AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur NCIS-RPG
De nombreux personnages de la série sont encore disponibles : Jethro Gibbs, Ziva David, Tobias Fornell, Eleanor Bishop, Leon Vance... N'hésitez plus.

Partagez|

Are You Afraid ? | Luka-Megumi, Charleen, Leo & Wayne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
~Inconnu aux yeux de tous~

~Inconnu aux yeux de tous~
♠ Nombre de messages : 148


MessageSujet: Are You Afraid ? | Luka-Megumi, Charleen, Leo & Wayne Jeu 1 Jan - 12:00


Are you

afraid?



Cela se passe trois jours après la mise en quarantaine de l'USS California et dans la soirée, après le musée.

Il est un peu plus de dix-huit heures quand vous prenez tous les cinq le métro, pour des raisons qui vont sont propres. Par un pur hasard vous vous retrouvez tous dans le même wagon. Luka-Mégumi, vous êtes assise sur une place à quatre, côté vitre, vous regardez au-dehors le paysage défiler, coupé du monde par la musique dans vos oreilles. Vous êtes censé descendre dans six stations. Charleen, vous êtes debout, coincée entre plusieurs personnes, réussissant à tenir debout en vous tenant à la barre métallique, votre arrêt sera au terminus, dans une dizaine de stations. Derek, vous êtes assis sur un strapontin, vous avez dû prendre cette ligne de métro car il y a un problème technique sur la ligne que vous deviez prendre normalement, vous devez descendre à l'avant-dernière station. Léo, vous êtes collé à une des portes du wagon, portes qui ne s'ouvrira pas avant le terminus, ça tombe bien, vous descendez vous aussi là-bas. Quant à vous Wayne, vous êtes vous aussi debout entre les sièges, coincé entre des personnes. La rame est sur-bondée et allez savoir comment mais des personnes arrivent tout de même à se rajouter à chaque station qui passe.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Are You Afraid ? | Luka-Megumi, Charleen, Leo & Wayne Jeu 1 Jan - 21:04



Are you afraid?


what a mess with the subway!



Un soupir ennuyé ... Si elle avait su ... Si elle avait su, elle ne se serait jamais aventurée dans cette rame de métro. Si elle avait su, elle aurait trouvé un autre moyen pour atteindre son but. Si elle avait su, elle ne serait pas là. A jouer des coudes avec d'autres passagers pour éviter de se faire aplatir comme une crêpe. Elle n'aimait pas cette sensation. Oh, Charleen n'était pas fragile. Pas son genre. Mais il était vrai que quelques mois en arrière, il était vrai qu'elle avait eu quelques petites bricoles. Tout allait bien maintenant. Enfin, bien, c'était difficile, si on peut dire cela ainsi. A cause des conditions de voyage. Quelque peu énervée, Charleen jouait avec l'une de ses mèches de cheveux. "Quelle plaie ..." Elle poussa un nouveau soupir. Elle baissa quelque peu la tête, regardant ses pieds durant quelques instants. Sa voiture était tombée en panne et elle était au garage, en ce moment. Et elle le regrettait amèrement à dire vrai. Elle aurait tant aimé pouvoir conduire. Et s'extirper du métro. Au moins, elle serait toute seule dans sa voiture. A écouter de la bonne musique. A chanter à tue-tête si elle le voulait.

Son téléphone se mit à vibrer au fond de sa poche. Oui, l'inconvénient d'une voiture, c'était qu'elle n'aurait pas pu prendre ledit téléphone pour le regarder et voir si c'était un appel ou bien un sms. Mais bon, ça aurait pu attendre si elle avait été en voiture. Là, elle n'avait rien d'autre à faire. Un mail qu'elle venait de recevoir. Un mail inquiétant. Comme à l'accoutumée. Des mails alarmistes de ce genre, elle en recevait je ne sais combien dans la journée. Parfois elle y prêtait attention. Et parfois, elle n'en faisait rien. Mais là ... Ca causait de l'USS California. Elle avait entendu parler du bateau. Du mort. Et de quelques petits détails. Enfin, elle ne savait pas tout. Elle ne bossait pas au NCIS, même si elle pouvait y avoir quelques sources. Il était vrai que cette affaire, c'était inquiétant. Elle n'irait pas jusqu'à dire qu'ils étaient dépassés. Mais un peu quand même. Beaucoup. C'était un peu flippant. Mais avec un peu de chance, si tout le monde avait fait son boulot correctement, ils n'avaient pas de quoi s'inquiéter, non ? Si maladie il y avait et si tout avait été contenu correctement dans l'USS California, pas besoin de se faire des cheveux blancs, non ? Voilà pourquoi ce mail, quand bien même alarmant, Charleen n'y fit même pas plus attention que cela.

