AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur NCIS-RPG
De nombreux personnages de la série sont encore disponibles : Jethro Gibbs, Ziva David, Tobias Fornell, Eleanor Bishop, Leon Vance... N'hésitez plus.

Partagez|

Une vengeance qui prend du temps (PV Nicky)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

♠ Nombre de messages : 180


MessageSujet: Une vengeance qui prend du temps (PV Nicky) Mer 6 Aoû - 19:07

Le match de base ball venait de finir. Colin se leva, il se dirigea vers la salle de bain et fit couler l'eau chaude. Il aimait bien prendre une bonne douche avant d'aller dormir après une longue journée de travail. Le jeune homme se dirigea vers sa chambre, prit de quoi se changer et prépara ses affaires pour le lendemain, pour aller travailler. Il retourna dans la salle de bain. Il se rasa, puis lorsque l'eau fut à bonne température, il se déshabilla et entra sous l'eau. Il ferma les yeux pour délecter l'eau qui ruisselait sur son corps. Cela lui faisait du bien. Il se lava ensuite et sortie ensuite de la douche. Il enfila une serviette autour de sa taille, puis enfila un boxer noir. Il se lava les dents et après s'être essuyer entièrement, il fila dans sa chambre. Il posa son téléphone sur la table de chevet et se coucha. Il croisa les bras derrière sa tête et s'endormit assez rapidement pour une fois.

Ce fut vers une heure du matin que son téléphone sonna. Sur le coup, Colin pensa que c'était son réveil, alors il tenta de le couper mais voyant, ou plutôt entendant que la sonnerie retentissait toujours, il alluma la lumière et regarda c'était son téléphone qui vibrait. Quelle idée il avait eut de le laisser en vibreur et en plus de le mettre sur vibrer plusieurs fois quand c'était un SMS de sa famille. Il regarda. C'était le téléphone de Hope, l'une de ses deux petites soeurs. Le message disait :

// Vient me chercher STP, j'ai très peur, je suis derrière la boite du Tigre. A la sortie de la ville. Il y a des types louches. Hope //

Colin ne chercha pas à comprendre ce que sa soeur de 19 ans foutait là-bas. Il enfila un jean, attrapa un t-shirt à manche longue et à capuche, mit des chaussettes, ses basquettes. Attrapa sa veste en jean au vol, ses clefs, ne prit même pas la peine de vérifier ses papiers. Il fila en envoyant un message à sa soeur. Lui disant de ne pas s'inquiéter et de rester à l'abri qu'il était là dans une dizaine de minutes. Puis il monta dans sa voiture et fila en vitesse. Il devait les protéger, c'était ses soeurs, il était le seul garçon, alors il se devait de les protéger. Il arriva devant la boite. Elle était mal éclairer et plutôt isolé. Il pleuvait énormément. Colin enfila sa capuche de son t-shirt et regretta de ne pas avoir prit de chose plus chaude. Il sortie de la voiture et se mit à appeler :

"Hope ? Hope ?"

Puis en bougonnant pour lui même.

"Hope bon sang où es-tu ?! Tu comptes me faire mourir de peur ou quoi ?!"

Puis il vit une silhouette approcher, il sourit et lui dit :

"Hope...Qu'est-ce que tu fous dehors aussi tard ? bon magne toi, je te ramène à la maison !"

Il tourna le dos et s'avança vers sa voiture, cependant il ne savait pas que ce n'était pas Hope, mais une criminel qui bossait pour le père de Marina et qui avait été payer pour la faire souffrir.

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Une vengeance qui prend du temps (PV Nicky) Jeu 7 Aoû - 16:52



« Une vengeance qui prend du temps !   »

Il y a quelques semaines de cela, Nicky venait tout juste de s'approprier un nouveau contrat. Un père qui voulait faire souffrir sa propre enfant. Que la vie avait bien changé ! Nous étions loin du cliché d'un père qui donnerait tout pour faire le bonheur de son enfant. Cette affaire l'importait peu. Elle ne voyait que la belle récompense qui lui serait offerte. Il ne s'agissait pas de commettre un meurtre juste de la torture morale et physique pour son entourage si cela était nécessaire. Rien de bien compliqué face à ses compétences.

Nicky s'amusait à faire souffrir la chère femme. Faire paniquer quelqu'un était amusant à faire. Les réactions des personnes variaient en fonction de leur caractère. Certains pouvaient se mettre dans une dépression terrible ou un stress infernal au vu d'une plaisanterie de mauvais goût. Une fausse lettre de suicide d'un proche et on pouvait presque sentir la peur envahir la cible à des kilomètres. Il fallait l'admettre que cette femme répondant au nom de Marina ne semblait pas quelqu'un de facile à atteindre. On pouvait voir ce pincement au coeur lorsqu'elle ouvrait sa boîte aux lettres chaque jour. Elle cherchait à savoir si cela était réel ou non et lorsqu'elle avait la réponse. Ce n'était plus assez amusant pour Nicky. Il était temps de passer aux choses sérieuses. Il était temps de rendre l'irréel bien réel.

Les idées ne manquaient pas la tête de Nicky. Elle semblait être une femme normale mais elle ne manquait pas de ressources lorsqu'il s'agissait de faire souffrir. Le point faible des personnes étaient l'amour, les sentiments, la compassion. Cela était une faiblesse. Sans attachement et vous pouviez aller loin. Marina avait un petit ami à ce jour. C'était d'une facilité de la détruire intérieurement dans ces conditions. Colin Lazario, quelques personnes bien placées et vous aviez toutes les informations que vous demandiez. Monsieur travaillait au NCIS. Adepte des situations dangereuses ? Probablement mais était-il adepte des enlèvements ? Elle ne le pensait pas. Il était encore trop jeune pour avoir l'expérience requise de se méfier de tout. Qui allait jouer à la victime ce soir ? Et bien, ce serait Colin.

Nicky envoya un fidèle ami dérober le portable de sa soeur pour éliminer les doutes de ses futurs actes. Elle se rendit dans une boîte de nuit. Elle passa la soirée à se divertir. Il faut s'amuser, se détendre avant d'enlever quelqu'un ! Vous ne le faites pas ? Bien sûr, sur les milliards d'êtres vivants sur Terre, peu enlevaient des personnes. Elle choisit 1h du matin comme horaire pour débuter les opérations. Elle envoya un message se faisant passer pour la sœur de sa victime. Elle donna le lieu où elle se trouva et lui demanda de venir la chercher rajoutant quelques mots montrant de la peur. Si il devait avoir peur, ce n'était pas pour sa sœur mais pour lui-même ! Nicky patienta. Il pleuvait dehors et ses cheveux ou du moins, sa perruque se mouillait considérablement.  Elle se posa même la question si son plan allait fonctionner. Peut-être n'était-il pas si proche de sa sœur qu'elle le pensait ?

Nicky se rendit compte qu'elle avait eu raison depuis le départ. Il était venu et semblait un tantinet désespéré en cherchant sa sœur. Que cela était mignon ! Garde ton côté désespéré pour plus tard . Nicky s'avança vers lui sans un mot. Il ne semblait pas avoir remarqué qu'il s'agissait d'une autre personne. C'est vrai que le mauvais temps était en sa faveur. Le mauvais temps, les lentilles pour cacher ses yeux et ses faux cheveux qui pouvaient lui favoriser une mauvaise reconnaissance faciale pour l'avenir. Si il arrivait à dresser un portrait robot de son agresseur, il aura plus de simplicité à en donner erroné.

