AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur NCIS-RPG
De nombreux personnages de la série sont encore disponibles : Jethro Gibbs, Ziva David, Tobias Fornell, Eleanor Bishop, Leon Vance... N'hésitez plus.

Partagez|

Kieran J. Finnerty ~ Une nouvelle vie ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Kieran J. Finnerty ~ Une nouvelle vie ? Mer 18 Mar - 19:04




Kieran J. Finnerty
« Vouloir jouer aux échecs contre soi-même est aussi paradoxal que vouloir marcher sur son ombre. » Stefan Zweig, le Joueur d'Échec



who i am

Bonjour! Je m'appelle Kieran Jamie Finnerty mais mes amis me surnomment Docteur, si quelqu'un veut trouver un surnom, qu'il propose. Je suis né(e) à Boston le 21/12/1980 et de ce fait j'ai donc 35 ans. Côté coeur, je suis Célibataire, sachant que mon orientation sexuelle est gay. J'appartiens au groupe Médecin Légiste (du NCIS plus précisément).

Pourquoi s'intéresser aux gens, à leur façon d'être, de parler ? Je le fais parce que c'est en partie mon boulot, et c'est surtout ma formation. Une personne expérimentée dans le domaine du profilage pourra, facilement, remarquer une micro-réaction provenant de vos yeux, ou du reste de votre visage. Cette même personne pourra, alors, anticiper.. Un coup d'avance, deux... voir trois. Et pourtant, s'intéresser à son propre soi est un exercice difficile, même pour quelqu'un comme ça... pour quelqu'un comme moi. Oui, je ne disais pas cela pour être simplement lyric – bien qu'il y ait un peu de cela, je l'avoue –, je le dis car c'est ce que je suis, une personne expérimenté dans la prise d'information, dans le profilage, dans la psychologie en plus de savoir manier le scalpel pour . Peut-être l'habitude de travailler sur des dossiers particulier m'empêche de voir l'essentiel sur moi... En tout cas, sans doute à cause d'une envie de me mettre au défis, je vais faire cet exercice, vous donnez mes goûts, mes préférences, mes pensées...

Par exemple, nous pouvons parler de ce que nous nommons le « politiquement-correct ». Cette notion est assez abstraite pour moi, pour plusieurs raisons. Mon passé et ma vision des choses : le premier m'a fait vivre dans un univers qui n'est pas celui de la légalité, de la morale... tandis que la seconde est un avis propre sur l'humanité, sur les conventions sociales. Je trouve en fait cela... ennuyant, le mot est exact. Je n'apprécie que peu les gens qui s'enferment dans des cases, qui n'ont pas une once d'originalité. Je préfère les gens qui voient le monde avec leurs yeux, qui pensent à leur avenir sans être parasité par un politique cherchant à avoir le pouvoir. Que dirait un psychiatre face à cette situation ? Il dirait que je me suis intéressé à la psychiatrie médico-légale et à la psychologie criminelle car je voulais connaître la limite entre l'acte de penser soi-même et l'acte de prendre la vie. Il me dirait que j'ai choisi, après mes études, d'entrer en école militaire pour ne pas aider mon pays sur le terrain, mais pour participer à une autre forme de combat, celle ou on détruit les esprits... Comme pour contrôler cette chose qui me répugne. Et même si ceci est un paradoxe parfait, je donnerais raison à ce psychiatre, j'affirmerais même ses propos... car je suis tout à fait conscient que je préfère l'exercice des guerres psychologiques à celui de prendre la vie directement. Au final, les missions clandestines que j'ai effectuées pour le compte de certaines personnes se sont révélées réussies... j'ai tout de même pris la vie de personnes, mais de façon plus raffinées. Ah... faire les choses d'une façon différente de celles de mon père, c'est bien quelque chose que j'ai rapidement souhaité... Enfin, qu'importe.