Ce qui était plus intéressant, par contre, c'était le sms que Neal venait de lui envoyer. Il avait envie de la voir. Ce qui la fit sourire. Avec Neal, ça allait plutôt bien. Ils se voyaient au boulot. Ils se voyaient également en dehors du boulot de temps à autre. Et ça collait bien. De là à faire sa vie avec lui, elle ne savait pas. Surtout avec le retour d'Elijah dans les parages. Si on lui avait dit qu'il quitterait les Seals et qu'il se ferait embauché au NCIS, la brune n'y aurait sûrement pas cru. Mais voilà. Il était à Washington. Il était au NCIS à présent. Il avait quitté sa vie dangereuse. Seulement, pouvait-elle encore ressentir quelque chose pour lui ? Ou bien était-elle passée à autre chose ? Elle cherchait encore à le découvrir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

J'ai perdu la notion du bien et du mal
♠ Nombre de messages : 119


MessageSujet: Re: Are You Afraid ? | Luka-Megumi, Charleen, Leo & Wayne Mar 6 Jan - 11:16

Are you Afraid ?

ft. Luka-Megumi, Charleen, Derek & Wayne


« I learned that courage was not the absence of fear, but the triumph over it. The brave man is not he who does not feel afraid, but he who conquers that fear. »
La journée s’annonçait mal, Léo avait un boulot à faire, pour ne pas dire un acte terroriste. Il savait de sources sûres qu’un des hauts membres du conseil régional qui bossait aussi en cachette pour les forces spéciales et plus particulièrement la CIA pour ne pas dire que c’était du lourd, sa source lui avait fourni tout ce dont il avait besoin, il avait passé des heures à étudier les documents qui lui avaient été fournis, Léo ne pouvait que se féliciter d’avoir des sources aussi fiables et pleines de ressources. Dans ces fameux documents, l’homme qui avait une famille et des enfants n’était pas un homme pour autant recommandable, il avait commandité plusieurs assassiné sur le sol américain mais aussi au Moyen-Orient, ordonnant l’exécution des témoins un peu trop bavard qui aurait voulu témoigner, qui aurait voulu dénoncer les agissements de ces foutues soi-disant démocratique qui réglait leur problème par une violence sans nom, c’était bien décidé que l’ancien militaire s’était mis en tête de l’éliminer, parler ou le menacer ne servait à rien, ce genre de personne avait le bras long, très long, un pied dans la maison blanche et il était quasi invincible, seul la mort pouvait l’arrêter, c’était donc décider, il n’y aurait plus de victimes au nom de ce patriotique à deux sous. Mais voilà, malgré un plan bien rôdé, bien ficelé, lorsqu’il avait quitté son appartement son sac d’armes en bandoulière ce fût ce moment que sa voiture se décida à le lâcher, il n’avait vraiment pas le temps de bricoler en plus il n’était pas très doué en mécanique, dans un long soupire il resta planter un long moment au beau milieu de la rue à se creuser les méninges, il ne pouvait pas abandonner, pas en si bon chemin c’était tout simplement hors de question.

Le moyen le plus rapide restait le métro, il éviterait au moins les embouteillages et devrait arriver au terminus pile à l’heure, cette option ne l’enchantait pas vraiment, se trimballant un véritable arsenal il ne voyait pas comment l’expliquer si il se faisait contrôler, mais c’était sa seule et unique option, il se résigna. Trainant des pieds, il se rendit, capuche sur la tête, mains dans les poches jusqu’à la station de métro qui était à cinq minutes à pieds, descendant les marches avec une lassitude non dissimulable il passa le petit tourniquet, heureusement pour lui cette station n’était pas équipé de détecteurs de métaux sinon il aurait pu directement faire demi-tour, il croisa un ou deux flics patrouillant puis longea la rame du métro jusqu’aux portes puis s’y glissa.

