AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur NCIS-RPG
De nombreux personnages de la série sont encore disponibles : Jethro Gibbs, Ziva David, Tobias Fornell, Eleanor Bishop, Leon Vance... N'hésitez plus.

Partagez|

Enterrons la hache de guerre [Iris]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Rousse au grand coeur

Rousse au grand coeur <3
♠ Nombre de messages : 2147


MessageSujet: Enterrons la hache de guerre [Iris] Lun 4 Oct - 18:42

Bien que la vie avait une fois de plus était chamboulée de manière forte pendant ces quelques semaines, en fait depuis qu’elle avait avoué à Iris qu’elle était sa fille, la cour normale semblait vouloir reprendre. Certes, les deux jeunes femmes n’étaient pas encore proche de reprendre un lien normal, mais elles se parlaient et la jeune blonde habitait chez elle. Enfin, Jen rentra chez elle tranquillement, à une heure respectable pour une fois vers les 18h30. C’était tellement inhabituel que même Noémie semblait prise au dépourvut de la situation et bredouillait une excuse comme quoi le dîner était loin d’être prêt. Elle lui sourit en lui disant qu’elle prenne son temps. Elle déposa ses affaires et partit vers son bureau en somme bien que chez elle en le travaille n’était pas terminée pour le moins du monde pour la directrice du Ncis.

Elle tira sa chaise de bureau et alluma la petite lampe de chevet pour éclairer son antre en somme. Elle regarda le dossier devant elle finalement, d’un air un peu lasse pour une fois. Sa tournait en rond, et elle n’aimait pas sa du tout, dans tous les cas les problèmes avaient repris et l’activité recommençait forte heureusement ce qui ne faisait qu’intensifier sa charge de lecture. Elle lit quelques pages, avant de jeter un coup d’œil à l’heure, ce qui la fit se demander si sa fille était déjà rentrée ou non, ou si elle était occupée, enfin, elle devait se retenir de demander quoique se soit, elle n’avait plus l’age d’un enfant.

Elle se redressa finalement pour aller se servir un verre de bourbon ça fera en sorte d’apéro comme ça et de se rassoire sur son fauteuil, elle se laissa allez contre le dossier doucement, goûtant une gorgée comme pour la savourer. Elle ferma un bref instant les yeux ayant déposé au préalable le verre quand finalement, des pas se firent entendre tout près de sa porte, hum, Noémie ? Iris ? Quelqu’un d’autre ? Elle le sera certainement, en même temps il était plus que facile de savoir qu’elle se trouvait ici, c’était soit là soit dans sa chambre ou alors à de rarement moment tard dans la soirée dans le salon, près du feu. La rousse redressa le regard vers la porte d’entrée pour voir qui était le nouvel arrivant.

___________________________

NCIS
Sometimes you have to look at the reality in front of you and accept it  ♠️ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm radioactive

I'm radioactive
♠ Nombre de messages : 1186


MessageSujet: Re: Enterrons la hache de guerre [Iris] Mer 6 Oct - 16:20

Pour une fois Iris n'était pas venue au NCIS de la journée, même si il y avait des personnes qui venaient. Un ami de son orphelinat était arrivée à Washington le matin, elle avait préféré passer la journée avec lui. Elle venait de le ramener à son hôtel, où il avait déposé ses affaires le matin même, avant qu'elle vienne le chercher. Si elle avait passé la journée au NCIS, elle aurait passé la moitié de la journée dans la salle de sport et l'autre partie dans la salle de tir. Elle arriva en vue de la maison de sa mère, cela faisait depuis peu de temps qu'elle habitait ici. Elle gara sa moto, et descendit, enleva son casque noir, et se dirigea vers l'habitation. Elle rentra le plus silencieusement possible, elle déposa son casque à côté des affaires de sa mère. Elle se tourna vers le bureau, endroit où la directrice était le plus souvent d'après elle, elle sourit en la voyant assise à son bureau qui la regardait, pour une fois qu'elle rentrait tôt :

-Bonsoir tu as passé une bonne journée ?

Elle enleva son blouson et le déposa. Puis resta où elle était ne sachant pas vraiment quoi faire, ni quoi dire. Es que sa mère avait remarqué qu'elle n'était pas venue au NCIS aujourd'hui ? Elle se sentait un peu gêné d'avoir fait ce que faisait beaucoup de monde au sein de l'agence. Elle regarda un point dans le vague.

___________________________
les étagères font badaboum quand toi et moi on fait boum boum boum
Boum boum boum En plus ça, ça fait toujours deux De plus de ça fait tout ce qu’on veut Toi plus moi ça fait boum boum boum Pas la peine d’aller cavaler Y a plus toi qui me fait voyager Voir les cocotiers de Touloum Quand toi et moi on fait boum boum boum Et tous les bourgeois du 16ème se demandent pourquoi je t'aime Pour n'avoir pas besoin d'un zoom quand toi et moi on fait boum boum boum S'aimer comme ça, c'est pas vulgaire


Dernière édition par Iris Shepard le Dim 10 Oct - 16:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rousse au grand coeur

Rousse au grand coeur <3
♠ Nombre de messages : 2147


MessageSujet: Re: Enterrons la hache de guerre [Iris] Mer 6 Oct - 18:01

Pour la plupart des personnes les heures de boulot s’arrêtent presque à celle ou vous quittez votre endroit de travail, pour Jen ce n’était pas le cas, c’était une demande de chaque instant et surtout des horaires on ne peut plus bouleverser. Elle n’avait pas vraiment à se plaindre si elle en croyait à ceux de ses deux collègues mais la charge restait lourde. D’ou le faite qu’un petit remontant de temps en temps était nécessaire pour vous aider à tenir la journée. Certes, la nuit, elle journée elle prenait du café mais le soir, plus vraiment envie, si un de temps ne temps mais il fallait bien changer un peu de goût en bouche. On a des papilles gustatives c’est pour s’en servir. Enfin soit. La rousse continuait de siroter bien tranquillement sa boisson favorite après le délicieux breuvage qu’est le café quand finalement des pas revenir. Elle put voir après quelques secondes sa fille entrer dans son champ de vision. Habillée avec sa veste de moto donc de toute évidence, elle venait de rentrée. Remarquée, c’était plus qu’honorable pour quelqu’un de son age de rentrez si tôt, tellement qu’elle allait peut-être vouloir repartir. Elle sourit finalement en relevant son regard pour croiser le sien.

-Bonsoir, je dirais habituelle et toi ?

Demanda t-elle finalement. Elle en bougeait pas devant la porte de son bureau, elle se redresse enfin dans son assise avant de reprendre la parole ayant déposée son verre et fermer son dossier dans un mouvement clair mais absolument pas précipité, elle n’avait rien à cacher ici, les dossiers qu’elle ramenait n’avait pas du tous la même importance que ceux qui restaient sous clé au ncis, enfin certain ci mais ils ne sont pas à porté de main ceux-là. Doucement, sa voix reprend.

-Tu peux rentrer si tu veux ?

Elle attend sa réponse, mais elle avait d’autre chaise dans la pièce bon d’accord ça faisait un peu bureau directorial dit comme ça mais elle pouvait entrer, de toute façon, elles ne tarderaient pas à devoir aller honorer les plats de Noémie vu l’odeur qui arrivait par effluves.

-A moins que tu veuilles qu’on aille dans le salon ?

C’était moins personnelle de son point de vue.


___________________________

NCIS
Sometimes you have to look at the reality in front of you and accept it  ♠️ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm radioactive

I'm radioactive
♠ Nombre de messages : 1186


MessageSujet: Re: Enterrons la hache de guerre [Iris] Dim 10 Oct - 17:36

La blonde avait prévu de ne pas ressortir et de passer la soirée en compagnie de sa mère. Mais pour le week-end qui arrivait à grands pas elle avait prévu de ne pas le passer dans la maison mais avec son fiancé qui allait bientôt arriver, il faudrait qu'elle n'oublie pas de le dire à la directrice. Elle croisa le regard de la rousse et lui rendit son sourire :

-Elle était excellente.

Iris observa sa mère qui déposait son verre qu'elle avait et fermer le dossier en face d'elle. Elle resta silencieuse quelques secondes avant de lui répondre :

-On fait comme tu veux et puis je ne veux pas te déranger.

