AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur NCIS-RPG
De nombreux personnages de la série sont encore disponibles : Jethro Gibbs, Ziva David, Tobias Fornell, Eleanor Bishop, Leon Vance... N'hésitez plus.

Partagez|

Enterrons la hache de guerre [Iris]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
I'm radioactive

I'm radioactive
♠ Nombre de messages : 1186


MessageSujet: Re: Enterrons la hache de guerre [Iris] Ven 11 Fév - 18:07

Malgré le temps qu'elle avait passé dans sa famille d'accueil soit plusieurs semaines, elle avait passé peu de temps avec l'adolescent. Elle fut étonné d'apprendre qu'il était à Washington, bon, certes elle savait qu'il était au NCIS comme elle, mais elle pensait qu'il était à Los Angeles. La blonde remercia d'un sourire sa mère de lui avoir dit la nouvelle :

-Merci.

Son regard se tourna encore une fois vers la cheminée où les flammes dansaient, pendant qu'un silence s'était installé après sa question à propose des propres parents de la directrice, de ses grands parents. Ses grands parents n'étaient plus en vie donc elle ne pourrait pas les connaître sauf si elle posait plus de questions à sa mère à propos d'eux. Elle avait enfoncé un couteau dans une plaie et l'avait rouverte sans le savoir. Mais elle le sut bien rapidement quand elle vit le regard émeraude remplie de tristesse de la rouquine, il y avait aussi de la douleur et de la colère dans ses yeux, mais ce que la blonde voyait ressortir de ses yeux était plus de la tristesse et de la douleur que de la colère :

-Je suis désolée ... je ne voulais pas que tu sois triste ... je ne savais pas ...

Elle l'observa sa mère qui se leva et se dirigea vers un endroit pour prendre deux photos dans ses mains et revint vers la blonde. La jeune femme les prit doucement des mains de la rousse et les observa avant de relever son regard vers celui émeraude de la directrice :

-Je ... euh ... oui ... je veux bien ...

___________________________
les étagères font badaboum quand toi et moi on fait boum boum boum
Boum boum boum En plus ça, ça fait toujours deux De plus de ça fait tout ce qu’on veut Toi plus moi ça fait boum boum boum Pas la peine d’aller cavaler Y a plus toi qui me fait voyager Voir les cocotiers de Touloum Quand toi et moi on fait boum boum boum Et tous les bourgeois du 16ème se demandent pourquoi je t'aime Pour n'avoir pas besoin d'un zoom quand toi et moi on fait boum boum boum S'aimer comme ça, c'est pas vulgaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rousse au grand coeur

Rousse au grand coeur <3
♠ Nombre de messages : 2147


MessageSujet: Re: Enterrons la hache de guerre [Iris] Sam 12 Fév - 17:16

La conversation sur ses quelques semaines passées avec un autre des agents du Ncis quand elle était enfant fut plus ou moins clôturer par un sourire de sa fille qui pour une fois lui était destinée. Comme quoi tout espoir n’était pas disparu non plus. Il faudrait certainement du temps, beaucoup de temps, encore de nombreuse discussion, des disputes également avant de pouvoir reprendre une relation mère-fille plus ou moins normale. Il fallait bien commencer doucement si on voulait espérer avancer et de préférence en s’améliorant. Peu à peu une autre question reprit toujours sur le même thème : La famille. La directrice en même temps n’en était pas étonnée, il est normal de vouloir savoir à un moment ou à un autre, qui était les personnes qui formait notre famille, qu’ils soient toujours de ce monde ou non. Alors évidemment reparler en bref d’abord de tout cela, avait de quoi ramener de douloureux souvenir chez la rousse. Ce qui a chaque fois ne fait que renforcer son envie de vengeance contre la grenouille. Il avait commis un meurtre, rien ni personne ne le lui enlèverait de la tête, alors il allait payer, un point c’est tout. Son regard triste de toute évidence ne manqua pas au regard observateur de la jeune blonde. Elle lui esquissa un sourire sincère reportant son regard vers elle.

-Ce n’est pas grave, tu as le droit de le savoir aussi…De les connaitre également…Ne t’en fais pas pour cela.

