AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur NCIS-RPG
De nombreux personnages de la série sont encore disponibles : Jethro Gibbs, Ziva David, Tobias Fornell, Eleanor Bishop, Leon Vance... N'hésitez plus.

Partagez|

Une situation incommode...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
~°Mysterious Woman°~

~°Mysterious Woman°~
♠ Nombre de messages : 732


MessageSujet: Une situation incommode... Mar 14 Sep - 17:39



[ Vidéo tirée du film Knight and Day, plus précisément la scène sur la moto. Ceci pour mieux illustrer à tout lecteur ce qu’on va s’amuser à jouer en rp en remettant dans un tout autre contexte évidemment mais en utilisant la même chose]

Post d’introduction :

Tout commence un samedi à 15 heures. Sabrina & Marc Antoine se trouve finalement dans une sorte de maison abandonnée dans un hlm. Ils attendent la bas depuis peut-être une heure ou un peu plus, le temps n’est pas vraiment compter. Qu’est ce qu’ils font là, c’est sûrement ce que vous vous demander ? Très bien le plus simple c’est de vous expliquer ce qui s’est passée le jour avant. Tout simplement un coup de téléphone. Banal n’est ce pas, sûrement. Seulement, la teneur de la conversation l’est bien moins. La prévision d’un meurtre. Et oui notre cher ami à un contrat, un grand ponte qui veut éliminer un potentiel rival de la manière a plus radical qui soit, une balle dans la tête et on n’en parle plus. Pourquoi demander de l’aide ? Tout simplement car il devra y avoir des gardes du corps certainement et que deux personnes pourront sans doute en maîtriser trois, quatre, ce qui seul devient fort compliquer si vous ne voulez pas risquer une balle perdue. Quoiqu’il en soit malgré leur jeu de chat et la souris, ou les différents parfois, ils se mettent d’accord et de donnent rendez-vous donc le bâtiment ou on sait que l’homme en question viendra rechercher quelque pile si vous voyez ce que je veux dire. Là est le début de ce rp.

Enfin après presque 1h30 d’attente, une voiture se gare non loin, des portières qui clapent, le moment va arriver. Nos deux protagonistes à leurs postes au palier supérieur se préparent en armant l’arme et vérifiant bien qu’il y a le silencieux. L’homme rentre accompagné d’une seul garde du corps s’avance pour chercher sa précieuse enveloppe. Ils attendent toujours jusqu'à ce que l’homme aux cheveux brun l’aille dans sa ligne de mire. Il tourna la tête vers la brune dans un signe, elle vise le garde du corps. Dès qu’il touche son enveloppe deux coups de feu s’envolent presque simultanément. Le bruit ne prévient personne évidemment mais al chut des deux corps sur un plancher un eu vieux elle, fait un énorme fatras. Les deux types ont bels et biens morts mais l’imprévu lui arrive très vite.

En très peu de temps, rosi autres hommes arrivent en accourant dans le bâtiment et voient le corps de leur patron, très vite la chasse est lancée et certainement déjà à monter les marches de l’escalier. Il est temps pour nos deux personnages de mettre les voiles et de préférence très mais très vite. Courrant vers la dernière pièce, ils explosent la vitre ne pouvait plus sortir par autre part que par les escaliers de secoures qui barrent la façade arrière en zigzag. Prendre la peine de courir sur toutes les marches ? Ils n’en ont pas le temps des voitures débarquent, on croirait bien que tout le petit clan vient de débouler dans le quartier. Ils dévalent 3 étages de marches comme sans doute jamais aussi vite on l’a descendu avant de glisser sur la dernière pour trouver le sol. L’échappatoire, tout simplement la moto avec laquelle ils sont arriver. La course, il n’y avait plus que ça si on voulaient éviter un combat perdu d’avance. A toute allure ou du moins plus vite qu’ils peuvent vers cette moto. Ils peuvent percevoir des personnes derrières eux qui courent aussi ou qui crient qu’ils sont là. La moto est en vue...Y arriveront-ils ? Echaperont-ils à ces sbires ? A vous de le découvrir.

___________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rewritetrueblood.purforum.com/
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Une situation incommode... Mar 14 Sep - 22:14

C’est dans des cas comme je suis que l’on fini par croire que certain alliance utile forte et très puissante peuvent porte de temps a autre pour ne pat dire plus de 80% du temps la poisse. Un malheur s’abat toujours sur notre équipe de choc. Si nous n’avions pas autant de problème nous pourrions être le couple de tueur le plus intelligent le plus douer le plus rapide et efficace de tous les temps. Enfin ne théorie car je sais pas si vous avez remarquer mais quand j’ai pas un gas qui nous tue notre cible c’est une autre meurtrière qui essaye de me trancher la gorge ou dans se cas si une réunion de vieux mafieux… au aurai dis que la famille c’était rassembler au grand complet comme si il était au courant qu’on allait tuer ce grand big boss…. Je n’en reviens pas on peu plus faire confiance à personne de nos jours.
Je brisais donc la fenêtre et alla sur une passerelle métallique attention aux âmes sensibles et au personne qui on le vertige il faut s’abstenir. Je dévalais c’est marche peut rassurante a une vitesse vertigineuse. Pour ne pas dire hallucinante. La dernier échelle du tas était perpendiculaire au sol qui se trouvait quelque mettre plus bas. Un peu comme un super espion je m’accroche aux extrémités des barres, contracte mes muscles et me laisse glisse histoire de gagner en vitesse au plus vite on sort d’ici au mieux on se portera.
Je couru vers la moto de Sabrina l’enfourcha et me retourna vers elle ni une ni deux elle ma balança ces clé sans que je lu dise un seul mot... Lissait-elle dans mes pensée sa je ne le serais jamais.
Mais par reflex je hurlai quand même à Sabrina


-les clés !

Je n’eu pas le temps d’en dire plus qu’elle était déjà dans mes main je démarre la moto et Sabrina me suivi. Elle avait légèrement glisser sur le siège et son bassin se cola au mien je démarrais brutalement temps que la rue devant mon était libre et pas encore boucher par des voiture rempli de psychopathe armé jusque aux dents… un souci se pausais ou allais-je les semer sans que Sabrina et moi-même soyons blaiser.
Pour le moment la panique avait un peu pris le dessus je ne pensais donc pas encore a hurler sur Sabrina et son contrat foireux mais sa n’allait pas tarder. Je pouvais encore sentir l’adrénaline dans mon corps. Qu’est se que sa fessais du bine c’était encore mieux que la drogue…

Revenir en haut Aller en bas
avatar
~°Mysterious Woman°~

~°Mysterious Woman°~
♠ Nombre de messages : 732


MessageSujet: Re: Une situation incommode... Jeu 16 Sep - 8:10

Il y a des jours ou on se demande vraiment ce qu’on a bien put faire pour que autant de malheur vous tombe dessus. Tout démarre toujours très bien, avec quelque chose de dangereux mais pas plus que d’habitude, on réussit le contrat et c’est souvent là que sa merde. Elle a la poisse ou il a la poisse ce n’était pas possible autrement. On s’attend à deux types voir trois mais tous l’armada certainement pas. Sans se concerter, elle se redresse tout aussi vite set courre finalement dans la même direction que Marc Antoine, en soit, elle se rait bête d’aller dans une autre direction sinon, elle devrait affronter les deux types qui sont monter. Pas que ça lui faisait vraiment peur, eux non, le reste si. Il explosa la vitre, elle dévala les escaliers aussi vite qu’elle le pouvait. C’est là aussi qu’on remercie l’idée de ne pas avoir mis de talon. L’arme remise à sa position, elle utilise la même technique que le brun pour descendre tout aussi vite. Dommage qu’on ne puisse pas faire ça partout et non pas rangée par rangée. Ou alors il faudra installer une grand battre comme les pompiers ça serait vachement plus efficace et rapide en y repensant mais on ne pourrait certes pas remonter.