Il voulait réellement la ramener " à la maison" car ce n'était  pas l'endroit qui les attendait. Ce n'était pas son projet de rentrer bien sagement. Il lui tourna le dos et s'avança vers sa voiture. Nicky ne vit pas de meilleurs occasions qu'à ce moment-là. Elle le laissa s'avancer et lorsqu'elle jugea que la distance était la bonne. Elle se retourna pour observer si elle avait du monde autour d'elle et ce ne fut pas le cas alors elle sortit une seringue et lui planta un mélange de myorelaxant et un hypnotique puissant. Il prendra effet dans l'instant sur une durée d'au minimum une heure. Cela lui laissera de se rendre où elle désirait. Elle attendit qu'il se laissa tomber pour l'aider à rentrer à l'intérieur de la voiture, le traînant sur la banquette arrière. Le myorelaxant servait pour lui faire relâcher les muscles et ainsi au cas où le dosage de l'hypnotique n'était pas suffisant. Elle avait toujours la seconde option.

Nicky lui emprunta ses clefs et démarra la voiture. Elle jeta un rapide coup de œil à l'arrière pour voir si tout se passait comme prévu et elle n'eut pas de surprise. Elle prit une direction pour s'éloigner de la ville. Elle savait où elle allait se rendre mais il lui restait juste à y parvenir au plus vite. Elle faisait des virages dans tous les sens, tournant un coup à droite puis l'autre à gauche, elle ne prenait pas la route directe de sorte à ce qu'il ne mémorise pas le trajet. Elle prit la direction d'une sorte d'entrepôt vide aux murs insonorisés. Elle rentra la voiture au l'intérieur pour présenter aucune activité visible de l'extérieur. Cet entrepôt n'était pas très réputé. Personne ne viendrait  dans les parages. Elle le traina sur le sol et le fit entrer dans une  pièce de 20m carré au maximum. Les murs étaient d'un marron assez foncé et le sol était du carrelage noire. Nicky allait chercher des chaînes, bien plus solide que les cordes des films à petits budgets américains qu'utilisent les criminels. Pour lui permettre de ne pas s'échapper, elle relia toutes les chaînes à un pilier en béton derrière lui, elle le laissa prendre ses aises aux sols. Elle fit des tours autour de ses chevilles et de ses poignets qu'elle cadenassa.

Elle changea ses vêtements devant lui ou à l'extérieur, cela n'avait pas d'importance. Il était sonné et elle n'avait pas de complexe. Elle enfila un jean noir, un débardeur noir et elle laissa ses faux cheveux bruns plutôt noirs retomber sur ses épaules. Elle avait pris des vêtements adéquates en fonction de ce qu'elle allait faire. Elle n'avait pas de projet défini,elle allait laisser liberté à son imagination. Il ne lui restait plus qu'à attendre le réveil. Elle prit une chaise et s'installa sur la table un peu plus loin. Elle prépara un attirail d'arme blanche en tout genre et patienta.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Nombre de messages : 180


MessageSujet: Re: Une vengeance qui prend du temps (PV Nicky) Jeu 7 Aoû - 20:49




Le jour où Colin arrêterait de se faire prendre en otage n'était pas prêt de s'arrêter. Le voilà qui volait au secours de sa petite soeur Hope, qui était soit disant dans une boite de nuit et qu'elle avait peur d'un groupe de type. Sur le chemin le jeune agent se disait dans sa tête tout ce qui pourrait arriver. Mais il finit par changer d'avis et par penser à autre chose. Il mit de la musique. Finalement il arriva plutôt rapidement sur le lieux du rendez vous. Il voyait le temps qui se dégradait de plus en plus. Il coupa le moteur, mit les cles dans sa poche, puis il sortie de la voiture. Il mit ses mains dans les poches et haussa les épaules pour tenter de se protéger un peu de la pluie.

Il appela sa soeur, et vit une silhouette s'approcher. Il ne savait pas que ce n'était pas Hope et puis Colin était pas du genre à se méfier de tout et de tout le monde. Lui il croyait tout le monde tant qu'il n'avait pas de preuve. Bref, il parla donc à sa soeur et se dit que ce silence était surement dut au fait qu'elle ne devait pas vraiment l'entendre avec le bruit de la pluie, alors il se tourna et avança de nouveau vers la voiture. Il mit les mains dans ses poches pour chercher les clefs, mais il n'eut pas le temps de les trouver qu'il sentit quelque chose lui piquer le cou. Il porta sa main dessus mais sentit ses paupières devenir terriblement lourde. Il tenta de rester debout mais il dut prendre appuis sur la voiture pour ne pas tomber. On l'aida à se mettre dans la voiture, sur la banquette arrière. Qu'est-ce qui se passait ? Il n'en savait rien. Il se posa des questions, tout un tas de question, jusqu'à ce que son cerveau se mette en veille. Il finit par fermer les yeux et par ne pas se réveiller, du moins pas de suite. Il était pourtant secouer dans tout les sens....


Le temps était passé, et il ne savait pas depuis combien de temps il était là. A vrai dire il ne savait même pas si c'était vrai. Lorsqu'il commença à papillonner des yeux pour les rouvrir il sentit un vicieux mal de crâne. Sûrement dut à ce qu'on lui avait injecter. Il voulait vérifier si c'était vrai mais lorsqu'il voulut lever sa main gauche, étant gaucher, il se retrouva prit par une chaine. C'était sérieux ? Il mit quelques secondes avant de comprendre qu'il était attacher par des chaines et qu'elles n'étaient pas que aux poignets, mais aussi à ses chevilles. Bon ok, restons calme, analysons la situation. Colin était attacher, il avait donc été enlever. Il ne travaillait pas sur une affaire dangereuse, enfin pas à sa connaissance, une histoire de drogue au sein d'une équipe de Marines, rien de très grave, vu que l'affaire était pratiquement boucler. Donc ce n'était pas le travail, du moins pas à sa connaissance, personne ne lui en voulait, donc c'était quoi le soucie ? Colin ouvrit grand les yeux et le vert de ceux-ci fixèrent la table où une femme, oui parce qu'il était sur maintenant que c'était une femme et pas sa soeur, était assise. Il se demandait ce qu'elle faisait. Puis il finit par demander :

"Qui êtes vous ? Qu'est-ce que vous me voulez ? Qu'avez-vous fait à ma soeur ?"

Oui parce qu'elle avait le portable de Hope, donc par conséquent dans la tête de Colin, Hope avait eut un truc. Ou pas.

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Une vengeance qui prend du temps (PV Nicky) Ven 8 Aoû - 1:38



« Une vengeance qui prend du temps !   »

Nicky Stewart venait de kidnapper un agent du NCIS. Quel superbe pub cela allait lui faire ! Si elle venait de faire cela , c'est qu'elle en avait marre de faire croire en quelque chose. On ne croyait que ce que l'on voyait. Elle devait agir ainsi, laisser des marques, de la torture sur le corps de quelqu'un auquel Marina tenait. Il n'était pas question de revanche personnelle. Il était simplement question de se faire de l'argent. Elle n'avait jamais rencontré sa victime et elle se fichait de qui elle était. Pas de compassion, cela pourrait faire raté le travail qu'on lui avait demandé de faire. Elle emmena l'agent dans un entrepôt, kidnappé dans sa propre voiture. Ca craint un peu pour lui, tout ça !

Nicky l'avait attaché avec des chaînes pour qu'il ne s'enfuit pas. Elle s'était changée, s'était installée sur une chaise et commençait à préparer ses armes. Lui seraient t'elles utiles ? Peut-être ou peut-être pas. Nul ne savait ce qui allait se passer même Nicky. Cela allait dépendre de son humeur, de sa victime et de ses réactions. Tout allait être fait à l'improviste mais il valait mieux soigneusement se préparer au cas où. Si il se tenait sagement, elle ferait preuve peut-être de douceur mais si il cherchait à se libérer ou bien lui taper sur les nerfs, elle serait bien plus cruelle. Tout cela allait dépendre de leurs réactions communes.

