous les jours. Par moment, ils pouvaient encore jouer la carte des grands parents, qui étaient toujours bien fiers de s'en occuper. Surtout Keiko d'ailleurs, qui adorait pouponner sa petite fille. Dans un sens, ça lui rappelait les bons souvenirs, lorsque Haruko était petite. Et pendant ce temps là, nos deux amoureux pouvaient en profiter. C'était notamment ce qu'ils avaient fait, la semaine passée. Et que de surprises, d'ailleurs. Enfin ... De frayeurs plutôt. Pour sûr ! Ils avaient pris le bus, dans l'optique de profiter de cette journée, afin de faire un tas de choses en amoureux. En partie, manger au restaurant, dans une atmosphère toute aussi romantique que cette première soirée à deux, pendant les fêtes de fin d'années ; il y avait quatre ans de cela maintenant ...

7h15 ... Et l'heure était au réveil. Haruko s'était d'ailleurs levée la première. Se tournant quelque peu dans le lit, la petite tête brune, s'était mise face à son homme pour le réveiller doucement à son tour. Elle lui chatouilla légèrement le nez puis lui lança de sa voix douce, le conseil de se lever. Sortant peu à peu de son sommeil, Michael s'étira légèrement. Aujourd'hui, était une nouvelle journée. Le boulot, c'était le boulot. Et il fallait s'y coller. Qu'on le veuille ou non. Après quoi, Haruko était sortie du lit ; vêtue de sous vêtements recouvert d'une chemise de Mike. Trop grande pour elle, certes, mais elle lui allait tellement bien. Mike s'était tourné et avait pu la voir se hisser sur la pointe des pieds pour ouvrir les volets. Il souriait. Elle était mignonne comme ça, y'avait pas à dire. La voir chaque jour, était toujours le meilleur des réveils. La meilleure des façon pour commencer ses journées souvent longues avec le sourire. Histoire de bien se mettre d'aplomb.

Seulement voilà, ce fut la stupéfaction quand la fenêtre maintenant ouverte, donnait la vue sur un spectacle des plus étonnants. Haruko - surprise - en avait même sorti un léger juron. Si elle s'attendait à ça ... Le sol étaient entièrement recouvert d'un manteau blanc. Qui plus est, il devait être épais de plusieurs centimètres. Sans compter qu'il devait s'y trouver pas mal de verglas en dessous. Eux qui pensaient passer une journée de routine, envoyant Eliza à la crèche sur le chemin ... C'était plutôt râpé. Pour sûr ! Intrigué d'ailleurs, Mike lui posa la question, en sortant du lit, pensant se préparer à sa routine habituelle :

« Qu'est-ce qu'il y a, mon ange ? »

S'il allait s'attendre à ça ? Évidemment que non. Ils allaient devoir changer de plan et prolonger leurs congés. Les transports en communs devaient arrêter de circuler probablement. Sans compter que les bureaux des services fédéraux, devaient être vides en ce moment. Cette journée était apparemment placé sous le signe de l'embêtement, à peine commencée.


Dernière édition par Michael Morricone le Dim 18 Mar - 14:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: [Snowstorm] Snowday [Terminé] Dim 18 Mar - 14:12

Haruko avait poussé un léger soupir en voyant tout ce tas de neige, là, dehors. Vu de dedans, elle ne pouvait pas dire combien de centimètres de neige il y avait. Mais sans doute que ce n'était pas un petit peu. Non, il devait y avoir la dose. Elle avait passé une main dans sa nuque, légèrement ennuyée par toute cette neige. Aller au boulot dans ces conditions ... Elle serait obligée de s'y rendre, elle le ferait, mais ça ne lui disait rien du tout. Parce qu'elle aurait de la neige jusqu'aux genoux, au moins, et faudrait qu'elle prenne une tenue de rechange pour éviter d'être mouillée toute la journée. Sans escompte qu'avec la faute à pas de chance, faudrait qu'elle aille sur le terrain pour une raison ou pour une autre. Brèfle, ce n'était pas top du tout. Peut-être qu'elle appelerait son patron préféré et qu'il lui ferait une fleur. William avait toujours été sympa avec elle, très sympa même. Toujours à la protéger, à vérifier si tout allait bien pour elle. Comme un père qui veillerait sur sa fille, sauf qu'ils n'avaient aucun lien de parenté, mais ça n'empêchait pas. Peut-être que si elle prétextait ... une maladie fulgurante qui se soigne en vingt-quatre heures, il ne lui dirait rien. Bah, dans l'immédiat, elle ne prévoyait pas de sécher le boulot. Sa moitié pourrait, éventuellement, la convaincre de le faire.

Tandis que Haruko était proche de la fenêtre, regardant par celle-ci, Mike avait fini par se lever et il lui avait demandé ce qui clochait. Elle s'était légèrement tournée vers lui, lui faisant signe de s'approcher. "Y'a une belle surprise dehors. Une surprise qui mouille et qui est légèrement casse-gueule." Avec un peu de chance, ils n'auraient pas à aller jusqu'à la crèche de la petite. Parce que dès que y'avait trop de neige, tout était paralysé. Les transports en commun, les écoles publiques et tout un tas de choses. Sans doute aussi quelques petits magasins privés dont les propriétaires n'avaient pas forcément envie de se bouger avec tout un tas de neige. La jeune femme passa ses mains dans ses cheveux, penchant la tête de droite à gauche. "Va falloir qu'on écoute la radio, histoire ... de savoir si l'école de la petite est fermée, ou pas." Si c'était le cas, deux options s'offraient à eux. Soit ils avaient une journée de snowday, c'est à dire sans boulot, sans crèche, et ils restaient tous les trois, en famille, à jouer dans la neige, à faire des bonhommes ou bien des anges de neige. Soit, au contraire, ils se séparaient. Eliza irait chez grand-mère, Mike à son bureau et Haruko au sien. Mais ça ne donnait vraiment, mais pas vraiment envie de le faire. "Sérieux ... On se croirait presque dans une station de ski avec toute cette neige." En plus, ils allaient devoir déblayer l'allée pour sortir les voitures, si jamais ils prenaient leur voiture. Et quand bien même ils ne le feraient pas -prendre les voitures-, faudrait quand même déblayer l'allée. Ou au moins se faire un petit chemin jusqu'à la route. "Ce sont des matinées comme ça qui font ... qu'on resterait bien au lit, au chaud, sous la couette toute la journée." avait-elle dit en se tournant légèrement vers Mike et en faisant une drôle de mimique amusante.

Dans la chambre d'à côté, Haruko entendit quelques gazouillements. Sans doute qu'Eliza devait être réveillée et qu'elle devait attendre qu'on s'occupe d'elle. Qu'on la change, qu'on l'habille, qu'on lui donne à manger. De jouer un peu, aussi, avec son père, ou bien sa mère. Comment Haruko pouvait entendre ces quelques gazouillements alors qu'elle n'était pas dans la chambre de sa fille ? Vous connaissez pas le baby-phone ? Vous savez, ça se place dans la chambre de bébé, puis le récepteur dans la chambre des parents. Et hop, papa et maman savent si leur bébé est réveillé ou pas, s'il fait du bruit ou pas, s'il pleure. Brèfle, vous avez compris où j'veux en venir. Se rapprochant de Mike pour un baiser matinal tout doux, Haruko avait légèrement penché la tête. Mais pas trop. "Tu y vas ou j'y vais ?"


J'suis pas vraiment sûre qu'à 18 mois, un enfant va à l'école. Mais plutôt à la crèche


Dernière édition par Haruko L. Pan-Morricone le Mar 15 Mai - 16:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: [Snowstorm] Snowday [Terminé] Dim 18 Mar - 14:55

Haruko soupira légèrement. Pour sûr, toute cette neige là, c'était clairement embêtant. Habituellement, ils se seraient rendus au boulot, tous les deux. Sauf que là, à moins d'être kamikaze sur les bords, au risque de se casser quelque chose, valait mieux rester chez soi. Qui plus est, ça allait être gênant de devoir déblayer l'allée pour sortir les voitures, sans compter que prendre la route par ce temps, c'était tout aussi dangereux. Valait mieux éviter. Et puis après tout, Haruko pensait qu'ils allaient prendre des nouvelles du jour, via la radio. Histoire de savoir si ; oui ou non, la crèche allait être fermée pour Eliza. Il verrait bien. Qui plus est ; les deux amoureux aussi, prétextant sûrement une maladie, allait pouvoir rester chez eux. Sans compter que Mike avait encore quelques petits problèmes. Donc, ça allait être difficile de se rendre sur le terrain, à cause de toute cette neige. Surtout que son état avait possibilité d'empirer de retour, alors qu'il se remettait de cet accident de bus, petit à petit ... Pour sûr ! C'aurait été vraiment idiot de se recasser quelque chose.

Intrigué donc, Michael avait demandé à Haruko se qu'il se passait dehors. Elle lui avait fait signe de venir, histoire de constater les dégâts avec stupéfaction. En s'approchant de la fenêtre effectivement - se collant légèrement à Haruko, pour lui déposer un baiser dans le cou - il s'était alors rendu compte du spectacle météorologique. Ce qui l'avait impressionné :

« Ah oui, en effet ! Ça promet des complications pour se rendre au boulot. » Lui avait-il répondu, se tenant derrière elle, en la prenant par la taille, fixant la fenêtre et ce sol entièrement recouvert.

Là, Haruko avait suggéré à Mike le fait d'écouter les nouvelles à la radio. Histoire de se rendre compte de la gravité de la situation. Cela faisait bien longtemps que Washington n'avait pas été si bousculée, niveau température. Il devait vraiment y avoir un air sec et glacial, dehors. Ce qui maintenait forcément le gel en l'état, sous cette couche de neige. La belle brune fit même une remarque pertinente : ils pouvaient très clairement se croire à l'intérieur d'un chalet, en vacances. Sauf que ce n'était pas le cas. Cela dit, histoire de ne pas prendre de risques, il était préférable qu'ils restent à la maison, avec la petite. Et puis ... Même s'il y avait les raisons évidentes des difficultés de circulation, le couple allait bien trouver une solution pour prétexter un empêchement. Parce que dans le fond, même s'ils avaient pu le faire, ça ne donnait pas envie de prendre le volant, avec ce temps-là.

« Tu as raison ! J'ai l'impression de me croire en Alaska, avec toute cette neige. C'est impressionnant. »

Elle avait enchaîné sur le fait de se retrouver bien mieux sous la couette toute la journée, par ce genre de météo. Qui plus est, elle avait fait une drôle de mimique, et Michael ne pouvait que confirmer.

« Et comment ?! Je ne te le fais pas dire ! C'est clairement c'qui m'était passé par la tête, aussi. »

Les parents réveillés depuis peu, c'était maintenant au tour de la petite Eliza d'émerger de son sommeil. Ça avait du bon cette technologie du baby-phone. Car bien évidemment ; à cet âge-là, la petite menaçait ses parents de se lever à tout moment. Le sommeil d'un enfant était encore fragile à dix-huit mois. À ce propos, Haruko avait demandé à Mike, lequel des deux, irait la sortir de son lit :

« Tu peux y aller, si tu veux. J'vais m'occuper de préparer le petit-déjeuner, en attendant. »

Il aimait bien lui rendre service. En tant que bon couple, ils se partageaient les tâches très régulièrement pour éviter d'avoir une routine trop ennuyante. Sans compter qu'en allumant la radio dans la cuisine, il allait très certainement tomber sur des nouvelles du jour, concernant le trafic bien perturbé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: [Snowstorm] Snowday [Terminé] Dim 18 Mar - 15:56

Le temps était contre eux ... Ou avec eux, ça dépendait du point de vue qu'on adoptait. Michael lui avait demandé ce qu'il y avait dehors, pourquoi elle semblait si ennuyée, pourquoi elle avait soupiré de la sorte. Alors, il s'était rapproché d'elle et il s'était glissé dans son dos, ce qui avait fait sourire la belle brune. Un baiser tout chaud, tout doux fut déposé dans son cou par son homme tandis qu'il jetait un coup d'oeil à l'extérieur. Il avait eu exactement la même réaction qu'elle. Aller au boulot, avec toute cette neige, c'était quasi mission impossible. Ou presque. Quoi qu'en même temps, avec nos deux agents, rien n'était impossible. Mais la dernière fois, hein, ils avaient pris le bus et ledit bus s'était mangé un arbre. Donc, hein, quand c'était possible d'éviter de sortir, bin, ils le faisaient. Entourant Haruko de ses bras, la tenant auprès de lui par la taille, la jeune femme resta tout contre lui. Elle était bien, là, comme ça. Elle avait posé sa tête contre l'une de ses épaules et elle bougeait légèrement de droite, à gauche. Comme une sorte de pas de danse, ou quelque chose dans le genre. "Pas que pour se rendre au boulot. Pour tout faire. Aller au boulot, chez mes parents, à la crèche, faire des courses. Ca ne va pas être simple tout ça. Pas impossible mais pas simple." Bah, ils trouveraient bien un moyen. Leur faudrait ... un scooter des neiges. Mais il traînerait la plupart du temps, voire 90% du temps, ou plus, dans le garage et il prendrait la poussière. Brèfle, ça ne serait pas un achat très rentable, pour sûr.