Peu importe, elle continuait de courir alors qu’elle entendit débouler les deux types derrières elle. Elle poussa un soupire d’exaspération avant de deviner ou courrait donc notre gentleman qui a quand même passé en premier pour sauver sa peau. Enfin, elle ne s’attendait pas a autre chose non plus. Quand sa moto fut en vue, ce fut un peu comme un soulagement bien que l’adrénaline trop présente ne permette pas ce genre de chose. A que c’était bon ce sentiment. Elle balança les clés de sa moto à Marc Antoine après tout c’était le premier à arriver pile au moment ou ils les demandaient. Pas la peine de perdre du souffle pour une réplique elle enfourcha la moto brutalement et sans aucune élégance mais peu importait. Elle enserra ses bars autours de l’homme alors qu’il démarrait en trombe. Finalement, elle ne put que lâcher une exclamation qui devait bien résumer ces pensées.


-Il y en a marre des imprévus ! On a la poisse ce n’est pas possible.

Enfin, elle le formulait pour qu’il l’entende sans pour autant lui exploser les tympans. Bon voyons le côté positif des choses, il y en a peux mais c’est le plus important, ils s’en sont toujours sortit vivant pourquoi aujourd’hui à ça serait différent. Peut être à cause de l’armada qui risquer de leur tomber dessus mais soyons positifs. Elle se retourna un peu pour voir ce qu’il y avait derrière eux, une voiture dans les tons clairs les suivait, elle laissa passer un soupire.

-Tu arriveras à les semer ?

___________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rewritetrueblood.purforum.com/
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Une situation incommode... Lun 27 Sep - 20:56

Je souris à la sentir tout contre moi. Si nous n’étions pas dans pareille situation elle m’aurait collé un couteau sous la gorge mais bon la c’était différent c’est elle qui sais jeter contre moi… Oo j’imagine trop si on retire son geste hors contexte, sa pourrai presque faire un début de film porno… non, ne poussons pas trop loin non plus mais sa pourrais faire baver pas mal de type en manque de sensation.
Mais bon se sourire ne dura qu’un court moment.
Et oui comme toute bonne femme, Sabrina se mis à parler… et pourquoi un on si sa se trouve c’est elle. Genre moi quand je fais un truc sa merde jamais. Mwai en faite au dernière nouvelle quand notre petite brunette fait un truc sa ratte presque jamais aussi… a la la deux positif donne un négatif c’est d’une logique mathématique. Ou alors c’est deux négatif un positif… Mais le principe doit s’appliquer surement dans les deux sens. On n’est très bon séparément et encore meilleur à deux mais quand on n’est a deux on a toujours des complications. Je n’ai vraiment pas envie de lui dire qu’elle a raison elle risque de prendre la grosse tête… Non en faite elle ne risque pas elle va la prendre…
Je pense a un bête truc si je parle de trop ou si je souris je risque d’avoir des bestioles sur les dents… oo sa crains pourquoi j’ai pensé a sa moi… ou plutôt pour quoi je n’ai pas de casque sur la tête… ce n’est trop pas juste.


-Claire... Sa fais chier, la mafia nous à fait une petite réunion surprise ou quoi … a croire qu’ils savaient que nous allions venir.

Je conduisis la moto vers un issue encore non boucher par ces gros gorille ou ces belles voitures. Je passais dans une ruelle juste avant qu’une voiture ne la barre avec son coffre. Je jetais un regarde pour voir si Sabrina n’avait rien aux jambes… bon a partir de maintenant il faut partir d’un seul et unique principe. Si mes rétro passe tous passe… Bon on arrête de réfléchir et on ne fais que un avec l’engin..

-Heu est se que tu m’a déjà vu rater quelque chose ??? Aucune femme ne me résiste et je t’assure que grâce à se don j’ai du apprendre à semer plusieurs mari ^^

Un peu d’humour dans une telle situation n’était pas si mauvais mon adrénaline restait calme, enfin stable et c’était tous se qu’il me fallait
Revenir en haut Aller en bas
avatar
~°Mysterious Woman°~

~°Mysterious Woman°~
♠ Nombre de messages : 732


MessageSujet: Re: Une situation incommode... Lun 27 Sep - 21:40

Non mais c’était pénible, à croire que à chaque fois qu’ils tentaient de s’entendre sur des choses qui n’avait que comme contexte un boulot à exécuter et qui plus est ou ils arrivent tous les deux à gérer que sa parte en free style totalement. C’était leurs collaborations qui ne fonctionnaient pas ou alors qu’il avait tous simplement pas eu de chance deux fois de suite. Ca va en tout cas refroidir pour de futur plan. Elle se contentait de se laisser guider après tout étant à l’arrière de la moto, elle n’avait d’autre choix que de lui faire confiance, bien que c’était sa moto et si il l’abîme, elle lui met la tête au carré…si ils s’en sortent...Pensons de manière positive voyons. Collée contre Marc Antoine, elle parie qu’il en esquisse un sourire mais elle ne préfère ne rien dire sinon c’est elle qui va passer pour la femme à l’esprit mal tourné, surtout qu’il lui en faut peut à notre criminelle.

-Comment l’aurait-il sut ? Je te fais assez confiance pour savoir que tu n’as rien dit et moi non plus. Nos employeurs ou plutôt tes employeurs t’auraient envoyé au casse pipe volontaire ?

Demanda t-elle quand une voiture passa bien près d’elle. Elle resserre un brin son étreinte autour de sa taille avant de l’entendre, bien que ce n’était pas le moment de rire, elle en laisse passer un léger à l’entendre parler comme ça. Elle l’imagine plutôt bien faire ce qu’il disait, de toute évidence à force de draguer tout ce qui bouge et qui est du sexe féminin, il est évident qu’on ne peut pas se faire que des amis. Mais il y a une énorme différence entre un mari jaloux qui vous poursuit peut-être en brandissant le point et une bande extrêmement dangereux de la mafia qui veut votre peau. Bizarrement, se tirer du second cas est plus complexe surtout sur leurs terrains.

-Pas quand ça concerne tes affaires en tout cas. Tu m’étonnes même pas sur ce point, combien de femme t’a déjà poursuivis quand elle a comprit l’imposture que tu es ?…Cependant, si tu pouvais garder ma moto intacte ça serait génial, j’y tiens quand même.

Petite menace en l’air mais elle y pense. Cependant, par instinct, elle jette un coup d’œil de l’autre côté pour voir ce qui les suit. Toujours la même voiture ou les et le pire c’est qu’elle se rapproche. Sabrina laissa passer un soupir avant de voir l’arcade et la voiture lente devant eux.

-Dépasse-là ou l’autre ne va pas tarder à nous prendre en sandwich…

Perspective qui la réjouissait très peu étant donné sa position en ce moment, merci bien, elle allait gentiment se prendre tout, c’est la qu’on regrette de ne pas avoir prit le gilet par balle de la Cia.


