AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur NCIS-RPG
De nombreux personnages de la série sont encore disponibles : Jethro Gibbs, Ziva David, Tobias Fornell, Eleanor Bishop, Leon Vance... N'hésitez plus.

Partagez|

My heart in my throat. I would not say a word [PV Charleen✖]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: My heart in my throat. I would not say a word [PV Charleen✖] Mar 12 Aoû - 13:13

... ... ...
Charleen and Ezra




My heart in my throat. I would not say a word [PV Charleen✖]





deux heures du matin, le réveil de Ezra venais de retentir dans toute la pièces. Il se mit sur c'est deux pieds avec difficulté, car il s'avait ce qu'il y allait ce passé dans les heures a venir. Il reste debout a côté de son lit et il se frotte les yeux en se donnent quelques petites claque et pour seul vêtement son boxer. Il se penche légèrement et prend une valise qui se trouve prêt de son lit, pour le moment il ne l'ouvre pas il préfère se diriger vair la salle de bain et prendre un bon bain. Il y reste plusieurs minutes, profitent de ce qui pourrait être comme chaque matin son dernière bain. Une fois bien laver reste quelques seconde fixé devants le miroir et commence a ce raser, Il se vêtu d'un jean, de joli chaussure noir et d'une chemise blanche. Il enfile son blouson en cuir et se redirige vair la chambre et commence à tapoter ces draps gris.

-Debout..Tu doit partir.

Ezra n'avait pas passé la nuit seul. Il avait rencontré la veille une demoiselle sans grande importance qui cherchait juste a s'amusé. La jeune femme s'exécuta sans trop broncher. La jeune femme se re vetû en se dépêchent et fonce légèrement les sourcilles, elle pensait surement au moins terminer sa nuit. Une fois que la jeune femme à claquer la porte il retourne à sa valise et l'ouvre délicatement. Il met des gants, et charge ses armes une part une. Comme à son habitude il en met une a l'arriere de son jean et prend la valise. Il prend soin d'éteindre chaque lumière et sort de chez lui ou un homme l'attend. Il lui serre la main et dit.

-On va où ?

Il soupir legerement.

-Dans un hangar a dix kilometre d'ici, j'ai ressu un nouveau contact. Un gang advairse qui veux nous acheter des armes, mais il on déja eu des probléme avec nous dans le passé donc on ne vendra rien.

L'homme et Ezra continua a parlé tout en marchent vair un voiture et il monte à l'intérieur ou deux autres son acolyte lui tend une arme. Il la regarde, mais ne la prend pas étant donné qu'il est déjà bien équipé. La route se fait en silence son acolyte, car ils avaient déjà tout prévu la veille. Une fois arrivé au hangar il sort une valise fictif et la met sur la table ou trois autres hommes les attendent avec impatience. Il les regarde et les fausses négociations commence du moins c'est ce qu'il croix. C'est adversaires avait déjà eu la même idée. L'un des trois hommes sort une arme et tir une balle dans la tête à l'acolyte àEzra. tout se passe très vite, Ezra prit la table et la jeta sur eu en se couvrent le plus vite possible derrière la voiture. Il sort son arme et en abat, un, puis deux et en se redressent pour finir le troisième il se prend une balle à l'épaule. Il se recouvre aussitôt derrière la voiture son coeur commence a s'accélèrer et la douleur est intense. L'homme ne perd pas la main et vide son chargeur sur la voiture espèrent le toucher à nouveau. En se redressent une autre balle arrive, mais cette fois si ça le frôle l'abdomaine. Ezra reste au sol. Sa main à lâcher l'arme. L'homme s'approche dangereusement de lui et viens lui rire au nez.

-On m'avait dit que le deuxiéme frère etait moin coriace et je doit bien avoué qu'il avais raison. Bref la mort c'est pas drole j'avais jute envie de te faire passé un message amicale...









Il prend Ezra par le blouson le laissent a terre et lui m'étant deux trois coups de poing bien placé sur le visage. Il pose sa main sur l'épaule à Ezra et appuie dessus.

-Ne traine plus dans ma ville ! Oh tu m'écoute. ...Merde.

L"homme entend subitement un bruit de voiture et prend peur il sourit et s'éloigne peu à peu. Ezra vacille un peu et c'est yeux fond la même, c'est blessure ne son pas mortel, mais a long terme oui. A cause de la douleur il perd connaissance et retrouve ses esprits quelques minutes plus tard. heureusement pour lui la voiture ne c'est pas arrêter dans le hangar. Ezra a fait une grosse erreur de sous estimer ses adversaires et de ne partir que a deux il s'avait très bien qu'il alait se faire tirer les oreilles par les membres de sa familles et surtout par son frère, enfin s'il survie. après quelque seconde à être étendu sur le sol il se redresse avec difficulté en boitent et en perdent pas mal de sang. Il avance un peu à l'aveugle et arrive à un petit parc après quelques minutes de marche discret. Il se pose prêt d'un arbre. et sort son téléphone il avait deux choix soi il appelle une ambulance ou soi Charleen, car malheureusement pour lui il n'avais pas prit son téléphone de ''boulot'' pour contacter ces hommes. Il ne pouvais pas rester ici dans un parc, car si quelq'un le découvre on l'assosirai facilement a ce qui vient de ce passé. Il fini par composer le numéro de Charleen et tombe sur sa messageri.

-Charleen...désolé je t'es pas rappeler, mais la j'ai besoin de toi.. Je me trouve à l'avenue west a 9 kilometre de washington dans un foutu parc.. Je me suis fait braquer aide moi et surtout n'appelle personne et surtout pas une ambulance ou la police bref vien...

Il espérait que la jeune demoiselle répond vite à son appelle au secour et qu'elle ne se poserait pas trop de questions , mais il connait très bien Charleen et il s'avais que la jeune femme allait vouloir s'avoir ce qui c'est passé. Il enleva ses gants et les met en boule pour les dissimuler dans ses poches. L'attente était interminable. Il regarde l'heures sur sa montre il était trois heures trente heureusement que certaine personne dehors dans la ville de Washington.



© .JENAA
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: My heart in my throat. I would not say a word [PV Charleen✖] Mar 12 Aoû - 20:16





But what did you have done?




Une voiture. Des pneus qui crissent sur le sol. On roule à toute vitesse. Manquerait plus qu'un peu de pluie, et ça rendrait la chose encore plus tragique. Le conducteur de la Chevrolet Corvette de 69 avait bien l'air de se foutre de la circulation ou bien de se prendre un PV. En même temps, il était tard. Plus de trois heures du matin. Pratiquement trois heures trente. Du côté passager, un téléphone sur le siège. Des doigts qui viennent glisser sur l'écran du téléphone afin de tapoter sur le clavier un numéro. Ou plutôt, de récupérer le dernier numéro. Un coup d'oeil vers l'avant. Le volant fut tourné brusquement et le téléphone termina sa course par terre. "Bordel de merde ..." Elle n'avait pas le temps de se baisser pour le ramasser. Pas le temps. Elle ne devait garder qu'une chose en tête. Arriver à temps. Arriver avant qu'il ne soit trop tard. Les feux furent esquivés les uns après les autres. Et alors ? Si elle se prenait un PV ? Tant pis. Elle enverrait ça à la CIA. Elle n'aurait qu'à leur dire que c'était un de ses indics qui était en danger et qu'elle avait jugé bon de griller tous les feux pour éviter de foutre en l'air des informations qui auraient pu leur être capitale. Oui, elle allait leur jouer la comédie. Et alors ? Pourquoi n'aurait-elle pas le droit ? Ce qui l'avait mise dans cet état ? Un coup de téléphone. Un simple coup de téléphone. Un coup de téléphone bien trop important pour qu'elle n'en tienne pas compte.

✖ ✖ ✖ ✖ ✖ ✖ ✖ ✖ ✖
Assise dans son canapé, quelque peu repliée sur elle-même, un énorme pot de glace entre ses genoux, Charleen zappait à l'aide de la télécommande. Elle n'arrivait pas à se fixer sur un programme. Elle se sentait ... seule au monde. Abandonnée. Elle n'avait pas revu Logan depuis l'histoire de l'entrepôt. Et ce n'était pas faute d'avoir essayé. Elle s'était retrouvée à quelques reprises devant la porte de son appartement. Mais elle n'avait pas osé frapper. Et elle s'était contentée de détourner les talons. Pour sûr que cette histoire la travaillait et elle avait peur ... de le perdre. Peut-être que c'était déjà fait. Peut-être qu'elle avait emprunté une route qui l'avait éloignée de lui. Trop. Et peut-être que maintenant, il y avait un gouffre entre eux. Et que c'était foutu. Elle avait tenté de l'appeler, également. Mais avait fini par raccrocher au bout de deux sonneries à peine, pensant que c'était inutile et qu'il l'enverrait paître. Outre Logan, elle n'avait aucune nouvelle d'Elijah. Elle avait fini par tirer un trait définitivement sur lui. Oh, elle n'était pas stupide. Lui et elle, de toute manière, avec la distance qu'il y avait, ça n'aurait pas pu fonctionner plus longtemps. Elle l'avait aimé. Oui. C'était un fait. Mais elle n'était pas dans le monde des bisounours. Tout n'était pas beau. Tout n'était pas rose. Tout ne pouvait pas toujours se passer comme dans un rêve.

Quant à Erza ... A croire qu'elle les faisait tous fuir les uns après les autres, comme elle avait pu le dire à Logan. Il avait dit qu'il l’appellerait. Elle attendait encore. En même temps, Charleen ne s'était pas bercée d'espoir. Elle se doutait qu'après ce qu'ils avaient vécu, qu'après qu'elle l'ait abandonné, il aurait du mal à revenir dans sa vie. Elle n'était pas stupide. Sans doute avait-il cherché, finalement, à faire un trait sur elle. L'oublier définitivement. Pour ne pas souffrir plus. Comment lui en vouloir ? Une Charleen déprimée et actuellement en arrêt maladie, voilà ce que ça donnait. A moitié avachie sur son canapé. Avec le pot de glace. Et la zappette entre les mains. Elle pencha la tête sur le côté et poussa un soupir. Son téléphone portable, sur la table basse, en vint à vibrer. Numéro inconnu -bah ouais, comme Erza lui avait pas envoyée de message pour savoir si elle était bien rentrée, elle n'avait pas son numéro-. Elle poussa un soupir. "Ca laissera un message ..." Elle pensait pas que c'était important. Elle pensait plutôt que c'était un faux numéro. Un poivrot qui s'était, probablement, trompé de numéro. Elle remarqua qu'elle avait un message. Et elle en vint à appuyer sur quelques touches de son téléphone pour l'écouter.


FROM: MISSING NUMBER
TO: Charleen
ONE NEW MESSAGE


Charleen ... désolé, je t'ai pas rappelé. Mais là, j'ai besoin de toi. Je me trouve sur l'avenue west, à neuf kilomètres de Washington dans un foutu parc. Je me suis fait braqué. Aide-moi ... Et surtout, n'appelle personne. Et surtout pas une ambulance ou la police. Bref... viens ...
by fedora of atf and sds


En entendant les premiers mots, elle avait reconnu la voix d'Erza. Est-ce qu'il l'appelait pour s'excuser ? Pas le moindre du monde. Il avait besoin d'aide. La jeune femme en avait lâché son pot de glace quand elle avait entendu le mot braqué. Et le reste ne présageait rien de bon. Pourquoi diable l'appeler elle ? Et pas une ambulance ? Ou bien la police ? Elle n'en savait rien. Mais comme pour Elijah pour aller le chercher et le ramener, Charleen n'avait pas vraiment réfléchi. Rapide passage par la cuisine pour jeter le pot de glace dans son réfrigérateur. Autre passage rapide pour enfiler des fringues. Parce que se rendre en pyjama là-bas ... Non, ça la foutait mal. Et en trombe elle était partie. En trombe.

