AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur NCIS-RPG
De nombreux personnages de la série sont encore disponibles : Jethro Gibbs, Ziva David, Tobias Fornell, Eleanor Bishop, Leon Vance... N'hésitez plus.

Partagez|

Il est temps de faire connaissance [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
~°Mysterious Woman°~

~°Mysterious Woman°~
♠ Nombre de messages : 732


MessageSujet: Re: Il est temps de faire connaissance [Terminé] Dim 3 Oct - 19:13

Finalement, quand vous interpellez une collègue de travail, la discutions tourne inévitablement la dessus. En soit c’était un sujet que les deux personnes connaissaient et maîtrisait aussi puisqu’il le faisait et c’était un début comme un autre. On connaissait d’abord les gens professionnellement parlant avant de les connaître dans le privé si le cœur vous en disait ou si le feeling était passé. On ne peut pas s’entendre avec la terre entière donc il n’était pas rare qu’on se limite à un bonjour et bonsoir avec certaine personne que d’autre trouvait passionnante. On était comme on était et il était difficile de faire changer les caractères, ça se faisait avec le temps et le plus souvent lentement. Le tout pour dire que deux personnes, le duo peut avoir un résulta variable. Alors oui, parfois elle s’entend bien, ils sont plus ou bien impliqués tous les deux mais ça foire quand même, il y a toujours des imprévus de toute manière qui n’attende rien pour venir s’incruster. Remarquer patron ou pas, elle le fait savoir si ça ne lui plait pas mais comme elle obéit quand même à l’ordre donné disons que sa compense l’ardoise, parfois elle se dit qu’elle a de la chance de réussir pratiquement toutes ses missions sinon, elle aurait peut-être déjà volé dehors. Un sourire vient naître sur ses lèvres à cette idée, elle répond finalement à Haruko.

-C’est vrai, et le plus souvent la mission en elle-même empathies. La chance c’est qu’on n’ira qu’une seule fois avec cette personne et après plus…Enfin normalement.

Quoi que c’était bien beau l’espoir mais il fallait rester réaliste, si tout c’était bien passé et que le résultat était celui attendu, que vous vous soyer tirer dans les pattes pendant tout le temps n’aurait aucun poids et vous êtes bon pour devoir récidiver à moins que un refuse, mais il y a certaines choses qui ne peuvent pas vraiment se décliner quand elle vous tombe dessus, ça notamment. Enfin, c’était comme ça a quoi bon se plaindre alors qu’elles avaient toutes les deux choisit en toute connaissance de cause, enfin elle du moins oui vu qu’elle avait déjà eu un aperçu en tant que scientifique un peu avant. Mais elle ne regrette pas d’être passée au terrain, bien au contraire.

La discussion reprit sur un sujet qu’elle aurait peut-être du taire au fait mais bon, c’était trop tard pour se rattraper et la diplomatie et le sens du poil n’était pas du tout son domaine, on ne peut pas être bon en tout non plus, il faut connaître ces propres limites. Néanmoins, elle lançait le sujet comme il venait mais ce n’était pas une source intarissable d’autant plus qu’elle ne risquait rien à laisser couler sans rien dire et que le silence prenne place de la pièce, cependant elle avait encore trouvé une autre quant sinon et écouta la réponse qui semblait la plus logique qui soit.


-Oui ça rend difficile de garder un contact ou d’approfondire une rencontre qu’on aurait eu effectivement…

Elle laisse le silence revenir que dire, elle ne savait plus et passer à autre chose ferait sauter du coq à l’âne.

-Finalement, on connaît presque plus de gens à l’étranger que chez soit…

C’est tout ce qu’elle rajouta avant de plonger son regard dans l’horizon détails ces étrangers comme elle dit dans a mémoire, à la seule différence c’est qu’il y avait quelques criminelles dans le lot, on ne peut pas être parfais non plus.

___________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rewritetrueblood.purforum.com/
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Il est temps de faire connaissance [Terminé] Mar 5 Oct - 16:00

Boulot, boulot, boulot ... Il était quand même curieux que Haruko avait plus de facilité à parler de son boulot peut-être que de sa propre vie ... Fallait dire aussi qu'elle ne parlait que peu souvent de ses proches ou bien de ses amis. Elle ne voudrait pas, non plus, par mégarde, les mettre en danger tandis qu'elle parlerait d'eux. Non, elle s'en voudrait trop si jamais quelqu'un s'en prenait à eux, par sa faute. C'était peut-être pour ça qu'il était plus simple, les uns comme pour les autres, de parler du boulot, de ce qu'on faisait, des collègues de travail ... Des trucs dans le genre ... Ouais, beaucoup plus simple. Bon, il était toujours possible qu'un collègue de travail soit pris pour cible simplement parce qu'elle lui parlait trop et qu'on voulait lui faire du mal mais bon ... Haruko se disait que ce scénario était plus improbable qu'autre chose ... Et puis, le collègue, étant agent, aurait plus de facilité à se défendre que ses proches, non ? Du moins, c'était ce qu'elle se disait. Enfin.