Elle lui sourit une nouvelle fois. Rien n’est jamais facile mais il faut parfois en parler. Parce que malheureusement elle n’aura pas l’occasion de parler à aucun deux. Elle aurait put c’était presque cela le pire. Mieux valait ne pas y penser. Pour ce qui était du côté paternelle, elle n’en avait pas la moindre idée et ne comptait pas savoir moins de ne pas avoir le choix. Bien sur si elle tenait tant que cela à le voir, elle ne l’empêcherait pas mais elle aurait peur qu’elle soit déçue après tout il n’avait jamais rien voulu savoir. Passons, Jen avait été cherché des photos et les avait tendu à Iris qui les avait prit doucement. Disant qu’elle les voulait bien. La rousse recula donc un peu avant de regarder ses armoires présentent dans le salon. Réfléchissant à l’endroit ou elle avait classé certaine. Elle se dirigea vers une, l’ouvrit rechercha un peu ouvrit quelques classeurs avant de tomber sur le bon. Elle revenu en sa direction. Le tendant doucement.

-C’est le leur, mais je ne connais pas toute les personnes qui sont sur les photos mais je peux essayer…Il y avait autre chose que tu voulais savoir ?

En même temps ces photos datent pour certaine alors les personnes elles ne les avaient pas toutes connus, non plus. La bonne odeur de la cuisine arriva doucement. Noémie allait encore faire des merveilles culinaires.

-A moins de regarder cela après avoir mangé ? Je crois que ça ne va plus tarder…Quand dis-tu ?

Elle reposa son regard vers elle, alors que ses pas s’étaient dirigés vers le fauteuil qu’elle avait quitté.

___________________________

NCIS
Sometimes you have to look at the reality in front of you and accept it  ♠️ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm radioactive

I'm radioactive
♠ Nombre de messages : 1186


MessageSujet: Re: Enterrons la hache de guerre [Iris] Dim 6 Mar - 16:45

La discussion passait d'un sujet à un autre. Elle avait d'abord parlait du week end qui arrivait, où elle ne le passerait pas dans la maison de sa mère mais autre part, avec son fiancé. La blonde commença à lui poser des questions sur de nombreux sujet. Puis le sujet s'était porté sur les fêtes qui arrivaient à grands pas, au bout de quelques instants de discussion, elles décidèrent donc de passer les fêtes ensemble. Leur première fêtes. La première fois qu'elles pourraient passer le nouvel an ensemble, mère et fille. Pendant tant d'années, elle avait pensé qu'elle n'avait pas été sensé naître, mais après toute ces années il était difficile de faire sortir cette idée de sa tête. Alors, elle persista, et lui dit ce qu'elle pensait. Elle lui parla aussi de sa seule et unique fois où elle avait été dans une famille d’accueil, d'un agent spécial aussi. Puis le sujet dériva sur la famille, sur la famille qu'elle n'avait pas connue, sur ses grands-parents, tous les deux morts maintenant. Les deux photos dans les mains, elle les posa sur ses genoux et les observa plus attentivement pendant que sa mère chercher un album photo :

-Tu as ses yeux. Tu étais belle.

Elle releva son regard vers celui émeraude de la directrice, et lui sourit. Elle prit doucement de ses mains l'album que la rousse lui tendait :

-Oui ... es que tu ... non ... oublie ... c'est complètement idiot ... je n'ai pas d'autres questions pour l'instant ...

Elle reporta son regard vers la cheminée où les flammes dansaient. L'odeur provenant de la cuisine arriva jusqu'à leurs narines. Elle regarda à nouveau sa mère et lui fit un faible sourire :

-D'accord. J'ai quelque chose pour toi ... tu veux que je te le donne maintenant ou bien après ?