Son invité ne tarda pas à se réveiller et les questions vinrent bien vite. Nicky n'approuva pas trop de questions.Cela allait l'agacer si il venait à trop demander. Surtout qu'il demandait des choses dont il n'aurait pas toutes les réponses. Que les victimes pouvaient être stupides, parfois ! Comme-ci la belle allait donner son nom comme une idiote et lui dire ce qu'il allait se passer. Si elle lui disait qu'elle allait le découper en morceaux, il allait se taire ? Bien entendu, que non. Qui se laisserait découper sans dire un mot ? Excepté un muet...

Nicky soupira et se leva de sa chaise, un couteau à la main d'une lame tranchante. Elle s'avança vers lui. Elle l'attrapa par sa veste en jean et le tira contre le mur violemment pour qu'il s'assoit. Dès qu'il fut placé comme elle le désirait, elle allait pouvoir commencer à s'amuser. Elle s'assit sur le sol en face de lui et joua avec le couteau entre ses doigts, restant en pleine contemplation devant la lame aiguisée de l'arme puis elle se mit à répondre à sa manière à ses questions :

« Mon nom n'est pas important. Hope, je suppose. Je ne la connais pas. Tu veux vraiment que je réponde à ton autre question ? »

Sa soeur, elle connaissait son nom et elle possédait son portable. Comment dire ne pas la connaître ? Excepté cela, elle ne l'avait jamais vu, ni rien. Elle se fichait de sa soeur, ce qui l'importait c'était lui. Elle le tutoyait comme ci il s'agissait d'un ami mais il ne l'était pas. Elle connaissait des choses sur lui mais lui ne connaissait rien. L'identité ne marchait que dans un sens.Sa dernière question était rhétorique, elle n'attendait pas de réponse. Elle faisait ce qu'elle voulait et ne proposait pas de choix. Nicky s'avança plus près de sa victime et se glissa contre son oreille pour murmurer :

« Je pourrai t'arracher la peau, détruire ton visage, faire quelques découpes  et envoyer un joli colis pour ta soeur... »

Un sourire de mauvaise augure apparut sur son visage et elle se recula subitement. Elle caressa la lame de son couteau contre sa joue lui faisant une entaille superficielle. Nicky plaisantait avec lui. Elle voulait tester ses peurs. Elle voulait lui prouver que rien de tout cela était une mise en scène. Qu'elle comptait bien le faire souffrir et qu'il n'était pas là par pur hasard. Elle reprit sa position en face de lui et débuta la véritable partie qui risquait de faire des dégâts :

« As-tu une idée du pourquoi tu es ici ? Sûrement que non. Et bien, on m'a proposé de te faire du mal contre une petite somme d'argent. La véritable question qui doit te trottait dans la tête est : Qui veut te faire du mal ?  Cherche mais si tu donnes une mauvaise réponse, je pourrai peut-être me divertir à mon tour. »

Elle jeta son couteau et le fit se planter non loin de sa cuisse. Nicky se mit à rire avant de récupérer l'outil. Elle voulait jouer mais avait t'il envie de tomber dans le jeu de Nicky surtout qu'il n'y avait pas d'issu ni possibilité de trouver la bonne réponse car la bonne réponse, elle ne lui donnerait pas. Cela allait dépendre de son humeur, de sa patience et des réponses du jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Nombre de messages : 180


MessageSujet: Re: Une vengeance qui prend du temps (PV Nicky) Ven 8 Aoû - 7:47



Colin allait vraiment devoir apprendre à se méfier des gens car cela n'était plus possible, on ne pouvait plus le laisser faire ça comme ça. Il se faisait tout le temps avoir. Le jeune homme n'avait pas vu le danger et pourtant il était là sous son nez. Comment faire pour l'éviter maintenant ? Colin n'en savait rien et il n'avait pas vraiment envie d'y penser. A l'heure actuelle, il voulait savoir ce qui c'était passer et pourquoi est-ce qu'il était ici, dans cette situation. Il avait donc demander, dès son réveil, plusieurs questions, et la jeune femme s'approcha de lui, elle tira sur son blouson en jean pour le faire s'asseoir, elle n'eut aucun mal à le faire, avec ce qu'il avait eut dans le sang il était encore à moitié dans les vapes. Le jeune homme prit donc place. Elle jouait avec un couteau, ce qui ne l'aida pas à avoir confiance. Elle prononça le prénom de Hope, lui disant également que son nom importait peu. Elle ne connaissait pas sa soeur. Bon admettons. Colin se dit qu'il ne ferrait mieux de ne pas insister, c'était plus dans son intérêt. Il la regardait d'un air à la fois intriguer et en même temps légèrement inquiet. QUi était-elle bon sang !

Lorsqu'elle s'approcha une nouvelle fois de lui Colin détourna la tête, il ne voulait pas risquer...Risquer quoi d'ailleurs ? Il en savait rien ! Il avait vu tellement de film qu'il ne savait pas ce qui pourrait se passer et ça l'énervait, car il aimait savoir ce qui allait se passer. La jeune femme, lui glissa donc dans l'oreille qu'elle pourrait le torturer de bien des manières. Cela lui glaça le sang, mais il ne laissa rien paraître. Puis elle prit le couteau et lui fit une entaille. Il grimaça et gémit un peu de douleur mais ne dit rien d'autre. Il la regarda d'un air mauvais. Il détestait la violence gratuite. Par la suite, elle lui proposa, ou plutôt lui ordonna un jeu plutôt débile il devait l'admettre. Il devait trouver qui lui en voulait. Comment pourrait-il le savoir ? Colin la regarda et fit sans même réfléchir :

"Comment je pourrais le savoir ?!"


Puis il se tut de nouveau sentant sa joue le brûler. Il devrait apprendre à se taire, cela pourrait grandement l'aider. Il la regarda. Il réfléchit. Qui ça pouvait être. Il en savait rien. Il n'avait pas envie de jouer. Il n'avait pas envie de parler. Il voulait juste sortir d'ici. De cet endroit. Rien ici, ne lui laissait voir où il était. Il se sentait comme prit en cage. Il regarda une nouvelle la femme et lui dit ensuite :

"Vous ?"


C'était stupide il le savait. Mais il n'avait pas d'autres idées, ni d'autres indices, pour le moment c'était elle qui avait les armes, alors c'était sa seule piste. Il ne pouvait pas se douter que cela avait quelque chose à voir avec Marina. Il pensait que le soucie avait été régler la dernière fois...

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Une vengeance qui prend du temps (PV Nicky) Ven 8 Aoû - 11:54



« Une vengeance qui prend du temps !   »


Nicky venait tout juste de débuter ce pourquoi elle allait être payée que sa victime commençait déjà à se montrer comme elle avait l'habitude de les qualifier de "idiot". Poser la question de qui était son agresseur n'était pas une question à poser. Demander ce qu'on lui voulait aussi n'était pas vraiment quelque chose à demander mais Nicky sut répondre à toutes ses questions de manière assez brutale. Elle est ici pour le torturer un peu et pas faire ami-ami.
Elle lui fit une entaille sur la joue et il poussa un gémissement qui eut pour effet immédiat de la faire sourire.Il la regardait et Nicky le fixait de la même façon. Elle lui proposa de trouver qui lui en voulait. Ce n'était pas très dur de réfléchir un peu mais en réalité, c'était un jeu sans issu. Nicky ne donnera pas la véritable réponse sinon ce ne serait pas vraiment drôle. Elle voulait juste pouvoir le faire souffrir en lui faisant croire que c'était de sa faute. Une mauvaise réponse et elle pourrait s'amuser. C'était ainsi qu'elle voulait se divertir ce soir. Quel serait sa réponse ? Nicky allait commencer par l'abîmer un peu ou allait t'elle le laisser sans aucune blessure durant la prochaine demi-heure ?