Pour rebondir, les missions en équipe, ça roxait bien ... Sauf qu'il fallait aussi avoir un coéquipier qui roxe sinon, c'était nul, ennuyeux, voire très embarrassant. Bah oui, comment se tenir avec une personne qui serait plus que détestable et qui ne ferait que vous embêter ou bien vous raconter des vacheries ? Hein ? Que faire avec un gars -ou une fille-, comme ça ? Enfin, plutôt un gars d'ailleurs ... Parce que jusqu'à présent, Haruko avait travaillé avec plusieurs femmes et elle n'avait jamais eu de problèmes ... Hmmm ... Touchons du bois pour éviter que ça ne se produise ! C'était quand même bizarre qu'elle se piffe le nez plus souvent avec les mecs ... Peut-être que ... C'était peut-être dû au fait qu'ils voulaient toujours avoir raison même s'ils avaient tort ... Allez savoir.

"Je sais pas si c'est pareil pour vous mais j'ai cru remarqué que j'avais un peu plus d'ennuis quand je travaillais avec des mecs ... Comme si ma présence les gênait ou un truc dans le genre."

Prenons l'exemple de cette mission avec le FBI et l'agent Walker. Que des mecs, pour une seule femme ... Plutôt ennuyeux d'une certaine manière. Et bin, ça avait fini en cacahuète. Et sûrement que ça serait pas la dernière fois. Non, y'avait eu d'autres précédents mais maintenant que Haruko avait remarqué ce fait, peut-être qu'elle essayerait d'arranger les choses ... Enfin, peut-être ... Mouais ... Tout ça donnait à réfléchir, d'une certaine manière ... Mais ce n'était peut-être pas non plus le meilleur moment pour réfléchir à cela. Enfin ...

"A l'étranger, c'est pas pareil. J'ai l'impression, quand je suis là-bas, que je peux être quelqu'un d'autre. Et puis, personne ne nous connaît. On est simplement là pour le boulot et comme il doit être fait, des liens doivent être tissés, d'une manière ou d'une autre."

Mais ouais, c'était tout de même dérangeant cette idée là ... Il était vrai que Haruko connaissait pas mal de monde là où elle avait pu passer. Sauf que ... Sauf que ces personnes là, dans un certain sens, ne savaient pas non plus qui elle pouvait bien être. M'enfin, c'était comme ça ... Et Haruko ne pourrait sûrement rien y changer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
~°Mysterious Woman°~

~°Mysterious Woman°~
♠ Nombre de messages : 732


MessageSujet: Re: Il est temps de faire connaissance [Terminé] Jeu 7 Oct - 12:41

Ah les missions, en sommes c’est presque tout leurs passes temps sauf que si on veut leurs horaire complète on doit rajouter, entraînement, paperasse et nuit de sommeil plutôt courte. Néanmoins, quoi de mieux comme sujet entre collègue que ce que l’on é déjà fait que se oit des bonnes expériences ou des moins bonnes. On retient plus facilement les moins bonnes malheureusement. En même temps quand ça vous arrive de terminé à l’hôpital avec une balle dans le corps, ça marque quand même les esprits et pour sa part ça lui donne juste envie d’une vengeance bien plus cruelle que ce qu’elle a subit, néanmoins, elle se contrôle plus ou moins dans des cas pareils. Enfin, sa collègue ne semblait pas vexée que la conversation continue d ans la même veine que celle de départ et c’était déjà une chance pour Sabrina. Ils ont peut-être trop l’habitude de cacher une grande partie de leurs vies que même à des gens à qui ils pourraient le dire, ils ne le font pas. Après tout, ils ont prit le plis, ils en ont l’habitude et dieu seul sait que ce genre de chose est tenace. D’où le faite que la brune n’avait pas vraiment d’autre sujet en tête que celui-là. Heureusement, il était assez varié et permettait de tenir un petit moment. Elle reporta son regard noisette vers celui d’Haruko quand elle reprit la parole. A l’entendre, Sabrina esquissa volontiers un sourire avant de reprendre la parole.

-Disons que la comparaison n’est pas vraiment simple. Je dois dire que j’ai plus souvent été envoyée en mission avec des hommes que avec une collègue féminine. Néanmoins, avec les femmes la plupart du temps se passait bien sauf quand le caractère ne me plaisait pas. Pour ce qui était de la gente masculine, je dirais que ennuis pas vraiment mais ça dépendait grandement de l’âge de celui qui m’accompagnait. Alors je dirais que plus d’ennuis pas forcément mais que ceux-ci n’était certainement pas du même types…

Ajouta t-elle avec un sourire malicieux, ahem, elle le ravala on ne peux plus vite pour reprendre une tête neutre. En soit Alan ne lui posait pas le moindre problème, Alec ça avait été plus compliqué mais bon…Cependant avec un peu d’humour, elle enchaîne quelques secondes même pas après la fin de sa phrase.