✖ ✖ ✖ ✖ ✖ ✖ ✖ ✖ ✖
Elle venait d'arrêter le véhicule. Elle n'aurait eu aucun scrupule, elle aurait roulé sur la pelouse et elle se serait arrêtée au plus près d'Erza. Il était là-bas. Sur ce banc. Elle n'était pas assez proche de lui pour voir les dégâts. "Bordel Erza ! Qu'est-ce qui se passe ? J'ai pas de nouvelles de toi pendant ..." Elle ne termina pas sa phrase. Ouais. Pas très diplomate notre Charleen. Mais en même temps, si elle avait écouté sa raison, elle ne serait pas venue. Elle avait écouté son coeur. Elle se rapprocha de lui et remarqua qu'il était blessé par balle. Et qu'il était dans un état ... pas terrible. "Bon dieu ! Quand tu dis braqué, tu pourrais préciser qu'on t'a tiré dessus !" Et si ça se trouvait, les mecs qui avaient fait ça n'étaient pas bien loin. Charleen avait son arme. Elle était pas stupide, elle l'avait toujours sur elle. Déformation professionnelle. "On peut pas rester là. Tu peux bouger ?" Dans ce genre de situation, elle savait très bien que ... Qu'il fallait éviter de bouger. Et d'appeler plutôt une ambulance.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: My heart in my throat. I would not say a word [PV Charleen✖] Dim 17 Aoû - 20:46

... ... ...
Charleen and Ezra




My heart in my throat. I would not say a word [PV Charleen✖]




Je suis le héros de l'histoire
Je n'ai pas besoin qu'on me sauve
Tout va bien






La douleur de Ezra est souvent psychologique, mais cette douleur dans son épaule et prêt de ses abdomen elle n'était pas psychologique. Son visage lui fessait aussi mal que la balle qu'il l'avait traversé, mais pas au point de le tué. Ezra avait l'habitude de se prendre des balles et des coups, certaines personnes ont l'habitude de tomber ou de se renverser du café et ba non non lui c'était des balles. Caché dans son parc il décida d'avancer un peu pour ce mètre sur un banc un peu éclairé comme ça Charleen allait le trouver plus facilement, mais il était inquiet de la réaction de la jeune femme. Il regarda quelques secondes ses mains ensanglantés repensent à ce qu'il venait de ce passé.

Il serras ses poings de colère pour l'homme qui venait de lui faire sa ,mais en entendent subitement la voix de Charleen au loin ça le calma d'un trait net. Il desserre ses poings et lèves la tête en plissent légèrement les yeux. Charleen était en train de l'incendier sur le fait qu'il ne l'avait pas appeler. C'est vrai après tout Ezra n'avait pas appelé Charleen. Il se leva avec difficulté et Charleen comprit qu'il était un peu amocher, dans le noir on ne voie pas forcément ce qui est visible à la lumière. Il ce tien l'épaule et dit avec difficulté.

-Ok ok j'avoue je suis désolé et ne t'en fais pas c'est juste une égratignure ça va partir tout seul..Ou presque, mais emmène moi vite chez toi. Je ne peu pas rentrer dans mon appartement je t'expliquerai plus tard.

Ezra passa sa main dans son jean il avait bien son arme cachée au cas ou donc il commença à avancer d'une marche rapide, mais boiteuse vair la voiture a Charleen. Il ne se fit pas prié et monta vite à l'intérieur. Il appuie sur sa blessure pour éviter de m'être du sang partout. Il était un peu gêne d'avoir fait appel à Charleen, mais il ne laissa rien paraître pour le moment il avait surtout peur que l'homme débarque de nouveau. C'est aussi pour cette raison qu'il ne veux pas retourner chez lui il c'est très bien que l'homme le connait, mais il veux d'abord m'être fin a sa vie avant de retourner chez lui. Il tourne le regard vair Charleen, mais aucun mot n'e sorti il se contentait de la fixer, essoufflé et en serrent les dents. Il finit par dire calmement.

-Il on essayez de me voler et ...Je me suis rebeller. ce sont des gamins je préfère les laisser couler...Oublion cette histoire...ok

Après cette phrase il posa sa tête contre la fenêtre évitant le regard de la jeune femme. Il préféra encore une fois lui mentir que de lui dire la vérité. Ezra lui a souvent menti, mais ce mensonge était gros et plus il la connaissait plus il inventait des histoires et c'était pas la premier Charleen l'avait déjà vue arriver plusieurs foi à l'époque avec un œil au bord noir toujours avec des petites explications sans queue ni tête. Il continue d'appuyer et enlève sa main quelques secondes de sa plaie.

-Merde accélère Charleen je suis en train de me vider...Non non je te jure je me vide littéralement là !

Dit t'il un peu paniqué. La balle avait dù toucher une des veines et il espérait arriver vite chez Charleen pour avoir les premiers soin rapidement.



© .JENAA
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: My heart in my throat. I would not say a word [PV Charleen✖] Lun 18 Aoû - 17:45





But what did you have done?




Les hommes, j'vous jure ... Charleen aurait bien passé ses petites mains autour du cou d'Erza pour le secouer comme un prunier. Ca lui ferait peut-être rentrer du plomb dans la tête. Oui, elle était en colère. Et oui, c'était compréhensible. Il avait dit qu'il lui enverrait un message pour lui demander si elle était bien rentrée ce soir là. Elle n'avait rien eu. Elle avait attendu ... Et elle aurait attendu encore pendant longtemps si monsieur n'avait pas retrouvé le chemin de sa poche pour l'appeler. Oui, Charleen était en colère. Elle était fumace. Qui ne le serait pas à sa place ! Il l'appelait et elle, qu'est-ce qu'elle faisait ? Elle jugeait bon de venir voir ce qu'il avait ! Elle aurait très bien pu rester chez elle. A continuer de regarder la télévision. Et à manger son pot de glace. Fallait qu'elle s'ôte cette idée de la tête. Dans le sens où si elle n'était pas venue, elle aurait fini par avoir la mort d'Erza sur la conscience. Et ça l'aurait fortement ennuyée à dire vrai. Enfin, elle l'aurait pas su tout de suite. "Tu sais, les gens normalement constitués dorment à cette heure de la nuit !" Oui. Il avait eu de la chance qu'elle soit encore debout. En même temps, peut-être se souvenait-il, justement, du fait qu'elle ne dormait que très peu déjà à l'époque et que ça n'avait pas vraiment changé avec le temps. "Une égratignure ? Tu te fous de moi ? L'épaule peut-être. Mais la seconde balle, ça m'a pas l'air d'être une égratignure !" Elle aurait peut-être dû paniquer ... Au lieu de l'enguirlander. Déformation professionnelle. Elle était de la CIA. Et pas n'importe qui. Elle n'était pas qu'une civile qui n'avait rien dans la tête. Elle avait une arme. Et elle savait s'en servir. "Pourquoi tu peux pas rentrer chez toi ? Qu'est-ce qui s'est passé bon dieu !" Les questions fusaient. Elle ne décolérait pas. Bien qu'au plus profond d'elle, elle était tout de même inquiète.

Pas de réponse à ses questions. Pas tout de suite du moins. Car le voilà galopant ou presque en direction de la voiture de Charleen. Elle bascula légèrement sa tête en arrière et soupira. Elle pouvait pas le laisser ici. Le ramener chez elle, elle n'en avait pas envie non plus. Dans le sens que c'était pas chez elle qu'ils devaient aller. Mais chez un médecin. Aux urgences même, c'était bien mieux. "Au cas où tu l'aurais oublié, j'suis pas médecin." Qu'est-ce qu'elle allait pouvoir faire ? En même temps, c'était loin d'être la première fois qu'il lui arrivait un tel truc. Qu'elle se retrouvait blessée, elle, ou bien un de ses amis. Elle savait quoi faire. Seulement, la directrice de marketing ne devait pas savoir quoi faire. Et c'était là le problème. Elle pourrait toujours trouver un truc. Encore un mensonge. Comme quoi elle s'était renseignée sur ce qu'il fallait faire après qu'elle se soit faite tirée dessus la dernière fois. Ouais ... Elle pourrait, sans doute, l'amener comme ça. Charleen pénétra dans son véhicule, Erza en avait fait de même quelques secondes avant elle. Elle avait mis les clés dans le contact et n'arrêtait pas de ronchonner. Ah, ça, pour sûr qu'il allait en prendre pour son grade et qu'elle allait ramener ça sur le tapis ! "Des gamins avec des flingues ? Ils mériteraient d'aller en taule, oui !" Charleen démarra son véhicule. "Ils t'ont blessé Erza ! Laisser couler, c'est n'importe quoi !" Oui, Charleen n'était pas d'accord. "T'imaginer s'ils se décident à braquer une autre personne et qu'ils finissent par la tuer celle-là ?" Par A + B, elle voulait lui faire comprendre que ce n'était pas une bonne idée. Mais en même temps, elle était loin de se douter que ... Et bien, que la raison était toute autre. Et que c'était pas des gamins.

Erza râlait. Il souhaitait qu'elle aille plus vite parce qu'il était en train de se vider de son sang. "Plus vite, plus vite, t'es marrant toi ! J'suis pas Ayrton Senna !" Elle cherchait à lui rappeler qu'elle n'était qu'une pauvre directrice de marketing, un peu paniquée, mais pas tant que cela. "Et franchement, aller chez moi, c'est pas une bonne idée. Si c'est grave, tu vas te vider de ton sang sur mon parquet et j'pourrais rien faire !" Quand bien même elle avait une formation, elle ne pouvait pas tout faire. "J'suis pas chirurgienne, j'suis pas médecin, et j'suis pas infirmière non plus. Alors, laisse-moi te conduire à l'hôpital." En même temps, c'était elle qui conduisait. Il avait beau s'offusquer ou bien lui faire la gueule, vu dans l'état où il était, c'était elle qui prendrait la décision, et pas lui. "De toute manière, t'as pas ton mot à dire. J't'emmène à l'hôpital. J'aurais qu'à leur dire qu'ils ont essayé de me braquer moi et que t'es intervenu." Ca serait moins gros. Plus crédible.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: My heart in my throat. I would not say a word [PV Charleen✖] Lun 18 Aoû - 18:49

... ... ...
Charleen and Ezra




My heart in my throat. I would not say a word [PV Charleen✖]




Tout a commencé avec un baiser
Comment cela a t-il pu finir ainsi, ?





Ezra a toujours aimé les femmes de caractère et c'est cette principal raison qu'il la poussé dans les bras a Charleen a l'époque.  Une femme qui lui tien tête qui dit les choses et qui n'a peur de rien ou presque c'est ce qu'il la fait craquer chez Charleen et même si elle est toujours aussi buté qu'avant ça lui plaisait. Il avait l'impression de retrouver la Charleen qu'il a connu même si elle était actuellement en train de l’engueuler. Ezra continue a faire sur sa pression et a soufflé comme un gamin a chaque fois que Charleen met un mot au dessus de l'autre. La pression monte et il fronce les sourcil et commence a levé la voix

-OUI les gens dorme ! OK ok toi non donc c'est bon le problème est régler. Et sa va tu va pas commencer a me stresser. TOURNE LA LA !

Ce n'était pas la premier balles que Ezra se prenait et malheureusement son corps avait subit quelque cicatrice depuis leur relation et si Charleen s'occuper de cette blessure elle verrais les autres qui son apparu c'est quartes dernière années. Il pose sa main libre sur le volent pour empêcher Charleen de tournée en direction de l’hôpital. La voiture se balança de gauche a droite mes rien de méchant il voulait pas produire un nouvelle accident. Il serre les dents.

-NON ! pas l’hôpital chez toi je serait faire partir la balles... j'ai vue ça dans grey anatomy ok ! Donc pas par là. Si tu m’amène a l’hôpital Charleen je te jure je saute de ta voiture !

Dans grey anatomy -_-' OK c'est tout se qu'avait trouver a dire Ezra dans se moment de panique. Sauté de la voiture ? Si ça peut l’évité d'aller en prison il le ferait, mais on va éviter d'en arriver jusqu’à la. Ezra regarde subitement charleen en penchant la tète sur le côté et en fronça les sourcil en mode vexé.

-Quoi je te demande pardon sa veux dire quoi ça j'aurais  qu'à leur dire qu'ils ont essayé de me braquer moi. Pourquoi toi peut-être t'aurai fait mieux ?


Les deux individu ce disputait comme un vieux couple qu'on voix dans les séries téléviser, mais cette fois-ci c'était pour de vrais. Ezra devrais trouvé une raison pour laquelle il ne pouvais pas retourner chez lui et il réfléchie un instant et dit.

-Si rentre il vont essayer de me retrouver il on mon adresse et moi j'ai leur visage alors a ton avis toi qui a la science infuse tu en déduit quoi ?! Il ne laissa pas le temps de répondre a Charleen et dit. -Plus vite plus vite..