Il posa une question et cela ne plut à Nicky. Ce n'était pas ce qu'elle avait demandé. Elle voulait un nom, une réponse et non une autre question. Elle resta de marbre face à lui et fit la sourde oreille. Elle n'allait pas lui répondre car ce n'était pas une question auquel on pouvait facilement répondre et puis sa question ne l'importait pas. Elle se fichait bien de savoir comment il allait trouver. Ce qu'elle voulait , c'était qu'il fasse erreur pour avoir une accuse de lui faire du mal.
L'agent porta une accusation sur elle et celle-ci ne l'apprécia guère. Elle se mit à grogner entre ses dents car elle n'aima pas ce genre de plaisanterie. Elle l'attrapa par le col de son tee-shirt et le souleva du sol. Elle ferma le poing. Elle se rendit bien compte qu'il ne fallait pas montrer sa colère pour si peu. Elle dût se calmer...Elle fixa pendant quelques secondes le mur et reprit son visage comme fixation. Il fallait plaisanter, très bien elle n'allait pas lui faire de cadeaux pour cette fois. Nicky reprit son calme et lui répondit avec douceur plongeant son regard dans le sien :

« Tu es Colin Lazario et non, je ne te connaissais pas avant. Je ne vois pas pourquoi j'aurai voulu te faire du mal..Je ne torture pas les beaux mecs si cela ne m'apporte rien. »

Elle lui caressa sa joue mutine de son nez et elle le relâcha sur le sol. Elle jouait sur les mots. Elle donnait son nom et lui disait qu'elle ne le connaissait pas. Certes, ils ne s'étaient jamais croisés. Nicky faisait attention à qui elle rencontrait sur lorsqu'il s'agissait d'agents fédéraux. Elle ne voulait pas se faire coincer car elle n'avait pas été prudente. Elle tenait de trop à sa liberté pour finir en prison. Elle prit son couteau et commença à arracher sa veste en jean. Elle ne pouvait pas la lui retirer à cause des chaînes et il n'était pas question de le libérer ! Elle lui découpa donc sa veste, n'ayant pas d'autres solutions.

Il avait donné une mauvaise réponse alors elle allait le punir.Il était simple pour elle de savoir ce qu'elle allait devoir faire.Elle prit son couteau fermement et l'observa durant quelques secondes. Elle s'approcha de son visage lui caressant sa peau du regard et elle lui effleura ses lèvres d'un baiser tandis qu'au même moment, la lame du couteau transperça son épaule. Elle avait tapé juste, la lame du couteau ne touchait rien excepté sa peau interne. Elle se recula de ses lèvres. Elle savait qu'il n'allait pas aimé ce qu'elle avait fait. Pourquoi ? Et bien, car on n'aime pas se faire torturer pour un rien et encore moins se faire embrasser lorsqu'on a une copine. Pourtant il n'avait pas de raison de péter un câble, elle lui avait soulagé la douleur par un court moment de douceur. Elle se mit à sourire une nouvelle fois et elle eut une folle envie de lui révéler qui était la véritable personne derrière tout cela. Elle lui murmura le doux nom de « Marina » de manière très lente pour qu'elle obtienne une réaction stupéfiante de sa part. Elle haussa les sourcils et attendit sa future réaction. Allait t'il la croire ou nier ce qu'elle dirait ? Nicky lui mentait car son objectif était de faire souffrir les deux personnes. Si elle pouvait rendre leur couple fragile, celui qui l'avait engagé ne pourrait qu'en être fier.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Nombre de messages : 180


MessageSujet: Re: Une vengeance qui prend du temps (PV Nicky) Ven 8 Aoû - 12:17


Colin ne savait plus quoi faire. Il était un peu perdue, qu'est-ce qu'elle lui voulait ? Pourquoi ? Pour qui ? Allait-elle le tuer ? Le laissez vivre ? Il en avait aucune idée mais il était terrorisé par cette idée. Le jeune homme aurait aimer pouvoir s'en tirer et pouvoir se sauver. Retirer ses liens et se sauver le plus loin possible, quitte à la laisser en liberté. Cependant il ne pouvait pas. Lorsqu'il tenta une réponse, et même si il savait qu'elle n'était pas bonne, et qu'il risquait gros, il la dit tout de même. Il déglutit en la regardant. Cette femme s'approcha l'air énerver. Elle le fit se lever. Il la fixait et sentait son coeur battre bien plus fort que la normal. Elle fixa le mur puis se calma, enfin un calme qui n'en était pas un, bien entendue. Le jeune homme la regarda et il savait qu'il allait passer un mauvais moment. Elle lui donna son nom et son prénom et lui dit qu'elle ne le connaissait pas. Bon ok, Colin était larguer. Il plissa les yeux et hocha frénétiquement la tête, comment elle pouvait savoir ça sans le connaitre ? Ses papiers peut être ? Non, il ne les avait pas prit. D'ailleurs heureusement. Enfin c'était ce qu'il se disait pour tenter de garder la tête hors de l'eau. Puis elle lui caressa sa blessure du bout de son nez. Il eut envie de lui en mettre une, mais il préféra détourner le regard et serrer les dents.

Elle le relâcha au sol. Il soupira se disant que c'était finit et que cela n'avait pas été si terrible. Il continua donc de chercher, mais la second d'après elle se baissa devant lui et se mit à lui découper sa veste. Pourquoi faisait-elle ça ? Non mais elle savait combien ça coûtait ce genre de fringue ? Il la regarda faire et lui fit ensuite :

"Ok !! Heu, John Durval ! Mark Spoons ! Elena Despores..."

Sa respiration se faisait beaucoup plus rapide car il commençait à comprendre pourquoi elle faisait ça. Le tout c'était enclencher dans sa tête. Elle avait donc été payé pour faire ça, c'était donc un contrat, un contrat sur sa tête. Bon il était agent que depuis trois mois alors il devait se remémorer ses enquêtes depuis ses trois derniers mois. Il dit donc les trois noms qui lui virent en tête. Mais ce n'était pas eux...si seulement il savait. Il la vit approcher de son visage. Il essaya de détourner la tête mais n'eut pas le temps, ou la force, il ne savait pas trop. Il sentit la lame lui transpercer l'épaule. Il réussit à casser ce baiser forcé pour crier de douleur.

"Haa ! Mais merde !!! Je vous ai rien fait foutez moi la paix !!"

Il colla son crâne contre le poteau en pierre derrière lui et tenta de reprendre un souffle correcte et de ne plus penser à la douleur. Ni à la fatigue non plus. Il regarda de temps en temps son épaule dont le sang s'écoulait normalement, ce qui signifiait que rien de vitale n'avait été toucher, ça l'aurait étonné dans le cas contraire. Puis elle lui murmura un nom dans l'oreille. Il eut l'air surprit, puis il la fixa et lui dit sur un ton un peu plus froid qu'en temps normal, il était un peu en colère, un peu beaucoup même.

"C'est faux ! Elle aurait jamais fais ça ! Allez au diable !"

Il savait qu'il regretterait ce qu'il venait de dire, mais tant pis c'était dit. Il la regarda et tenta de penser aux gens qu'il avait arrêter au cours de sa carrière de patrouilleur. Il la regarda et dit :

"Karl Williams ?"

Il souriait car ce type était mort depuis un mois, il le savait. Ce mec avait jurer de tué tout les flics qui avait causé son arrestation, et Colin avait été un des plus jeune flics de cette arrestation. Il avait perdue espoir. Cependant, il gardait une confiance aveugle en Marina. Il savait que ce n'était pas elle. Cela ne pouvait pas être elle ! Cependant Colin était bavard et elle finirait par avoir mal au crâne avec les noms qu'il allait lui donner. Elle faisait semblant de le connaitre, elle savait des choses sur lui ? Tant mieux, parce qu'elle ne savait peut être pas, c'était que Colin avait une excellente mémoire, il n'oubliait pas les noms. Et il en avait fait des arrestations, ou même traiter juste des dossiers.

