AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur NCIS-RPG
De nombreux personnages de la série sont encore disponibles : Jethro Gibbs, Ziva David, Tobias Fornell, Eleanor Bishop, Leon Vance... N'hésitez plus.

Partagez|

Discussion en haut lieu...[Iris]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Rousse au grand coeur

Rousse au grand coeur <3
♠ Nombre de messages : 2147


MessageSujet: Discussion en haut lieu...[Iris] Dim 20 Juin - 13:09

Les journées passent et parfois on peut croire qu’elle se ressemble toute. Elle aurait pu croire que tout allait lui retomber dessus ou que se serait le meilleur des coups bas que de sortir cette information pour lui faire comprendre quelque chose. Hors, à son étonnement rien n’avait parut et personne d’autre le savait, d’un côté à quoi bon allez ébruiter quelque chose comme ça, ça n’avait aucun avantage pour la jeune blonde. Enfin, elle se tira de ces pensées et sortit de la voiture noire aux vitres teintées et blindées qui l’avait déposée sur le parking face au bâtiment du ncis. Jen prit quelque dossier qu’elle avait avec elle pour les déposer sur son bureau. Elle repassait ici à peine une petite heure de quoi allez prendre les dossiers appropriés et terminés de préparer quelques affaires pour la réunion à laquelle la rousse devait assister dans l’après midi. C’est donc habillé d’un tailleur noir qu’elle marchait d’un bon pas vers l’entrée du bâtiment. Plus vite en haut à son bureau, plus vite elle pourra s’occuper de ça et gérer une ou l’autre affaire courrant. Avec un peu de chance l’activité en ces locaux aura reprit, ils auraient peut-être enfin une enquête.

La directrice passa le portique sans encombre, lançant un bref mouvement de tête à l’encontre des deux gardes de l’entrée qui vérifiaient les arrivants du moins si ils n’étaient pas de leur agence. Calmement, le dossier contre elle, elle se dirigea vers les ascenseurs. Ca ira toujours plus vite que à pied. Elle salua et discuta avec une ou l’autre personne qu’elle rencontra sur son chemin avant de pousser sur le bouton pour appeler cette maudite cage métallique. La rousse attendit un peu, à peine quelques secondes pour qu’un s’ouvre enfin. Elle laissa sortir ceux qui étaient déjà dans l’appareil avant de monter dedans. Seul. Il n’y avait personne d’autre. Soit, elle fit refermer les portes et poussa vers l’étage ou se situait son bureau et le Mtac. Seulement, l’ascenseur s’immobilisa d’abord a l’étage des bureaux des agents. Adossée au fond de la cage métallique, elle posa son regard émeraude vers les portes hermétiquement closes, mais plus pour longtemps. Elle les regarda s’ouvrirent se demandant qui allait rentrer.

___________________________

NCIS
Sometimes you have to look at the reality in front of you and accept it  ♠️ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm radioactive

I'm radioactive
♠ Nombre de messages : 1186


MessageSujet: Re: Discussion en haut lieu...[Iris] Dim 20 Juin - 17:00

Après l'entretien qu'elle avait eu avec la directrice, Iris s'était peu à peu calmé. Elle avait essayé d'éviter sa mère le plus possible, et cela avait marché puisqu'elle ne l'avait plus vu depuis. Il n'y avait presque personne dans les locaux, et aucun membres de l'équipe qui était censé la formé n'étaient présent. Elle s'ennuyait, elle n'avait rien à faire. Elle finie par se levait de son siège et se dirigea vers l'ascenseur. Elle irait certainement voir Willie, le médecin légiste de l'équipe numéro trois, et si il n'était pas la comme la plupart des autres personnes, elle irait voir Abby. Elle sourit en y pensant. Elle attendit quelques instants qu'il arrive. Les portes s'ouvrirent, et la blonde vit celle qu'elle avait essayé d'éviter au maximum. Son sourire s'effaça quand elle la vit. Elle rentra dans l'appareil en silence et elle appuya sur le bouton où étaient les médecins légistes puis elle se mit aussi loin qu'elle pouvait de sa mère. Au lieu de monter l'ascenseur descendit. Elle se retourna vers la directrice :

-J'ai oublié de vous rendre ceci quand j'étais dans votre bureau madame. dit elle calmement en lui tendant le bracelet qu'elle lui avait donné à sa naissance avant de l'abandonner.

Elle ne voulait rien de ce que pouvait lui donner sa mère. Iris planta son regard dans celui de la directrice.

(Désolé c'est nul dit moi si tu veux que je change.)

___________________________
les étagères font badaboum quand toi et moi on fait boum boum boum
Boum boum boum En plus ça, ça fait toujours deux De plus de ça fait tout ce qu’on veut Toi plus moi ça fait boum boum boum Pas la peine d’aller cavaler Y a plus toi qui me fait voyager Voir les cocotiers de Touloum Quand toi et moi on fait boum boum boum Et tous les bourgeois du 16ème se demandent pourquoi je t'aime Pour n'avoir pas besoin d'un zoom quand toi et moi on fait boum boum boum S'aimer comme ça, c'est pas vulgaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rousse au grand coeur

Rousse au grand coeur <3
♠ Nombre de messages : 2147


MessageSujet: Re: Discussion en haut lieu...[Iris] Dim 20 Juin - 17:58

Les pensées de Jen était en ce moment forte occupée dans le sens qu’elle réfléchissait à quoi marqué ou à quel argument, elle pourrait avancer à cette réunion, sans doute inutile. Tout ça pour une personne qui s’amusait à lancer des coups de téléphones pour s’amuser. Bien que rien n’était à prendre à la légère surtout que un si long calme n’était pas du tout habituel pour les agences. Donc oui, il prenait ça au séreux mais de la à faire une réunion franchement, il y avait une marge que la directrice aurait préférez ne pas passer. Mais bon, si le pentagone veut vous voir ainsi que les autres agences, on ne dit pas non à tout ni à tout le monde et on ne dit pas non au pentagone surtout. Seulement, elle sortit de sa léthargie pensant d’abord que cette maudite boite métallique avait étage l’étage qu’elle souhaitait. Raté vu qu’elle repéra à l’écran lumineux qu’il lui en manquait encore un pour arriver à son bureau. Son regard se posait vers l’entrée alors qu’elle était adossée au fond. Finalement les portes s’ouvrirent sur sa fille. Jennyfer ne l’avait plus vu depuis qu’elle avait annoncé cela dans son bureau. La blonde perdit son sourire, la rousse elle se renfrogna dans le fond, alors qu’elle aurait espéré qu’elle se soit calmée un peu, visiblement non.

Un instant se fut de la colère contre cet ascenseur vu qu’il descendit. Et son étage hein ? Elle y va quand à son étage ? Rha maudite électronique. La voilà donc occupée de redescende vers la morgue géniale. Sa fille l’ignora, ça faisait mal mais elle ne dit pas plus de mot finalement, elle se retourna vers elle. Quand elle fit son geste là, on peut dire que le maigre espoir qu’elle voulait maintenir venait de chuter dans un puits sans fond. On dit souvent qu’on n’a toujours plus mal quand c’est vos amis, mais c’est encore pire quand c’est votre famille. Certes, lui en vouloir d’accord mais son geste anodin, finissait de donné un coup de plus au morale, à l’ego ou tout ce que vous voulez de la directrice du Ncis. Reprenant calme, elle soutient le regarde de sa fille.


-Je ne veux pas le reprendre…C’est le tien, il est à toi…

Dit-elle simplement, Non, elle ne voulait pas le reprendre. Elle lui avait donné, c’était le sien. Elle qui avait l’air de l’aimer et de le porter tout le temps voilà que maintenant qu’elle sait enfin la vérité elle n’en voudrait plus ? Ce n’est pas logique du moins pour la compréhension de l’ex-agent.

-Tu l’as gardée tout le temps, pourquoi me le rendre maintenant ?

___________________________

NCIS
Sometimes you have to look at the reality in front of you and accept it  ♠️ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm radioactive

I'm radioactive
♠ Nombre de messages : 1186


MessageSujet: Re: Discussion en haut lieu...[Iris] Ven 2 Juil - 13:02

La jeune femme aurait préféré que la rousse accepte de reprendre le bracelet qu'elle lui avait donné avant de l'abandonner. Elle appuya sur un bouton en dessous des autres, l'ascenseur s'arrêta brusquement. Coincent la mère et la fille entre deux étages. Elle se plaça devant celui-ci, empêchant ainsi l'accès au bouton :

-Je me suis habituée à l'avoir sur moi ... mais ... je ne veux rien qui est un lien avec vous. Reprenez le ! dit elle d'une voix calme

La blonde maintenait le regard émeraude de la directrice sans dire un mot. Espérant qu'elle accepterait de prendre l'objet qu'elle tenait dans sa main. L'envie de mieux la connaître revint, elles étaient coincées dans l'ascenseur, elle pourrait lui posait des questions. Non, elle devait se ressaisir, la femme en face d'elle l'avait abandonné lâchement, vingt et un ans plutôt. Elle avait été nommé directrice au NCIS. Si elle avait une relation mère-fille, avec elle, cela se serait rapidement. Et on pourrait essayer de lui faire du mal pour essayer d'atteindre la rousse. Elle ferma les yeux un court instant, essayant de se raisonner. Personne ne devait savoir qu'elle lien elle avait avec la directrice, cela serait mieux pour toutes les deux. Quand elle rouvrit les yeux, elle évita le regard de sa mère. Peut être que des personnes remarqueraient l'absence du bracelet, et lui poserait des questions, si la rousse le lui reprenait. Elle y réfléchirait plus tard à ce qu'elle leur dirait. Elle garda sa position, et continua à éviter le regard de la directrice :

-Vous , elle prit une inspiration, quand es que vous avez su que j'étais ici ?

Elle reporta son regard vers sa mère attendant une réponse silencieusement.

___________________________
les étagères font badaboum quand toi et moi on fait boum boum boum
Boum boum boum En plus ça, ça fait toujours deux De plus de ça fait tout ce qu’on veut Toi plus moi ça fait boum boum boum Pas la peine d’aller cavaler Y a plus toi qui me fait voyager Voir les cocotiers de Touloum Quand toi et moi on fait boum boum boum Et tous les bourgeois du 16ème se demandent pourquoi je t'aime Pour n'avoir pas besoin d'un zoom quand toi et moi on fait boum boum boum S'aimer comme ça, c'est pas vulgaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rousse au grand coeur

Rousse au grand coeur <3
♠ Nombre de messages : 2147


MessageSujet: Re: Discussion en haut lieu...[Iris] Sam 3 Juil - 17:25

L’entrée de sa fille donnait plusieurs possibilités surtout dans son cas. Soit s’expliquer mieux en prenant les choses avec un peu de recul vu que ca faisait déjà quelques jours. Soit ca sera pire qu’avant en phrase en parole en demande ou encore on aurait très bien pu rester dans un silence glacial jusqu'à la nouvelle ouverture des portes de l’ascenseur. Jen ne savait pas très bien laquelle des solutions allaient être utilisée. Mais elle fut bien vite au courant que c’était plutôt la deuxième possibilité qu’elle avait envisagée. Du moins pour un début, non elle ne voulait pas reprendre ce qu’elle lui avait donné à la naissance en plu de son nom évidemment. Mais elle ne semblait pas vouloir le voir de cette manière vu qu’elle poussa sur le bouton qui eut pour effet de bloquer l’ascenseur. Digne de Gibbs que de prendre ça pour discuter. Enfin passons, elle ne bougea pas plus et resta dans le fond de l’ascenseur. Ah ca c’était des répliques qu’il fallait encaisser sans broncher. Elle ne tendit pourtant aucune main vers l’objet. Non elle ne voulait pas le reprendre ça serait être toute aussi lâche qu’elle l’avait été des années plutôt.

-Non ! Personne ne sait qui vous a donné quoi, donc garder-le. De plus que tu le veuille ou non, tu auras quand même un lien avec moi parce que on n’a pas le choix de un et de deux parce que tu travail ici…

C’était tout ce qu’elle dit gardant une tête plus ou moins neutre. Oui de toute façon, elles auront un lien parce qu’elles travaillaient ensemble. Enfin, elle pouvait comprendre qu’elle lui en veuille, qu’elle préférait garder le tout sous silence, d’ailleurs dans un sens c’était sas doute plus sur pour Iris. Elle se sentirait bien mal si il lui arrivait quelque chose alors qu’elle vient à peine de la retrouver. Elle évitait à nouveau son regard comme si c’était mieux. Elle restait toujours immobile adossée à une porte de l’ascenseur. Quand elle recroisa enfin son regard c’était pour poser une question.

-Je l’ignorais, ce n’est pas moi qui t’ai engagé mais Morrow. Je reprenais simplement les dossiers des agents en formations pour ceux qui terminent comme il faut le faire souvent puis je suis tombé sur ton nom, j’ai ouvert le dossier, il n’y a plus vraiment eu de doute pour moi…Donc c’est simplement en regardant des dossiers…

Elle attend un peu.


-Je sais que tu m’en veux, et je peux le comprendre mais ose me dire que tu te moque de me connaitre de connaitre tout simplement le tout ? Que tu n’as jamais voulu savoir ?

C’était prendre un risque, que de demander ça mais en ne reprenait pas un peu de poil de la bête on ne repoussa pas dans ses retranchements sa fille, ça n’ira jamais.

___________________________

NCIS
Sometimes you have to look at the reality in front of you and accept it  ♠️ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm radioactive

I'm radioactive
♠ Nombre de messages : 1186


MessageSujet: Re: Discussion en haut lieu...[Iris] Mer 7 Juil - 23:49

La jeune femme mit dans sa poche le bracelet, puisqu'elle refusait de le reprendre. Elle trouverait un moyen de faire en sorte de s'en séparer. Elle continua de fixer sa mère en silence, écoutant ce qu'elle lui disait. Elle se raidit en entendant la directrice prononcer ses deux dernières phrases. Que lui dire ? S'était vrai, elle était curieuse, curieuse de connaître. Mais en même temps, elle ne voulait pas aller plus loin. Mais si elle apprenait à mieux connaître sa mère, elle voudrait certainement avoir une véritable relation mère-fille. Comme toutes les filles qui ont vécues avec leurs parents. Elle se mordilla la lèvre inférieur. Qu'es qu'elle s'en ficher que sa soit discret ou pas. Les minute s'écoulaient, en silence, elle réfléchissait. La blonde ne savait pas quoi répondre. Elle passa une main dans ses cheveux. Sa mère attendait une réponse, et celle ci tardait à arriver. Elle évita de regarder sa mère. Elle se maudit, si elle n'avait pas arrêter l'ascenseur cela ne se serait s'en doute pas passé comme çà. Elle serait sortie de l'appareil depuis plusieurs minutes et n'aurait s'en doute pas adressait un mot à la directrice, elle se serait contentée de l'ignorer, et en ce moment même, elle aurait du être avec Willie ou Abby pas dans cet engin en métal. Elle continua à se mordillait la lèvre inférieur. Les minutes continuaient de s'écouler, et elle ne répondait toujours pas :

-C'est vrai ... j'ai envie de te connaître ... de connaître ma famille. finit elle par avouer d'une voix tremblante

Elle releva son regard vers celui émeraude de sa mère :

-Qu'es que l'on fera quand ils apprendront que je suis ta ... fille ? C'est obligé qu'a un moment ils le sachent ?! Dit moi ce que l'on fera à ce moment là ... maman ?!

Elle resta silencieuse, tout en continuant à regarder sa mère. La blonde était presque certaine que tous terroristes, meurtriers ou autres personnes qui voudrait faire du mal à la rousse, s'en prendrait à sa fille, donc à elle. Elle avait peur, peur de se que l'on pourrait lui faire, pour atteindre la directrice. Elle se surprit à trembler faiblement à cette idée. Elle espérait que sa mère serait en capacité d'éviter çà. Si seulement, elle pouvait éviter que sa se sache, cela serait mieux pour toutes les deux, mais s'était forcément obliger que un jour ou l'autre on finisse pas le savoir.

___________________________
les étagères font badaboum quand toi et moi on fait boum boum boum
Boum boum boum En plus ça, ça fait toujours deux De plus de ça fait tout ce qu’on veut Toi plus moi ça fait boum boum boum Pas la peine d’aller cavaler Y a plus toi qui me fait voyager Voir les cocotiers de Touloum Quand toi et moi on fait boum boum boum Et tous les bourgeois du 16ème se demandent pourquoi je t'aime Pour n'avoir pas besoin d'un zoom quand toi et moi on fait boum boum boum S'aimer comme ça, c'est pas vulgaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rousse au grand coeur