Ezra avait l'impression que Charleen n’avançais pas et la seul chose a la qu'elle il pensait c'était d'enlever cette balles de son corps. Il se mit quelques claque pour rester éveiller. Il reprit son calme et regarda Charleen avec un peu plus de sérieux, ses sourcil se défronce et il dit avec un voix plus calme et un peu gêné.

-Pardon....Je comptais pas te rappeler je voulais t’effacer de ma vie pour la même raison que j'ai prit une balle ce soir...Je suis pas clair Charleen et je pourrait te donné mille raison pour qu'on m'attrape et qu'on casse les deux jambes et qu'on met une cinquantaine de balles dans la tête, mais ce soir tu doit me faire confiance...Tu aurait des explications le moment venu, mais sa ne sera pas tout de suite..

Il souffla un moment et posa tête contre le côté de la vitre. Il ne comptait rien lui dire, mais peut-être que sa apaiserait les tensions, car il avait bien remarquer que son mensonge n'allait plus tenir la route longtemps autant lui dire qu'il n'était pas dans des affaires clair. Comme ça il lui dit un semblent de vérité d'en le fond....Non ?




© .JENAA
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: My heart in my throat. I would not say a word [PV Charleen✖] Mar 19 Aoû - 16:42





But what did you have done?




Le pire, c'est qu'il l'engueulait ! Erza cherchait à crier plus fort qu'elle. Mais à ce petit jeu là, il n'était pas certain de gagner. Pour sûr. Parce que Charleen, elle avait de la gueule quand il le fallait. Et elle n'était pas du genre, non plus, à se laisser marcher sur les pieds. Il voulait la commander ? Dans ses rêves oui. Elle n'allait pas le laisser faire. Non. Elle allait imposer sa loi. Et elle n'avait clairement pas envie de faire ce qu'il lui demandait. Le ramener chez lui ? Après ce qui s'était passé ? Après qu'il avait dit qu'il la recontacterait et qu'il n'en avait rien fait ? Et puis quoi encore. Pour saloper son parquet, en plus. Fallait pas qu'il rêve. Elle ne voulait pas le ramener chez elle. Dans sa petite tête, c'était l'hôpital. Et elle était prête à le cogner pour lui faire entendre raison d'ailleurs. Si une bagarre devait éclater entre ces deux là ? Vu dans l'état où Erza était, Charleen était sûre de gagner. "Vire tes mains de ce volant. On va finir par avoir un accident à quoi de toi !" Non mais, c'était qui qui conduisait ? Elle ou bien lui ? A peu de choses près, la voiture aurait pu faire une embardée et ils auraient pu se retrouver sur le toit. Comme une tortue. Et ça aurait été la loose. Et sans doute la mort d'Erza. Elle doutait qu'il puisse survivre à un accident de voiture. Charleen poussa les mains d'Erza. "La prochaine fois, j'te jure, j'te coupe la main. Alors, laisse-les donc sur tes blessures et laisse-moi conduire." Est-ce qu'elle avait au moins quelque chose dans tout son barda pour lui couper une main si besoin était ? Enfin, s'il l'embêtait trop ? Non. Pas de couteau dans sa bagnole. Des flingues, par contre ... Ouais.

Voilà qu'Erza faisait son capricieux. Il ne voulait pas aller à l'hôpital. Il savait comment retirer une balle, apparemment. Mais de mieux en mieux. C'était dans des circonstances de ce genre qu'on en apprenait plus sur ses amis. Enfin, à dire vrai ... Erza n'était pas un ami. Elle ne savait pas dans quelle catégorie elle devait le ranger d'ailleurs. Ils avaient été proches durant un temps. Et maintenant ... Et maintenant, elle ne savait pas vraiment ce qu'il représentait pour elle. Un ex, une histoire ancienne ? Quelque chose d'autre ? Elle n'en savait rien. Elle n'en savait rien. La seule chose qu'elle savait, c'était qu'Erza semblait avoir une peur bleue de ... et bien ... de se rendre à l'hôpital. Et ça cachait quelque chose de louche. Au fond, Charleen savait que ... Et bien, qu'il y avait quelque chose de louche là dedans. Et qu'il lui cachait des choses. "Et bah vas-y, saute en route ! On verra si tu te casses pas quelque chose et si tu ne te retrouves pas dans un pire état que maintenant." Elle avait tourné la tête durant quelques instants dans sa direction tandis qu'il lui avouait regarder Grey's Anatomy. Enfin, elle n'aurait su dire s'il regardait tout le temps ou s'il était tombé sur quelques épisodes, mais bon. "J'vois pas le rapport. J'regarde Spartacus et c'est pas pour autant que j'saurais me battre avec un glaive." Enfin, si, mais ça, c'était parce qu'elle était de la CIA et parce qu'elle savait faire pas mal de choses.

Des mots, des mots, rien que des mots. Ils s'engueulaient. Le ton montait. Et plus elle roulait, plus elle s'éloignait de la direction de l'hôpital d'ailleurs. Tout ça parce qu'Erza l'en avait empêchée. Voilà qu'il lui disait que les autres le connaissaient, qu'ils avaient vu sa tête et qu'ils finiraient par le retrouver et lui faire la peau. "J'en déduis que si tu te terres dans mon appartement, c'est moi qu'ils vont trouver sur leur passage et c'est moi qu'ils vont chercher à descendre." Voilà ce qu'une femme normale penserait. Au fond, si jamais ça arrivait, elle leur collerait deux balles. Une dans la tête. Une dans le coeur, juste au cas où. Elle avait vu des gars miraculeusement s'en sortir avec une balle dans la tête, ou dans la poitrine. Autant faire les deux et s'assurer qu'ils ne se relèveraient jamais. Criminelle dans l'âme Charleen ? Non, c'était juste une déformation professionnelle. C'était tout. Erza poursuivit dans un long monologue. Il était pas clair ? Ouais, ça, elle avait pu le remarquer. Il trempait dans des affaires louches. "Te faire confiance ?" Elle eut un rire forcé. "Comment j'pourrais le faire alors que tu viens de me donner mille raisons de ne pas le faire !" Non, elle ne reprenait pas ces motes pour le narguer. Pour lui montrer que tout ça, ça ne lui plaisait pas. En même temps, au final, ils ne se connaissaient même pas. Deux inconnus. Qui ne savaient rien de l'un et de l'autre. Enfin, de leurs activités réciproques surtout.

Finalement, Charleen en vint à s'arrêter devant son immeuble. Mais elle n'avait pas vraiment décoléré. "Tu te soignes et tu t'en vas après. Parce que j'les vois venir gros comme mon nez au milieu de la figure ... les ennuis." Parce qu'elle allait apprendre des choses qu'elle n'avait pas envie de savoir. Parce qu'elle voulait garder les meilleurs souvenirs qu'elle avait pu avoir avec Erza. Et que si elle en venait à en savoir plus, tout cela exploserait comme un château de cartes. Et ça l'ennuyait. Fortement. Elle en vint à appuyer, nerveusement, plusieurs fois sur le bouton de l'ascenseur pour appeler la maudite boîte de fer. Ca n'aurait été que d'elle, ils auraient pris les escaliers. Mais Erza était dans un sale état et elle n'avait pas forcément envie de l'amocher plus.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: My heart in my throat. I would not say a word [PV Charleen✖] Mar 19 Aoû - 17:43

... ... ...
Charleen and Ezra




My heart in my throat. I would not say a word [PV Charleen✖]





La majorité de mes souvenirs me confortent dans l'idée que j'aurais dû t'empêcher de franchir le seuil de cette porte.





Charleen ne connait pas grand chose du vrais Ezra, lui qui sort tard le soir régler des affaire louche en tout genre, mais ses activité ne fond pas de lui une personne mauvaise d'en le fond. Il est au courent des choses malveillant qu'il fait autour de lui et aussi des raisons qui le poussa a faire se genre de chose. Il c'est aussi que ses activités von s’arrêter tôt ou tard et ce jour la il c'est qu'il se mettra a genou et ne causera aucun problème supplémentaire. Ezra a une mauvaise intuition pour son futur, mais il se demande si Charleen en fera encore parti quand elle sera la vérité. Acceptera t'elle les choses qu'il a faite ? lui pardonnera t'elle ? Personne n'es sur de rien , mais pour le moment il ne faut pas faire passé la charrue avant les boeufs. Il doivent s'occuper de cette méchante blessure qui le ronge depuis qu'il est monté dans la voiture. Il serre toujours les dents et compresse sa blessure de plus en plus forte.

Il ne s'avais plus trop quoi dire Charleen lui avait un peu cloué le beck avec ses mots et surtout sur le fait de la confiance. Charleen ne lui fessait pas confiance et après se qu'il viens de dire c'étais normal, mais on pouvait voir que les mots de la jeunes femme l'avait toucher et pas dans le bon sens et oui notre grande brute a aussi un coeur et Charleen était bien placé pour le s'avoir vue qu'elle l'avait briser. Il resta dans un silence morbide, mais viens le moment ou il faut bien s'exprimer un minimum. Il la regarde et dit.

-Ne t'en fais pas tu en aura pas d'ennuie, je t'aurais bien redis fait moi confiance, mais apparemment ce n'es pas le cas....

L’immeuble de Charleen est en vu il en profite pour descendre enfin de la voiture. Il marche vair l'ascenseur enfin il essaye plutôt et une fois qu'il est arriver il monte dans se dernier il laisse Charleen appuyer sur le bouton de l'étage quand a lui il se contente de regarder le sol en ne disent aucun mot. Que pouvait t'il lui dire ? Merci ? ce mot était trop faible pour ce que venait de faire Charleen. Il fini par la regarder de nouveau en décrochent un petit sourire au coin de sa lèvres. Ce sourire voulait tout dire. Malgré la balle, la douleur et les engueulades Ezra était heureux de retrouver Charleen une seconde fois. Il espérait que ça ne soi pas la dernière.

Il l'aurait bien prit dans ses bras pour la remercier, mais avec du sang partout c'était pas l'idéale en plus vue comment Charleen était remonté il doit plutôt se taire et frôler les mur gentiment. Ezra voulait apaiser les tensions a tout prit avant que Charleen lui pose la main dessus pour l'aider a se soigner... C'est vrais quoi si Charleen est énerver contre lui et si elle a doit l'aider a enlevé la balle qui vous dit qu'elle ne va pas appuyer encore plus fort, mais Ezra ne trouva aucune phrase pour calmé les tensions il se contenta dévisager Charleen avec insistance et la pression remonta très vite.

- Pff il est long l’ascenseur et tu sais si vraiment sa ne te plaie pas cette histoire tu a qu'un mot a me dire et je me débrouille tout seul ! Vue que tu veux pas que je salisse ton parquet.. On voix que tu tien a moi mais d'une force déconcertante Princesse Charleen. Doit-je déchaussé mes soulier avants de rentrer dans votre demeure.




© .JENAA
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: My heart in my throat. I would not say a word [PV Charleen✖] Mar 19 Aoû - 19:00





But what did you have done?




Désagréable à souhait elle était avec lui. Pourtant, elle n'avait aucune envie de l'être. Elle aurait aimé le serrer dans ses bras. Elle aurait aimé lui dire qu'elle s'inquiétait pour lui. Trop. Que cette histoire de lui plaisait aucunement. Qu'elle avait peur pour lui. Et pour elle, accessoirement, bien que de ce côté là, Charleen n'avait rien à craindre. Seulement, une femme normale, qui n'avait rien à voir avec le monde criminel ne réagirait pas de la sorte. Elle devait... assurer ses arrières, en quelque sorte. Qu'il était pénible et difficile de devoir ... mentir à tout bout de champ. D'être quelqu'un d'autre. Mais elle ne pouvait rien dire. Elle était de la CIA. Et en omettant la vérité, elle les protégeait. Tous. Un horrible secret, oui, mais c'était pour leur bien à tous. Pour leur éviter des ennuis. Des ennuis qui pourraient ... les mener jusqu'à leur mort, dans le pire des cas. "J'te faisais confiance ... Jusqu'à maintenant ... Mais c'est toi-même qui as dit que t'étais pas clair." Ces propres mots. Et pas ceux de Charleen. Ca lui faisait mal au coeur. Mais peut-être ... peut-être qu'il n'était pas ce qu'il prétendait être. Peut-être qu'il était une autre personne. Un peu comme elle d'ailleurs. Elle n'était qu'un imposteur. Elle aussi. Et plus les minutes avançaient, plus elle avait l'impression que c'était également le cas pour lui.

Ils étaient devant l'ascenseur. Ce dernier devait être au dernier étage. D'où le fait qu'il mettait autant de temps à descendre. Et voilà qu'Erza se remettait à grogner. Sur le fait que l'ascenseur était trop long. Sur le fait qu'elle ne lui faisait plus confiance. Sur le fait qu'il était prêt à se débrouiller tout seul. Qu'elle ne tenait pas à lui. "Ah ouais. Je tiens pas à toi ?" Ce fut à ce moment précis que les portes de l'ascenseur s'ouvrirent. "Tu crois vraiment que j'me serais déplacée si j'tenais pas à toi ? Tu crois vraiment que j'aurais pas tout laissé en plan si j'tenais pas à toi ? Tu crois vraiment que j'aurais pas grillé tous les feux, ou presque, si j'tenais pas à toi ?" Elle le pointa du doigt. C'était le truc à ne pas dire. Elle parlait un peu fort. Elle ne cherchait pas vraiment à rameuter tous les voisins. Mais elle allait le faire si elle continuait à parler de la sorte. "J'me serais pas emmerdée à venir si j'tenais pas à toi ! J'serais restée tranquillement dans mon canapé, à regarder la télévision, à manger ma glace !" Oui, elle faisait pas grand chose avant qu'il ne l'appelle mais bon. "J'me serais pas emmerdée à m'habiller à trois heures du matin et à prendre ma fichue bagnole pour venir t'aider !" Ingratitude, quand tu nous tiens. A moins que ça l'amusait de la faire sortir de ses gongs. "Alors, maintenant, tu fais ce que tu veux mon grand. Soit tu bouges ton cul et tu grimpes dans cet ascenseur et tu me suis. Soit tu prends la sortie et tu te débrouilles tout seul. Et j'te donne pas cinq minutes avant de t'éclater par terre, de te vider de ton sang et de mourir tout seul dans la rue." La balle était dans son camp. Est-ce qu'elle le laisserait partir si jamais il n'en faisait qu'à sa tête ? Honnêtement, elle n'en savait rien. Charleen s'engouffra dans l'ascenseur. Elle n'attendait plus que la décision d'Erza.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: My heart in my throat. I would not say a word [PV Charleen✖] Mar 19 Aoû - 19:59

... ... ...
Charleen and Ezra




My heart in my throat. I would not say a word [PV Charleen✖]





Je ne sais pas où je vais mais je sais que ça va prendre du temps.







Les portes de l’ascenseur se fessait de plus en plus longue et la voix de Charleen de plus en plus fort elle lui fessait la morale sur se qu'il venait de lui dire. Charleen tenait belle et bien encore a lui, malgré la voix élève de la jeune femme il pouvais le sentir qu'elle l’appréciais toujours. Elle le pointa du doigts et lui explique tout se qu'elle venait de faire pour lui et c'est vrais qu'elle a fait déjà pas mal de chose, mais sa fierté le pousse a rester devant l’ascenseur, malgré qu'il soi arrivé. Charleen entra dedans et laissa le choix a Ezra. Il fit un pat pour entré dans l’ascenseur et lui tourna le dos en disent d'une voix sincère et beaucoup plus calme.

-Je t'es perdu une fois et je ne ferais pas la même erreur une secondes fois.

Il resta debout dans l'ascenseur face au porte qui se ferme il pouvais sentir la présence de Charleen dans son dos. Il garda le regard sur les portes. Ezra était très pensif, mais a quoi pouvais t'il bien penser a se moment précis dans l’ascenseur. Il sentais que Charleen allait reprendre la parole... Qu'allait t'elle lui dire encore que c'était un petit con qu'il était égoïste. Il en pouvais plus de l'entendre lui reprocher des choses, même si elle avait raison. Ezra prit son courage a deux main et se retourne face a Charleen et pose un de ses main dans sa nuque, subitement il dépose un baiser un peu forcé sur ces lèvres. Il les décroche doucement et la regarde.

-T'es vraiment la pire et la meilleur chose qui pouvais m'arriver ce soir ..

Le baiser a du surprendre Charleen, mais Ezra c'était aussi surprit lui même. La chose qu'il le rendait pensif depuis un moment dans l’ascenseur qui monte les étages au fur et a mesure c'était ça c'était ce baiser qu'il avait envie de lui donné pour la faire taire, mais es que c'est vraiment la seul raison qui la poussé a cette acte déplacé ? Il enleva doucement sa main de sa nuque et remarque qui lui a déposer un peu de sang en même temps c'était évident il était presque court de cette substance liquide rouge.

Ezra eu une petite boule au ventre quand il décrocha ses lèvres de Charleen.. Allait t'elle le frappé ? L'ignorer ou pire le tué a l'aide du pistolet qu'il avait dans son Jean..Nous ne le serons pas tout de suite.
Les portes finisse par s’ouvrir sur l'étage a Charleen, mais Ezra ne dit rien et regarde juste la jeune femme il attendait un réaction qu'elle soi positif ou négatif.. Si elle lui met une baffe sa sera toujours mieux qu'un coup de pied mal placé. Malgré la douleur il continua a faire bonne figure devants Charleen, mais pour combien de temps ses yeux peuvent t'il rester éveiller...Il se consacrait plus a Charleen que a sa blessure.




© .JENAA
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: My heart in my throat. I would not say a word [PV Charleen✖] Mar 19 Aoû - 20:28





But what did you have done?




Comment diable pouvait-il penser qu'elle n'en avait rien à foutre de lui ? Ca la mettait hors d'elle. Face à Erza, il était curieux de voir que Charleen perdait totalement ses moyens. Ou presque. Peut-être parce qu'il était revenu dans sa vie subitement. Peut-être parce qu'elle ne s'attendait pas à le revoir. Peut-être parce qu'elle pensait qu'ils ne se reverraient jamais. Et pourtant, il était là. Il était à Washington. Il était face à elle. Dans un piteux état. Et Charleen lui gueulait dessus parce qu'il ne pensait qu'à sa gueule et parce qu'il pensait ... qu'il n'était rien pour elle. Ce qui était complètement faux. C'était la colère qui la faisait tenir. La colère qu'elle avait, en ce moment, et qui l'empêchait de verser une larme. Mais elle aurait pu pleurer. Pleurer parce que ça faisait mal d'entendre cela de sa part. Mais d'entendre qu'elle n'en avait rien à foutre de lui alors qu'elle s'était pliée en deux, ou presque, pour venir l'aider.

Elle n'avait pas attendu plus longtemps. Elle était rentrée dans l'ascenseur. Toujours très en colère. Les bras croisés, repliés sous sa poitrine. Elle attendait. De voir s'il allait finir par rentrer ou non dans cette maudite boîte de conserve. Et puis, finalement. Un pas vers l'avant. Puis un second. Et le voilà finalement dans l'ascenseur, brisant le silence qui s'était installé durant quelques minutes. Il l'avait perdue une fois. Il voulait pas la perdre à nouveau. Charleen ne répondit rien à cela. Elle se contenta d'appuyer sur le bouton du troisième étage. De toute manière, qu'aurait-elle pu répondre à cela ? Rien. Parce que c'était elle qui était partie. Il n'était responsable de rien. Il n'avait pas pu la retenir. Pour la simple et bonne raison qu'elle ne lui avait rien dit. Qu'elle n'avait rien dit sur son départ proche. Pourquoi ? Par peur qu'il ne cherche à la retenir. Peur qu'il ne réussisse à le faire. Et qu'elle laisse tout. Tout derrière elle. Pour lui.

Un silence de mort dans l'ascenseur tandis qu'il s'élevait tranquillement. Ils seraient rapidement à l'étage de Charleen et elle pourrait le soigner. Et après, elle l'éjecterait. Ou pas. Elle n'en savait rien. Elle était sacrément en colère et ça allait pas s'amenuiser en un clin d'oeil. Erza se tourna contre toute attente, faisant face à la brune. Il combla également le vide qu'il y avait entre eux pour venir l'embrasser. Si elle s'attendait à ça ! Deux yeux ronds ... Qu'est-ce qui venait de lui passer par la tête ? Pourquoi ... un tel baiser ? "Crois pas t'en tirer comme ça ..." Plus douce elle se fit, néanmoins, avant de passer sa main sur ses lèvres et d'enlever ce goût de sang qu'elle avait au coin de celles-ci. Les portes s'ouvrirent à nouveau. Et Charleen fut la première dehors. Elle se rapprocha de la porte et inséra la clé dans la serrure. "Installe-toi dans la cuisine, on sera mieux." Plus de lumière. Moins confortable peut-être mais bien mieux. Elle récupéra des serviettes qu'elle jeta sur la table. "J'vais chercher de quoi te soigner à l'étage." Genre, bandages, désinfectant, du fil et une aiguille pour recoudre si besoin était, et il en aurait besoin, et d'autres petits trucs. "Tu peux enlever ta veste et ton tee-shirt ?" lui demanda-t-elle en revenant auprès de lui. "Ou bien on découpe tout ça ?" Elle avait déjà la paire de ciseaux entre les doigts. Prête à découper tout ça.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: My heart in my throat. I would not say a word [PV Charleen✖] Mar 19 Aoû - 21:02

... ... ...
Charleen and Ezra




My heart in my throat. I would not say a word [PV Charleen✖]




Il y a une raison pour laquelle nous somme ici





Il n'y avait pas eu de rejet.. Ezra venait d'embrasser Charleen et ça avait fonctionné la belle parla plus doucement cela avait du la surprendre en même temps ça aurait surprit n'importe qui. Serte Ezra ne c'est pas fait repousser, mais elle n'avait pas non plus relevé se qu'il venait de faire comme-ci qu'elle essayait d'ignorer le geste qu'il venait de faire. Du coup Ezra fit de même comme-ci rien ne c'était passé, même s'il c'est qu'il c'est belle et bien passé quelque chose. Charleen se retrouva la premier en dehors de l’ascenseur et il la suivie en silence. Arriver chez elle, Charly lui expliqua comme-ça allait se passé et apparemment la jeune femme avait déjà tout prévu.. Allait t'elle lui faire regret son baiser dans l'ascenseur ? Possible. Il s'installa sur une chaise dans la cuisine, mais au moment d'enlever le t-shirt il eu une hésitation.

-A euu oui, mais t'es sur...OK ok c'est bon j’enlève

Il n'avait pas envie, mais avait t'il vraiment le choix. Il l'enleva aussi doucement qu'il le peux pour ne pas se faire mal. Il serra les dents et peu a peu qu'il l’enlève des cicatrices devienne de plus en plus visible malgré le sang on pouvais voir que ce n'était pas sa premier balles. Il regarda Charleen essayent de les dissimuler avec sa main, mais c'était peine perdu. Il ne dit rien et baisse la tête évitant le regarde de la belle.

-La mécanique sa laisse pas mal de marque, mais sa s'en vas bien au fil des jours.... Fait doucement quand même.

Sa blessure a abdomen saigner beaucoup et aussi celle a l'épaule. La balle était rester a l’intérieur. Il commence pas essayer de l'enlever avec c'est doigts, mais arrête immédiatement. Il pousse un grondement de douleur et souffle un grand coup. Il regarde Charleen et se léve de la Chaise.

-NOn non tu sais quoi on va la laisser a l’intérieur elle est bien là, elle se trouve au chaud la sortir ?! Pourquoi faire c'es comme un tatoo c'est truc la sa s’enlève pas je croix.

Ezra n'avais pas le choix de l'enlever. donc il se rassoie gentiment. Il avait bien envie de partir en courent, mais Charleen le retenait ici indirectement. Il avait envie de parti et de laisser la place a sa place, mais il avait encore plus envie de rester au côté de Charleen. Au même moment ou il se rassoie sur la chaise on peu entendre un léger boum sur le parquer a la jeune femme. Il regarde le sol et vois son arme qui viens de tomber a terre, en même temps il viens d'enlever le vêtement qui évitait une chute. Il regarde aussitôt Charleen et trouve une excuse encore et toujours.

-C'est la leurs je leur est prise quand t'il mon braquer. Fait pas attention je l'avait oublié...

Il la ramasse et la pause au plus prêt de lui.