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Une vengeance qui prend du temps (PV Nicky) Sam 9 Aoû - 2:40



« Une vengeance qui prend du temps !   »


Nicky prenait Colin pour son jouet du soir. Elle le tirait contre le mur, lui déchirait ses vêtements comme ci elle avait autorisation sur tout. Le plantage de couteau dans l'épaule, il ne semblait pas apprécier.Pour passer la douleur, elle posa ses lèvres contre les siennes mais il brisa pour hurler sous la souffrance. Ceci ne fut qu'agrandir le sourire se dessinant sur le visage de Nicky. Le cri d'une douleur était puissant.Un cri qui résonnait de l'intérieur mais mon pauvre chéri, crier était l'expression des faibles. Elle ne faisait que débuter ce qu'elle savait faire de mieux. Tu étais loin d'avoir fini et elle ne t'avait presque rien fait.

Il lui donna des tas de noms cherchant à éviter les moindres conséquences pourtant tout était inutile. Elle ne connaissait aucun des noms et ne prit aucun temps pour s'attarder à lui répondre. Elle n'allait pas lui dire non ou qu'il faisait fausse route, cela n'était pas intéressant pour Nicky. La réplique qu'il fit après ce qu'il venait de subir fit rire Nicky. Elle ne pouvait lui foutre la paix. Elle ne gagnait rien si elle le libérait. Quel serait sa récompense ? Avoir fait une bonne action ? Elle en faisait déjà une, elle n'allait pas le tuer ! Il s'appuya vers l'arrière et tentait de récupérer. Il pouvait essayer de faire une pause. Il pouvait essayer tout ce qu'il voulait car il n'aurait pas de véritable repos jusqu'à qu'elle finisse son travail.

Nicky s'approcha et lui donna le nom de sa petite amie. Elle cherchait à tester sa victime. Au vu de sa réaction, il semblait tenir à la jeune femme. Cela allait être plus amusant. Il ne croyait pas en ce que Nicky disait ou bien il ne préférait pas y croire. Elle allait tenter de le faire douter tandis qu'il renchérissait sur un autre nom. Si le simple fait de lui donner son nom n'avait pas suffit, il fallait qu'elle donne un peu d'argument. Nicky resta près de lui et s'assit à califourchon sur ses jambes.

« Comment en être si sur ? Une vieille rancune ou tu l'aurais laissé tomber pour une autre ? Les hommes ne savent pas se contenter d'une seule femme... »

Elle tentait de lui faire ressentir un peu de culpabilité ou de faire chercher dans ses souvenirs, si il n'avait pas fait d'erreur de jugement afin de rétorquer que non, ce n'était pas elle qui avait organisé tout cela. Nicky lui fit relever le menton, un peu de douceur dans tant de douleur. Si elle passait d'un mal physique en un mal mental en un rien de temps, c'était qu'elle savait jouer sur les deux tableaux. Si elle le laissait réfléchir sur son passé, elle n'était pas du genre à perdre du temps pour réfléchir. Sa veste était retirée, il lui restait encore des tas de choses à retirer.Elle reprit son couteau en main et lui arracha son tee-shirt. Il n'avait pas de raison d'avoir froid, ici, la température était ambiante puis si il n'y avait que ça. Nicky pouvait lui tenir chaud, parfois la douleur et la peur faisaient monter la température. Il n'aurait pas froid dans ces conditions.

Elle alla observer sa blessure sur l'épaule d'un peu plus près.Elle avait calculé juste. Ce n'était qu'une blessure assez superficielle. Une première blessure superficielle, les profondes pouvaient arriver prochainement car déjà son esprit divaguait à la recherche de sa prochaine action. Colin avait perdu toute l'attention de Nicky. Elle renfermait ses pensées sur elle et oubliait tous les bruits qui l'entouraient.

Elle fixa son torse et prit d'une soudaine inspiration, elle traça une griffure à l'aide de la lame. Ce n'était qu'effleurer la peau pour obtenir des saignements mais parfois les plus petites blessures étaient les plus douloureuses. Nicky traça un long trait avant de repasser dans sa blessure mais en sens inverse. Elle fit un trait plus profond et continua à en faire. Un, deux et trois, les uns plus profonds que les autres.C'était comme remuer le couteau dans la plaie...


Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Nombre de messages : 180


MessageSujet: Re: Une vengeance qui prend du temps (PV Nicky) Sam 9 Aoû - 11:36



Colin n'aurait pas dut sortir, il n'aurait pas dut regarder son téléphone, il n'aurait pas dut faire tout ce qu'il avait fait depuis sa naissance ! Il regrettait d'être rentrer dans la police, il regrettait d'avoir fait tout ça. Maintenant le voilà assis sur un sol légèrement froid. Enchaîner aux chevilles et aux poignets, complètement perdue et aux mains d'une folle ! La femme venait de lui planter un coup de couteau dans l'épaule. Colin avait hurler de douleur. Que voulez vous, il n'était pas Gibbs, ou même Logan. Il ne savait pas serrez les dents assez fort. Colin n'avait jamais été bon dans la bagarre, il n'avait jamais été bon dans tout ce qui était gérer la douleur et la souffrance, surtout quand elle était gratuite. La femme voulait qu'il donne le nom de la personne qui était derrière tout ça. Colin n'en savait rien. Les noms qu'il pouvait donner semblait à peine entrer dans l'oreille de la femme, elle ne l'écoutait pas.

Pendant qu'il tentait de reprendre son souffle, elle vint s'asseoir sur lui. Il la regarda l'air de demander, qu'est-ce qu'elle faisait exactement. Elle lui dit que c'était Marina qui était derrière tout ça, il lui dit que non. Que c'était pas possible. Et pas seulement parce qu'il avait confiance en elle. Mais parce qu'il savait que ça ne pouvait pas être elle. Voilà tout. Elle se mit à lui demander comment il pouvait en être aussi sur. A quoi bon lui répondre, il le savait c'était très bien comme ça. Puis elle lui parla de fidélité. Il sourit et lui dit :

"Peu importe ce que tu peux croire, je suis un homme fidèle. Je l'aime et je sortirais jamais avec une autres femme en même temps que Marina, même pour le boulot. Elle le sait. Va jouer avec quelqu'un d'autre !"

Il commençait à devenir un peu arrogant, mais c'était la colère et la douleur qui le faisait agir ainsi. Car de naturel, et ça elle pouvait le vérifier si elle en connaissait autant sur lui que ce qu'elle disait, Colin était quelqu'un de sociable, de gentil et il avait toujours des mots doux et gentils. Jamais un mot plus haut que l'autre, jamais il ne portait d'accusation. Même enfant Colin était calme et généreux, préférant négocier et discuter plutôt que de se battre. Il la fixait. Cependant elle se remit à réfléchir. Il colla de nouveau sa tête contre le poteau et tenta de filer dans un autre monde. Il avait entendue des marines dirent ça. Que c'était une solution pour échapper à la douleur, à la torture et à la peur. Il tenta de se réciter l'alphabet dans l'ordre, puis en sens inverse. Pendant ce temps là, elle venait de lui déchirer son t-shirt noir à manches longues. Il était donc torse nue. Seul sa chaîne en or, offerte par sa mère et son père à son entrer à l'école de police de St Jude pendant le long de son torse. Il était imberbe, donc pas de poils sur ce corps parfait, au abdominaux bien dessiner et à cette peau douce comme celle d'un bébé. Seul le sang de son épaule venait gâcher le tableau. Colin se stoppa à la lettre J, lorsqu'elle commença à le griffer avec la lame du couteau. Il grimaça et tenta de continuer dans sa tête. Puis la douleur devenait de plus en plus forte, il finit par réciter la fin à voix à demi haute, serrant les poings pour s'empêcher de ne pas rester connecter à cette femme :

"G...F...E...D...C..."