Quoi qu'il en soit, les deux amoureux étaient toujours là, l'un contre l'autre, à regarder à travers la fenêtre et réfléchissant à ce qu'ils pourraient faire. Ou plutôt, quelle excuse ils pourraient donner si jamais ils "séchaient" le boulot. Haruko était pratiquement certaine qu'importe ce qu'elle dirait, William ne lui en tiendrait pas rigueur. Après tout, ils se connaissaient depuis ... Pfiou ... ça remontait presque à une dizaine d'années, voire un peu plus. Ils étaient comme les cinq doigts d'une main, ou presque. Mais passons. Haruko en était venue à lui dire qu'elle aurait presque pu se croire dans une station de ski. Michael plussoyait, il était de son avis, il avait même parlé de l'Alaska. "J'suis sûre qu'en Alaska, doit y avoir encore plus de neige que ça. Mais bon, j'comprends l'allusion. C'est tout de même dingue." Plus que dingue. En se couchant la veille, la belle n'aurait jamais cru qu'il neigerait autant pendant toute la nuit. Surtout qu'il faisait super froid. Comme quoi, le temps avait dû s'adoucir en plein milieu de la nuit.

Eliza fit entendre sa douce voix à travers le baby-phone. Elle venait de se réveiller et elle avait envie que ses parents s'occupent d'elle. Alors, Haruko s'était retournée, restant toujours en contact avec Michael pour l'embrasser. Et le regardant, elle lui avait demandé qui allait s'occuper de la petite. Elle, ou bien lui. Apparemment, ça serait elle cette fois-ci, puisqu'il se chargeait de préparer le petit déjeuner. Haruko eut un hochement de la tête. "D'accord." Histoire de ne pas se balader uniquement avec la chemise de Michael, la jeune femme avait, tout de même, récupéré son bas de jogging. L'enfilant rapidement, elle avait quitté leur chambre pour se rendre dans celle de leur fille. Si Michael était encore dans la chambre, il pouvait l'entendre parler à leur fille. "Alors ma puce ... On a fait un gros dodo ?" La petite, qui jouait avec une de ses peluches, avait tourné la tête, la penchant à peine sur le côté. Elle avait déjà le truc, comme sa mère, pour attendrir les gens. C'était de famille, pour ainsi dire. C'est Michael qui devait être content quand elles s'y mettaient toutes les deux, avec leur petit visage d'ange et attendrissant. "Qui c'est qui ne va pas aller à la crèche aujourd'hui ? C'est Eliza." Haruko s'était rapprochée de la fenêtre pour ouvrir les volets. Elle avait tout de même allumée la lumière parce qu'il ne faisait pas totalement jour dehors. Et qu'il lui fallait de la lumière pour voir ce qu'elle faisait. La jeune femme prit la petite dans ses bras pour un gros câlin avant de la changer. Elles s'étaient, ensuite, rendues dans la cuisine où la petite famille allait petit déjeuner. Un bibi et quelques biscuits pour la petite Eliza. Et pour Haruko et Mike, ça dépendra de ce qu'il aura fait. "La liste des services publics fermés a été annoncée à la radio ?" lui avait-elle demandé.


Dernière édition par Haruko L. Pan-Morricone le Mar 15 Mai - 16:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: [Snowstorm] Snowday [Terminé] Dim 18 Mar - 17:02

Les élement s'étaient bien déchaînés durant la nuit. Tout était entièrement recouvert de neige. Ce qui n'enchantait ni l'un, ni l'autre pour prendre la voiture, que ce soit pour déposer la petite, ou aller au boulot. Même s'il n'en aurait pas eu besoin, un simple trajet pour faire quelques courses, foutait les jetons ... Valait mieux rester à la maison. Haruko l'avait bien dit. C'était plus prudent. Après tout, avec un coup de téléphone leurs patrons respectifs allaient se montrer compéhensifs. D'ailleurs à ce propos, agents ou non, plusieurs habitants de la ville devait se retrouver coincé chez eux ou en voiture, mais en tout cas, dans l'incapacité de se rendre au travail, comme d'habitude. Les deux amoureux constataient les dégâts, l'un près de l'autre. Mike se tenait derrière Haruko, en l'enlaçant par la taille. La jeune brune, légèrement appuyée contre lui, se balançait de droite à gauche. L'un comme l'autre, savait que c'était assez dangereux de vouloir s'aventurer dehors, par ce temps.

« C'est vrai. Encore une fois, tu as raison. Puis sans mentir, je préfère largement rester à la maison avec vous deux. J'suis certain d'éviter de me casser quelque chose, une fois de plus. C'est plus prudent. » Avait-il avoué, en lui souriant.

Pour sûr ! Il en avait bien eu assez, avec le bus. Ce n'était pas pour se blesser encore. Entre ses dernières missions tumultueuses et cet accident de la route, on pouvait dire que Michael avait assez donné. Un peu plus, et c'était comme s'il donnait sa vie pour sauver celle des autres. Vu sous cet angle, notre homme avait l'étoffe d'un parfait père de famille, protégeant sa femme et son enfant. Depuis qu'il avait fondé une famille avec celle qu'il aimait, Haruko et Eliza étaient devenues à elles deux, la raison de vivre de Michael. Sans le moindre doute. Restant admirer tout cet amas de neige, l'agent du NCIS en avait fait la comparaison avec l'Alaska. Comme l'avait dit Haruko, il devait certainement y en avoir plus, mais en effet, ça pouvait prêter à confusion. Elle l'avait d'ailleurs ajouté : c'était dingue. Carrément dingue !

« Ça tu l'as dit. » Avait-il répondu, affirmant une fois encore.

Au bout de quelques instants, ce fut au tour d'Eliza de se réveiller. Qui allait la sortir de son lit, cette fois ? À la question d'Haruko, Mike avait suggéré qu'elle le fasse. Pendant ce temps, lui, allait préparer le petit déjeuner pour eux trois, et en profiterai pour se rendre compte des nouvelles-radio. Ils allaient certainement en entendre parler, histoire d'avoir déjà la confirmation sur la fermeture de la crèche ou non. La belle brune s'était retournée pour l'embrasser, après quoi, elle avait revêtu un jogging pour rejoindre sa fille. En ouvrant la porte de la pièce, Michael se trouvant juste à côté, avait pu entendre l'une et l'autre. Ce qui le fit sourire, tandis qu'il préparait la table, vêtu d'un pantalon léger, en guise de pyjama. Ce dont il était sûr, c'était qu'il allait prendre une douche après avoir mangé. La question était de savoir si - oui ou non - il allait emmener Eliza à la crèche.

« ... Bulletin météo d'Elena Lewis. Bonjour Elena. - Oui, bonjour Chris. Aujourd'hui, les températures sont en chute libre, et ce, depuis cette nuit, aux alentours des cinq heures du matin. Au minimum, les températures sur Washington atteindront les -10 ° ; quant aux plus chaudes, elle n'atteindront pas plus de 2°. Ces dernières varieront dans la journée. À ce propos, la majeure partie du réseau routier dans la région est recouvert de neige, voire de verglas par endroit. La partie Nord-Est du continent, et plus précisemment New-York, Washington, Baltimore et Phliadephie sont touchées. Les maires respectifs de ces villes ont bien précisés une fermeture des établissements scolaires et autres lieux à encadrement pédagogique. Ils seront exceptionnellement fermés, jusqu'à nouvel ordre. Voilà pour l'essentiel concernant la météo d'aujourd'hui, Chris. Les courageux n'ont qu'à bien se tenir, s'ils veulent aller travailler. - En effet. Bien, merci pour ces précisions Elena. Passons maintenant aux informations avec David Thompson. Bonjour David. - Bonjo ... » Mike avait baissé le volume, posant le tout sur la table. Haruko l'avait rejoint, avec Eliza dans les bras. Mike s'était rapproché de sa fille, pour lui faire un bisou sur le front, avec une petite mimique pour la faire sourire :

« Coucou, Eliza ! On a bien dormi, hein ? » Après quoi, il enchaîna pour répondre à sa femme : « Et bien ... Ça s'annonce mal, on dirait. Toutes les infrastructures éducatives sont fermées jusqu'à nouvel ordre. Eliza devra rester à la maison, en attendant. Faudrait que je puisse voir si les bureaux sont joignables aussi. »

Ce que Mike ne savait pas ; c'était que son directeur, Jennyfer Shepard et son formateur Leroy Jethro Gibbs étaient enfermés à l'intérieur. Peut-être allait-il avoir une réponse ... Ou non. Parce que bon ... Avec ce genre d'intempéries, les lignes téléphoniques avaient vite fait de s'abîmer.


Dernière édition par Michael Morricone le Dim 18 Mar - 21:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: [Snowstorm] Snowday [Terminé] Dim 18 Mar - 19:47

L'un comme l'autre, ils n'avaient, sans doute, aucune envie de sortir par ce temps. Ils n'avaient pas envie de prendre la voiture et de se crasher contre un arbre, ou bien un mur. Ils n'avaient pas envie d'être blessés de nouveau ou de mettre leur vie en danger. Après tout, hein, maintenant, ils étaient une famille. Et s'ils avaient l'occasion de rester à la maison, comme maintenant, et bien ... Oui, oui, ça serait bien mieux pour tout le monde. Et Mike était une nouvelle fois d'accord avec elle. Il ne voulait pas sortir. Il ne voulait pas aller au bureau. Il voulait rester, avec elles, sa fille, sa femme. Il ne voulait pas se faire mal une nouvelle fois. "A ce propos ... Tu as toujours mal à ton poignet ou ça va un peu mieux ?" Après tout, le beau brun s'était vachement fait mal dans l'accident. Son poignet avait craqué ce jour là. Et ce n'était pas seulement son imagination qui lui avait joué un tour, pour sûr.

Brèfle, quoi qu'il en soit, il était temps de bouger. Eliza était en train de se réveiller et on devait s'occuper d'elle. Michael se rendit dans la cuisine afin de préparer le petit déjeuner mais aussi afin d'écouter la radio. Une question, une réponse et hop, chacun était, dans l'immédiat, parti de son côté. Haruko dans la chambre de leur fille, Michael à la cuisine pour s'occuper du petit déjeuner. La brunette parlait à son enfant. Pas des phrases trop compliquées. Après tout, hein, Eliza était encore petite et elle ne pouvait pas tout comprendre ce que les adultes lui disaient. Y'avait des moments où quand elle avait le temps, Haruko se posait à côté de sa fille qui était en train de jouer. Et elles jouaient ensemble. Ou plutôt, la jeune femme faisait semblant de jouer et elle discutait un peu avec Eliza. Y'avait des jours où elle restait avec sa fille pendant des heures et des heures, sans voir le temps passer. Incroyable, mais vrai. Depuis qu'elle était maman, il était vrai qu'Haruko était bien plus épanouie qu'auparavant. Elle avait une petite lueur qui était apparue après sa rencontre avec Michael. Une lueur qui était devenue plus forte, plus intense au fil du temps, de leur amour. Jusqu'à ce que ladite lumière soit des plus éclatantes avec l'arrivée d'Eliza. Une femme comblée, pour sûr. La vie n'était, certes, pas rose tous les jours, mais elle n'était pas mal du tout, pour sûr.