© .JENAA
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: My heart in my throat. I would not say a word [PV Charleen✖] Mer 20 Aoû - 17:52





But what did you have done?




Elle avait tout ramené de l'étage. Elle n'était pas infirmière. Elle ne savait pas, officiellement, enlever une balle. Mais elle n'était pas sotte. Et elle allait faire son possible pour le soigner. Elle remarqua les différentes cicatrices qu'il avait sur son corps. Cette histoire ... Ca sentait vraiment pas bon. Au fond, elle savait qu'il y avait quelque chose de louche. Parce qu'elle avait plus ou moins les mêmes cicatrices sur le corps. Blessures par balle. Ou bien des coups de couteau. "Va falloir que tu te reconvertisses dans un autre domaine que la mécanique. C'est dangereux ton truc." Charleen faisait celle qui ne soupçonnait rien. "En même temps, j'en viendrais presque à dire que c'est pas la première fois que tu te fais braquer." Elle savait. Oui, elle savait que c'était pas la première fois. Il aurait un visuel sur le torse de la brune, il verrait qu'elle était dans la même cas que lui. Et qu'elle avait les mêmes cicatrices. Plus ou moins.

Erza faisait son cirque. Au final, il voulait plus rien faire. Il voulait laisser la balle à l'intérieur. Il s'était levé, pestait un peu contre elle, même si elle n'y était pour rien. Elle s'arrêta. Alors qu'elle n'avait même pas commencé. "Tu sais, tu fais bien ce que tu veux. Mais j'ai lu des articles ... Sur des gens qui gardaient une balle dans le corps. Ca finit pas bien. Tu pourris de l'intérieur, là où t'as la balle, et tu meurs à petit feu. Dans t'atroces souffrances. Tu chopes également une maladie du sang ... Là, comment ça s'appelle déjà." Elle leva les yeux au plafond, faisant mine de réfléchir. "Septicémie ... Et une fois que c'est dans le sang, t'es cuit." En gros, elle cherchait à lui faire comprendre que c'était la meilleure des choses pour lui et qu'il ferait donc mieux de se laisser faire s'il voulait avoir une chance de survivre. Après, libre à lui de faire ce qu'il voulait, au final. Il pouvait faire sa tête de cochon, la sourde oreille. "Et au final, c'est moi qui te perdrais ... Alors que t'as dit que tu voulais pas me perdre." La balle était dans son camp, en quelque sorte.

Erza capitulait. Parce qu'il l'avait décidé. Ou parce qu'il avait compris que Charleen était dans le vrai. Elle n'aurait pas su dire ce qu'il en était réellement. Alors qu'elle s'approchait de son épaule afin de le soigner, voilà qu'un boom se fit entendre. Un boom de mauvaise augure. "T'as jamais regardé les Experts toi ? Faut jamais toucher le flingue d'un autre ! T'as tes empreintes partout dessus ! Et s'ils ont commis d'autres crimes, et qu'tu balances le flingue, t'es cuit de chez cuit !" La morale qu'elle lui faisait encore. Mais dans sa tête, maintenant, c'était clair. Erza n'était pas net. Au fond, elle avait vécu pendant deux mois ... avec un menteur. L'inverse était vrai également, sauf que ses pistes, elle les avait couvertes. "P'tain Erza ... On ramasse pas un flingue." Et tandis qu'elle lui causait, elle était en train de lui nettoyer l'épaule. D'enlever tout le sang. Un petit coup d'oeil. "J'ai l'impression que la balle est encore là. Ca a pas l'air d'être bien profond." Elle le délaissa durant quelques instants, ouvrit un placard et récupéra une bouteille de whisky qui traînait. "J'aurais préféré le boire ..." Elle dévissa le bouchon et en renversa quelque peu sur la blessure d'Erza. Ca devait lui faire mal. Mais c'était pour son bien. Elle récupéra un couteau de cuisine avec une lame pas trop grosse. "Evite de bouger." Non sans trop de mal, Charleen réussit à lui enlever la balle. Heureusement, pour elle, et pour lui, que c'était pas trop profond. Sans quoi, elle n'y serait pas parvenue. "J'suis pas docteur mais j'pense que t'as eu du bol sur ce coup là." Elle récupéra du désinfectant et le passa sur la plaie. "Tiens ça deux secondes." en vint-elle à lui dire en attrapant une des mains d'Erza pour la poser sur la compresse. Elle se tourna, récupéra du fil et une aiguille. "Tu viendras pas te plaindre si c'est pas beau ou si c'est mal fait." Elle allait faire ça comme si elle reprisait une paire de chaussettes. Mais en même temps, c'est lui qui l'avait voulu.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: My heart in my throat. I would not say a word [PV Charleen✖] Jeu 21 Aoû - 20:21

... ... ...
Charleen and Ezra




My heart in my throat. I would not say a word [PV Charleen✖]




Comment prétendons-nous qu'un autre puisse garder notre secret, si nous ne pouvons le garder nous-mêmes.  






Chaque personne dans se monde est différent et c'est ce qui fait la beauté du monde, mais qui dit chaque personne différente  dit aussi réaction différente. Ezra venais de montré une arme a Charleen et sa réaction n'a pas été franchement celle qui l'attendait et c'est bien se qu'il pensait depuis un moment. La jeune femme qu'il avait en face d'elle n'était pas selle qui croyait et ces doute ne fessait que de s’accroit au fur et a mesure du temps, mais qui est t'elle ? Une personne normal aurait pris peur, mais pas elle. Non elle continua de le soigner sans stresser plus que ça.
Les dents bien serrer et la balle enlève. Il se sentais soulager, mais ce n'était pas terminer elle devait le recoudre, mais les question qui fusse dans sa tête reste sans réponse. Il prit subitement la main de Charleen pour éviter qu'elle ne pose l'aiguille sur lui et en la regardent droit dans les yeux il dit.

-Regarde moi dans les yeux  et dit moi t'es qui ? Directrice marketing ...A d'autre Charleen. La vu de l'arme ne ta pas fait cligné de l’œil un instant.

Malgré son sang froid a tout épreuve Ezra paniquait un peu...Et si Charleen était de la police ? et si leur rencontre n'était pas que le hasard. Charleen était peut-être venu récolté des preuve a l'époque, mais vu qu'elle n'avais rien trouver elle aurait disparu sans rien dire. Ezra décida de faire monté la pression pour Charleen. Il resserra sa main tenant plus fermement Charleen, mais sans lui faire vraiment mal c'était surtout pour ne pas qu'elle esquive la conversation.

-A-N. CHARLEEN SIOBHÁN.Directrice marketing  32 ans  née à Hawaï le 21 juin 1981. Je me suis penché dessus quand tu ma laissé avec moi même. Je sais pas si tu sais, mais tu est invisible ou presque dans le monde de la société. Je voulais te retrouve le jour ou t'es parti....Bizarrement je n'es rien eu sur toi rien absolument rien qui veux te caché Charleen ?

Ezra avait bien fait des recherche le jour ou est parti Charleen, car il voulais la revoir. Il voulais qu'elle face parti a nouveau de sa vie, mais en fouillent sur le web il avait découvert que des ficher sur elle était protéger et hautement sécuriser. Il n'avais jamais fait vraiment le rapprochement jusqu’à aujourd'hui. Il la lâcha et regarda la sol avec un air triste.

-J'ai pas envie de te forcé a me dire une chose que tu veux garder pour toi, mais si quel'un veux te faire tu mal et que je ne suis pas au courent je mens voudrait ..Alors dit moi qui tu est ? Tu a été une témoin de quelque chose ou fait un truc grave ? Tu sais que tu peu me faire confiance.

Ezra doutait fortement que Charleen est un rapport avec lui, mais il s'avais que Charleen avait du faire quelque chose ou vu. Il voulait des réponse, mais es qu'elle va lui donné ? Il l’espérait et es que en sachant la vérité Ezra verrait toujours du même oeil Charleen. Il l'ignorait, mais son secret et celui de Charleen était de plus en plus en danger, mais pour combien de temps leur mensonge respectif allais t'il duré ?



© .JENAA
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: My heart in my throat. I would not say a word [PV Charleen✖] Ven 22 Aoû - 16:44





But what did you have done?




Avoir ... Elle venait de se faire avoir à son propre jeu. Ou presque. Ah ... Les armes ... Elle les connaissait que trop bien pour avoir peur d'elle. Quand bien même elle devait être Charleen, la directrice en marketing, il y avait des choses, des réactions qu'elle ne pouvait ignorer. Et là, elle venait de se faire avoir, pour sûr. Un mensonge. Une porte de sortie. Elle allait devoir trouver quelque chose. Et rapidement. Sans quoi ... Et bien, elle risquait de le perdre. Définitivement. C'était peut-être mieux comme ça. Peut-être qu'il fallait qu'il sache. Non. Non, elle ne pouvait pas lui dire qu'elle était de la CIA. Elle avait un sacré mensonge dans sa poche, encore, pour ceux, justement, qui fouinaient un peu trop. Elle ne le racontait que très rarement ce mensonge. Elle avait dû quoi ? Raconter cette petite histoire une ou deux fois. Avec Erza, ça serait la troisième fois. Charleen allait se contenter de le recoudre et esquiver la réponse. Mais non. Parce qu'il en vint à lui tenir le poignet. Fermement d'ailleurs. Impossible de le recoudre puisqu'il lui tenait le bras. "Tu m'fais mal Erza. Lâche-moi." en vint-elle à lui répondre en le regardant. Les yeux dans les yeux. Elle ne cherchait pas à fuir son regard. Si elle le fuyait, ça voulait dire qu'elle avait quelque chose à cacher. A se reprocher. Oui, c'était le cas. Elle avait tout un tas de choses à lui cacher. Il ne devait pas savoir. Il ne devait pas savoir qu'elle était de la CIA. Jamais. Pour la simple et bonne raison que ça le mettrait en danger.

Il n'allait pas lâcher l'affaire. Voilà qu'il commençait, quelque peu, à raconter la vie de Charleen. Il lui expliqua avoir fait des recherche sur elle après qu'elle l'ait mystérieusement quitté. A croire qu'il l'avait dans la peau et que tourner la page lui était difficile, bien trop difficile. Elle le laissait causer. Elle le laissait se faire sa propre idée. Et selon lui, elle devait être un témoin protégé. Ou quelque chose dans le genre. Une entourloupe. Une pirouette. Un mensonge. Il lâcha sa main. Elle poussa un soupir. Par rapport à ce qu'il venait de dire. Sur le fait de la confiance, sur le fait qu'il voulait la protéger, en quelque sorte. De qui ? D'elle-même ? Elle pouvait se défendre toute seule. Mais lui ne le savait pas. Loin de se douter qu'elle pourrait le mettre ko si elle le voulait. "Tu peux pas protéger tout le monde Erza." Elle aurait bien ajouté un "Regarde-toi". Parce qu'il était dans un sale état. "J'peux pas te raconter. Parce que si j'le faisais et qu'on finit par te mettre la main dessus, j'serais en danger." Elle allait tenter ... de faire l'anguille. De se soustraire à cet interrogatoire. Ne pas chercher à nier. Mais ne pas donner de détails pour autant. Le laisser se faire sa propre idée. Et qu'il décide de lui même de laisser tomber parce que c'était trop dangereux pour elle. "Et franchement, j'ai pas envie de finir entre quatre planches ou bien dans une urne tu vois." dit-elle dans un léger sourire. Elle secoua la tête. La corde sensible. Ca marcherait peut-être.

Elle se tourna quelque peu, passa une main dans ses cheveux, soupira, avant de se tourner, à nouveau, vers Erza. "Sache simplement que ce que j'ai vu, c'était bien des années avant notre rencontre." Bah ouais. Puisqu'elle était de la CIA depuis bientôt quinze ans maintenant. Et leur rencontre remontait à quatre ans. "Et que j'veux pas y penser." Charleen espérait avoir réussi à l'embrouiller. "Maintenant que tu sais ... faut vraiment que j'finisse de te recoudre avant que t'en viennes à tomber dans les vapes ou me claquer entre les mains." Elle s'était rapprochée de lui. Aiguille en main. Elle ne lui laissa pas le temps de dire quoi que ce soit. Surprise, en quelque sorte. C'était mieux comme ça. Elle pinça la peau d'Erza entre ses doigts, au niveau de son épaule, afin de réaliser quelques points. "T'aurais vraiment dû aller à l'hôpital. Ils auraient fait ça bien mieux que moi. T'auras une cicatrice toute moche." Elle fit la moue. Elle aussi elle en avait des cicatrices moches. Des internes qui s'étaient faits la main dessus et qui l'avaient foiré. Oh, ça arrivait pas à chaque fois. Mais ça arrivait quand même.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: My heart in my throat. I would not say a word [PV Charleen✖] Dim 24 Aoû - 18:43

... ... ...
Charleen and Ezra




My heart in my throat. I would not say a word [PV Charleen✖]




Je ne pas protéger les gens, mais je peu les protéger de moi même.







Chaque point de suture lui fessait mal, mais c'étais supportable pour Ezra. En regardent faire Charleen il avait l'impression de voir une vielle amie a lui. Quand Ezra était jeune son père l’obligeait a combattre pour qu'il gagne en force et en maturité, mais aussi pour qu'il vois par ou est passé son père avant d'être chef de la mafia. Cette années la il avait accumuler un nombre impressionnant de blessure ouverte, mais il sens n'es toujours bien remis.

Pour Ezra aujourd'hui il allait sens remétrer comme a chaque fois. D'ici deux petit jours il repartirais travailler comme-ci rien ne c'étais passé.

Ezra venait d'accuser Charleen de lui mentir sur se qu'elle était et dans un sens elle confirma, mais sans lui en dire vraiment plus. Ezra ne voulais pas relever cette conversation ambiguë par peur de découvrir quelque chose sur Charleen qui pouvais m'être peut-être interme a leur relation '' amical'' Oui amical, car pour tout vous dire il ne s'avais plus trop sur qu'elle pied il pouvais danser avec la jeune femme. Entre ses mensonge a lui et c'est mensonge a elle sa la un peu perturber, mais allait t'il encore fouiller dans le passé de la jeune femme pour remonté jusqu’à la vrais personne d’aujourd’hui ?

-ok..Je te laisse t'occuper de moi et promit je t’embêterais plus avec ça. Je crois que je préfère rester dans l’ignorance. J'ai toujours aimé les femme mystérieuse.

Il sourit, mais il est loin d'être naïf. Bien au contraire Ezra est un homme intelligent et il decouvrira la vériter en temps et en heures.

Il se laissa faire. En même temps il n'avait pas vraiment le choix. Il continua tout de même a discuter avec Charleen.

-Des cicatrices ? J'en est partout une de plus c'est pas se qui me dérange et puis comme ça le jour ou j'aurais des enfants je leur expliquerai chaque une de mes cicatrices.

Il pointa ses cicatrices du doigts.

-Numéro une , Je me la suis fait en voulant sauté d'une palissade, La deux. Une bagarre qui a mal tourné  la trois...Enfin c'est sans importance.

Sa troisième cicatrice le fit sourire, mais il n'a pas voulu s'expliquer sur celle ci. En réalité la troisième c'est son grand frère qu'il lui a fait. Il jouais avec des couteaux, mais par un coup de colère sa c'est mal fini.

-Bref sa me gêne pas plus que ça.


© .JENAA
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: My heart in my throat. I would not say a word [PV Charleen✖] Dim 24 Aoû - 19:05





But what did you have done?




Un mensonge. Encore. Est-ce que ça aurait été plus simple de lui dire la vérité ? Non. Elle l'aurait perdu. Définitivement. Et honnêtement, ça la faisait chier. Elle avait beau nié. Elle avait beau allé à l'encontre de ses sentiments. La vérité étant qu'elle avait encore des sentiments pour Erza. Il était là. Dans un coin de sa tête. Ca n'avait pas duré longtemps entre eux, oui. Mais elle éprouvait encore quelque chose pour lui. Peut-être des sentiments futiles. Des sentiments qu'elle ne devrait pas avoir pour lui. Mieux aurait-il fallu, sans doute, qu'elle tourne définitivement la page. Qu'elle ne pense plus à lui. Ca lui aurait évité de ressentir de tels sentiments. Mais c'était ainsi. Elle n'y pouvait rien. Elle ne pouvait pas aller contre son coeur. Contre ses sentiments. C'était un fait. Et hormis avoir un coeur de glace, non ... C'était pas son genre.

Erza semblait compréhensible. Il acceptait de la laisser s'occuper de lui. Et promettait, en quelque sorte, d'arrêter de l'ennuyer avec cette histoire. Elle eut un sourire. "J'ai toujours aimé, également, les mecs mystérieux. Même si je sais que parfois, la curiosité, c'est plus fort que nous. J'me doute qu'un jour ou l'autre il nous faudra une explication. A coeur ouvert. La vérité. Toute entière. Mais tu vois, je sais pas toi, j'préfère garder ça pour mes vieux jours. Quand j'serais vieille, toute ridée, et que j'pourrais pas te botter les fesses." dit-elle en lui tirant la langue, histoire de détendre l'atmosphère. Si Charleen arrivait jusque là. Parce qu'elle avait un job dangereux. Parce qu'elle pouvait se prendre une balle, encore, le jour suivant. Parce qu'elle pouvait être prise dans une explosion, comme y'avait six ans. Parce qu'elle pouvait mourir demain. Tout simplement. Qui sait de quoi le jour suivant serait fait. Peut-être qu'on lui demanderait de reprendre le travail plus tôt que prévu. Peut-être l'enverrait-on sur une mission ultra dangereuse. Elle n'en savait rien. Et à dire vrai, Charleen préférait vivre au jour le jour, sans trop se faire de souci.

Erza commença à lui raconter l'histoire de ses cicatrices. Enfin, pas toutes. Elle en avait vu certaines. Mais il était vrai qu'il ne lui avait pas donné d'explications, à l'époque. Elle n'avait pas cherché à savoir d'ailleurs. "Tu as djéà vu les miennes." dit-elle dans un sourire tandis qu'elle était en train de terminer les points de suture de l'épaule. "Quant à celles que j'ai pu avoir entretemps, je doute que tu auras l'occasion de les voir. A moins de me croiser sur la plage en bikini." Et comme c'était pas trop son genre ... Enfin, si, si elle était en vacances, oui, pourquoi pas. Mais elle était pas en vacances. Autre moyen pour qu'il puisse les voir, c'était qu'ils redeviennent intimes. Et à son avis, ça n'arriverait pas. A moins que ... "Ca a l'air d'être bon pour ton épaule." Elle reposa le fil et l'aiguille avant d'attraper une compresse propre et de lui faire un pansement. "Par contre, pour ta blessure à l'estomac ... Franchement, assis, ça va pas le faire." Elle secouait la tête. "Ca va pas être de la tarte mais va falloir que tu grimpes sur le comptoir et que tu t'allonges dessus." Ouais. Mieux valait-il qu'il soit allongé. Charleen lui tendit la bouteille de whisky, histoire qu'il se donne un peu de courage. Et que ça l'assomme un peu également. "Ca te fera du bien."


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: My heart in my throat. I would not say a word [PV Charleen✖] Dim 24 Aoû - 21:56

... ... ...
Charleen and Ezra




My heart in my throat. I would not say a word [PV Charleen✖]




Le sang sa tache ...c'est bien connu non ?









Son épaule étais hors de danger le sang c'étais arrêter de couler et quand ta Ezra il reprenait peu a peu des couleurs. Charleen lui expliqua qu'un jour tout comme Ezra elle lui dirait la vérité, mais pas tout de suite. Ezra n'allait rien dire a Charleen, car il s'avais que c'étais une question de temps avant que la police lui m'es la main dessus voir peut-être même le FBI, mais pour le moment il étais chez Charleen et rien ne pourrait le perturber ou peut-être elle. Elle lui rappela que elle aussi avais des cicatrices et qu'il a pu le constater a l'époque.  Un petit sourire viens se loger au coin de sa lèvres. Bien sur qu'il avais déja vue Charleen dans une tenu plutôt intime allons nous dire, mais il n'avais jamais prêter très attention a ça a l'époque. Il leva la tête pour regarder dans son décolleté et dit.

-Je peu pas avoir l'occasion de les voir...Ba quoi je suis un homme très curieux !

Ezra se mit a rire, car il s'avais bien qu'il n'allais pas entrevoir la moindre cicatrice de Charleen. Il avait juste envie de faire un peu d'humour. Maintenant il devais s'occuper de sa deuxième blessure, mais pour Ezra il y avais rien d'urgent. En effet sa deuxième blessure est peut profonde et la seul chose que Charleen pourrait faire c'est le désinfecter. Du coup Ezra se leva et prit la bouteille de Whisky qu'elle lui tendis. Il boit une petite gorger et la pose sur le comptoir.

-On verras plus tard pour cette blessure. En plus je te connais tu va utilisé un désinfectante qui pique. Du coup je vais prendre ta douche pour enlevé tout se sang.

Et c'est se qu'il fait. Il part torse nu en direction de la douche en avancent assé vite, car s'il aurait laissé la chance a Charleen de répondre elle l'aurait convaincu de se soigner. Ezra enleva tout ses vêtement en sur plus et parti sous la douche a Charleen. Il enleva le sang et dit a haute voix pour que Charleen puis l'entendre.

-Ta serviette blanche ? Je peu la prendre. De toute façon Je voix que cela. Merci ! Charly.

Il fessait comme chez lui peu importe si elle n'étais pas d'accord. Après tout elle allait pas rentré en monde furie pour serviette non ? Il sorti de la douche après quelque petite minutes et prit la serviette blanche pour la m'être au tour de la taille. Il dit encore une fois a haut voix.

-Euuu j'ai mis un peu de sang du coup sur ta serviette. J'aurait du m'être un bandage sur ma blessure a l'estomac.


© .JENAA
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: My heart in my throat. I would not say a word [PV Charleen✖] Lun 25 Aoû - 18:43





But what did you have done?




Entre mensonge et vérité, il y avait de quoi perdre la tête. Fort heureusement, Erza semblait bien vouloir croire à son mensonge. Une chance d'ailleurs. Elle savait que ce mensonge tiendrait plus ou moins longtemps. Avec un peu de chance ... Oui, avec un peu de chance, ça le satisfaisait et Erza n'irait pas fouiner plus loin. A espérer. Tout sourire, le voilà qu'il lui disait vouloir voir ses cicatrices. Charleen secoua la tête. "Ah, parce que tu crois que je vais te dire oui ?" en vint-elle à lui dire, tout en le regardait. "Vois-tu, pour ça, il faudrait que j'enlève mes fringues. Et à ce que je sais, puisque tu as émis le souhait qu'on reste amis, je ne vois pas en quelle circonstance je pourrais enlever mes fringues." A son propre jeu. Elle le piégeait à son propre jeu, en quelque sorte. C'était lui, lors de leurs retrouvailles, qui lui avait dit vouloir conserver leur amitié. Elle n'aurait pas été contre de reprendre leur relation. Il semblait que c'était trop tard à présent. Pour la simple et bonne raison qu'il cachait des choses. Graves. Et qu'elle était sûre et certaine qu'elle aurait du mal à passer outre. Après, elle pouvait se tromper. Peut-être que ... Peut-être que tout irait bien entre eux s'ils en venaient à recommencer leur histoire. Ou peut-être que cela ne serait qu'un immonde échec. Elle n'en savait rien.

Charleen était prête à s'attaquer à sa deuxième blessure. Plus grave. Plus profonde. Seulement, Erza prenait la tangente. Et préférait aller prendre une douche. Ni une, ni deux, voilà qu'il déambulait dans l'appartement à la recherche de la salle de bain. Un peu sur le cul elle était. En même temps, elle ne s'y attendait pas trop. Elle secoua la tête. Que pouvait-elle dire de plus ? Pas grand chose. Elle récupéra une serviette et un bidon qui était sous l'évier. De la javelle. Elle allait nettoyer les quelques traces de sang qu'il y avait ici ou là. Histoire que ça fasse pas louche, quand il partirait, ou le jour suivant, elle passerait son appartement à la javel. Comme ça, on ne pourrait retrouver aucune trace d'Erza dans son appartement. Ouais. Elle ferait ça. Il en vint à lui causer. Mais encore une fois, il ne lui laissa pas le temps de lui répondre. "En même temps, tu m'as même pas laissé regarder ta plaie. Si ça se trouve, c'est pas si profond que ça." Mais oui, il aurait pu déguster. Elle délaissa durant quelques instants la serviette et la javel. "Passe tes fringues. J'vais essayer de faire tourner une machine et de virer toutes les traces de sang. Pour la serviette, c'est pas grave. J'y passerais un coup de javel et il n'y paraîtra plus rien."