(navré c'est nul mais mon cerveau refuse de bosser)


Dernière édition par Iris Shepard le Dim 24 Fév - 19:37, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rousse au grand coeur

Rousse au grand coeur <3
♠ Nombre de messages : 2147


MessageSujet: Re: Enterrons la hache de guerre [Iris] Dim 6 Mar - 20:11

Tout était relatif, parfois on se croit avancer alors que quelques secondes après on se mettait à reculer de plus belle, tel un animal qui détalait à la vue des flammes qui venaient ronger leurs habitats. Dans l’esprit de la rousse, elles étaient occupées, lentement, de se rapprocher, de se livrer un peu et de s’accorder au moins un peu de respect voir de la confiance. Là sans doute que je m’avançais un peu peut-être mais il fallait être optimiste. Tout ça vie avait changé en très peu de temps et accepter d’être à la tête d’une agence fédéral, tout en gérant une relation plus que ambigüe avec un ancien partenaire, qui n’était pas que cela d’ailleurs, gérer les retrouvailles avec sa fille, accueillir au mieux sa nièce tout en menant le reste à bon terme. Voilà un tout qui avait de quoi faire ébranler même les plus fortes murailles. Néanmoins, elle tentait tant bien que mal de tenir le choc, à préparer la défense et à ne pas céder la place. Commencer à améliorer sa relation avec Iris était déjà un bon point dans se sens. En même temps, il y avait quelque chose de déplaisant à être en froid avec la seule personne de notre famille qui nous reste ou presque. Enfin Jennyfer secoua un peu sa tête pour se tirer de ses pensées plutôt extrapolatives, je vais vraiment créer le petit Jenny comme dictionnaire car il manque des mots dans cette charmante langue française euh anglaise…Elle farfouillait tranquillement dans de nombreux classeurs ou étaient rangées les photos de ses parents, d’elle, d’elle au lycée mais aussi quelques souvenirs plus personnels. Alors qu’elle regardait ce classeur vert avec mélancolie, elle entendit la voix d’Iris reprendre et elle ne put s’empêcher de laisser passer un rire franc.

-J’apprécie le était…Par contre toi tu…Tu as les yeux de ton père…

C’était un peu plus dur à dire mais tellement vrai en même temps. Elle avait peut-être sa force de caractère, voir surement, mais les yeux ca c’était sur ce n’était pas d’elle du tout. Enfin, elle revient avec le bon objet et elle le lui tendit lui demandant si elle voyait encore d’autre question à poser. Après tout, elles étaient lancées dans ce jeu de question-réponse plutôt efficace malgré tout même si cela pouvait soulever des points un peu plus litigieux. Quand sa voix reprit, son regard émeraude se tourna vers la jeune blonde avant de l’entendre se couper. Elle retient un haussement de sourcil, avant que de sa main, elle la passe doucement sous son menton pour qu’elle relève la tête vers elle. Puis ramène son bras contre son corps, sa voix reprit calmement.

-Non, je t’en prie va-y. Il n’y a pas de question idiote Iris, je t’écoute… Est-ce que quoi ?

C’était dit doucement, calmement sans hausser le ton et ponctué d’un petit sourire tout à fait charmant mais qui n’a rien à avoir avec ceux qu’elle pouvait faire au boulot et qu’elle balançait ou arborait au côté de ces culs serrés. Autrement c’était un vrai de vrai, quelque chose de pas forcé ou juste pour donner le change. La bonne odeur qui émanait de la cuisine avait de couper toute discussion pour aller se rassasier et emplir l’estomac qui allait de toute façon crier famine en voyant ces délicieux plats. Pour cela Noémie était douée, une vrai perle rare, que ferait-elle sans elle d’ailleurs ? Bon elle savait cuisiner mais elle n’en avait pas le temps. Elle esquisse un sourire en l’entendant et hausse les épaules doucement.

-Comme tu veux ? Je pense que le repas peut attendre quelques minutes mais c’est à toi de voir si tu souhaites attendre ou non Iris.

___________________________

NCIS
Sometimes you have to look at the reality in front of you and accept it  ♠️ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm radioactive

I'm radioactive
♠ Nombre de messages : 1186


MessageSujet: Re: Enterrons la hache de guerre [Iris] Lun 11 Avr - 19:08

Elle contemplait les photos que lui avait donné sa mère quand la rouquine fit entendre sa voix, elle releva la tête doucement, et lui fit un mince sourire. Elle savait bien que ses yeux n'étaient pas ceux de sa mère. Son sourire se fit encore plus mince. Elle replongea son regard quelques instants dans les flammes avant d'ouvrir sa bouche pour faire entendre à son tour sa voix :

-Tu l'ai toujours ... je ... je m'en doutais un peu ... et avec toi ... j'ai quoi comme ressemblance ?