Il gémissait en silence, tentant de garder une pointe de fierté un peu mais c'était plutôt difficile encore. Il espérait pouvoir lui tenir tête. Il ferma les yeux et continua tout en respirant de plus en plus fort. Son torse se gonflait et se dégonflait assez rapidement.

"A...B...C...D...E..."

Il en avait rien à faire d'elle, il tentait vraiment de rester dans son monde, mais la peur était de plus en plus forte, jusqu'où comptait-elle allez ? Colin commençait à avoir des doutes, sur la fin de cette histoire...

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Une vengeance qui prend du temps (PV Nicky) Mar 12 Aoû - 14:42



« Une vengeance qui prend du temps !   »


Que les hommes pouvaient être d'une stupidité incomparable ! Ils mentaient à leurs femmes tandis qu'ils allaient rendre visite à la seconde femme qui occupait leur vie. On voyait toujours cela. Dans la royauté autrefois, combien de maîtresses avaient un roi ? 2,3 voir plus ! Les hommes s'autorisent toujours ce plaisir sauf qu'avec le temps, certaines femmes se rebellent ou laissent passer. Il y avait probablement des exceptions, les hommes sages ou ceux trop moches pour se permettre d'avoir une double vie. Quoi que certaines femmes étaient qu'attirer par l'argent...tout comme Nicky. L'argent seul, comptait dans cette affaire. Elle n'avait pas de compassion envers la souffrance qu'elle donnait...Enfin c'est ce qu'elle se disait le soir pour mieux dormir. Tout oublier, ne rien ressentir, faire abstraction des cris, des pleurs..Elle n'était pas un monstre sans coeur, un monstre peut-être mais pas sans coeur. Elle ne pourrait jamais faire de mal à un enfant même pour la plus grande somme d'argent qu'on puisse lui offrir. Pointer une arme sur un enfant et oser tirer. Cela était impossible pour elle.

Colin n'était pas un enfant. Il n'était qu'un homme parmi tant d'autres. Il lui répondit qu'il ne tromperait pas sa femme ni rien. Fidélité était un mot que peu de personnes connaissaient. Elle le laissa parler. Il lui proposa d'aller jouer avec quelqu'un d'autre. Après une seconde de réflexion, elle déclina son idée. Elle commença à le déshabiller de manière peu correcte, comme elle avait l'habitude de le faire. Elle n'avait pas le choix dans cette scène alors elle fit ce qu'elle pût.Elle s'amusa avec son couteau. Elle lui dessina de nouvelles plaies. Il ne la suppliait pas d'arrêter. Il ne criait pas de douleur mais il tentait tant bien que mal de se retenir. Lui avait t'on apprit à supporter la douleur ? Nicky n'en savait rien. Ce n'est pas parce que on a des infos sur quelqu'un que l'on connait tout de sa vie. Elle ne lisait pas les petites lignes, préférant aller au plus important.

« Tu peux essayer de t'évader dans ton esprit mais si j'avais un conseil à t'apporter. Reste poli, ouvert, parle moi car ton sort est entre mes mains. Ne fais rien d'idiot car je pourrai moi aussi faire quelque chose d'idiot... »

Colin semblait chercher à vouloir éviter Nicky. Il murmurait des lettres sans aucun sens, serrait les poings, fermait les yeux pour oublier sa présence.Il pouvait essayer de s'enfermer dans un monde dont il ne connaissait pas les frontières. Nicky se fichait bien de ce qu'il faisait mais elle détestait lorsqu'on ne lui apportait pas d'importance. Elle devait être son centre d'attention pour les prochaines heures. On devait lui accorder de l'attention et toute celle qu'elle voulait. Si on ne lui offrait pas ce qu'elle désirait, sa patience avait des limites. La rendre en colère n'était pas la meilleure chose à faire car elle était la dominante dans cette affaire. Elle pouvait décider de son sort. On ne lui interdisait pas de le tuer. On ne lui interdisait pas de le rendre presque inerte. Elle avait libre choix. Elle décidait de beaucoup de choses mais elle savait que si elle le tuait, sa vie pourrait être bien difficile à masquer. Ce n'était qu'un agent mais aux services des autorités et le tuer ne serait pas bon pour l'image de Nicky. Elle comptait rester dans l'anonymat et non faire la couverture de chaque faits divers.

Elle se retira de Colin s'éloignant de lui. Elle arrêta de le torturer. Pourquoi ? Car elle n'avait pas ce qu'elle voulait, de l'attention ou des supplications. Nicky avait du sang sur les mains et oui, cela arrivait lorsqu'on torturait quelqu'un. Elle se leva et se dirigea vers l'opposé de la pièce. Il y avait un évier, elle se lava les mains et la lame de son couteau au passage. Il pouvait penser que tout était fini, il pouvait imaginer qu'elle le laisserait partir. Il pouvait s'inventer tous les scénarios possible mais en avait t'elle réellement fini ?

Elle s'essuya les mains et son couteau sur un chiffon blanc qui ne tarda pas à prendre quelques rougeurs.Elle jeta un coup d'oeil vers Colin et retourna sur sa table à la recherche de quelque chose à utiliser d'autre. Elle s'assit sur une chaise qu'elle mit dans son sens. Elle ne se trouvait pas si loin de lui que ça. 2 ou 3 mètres étaient la distance qui les séparaient. Elle attrapa de petits poignards capable de transpercer son corps rapidement si ils étaient bien placés. Elle en prit un dans sa main droite, étira son bras, le pointa en direction du visage de Colin et le jeta juste à côté de son oreille droite. Elle fit la moue et lui dit :

« Hum..Dommage ! J'ai raté ! »

Elle se mit à éclater de rire.Elle n'avait pas voulu lui blesser le visage.Elle se moquait juste de lui. Si il se tenait très gentil, elle pourrait même le soigner car mademoiselle Nicky était une infirmière et elle savait panser les blessures. Elle pourrait le rendre tel qu'il est mais allait t'elle le faire ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Nombre de messages : 180


MessageSujet: Re: Une vengeance qui prend du temps (PV Nicky) Mar 19 Aoû - 19:31


L'art et la manière de se faire torturer. Colin avait dut hériter cela de quelqu'un, mais qui il n'en savait rien. A l'école déjà il se faisait souvent frapper, et il était un peu le bouc émissaire des autres enfants, cependant, il avait apprit à détourner son attention pour se vocaliser sur autre chose et pour ne plus avoir mal. C'était quelque chose qu'il savait parfaitement bien faire maintenant. Et vu ce qui se passait, il ne pouvait faire autrement que de mettre en place l'une de ses techniques. L'alphabet. Le premier truc qu'on nous apprend à l'école. Le jeune homme avait oublier les paroles de Nicky, lui indiquant bien de ne pas l'ignorer, que cela serait dangereux, mais il n'avait pas envie de la voir, pas envie de l'écouter, et pas envie de sentir son odeur prêt de lui. Il transpirait à cause de la douleur et de sa concentration pour ne pas céder à la douleur. Il avait chaud et froid en même temps, sa tête menaçait d'exploser. Soudain, le poids qui était sur ses jambes s'en alla. Il continua de réciter l'alphabet mais il se laissa un petit moment pour regarder ce qui se passait. Elle s'était redresser et était partie vers la table. Un moment de soulagement ? Il n'aurait pas dut ! Une lame vint se planter juste à côté de son oreille. Il ferma les yeux et les rouvrit ensuite en sentant son coeur se mettre à battre à toute allure. Elle s'excusa et dit qu'elle avait louper. Il la regarda et la fixa. Que devait-il dire ? La félicité ? L'envoyer balader ? Lui dire qu'il en avait marre ? Déjà ? Oui, il était fatigué, épuisé et il avait mal. Il ne voulait plus ça. Il ne voulait plus souffrir. Il n'avait pas été entraîner à ça. Certes on l'avait entraîner à subir des interrogatoires, à tirer sur des individus dangereux, à neutraliser sans tuer, à se battre, mais pas à être torturer par plaisir. Il soupira et fit ensuite :

"Je...je peux avoir de l'eau ?"