Vu l'odeur qui provenait de la cuisine elles allaient bientôt pouvoir dîner. La jeune femme mit sa main sur son bracelet, après la discussion dans l’ascenseur elle ne l'avait plus remit jusqu'à aujourd'hui où elle avait décidé de le remettre. Elle avait envisagé plusieurs fois de s'en séparer mais n'avait jamais pu s'y résoudre. Elle aurait très bien put s'en séparer bien avant, mais elle avait toujours gardé avec elle. Elle ne savait pas pourquoi mais quand elle voulait s'en séparer, elle n'y arrivait pas.

___________________________
les étagères font badaboum quand toi et moi on fait boum boum boum
Boum boum boum En plus ça, ça fait toujours deux De plus de ça fait tout ce qu’on veut Toi plus moi ça fait boum boum boum Pas la peine d’aller cavaler Y a plus toi qui me fait voyager Voir les cocotiers de Touloum Quand toi et moi on fait boum boum boum Et tous les bourgeois du 16ème se demandent pourquoi je t'aime Pour n'avoir pas besoin d'un zoom quand toi et moi on fait boum boum boum S'aimer comme ça, c'est pas vulgaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rousse au grand coeur

Rousse au grand coeur <3
♠ Nombre de messages : 2147


MessageSujet: Re: Enterrons la hache de guerre [Iris] Dim 10 Oct - 18:48

Des questions banales entre une mère et sa fille, en somme que dire d’autre quand vous voyez quelqu’un arrivez. On a tous des phrases types qui revienne par habitude, bous dites bonjour et puis souvent après vous demander comment ça va. C’est normal et logique tellement que vous n’y faite plus attention, c’était un peu le cas maintenant pour la rouquine. Néanmoins, elle fut ravie de savoir que la journée d’Iris c’était bien passé, elle acquiesce tout simplement en esquissant un léger sourira aux coins des lèvres. Elle proposa divers lieux finalement quand elle lui dit que ça lui était égal. Dans ce cas, elle ne broncha pas et se redressa sur ses deux jambes tout simplement avant de ramener son regard vers elle.

-Dans ce cas allons dans le salon, c’est un peu plus confortable qu’une chaise de bureau..

Dit-elle en souriant, bon d’accord ces chaises de bureau étaient quand même très confortables mais rien ne valait un bon gros fauteuil près du feu, le tout avec un petit verre de bourbon en main et là c’est un instant de calme et de paix plus qu’agréable. D’ailleurs en reprennent son verre elle se tourna un instant vers Iris.

-Veux-tu un apéritif ?

Demanda t-elle après réflexion, certes elle n’avait pas l’age légal pour consommer de l’alcool mais soyons honnête tout le monde à déjà but une fois dans sa vie et elle ne voulait pas non plus passer pour mère indigne mais c’était juste un apéritifs rien de plus, et tant cas faire elle préférait qu’elle le fasse avec qu’elle que dans un bar louche ou sa pourrait finir mal. Elle attendit sa réponse sans se diriger vers le dit salon car quelques bouteilles était dans l’armoire qui se trouvait dans son bureau. Tout en regardant la jeune blonde elle put revoir qu’elle avait mis le bracelet. C’était un peu une sorte de soulagement pour la directrice. Elle ne porta pas de question en plus pour le moment, chaque chose en son temps comme on dit, tout d’un coup ce n’est jamais bon.

___________________________

NCIS
Sometimes you have to look at the reality in front of you and accept it  ♠️ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm radioactive

I'm radioactive
♠ Nombre de messages : 1186


MessageSujet: Re: Enterrons la hache de guerre [Iris] Dim 17 Oct - 17:19

Son sourire ne quitta pas ses lèvres, elle ne prit pas la peine de lui répondre. Sa mère se leva, et reprit son verre. Dans quelques mois elle aurait 21 ans, âge où elle pourrait boire. Elle avait déjà bu bien sur, à plusieurs reprises mais n'avait jamais été saoul. Son sourire s'élargit :

-Je n'ai pas le droit de boire.

Elle dirigea son regard vers l'armoire où il y avait l'alcool. Elle était tentée de prendre un verre, elle soupira, et regarda la directrice. Elle ouvrit la bouche mais aucun son n'en sorti, elle la referma, et se dirigea vers le salon. La jeune femme s'assit et laissa son regard vagabonder dans la pièce. Iris regarda finalement la rousse :

-Je ne serais pas là ce week-end j'espère que cela ne te dérange pas.

Même si elle n'était pas d'accord pour qu'elle s'absente, elle rejoindrait son fiancé pendant les deux jours. Elle sourit à la pensée qu'elle allait bientôt le revoir.

(dsl j'ai de moins en moins d'imagination en ce moment)

___________________________
les étagères font badaboum quand toi et moi on fait boum boum boum
Boum boum boum En plus ça, ça fait toujours deux De plus de ça fait tout ce qu’on veut Toi plus moi ça fait boum boum boum Pas la peine d’aller cavaler Y a plus toi qui me fait voyager Voir les cocotiers de Touloum Quand toi et moi on fait boum boum boum Et tous les bourgeois du 16ème se demandent pourquoi je t'aime Pour n'avoir pas besoin d'un zoom quand toi et moi on fait boum boum boum S'aimer comme ça, c'est pas vulgaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rousse au grand coeur

Rousse au grand coeur <3
♠ Nombre de messages : 2147


MessageSujet: Re: Enterrons la hache de guerre [Iris] Dim 17 Oct - 18:11

Une proposition comme une autre auquel elle répondit par l’argument de la loi. Non, vous n’allez pas apprendre à un vieux singe à faire la grimace non plus. Vous ne la convaincrez pas le moins du monde, qu’elle n’a jamais touché ou bu une goutte d’alcool, à d’autre vraiment. Mais bon, elle préféra ne pas insister et se mit dans le silence, la voyant partir vers le salon, elle abdiqua. Elle referma doucement son armoire et repartit vers la sortie. Elle jeta un regard à son bureau ou traînait toujours quelques dossiers, un soupire léger passa ses lèvres avant qu’elle n’éteigne la lampe et referme la porte de son bureau, laissant ses pas la porter vers le salon confortable à la tiédeur agréable. Elle s’assit dans un fauteuil près de la cheminé, croisant les jambes, son regard se reporta vers sa fille quand elle expliqua qu’elle ne sera pas la du week-end. Elle n’avait certes pas vraiment le droit de poser une question mais elle lui échappa quand même.

-Non, mais ou ira tu si je puis me permettre ?

Elle pouvait bien savoir ça non ? Elle avait quand même l’age de découcher quelque peu et allez avec d’autre personne, elle aimerait évidemment savoir avec qui pour quoi faire mais elle réfrénait ses envies de question, sachant pertinemment que si elles franchissaient la barrière de ses lèvres, elle l’enverrait promener aussi sec. Elle but une gorgée avant de revenir vers le regard de sa fille.

-Ca a l’air d’être une perspective joyeuse en tout cas.

Soirée entre fille ? Entre amis ? Avec un garçon ?Il est dur pour la rouquine de tous ignorer.

( Ce n'est pas grave)

___________________________

NCIS
Sometimes you have to look at the reality in front of you and accept it  ♠️ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm radioactive

I'm radioactive
♠ Nombre de messages : 1186


MessageSujet: Re: Enterrons la hache de guerre [Iris] Dim 24 Oct - 18:09

La jeune femme resta silencieuse quelques instants, hésitant entre ne pas lui répondre où lui dire, elle avait le droit de savoir. Elle laissa son regard dans celui de la rousse, et resta silencieuse quelques minutes :

-Los Angeles peut être ... Las Vegas ... Miami ou bien je reste à Washington je ne sais pas.

Iris était toujours restée à Washington, elle n'avait jamais eu l'occasion de partir autre part, à son plus grand regret. Mais, Mathieu lui avait dit qu'il allait l'emmener à Los Angeles, Las Vegas ou Miami quand il reviendrait si il avait réussit à avoir des billets d'avions et une chambre dans un hôtel. Trois destinations où elle rêverait d'aller. Qui c'est peut être que ce week end il se déciderait à lui faire çà demande en mariage. Cela faisait quatre ans qu'ils étaient fiancés, quatre belles années où elle espérait qu'ils se marient et fonde une famille. Il voulait avoir un enfant avec elle, mais elle était réticente, elle se trouvait trop jeune, et elle devait terminer sa formation au NCIS. Dans quelques jours la blonde deviendrait agent fédérale, mais elle n'accepterait toujours pas la proposition du dealer :

-Tu ne peux pas savoir à quel point.

Son regard se porta sur un point dans le vague.