-Qui c’est peut-être le cas ? Tout le monde n’est pas à l’aise dans toute situation…

Mais elle ne pouvait juger vu qu’elle ne voyait pas qu’elle elle était justement cette situation. La discutions suit quant à elle gentiment on court alors qu’elle restait parfaitement tranquille sur le banc, à se détendre les méninges de cet effort de mémoire qui n’est pas finit. Revient à l’étranger avec une de ses constatations.

-Mais on doit être quelqu’un d’autre le plus souvent…Mais c’est vrai qu’on se sait dans un autre pays ou personne ou très peu nous connaisse, il est plus facile de se glisser dans la peau d'une autre personne si on sait qu’il y a moins de chance qu’on trouve le poteau rose. C’est vrai...Le désavantage c’est que les liens qu’on fait son déjà partit sur une base de mensonge.

Mais bon c’était comme ça et ça risquait fort de ne pas changer le moins du monde. Sabrina ramena son regard vers l’entrée du bâtiment de la Cia quelques secondes avant de le reporter devant elle.

-Au final, on compte que sur soi-même je pense, qu’en pensez-vous Haruko ?

___________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rewritetrueblood.purforum.com/
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Il est temps de faire connaissance [Terminé] Lun 11 Oct - 11:29

Comme Haruko, Sabrina avait, jusqu'à maintenant, réalisé plus de missions avec des collègues masculins que féminins. Non pas que la gente féminine était plutôt rare mais bon ... Fallait croire que y'en avait pas beaucoup qui acceptaient de prendre des risques et qui acceptaient donc d'aller sur le terrain. Des craintives ? Pas spécialement. Peut-être qu'elles avaient tout simplement d'autres chats à fouetter que de courir ici et là après des suspects. Peut-être que la vie de bureau leur plaisait beaucoup plus que la pensée d'aller sur le terrain. Allez savoir. Pour Haruko, c'était le contraire. Elle n'imaginait pas passer sa vie derrière un bureau. Trop pénible. Elle aimait l'action. Elle aimait courir un peu partout. Chacun son truc quoi. Ce qui pouvait éventuellement poser le plus de problème, c'était la différence d'âge. Après tout, on n'est pas forcé de s'entendre avec les personnes du même âge. Une vision des choses comme une autre.

Enfin bref. Etre à l'étranger était plaisant, très plaisant. Faire ce qu'on veut, rencontrer les gens qu'on veut sans pour autant leur dire qui on est réellement. Même si Haruko n'était pas là pour cela, elle s'amusait, de temps à autre, à visiter la ville, des trucs de touristes quoi, même si, comme dit, c'était pas la raison de sa présence. Enfin bref. Pour ainsi dire, Haruko aimait beaucoup se rendre à l'étranger, même si c'était pas assez souvent à son goût.

"Parfois, les mensonges sont plus faciles à digérer que la vérité. Après tout, qui voudrait se lier avec des personnes qui pourraient les mettre en prison au moindre faux pas ?"

Pas faux ... Après tout, les gens pouvaient croire simplement qu'ils étaient abordés parce qu'on avait appris qu'ils avaient fait quelque chose de répréhensible. Et il est vrai que la vérité fait parfois mal à attendre. Comme la fois où Haruko était à Los Angeles, pour une mission d'infiltration, encore une. Elle avait trouvé chaussures à son pied là-bas. Leur relation était basée sur le mensonge mais à dire vrai, ça fonctionnait bien comme ça. Sauf qu'il avait fallu qu'elle découvre toute la vérité ... Et la vérité, comme dit, bin, ça fait mal, surtout quand on ne s'y attend pas. Brèfle, mensonge ou vérité, difficile de dire lequel des deux concepts était le mieux. Avec la vérité, pas facile de se faire des liens parce qu'on vous regarde un peu de travers. Et pour le mensonge, bin, quand la vérité éclate, c'est pas mieux non plus. Trouver le juste milieu ? Pas facile non plus.

Enfin ... Après un bref soupir, Haruko reporta son attention sur Sabrina. Pas la peine de divaguer encore plus et se creuser la tête pour trouver des solutions qui n'existaient pas. Sabrina demanda son avis à Haruko, sur le fait que la plupart du temps, on ne comptait que sur sa propre personne. Elle eut un hochement de la tête.

"C'est triste à dire mais je crois que oui. C'est peut-être mieux remarquez. Car à trop attendre des autres, on peut finir par se brûler les ailes."

En somme, mieux valait-il ne compter que sur soit, sous peine d'être déçu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
~°Mysterious Woman°~

~°Mysterious Woman°~
♠ Nombre de messages : 732


MessageSujet: Re: Il est temps de faire connaissance [Terminé] Lun 11 Oct - 19:19

De toute façon quoi qu’on dise ou quoiqu’on fasse, tout cela est emprunt de notre manière d’être de notre caractère. Peu de personne réagisse exactement de la même manière devant le même stimulus, alors évidemment donné leur le même partenaire de travail et peut-être que les affinités seront différentes de toute façon comme le dit si bien le proverbe, les goûts et les couleurs ne se discutent pas. Tout et relatif quand on y réfléchit bien mais bon, que se soit une femme ou un homme qui l’accompagnait dans les cas ou ce n’était pas du solo, elle s’en moquait un peu. Elle n’avait pas vraiment de préférence bien que le temps puisse passer un peu plus vite avec une personne de genre masculin. Au moins, vous pouvez lancer des piques ou ne fussent que jouer verbalement parlant bien entendu ça évite souvent le silence de plomb qui arrive si vous devez filer quelqu’un. Mais bon ce petit avantage est parfois bien peu cintre la longue liste de désavantage mais passons-la encore. Surtout que sa collègue ne semblait plus y répondre et ne de même pas relever la suite. Oh, Sabrina ne s’en vexa pas le moins du monde et continua de balader son regard ben tranquillement quand elle reprit la parole de sa voix qu’elle reconnaître à présent entre plusieurs.

Bizarrement ses phrases résonnaient en elle sans forcément leurs en donner des bonnes consonances. Néanmoins, elle n’avait pas tord et pourtant, elle le faisait, comme quoi il faut l’exception qui confirme là règle, décidément c’était pour elle aussi. Certes, il y avait déjà une flopée de mensonge dans leur relation enfin un mensonge basé travail le reste ne l’était pas. Néanmoins, vu qu’elle regardait devant elle ça restait simplement comme si elle réfléchissait à quelque chose. La brune finit par tourner la tête pour porter son regard vers celui de Haruko et daigner répondre.


-De toute évidence, personne n’aime voir éclater cette vérité car de toute façon on sait que ça fera mal et qu’on blessera des personnes qu’on a pas forcément voulu mêler à tous ça et qu’on pensait protéger par nos mensonges. Certes, ça rend la chose compliquée sous cet angle, mais il y a sûrement des personnes prêtes à faire cela, après tout, tout ne ce commande pas…

Ajouta t-elle tout simplement à l’encontre de sa collègue. En vient finalement une question bien que l’agente de la Cia l’avait posté sous le signe de l’affirmation. Après tout on peut demander l’avis des autres sans pour autant en tenir compte. Néanmoins, si vous ne faite confiance cas vous-même, personne ne risque de lâcher le morceau par inadvertance, rien ne risque de vous trahir dans un comportement corporel mais surtout vous ne devez pas veiller constamment sur les autres personnes qui le savent. Elle laisse passez un maigre sourire sur ses lèvres en guise de réponse.

-C’est ce qu’on dit oui…

Même si parfois, on sait très bien qu’on ne puisse pas s’en sortir seul, mais là intervient alors le facteur de la fierté personnelle. Elle porta son regard vers l’entrée des bâtiments et retient de justesse un soupire de lassitude. Elle reporte son regard vers sa collègue pour dire quelque chose de moins agréable mais on ne pouvait pas faire autrement.

-Nous rentrons ? Ou vous voulez encore rester un peu ici ?

___________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rewritetrueblood.purforum.com/
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Il est temps de faire connaissance [Terminé] Mar 19 Oct - 8:54

[Désolée pour l'attente, j'étais très occupée ^^]

Vérité, mensonge ... Deux petits mots qui paraissaient simples à première vue. Sauf que, généralement, ce n'était pas du tout le cas. Quand on disait la vérité, on risquait de blesser les autres, surtout si ces derniers n'étaient pas prêts à l'entendre. Et pour le mensonge, et bien, malheureusement, c'était un peu près la même chose. Cela faisait penser à Haruko au fait qu'elle avait préféré mentir à ses parents pendant longtemps sur le métier qu'elle exerçait. Pourquoi les affoler ? Bon, il était vrai que son père avait été ... comment dire ... Il avait bien compris que c'était pour leur bien si elle avait préféré leur dissimuler la vérité. Et puis, il avait été plus du genre compréhensif car lui-même faisait partie des forces de l'ordre. Alors, l'adrénaline et tout cela, il connaissait bien. Bien évidemment, le dire à sa mère n'avait pas été une partie de plaisir. Que son mari aille traquer les méchants dans la rue, passe encore. Mais que sa fille adorée en fasse de même ... Hmmm ... Keiko avait vu rouge mais c'était pas non plus comme si elle pouvait lui demander de tout lâcher. Enfin bref.

Sabrina avait, à peu près, la même vision des choses que Haruko sur la vérité et le mensonge. Pour ainsi dire, mentir faisait partie de leur quotidien. Sauf, que, forcément, en se basant là-dessus, certaines personnes étaient malencontreusement impliquées et parfois, cela pouvait se retourner contre elles, ce qui était plutôt dommage. Mais bon, que pouvait-on faire contre les dommages collatéraux ? Pas grand chose, malheureusement. Se tournant quelque peu vers Sabrina, Haruko eut un léger hochement de la tête.

"Quand bien même le mensonge ne nous plairait pas, malheureusement, on est obligé de faire avec."

Surtout lorsqu'on était en mission d'infiltration. Dire la vérité dans ces situations là, c'était plus dangereux, non ? Surtout lorsqu'on voulait récupérer des informations capitales. Dire à de méchants voyous, trafiquants, qu'on était de la CIA, et bin, ça aidait pas vraiment. Et au final, sa vie serait en danger. Donc hein, pour ainsi dire, une fois rentrée à la CIA, on baignait dans le mensonge, et cela même si on n'appréciait pas vraiment tout cela. Mais bon, c'était ainsi. Passons. Sabrina eut une légère réaction sur le fait qu'il valait mieux parfois compter sur soi-même que sur autrui. Elle lui posa ensuite une question, lui demandant si elles rentraient, ou bien, si, au contraire, elles restaient encore là un moment. Haruko jeta un rapide coup d'oeil à sa montre.

Ce n'est pas que je m'ennuie mais oui, rentrons. J'ai encore un rapport à terminer."

Et à dire vrai, elle préférait le compléter maintenant, avant de partir. Plutôt que de partir et d'être rappelée pour le terminer plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
~°Mysterious Woman°~

~°Mysterious Woman°~
♠ Nombre de messages : 732


MessageSujet: Re: Il est temps de faire connaissance [Terminé] Mer 20 Oct - 19:11

[hj: Pas de soucis]

Ah, quel jeu complexe de mêler habillement et adroitement les deux facettes que sont la vérité d’un côté et le mensonge de l’autre. Dans tout ce qu’elles entreprenaient, il fallait veiller à garder un certain équilibre pour ne pas s’embrouiller soir-même. De plus on ne pouvait pas tout construire de A à Z sur un mensonge, il y a certain détail qui nous échapperait forcément et notre vigilance de vraie être trop constante que pour l’histoire soit durable. En tout cas la brune, elle, tente comme dit plus haut de trouver un juste milieu. C’était difficile dans un sens et surtout un peu plus dangereux que de mentir à un petit terroriste du coin. Enfin, c’était son point de vue mais quand vous savez que vous pouvez avoir la moitié des agents fédéraux du pays à vos trousses, ça a de quoi mettre mal à l’aise en tout cas. Autant ne pas y penser et continuer à agire comme si tout allait très bien dans le meilleur des mondes. Utopiste mais ça évite de paniquer à longueur de journée et d’agir comme une bête traquée en tout temps. Sabrina finit par secoué la tête une nouvelle fois pour chasser là encore ces idées saugrenues et revenir à la conversation qui se déroulait sous ses yeux. De plus, le dossier sur son bureau s’invita dans ses pensées, mm il faudra vraiment qu’elle retourne l’étudier ou du moins le lire attentivement sinon elle aurait bien du mal à rester crédible à la prochaine rencontre avec la personne concernée par le dit dossier.

-Je crois que de toute manière, avons-nous vraiment le choix ? Je pense que la réponse reste négative quand on parle de tout travail qui a un rapport de loin ou de près avec l’agence…

C’était comme ça et on ne changerait plus rien. Finalement, la brune émit l’hypothèse bien qu’à contrecœur de rentrer dans les bâtiments pour reprendre le cour normale de cette journée. Après tout ça ne faisait que retarder un peu l’inévitable quoi qu’on veuille il faudra quand même remonter la haut et continuer ce qu’elles faisaient. Son regard passait sur les personnes qui se déplaçaient aux alentours mais elle n’en prenait pas vraiment attention, elle le ramena enfin vers Haruko quant celle-ci reprit la parole pour dire que c’était ce qu’il y avait de mieux à faire. Peut-être avait-elle espérée qu’elle dise qu’il restait encore un peu de temps mais tant pis maintenant. L’agente acquiesce lentement avant de reprendre tout en se redressant sur ses deux jambes.

-Et encore qui sait si ce ne sera que un rapport, après tous la journée n’est pas encore terminée..

Dit-elle tranquillement mais sans grande conviction, avant de se diriger vers l’entrée qu’elles avaient passé quelques minutes plutôt. Faudrait peut-être qu’elle prenne un petit café en passant tant cas faire ça ne pouvait être que bénéfique en plus. Elle se tourna quelques secondes pour croiser son regard avant de le reporter devant elle pour ne pas prendre un objet avec elle et reprendre une fois encore la parole.

-Allez chercher un café avant de remonter ça vous tente ?

Ce n’était qu’une question de politesse, elle ne craignait nullement devoir y aller toute seule.

___________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rewritetrueblood.purforum.com/
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Il est temps de faire connaissance [Terminé] Jeu 18 Nov - 14:29

[Désolée pour ce long retard. J'ai pas déserté, j'avais plus juste trop d'inspi. D'où le fait je pense qu'on va bientôt pouvoir clore ^^]

La vérité était un mal, et un bienfait, tout comme le mensonge. On ne pouvait pas vivre sans, et parfois, on avait du mal à vivre avec. Alors, tant bien que mal, il fallait faire avec. Ne pas l'accepter, c'était se voiler la face. Et puis, on finirait par se taper la tête contre les murs. Donc, autant faire avec. Il était vrai qu'en entrant à la CIA, Haruko avait été conditionnée au mensonge, comme tous les autres agents. Mais c'était ça, ou bien, leur famille, leurs proches, finiraient par en subir les conséquences. Et bien, grâce à des mensonges bien placés, ils arrivaient toujours à avoir des informations capitales, ou d'autres trucs de ce genre. Le mensonge faisait partie de leur job, au même titre que savoir tirer correctement avec telle ou telle arme.

"Non, on n'a pas vraiment le choix. Mais bon, ce n'était pas comme si on nous avait mis un couteau sous la gorge pour nous forcer à accepter le job, non ?"

C'était bien vrai. Après tout, on ne menaçait pas des gens simplement parce qu'on avait envie de les recruter, ou un truc dans le genre. Pour Haruko, ce recrutement était passé comme une lettre à la poste. Bon, certes elle s'en était voulue à cause du pauvre type qui avait perdu la vie quelques années plus tôt, et c'était peut-être pour cela qu'elle avait facilement accepté. Mais bon, ils ne l'avaient pas menacé d'une arme ou bien menacé ses parents. Pour ainsi dire, en acceptant le job, tous finissaient par accepter, d'une manière ou d'une autre, les conséquences qui pourraient en découler. Et si jamais c'était trop dur, ils pouvaient toujours essayer de quitter la CIA. Quoi que, à bien y penser, je me demande si on peut quitter une telle organisation comme ça, d'un claquement de doigt, simplement parce qu'on a une conduite et qu'on veut la suivre à tout prix. Enfin, passons.

Finalement, l'une comme l'autre se levèrent. Oui, il était temps de rentrer. La journée n'était, certes, pas terminée, mais Haruko voulait rentrer chez elle pour faire d'autres trucs. Et elle ne pourrait le faire que si elle terminait ce maudit rapport qu'elle avait en cours. Elle aurait dû envoyer Max au diable. De toute manière, ce n'était pas comme s'il avait un besoin urgent de ces morceaux de papier, non ? Surtout que, il n'y jeterait sûrement pas un coup d'oeil et que le rapport finirait avec les autres, rangés dans une boîte ou un truc dans le genre. En somme, une perte de temps que la jeune femme préférerait éviter mais bon, comme on le dit si bien souvent, on n'a pas toujours ce qu'on veut dans la vie. Sabrina émit l'hypothèse que la journée n'était pas terminée et que l'une comme l'autre aurait peut-être autre chose à faire dès qu'elles seraient rentrées.

"Franchement, j'espère que y'aura rien d'autre après ce rapport. Non pas que j'aime être en repos. Mais j'ai pas vraiment eu le temps de profiter de ce repos forcé."

Après tout, elle aurait pu avoir d'autres trucs de prévu. Genre, aller voir ses parents, déménager, encore une fois, ses meubles dans tout l'appartement pour avoir un rangement idéal. Brèfle, des trucs pas très importants mais des trucs que les gens normaux faisaient quand ils étaient en repos. Par exemple, quand elle était petite, son père avait été en repos aussi pendant quelques semaines, suite à une blessure, et il en avait profité pour refaire toute la cuisine. Enfin, c'est pas le plus important non plus.

"Un café, non ... J'dormirais plus de la nuit. Mais un thé oui."

De toute manière, Haruko n'était pas trop café. A chaque fois qu'elle en buvait un, bin, elle était sûre de passer une nuit blanche. Et déjà qu'elle ne dormait pas beaucoup, fallait pas non plus tenter le diable. Et hop, voilà que les deux jeunes femmes se dirigeaient vers la machine à café. Haruko, elle, se préparerait un thé, histoire que Sabrina ne boive pas toute seule.

"Et pour vous ? La journée est bientôt terminée ou vous avez encore des choses à faire ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
~°Mysterious Woman°~

~°Mysterious Woman°~
♠ Nombre de messages : 732


MessageSujet: Re: Il est temps de faire connaissance [Terminé] Dim 21 Nov - 19:22

[Pas de soucis, j’avoue que je comptais juste prendre le café avant de clore également Smile ]