A la fin de sa phrase elle releva le regard qu'elle avait hérité de son père vers celui émeraude de sa mère. Puis elle le fit revenir vers les flammes. Celui-ci fut relever par la main de sa mère. Elle lui adressa un faible sourire. Mentir ou éviter ? Essayer l'un puis si l'autre ne réussissait pas alors essayer l'autre ? Oui c'était ce qu'elle ferait certainement :

-Rien rien ... oublie ... c'est rien ... rien du tout.

Pas très convaincante. Elle avait décomposé sa phrase, puis avait à nouveau diriger son regard vers les flammes qui dansaient dans la cheminée du salon. Elle resta silencieuse quelques instants avant de recommencer à parler. Son regard était une nouvelle fois dans celui de la directrice du NCIS. Elle sourit, un beau sourire. Elle se leva, et déposa les photos et le classeur sur le fauteuil où elle avait été assise quelques secondes auparavant :

-Je vais le chercher.

Elle se dirigea vers l'entrée, plus précisément vers son blouson qu'elle avait laissé en arrivant. Elle le prit et chercha dans les poches jusqu'à qu'elle déniche ce qu'elle chercher. Une photo. Elle était allée la chercher aujourd'hui avec son ami. La photo la représentait elle, quand elle avait trois ans. A ce moment là, elle avait les cheveux longs, sur l'image, elle avait eu droit à deux belles tresses. La petite fille sur la photographie était dans une robe rose pale, on ne pouvait pas les voir mais elle avait à ce moment là des mocassins blancs. Elle souriait, on pouvait croire en la voyant qu'elle était heureuse mais en observant bien, en observant ses yeux on pouvait voir de la tristesse. A son poignet gauche, était accroché le bracelet que lui avait légué sa mère à sa naissance. Elle serrait très fort contre elle un nounours. La peluche avait une oreille en moins, on pouvait voir un ou deux petits morceaux par ci par là de l'oreille manquante, la seconde oreille était un peu abîmée. A la place de l’œil droit il y avait une grosse croix noire en forme de fois qui avait été faites avec des fils pour le remplacer. L'autre œil n'était qu'un simple point noir. Une partie de sa bouche avait été enlever au fil du temps. Il était marron et avait des pelures. Iris se souvenait très bien du nounours, elle l'avait encore, quand elle était petite elle l'avait appelé Dean. Elle l’emmenait presque partout enfin avant maintenant il restait dans sa chambre. Elle l'adorait toujours. Elle se dirigea vers la pièce qu'elle avait quitté quelques instants plutôt. Elle souriait toujours quand elle mit dans les mains de sa mère la photo :

-Je pensais que tu aurais aimé me voir quand j'étais plus jeune donc voilà la seule photo que j'ai trouvé de moi quand j'étais plus petite. J'avais trois ans. Tu peux la garder si tu veux.

___________________________
les étagères font badaboum quand toi et moi on fait boum boum boum
Boum boum boum En plus ça, ça fait toujours deux De plus de ça fait tout ce qu’on veut Toi plus moi ça fait boum boum boum Pas la peine d’aller cavaler Y a plus toi qui me fait voyager Voir les cocotiers de Touloum Quand toi et moi on fait boum boum boum Et tous les bourgeois du 16ème se demandent pourquoi je t'aime Pour n'avoir pas besoin d'un zoom quand toi et moi on fait boum boum boum S'aimer comme ça, c'est pas vulgaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rousse au grand coeur