Sans le vouloir, j'ai tout de même dit déjà plusieurs choses sur moi... C'est magnifique à quel point un premier point peut nous mener à plusieurs choses, liées entre elles. Le lien ici ? L'envie de se sentir un peu vivant, dans une société. Pourtant au départ cela n'était pas gagné... j'ai peur des gens, des vivants. Pas seulement des criminels, mais de tous. Je me suis mis en tête de faire de la psychiatrie médico-légale pour pouvoir comprendre les raisons d'un meurtre... mais aussi parce que les morts, dont les dossiers me sont envoyés, ne jugent pas, ne mentent pas. Au départ, je n'ai pas été formé à être un médecin légiste, mais je comprends la mort comme eux la comprennent, je dois faire parler les morts, moi aussi. Par ses rêves, par ses espoirs, par ses craintes, ses sentiments, son passé, son métier, ses actes... ce sont des éléments qui me permettent de connaître cette personne qui se trouve sur la table d'autopsie. Avant, pendant, après l'autopsie, je fais toujours un saut dans cet environnement gelé, pour noter des informations qui seraient importantes pour mon propre travail. Au final, c'est en devenant Expert en psychiatrie médico-légale et en ajoutant des connaissances pour devenir légiste que j'ai réussi à apprécier un peu plus l'être vivant, à le supporter... surtout depuis mon embauche au NCIS.

Mais une telle crainte ne se soigne pas aussi facilement, il y a toujours des restes. Ainsi, lorsque j'ai une discussion avec des gens, il m'arrive de trouver un détail intéressant et de l'expliquer. Je ne cherche pas à raconter une histoire, j'ai l'impression d'avoir le besoin de donner cette information. Ainsi, je peux parler d'Histoire, de Géographie, de Mathématiques, de Neurosciences, ou autre sujet qui m'aurait passionné personnellement. Lors de certains tests, il a été dit de moi que je suis un surdoué, ce qui expliquait ma sensibilité, ma compréhension des choses rapides, ou encore le fait que je sois parfois dans ma petite réalité. Cette envie d'avoir plusieurs sujets d'intérêts m'oblige à lire des articles dès que je vois certains que j'apprécie, des livres – Zweig, Lovecraft, Wilde, ou même des auteurs moins connus et tout aussi intéressant –, et de vouloir donner au monde ce savoir... ou de l'utiliser pour créer une forme de barrière. Malgré cet... handicap sociale, il y a une chose que je ne peux expliquer : lorsque je fais face à des familles de victimes, cette habitude disparaît. Comme si... mon cerveau compartimentait, disait à mon esprit : là, ce n'est pas aussi simple, la personne veut parler, être écoutée, elle a besoin de toi et d'avoir des réponses, ou de t'en donner si tu te pose toi-même des questions.

Vous êtes peut-être, ou peut-être pas, surpris de mon manque d'information sur mon activité de médecin légiste. Eh bien la vérité est que après certains événements avec la CIA, je me suis donné la volonté de faire parler ces morts, qui ne jugent et ne mentent pas, autrement. J'ai ajouté à ma formation en médecine générale obligatoire pour devenir psychiatre une mention médecine légale... L'agence m'a permis de le faire dans de très bonnes conditions, jusqu'à mon départ. J'en avais assez appris grâce à eux, je devais... apprendre avec d'autres. Mais, grâce à cela, je peux maintenant comprendre ce qui fait un crime, ce qui fait une enquête. Et puis, faire parler ces personnes est une chose que je trouve passionnante... car les morts ont le droit d'être entendus, respectés et, d'une façon légale semble-t-il - je précise ce "semble-t-il" - venger.

Parfois, il m'arrive de me poser une question... une question me concernant : où se trouve ma propre limite entre l'indépendance d'esprit et l'acte de tuer, de sang froid, sans une seule notion d'acte utile. J'ai permis la mort de quelques personnes grâce à mes anciennes activités, elles-même apparaissant comme secret défense... mais est-ce que je pourrais oublier l'échiquier dans lequel j'établis mes mouvements, pour tuer moi-même une personne ? Plus simplement... pourrais-je faire ce que mon père, ma mère et mes frères font... ?


this my story

Je suis parfois surpris par tout le parcours que j'ai vécu en ce moment. Sans être quelqu'un de trop vieux, j'ai tout de même rencontré des gens assez spéciaux, fait des choses classées secret défense, etc... Ne soyons pas menteurs, ou hypocrites, lorsque l'on a la chance de vivre une existence mouvementée, il est difficile parfois d'avoir souvenirs de tout... Les dossiers permettent de se replonger dans les méandres de la mémoire, tandis que celle-ci s'occupe de vous redonner l'ambiance, les sentiments que vous aviez à ce moment là. Et pourtant, nous ne sommes pas atteints de syndrome ou maladie neurologique détruisant notre cerveau, non, nous avons juste cette vie, comme je le disais, mouvementée, emplie d'éléments, de détails. Il faut aimer cette vie, il faut accepter d'être hanter par une affaire, ou même par plusieurs. Mais il y a des choses que nous n'oublions jamais, des éléments gravés dans nos mémoires, qui ne sont pas forcément liés à notre activité professionnelle... ou alors si, c'est selon les personnalités. Par exemple, un élément non professionnel : l'environnement dans lequel je suis né et j'ai vécu pendant mon enfance. Je me souviens de tout, et pourtant, il y en a des détails. Ma mère, Astrid et mon père, Jake, tous deux habitants de Boston, ont des parents irlandais – et écossais, dans le cas de ma mère – ainsi, par le sol je suis un habitant des USA mais par le sang, je viens d'Europe... en tout cas mes ancêtres. J'ai aussi deux frères, Ian et Sloan. Ma famille, en plus d'habitée à Boston, est assez connue... Jake Alistair est  un parrain de la pègre irlandaise de cette ville.. ma famille a toujours vécu dans cet environnement sombre. Ma mère travail avec lui, mes frères pour lui. Je n'ai jamais su si mon père s'en voulait ou pas, mais j'ai toujours vu, bien qu'il était des plus brutaux avec ses victimes, le visage de quelqu'un de droit dans ses convictions. J'ai l'impression, je ne sais pas si c'est une bonne chose d'ailleurs, que j'ai hérité de ce trait de caractère, tout en héritant du tact et du sarcasme de ma mère. Je ne connais pas réellement les circonstances de leur rencontre, mais si je dois donner tous les tords à mes parents, il y a une chose de positive que je sais sur eux : ils sont fidèles l'un à l'autre... bien que je ne sois pas croyant du concept de l'amour éternel, peut-être qu'ils sont la preuve que cela existe... Amour dans le crime.

Voilà dans quel environnement je suis né, le 21 Décembre 1980, dans cette ville que l'on nomme Boston, pour vivre plusieurs années à South Boston. Au fait, mon nom n'était Kieran Finnerty, mais Jamie Ray Alistair... Enfin, revenons à au quartier irlandais de ma ville natale. Ce lieu était suffisant pour nous, surtout dans l'endroit où nous vivions : personne ne parlait trop, cela permettait à mon père et ses subordonnés d'être actif dans leur différents secteurs. Drogue, armes, racket et escroquerie... nous, enfin, ils touchaient à tout. Je doute que cette existence serait simple à supporter, il faut avoir un caractère solide pour supporter tout ceci. Je l'ai compris assez tôt, vers l'âge de 5 ans lorsque, après m'être caché dans la voiture de mon père, j'ai été témoin d'un exécution. Je ne me souviens plus des mots de mon père, de sa colère... mais je me souviens bien de la gifle, ainsi que de son regard. Oui, c'est dans un environnement de sang, de vol, de domination d'un groupe à un autre, que je vivais. Mais, je ne dirais pas que j'ai beaucoup vu mon père... il était peu présent, s'occupant de ses affaires, de protéger sa femme et ses enfants tout en fuyant la police de Boston et le FBI. Ah l'autorité, dans ma famille nous n'aimons pas vraiment ça … dans mon cas c'est plus que je ne supporte pas une catégorie des forces de l'ordre : ceux qui n'ont pas d'initiatives et qui ne réfléchissent pas assez... ce policier qui oublie qu'il faut un lien logique entre les preuves, le mobile, l'opportunité et la psychologie du suspect. Oui, c'est ce genre là que je n'aime pas, ceux qui mettent des innocents en prisons sans réfléchir au dossier, en fonçant tête baissée devant des preuves. Enfin... passons la partie psychologie, retournons dans l'histoire. J'ai donc grandis à Boston, j'y ai étudié. Études de médecines, pour atteindre la psychiatrie, avant de me spécialiser dans la psychiatrie médico-légale, la criminologie et la psychologie criminelle, le tout en jouant avec des doubles cursus. Lorsque j'ai parlé de tout ceci à ma famille, ils n'ont pas été surpris... mais ils ne se sont pas vraiment sentis rassurés ou heureux d'avoir une personne s'intéressant aux comportements de criminels et de victimes... Savaient-ils que j'avais un autre secret, mon homosexualité ? Sûrement pas... Je ne pourrais dire, même maintenant, comme ils réagiraient. Malgré le sang irlandais, mes parents et mes frères sont loin d'être chrétiens, voir tout simplement croyants... Nos liens se sont rompus assez rapidement, tout de même, après cette nouvelle au sujet de mes études... Surtout lorsqu'ils ont compris que j'allais faire une école d'officier militaire suite à ces études et à des tests éprouvants. Le financement n'aura pas manqué, du travail à côté, et quelques petites combines pour gagner un peu plus d'argents – combines mettant en avant l'utilisation de mon cerveau –. Enfin... tout ceci est maintenant terminé, ces « longues » études raccourcies par mes capacités, dans un système éducatif qui ne pouvait pas tout le temps me convenir selon les psychiatres – à cause du fait que je sois un « surdoué », ce sont leurs termes – , puis, avant même de travailler, vers la fin de mes études militaires, j'ai été approché par la CIA , qui s'intéressait à des personnes qualifiées dans certains domaines... Mes cursus les avaient attirés, mes notes, ainsi que ma situation personnelle : une personne passant des rues sombres de South Boston, enfant d'un parrain irlandais, à l'école des officiers. Je n'ai pas attendu pour accepter... ils étaient ce dont j'avais besoin... même si je n'aurais jamais de titre d'officier par cet acte.