Le métro étant pas mal bondé, Léo chercha désespérément un endroit où s’asseoir, mais c’était peine perdu, tandis que les portes se refermaient dans son dos, il s’y colla. Il balaya la rame du regard, il vit quelqu’un qui lui sembla familier, mais il n’était pas sûr, il était de dos, il aurait juré voir Derek. Il secoua légèrement la tête dans un soupire, depuis leur dernière « retrouvailles » il avait tendance à le voir partout, c’était une vraie obsession, il baissa la tête, fixant ses chaussures l’air maussade, ce n’était pas vraiment le moment de penser à son ex, il devait se motiver pour ne pas faiblir, son « métier » n’avait rien de facile il devait être à 200% si il ne voulait pas que les choses foirent même si ce n’était pas toujours évident, surtout quand quelqu’un prenait possession de votre esprit malgré vous.


code by ORICYA.


___________________________
La vie ça n'se respire qu'une seule fois.
Et le bonheur ça se vit sans aucune loi, être libre, voilà mon véritable combat. Tout faire pour que ma colombe intérieure ai enfin le coeur qui bât mais des fois j'lâche, dans ma tête c'est le désordre, je trouve la force que pour faire le noeud d'ma corde. (⚡)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Are You Afraid ? | Luka-Megumi, Charleen, Leo & Wayne Mer 7 Jan - 15:53


Aujourd'hui était une journée particulière pour Lumi, elle devait rencontrer des producteurs pour financer sa prochaine folie. Qui dit gros sous, dit bien s'habiller et éviter toutes formes d'excentricités. Difficile à concevoir quand on connaissait la belle asiatique. Elle n'était vraiment pas du genre gentille petite fille ou secrétaire bien sous tout rapport. Non, elle était plutôt du genre tatouée de partout à chanter à tue-tête dans un lieu public sans se soucier du regard des gens. Donc, c'était vraiment une épreuve pour elle ce genre de rendez-vous. Comme elle avait dû mettre des vêtements plus en adéquation avec l'objectif de la journée, elle ne pouvait pas prendre son vélo pour traverser la ville. La belle brune devait trouver un autre moyen de se rendre au resto chic où le rendez-vous avait été fixé par une tête de nœud bossant chez Red-Bully. Elle avait le choix avec prendre un taxis ou bien le métro. Le taxis ? Impensable ! Dans cette ville, il était quasiment impossible d'en trouver un quand on en avait besoin. Le métro ? La barbe ! Ça puait, il y avait trop de monde et on croisait souvent de vrais abrutis. Quel super choix !

Finalement, après une rapide réflexion, Luka-Mégumi préféra opter pour le métro. Elle pourrait au moins se poser le temps du trajet et travailler un peu son dossier. Elle quitta son appartement et se dirigea vers la station la plus proche afin d'attraper une rame. Elle trouva une place assise  dans un carré de quatre places. Elle se plaça dans le sens de la marche et avant de sortir son brouillon de dossier, Lumi plaça les écouteurs de son I-Pod sur ses oreilles. Maintenant, elle était coupée du monde. Par moment, elle jetait un œil machinalement dehors comme pour regarder le paysage défiler. Sauf qu'il faisait nuit noire dans les tunnels, il n'y avait rien à voir si ce n'était le reflet des autres passagers. Ses papiers sur les genoux, la belle asiatique laissa son regard se perdre dans l’infini horizon de l'obscurité. Elle était perdue dans son esprit à imaginer ses prochains exploits, ses prochaines sorties. Même si ce rendez-vous ne lui plaisait guère, elle voulait faire bonne impression afin d'obtenir les financements nécessaires pour pouvoir s'amuser par la suite. Un moment d'ennuis pour s'assurer de grands moments d'éclates à venir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Are You Afraid ? | Luka-Megumi, Charleen, Leo & Wayne Mer 21 Jan - 11:57