Enfin, revenons-en à nos moutons. Haruko avait changé Eliza, mais juste la couche, pas totalement. Elle la changerait totalement ... Juste après le petit déjeuner. Et pourquoi pas avant ? Tout simplement parce qu'on ne sait jamais. Un accident de petit déjeuner était si vite arrivé. Un bol renversé et hop, il fallait se changer à nouveau. A éviter en somme, n'est-il pas ? Eliza dans ses bras, Haruko s'était approchée de Michael pour qu'il la salue. Il en avait profité pour déposer un baiser sur son front. A la question de son père, la fillette eut un hochement de la tête. Des phrases simples, pas compliquées, la petite comprenait, nul doute la dessus. Mauvaise, ou bonne nouvelle, une façon de voir les choses, Eliza n'irait pas à la crèche. Fermée, et ce jusqu'à nouvel ordre. "Hors de question de faire venir une baby-sitter ou bien d'aller chez mes parents. Pas avec toute cette neige. J'vais appeler ... William ... comme ça, je saurais directement si je peux rester ici, ou pas." Sans doute que oui. Sans doute qu'il l'autoriserait à rester avec les siens. Elle en était même certaine. "Tu crois que tes supérieurs vont t'autoriser à rester aussi ?" Parce qu'elle ne voulait pas s'inquiéter pour lui. Ou tout du moins, elle n'avait pas envie de le savoir sur la route par ce temps.


Dernière édition par Haruko L. Pan-Morricone le Mar 15 Mai - 16:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: [Snowstorm] Snowday [Terminé] Dim 18 Mar - 21:25

Ouais ... Tout compte fait, c'était sûrement mieux de rester à la maison. S'il se rendait sur le terrain, c'était un coup à se reblesser une fois de plus. Plutôt imprudent, en effet. Sans compter que ce genre de temps là, ça ne donnait pas trop envie de sortir de la maison, mise à part si l'on pensait aller dans le jardin pour s'amuser avec la neige. Oui, voilà. C'était plutôt ça. S'amuser avec, c'était bien moins dangereux que de s'aventurer dedans. Pour aller au travail, faire des courses ou autre chose. Quelque soit la longueur du chemin à faire, avec ou sans voiture, on pouvait toujours frôler l'accident, à tout moment. En parlant de ça justement, Haruko s'inquiétait légèrement et voulait savoir si le poignet de Mike allait mieux.

« Ça peut aller. Il faut juste que j'évite les mouvements trop rapides, trop brusques. Mais dans l'ensemble, je peux le bouger, si je fais attentiion. »

C'était toujours mieux que rien, effectivement. Quoiqu'il en était, Haruko était allé s'occuper d'Eliza, pendant que Michael préparait leur petit-déjeuner. Au passage, il avait allumé la radio, histoire de prendre des nouvelles de cette météo problématique et sérieuse. Et comme ils pouvaient s'y attendre, les différents maires du coin, avaient tous pris des décisions sécuritaires dans leurs villes. New-York, Washington, Baltimore et Philadelphie avaient décidé de fermer leurs infrastructures scolaires et de loisir, jusqu'à nouvel ordre. Haruko et Michael allait devoir trouver un moyen d'occuper Eliza. Et la jeune femme ne voulait ni appeler une baby-sitter, ni faire venir ses parents. Après tout, c'était bien trop dangereux avec toute cette neige.

« Tu as raison. Ils l'ont bien dit aux infos. Il faudra jouer la carte de la prudence, en attendant. » Avait rajouté Mike, en chatouillant le nez d'Eliza, avec le sourire.

Certes. Même si ça allait prendre du temps, quitte à rester à la maison l'espace de deux-trois jours, ils le ferait. Haruko avait d'ailleurs dans l'optique, l'idée d'appeler William, histoire de le tenir au courant. Mike allait certainement en faire de même avec Shepard, comme il l'avait dit juste avant. Il y réfléchissait, en étant retourné prêt ce tout ce qui était en train de chauffer.

« Je l'espère, oui. Tout du moins, je pense que Shepard sera compréhensive. Vu toute la neige qu'il y a dehors et vu qu'elle avait été mise au courant pour cette histoire d'accident, ce ne serait pas étonnant qu'elle me laisse volontiers quelques jours de repos. »

Qui plus est, rester avec sa petite famille et profiter de quelques jours de vacances prolongées, y'avait rien de mieux. Il adorait jouer avec sa fille et aider Haruko tant qu'il le pouvait. Profiter de moments en famille, c'était ce qu'il aimait le plus. Parlant de ça, l'eau était chaude pour le thé et le café se terminait tout juste aussi. Restait plus qu'à voir si le lait chocolaté d'Eliza était prêt également. Il n'allait plus que rester les tartines de confiture pour eux, et ça allait être parfait.

« Oh, et bien ... Voilà qu'il me semble bon ! » Avait lancé Michael, fier de son timing. Il avait le biberon en question dans les mains puis l'avait tendu à sa fille : « Voilà princesse ! C'est prêt. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: [Snowstorm] Snowday [Terminé] Mar 20 Mar - 16:06

Lovée dans les bras de son mari, continuant à regarder à travers la fenêtre, Haruko s'était enquis de son état de santé, ou plutôt, de l'état de son poignet. Il était normal qu'elle sache s'il allait bien mieux, ou pas, non ? Parce qu'à chaque fois qu'il partait pour son boulot, la jeune femme ne pouvait pas s'empêcher de se poser des questions, à savoir s'il allait revenir en forme, ou avec des blessures. Et nul doute que ça devait être pareil pour Mike. Nul doute qu'à chaque fois qu'il voyait partir sa jolie petite tête brune, il devait se demander dans quel état elle rentrerait. Mais tout ça, c'est normal. Quand on a une famille, et qu'on aime ses proches, il est plus que normal qu'on s'inquiète toujours pour eux et qu'on cherche à les protéger, n'est-il pas ?

Mais bon, ils n'allaient pas rester là, tous les deux, pendant des lustres. Après tout, la journée ne faisait que commencer et ils ne pouvaient pas rester debout, ici, à ne rien faire, à attendre le déluge. Non, il fallait ... qu'ils aillent déjeuner, qu'ils s'occupent de la petite et tout un tas d'autres choses. Brèfle, il était temps de s'activer. Un petit baiser tout doux pour se mettre en route et hop, chacun avait pris une direction différente. Mike aux fourneaux, Haruko dans la chambre de leur fillette pour la lever et tout ça. Rapide passage par la table à langer et hop, elles se retrouvaient toutes deux dans la cuisine avec Mike qui était en train de terminer le petit déjeuner. La brune lui avait posé une question, concernant la radio et de ce qu'ils avaient dit. Infrastructures scolaires fermées jusqu'à nouvel ordre. Ca pouvait être ennuyeux. Surtout aujourd'hui avec toute cette neige. Haruko refusait qu'une baby-sitter vienne, ça serait mettre sa vie en danger, surtout si elle n'avait jamais conduit sur la neige, et elle serait toute mouillée si elle venait à pied. Donc, à éviter. Quant à ses parents ... et bien, ça serait à eux de prendre la voiture. Enfin, Mike ou Haruko. Et le problème restait le même. Prendre la voiture, par ce temps, c'était bien trop dangereux. Y'avait pas à dire. Et la jeune femme refusait. Oui, elle refusait tout net de prendre ce risque. Elle ne voulait pas terminer à l'hosto. Seule sa vie serait en danger, passe encore. Mais mettre en danger la vie de sa fille ou bien celle de son homme en sortant avec toute cette neige, hors de question. Mike semblait d'accord d'ailleurs. C'est bien, d'ailleurs, quand un homme et une femme arrivent si bien à s'entendre. Ca évite les prises de bec ou les haussements de ton.

Quoi qu'il en soit, maintenant, il fallait s'organiser pour la journée. Haruko appelerait, d'ici peu, William, le temps ... d'être sûre qu'il soit bien debout et qu'elle n'allait pas le déranger avec son coup de fil. Quant à Mike, il ferait, de même, avec son supérieur. D'ailleurs, il semblait confiant. Il était pratiquement certain que tout irait bien et qu'il aurait l'autorisation que de rester à la maison, bien tranquillement. "Petit déjeuner d'abord et on verra avec nos chefs après." Ca semblait être une bonne solution. Mike avait secoué le biberon d'Eliza, histoire d'être bien sûr que le cacao était bien mélangé au lait et hop, dans la minute qui suivait, la petite avait son biberon entre ses doigts. Elle l'avait agité un peu, tel un trophée, et profitant des bras de sa maman, elle pouvait goûter à son biberon bien mérité. Il était vrai qu'elle aurait pu mettre Eliza dans sa chaise haute mais Haruko n'en avait rien fait. "Remarque, si on reste tous les trois à la maison, on aura l'occasion de bien s'amuser avec toute cette neige, tu ne crois pas ?" Elle avait penché la tête légèrement sur le côté et elle avait ramené sa tasse de thé un peu plus proche d'elle. Elle allait attendre un tout petit peu avant d'y goûter. Manquerait plus qu'elle se brûle la langue. Ca ne serait pas top, non ?


Dernière édition par Haruko L. Pan-Morricone le Mar 15 Mai - 16:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: [Snowstorm] Snowday [Terminé] Jeu 22 Mar - 9:16

Y'avait pas à dire, Michael se sentait comme étant le plus heureux des hommes. Enlaçant sa femme, admirant le paysage, il n'avait pas vraiment l'envie de se bouger d'ici pour aller travailler. C'était un coup à se casser quelque chose. Valait mieux rester là, avec sa petite famille. C'est à ce moment là, que Haruko - s'inquiétant légèrement - voulait prendre des nouvelles de son poignet, suite à cet accident de bus. Et dans l'ensemble, ça pouvait aller. Il ne fallait juste pas faire de mouvements trop brusques ou forcer trop sur le poignet, en portant des sacs trop lourds par exemple.

Quoiqu'il en était, le couple devait bouger de leur nid. Leur fille se réveillait petit à petit, et on pouvait l'entendre gazouiller de l'autre côté du mur. Qui allait la lever cette fois ? Mike, se proposant de préparer le petit-déjeuner pour ce matin, Haruko était partie chercher Eliza. Juste le temps d'enfiler un léger jogging, elle avait ensuite rejoint la chambre de la petite. S'apprétant à aller dans la cuisine, Michael avait pu entendre sa femme et sa fille, dans la chambre d'à côté. Eliza avait l'air en forme, pour sûr ! Très certainement qu'elle allait avoir le sourire, si tous les trois aller jouer dans le jardin enneigé, aujourd'hui. Après quoi, il enfila un pantalon également pour préparer le thé, le café et le biberon d'Eliza. Quelques tartines et le tour était joué.

Comme juste avant, Haruko avait suggéré d'allumer la radio, histoire de prendre des nouvelles de la météo, Michael l'avait fait. Un bilan avait expliqué que quatres grandes villes à l'Est du pays étaient sévèrement touchées : New-York, Baltimore, Philadelphie et Washington. Que les températures étaient assez rudes et que les maires des villes en question, avaient décidés de fermer les infrastructures scolaires et celles de loisirs. Pour ceux qui souhaitait travailler, bien évidemment ils le pouvaient, cela dit en restant chez soi, ça évitait de se casser une patte. En parlant de ça, Haruko elle, allait voir avec William pour rester à la maison. Mike lui, allait en faire de même avec Shepard. Mais pour l'heure, ils allaient déjà prendre leur petit-déjeuner. Michael avait secoué le biberon d'Eliza, pour bien y mélanger le cacao à l'intérieur. Après lui avoir dit boujour d'une petite chatouille sur le bout du nez, il lui avait tendu son biberon ; qu'elle s'était empressée de saisir, de ses petits doigts.

« Tu as raison. On verra ça après. » Fit-il, en s'asseyant près d'elle et de sa fille, posée dans les bras d'Haruko.

Là, la jeune femme fit une remarque pertinente. Effectivement, s'ils restaient tous les trois chez eux, ils allaient s'amuser avec toute la neige qu'il pouvait y avoir.