___________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rewritetrueblood.purforum.com/
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Une situation incommode... Dim 3 Oct - 11:19

Hé bien oui elle aurait du la savoir. Genre une femme ce n’est pas censé tout savoir, elles qui se ventent de toujours tous connaître sur nous les hommes et de tous savoir. Pour une foi leur fameux « instinct féminin » est ébranlé
Les hommes assurent. Enfin soit j’étais quand même sur une moto la. Fallait rester un minimum concentré.


-Non vu la somme qu’il mon poster sa m’étonnerais… d’ailleurs je sans qui si on reste vivant je vais augmenter ta part a 50/50. Se qui veut dire que sa te fera presque un Zéro en plus. Je ne suis pas gentil…

Je l’entendis faire un micro rire, car le mot mini n’est pas assez mini que pour vous décrire se qui c’est fait entendre. C’est un rire presque inaudible avec tout se vacarme.
Et la voila que même en situation dangereuse elle arrive à me faire des reproches, elle est vraiment douer elle… Je ne vais pas la rater si jamais on en ressort vivant.


- Je ne suis pas une imposture, c’est généralement les hommes, les amis ou les marie dangereux qui me cherche les puces… Il n’y a que deux femmes dans ma vie qui mon frapper. Dont l’une d’elle c’est toi. Généralement les femmes son plutôt gentille.
Tu ne me fais pas confiance ? C’est ca…
Et bien ta raison.


OO fuck une mémé le soir. Génial on aura tout vu.
C’est aussi dans des instant comme ceux-ci que les chose simple et normal vous paraisse soudain très importante et vous ne pouvez vous empêcher de les dire… c’est peux être une manière de me rassurer… ou peux être d’arrêter de culpabiliser si Sabrina tombe par terre.


- Penche-toi … et tien moi aussi

Je braquais assez fort et redressa la moto mais il y avait un petit souci, c’est que sur les rue adjacente il y avait d’autre voiture qui nous suivais et que si je continuais tous droit je passerais dans une arcade. Pour quoi les villes veulent toujours mettre des monument qui serve a rien partout. J’ai pas le choix de passer la dedans… Je sens qu’elle va me tuer si j’abime son engin.
J’accélérai donc pour passer et prendre une jolie pente.


-Accroche toi tu vas voler…

C’est dans des moments de tension comme ceux la que l’on fait quelque court prière dans toutes les langues que l’on connaît. C’est fou comme l’homme une foi en danger fais appelé a toutes les croyances au quel il a jamais cru.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
~°Mysterious Woman°~

~°Mysterious Woman°~
♠ Nombre de messages : 732


MessageSujet: Re: Une situation incommode... Dim 3 Oct - 19:17

Non, elle ne peut pas tout savoir, tout simplement car elle n’était pas omnisciente et tant mieux pour elle, sinon croyez-bien qu’elle ne se serait jamais embarqué la dedans tranquillement. Déjà au nom de mafia, on aurait du se méfier te ce dire que c’était dangereux, pas plus que d’habitude certes mais quand c’est celle de votre propre pays, il y a de quoi avoir des doutes en plus. Enfin, soit elle ne voyait que la cause de son engagueur ou alors la faute à pas de chance mais ça fait deux fois qu’elle leur tombe dessus quand même, à la suite ça comme à faire beaucoup pour l’agente de la Cia. Pourquoi rien ne peut être aussi simple, qu’une petite balle dans la tête, c’est terminé et on en parle le plus. Enfin, elle a de l’adrénaline, là elle ne peut pas s’en plaindre mais le tout s’est d’y survivre à présent. Toujours dans ses réflexions, elle revient à la réalité que Marc Antoine reprend la parole. Oh agréable réponse. Elle sourit bien qu’il ne pouvait pas la voir.

-Hum, Je ne vais pas refuser que ma part augmente au contraire…Un zéro de plus c’est toujours agréable à se voir marqué...Donc je compte bien qu’on s’en sorte vivant !

Quand finalement, il dit qu’il a un eu l’habitude de ce genre de situation toute proportion gardée n’est ce pas. Finalement, elle ne peut que s’amuser à lui répliquer un coup bas, cependant ça ne l’étonnerait pas le moins du monde qu’il se fasse poursuivre, il était peut-être élégant, il pouvait être charmant, mais il restait lui et a un moment ou l’autre ça revenait. C’est vrai techniquement ça semblait le mieux, remarqué c’est qu’elle avait été d’accord, il était un orateur habile mais c’est elle qui lâchait, elle n’avait pas vraiment à se plaindre. Elle l’avait frappé ? Oh peut être voir sûrement, balancer un couteau ça elle s’en souvient bien.

-Tu te donne un genre que tu n’as pas forcément…Tu les as cherché aussi en draguant leurs femmes…Ravies de faire partie de ces deux-là, qui était la seconde que j’aille la féliciter ? Disons que je ne te fais confiance que sur certain point et pour le reste pas le moins du monde…

Bon c’était assez fou en sachant que c’était un peu lui qui avait nos deux vies vu qu’il conduisait et surtout que c’était assez étrange et décalé quand on sait par qui on se fait poursuivre, comme quoi ils ne changent pas pour tout. La situation elle avait l’air de s’envenimer la voiture se rapprochait et la personne devant allait à allure escargot quand il expliqua, elle le fit sans trop broncher après tout, elle n’avait pas d’autre choix non plus et les faire tomber n’était pas une idée intelligente. L’arcade se rapprochait de plus en plus quand il dit ça..

-Il y a meilleure situation comme baptême de l’air…

Dit-elle finalement avant de sentir les roues décoller du sol, sans être un avion quel miracle…ou pas, avant qu’ils ne retombent lourdement sur le sol, sans abîmer la moto, alléluia. Enfin joie de courte durée car nos voitures qui nous suivaient, elles sont à présent toutes derrière nous. Bon au moins, l’attaque ne vient que de un côté soyons content que ce n’est que ça. Elle reprend la parole après avoir jeter un coup d’œil.

-Va dans les toutes petites rues, leurs véhicules ne passeront pas par leurs tailles…

___________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rewritetrueblood.purforum.com/
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Une situation incommode... Mer 20 Oct - 14:37

Et voila une motivation de faite et une bonne action accomplie je ne peux pas dire que je suis fière de moi mais après tout nous sommes une situation dangereuse et sa je n’aime pas trop. Par conséquent je trouve sa normal que Sabrina puisse avoir une avance. En plus d’avoir de l’argent sa va la motiver a rester envie et aussi a ne pas trop se blesser.

-C’est mieux que tu reste envie aussi non c’est moi qui garde tout!

Bien entendu elle faut qu’elle me face la moral dans une tel situation. Je suis bine d’accord que c’est moi qui ai amené se genre de conversation mais bon était –elle vraiment obliger de me dire que quand je séduis je pousse mes atout au maximum…
Mais bon ce n’est pas pour sa que je suis moi-même. Et non je ne drague pas toute les femmes je ne drague que les jolies demoiselles. C’est une grande différence qui fait de moi un homme a femme et non un dragueur de série B


-L’heureuse élue tu la connais … Elle m’a harcelée de question pour que je lui avoue mon métier. J’en pouvais plus. Et va pas la féliciter tu lui donne déjà trop d’idée tordue à cette pauvre enfant. Elle se nomme… heu … je l’ai sur le bout de la langue… A oui Emily Hilton ta fabuleuse médecin qui te sort de tout tes coups…

Toute en pensant a cette mauvaise soirée que j’avais passer avec Emily, d’abord le coup sur le nez puis les flic a mon cul. On peu pas dire que se fus une soirée de rencontre « normal »
Je repris ma concentration et penchant la moto à 35° à droit puis je la redresse a 90° et me rapproche de cette arcade. Il m’est techniquement impossible de faire un autre chemin si je tente une autre parade j’ai une chance sur deux de faire tomber Sabrina ou de me prendre les autres voitures qui arrivent d’une rue adjacente.