Are you afraid?
Les transports ça tape souvent sur le système... Et là, les pannes sur l'autre ligne l'empêchait de se rendre directement à l'endroit voulu... Derek devait donc prendre cette ligne et faire un changement juste avant le terminus. Bon, bien sur il aurait préféré prendre sa voiture, mais pour se rendre là où il allait, une camaro ne serait pas passer inaperçue. Et puis, les transports en commun permettait ainsi de faire des économies. Non pas que le tueur était pauvre, bien loin de là, mais il avait tendance à abuser sur l'usage de la voiture et donc à faire partir un bon petit budget en essence. Hum... Voilà donc pourquoi Derek avait décidé de prendre le métro.
Ce n'était pas vraiment son moyen de transport préféré, les odeurs de pisse, la sueur commune ainsi que les bruits stridents n'étaient pas vraiment les passes temps favori du tueur. Mais bon, voilà, étant obligé, il le faisait. Le jeune homme était monté dans les premières stations et avait donc eu le privilège de se dénicher un strapontin. Il s'y était assit sans vraiment regarder si quelqu'un en avait plus besoin que lui et avait posé sa tête contre la partie dure à côté de lui, regardant les vitres noires. Derek descendait à une station juste avant le terminus. Même si il était jeune et en pleine santé, il n'avait pas du tout envie de rester debout tout le long du trajet. D'accord c'était assez égoïste de sa part, surtout que certaines personnes en avaient plus besoin que lui mais...
A la pensée d'une bonne action, Derek ricana intérieurement et replia sa jambe contre sa poitrine de manière à poser son pied contre le siège. C'était un comportement irresponsable en public, mais là les bonnes manières lui passaient au dessus de la tête. Enfin, disons, pas aujourd'hui, il n'était pas d'humeur. Non, il était sur un gros coup. Mais le tueur n'était pas tout seul. Un autre tueur à gages avait été aussi été contacté. Ce n'était pas interdit, parce que disons le, le meurtre n'a aucunes règles à part celles données par le client. Mais, le fait est que c'était gênant pour les deux parties. Surtout que la personne ayant été contactée était un gros bourin, qui ne prenait pas son temps... Voyez-vous le meurtre est un art. Et ce con ne le maitrisait pas du tout.
Arf, voilà pourquoi il n'était pas de bonne humeur. Derek poussa un soupir avant de se lever, étant écrasé par les autres passagers. Parfois il avait des envies de meurtres comme ça... Le jeune homme se tourna de manière à être mieux installé et cru apercevoir Léo. Il fronca les sourcils et regarda un peu mieux. Ah oui, son ami se tenait bien dans la même rame que lui. Il eu un sourire amusé et hésita à l'appeler.
Derek lâcha un "Léo!" assez fort pour que le jeune homme l'entende. Après son geste il se sentit bête. Il venait de l'appeler oui et alors? Ils allaient discuter? Non, ou alors Derek devrait se frayer un chemin entre les passagers... Long et périlleux chemin. Parfois il détestait sa réactivité bien trop rapide.

code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
avatar

J'ai perdu la notion du bien et du mal
♠ Nombre de messages : 119


MessageSujet: Re: Are You Afraid ? | Luka-Megumi, Charleen, Leo & Wayne Mer 21 Jan - 17:50

Are you Afraid ?

ft. Luka-Megumi, Charleen, Derek & Wayne


« I learned that courage was not the absence of fear, but the triumph over it. The brave man is not he who does not feel afraid, but he who conquers that fear. »
Fixant avec intérêt ses chaussures, Léo se mit à penser à sa mission, il eut un léger soupire lorsque son nom raisonna dans la rame de métro. Curieux et surpris il releva la tête, balayant celle-ci du regard lorsque son regard se porta sur Derek. Alors il n’avait pas rêvé ? Ce n’était pas le fruit de son obsession ? Il était vraiment là. Assis de manière nonchalante, à l’autre bout de la rame. Il était toujours aussi sexy, Léo secoua la tête à cette pensée. Ce n’était vraiment pas le moment. Il sembla hésiter un moment puis entama un périple pour le rejoindre, il avait terriblement envie de le voir de plus près, de sentir son odeur même si il savait que c’était une mauvaise chose, que c’était à éviter, mais après tout c’était lui qui l’avait appelé, non ? Etait-ce vraiment si mal que ça ? Cette situation était trop compliquée mais il ne pouvait pas s’en empêcher, il en ressentait le besoin, un besoin presque viscéral. Une fois à sa hauteur, il esquissa un sourire, comme si tout à coup il avait perdu de sa superbe et qu’il était comme une collégienne face à un mec qui lui plaît et que la gêne avait englobait tout le monde.

- Salut, Derek. Ça fait plaisir de te revoir.

Il avait presque envie d’ajouter « tu m’as pas appelé, j’attendais comme un con et tu m’as pas appelé » mais il se contenta de sourire bêtement. Car oui, après leur dernières « retrouvailles » au moindre son de son téléphone, Léo s’y jetait comme une furie espérant un texto, un appel n’importe quoi venant de lui, mais il n’avait fait qu’attendre et il s’était senti tellement con et pathétique qu’il en avait eu des envies de se gifler. Il savait que Derek était avec quelqu’un et que le fait qu’ils se soient revu n’y changeront rien, mais lui et ses espoirs à la con l’avait gagné dès lors que ses lèvres avaient touchées les siennes, il lui avait certes volé ce baiser, mais il ne le regretté pour rien au monde, et il était prêt à recommencer juste pour lui prouver que c’était lui qu’il lui fallait. Qu’il ferait tout pour. Mais Léo lui-même n’était pas sûr d’avoir vraiment changé, d’être capable d’assumer une relation, était-ce égoïste de sa part de vouloir le priver de son bonheur actuel contre un bonheur incertain ? Sans doute. Léo était le pire des égoïstes, mais il ressentait cette attraction, ce besoin, cette alchimie qu’il ne pouvait renier. Vraiment trop compliqué.