___________________________
les étagères font badaboum quand toi et moi on fait boum boum boum
Boum boum boum En plus ça, ça fait toujours deux De plus de ça fait tout ce qu’on veut Toi plus moi ça fait boum boum boum Pas la peine d’aller cavaler Y a plus toi qui me fait voyager Voir les cocotiers de Touloum Quand toi et moi on fait boum boum boum Et tous les bourgeois du 16ème se demandent pourquoi je t'aime Pour n'avoir pas besoin d'un zoom quand toi et moi on fait boum boum boum S'aimer comme ça, c'est pas vulgaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rousse au grand coeur

Rousse au grand coeur <3
♠ Nombre de messages : 2147


MessageSujet: Re: Enterrons la hache de guerre [Iris] Mer 27 Oct - 19:58

La directrice était revenue tranquillement dans son salon, pour s’asseoir dans un fauteuil confortable, un environnement qui lui rappelait tellement de chose, tellement de souvenirs agréables et moins évidemment. Quand finalement, elle laissa passer sa question, après tout elle ne risquait à rien à le demander dans le pire des cas, elle lui dira rien ou que ce n’était pas ses affaires. Mais elle ne voulait enfaîte tout simplement plus la perdre, elle la déjà fait une fois, elle ne voulait pas le faire une deuxième fois qui plus est si il lui arrive quelques chose ça sera sa faute, elle le sait plus que bien et sa conscience n’est pas vraiment prête à l’accepter. Le silence se fut tout ce qu’elle eut pour le moment avant qu’elle ne le dise quand même. Las Vegas ? Carrément..

-En tout cas je pense voir ce qu’il y a d’attirant dans ces trois villes…Mais non je ne peux pas savoir si tu ne me le dit pas…mais c’est ton choix.

Après tout pourquoi la forcer à parler de sa vie alors qu’il y a encore tellement de chose qu’elles ne connaissent pas l’une sur l’autre. Néanmoins à voir sa réaction ça avait l’être plutôt plaisant oui, mm c’était anguille sous roche, mais elle ravala une fois de plus ses questions en buvant une gorgée de son verre qu’elle tenait toujours dans une main, un peu négligemment mais fermement.

-Tu as déjà été dans ces villes ?

Il fallait bien trouver quelque chose à dire plutôt que laissez planer le silence et plonger dans les choses personnelles, on ne sait jamais si c’est le moment ou non donc autant continuer bien tranquillement et voir si une ouverture ce fait à un moment donné.

___________________________

NCIS
Sometimes you have to look at the reality in front of you and accept it  ♠️ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm radioactive

I'm radioactive
♠ Nombre de messages : 1186


MessageSujet: Re: Enterrons la hache de guerre [Iris] Mer 3 Nov - 16:28

La jeune femme se doutait bien que sa mère avait envie d'en savoir plus sur ce week end, mais il y avait des choses qu'elle ne voulait pas qu'elle sache. Elle ne prit pas la peine de répondre, et continua à la regarder toujours souriante. Son sourire se fana quand elle lui demanda si elle était déjà aller dans ces villes. L'orphelinat n'avait pas assez d'argent pour les emmenés en vacances. Donc elle n'avait pas pu sortir de Washington pendant tout ce temps là. Et quand elle en était sortie elle était allée au NCIS, et depuis elle n'avait pas eu l'occasion de pouvoir partir autre part. La blonde soupira en y pensant, elle aurait pu faire comme ses amis partirent de cette ville et aller s'installer autre part, Iris regarda sa mère :

-Je ne suis jamais partie de Washington.

Elle soupira une nouvelle fois. Pourquoi elle avait choisi déjà de devenir agent fédéral ? A oui parce qu’elle était jeune et qu'elle pensait pouvoir protéger ses deux camarades qui s'étaient engagés chez les marines. Puisqu'ils s'étaient considérés un peu comme des frères et sœurs même si ils n'avaient aucun lien à part que leurs parents les avaient abandonnés. Et dans le groupe, elle était devenue comme une grande sœur qui les protégés. Pourquoi elle était devenue une sorte de grande sœur ? Si elle ne l'avait pas été, elle aurait pu devenir journaliste et voyager partout dans le monde :

-Tu as d'autres questions ?

___________________________
les étagères font badaboum quand toi et moi on fait boum boum boum
Boum boum boum En plus ça, ça fait toujours deux De plus de ça fait tout ce qu’on veut Toi plus moi ça fait boum boum boum Pas la peine d’aller cavaler Y a plus toi qui me fait voyager Voir les cocotiers de Touloum Quand toi et moi on fait boum boum boum Et tous les bourgeois du 16ème se demandent pourquoi je t'aime Pour n'avoir pas besoin d'un zoom quand toi et moi on fait boum boum boum S'aimer comme ça, c'est pas vulgaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rousse au grand coeur

Rousse au grand coeur <3
♠ Nombre de messages : 2147


MessageSujet: Re: Enterrons la hache de guerre [Iris] Mer 3 Nov - 17:05

Qui ne rêve pas d’aller faire un tour à Las Vegas, la ville ou tout est permis presque, et ou on peut quasiment tout faire si on a assez d’argent. Bon ça attire certes une clientèle plutôt jeune ou alors avec des moyens tout simplement. Elle n’y avait jamais mit les pieds c’est un fait et la plupart de ses voyages hors Amérique se résumait par des raisons plutôt professionnelles. Mais c’est vrai qu’il est toujours possible d’allier découverte d’un pays ou de la ville dans laquelle on est et travail. Surtout quand en plus sa renforce votre couverture. Enfin quoi qu’il en soit, elle se força à revenir à la r&alitée des choses et reporta son regard vers celui de sa fille qui venait de perdre son sourire et soupirait. A t-elle dit une bêtise ? Sûrement, visiblement, elle a de toute façon l’art de toujours foutre en l’air tout ce qui concerne sa vie privée même si elle essaye de l’arranger. Elle écoute sa réponse avant de comprendre qu’une fois encore elle avait mit les pieds dans le plat. Fait si rare, elle baissa le regard vers sa cheminé encore éteinte pour le moment ou trônait quelques bûches non consumées. Un peu de silence et elle attendit avant de se forcer à reprendre la parole et de ne pas laisser de malaise s’installer.

-Je m’excuse, mes questions sont un peu maladroites…

En même temps, elle ne le faisait pas exprès, elle cherchait juste des sujets plus ou moins neutre ou aucunes des deux ne s’emporteraient. Ce n’était pas si simple et apprendre à se connaître, à s’apprivoiser ou à se faire confiance, ne se faisait pas en deux minutes bien en contraire ça se faisait avec le temps. Pourtant, elle en avait déjà tellement perdu. Jen porta à ses lèvres le verre de bourbon le terminant ainsi avant de le poser sur une petite table basse devant elle. Elle le rangera quand le repas sera préparé. Elle leva un sourcil vers Iris tout en se demandant comme elle devait prendre cette question.

-Je pourrais en trouver une bonne dizaine, mais je sais que tu refuseras d’y répondre sous le prétexte que ça ne me regarde pas ou alors avec un "en quoi ça peut t’intéresser"…

Elle esquisse un léger sourire qui est plutôt sincère. Il est vrai qu’elle en avait encore dans la tête, comme avec qui tu parts ? Quant elle rentre ? Si il ne lui manquait rien ?…Enfin vous voyez assez le style, même si elle à assez mal jouer son rôle de mère, ce n’est pas pour ça qu’elle ne peut pas s’inquiéter pour sa fille maintenant. Quoi qu’il en soit, il valait mieux en rester là.


-Alors je vais clore le sujet par un fait attention et amuse-toi bien…Il y a un sujet dont tu voudrais parler ?

Ca lui évitera de faire des impers et puis soyons réalises les sujets de conversations d’une jeune femme d’une vingtaine d’année ne sont pas les mêmes que les siens.

___________________________

NCIS
Sometimes you have to look at the reality in front of you and accept it  ♠️ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm radioactive

I'm radioactive
♠ Nombre de messages : 1186


MessageSujet: Re: Enterrons la hache de guerre [Iris] Dim 12 Déc - 20:37

Las Vegas la ville des amoureux des jeux, une ville qui convenait parfaitement à Iris. Elle qui gagnait au poker et qui avait de la chance partout, pouvait très bien se faire un petit pactole d'argent là bas. Los Angeles et Miami étaient aussi deux villes où allaient des jeunes. Elle se plongea dans ses pensées quelques instant et en ressortit quand elle entendit sa mère s'excuser. Qu'avait elle fait pour qu'elle s'excuse ? C'était certainement parce qu’elle avait perdu son sourire et qu'elle avait soupirait où bien autre chose. La chose où elle devait la pardonnait et qu'elle n'y arriverait certainement jamais c'était qu'elle l'avait abandonné à sa naissance mais pas sur çà. Elles essayaient d'apprendre à se connaître, à rattraper le temps perdu. 20 longues années qu'elles avaient passé séparait :

-Tu n'as pas à t'excuser ... il faut bien qu'on essaye à mieux se connaître et c'est normal de poser des questions comme tu le fais.