-Non celle-ci c’est la plus fun et la plus chouette …

Je souris et décolla du sol. Alléluia je vole… enfin façon de parler. Disons que je suis en apesanteur pendant quelques secondes. Le véhicule retomba sur le sol et c’est dans des moments comme ceux-ci qu’on se rend conte que les suspensions sont quand même un peu pratique. Bon on pouvait se relâché la pression, fini la situation sandwich.
Avec se petite saut j’avais gagné quelques mettre précieux. On pouvait donc se permettre de les canarder sans craindre les retours.
Je souris on peut dire que je me sentais un peux mieux.


-Ok je te fais confiance mais si il passe on fera con …

Je braquai pour entrer dans les ruelles. Et on avait pas mal de place l’aire de rien. J’espère que cette ruelle ne va pas rapetisser au fond car je ne voix pas le bout et sa sera l’occasion d’appliquer ma théorie. Si les rétroviseurs passe tout passe.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
~°Mysterious Woman°~

~°Mysterious Woman°~
♠ Nombre de messages : 732


MessageSujet: Re: Une situation incommode... Mer 20 Oct - 19:32

Bien que cela semble plutôt mal embarqué pour eux deux, il restait toujours une chance, le tout et le plus complexe par la même occasion était tout bonnement de leurs faussée compagnie. Une fois cela effectuée, il ne devrait plus y avoir énormément de problème. Néanmoins, elle ne cogita pas beaucoup plus le problème qui lui reparlait d’argent. Après tout c’était bien à cause de cela qu’ils se retrouvaient dans cette fâcheuse situation, alors oui la pensée d’avoir un peu plus d’argent que techniquement est toujours motivante mais croyez bien qu’il ne lui faut pas sa pour se motiver à rester en vie. Rien que le fait de le vouloir lui suffit amplement. Quand il précise avec tout le tact qu’on lui connaît la suite de cette condition. Elle esquisse un nouveau sourire bien que les circonstances ne soient pas à cela, avant de se recoller un brin à lui pour pouvoir lui reparler à l’oreille.

-Crois-moi, tu ne va pas te débarrasser de moi aussi facilement.


La brune revient à sa position initiale, continuant de jeter quelques regards derrière eux questions de savoir si la situation changeait et si oui dans quel sens. Mieux vaut prévenir que guérir après tout. Prouvant une fois de plus leurs décalages vus le contexte de leur discussion, elle écoute tout simplement. Emily ? Vraiment ? Oh, elle n’en attendait pas moins de la chirurgienne d’ailleurs. Là on peut dire que le monde est petit.

-Oh Emily ? Et bien je n’en attendais pas moins d’elle non plus…Et sache que je n’ai pas choisi d’allez faire tous ses tours à l’hôpital mais j’avoue que la rencontre a été intéressante et que des connaissances comme sont toujours utiles. Et en quoi je lui donne des idées ?

Bien que toutes ses mimiques de son visage soit invisible pour notre chauffeur du moment, elle avait un hausser un sourcil d’interrogation à sa propre phrase. Seulement pas vraiment le temps de le garder bien longtemps, après tout ils sont toujours poursuivis par des personnes peu recommandables. Fonçant droit vers l’estrade, elle ne répliqua pourtant pas à la phrase dite par Marc Antoine, se contentant tout simplement d’encaisser le choc qu’est les deux roues qui retombent sur le sol. On peut au moins dire qu’elle avait bien choisit sa moto, c’était de la qualité tout ça. Bien maintenant toutes les voitures étaient derrières eux, c’était déjà nettement plus rassurant de le savoir, il faut bien voir le côté positif des choses quand il y en a. C’était une idée à tenter du moins et ils feront plus vite stupides qu’eux, sont moins larges surtout.

-Même si ça ne marche pas, ça ne leur permettra pas d’être à deux de front…Et puis on est moins large on passera partout plus facilement et sans abîmer la moitié du véhicule...Remarque ça c’est ton boulot.

Oh elle n’oubliait pas sa menace, il n’avait pas intérêt le moins du monde à l’abîmer ou il allait l’entendre et ça n’allait pas être du joli-joli. Elle continuait de se tortiller un rien pour pouvoir correctement derrière, ce qui n’était pas des plus simple. La route continua un moment se croyant un peu tranquille mais après quelques secondes des coups feus commencèrent à raisonner.

-Mais c’est pas vrai ! Il ne manquait plus que ça…

Grogna t-elle visiblement pas très heureuse de ce nouveau coup du sort en même temps, il fallait bien s’y attendre un jour ou l’autre surtout quand on sait que c’est des criminels sans doute recherchés qu’on a aux trousses.

___________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rewritetrueblood.purforum.com/
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Une situation incommode... Mar 2 Nov - 15:18

Je souris a sa phrase au fond sa ne ferais que plus d’argent pour moi mais bon peu être que j’aurai un peu de remord a être riche si elle est morte… quoi que si je lui paye un belle enterrement je devrai plus ou moins m’en sortir avec tous ces sentiments.
Mais bon parler d’argent avant le don de me déstresser et me rassurait sur le faite que si je pouvais penser a sa je pouvais penser à vivre encore. Je ne dirais pas que ma mort serait aussi dramatique que la disparition du soleil mais pas loin. Je suis un pilier de cette ville, sans moi il n’y aurait plus de contrôle plus de justice immanente. La main de dieu aurait quitté cette terre et l’anarchie régnerait en maitre.
Bon un peu de concentration ne me ferait pas de mal car l’aire de rien je suis le conducteur et j’ai besoin d’un minimum de concentration pour rouler droit et ne pas me prendre un mur… car au fond de moi je sais que si je fais des griffes sur ce bolide ma fin est proche.


-Je l’espère bien au fond j’apprécie, tout au fond quand on creuse beaucoup on peut trouver de l’affection qui t’es destiné.

Je souris et laissa échapper un micro rire puis je repris mon aire sérieux et resta fixer sur la route mais avec la discutions de salon qui venait de s’engager nous n’étions pas sorti de l’auberge. Hé ho ! On n’est pas en pause café sur une terrasse dans les rues de Paris ! C’est fini de continuer la discutions sur moi je sais que j’aime beaucoup parler de moi et ma personne et que ci j’étais un des 7 pêcher capitaux je serais l’orgueil car je suis un peu narcissique au fond de moi je le sais mais bon la on se fait pourchasser par une horde, un tribut, un troupeau, je ne sais pas comment on peu nommer cette amas de voiture qui nous suit. Mais c’est vraiment très gênant, mais bon moi je dis que temps que l’on n’est pas canarder, mitrailletté et tout le bazar on risque rien. Entre eu et moi c’est moi qui pourrai rouler le plus loin le plus vite et le plus longtemps. Au pire il suffi que je me dirige vers un grand axe avec un peu de chance il y aura des travaux au des bouchons nocturne qui nous sauverons la vie. Enfin je l’espère.

-Oui oh Emily ! ok c’est vrai que c’est un bon parti mais la jeunette c’est mit en tête d’être une tueuse, et le comble du comble elle n’est même pas fichu de voir si on la drogue ou non. Ensuite avec tes idées lumineuses que tu lui as enfoncé dans le crâne elle me harcelle pour que je lui avoue que je suis un tueur. Tu crois que c’est facile pour moi de regarder ces yeux de chien battu et de la traiter de folle… et non avant que tu ne dises quoi que se soi ce n’est pas a se moment la qu’elle ma donner un coup de point. C’est par se que j’ai assommé un type a coup de crosse et que les flics on débarquer. Enfin soit c’est une longue histoire.

Après se saut de l’ange spectaculaire pour ne pas dire sublime car c’est moi qui l’ai fais avec grâce et beauté. Nous retombions lourdement comme un rugbyman qui ferait de la danse classique. Un pied légèrement au sol je braquais dans une ruelle ou les voitures était… comment dire, un peu plus a l’étroit que nous. Oui je pense que c’est le bon terme.

-Merci de me mettre la pression et puis au pire je t’en repaye une, se sera la même mais en plus nouveau. Qu’est se que tu en dis ?

Je n’avais pas l’intension de casser sa moto mais bon si sa pouvais me permettre d’avoir une marge d’erreur avec cette engin j’étais preneur. Car vous ne pouvez pas vous imaginer se que c’est que se métier c’est encore plus stressant que quand on passe des examens dans les cours que l’on hait et que l’on a du mal à se mettre à étudier.
O merde ! C’était l’accalmie avant la tempête je me disais bien que ce n’était pas normal qu’il ne tente rien… comment aurais-je pu croire une minute que c’est homme était devenu des enfants de cœur et qu’il sortirait sans la moindre arme a feu. Voyons le monde ne serais plus se qu’il serais…

- Cette foi ci, si la moto a des coups se ne sera pas de ma faute !

Bon fallait réfléchir vite et bien. Si Sabrina devait faire nu 180° pour les viser elle risque de se faire mal et en plus de nous faire dévier… bon on va tenter un truc complètement dingue mais au moins on aura le même centre de graviter et l’on aura moins de problème pour se diriger.

-Tu me fais confiance ??

Je ne lui laissai pas le temps de me développer sa réponse que je lui dis

-Passe devant moi et vise les avec mes ou tes armes, il faut que notre centre de graviter soit le même, alors viens me faire un câlin tout de suite.

Ok il y avait mieux comme ordre mais bon dans le stresse et le souvenir lointain de mes cour s de physique j’avais un peu de mal à articuler quelque jolie phrase qui pourrais faire conversation de salon. Il n’était pas marquer philosophe sur ma tête.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
~°Mysterious Woman°~

~°Mysterious Woman°~
♠ Nombre de messages : 732


MessageSujet: Re: Une situation incommode... Mer 3 Nov - 20:24

Oh ça non, elle ne comptait pas le laisser tranquille de si tôt ou se laisser tout simplement baquer là comme ça. Ca serait mal la connaître après tout. Et puis même si vous faite semblant de lâcher prise rien ne dit que vous ne pouvez pas revenir un peu plus tard de manière détournée, de manière un peu plus fourbe pour ravoir ce qui vous est du. Bon bien sur si c’est la mort, là effectivement revenir semble un peu plus compliqué mais passons ses sinistres pensés et concentrons-nous sur la problématique du moment. Oui l’agente de la Cia aimait le risque sinon elle ne ferait pas ce métier, elle aimait bien aussi l’effet de l’adrénaline qui passe dans les veines à ce moment là, mais elle aimait nettement moins quand ça revenait tous les jours. Et là franchement la mafia des environs, elle s’en passerait vraiment. Surtout que c’est pas le genre de personne à faire dans la dentelle donc on va quand même s’estimer heureux si on s’en sort sans trop de casse. Elle fut tirée de ses réflexions par le brun qui conduisait. Elle laisse passez un léger rire, mouis on va croire ça.

-Je l’espère bien, avec qui ferais-tu ces stupidités ? Qui serait encore assez fou pour te suivre alors qu’on a déjà la vague impression que ça va pas se terminer que ça le devrait ?

Passons sur toutes les manières dont Marc Antoine peut passer son affection n’est ce pas. Un petit coup derrière, ce n’était pas joli mais pour le moment ça se résumait assez à une de ces courses-poursuites que vous voyez filmée à la tv. Sauf que c’est pas sur un grand axe autoroutier mais sur des petites rues de quartier. D’ailleurs la plupart des personnes qui devraient nous voir ou du moins nous entendre passer, doivent très certainement se demander ce qui se passait ici pour qu’il y aille tout ce raffut. Ou se dirent que les gens ne respectent vraiment plus rien de nos jours. Quand il développa un peu plus le sujet d’Emily. Ce n’était très certainement pas le moment mais allez savoir pourquoi ils discutaient de ça bien tranquille comme si ce qui les suit n’était pas une menace alors que ça en était bien une et pas des moindres d’ailleurs.

-En même temps, si c’est le bon produit, il est difficile de le savoir sauf quand on en sent les effets et généralement il est déjà un peu tard pour réagir mais passons ce détail. Comme si il te fallait une bonne raison pour craquer ? Une longue histoire qui ne semble pas très net mais quoi qu’il en soit au moins on est deux. Je ne suis donc pas l’exception qui confirme la règle…

Ne vous en faite pas, ils ne continuent plus cette discussion insensée pour l’instant et ça revient sur la dure réalité des choses. Tout en filant maintenant que tout les cibles ennemies étaient vraiment dans leurs dos. Ce qui est moins rassurant mais au moins on peut aller devant en étant sur qu’on ne devra pas pilonner pour éviter une arrivant dans le sens contraire. Oh et puis oui, mine de rien, elle y tient à sa moto, ce n’était pas vraiment une valeur financière, elle avait les moyens de s’en repayée une autre vu qu’elle vivait dans un appartement mais c’était juste pour le principe, après tout c’est le conducteur qui doit faire attention non ?

-Contente-toi de rouler !

Claqua t-elle finalement, non mais. Puis finalement, ce qui devait bien arriver à un moment donné finit par venir, et les coups de feu se déclenchèrent. Comme si ça suffisait pas d’avoir des grands cinglé aux trousses non faut en plus que ces charmants messieurs nous sortent des armes. Un soupire passa à nouveau et elle préféra ignorer la réplique de Marc Antoine. Bon, on allait pas se laisser canarder sans répliquer non plus, surtout que bon pour le moment ils visaient mal mais ils risquent de toucher leur but un jour l’autre. Elle allait déjà chercher son arme quand elle entend sa question. Elle voulut répondre mais il enchaînait déjà. Il y a des moments ou ça l’aurait fait sourire d’autre ou il s’en serrait ramasser une mais il fallait avouer que pour une fois ce n’était pas idiot qui plus est ça lui fait bouclier.

-Laisse-moi passer..

Enfin dans le sens ou si il gardait les deux mains sur le guidon, ça allait pas être très facile non plus pour repasser devant lui. Sabrina attrape ses deux armes avant de faire confiance à la graviter. En essayant de pas faire pencher toute la moto, elle repasse devant lui. Se décalant légèrement sur la droite question qu’il sache quand même voir la route, ça serait déjà un peu plus intelligent. Elle repose son regard vers le sien, pas forcément simple vu qu’il est vachement proche, en même temps c’est pas vraiment fait pour être conduit de la sorte et le passager n’est pas censé être devant.

-Bien que je te remercie de faire bouclier…N’en profite pas…

Lâcha t-elle dans un nouveau sourire. Finalement, elle se pencha un peu plus ramenant les deux bras devant elle, question de savoir viser vu que c’était le but de la manœuvre. Allez, c’était parti pour répliquer coup pour coup. Visant soit ceux qui tiennent le fusil soit les roues des véhicules. Il n’y avait plus cas espérer qu’ils ne toucheraient ni Marc ni la moto car en soit sans chauffeur ou véhicule, on va nettement moins loin.

___________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rewritetrueblood.purforum.com/
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Une situation incommode... Sam 13 Nov - 22:48

Bon c'est pas que je commençais à me lasser mais je me demandais quand même quand est se qu'ils allaient me lâcher les roues. car bon il son bien mignon a me coller le train mais je contais pas rentrer cher moi et leur montrer ou j'habite juste par plaisir ou par folie.
Il était temps de me dire qu'il fallait que je me prépare psychologiquement a jouer au chat et a la souris pendant quelque heure. et j'ai pas de GPS avec moi je suis maudis je pourrais pas trouver les petites rues et raccourcis en tout genre. Bon c'est parti pour passer une soirée en amoureux courant sur les routes avec des voitures au fesses. a lala aucune femme ne pourra être autant chouchouter que Sabrina. personne ne peut se venter c'était balader en amoureux sur une moto a du 120 km/h sur l'autoroute avec la mafia aux fesses.
j'entendis la voix de Sabrina retentir à nouveau qui m'annonçais que jamais je ne trouverais une folle comme elle pour m'accompagner dans mes délires d'argent. Bon il est vrai qu'une personne normal se serais déjà pendu ou elle m'aurait déjà tuer ou laisser pour mort je ne sais ou. Il est vrai que Sabrina est différente même très différente. ce n'est pas trop de gentillesse ni trop de diplomatie en elle qui la pousse a rester avec moi c'est quelque chose de plus subtile car après tous elle pourrait très bien refuser de m'accompagner dans mes délires. En y réfléchissant j'ignore se qui la pousse a me suivre on ne s'aime pas on ne s'apprécie pas toujours on ne se tolère pas souvent... mais on n'est pas ennemis pour autant. pourtant je l'aurais bien mériter toute les fois que je lui ai pourris la vie en l'espoir de tomber sur des bons plans à droit et à gauche.

-Il suffit de faire un casting et de dire que sa sera bien rémunérer. Batman a toujours trouver un Robine, alors pour quoi je ne pourrais pas me retrouver une Sabrina.... Je dis pas que tu es remplaçable loin de la. je dis juste que quelqu'un pourrait être un peu comme toi. complètement dingue et inconscient pour me suivre dans mes envie d'argent. espèce de fausse pauvre tu n'as pas honte de temps as autre?

Les ronronnement des moteurs de voitures derrière nous criant dans les rue étroites et le bruit de notre moteur rugissait a quelque kilomètre au moins. Si un enfant ou un ados ou je ne sais quoi sort pour voir se qu'il se passe je vous jure que je fais un meurtre il aura plus de chance d'être légèrement blesser et de rentrer vite cher lui que de se fais écraser par ces italiens... Ou c'est je ne sais pas quoi en faite car bon on parle toujours de mafia et bon nos stéréotypes nous parle souvent d'Italie mais nous avons les russes qui traine dans le coin et je ne sais quoi d'autre aussi. bon il y a aussi les mini gang qui se prenne pour des mafieux mais eu on ne les conte pas il son trop jeune trop novice trop inexpérimentée. le jour ou un gang contrôle notre commerce du mal je vous jure que je donne ma démission car les flic remonterons la filière en 2 mois montre en mains. J'ai rien contre les gang je dis juste que je l'ai aime pas il se font toujours remarquer.
Je ne pris pas la peine de relever le passage sur les drogue et leur détection je soulignais juste le fais qu'elle était pas si unique que sa.


-Et non tu n'es pas l'exceptions. Sa va tu va survivre ? tu te sens un peu plus normal.

Je souris mais elle ne pouvait le voir.
Elle ose me donner des ordres non mais elle avait quand même beaucoup de culot en y repensant. je conduit pour lui sauvez la vie, je dois faire attention a sa moto. on nous tir dessus et elle arrive encore a me mettre des responsabilité sur la tête. je pense que cette femme abuse un peux de trop. c'est peu être le manque de sommeil ou je ne sais quoi qui lui fait dire des choses pareils

-Mais qu'elle méchanceté... Bien votre altesse sérénissime je roule je roule.

[i]Je sentis un soupire venir de derrière moi sa ne pouvait être que Sabrina. Je ne peu m'empêcher de sourire pour une foi qu'elle ne pouvait pas voir se que j'avais comme expression facial il fallait en profiter. quand la monter d'adrénaline fut la aussi efficace qu'une alarme incendie de dictait la procédure a suivre. en plus de sa sécuriser j'évitais la chut du bolide que je conduisais.
d'un ton très féminin elle me répliquait de la laisser passer. elle m'accusera de continue de conduire non mais. Quand je sentis le poids de Sabrina se diriger sur la droite je me pencha à gauche et conduisis le volant à une main. c'est dans des moments pareille que la confiance et la synchronisation avec son partenaire est de mise. une foi le tron passer devant moi je remis la mains sur le volant. Je la regardais vaguement en levant les yeux puis posa mon regarde sur son décolté. Je ne pu m'empêcher de sourire. pour une foi que j'avais pas a me fouler pour entrevoir ces sous vêtement. Je regardais la route car c'était bien jolie la vue mais les tournants ou les murs c'était mon rôle de les éviter.


-t'en fais pas je ne profiterais jamais de la faiblesse d'une femme…

Qu'elle gros mensonge je venais de dire la honte à moi. Je souris intérieurement, et bien au finale je l'ai eu mon câlin, fallait juste être patient.
entre les rafales de balles qui venaient dos à moi j'entendis un bruit de voiture qui ne venait pas de la même sources que celle de derrière. elle me semblait plus latérale à la ducati. je me mis donc a conduire un peu plus sur ma droite puisque le bruit me semblait venir de gauche. c'était juste une précaution car dans se genre de situation la moindre erreurs pouvaient être fatal pour l'un de nous ou au pire pour notre véhicule et la on seraient torturer jusqu'à n'en plus pouvoir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
~°Mysterious Woman°~

~°Mysterious Woman°~
♠ Nombre de messages : 732


MessageSujet: Re: Une situation incommode... Lun 15 Nov - 15:46

Il est vrai qu’on pourrait douter de leurs compétences intellectuelles quand on voit à quel niveau est leur conversation et surtout dans quelle situation merdique ils se trouvent. Pourtant ne vous en faite pas, ils gèrent plus ou moins bien. Le principal soucis est bien sur de rester en vie et pour ça l’instinct de survie est assez puissant pour ne pas se laisser aller ni de tomber dans la gueule du loup mais quand vous avez la mafia aux fesses, autrement dit une bande de malade armée jusqu’au dent qui veut votre peu, il fait bien relâcher un peu la pression d’une manière comme une autre donc autant discuter d’autre chose bien qu’il reste toujours un rapport, parfois éloignés, avec un sujet nettement plus terre à terre et présent. De toute façon, Sabrina ne savait pas vraiment faire grand chose, ce n’était pas comme dans une voiture ou vous prouver vous rendre utile en lisant une carte ou en faisait le copilote, vu la vitesse, c’était à lui et lui seul qu’incombait cette responsabilité. La sienne là se résumait à ne pas déséquilibre la moto ce qui leurs seraient, on ne peut plus fatal vu que des voitures les suivraient et ne freineraient sans doute pas le moins du monde.