Il avait la gorge sèche et en feu. Il la regardait. Ses muscles étaient lourds et moux. Il ne représentait aucun danger, du moins en apparence car dans sa tête Colin tentait de trouver le moyen de s'enfuir. Bien évidemment si il pourrait trouver une opportunité. Il se doutait qu'avec cette femme se ne serait pas une chose facile. Il regarda ensuite ses affaires. Il était torse nu, son t-shirt était déchirer de partout, tout comme sa veste en jean. Il ne lui restait que son jean ensanglanté et ses chaussures. Il replia ses jambes vers son torse. Il n'avait pas envie de la revoir se mettre sur lui. Il essayait aussi de se protéger, de manière inconsciente sûrement. Il avait peur, cela se voyait dans son regard. Mais jamais il ne l'admettrait. Il fit :

"Je vois pas qui voudrais me faire ça...alors sauf si c'est trop demander, je peux savoir qui me vaut une aussi grande peur ?"

Sous entendue, qui avait autant peur de lui pour demander de faire le sale boulot à une femme? Bon certes, elle était forte, mais Colin ne s'attaquait pas à elle dans ses paroles, mais à la personne qui était derrière. Il ne se souvenait pas avoir eut autant d'importance pour mériter cela. Il n'était qu'un gamin au sein du NCIS et également au sein de la police. Alors pourquoi ?

[hs : désolé c'est court et pas terrible, je vais essayer de me rattraper au prochain poste]

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Une vengeance qui prend du temps (PV Nicky) Jeu 28 Aoû - 22:52



« Une vengeance qui prend du temps !   »


Nicky s'était totalement éloignée de sa victime mais il fallait faire attention car elle serait prête de se rapprocher de lui, bien plus proche encore qu'elle ne l'avait jamais été. Nicky aimait semée la zizanie dans l'esprit dans ses victimes, leur faire croire l'impossible et leur faire subir l'incroyable. Elle s'était soigneusement lavée les mains, lui laissant du répit pour récupérer tandis qu'elle se préparait à recommencer mentalement. Ce n'était pas forcément facile de torturer quelqu'un sans raison. C'était cruel mais Nicky était une femme cruelle. Si il n'y avait pas d'argent en jeu, elle le détacherait, l'emmènerait aux urgences et ne lui aurait fait aucun mal. Il lui fallait bien de quoi vivre aisément sans compter ses pièces, ses dépenses ou même le temps qu'il reste avant de se faire saisir ses biens.

Elle prenait une chaise et tentait de l'effrayer. Elle savait bien qu'il avait beau porter un uniforme la journée mais que désormais il était à la merci de Nicky donc ce qui signifiait qu'il était une pauvre petite victime comme les autres, terrorisé par la peur. Quelqu'un d'aussi déranger que Nicky pouvait faire peur parfois. Elle lui manqua le visage. Ce n'était pas une bonne chose de commencer si soudainement à le défigurer. Si il portait plainte ? Sans rire, pour cela il faudrait être capable de dresser un portrait de la belle.

Le pauvre innocent demandait de l'aide et oui, mon chéri, être une victime pouvait faire transpirer. C'est bon pour la santé, faire du sport sans effort physique ? Juste mentaux. Cela serait une bonne solution pour les obèses des Etats-Unis. Nicky veut bien faire le coach ! Nicky n'avait pas pensé à prendre de l'eau avec elle. Elle ne pouvait penser à tout ! L'eau du robinet n'était pas vraiment potable. Combien de déchets toxiques parcouraient ses eaux ? Elle n'allait pas l'empoisonner avec de l'eau. Cela ne serait pas assez amusant pour elle.

«  Bien sûr !»

C'était la seule chose qu'elle trouvait à lui dire. C'était qu'elle avait encore le temps d'être sympathique après de l'avoir torturé. Elle rangea une mêche de cheveux derrière son oreille et elle se mit à fouiller dans un sac où elle avait rangé des choses utilitaires comme de quoi nettoyer la pièce après les dégâts, de quoi grignoter si elle avait un petit creux. Elle ne se souvint pas si elle avait pris de l'eau mais en fouillant bien il lui restait la moitié d'une bouteille d'un 1,5 litres. Elle espérait que cela allait lui suffir. De toute façon, elle n'avait rien de mieux. Elle n'avait que cela à lui proposer sinon il y avait de l'eau du robinet...mais elle n'allait pas l'intoxiquer. Elle se rapprocha de lui, attrapa son menton pour le lui redresser et l'aida pour boire. Sans mains, cela allait être difficile sinon. Nicky pencha la bouteille pour faciliter l'écoulement de l'eau.

Elle retira la bouteille lorsqu'il eut fini. Elle s'assit à côté de lui. Il voulait savoir qui lui en voulait. C'est vrai qu'il devait avoir suffisamment fait le tour. Sa tête devait carburer à deux milles à l'heure pour tenter de comprendre dans quel pétrin il s'était fourré. Elle aurait bien voulu l'aider si ce n'était pas au péril de mettre sa réputation en danger. Révéler qui est le véritable de l'affaire ne faisait pas bonne image pour Nicky. Si cela se savait, elle ne sait ce qu'on pourrait lui faire. Loin de là, l'idée qu'on arrive à l'atteindre mais il fallait toujours se méfier des personnes.

«  Hum...comment t'expliquer ça. Tu vois, ça pourrait nuire à ma réputation. On ne se balance pas entre criminels. J'admets que tu m'as l'air d'un gentil flic alors je peux te dire ça. Je ne sais pas si ça t'avancera mais bon... Tu n'es qu'une cible intermédiaire. »

Elle le regarda, ne sachant pas ce qu'elle pourrait dire pour l'aider. Au fond, Nicky n'était pas un terrible monstre. Parfois, elle en avait marre de se comporter comme la méchante Cruella. Après tout, on lui avait demandé de faire du mal à Marina et non à Colin. C'était elle qui avait pris cette décision alors après tout, elle avait fait son travail. Elle l'avait torturé et elle allait probablement effrayé sa petite amie sans difficulté. Si elle le livrait dans un hôpital avec les cicatrices qu'il portait, cela serait suffisant pour lui faire du mal à elle. Nicky regarda Colin et réfléchit encore un court instant. Elle ne devait pas le libérer trop tôt sinon cela ne ferait pas une bonne criminelle. C'était un code  que c'était donné Nicky avec le temps.

Nicky posa une main sur le torse de Colin pour sentir les battements accélérés de son coeur. Il était accéléré comme un moment de stress. Il pouvait se calmer. Elle ne lui faisait rien en ce moment.

«  Tu sais quoi, je devais te torturer et c'est chose faite. Tu peux te détendre, tu ne mourras pas ici.»

Elle lui fit un mince sourire. Nicky, en temps normal, avait habitude de sourire tout le temps, d'exprimer de la joie. Elle aimait également jouer le rôle de la méchante mais lorsque ce n'était pas sur du long therme. Elle aimait jouer le rôle de la femme énervante qui envoyait des piques à longueur de temps. Elle aurait pu être bonne actrice mais elle s'était destinée une toute autre carrière.

«  Je suppose que c'est ta première fois en tant qu'otage ?»

Elle ne cherchait pas à le terrifier juste à discuter. Il n'y avait aucun piège derrière ses paroles. A Colin de garder le bon rôle et de rester sage.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Nombre de messages : 180


MessageSujet: Re: Une vengeance qui prend du temps (PV Nicky) Ven 29 Aoû - 18:46


Colin commençait à fatiguer et puis il avait soif. La gorge sèche, celle-ci le brûlait terriblement. Il avait de petits yeux, même si il faisait tout pour rester éveiller tellement il avait peur. La jeune femme était loin de lui et prête à tout, mais pourquoi ? Il n'en savait rien. Il aurait tellement aimer le savoir. Ne tenant plus, il finit par lui demander si elle pouvait lui donner de l'eau. Il espérait que ce soit le cas. Cependant, il ne voulait pas se faire de faux espoir. Il la regarda. Il avait peur d'elle c'était clair mais il tentait de ne pas le montrer en tout cas. Colin regardait cette femme, elle semblait chercher dans son sac, pourvus qu'elle ne sorte pas un nouveau couteau. En voulant bouger un peu il se fit mal à son épaule douloureuse, il gémit légèrement sans le faire voir à cette femme. Soudain, elle vint le voir avec une bouteille d'eau. Il doutait d'elle, mais il avait tellement soif qu'il ne chercha pas à savoir ce qu'elle avait put mettre dedans. Il but vite et s'en mit un peu partout. Il déglutit et haleta pour reprendre son souffle. Puis il lui demanda qui pouvait lui faire du mal. Il ne comprenait pas. Il n'avait pas assez d'importance, notamment au NCIS. Elle le regarda et à sa grande surprise elle lui répondit honnêtement. Elle lui expliqua qu'elle ne pouvait pas lui dire. Il ferma les yeux et colla sa tête contre le poteau de béton. Il soupira. Il transpirait beaucoup, mais pas seulement à cause de la peur, mais aussi à cause de la douleur. Pourtant il avait froid. Enfin, un froid nerveux. Le jeune homme l'entendit s'asseoir. Il garda ses genoux replier contre eux même. Il la regarda ensuite. Elle lui dit ensuite qu'il pouvait se détendre, qu'il ne mourrait pas ici. Il arqua un sourcil et fit, nerveusement :

"Génial...je vais pouvoir dormir sur mes deux oreilles..."

Evidemment c'était un pic, mais il ne pouvait pas s'en empêcher. Elle l'avait blesser et il avait peur, et la peur faisait agir de manière débile. Elle le regarda et finit par lui demander si c'était la première fois qu'il était prit en otage. Il la regarda et déglutit. Que devait-il dire ? Oui ? Non ? Il en savait rien. Colin finit par lui dire :

"Oui...c'est la première fois...pourquoi ?"

Il avait eut peur de faire une gaffe. Il avait peur de plein de chose, il avait peur de mourir. Elle lui avait dit qu'il ne mourrait pas ici, mais allait-elle le tuer ailleurs ? Ou le blesser si gravement qu'il mourrait à l'hôpital ? Il sentit les coupures le brûler si fort qu'il avait vraiment mal. Le sang avait cesser de couler, mais sa peau s'étirait dès qu'il respirait. Et ceci le faisait souffrir. Il la regarda et lui demanda ensuite :

"Vous allez me faire quoi après ?"

Juste pour savoir, il voulait savoir si il pouvait tenter de respirer correctement ou si il allait encore souffrir. Il avait peur d'elle, elle le touchait encore sur le torse, et frôla du coup ses genoux. Il flippait comme c'était pas permis.

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Une vengeance qui prend du temps (PV Nicky) Dim 31 Aoû - 23:45



« Une vengeance qui prend du temps !   »


Nicky devenait la criminelle la plus serviable au monde. Elle lui avait fait subir d'affreuses douleurs et des sentiments de peurs pourtant elle le servait lorsqu'il demandait. Elle répondait à ses questions lorsqu'il en posait, pas de la manière dont il aurait préféré mais elle répondait. Elle lui précisa un point sur le destin qu'elle avait entre les mains, il ne mourrait pas. C'était plutôt une bonne chose. Elle n'allait pas le tuer. Il aurait pu montrer plus d'enthousiasme mais ce fut une phrase dans le genre agaçant. Nicky ne s'attendait pas à un gros câlin mais elle aurait aimé un peu plus de douceur que d'agressivité verbale. Elle haussa les yeux au ciel, elle ne devait pas s'énerver. Elle devait rester calme. Il avait le temps de l'agacer à mordre comme cela mais il lui ressemblait sur ce point... Nicky aimait chercher les gens quitte à se mettre dans de beaux draps et Colin le faisait également.

Elle lui demanda si cela était son premier enlèvement, il lui répondit que oui. Cela ne l'étonna pas. Il n'avait pas la tête du mec à jouer les jouvencelles en détresse. Il ne contrôlait pas ses réactions ni ses questions répétées auquel il cherchait désespérément des réponses. Nicky n'allait pas en vouloir à Colin de manquer d'expérience. Il pouvait s'estimer tout de fois heureux car Nicky n'était pas la plus méchante des psychopathes. Elle n'était pas si terrible dans son rôle. Elle discutait avec lui et ne le torturait pas tant que cela. Disons qu'elle l'avait déjà assez torturé pour quelqu'un qui ne lui avait rien fait. Il lui proposa d'apporter des explications à sa question. Elle n'avait pas réfléchi en n'ayant parlé. Elle voulait simplement discuter d'autre chose que de " Qui m'a fait ça ? " " Pourquoi ?" "Tu finis quand ?" Elle voulait elle aussi poser des questions et non les recevoir à longueur de temps.

« Je m'en serai doutée. Tu ne sembles pas habituer à ce genre de situation. Inexpérimenté mais tu as compris qu'il n'y a que dans les films qu'on parvient à s'évader et donc ne pas essayer. »

C'était une sorte de compliment. Si on voyait les héros de saga policière à toujours parvenir à s'évader, dans la vraie vie, ce n'était pas le cas. On ne peut s'échapper à tous les coups. Ca ne fait qu'agacer son agresseur et dans ces circonstances, l'agresseur pourrait devenir bien plus méchant qu'il ne l'était déjà. Colin semblait souffrir sous les douleurs. Il n'allait pas pleurer non plus ? Sans rire, elle ne le touchait plus. Il n'avait pas de raison de se mettre à hurler ou à grimacer non stop.

Le jeune curieux voulait connaître son avenir durant les prochaines heures entre les mains de Nicky. Elle n'était pas le genre de femme à prévoir tout à l'avance. Elle ne savait pas elle-même si elle allait rester gentille jusqu'au bout, si elle allait résister à la tentation de l'entendre crier, de faire couler du sang. Elle ferma les yeux, les frotta machinalement et réfléchit à quoi lui répondre dans la seconde. Elle n'avait pas de plan sur un papier. Elle improvisait dans tout ce qu'elle faisait.

« Hum..Je n'ai pas de plan prédéfini, tu vois ? Après, si tu restes tranquille, je resterai sage. Ne me donnes pas l'envie de te faire du mal. »

Ce n'était pas forcément agréable sa façon de parler mais elle ne savait pas quoi lui faire alors elle lui donnait des conseils de comportement.Elle le regarda et se mit à lui sourire :

« Je pourrai dire que tu as survécu au pire. Malgré que je sois un monstre à tes yeux, ce qui ne m'étonnerait pas. Je compte te ramener dans un hôpital cependant j'ai un délai à respecter. Dans ce délai, soit je te torture, soit je te propose d'abréger tes souffrances physiques. Tout dépend de toi. Je suis en mesure de te soigner, de te faire oublier la douleur ou de faire disparaître la souffrance mais je pourrai aussi te détacher. Je suis également en mesure de te démembrer, te découper ou te défigurer. »

Si il y avait du positif dans ce qu'elle disait. