AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur NCIS-RPG
De nombreux personnages de la série sont encore disponibles : Jethro Gibbs, Ziva David, Tobias Fornell, Eleanor Bishop, Leon Vance... N'hésitez plus.

Partagez|

Born to Run - ft. Jordan Honora

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

J'ai perdu la notion du bien et du mal
♠ Nombre de messages : 119


MessageSujet: Born to Run - ft. Jordan Honora Dim 4 Oct - 11:21


Born to Run.
Jordan & Léo


A côté de ses activités criminelles et douteuses moralement, Léo vivait comme une personne tout à fait normale, faisant ses courses au supermarché du coin, pestant sur les gens qui le dépassait sur l’autoroute, et la vie suivait son cours dans une routine bien rôdée. Léo n’aimait pas les imprévus, il aimait quand les choses étaient carrés et définis, son passé de militaire sans doute. Les cours qu’il donnait en tant que coach sportif lui rapportait assez pour ne pas avoir à se plaindre, il s’était, au fil des années, fait une petite clientèle globalement plutôt aisé qui n’hésitez pas à mettre la main au portefeuille tant qu’on leur promettait un corps de rêve. Comme tous les matins, Léo partait courir aux aurores, profitant du calme des premières lueurs du jour pour courir le long de la rivière surplombant le Lincoln Memorial , appréciant le son de l’eau comme dans un murmure lointain, le vent caressant sa peau rafraîchis. Il avait dû sortir une veste un peu plus chaude ce matin, le temps commençait à se rafraichir mais il restait néanmoins agréable de profiter de la brume matinale et de la rosée qui venait titillait sa peau, quoi de plus agréable que le silence ? Seuls ses pensées venaient troubler le calme ambiant, réfléchissant à un prochain meurtre ou tout simplement à sa liste de courses, Léo divaguait calmement jusqu’à ce qu’il fût coupé net par son téléphone vibrant dans sa poche. Il était rare qu’on lui envoie des messages aussitôt, il fronça légèrement les sourcils tandis qu’il s’arrêtait net pour jeter un œil.

Un message de Jordan lui demandant si la séance pouvait exceptionnellement ce passer chez lui dans un soupire Léo finit par lui texter un simple « ok », en réponse Jordan lui envoya son adresse, Léo remit la musique mise en suspend quelques secondes plus tôt puis repris sa course matinale. Ce fût une heure plus tard qu’il balança ses clés sur la petite table basse de l’entrée pour ensuite s’affaler quelques instants sur son canapé, le cœur battant la chamade. Il avait beau être habitué à courir sur une telle distance, il était toujours aussi fatigué au moment d’arriver chez lui, on était loin des parcours du combattant qu’il avait pu faire à l’armée mais ça le maintenait au moins en forme, mais il n’avait plus vingt ans comme il se le disait souvent, cette perspective l’effrayait parfois, de se rendre compte à quel point la vie pouvait filer à une vitesse affolante. A trente-deux ans, Léo n’avait connu que l’armée, ça avait était sa raison de vivre, et aujourd’hui il tuait des gens, qu’avait-il bien lui arriver ? La haine l’avait aveuglé, à tel point qu’il ne pouvait même plus voir à quel point tout ceci était une perte de temps, mais autant parler à un mur.

Il finit par se lever pour se plonger sous une douche brulante, appréciant le contact de l’eau chaude sur sa peau rougis par le froid, dans un soupire de bienêtre il resta dix bonne minutes sous le jet avant de se laver pour finalement s’extirper, s’emmitouflant dans une serviette non sans frissons puis après avoir enfilé des vêtements propres, se composant d’un jean noir, un pull en V gris anthracite et d’un cardigan lui aussi gris, le soleil commençait à pointer le bout de son nez, le contraste entre la matinée des plus fraîche et l’après-midi ou il prévoyait dans les vingt-cinq degré allait être saisissante, même si les habitants de Washington avait connus des températures plus élevés l’été même. Il jeta son sac à bandoulière par-dessus son épaule puis glissa ses lunettes de soleil à son pull pour ensuite quitter à nouveau son appartement, il se rendit d’un pas lent jusqu’au café qui se trouvait en bas de chez lui, profitant du calme avant la tempête. Il était tout juste sept heures, les gens allaient commencer à se lever pour partir travailler et ce serait le foutoire, des voitures qui klaxonne, des gens qui hurlent pour se faire entendre, le brouhaha de la ville qui s’éveille. Pour l’instant, Léo pouvait profiter d’un petit déjeuner. Il poursuivit sa matinée sur divers activités des plus banales, ce fût aux alentours de 14 heures qu’il reprit son téléphone pour être sûr de l’adresse où il devait se rendre.

Ses lunettes d’aviateur sur le nez, il arriva devant le domicile de Jordan, il s’était tout de même changer entre deux, enfilant un bermuda sportif noir et blanc, des baskets et un débardeur blanc, son sac de sport sur l’épaule où était son matériel, quelques poids et des tapis de sol et également quelques boissons énergisantes, il s'apprêta à frapper à la porte de l'appartement lorsque celle-ci s'ouvrit d'elle-même visiblement mal fermé, il entra quelque peu gêné lorsqu'un bruit sur le parquet attira son attention, un petit garçon qui devait avoir tout juste un an rampait sur le sol dans des petits bruits qui firent sourire Léo. Le bambin ne tarda pas à relever la tête en voyant l’intrus chez lui, dans un fracas de petites mains frappant le sol il arriva jusqu'à lui, semblant vouloir se faufiler à l'extérieur, l'ancien militaire s'empressa de fermer la porte derrière lui mais le petit garçon vint attraper sa jambe semblant vouloir prendre appuie pour se lever. Dans un petit rire, Léo se baissa pour attraper le bambin afin qu'il ne tombe pas, il le tenait tandis que l'enfant leva la tête vers lui l'air surpris puis un petit rire s'éleva de sa minuscule gorge.