La jeune blonde balaya la pièce du regard pendant que la rouquine terminait son verre de Bourbon et qu'elle le déposait sur une petite table. Elle reposa son regard quand elle reprit la parole :

-C'est certainement vrai mais tu peux toujours essayer.

La jeune femme lui rendit son sourire et passa son doigt sur sa bague de fiançailles. C'était dommage que le week end ne dure que deux petits jours. Elle aurait aimé passer plus de temps à ne pas travailler et à rester avec son fiançé :

-Merci ... j'ai beaucoup de questions à te poser et j'imagine que tu en as aussi qui ne porte pas sur mon week end si je ne me trompe pas donc vas y pose moi toutes les questions que tu veux.

Noël et le nouvel an arrivaient à grand pas. Iris souhaitait passer les fêtes avec sa mère mais était es la même chose pour elle ? Où bien avait elle prévue autre chose ? :

-Au faite les fêtes arrivent et ... euh ... tu as prévu quelque chose ? demanda-t-elle hésitante

___________________________
les étagères font badaboum quand toi et moi on fait boum boum boum
Boum boum boum En plus ça, ça fait toujours deux De plus de ça fait tout ce qu’on veut Toi plus moi ça fait boum boum boum Pas la peine d’aller cavaler Y a plus toi qui me fait voyager Voir les cocotiers de Touloum Quand toi et moi on fait boum boum boum Et tous les bourgeois du 16ème se demandent pourquoi je t'aime Pour n'avoir pas besoin d'un zoom quand toi et moi on fait boum boum boum S'aimer comme ça, c'est pas vulgaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rousse au grand coeur

Rousse au grand coeur <3
♠ Nombre de messages : 2147


MessageSujet: Re: Enterrons la hache de guerre [Iris] Lun 13 Déc - 19:57

Le calme qui peut régner est souvent un signe, soit d’apaisement soit de parole qu’on aurait du éviter. Pour Jen, elle pensait dure comme faire qu’elle avait du dire encore quelques chose qui ne lui plairait pas. En même temps il était difficile pour la rouquine de savoir ou était la limite entre on peut poser la question et il ne vaut mieux pas. Ou encore tout simplement parce que après plus de 20 ans, on ne connait pas la personne que l’on a en face de soit été on ne peut pas prévoir sa réaction. Comme va réagir tellement personne confronter à tel sujet. Alors oui chose rare professionnellement parlant mais nettement moins personnellement parlant, Jen s’excusa. Mais elle sembla alors prendre les devant en disant que c’était normal. Certainement, mais elle ne voulait pas risquer de la perdre à nouveau, une nouvelle fois de sa faute. Elle lui esquisse un léger sourire avant de terminer son verre de bourbon. Se redressant un peu, elle tendit le bras vers la table basse près du fauteuil et le déposa dessus.

-Pourquoi poser des questions, si je sais que c’est peine perdue ?

Demanda la directrice du ncis, doucement, reportant son regard émeraude vers sa fille. Elle la regarda mais ne prit pas attention à ses gestes. Parce que certainement, elle aurait eut d’autre question à nouveau à lui poser. Parce que quand vous retrouvez votre fille même si elle à 20 ans, c’est des choses qui nous choque un peu, enfin choquer pas vraiment mais surprend tout de même. Et surtout on prendrait un sacré coup de vieux. Une invitation à la discussion, visiblement, c’était bien le cas, elle esquisse un sourire. Ne sachant pas vraiment pas ou commencer, elle ramena son regard vers la cheminée vide avant que sa voix toujours calme et pas très haute reprit, s’élevant dans la pièce.

-A vrai dire toute celles qui me viennent en tête pour le moment concernaient plutôt se weekend. Mais à vrai dire je ne suis pas sur que de revenir sur des sujets douloureux soit la meilleur des choses à faire. Alors je t’en prie commence…

Dit-elle finalement. La question qui suivit la prix un peu de court. Que faire au nouvelle, ans, elle ne savait pas, sans doute le passer avec la jeune Sarah sinon, elle aurait bien du mal à trouver que faire. A part elle deux elle n’avait plus de famille, sauf l’équipe de Gibbs, mais chacun devait avoir son petite truc à faire, elle haussa les épaules.

-Je ne sais pas encore, sans doute le passer avec Sarah vu qu’elle sera là pendant le nouvel an, sinon je verrais… Et toi ? Tu as prévus quelque chose ?

___________________________

NCIS
Sometimes you have to look at the reality in front of you and accept it  ♠️ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm radioactive

I'm radioactive
♠ Nombre de messages : 1186


MessageSujet: Re: Enterrons la hache de guerre [Iris] Jeu 23 Déc - 18:19

Cela faisait depuis peu de temps que la rousse lui avait dit qu'elle était sa mère et elles essayaient d'apprendre à mieux se connaître. Certaines questions n'auraient certes pas de réponses mais on pouvait toujours tenter pour essayer d'avoir quand même une réponse même petite :

-Comme tu veux.

La jeune blonde suivit le regard de la directrice du NCIS qui était dirigée vers la cheminée. Beaucoup de questions se bousculaient dans sa tête et elle essayait de faire le trie de trouver celles qui ne serait pas sur des sujets sensibles mais la majorité en faisait parti. Le silence s'installa pendant plusieurs minutes elle laissa son regard vagabondé dans la pièce pour finalement se reposer sur la rouquine :

-En tout cas n'hésite pas si il y en a qui te traverse la tête ... donc ... euh ... presque toutes sont sur des sujets sensibles ... donc ... elle prit une inspiration, Pourquoi es tu devenue directrice du NCIS ? C'était pour l'argent ?

Son coeur se serra quand elle entendit la réponse de la rousse, elle baissa le regard et essaya de montrer un visage impassible quand elle remonta son regard vers celui de sa mère :

-Je ne sais pas ... je vais peut être rester au NCIS ...

___________________________
les étagères font badaboum quand toi et moi on fait boum boum boum
Boum boum boum En plus ça, ça fait toujours deux De plus de ça fait tout ce qu’on veut Toi plus moi ça fait boum boum boum Pas la peine d’aller cavaler Y a plus toi qui me fait voyager Voir les cocotiers de Touloum Quand toi et moi on fait boum boum boum Et tous les bourgeois du 16ème se demandent pourquoi je t'aime Pour n'avoir pas besoin d'un zoom quand toi et moi on fait boum boum boum S'aimer comme ça, c'est pas vulgaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rousse au grand coeur

Rousse au grand coeur <3
♠ Nombre de messages : 2147


MessageSujet: Re: Enterrons la hache de guerre [Iris] Jeu 23 Déc - 18:52

Quand vous faites face à quelqu’un que vous voyez pour la première fois et que vous voulez y faire connaissance, la meilleure chose à faire est tout simplement de poser toute les questions qui vous viennent à l’esprit les laisser venir sans se soucier de leurs impacts. Mais quand vous vous retrouver face à votre fille que vous n’avez plus vu depuis longtemps, il est bien rare que les choses soit si facile que ça. Au contraire tout ce qui était et tournait autours d’eux restait bien sur quelques chose de difficile et de dure à aborder, douloureux aussi. Décidément, elle allait collectionner les éléments dans se sens. Alors oui ne savant pas par quel bout prendre cette conversation mère-fille, elle préféra lui dire qu’elle pouvait débuter.
La rousse voulait vraiment que ça s’améliore t tenter de palier le manque qu’elle avait elle-même creuser. Jamais certainement elle se pardonnerait d’avoir fait ca mais si on savait tout se qui devait nous arrivez à l’avance tout serait beaucoup plus simple. Entendant la question de sa fille, elle eut un maigre sourire et reporte son regard vers sa fille.