« J'avais pensé à la même chose, figures-toi. » Avait-il répondu dans un sourire, avant de continuer : « Je suis certain qu'Eliza va aimer. »

Qui plus est, ils en avaient jamais vu autant donc ça promettait d'être fort rigolo. Pour sûr. Sur ces mots, Mike se servit une tasse de café. Qu'il préférait d'ailleurs sans sucre, comme son formateur, Gibbs.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: [Snowstorm] Snowday [Terminé] Sam 24 Mar - 18:33

La petite famille était, tous les trois, réunie dans la cuisine pour leur petit déjeuner en commun. Mike venait de secouer le biberon d'Eliza, histoire d'être bien sûr que le cacao allait bien se mélanger au lait avant de le confier à la petite. Et comme à chaque fois ou presque, après quelques gazouillements et petits mots -oui, oui, Eliza parlait un peu mais pas beaucoup du fait que son vocabulaire se limitait à une trentaine de mots dans l'immédiat-, la petite avait imitié son père en secouant son biberon dans tous les sens. Va savoir pourquoi elle faisait ça. Peut-être que ça l'amusait. Haruko jetait toujours un oeil sur sa fille lorsqu'elle secouait le biberon, histoire qu'elle n'en mette pas partout. Un accident était si vite arrivé, pour sûr. Quant aux adultes, ils s'étaient assis à leur tour, histoire de savourer ou leur tasse de thé, ou leur tasse de café, ainsi que quelques tartines qu'ils allaient se faire sous peu. L'un comme l'autre devait appeler son chef histoire de les prévenir que ... et bien, que ça ne serait pas trop possible de venir au boulot. Enfin, si, techniquement parlant, s'il le fallait, Haruko irait à son boulot. Mais ... elle n'en n'avait franchement pas envie. Non, pas l'envie que de se retrouver avec de la neige jusqu'aux genoux et trempée de cette manière. C'est jamais agréable d'être mouillée et de travailler, croyez-moi. Ils en étaient venus à parler, brièvement, de ce qu'ils allaient faire. Une sortie dans la neige. Enfin, pas bien loin non plus. Juste dans leur jardin. Apparemment, Mike et Haruko avaient eu une transmission de pensées sur le sujet. Signe qu'ils étaient faits pour s'entendre, non ? Souvent les mêmes idées au même moment, ou presque. C'était le destin qui les avait réunis, pour sûr. Mais en même temps, ils faisaient un très joli couple, pour sûr. "La dernière fois qu'il a neigé autant, elle était bien trop petite pour s'en souvenir." Pour sûr, parce que ça remontait à l'année d'avant. Le temps avait été plutôt clément et il n'y avait eu que peu de neige. Un tout petit tapis blanc. Et Eliza n'avait même pas six mois à cette époque là. Donc, pour sûr, elle n'avait pas réellement eu le temps d'en profiter.

Haruko avait pris une ou deux tartines sur lesquelles elle était en train de mettre un peu de confiture de myrtilles. Elle adorait le goût de cette confiture. C'était top selon elle. C'était doux et fort en même temps. Un vrai régal, pour sûr. "On pourrait faire des bonhommes de neige ... Des anges aussi ... Un igloo peut-être ... Et une petite bataille." Haruko marqua une légère pause, histoire de souffler sur son thé afin de le refroidir un peu pour le moment où elle en viendrait à le boire. "Enfin, on fera tout ça ... si on peut avoir notre journée. Sinon, il va falloir qu'on s'organise autrement." Haruko poussa un léger soupir d'ennui. Non, elle était plus que certaine que William serait compréhensif avec elle. Il l'était toujours d'ailleurs, surtout depuis qu'elle était maman. Il veillait toujours sur elle, faisait en sorte qu'il ne lui arrive rien au boulot. "Non, non." avait-elle dit en secouant la tête. "Restons positif et on aura notre journée. Ensemble." Oui, tout à fait, fallait positiver, pour sûr.


Dernière édition par Haruko L. Pan-Morricone le Mar 15 Mai - 16:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: [Snowstorm] Snowday [Terminé] Dim 25 Mar - 15:23

Voilà un bon moment, appréciable en famille. Malgré le temps qu'il pouvait y avoir dehors, ils étaient à l'intérieur tous les trois, à prendre un petit déjeuner au chaud. Pendant qu'Haruko était allée sortir Eliza de son lit, Mike lui, s'était occupé du petit déjeuner. Sa femme était venue le rejoindre, la petite dans les bras. Agitant le biberon de sa fille, il le lui avait tendu, en lui disant bonjour. Comme pour l'imiter, la petite Eliza en avait fait de même, ce qui avait beaucoup amusé son père. Petit à petit, les mots de son vocabulaire grandissait puis elle s'amusait beaucoup à imiter les gens. Signe de compréhension. Elle apprenait vite, mine de rien. Ce qui était très encourageant pour la suite. Allez savoir ce qu'ils allaient bien faire durant cette journée. Quoique sur ce coup là, ils avaient eu la même idée. Pensant rester à la maison en famille pour profiter de la neige, ils sortiraient certainement d'amuser dans le jardin tous les trois. Ça allait être sympathique. Sans compter que - comme l'avait dit Haruko - ils allaient pouvoir en faire des choses : des bonhommes de neige, des anges, voire même un igloo, vu l'énorme quantité de neige qu'il y avait et pourquoi pas ; une bataille aussi. Pour sûr. Ils allaient vraiment s'amuser, avec tout ça !

« On va s'amuser comme des petits fous, avec tout ça. Ça va être chouette. »
« Chouette ! »

Oui, parce que - phonétiquement parlant - Eliza pouvait reproduire des sons simples, sans pour autant en avoir la signification. Ce qui était plutôt marrant à entendre. Que ce soit à la radio ou la télévision par exemple, elle reproduisait plein de petits mots comme ça. Ça faisait sourire à coup sûr, avec sa petite voix.

Cela dit, Haruko avait bien ajouté qu'il fallait voir s'ils allaient avoir le temps de tout faire. Quoique sur le plan boulot - même si elle pouvait se bouger pour y aller - William était un directeur bien compréhensif. Depuis que Haruko était maman, Will faisait très attention. Quant à Mike et bien, le directeur Shepard savait bien qu'il était inutile d'envoyer des agents déjà blessés ou en cours de soin, au risque de les mettre en danger. Il y songeait, en laissant son café refroidir légèrement. Oui, oui. Savez ... Un faux mouvement et on était pas à l'abri de voir les choses empirer. Finalement, c'était sûrement mieux qu'il reste chez lui, avec cette neige abondante. Par simple mesure de sécurité.

« Oui. Restons positifs. Ça nous permettra d'avoir une journée encore meilleure. Ensemble, ce sera magnifique. C'est toujours magnifique avec vous deux. » Avait même ajouté Mike, en embrassant sa moitié.

Profitant une énième fois de ce genre d'instant, il s'était décollé des lèvres d'Haruko, pour lui poser une question, quelques secondes plus tard :

« Dis-moi ... Ça se passe bien avec tes collègues sinon. J'veux dire ; Max est moins collant ? »

Apparement, il avait l'air de s'être calmé. Restait à voir s'il s'était assagit ou s'il s'agissait simplement d'une apparence.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: [Snowstorm] Snowday [Terminé] Mar 27 Mar - 15:10

Haruko avait eu un petit rire amusé lorsque Eliza s'était légèrement enthousiasmée, tout comme son père, et qu'elle avait répété le mot chouette. Ca avait fait sourire notre jeune maman. C'était sorti si spontanément que c'en était amusant, pour sûr. Et puis, la fillette avait toujours un sourire innocent sur le visage, toujours la petite frimousse qui faisait sourire sa maman. Normal, après tout, Eliza était bien jeune. Et faire des pitreries, bin, ça ne pouvait amuser que ses parents, pour sûr. "Plus que chouette je dirais. Ca serait amusant." Elle pencha la tête vers Eliza, histoire de la regarder un peu. "Tu verras, la neige, c'est drôle. C'est froid mais c'est drôle." Enfin, façon de parler. Parce que c'est tout de suite moins drôle lorsqu'on doit conduite ou bien qu'on doit se rendre d'un point A à un point B et que ça glisse. Ouais, ça craint là par contre.

Tout comme sa femme, Mike positivait. Il ne pensait qu'à bien et il était certain que tout se passerait bien pour eux, pour sûr, qu'ils allaient pouvoir rester ensemble et qu'ils n'auraient pas besoin d'aller au boulot. Et il avait ponctué ses dires en embrassant Haruko. Baiser auquel, bien sûr, elle répondit, sous le regard de leur petite fille qui buvait son biberon. Suite à cela, Mike lui posa une question tandis qu'Haruko portait, à ses lèvres, la tasse, histoire de boire un peu de son thé. Il avait eu le temps de refroidir un peu, mais pas trop. Ca lui évitait que de se brûler. "Max est un agneau. Je ne sais pas qui en est responsable. Peut-être William ... Mais faut dire aussi que depuis que William est directeur, Max et moi, nous avons moins eu l'occasion de bosser ensemble, mais ça ne gêne pas." A dire vrai, même, ça lui plaisait. Parce qu'elle faisait équipe avec d'autres personnes, des jeunes qui venaient tout juste de rejoindre la CIA. Et elle passait un peu de temps à les former. A dire vrai, même, elle était plus souvent à la maison depuis qu'elle avait Eliza. Enfin, à la maison, façon de parler. Depuis qu'elle était enceinte, William lui avait fait un peu lever le pied sur les missions à l'étranger. Sûrement de peur qu'il ne lui arrive quelque chose. Mais est-ce que ça lui manquait ? Y'avait des jours, oui. Parce qu'elle était une femme d'action, et de terrain. Mais elle s'occupait des bleus, alors, ça compensait un peu, même si y'avait beaucoup moins d'adrénaline.

"Ou peut-être que Yuan est responsable et qu'il lui a expliqué les choses. Je ne sais pas trop. Tout ce que je sais, c'est qu'il a arrêté ses blagues vaseuses, et je m'en porte plus que bien." Les trucs collés au bureau ou les petites blagues à deux balles, pouf, tout ça, envolé. Et ça ne lui manquait pas, pour sûr. "Et toi, ton équipe ?" lui avait-elle demandé en portant à ses lèvres sa tartine. Et tandis qu'elle l'écoutait parlait, un téléphone portable se mit à sonner. Et à l'entente de sa sonnerie, Haruko sut que c'était le sien. Elle se leva donc. "Tu la prends cinq minutes ?" Le temps qu'elle décroche et qu'elle voit ce qu'on lui voulait. Haruko lui passa donc la petite et se dirigea vers le téléphone qu'elle porta tout de suite à son oreille. "William ! Salut, comment tu vas ? J'allais justement t'appeler." lui avait-elle dit en se tournant vers Mike.


Tu veux jouer William puisque c'est un de tes doubles ?


Dernière édition par Haruko L. Pan-Morricone le Mar 15 Mai - 16:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: [Snowstorm] Snowday [Terminé] Mer 28 Mar - 9:30

Ce qui était rigolo, c'était qu'Eliza pouvait des fois, répéter des petites choses qui se glissait comme ça, dans les conversation. Parlant de la neige, Michael trouvait chouette de pouvoir s'amuser en famille, dans la jardin. Et en entendant son père, la petite avait voulu répéter. Ce qui avait légèrement fait rire ses parents. Haruko avait expliqué à Eliza que la neige ; c'était froid, certes, mais que c'était drôle aussi. Ça oui, alors. On pouvait faire plein de trucs sympa avec la neige : de la sculpture, des batailles, on pouvait écrire dedans aussi que ce soit sur le sol ou les voitures, bref ... Les petits comme les grands, s'amusaient souvent avec.

Haruko avait bien dit qu'il fallait positiver. Et dans le fond, elle avait raison. Partir négatif, c'était mauvais dans un sens. Fallait toujours voir le bon côté des choses. Ils allaient l'avoir cette journée à trois, histoire d'en profiter en famille. Surtout que valait mieux rester à la maison en sécurité, plutôt que de risquer de se casser quelque chose en glissant sur du verglas. C'était mauvais de se blesser, alors que l'acte partait d'une bonne intention, en voulant simplement se rendre sur son lieu de travail. Positivant lui aussi, Michael avait repris les dires d'Haruko avant de l'embrasser. Ils allaient avoir leur journée ensemble. Rien que tous les trois, en famille.

Après quoi, Michael avait posé une question à sa femme pour entamer une conversation, autour de ce petit-déjeuner. Pas mal de choses avaient changées, ces derniers temps. Et Max alors ? Il était toujours aussi collant ? Il s'était calmé ? D'après Haruko, ça avait l'air d'aller. Il avait bien changé en effet. Elle ne savait pas néanmoins, qui en était le responsable. Peut-être le directeur Ford. Sûrement, même. À vrai dire, des histoires du style entre collègues, ça donnait de quoi agir. Et en se mettant de son côté, William avait pris les agissements de l'agent Ascano pour de la jalousie. Seulement ça. Depuis qu'elle avait intégré les rangs de la CIA, et qu'elle avait rejoint leur équipe avec Yuan, Max lui ... Il n'était pas enchanté du tout. Allez savoir pourquoi ... Mais depuis le temps, Will lui avait toujours trouvé un comportement mysogine. Un genre de type agaçant. C'était pour cela que William s'était décidé d'agir.

Bref, sur les dires d'Haruko, Mike eu le sourire. C'était rassurant dans un sens. Elle n'avait l'air d'avoir plus de problèmes avec ce type là. Ce genre de situtation, bien qu'on pouvait tout de même trouver un moyen d'y remédier, on y était confronté très souvent. J'veux dire ... Des collègues jaloux, y'en a forcément un ou deux qui traîne dans n'importe quelle entreprise ou agence. J'suis sûr que ça vous ai déjà arrivé. Même au primaire, au collège ou au lycée. Si, si. En cherchant bien on trouve. Enfin ... Je m'éloigne là ! Haruko de son côté, lui avait retourné la question. Comment ça se passait au NCIS, depuis le temps ?

« Oh, et bien ... J'ai fait connaissance avec mon nouvel effectif qui s'est reformé et un stagiaire qui m'a l'air bien impliqué, ma fait part de plein de choses. Notamment en ce qui concerne le matériel que l'on va recevoir. Du bon matériel. Ce gars-là m'a l'air doué en logis... »

Le cellulaire d'Haruko s'était mis à sonner. On le reconnaissait avec la sonnerie, bien évidemment. Du coup, le temps qu'elle y réponde, Michael allait volontiers s'occuper de sa fille :

« Oui, bien sûr. Vas-y. » Et zou ! Voilà qu'Eliza avait été déposée dans les bras de son père. Haruko elle, répondait au téléphone. Il s'agissait de William justement, qu'elle s'apprêtait d'appeler.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Dans son manoir reculé, William venait de se lever depuis une heure et avait pris une bonne douche entre temps. La grande maison était assez silencieuse. Descendant pour aller prendre son café, il regarda l'heure. Il était 8h30. Regardant une énième fois dehors, Will s'était rendu compte qu'il était définitivement coincé chez lui pour la journée ; déjà, le temps de tout déblayer pour avoir accès au garage. Heureusement que la Mustang était restée à l'intérieur d'ailleurs. Sinon, le gel aurait bien eu raison d'elle. Bref, heureusement que ce n'était pas arrivé. Vu le temps, il était très imprudent de faire la route à pied jusqu'au QG de la CIA. C'était bien trop dangereux et surtout très long. C'est pourquoi, il allait en profiter pour prendre des nouvelles de ses agents, à commencer par Haruko :

« ... »
« Bonjour Haruko. Je vais très bien, merci. J'espère que vous ça va aussi, avec ce temps. J'voulais t'en parler justement. Vaudrait mieux que tu restes chez toi, par sécurité. Je n'ai pas vraiment envie qu'il ne t'arrives quelque chose, alors que tu te rendrais simplement au boulot. »

Il marchait tranquillement dans le salon, tournait en rond, tandis qu'Anna elle, s'était occupée d'attiser le feu dans la cheminée pour réchauffer la pièce.

« Vous allez d'autant plus pouvoir en profiter, tous les trois. Michael et Eliza vont bien, au fait ? C'est qu'il va falloir que je passe vous voir bientôt, moi. Ah, tu vois ? Entre le boulot et ce que j'ai à faire dans une propriété si grande, faut dire que j'ai plus vraiment de temps pour moi. » Avait-il avoué, dans un rire léger.

Ça, il ne croyait pas si bien dire, avec toute la neige qu'il fallait débarrasser avant de s'attaquer également au ménage. Quoique quand il partait au boulot, Anna commençait. Puis quand les enfants rentraient du lycée, ils aidaient aussi. Du coup, Anna qui travaillait toujours à temps partiel comme professeur dans un autre lycée du coin, était bien aidé. Sans compter que William lui, s'en occupait dans le week-end, quand il était libre. Bref, à quatre, la famille Ford s'organisait bien.

« Je pense que tu auras de quoi t'occuper aujourd'hui. Puis c'est pas plus mal, dans un sens. J'ai entendu dire que les infrastructures étaient fermées jusqu'à nouvel ordre. Ça permettra à la petite d'avoir ses parents. »

Le temps tournait, et il allait falloir déblayer tout ce qu'il y avait dehors :

« Bien, c'est pas tout ça, mais j'ai de quoi m'occuper aujourd'hui sans aller au bureau. Passes le coucou à tout le monde. J'vais te laisser. Je te rappelerai sûrement plus tard. Passes une bonne journée. » Lui avait-il dit, avant de raccrocher.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Oui. Dans un sens, ce n'était pas plus mal de rester à la maison, quand il y avait de la neige. Ça permettait de décompresser aussi. C'était plutôt sympathique.

« Il t'a laissé le quartier libre pour aujourd'hui, du coup ? » Se posant la question, Mike allait pas tarder à appeler Shepard pour prendre des nouvelles de la situation.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: [Snowstorm] Snowday [Terminé] Sam 31 Mar - 16:44

Max ... ce cher Max ... Et dire qu'il l'avait embêtée depuis son arrivée au bureau. Il avait toujours été sur son dos à l'embêter, à lui faire des blagues douteuses, à la taquiner. Au départ, Haruko avait pensé que c'était parce qu'elle était une femme qu'il agissait de la sorte. Et puis, elle avait pensé que c'était pour contraster avec Yuan qui était super sympa avec elle. En gros, le méchant flic, c'était Max. Le gentil flic, Yuan. Et elle, et bien ... elle était au milieu, entre les deux pour ainsi dire. Haruko avait, aussi, élaboré tout un tas d'autres hypothèses pour expliquer la raison de son comportement, mais elle n'avait jamais trouvé pourquoi il agissait ainsi. Peut-être parce qu'il avait toujours eu, en quelque sorte, un petit faible pour elle, dès le départ, mais qu'il s'était fait couper l'herbe sous le pied. Qui sait ? Ouais ... Qui sait. Quoi qu'il en soit, y'avait des jours où ses petites blagues stupides manquaient à la jeune femme. Mais elle n'allait pas le lui dire. Pourquoi ? Parce que ça serait la porte ouverte pour qu'il l'embête à nouveau et il serait, sans doute, infernal. Autant l'éviter autant que faire se peut. Ca serait dommage qu'il reparte dans ses mauvais travers, non ? Surtout si William était responsable de son nouveau comportement. Ca ne serait pas cool du tout que le directeur ait à sévir une nouvelle fois. M'enfin, passons.

Haruko lui avait retourné la question, concernant ses coéquipiers. Elle voulait savoir si tout allait bien avec son équipe, si y'avait pas de mésentente, ou bien des changements. Enfin, la routine quoi. "Les stagiaires sont toujours utiles. Et ils ont toujours de bon point de vue." A la CIA, c'était plus compliqué pour faire des stages. Voire même impossible. Parce qu'on ne rentrait pas comme dans un moulin dans les locaux de la CIA. C'était ultra protégé, pour sûr. Mike allait lui dire autre chose concernant le stagiaire mais ce fut à ce moment que le téléphone se mit à sonner. Elle sut tout de suite que c'était le sien. Ils n'avaient pas la même sonnerie. Se levant, elle avait confié Eliza à Michael, histoire qu'elle ait les deux mains libres pour répondre et prendre des notes, au cas où. Ca pouvait être un ordre de mission, ou quelque chose dans le genre. Fallait donc parer à toute éventualité. Lorsqu'elle ouvrit le clapet, elle remarqua que c'était William qui l'appelait. Elle décrocha donc et le salua.

Il semblait aller bien. Et avant qu'elle n'ait eu le temps de lui répondre, enfin, de lui dire que tout allait bien, William en vint à lui dire qu'il vaudrait mieux qu'elle reste chez elle. Il n'avait pas envie qu'elle ait un accident. "Tu vas rire, mais c'est de ça dont je voulais te parler. Les grands esprits se rencontrent !" Fallait dire que William et elle s'entendaient si bien. Et ça, depuis toujours. Il était comme un second père pour elle. Elle pouvait tout lui dire, même des trucs qu'elle ne pourrait pas dire à ses parents. C'était son plus grand confident, pour sûr, et ça le reste. "Oui, oui. Michael et Eliza vont bien. Son poignet se remet doucement de l'accident du bus." Histoire dont William était au courant, bien évidemment. Parce que c'était lui qui avait accepté ses congés, quelques jours, histoire qu'elle se remette de sa commotion cérébrale et de toute cette histoire. "Tu sais, tu peux venir nous voir quand tu veux, sauf en cas de neige. Je n'aimerais pas non plus qu'il t'arrive quelque chose. En soirée, on est généralement là. Sauf quand on a du boulot urgent, mais tu es toujours au courant quand j'fais des heures supp." Bah oui. Ce n'était pas pour rien qu'il était directeur de la CIA. Il était au courant de tout, ou presque, dans les bureaux. Et c'était bien normal, pour sûr. "Que les infrastructures soient fermées, ça ne me dérange pas. Le problème, c'est toute cette neige. On ne peut pas non plus rester chez nous indéfiniment. La neige n'arrête pas totalement les criminels." Et elle avait bien raison. Plus vite la neige fondrait, mieux ce serait. Même si, c'était plutôt bien que de rester à la maison, en famille, et s'amuser. "Passe le bonjour à tes proches aussi William et bonne journée à toi aussi."

Haruko raccrocha donc après sa conversation avec son supérieur et elle se tourna vers Michael qui était avec la petite. Elle venait de finir son biberon et elle le secouait, encore, dans tous les sens, comme son père l'avait fait avant de le lui confier. "Et bien ... Oui, quartier libre. Il préfère que je reste à la maison plutôt que je ne me brise quelque chose." Avoir un patron compréhensif, c'était cool tout de même, pour sûr. Au moins, Haruko n'avait pas eu à le convaincre, pour sûr. Elle se pencha un peu plus vers sa fille. "Devine qui reste à la maison ma puce ? C'est maman. " Et avec un peu de chance, papa aussi.


Dernière édition par Haruko L. Pan-Morricone le Mar 15 Mai - 16:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: [Snowstorm] Snowday [Terminé] Lun 2 Avr - 15:47

Depuis qu'Haruko et Michael se connaissait, il avait entendu parler de temps à autre de ce fameux Max Ascano. Un collègue que la jeune femme n'appréciait pas réellement. Au début du moins. Il était trop taquin, il avait des blagues vaseuses. Bref. On pouvait le qualifier comme étant le boulet de service. Cela dit, depuis que William était passé directeur de l'agence, l'homme en question s'était calmé, suite au recalage du directeur Ford. Max semblait moins sur les dents. Haruko avait l'air de souffler d'avantage au boulot, et Mike l'avait remarqué au fil des mois. Sa femme était plus souriante, moins tourmentée. Fallait pas croire ... Quand Max continuait encore de l'opportuner, ça agaçait Michael. Elle semblait fatiguée, à chaque fois qu'elle rentrait du boulot. Et bien souvent, Michael avait envie de faire une descente jusqu'au locaux de la CIA pour régler deux-trois petites choses. Sans pour autant en venir aux mains. Oh que non ! Vous imaginez les soucis, qu'il y aurait pu avoir ? William avait déjà eu du mal à gagner la confiance de Shepard depuis sa promotion en tant que directeur, mais si Mike venait à replanter des tensions entre ces deux agences, ça allait être mal vu. Pour sûr. Tout avait l'air de bien se passer, et c'était tant mieux.

À son tour, Haruko demanda à Mike comment son équipe se portait. Depuis quelques temps, de nouveaux effectifs se reformaient. L'agent Morricone avait fait la connaissance d'une bleusaille, fortement spécialisée dans le domaine de la logistique. Petit à petit, ce stagiaire préparait l'arrivée du matériel, avant de superviser les travaux d'aménagements de l'agence. C'était long, complèxe à mettre en place. Cela dit, Michael avait décelé une certaine motivation chez son collègue. Une détermination encourageante. Ce type là avait un avenir certain au sein de l'agence. Voulant justement en parler plus en détail, l'agent du NCIS fut finalement coupé dans sa phrase. Il s'agissait d'un appel sur le téléphone portable d'Haruko. Lui demandant bien s'il voulait s'occuper de la petite le temps qu'elle réponde, Mike avait alors pris Eliza pour la caler confortablement dans ses bras, lui faire de grands sourires et jouer en lui faisant des petites chatouilles.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Pensant appeler William après le petit déjeuner, son boss venait justement de l'appeler. Histoire de prendre des nouvelles de la petite famille et surtout, de lui faire quelques recommandations. William allait d'ailleurs appeler tous ses agents pour les informer. La neige était bien trop abondante et les couches de verglas trop camouflées pour risquer de prendre la voiture ou de se rendre au travail à pied. Il ne voulait pas qu'il se blesse. Du coup, William avait décidé de reporter la totalité du planning à plus tard. La santé de ses agents qu'il protégeait, passait avant toute chose. Comme il s'y attendait, Haruko lui avait donné de bonnes nouvelles de Michael - qui reprenait la force et les réflèxes de son poignet - et d'Eliza qui se portait à merveille.

« Oui. Nos esprits sont connectés l'un à l'autre, on dirait ?! Je suis ravi de l'apprendre, en tout cas. C'est rassurant. »

C'est en parlant de la famille Morricone, que William s'était rappelé qu'il devait ammenager quelque peu son emploi du temps. Juste pour passer les voir un instant. Haruko lui avait d'ailleurs dit qu'il pouvait passer volontiers. Sauf dans ce genre de situation. Fallait pas non plus que Will ne se casse quelque chose. Ce n'était pas le but recherché.

« Je passerai sûrement lors d'un week-end, assez tranquille. Je verrai ça. »

Tout était fermé, dont les infrastructures scolaires et de loisirs. Coincés à la maison. Ce n'était pas déplaisant. Mais en attendant, les criminels pouvaient faire un peu de tout et n'importe quoi, et Haruko l'avait souligné.

« Espérons qu'ils n'en profitent pas trop et qu'il n'arrive rien de grâve. On mettera certainement les bouchées doubles, quand toute cette neige aura été évacuée de la ville pour nous permettre de sortir de chez nous. »

Et comme le temps tournait, William se devait de raccrocher. Passant le bonjour à tout le monde, il leur souhaitait une bonne journée, puis avait raccroché.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Apparemment, Haruko avait obtenu quartier libre pour aujourd'hui et Mike avait cru l'entendre. Valait mieux que la belle brune reste chez elle pour ne pas se blesser. Fière, elle l'avait annoncé à sa fille, avec le sourire. Restait plus qu'à voir maintenant s'il allait en être de même pour Mike.

« Tiens. Je vais te reconfier Eliza, le temps que je téléphone au bureau. J'espère que pourrais avoir une réponse, du moins. »

Et oui ... Avec de telles températures, il n'était pas toujours facile d'obtenir un réseau sur de telles lignes. Cela dit, Mike n'avait pas encore le numéro personnel de sa directrice. Il était d'ailleurs tombé sur la ligne menant à la secrétaire :

« Service des Investigations et de la Criminelle Navale, j'écoute ... »
« Salut Liz, c'est Michael. »
« Oh Michael. Tu avais quelque chose à demander ? »
« Le directeur n'est pas dans le coin ? »
« Non. Du moins, je ne sais pas où elle est et personne n'arrive à la joindre. C'est sûrement dû au temps. »
« Vous êtes nombreux ? »
« Une dizaine, tout au plus. Seulement une équipe administrative et quelques agents d'entretien. C'est tout. »
« Je vois. Si tu croises Shepard, tu pourras lui dire que je reste ici ? Mon poignet n'est pas totalement remis et avant de prendre la voiture, je dois m'occuper de déblayer toute la neige. Du coup, je préfère rester avec la petite famille ; Eliza ne peut pas aller à la crêche aujourd'hui. Tout est fermé. »
« Oui, effectivement. J'ai entendu tout ça. Bien, je passerai le mot. Bonne journée à toi. »
« Merci toi aussi Liz. À bientôt. »

Mike raccrocha par la suite. Il allait profiter aujourd'hui de se retrouver avec sa famille. Pour une fois qu'il en avait l'occasion.

« Ça a du bon cette neige, dans un sens. La secrétaire va s'occuper de prévenir la direction. J'vais pouvoir rester à la maison également. » Avait-il informé, tout souriant. Sans compter qu'il allait bien en profiter. Y'allait avoir tellement de choses à faire pour s'amuser aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: [Snowstorm] Snowday [Terminé] Jeu 5 Avr - 16:52

Haruko et William ? Ils étaient souvent sur la même longueur d'ondes. La preuve puisqu'il venait de l'appeler alors que la jeune femme n'allait pas tarder à le faire. En quelque sorte, il l'avait prise de cours. Mais qu'importe qui appelait l'autre après tout. L'important, s'était de s'appeler, histoire ... Et bien, histoire de savoir comment cette journée allait se dérouler. Honnêtement, la jeune femme était très confiante. Après tout, hein, elle savait très bien que william ne mettrait jamais la vie de ses agents en danger. Du moins, pas si ce n'était pas absolument nécessaire. Et là ... Et bien, ce n'était pas nécessaire. Bon, d'accord, la neige n'arrêtait pas forcément les criminels. Mais bon, ça les ralentirait quelque peu, pour ainsi dire.

Quoi qu'il en soit, William allait rester chez lui, tout comme Haruko. Sans doute qu'il allait, éventuellement, prévenir d'autres de ses agents, histoire de voir où ils étaient et ce qu'ils avaient prévu de faire, mais la jeune femme était pratiquement certaine qu'il n'y aurait que peu d'agents dans les locaux de la CIA. Pourquoi ? Et bien ... Parce qu'ils devaient être coincés chez eux, tout comme William et Haruko. Et quand bien même qu'ils n'avaient pas froid aux yeux, ce n'était pas pour autant qu'ils devaient mettre en danger stupidement leur vie. D'accord, leur travail était important. Et d'accord, ce qu'ils faisaient, et bien, ça servait à la défense du pays et des citoyens. Mais devaient-ils se retrouver à l'hôpital ? Devaient-ils risquer leur vie en glissant sur la route, en conduisant par ce temps, et en finissant dans un mur ou bien dans un poteau ? Non, ça serait ... bête tout de même, et ça pourrait les tuer. Haruko avait vécu ça y'avait de ça quelques temps. Un accident est si vite arrivé, elle en avait eu la preuve. Et elle ne voulait pas que ça arrive. Pas une nouvelle fois. Ou plutôt, pas si tôt après son précédent accident. Elle ne voulait pas que qes parents se fassent encore plus de cheveux blancs et qu'ils aient à s'occuper d'une gentille petite fillette parce que ses parents seraient, bien malheureusement, décédés dans un accident de voiture. C'est glauque, je le conçois, mais ça pouvait arriver. Autant l'éviter et ne pas prendre de risque, vous ne croyez pas ?

"La porte de la maison t'est et te sera toujours ouverte William. Et tu le sais." En gros, oui, il pouvait passer ... quand il voulait. Haruko l'accueillerait toujours à bras ouverts. Ils n'avaient pas le même sang, ça, c'était clair, mais il était comme de sa famille. Sans lui, elle n'en serait peut-être pas là aujourd'hui. Peut-être qu'elle n'aurait pas rencontré son mari. Peut-être qu'elle ferait un boulot minable qu'elle détesterait. Peut-être qu'elle serait hyper malheureuse, tout le contraire de maintenant. Mais elle était heureuse, très heureuse, et épanouie. Que demander de plus ? Un deuxième bout d'chou peut-être, un petit garçon, histoire d'avoir les deux. Mais ça serait pour plus tard, pour sûr. Enfin, passons.

Après s'être salués réciproquement, William mit fin à la communication. De toute manière, que pouvaient-ils se dire de plus ? Pas grand chose. Ils allaient tous rester à la maison, au chaud ... Ou dans la neige en ce qui concernait les Morricone. Enfin, si monsieur avait sa journée aussi. "Viens voir maman ma puce." avait-elle dit tandis que Mike s'était levé pour lui confier leur fille. A son tour d'appeler, à présent, et de voir s'il pourrait rester. Haruko faisait quelque peu sautiller sur place Eliza, histoire que la petite fasse son rot. Et puis, elle attendait ... Elle attendait de voir ce qui allait se passer pour Mike. Haruko était restée dans la cuisine, mais elle s'était rapprochée de la fenêtre. "Regarde Eliza. C'est de la neige. Nei-ge." - "Neiche !" Haruko eut un petit sourire. "Nei-ge. On va aller jouer dedans si papa reste avec nous. Ca te dit ?" - "Acoco neiche !" Apparemment, ça enchantait la petite. Tant mieux.

Faisant toujours un peu sautiller sur place sa fille, Haruko en vint à se tourner vers Mike. Il venait de raccrocher le téléphone. Tout sourire, il en vint à lui annoncer, ou plutôt, lui confirmer qu'il allait pouvoir rester à la maison, qu'il avait journée libre. Ce qui fit sourire sa femme. Elle en était contente, pour sûr. "C'est parfait alors." Se rapprochant de lui, elle l'avait embrassé furtivement. "J'vais aller m'habiller. Ensuite, ça sera au tour d'Eliza, et on pourra aller jouer dans la neige." Grande gamine notre chère Haruko ? Qui n'aimait pas jouer dans la neige. Hein, qui ?


Dernière édition par Haruko L. Pan-Morricone le Mar 15 Mai - 16:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: [Snowstorm] Snowday [Terminé] Dim 8 Avr - 1:13

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Concernant Haruko et William, c'était une longue histoire. L'actuel directeur de la CIA, avait été son formateur à l'époque. Accompagné de Callen, il avait pertinemment su qu'il s'agissait de la recrue qu'il leur fallait. Haruko avait la détermination, le courage, l'envie ... Toutes les qualités requises, afin de devenir un bon agent au sein de la CIA. Elle avait enchaînée les missions avec brio, sans parler des quelques soucis que chaque agent avait pu traverser, le long de sa carrière. Au fil des années, la jeune femme avait su rester simple, discrète. Bien sûr, elle avait frôlé les accidents de nombreuses fois. Celui de 2006 notamment, où William avait bien cru qu'il lui coûterait la vie. Heureusement, la jeune brune s'en était sortie, avec l'un des agents du NCIS, Michael Morricone, qu'elle connaissait déjà très bien, de part les missions interagences. Le directeur Ford avait decelé ce duo, comme étant un binôme parfait. Ils se complétaient, tous les deux. Ils étaient nettement faits pour s'entendre. C'est d'ailleurs suite à cela, que les deux agents s'étaient fiancés.

C'était depuis ce temps là, que William savait Haruko en sécurité. Pour elle, les missions continuaient toujours de tomber. Cela dit, son directeur faisait toujours le nécessaire pour ne pas l'envoyer au suicide. Sans aucun doute, la jeune femme était un atoût majeur, non-négligeable pour l'agence. D'où le fait qu'il la paterne depuis le début. Peut-être un peu trop parfois. Mais là, était l'un des traits de caractère de William : très protecteur, très paternel envers ses agents. En les préservant du mieux qu'il pouvait, il était sûr de sauvegarder l'avenir de la CIA. Nul doute qu'il appréciait voir la jeune maman dès qu'il en avait l'occasion, histoire de parler de tout et de rien. À ce propos, Haruko lui avait bien signalé que la porte de leur maison lui serait toujours ouverte, si besoin. Mike, avait même acquiescé d'un signe de tête. Il l'appréciait bien, William. C'était un très bon patron.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Passant ensuite aux traditions de fin d'appel, ils s'étaient salués tous les deux, et avaient finis par raccrocher. À son tour, Michael allait s'occuper de voir si oui ou non, il allait pouvoir rester à la maison. Étant donné les circonstances, il allait trouver étonnant d'entendre le contraire. C'était bien trop dangereux de prendre la route, par des conditions météorologiques si perturbées. Et comme il l'avait souhaité, le service du secrétariat au NCIS, n'avait pas rechigné son absence. C'était tout de même mieux qu'il joue la carte de la sécurité, avec un temps pareil, plutôt que de se casser une jambe. Et puis, accompagné de sa femme et de sa fille, c'était toujours sympathique de s'amuser. Soulagé, Mike avait donc raccroché.

« Je suis bien content de profiter de cette journée, avec vous deux. On va bien s'éclater, je sens. Eliza va adorer. »

Haruko se rapprochant de lui, l'avait embrassé fugacement. Elle était contente d'apprendre que lui aussi pouvait rester. Après quoi, elle décida d'aller s'habiller. Effectivement, pour aller s'aventurer dans toute cette neige, valait mieux enfiler des choses plus chaudes. Le temps qu'elle le fasse, Michael allait garder la petite. Puis, quand le tour de la petite allait venir, lui allait s'habiller également.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: [Snowstorm] Snowday [Terminé] Mer 11 Avr - 13:49

Jour de neige ... Un bon jour de neige, pour sûr. L'un comme l'autre, Mike comme Haruko, allaient pouvoir rester à la maison. Oui, ils allaient rester avec leur petite fille et ils allaient pouvoir jouer dans la neige. Faire des bonhommes, des anges, une bataille, un igloo aussi peut-être. Ouais, ils allaient s'amuser comme de grands enfants dans la neige. Haruko n'allait pas se faire prier, aucun de doute là dessus. Et puis ... Et puis, oui, ils devaient en profiter. Parce qu'après tout, ce n'était pas tous les jours où ils pouvaient rester tous les trois, rien que tous les trois. Y'avait toujours un moment où l'un, ou l'autre, était appelé pour une enquête. Là, tous les deux savaient que ça ne serait pas le cas. Ils étaient donc tranquilles pour toute la journée. Enfin, même jusqu'à ce que la neige se dissipe un peu. Parce qu'il était hors de question que Haruko s'amuse à se rendre chez ses parents avec tout ce tas de neige. Et les faire venir, c'était hors de question aussi. Question de sécurité. C'était pour ça, d'ailleurs, que les autorités s'étaient décidées à fermer les infrastructures. Parce que naviguer avec cette neige, c'était trop dangereux et qu'il pourrait y avoir de nombreux accidents plus que dangereux. Et tout le monde voulait éviter cela. D'une parce que les ambulances ne pourraient pas circuler et que donc, l'accès aux soins serait compliqué. Et de deux, parce que les hôpitaux pouvaient se retrouver surchargés. Mais passons.

Haruko eut un sourire lorsque Mike en vint à lui dire qu'ils allaient s'amuser. Haruko eut un large sourire sur les lèvres. "Effectivement, elle va adorer." Un baiser furtif, et elle lui avait confié leur fille, histoire d'aller s'habiller. La jeune maman s'était retrouvée donc dans leur chambre et elle fouinait dans les placards. Des sous-vêtements, normal quoi. Après, un sous pull avec un grand col, histoire de ne pas avoir froid au cou. Un pul un peu plus épais. Un pantalon plus ou moins épais, aussi. Haruko n'était pas vraiment du genre frileuse, à dire vrai. Une paire de chaussettes qui lui montaient jusqu'aux genoux, ou presque. Elle les aimait bien, ces chaussettes. Elle avait bien chaud aux pieds. Oh, et des bottes. Ouais, là, elle allait opter pour les bottes plates, ça serait bien pour aller dans la neige. Ouais. Prenant ses affaires, Haruko fit un tour par la salle de bain. Pour se changer, bien sûr, mais aussi pour se brosser un peu les cheveux et se les attacher. Elle vérifiait toujours qu'elle n'ait pas de noeuds. C'était pas marrant, d'ailleurs, quand elle avait des noeuds. Pourquoi ? Parce que ça faisait mal quand on passait un peigne. Enfin, passons.

Habillée, et peignée, la voilà donc repassant par la case cuisine. Elle n'était pas habillée si chaudement que ça. Elle n'avait pas encore mis ses bottes et son manteau. Mais elle avait tout préparé, ses gants, son bonnet et son écharpe aussi, pour quand ils sortiraient dehors. "J'vais m'occuper d'elle. Tu viens avec maman princesse ? Parce que papa doit s'habiller." Il n'allait pas aller en pyjama dehors, non ? Parce que ça serait un coup à tomber malade, pour sûr.


Dernière édition par Haruko L. Pan-Morricone le Mar 15 Mai - 16:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: [Snowstorm] Snowday [Terminé] Ven 13 Avr - 23:00

À trois, la petite famille des Morricone allait bien s'amuser. C'était certain. La neige, ça avait son petit côté embêtant parfois. Cela dit, en prenant du bon temps pour y faire des batailles de boules de neiges, des bonshommes ou toutes autres sortes de choses, c'était plutôt rigolo. Alors que Haruko avait Eliza dans les bras pour lui montrer le manteau blanc qui recouvrait le tout dehors, la petite fille semblait toute excité. En ce qui concernait la neige, les petits comme les grands adoraient ça, en général. Le seul petit truc qu'il fallait éviter, c'était d'attraper froid. Mais bien emmitouflé dans des vêtements, il n'y avait pas de raison. Haruko, confirmant la constatation de Mike, lui avait adressé un baiser furtif, avant de lui confier leur fille pour s'habiller. Comme elle l'avait dit, elle allait ensuite s'occuper de l'habiller elle. À ce moment-là, Michael allait en profiter pour en faire de même.

« C'est qui qui va s'amuser avec papa et maman dans la neige ? C'est Eliza. » Avait lancé l'agent à sa fille, avec un grand sourire.

Dans ce petit moment de tendresse, il la faisait sautiller sur ses genoux, comme si elle se trouvait sur un cheval. À chaque fois, la petite trouvait ça drôle. Elle riait bien souvent. Parfois même, elle répétait « Dada » et se mettait à frapper dans ses petites mains. Haruko elle, s'affairait dans la chambre, trouvant de quoi s'habiller pour passer cette belle journée en famille dehors. Vu la neige qu'il y avait à l'extérieur, Michael se demandait jusqu'où toute cette couche pouvait aller, au niveau de la profondeur. Ce qui pouvait être marrant, c'était de l'imaginer enfoui dans la neige, jusqu'aux genoux ou aux cuisses. Rien qu'à y penser, l'agent du NCIS avait hâte d'y être pour voir l'émerveillement de sa fille. Parce que comme l'avait dit Haruko un peu plus tôt, la dernière fois qu'il y en avait eu, Eliza était bien trop petite pour s'en rappeler.

« Neiche ! » Faisait Eliza, en montrant l'extérieur du doigt, ce qui faisait rire Mike.

C'était mignon quand les enfants essayaient tant bien que mal de répéter certains mots. Ça faisait toujours sourire les parents.

« Nei-ge ! » Avait répondu son père pour l'aider. « Nei-che ! » Avait continué Eliza. Ce n'était pas encore ça, mais avec le temps, ça allait venir. Michael en était sûr et certain.

Au bout d'un certain temps, Haruko avait presque fini de se préparer. Elle avait rejoint la cuisine, habillée, peignée. Il ne lui manquait plus que les accessoires indispensables à mettre, avant d'aller dehors. Pour le coup, elle allait d'abord s'occuper de la petite, pendant que Michael allait se préparer à son tour. Alors que la jeune maman avait récupéré sa fille, le mari était parti dans la chambre pour s'habiller : des sous-vêtements chauds, un pull à col roulé en cashemire noir, des gants assortis, une veste à flocage NCIS, ainsi qu'un bonnet. Fin prêt, il était allé retrouver sa femme et sa fille.

« Me revoilà. Prêt pour aller s'éclater dans la neige ! » Lança-t-il gaiement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: [Snowstorm] Snowday [Terminé] Lun 16 Avr - 19:06

Haruko était fin prête. Enfin, presque. Il ne lui manquerait plus qu'une écharpe autour du cou, histoire d'éviter qu'elle ne prenne froid à la gorge et qu'elle ne chope une angine. Un bonnet aussi, pour avoir bien chaud aux oreilles, et c'était bien utile pour faire un ange de neige et éviter d'avoir de la neige partout dans les cheveux. Et bien sûr, des gants, pour ne pas avoir froid aux doigts et ne pas se retrouver les doigts tout rouge parce qu'ils étaient gêlés, ou presque. Et ses bottes. Mais elle les mettrait à la dernière minute, tout comme son manteau d'ailleurs. Quoi qu'il en soit, elle était repassée par la case cuisine, histoire de récupérer la petite pour que Mike puisse aller se changer, à son tour. La jeune maman avait donc pris leur fille dans les bras et elle s'était dirigée vers la chambre de la petite, tout en la faisant quelque peu sautiller dans ses bras. "Tu verras, la neige, c'est amusant. C'est un peu froid, mais c'est drôle." Eliza balbutiait quelques mots dans son langage et faisait de grands gestes avec ses petites mains, ce qui faisait sourire sa maman. D'une main, elle avait ouvert le placard de sa fille et cherchait de quoi l'habiller bien chaudement. Un sous-pull, un pul, un pantalon. Et bien sûr ... un manteau qui faisait genre combinaison. Ouais, on pouvait considérer que c'était, effectivement, une combinaison bien chaude qui empêcherait la petite que de tomber malade.

Sûrement parce que la petite avait une folle envie que de voir ce qu'était la neige, elle se laissa faire. Du moins, y'avait des matins où il était difficile de l'habiller, parce qu'elle n'arrêtait pas de remuer dans tous les sens. Mais là, elle était plutôt sage. Ce qui pouvait paraître bizarre dans un certain sens, mais c'était plutôt bien. Haruko n'aurait pas à batailler pendant quelques instants pour l'habiller. "Tu verras ma puce. La neige, c'est bien." Haruko finit donc d'habiller la fillette. Elle était dans sa jolie petite combinaison, portait des gants et un bonnet, en plus d'une capuche histoire de bien lui tenir chaud. Michael était venu les rejoindre, s'exclamant qu'il était prêt à aller s'amuser. Haruko eut un large sourire aux coins des lèvres. Elle repassa par la case salon afin de mettre bonnet, écharpe, manteau, bottes et gants. "Prête aussi." Haruko avait posé à terre Eliza. Elle allait lui tenir la main, ça serait mieux si la petite voulait mieux faire connaissance avec la neige. La petite famille s'était donc approchée de la porte et Haruko avait fini par l'ouvrir. Un grand tapis blanc se dressait devant eux. Il devait y avoir quoi ? Au moins vingt centimètres de neige, plus ou moins. Haruko fut la première à s'élancer dans la neige. Enfin, façon de parler, puisqu'elle avait fait deux ou trois pas, histoire de voir si, effectivement, il y avait vingt centimètres de neige, ou bien plus. Et elle s'était, ensuite, tournée vers la porte, regardant son mari et sa fille. "Viens Eliza." Elle avait tendu les mains vers l'avant, histoire d'inciter sa fille à venir la rejoindre. Mais si elle ne le faisait pas, Haruko savait que son super papa l'y pousserait. Ou que, tout du moins, il la prendrait dans ses bras et il s'avancerait, avec elle, dans la neige. Haruko se baissa un peu et fit une toute petite boule avec. "Ca, c'est une boule de neige." Et elle l'avait fait glisser, lentement, jusqu'à sa fille. Sans doute que ça finirait par la tenter, pour sûr.


Dernière édition par Haruko L. Pan-Morricone le Mar 15 Mai - 16:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: [Snowstorm] Snowday [Terminé] Lun 30 Avr - 9:55

Tandis que Mike était allé se changer, Haruko elle, gardait Eliza. Ne travaillant pas aujourd'hui, les jeunes parents allaient profiter de la neige avec leur fille. Avec tout ce qu'il était tombé durant la nuit, il y avait vraiment de quoi s'amuser. Cela faisait bien longtemps qu'il n'en était pas tombé autant d'ailleurs. Du coup, comme les températures étaient de circonstance, valait mieux bien se couvrir. Sinon, le rhume les guettaient l'un et l'autre et pour aller au travail, c'était toujours mal vu. Enfin, avec tout ce que Michael avait pu mettre, il pouvait aisément défier le froid. Pendant ce temps aussi, Haruko avait habillé Eliza, afin de bien la tenir au chaud. Au bout d'un petit instant d'ailleurs, toute la famille semblait prête pour aller dans le jardin.

