AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur NCIS-RPG
De nombreux personnages de la série sont encore disponibles : Jethro Gibbs, Ziva David, Tobias Fornell, Eleanor Bishop, Leon Vance... N'hésitez plus.

Partagez|

Bien que le temps puisse sécher les larmes de mes yeux, le temps ne t'effacera pas de mon cœur || LIAM ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
C'est parfois la peur de la mort qui pousse les hommes à la mort.

C'est parfois la peur de la mort qui pousse les hommes à la mort.
♠ Nombre de messages : 188


MessageSujet: Bien que le temps puisse sécher les larmes de mes yeux, le temps ne t'effacera pas de mon cœur || LIAM ♥ Ven 15 Juin - 4:53

- Je vous jure que je suis agent fédéral… Lâchez-moi… S’il vous plait…

Bon, bon… Comment Jesse Walker avait réussi à se mettre dans une galère pareille ? C’était plutôt simple en fait, Jesse avait l’air frêle et tellement fragile comme garçon qu’il était très simple de s’en prendre à lui. Il ne faisait tellement pas « virile » que lorsqu’il avait dit à son assaillant qu’il était agent fédéral, ce dernier était parti à rire et lui avait donné un coup incroyable dans l’abdomen. Pour être franc, il était complètement terrorisé. Et c’était bien cela son problème. Lorsqu’il était à l’entraînement ou en mise en situation où le danger n’était pas réel, Jesse était excellent. Même s’il était petit, il était très fort en combat rapproché, même avec des mecs deux fois plus gros que lui. Il était doué avec son pistolet et savait viser exactement où il voulait sans avoir besoin de se concentrer pendant des heures. Son seul problème ? Une fois rendu en situation réel où rien n’était contrôlé par la CTU, Jesse paniquait. Il paniquait à un point tel qu’il oubliait toutes ses notions et devenaient quasiment dangereux comme coéquipier sur le terrain. C’était la même chose en ce moment, il paniquait tellement qu’il n’arrivait pas à prendre son arme dans sa pochette pour faire reculer l’homme qui avait décidé de s’en prendre à lui. Et merde ! Pourquoi est-ce qu’il fallait qu’il soit aussi nul ? C’était toujours comme cela avec lui, il n’était vraiment pas aussi doué qu’il le voulait. Même son directeur n’arrivait pas à le changer et Jesse ne comprenait pas pourquoi cet homme remarquable le gardait comme agent alors qu’il avait la réputation que de travailler avec les meilleurs. Meilleurs dans chacun des niveaux.

Ce jour-là, c’est en sortant de l’une de ses rencontres hebdomadaires avec son psychologue que Jesse s’était fait agressé. Et oui… Psychologue… C’était son patron qui le forçait à aller à ces rencontres et cela depuis que le petit brun avait été enlevé et torturé par des terroristes pendant des heures pour des infos que son patron lui avait fait promettre de ne pas dire. Jesse n’avait pas parlé, même lorsqu’il avait frôlé la mort. Il restait un homme de parole, peu importe les circonstances. Donc, tout avait changé chez lui depuis cette séance de torture. Il était encore plus craintif qu’avant, il ne faisait plus confiance à personne et il était vraiment paranoïaque. Pour lui, chaque inconnu qu’il croisait dans une journée allait chercher à s’en prendre à lui d’une manière ou d’une autre. Et pour l’une des rares fois où il était moins méfiant, car il se trouvait dans le parc dans la ville. Un endroit qu’il adorait. C’était tellement paisible et agréable. C’était là qu’on s’attaquait à lui. Pourquoi ? Il n’avait rien fait à personne et il n’avait rien en liquide sur lui. C’était bien ce dernier détail qui avait fâché encore plus son adversaire. Ce dernier ne comprenait pas comment un mec en costard avec des souliers de marque et une montre en or pouvait ne pas avoir un sous sur lui. C’était simple… La montre était un cadeau de son père et pas question qu’il laisse personne partir avec. Les souliers ? C’était des faux. Le costume ? Bon marché, mais il aimait bien aller travailler en habit lorsqu’il était au bureau. Il se sentait plus important. Bon… C’était un peu con et c’était aussi parce que son patron lui avait dit de se mettre chic, car il passerait la journée avec lui en appel conférence. Ça avait été trop bien comme journée, sauf les moments où Jesse se mettait à trop parler et à dire n’importe quoi. Il devait sûrement avoir un énorme bleu sur la jambe à cause des coups de pieds de son patron qui voulait qu’il se taise, mais sinon dans l’assemble, il avait adoré. Il s’était enfin senti… Quelqu’un. Et Ricky savait que ça lui avait plu. Jesse espérait vraiment que son patron lui ferait revivre encore cette expérience, sauf que ce n’était pas son souci le plus important en ce moment. Non… C’était de respirer… Euh oui… Et croyez-moi, ce n’était pas évident avec ce mec qui venait de serrer très, très fort sa gorge entre ses énormes doigts. Adieu monde cruel !

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La cupidité nous a endettés, remplis moi les poches d'espoir

La cupidité nous a endettés, remplis moi les poches d'espoir
♠ Nombre de messages : 417


MessageSujet: Re: Bien que le temps puisse sécher les larmes de mes yeux, le temps ne t'effacera pas de mon cœur || LIAM ♥ Ven 15 Juin - 15:43

Liam ouvrit un œil, puis un deuxième. Le volet mal fermé laissé passer les rayons du soleil qui venait s’écraser directement sur son visage encore à moitié perdu dans les songes. Un soupire de mécontentement s’échappa de sa gorge, il n’avait vraiment pas envie de se lever. Il jeta un œil au réveil qui indiquait déjà 14h. Un second soupire lui échappa. Son portable se mit à vibrer, signe qu’il était temps de se lever, il n’avait pas le choix. Il attrapa l’objet d’un geste rapide, la luminosité lui donnait mal aux yeux mais il se força à lire le message. « Lieu habituel, maintenant » c’est tout ce que Liam eut comme information. Il savait très bien où son expéditeur voulait en venir. Il devait donc se rendre au parc à un endroit précis où il retrouverait l’un de ses clients en manque à qui il pourrait vendre sa coc’ à un prix exorbitant et ainsi lui-même pourrait remplir son frigo.

Il se défit à contrecœur de sa couette et se faufila sous la douche rapidement pour ensuite s’habiller d’un vulgaire jogging et d’un t-shirt d’un groupe de musique qu’il appréciait plus jeune, ensuite après avoir enfilé sa veste à capuche qu’il mit sur sa tête il mit ses baskets puis sortit de chez lui, portable et cocaïne en poche il ne semblait n’avoir rien oublier.

L’avantage était que le parc se trouvait juste en face de son appartement, il n’avait donc pas trop de kilomètres à parcourir, mais son client l’attendait à l’autre bout du parc. Il prit un raccourcis, connaissant le lieu par cœur. Les mains dans les poches, pouvant sentir le sachet de poudre blanche entre ses doigts, Liam marché les yeux rivés sur le sol, jetant un regard froid de temps à autre aux passants. C’était son truc, il installé la peur sans vraiment le vouloir, c’était juste les épreuves de la vie qui l’avait marqué et qui l’avait rendu comme ça et il l’acceptait plutôt bien. Son bras suite à la fusillade du casino le faisait encore légèrement souffrir mais n’étant pas du genre à se plaindre, il faisait mine de rien et se contentait d’avancer à travers la verdure du parc. Il coupa par un chemin de cailloux plutôt isolé, interpellé par des éclats de voix il se pencha légèrement pour observer la scène. Il vit un homme à terre et un autre au-dessus de lui semblant l’étrangler. Il voulu d’abord faire demi-tour et ignorer la scène mais il ne savait pas trop pourquoi, c’était sans doute son jour de bonté qui sait, mais il décida qu’il devait intervenir. Il s’avança donc.

« Hey ! » Fit-il pour interpellait l’homme en question

L’agresseur leva la tête, ses mains emprisonné toujours la gorge de ce pauvre homme à terre que Liam eut l’étrange sensation de reconnaître, bien que de là où il se trouvait il était difficile de voir son visage. Il secoua la tête voulant éviter de trop réfléchir puis s’avança davantage.

« Lâche le ! »

Un rire éclata, l’agresseur semblait prendre Liam pour un plaisantin se mêlant de ce qui ne le regardait absolument pas. Déjà las de la situation, Liam n’attendit pas davantage et couru jusqu’à lui pour l’attraper par son pull, c’est à cet instant qu’il croisa le regard de l’homme à terre.

« Jesse ? » Fit-il choqué

C’est à cet instant que l’agresseur en profita pour lui coller son poing en plein visage ce qui l’assomma légèrement. Pris par surprise, il enchaina en lui attrapant son bras, par malchance celui qui était blessé, puis tenta de l’empêcher de bouger. Un léger cris de douleur s’échappa de la bouche de Liam mais il ne se démonta pas et contra sa prise et lui mit à son tour un coup dans l’estomac de son agresseur qui se tordit de douleur. N’attendant pas son reste, l’agresseur se sauva en titubant à travers le parc. Liam tendit sa main au jeune homme quelque peu déboussolé après avoir était étranglé en même temps, c’était compréhensif.

« Jesse…Ca va ? Tu…Tu… »

Les mots de Liam se perdit au fond de sa gorge, la surprise était telle qu’il ne trouvait plus les mots pour qualifier ses émotions. Cela faisait longtemps qu’il ne l’avait pas revu, il avait l’impression de revenir en arrière, il prit un air innocent, tout à coup il n’était plus le Liam dur et froid il redevait incertain et fragile.

___________________________

Je t'ai dans la peau.
J’essaie de t’oublier mais mon cœur est tatoué à l’encre de douceur qu’on s’échangeait. Le vide est abyssale, la douleur infernale, j’essaie de t’oublier mais tu me manques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
C'est parfois la peur de la mort qui pousse les hommes à la mort.

C'est parfois la peur de la mort qui pousse les hommes à la mort.
♠ Nombre de messages : 188


MessageSujet: Re: Bien que le temps puisse sécher les larmes de mes yeux, le temps ne t'effacera pas de mon cœur || LIAM ♥ Ven 15 Juin - 19:59

Àbien y penser... La situation était vraiment stupide. Surtout pour un mec qui était agent fédéral. Et pas n'importe où. À la cellule anti-terroriste. Or ce n'était pas là-bas qu'on se retrouvait face aux plus gentils criminels du pays. C'était souvent les plus meurtriers, les plus cruels et sans conscience avec qui il travaillait. Logiquement, il ne devrait pas avoir peur... Il devrait être calme et en plein contrôle de la situation, mais au lieu de cela, il tremblait comme une feuille et avait les larmes aux yeux. Il ne voulait pas mourir. Pas de cette manière à cause d'un mec en manque de je ne sais pas quoi. Il était encore trop jeune. Il n'avait rien fait de sa vie encore. Il était encore le petit bleu de la CTU, il ne connaissait pas tous ses collègues, il n'avait même pas eu la chance d'être tireur d'élite pendant une mission de terrain alors qu'on lui avait promis qu'il le ferait un jour. Il n'avait pas encore eu la chance de trouver son grand amour, de vivre heureux et d'avoir tout plein d'enfant. En plus, il n'était même pas fixé sur son orientation sexuelle. Il ne connaissait pas encore le secret de la Caramilk. Il avait tellement hâte de vivre le 21 décembre 2012 pour assister à une énième fin du monde. Il n'avait même pas eu la chance de sauter en parachute... Quoi qu'il aurait trop peur pour le faire. Et surtout ! Surtout ! Il n'avait pas encore goûté à la toute nouvelle slush fraise et bubble gum du dépanneur du coin. Rhaa, mais c'était trop cruel. 

- J'n'arrive... P-plus... A... A....

Oui c'était une évidence. Son agresseur était en train de l'étrangler, c'était une évidence qu'il n'arrive plus à respirer. Pourquoi perdre ses dernières bouffées d'air à le dire ? Simplement parce qu'il était Jesse Walker... Et que Jesse Walker était tellement naïf qu'il espérait que le gros méchant prenne conscience de ce qu'il faisait et qu'il le lâche en s'excusant puis l'invite à prendre un café... Quoi que le dernier point n'était pas une obligation. Jesse n'était pas fou au point d'accepter un rendez-vous avec un mec qui avait visiblement tenté de le tuer.

C'est alors qu'il n'y croyait plus et qu'il était en train de prier mentalement qu'il entendit son prénom... Son agresseur le connaissait ? Jesse ouvrit un oeil et remarqua une deuxième personne derrière son agresseur, mais sa vue se faisait flou, il n'arrivait pas à bien discerner qui était cette personne qui, il l'espérait, allait lui sauver la vie. Bien vite, il sentit l'emprise sur sa gorge se défaire et il prit une grande inspiration. Il voulut tellement en prendre en même temps qu'il s'étouffa ce qui le fit légèrement paniqué, car il n'arrivait vraiment plus à respirer et qu'il me voulait pas perdre sa chance de revenir à la vie. Après quelques secondes, il se calma tandis que son héros?! était au prise avec son agresseur. Jesse sursauta lorsqu'il entendit un cri et tourna finalement la tête vers la scène.

- Liam...?!