- Toi aussi t’es de corvée métro ? Dit-il dans un léger sourire

Tandis que le métro s’arrêta au prochain arrêt, récupérant encore plus de monde, comme s’il n’y en avait pas assez, l’un d’eux bouscula Léo, faisant un fracas dans son sac, il se tourna vivement, attrapant l’homme par le bras avec une certaine violence.

- Hey ! Regarde où tu marche

Celui-ci se perdit en excuse, les yeux ronds comme des billes, décidément le métro ce n’était vraiment pas fait pour Léo, sa patience était bien trop fragile, de plus il ne pouvait nier que sa mission le stressé quelque peu, le risque zéro n'existait pas, il avait toujours cette petite angoisse en lui avant d'exécuter un boulot et c'était tout aussi vrai aujourd'hui. Il remit son sac emplit d’armes lourdes en place, ce n’était pas très judicieux de regarder si tout était encore en place mais il s’y risque et ouvrit un petit espace et fût rassurer de constater que tout était en ordre puis il referma le tout et se concentra à nouveau sur Derek.

- Je déteste le métro. Dit-il dans un sourire, comme si ce qu’il venait de se passer, n’était jamais arrivé.



code by ORICYA.


___________________________
La vie ça n'se respire qu'une seule fois.
Et le bonheur ça se vit sans aucune loi, être libre, voilà mon véritable combat. Tout faire pour que ma colombe intérieure ai enfin le coeur qui bât mais des fois j'lâche, dans ma tête c'est le désordre, je trouve la force que pour faire le noeud d'ma corde. (⚡)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Are You Afraid ? | Luka-Megumi, Charleen, Leo & Wayne Mer 21 Jan - 20:36



Are you afraid?


what a mess with the subway!



Quelle plaie ! Devoir prendre le métro ... Plus vite elle récupèrerait sa voiture, mieux ça serait. Bon, il était vrai qu'elle pouvait toujours compter sur sa voiture de fonction. Mais à dire vrai, elle n'aimait pas trop cette voiture. Enfin, disons qu'avec son véhicule, à elle, elle pouvait faire ce qu'elle voulait. Aller où elle le souhaitait. Conduire sans qu'on en vienne à chercher sa trace ou bien qu'on en vienne à la suivre à la trace. Un véhicule de fonction, ça pouvait être pénible, oui. Elle n'aimait pas qu'on la surveille. Mais passons. Là n'était pas vraiment le sujet.

Charleen fut quelque peu bousculée vers l'avant tandis que le métro s'arrêtait. Rien de bien grave. Pas de quoi la déséquilibrer. Mais franchement. Elle n'aimait pas cela. Elle ronchonnait. Heureusement qu'elle était guérie et qu'elle n'avait pas sa plaie qui la lançait encore à toute heure de la nuit ou bien du jour. Parce que le métro, c'était franchement pas idéal, pour des blessures assez graves. "Bordel de ..." Ouais, la prochaine fois, elle ferait en sorte de pouvoir prendre sa voiture. Parce que le métro, c'était clairement pas son truc. Et puis, elle était bousculée. Certains lui donnaient un coup de coude en passant, sans le vouloir. D'autres lui écrasaient les pieds. Elle allait sortir de ce wagon tout endolorie, pour sûr. Comme si elle avait eu un entraînement ou un truc dans le genre. Peut-être qu'elle aurait dû, au final, rester chez elle. Bah ... Elle était pas vraiment en sucre. Elle irait bien. Comme à chaque fois. Quand elle rentrerait chez elle, au pire, elle prendrait un bon bain. Mais pas un bain chaud. Quelque chose de froid plutôt. Avec des glaçons. Ouais, fallait être toquée pour le faire mais c'était ultra efficace contre les bleus et les courbatures en tout genre.