Quoi qu’il en soit, il en vient à son possible remplacement, laissez-la rire sur ce point, qui le supporterait ? Déjà elle, elle avait du mal, voir beaucoup de mal à certain moment en le connaissant, alors quelqu’un qui ne le connaît pas, soit il le laisse planter là soit il le flingue tout dépend du tempérament qu’il trouvera. Cependant, il crut le faite simplement. De puis quand, elle a envie du poste de Robin hein ? Remarquer batman c’était pas mieux, ma fois contentons-nous de cette comparaison. Dingue, elle veut bien avouer complètement inconsciente pas encore. Elle le frappe finalement dans le dos, plus pour lui faire sentir son mécontentement que pour vraiment lui faire mal, un mauvais réflexe et c’est une bande de malade qui vous tombe dessus, le choix est vite fait.


-Alors comme ça je suis dingue et inconsciente ? Le premier si tu veux, le second, je ne pense pas. Mais qui ? Hein qui est celui qui me sonne à chaque fois pour ne pas aller faire tel ou telle mission seul, qui me dit que ça va être du gâteau et à chaque coup on se retrouve dans une position délicate ? Pas moi à ce que je sache…Honte ? Et toi alors Marc ! Monsieur j’ai tout hériter de mes parents à d’autres…De plus ce n’est pas vraiment l’argent que j’y recherche et tout le sait très bien…

Non, c’était plutôt, le faite de se sentir vivre, l’adrénaline qui passe dans vos veines, à dose homéopathique tout de même. Mais aussi le faite de se dépasser d’oser se remettre en question et de ne pas se contenter d’une petite vie monotone à faire le même mantra chaque jours. Alors oui, ce n’était peut-être la meilleur des solutions qu’elle à trouver mais s’en est une qui fonctionne, peut-être plus pour très longtemps car on se sait jamais mais qui ne tente rien n’ a rien. Perdue un peu dans ses pensées bien que son attention reste attiré par la tonne de danger potentielle qui viennent pour la plupart de derrière eux, elle l’écoute et esquisse un pâle sourire.

-Je pense pouvoir y survivre oui…

Elle ne rajouta pas plus car de toute façon, une chose beaucoup plus urgente arriva dans le faite qu’on ne tirait dessus complètement et de manière abusive. Bon là elle peut enfin quitter sa passivité du moment et se trouver donc une raison de faire quelques chose autrement dire s’en donner à cœur joie. A elle demande pas plus, c’est sans doute pour ça qu’elle accepte la technique décrite par le brun sans trop broncher, pour une fois qu’il a raison, elle n’allait pas chercher à trouver la petite bête surtout que tout les secondes peuvent être comptées. Finalement, elle entama le passage devant sans autre réplique à son autre pique et elle atteignit la position voulue sans trop de problème et heureusement sans se prendre un mur, c’était une bonne chose de faite, et après les gens vont encore les regarder passer comme si ils étaient cinglés tss. Elle l’aurait bien redonné un coup mais la, on n’allait à la chute directe, elle émut finalement un son. C’est ça elle allait le croire, et le père Noël, il va peut-être venir déguiser en danseuse en tutu rose peut-être.

-Si je crois celle là, alors là j’en crois beaucoup d’autre… De plus cette vue ne t’es pas réservée..

Lâcha t-elle tout simplement avant de commencer à tirer sur les poursuivants. Bon évidemment, Marc Antoine n’arrêtait pas ses mouvements, ne restant pas sur la même trajectoire et les voitures en faisaient presque de même, ce n’était pas très facile pour atteindre une cible bien précise autrement dit pour moi, la tête de ces charmantes personnes qui ne connaissaient pas le mot discussion. Donc, je me mit un peu plus, à tirer sur le véhicule, en tout cas les fenêtres semblaient plutôt bien résister, bon, elle se mit donc viser les roues, ne faisait plus vraiment attention à ce qui se passait derrière elle vu la position à présente. La, chacun à ses soucis à gérer à son humble avis. Bien que oui, un autre bruit de voiture arrive de plus en plus près par un côté, ah non, si ça vient partout ça ne va pas être facile. D’ailleurs au loin, bien qu’elle ne puisse pas la voir vu comme elle était mise, une voiture déboula presque en plein milieu du chemin.

___________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rewritetrueblood.purforum.com/
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Une situation incommode... Sam 2 Avr - 6:48

Bon la on peu dire que sa crains… Oui sa crains vraiment non que nous sommes en situation déseperer loin de là. C’est juste qu’on a quelque problème au niveau teaming… genre un jour plutôt ou un jour plu tard aurait peu être tout changer. Enfin soit c’est fait et se qui est fait reste fait. Je me retrouve donc a fuir comme un loup pour sa vie avec Sabrina. Sa faisais trop Superman et Lois Lane, sauf qu’au lieu de voler au secours de la belle. Je roulais au secours ou plutôt je roule pour nous secours avec la belle a mes coter… Oui vu comme sa je reste toujours un héros même si je fuit.
Si les gens nous entendais parler il se demanderaient quand même se qu’il se passe dans nos tête de fou. Car en situation de crise on ne fais pas se genre de bêtise on se tait on se mur dans le silence le plus profond on dit le stricte minimum car on est prix par l’adrénaline.
Mais moi non parler d’imbécillité permet de me détendre rester zen… ne pas être pris dans le flux de l’action. Je garde donc un regarde critique sur notre problème. Et puis au moins je peu enfin parler a Sabrina de sujet qui fâche et indiscret sans me ramasser un couteau sous la gorge ou un lancer de couteau entre les deux jambes… Donc en y pensant je suis le grand gagnant de l’histoire. Je risque pas ma vie je sais se qu’elle pense et en plus je me fais de l’argent … Wai je me fais de l’argent si on ne meurt pas … Se serait un peu plus juste de préciser le gros risque que nous courons.
En écoutent Sabrina Je cru comprendre qu’elle commençais a s’énerver un petit peux et de plus en plus. Bon j’ai eux possibilité soit elle ne dit rien soit …
Je senti un coup dans mon dos et se que je craignais arriva. Elle me frappa et voila j’arrive encore a être martyriser alors que j’ai rien fais pour une foi.


-Bon ok va pour seulement dingue…
Heu je te ferais signaler que tu ne me dis jamais non. Alors sois tu ose pas me dire non soit sa te dérange absolument pas. Et puis viens pas me faire croire que sa te dérange e faire sa. Je suis quasi sur que tu a mouiller dans ta petite culot tellement tu adore se métier.
Si je t’appelle c’est pour que se soit plus fun, pour qu’on s’amuser, pour qu’on rigole et qu’on teste de nouvelle chose.
Heu qu’est se que tu reproche a mon excuse bidon qui marche du tonner ?


je tentais de conduire temps bien que mal il fallait faire attention a cette moto, il fallait faire attention a Sabrina et il fallais faire attention au singe qui se trouvaient dernier nous. En somme nous n’en n’avions pas encore fini.
Quand elle passa devant moi un sourir ne peu que venir… Elle a eu le malheur d’avoir un léger décolleter. Me yeux se posère donc a leur hauteur. Cette poitrine allait me déranger. Je repris donc un peu mes esprit quand Sabrina me dis qu’elle n’était pas pour moi cette vue…


-OOO Et qui est l’heureux élu très chère… Ne me cache rien ou je te laisse là.