Tout se figea sur le moment autour de Jesse. Comment ? ... Non... Il rêvait... Liam ne pouvait pas être là... Il ne pouvait pas lui avoir sauvé la vie... C'était impossible... Car... Car ils ne s'étaient pas revus depuis leur rupture... Dire que Jesse aurait tout donné pour cet homme et que ce dernier n'avait pas su arrêter son trafic pour le petit bouclé. Le plus petit n'avait jamais compris pourquoi, car leur relation était parfaite... Tout allait bien entre eux malgré leur caractère complètement à l'opposé. Il n'y avait eu que ce petit détail, petit détail qui avait été suffisant à stopper leur liaison. Le petit admira son ex reprendre le dessus sur l'autre homme au point tel de le faire partir. Un large sourire satisfait étira les lèvres du plus petit, il regarda un moment la main de Liam avait de la prendre dans la sienne. Sans ça rendre compte, Jesse avait prolongé ce contact, profitant légèrement de pouvoir sentir à nouveau la main de Liam dans la sienne. Se dire que cet homme ne lui avait pas manqué serait mentir. Jesse avait passé près à plusieurs reprises de revenir dans les bras de son ex, mais finalement il n'avait pas pu, car il voulait vraiment faire carrière à la CTU pour rendre son père fier. Et oui... Et depuis, il n'avait pas pris de nouvelle du beau brun. Donc il était vraiment déstabilisé et surtout pas préparer du tout à cette rencontre.

- Je... Oui... Oui ça va... Euh... Merci... Merci Beaucoup... Et... Euh... Euh... Toi ? C-comment vas... Tu ?

Un léger malaise avait pris place entre les deux garçons. Du moins, ce malaise avait pris place en Jesse. Il n'y avait pas beaucoup de gens qui arrivait à lui donner du mal à s'exprimer. Lui qui était de nature très bavarde et qu'il ne manquait pas une occasion de dire un long monologue sans queue ni tête en réponse à un simple « ça va ».

- Il ne t'a pas trop blessé...? Tu as crié! J'ai eu peur! Et la, j'ai cru que tu allais y passer et que j'allais y passer aussi.

Oh ! Ca commençait déjà à aller mieux.

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La cupidité nous a endettés, remplis moi les poches d'espoir

La cupidité nous a endettés, remplis moi les poches d'espoir
♠ Nombre de messages : 417


MessageSujet: Re: Bien que le temps puisse sécher les larmes de mes yeux, le temps ne t'effacera pas de mon cœur || LIAM ♥ Dim 17 Juin - 9:16

Liam attrapa sa mâchoire pour la basculer légèrement de gauche à droite, son agresseur ne l’avait pas loupé, un peu de sang dégouliné le long de sa lèvre mais il ne tarda pas à l’essuyer. Il eut du mal à regarder Jesse dans les yeux, il devait bien avouer que croiser son regard lui faisait peur. Peur dans le sens, où il savait que tous ses sentiments qu’il avait pu ressentir était encore intact, et il savait qu’un seul regard suffirait sans doute à le faire basculer. Mais lorsque celui-ci se mit à lui parler, il n’eut d’autre choix, il croisa son regard, s’y plongeant même tellement il était hypnotisant. C’était l’une des choses qu’il avait toujours préféré chez lui, son regard. L’inquiétude qu’on pouvait y lire, la peur, l’incompréhension, Liam pouvait voir tout ça dans son regard, c’était comme un retour en arrière quand les mots n’étaient pas nécessaire, en un regard tout était dit. Ses souvenirs étaient emprisonnés dans sa tête et ne voulait plus en sortir, il revint cependant rapidement à la réalité, il fallait bien qu’il réponde quelque chose. Il jeta un œil à son bras, un peu de sang avait tâché sa veste, sa blessure avait dû se rouvrir mais n’étant pas du genre à se plaindre, il se dit qu’il allait s’en occuper plus tard.

- Ça va, c’est rien…

Un petit silence s’installa, toujours son regard plongé dans le sien, Liam n’avait plus envie de bouger. Il était comme fixé au sol, incapable de le quitter des yeux. C’était si étrange de le croiser là. Pourquoi aujourd’hui ? Pourquoi maintenant ? Tant de questions qui resterait sans réponse mais qu’est-ce que cela pouvait bien signifier ? Il ne comprenait rien. Encore un coup de ce foutu destin. Mais en même temps il ne pouvait pas dire qu’il était mécontent de le voir, au contraire même s’il était surpris il en était content mais il ne le montré pas. Montrer ses émotions ? Pour quoi faire ? Ce n’était pas son genre. Bien que durant leur relation, Liam avait fait des efforts et c’était beaucoup dévoilé à lui, sans doute le seul avec qui il avait osé le faire. Une question de confiance sans doute, il ne savait pas trop mais en tout cas Jesse savait tout de lui et inversement. Alors qu’il divagué dans ses pensées, une question lui vint à l’esprit.

- Il te voulait quoi ce mec ? Reprit Liam

C’est vrai ça, que pouvait-il bien lui vouloir ? Il se dit que c’était sans doute lié à son travail. En repensant à ça, un léger soupire ne pu lui échapper. La cause de tout. Le travail. Cela semblait bête à dire puisque Liam n’avait pas un travail en soi mais son « occupation » était nuisible pour les ambitions de Jesse. En repensant à tout ça, à sa promesse auprès de ses amis d’arrêter ses conneries, il se trouvait encore plus minable et lâche. Pouvait-il vraiment s’en sortir ? En fait le voulait-il ? Il n’en savait trop rien, tout était si trouble dans son esprit qu’il ne parvenait même plus à distinguer ses propres envies. Un pathétique mélange de solitude et d’autodestruction. Liam se détruisait petit à petit, il n’en savait pas la cause, sans doute son enfance, sans doute ses nombreuses altercations avec la justice ou encore ses déboires sentimentaux. Le tout mélangé était parfois juste trop pour lui. Se renfermant sur lui-même, il pensait que la situation était une poudre blanche s’infiltrant dans ses narines pour un plane de quelques temps pour ensuite se reprendre la réalité en pleine tronche et recommencer encore et encore.

___________________________

Je t'ai dans la peau.
J’essaie de t’oublier mais mon cœur est tatoué à l’encre de douceur qu’on s’échangeait. Le vide est abyssale, la douleur infernale, j’essaie de t’oublier mais tu me manques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
C'est parfois la peur de la mort qui pousse les hommes à la mort.

C'est parfois la peur de la mort qui pousse les hommes à la mort.
♠ Nombre de messages : 188


MessageSujet: Re: Bien que le temps puisse sécher les larmes de mes yeux, le temps ne t'effacera pas de mon cœur || LIAM ♥ Lun 18 Juin - 4:02

C’est à force de fixer ses souliers de cette manière que Jesse remarqua qu’il aurait dû les cirer davantage pour qu’ils soient vraiment parfaits et qu’il ait l’air moins fou pendant la conférence avec les directeurs des autres agences. Vous comprendrez qu’il fait ça, car croiser le regard de Liam à ce moment précis lui était tout simplement impossible. Les souvenirs étaient encore trop présents. Liam était sa dernière relation et celle qu’il avait le plus de mal à se remettre. Il était également certain qu’une simple conversation, qu’un simple regard, qu’un simple baiser allaient être suffisant à le faire replonger et le refaire tomber totalement amoureux de cet homme. Parce que les sentiments n’étaient jamais vraiment partis. Il essayait seulement de ne plus y penser, de tout oublier de cette histoire, sauf que se retrouver devant son ex était beaucoup plus difficile qu’il l’aurait cru. Il ne fallait pas qu’il replonge. C’était beaucoup mieux comme cela, sinon il allait encore souffrir et il commençait tout juste à se remettre. Pas seulement de sa rupture avec Liam, mais de tout. Il y avait tellement de choses qui avaient changé dans sa vie depuis qu’il n’était plus avec le brun. Jesse avait finalement réussi à rejoindre la CTU ce qui lui aurait été impossible en étant en couple avec un revendeur de drogue, car tout son entourage avait scruté au peigne fin. Quoi que… Aujourd’hui… Maintenant qu’il faisait carrière et qu’on ne le surveillait plus autant, est-ce qu’il pouvait se le permettre ? Peut-être… Prendrait-il le risque ? Peut-être pas. Il y avait également une chose importante qu’il avait changée et Liam allait peut-être s’en rendre compte à force de parler avec Jesse. Il était devenu plus nerveux qu’avant, il parlait beaucoup plus, il n’avait plus du tout confiance en lui. Tout ça depuis qu’il avait été enlevé par une bande de terroristes et qu’il avait été torturé pendant des heures, frôlant la mort. Jesse n’était vraiment pas remis de cette histoire qui l’avait changé autant psychologiquement que physiquement, car il restait de nombreuses cicatrices et brûlures sur son corps frêle.

Jesse releva finalement la tête lorsque Liam parla et croisa son regard réellement pour la première fois. Son cœur manqua quelques battements avant de se mettre à battre comme un fou. Rien n’avait changé. Totalement rien et s’il ne parlait pas dans les trois prochaines secondes, il allait lui sauter dessus.

- Tu es certain que tout va bien ? Il t’a frappé, il aurait pu gravement te blesser. Je me doute que ce n’est pas évident à avouer pour un mec comme toi lorsqu’il est blessé, mais tu peux me le dire tu sais. Je ne vais pas te juger. Au contraire. Je vais même peut-être pouvoir t’aider et…. Oh ! Liam ! Tu saignes !!! Oh mon dieu ! C’est grave ! Tu vas peut-être mourir ! Montre-moi !

Oups… Il n’avait pas pu se contrôler là-dessus et il avait peut-être parlé un petit plus rapidement que prévu. Peu importe, son ami ?! saignait et Jesse devait faire quelque chose, même s’il n’était pas médecin. Le plus petit s’était approché de l’homme avec la ferme intention de lui retirer sa veste pour voir sa blessure de plus près. Sauf qu’il bloqua. Il bloqua une fois ses mains posées sur l’ouverture de la veste de Liam. Il ne pouvait pas faire cela… Il passerait pour quoi ? Jesse se recula nerveusement et se posa une main derrière la tête.

- Oh… Pas grand-chose… Il voulait de l’argent, mais tu me connais, tu sais que je ne traîne jamais de liquide sur moi, je suis beaucoup trop paranoïaque là-dessus et ça l’a mis en colère que je n’ai rien à lui donner. Il n’avait qu’à me demander ma carte de débit s’il voulait tant d’argent que cela… Je lui aurais donné avec plaisir avec mon code, mais il aurait eu une mauvaise surprise, car je n’ai pas encore reçu ma paye cette semaine et que mon compte est vide, car j’ai dû me payer ce costume et ces souliers pour impressionner mon patron ce matin, mais là je suis certain que ce mec me l’a fichu à me traîner par terre come cela. Ce n’est vraiment pas gentil ce qu’il a fait, il aurait pu… Oh… Pardon… Je parle trop… Mais je ne fais pas exprès tu sais. J’essaye vraiment de faire attention, mais je n’aime pas ce silence et ce malaise entre nous, donc je me dis que parler, même pour dire n’importe quoi m’aide à me sentir mieux et à ne pas te sauter dessus… Car tout le monde sait ce qui va arriver si je te saute dessus et ce n’est vraiment pas une bonne idée ! Oh ! Est-ce que tu… est-ce que tu fais encore ce qui a causé notre rupture ? Même si je suis agent fédéral, je ne vais rien te faire. Je travaille contre les terroristes, moi et non contre les revendeurs… Donc tu peux me le dire… ?

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La cupidité nous a endettés, remplis moi les poches d'espoir

La cupidité nous a endettés, remplis moi les poches d'espoir
♠ Nombre de messages : 417


MessageSujet: Re: Bien que le temps puisse sécher les larmes de mes yeux, le temps ne t'effacera pas de mon cœur || LIAM ♥ Lun 18 Juin - 13:14

Liam esquissa un sourire devant l’excentricité de Jesse, il l’écouté débité toutes ces paroles à la vitesse de la lumière. Il ne se souvenait pas de lui aussi bavard, à vrai dire non il n’était pas comme ça, en fait il avait l’impression qu’il le perturbait ou était-ce à cause d’autre chose ? Liam n’en savait strictement rien et même si la curiosité le berçait il n’osait pas le lui demander, même s’ils se connaissaient par cœur l’un l’autre, une certaine pudeur l’avait saisi et il avait perdu cette facilité à lui balancer toutes ses pensées. Avant, il le pouvait mais à présent, les choses avaient changés. Liam s’était renfermé sur lui-même et s’était d’autant plus réfugié dans la drogue, préférant se shooter à une poudre qu’à une personne. Comparé une personne à de la drogue semblait peut-être exagéré, mais lorsque l’on est amoureux comme un dingue, les effets sont quasi les mêmes. L’euphorie, le manque…
En sentant la main de Jesse contre son torse, près à faire glisser sa veste, Liam se figea davantage. Un frisson parcouru tout son corps, une drôle de sensation qu’il n’avait pas ressenti depuis sa rupture avec lui, c’était assez étrange et agréable à la fois.