À ce moment-là, ils y étaient tous allés. Haruko tenait la petite par la main pour l'aider à faire connaissance avec cet élément des plus impressionnants pour les enfants. La jeune femme avait d'ailleurs fait quelques pas dans la neige pour en évaluer la profondeur. Et effectivement, en étant adulte, on en avait facilement jusqu'au genoux. Du coup, malgré l'appel de sa mère, Eliza hésitait un peu, même si, la petite semblait attiré par cette matière blanche qui recouvrait intégralement le sol. Intrigué, elle regardait tour à tour, sa mère et son père. Jamais la petite n'avait encore vu ça. Enfin, techniquement si. Mais elle était bien trop jeune pour s'en souvenir. Michael qui se tenait toujours derrière Eliza, l'avait aidé à rejoindre Haruko.

« Allez, viens. On va rejoindre Maman. » Mike avait pris Eliza dans ses bras, puis s'était avancé dans la neige. « Elle semble vraiment étonné de voir autant de blanc. » S'était-il exclamé, avant de continuer : « Tu veux que Papa te descendes de là pour toucher la neige ? »

Eliza avait légèrement hoché la tête. Un oui qui voulait dire non, ou vice-versa. Elle ne savait pas trop, en fin de compte. Haruko avait fait rouler une boule de neige vers Eliza. Du coup, Mike avait eu une idée. Il s'était penché pour la ramasser et l'avait montrée à la petite :

« Tiens. Touche la neige. » Plongée dans un sentiment mêlant surprise et hésitation, Eliza avait mis sa main dessus. Et évidemment, la réaction ne s'était pas faite attendre : « Froid ! »

Et oui. Haruko l'avait dit : « C'est un peu froid, mais c'est drôle. » Du coup, comme elle voyait ses parents dedans, la petite semblait bien décidée à les rejoindre finalement : « Maman. » s'était exclamé Eliza qui voulait s'amuser. Mike avait donc rejoint Haruko puis avait posé délicatement la petite sur le sol, en prenant soin de lui tenir la main, au cas où.

« Tu veux la tenir, chérie ? »

[HRP : Je suis vraiment désolé pour le temps que ça a pris. Sans compter que ce post-là n'est pas des plus géniaux. D'habitude, je fais largement mieux, mais là en ce moment, je ne sais pas c'que j'ai, niveau inspiration. pale ]
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: [Snowstorm] Snowday [Terminé] Ven 4 Mai - 9:35

Ca arrive une petite baisse d'inspi, ne t'inquiète pas pour ça

Tournée vers son homme, et vers leur fille, Haruko venait de faire glisser une boule de neige en direction de la petite Eliza. La fillette semblait ... comment dire ... Oui, il était vrai qu'elle semblait quelque peu craintive. Sans doute qu'elle était en train de se demander ce qu'était cet énorme manteau blanc. Pourtant, ce n'était pas la première fois qu'elle voyait une telle chose. Mais elle était bien trop petite pour s'en souvenir. Mais Haruko allait, en quelque sorte, lui raviver ses souvenirs. Ou tout du moins, lui en donner de nouveaux. Une histoire s'écrit au fil des années. Et on se forge des souvenirs ... à chaque instant, ou presque. Quoi qu'il en soit, la fillette, quelque peu craintive, s'était refusée à avancer plus avant. Et son père l'avait prise dans ses bras, faisant ainsi quelques pas dans la grande étendue blanche. "Tu n'as pas à avoir peur ma puce. Tu sais, ça ne mord pas." C'était ... juste froid. Haruko penchait la tête sur le côté, observant sa fille, se demandant si elle allait finir par descendre de son perchoir ou bien si, au contraire, elle allait continuer à se tenir au cou de son père.

Mike avait ramassé la boule que Haruko avait formé, histoire de la tendre à la petite Eliza. Elle l'avait regardée avec un air ... suspicieux, en quelque sorte. Un air curieux, aussi. Sans doute qu'elle réfléchissait à ce qu'elle allait faire avec la boule. La toucher ? La laisser sur le côté ? Difficile de dire. Et finalement, elle avait fini par mettre la main dessus. Et là, bam. Le mot qui tue, ou presque. Façon de parler. Haruko avait eu un petit rire amusé face à la réaction de sa fille. Il était vrai que c'était froid. Mais drôle aussi. Eliza avait donc fini par crier le mot "maman". Sans doute qu'elle aussi, à son tour, elle avait envie de s'amuser dans la neige. Mike s'était rapproché de la brune et avait déposé Eliza au sol. Elle pencha légèrement la tête à la question de son mari. "Oui, je la tiens." Et hop, au passage, un petit baiser sur les lèvres de son homme, tandis qu'une de ses mains avait glissé jusqu'à celle d'Eliza. Après ce baiser, elle s'était baissée pour se retrouver un peu au niveau de sa fille, même si ça signifiait d'être recouverte de neige. "Regarde. On va faire une boule." Haruko avait pris un peu de neige entre ses mains et elle la passait entre ses paumes, histoire ... histoire de former la boule. "Tu vois ? C'est une boule de neige." - "Neiche !" Petit rire amusé de la part d'Haruko. Neiche, ça allait rester, pour sûr. Du moins, au moins pour l'année en cours. L'année prochaine. Peut-être que son vocabulaire serait plus développé, même sûr que ça le serait, et Eliza arriverait à le prononcer correctement. Va savoir.

Boule de neige en main, Haruko la faisait naviguer entre ses doigts. "Et regarde ... ce qu'on fait avec une boule de neige." La jeune brune s'était tournée légèrement sur le côté et bam. Elle avait jeté la boule sur Mike. Enfin, au niveau de sa jambe droite. Eliza avait tapé dans ses mains, toute contente, semble-t-il, par ce que sa mère venait de faire. "Encore ! Encore !" Haruko avait penché la tête, tout en regardant son homme. "Je crois que les filles Morricone ont trouvé une cible." Bien sûr, elle avait dit ça en souriant, avec une pointe d'humour tout de même. Mais il était vrai que Mike pouvait être leur cible.


Dernière édition par Haruko L. Pan-Morricone le Mar 15 Mai - 16:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: [Snowstorm] Snowday [Terminé] Sam 5 Mai - 13:39

Haruko avait lancé une boule de neige, en direction de sa fille, qui semblait intriguée. Au départ, elle ne savait pas trop si elle devait y aller, ou non. Puis finalement, c'était Papa qui avait pris les devant, en rejoignant maman. Elle voulait apparemment toucher la neige, ce qu'elle n'avait encore jamais fait. Eliza voulait jouer avec sa mère. Elle l'avait vu bien s'amuser dans la neige et la petite voulait le faire aussi. Du coup, Mike avait déposé leur fille près de sa mère. Puis hop, un petit baiser au passage, entre les deux amoureux. Michael s'était penché quelques secondes après, histoire de façonner quelques petites boules de neige. Haruko elle, montrait à Eliza une boule de neige qu'elle tenait dans sa main.

De son côté, la petite fille avait du mal avec ce mot. Du coup, elle le transformait légèrement. Fallait admettre que l'entendre dire « neiche » au lieu de « neige » c'était plutôt marrant. D'ailleurs, les deux parents en rigolait bien. Et en parlant de rigoler, tandis que Mike se trouvait à quelques mètres pour ramasser de la neige, Haruko avait eu une idée. Tenant la boule de neige, elle avait voulu montrer à sa fille ce qu'on pouvait en faire. Et que pouvait-on en faire, à votre avis ? La jeter, pardi ! Et sur quelqu'un, c'était encore mieux. En hiver, c'était vraiment drôle dans se lancer dans des batailles de boules de neige, comme ça. Tous les enfants, petits comme grands, adoraient s'amuser comme ça.

Donc, Haruko avait lancé la dite boule qu'elle avait entre les doigts, en plein dans la jambe droite de Mike. Il l'avait senti d'ailleurs. Et comme il se trouvait dos tourné, ça l'avait aussi surpris. Sursautant légèrement, il s'était retourné vers elle. Et à ce moment-là, il avait vu Eliza toute souriante, semblant trouver cela drôle. Elles avaient toutes les deux trouvé une cible mouvante de choix :

« Oh, mais ! C'est pas du jeu : on m'a eu alors que j'avais le dos tourné. » Fit-il, dans un sourire avant de reprendre : « Je crois que je vais devoir me venger, si c'est comme ça. »

Et sur ces mots, Michael lança une boule sur la cuisse gauche de sa femme, pour obtenir vengeance. Hochant quelque peu la tête sur le côté, il s'exclama ensuite satisfait :

« J'dois admettre que je n'ai pas vraiment perdu la main, depuis le temps que je ne me suis pas amusé à faire ça. » Réfléchissant quelque peu, il s'était repris : « J'peux même vous lancer un défi : vous essayez de me toucher, pendant que je bouge pour essayer de les éviter. »

Si les filles voulaient vraiment une cible, ça allait être mieux avec un petit challenge derrière, non ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: [Snowstorm] Snowday [Terminé] Ven 11 Mai - 9:18

Eliza était avec sa mère. La jeune maman venait de lui montrer à quoi servait les boules de neige et pourquoi c'était amusant. En effet, la brune avait formé une boule, l'avait gardée quelques instants entre ses doigts et bam, elle l'avait lancée sur son mari et l'avait touchée à la jambe. Ce qui, d'ailleurs, l'avait surpris. Il ne s'était pas vraiment attendu à ce qu'il soit pris pour cible. Mais en même temps, Haruko n'avait pas pu se résigner à lancer la boule sur leur fille. Pourquoi ? Parce que la gamine n'aurait pas compris et qu'elle aurait pu avoir peur ... Et si elle avait eu peur, fini la petite sortie dans la neige parce qu'elle aurait voulu rentrer. Nan, il fallait y aller progressivement. Lentement mais sûrement, comme le dit le vieux proverbe. Ne pas se précipiter et faire en sorte que la petite fille apprécie la neige autant que ses parents, si ce n'était plus. et pour cela, un seul moyen. Lui faire voir à quoi les boules de neige servaient. Et comme il n'y avait que Mike, normal qu'il soit pris pour cible. Oui, bon, il était vrai qu'il marquait un point. Elle l'avait pris en traître. Mais c'était ça ... ou rien. Et vu comment la fillette avait rigolé et tapoté dans ses mains pour applaudir, c'était un succès. Du point de vue de la brune.

Faisant plus ou moins la moue, et ce même si ça l'avait amusé, tout de même, Mike paraissait quelque peu offusqué mais jouait très bien la comédie à dire vrai. Haruko avait souri. "Que veux-tu mon cher ? Ta fille adore rire à tes dépens." Et il était vrai que la petite fille était toute souriante et elle en demandait encore, d'ailleurs. Et elle se mit, de nouveau, à rire lorsque son père parvint à toucher sa mère avec une autre boule de neige. Haruko avait fait un O avec sa bouche et avait tourné la tête vers sa fille, pour voir sa réaction. Eliza riait aux éclats. Oui, oui, ça l'amusait. Bon, peut-être qu'elle trouverait cela moins drôle si elle était prise pour cible mais bon. Ca éclatait la petite et c'était, sans doute, le plus important. Finalement, Mike en était venu à lui proposer quelque chose. Il leur lançait un défi. Enfin, surtout à sa femme puisque sa fille était trop jeune pour comprendre tout l'enjeu. "Tu n'as pas honte. Toi contre les deux femmes de ta vie. Crois-tu vraiment que ta petite princesse arrivera à te toucher ?" Parce qu'Eliza était bien trop jeune et qu'elle ne pouvait pas lancer fort. Haruko s'était tournée vers leur fille. "Qu'est-ce que tu en dis ma puce ? Est-ce que tu as envie de faire manger de la neige à papa ?" - "Neiche !" Et elle avait tapé dans ses mains rapidement, comme pour applaudir. "Je crois que ta fille est d'accord avec ce programme." avait-elle dit en se tournant vers son homme. D'ailleurs, la petite essayait même de faire une boule. Elle s'était baissée pour prendre un peu de neige entre ses doigts mais ne l'avait pas gardée assez longtemps. Sa boule s'était éclatée et elle n'avait même pas fait deux mètres. "Encore ! Encore !" Le truc, fallait lui faire comprendre comment on formait une boule. Haruko lui avait déjà montré mais la fillette n'avait pas du comprendr ele truc. Tant pis. La maman formerait les boules et la fillette les lancerait.
Revenir en haut Aller en bas

«Contenu sponsorisé»

MessageSujet: Re: [Snowstorm] Snowday [Terminé]

Revenir en haut Aller en bas

[Snowstorm] Snowday [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» [Snowstorm] Snowday [Terminé]
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NCIS RPG :: Washington :: Les maisons-