Sans lui laisser réellement le temps de lui répondre, Charleen s'était faufilée jusqu'à la salle de bain, récupérant toutes les affaires d'Erza. "Le truc, c'est que tant que ça ne sera pas sec, tu pourras pas partir. A moins que ça t'éclate de te balader dans la rue en serviette. Mais j'en doute." dit-elle dans un hochement de la tête. Charleen fit couler de l'eau froide dans l'évier et le bloqua. Elle versa du gros sel dans l'évier avant de plonger les fringues d'Erza dans la flotte. Remède de grand-mère. Ca fonctionnait plutôt bien et le sel finissait par absorber le sang. Dans la plupart des cas. Elle se tourna, regardant Erza du coin de l'oeil. "Faudrait que j'regarde si Elijah a pas laissé quelques trucs chez moi. Parce que tu vas pas rester comme ça avec une serviette autour." En même temps, Charleen s'en fichait un peu. Erza était toujours aussi canon que dans ses souvenirs. "Mais avant, va falloir qu'on terminer de s'occuper de ta blessure." Elle n'avait pas oublié.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: My heart in my throat. I would not say a word [PV Charleen✖] Mar 26 Aoû - 12:28

... ... ...
Charleen and Ezra




My heart in my throat. I would not say a word [PV Charleen✖]




A choisir.Je reste ici.










La serviette autour de la taille et les vêtements dans sa main il les donna à Charleen sans discuter. Il n'avait pas vraiment le choix. Ezra devra rentrer chez lui un moment où un autre donc mieux vos que c'est vêtement soi blanc et non rouge sang. Charleen lui expliqua qu'elle avait peut-être d'un vêtement d'un certain Elijah. Un ami peut-être ? Non Ezra n'était pas si bête que ça si elle avais des vêtements d'un homme dans son appartement ce n'étais surement pas par hasard. Il décida de ne pas trop ses possé de questions et en profita pour aller une nouvelle fois dans la cuisine. Il prit une tasse de café et fit de nouveau comme chez lui.


-Je te pique un peu de café et merci pour les vêtements Charly.

Il avala d'un trait son café pour possé la tasse dans le levier. Il part en direction du canapé. À côté du canapé il y avait une petite couverture blanche donc il en profita pour s'allonger et se couvrir le temps que Charleen lui apporte des affaires propres. Il observa la pièce depuis le canapé. La décoration était jolie et il reconnaissait bien les gouts à Charleen. Il aperçoit une télécommande. Il tend la main et allume la télé. Il n'i avait pas grand-chose, mais il tomba sur un vieux film donc il le laissa tourné en essayent de suivre de temps à autre. Il repensa à se qu'avait dit Charleen. Sur le souhait qu'il reste à ami et en ricane.

-Hey Charleen tu sais que la grande mode chez les jeunes c'est les sexes friends. Du coup vu qu'on est des amis... ? un grand sourire s'ecrie sur ses lèvres.- C'était pour rire. Je ne couche pas le premier soir.

Ezra et c'est petite blague en même temps c'était trop dur de ne pas faire ce genre de blague. Il était presque nu comme un verre sur le canapé de Charleen et Charleen qui est de plus son exe. Alors c'est sur qu'il ne pouvait pas sans empêcher. Il préféra faire des blagues de ce genre plutôt que de tenté quoi que se soi réellement avec Charleen. Il ne voulait pas retomber dans ses bras une nouvelle fois par peur qu elle parte par peur que lui parte. Il ne voulait pas là m'être en danger et la pire des solutions était de ravoir une histoire avec elle.

-Pour ce soir je reste ici... Si sa te gêne pas bien sur. Je pars demain matin tu m'entendras pas partir je te le promets.
Il prit son téléphone qu'il avait posé non loin de lui et regarde ses messages.


Il n'i avait rien de bien intéresse peut-être juste le message de la fille qu'il avait eu une relation le matin même ou elle lui demandait de venir le voir, mais à choisir il préféra rester chez Charleen.





© .JENAA
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: My heart in my throat. I would not say a word [PV Charleen✖] Mar 26 Aoû - 17:33





But what did you have done?




Charleen délaissa durant quelques instants la salle de bain. De toute manière, que pouvait-elle faire de plus pour le moment ? Pas grand chose. C'était en train de tremper et fallait laisser le temps au sel d'absorber une grande partie du sang. Elle se dirigea dans sa chambre. Direction son armoire. Ce qu'il y avait le plus en haut. Elle n'était pas certaine de trouver quelque chose qui pourrait aller à Erza. Elijah et lui, ils ne faisaient pas vraiment la même taille. Sans oublier qu'Elijah n'avait jamais été du genre à oublier ses affaires. Ca pouvait lui arriver, oui. On n'est jamais à l'abri d'un petit oubli, comme on le dit souvent. "Tu m'dis merci mais en même temps, j'suis pas sûre d'avoir de quoi te vêtir." Elle avait fait chou blanc. Même le plus grand de ses tee-shirts, ça ferait sans doute pas l'affaire. Enfin, il pouvait toujours essayer. C'était mieux que rien. Elle descendit au salon après avoir fouiné dans son armoire et revint auprès d'Erza avec un vieux tee-shirt qui était trop grand pour elle mais qu'elle aimait bien ainsi qu'un pantalon qui risquait d'être un peu court. "Ca devrait t'aller je pense. Mais j'peux pas en être certaine pour autant." dit-elle dans un hochement de la tête. Charleen posa les affaires sur le haut du canapé. Libre à lui de faire ce qu'il voulait. Soit il s'habillait avec ce qu'elle lui proposait, soit il restait tout nu. "Mais avant d'essayer ..." Passage rapide dans la cuisine pour récupérer une compresse et du scotch. Enfin, c'était pas du vrai scotch. Du ruban adhésif médical quoi. "C'est bien d'avoir des fringues mais si c'est pour les saloper en n'ayant pas de bandage, ça servira pas à grand chose."

Elle s'installa en face de lui, histoire de lui faire ce bandage. Tout en riant, il en vint à émettre l'hypothèse qu'ils pourraient être des sex friends, que c'était bien à la mode et que ça pourrait leur aller. Elle redressait lentement les yeux, ainsi que la tête, en direction d'Erza. Etait-il sérieux ? Apparemment, non, puisqu'il riait aux éclats. "Ah ouais ? Pas le premier soir ? Il me semble que c'est pas ce qui s'est passé lorsqu'on s'est rencontrés." Là, elle venait de l'avoir. Déprimée elle était. Dégouttée parce qu'elle n'arrivait pas à mettre la main sur ce maudit criminel. Ca lui en avait fichu un coup au moral. Elle avait bu un peu. Mais n'était pas ivre pour autant. "Si mes souvenirs sont bons ... Tu m'as ramené gentiment à mon hôtel. De peur sans doute qu'il ne m'arrive quelque chose. Et t'es reparti qu'au petit matin. Et c'est pas aux cartes ou au scrabble qu'on a joué." Elle secoua la tête. "Enfin, j'dis ça, j'dis rien." dit-elle dans un haussement des épaules tandis qu'elle était en train d'appliquer la compresse sur la plaie. En rajouter sur ce qu'il venait de dire ? Qu'en dire de plus. Que c'était pas vraiment une bonne idée ? Qu'elle finirait par ravoir des sentiments pour lui et que ça ne pouvait que se terminer mal ? Les sentiments, elle les avait déjà pour lui. Ils étaient remontés à la surface. Quant ils s'étaient recroisés au bar. Autant ne pas se faire d'illusions.

Erza voulait rester. Sauf si ça dérangeait Charleen. Il promettait même de ne pas faire de bruit au petit matin. "T'oublie que j'ai le sommeil léger. D'autant plus maintenant que je bosse pas." Elle dormait très peu les nuits. "Et puis, de toute manière, j'vais pas te foutre dehors. T'imagine te balader avec les fringues que j'viens de te prêter ?" D'ailleurs, fallait qu'il les essaie. "Par contre, j'te conseille de pas dormir sur le canapé. Il est pas très confortable." dit-elle dans un hochement de la tête. "J'ai une chambre d'amis à l'étage." Ca serait mieux. Bien mieux que le canapé. Qu'ils se retrouvent dans le même lit, ça n'arriverait pas. A moins que ... Charleen ne serait pas contre l'idée. Mais il était blessé.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: My heart in my throat. I would not say a word [PV Charleen✖] Mar 26 Aoû - 18:18

... ... ...
Charleen and Ezra




My heart in my throat. I would not say a word [PV Charleen✖]




A choisir.Je reste ici.










L'envie de déposer un baiser sur les lèvres à Charleen était fort au moment où elle vien s'installer en face de lui pour s'occuper de se plaît, mais est que cette envie ce n'etais pas tout simplement une pulsion. Une pulsion d'un homme qui a une jolie femme en face de lui. Il oublia vite cette image qui le trotait dans la tête pour revenir vite à la réalité. Il mène un double jeu en quelque sorte avec Charleen. Elle connaît le vrai Ezra de la vie de tous les jours. L'homme sourit un peu têtu et qui fait des blagues sans même sans rendre compte et si elle découvrait l'autre Ezra ? L'homme qui le soir, mais son humanité de côté, car on l'a élevé ainsi.

Il ne pense pas que Charleen aurait eter amoureuse de lui s'il lui aurait dit a l'époque qui il était vraiment. Pour Ezra Charleen était amoureuse d'une partie de lui à l'époque et non pas pour les deux. Ce soir Ezra sens rend compte et s'il recommençait avec Charleen que devra-t-il faire ? Jouer le type qui n'a rien à se reprocher non c'est plus dans ses cordes de cacher trop de choses à une femme qu'il apprécie. Si Charleen découvre la vérité son risque non seulement de dégénérer, mais en plus de la faire souffrir. Il sourit et répont à la jeune Charleen.

-Je refuse de mettre ses vêtements. Je vais plutôt attendre en plus il son trop petit je le vois direct. Sache que le soir ou on s'est rencontré tu m'as sauté dessus dans certaines payes on appelle ça un viol.

Il ricane, mais il c'avait bien que ce soir là c'était lui qui lui avais sauté dessus et non l'inverse. Charleen lui expliqua qu'elle avait une chambre d'amis, mais il avait déjà fait son plan dans sa tête en quelque sorte. Il allait rester sur le canapé et pendants que Charleen dormira il partirait pour ne pas là m'être plus en danger qu'il ne la déjà fait. Son plan n'allait peut-être pas se m'être à exécution, car vue qu'il a perdu beaucoup de sang il était surtout très fatigué.

-N'e t'en fait pas le canapé sa me convient très bien. En plus si je me léve avans toi ça m'évite de descendre les marches.

Il sourit et s'installe confortablement et se laisse soigner. Sa blessur ne lui fessait pas trop mal il n'était surtout content qu'on soi aux petits soins pour lui.

-Je n'ai plus aucun souvenir des cartes ou du scrabble. Je me souviens juste du moment où tu m'as laissé l'autorisation de voir tes cicatrices de très...très...très...pret.

Il ria et fit un client d'oeil à Charleen..





© .JENAA
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: My heart in my throat. I would not say a word [PV Charleen✖] Mar 26 Aoû - 18:49





But what did you have done?




Il resterait tout nu. Tant pis pour lui. Elle lui avait proposé de quoi se vêtir. Il refusait. Il faisait bien ce qu'il voulait. Après tout, Charleen n'allait pas obliger à mettre des fringues qu'il ne voulait pas. "Dommage, je pense que ça aurait pu bien t'aller." En fait, non. Elle se foutait carrément de sa gueule. D'ailleurs, elle le tapa à l'épaule. Celle qui n'était pas blessée. "Ah ouais, bien sûr ! C'est bien le genre d'une fille de violer un gars tiens !" Elle savait qu'il plaisantait. C'était un grand déconneur. Un peu trop parfois à dire vrai. Mais il ne pouvait pas s'empêcher de plaisanter. Sans doute était-ce pour ... Et bien, pour détendre l'atmosphère, oui. "C'pas mon genre. Et puis, tu m'semblais bien conscentant." Et plus encore. Mais c'était loin derrière eux, tout ça. Comme si c'était dans une autre vie. Comme si ce n'était qu'un rêve. Ou presque. Elle aurait aimé, sans doute, retrouver cette complicité qu'elle avait avec lui. Mais peut-être était-ce trop tard. Impossible.