Comme beaucoup de choses ayant attrait à la CIA, ces missions sont classifiés secret défense. Mais, je n'y étais pas pour être un assassin, ou un soldat... Une forme d'espionnage, d'analyse de comportements, de choses et d'autres... J'étais une sorte de tacticien, de stratège, évaluant une situation avec d'autres tacticiens, pour ensuite trouver les scenarii les plus probables. Au départ, travailler avec d'autres m'a semblé assez difficile, mais j'ai dû m'y habituer, sans m'adapter pour autant... Personne à la CIA ne pourra dire que Finnerty, car mon nom avait été changé, était un employé parlant beaucoup de lui... au contraire. Par moment, je travaillais seul, car certains voulaient le moins de personnes sur le coup : plus la mission était difficile, plus son contenu était secret et donc, moins de gens devaient être au courant. Sachez que, indirectement, le sang de plusieurs personnes coule sur mes mains par ces missions... C'est à cette période que je me suis intéressé à la médecine légale en elle-même, à l'étude du corps et non à celui du cerveau. Tout en continuant mes missions, j'ai ajouté cette mention à mon CV, approfondissant mes connaissances et, créant un lien plus important avec les cibles de la CIA. Ainsi, je ne faisais plus que penser au scénario selon l'esprit, j'ajoutais le corps à cette équation, affinant mes analyses. Jusqu'au jour où j'ai démissionné...  Un matin, je me suis réveillé, j'ai regardé l'heure et j'ai compris que j'avais fini d'apprendre à la CIA... ils ne m'étaient plus vraiment utiles, je devais découvrir de nouvelles choses, utilisées mes capacités autrement. Des fois je me demande si je n'ai pas eu peur de tomber dans un mécanisme de transformation psychologique : celui qui domine le champ de bataille pourrait avoir l'envie d'y participer plus activement. J'ai donc préféré faire tomber mon roi, démissionner, poser l'échiquier dans un coin de mon esprit et de faire autre chose. Bien entendu, l'agence ne laisse pas partir sans préciser, avec une petite menace, que les informations sont confidentielles... Rien ne doit filtrer... Ils pourraient détruire ma vie. Parfois, je le regrette... surtout lorsque je joues réellement aux échecs. Mais, parfois, je suis content... j'arrive à vivre un peu mieux et cette ambiance sombre de la CIA me pèse moins sur les épaules...