- Hey mon bonhomme. Fit Léo avec simplicité

Il n’eut pas le temps d'appeler Jordan au secours que celui-ci déboula rapidement, il avait dû l'entendre, il le vit soulager de voir qu'un cambrioleur ne s'était pas faufilé, un tueur à gage n'était sans doute pas mieux mais ce n'était pas vraiment le moment de penser à ça.

Tandis que Jordan s'avança pour attraper l'enfant, Léo laissa tomber son sac.

- Alors ? Prêt à gagner quelques muscles ?


AVENGEDINCHAINS

___________________________
La vie ça n'se respire qu'une seule fois.
Et le bonheur ça se vit sans aucune loi, être libre, voilà mon véritable combat. Tout faire pour que ma colombe intérieure ai enfin le coeur qui bât mais des fois j'lâche, dans ma tête c'est le désordre, je trouve la force que pour faire le noeud d'ma corde. (⚡️)


Dernière édition par Léo Willmore le Mar 13 Oct - 9:56, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

♠ Nombre de messages : 180


MessageSujet: Re: Born to Run - ft. Jordan Honora Lun 5 Oct - 9:15

Une fois de plus Jordan n'avait pas été bosser. Avoir un enfant avait changer toute sa vie. Et ce même qu'il puisse se préparer. Du jour au lendemain, il était passer du mec qui se la coule douce, qui sorts quand il veut, qui rentre quand il se souvient qu'il a un chez lui, au mec qui rentre tout les soirs, qui doit prévoir une nounou pour sortir, qui fait ses courses régulièrement. Bref au père de famille quoi. Bon, il avait encore du mal. Ne serait-ce que pour les rendez vous médicaux régulier, savoir quoi lui donner à manger, et pour le changer. Ha oui...l'expérience de la couche salle. Vous voyez dans les films quand le mec met un masque et des gants ? Et bah chercher pas, Jordan a dut lui donner sa technique ! Ce gars n'est pas fait pour changer un enfant. Mais bon, plus que un et demi à tenir et son fils saura se changer seul. Enfin presque. Jordan avait donc prit sa journée, pour s'occuper de son petit garçon qui était malade. Son bébé de 12 mois faisait des montés de fièvres. Rien de bien méchant, mais aillant peur, Jordan avait préféré rester avec lui. Il savait que vers le milieu d'après midi, il était censé aller au sport, mais il savait également qu'il n'irait pas. Alors, ne voulant pas annulé, car cela lui faisait du bien de se maintenir en forme, bien que Jo n'ait pas réellement besoin de coatch vu sa carrure et le sport qu'il fait au NCIS, il avait tout de même envie de voir son prof de sport. Pourquoi ? Bah pour parler ! Car il venait de passer une journée entière à parler à un bébé qui ne s'exprime que par de monosyllabe et encore, ou par des bruitages. Autrement dit, la discussion était plus un monologue. Quand Riley fut enfin endormit, Jordan en profita pour aller prendre une bonne douche. Il laissa l'eau chaude couler sur son corps le temps que la chaleur s’imprègne. Puis il en sortie après s'être douché. Il mit une serviette autour de sa taille et alla dans sa chambre pour s'habiller. Il avait réaménager sa chambre en bureau, pour laisser son bureau à son fils en le transformant en chambre. Evidemment, cela faisait une chambre miniature pour Jordan et peu de place pour travailler mais au moins son fils avait ce qu'il lui fallait. Il enfila donc ses fringues. Un jogging gris assez large, un t-shirt noir et une veste à capuche grise. Il resta en chaussette car il ne voulait pas risquer de marcher sur les doigts de son fils quand celui-ci serait réveiller. Le temps passa et ce fut presque l'heure de l'arriver de Léo. Jordan rangea un peu l'appartement, laissant Riley devant la télé (c'est vraiment la meilleure des nounous cette boite à image XD) puis il ne remarqua pas le fait que son fils partie de devant la télé. Il alla galoper à quatre pattes sur le sol pour retrouver son père. La petite crapule a le visage de celui-ci en un peu plus rond, normale pour un bébé. Il porte un pyjama bleu avec des oursons dessus. Quand Léo frappa à la porte celle-ci fit un clic et s'ouvrit. Jordan l'avait mal refermer en rentrant du courrier le matin même, ce qui arrivait souvent vu que la porte était pas en super bon état. Riley mit du temps mais finit par se lever. Il se tenait agripper contre le bermuda de l'homme et se mit à balbutier et à faire des bulles. Jordan entendit une voix qui n'était pas censé être dans l'appartement, il arriva avec précipitation. Puis eut un soupire de soulagement en voyant que ce n'était que Léo. Il lui demanda :

"Comment tu es entrer ?"