Erza refusait le lit. C'était la soirée des non on aurait dit. "Tu fais ce que tu veux. Mais si t'as le dos pété demain, tu viendras pas te plaindre. J'serais pas responsable." dit-elle en secouant la tête. Il serait l'unique responsable. En même temps, elle dormait souvent sur son canapé ces derniers temps. Parce qu'elle restait sur le canapé, justement, à regarder la télévision. Et elle finissait par s'assoupir. Les nuits blanches, ça lui arrivait également. Charleen continuait à jouer les infirmières. Il fit allusion à ses cicatrices. Au fait qu'ils avaient été proches, à cette époque là. Est-ce que ça lui manquait ? Est-ce qu'il avait envie de retrouver cette complicité, cette proximité qu'ils avaient tous les deux ? Ou bien c'était juste pour parler, sans forcément dire que tout cela, ça lui manquait. "Est-ce que tu regrettes ... ce temps là ?" lui demanda-t-elle en le regardant, les yeux dans les yeux. "Parce que tu vois, depuis que je t'ai revu l'autre jour au bar, j'arrête pas d'y penser." Trop peut-être. C'était comme si elle pensait que la page était tournée. Alors qu'elle ne l'était pas au final. Erza hantait ses pensées. Et mieux valait-il qu'elle règle la chose une bonne fois pour toute. Qu'elle arrête ... d'y penser. Mais c'était plus fort qu'elle.

Charleen en vint à se relever. Elle avait les mains plein de sang. Mais au moins, Erza était soigné. "Ca tiendra ... ou pas. Faudra vraiment que t'ailles voir un médecin. Sans quoi ... tu finiras par te vider de ton sang." Non pas qu'elle voulait lui foutre la trouille. Mais un peu quand même. Fallait qu'il consulte. Rapidement. Pour son propre bien. "Faut que tu manges un bout aussi. Parce que t'as perdu pas mal de sang."


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: My heart in my throat. I would not say a word [PV Charleen✖] Mar 26 Aoû - 19:32

... ... ...
Charleen and Ezra




My heart in my throat. I would not say a word [PV Charleen✖]




Il ne suffit pas de tirer un trait sur nos erreurs et nos blessures pour qu'elles disparaissent.










Es que Charleen lui manquait . Oh que oui... Il avait même une vieille photo d'eux deux dans un coin de son appartement caché dans un petit livre pour éviter d'être trop nostalgique du bon vieux temps. De temps à autre Ezra repensait à leur moment passé et c'est vrai que c'était bien. Il rentrait chez lui et il c'avait qu'il y avait une personne qui l'attendait et qui s'inquiétais de ce qu'il pouvait lui arriver, mais cette belle histoire n'a pas duré le temps qu'il aurait voulu qu'elle dure.

-Ne tu en fais pas j'aime avoir mal au dos le matin.

Il sourit et l'écouta parler. Elle lui pausa une très bonne question est qu'il regrettait le temps ou il était ensemble. Ezra réfléchie... Es que c'était une question piège . Aucune idée en tout cas Charleen lui disait qu'elle ne fessait que d'y penser depuis les retrouvailles dans ce fameux bar. Était-elle toujours amoureuse de lui ou sa culpabilité de l'avoir laissé la hantait à ce point. Il fit un léger sourire et ne répondit pas tout de suite. Il attend qu'elle s'éloigne. Il se redresse pour se m'être assise sur le canapé et dit.

-Je ne regrette pas notre histoire je regrette juste la durer. J'aurais aimé que ça dure peut-être un peu plus longtemps, mais c'était ton choix de partir pas le mien dans cette histoire le seul gros regrettes que j'aie sait ton départ.

Faim ? Ezra a toujours faim il pourrait manger n'importe quoi n'importe quand c'est un estomac sur pat et ça ne ce voix pas vraiment. Il soupira un peu, car la conversation qu'il venait d'avoir avec Charleen était un peu déprimante et ça lui faisait repenser à leur aventure. Elle lui expliqua aussi qu'il devait aller voir un médecin au plus vite genre demain. Ezra fit la moue et se remit à allonger dans le canapé

-Je ne vais pas mourir, ça va cicatriser. Il dit d'une voix plus basse- Comment est que tu peux tenir à moi alors que moi-même je n'i tiens pas.

Ce n'était pas vraiment une question c'était plutôt une constatation de sa part. Cette phrase c'était surtout une phrase pour lui seul, mais qu'il a dite par mégarde à voix haut ou par fatigue.

-Et tu regrettes quoi ? . Charly






© .JENAA
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: My heart in my throat. I would not say a word [PV Charleen✖] Mer 27 Aoû - 16:48





But what did you have done?




Lui parler à coeur ouvert. Peut-être n'aurait-elle pas du les lancer sur ce sujet. Peut-être que Charleen aurait dû laisser tomber. Passer à autre chose. Mais elle n'y arrivait pas. C'était comme cette séparation qu'elle avait eu avec Elijah. En apparence, c'était terminé. Elle n'y pensait plus. Ou presque plus. Mais une fois qu'elle le reverrait, sans doute qu'elle chercherait à lui parler. A avoir cette explication. Qu'ils n'avaient pas eu. C'était la même chose entre Erza et elle à cet instant. Charleen avait besoin de revenir là dessus. Pour tourner définitivement la page. Ou peut-être pour tenter de poursuivre cette histoire commune qu'ils avaient. Mais qu'ils n'avaient pas eu l'occasion d'achever. Par sa faute d'ailleurs. Sa faute à elle. Et à personne d'autre. Erza semblait ravi de leur histoire. La seule chose sur laquelle il avait des choses à dire, c'était sur le fait qu'elle était partie plus ou moins comme une voleuse. Du jour au lendemain. Alors qu'ils vivaient quelque chose de formidable. Elle passa une main dans ses cheveux, soupirant quelque peu. "Pas vraiment un choix. Plus une obligation qu'autre chose ... Foutu job ..." Ouais, foutu job. Foutu criminel. Et foutu CIA. Si elle avait été en Sicile pour des vacances, sans doute qu'elle ne serait jamais rentrée. Et qu'elle serait restée là-bas. Enfin, si ça avait fonctionné entre eux, bien évidemment. Elle ne serait pas restée si elle avait jugé qu'ils n'avaient rien à s'apporter, mutuellement, et s'ils ne pouvaient pas vivre une belle histoire.

Charleen se dirigea vers la cuisine. Mais elle entendait toujours Erza qui lui parlait. Elle fit couler quelque peu l'eau afin de se laver les mains. Récupérant un peu de savon, elle entendait son ex qui lui disait qu'il n'allait pas crever. "T'auras besoin de points. Ca va pas se refermer comme ça." lui lança-t-elle. Elle n'entendit pas la fin de sa phrase. Et mieux valait-il, d'ailleurs, qu'elle ne l'entende pas. Sans quoi elle lui aurait passé une roustre ou elle aurait cherché à avoir des explications. Serviette en main, elle se rapprocha de lui tandis qu'il lui retourna la question. Ou plutôt, il souhaitait savoir ce qu'elle regrettait. "Un sentiment ... d'inachevé je dirais." répliqua-t-elle en s'essuyant les mains et en le regardant.  "J'me pose des questions. Sur ce qu'on aurait pu devenir. Est-ce qu'on serait resté en Sicile ... Est-ce qu'on aurait voyagé. Est-ce qu'après quatre ans, on serait toujours ensemble." Des questions peut-être débiles. Mais des questions qu'elle se posait quand même. "Où on vivrait. Une maison. Un appartement. Un bateau même." dit-elle dans un sourire. Des gosses peut-être également. Elle n'en savait rien. "Ouais ... la façon dont on s'est quittés ... Ou plutôt, dont je t'ai quitté ... J'crois que c'est un truc que j'vais regretter pendant pas mal de temps."

Elle n'y avait pas pensé. Jusqu'à présent. Jusqu'à ce qu'il revienne dans sa vie. Et sans doute qu'elle aurait enfoui tout cela, qu'elle aurait enterré ces souvenirs au plus profond de sa mémoire, pensant que jamais, oh combien jamais ils n'en viendraient à ressortir. Mais oui. Ses souvenirs là, ils étaient ressortis. Elle les avait en tête. Et Charleen s'en mordait les doigts. Elle ouvrit son frigo. Pas grand chose d'intéressant. Du moins, pour quelqu'un qui venait de perdre du sang. Elle récupéra un bac de glace dans le compartiment congélateur et revint auprès d'Erza. Une cuillère pour elle, une pour lui. "Mon médecin m'a dit qu'il fallait que j'mange sucré après que j'ai pris ma balle." dit-elle en lui tendant le bac de glace. Ca lui ferait du bien. Ou pas.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: My heart in my throat. I would not say a word [PV Charleen✖] Lun 1 Sep - 4:06

... ... ...
Charleen and Ezra




My heart in my throat. I would not say a word [PV Charleen✖]




nos blessures vont cicatrisé pas vrai?.










Aujourd'hui Ezra a encore frôlé la mort de pret. Jusqu'où doit-il aller pour comprendre que sa vie ne durera pas éternellement s'il continue ainsi. Il l'ignorait jusqu'où il pouvait aller, mais il était sûr que son ascension n'allait pas se terminer tout de suite et ça il le savait. Il écouta parler Charleen de leurs anciennes histoires. Es que Charleen était nostalgique à ce point ou es que c'était qu'une impression . Commen pour son futur Ezra n'était pas sur de ce que Charleen avancais. Un sentiment d'inachevé ?

Il a le même. Il a l'impression qu'il n'a pas terminé cette histoire comme il l'aurait fallu. À l'époque il pensait faire sa vie avec elle et un jour ou l'autre il serait parti en prison pour ses crimes, mais l'amour que Charleen lui portais l'aurait fait tenir et elle lui aurait pardonné. C'est beau de pensée ça, mais c'était à l'époque qu'il s'imaginait une t'lle chose et aujourd'hui si Charleen l'apprend... Il n'aura surement pas la réaction qu'il voulait à l'époque, mais plutôt tout l'inverse. Ezra finit par s'assoir correctement sur le canapé et par prendre le bac de glace pour en manger.

-Merci. Tu vas en manger un peu avec moi . Il fait un mince sourire -Ou si tu veux aller te coucher je comprendrais, car même moi je commence à être fatigué.

Ezra prit deux trois cuillers de la glace que lui avait tendue Charleen, mais pas plus. Il la posa sur la table et prit la main à Charleen pour la tirer vair lui et qu'elle s'assied sur le canapé. Il avait besoin de lui parler de ce qu'elle venait de lui dire.

-Pourquoi regretter ? Après tout on a vécu qu'elle chose de bien ensemble donc oublie ce qui s'est passé et vit actuellement, car c'est avec les erreurs du passé qu'on fait le futur.

Il profita de ce moment de tranquillité pour déposer un léger baiser sur le front de Charly. Il sourit et et pose sa main sur sa joue et dit de nouveau.

-Maintenant fait moi plaisir. Va dormir et rassures-toi je ne vais pas me vider de mon sang dans la nuit. Promit si j'ai un problème je viens te voir, mais je vois bien que tu t'inquiètes pour moi et ce n'est pas une raison suffisante pour ne pas dormir.

Il était temps de fermer les yeux pour laisser place à un nouveau jour, mais à vrai dire Ezra n'allait peut-être pas dormir trop de questions lui travailler l'esprit pour pouvoir fermer les yeux et oublier tout ça grace au sommeil.






© .JENAA
Revenir en haut Aller en bas

«Contenu sponsorisé»

MessageSujet: Re: My heart in my throat. I would not say a word [PV Charleen✖]

Revenir en haut Aller en bas

My heart in my throat. I would not say a word [PV Charleen✖]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Grimoire Heart n'a pas besoin d'un cookie à la myrthille ( PV Nookie Minasa )
» The way of the heart.
» Total eclipse of the heart ϟ Pete (terminé)
» Grimoire Heart
» SOMETIMES I FEEL MY HEART WILL OVERFLOW ✗ le 30/03 vers 01h58
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NCIS RPG :: Washington :: Lieux de Détente :: » Les parcs-