Charly en vint à pencher la tête sur le côté, tout en soupirant. Elle avait hâte. Hâte que ce métro s'arrête. Qu'il arrive au terminus. Elle avait l'impression d'avoir des fourmis dans les gens. Elle n'irait pas jusqu'à dire qu'elle ne se sentait pas bien. Mais c'était pénible d'attendre et de ne rien faire. Juste de scruter son téléphone. De voir les différents mails qu'elle pouvait recevoir. Tous ces spams. Toutes ces publicités. C'était pénible. Elle faisait attention néanmoins. A ne pas scratcher un mail de sa boîte. Ca arrivait qu'elle reçoive des mails de son boulot. Rarement. Puisque ce n'était pas un téléphone aussi sécurisé que cela et qu'elle préférait consulter les mails de haute importance sur son ordinateur, là où elle savait qu'elle ne risquait pas d'être piratée. Elle avait des protections au niveau de son smartphone mais sait-on jamais. Comme on le dit si souvent, mieux vaut prévenir que guérir, n'est-ce pas ?

Lorsqu'elle releva la tête, le métro s'arrêta une nouvelle fois. Des gens descendaient. D'autres montaient. Mais cela n'empêcha pas Charleen de se faufiler quelque peu histoire de se trouver une place. Oui, bon, si elle voyait une personne âgée ou bien une personne enceinte, sans doute qu'elle finirait par lui laisser la place, au final. Mais bon, elle avait envie de s'asseoir un moment. Peut-être pour lui permettre de bouger quelque peu et d'éviter de prendre racine, si on peut dire cela ainsi. Et au passage, elle remarqua l'altercation entre deux passagers. Une bousculade ... Une simple bousculade ... Ca pouvait arriver à tout le monde, non ? Pas besoin de s'emporter comme ça. Mais bon. Elle n'allait pas s'en mêler. Sauf si ça risquait de dégénérer mais elle doutait que ça soit le cas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
On rencontre sa destinée souvent par les chemins qu'on prend pour l'éviter.

On rencontre sa destinée souvent par les chemins qu'on prend pour l'éviter.
♠ Nombre de messages : 63


MessageSujet: Re: Are You Afraid ? | Luka-Megumi, Charleen, Leo & Wayne Mar 27 Jan - 19:50

Avancement de l’intrigue


Charleen, vous qui êtes debout et bousculée par les personnes qui montent et qui descendent de la rame, vous commencez à ressentir des crampes à votre nuque, des crampes qui s'intensifient peu à peu. Quant à vous Léo, vous commencez à avoir un peu la tête qui tourne, mais cela ne dure que quelques secondes. Pas la peine de s'en inquiéter, hein ? Luka-Megumi, vous, votre vue se noircie l'espace de quelques instants avant de redevenir normal. Quant à vous Derek, vous recevez subitement un appel qui vous fait descendre précipitamment à cet arrêt en vous excusant auprès de votre ami, Léo. Wayne, vous ne ressentez rien de spécial et votre voyage dans cette rame continue normalement … pour l'instant ...

S'il vous plaît, laissez nous nous occuper des arrêts, c'est important Wink
Edit fait par rapport au départ de Derek du forum. Ça ne devrait pas trop bouleverser votre rp Surprised

___________________________


De tous les spectacles, la désolation est celui qui me divertit le plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Are You Afraid ? | Luka-Megumi, Charleen, Leo & Wayne Mer 28 Jan - 21:08



Are you afraid?


what a mess with the subway!



Un coup dans le dos. Un coup dans le flanc ... Pfiou ... Le métro, ce n'était pas marrant. Mais vraiment pas marrant du tout. Elle était en train de regretter d'avoir pris le métro. Peut-être qu'elle aurait dû faire un peu de marche. Ouais, bon, ça aurait été long. Bien trop long pour atteindre son but. Ou peut-être qu'elle aurait dû prendre un taxi ... Ou encore le bus. Non. Pas de taxi. En tant que membre de la CIA, dans la mesure du possible, elle faisait tout son possible, ou presque, pour laisser de côté les moyens de transport en commun. Charly ne disait pas que ça n'arrivait jamais. Pour preuve, puisqu'elle était dans ce maudit métro où elle était en train de se faire bousculée de tous les côtés. D'une certaine manière, elle était chanceuse. Parce qu'elle aurait pu être encore en convalescence. Elle aurait pu encore avoir cette blessure à l'estomac. Mais elle avait fini par cicatriser. Et heureusement d'ailleurs. Sans quoi, les points auraient sans doute fini par sauter et elle serait dans un sale état en ce moment. Charleen secoua la tête. Elle préférait ne pas trop y penser. Elle allait bien. Ses blessures étaient jolies. Et elle espérait bien qu'elle ne repasserait pas par la case hôpital avant un bon petit moment à dire vrai. Enfin, ça, c'était ce qu'elle voulait. Après, bien évidemment, tout pouvait se passer autrement. Parce qu'il y a des moments où on ne se retrouve pas vraiment maître de son destin. Mais passons.