-Je t’en prie je pense qu’il est grand temps pour moi d’aborder même les sujets sensibles parce que tu as le droit de le savoir…Pour répondre a ta question, j’ai quitté les études de droit et je suis arrivée au Ncis..J’y ai passé un petite temps et quelques souvenirs puis je suis partie vers le Mossad et la bas j’ai trouvé finalement une autre place qui me convenait et quand l’ancien directeur Tom Morrow est partit on m’a proposé le poste vacante pour mon avantage que je connaissais l’agence. Ce n’était pas du tout pour l’argent, juste parce que j’aime se travail et que j’aime également le Ncis…et toi pourquoi avoir choisis le ncis et pas une autre agence ?

Puis la question fut plus banal et surtout en rapport avec l’actualité du moment, dehors le froid était présent et la brume également. Elle ne savait pas ce qu’elle allait faire pendant les fêtes et cela pouvait dépendre de beaucoup de chose aussi. Mais a sa réponse, elle sentit qu’elle avait dit une bêtise, en même temps voudrait-elle réellement les passez avec eux ? Elle pouvait essayer parce que la perspective de laisser sa fille seule au ncis ne l’enchantait guère.


-Pourquoi ne le passerais-tu pas avec nous ?Tu peux amenez quelqu'un si tu le désire…

Crut t-elle bon d’ajouter.

___________________________

NCIS
Sometimes you have to look at the reality in front of you and accept it  ♠️ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm radioactive

I'm radioactive
♠ Nombre de messages : 1186


MessageSujet: Re: Enterrons la hache de guerre [Iris] Sam 25 Déc - 19:42

La blonde écouta la réponse à sa question en silence, essayant d'imaginer sa mère en tant qu'agent spécial, sur le terrain, puis au Mossad. Elle esquissa un sourire amusée. Puis finalement, la rouquine lui retourna la question. Son sourire s'élargit et garda le silence quelques instants :

-J'ai tissé des liens avec d'autres orphelins à l'orphelinat, on se considérait comme frères et sœur, même si nous n'avions aucun lien, à part que nos parents nous avaient le plus souvent abandonnés. J'étais la grande sœur du groupe et assez protectrice. Quand nous sommes partis de l'orphelinat deux d'entre eux sont allez chez les marines. J'étais jeune et naïve j'ai crus quand rentrant au NCIS je pourrais les protéger même si ils étaient envoyés loin. Parle moi de mon père s'il te plait, dit moi comment il était quand tu l'as connu, comment tu l'as connu je veux tout savoir de lui. Si tu ne veux pas en parler je comprendrais.

Un an de plus à passer les fêtes sans sa mère, sans sa famille, ça ne la réjouissait pas. Elle laissa son regard vagabonder une fois de plus dans la pièce, puis le reposa brutalement quand elle lui proposa de passer les fêtes avec elle et Sarah. Elle resta silencieuse, les minutes s'écoulant en silence :

-Merci mais je ne veux pas que tu te sentes obliger de me le proposer et je ne veux pas m'imposer. Mais sinon je vais y réfléchir.

Elle avait une idée de qui, elle pouvait amener. Un faible sourire se forma sur ses lèvres.

___________________________
les étagères font badaboum quand toi et moi on fait boum boum boum
Boum boum boum En plus ça, ça fait toujours deux De plus de ça fait tout ce qu’on veut Toi plus moi ça fait boum boum boum Pas la peine d’aller cavaler Y a plus toi qui me fait voyager Voir les cocotiers de Touloum Quand toi et moi on fait boum boum boum Et tous les bourgeois du 16ème se demandent pourquoi je t'aime Pour n'avoir pas besoin d'un zoom quand toi et moi on fait boum boum boum S'aimer comme ça, c'est pas vulgaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rousse au grand coeur

Rousse au grand coeur <3
♠ Nombre de messages : 2147


MessageSujet: Re: Enterrons la hache de guerre [Iris] Sam 25 Déc - 21:10

Pourquoi ne pas commencer l’habituel jeu de question-réponse. C’était habituel mais on pouvait très facilement mettre les pieds dans le plat sans que se soit vraiment volontaire. La rousse se connaissait déjà assez sur le plan personnelle pour être pratiquement certaine que si elle laisser passer au travers de ses lèvres, les mots et les questions qui lui venait en tête cette effort de réconciliation serait tout simplement vainc. Alors pas sécurité, elle préféra laisser sa fille commencer. Elle devait aussi avoir des centaines de questions qui ne raviraient pas la directrice sur leurs thèmes mais à quoi bon continuer de mentir quand on a déjà commencé à avouer une partie de cette triste vérité. Cependant la première question qui lui parvient fut on ne peu plus soft. Voir même très calme et pas vraiment personnelle. Savoir les motivations qui vous poussent à choisir se métier, elle avait déjà du y répondre pour s’ »y faire engager. Par la suite, il avait fallut lutter contre ses mauvaises langues qui ne la croyait pas capable d’être à la tête d’une agence voir d’y être parvenue dignement. La, elle devait faire preuve de tout son self contrôle pour ne pas lâcher.

Jen y répondit donc sans détour ou entourloupe pour éviter la question. En demandant une qui n’était sans doute pas si dramatique que ça non plus pour sa fille. Quand sa voix reprit dans son salon, son regard se porta à nouveau vers elle pour l’écouter répondre. Ses raisons étaient plus qu’honorable voir même très. Une envie de protection envers ceux qu’on peut considère comme ça famille, elle pouvait très bien comprendre ce qu’elle resetait. Elle acquiesce tout simplement quand une autre question cette fois très personnelle vu qu’elle est en rapport avec son père. Jen eut un regard absent pendant quelques petites secondes. Pas besoin de réfléchir, elle n’a pas vraiment oublié voir jamais. La déception qui fut la sienne quand il se retourna sans le moindre regard quand elle avait avoué qu’elle était enceinte. Un coup de poignard aurait fait le même effet. Ayant promis de répondre, elle porta ses iris vers les flammes qui dansaient dans la cheminée avant de reprendre d’une voix un peu plus basse.


-Je n’ai certes pas vraiment envie d’en parler mais tu as le droit savoir après tout quoiqu’il pense, tu es sa fille. J’avais commencé par entreprendre des études d’avocat. C’est là que je l’ai rencontré, Alexander Androkovey. Il était en dernière année et faisait un stage dans notre pays par un programme d’échange linguistique. C’était un homme magnifique, grand élégant, un regard noisette époustouflant et un petit je ne sais quoi de charmeur. J’avoue que j’ai tout bonnement été sous le charme. Un peu stupide je l’admets. Puis on s’est croisé plusieurs fois et on a finit par parler. Une discussion en entraine une autre et de fils en aiguille cela a été plus loin entre nous….C’était quelqu’un de gentil, d’attentionné, je le croyais sincère...Puis un jour, j’ai découvert que j’étais enceinte. Paniquée j’ai été le voir, lui dire, j’avais besoin de son aide, de son soutient mais les seules paroles qu’il a prononcés c’était qu’il rentrait en Russie et il est partit. Je suppose qu’il est toujours avocat à l’heure qu’il est…

Dit-elle. Plongée dans les souvenirs qui animaient à présent sa mémoire, la rousse ne prit pas la peine posée une autre question, peut-être voudrait-elle d’autres détails mais pour ça il faudrait les demander. Le sujet nouvel an et les fêtes fut mis sur le tapis et elle décida de l’inviter. Elle ne voulait pas que sa fille se retrouve à nouveau seul alors qu’elle l’a enfin retrouvée. Quand la voix d’iris lui revient aux oreilles, elle tourna la tête dans sa direction.


-Je ne me sens pas obligée Iris. Mais je ne veux pas que tu passes les fêtes seules, surtout que je t’ai enfin retrouvée et que si il y a de la place pour trois, il y a bien assez pour quelqu’un d’autre en plus. Alors quand dis-tu ?

___________________________

NCIS
Sometimes you have to look at the reality in front of you and accept it  ♠️ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm radioactive

I'm radioactive
♠ Nombre de messages : 1186


MessageSujet: Re: Enterrons la hache de guerre [Iris] Dim 26 Déc - 18:58

Elle écouta en silence la réponse que lui donnait la rousse, les yeux rivaient sur elle. Les minutes s'écoulèrent en silence après qu'elle lui est terminée de parler. C'était de la faute de son père si elle n'avait pas pu avoir une famille, des parents qui l'avaient aimés. Elle ne doutait plus que sa mère l'avait aimé, et l'avait abandonné en pensant qu'elle serait mieux sans elle. Mais elle n'avait jamais été adopté, et était allé une seule et unique fois dans une famille d'accueil quand elle avait trois ans, elle n'avait pas réussi à s'adapter est était resté toujours dans son coin, elle ne parlait pas beaucoup, et ne mangeais pas beaucoup, elle était renfermée sur elle même. Il y avait un autre garçon avec elle, lui avait à quinze ans. Ils avaient parlé ensemble, c'était l'une des rares fois où elle avait parlé là bas. G. était parti quelques jours plus tard, elle s'en souvenait très bien, elle avait beaucoup pleuré quand il était parti, et bien après encore. Ils avaient donc choisit de resté en contact, et ils s'étaient retrouvés à travailler dans la même agence fédérale :

-Donc je n'étais pas censée arriver.