Rousse au grand coeur <3
♠ Nombre de messages : 2147


MessageSujet: Re: Discussion en haut lieu...[Iris] Sam 10 Juil - 17:24

C’était une question qui faisait un peu une sorte de sentiment de quitte ou double. C’était poussé dans des retranchements pour espérer avoir une réaction qui vous plait. En même temps, elle prenait de risque d’avoir une réponse négative, de la laisser lui faire encore un peu de mal d’une certaine manière ? De savoir si elle est toujours dans une colère noir, ou si elle a prit un peu de recule pour analyser le tout. Jen le sait, elle lui en vaut et a faire l’inverse, elle aussi lui en voudrait, préférait ne plus avoir à faire à cette personne mais en même temps, elle aimerait connaitre, savoir pourquoi, savoir sa naissance, ses premiers instants enfin connaitre une famille qu’on n’aurait jamais eu. C’était la encore risqué vu qu’une personne n’est pas l’autre mais qui sait, si elles ont un caractère de famille sa sera pareil. La directrice ne pouvait plus faire qu’une seule chose, attendre. Attendre une réaction de sa fille ou une parole. Le silence prit place dans l’ascenseur, un long silence qui celui là était bien lourd. La rousse restait au fond de sa cage métallique, ne bougeant pas d’un poil, ne desserrant plus les lèvres, ne reprenant pas la parole tout ca pour ne pas la briquer pour ne pas risquer d’avoir une réponse négative. Il y avait juste son regard émeraude qui se baladait dans l’espace clos pour essayer de croiser le regard de la blonde. Enfin elle reprit la parole, sa respiration s’arrêta un peu avant de continuer. Se fut un soulagement pour Jennyfer qui esquisse un pâle sourire à l’encontre d’Iris

-Merci

Que dire d’autre ? Elle ne savait plus trop et ne savait pas quoi rajouter, elle était simplement contente d’avoir une chance, une chance de la connaitre d’effacer les erreurs commise des années plus tôt. Une autre question arriva. C’était quand même un choc que quelqu’un vous appelle maman, ça vous donne un coup de vieux et en même temps une sorte de bonheur. C’est assez complexe ses temps-ci dans les sentiments de la rousse. Elle baisse le regard quelques secondes avant de retrouver celui de sa fille. Obliger non, mais la ressemblance est déjà trop frappante pour n’importe qu’elle cingler de se monde. Voilà pourquoi elle n’avait plus jamais voulu une enfant sans doute, tout simplement car c’est trop risqué. Elle venait de la retrouver, elle ne voulait pas la perdre une nouvelle fois.

-Pour le moment personne ne le sait, ce n’est même pas marqué dans mon dossier, bien que rien ne peut filtrer, la ressemblance de nom de famille sera suffisante pour beaucoup ou presque. Ce qu’on fera, on fera face…Je te promets que je ferais mon possible pour qu’il ne t’arrive rein. Je t’ai perdu une fois je ne veux pas prendre le risque de le faire une seconde fois. Mais pour le moment, tant que personne ne le sait, laissons-ça de côté…

Elle tente un faible sourire.

-Ma question peut paraitre bizarre mais ou loge-tu ?

___________________________

NCIS
Sometimes you have to look at the reality in front of you and accept it  ♠️ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm radioactive

I'm radioactive
♠ Nombre de messages : 1186


MessageSujet: Re: Discussion en haut lieu...[Iris] Lun 19 Juil - 15:22

Elle se sentit rassure quand la dirigeante du NCIS lui promis qu'elle fairait tout ce qu'elle pourrait pour qu'il ne lui arrive rien. Un sourire, timide, s'afficha sur ses levres. En y reflechissant, elle etait contente d'avoir retrouvee sa mere, meme si au debut, elle avait ete retissante, et avait voulu n'avoir aucun lien autre que celui de directeur a subordonnee. Bien sur, elle lui en voulait encore de l'avoir abandonne a sa naissance, et, elle lui en voudrait certainement encore longtemps. Elle se decala d'ou elle etait pour aller s'adosser a l'une des parois metalliques de l'ascenseur :

-J'habite dans un appartement pas loin du NCIS, mais ... je vais etre expulse ... dans quinze jours. Il va y avoir un immeuble ou il n'y aura que des bureaux.

Elle avait su ce matin la, en descendant, il y avait un papier qui avait ete affiche, dans quinze jours, plus personne ne devrait etre dans le batiment. Elle avait emenage dans cet appartement quand elle etait sortie de l'orphelinat. Elle avait appris a connaitre la majorite des habitants de l'immeuble, et elle avait sympathise avec tout le monde. Tout le monde ce connaissait, et on savait presque tous des uns et des autres. Il y avait toujours quelqu'un pour vous rendre un service. Elle etait triste de partir. Elle ne savait pas ou allait. Pas chez Mathieu, son fiance, il habitait un minuscule studio ou il n'y a pas assez de place pour contenir deux personnes. Peut etre chez des amis, si elle arrivait a en trouver un qui n'etait pas en couple avec des enfants. Parmi tous ses amis, tous ceux qui etait a Washington etait avec quelqu'un. Et les autres etaient dans d'autres villes, dans d'autres pays. Elle n'avait nul par ou aller. Quinze jours s'etait peu pour trouver un endroit ou loger. Elle n'avait pas le temps :

-Quand es que je pourrais te revoir ... en dehors du NCIS !? Je comprendrais si tu refuse ... vu mon comportement envers toi ...


(dsl c'est court et c'est nul je vais ne ratraper au prochain post)

___________________________
les étagères font badaboum quand toi et moi on fait boum boum boum
Boum boum boum En plus ça, ça fait toujours deux De plus de ça fait tout ce qu’on veut Toi plus moi ça fait boum boum boum Pas la peine d’aller cavaler Y a plus toi qui me fait voyager Voir les cocotiers de Touloum Quand toi et moi on fait boum boum boum Et tous les bourgeois du 16ème se demandent pourquoi je t'aime Pour n'avoir pas besoin d'un zoom quand toi et moi on fait boum boum boum S'aimer comme ça, c'est pas vulgaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rousse au grand coeur

Rousse au grand coeur <3
♠ Nombre de messages : 2147


MessageSujet: Re: Discussion en haut lieu...[Iris] Lun 2 Aoû - 9:52

Non bien sur que non, elle ne laissera personne lui faire du mal dans la mesure de ses capacités bien sur. Hors on lui donne bien le caractère d’être têtue et bornée, ca donne une limite honorable. Elle se doutait que sa pouvait l’effrayer et c’était le cas d’une certaine manière pour la rousse, simplement, elle sait mieux le contenir. Elle a déjà l’habitude de vivre avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête qui peut tomber n’importe quand si un fou furieux le décide. L’imposer à d’autre est plus dure à supporter mais elle n’a pas le choix. Jen voulait juste la rassurer et aviser au moment même. Inutile de devenir paranoïaque quand la situation ne l’exige pas encore. Elle se contenta d’un doux sourire pour faire passer-le tout un peu mieux. Toujours l’ascenseur bloqué la conversation semblait se détendre vu que la blonde répondit à la question. La réponse la prit de court quand elle parla d’expulsion. C’était injuste si on ne les avait pas prévenu plutôt. Jen garda le silence un petit peu avant de replonger son regard émeraude dans le regarde de sa fille pour lui répondre.

-Vous ne savez pas faire un recours ?

C’est tout ce qui sortit de ses lèvres. Pitoyable vous ne trouver pas ? Vous retrouver votre fille qui vous annonce qui va être expulsée de chez elle et que vous avez une maison bien assez grande pour accueillir une personne en plus sans trop de soucis ? Et ben oui que voulez-vous. Elle avait accepté de lui donnée une chance, c’était sans doute celle à saisir mais en même temps, elle ne voulait pas la brusquer. Après tous la directrice à manquer quasiment toute sa vie et son évolution alors comment elle va réagir, lui reste encore un peu mystérieux. Pendant le temps ou intérieurement sa bataille ferme dans ses réflexions, la voix d’iris s’élève à nouveau. Ce qui eut pour effet de stopper ses réflexions et de revenir à la réalité et surtout à l’urgence de la situation. Elle esquisse un sourire et se décale enfin de ses parois métalliques pour approcher d’Iris.

-Je peux comprendre ta réaction ne t’en fait pas avec ça. Je ne vais pas refuser au contraire. Le plus simple est le ncis ou chez moi. D’ailleurs si tu veux ma maison est bien assez grande pour accueilir une personne en plus si tu veux ?

Et voilà c’était dit, il n’y avait plus cas attendre la réaction, s’attendant à du négatif. Après tout qui veut encore aller vivre chez sa mère à cet âge là quand on n’a eu l’habitude de la solitude ? Elle ajoute bien vite.

-Enfin si tu veux ça peut être la solution le temps que tu trouve quelque chose de bien pour t’installer bien sur. A moins que tu as déjà trouvé ?

(t’inquiète pas avec ça Smile )

___________________________

NCIS
Sometimes you have to look at the reality in front of you and accept it  ♠️ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm radioactive

I'm radioactive
♠ Nombre de messages : 1186


MessageSujet: Re: Discussion en haut lieu...[Iris] Lun 9 Aoû - 9:56

Il eu un court silence, puis sa mère parla. Iris soupira, ils l'avaient déjà fait, mais ils avaient refusé. Tout le monde devait avoir déserté l'immeuble dans quinze jours. Le sourire qu'elle avait disparu, à cette pensée. Elle maintient quand même le regard de la directrice :

-On en a déjà fait un ... mais ils n'ont pas accepté.

Son sourire réapparut quand sa mère accepta de la voir en dehors du NCIS, même si s'était chez elle, ce n'était pas grave. Elle fut surprise quand elle lui proposa de venir habiter chez elle. Elle réfléchit, elle avait pensé qu'elle habiterait en attendant dans un hôtel, puis elle emménagerait dans ce qu'elle trouverait. Elle réfléchit en silence, laissant approcher sa mère. La blonde venait à peine d'apprendre que la directrice était sa mère, et elle lui proposait de venir habiter chez elle. S'était trop rapide pour la jeune femme, et puis elle était habituée à se débrouiller seule, elle n'avait jamais demander de l'aide à personne. Iris pouvait bien faire une exception :

-Je ... j'avais prévu d'aller dans un hôtel ... le temps que je trouve un appartement ... où je pourrais habiter ... mais puisque tu le propose ... je ... j'accepte.

Elle appuya sur le bouton qu'elle avait déjà presser quelques minutes auparavant. L’ascenseur se remit en marche, et continua sa descente vers la morgue. La jeune femme resta silencieuse, puis se décida à parler, appuyant une nouvelle fois sur le bouton, plongeant ainsi une nouvelle fois la mère et la fille dans la pénombre :

-C'est ma dernière question ... pourquoi as tu demandais que je garde ton nom et ton bracelet ? demanda-t-elle

___________________________
les étagères font badaboum quand toi et moi on fait boum boum boum
Boum boum boum En plus ça, ça fait toujours deux De plus de ça fait tout ce qu’on veut Toi plus moi ça fait boum boum boum Pas la peine d’aller cavaler Y a plus toi qui me fait voyager Voir les cocotiers de Touloum Quand toi et moi on fait boum boum boum Et tous les bourgeois du 16ème se demandent pourquoi je t'aime Pour n'avoir pas besoin d'un zoom quand toi et moi on fait boum boum boum S'aimer comme ça, c'est pas vulgaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rousse au grand coeur

Rousse au grand coeur <3
♠ Nombre de messages : 2147


MessageSujet: Re: Discussion en haut lieu...[Iris] Mer 11 Aoû - 20:16

A place de directement s’inquiéter d’où elle va vivre ou voir même directement proposer de l’aider, qu’elle vienne habiter chez elle, non, elle a pensé encore une fois de manière cartésienne en demandant la question pour les recours. C’était bien elle ça. Les sentiments l’ont déjà fait suffisamment souffrir comme ça que pour les laisser prendre le dessus, que pour les laisser dominer par moment ces réactions qu’elle agit platoniquement comme ferait une directrice. Trop dans son rôle ou trop peu dans la personne qu’elle est réellement. D’ailleurs après tout qui sont ceux qui peuvent se dire connaître la femme derrière ces barricades. Peu de personne sans doute même si d’autres le pensent ou croit le savoir. Elle peu en citer trois certainement, plus si elle comptait son père. Sa mère, elle va préférer ne pas en citer. Finalement ce fut la négative qui arriva dans un soupire. Elle la voyait réfléchir à son offre qui devrait être naturel, du moins si elles ne venaient pas à peine de se retrouver. Ca y est, elle allait regrette encore avoir un mêle toi de tes affaires. Jen s’apprêtait plutôt mentalement à avoir un peu de vérité en pleine figure mais quand elle reprit la parole son regard se releva vers celui de sa fille. Un sourire de joie arriva quand elle accepta. Elle posa doucement une main sur sa joue avant de l’enlever après tout, elle avait plus 6 ans.

-Merci d’accepter…Je te montrerais ou j’habite ce soir si tu veux ? Tu pourras toujours prendre quelques affaires ou attendre, je ne veux pas te brusquer et risquer de te perdre à nouveau…

Ajouta la rousse doucement à en encontre. Elle appuya dessus, ça lui faisait repenser qu’elle devait absolument penser à cette discussion de bientôt. Alors que ses pensées concernant le travail revenaient à plein tube, l’ascenseur s’immobilisa à nouveau et elle reposa ses iris émeraude vers la jeune femme devant elle.

-Tu pourras poser toutes les questions que tu voudras…après tous tu as le droit de savoir.

Elle entendit la question et détourna un peu le regard vers un autre endroit, ce qui ne laissait pas grand choix vu l’espace restreint ou elles étaient. Elle voulut reprendre la parole une fois mais ne le fit pas. Après quelques secondes enfin, sa voix s’élève brisant le silence qui s’était crée dans l’attente.

-Je voulais que ..malgré tous, malgré le faite que …je te laisses…tu gardes un souvenir de moi. Peut-être un moyen de me retrouver...une façon pour moi d’être toujours là sans l’être…J’espère au moins que tu l’apprécie …?

Elle esquisse un pâle sourire que dire d’autre après tout. On n’est jeune et encore un peu idiot.

___________________________

NCIS
Sometimes you have to look at the reality in front of you and accept it  ♠️ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm radioactive

I'm radioactive
♠ Nombre de messages : 1186


MessageSujet: Re: Discussion en haut lieu...[Iris] Ven 13 Aoû - 22:10

Quand la directrice mit sa main sur sa joue, la jeune femme ne bougea pas, elle continua à fixer la dirigeante sans dire un mot. Elle n'avait rien de prévu ce soir là, elle fit un simple hochement de tête, affirmatif, pour répondre à la demande que lui avait fait sa mère. Pour les affaires, elle allait y réfléchir. Elle avait du temps, avant qu'arrive le soir. La réponse à sa question se fit attendre, le silence s'installa dans l'ascenseur, mais il fut de courte durée. La seule réponse qu’eut sa mère, fut un simple haussement d'épaules. Qu'es que sa pouvait lui faire, qu'elle l'aime ou pas. Le silence s'installa de nouveau, puis elle se décida à parler une nouvelle fois :

-Finalement ... je suis contente de t'avoir retrouvé. Même si ... le fait que tu sois la directrice du NCIS ... n'arrange pas les choses ... mais ... au moins l'agence à quelqu'un de bien à sa tête. Je ne te connais pas beaucoup même pas du tout ... mais du peu que j'ai entendu ... tu à l'air d'être un bon directeur. Je n'ai pas beaucoup connu l'ancien directeur ... mais ... je pense que tu es bien meilleure que lui. dit elle

Un sourire apparut sur son visage, petit. Elle était surprise, surprise de son comportement face à sa mère. Elle qui d'habitude ne lâchait pas facilement prise, avait renoncé rapidement quand sa mère avait refusé de reprendre le bracelet qu'elle lui avait donné à sa naissance, avant de l'abandonner. Elle aurait du l'envoyer promener, quand sa mère lui avait demandé où elle habitait, mais au lieu de çà, elle lui avait dit, et lui avait même dit qu'elle allait être expulsé, comme si elle lui avait lancé un appel au secours. D'habitude, elle n'aurait pas accepter la proposition de sa mère de venir habiter chez elle, mais là, elle l'avait fait. Elle s'était sentie gêné de son comportement envers la directrice, mais normalement elle n'aurait pas du l'être. Elle sortie finalement de ses pensées. Combien de temps était passé depuis que la jeune femme les avaient enfermé dans l'ascenseur ? Qu'es qu'elle en savait ?! Elle finit par appuyer sur le bouton, et il se remit une nouvelle fois en marche :

-Comment va-t-on faire pour ce soir ? demanda-t-elle

___________________________
les étagères font badaboum quand toi et moi on fait boum boum boum
Boum boum boum En plus ça, ça fait toujours deux De plus de ça fait tout ce qu’on veut Toi plus moi ça fait boum boum boum Pas la peine d’aller cavaler Y a plus toi qui me fait voyager Voir les cocotiers de Touloum Quand toi et moi on fait boum boum boum Et tous les bourgeois du 16ème se demandent pourquoi je t'aime Pour n'avoir pas besoin d'un zoom quand toi et moi on fait boum boum boum S'aimer comme ça, c'est pas vulgaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rousse au grand coeur

Rousse au grand coeur <3
♠ Nombre de messages : 2147


MessageSujet: Re: Discussion en haut lieu...[Iris] Sam 14 Aoû - 18:00

Elle paraissait surprise et la rousse se pensait encore fautive. Après tout comme pouvait-elle savoir ce qu’il fallait faire ou non ? Elle avait bien du mal, concernant son travail, elle n’avait pas de soucis, elle savait prendre la bonne décision ou la meilleur et choisissait avec fermeté, dans le niveau personnelle, elle avait plutôt l’impression de voguer en eau trouble. C’était désagréable et surtout faire des impers, ne lui était plus vraiment permis vu qu’elle avait déjà faite sa plus grosse erreur en la laissant dans un orphelinat. On peut regretter son passé mais malheureusement on ne peut plus rien changer et il faut continuer de vivre avec les conséquences de nos choix. Un haussement d’épaule et le silence s’abat, aurait-elle dit encore quelque chose de mal. Elle qui dans le début voulait juste que la vérité se fasse sentir. Elle garda le silence et restait immobile, les yeux posé sur quelque chose d’imprécis. Finalement, la voix de la jeune femme se fit entendre. Jen tour, a ses yeux vers sa fille. C’était sans doute dur à sortir pour elle, mais c’était sans doute des paroles qui lui remirent un peu de baume au cœur. Elle esquisse un léger sourire en son encontre comme remerciement, fallait bien avouer qu’elle ‘était pas doué en tout.

-Je suis contente également d’avoir pu te revoir. Merci…Malheureusement je suis meilleure professionnellement parlant que dans une vie personnelle…

Dit-elle doucement, faute avoué à moitié pardonnée ? Mouis on peut rêvez. Comme le dire sans doute l’agent gibbs, elle doit passer trop de temps dans la peau de directrice qu’il en est difficile de revenir à celle de Jen tout simplement. Se silence à nouveau, mais Jen le sentait un peu moins pesant, du moins pour elle. Peu à peu, elle sentit l’ascenseur redémarrer. Et une autre question fuse. Elle haussa un sourcil d’incompréhension. Comment ça comment ? Elle ne voyait pas trop ce qu’elle vous dire. Elle repose son regard vers elle avant de reprendre la parole.

-Comment ça comment ? Enfin je ne vois juste pas vraiment ce que tu veux dire… ? Tu veux savoir quand ?

Elle gardait un ton léger mais en même temps en restant maitriser, une fois ces portes métalliques ouvertes, elle reprendra son rôle et repartira vers son bureau tranquillement comme si de rien n’était. C’était mieux comme ça, car avec un peu de chance, ça la mettra un peu en sécurité face à ceux qui peut déjà vouloir s’en prendre à elle et de toute évidence, il y en avait comme l’avait montrée sa semaine dans le chalet.

___________________________

NCIS
Sometimes you have to look at the reality in front of you and accept it  ♠️ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm radioactive

I'm radioactive
♠ Nombre de messages : 1186


MessageSujet: Re: Discussion en haut lieu...[Iris] Ven 3 Sep - 19:00

C'était certainement vrai ce que disais la directrice, qu'elle était moins doué dans la vie du côté personnel que du côté professionnel. Elle aurait pu la garder quand elle était née, croyant qu'Iris aurait eu une meilleure vie sans elle. On ne sera jamais si la directrice avait eu raison de l'avoir abandonnée une vingtaine d'années plutôt. La jeune femme aurait préféré avoir été élevé par sa mère, même sans son père, que d'avoir été élevé dans son orphelinat :

-Oui ... mais comment va-t-on faire si je dois passer chez moi pour prendre des affaires et puis je ne peux pas en prendre ... j'ai une moto. Et j’imagine que tu as des gardes du corps ils vont bien se douter de quelques choses ... et je préférée que l'on sache que je suis ta ... fille le plus tard possible.

Beaucoup de questions se bousculait dans la tête de blonde, mais elle se retint de les poser. Ce soir, elle lui demanderait tous ce qu'elle voulait savoir. Elles auraient du temps pour apprendre à se connaître, peut être s’entendraient elles. L'agent l'espéré au fond elle même, mais elle n'oserait jamais le dire à sa mère. Déjà qu'elle lui avait dit qu'elle était contente de l'avoir retrouvé, c'est un coup de chance. Elle aurait pu ne pas lui dire, qu'es que sa aurait changer qu'elle ne le sache pas ? Son étage arrivé à vitesse grand V. Iris n'avait plus envie de voir le médecin légiste, et puis il était certainement absent comme la plupart des autres personnes qui travaillaient ici. Même ceux de l'équipe qui étaient sensés la former étaient absent. Comment faire pour apprendre si personne n'est la pour vous aider ? Abby, serait là certainement. On pouvait toujours espérait. Finalement l'ascenseur arriva à la morgue, mais elle était éteinte, montrant ainsi qu'aucun des médecins légistes n'étaient présent. La jeune femme appuya sur le bouton des experts scientifiques. Que fairait elle si Abby n'était pas là a part se tourner les pouces et attendre le soir ?! Elle n'en avait aucune idée. Traînée dans les locaux ? Peut être bien. Elle soupira. Elle s'ennuyait en haut derrière son bureau.

___________________________
les étagères font badaboum quand toi et moi on fait boum boum boum
Boum boum boum En plus ça, ça fait toujours deux De plus de ça fait tout ce qu’on veut Toi plus moi ça fait boum boum boum Pas la peine d’aller cavaler Y a plus toi qui me fait voyager Voir les cocotiers de Touloum Quand toi et moi on fait boum boum boum Et tous les bourgeois du 16ème se demandent pourquoi je t'aime Pour n'avoir pas besoin d'un zoom quand toi et moi on fait boum boum boum S'aimer comme ça, c'est pas vulgaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rousse au grand coeur

Rousse au grand coeur <3
♠ Nombre de messages : 2147


MessageSujet: Re: Discussion en haut lieu...[Iris] Sam 4 Sep - 15:11

Jen attendait, sa question était posée et elle ne voulait pas la presser non plus. Après tout elle pouvait prendre son temps dans la limite de la descende de l’ascenseur bien sur. D’ailleurs le regard de la rousse se porta vers le chiffre au dessus des portes métalliques. S’allumait ceux qui arrivait, qu’allait-elle faire à la morgue ? Dans un sens ca ne la regardait pas bien qu’elle savait que le docteur Mallard était quelqu’un de bien, une amie en qui on peut avoir confiance, un homme intègre. Si une personne comme lui n’existait pas croyez-bien qu’il faudrait l’inventer. Elle est d’ailleurs bien contente de pouvoir le revoir aujourd’hui, il est toujours la pour vous aider et ne pas juger trop vite, sans doute là une grande qualité chez l’homme. Mais elle n’y pensa plus car sa fille répondit à sa question. C’est vrai elle n’a pas tord voir même certainement raison. Pour ces gardes du corps, elle peut s’arranger et pour l’arrivée de la jeune fille après tout, tout le monde peut rentrer. Personne ne reste chez elle la nuit, on vérifie quand elle arrive et quand on vient la rechercher un point c’est tout. Elle se tut quelques secondes avant de reprendre la parole.

-Disons que j’ai surtout un chauffeur. Néanmoins, je n’ai personne chez moi le soir. Ils vérifient avant que je rentre et le chauffeur vient me rechercher le matin. Néanmoins j’ai une voiture, il me suffira de passer chez toi et de revenir chez moi par la suite avec tes affaires. Personne ne sera au courant de rien sauf Noémie mais il n’y a rien à craindre d’elle, elle sait beaucoup de chose que tout le monde ignore. Alors quand dis tu Iris ?

Demanda finalement Jen. Peu à peu l’ascenseur s’ouvrit à sa destination mais l’absence de lumière prouve qu’il n’avait personne. Elle ne dit rien et la vit repousser à l’étage des scientifiques. Et elle quand arrivera t-elle a son bureau finalement. Elle ne bougea pas plus mais reprit finalement la parole pour poser une question qui après tout pouvait se poser.

-Qui a-t-il ?

Changer de destination comme ça, soit elle en savait pas ou aller ou elle avait besoin d’autre chose. Alors autant savoir.

___________________________

NCIS
Sometimes you have to look at the reality in front of you and accept it  ♠️ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm radioactive

I'm radioactive
♠ Nombre de messages : 1186


MessageSujet: Re: Discussion en haut lieu...[Iris] Dim 5 Sep - 19:06

La blonde attendit que sa mère reprenne la parole silencieusement. En attendant, elle porta son regard vers les portes métalliques, dans quelques instants elles allaient se rouvrir, elle sortirait de l'ascenseur. La voix de sa mère s’éleva dans l'appareil, l'agent regarda la directrice. Elle esquissa un sourire :

-Ça me convient absolument. Juste deux petites choses à régler encore. L'heure et le point de rendez vous ?! Pour le point de rendez vous je te propose ton bureau, bien sur si tu as une autre idée je suis toute ouïe.

Elle continua de regarder la rousse pendant quelques instants, quand elle reprit la parole, la jeune femme détourna son regard vers les portes de l'ascenseur. Elle n'allait quand même pas dire à sa directrice, qu'au lieu de travailler, elle vagabonder dans les locaux et ne faisait rien de ses journées au lieu de travailler, même si c'était sa mère elle ne le dirait pas :

-Rien.

Les portes s'ouvrirent une nouvelle fois, mais elle ne bougea pas pour autant. Il n'y avait aucun signe de vie en provenance du labo de l'expert scientifique, pas de musique, aucun bruit. Elle n'était pas là. Peut être pouvait elle essayait de voir Timothy, ou bien Kathe. Elle espérait qu'il y est au moins quelqu'un de présent, avec qui elle pourrait passer le temps. L'engin continua de remonter, mais elle n'appuya sur aucun bouton. Elle ne savait pas où aller. Elle avait hâte de terminer sa formation, même si en ce moment sa ne ressemblait pas du tout à une formation pour devenir agent fédérale. Mais si elle n'avait rien à faire, même agent, elle continuerait à s'ennuyer, et sa ne changerait pas beaucoup de chose à ce qu'elle soit une agent en formation ou une agent fédérale. Pourquoi il n'y avait plus personnes qui voulait commettre des crimes sur des marines ? Bon, elle n'avait pas envie qu'il arrive des malheurs à ceux qui combattaient pour le pays loin de là, mais à quoi servait le NCIS si il n'y avait de crimes sur les soldats. Il y avait eu ce coup de téléphone disant qu'il y aurait une attaque biologique, mais ce n'était qu'une simple farce qu'avait fait un adolescent.

___________________________
les étagères font badaboum quand toi et moi on fait boum boum boum
Boum boum boum En plus ça, ça fait toujours deux De plus de ça fait tout ce qu’on veut Toi plus moi ça fait boum boum boum Pas la peine d’aller cavaler Y a plus toi qui me fait voyager Voir les cocotiers de Touloum Quand toi et moi on fait boum boum boum Et tous les bourgeois du 16ème se demandent pourquoi je t'aime Pour n'avoir pas besoin d'un zoom quand toi et moi on fait boum boum boum S'aimer comme ça, c'est pas vulgaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rousse au grand coeur

Rousse au grand coeur <3
♠ Nombre de messages : 2147


MessageSujet: Re: Discussion en haut lieu...[Iris] Lun 6 Sep - 15:43

Il était en tout cas bien vrai qu’elle avait moins de sécurité que ses autres collègues directeurs qui avaient des agents devant chez eux ou dans leurs maisons 24 heures sur 24. Néanmoins, elle était moins souvent aussi sous les feux de la rampe et ne voulait pas non plus tourner parano malgré l’attaque contre elle fait par l’agent Gibbs qui n’avait pas le choix. Ils ont essayé une fois, alors oui soit ils vont recommencer soit ils vont changer de cible, mais peu importe, chez elle, c’est chez elle même si le bureau de sa maison tourne presque à celui de son bureau au Ncis avec une pile de dossier ou autre. Mais c’est différent et puis être un peu seul n’est pas dérangeant donc ou, elle avait refusé que quelqu’un reste même si il y en avait qui s’était proposé. Au moins c’est un avantage pour cela, oui après tout il vaut mieux que personne ne sache ou très peu que Iris est sa faille. Oui elle a le même nom de famille mais et alors ? Au finale, il peut toujours avoir plusieurs personnes ayant le même nom de famille mais n’aillant rien avoir ensemble que dans des degrés très éloigné. Une fille et une nièce et bien dit donc, elle va la remplir sa maison si vide d’habitude. Elle esquisse un léger sourire avant d’entendre la question de la blonde. L’heure était de toute évidence le plus compliqué vu son métier et ses obligations, surtout avec la journée d’aujourd’hui et le cas de cet appel téléphonique.

-C’est comme tu veux, j’aurais pu tout aussi bien me rendre directement chez toi, ça aurait évité le détour par les locaux du Ncis, mais c’est comme tu veux. Pour ce qui est de l’heure je dirais 20 h 30 ? Je sais que c’est un peu tard en soit, mais je préfère m’assurer que la réunion de tantôt sera bien finit et à cette heure-là et ca devrait être le cas. Est-ce que ça te convient ?

Autant savoir n’est ce pas. Bon pour l’horaire elle pourrait s’arranger mais si toute le monde décide de prendre cette menace au sérieux sa risquait de durée ce qui ne sera pas le cas si il penche pour une blague d’un gamin qui n’avait rien d’autre à faire de sa journée que de crée la panique dans la ville. Là ça serait vite terminé. Enfin, elle attendait la réponse quand finalement elle répondit à sa question par un rien. Jen ne dit rien de plus et une nouvelle fois l’ascenseur s’ouvrit sur du noir. Vu qu’elle ne réagit plus, elle pousse sur l’étage de son bureau avant de reprendre la parole en venant se remettre contre la paroi du fond de cette cage métallique.

-Personne de ton équipe n’est là aujourd’hui ?

Demanda finalement la directrice du Ncis. Vu qu’elle essayait a tout prix de croiser quelqu’un c’est que personne d’autre n’était là. Ce qui n’état pas étonnant et ne même temps dommage. Enfin plus que quelques petites semaines, et elle pourra être agent a part entière, avec un peu de chance ca va reprendre. Car un calme aussi long n’est pas normale, il y a trop de caractère opposé sur cette planète que pour que le calme perdure. Bon elle ne souhaitait la mort de personne, mais il fallait rester réaliste, ça ne tarderait plus. Espérons que ce n’était pas le calme avant la tempête.

-Tu as encore combien de semaine à faire avant que l’apprentissage soit finit ?

Jen reporta son regard émeraude vers celui de sa fille.

___________________________

NCIS
Sometimes you have to look at the reality in front of you and accept it  ♠️ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm radioactive

I'm radioactive
♠ Nombre de messages : 1186


MessageSujet: Re: Discussion en haut lieu...[Iris] Dim 19 Sep - 11:45

La jeune femme montra un visage impassible, malgré ses sentiments qui se bagarrait pour la dominer. Elle n'avait pas spécialement envie que sa mère vienne la chercher chez elle, mais en même temps elle pourrait rentrer plus tôt à son appartement, et commencer à ranger ses affaires dans des cartons et faire des recherches pour trouver un nouveau logement. Iris détourna son regard de celui de sa mère :

-Non ... non tu as raison, il faut mieux que tu vienne me chercher à mon appart'. Tu peux venir à l'heure que tu veux ça ne me dérange pas.

Il n'y avait presque personnes dans les locaux, depuis plusieurs mois. Et l'équipe qui était sensée la former, n'était plus là depuis plusieurs semaines. Et pourtant la blonde, venait chaque jours, espérant qu'au moins une personne viendrait, même quelques heures. Elle pouvait toujours espérait, au moins dans quelques semaines, tous cela serait terminé. Elle deviendrait après trois longues années de formation, elle serait agent spécial. Elle reporta son regard vers la directrice du NCIS :

-Ils ne viennent plus de puis quelques semaines, comme presque tous le monde.

La jeune femme porta son regard vers les chiffres qui s'affichait, au fur et à mesure, que les étages arrivaient. Elle mit ses mains dans les poches de son pantalon :

-Il me reste trois semaines.

Elle tourna le dos à la dirigeante de l'agence. Une partie d'elle même voulait dire à la directrice qu'elle ne fairait aucun effort, qu'elle ne voulait pas la connaître, qu'elle la détestait, qu'elle ne lui pardonnerait jamais ce qu'elle avait fait une vingtaine d'années plus tôt, qu'elle voulait juste qu'elle soit simplement ça directrice, et qu'elle oublie qu'elle était sa mère. Mais l'autre partie, voulait apprendre à la connaître, essayer d'oublier qu'elle l'avait abandonné et de lui pardonner. Il ne restait plus qu'un étage avant d'arriver à l'étage où était le bureau de sa mère. La blonde prit une inspiration :

-Tu aurais pu avorter ça aurait arranger bien des choses, tu n'aurais pas eu à m'abandonner, je ne serais jamais arriver, et tu aurais vécu ta vie en n'ayant personne qui aurait pu t'atteindre en passant par moi. Sa aurais été bien mieux comme çà. dit elle

___________________________
les étagères font badaboum quand toi et moi on fait boum boum boum
Boum boum boum En plus ça, ça fait toujours deux De plus de ça fait tout ce qu’on veut Toi plus moi ça fait boum boum boum Pas la peine d’aller cavaler Y a plus toi qui me fait voyager Voir les cocotiers de Touloum Quand toi et moi on fait boum boum boum Et tous les bourgeois du 16ème se demandent pourquoi je t'aime Pour n'avoir pas besoin d'un zoom quand toi et moi on fait boum boum boum S'aimer comme ça, c'est pas vulgaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rousse au grand coeur

Rousse au grand coeur <3
♠ Nombre de messages : 2147


MessageSujet: Re: Discussion en haut lieu...[Iris] Lun 20 Sep - 16:21

Elle avait proposé tout ça comme ça, elle avait conscience que sa devait aller un peu vite pour Iris vu que elle-même, dans son esprit cela bousculait pas mal de chose et surtout des choses acquiesce. Oh, il faudra aussi qu’elle parle de Sarah qui va bientôt arriver vu que sa mère lui avait sonné et que la petite fille allait arriver. Jen allait s’y perdre, elle n’avait pas l’habitude d’avoir tant de monde chez elle mais au moins ça casserait la monotonie du silence qui peut parfois y régner alors qu’elle l’avait toujours connue plus bruyante. Et puis pour elle toute seule cette maison était bien grande mais elle y était attachée. Enfin, là n’était pas le soucis et elle aurait tout le temps d’expliquer ça à sa fille un peu plus tard, chaque chose en son temps s’embrouille pas le tout et ne le rendons surtout pas plus compliqué qu’il ne l’est déjà. Elle avait cité l’heure la plus probable et avait tourné son regard émeraude vers elle, qui restait impassible. La rousse l’écouta quand elle reprit enfin la parole après quelques secondes.

-Ca sera dans les environs de 20h 30 certainement…Tu veux que je te sonne quand j’arrive ? Comme ça tu ne seras pas vraiment saisie de me voir à la porte ?

Elle ne prononça pas vraiment de lui demander d’écrire son adresse après tout, elle n’avait sans doute rien pour écrire et la directrice devra le trouver dans le dossier qui la concernait cette information. C’était mieux de le demander poliment, elle s’en doutait bien mais si c’était pour encore la mettre plus mal à l’aise autant éviter ce problème. De toute façon, faudra bien qu’elle sorte des dossiers vu qu’elle avait dit qu’elle allait regarder avec qui placer les nouveaux agents et les bleus. Quand plongée dans ces réflexions, la directrice du Ncis eu confirmation de ce vent de désertion des locaux. Elle retient un soupire, eux ils glandent presque et elle, elle croule sous la tonne de paperasse, comme quoi, c’est illogique…Elle ne répondit rien et écouta la suite, elle esquisse un léger sourire.

-Courage, le plus dur est déjà passé et trois semaines passent vites.

Le silence revenu alors que l’ascenseur continuait inlassablement sa route vers son bureau. Quand Iris reprit la parole lui tournant le dos. Finalement, c’était encore une fois des paroles blessantes à encaisser, disons qu’oui elles les méritaient mais elle ne s’y attendait pas vraiment la comme ça. Elle s’avança mais resta dans son dos, tendant le bras, elle éteint une nouvelle fois la machine. Les gens dehors vont se demander ce qu’il a ne jamais arrivé dans leur direction, remarqué, les escaliers sa existe. Elle resta un peu dans le silence ne trouvant pas vraiment que dire pour se justifier ou pour parer ce coup bas.

-Tu ne peux pas dire ça…Non ça n’aurait pas été mieux. Je sais que j’ai fait quelque chose de mal, voir de répréhensible, je le regrette mais le dire maintenant ne me pardonnera jamais complètement à tes yeux, je le sais. Je ne voulais pas avorter car même si tu ne veux pas le croire, je t’aimais quand même…Jamais à ce moment là je n’aurais pensée me retrouver à cette place donc je n’avais aucun soucis à me faire avec ma situation. As-tu été aussi malheureuse que ça ou tu étais ?

C’était beaucoup plus facile à sortir pour Jen sans avoir à supporter également le regard de sa fille.

___________________________

NCIS
Sometimes you have to look at the reality in front of you and accept it  ♠️ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm radioactive

I'm radioactive
♠ Nombre de messages : 1186


MessageSujet: Re: Discussion en haut lieu...[Iris] Dim 26 Sep - 16:27

Elle connaissait l'heure d'arrivée de sa mère, elle n'avait besoin que de çà. Elle saurait qu'elle arriverait pas là peine de lui rappelait et puis elle n'avait pas envie de donner son numéro personnelle à la directrice. Quelques secondes passèrent, fixant toujours un point dans le vague :

-Non, non c'est bon pas là peine.

La jeune femme ne prit pas la peine de répondre, et écouta sa supérieure répondre à ce qu'elle lui avait dit quelques temps plus tôt. Elle sera les poings et fixa les portes de l'ascenseur qui s'immobilisa une nouvelle fois, et elles se retrouvèrent une énième fois dans la pénombre. Elle mit quelques minutes avant de lui répondre. Elle n'avait jamais été adopté, elle n'était jamais allée dans une famille d'accueil, la blonde était restée pendant tout ce temps dans son orphelinat, contrairement à des amis qui eux avaient eu la chance de pouvoir partir. Elle ferma les yeux, baissa légèrement la tête, les muscles toujours tendus. Comment pouvait elle l'avoir aimé, c'était de sa faute si son père était parti, elle l'avait abandonnée. Si elle n'avait pas existé tous çà ne serait pas arriver :

-Je suis restée tout le temps dans mon orphelinat ... j'ai vu des amis partirent, aller dans des familles d'accueil se faire adopter, et à chaque fois que j'en voyait un partir je me disais et moi quand es que l'on va vouloir de moi, quand es que quelqu'un va m'aimer. Quand es que je pourrais avoir des parents qui m'aiment. Il y en a qui sont revenus ou qui sont restés, ceux qui étaient partis m'envoyer des lettres disant qu'ils étaient heureux où ils étaient ils me racontés ce qu'ils faisaient et parfois je recevais des photos d'eux et de ceux leurs "parents", j'étais contente pour eux, mais à chaque fois j'avais un pincement au cœur. Certains mon oublié ... mais qu'es que çà peux te faire que j'ai été heureuse ou pas où j'étais ?!

Elle se mordit la lèvre inférieure, la blonde avait conservé les lettres et les photos dans un boîte, qu'elle avait rangé quelque part elle ne savait plus où. Au fur et à mesure qu'elle grandissait, elle avait montré de moins en moins ses sentiments, elle s'était rebellée face à ses professeurs, elle s'était montrée insolente plus d'une fois. Puis d'un coup elle avait arrêté quand elle avait rencontrée Mathieu, son fiancé maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rousse au grand coeur

Rousse au grand coeur <3
♠ Nombre de messages : 2147


MessageSujet: Re: Discussion en haut lieu...[Iris] Dim 26 Sep - 19:52

Par la plus pure des politesses et par son sens du savoir-vivre qu’elle devait mettre en place pendant toute la journée de toute façon, elle avait proposé de l’avertir tout bonnement plutôt que de devoir toquer à la porte dans le froid. Seulement, elle refusa. Que voulez-vous que la rousse y réplique de toute façon ? Elle aurait put le faire mais les choses était déjà si délicate entre elles que pousser encore un peu plus loin le bouchon, ça aurait été de trop. La colère restait en elle. Jen se doutait que si elle acceptait sa proposition surprenant, ce n’était que parce qu’elle n’avait pas d’autre endroit pour loger et habiter alors faute de mieux sans doute elle avait dit oui. Elle-même ne prenait pas encore totalement conscience de la portée de son acte et ce que sa va l’obliger à effectuer comme changement dans son rythme de vie. Etre seul trop longtemps n’est pas une bonne chose alors sans doute que plein de monde fera du bien même si ça va encore une fois bousculer tous ses repères déjà fragiles en ce moment. Surtout quand don repense que votre ex vous a quand même collé une balle dans l’épaule, certes pour vous sauver la vie mais quand même..

-D’accord..

Puis vient la question délicate, elle dut trouver des mots et elle était restée de dos à sa fille bien qu’au fur et a mesure des ses phrases elle pouvait voir qu’Iris gardait ses muscles tendus. Elle attendit avec un peu de crainte certes la réponse à sa question mal posée. Si Jen l’avait abandonnée la bas, c’était parce qu’elle espérait tout bonnement qu’elle aurait eu une meilleure vie avec des autre qu’une femme seule qui ne sait pas encore vraiment ce qu’elle veut faire et qui n’avait pas la force d’élever seul un enfant. Malheureusement ces paroles cassèrent nets tous ses espoirs et une bouffée de culpabilité l’envahis de nouveau avec une plus grande vivacité. La question lui coupa l’herbe sur pied, la rendant incapable de répondre, on pouvait en tout cas dire qu’elle savait viser ou ça faisait mal. En même temps, elle avait les armes en mains.

-Je suis navré que ça se soit passé comme ça…Je..je pensais que en faisant ça tu aurais pu trouver quelqu’un de mieux, quelqu’un qui s’aurait t’élever et t’aimer mieux que je ne l’aurais fait…Je n’avais pas la force de le faire seule alors que je n’étais encore nulle part si on peut dire…Je voulais simplement que ça te donne...une meilleure vie qu’elle n’aurait été avec moi…Je suis désolée…et ce que ça peut me faire ? Tu es ma fille quoi qu’on en dise et peut importe ce qui s’est passé, je voulais juste que tu sois heureuse…


Au plus elle parlait au plus dur ça devenait pour la directrice de garder un ton de voix maîtriser, ça voix se cassait peu à peu et elle maintenant avec difficulté se masque d’impassibilité. Déjà rien que par le nombre d’excuse sincère donnée dans sa phrase, elle en aurait déjà entend avec l’agent Gibbs, mais elle s’en moquait. Elle ne pensait pas que sa vie avait été finalement pire que ce qu’elle aurait sûrement été. Une raison de plus pour qu’elle lui en veuille, décidément la liste est longue, elle posa son regard autre part que sur sa fille.

-Me crois-tu au moins ou tu crois que sur çà aussi je te mens ?

Ajouta t-elle finalement, alors qu’elle se rapprochait du bouton pour redémarrer cette machine.

___________________________

NCIS
Sometimes you have to look at the reality in front of you and accept it  ♠️ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm radioactive

I'm radioactive
♠ Nombre de messages : 1186


MessageSujet: Re: Discussion en haut lieu...[Iris] Sam 2 Oct - 20:05

Iris resta silencieuse écoutant ce que disait sa supérieure, les muscles toujours tendus, et la tête encore légèrement penchée mais ses yeux s'étaient ouverts. Elle serra ses dents, elle essayait de se contrôler pour ne pas lui hurler ce qu'elle pensait de tous çà. Quand finalement elle lui demanda si elle la croyait elle resta silencieuse pendant quelques instants, essayant de garder son calme. Elle se mordit la lèvre inférieure, et ferma les yeux. Finalement après quelques minutes, elle rouvrit les yeux, la blonde inspira un bon coup :

-Comment peux tu t’obstiner à mentir ... on sait très bien toutes les deux que tu ne m'as jamais aimé et que ce n'est pas prêt de commencer ? Si c'est çà que tu vas dire aux autres quand ils seront que je suis ta fille et bien c'est nul ... je pensais que tu étais meilleure pour mentir. dit elle d'une voix calme même si au fond on pouvait entendre de la colère

Elle se retourna vers sa mère, la jeune femme planta son regard dans celui de la directrice. C'était contre çà nature qu'elle réagisse comme çà, mais elle ne pouvait s'en empêcher, sa passerait certainement. Il fallait qu'elle évacue toute la colère et la haine qu'elle avait accumulé pendant toutes ses années dans son orphelinat contre sa mère. Ses muscles se détendirent :

-Tu sais çà va certainement mal se terminer notre relation et puis si on doit se mentir sa ne serre à rien.

Elle pourrait très bien se débrouillait pour se trouver un endroit où habiter si la dirigeant du NCIS ne voulait plus qu'elle habite chez elle. Sa serait certainement mieux comme çà. Son visage qui ne montrait que de la colère et de la haine, finit par devenir triste, des larmes lui montèrent aux yeux, elle se mordit la langue, refusant de pleurer devant sa mère qui ne comprendrait pas ce changement. Iris avait terminé, elle avait évacué toute ses émotions qu'elle avait accumulé pendant toutes ses années. Cà avait été plus rapide que se qu'elle pensait. Elle baissa la tête au moment où une larme coula sur sa joue, d'autres vinrent en suite. Elle ne comprenait plus se qui lui arrivait. Elle avait honte de son comportement :

-Je ... je ... désolé il fallait que sa sorte ... s'il ... s'il te plait ... pardonne moi.

(minable je sais désolé j'vais me rattraper promis juré.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rousse au grand coeur

Rousse au grand coeur <3
♠ Nombre de messages : 2147


MessageSujet: Re: Discussion en haut lieu...[Iris] Sam 2 Oct - 21:27

A peine la directrice avait-elle formulé cette question, qu’elle la regretta tout de suite amèrement. Pourquoi avait-elle demandé ça. C’était limite de quoi lui donner la meilleure arme pour continuer de faire mal. Elle sait que c’est normal que c’est sa faute mais l’entendre dire et répète quoi qu’on dise, quoi qu’on fasse cela lui fait quand même mal. Surtout que cet acte bien qu’ignoble parte d’un bon sentiment. Si seulement on connaissait déjà son futur, tout serait plus simple mais ce n’était pas du tout le cas. Elle tournait toujours le dos à sa fille, enfin disons plutôt que c’était elle qui était devant Jen et qui regardait les porte. Elle s’était rapproché mais pour rallumer cette maudite machine, le silence resta quelques secondes avant qu’elle ne réponde avec un fond de colère. Ces paroles étaient dures. Intérieurement, la directrice avait l’impression de continuer à chuter, la culpabilité était déjà énorme et finalement la désillusion la plus totale, néanmoins ces paroles étaient injustes, et elle répliqua d’un ton maîtriser, elle n’avait même pas la force de se mettre en colère à son tour.

-Je t’interdis de dire ça de moi Iris ! Je ne te permets pas de me juger…Je t’ai aimé et j’ai sincèrement pensé que c’était la meilleur des solutions pour toi j’ai fait une erreur comme des nombreuses dans ma vie, je la regrette mais je ne peux pas la changer…Je ne mentirais cas ceux qui n’ont pas besoin de savoir la vérité…Ne me juge pas !

Finit-elle par claquer un peu sèchement. Elle en avait assez, c’était sa faute, elle acceptait mais elle n’avait jamais accepté de se laisser inculper pour des choses que ne sont pas exacte, peut-être n’y a t-il qu’on s’énervant à son tour qu’elle comprendra la vérité. Elle n’avait pas demande que son fichu p ère la quitte comme un lâche qu’il était, elle n’avait pas imaginé tout ça et tout revenait la-dessus, croisant son chemin dans une période déjà bien troublée ou elle n’a plus vraiment de repère, c’est un peu beaucoup pour la rousse bien q’elle ne l’avouera jamais elle préférera garder tout pour elle mais ces derniers mots étaient déjà sortit sur un ton glacial comme elle sait si bien le faire. La suite la fit taire, un peu comme si on vous claquait une porte au nez. Elle garda finalement un peu d’impassibilité pour sauver ce qui pouvait encore lui rester de contenance.

-Bien si tu ne veux pas ne fusse qu’écouter alors non, ça ne sert à rien en effet…

Elle déclencha le bouton et repoussa sur son étage pour qu’il reprenne sa route qui ne serait plus très longue quand finalement, elle voit les larmes arriver, elle l’éteint à nouveau, décidément ils vont se demander à quoi ils jouent la-dedans. Jen peut sentir s’envolée un peu comme neige au soleil. Elle revient doucement vers elle.

-Ce n’est pas grave, je peux comprendre, je suis tellement désolée moi aussi…

Elle s’approche pour la reprendre contre elle, doucement pour parer à tout signe de rejet de sa part bien qu’elle veuille juste la calmer, l’apaise, lui faire retrouver le sourire, c’était son rôle envers elle après tout non ? Elle essaya en tout cas avant de poser une main dans son dos calmement.

-Calme-toi Iris…Je t’en prie, tu es tellement plus jolie avec un sourire sur tes lèvres…Et si on laissait ça de côté pour le moment et qu’au pire on met tous ça au clair ce soir ?

Demanda t-elle en se décalant un peu d’elle, ses yeux émeraude partirent à nouveau à la recherche de ceux de sa fille en attendant sa réponse.

___________________________

NCIS
Sometimes you have to look at the reality in front of you and accept it  ♠️ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm radioactive

I'm radioactive
♠ Nombre de messages : 1186


MessageSujet: Re: Discussion en haut lieu...[Iris] Dim 3 Oct - 17:58

La blonde ne préféra pas répondre à ce qu'avait dit la directrice sèchement. Elle ne savait pas quoi dire. Le silence s'installa dans l'appareil. La jeune femme fut surprise quand sa mère la prit contre elle, elle resta figer ne sachant pas ce qu'elle devait faire, elle hésita quelques secondes et mit finalement ses mains dans son dos. Elle la laissa s'écarter, et eu un faible sourire séchant ses larmes d'un revers de manche. Elle croisa le regard de sa supérieure et son sourire s'agrandit un peu :

-D'accord.

Elle appuya sur le bouton et l’ascenseur redémarra une nouvelle fois. Elle se mit sur le côté et quelques secondes plus tard les portes s'ouvraient, elle laissa passer sa mère avant de sortir à son tour. Il n'y avait personne à par elles dans les locaux, sa devenait une habitude, peut être que bientôt il y aurait des enquêtes. Elle descendit les escaliers rapidement et se dirigea vers son bureau. La journée allée être moins longue que prévue.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

«Contenu sponsorisé»

MessageSujet: Re: Discussion en haut lieu...[Iris]

Revenir en haut Aller en bas

Discussion en haut lieu...[Iris]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Discussion en haut-elfique
» Discussion dans un lieu sacré [Zenno]
» La taverne (haut lieu du flood et de la bravache)
» Discussion entre filles [PV Iris Montgomery]
» Discussion autour d'une pinte [Iris]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NCIS RPG :: Le N.C.I.S :: Les locaux :: » Changeons d'étage :: L'ascenseur-