Tandis qu'elle se faufilait dans le wagon à la recherche d'une place, Charleen passa une main au niveau de sa nuque. Elle avait l'impression d'avoir une certaine raideur. Enfin, c'était un peu ... étrange. Pour le coup, elle n'y prêta pas vraiment attention. Ca faisait quelques jours qu'elle avait repris le boulot après un long arrêt maladie où elle n'avait pas fait grand chose. Elle pensait que ça pouvait être éventuellement des courbatures. Bien qu'elle n'en avait jamais eu de la sorte. La brune s'arrêta durant quelques instants et se raccrocha à une barre de fer, histoire de soupirer un peu. "La vache ..." C'était pénible. Mais ça finirait par passer, sans doute. Oui, une optimiste sur ce coup là. Mais elle n'avait aucune raison de se faire du souci. Elle serait alarmiste ou bien elle serait un peu hypocondriaque, sans doute qu'elle se dirait qu'elle était en train de choper un petit quelque chose. Genre, un petit rhume, ou que sais-je encore. C'était bien la saison. Mais ça finirait par passer. Pourquoi penserait-elle autrement d'ailleurs ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

J'ai perdu la notion du bien et du mal
♠ Nombre de messages : 119


MessageSujet: Re: Are You Afraid ? | Luka-Megumi, Charleen, Leo & Wayne Dim 15 Fév - 9:57

Are you Afraid ?

ft. Luka-Megumi, Charleen, Derek & Wayne


« I learned that courage was not the absence of fear, but the triumph over it. The brave man is not he who does not feel afraid, but he who conquers that fear. »
Tandis que Léo se plaignait du métro pestant contre celui-ci, il remarqua à peine le portable qui venait de se coller à l’oreille de Derek, il s’éloigna un peu de lui, quittant sa position nonchalante, lisant la gravité sur son visage, Léo tenta de capter la conversation en vain. Sa curiosité lui avait souvent fait défaut surtout dans son couple avec Derek, de nombreuses disputes avaient explosées à cause de ça, mais aujourd’hui ils n’étaient plus un couple, étaient-il s ne serait-ce qu’amis ? Même ça Léo n’en savait rien, il n’avait même pas son numéro, seul Derek l’avait depuis qu’ils s’étaient revus, et il ne l’avait pas utilisé, pas même un appel, un texto, rien. Devait-il prendre ça comme le signe que c’était la fin de tout ? Léo soupira. Que pouvait-il faire d’autre ? Sans qu’il ne puisse même s’y attendre, Derek se perdit en excuse tandis que les portes s’ouvraient il le laissa en plan. Pas même une explication plausible rien, il lui avait juste dit qu’il avait une urgence, le jeune homme se laissa tomber sur le siège désormais vide. Il ne savait pas trop quoi penser de tout ça, il se sentait tout à coup très seul et ce malgré le monde qui grouillé dans la rame de métro comme de vulgaires insectes. Son sac d’armes sur les genoux il n’avait plus envie de rien. Il sentait une forte déception le gagner, il avait était si content de le revoir et pourtant il ne pouvait que réaliser une chose, Derek était passé à autre chose. Alors pourquoi lui n’y parvenait-il pas ? Etait-il trop faible ? Cette pensée le fit tressauter, Léo faible, non certainement pas, ce n’était pas possible. Il devait se reprendre, et vite. Il n’était pas faible, Léo Willmore était un meurtrier, il n’avait pas le droit d’avoir des sentiments de faiblesse et peu importe à quel point il aimait Derek. Cette autre pensée le fit avoir des yeux ronds sous les regards intrigués de ceux qui croisaient son regard. Venait-il de dire qu’il l’aimait ? Non, Léo n’aimait personne.

Gonflant les joues pour en laisser échapper l’air dans un long soupire, il sentit, malgré toutes les armes qu’il avait sur les genoux, qu’il était complètement désarmé. Il n’était pas préparé à ça, et désormais il ne pouvait plus que comptait sur le hasard pour le recroiser un jour, il n’allait quand même pas le traquer, il n’avait plus 15 ans bon sang, malgré son passif et ses actions il savait qu’il ne pouvait forcé les gens à l’aimer et ça il l’avait très bien assimilé, il pouvait être cruel avec ses victimes mais il n’avait jamais forcé personne à l’apprécier ou à être avec lui, ce n’était pas dans sa nature, en temps normal il était même plutôt quelqu’un de solitaire. La solitude avait quelque chose d’apaisant, même si à contrario elle pouvait parfois se révéler cruelle et pesante, mais il s’en accoutumer, il n’avait d’autre chose.