Rousse au grand coeur <3
♠ Nombre de messages : 2147


MessageSujet: Re: Enterrons la hache de guerre [Iris] Mar 12 Avr - 20:17

Même les situations les plus compliquées peuvent se dénouer. Pour cela certes, il faut de la patiente, l’acceptation de se rater, de prendre sur soit mais le jeu en vaut la chandelle quand le gain est de retrouver une vrai relation mère-fille. La rousse n’était pas utopiste, ne croyait pas non plus à une puissant supérieur qui contrôlerait le monde mais elle avait quand même ce vague espoir d’amélioration pour que sa vie personnelle ne soit un bordel et un désastre prolongé. Preuve néanmoins pour la directrice du Ncis que pour une fois elle n’allait pas sortir la hache de guerre, c’était la petit phrase d’humour qu’elle avait répliquée à sa fille avant de reparler de ses yeux. Ses yeux qui lui rappelait tant ceux de Alexander, ce qui à chaque fois était un mélange assez complexe de tristesse et en même de colère. Enfin ça ne le faisait pas à chaque fois mais si elle la regardait furieusement et bien allez savoir pourquoi mais le transfert était vachement plus efficace. Iris y sourit c’était déjà bon signe, avant de regarder les flammes, le regard émeraude de la femme se balada d’abord sur le profil de sa fille avant de glisser vers la fenêtre qui était dans la pièce. Quand la voix de la blonde se fit percevoir à son ouïe, la directrice rabaissa ses yeux dans sa direction pour recroiser son regard à nouveau. Les lèvres de la rouquine s’étirèrent dans un léger sourire, puis après une courte réflexion, elle reprit la parole.

-Oui, avec moi…Je dirais peut-être la forme du nez ? Ou ton caractère, quoique ce dernier point me semble nettement plus sur. Ce n’est pas réellement une bonne chose pour tout mais en général, je n’ai pas eu à m’en plaindre.

Jennyfer esquissa alors un léger sourire, si la corde humoristique marchait un temps soit peu autant la continuer. Maintenant que le tout commençait à glisser sur une bonne pente, elle ne voulait pas le moins du monde renverser la vapeur en disant une connerie. Elle en disait rarement mais elle ne savait pas trop sur quel pied danser dans toute les circonstances, donner lui une histoire complexe et elle y arrivera sans soucis donner lui sa propre vie et la c’était plus complexe. Puis, elle hésita à lui dire quelque chose, là elle fit comme elle avait toujours fait avec ceux qu’elle connaissait, enfin, elle revoit encore son propre père refaire ça quand elle faisait une mine boudeuse. Elle se ravisa et bloqua ses pensées c’était un peu trop douloureux ça aussi, mais la réponse arriva. La rousse ne fut pas convaincue le moins du monde, elle arqua un sourcil.

-Tu en es sur ?

Elle reprit un visage un peu plus neutre. Bien que l’appel de la nourriture par les bonnes odeurs de la cuisine de Noémie se fessait sentir, elle sembla opter pour finalement se décider à lui montrer ou lui dire ce qu’elle voulait. En même temps rien ne lui disait que c’était cela non plus mais bon. Elle se recula un peu du fauteuil pour lui laisser le passage libre et la regarda se diriger vers l’entrée et le porte manteau. La curiosité était un peu trop forte pour que la rouquine se désintéresse de ses gestes pour regarder autre chose. De loin, elle reconnu cela comme un papier, une photo peut-être. Elle changea son poids de pied tranquillement tout en attendant que sa fille revienne dans sa direction. Elle reposa son regard vers elle avant qu’elle ne lui tende une photo. Elle esquissa un sourire et son regard se descendit vers ce qu’elle tenait en main. Elle le reconnu très vite sa fille à l’âge de 3 ou 4 ans peut-être. Une petite robe, une belle tresse et son bracelet. La voir comme ça lui fait un petit pincement au cœur. Elle n’était pas réputée pour déclarer ses sentiments ni les laisser passer, elle gardait tout pour elle. Mais ici pour le moment ce n’était plus Jen la directrice, ce rôle qu’elle gardait presque tout le temps mais simplement la femme qui se rend compte à quel point, elle a tout manqué. Ses yeux sur le coup s’embrumèrent un petit peu et son estomac se tordit aussi.

-C’est vrai, tu es magnifique…Je ne veux pas t’en priver non plus si c’est la seule que tu as. Tu es sur que tu veux me la donner ? C’est la peluche que tu as toujours ? Depuis tout se temps ?

Sa voix était posée et basse, malgré tout on pouvoir percevoir cette émotion qui était là. Elle reprit finalement en relevant son regard vers elle.

-Je suis tellement désolée…

___________________________

NCIS
Sometimes you have to look at the reality in front of you and accept it  ♠️ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm radioactive

I'm radioactive
♠ Nombre de messages : 1186


MessageSujet: Re: Enterrons la hache de guerre [Iris] Mar 3 Mai - 19:11

Déjà que leurs noms de famille faisait en sortes que des personnes avait des soupçons, alors si la jeune blonde avait ressemblé physiquement à la directrice du NCIS, alors là, çà aurait étais encore plus difficile de cacher leur lien familiale. Ce n'aurait bien sur pas été si catastrophique, mais quand même. Le regard qu'elle avait hérité de son père était fixé dans celui émeraude de sa mère. Elle lui fit à son tour un sourire, léger comme elle. La blonde balaya la pièce où elles étaient en même temps elle ouvrit sa bouche pour répondre à la directrice du NCIS :

-Je vois ... mon caractère m'a attiré quelques ennuies quand j'étais à ... l'orphelinat ... rien de grave. Mais je provoquais les professeurs sans arrêt, ainsi que le directeur. dit elle d'une voix calme mais qui ne montrait pas qu'elle s'en vantait, son regard se déposa une nouvelle fois sur la rouquine J'en étais même à faire partir des profs, enfin un seul, j'étais au lycée à ce moment là, le professeur s’appelait monsieur Legane, il enseignait la philosophie, je ne sais pas pourquoi mais à chaque fois qu'il interrogeait des personnes çà tombait à quatre vingt quinze pour cent sur moi. Je suis sur qu'il faisait exprès même si il disait que c'était au hasard, je n'y ai jamais cru. Je me faisais presque à chaque fois renvoyé de son cours et de ceux d'autres professeurs. Ça m'amusait à ce moment là, j'étais une sorte de rebelle. Il a un jour pété un câble et on ne là plus jamais revu. Un autre professeur est arrivait pour prendre sa place c'est la que ...

Elle s'était arrêtée subitement dans son récit, ne voulant pas lui révéler l'identité de son invité pour les fêtes. Finalement elle reprit, elle n'était pas obligé de lui révéler elle pouvait bien dire autre chose tout en ne mentant pas :

-Donc c'est la que j'ai commencé à me calmer, et puis au fur et à mesure je n'ai plus embêter les profs et je suis allée de moins en moins voir le directeur, mais j'y allais encore quelques fois. Pourtant, je continuais à faire d'autres choses que je n'étais pas sensée faire.

Elle ne s'en vantait pas loin de là, avant, quand elle avait été plus jeune elle s'en était vantée, mais s'était avant. Finalement le sujet parti sur autre chose, une question, qu'elle n'avait pas formulée, une question qui avait été coupée. Elle se mordit légèrement la lèvre inférieur, tout en regardant sa mère, quelques secondes s'écoulèrent, puis sa voix se fit entendre :

-Je ... oui bien sur !

Elle décida de lui montrait une photo d'elle plus petite, et de la lui donnait. Il fallait bien qu'elle voit comment elle avait été il y a quelques années, certes sur l'image elle avait trois ans mais bon :

-Oui mais si tu ne la veux pas ce n'est pas grave. Oui, je n'arrive pas à m'en séparer, je sais c'est complètement stupide, je suis grande et pourtant j'ai encore cette peluche. Je l'avais nommé Dean.

Elle était légèrement mal à l'aise, peu habitué à ce genre de situation. Finalement, elle l'attira contre elle, doucement et la serra contre elle, certes un peu maladroitement, mais pour une fois qu'elle faisait plusieurs gestes dans la même journée pour améliorer leurs relations, on va pas se plaindre, elle ferma les paupières quelques instants pour les rouvrir quelques secondes plus tard:

-Je sais ... je sais ...

C'était la seule chose qu'elle arrivait à prononcé, deux mots, je sais, qu'elle répéta deux fois de suite.

___________________________
les étagères font badaboum quand toi et moi on fait boum boum boum
Boum boum boum En plus ça, ça fait toujours deux De plus de ça fait tout ce qu’on veut Toi plus moi ça fait boum boum boum Pas la peine d’aller cavaler Y a plus toi qui me fait voyager Voir les cocotiers de Touloum Quand toi et moi on fait boum boum boum Et tous les bourgeois du 16ème se demandent pourquoi je t'aime Pour n'avoir pas besoin d'un zoom quand toi et moi on fait boum boum boum S'aimer comme ça, c'est pas vulgaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rousse au grand coeur

Rousse au grand coeur <3
♠ Nombre de messages : 2147


MessageSujet: Re: Enterrons la hache de guerre [Iris] Jeu 5 Mai - 14:04

Génétiquement parlant nous sommes tous différents des un des autres par plusieurs caractéristiques. Mais nous n’étions pas dans une cours de Biologie avancé mais simplement dans la vraie vie. Hors toute personne à bien un air de famille avec les siens. Cela pouvait se montrer sous de nombreuse forme, une mimique, les yeux, les cheveux en bataille ou indressable…Dans le cas de la famille Shepard, bien que pour être tout à fait logique on devrait dire famille Shepard-Androkovey. Cependant ce dernier n’aillant même jamais eut un regain d’intérêt pour un quelconque enfant, on va pouvoir bazarder ce détail. Passons. Donc oui, même si les deux femmes démentait qu’elle n’avait aucun lien, mis à part un nom, il y avait bien quelque petite détail qui pourrait faire pencher la balance. Si on avait connu son père c’était certes ces yeux mais si on connaissait le caractère de la rouquine, alors là c’était tout aussi flagrant. D’ailleurs, Jennyfer en avait déjà eu un joli aperçu à supporter mais comme l’instant semblait plus propice à calmer le jeu et apprendre à se connaitre, elle ne comptait pas ressortir des piques ou autre. De toute façon, Iris enchaina directement sur ce que se caractère avait impliqué pour elle. Elle l’écoutait se disant qu’elle avait du vraiment ruer dans les brancards, comme on dit, plus jeune. Elle s’arrêta subitement et la directrice haussa un sourcil d’interrogation mais n’eut pas le temps de poser sa question qu’elle continua.

-Avoir un caractère bien trempé n’as pas que des avantages si on ne sait pas un temps soit peu se retenir. Mais au moins, ça t’évite de te faire marcher sur les pieds. Bon en sommes ça génère aussi pas mal de conflit en fonction de la personne que tu peux avoir en face de toi comme tu en as déjà fait l’expérience. Tu ne devais pas être un réel cadeau pour ces professeurs à t’écouter dire cela ? Juste par acquis de conscience, c’est choses que tu n’es pas censé faire mais qui tu continuais à faire son arrêté maintenant ?

Elle devait avouée que si elle attendait une réponse, elle pencherait quand même pour entre une affirmation. Néanmoins, elle avait esquissé un pale sourire en fin de phrase. Même si elle aurait sans doute du beaucoup crissé si elle aurait vécu ses moment là, il n’y a que en faisant l’erreur soit même qu’on peut avancer et ne plus la recommencer. Cependant, si elle devait se dire que ca fille faisait toujours des choses illégales alors qu’ils sont censé justement faire un peu modèle en étant agent au gouvernement, on n’allait pas s’en sortir. Cependant, le sujet tomba bien vite dans l’oubli pour remettre sur le tapis tout autre chose, ou la non plus elle ne semblait pas convaincue mais comme elle ne savait pas la forcer à le lui dire, elle laissa tomber. De toute façon si c’était important ou qu’elle revenait sur sa décision et lui disait, elle le serait bien assez vite, elle se contenta d’un simple.

-D’accord…

Finalement, elle se leva et elle la suivit des yeux. Finalement, Jen put voir revenir sa il le avec une photo en main qu’elle lui tendit. En disant qu’elle pouvait la garder. Ce geste était sans doute simple voir parfois anodin et pourtant il était difficile de dire a quel point cela lui faisait plaisir. De voir immortaliser ainsi, une toute petite partie de ce qu’elle avait raté. On peut dire qu’une vague de regret lui revient à nouveau en pleine face et son regard ne se détachait pas de la photo qu’elle gravait un peu dans sa mémoire. On ne contrôle pas tous, et même ça voie fut un peu traite des émotions que cela déclenchait quand elle posa une question. Elle entendit la réponse et un maigre sourire s’afficha sur son visage.