J'ai été embauché par la direction du NCIS comme médecin légiste et expert psychiatre suite à ma candidature. Pourquoi le NCIS ou pas une autre agence de ce type ? La vérité est que je trouvais intéressant de travailler sur des crimes commis sur un certain groupe de personnes, ainsi j'ai réfléchis aux différents corps militaires présents, puis j'ai fais mon choix. Pourquoi me pencher vers ce genre de chose ? Une forme d'instinct, pour mieux comprendre l'honneur dont font preuves certains militaires, ou encore réfléchir, sur des personnes en particulier, à cette limite invisible. Une agence généraliste comme le FBI, ne me permettrait pas de travailler sur un groupe de personnes... Certes il y a certains crimes qui seront similaires, mais comprendre mieux les corps militaires d'un pays, en enquêtant dessus ou aux alentours de, m'intéressait beaucoup. Puis, il y a une raison personnelle : une personne que j'ai connue, à l'école des officiers, est entrée chez les Marines. Vivant ou mort, je ne sais pas ce qu'il est devenu... en tout cas je sais qu'il m'avait confié sa joie de faire partie de ce corps armée. Si une personne que je respecte pour son esprit est entré dans ce corps dont le NCIS est rattaché, alors je devrais pouvoir apprécier ma nouvelle vie. Enfin, avouons le... je ne risque pas de croiser un dossier mettant en avant un des membres de ma famille... Quoique... Si un jour l'un est suspect dans une affaire de la Navy ou des Marines... Enfin.

D'ailleurs... la direction est-elle au courant de mes anciennes activités et de mon véritable passé et nom ? Je ne sais pas, la CIA avait totalement crée mon passé, ma naissance... Enfin, j'ai changé en une année, c'est vrai, mais je sais une chose : j'ai encore un passé qui m’assombris l'esprit, ainsi qu'une peur de l'être humain que je travail. Je parle, je suis un peu bizarre dit-on... Ça va, j'aime être bizarre. Oh, au fait... je garde volontairement quelques informations à mon sujet, à vous de les découvrir si ça vous intéresse.


behind the screen

Pseudo • Vah'ra
Âge • 23 ans
Avatar • James McAvoy
Avis sur le forum • Je l'aime déjà ^^ sinon je ne me saurais pas inscris !
Fréquence de connexion • Le plus souvent possible
Code du règlement • Ok par Iris  :eheh:

FICHE PAR ROMANE



Dernière édition par Kieran J. Finnerty le Jeu 19 Mar - 19:25, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'm radioactive

I'm radioactive
♠ Nombre de messages : 1186


MessageSujet: Re: Kieran J. Finnerty ~ Une nouvelle vie ? Mer 18 Mar - 19:20


Bienvenue :lama: Excellent choix de vava ! Razz Si tu as des questions/demandes, n'hésites pas Wink En ce qui concerne le code, il te manque un mot Razz T'inquiètes pas tu n'es pas le seul à ne pas l'avoir vu Wink je m'occupe de ta fiche d'ici ce soir au pire dans les prochains jours, sauf si Jenny le fait Smile Nous faudra un lien c'est obligé ùù

___________________________
les étagères font badaboum quand toi et moi on fait boum boum boum
Boum boum boum En plus ça, ça fait toujours deux De plus de ça fait tout ce qu’on veut Toi plus moi ça fait boum boum boum Pas la peine d’aller cavaler Y a plus toi qui me fait voyager Voir les cocotiers de Touloum Quand toi et moi on fait boum boum boum Et tous les bourgeois du 16ème se demandent pourquoi je t'aime Pour n'avoir pas besoin d'un zoom quand toi et moi on fait boum boum boum S'aimer comme ça, c'est pas vulgaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La cupidité nous a endettés, remplis moi les poches d'espoir

La cupidité nous a endettés, remplis moi les poches d'espoir
♠ Nombre de messages : 417


MessageSujet: Re: Kieran J. Finnerty ~ Une nouvelle vie ? Mer 18 Mar - 19:21

Bienvenuuuue !

___________________________

Je t'ai dans la peau.
J’essaie de t’oublier mais mon cœur est tatoué à l’encre de douceur qu’on s’échangeait. Le vide est abyssale, la douleur infernale, j’essaie de t’oublier mais tu me manques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Kieran J. Finnerty ~ Une nouvelle vie ? Mer 18 Mar - 19:23

Normalement... j'ai trouvé tout le code ^^ merci pour les bienvenues
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Kieran J. Finnerty ~ Une nouvelle vie ? Mer 18 Mar - 19:35

Oh... trop mignon. Bienvenu ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Kieran J. Finnerty ~ Une nouvelle vie ? Mer 18 Mar - 20:16

Bienvenue sur le forum et au passage j'adore ton choix d'acteur Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Kieran J. Finnerty ~ Une nouvelle vie ? Mer 18 Mar - 20:20

Merci beaucoup pour vos messages Smile
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'm radioactive