Puis regarda la porte. Il retint un juron mais on le comprit assez facilement. Il prit son fils dans les bras pour qu'il lâche enfin Léo et fit ensuite :

"Ouais je suis prêt à en prendre. Faut que je fasse réparer cette porte, je vais avoir un problème un jour sinon. Oh et désolé, je pouvais vraiment pas venir à la salle. Il est pas bien depuis hier soir et je veux pas le laisser à quelqu'un dans cet état. Cela ne te gêne pas ?"

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

J'ai perdu la notion du bien et du mal
♠ Nombre de messages : 119


MessageSujet: Re: Born to Run - ft. Jordan Honora Mar 13 Oct - 10:14


Born to Run.
Jordan & Léo


Avant toute chose, Léo se sentit quelque peu gêné, il faut dire qu’il pouvait comprendre qu’il ait pu avoir peur pour son fils, avoir un étranger chez lui n’était pas quelque chose de très agréable à assimiler, même si l’ancien soldat n’avait pas spécialement d’attaches il pouvait le comprendre. Un jour, il caressait l’espoir d’avoir lui aussi un petit être à protéger, il ne savait pas trop si c’était possible avec son train de vie, avec ses habitudes quelque peu controversées, toute sa vie n’était que foutoire, et même si il était très égoïste il ne l’était pas au point d’infliger ça à un enfant, il eut un léger soupire tandis qu’il se perdit en excuses.

- Désolé, la porte était ouverte et le gamin semblait vouloir se faire la malle. Dit-il un peu gêné

Jordan ne sembla néanmoins pas lui en vouloir, il faut dire qu’il n’avait rien fait de mal, il aurait peut-être dû sonner pour signaler sa présence mais tout ça faisait déjà parti du passé il ne pouvait plus rien y faire, au fil des années il avait appris à accepter que ses choix quel qu’ils soient, avaient directement un impact sur les événements à venir, ont appelé d’ordinaire ce phénomène « l’effet papillon », Léo ne croyait pas en grand-chose, mais en ça il y croyait dur comme fer, il ne pouvait nier l’existence de cet effet papillon, il n’allait pas croire au destin et à toutes ces conneries qui disait que tout était écris, que sa mort était déjà prévue en tel lieu et en telle heure, mais en revanche ce qui le mènerait à sa perte c’était cet effet papillon qui allait le guider droit à sa mort et il ne tenait qu’à lui de faire les bons choix pour ne pas la précipiter, le choix même le plus minime avait son importance et allait influencer tout le reste de sa vie, mais ce n’était sans doute pas le moment de penser à tout ça, il fit donc tomber son sac qui commençait à être lourd puis lança un sourire à Jordan qui semblait s’être calmé de sa petite frayeur.

Léo fit un petit sourire au petit garçon puis reporta son attention sur Jordan, il avait l’habitude de ce genre de situation où il devait se rendre au domicile du client ça n’avait rien d’extraordinaire, en général il préféré le sport en extérieur mais il avait un partenariat avec quelques salles du sport du coin au cas où ses clients préférerais le bon vieux tapis de course, après tout être coach était certes une couverture mais il y prenait goût et faisait fleurir son entreprise au mieux mais il restait seul maître à bord.

- Pas de problèmes. Finit-il par dire

Léo attrapa à nouveau son sac et suivit Jordan jusqu’au salon, où il ouvrit finalement ce premier en sortit son matériel. Tandis qu’il examinait ce qu’il avait emmené, il poursuivit histoire de faire la conversation n’aimant pas particulièrement le silence qui s’était emparé de l’appartement.

- Je ne savais pas que tu avais un fils. Il s’appelle comment ? Dit-il en laissant retomber un poids sur le parquet dans un petit fracas

Il était assez curieux de savoir où se trouvait la mère de l’enfant, Jordan ne lui avait jamais dit qu’il avait une femme ou une copine, ni même un fils d’ailleurs, c’était la première fois qu’il entraver une part de sa vie, ils s’entendaient plutôt bien mais ils ne parlaient que de sport, s’échangeant conseils et astuces sportifs, l’un comme l’autre ne savait pas grand-chose de leurs vies respectives.
Léo jeta discrètement un œil aux alentours, cherchant quelque chose lui permettant de satisfaire sa curiosité, il vit ici et là quelques photos du bébé qu’il tenait entre les bras, parcourant les mois du petit être, mais il n’y avait pas grand-chose lui permettant d’en savoir plus sur lui, sur son métier, travaillait-il ? Que faisait-il pour le nourrir ? Léo resta un moment le regard dans le vide jusqu’à ce que la voix de Jordan le fit sortir de son état second.


AVENGEDINCHAINS

___________________________
La vie ça n'se respire qu'une seule fois.
Et le bonheur ça se vit sans aucune loi, être libre, voilà mon véritable combat. Tout faire pour que ma colombe intérieure ai enfin le coeur qui bât mais des fois j'lâche, dans ma tête c'est le désordre, je trouve la force que pour faire le noeud d'ma corde. (⚡️)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

♠ Nombre de messages : 180


MessageSujet: Re: Born to Run - ft. Jordan Honora Ven 16 Oct - 12:44

Il était vrai que Jo avait eut peur. Riley était tout ce qu'il avait. Il était sa seule et unique famille, alors le perdre aussi bêtement était vraiment une peur qu'il aurait put s'éviter si il n'aurait pas oublier chaque soir d'appeler un serrurier. Bref le jeune homme récupéra sa petite chose fragile et le prit dans ses bras. Il avait remercier d'un signe de tête Léo et lui avait dit quand celui-ci lui avait expliquer ce qui s'était passer :

"Ouais je dois réparer cette porte, je sais pas trop ce qui s'est passer, la serrure à pêter et j'arrive pas réellement à faire un truc correcte. C'est sur que dès que tu seras partie je la répare, je veux pas prendre le risque qu'il lui arrive un truc."

Jordan s'était également excusez du fait de l'avoir fait venir ici au lieux d'aller à la salle de sport ou faire le sport dehors. Visiblement cela ne gênait pas vraiment Léo. Tant mieux. Jordan lui fit signe d'entrer dans l'appartement. Ils arrivèrent dans la salle principale, ou se trouvait une télé de taille normal, un meuble qui la soutenait avec tout un tas de DVD dessus ainsi que des jeux vidéos. UN canapé, un parc pour enfant, où Jordan y déposa Riley qui éclata de rire. Jordan lui ébouriffa ses long cheveux noir et lui donna son doudou et certains de ses jouets. Puis il se tourna vers Léo qui était en train de sortir son matériel. Jordan se leva et alla chercher deux verres avec du jus d'orange. Il répondit ensuite aux questions de Léo :

"Ouais j'en parle pas souvent. Disons que ça s'est fait beaucoup trop rapidement à mon goût. Il s'appelle Riley."

Jordan avait à la fois un regard admiratif pour son fils mais nostalgique également car Jordan avait récupérer Riley quand celui-ci avait trois mois. Sa mère l'avait déposer devant la porte avec tout les papiers et s'était enfuis. Jordan n'avait jamais sus ce qui s'était réellement passer. Jordan se passa une main dans ses cheveux rasé. Il se frotta le crane et fit ensuite :

"Alors on commence par les échauffements comme d'habitude et on fait musculation ?"

Jordan aimait parler sport avec Léo et honnêtement Jo était pas le genre à parler de sa vie, il l'a trouver beaucoup trop instable pour en parler. Une vie d'orphelin balloter de famille en famille et de foyer en foyer. Rien de bien marrant à raconter. Jo avait suivit du regard les yeux de Léo. Celui-ci observait la maison, surement à la recherche de photo de la mère de Riley, ou plus exactement de sa naissance, car aucune des photos ne montrait la naissance de l'enfant. Jordan retira sa veste et fit ensuite un léger sourire sur les lèvres, reflétant sa faucette droite :

"Cherche pas, tu ne trouveras pas de photo de la mère de Riley. Elle me la laisser quand il avait trois mois et elle s'est barré ensuite. Elle a abandonné tous ses droits maternelles. Je suis un peu paumé sur comment on élève un gamin, donc tu risques de me voir faire des trucs un peu chelou...Tu as des enfants toi ? Ou même une femme ?"

DEV NERD GIRL


___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

J'ai perdu la notion du bien et du mal
♠ Nombre de messages : 119


MessageSujet: Re: Born to Run - ft. Jordan Honora Lun 2 Nov - 11:58


Born to Run.
Jordan & Léo


Dans un petit sourire, il s’approcha du petit garçon et alla attraper sa petite main le saluant d’un plus large sourire, Léo avait toujours était apprécié par les enfants et malgré qu’il n’en veuille pas forcément il les aimait aussi, il ne savait pas trop si c’était leur innocence ou leur vulnérabilité qui lui donnait le sourire ou si c’était tout simplement parce qu’ils étaient juste des petits êtres dont on avait pas besoin de se méfier, ils n’étaient pas encore complètement pourri par la race humaine en général, ils étaient encore l’innocence incarnée.

Léo se perdit finalement dans les méandres de ses pensées, imaginant toute sorte de scénarii possible et imaginable, il n’avait même pas entendu Jordan lui demandant par quoi ils allaient commencer, tant il était focalisé sur une photo en particulier, son regard se perdit dans celui du petit garçon qui devait avoir tout juste quelques semaines sur la photo, tenu par Jordan qui le regardait comme on regarderait la chose la plus précieuse de la terre. Léo n’avait jamais ressenti un sentiment pareil, il ne savait pas trop si il devait en être satisfait ou au contraire déprimé, il n’eut pas le temps de tergiverser plus longtemps puisqu’il en fût tirer par les mots de Jordan, il sursauta légèrement se retournant dans un sourire quelque peu gêné d’avoir était pris sur le fait, comme si il avait lu dans ses pensées il lui expliqua la situation et sur la raison qui faisait qu’il n’avait vu aucune photo de la mère de l’enfant ni même jamais entendu parler d’elle de près ou de loin. Il se sentit désolé pour lui, ça ne devait pas être évident d’élever seul un enfant lui avait vécu une enfance qu’il qualifierait d’autoritaire mais il avait eu ses deux parents, néanmoins Jordan avait l’air d’aimer son fils suffisamment pour relever le défis.

Dans un léger haussement d’épaules comme si il ne savait pas trop quoi dire de plus, la question qui suivit lui colla un petit sourire aux lèvres, il n’allait certainement pas lui dire de but en blanc qu’il était loin d’être le modèle type du mec qu’on pouvait penser qu’il soit aux premiers abords. En plus d’être un psychopathe paranoïaque doublé d’un tueur à gage, il était très loin d’être du genre à fonder une famille, déjà parce qu’il était gay même si il préféré ne pas le dire à voix haute et aussi parce qu’il était peut-être incapable de faire réellement confiance à qui que ce soit et la confiance était primordiale.

Dans un léger soupire, comme résigné, il prit enfin la parole.

- Non rien de tout ça…Je tiens trop à ma liberté. Dit-il dans un petit sourire amusé

Alors que Jordan avait mis son petit garçon dans son petit parc, Léo finit par se baisser pour sortir son matériel rangé dans son sac, il en sortit quelques poids puis éloigna le sac un peu plus loin à l’aide de son pied puis se tourna vers Jordan les mains posées sur ses hanches.

- Alors on commence ? Petit échauffement.

Il lui montra les différents échauffements qui se constituaient principalement d’étirements puis attrapa deux poids qu’il mit entre les mains de Jordan une fois que celui-ci s’était correctement échauffé.

- Alors aujourd’hui, on va faire une petite nouveauté. On va muscler les trapèzes.

Il prit à son tour deux autres poids qu’il plaça dans ses mains puis fit remonter ses bras en l’air et tenu quelques secondes pour redescendre et refaire l’exercice.

- Tu vois ? Tes bras doivent rester bien parallèles. Tu tiens dix secondes et tu fais trente secondes de pauses et tu recommence. Fais-moi une série de dix pour commencer.

Il regarda son élève exécuter l’exercice puis poursuivit sur d’autres exercices similaires tout en discutant par moment de tout et de rien, jetant des coups d’œil amusés à Riley qui regardait, comme admiratif, son père soulever les poids.

Après une heure d’exercices, il proposa à Jordan de terminer sur de nouveaux étirements puis rangea son matériel dans son sac.

- Je crois que ça devrait suffire pour aujourd’hui.

Il jeta un œil à sa montre puis repris.

- Tu m’offres un petit café ? Dit-il dans un léger sourire

Après leur séance de sport ils avaient pris l’habitude d’aller boire un café à la première machine à café qui se présenté à eux, poursuivant la plupart du temps une discussion animé sur qui gagnera la coupe du monde et qui se ramassera lamentablement mais aujourd’hui Léo espéré qu’il en serait un peu plus sur Jordan, c’était l’occasion rêvé de lui poser quelques questions.



AVENGEDINCHAINS

___________________________
La vie ça n'se respire qu'une seule fois.
Et le bonheur ça se vit sans aucune loi, être libre, voilà mon véritable combat. Tout faire pour que ma colombe intérieure ai enfin le coeur qui bât mais des fois j'lâche, dans ma tête c'est le désordre, je trouve la force que pour faire le noeud d'ma corde. (⚡️)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

♠ Nombre de messages : 180


MessageSujet: Re: Born to Run - ft. Jordan Honora Sam 7 Nov - 22:11

Riley souriait à cet homme inconnu. Cet enfant reflétait l’amour et la joie de vivre. Il avait toutes les mimiques de son père, et même sa faussette. Ce petit air d’insolence et de rêverie dans le regard qui animait également son père. Riley et son père étaient exactement les mêmes. Jordan n’a pas énormément de photos des différents foyers ou orphelinats, ou même famille qu’il a fait, mais il en a quelques une. Et encore heureux, il peut ainsi se montrer dans son enfance, même si il déteste en parler. En tout cas, Riley lui, aurait énormément de photo à montrer plus tard, car son père n’en perd pas une seule. Jordan avait remarqué le petit sourire de Léo. Au moins, il ne lui en voulait pas. Après avoir déposé Riley dans le par cet lui avoir accordé un baiser sur le front ainsi qu’un caresse dans les cheveux aussi noir que l’ébène que l’enfant, le jeune homme revint auprès de son prof. Jordan avait remarqué le regard curieux de Léo, et ne voulant pas répondre à des futures questions, il avait préféré prendre les devants et lui expliqua que la mère de Riley l’avait abandonnée et que Jordan se sentait un peu paumé face à cette nouvelle responsabilité. En même temps, pour un jeune homme qui a toujours préféré vivre libre et sans prises de têtes, se retrouver du jour au lendemain père c’est comme dire…dur. Il avait donc retourné la question sous silence à Léo. La réponse le fit sourire, il devait dire que ça le surprit même.

« Sérieux ? Tu es libre ? Et bah, je me serais trompé. J’étais persuadé que tu étais en couple. Désolé de te le dire, mais tu me donnais plus l’impression du gars qui se tiens en forme pour plaire à sa belle. »

Jordan sourit. Il ne savait pas l’orientation sexuelle de Léo. Cela ne le dérangeait aucunement qu’il soit gay. Jo s’en foutait royalement. Il n’était pas du genre à péter un plombs pour ça. Au contraire, il trouvait intéressant de parler avec les personnes gays, femmes ou hommes, car généralement ils avaient une vision des choses bien différentes. Il vit les outils au sol et sourit un peu moins. Aujourd’hui ça allait être physique. Jordan sourit et écouta attentivement son prof. Puis il reproduit à la perfection les étirements. Il aimait bien bosser avec Léo car il était professionnelle et cool en même temps, cela le changeait du boulot, ou tout le monde ne parlait que d’enquête ou d’agence. Après fallait admettre que Jo n’allait pas forcément voir les gens pour parler avec eux, par exemple personne à son travail ne savait pour Riley.

Ensuite ils partirent à travailler sur les trapèzes. Evidemment, au premier abord dans la tête de Jordan c’est de suite le thème du cirque qui débarqua dans sa tête. Mais évidemment ce n’était pas ça. Il comprit rapidement l’exercice et l’effectua sans grimacer. Il n’était pas du genre à se plaindre, même quand il avait mal. Et pourtant avec la nuit que Riley lui avait fait passer, c’était pas gagné d’avance. Il fit une pause au bout de quelques minutes et se tourna pour voir son fils. Celui-ci tapait dans ses mains en regardant son père. Bon au moins la fièvre n’était pas remonté c’était le principal. Puis il reprit l’exercice. Ce n’est qu’au bout d’une heure que Léo avoua que cela suffisait pour aujourd’hui. Jordan soupira, pausa ses mains sur ses hanches et leva la tête au ciel, soulagé. Il sourit de nouveau et essuya son front dans son t-shirt. Puis, il aida à ranger le matériel.

« Et bas tu as pas rigoler aujourd’hui. Tu voulais vraiment me tuer ou quoi ? »

Fit-il en rigolant. Puis il se déplaça vers le canapé, où il avait poser un t-shirt propre. Il retira le sien, et renfila celui-ci. Il n’était pas pudique, enfin pas pour son torse en tout cas, donc se changer devant quelqu’un ne le dérangeait pas forcément. Puis après une nouvelle caresse dans les cheveux de son fils, il entendit Léo lui demanda un café. Jordan lui fit oui de la tête et alla dans la cuisine. Il lui demanda ensuite :

« Alors, tu as vus le match ce week end ? Sérieux, c’était pas abusé ? Les gars ont même pas jouer ! Et dire que ces mecs sont payer des millions pour ça. »

DEV NERD GIRL


___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

J'ai perdu la notion du bien et du mal
♠ Nombre de messages : 119


MessageSujet: Re: Born to Run - ft. Jordan Honora Mar 17 Nov - 15:02


Born to Run.
Jordan & Léo


Léo haussa les épaules dans un sourire, il n’avait jamais ressenti le besoin de plaire à qui que ce soit, il n’agissait que dans son intérêt la plupart du temps, certain l’enviait sans doute de sa liberté totale d’autres auraient sans doute pitié de lui, lui qui ne s’attache pas et qui fuis ce qui ressemble de près ou de loin à des sentiments. Avait-t-il ne serait-ce qu’eu un véritable ami ? Quelqu’un à qui il se confiait sans craintes ? Sans doute quand il était plus jeune, et puis il y a eu cette tentative de suicide adolescent que personne n’attendait, ensuite il y a eu l’armée, les souffrances qui en découlèrent et du jour au lendemain il a radicalement changé, se transformant en quelqu’un de froid, capable de mettre un masque, devenu paranoïaque il n’a plus vraiment fait confiance à qui que ce soit depuis, c’était au-dessus de ses forces.

Son homosexualité avait toujours était un tabou pour lui-même, la société avait certes changé mais elle restait ce qu’elle était et Léo dans sa paranoïa habituel se sentait toujours épié, comme si il devait constamment faire attention à ses moindres faits et gestes ce n’était pas parce qu’il se sentait supérieur ou plus important mais c’était juste qu’il avait la trouille, une trouille bleue. Celle d’être démasqué un jour ou l’autre, c’était bête mais c’était comme ça, il n’y avait sans doute rien à faire pour contrer ce sentiment qui le rongeait de l’intérieur. Alors il prétendait encore et encore en espérant qu’un jour tout ça ne lui pète pas à la tronche à force d’avoir trop mis de côté, trop refoulé ses sentiments.

- Je n’ai besoin de personne pour ça. Finit-il par dire les yeux rieurs

Une fois la séance d’exercices terminé, Léo et Jordan rangèrent les derniers poids traînant au sol, à la réflexion du jeune homme, Léo rit de bon cœur puis se releva dans un geste calculé puis le regarda un instant avant de reprendre.

- Et encore j’étais gentil. Je voulais pas trop t’humilier devant ton fils. Dit-il en lui tapant amicalement l’épaule

Dans un sourire il suivit Jordan où il lui servit un café fumant, ils se mirent à parler de sport principalement comme ils le faisaient souvent quand ils étaient l’un avec l’autre, Léo appréciait cette pause dans sa vie où il avait tendance à ne voir que des corps sans vie et de supplications, cette mise sur pause était plus que nécessaire pour oublier durant un instant qui il était, le monstre qu’il cacher derrière son sourire, son masque était bien en place. Il but une gorgée de son café désormais froid puis après avoir encore une fois débattu sur qui finirait en final, Léo avait subitement envie de parler d’autre chose, le sport n’était plus suffisant, il avait besoin d’en savoir plus sur Jordan, il ne savait pas trop si il voulait calmer sa paranoïa habituel ou juste être sympathique, se connaissant c’était la première option.

- Au faite, tu ne m’as pas dit. Tu bosse dans quoi ?

Léo se l’était toujours imaginé dans un truc bureautique il ne savait pas trop pourquoi mais il se l’imaginait bien derrière un bureau mais d’un autre côté il était déjà bien bâtis avant qu’ils ne se rencontrent donc il avait le temps de s’entretenir ou il faisait un boulot qui le faisait se maintenir en forme, peut-être travaillait-il dans un domaine manuel ? Toute sorte d’idée lui virent en tête, il finit par balayer tout ça de son esprit attendant simplement la réponse de Jordan alors qu’il terminait les dernières gouttes glaciales de son café qui lui filèrent des frissons et un air dégoûté, il détestait sentir le goût du fond de la tasse, celle où les restes de café avait un goût amer et détestable et pourtant il le buvait toujours ne laissant jamais une seule goutte de café comme si c’était gâché, il finit par réprimer son air de dégoût et observa Jordan, attendant toujours sa réponse.


AVENGEDINCHAINS

___________________________
La vie ça n'se respire qu'une seule fois.
Et le bonheur ça se vit sans aucune loi, être libre, voilà mon véritable combat. Tout faire pour que ma colombe intérieure ai enfin le coeur qui bât mais des fois j'lâche, dans ma tête c'est le désordre, je trouve la force que pour faire le noeud d'ma corde. (⚡️)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

♠ Nombre de messages : 180


MessageSujet: Re: Born to Run - ft. Jordan Honora Dim 27 Déc - 15:21

Le temps passait rapidement et voilà que Jo s'était retrouver à offrir un café à Léo, signe que la séance était presque terminé. Il n'en croyait pas ses yeux, le temps passait horriblement vite quand il était en compagnie de ce coach et ami. Car oui, Jo le considérait un peu comme un ami. le genre de mec avec qui tu peux parler de tout, et de rien, et avec qui le temps passe beaucoup plus vite que ce que tu voudrais.  Après avoir servit le café les deux hommes parlèrent sport, comme d'habitude. C'était devenue un petit rituel. Jo, tout en discutant, avait remplit un biberon de lait pour Riley et il alla lui donner. Le petit garçon tapa des mains et sourit. Il semblait vraiment très heureux avec son père, et son père semblait heureux également avec son fils. Soudain, alors que la conversation arrivait à sa fin, Léo demanda à Jo ce qu'il faisait comme métier. Jordan n'aimant pas spécialement parler de ça, essaya de trouver une façon délicate de dire qu'il était flic et même agent du NCIS. Il soupira et fit à Léo :

"Heu, c'est pas facile à expliquer tu sais, je...Bon accroche toi. Je suis un agent du NCIS. La classe hein ? Si tu sais pas c'est quoi, c'est en gros les flics pour les militaires tu vois, rien de spécial, mais ça a de la gueule, mais bon je préfère éviter d'en parler, tu sais, c'est pas cool tout les jours, et Riley il entend tout."

Jordan ne savait pas que Léo n'aimait pas les flics, il ne savait pas que c'était un tueur à gage, et il ne savait pas non plus qu'il risquait gros avec cet aveu. Le jeune homme tourna le dos à son ami pour aller se refaire un café, il lui demanda en même temps :

"Tu veux un nouveau café ?"

Il ne le regardait pas spécialement, mais ne sentait pas pour autant une sorte de pression. Il commença à faire chauffer son café attendant la réponse de Léo. Il finit par se retourner et demander à son ami :

"Et toi alors qu'est-ce qui t'a donner envie de devenir prof de sport ? Me dit pas l'argent parce qu'il y a mieux comme boulot ou tu te fais plus d'argent."

Fit-il avec le sourire. Jordan aimait plaisanter sur plein de choses, mais il ne voyait pas réellement le danger, surtout celui de cette amitié. Si il aurait sut, il aurait surement refuser de le croire. Léo semblait être un type normal et vraiment sympa, il ne ressemblait pas du tout à tout ces psychopathes. Bon cependant, il trouvait Léo très mystérieux, mais qui ne l'ai pas ? Même Jo l'ai par moment, alors il ne pouvait pas juger les gens qui l'était à leur tour. Le jeune homme prit appuis contre le meuble de cuisine attendant la réponse de Léo.

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

J'ai perdu la notion du bien et du mal
♠ Nombre de messages : 119


MessageSujet: Re: Born to Run - ft. Jordan Honora Mer 6 Jan - 11:43


Born to Run.
Jordan & Léo


Léo était toujours assez curieux de savoir à qui il avait affaire, il ne savait pas vraiment si c’était une curiosité naturelle ou tout simplement sa paranoïa habituelle qui lui faisait poser ce genre de questions. Mais d’un autre côté, il s’intéressait à ce que pouvait faire Jordan, il s’était quelques fois posé la question, il l’imaginait mal derrière un bureau à classer des dossiers, un beignet à la bouche, il devait avoir un métier assez stressant, du moins c’était l’impression qu’il en avait, mais il ne pouvait pas vraiment se fier à son jugement, il n’aurait jamais deviné que Jordan pouvait avoir un fils alors autant dire que sa capacité à lire dans les gens comme dans un livre ouvert avait une faille évidente. Peut-être était-il un genre de détective privé ? Il le voyait bien dans ce genre de boulot où la discrétion était le maître mot, il avait l’impression que Jordan pouvait être plus dangereux qu’il voulait bien le laissé paraître, derrière son sourire calculé il pouvait bien se cacher un tueur en série, après tout, personne ne pouvait deviner que Léo était un tueur de sang-froid. Il avait beau avoir des principes, le genre de principe que seul un psychopathe pouvait avoir, c’était fort probable, mais il en avait. Et sa règle d’or était probablement de ne pas se lier d’amitié avec l’ennemi, il eut bien du mal à cacher sa réaction lorsque Jordan lui avoua son métier. Au simple mot agent, Léo se crispa malgré lui, il était habitué à cacher ses émotions et à feindre le désintérêt mais là il était littéralement accroché à sa chaise, sa main attrapant nerveusement sa cuisse, la tapotant dans un tic nerveux incontrôlable, il espéré néanmoins que cela ne se trahisse pas sur son visage qu’il tentait de laissé de marbre, un seul petit écart et il pourrait être démasqué, comment avait-il pu être si imprudent ? Il avait déjà tapé le nom de Jordan sur un moteur de recherche mais il n’avait rien trouvé sur lui, sa paranoïa le poussait à faire quelques recherches sur ses nouveaux clients, mais Jordan semblait inconnu sur le web, pas même une page facebook, un compte twitter n’importe quoi, il n’y avait rien, la tendance qu’avait Léo à se tourner des films était allé bon train, il s’était imaginé durant quelques instants qu’il pouvait faire un « métier » similaire au sien, dans ce cas qu’il serait éventuellement un ennemi, mais maintenant il se rendait compte que c’était encore pire que ça. Et il était en train de boire le café avec celui qui pouvait d’un instant à l’autre se rendre compte de l’imposture qu’il était, un agent du NCIS avec un criminel dans sa cuisine ce n’était pas courant, mais ça bien sûr il n’était pas en mesure de le savoir, malgré la transpiration qui commençait à dégouliner le long du dos de Léo, il se sentait terriblement nerveux, il avait juste envie de fuir, vite. Courir le plus loin possible, mais il savait que ça ne servirait juste à le rendre plus suspect. Pour se donner une contenance et cacher cette foutue nervosité grandissante, l’ancien militaire attrapa sa tasse de café et en bu une gorgée, malgré le fait que celle-ci était déjà froide, il pouvait sentir le goût amer du café froid se glisser dans sa gorge, il dû se forcer à réprimer l’air dégoûté qui allait faire surface, il souffla de soulagement lorsque Jordan lui en proposa un autre, dans un léger sourire il lui tendit sa tasse.

- Oui s’il te plaît. Parvient-il finalement à dire

Il fut soulagé que Jordan ne remarque pas l’air blême qu’il avait abordé quelques instants plus tôt, dos à lui il n’avait pas pu le voir tremblotant légèrement, il reprit son masque impassible tandis que Jordan vidait son café froid dans l’évier et lui remplissait une tasse pleine d’un breuvage fumant. Une fois la tasse devant lui, Léo y aouta deux sucres et se mit à touillé distraitement, observant l’appartement d’un air absent semblant s’être ressaisi. Il n’y avait pas de quoi être inquiet après tout, Jordan ne savait rien. Il valait mieux penser comme ça, il aurait tout le temps de paniquer une fois qu’il serait chez lui.

La question surpris quelque peu Léo, il n’avait jamais vraiment songé à la question, il avait toujours aimé le sport, après avoir été remercié par l’armée il s’était mis à tuer des gens, non pas par plaisir mais par pure vengeance, il ne se l’expliquait pas, comme il ne s’expliquait pas le fait d’avoir choisi le sport comme métier de couverture, il lui fallait quelque chose qui lui permette de n’avoir de comptes à rendre à personne et surtout avec des horaires plus que flexibles. Il s’était naturellement tourné vers le sport et il se trouvait plutôt bon là-dedans, c’était le moment où il ne pensait plus au fait qu’il tuait des gens, il haussa les épaules, semblant pris au dépourvu puis répondit finalement.

- Je sais pas trop. J’aime ce que je fais…Je suppose. Finit-il par dire

Il jeta un œil à Jordan, qui semblait attendre plus qu’une réponse bateau, dans un sourire il finit par secouer légèrement la tête.

- Avant j’étais militaire, j’ai toujours aimé le fait de me dépasser et j’imagine que cette fois-ci je préfère voir les autres le faire. Dit-il dans un sourire quelque peu amusé

Il but une gorgée de son café après avoir soufflé dessus, savourant la chaleur du liquide puis reporta son attention sur Jordan.

- Tu as toujours voulu être agent ? Demanda-t-il subitement


AVENGEDINCHAINS

___________________________
La vie ça n'se respire qu'une seule fois.
Et le bonheur ça se vit sans aucune loi, être libre, voilà mon véritable combat. Tout faire pour que ma colombe intérieure ai enfin le coeur qui bât mais des fois j'lâche, dans ma tête c'est le désordre, je trouve la force que pour faire le noeud d'ma corde. (⚡️)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

«Contenu sponsorisé»

MessageSujet: Re: Born to Run - ft. Jordan Honora

Revenir en haut Aller en bas

Born to Run - ft. Jordan Honora

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Léhonora d'Arnor
» Born to kill all lives...
» Jordan Eberle [Svp]
» 02. You and I, we were born to die
» Jour de repos [PV Jordan]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NCIS RPG :: Washington :: Les appartements :: Jordan Honora-