Un autre dialogue sans fin sortit de la bouche de Jesse, il sentit son hésitation, ses maladresses qu’il ne lui connaissait pas, ça lui fit un drôle d’effet mais en même temps Liam semblait plutôt attendri de le voir si fragile. Du moins c’est l’impression qu’il avait. Il passait du coq à l’âne, sortant tout ce qu’il avait en tête. Une phrase retenu son attention « Donc je me dis que parler, même pour dire n’importe quoi m’aide à me sentir mieux et à ne pas te sauter dessus… Car tout le monde sait ce qui va arriver si je te saute dessus et ce n’est vraiment pas une bonne idée ». Un léger sourire se dessina sur son visage qu’il ne pu camoufler. C’est vrai qu’il devait avouer que l’idée lui était également passé par la tête. D’ailleurs lorsque ses yeux avaient rencontrés les siens, lorsqu’il avait aperçu sa bouche entrouverte, tout un tas de souvenir lui était revenu en mémoire, et il aurait tant voulu retourner en arrière et recommencer, encore et encore mais tout ça c’était le passé. Malheureusement le passé devenait de plus en plus imperceptible et Liam aurait tant voulu se rappeler chaque détails, chaque sensations qu’il avait pu ressentir à son contact.

Cependant, le reste de sa phrase lui fit perdre son sourire, c’était une question qui lui semblait si rhétorique.
Il se revoyait allongé sur ce trottoir, la tête explosé à coup de cocaïne, un trop plein qui l’avait assommé durant plusieurs jours et qui lui avait donné cette impression atroce d’être sur le point de mourir. Ramassé par son père, le visage pâle, il se souvenait encore de la sensation horrible qui l’avait saisi. Une sensation qui ne pouvait être décrite, elle ne pouvait être que vécue. Il avait échappé à la mort tant de fois avec toutes ces conneries qu’il devait avoir un ange gardien veillant sur lui, même si l’envie de mourir parfois n’était pas si loin dans son comportement démesuré. Des pensées morbides qu’il tentait de camoufler, qu’il voulait chasser mais qui revenait à la charge lorsqu’il repensait à sa vie qui prenait un tournant sans retour.
La question de Jesse lui revint soudain en mémoire, il n’avait pas répondu, une légère réflexion le prit avant de donner sa réponse.

- T’es vraiment sûr de vouloir le savoir ?

Liam baissa les yeux, fixant bêtement le sol, un sentiment de honte le submergea. Il savait que ses activités était malsaines mais pourquoi il n’arrivait pas à s’en défaire ? Il ne se l’expliqué pas, c’était tellement surréaliste. Un besoin incommensurable et incontrôlable. Il savait que s’il voulait s’en sortir, il aurait besoin d’aide. Seul c’était impossible et il en avait conscience.

Et puis au fond, qu’est-ce que ça changerait ? Même si son regard posé sur lui, lui donnait un certain espoir il n’avait pas le droit de lui faire ça. Il n’avait plus le droit de lui imposer ça.

___________________________

Je t'ai dans la peau.
J’essaie de t’oublier mais mon cœur est tatoué à l’encre de douceur qu’on s’échangeait. Le vide est abyssale, la douleur infernale, j’essaie de t’oublier mais tu me manques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
C'est parfois la peur de la mort qui pousse les hommes à la mort.

C'est parfois la peur de la mort qui pousse les hommes à la mort.
♠ Nombre de messages : 188


MessageSujet: Re: Bien que le temps puisse sécher les larmes de mes yeux, le temps ne t'effacera pas de mon cœur || LIAM ♥ Mar 19 Juin - 2:43

De nombreuses fois, Jesse s’était imaginé ces retrouvailles avec Liam, mais dans son monde de bisounours à lui, ça ne se passait pas exactement comme cela. Il s’était toujours imaginé quelques choses d’émouvant avec des pleurs, des câlins et surtout des excuses. Il avait souhaité tellement fort de voir Liam revenir devant sa porte en affirmant qu’il était totalement sobre et que c’était lui son grand amour et non la drogue. Il avait tant espéré que la drogue soit qu’une simple erreur de parcours de cet homme et qu’il allait bien vite lâcher cela avant de complètement foutre sa vie en l’air, sauf que ce n’avait pas été le cas. Du moins pas encore et Jesse avait espéré réussir à changer quelque chose dans la vie de Liam, mais ça n’avait pas fonctionné comme il l’avait voulu. Lui qui avait cru que leur amour et que leur couple était vraiment solide, Il avait eu le droit à une belle surprise lorsque Liam avait refusé complètement d’arrêter ses activités illégales pour prolonger leur liaison. Au début ça avait été dur, très dur, Jesse avait vraiment du mal à être seul, mais plus le temps avançait et plus le petit bouclé commençait à se détacher, à oublier et à donner son corps et son âme à son nouveau travail. Sauf que là, il y avait tellement de souvenirs qui refaisaient surface, tellement de souvenirs qu’il n’aurait pas dû à oublier, car c’était une partie de lui-même, ça le rendait heureux et ça l’aidait à tenir dans ce monde beaucoup trop cruel pour lui. Certes, c’était également douloureux de savoir que ces souvenirs avec Liam étaient uniques et qu’il n’aurait pas la chance de revivre ces moments de bonheur intense, car son ex était vraiment en train de gâcher sa vie pour cette drogue. Drogue qui ne lui apportait rien de bon au final. Bon… C’était facile à dire pour lui, car il n’avait jamais touché à cette merde et ce n’était pas aujourd’hui qu’il allait commencer. En toute franchise, il n’avait pas besoin de fumer, de sniffer ou de s’injecter quoi que ce soit pour s’imaginer des choses. Sa naïveté excessive et son innocence le faisaient pour lui. Le désavantage était que ça lui faisait encore plus mal lorsqu’il se faisait remettre à sa place, lorsqu’on lui remettait les idées en place. Jesse l’avait vraiment pris dur lorsque ses parents lui avaient finalement avoué, il y a 5 ans, que le Père Noël n’existait pas vraiment et que c’était une invention de toute pièce. Oh qu’il avait pleuré, pleuré et déprimé pendant des semaines. Tous ses rêves d’enfant venaient d’être détruits avec cette simple révélation. Il avait donc du se rattacher à autre chose pour s’en sortir. Et c’était encore pire depuis quelques mois, depuis ce fameux 14 septembre. Il avait besoin davantage de croire à ces histoires d’enfant. Le monde de Disney, Harry Potter, la fée des dents, les jouets qui bougent… Tout… Tout l’aidait à ne pas sombrer dans une dépression assurée.

- Je… Je crois que… J’ai deviné la réponse, commença par prononcer lentement le petit bouclé sur un ton triste. Ça lui faisait vraiment de la peine pour son ex. Lorsque Liam baissa la tête, Jesse sentit la honte de l’homme le submerger et se fut plus fort que lui. Le petit brun s’était approché de Liam et l’avait pris tendrement dans ses bras. Il ne put s’empêcher d’humer l’odeur de Liam. Odeur qui lui avait tant manqué. Jesse resta là un moment avant de s’exclamer : Tu sais Liam, tu n’as pas à avoir honte… Bon si, peut-être un peu, car ce n’est pas une manière de vivre et si tu continues comme cela, tu vas finir par te détruite ou tu vas te faire prendre. Tu vas faire de la prison et là, tu vas avoir beaucoup, beaucoup de problèmes et je ne veux pas ça pour toi. Tu mérites tellement mieux Liam. Tu es tellement mieux que cela. Tu es un garçon brillant, tu pourrais faire ce que tu veux de ta vie si tu le voulais. Alors pourquoi… ? Pourquoi choisir la facilité pour gagner sa vie, mais illégale ? Pourquoi ne pas reprendre tes études et faire tout ce que tu as toujours rêvé. Je suis certain que tu as un autre métier que tu as toujours souhaité faire… Ça ne vaudrait pas la peine d’arrêter ? D’arrêter et de te refaire une vie. Normale ? Je peux t’aider si tu veux. Ça me ferait plaisir. Vraiment, car je veux que ton bien parce que… parce que…

Parce que quoi ? Parce qui l’aimait ? Oui… Oui, il l’aimait et il l’avait toujours aimé. Jamais ça n’allait changer. Liam resterait son premier véritable amour. Le seul homme pour qui il aurait tout donné et pour qui il donnerait tout encore et encore. Il suffisait que Liam lui demande quelque chose et Jesse allait le faire. Les yeux fermés. Sans poser aucune question.[/color]

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La cupidité nous a endettés, remplis moi les poches d'espoir

La cupidité nous a endettés, remplis moi les poches d'espoir
♠ Nombre de messages : 417


MessageSujet: Re: Bien que le temps puisse sécher les larmes de mes yeux, le temps ne t'effacera pas de mon cœur || LIAM ♥ Mar 19 Juin - 15:58

Liam n’était pas du genre à craquer devant les gens ou à montrer ses sentiments, mais Jesse avait su capter sa détresse malgré lui. Avec lui, il se sentait en confiance et savait qu’il pouvait baisser les armes. Même si leur rupture avait été difficile et qu’il avait tant voulu lui dire « c’est bon, j’arrête. J’arrête tout on s’en fou » Après tout en y repensant, il ne lui avait pas demandé grand-chose. Choisir entre lui et la drogue. N’importe qui d’autre aurait choisi l’amour à la drogue. Mais Liam n’avait pas réfléchit, il avait agit sur un coup de tête. Même si il l’a longtemps regretté, et encore aujourd’hui, quand il y repense, c’est un déchirement intérieur. Même si c’est terminé entre eux, le jeune homme gardera toujours une place particulière pour lui dans son cœur, et ça même la drogue ne pourra le lui enlever.

Les yeux toujours rivés sur le sol, il pu apercevoir le pied de Jesse s’avancer vers lui, en relevant la tête il vit ses bras s’ouvrir et son corps se colla rapidement à lui. Quelque peu étonné, et ne s’y attendant pas, Liam resta d’abord figé puis peu à peu il glissa ses bras dans son dos, le sentant encore un peu plus près de lui. Son doux parfum se propagea dans son esprit le ramenant inéluctablement à d’autres moments passés dans les bras l’un de l’autre. Son cœur se mit à battre à vive allure, il se demandé d’ailleurs si Jesse pouvait le sentir, il tentait de respirer calmement mais il n’y avait rien à faire. Liam se surprit à fermer les yeux, une larme s’échappa. Décidément, il en avait fait des conneries dans sa vie.

Jesse se détacha de lui, Liam sécha rapidement ses larmes espérant de tout cœur que son ex ne les aient pas vus. Apparemment non, il le ramena à la réalité, le mettant face à ses vices. Liam le prit comme une attaque directe mais il savait pertinemment qu’il avait raison. Il se détestait pour ça. Et plus il se détesté plus il avait envie de se retourner la tête juste pour oublier un peu. Il aurait pu être alcoolique mais il a fini drogué, et par la même occasion il gagne de l’argent sans rien foutre de ses journées à part voir deux ou trois clients par-ci par là.

Les rêves, Liam en avait toujours eu plein la tête. Plus jeune il voulait faire parti du F.B.I, autant dire que le chemin a été plus que contourné. Il a du arrêté ses études jeune pour s’occuper de sa mère. Les petits boulots minables ne suffisait plus pour payer les médicaments et le soins, il s’est laissé tenté par la facilité il devait l’avouer. Il n’avait pas vraiment eu le choix, il était seul et avait fait tout ce qu’il pouvait pour que sa mère puisse vivre un jour, deux jours, trois jours de plus. Il aurait fait n’importe quoi pour elle. Au début il ne voulait pas consommer, il voulait juste vendre mais un soir de désespoir l’a fait plonger et depuis il n’est plus parvenu à s’en défaire. Mais comment expliquer ça ? Comment le faire comprendre ? Liam ne voulait pas de la pitié mais il devait avouer que le fait que Jesse lui propose son aide lui donné espoir. Était-ce là sa chance de rattraper ses erreurs du passé ? Peut-être… Mais en était-il seulement capable ? Il fallait énormément de volonté pour s’en défaire. De plus, on ne sort pas d’un réseau de drogue comme ça, en un claquement de doigt. Arrêter la consommation était une chose mais la vente en était une autre. Liam dépendait d’un réseau de dealeurs et il ne pouvait s’arrêter du jour au lendemain. C’était pire qu’un gang et en y pensant cette idée l’effraya. Il savait pertinemment qu’ils n’hésiteraient pas à le tuer lui et ses proches. Un soupire se dégage de sa bouche sans même qu’il ne s’en aperçoive. C’était une décision pas facile.

- J’aimerais. Vraiment. Mais…Je suis pas sûr d’en être capable

Liam avait la voix tremblante traduisant ses doutes et son mal être. En fait, ce qui le faisait plus peur c’était cette vie normale dont Jesse parlé. Etait-il prêt pour une vie normale ? Peut-être avait-il encore des choses à régler dans cette vie avant de passer à la suivante ? Tout était assez confus et flou dans son esprit.

- Mais…Jesse. Reprit Liam. Merci. Merci d’être encore là pour moi malgré ce qu’il s’est passé entre nous. Je sais que je t’ai fais souffrir et que t’as dû me haïr. Et malgré tout ça tu reste fidèle à toi-même et j’apprécie vraiment. Je…Merci.

___________________________

Je t'ai dans la peau.
J’essaie de t’oublier mais mon cœur est tatoué à l’encre de douceur qu’on s’échangeait. Le vide est abyssale, la douleur infernale, j’essaie de t’oublier mais tu me manques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
C'est parfois la peur de la mort qui pousse les hommes à la mort.

C'est parfois la peur de la mort qui pousse les hommes à la mort.
♠ Nombre de messages : 188


MessageSujet: Re: Bien que le temps puisse sécher les larmes de mes yeux, le temps ne t'effacera pas de mon cœur || LIAM ♥ Jeu 21 Juin - 3:15

Jesse avait réellement profité de ce câlin, car chacun des contacts avec Liam lui avait vraiment trop manqué et que ça lui faisait vraiment du bien d’avoir un peu de tendresse en ce moment. En toute franchise depuis qu’il avait été kidnappé, Jesse avait beaucoup changé tout comme la relation qu’il entretenait avec son entourage et les inconnus. Les gens n’arrivaient plus à l’apprécier aussi facilement, ils ne lui faisaient pas confiance et il n’y avait rien qui le rendait plus nerveux que cela. Jesse avait besoin de se sentir aimé et surtout qu’on avait totalement confiance en lui. Et comme ce n’était pas le cas, surtout en mission, Jesse vivait constamment de ce stress qui l’habitait et qui le faisait parler énormément. Certes, en ce moment aussi, il était nerveux, mais ce n’était pas pour la même raison. Ça c’était l’effet Liam Gibbs. Il n’y avait que lui pour faire battre son cœur comme cela, pour bousculer autant ses pensées et pour le faire agir aussi naturellement. Avec quelqu’un d’autre, Jesse attendait pour un câlin, il demandait quasiment la permission avant de le faire.

Jesse caressait doucement le dos de son ex du bout des doigts, s’accrochant presque désespérant à sa veste. Il n’avait pas envie de le lâcher, il était bien comme cela. Surtout que Liam venait de l’entourer à son tour et qu’il avait le droit à un véritable câlin. Le petit bouclé se retient de ne pas caresser doucement le torse de son ancien petit copain avec son nez comme il avait l’habitude de le faire avant. Sauf que là, il ne fallait pas ambitionner, donc à contre cœur, Jesse le lâcha, il le lâcha et remarqua cette larme solitaire roulée sur la joue de Liam. Le petit sentit mon cœur se fendre. Pourquoi est-ce que Liam était aussi triste ? C’était de sa faute ? C’était à cause de ce câlin qui avait réveillé tout plein d’heureux souvenirs en lui exactement comme il venait d’arriver à Jesse ? Peut-être… Peut-être bien, mais le bouclé n’allait pas le demander. Tout simplement, car il savait que Liam nierait, car il n’était pas le genre d’homme à montrer ses sentiments aussi facilement, donc comme souvent Jesse préféra faire comme si de rien.

- Ne dis pas ça, Liam. Tu en es capable et je le sais. Je crois en toi, j’ai totalement confiance et je sais que si tu le veux vraiment, il n’y aura rien pour t’arrêter, car tu es fort. Tu es fort et surtout tu ne seras pas seul. Jamais je ne vais te laisser affronter cela tout seul. Tu pourras toujours compter sur moi peu importe le moment de la journée. Donc… Lorsque tu voudras arrêter, si tu n’es pas prêt maintenant, tu as mon numéro. Tu m’appelleras.

Un maigre sourire rassurant étira ses lèvres et son sourire s’intensifia aux paroles de son ex copain. Ça le touchait vraiment tout cela, vraiment. Surtout que ça venait de Liam, donc ça voulait dire qu’il le pensait vraiment. Le petit bouclé leva doucement ses mains et les posa sur les joues du brun. Jesse le regarda dans les yeux.

- Je n’ai jamais pu t’haïr, Liam. Je n’ai pas été capable. Je l’aurais tellement voulu, car ça aurait peut-être été plus facile, mais c’était tout simple impossible. Tu auras toujours une place spéciale pour moi, car tu resteras… Liam… Ma première longue relation avec un garçon. Alors malgré que notre relation soit terminée, ça ne changera rien. Je resterais toujours le même avec toi.

Il laissa son pouce caresser la joue droite du plus grand et… Il ne put s’empêcher… Simplement, car Liam lui avait trop manqué et parce que la nervosité lui faisait faire de drôles de choses sans vraiment réfléchir. Donc Jesse avait approché lentement son visage de celui du plus grand pour finalement poser ses lèvres sur les siennes et lui donner un doux baiser. Lorsque le petit réalisa ce qu’il faisait, il se décolla vivement :

- Je… excuse moi… Excuse moi, je ne sais pas ce qui m’a pris. Je n’ai pas réfléchi… J’ai suivi mon impulsion… Je n’aurais pas dû. C’est déjà assez difficile comme cela entre nous. Je ne voulais pas en rajouter, mais je fais que des conneries. Tout ça me rend nerveux, tout me rend nerveux je n’arrive plus à rien… Je suis vraiment nul. Vraiment, vraiment.

Jesse avait rapidement eu les larmes aux yeux d’avoir réagi aussi bêtement et d’avoir gâché la, peut-être, seule chance de Liam de vouloir tout arrêter. Il était vraiment le dernier des idiots. Il se passa ses mains tremblantes au visage et évita le regard de son ex, car il s’en voulait terriblement.

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La cupidité nous a endettés, remplis moi les poches d'espoir

La cupidité nous a endettés, remplis moi les poches d'espoir
♠ Nombre de messages : 417


MessageSujet: Re: Bien que le temps puisse sécher les larmes de mes yeux, le temps ne t'effacera pas de mon cœur || LIAM ♥ Jeu 21 Juin - 11:08

Entendre les paroles réconfortantes de Jesse donnait à Liam l’impression d’exister. Cela faisait longtemps qu’on ne lui avait pas parlé comme ça et il devait avouer que ça lui faisait un bien fou. Il avait l’impression d’être aux alcooliques anonymes, et Jesse serait son parrain, celui qu’il appelle quand il sent qu’il va craquer, quand le désespoir lui brule les entrailles au point de voir ses larmes se transformer en lames de rasoirs tellement elles détruisent son visage. Liam se mit à le fixer encore et encore, il ne pouvait s’en lasser. Se noyant dans son regard comme au premier jour, lors de leur première rencontre Liam avait déjà craqué pour ce regard et c’était là encore ce qui le faisait chavirer. C’était plus fort que lui, c’était comme si une force invisible le poussé inéluctablement vers lui et qu’il ne pouvait l’empêcher. Il avait beau lutter, c’était impossible. Il voulait lutter non pas parce qu’il ne ressentait plus rien pour lui, au contraire. Non, il voulait lutter pour le sauver. Sauver ce qui pouvait lui rester de son cœur, il savait qu’il l’avait brisé et il n’était pas prêt à revoir les larmes couler sur son visage d’ange, c’était trop mais…Comment lutter ?

Liam sentait toute la sincérité de Jesse dans son discours, pour lui c’est vrai qu’il était dur de lui dire tout ce qu’il avait sur le cœur mais il ressentait exactement la même chose, c’était lui aussi sa première longue histoire, la seule à vrai dire. Il avait eu des relations avec des femmes, des hommes mais celle qui avait le plus compter c’était bien celle-ci. Cette relation avait quelque chose de spécial qu’il ne serait expliquer, c’était comme s’ils se complétaient. Se comprenant d’un regard, finissant bêtement les phrases de l’autre, sachant exactement quand il fallait se la fermer, se regarder dans le plus profond des yeux. Entre eux il n’y avait pas la jalousie constante qu’on ces couples bidons, non entre eux c’était la confiance qui avait primée, ils se disaient les choses et les assumés. Pas de trahisons, pas de tromperies, juste un amour sincère dans un monde où tout n’est qu’imposture.

Le jeune homme revoyait son large sourire lorsqu’il recevait un message de son amoureux, lorsque son téléphone sonnait il savait que c’était lui, il aurait tant voulu que sa mère puisse le rencontrer, elle l’aurait adoré, c’est sur. Tolérante elle aurait accepté le fait que ce soit un homme, l’aurait accepté dans sa maison, dans ses bras, il savait tout ça. Et le souvenir de sa mère le rendait nostalgique tout comme le fait d’avoir à nouveau Jesse en face de lui.
Perdu dans ses pensées, il ne capta pas les intentions de Jesse, sentant à peine son pouce effleurer sa joue. Ce n’est que lorsqu’il sentit les lèvres douces de celui-ci sur les siennes qu’il revint à la réalité. Quoi qu’il se demandait s’il n’était pas en train de rêver. C’était tellement doux, tellement irréel. Il n’y croyait pas. Il nageait dans un rêve, entre les nuages de bonheur il s’en fichait pas mal de la complexité de la situation. Cette sensation lui avait trop manqué, le goût de ses lèvres lui avait manqué. Alors que Jesse se perdait en excuses, Liam capta immédiatement les larmes dégoulinant sur son beau visage. Il ne pouvait pas supporter de le voir pleurer, c’était au-dessus de ses forces, le voir perdre son sourire était un supplice.

Ne voulant pas perdre de temps en réflexions inutiles, Liam s’avança vers lui et posa sa main sur sa joue, il fit glisser ses doigts sur ses lèvres, plongeant son regard dans le sien. Alternant du regard ses lèvres et ses yeux, puis il se lança à son tour. Se moquant éperdument des personnes empruntant le chemin, c’était comme si le monde entier s’était mis sur pause. Les oiseaux chantant, les gamins bruyants au loin, les passants parlant forts, tout ça semblait s’être arrêté. Il était comme dans un autre monde. Sans plus attendre, il ferma les yeux puis se rapprocha davantage pour attraper ses lèvres. Leur baiser fût doux et passionné à la fois, c’était un baiser de retrouvailles en somme. Liam passa sa main dans sa nuque, se collant encore plus au corps de Jesse. Il ne savait comment décrire ce qu’il se passé. Il ne savait pas non plus où tout cela allait le mener mais pour l’instant il profité de l’instant, espérant que jamais ça ne s’arrête.

___________________________

Je t'ai dans la peau.
J’essaie de t’oublier mais mon cœur est tatoué à l’encre de douceur qu’on s’échangeait. Le vide est abyssale, la douleur infernale, j’essaie de t’oublier mais tu me manques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
C'est parfois la peur de la mort qui pousse les hommes à la mort.

C'est parfois la peur de la mort qui pousse les hommes à la mort.
♠ Nombre de messages : 188


MessageSujet: Re: Bien que le temps puisse sécher les larmes de mes yeux, le temps ne t'effacera pas de mon cœur || LIAM ♥ Ven 22 Juin - 2:44

La culpabilité le rongeait sans arrêt depuis qu’il avait volé ce baiser à Liam. Il se sentait vraiment mal à l’aise et il ne pouvait pas croire qu’il avait été aussi stupide, mais en même temps ça lui avait fait du bien et il se retenait très fort de ne pas recommencer. Ce baiser avait eu le don de le replonger dans le passé. Dans ce temps où tout allait merveilleusement pour lui, où tout ne lui faisait pas peur, où il avait une carrière prometteuse, où il avait encore la confiance de ses coéquipiers, où il pouvait encore avoir un certain contrôle sur ses émotions et sur ce besoin de parler, où cette douleur suite à ce traumatise n’existait pas et où ces nombreuses cicatrice et ces marques de brûlure n’étaient pas présentes sur son corps. En toute franchise, c’était de cela qu’il avait le plus honte et qu’il l’avait empêché d’entretenir quelconque relation intime avec un autre être humain depuis. Retirer son chandail en présence de quelqu’un le complexait comme jamais et il ne pouvait tout simplement pas se résoudre à le faire. Alors se retrouver comme cela près de Liam, ses lèvres sur les siennes, l’avait vraiment aidé à se sentir mieux et à redevenir pendant quelques secondes l’homme qu’il avait été autre fois. Ce qui fut plus douloureux fut le sentiment qui le traversa, un sentiment si fort rouvrant les blessures de cette affreuse rupture. Ils s‘étaient tellement aimés, ils s’étaient aimés si forts, ils avaient été bien ensemble, trop bien, car on les avait séparé, la drogue les avait séparé, elle s’était immiscée entre eux et elle avait détruit leur couple comme elle détruisait tout sur son passage.

Jesse ne put s’empêcher de craquer. Il savait que revoir Liam allait le rendre plus vulnérable et qu’il ne pourrait pas s’empêcher de se laisser aller, car il n’avait jamais eu aucun contrôle sur ses sentiments. Déjà qu’il avait eu du mal à se remettre de cette rupture, il n’osait pas imaginer combien ça lui serait difficile de seulement quitter Liam aujourd’hui. Ça serait une rechute pour lui. Comme un alcoolique avec l’alcool ou un drogué qui retouchait à la drogue. Lui, il était accro à Liam, il avait tellement eu de la difficulté à se détacher la première fois, s’il replongeait, ça serait encore plus dur et ça lui prendrait une volonté hors du commun pour se détacher une deuxième fois de cet homme qu’il n’avait jamais cessé d’aimer.

Un maigre sourire étira ses lèvres lorsque Liam s’empressa de lui essuyer ses larmes. Il avait toujours fait cela avec lui, comme s’il n’aimait pas le voir pleurer. Quoi que dans le cas inverse, Jesse aussi détestait voir Liam pleurer, mais ce dernier le faisait moins souvent que le plus petit. Jesse était beaucoup plus faible et ne pouvait rarement empêcher ses larmes de couler lorsqu’il s’en veut, qu’il est en colère ou qu’il est vraiment, vraiment nerveux. Le bouclé ravala avec peine sous le manque de réponse du plus grand. Bon… C’était le temps de partir… Il venait de tout gâcher… Ou pas… Ou pas, car Liam venait de reprendre possession de ses lèvres. Son cœur manqua plusieurs battements tandis qu’un énorme frisson traversa tout son corps. Oh mon dieu… C’était tellement… Incroyable. Ça lui avait tellement manqué. Comment avait-il pu vivre sans cette sensation ? Sans les baisers de Liam, sans les mains de Liam sur lui, sans Liam tout simplement. Jesse ferma les yeux et prolongea le baiser, en profitant au maximum. Il avait tellement peur que tout s’arrête. Que Liam s’éloigne de lui et parte sans dire un mot, sans rien de plus. Était-ce vraiment un baiser de retrouvaille ou était-ce un baiser d’adieu comme ils n’avaient pas eu la chance de se donner au moment de leur rupture ?

Ce fut à contre cœur et à bout de souffle que Jesse rompit malheureusement le baiser. Il l’aurait tellement continué pendant des heures, mais c’était trop pour lui… Étant donné que ce moment de bonheur était seulement temporaire, il ne pouvait pas se permettre d’en profiter sinon ça serait beaucoup plus dur.

- Liam… Donnons-nous une seconde chance, murmura-t-il simplement. Il avait réussi à couper sa demander là, même s’il y avait de nombreuses autres paroles qui lui traversaient la tête. Jesse était prêt à recommencer… Malgré que ça serait difficile, il savait exactement dans quoi il s’embarquait et il était prêt à faire face à cela.

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La cupidité nous a endettés, remplis moi les poches d'espoir

La cupidité nous a endettés, remplis moi les poches d'espoir
♠ Nombre de messages : 417


MessageSujet: Re: Bien que le temps puisse sécher les larmes de mes yeux, le temps ne t'effacera pas de mon cœur || LIAM ♥ Ven 22 Juin - 13:21

Le cœur de Liam s’emballa, des centaines de papillons s’envolaient au creux de ses entrailles, il se sentait comme un adolescent tombant amoureux pour la première fois, il devait avouer que c’était agréable même si quelque peu terrifiant. Terrifiant dans le sens où comme toute histoire d’amour, on ne peut jamais savoir à l’avance où cela va nous mener. Un sourire idiot collé au visage sans trop savoir pourquoi, c’était là les premiers signes.
Liam était toujours collé à Jesse, il descendit sa main jusqu’à la sienne, entrelaçant ses doigts aux siens, c’était un truc qu’il aimait faire lorsqu’ils étaient ensemble. Juste sentir la douceur de sa main dans la sienne, sentir sa présence, sentir qu’il peut compter sur lui quoi qu’il advienne. C'était rassurant. Et Liam avait besoin de cette sensation de sécurité qu'il éprouvé avec Jesse.

Cependant lorsque Jesse lui demanda une seconde chance, c’était comme un retour à la réalité. En effet, ces quelques minutes semblaient être un rêve et cette question le ramené à la dure réalité. Dure dans le sens où cela impliqué tellement de choses, Liam avait prit l’habitude de sa vie en solitaire, il ne se souciait de personne. N’avait pas à assurer les arrières de quelqu’un à cause de son business, même si Jesse était dans les forces de l’ordre et savait se défendre, Liam avait toujours été plus que protecteur avec lui, il affronterait les bombes de la vie, tous ceux qui tenteraient de lui faire du mal entendrait parler de lui. Il mourrait si jamais il lui arrivait quelque chose par sa faute. Etait-il seulement prêt à prendre tant de risques ? Son incertitude pouvait se lire dans son regard, c’était une évidence qu’il le voulait auprès de lui mais à quel prix ?

- Je… Commença Liam

Il caressa fébrilement la paume de sa main de son pouce, on pouvait sentir ses tremblements mais il ne recula nullement. La sonnerie de son téléphone lui arracha un léger sursaut, de sa main de libre, il sortit son téléphone, s’excusant du regard auprès de Jesse puis observa le message reçu. Un léger soupire lui échappa. Avec tout ça, il en avait oublié le but de sa venue initiale. Un rendez-vous « d’affaire ». Il rangea ensuite son téléphone et relâcha la main de Jesse, il plongea sa main dans sa poche et après une légère hésitation, il en ressorti un sachet de cocaïne sous les yeux effarés de Jesse.

- T’es prêt à supporter ça ?... Vraiment ? Fit Liam

Le jeune homme prit une grande respiration

- Je veux être avec toi. Vraiment. Plus que tout au monde. Mais je veux pas te faire souffrir…Je…Je veux pas que tu sois en danger par ma faute ou que tu perde ton boulot ; je tiens trop à toi pour ça... Ne crois pas que je ne veux pas être avec toi...Mais...J'ai peur, en fait.

Voilà, il l'avait dit. Il avait peur de cette situation qui le dépassé.

___________________________

Je t'ai dans la peau.
J’essaie de t’oublier mais mon cœur est tatoué à l’encre de douceur qu’on s’échangeait. Le vide est abyssale, la douleur infernale, j’essaie de t’oublier mais tu me manques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
C'est parfois la peur de la mort qui pousse les hommes à la mort.

C'est parfois la peur de la mort qui pousse les hommes à la mort.
♠ Nombre de messages : 188


MessageSujet: Re: Bien que le temps puisse sécher les larmes de mes yeux, le temps ne t'effacera pas de mon cœur || LIAM ♥ Mer 27 Juin - 2:44

Jesse ne voulait pas que ce baiser s’arrête. C’était tellement doux, tendre et agréable. Il y avait même de la passion et du désir. Tout cela lui avait tellement manqué, à un point tel qu’il ne pouvait plus se passer de cela. Il voulait garder Liam près de lui, pour toujours cette fois. Il ne voulait plus le perdre, car il réalisait à ce moment qu’il était totalement amoureux du jeune garçon devant lui et qu’il avait besoin d’être avec lui, de l’embrasser à tous les jours, de lui parler, de le serrer contre lui, de faire l’amour avec lui. Enfin bref, il avait besoin de passer chacun des moments de sa vie avec lui et n’allait pas rater sa chance. Pas cette fois. Certes, il restait encore cette histoire de drogue à régler et leur relation serait parfaite. Il suffisait d’y croire et d’espérer très fort que Liam pense comme lui et qu’il accepte au final de tout faire pour rendre leur relation parfaite et pour qu’ils puissent vivre heureux. Finalement heureux, car eux aussi y avaient le droit. Ils avaient assez souffert comme cela.

Malheureusement, après un moment, leur visage se détacha, mais leur main resta ensemble. Jesse ne voulait pas le lâcher, il avait l’impression que s’il le faisait, ça serait vraiment la fin de tout et que Liam allait partir pour toujours. Jesse soupira lorsque le téléphone de Liam vibra. Pourquoi fallait –il que quelque chose venait troubler ce moment si doux ? Lorsque son ancien petit ami rangea son téléphone, il sortit un sachet de poudre. Jesse ouvrit grand les yeux et ne put s’empêcher de lui retirer vivement, par réflexe plus qu’autre chose.

Liam se mit à parler et à lui avouer que tout cela lui faisait peur. C’était adorable, mais à la fois ça rendait les choses encore plus compliquées. C’est vrai que Jesse mettait sa carrière en jeu, mais est-ce qu’il tenait vraiment à sa carrière à ce point ? La réponse était non… Il faisait ce travail parce que son père l’avait poussé dans cette voie. Ça serait peut-être une façon pour lui de changer finalement de métier si on finissait par le mettre à la porte… quoi que ça serait honteux et que son père lui en voudrait. Il ne voulait pas cela, il ne voulait pas lui faire honte, donc il ne pouvait pas arrêter. Jesse ferma les yeux et prit une profonde inspiration.

- Je crois que je vais souffrir encore plus si je te perds pour de bon, Liam… Je… J’ai vraiment besoin de toi, je ne veux pas que tu me quittes une deuxième fois… Je sais que ça ne sera pas facile, mais je sais qu’on est capable. Tu parlais d’arrêter tout à l’heure, je vais t’aider. Jusqu’au bout, même si c’est dangereux, même si c’est dur, même si ça va nous faire mal. Je sais qu’on va y arriver avec de la volonté et surtout avec de l’amour…

Jesse n’avait pas lâché la main de Liam et s’était approché doucement pour poser sa tête contre le torse de Liam.

- On peut y arriver…

Il serra très fort le sachet entre sa main avant de le laisser tomber au sol et de poser son pied dessus.

- Commençons maintenant.

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La cupidité nous a endettés, remplis moi les poches d'espoir

La cupidité nous a endettés, remplis moi les poches d'espoir
♠ Nombre de messages : 417


MessageSujet: Re: Bien que le temps puisse sécher les larmes de mes yeux, le temps ne t'effacera pas de mon cœur || LIAM ♥ Ven 29 Juin - 19:50

Liam devait avouer que les paroles du jeune homme le réconfortait. C’est vrai, après tout, qu’est-ce qui l’empêchait d’arrêter cette foutue drogue ? Il avait tout le soutien nécessaire. Jesse était devenue un gardien, utilisant son cœur et ses sentiments comme armes. Il n’y avait pas plus puissant que l’amour pour lutter contre les travers et les côtés sombres de Liam. Mais il n’arrêtait pas pour autant de se dire que le plus dur n’était pas d’arrêter la consommation mais bien d’arrêter la vente. Constamment mis sous pression, obéissant à des ordres, il ne savait même pas comment s’y prendre pour juste arrêter. Ce n’était pas comme un emploi dit normal, il ne pouvait pas juste se pointer chez son boss une lettre de démission à la main. Se quitter bons amis, il n’y avait pas de négociations possibles dans ce type de métier. Il n’y avait que la mort qui pouvait annuler un contrat. En signant, Liam avait donner sa vie aux barons de la drogue, c’était son gage pour leur être fidèle, pour ne pas lâcher, pour ne pas aller à l’ennemie. Pire qu’une clause de non concurrence, il avait mis sa vie en jeu et il s’en rendait compte aujourd’hui seulement. Avant, il n’y avait jamais vraiment songé, vivant au jour le jour, ne pensant jamais à l’avenir, et c’était très bien ainsi mais maintenant qu’il fallait réfléchir, Liam devait avouer qu’il était quelque peu largué.

Face à la détresse de Jesse, Liam se sentait impuissant. Il sentait bien les marques de leur rupture, c’était un réel déchirement pour lui aussi rien que le fait de penser qu’ils pourraient être séparés, encore. Pour les même raisons, les mêmes fautes, les mêmes faux pas. Liam accepté sans problème le fait qu’il était le seul fautif car c’était le cas. Il avait tout foiré, et il s’en voulait profondément. Il fallait que les choses changent, c’était clair mais comment ? D’accord, Jesse lui offrait son aide volontiers, mais que pouvait-il faire pour lui ? Rien que de penser au fait qu’il le verrait vomir ses tripes, hurler la mort, transpirer à grosse goutte. Bref dès lors qu’il ressentirait les effets de manque, Liam savait qu’il serait loin d’être désirable, au contraire. Les yeux explosés, le regard vide et insipide, il craignait de voir Jesse s’enfuir à toutes jambes. Il se connaissait, il serait certainement odieux, le manque lui ferait dire des choses abominables, regrettables mais d’un autre côté malgré son air chétif et innocent, Jesse était fort. Un moral d’acier il pouvait compter sur lui, il fallait qu’il se fasse à l’idée à présent qu’il n’était plus qu’un ex-drogué. Et cela se confirma lorsqu’il vit son sachet remplit de son vice tomber au sol, le pied de Jesse l’écrasant. Ses yeux était rivés dessus, il ne pouvait le quitter des yeux, serait-ce aussi simple de passer à autre chose ?

Le portable de Liam se remit à sonner, sans doute son boss, mais le jeune homme n’y prêta pas attention ne voulant pas se détacher de celui qui lui redonnait un petit espoir de s’en sortir. Il le serra davantage contre lui, collant sa tête à la sienne, glissant ses doigts dans ses cheveux, il ne voulait pas que ce moment s’arrête, c’était si spécial. Si ce matin on lui avait dit qu’il se retrouverait dans les bras de son ex, il ne l’aurait sans doute pas cru. Malgré les longs mois de séparation, c’était comme s’ils ne s’étaient jamais quittés, c’était comme une évidence.

Pour certain, cela pouvait peut-être paraître rapide mais pour Liam les choses étaient claires. Il voulait reprendre là où tout s’était brusquement arrêté, il n’était plus question de le quitter. Il le voulait auprès de lui aussi longtemps que possible. S’enivrer de son parfum lui faisait un bien fou.
Liam approcha sa bouche de son oreille lui susurrant ce qu’il avait sur le cœur :

- Je ne te laisserais plus…Plus jamais…

Un léger silence s'installa, Liam le brisa en évoquant un sujet, certes, fâcheux mais essentiel. Et voyant l'investissement de Jesse, le jeune homme se disait qu'il pourrait peut-être l'aider à le sortir de ce traqua "professionnel".

- Jesse... Commença t-il

Il se détacha de lui un instant, plongeant son regard dans le sien puis prit une franche inspiration.

- Comment je vais m'en sortir ?

Sa question se voulait franche mais en même temps il senti qu'elle était quelque peu vague

- Tu...Tu crois pouvoir, en jouant de tes relations, me sortir du trafic ? Je...Je sais que c'est pas un truc facile mais je vois pas comment m'en sortir...


___________________________

Je t'ai dans la peau.
J’essaie de t’oublier mais mon cœur est tatoué à l’encre de douceur qu’on s’échangeait. Le vide est abyssale, la douleur infernale, j’essaie de t’oublier mais tu me manques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
C'est parfois la peur de la mort qui pousse les hommes à la mort.

C'est parfois la peur de la mort qui pousse les hommes à la mort.
♠ Nombre de messages : 188


MessageSujet: Re: Bien que le temps puisse sécher les larmes de mes yeux, le temps ne t'effacera pas de mon cœur || LIAM ♥ Lun 2 Juil - 5:01

Jesse aimerait tellement pouvoir être dans la tête de Liam en ce moment et savoir ce qui se passait exactement et à quoi Liam pensait à cet instant. À voir le visage de ce dernier, ça ne semblait pas évident du tout et Jesse détestait vraiment le voir troubler de cette manière et aimerait pouvoir savoir ce qui le tracassait et l’aider, l’aider, car Liam n’allait certainement pas lui demander de vive voix de lui venir en aide. Mais si jamais il venait à le faire, Jesse n’hésiterait pas une seule seconde et il allait l’aider. Il avait toujours été prêt à faire n’importe quoi pour cet homme et ça n’avait pas changé. Certes, c’était facile de mettre ça sur sa naïveté et sur sa gentillesse illimité, mais ce n’était pas tout à fait pareil. Avec Liam tout était complètement différent, avec Liam il se sentait mieux. C’était la première fois qu’il se sentait aussi bien et autant en sécurité depuis qu’il avait été enlevé. Pour dire vrai, ça lui faisait un bien fou, car il n’en pouvait plus de vivre avec cette nervosité qui le rongeait le ventre à chaque seconde. Donc si Liam acceptait de le reprendre et de faire l’effet d’arrêter la drogue pour lui, alors Jesse serait le plus heureux du monde, il allait retrouver un peu de sa vie d’avant… Et peut-être même que Liam allait l’aider à guérir totalement et redevenir l’ancien Jesse. Certes, toujours aussi naïf, mais beaucoup moins stressant et énervant à parler pour rien dire.

Le plus petit avait bien niché sa tête dans le torse de son ex et s’agrippait très fort à son chandail pour le garder contre lui. Un énorme frisson le traversa lorsque l’homme se mit à jouer tendrement dans ses cheveux. Rien n’avait changé. Liam lui faisait toujours autant d’effet même pour un maigre contact physique, mais il était tellement bien dans ses bras. Tellement. C’était comme si le temps venait de s’arrêter et qu’il y avait seulement eux sur la planète, dans leur petit monde. Il n’y a plus rien d’important autour d’eux et surtout, surtout il n’y avait plus de trace de la drogue. Rapidement, trop rapidement à son goût, Jesse fut tiré vers la réalité brusquement par une phrase de Liam. Le bouclé sentit rapidement la boule d’émotion se former dans sa gorge et les larmes lui monter aux yeux. Il était complètement ému, ça lui faisait un bien fou d’entendre cela. Jesse resserra son emprise sur Liam, il releva doucement la tête un maigre sourire sur les lèvres.

- Non plus jamais… Plus rien ni personne ne pourra nous séparer Liam.

Le bouclé déposa un doux baiser sous le menton de son ex, plus tant ex que cela à présent et laissa le silence tomber entre eux. Il laissa également Liam le briser lorsqu’il serait prêt. Malheureusement, lorsque ce dernier se mit à parler, il se détacha de lui. Jesse ne put s’empêcher de faire une légère moue, mais le sujet de conversation devenait très important. Voilà. Liam Gibbs venait officiellement de lui demander son aide ce qui n’était pas chose commune et c’était avec plaisir que Jesse allait accepter de l’aider, il allait trouver un moyen. C’est lorsque son Liam lui demanda de faire jouer ses relations que Jesse se mit à réfléchir à une solution, faisable et peut-être la moins dangereuse au final.

- Je sais comment faire pour t’en sortir, mais je ne crois pas que l’idée va te plaire… Il faudrait faire tomber le trafic… Avec des noms, des lieux de rendez-vous, peut-être même de l’infiltration. Ce qui me plait un peu moins, car j’aurais trop peur qu’il t’arrive quelque chose, mais si c’est ce qu’il faut pour qu’au final, tu puisses t’en sortir… Donc en arrivant au sommet du trafic et en arrêtant le grand boss, toute cette histoire sera terminée. Personne ne saura que c’est toi sauf le FBI… FBI qui va te donner l’immunité complète, car tu vas les aider à faire tomber un important groupe et on va pouvoir reprendre notre vie ensemble… Comme avant…

Jesse prit la main de Liam et enlaçant leurs doigts ensemble tout en le regardant dans les yeux un sourire se valant rassurant sur les lèvres. Le FBI allait les aider, mais en plus de cela, Jesse était certain d’obtenir l’aide de son directeur et avec Aymrick de leur côté, il savait que tout allait bien aller, il avait une confiance aveugle en cet homme qui lui avait sauvé la vie.

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La cupidité nous a endettés, remplis moi les poches d'espoir

La cupidité nous a endettés, remplis moi les poches d'espoir
♠ Nombre de messages : 417


MessageSujet: Re: Bien que le temps puisse sécher les larmes de mes yeux, le temps ne t'effacera pas de mon cœur || LIAM ♥ Mar 3 Juil - 10:24

Liam devait avouer qu’il eu un moment de réflexion avant de répondre à Jesse après tout c’était compréhensible. Le jeune homme n’était pas du genre à dénoncer, à balancer, non pas par honnêteté mais plutôt par crainte. Comme toute personne normalement constituée il devait avouer qu’il avait peur des représailles. Il avait peur qu’un jour, il se retrouve avec un voyant rouge sur le torse, être dégommé par un sniper n’avait rien de surprenant dans le métier. Cette perspective l’effrayait, et si ils s’en prenaient directement à Jesse ? Lui, son amour, son âme-sœur, son tout. Il ne s’en remettrait pas. Dans ce milieu, ils étaient capable de tout.

Mais d’un autre côté, le récit idyllique que lui offrait celui qui n’était clairement plus son ex, lui mettait l’eau à la bouche. Et comme pour confirmer ses dires, leurs mains s’entrelacèrent. Ce contact suffisait à lui-même pour le convaincre, même si l’appréhension était là, il avait une confiance aveugle en Jesse et savait que jamais il ne lui aurait proposé ça si il ressentait qu’il y aurait le moindre danger pour lui. Bien sûr, on ne pouvait être sûr de rien mais cela valait peut-être le coup.

Liam s’avança pour lui embrasser délicatement les lèvres, il ferait ça toute la journée s’il s’écouter, c’était comme une confirmation, une approbation, bref lui qui n’était pas le plus doué pour manier les mots c’était juste pour lui dire que lui aussi il voulait passer sa vie avec lui, qu’il ferait tout pour. Ils avaient étaient suffisamment séparé comme ça, il était temps de reprendre les choses en main. De plus, le jeune homme ne ferait pas une deuxième fois la même erreur, la douleur de la séparation avait été bien trop forte, il ne voulait plus revivre ça et ne voulait pas non plus que Jesse revive ça. Alors il allait se prendre en main, c’était décidé, sa vie avait besoin d’avoir une mise au point. Il fallait y remettre de l’ordre et ça commençait par son « travail » illicite. Ensuite, il arrêterait son addiction pour se consacrer sur son amoureux. Cela semblait tellement utopique, ce programme semblait impossible à réaliser, cela aurait été le cas seul mais maintenant qu’il avait retrouvé Jesse il avait toutes les armes en main pour combattre ses vices. Il lui donnait la force et le courage, c’est vrai qu’il aurait pu le faire la première fois au lieu de rompre, mais à cet époque il ne réalisait pas encore à quel point il était amoureux. Et ce n’est que lorsque l’on perd les choses qu’on s’en rend compte et malheureusement il était trop tard.

- Tu as raison. Il est temps d’agir.

Cela résumé bien les attentes de Liam. Malgré son hésitation d’il y a tout juste cinq minutes, ses doutes d’il y a une heure et son rebut depuis quelques années, Liam avait changé d’avis du tout au tout. Ses pensées étaient, certes, très tiraillées et contradictoires mais le résultat était là. Il voulait agir et oublier ce passé qui l’empêche cruellement de se construire un futur. Et en l’occurrence un futur à deux.

___________________________

Je t'ai dans la peau.
J’essaie de t’oublier mais mon cœur est tatoué à l’encre de douceur qu’on s’échangeait. Le vide est abyssale, la douleur infernale, j’essaie de t’oublier mais tu me manques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
C'est parfois la peur de la mort qui pousse les hommes à la mort.

C'est parfois la peur de la mort qui pousse les hommes à la mort.
♠ Nombre de messages : 188


MessageSujet: Re: Bien que le temps puisse sécher les larmes de mes yeux, le temps ne t'effacera pas de mon cœur || LIAM ♥ Lun 6 Aoû - 2:58

Jesse ferma les yeux lorsque Liam vient capturer doucement ses lèvres. Le bouclé répondit tout aussi tendrement au baiser en profitant au maximum. Il ne comprenait pas encore comment il avait pu s'en passer aussi longtemps. Comment avait-il pu survivre à cette séparation ? Il avait été tellement attaché à Liam que se séparer de lui avait été dur et il avait eu du mal à s'en remettre. Il avait manger des tonnes de crème glacée directement dans les plats et ça ne l'avait pas aidé à se remettre... Ça lui avait seulement empêché de mourir de faim, car il n'avait pas pris soin du tout de lui les semaines suivantes cette séparation. Sauf qu'était-ce une bonne idée de se replonger comme cela tête première dans une relation qui l'avait fait tellement souffrir une fois ? Une bonne idée... Sûrement pas... Allait-il le faire ? C'était certain, car Liam restait son premier et qu'il lui faisait confiance. Liam ne se remettrait pas avec lui si c'était pour lui faire mal une seconde fois. Du moins... Il espérait. Il espérait et il allait le croire dur comme fer. C'était en partie pour cette raison qu'il avait accepté de lui venir en aide et qu'il serait prêt à faire n'importe quoi pour le rendre heureux et surtout pour retrouver ce bonheur qu'il avait eu le droit dans les bras de Liam. 

- Bien... Agissons Liam. Nous allons te sortir de là et tout va bien aller... Tu vas pouvoir refaire ta vie... Avec moi de préférence. Mais pour le moment.... Je ne veux pas que tu retournes chez toi. Pour ta sécurité, mais pour moi aussi, car je ne pourrais pas dormir si je sais qu'ils risquent de mettre la main sur toi sachant où tu restes. Je ne veux pas risquer cela. Nous ne savons pas de quoi ils sont capable pour se venger et risquer de te perdre alors qu'on vient tout juste de se retrouver et que tu es prêt à changer ta vie... Ça ne peut pas se passer comme cela! Tu vas venir chez moi ok? ... À moins que tu trouves que c'est trop tôt pour vivre sous le même toit. Moi, ça me plairait bien, mais si tu ne veux pas je comprends très bien. J'aimerais bien avoir les moyens de te payer une chambre d'hôtel, comme cela tu serais mieux, mais... J'ai dû mal à payer mon propre appartement! En plus mon proprio' veut m'augmenter encore. Je vais jamais le comprendre celui là... Je fais rien. Je ne demande rien et je dois payer plus cher... Sauf que là, je dévie du sujet... Tu es certain de ne pas vouloir venir chez moi ? Ça me rassurerait.

Il disait cela pour deux raisons. Premièrement pour ce qu'il venait de dire. Il ne voulait pas retrouver Liam mort un matin. Il ne se remettrait pas. Deuxièmement, c'était pour lui. Car depuis sa torture, il avait encore du mal à dormir lorsqu'il était seul. Le moindre son le réveillant et le faisait paniquer. Jesse n'avait pas lâché les mains de son petit ami, donc ce dernier pouvait sentir ses tremblements qui trahissaient sa nervosité.

___________________________


Dernière édition par Jesse Walker le Mar 7 Aoû - 1:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La cupidité nous a endettés, remplis moi les poches d'espoir

La cupidité nous a endettés, remplis moi les poches d'espoir
♠ Nombre de messages : 417


MessageSujet: Re: Bien que le temps puisse sécher les larmes de mes yeux, le temps ne t'effacera pas de mon cœur || LIAM ♥ Lun 6 Aoû - 22:30

Liam caressait machinalement la main de son amoureux, car c’est ainsi qu’il pouvait le nommer : Son amoureux. C’était bizarre. Pas bizarre dans le sens mal mais bizarre quand même. Tout allait si vite que ça ne paraissait pas normal mais le jeune homme ne voulait pas pour autant stopper ce moment avec lui, c’était comme s’il était figé sur place, ne parvenant plus à lâcher sa main, quitter son regard lui était impossible, il était hypnotisé. Cette emprise qu’il pouvait avoir sur lui, lui faisait un peu peur car il devenait sa faiblesse. Il savait que son boss ferait tout pour connaître ses faiblesses, et il les connaissaient probablement déjà et c’est ce qui l’effrayait encore plus, qu’il arrive quoi que ce soit à Jesse par sa faute, il ne le supporterait pas et ne le permettrait certainement pas. Liam pouvait se montrer violent lorsqu’il s’agissait de Jesse même s’il savait que cet état second, l’adrénaline qui pouvait le submerger dans ces moments ne plaisait pas trop à Jesse.

Liam sentit la main tremblante de son petit ami lors de son discours mais à son regard fuyant, son air terrorisé, le jeune homme comprit que quelque chose clochait. A vrai dire, il l’avait remarqué dès le début mais n’avait rien dit ne voulant pas le brusquer, pensant durant une seconde même que ça ne le regardait peut être même pas, mais à présent il se devait d’agir. Il voyait bien que quelque chose avait changé en lui mais il ne parvenait pas à distinguer quoi, c’était comme si quelque chose c’était brisé et Liam n’en était pas le seul responsable, c’était autre chose et il était déterminé à savoir quoi. Cependant, il voulait tout de même faire savoir à Jesse qu’il était prêt à tout pour lui démontrer que cette fois-ci c’était différent, qu’il ne l’abandonnerait pas, c’est pourquoi il prit le temps de répondre à sa question, lui signalant qu’il l’écouté et qu’il était là pour lui.

- C’est d’accord. Mais on doit d’abord passer chez moi prendre quelques affaires…Je sais que ça te ferait plaisir de me voir toute la journée nue mais quelques vêtements propres me seront utiles. Fit-il dans un léger sourire

Puis il resserra légèrement son emprise, resserrant sa main puis attrapa son épaule comme pour le bloquer puis il plongea son regard dans le sien.

- Mais avant, j’aimerai que tu me dise ce que tu as…Et ne me dis pas rien parce que je ne te croirais pas…J’suis pas un idiot, Jesse. Dès que je t’ai vu, j’ai su que quelque chose avait changé en toi, tu n’es plus le même, quelque chose t’as changé…Et je sais que ce n’est pas que dû à moi, à notre rupture, c’est autre chose et j’aimerai…Non, je veux que tu me dise ce que c’est. Tu sais que tu peux me parler…Tu peux tout me dire.

___________________________

Je t'ai dans la peau.
J’essaie de t’oublier mais mon cœur est tatoué à l’encre de douceur qu’on s’échangeait. Le vide est abyssale, la douleur infernale, j’essaie de t’oublier mais tu me manques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
C'est parfois la peur de la mort qui pousse les hommes à la mort.

C'est parfois la peur de la mort qui pousse les hommes à la mort.
♠ Nombre de messages : 188


MessageSujet: Re: Bien que le temps puisse sécher les larmes de mes yeux, le temps ne t'effacera pas de mon cœur || LIAM ♥ Mar 7 Aoû - 2:04

Un large sourire étira les lèvres du plus petit à la première phrase de Liam avant d’avoir le rouge lui montant directement aux joues. Une étrange chaleur lui parcourut le corps tandis qu’il commençait à se sentir un petit peu mal à l’aise.

- J-Je… Je… Non… Je n’ai pas dit cela… Ce n’est pas mon genre… Je… Oui, peut-être que j’aimerais cela, mais c’est une mauvaise idée si tu es nu devant moi à journée longue, car sinon… Non… Laisse tomber… J’ai rien dit… C’est mieux que tu ais des vêtements… Oui… Des vêtements… Oui… Passons chez toi avant, tu prendras ce que tu as de besoin. Ça va être trop bien !

Et oui ! Voilà qu’il était aussi excité qu’un enfant d’école à la simple pensée de vivre avec son petit ami. Ça allait être trop bien et ça serait une bonne façon de voir en même temps si leur relation pourrait tenir. Bien que dans les premiers temps ça ne serait pas évident avec la cure de désintoxication et la tentative de faire tomber le trafic dans lequel Liam avait eu le malheur de se retrouver. Sauf que après… Après tout cela, tout allait aller pour le mieux, Jesse en était certain. Il aurait également le droit à son compte de fées lui aussi… Enfin.

Jesse se raidit immédiatement lorsque Liam plaça sa main de manière à bloquer son épaule, il s’était tout de suite douté que la discussion allait devenir plus sérieuse et ça ne lui plaisait pas. Pas du tout même. Le bouclé écoutait Liam s’adresser à lui complètement figé par la peur. La crainte de parler… Il n’avait jamais parlé encore de ce qui lui était arrivé. Même pas à son psychologue… Il n’y arrivait pas… Il n’était pas capable… La terreur lui rongeait le ventre seulement à y penser. Jesse fixa Liam, perdu un long moment avant de sentir sa gorge se serrer et les larmes lui monter aux yeux. Il ouvrit la bouche pour dire quelque chose, mais les mots se bloquèrent. Totalement. Plus il essayait de parler et plus il sentait que l’air lui manquait. Bon… Il paniquait… Totalement… Liam ne lui avait laissé aucune chance d’éviter la conversation et c’est cela qui le paniquait autant. Il avait l’impression d’être pris au piège.

- J-Je… Non… Je… Je ne peux pas… Je… Je n’y arrive pas… Je n’y arrive pas…

Il s’approcha alors de Liam et se blottit contre lui, cachait son visage contre son torse pour essayer de se contrôler. Il tremblait de tout son corps à présent et la sueur commençait à perler sur son front.

- C’est… trop… dur… Trop récent… Trop dur… Je… Pardonne-moi…

Jesse s’éloigna alors de Liam et le fixa dans les yeux un moment. S’il n’arrivait pas à lui dire… Il pouvait toujours lui montrer ?? Il n’avait pas réussi avec les autres, mais avec Liam tout était différent… Ce dernier restait son petit ami… Il allait bien voir un jour ou l’autre. Le bouclé retira alors son veston, lentement et toujours aussi tremblant et apeuré. Qu’est-ce que Liam allait dire ? Allait-il le quitter pour cela ? Allait-il être horrifié devant son corps meurtrit au point de ne plus pouvoir le toucher…? Peut-être… Peut-être pas… Jesse entreprit donc de déboutonner sa chemise et il l’ouvrit… Lentement. Très lentement. Dévoilant ainsi les nombreuses cicatrices qu’il avait partout. Des marques de brûlures, de coup de poignards, il avait même une marque de balle sur la clavicule droite et sur la cuisse gauche. Et voilà. Maintenant qu’il était totalement dévoilé à Liam, Jesse baissa honteusement la tête, n’osant pas le regarder pour ne pas voir sa réaction.

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La cupidité nous a endettés, remplis moi les poches d'espoir

La cupidité nous a endettés, remplis moi les poches d'espoir
♠ Nombre de messages : 417


MessageSujet: Re: Bien que le temps puisse sécher les larmes de mes yeux, le temps ne t'effacera pas de mon cœur || LIAM ♥ Mar 7 Aoû - 9:49

Voir les larmes de Jesse fit réaliser à Liam qu’il était allé beaucoup trop loin. Ça lui brisé le cœur de le voir ainsi, aussi mal. Il sentit davantage sa tristesse lorsque celui-ci se glissa entre ses bras, Liam s’en voulu immédiatement. Qu’est-ce qui avait bien pu lui passer par la tête ? Il n’avait aucun droit d’exiger quoi que ce soit après tout, il fallait absolument qu’il corrige cette manie de donner des ordres, de se croire supérieur à en oublier les sentiments de ceux qui l’entoure. Il avait vraiment été égoïste sur ce coup là, il s’en rendait bien compte.

Il voulu s’excuser, implorer son pardon, lui dire qu’il pouvait prendre son temps même si la curiosité avait prit possession de son esprit, quelque chose ronger ses entrailles et Liam ne savait pas quoi, il voulait l’aider, le consoler, pleurer avec lui s’il le fallait. Il était prêt à tout pour lui, mais ça il le savait déjà. Liam n’eut pas le temps de présenter une quelconque excuse que Jesse se recula, il cru un instant qu’il allait s’enfuir en courant, que jamais plus il ne le reverrait. Mais il n’en fut rien. Leur regard s’entrechoquèrent, on pouvait bien lire la frayeur qui le possédé, la tristesse s’était emparé de lui ; visiblement les souvenirs étaient trop dur à supporter.

C’est alors que Jesse entreprit de se dévêtir, Liam ne comprit pas ce qu’il se passé mais il ne disait rien, se contentant de regarder la scène qui se déroulé sous ses yeux. Une fois sa chemise enlevée, le jeune homme dû retenir un cri de stupeur, non pas qu’il avait peur de lui mais il avait plutôt peur de ce qu’il voyait. Toutes ces marques, comment les avait-il eus ? Ces cicatrices semblaient bien profondes, il reconnu l’impact d’une balle. Une mission qui aurait mal tourné ? Il ne connaissait pas le fin mot de l’histoire mais de voir tout ça humidifia ses yeux, il se sentait vulnérable et impuissant. Il aurait voulu être là, le protéger. Même si il n’aurait peut être rien pu faire mais il s’en voulait de ne pas avoir essayé, il ne laisserait plus jamais faire ça, c’était au-dessus de ses forces.

De son doigt, Liam traça l’une des cicatrices avec douceur puis de son autre main il attrapa le menton de Jesse pour le forcer à le regarder dans les yeux. Les émotions de Liam se mélangé dans sa tête entre la haine envers celui qui avait osé le toucher, et sa tristesse qu’il ait subit ça mélangé à une sorte de culpabilité de ne pas avoir été là pour lui. Il retenait ses larmes, ne voulant pas craquer devant lui, ce n’était vraiment pas le moment. Mais une chose est sûr, lorsqu’il serait qui lui avait fait ça, même si ce n’était que dans 6 mois, dans un an ou dans dix ans, il le retrouverait, le traquerait et le tuerait de ses propres mains. La pitié, le pardon ou la clémence n’avait pas de place dans l’esprit de Liam, il avait soif de vengeance et il ferait tout pour l’assouvir.

- Tu n’es pas obligé de m’en parler. Tu en parleras quand tu seras prêt, je…Je suis désolé de t’avoir parlé comme ça, je m’inquiète pour toi et je crois que…J’ai raison.

Liam referma avec douceur les boutons de la chemise de Jesse sentant bien qu’il n’était pas très à l’aise avec ces yeux curieux qui rodé dans le parc.

___________________________

Je t'ai dans la peau.
J’essaie de t’oublier mais mon cœur est tatoué à l’encre de douceur qu’on s’échangeait. Le vide est abyssale, la douleur infernale, j’essaie de t’oublier mais tu me manques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
C'est parfois la peur de la mort qui pousse les hommes à la mort.

C'est parfois la peur de la mort qui pousse les hommes à la mort.
♠ Nombre de messages : 188


MessageSujet: Re: Bien que le temps puisse sécher les larmes de mes yeux, le temps ne t'effacera pas de mon cœur || LIAM ♥ Jeu 9 Aoû - 3:52

Physiquement, Darren ne ressentait plus la douleur. Sauf parfois lorsqu’il forçait trop, il avait encore mal à son épaule, mais sinon ça allait. C’était psychologiquement qu’il ne voyait pas la fin… Il n’était pas certain de guérir un jour… Il avait l’impression que plus le temps avançait, plus il avait du mal. Il craignait encore plus de revivre cela et semblait toujours aussi instable mentalement. Il avait encore ce besoin de s’enfermer dans un monde qui n’était pas le siens et de croire à ces choses enfantines qui l’aidaient à se sentir mieux et à ne pas devenir dans ce monde cruel et sans pitié. Heureusement… Heureusement qu’il était bien entouré. Son patron comprenait ce qu’il vivait et il l’aidait à penser à autre chose au travail. Il ne l’avait pas renvoyé en mission depuis et il le changeait de département pour lui faire voir autre chose. Il avait également Emily… Sa copine de mur, sa confidente, celle qui savait tout et qui lui changeait les idées lorsqu’il en avait besoin et que c’était trop dur. Peu importe l’heure de la nuit. Mily était toujours présente. Aujourd’hui, il avait retrouvé Liam… Liam qui allait être là pour l’aimer. Et c’est tout ce qu’il avait besoin en ce moment. D’amour et de moments de tendresse que seulement son petit copain savait lui donner.

Jesse resta complètement immobile tandis que Liam avait entrepris de reboutonner sa chemise. Le petit avait fermé les yeux pour mieux retenir ses larmes et ne pas craquer devant son copain. Pas maintenant. Pas aussi tôt dans leur relation. L’agent ne voulait surtout pas lui faire peur et le faire fuir.

- Tu… n’as pas à t’inquiéter… Je suis suivi à toutes les semaines… Physiquement, je vais bien… Je vais bien. Je vais bien…

Certes, il était un petit peu en train de se mentir à lui-même. Il allait bien d’une certaine façon et il n’allait pas totalement mal. Il s’était juste déjà senti mieux. Sauf que l’important en ce moment, ce n’était pas lui. C’était Liam. Le bouclé s’approcha à nouveau de son petit ami et lui prit doucement le visage à deux mains. Il le regarda dans les yeux en caressant ses joues de ses pouces. Jesse ne put s’empêcher et tira légèrement pour approcher le visage du plus grand vers le siens et lui déposer un simple baiser. Baiser rempli d’amour, de tendresse et de détresse, surtout de détresse.

- J’ai changé Liam… J’espère que tu arriveras à m’aimer autant qu’avant et que tu arriveras à accepter ces changements, aussi durs soient-ils. Sache seulement que mes sentiments à ton égare sont les seules choses qu’y n’ont pas changé.

Jesse lui fit un petit sourire triste avant de relâcher doucement son visage pour reprendre sa main tendrement. Il enlaça leurs doigts ensemble.

- Tu veux… qu’on passe chez toi maintenant chercher des affaires ou tu aimerais qu’on marche… ?

___________________________


Dernière édition par Jesse Walker le Mer 15 Aoû - 2:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La cupidité nous a endettés, remplis moi les poches d'espoir

La cupidité nous a endettés, remplis moi les poches d'espoir
♠ Nombre de messages : 417


MessageSujet: Re: Bien que le temps puisse sécher les larmes de mes yeux, le temps ne t'effacera pas de mon cœur || LIAM ♥ Ven 10 Aoû - 18:41

Liam savait que les paroles de Jesse n’était que mensonge, il n’allait pas bien, il était loin d’aller bien et maintenant qu’il avait vu les marques qui avaient mutilé son corps il savait que ça n’allait pas aller en s’arrangeant. D’autant plus que Jesse gardait tout ça pour lui et c’était bien là le problème, il n’y avait rien de plus « dangereux » que quelqu’un qui fait comme si tout allait bien, ignorer son mal n’était pas la solution mais pour l’instant le jeune homme ne faisait aucun commentaire lui laissant le temps, de plus ne sachant pas de quand ça datait bien qu’au vu des marques il estimait moins d’un an mais il n’en était pas sûr. Quoi qu’il en soit, il laisserait le temps à Jesse de se remettre, et il l’aiderait à oublier cette sombre histoire. C’était là son objectif, le faire oublier, même si ce ne serait pas facile, il était prêt à relever le défit. Il accepta son baiser, le lui rendit tendrement et lui lança un petit sourire.

Une petite déclaration s’en suit, du moins c’est que Liam cru comprendre, et pour lui non plus rien n’avait changé mais il n’arrivait pas vraiment à mettre de mot dessus, en y repensant il ne lui avait jamais dit ces deux mots tant attendu « je t’aime » non il ne l’avait jamais dit à personne en réalité. Du genre pudique sur ses sentiments il ne parvenait pas à le faire sortir, c’était pourtant facile je-t-ai-me. Mais non. Impossible. Ces mots restaient bloqués au fond de sa gorge, mais il ne désespère pas qu’un jour il parviendrait à les dire et ce serait sans doute à Jesse qu’il le dirait. Du moins, il l’espéré. Si ce n’était pas lui, alors ce serait personne. Il lui répondit d’un sourire qui en disait long.

Liam songea à la proposition de Jesse, il était sans doute mieux de d’abord passer chez lui pour en être débarrasser, mais c’est vrai qu’il n’était pas contre un peu d’air. Finalement son choix fut fait.

- Passons chez moi d’abord. Si on y va trop tard, les gars risquent de nous tomber dessus.

Par « gars » il voulait dire « collègue » autrement dit des dealeurs. Et des dealeurs pas content puisqu’il n’avait pas accompli sa mission aujourd’hui, il n’avait pas fourni un gros client, il avait ignoré des messages, il n’avait pas l’argent qu’il devait à son patron. Bref, valait mieux pas être dans le coin quand il lui tomberait dessus et il espéré d’ailleurs que personne ne l’attendait devant sa porte arme à la main pour lui réclamer l’argent manquant. Il calcula mentalement, il ne se rappelait même plus combien de sachet il devait vendre, il farfouilla sa poche, à la recherche de son sachet de cocaïne mais plus rien. Et soudain il se rappela et riva les yeux au sol, Jesse l’avait écrasé, il fixa la poudre blanchâtre sur le sol et devina péniblement qu’il n’y en avait pour plus ou moins 1 000€ peut être plus, peut être moins. Pour l’instant, Liam ne ressentait pas le manque de cette poudre ressemblant à de la farine mais il savait que bientôt ce serait le cas, dans 24, maximum 48h il serait fébrile, transpirant à grosse goutte et il savait aussi qu’il serait pas de très bonne compagnie.

- Mais avant, il faut que je te dise quelque chose… Je…Ça me rassure de venir chez toi mais…Tu dois savoir que bientôt je vais ressentir le manque, vraiment. Ça va être violent, je…Je serais peut être violent, je sais pas, je me contrôle pas vraiment…Tu es prêt à endurer ça ? Si c’est pas le cas, je comprendrais.

___________________________

Je t'ai dans la peau.
J’essaie de t’oublier mais mon cœur est tatoué à l’encre de douceur qu’on s’échangeait. Le vide est abyssale, la douleur infernale, j’essaie de t’oublier mais tu me manques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
C'est parfois la peur de la mort qui pousse les hommes à la mort.

C'est parfois la peur de la mort qui pousse les hommes à la mort.
♠ Nombre de messages : 188


MessageSujet: Re: Bien que le temps puisse sécher les larmes de mes yeux, le temps ne t'effacera pas de mon cœur || LIAM ♥ Mer 15 Aoû - 2:18

Jesse ne savait pas s’il devait regretter d’avoir montré ses blessures à Liam. Certes, il ne pouvait pas savoir ce que ce dernier pensait, mais il se doutait que c’était déjà une question de vengeance. Ce n’était pas ce que le petit brun voulait. De toute manière, ce n’était pas possible de se venger. Son patron avait déjà fait enfermer le groupe terroriste qui s’en était pris à lui. Pour Jesse, ça suffisait… Mais pour Liam ? S’il avait vraiment un désir de vengeance, irait-il jusqu’à tuer ? Ce n’était pas ce que Jesse voulait… Il ne voulait pas que son petit ami risque la prison sur lui et surtout pour une cause perdue d’avance.

Jesse n’avait pas envie de se décoller de Liam, donc après le doux baiser échangé, le bouclé resta près de son homme. Tendrement, il lui caressa les lèvres avec son pouce, mais en évitant son regard le plus possible. Il avait peur de ce qu’il allait y avoir. Il se doutait que ce n’était pas le cas, mais il avait peur d’y voir du dégoût de sa situation, il avait peur aussi que tout ait changé maintenant.

Avant que les gars nous tombent dessus… Ça devait faire peur ? Si oui, ça fonctionnait. Jesse ne savait pas ce qui allait se passer si les anciens collègues de Liam lui tombaient dessus. Allaient-ils le battre ? Jusqu’à la mort peut-être ? Le forcer à reprendre ? Non… Ça ne devait pas arriver… Jesse allait-il mettre Liam sous surveillance ? Peut-être que ça serait mieux étant donné que Jesse n’avait pas la force de le faire lui-même. Il allait voir avec son patron lorsque la mission « destruction du trafic » allait véritablement commencer.

- D’accord… Allons-y… Allons-y rapidement…

Un maigre sourire étira les lèvres du plus petit tandis qu’il prit la main de Liam et qu’il enlace leurs doigts ensemble. Il fallait voir le côté positif de tout cela. Ils étaient ensemble maintenant. Peu importe ce qui allait arriver, ils allaient rester ensemble. Jesse en était persuadé. Sauf que la discussion prit un tout autre tournant lorsque Liam baissa le regard pour regarder son sac de drogue écrasé au sol. Oups… ? Non, il n’allait pas se mettre à regretter. C’était un premier pas vers la désintoxication. Le bouclé écouta attentivement ce qui lui dit son petit copain. Cela lui fit réaliser que toute cette histoire allait être beaucoup plus difficile qu’il l’aurait cru. Mais ce n’était pas grave. La difficulté n’était pas l’important. C’était Liam qui était important.

- Je suis prêt à endurer cela. Je sais dans quoi je m’embarque et je vais te soutenir jusqu’au bout. Peu importe ce qui va arriver et peu importe si tu es violent. J’ai confiance en toi et je sais que tu ne le feras pas volontairement. Tout ira bien…

Jesse se voulait rassurant. Tout ne serait pas parfait, c’était certain, mais ce n’était que pour quelques semaines. Après, le jeune couple allait vivre une vie normale et resterait longtemps ensemble.

- Tu dois avoir confiance en toi autant que je te fais confiance, Liam et tout va bien se passer. Je t’assure.

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La cupidité nous a endettés, remplis moi les poches d'espoir

La cupidité nous a endettés, remplis moi les poches d'espoir
♠ Nombre de messages : 417


MessageSujet: Re: Bien que le temps puisse sécher les larmes de mes yeux, le temps ne t'effacera pas de mon cœur || LIAM ♥ Ven 17 Aoû - 10:21

Liam sentait la force mentale que pouvait avoir son compagnon à cet instant. Il n’avait pas réalisé à quel point il était fort, bien plus qu’il ne laissé paraître. Bien sûr, physiquement il semblait fragile et sa tristesse crevé les yeux. Cela le ramenait quelques heures auparavant lorsque cet homme l’avait attaqué, c’était comme s’il s’était laissé faire, comme s’il avait arrêté de se battre. Peut-être se méprenait-il mais il avait l’impression qu’il avait perdu tout espoir, malgré sa force le concernant tout le reste n’était plus que futilité. Les épreuves qu’il avait enduré l’avait affaibli et il ne parvenait plus à remonter la pente, du moins c’était l’impression que Liam avait. Et c’est à cet instant, lorsque leur regard s’entrechoquèrent, lorsque Liam vit la tristesse dans le regard de Jesse, qu’il prit la décision de tout faire pour faire disparaître cette tristesse de son regard si pur et si innocent tout comme lui ferait tout pour le débarrasser de ses vices. Il savait dorénavant qu’ils seraient là l’un pour l’autre quoi qu’il advienne et c’était une force en soit.

Cela se confirma par le discours de Jesse qui rassura le jeune homme au plus haut point, savoir qu’il pouvait compter sur lui, lui redonna espoir. Espoir en son avenir. Il ne serait plus vu comme le dealeur du coin mais comme un jeune homme respectable. Peut-être retrouverait-il même un peu d’amour propre, cela s’était envolé dès lors qu’il avait accepté son premier rail de cocaïne, lorsque sa descente aux enfers avait commencé tout signe d’amour propre s’était envolé.
Le fait de voir Jesse avoir autant confiance en lui le motivé d’autant plus à lutter contre son addiction, c’est pourquoi il lui offrit un léger sourire en preuve d’approbation. Preuve qu’il ferait tout pour lutter contre ses démons et qu’il le ferait non seulement pour Jesse mais avant tout pour lui-même. Pour retrouver une vie normale.

Liam resserra sa main dans celle de Jesse comme pour être sûr qu’il était bien là que ce n’était pas qu’un vague rêve comme il en faisait souvent, il l’entraîna à travers le parc dans un mot puis arrivé devant l’unes des poubelles du parc il s’arrêta. Il attrapa son portable, et comme pour prouver son désir de transformation, il jeta un œil à Jesse puis laissa tomber son portable dans la poubelle.

- Maintenant, on peut commencer. Fit-il dans un sourire

Il sous-entendait que maintenant son propre changement opéré, en jetant son portable, en ignorant les appels de ses « supérieurs » il leur déclaré en quelque sorte la guerre, et c’était maintenant que tout allait prendre forme. Par chance, personne ne l’attendait devant chez lui comme il l’avait craint un peu plus tôt, Liam pu donc faire son sac en toute tranquillité. Il faisait très sombre dans son appartement, les rideaux étaient tirés, la vaisselle de quelques jours traînaient encore dans le lavabo mais Liam remarqua surtout les sachets de cocaïne qui était au quatre coin dans le pièce. Sur la table, son lit, la table de chevet, et il devait sans doute en avoir dans la salle de bain. Il fit mine de ne pas y prêter attention, encore motivé par sa cure de désintoxication, il jeta son sac sur son épaule et se tourna vers Jesse.

- On y va ? Dit-il en un énième sourire

Les sourires chez Liam allait bon train, voilà longtemps qu’il n’avait pas autant souri malgré le fait qu’il n’osait imaginer ce que Jesse pouvait penser de lui en voyant l’état de son appartement, certes, c’était relativement propre mais voir toute cette drogue aurait pu lui donner envie de fuir, un toxico de base n’a rien de bien attirant mais Liam espéré que sa motivation suffirait à lui faire oublier cette image désagréable.



Spoiler:
 

___________________________

Je t'ai dans la peau.
J’essaie de t’oublier mais mon cœur est tatoué à l’encre de douceur qu’on s’échangeait. Le vide est abyssale, la douleur infernale, j’essaie de t’oublier mais tu me manques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

«Contenu sponsorisé»

MessageSujet: Re: Bien que le temps puisse sécher les larmes de mes yeux, le temps ne t'effacera pas de mon cœur || LIAM ♥

Revenir en haut Aller en bas

Bien que le temps puisse sécher les larmes de mes yeux, le temps ne t'effacera pas de mon cœur || LIAM ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Bien que le temps puisse sécher les larmes de mes yeux, le temps ne t'effacera pas de mon cœur || LIAM ♥
» pas l'temps de niaiser (sohalia)
» ( termine ) On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux ...
» Liam + On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux
» Mort d'un jeune journaliste/Adieu Bien-Cher, adieu mon ami
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NCIS RPG :: Washington :: Lieux de Détente :: » Les parcs-