Alors que ses pensées s’entremêlaient dans son esprit trituré, il sentit tout à coup que sa tête se mit à tourner comme si il venait de tourner sur lui-même une centaine de fois, pourtant il n’avait pas bougé de sa place, il ferma un instant les yeux, frottant ses yeux puis appuyant ses coudes contre ses genoux attrapa sa tête entre ses mains, respirant calmement et remettant au passage ses idées au clair ou du moins en superficie. Après une grande inspiration il se redressa, regardant la rame dans son ensemble, semblent avoir retrouvé quelque peu ses esprits, sa tête sembla ne plus tourner dans tous les sens, les choses avaient repris leur place initiale, il secoua légèrement la tête puis jeta un œil à sa montre.
Il se cala ensuite bien au fond de son siège, il aurait pu retourner à l’endroit où il avait atterrie à son arrivée, mais ça voulait dire être debout comme un con alors qu’un siège était libre autant en profiter, il resta donc bien callé et attendit que son chemin le mène vers ce qu’il aimait caricaturer comme étant sa destinée. L’était-elle ? Etait-ce une destinée que de tuer des gens ? Même non innocent, ils restaient des êtres humains, Léo préférait omettre ce détail lorsqu’il exécuté une victime, il avait mis des années à comprendre que ses sentiments étaient un frein, déjà à l’armée il avait était aveuglé par ces derniers, c’était ce qui lui avait créée tous ses traumatismes, si il avait éteint ses sentiments plus tôt peut-être n’en serait-il pas là ? Peut-être serait-il toujours le bourreau de l’armée ? Oui, il se considérait ainsi, toutes les missions n’avaient pas été des missions d’exécutions, mais il y en avait eu quelques-unes qui l’avaient particulièrement marqué. Mais ce n’était sans doute pas le moment de penser à tout ça.



code by ORICYA.


___________________________
La vie ça n'se respire qu'une seule fois.
Et le bonheur ça se vit sans aucune loi, être libre, voilà mon véritable combat. Tout faire pour que ma colombe intérieure ai enfin le coeur qui bât mais des fois j'lâche, dans ma tête c'est le désordre, je trouve la force que pour faire le noeud d'ma corde. (⚡)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
On rencontre sa destinée souvent par les chemins qu'on prend pour l'éviter.

On rencontre sa destinée souvent par les chemins qu'on prend pour l'éviter.
♠ Nombre de messages : 63


MessageSujet: Re: Are You Afraid ? | Luka-Megumi, Charleen, Leo & Wayne Jeu 5 Mar - 20:04

Avancement de l’intrigue


Alors que le métro est sorti de sa station, il rentre dans un tunnel et finit par s'arrêter brusquement au milieu de la voie. Le conducteur passa un message vient l'interphone en déclarant qu'il y a un simple problème à l'arrêt suivant mais que le métro redémarrera d'ici cinq-dix minutes. Pendant que vous attendez, Charleen vous commencez à avoir des démangeaisons aux bras, des plaques rouges se forment. De l’eczéma ? Peut-être. Quant à vous Léo, vous commencez à avoir mal à la tête alors que votre tournis a cesser. Le train est toujours à l'arrêt, la lumière s'éteint puis se rallume.

___________________________


De tous les spectacles, la désolation est celui qui me divertit le plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

«Contenu sponsorisé»

MessageSujet: Re: Are You Afraid ? | Luka-Megumi, Charleen, Leo & Wayne

Revenir en haut Aller en bas

Are You Afraid ? | Luka-Megumi, Charleen, Leo & Wayne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Are You Afraid ? | Luka-Megumi, Charleen, Leo & Wayne
» Chambre de Megumi et Matsurika
» Passage Niveau 2 [Ange H. Rejes dit Hannelore L. Schmitt & Luka Era Grey]
» Luka Azarov [petit russe perdu en Ecosse]
» and he said “listen, listen, i’m not afraid to go if it’s with you, i was born to live for you”, 04.03 - 03:11
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NCIS RPG :: Washington :: Autres lieux :: » Moyens de Transport :: Métro-