Le mensonge c’est mal…Il faut toujours dire la vérité, voilà quelques exemples de phrases que la pluparts des parents ou personne que vous connaissiez quand vous étiez petits vous ont dit, redit et encore jusqu'à ce que se soit du bourrage de crâne. Bon certes, ce n’était pas pour cette raison que forcément vous les écouter, d’ailleurs, elle ne l’avait jamais fait personnellement, bien qu’on n’aille à l’encontre des principes. C’est phrases n’ont d’ailleurs même pas de sens quand on sait que tout le monde ment ! Tout le temps. Croyez-vous vraiment tout ce qu’on vous dit ? Tout ce que la tv vous signale ? Allons, on ne sait pas la moitié de ce qui se passe dans notre pays parce que tout n’est qu’un jeu de mensonge, d’avantage, de retour d’ascenseur. Mais si on devrait toujours faire net, il n’y aurait rien qui n’irait et tout serait à feux et à sang, on ne doit pas faire l’autruche sur se point. La brune esquissa à sourire à écouter la réponse de Haruko. Elle s’imagina pendant quelques brèves petites secondes, l’agent tentant de recruter un potentiel candidat en lui mettant le couteau sous la gorge. Tout ce que vous réussir à faire c’est à le terrorisé bien qu’il sera prévenu de ce qui pourra lui arriver n’importe quand si il accepte. Le plus beau ça sera qu’il le désarme…Enfin soit, elle revient à la réalité et reposa son regard vers sa collègue avant de répondre.

-C’est vrai, remarquez, je pense qu’il serait tout à fait capable de le faire mais ça serait sans succès pour le recrutement…On sait ce qu’on accepte en disant oui et c’est un engagement à vie…

Enfin certainement à vie, parce que sinon après vous savez trop de chose donc vous ne pourriez plus mener une petite vie bien tranquille surtout si vous décider de jouer dans leurs dos. A cette réflexion Sabrina ferma ses paupières quelques secondes avant de les rouvrir, non contrairement à ce qu’on peut penser à l’écoutant parler de tout ça, elle aime son métier et ne le changerait pas pour tout l’or du monde ? C’est tout ce qu’elle veut, du stress, montrer ses capacités ; les pousser à s’améliorer, sentir l’adrénaline, faire des choses de varier, alors ce n’est pas un risque de mort qui va l’arrêter. La conversation se termina, cela voulait plus que certainement signaler qu’il était temps de reprendre ses activités. Se redressant, elle ne profita pour s’étirer un peu, question de remettre tout en place et de reprendre la direction tranquillement de l’entrée du bâtiment fédéral Elle l’écoute reprendre, elle l’espérait pour elle mais il était encore assez tôt ma fois si elle devait être en congé, il y avait un peu d’espoir, pour Sab’ c’était sur la journée n’était as terminée et la soirée encore moins, la se fut un sourire qui apparait sur son visage pour la perspective plus joyeuse de revoir Jonathan.

-Je l’espère pour vous…Si c’était un jour de repos, avec un peu de chance, ils vous laisseront repartir, il doit bien avoir d’autre personne qui peut s’occuper du reste pendant la journée ?

Rentrée dans le bâtiment, elle proposa un café, enfin, elle disait café comme n’importe qu’elle autre boisson qui pourrait lui passer en tête. Elle cita finalement, un café, l’agente de la Cia acquiesce avant de se diriger vers l’endroit ou elle pourrait obtenir se délicieux breuvage. Enfin délicieux tout était relatifs, mais peut importe, l’important était son effet sur l’organisme, le reste n’était que détail et gout.

-A ce point là ? Même si vous le prenez à cette heure-ci ?

Demanda t-elle avec un léger sourire dans la voie. Elle haussa un sourcil vers sa collègue, avant de se diriger vers la machine à café. Elle cherche dans sa poche, quelques pièces qu’elles trouvent facilement. Elle les remet dans la machine avant d’hésiter quelques secondes sur quel café prendre, avant de se décider à pousser sur le troisième choix. Elle entend la question alors qu’elle garde son regard vers le liquide qui coule dans le gobelet qui vient de se poser. Le récupérer finalement d’une main, elle se retourne vers Haruko.

-Elle n’est pas terminée, j’ai encore un dossier à lire avec attention et quelques coups de fils à passer normalement, maintenant pour le reste tout est possible…J’aimerais qu’elle ne traine pas en longueur mais ce n’est pas vraiment moins qui décide.

Elle esquisse un léger sourire avant de prendre de quoi tourner un peu dans le café fumant, trop chaud pour le boire la tout de suite.

-J’espère qu’on n’aura encore l’occasion de se revoir ? Qui sait sur une enquête peut-être… ?

___________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rewritetrueblood.purforum.com/
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Il est temps de faire connaissance [Terminé] Mer 24 Nov - 17:01

D'une certaine manière, la journée avait été longue pour Haruko, bien que, normalement, elle aurait pu lézarder dans son lit jusqu'à point d'heure. Seulement, ce cher Max en avait décidé autrement et avait préféré l'emmerder. De toute manière, à chaque fois qu'elle avait un jour de repos, ça finissait toujours pareil. Fallait qu'elle arrive à s'ancrer ça dans le coin de sa tête. Elle s'était levée tôt suite à un coup de téléphone. On lui avait gentiment dit de ramener ses fesses au FBI, histoire qu'on la briefe sur ce qu'elle allait devoir faire. Et hop, sans rien dire, elle avait accepté. Pourquoi ? Pour avoir failli se retrouver avec plusieurs plombs dans le corps lors de la fusillade ? Ca serait pas la première fois, ni la dernière fois d'ailleurs. Haruko eut un léger sourire quand Sabrina lui annonça qu'avec un peu de chance, elle pourrait filer.

"Avec Max sur le dos, j'ai des doutes. Mais du moment où il aura son rapport, avec un peu de chance, il me fichera la paix ... Jusqu'à demain."

C'était bien son genre. Arrêter les messages et les appels après avoir obtenu ce qu'il avait souhaité et hop, après, il recommençait généralement le jour suivant. Un de ses quatre, elle finirait par lui exploser le nez, du moins, c'était ce qu'elle se disait. Il pouvait être si agaçant parfois que c'en était vraiment pénible, y'avait pas à dire. Mais bon, Haruko se doutait aussi qu'il ne changerait pas du jour au lendemain. Nan, un travail de ce genre, ça devait prendre du temps ... Quoi que, de toute manière, la jeune femme se doutait que Max serait toujours autant insupportable et que rien ne le ferait changer. Donc, hein, autant le supporter, même si c'était plutôt compliqué.

"Bien évidemment que y'a d'autres personnes qui pourraient me remplacer. Mais bon, Max, c'est Max ..."

Mais un de ses quatre, elle finirait bien par se rebiffer ... Et faudrait qu'il aille embêter quelqu'un d'autre. Après quelques instants, voilà qu'elles se retrouvaient près de la machine à café. Sabrina parut quelque peu étonnée du fait que Haruko refusait un bon café.

"Oui, c'est terrible. J'crois que le café et moi, on n'est pas vraiment copain."

Ou alors, elle devrait le diluer au maximum. Et encore, Haruko était certaine que ça aurait tout de même un effet négatif sur elle. Non, le café était donc à proscrire. Sinon, bonjour la nuit blanche. Et déjà qu'elle ne dormait pas beaucoup, pas besoin d'en rajouter. Elle aurait pu dire que tous les trucs à base de caféine ne lui convenaient pas. Mais même dans le thé, y'avait un peu de caféine. Certes, en moins grande quantité que dans un vrai café, mais y'en avait un peu. Encore heureux, Haruko ne devenait pas dingue quand elle buvait trop de thé. Ou c'était peut-être psychologique. Peut-être que la jeune femme n'avait aucun problème avec le café mais que tout se passait dans sa petite tête. Possible. C'était comme les ascenseurs. Elle pouvait pas les voir en pâture. Et c'était encore pire si jamais elle devait en prendre un et que ce dernier tombait en panne pour une raison ou pour une autre. Enfin, passons.

Sabrina avait récupéré son café. L'odeur qui se dégageait n'était pas désagréable en somme mais Haruko se retiendrait de prendre un café. Surtout si elle devait terminer son rapport et le transmettre à Max. Elle risquerait de le taper si jamais elle en buvait. Donc, à éviter. Sabrina lui parla alors de sa journée, et du fait que, malheureusement pour elle, elle avait encore du pain sur la planche. Manque de chance pour elle.

"Avec un peu de chance, plus vite vous aurez terminé ce que vous avez à faire, plus vite vous pourrez rentrer."

Sauf si on décidait aussi d'embêter Sabrina. De toute manière, c'était ce que Haruko comptait faire. Terminer rapidement son rapport, le déposer dans le casier de Max et hop, filer, tout en faisait exprès d'éteindre son téléphone. Comme ça, il ne viendrait pas la chatouiller pour essayer de l'embêter à nouveau.

"J'suis encore en repos pour trois jours, et je compte bien éviter le bureau. Mais oui, je suis sûre qu'on se reverra."

C'était même certain. Elles se recroiseraient au détour d'un couloir, ou bien près de la machine à café, et cela même si Haruko n'en buvait pas.

"A très bientôt." lança Haruko en lui adressant un sourire.

Et hop, la voilà qui filait en direction de son bureau, histoire de terminer son rapport et de se tirer bien vite de là, histoire de profiter de sa soirée.

Haruko is out. Libre à toi de clôturer avec un petit message, ou pas ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
~°Mysterious Woman°~

~°Mysterious Woman°~
♠ Nombre de messages : 732


MessageSujet: Re: Il est temps de faire connaissance [Terminé] Jeu 25 Nov - 12:42

[N'aillant plus trop d'idée je vais clôturer juste comme ça^^'
Au plaisir de te recroiser dans un autre rp plus tard Wink]


Topic

Terminé


___________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rewritetrueblood.purforum.com/

«Contenu sponsorisé»

MessageSujet: Re: Il est temps de faire connaissance [Terminé]

Revenir en haut Aller en bas

Il est temps de faire connaissance [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» il est temps de faire croire en la magie [terminer]
» Il est temps de faire parler de soi.
» Il faut choisir dans la vie entre gagner de l'argent et le dépenser : on n'a pas le temps de faire les deux.
» [#12] En Deux Temps, Trois Mouvements [Terminé]
» Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves.
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NCIS RPG :: Washington :: Lieux de travail :: » CIA-