Elle resta silencieuse une nouvelle fois pendant plusieurs secondes :

En faites je ne suis pas rester tout le temps dans l'orphelinat, je suis partie une seule fois dans une famille d'accueil, j'avais trois ans ... je pensais que ... que tu aimerais l'entendre. finit elle par dire

Finalement, peut être bien qu'elle passerait les fêtes pour la première fois avec sa mère. Et puis il fallait bien qu'elle lui présente son fiancé. Un faible sourire apparut sur ses lèvres :

-Bien j'accepte, ça me donnera l'occasion de te présenter quelqu'un.

___________________________
les étagères font badaboum quand toi et moi on fait boum boum boum
Boum boum boum En plus ça, ça fait toujours deux De plus de ça fait tout ce qu’on veut Toi plus moi ça fait boum boum boum Pas la peine d’aller cavaler Y a plus toi qui me fait voyager Voir les cocotiers de Touloum Quand toi et moi on fait boum boum boum Et tous les bourgeois du 16ème se demandent pourquoi je t'aime Pour n'avoir pas besoin d'un zoom quand toi et moi on fait boum boum boum S'aimer comme ça, c'est pas vulgaire


Dernière édition par Iris Shepard le Dim 16 Mar - 3:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rousse au grand coeur

Rousse au grand coeur <3
♠ Nombre de messages : 2147


MessageSujet: Re: Enterrons la hache de guerre [Iris] Dim 26 Déc - 20:26

Le passé, toujours et encore. Comme si c’était une trace qui vous suivait. Toujours dans l’ombre mais incapable de se détacher de vous. Après tout ne disions nous pas que ce n’était pas parce que nous tournions la page que nous avons oublié le chapitre précédent. Alors oui, ce sujet de son père allait bien être abordé un jour ou l’autre. Et devoir le prononcer à haute et intelligible voix, ramenait des souvenirs dans la tête de notre directrice. Certain était heureux. Il eut de nombreux sourires et surtout de bon moment mais elle ne lui pardonnera jamais d’avoir fait ce qu’il avait fait. De lui avoir tourne le dos sans rien dire. Tout n’était pas de sa faute, il était fautif autant qu’elle sur le faite d’avoir un enfant. Elle avait eut la fois que construire quelque chose aurait été possible entre eux, qu’ils auraient un avenir, une famille. Mais l’avocat russe avait tout brisé, la motivation et le courage de la rousse aussi. Son choix avait été motivé du meilleur pour sa fille même si ce n’était pas avec elle. Elle ne l’avait pas vécu et Jen en était réellement désolée. Elle était sur qu’elle le méritait. Le silence voila ce qui prit place. Plus de détail, aurait-elle du se taire, la rousse ne savait pas trop. La seule phrase qui lui parvient la fit réagir. Non, il ne fallait pas qu’elle le prenne comme ça.

-Ne dis pas ça s’il te plait…Ce n’est pas vrai. Je n’ai jamais regretté de t’avoir eu…Simplement j’ai fait les choix que je croyais les meilleurs. Malheureusement on ne peut pas savoir ce que l’avenir nous réserve …

Quand elle reprit disant qu’elle avait quand même faillis être adoptée par une famille. Elle lui fit un pale sourire de remerciement.

-C’est vrai ? Qu’est ce qui s’est passé ?...Enfin si je puis me permettre…

Rajouta t-elle finalement. Puis vient le faite qu’on parlait des fêtes et du réveillon. Oui elle voulait bien l’inviter. Pour une fois elle aurait sa vrai famille autours d’elle et non pas des personne qu’elle apprécie. Elle proposa d’amener quelqu’un. Lui présenter qui ? Rien que cette simple phrase avait de quoi titiller la curiosité de la rousse.

-Me présenter qui ? La personne avec qui tu pars ce Weekend ? Ou quelqu’un d’autre ?

Elle semblait que la conversation était plus joyeuse alors elle en profita un peu et esquisse un autre sourire à sa fille.

___________________________

NCIS
Sometimes you have to look at the reality in front of you and accept it  ♠️ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm radioactive

I'm radioactive
♠ Nombre de messages : 1186


MessageSujet: Re: Enterrons la hache de guerre [Iris] Ven 31 Déc - 18:58

Elle pensait et le penserait certes encore longtemps qu'elle n'était pas sensée arriver, même si sa mère lui disait le contraire. C'était comme çà. On ne pouvait rien y changer. Son visage devint un masque de froideur, elle eu un rictus de mépris qui dura quelques instant, le regard qu'elle avait hérité de son père planté dans celui de la directrice :

-Même si tu n'as jamais regretté de m'avoir eu je n'étais pas censée arriver quand es que tu te décideras à ne plus te mentir ?! dit elle avec froideur

Elle lui annonça se qui c'était passée quand elle avait 3 ans. Elle lui dit qu'elle avait failli être adoptée et avait été dans une famille d'accueil. La rousse lui fit un sourire de remerciement et elle le lui rendit en lui faisant elle aussi un sourire. Elle laissa son regard dans celui de sa mère et laissa quelques minutes passaient avant de lui répondre :

-Comme je te l'ai dit j'avais trois ans et on m'a fait aller dans une famille d'accueil dans les environs de Noël, il y avait un garçon avec moi il avait quinze ans, je restais tout le temps dans mon coin, je jouais seule malgré qu'il soit là, à table je ne mangeais presque rien, je parlais peu. Finalement l'adolescent est venu vers moi et on a parlé. Il est parti quelques jours plus tard et j'ai pleuré quand il est parti et bien après. Je mettais attaché à lui, pour moi il était comme un grand frère. Nous sommes restés en contact depuis.

A nouveau elle eu un sourire amusé qui s'afficha sur ses lèvres. Elle laissa à nouveau passer quelques minutes :

-C'est une surprise. Je peux juste répondre à une question cette personne est bien la personne qui par avec moi en weekend.

Elle lui rendit son sourire.

___________________________
les étagères font badaboum quand toi et moi on fait boum boum boum
Boum boum boum En plus ça, ça fait toujours deux De plus de ça fait tout ce qu’on veut Toi plus moi ça fait boum boum boum Pas la peine d’aller cavaler Y a plus toi qui me fait voyager Voir les cocotiers de Touloum Quand toi et moi on fait boum boum boum Et tous les bourgeois du 16ème se demandent pourquoi je t'aime Pour n'avoir pas besoin d'un zoom quand toi et moi on fait boum boum boum S'aimer comme ça, c'est pas vulgaire


Dernière édition par Iris Shepard le Dim 16 Mar - 3:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rousse au grand coeur

Rousse au grand coeur <3
♠ Nombre de messages : 2147


MessageSujet: Re: Enterrons la hache de guerre [Iris] Sam 1 Jan - 13:04

La vérité n’est pas toujours quelque chose qu’on aime entendre. Même quand on se dit qu’on est prêt à l’entendre, qu’on sera le supporter ou l’encaisser. La plupart du temps quand, elle vous arrive, elle vous fait quand même mal. En tout cas plus que vous ne l’auriez pensé, ou du moins que vous le laisserez entrevoir à autrui. Iris avait voulu reparler de son père, demande légitime après tout vous qu’elle ne l’avait pas connu. La blonde, ne le connaitras certainement jamais que par les récits ou ce que elle, elle dira. Enfin, elle espérait dans un sens car elle avait très peu envie de voir revenir à Washington cet homme. Enfin depuis les années passées, il y avait peu de chance de reconnaitre également. Enfin là n’était pas le détail. Elle ne voulut pas qu’elle culpabilise sur quelque chose dont elle n’y pouvait rien. Et surtout ne pas se sentir rejetée encore une fois. C’est vrai que c’est ce qu’elle devait ressentir maos ce n’était pas comme sa que voulait le faire comprendre la rousse. Avec des si on refait le monde, elle a fait des erreurs mais elle ne peut plus les changer juste les accepter et tenter parfois de les modifier comme on peut avec les moyens du bord. Elle l’avait déjà retrouvée, elle ne voulait plus l’abandonnée.

Ne pas sensé arriver. Brr en voila une pensée et encore bien même ce n’était point prévu, rien n’empêchait qu’on ne le regrette pas par la suite. Pourquoi ne voulait-elle voire que le mauvais côté des choses alors que la rousse tentait d’apaiser un peu tout les tensions qui restaient entre elles. Son regard émeraude regardait son visage qui changea à nouveau pour retomber dans quelque chose de plus froid, nettement plus fermée le tout accompagnée d’une moue et d’une tête qui avait de quoi frapper avec celle de son père. La ressemblance était troublante, mais bien qu’elle était en tord ca ne donnait pas le droit à la jeune femme de la juger ainsi. Son visage resta impassible bien que sa réplique lui fit plus de mal qu’on ne pouvait le croire. Qu’attendait-elle d’elle ? Si elle cherchait juste quelqu’un pour déverser la colère, c’était mauvaise pioche, elle avait déjà assez comme ça.


-Et toi quand est-ce que tu te décideras à comprendre Iris ? Le plus souvent on ne le décide pas et ce n’est pas pour ça qu’on n’en veut pas…

Quoi que parfois, elle se disait que c’était mieux ainsi, bien avant qu’elle la retrouve c’était déjà le cas. Pourquoi tenterait-elle une vie normale alors que cet enfant pourrait devenir la cible parfaite pour l’atteindre elle. Enfin, mieux valait pas non plus soulever se point litigieux. Quand finalement, elle parla de sa propre expérience disant qu’elle avait quand même e faillis être adoptée un jour et certainement avoir une vie meilleure. Reprenant son récit, elle reporta son regard vers elle, radoucissant un peu les traits de son visage par rapport à la réplique précédente. Elle acquiesce doucement, ne savant que dire.

-Que fait-il à présent ?

Demanda t-elle pour la question, d’une voix plus calme et plus douce également quand revient sur le tapis le sujet du réveillon, la curiosité fut piquée à vif et en souriant, elle ne put s’empêcher de poser ses questions, espérant certainement des réponses. Ou du moins, qui ne tente rien, n’a rien. Néanmoins, elle n’eut droit cas une d’entre elle et elle devra bien voir plus tard.

-Dans ce cas je verrais bien au moment venu, plus cas trouver quoi faire comme repas…

Jen sourit avant de reposer son regard vers la cheminée de son salon.

___________________________

NCIS
Sometimes you have to look at the reality in front of you and accept it  ♠️ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm radioactive

I'm radioactive
♠ Nombre de messages : 1186


MessageSujet: Re: Enterrons la hache de guerre [Iris] Dim 23 Jan - 13:57

Elle n'avait jamais connu son père, et avait voulu le "connaître", savoir qui il était, ce qu'il faisait comme travail, en savoir le maximum sur lui. Mais, finalement ça avait dérapé, l'atmosphère était tendu. C'était contre elle, même si c'était de sa faute que l'atmosphère était devenu aussi tendu. Presque à chaque fois qu'elle avait une discussion avec sa mère elle ne pouvait s'empêcher de créer des "disputes" enfin elles n'élevaient pas la voix. Elle la fusilla du regard, à nouveau un rictus de mépris passa sur ses lèvres, juste quelques secondes. Elle resta silencieuse pendant quelques instants, son regard toujours planté dans le sien émeraude puis finalement elle décida à parler. Ses traits se détendirent, elle croisa les mains :

-Tu as certes raison ... mais pour moi çà sera toujours comme çà ... je sais que je n'aurais pas du en parler mais ... n'en parlons plus s'il te plait. dit-elle d'une voix calme où on pouvait entendre qu'il n'y avait plus de sentiment négatif dans celle-ci

Elle esquissa un minuscule sourire timide et contrit. Elle fixa son regard sur la cheminée, pendant que la rouquine lui parlait, puis elle reposa le regard qu'elle avait hérité de son père sur celui de sa mère. Elle se souvenait précisément de son seul et unique passage en famille d'accueil, elle se souvenait parfaitement des prénoms, des noms des personnes qui l'avaient accueillis. De leurs couleurs de cheveux, de yeux. Comment ils avaient été gentils avec elle qui était toujours resté dans son coin et n'avait pas beaucoup parlé pendant les quelques jours qu'elle avait passé avec eux. La blonde se souvenait de la discussion qu'elle avait eu avec l'adolescent qui lui aussi était comme elle orphelin, elle se souvenait précisément du jour où il était parti et où il lui avait promit de rester en contact avec elle :

-Il est agent spécial au NCIS et il s'appelle G. Tu le connais ? demanda-t-elle

Elle lui sourit. La jeune blonde voulait présenter pour les fêtes son fiancé à la directrice du NCIS, elle avait bien le droit de savoir. Elle avait encore de nombreuses questions à lui poser :

-Es que je peux te poser d'autres questions ?

___________________________
les étagères font badaboum quand toi et moi on fait boum boum boum
Boum boum boum En plus ça, ça fait toujours deux De plus de ça fait tout ce qu’on veut Toi plus moi ça fait boum boum boum Pas la peine d’aller cavaler Y a plus toi qui me fait voyager Voir les cocotiers de Touloum Quand toi et moi on fait boum boum boum Et tous les bourgeois du 16ème se demandent pourquoi je t'aime Pour n'avoir pas besoin d'un zoom quand toi et moi on fait boum boum boum S'aimer comme ça, c'est pas vulgaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rousse au grand coeur

Rousse au grand coeur <3
♠ Nombre de messages : 2147


MessageSujet: Re: Enterrons la hache de guerre [Iris] Lun 24 Jan - 15:55

Il y a toujours eut en tout temps, ce qu’on peut appeler des sujets tabou. Entre les deux Shepard, ça n’avait rien avoir avec l’alcool, la drogue ou autre chance dans le même gabarit. Le sujet qui fâche et qui fâchera certainement longtemps restera celui ou plutôt ceux de son père et de son abandon à sa naissance. Il est normal que son reste crispé entre eux. En même temps, on ne peut dire que la revoir même si cela lui fait plaisir fait surtout aussi repenser à cette erreur passé. En même temps, qu’aurait-elle fait avec un enfant à élever seule ? Elle ne serait certainement jamais arrivée au poste qu’elle occupe à présent. De plus, à présent, elle peut a nouveau subir seule la colère retenue depuis trop longtemps chez Iris. Surtout qu’elle ne pouvait pas le savoir mais la moue qu’elle faisait et se regard glacial, ressemblait bien plus a son père qu’il n’y parait. On ne pourra pas camouflée le lien familiale sur se point. Cependant bien que Jen était en tord et qu’elle le savait, elle n’était pas non plus prête a acceptée de se faire juger par quelqu’un qui ne la connait pas. Elle n’avait rien à lui prouver, juste des comptes à rendre mais ça ne lui donnait pas le droit de juger de ses actes parce que tout simplement, elle n’a jamais vécu cette situation. En même temps, la rousse lui souhaite de tout cœur de ne jamais avoir à la vivre non plus. Sa réplique avait été froide d’un regard dur mais un visage neutre. La voix de sa fille reprit calme, ses traits se détendaient enfin.

-Ca ne sera jamais un sujet facile entre nous, ni avec quiconque mais garder tout pour soit n’est pas la meilleure des solutions. Je veux bien en parler, t’écouter mais je ne veux pas qu’on me juge sans connaitre les faits…Mais tu as raisons, n’en parlons plus…

Acquiesça la directrice du Ncis avant de répondre à son pâle sourire. Elle préférait la voir ainsi, cela illuminait un peu plus son visage et cela cassait avec ce regard polaire qu’elle avait eu quelques instants auparavant. Comme il valait mieux prendre un sujet plus bateau, elle avait parlée de sa période à l’orphelinat. Ce qui l’amena au sujet d’un ami qui lui avait manqué et avec qui elle restait en contact. Elle voulait s’intéresser à sa vie, apprendre à la connaitre, savoir ce qu’elle avait manqué pendant toute ses années. C’est une période que jamais, elle ne rattraperait mais elle pouvait écouter ses souvenirs, ce qu’elle voulait bien lui livrer. C’est pourquoi avec un réel intérêt, elle continua ses questions demandant ce qu’était devenu le jeune homme à présent. Dans un sourire la voix de la jeune blonde reprit. Agent du Ncis ? Eh bien décidément le monde est nettement plus petit qu’on le pense. Au moins maintenant, ils peuvent se reparler comme dans le passé. G ? Callen ? Il était récemment revenu à Washington à son bon souvenir. En même temps, elle voyait tellement de dossier défiler tout les jours. Son regard émeraude se fixa sur le sien, avec calme mais un léger sourire aux lèvres.

-L’agent Callen ? Connaitre est un bien grand mot, je n’ai fait que voir son dossier et arranger l’administratif vu qu’il est venu au Ncis de Washington récemment je pense…Tu l’as déjà recroisé dans nos locaux ?

Vient après le sujet du nouvel an et des fêtes. Ainsi, elle allait rencontrer quelqu’un qui semblait chère a sa fille vu qu’il partait en weekend ensemble. Elle était à la fois curieuse et méfiante. Elle ne voudrait pas qu’il lui arrive quelque chose non plus mais cela ne servait à rien de penser toujours négativement. Alors que son regard suivait les flammes qui dansaient dans l’âtre de la cheminée qui leur face, elle fut tirée de sa réflexion par une autre question. Elle fit un hochement de tête positif avant de confirmer verbalement.

-Oui…Va-y je t’écoute ? Quelles autres questions te trottent dans la tête ?

Dit-elle doucement.

___________________________

NCIS
Sometimes you have to look at the reality in front of you and accept it  ♠️ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm radioactive

I'm radioactive
♠ Nombre de messages : 1186


MessageSujet: Re: Enterrons la hache de guerre [Iris] Dim 6 Fév - 16:57

La colère qu'avait eu Iris pendant toutes ses années pour sa mère se déferlait par vague qu'elle avait du mal à maîtriser, malgré qu'elle veuille mieux la connaître et essayer de rattraper le temps perdu elle n'arrivait pas à contenir ces vagues de colères qui déferlaient en elle. Elle resta silencieuse pendant quelques minutes, son regard perdu dans la cheminée. Elle se livrait petit à petit à sa mère, il fallait bien qu'elle sache ce qu'elle avait raté. Elle lui parla d'une rencontre avec un agent du NCIS quand elle avait trois ans dans sa famille d’accueil, il fallait bien commencé par quelque chose. La blonde savait qu'il était au NCIS, elle écarquilla les yeux, surprise. G à Washington ? Elle tombait des nus, elle qui croyait qu'il était à Los Angeles et qui pensait que si elle partait à Los Angeles ce week end elle irait le voir :

-Je ne savais même pas qu'il était à Washington.

Puisqu'elle n'avait pas connu sa mère, elle voulait la connaître. Chose tout à fait normale. Mais quand elle posait des questions et que la rousse lui répondait, d'autres venait prendre la place de celle qui avait été posé. Elle porta à nouveau son regard vers la cheminée avant de reprendre et de recommencer à poser des questions. Elle reporta le regard qu'elle avait hérité de son père vers celui émeraude de sa mère. Allait-elle s'aventurer sur une pente glissante, sur un sujet difficile pour sa mère ? Elle espérait que non, mais elle ne pouvait pas savoir :

-Parle moi de tes parents s'il te plait. Es qu'ils ont su pour moi ?

(navré mais en ce moment j'arrive pas à écrire beaucoup en rp)

___________________________
les étagères font badaboum quand toi et moi on fait boum boum boum
Boum boum boum En plus ça, ça fait toujours deux De plus de ça fait tout ce qu’on veut Toi plus moi ça fait boum boum boum Pas la peine d’aller cavaler Y a plus toi qui me fait voyager Voir les cocotiers de Touloum Quand toi et moi on fait boum boum boum Et tous les bourgeois du 16ème se demandent pourquoi je t'aime Pour n'avoir pas besoin d'un zoom quand toi et moi on fait boum boum boum S'aimer comme ça, c'est pas vulgaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rousse au grand coeur

Rousse au grand coeur <3
♠ Nombre de messages : 2147


MessageSujet: Re: Enterrons la hache de guerre [Iris] Mer 9 Fév - 17:25

Lentement mais surement, il fallait renouer la discussion. La directrice du Ncis avait prit le risque et la décision il y avait déjà quelques temps de lui révéler qu’elle était sa mère et avait acceptée de l’hébergée. Elles ne pouvaient donc pas rester à faire comme si elles s’ignoraient tout le temps alors qu’elles vivaient sous le même toit à présent. Certes, l’échange gentil et calme n’était sans doute pas de mise. Il était normal que la jeune blonde lui reproche ces erreurs passées néanmoins, elle ne voulait pas non plus se faire juger pour tout ça. Oui, elle regrettait mais en même temps Jennyfer regrettait beaucoup de chose mais il était trop tard, on ne pouvait pas revenir en arrière et modifier nos actes. En même temps si on modifiait aussi loin, rien ne disait que le présent resterait intact, rien ne disait qu’elle se serait même retrouvée au Ncis. Quoi qu’il en était, elles se mirent d’accord pour reléguer dans un futur plus ou moins éloigné cette discussion sur son père. Prenant alors l’occasion de dévié le sujet grâce au faite qu’elle parle de son passé et plus précisément de son passage dans une famille d’accueil et d’un garçon à cette époque qui l’avait marqué, Callen. Elle vit son visage étonné, ainsi elle ignorait donc qu’il était de retour à Washington. Le bon côté de la chose c’est qu’ils pourront se voir plus souvent été gardé le lien qu’ils ont eu dans le passé. La rousse avait tourné son regard vers celui d’Iris pour la regarder. Un instant de silence s’installa ou elle chercha à se souvenir d’un peu plus de détail concernant son équipe pour faciliter la retrouvailles avec sa fille car après tout on a toujours besoin d’amis, quoi qu’on en pense ou qu’on en dise. Finalement, Jen finit par reprendre la parole d’une voix calme et maitrisée comme souvent.

-Il est arrivé récemment seulement et si mes souvenirs son exact, Callen est dans l’équipe numéro deux. La chef d’équipe est Kathe Parker si jamais tu veux le chercher…

Jennyfer esquissa un léger sourire tout en espérant que le peu d’information qu’elle pouvait se rappeler pourrait l’aider un peu. En même temps, si elle devait retenir tout en détail de la montagne de lecture qu’elle a par jour, elle risquait fort de ne plus savoir rien emmagasiné ou de deleter des choses qu’elle ne voulait pas oublier. Alors, elle ne prenait que l’intéressant et si besoin était de plus, il suffisait de ressortir le dossier et de le lire. Pourquoi ce compliquer la vie après tout quand cela peut-être simple. Peu à peu la salve de parole commençait à diminuer. Lentement le regard émeraude de la rouquine se tourna vers la cheminée ou une bonne petite flambée brulait dans l’âtre. Quand elle entendit les autres questions de sa fille. Tout aussi légitime et toujours un peu douloureux vu qu’elle venait renfoncer le couteau ou rouvrir la plaie. Le silence ce fit bien qu’il n’était pas très gênant ne dura pas très longtemps car elle reprit la parole.

-Oui, ils ont sut. Il était difficile de caché le faite d’être enceinte surtout avec les petits inconvénients que cela entrainait. Ma mère ma fait la morale tout le temps mais en même temps j’avais l’habitude, jamais de mon avis toujours contre moi. Mais c’était une personne juste qui était agréable et enjouée la plupart du temps, elle s’appelait Elise Andreews, elle est décédée peu de temps après d’une maladie. Quant à ton grand père, Jasper Shepard, il était dans la marine, il est mort il y a 12 ans bientôt…


Elle reposa son regard d’un air triste, on pouvait aussi deviner une douleur et une colère cachée, bien qu’elle n’expliqua pas pourquoi. La rousse se releva un peu et se dirigea vers un endroit avant de prendre deux photos, ces parents sur une et elle et son père sur l’autre. Elle les tendit à Iris.

-C’est leurs photo si tu veux voir…Je peux essayer de retrouver un album si tu le désire ?

Après tout si elle avait d’autres questions, elle n’hésitera surement pas à la redire.

___________________________

NCIS
Sometimes you have to look at the reality in front of you and accept it  ♠️ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

«Contenu sponsorisé»

MessageSujet: Re: Enterrons la hache de guerre [Iris]

Revenir en haut Aller en bas

Enterrons la hache de guerre [Iris]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Enterrons la hache de guerre [Iris]
» Enterrons la hache de guerre {Pv Raph
» Le souffle de la guerre
» Les Sioux du Métropolitain détèrrent la Hache de Guerre
» L'Ambassadeur américain a-t-il oublié de porter ses lentilles cornéennes
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NCIS RPG :: Washington :: Les maisons :: Jenny Shepard-