-Merci pour la photo…

Ajouta t-elle finalement avant de relever son regard qui n’avait rien de très sévère au contraire. Elle sortit c’est autre mot presque avec son âme. La formule était simple mais ce qui était en dessous était bien plus gros. Un pardon c’était sans doute bien trop tôt mais cesser de se lancer la pierre serait déjà un bon début non ? Quoi qu’il en soit, elle la laissa faire avant refermer à son tour ses bras contre elle.


-Je ne t’abandonnerais pas je te le jure…Compte sur moi

Dit-elle d’une voix douce et toujours aussi traitresse de son état d’esprit. Pendant un instant après cette parole, elle resserra son étreinte avant de la relâcher tout doucement. La voilà un peu incapable de trouver que dire d’autre. Terminé sur une note pareil fut finalement ça parce que Noémie les rappela au repas.


[Hj: Je propose une fin pour qu'on puisse avancer et intégrer des éléments plus récents, mais comme tu le sens Smile]

___________________________

NCIS
Sometimes you have to look at the reality in front of you and accept it  ♠️ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm radioactive

I'm radioactive
♠ Nombre de messages : 1186


MessageSujet: Re: Enterrons la hache de guerre [Iris] Sam 7 Mai - 14:17

La jeune blonde cita quelques moments de sa jeunesse à la rouquine, elle ne s'en vantait pas loin de là, elle expliquait juste que son caractère lui avait apporté des ennuies quand elle était à l'orphelinat. Rien de plus. Elle rit doucement quand sa mère lui posa des questions, elle avait raison, elle n'avait pas été un cadeau pour ceux qui s'étaient occupés d'elle à sa place. Un sourire illumina son visage :

-Oui, ils ont dû fêter mon départ, et j'imagine qu'ils refuseraient de m'ouvrir si je venais les voir pour une visite de courtoisie, je leurs en ai fait baver ! Ça m'amusait à ce moment là ! Et oui j'ai arrêté ce que je faisais avant, la nuit quand tous le monde dormait, je faisais le mur, je sortait de l'orphelinat. Je me baladais dans Washington, sans que personne ne le sache, j'allais sur la plage et je marchais, je me baigner, je faisais des choses comme çà ne t'inquiètes pas, je ne me suis jamais fait prendre, je rentrais toujours une heure voir même une demie-heure avant le moment où on nous disait de nous lever. Personne ne l'a jamais su, avant aujourd'hui ...

Elle lui poserait certainement un jour cette question qu'elle n'avait pas réussit à lui poser ce soir, quand elle aurait trouver le courage de la lui posait. Elle trouvait cette question stupide, elle en avait même presque un peu honte. Elle esquissa un mince sourire. Finalement, elle lui offrit la seule photo qu'elle avait trouvé d'elle plus jeune. Elle ne savait pas quoi dire, gêner, peu habitué à être dans ce genre de situation, elle esquissa à nouveau un sourire puis ouvrir la bouche pour faire entendre encore une fois sa voix :

-De rien ...

Finalement, elles s'étreignirent, la jeune femme resta silencieuse après avoir prononcé deux mots. Elles se séparèrent, puis Noémie leur appris que le dîner était près. La soirée suivit son cours, calmement, doucement.




TOPIC TERMINÉ

___________________________
les étagères font badaboum quand toi et moi on fait boum boum boum
Boum boum boum En plus ça, ça fait toujours deux De plus de ça fait tout ce qu’on veut Toi plus moi ça fait boum boum boum Pas la peine d’aller cavaler Y a plus toi qui me fait voyager Voir les cocotiers de Touloum Quand toi et moi on fait boum boum boum Et tous les bourgeois du 16ème se demandent pourquoi je t'aime Pour n'avoir pas besoin d'un zoom quand toi et moi on fait boum boum boum S'aimer comme ça, c'est pas vulgaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

«Contenu sponsorisé»

MessageSujet: Re: Enterrons la hache de guerre [Iris]

Revenir en haut Aller en bas

Enterrons la hache de guerre [Iris]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Enterrons la hache de guerre [Iris]
» Enterrons la hache de guerre {Pv Raph
» Le souffle de la guerre
» Les Sioux du Métropolitain détèrrent la Hache de Guerre
» L'Ambassadeur américain a-t-il oublié de porter ses lentilles cornéennes
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NCIS RPG :: Washington :: Les maisons :: Jenny Shepard-