I'm radioactive
♠ Nombre de messages : 1186


MessageSujet: Re: Kieran J. Finnerty ~ Une nouvelle vie ? Jeu 19 Mar - 19:04

Déjà, une super fiche, longue, c'est très appréciable 8D J'aime beaucoup ton écriture Razz
Alors, j'adore ta fiche mais j'aimerais que tu dises pourquoi c'est le NCIS et non le FBI qui t'as employé, 'fin tu vois, je voudrais juste que tu précises pourquoi tu travailles actuellement au NCIS et non au FBI.
Et après, c'est bon, ça sera parfait

___________________________
les étagères font badaboum quand toi et moi on fait boum boum boum
Boum boum boum En plus ça, ça fait toujours deux De plus de ça fait tout ce qu’on veut Toi plus moi ça fait boum boum boum Pas la peine d’aller cavaler Y a plus toi qui me fait voyager Voir les cocotiers de Touloum Quand toi et moi on fait boum boum boum Et tous les bourgeois du 16ème se demandent pourquoi je t'aime Pour n'avoir pas besoin d'un zoom quand toi et moi on fait boum boum boum S'aimer comme ça, c'est pas vulgaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Kieran J. Finnerty ~ Une nouvelle vie ? Jeu 19 Mar - 19:25

J'ai ajouté cette information, j'espère que cela conviendra. ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'm radioactive

I'm radioactive
♠ Nombre de messages : 1186


MessageSujet: Re: Kieran J. Finnerty ~ Une nouvelle vie ? Jeu 19 Mar - 19:31


C'est parfait ! Tu es validé =) Jenny s'occupera de mettre ta couleur quand elle passera Razz


FÉLICITATION !
Bienvenue sur NCIS-RPG



Bonjour à toi !
Félicitation ta fiche de présentation est très bien.
Te voilà officiellement l'un de nos membres !
Voici quelques petites choses qui pourront t'aider à bien commencer sur NCIS-RPG


Tu n'as pas à t'occuper de resencer ton avatar. Les gentils admins le feront pour toi.
Si ce n'est pas déjà fait, tu devrais aller lire le contexte du forum.
Tu devrais rapidement te faire une fiche de lien et ainsi te faire tous pleins d'amis... Ou pas ! N'hésite pas à demander des liens aux autres membres. Ils sont gentils. Du moins pour la plupart.
Ensuite, ouvrir un sujet pour lister et recevoir des demandes de RPs
Si tu n'as pas envie de vivre dans les rues de Washington, il te faut rapidement demander une habitation.
Si l'envie te prend, tu peux aller te demander un rang.


Bon jeu et surtout bon RP parmis nous
Si tu as la moindre question n'hésite pas à envoyer un MP à l'un des admins.

FICHE PAR STILLNOTGINGER.

___________________________
les étagères font badaboum quand toi et moi on fait boum boum boum
Boum boum boum En plus ça, ça fait toujours deux De plus de ça fait tout ce qu’on veut Toi plus moi ça fait boum boum boum Pas la peine d’aller cavaler Y a plus toi qui me fait voyager Voir les cocotiers de Touloum Quand toi et moi on fait boum boum boum Et tous les bourgeois du 16ème se demandent pourquoi je t'aime Pour n'avoir pas besoin d'un zoom quand toi et moi on fait boum boum boum S'aimer comme ça, c'est pas vulgaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rousse au grand coeur

Rousse au grand coeur <3
♠ Nombre de messages : 2147


MessageSujet: Re: Kieran J. Finnerty ~ Une nouvelle vie ? Dim 29 Mar - 9:41

Avec un immense retard ^^'
Bienvenue Kieran, excellent choix d'acteur Smile

Je vais te rajouter ta couleur de ce pas

___________________________

NCIS
Sometimes you have to look at the reality in front of you and accept it  ♠ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

«Contenu sponsorisé»

MessageSujet: Re: Kieran J. Finnerty ~ Une nouvelle vie ?

Revenir en haut Aller en bas

Kieran J. Finnerty ~ Une nouvelle vie ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» NOUVELLE INTERVENTION MEURTRIERE DE LA MINUSTAH/FLASH
» Comment créer sa nouvelle équipe ?
» Bienvenue à notre nouvelle modératrice
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NCIS RPG :: Avant de commencer :: Présentations :: » Présentations Validées :: Médecins Légistes-