Cette petite remarque avait eu don cher moi de susciter mon attention, ma curiosité naturelle. Mais que pouvait elle bien me cacher depuis combien de temps est ce qu’elle était avec lui… que de questions et pas encore de réponse. Non je n’étais pas raide dingue de Sabrina mais disons juste que si je peu encore l’ennuyer, si je peu encore la torturer encore plus si je peu m’amuser avec ce type pour faire rager Sabrina pour quoi pas le faire… Je souris et je pus entendre un bruit de moteur dans la rue adjacente et malheureusement pour nous cette rue rejoignait la notre un peu plus loin.
Je souris et vis la voiture débouler comme prévu. Elle se mit en travers de la route et un crétin sorti avec une mitraillette ? Une kalachnikov ? Aller vous en savoir. Je m’empressa donc de dire a Sabrina


-si je ne peu les voir je vais au moins profiter de les sentir.

Je savais que sa allait un peu l’énerver. Et j’en fus ravi.
Je tenta temps bine que mal un wiling histoire de ne pas me ramasser des balle en pleine tête ou sur mon fabuleux tronc. La roue avant se leva enfin et Sabrina glissa coller contre moi. A la magie de la gravité.
Je continua mon avancer et passa entre le capot et le mur ce fut un passage étroit risque… mais je suis passer et sérieux j’y croyais vraiment pas je pensai au moins m’exploser une jambe en passant… je sans que demain soi je vais pouvoir aller faire al fête sans une égratignure.
Quelque seconde plu tard j’entendis un bruit sourd de tôle froissée… Je ne me retournai pas et fi redescendre la moto sur deux roue. Les suspensions avaient souffèrent mais nous étions en vie.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
~°Mysterious Woman°~

~°Mysterious Woman°~
♠ Nombre de messages : 732


MessageSujet: Re: Une situation incommode... Lun 30 Mai - 10:31

Il y avait un temps pour discuter et un autre pour sauver sa peau, hors avec nos deux compères du moment, les deux étaient un petit peu emmêlés, ce qui d’une vue extérieure, si on admettait que quelqu’un soit là pile pour les voir passer vu la vitesse du bolide et si quelqu’un serait assez fou pour mettre le nez dehors alors que la mafia était juste derrière, les rendait un peu suicidaire. Voilà qui allait encore ajouter un grain de folie à ce duo déjà complètement hors norme. Vu que tout vacillait toujours entre deux extrêmes à tels point qu’il restait impossible à nommer avec précision leurs relations. Enfin là n’était pas du tout leurs problèmes du moment vu qu’ils se faisaient poursuivre par des malades qui voulait les tuer tout en discutant et en se cherchant des noises malgré tout. Que voulez-vous on ne les changera sans doute plus. La conversation dévia sur son état psychologique, et là elle doit dire que aussi étonnant soit-elle, elle n’était pas d’accord avec le point de vue de Marc Antoine et elle le luit fit savoir promptement en le frappant. Bien sur, elle dosa sa force sur le coup pour ne pas non plus lui faire lâcher les commandes, elle tenait quand même un temps soit peu à la vie. Elle fit la moue dans son dos en entendant le début de sa réplique bien qu’elle finit par lever les yeux au ciel en se retenant de réitérer un quelconque coup. On le changera plus non plus. Toujours sur le même ton, elle répliqua du tac au tac.

-Ais-je dis que cela me dérangeais ? Je ne crois pas, je dis juste que c’est toi qui vient me chercher ! Je ne te dis pas ton non, je te le fais comprendre efficacement nuance…Je lui reproche que pour moi elle n’est pas crédible. Tu dilapide bien trop sans avoir un job à côté, de plus s’ils se donneraient la peine de fouiller tes relevés bancaires, on verra que ça peut clocher…

Elle avait un sourire provocateur qui pouvait se faire ressentir dans sa voix. Pourquoi il n’y aurait que lui qu’il aurait le droit de s’amuser verbalement. Enfin, elle quitta bien vite cette idée de poursuivre le doute qu’elle voulait insinuer dans sa tête pour revenir à la dure réalité ou ils se faisaient joyeusement canardés. Vu qu’il offrait en quelque sorte une sorte de bouclier corporelle, elle ne broncha pas plus, attrapa les armes et passa donc devant lui avec souplesse. Décidément, elle aura déjà fait de la moto dans à peu près tout les sens possibles et inimaginables. Evidemment, pareille à lui-même le brun ne put s’empêcher de dévier son regard, certes elle essaya de couper court à son imagination parce que très sincèrement ce n’était pas le moment, tout en lâchant quelque chose qu’elle regretta au moment même ou cela passait ses lèvres. Cela ne manqua pas car directement après elle eut la question. Elle s’était penchée sur le côté ayant ainsi les bras libres du côté gauche de sa tête tout en lui dégageant la vue. Tirant sur leurs poursuivants, elle reprit la parole.

- Tu n’es pas vraiment en position de me laisser planter là de toute façon, Marc, alors remballe tes menaces…Mais que puis-je dire, hum, pour un homme ayant les cheveux bruns également et un peu plus âgé que moi.

Plus vague que ça, certes il y avait mais au moins, on peut être sur et certain qu’il ne pouvait rien faire avec cette description vu que ça couvrait tellement de population dans le monde. Enfin, Sabrina continua de canarder tout ce qu’elle pouvait à son tour alors que le bruit de moteur se rapprochait et les dépassait. Cela ne sentait pas bon du tout mais alors là pas du tout, qu’est ce qui allait encore leur tomber sur la tête en plus ? Bon pour le moment ils gèrent, ca devrait continuer. Tournant le dos à la direction dans laquelle roulait sa moto, elle ne comprit pas tout de suite pourquoi il lui dit ses paroles. D’autres balles se mirent à siffler mais elle venait de devant celle là. Double bouclier. Sentant la moto se relever, elle essaya de maintenir la position bien qu’elle ne savait pas s’empêcher de se retrouver vraiment contre le brun. De toute façon, elle savait rien faire contre et puis si ça leur évitait de mourir franchement c’était un léger mal. Finalement, elle vu qu’ils passèrent de justesse dans un passage puis elle vit le reste de la scène. La moto avait put passer dans le petite espace mais les voitures qui les suivaient à toute allures, elles, ne passeraient jamais. La vitesse trop grande, la distance de freinage bien trop courte, ce fut le carambolage. Voilà qu’ils allaient les arranger, on allait les laisser tranquillement maintenant.

-Je crois qu’on est tiré d’affaire pour le moment.

Elle arrêta de tirer et remit les armes en place. Elle laissa passer un léger soupire bien qu’elle regardait encore attentivement derrière pour être certain qu’aucune voiture en fonçant dans le tas de carlingue avait réussit à passer.

-Tu devrais peut-être te mettre à la cascade en moto.

Et un nouveau sourire s’afficha sur ses lèvres, la tension pouvait redescendre.

___________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rewritetrueblood.purforum.com/

«Contenu sponsorisé»

MessageSujet: Re: Une situation incommode...

Revenir en haut Aller en bas

Une situation incommode...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Haiti à l'heure d'un renouveau :situation socio-économique
» REPORTAGE PHOTOGRAHIQUE SUR LA SITUATION DES BRACEROS HAITIENS EN DOMINICANIE
» Haïti/ La situation socioéconomique désastreuse pourrait être uti
» Jeune Afrique autour de la situation geopolitique mondiale
» La situation en Bolivie tourne à la crise régionale.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NCIS RPG :: Washington :: Autres lieux :: » Les rues et les ruelles-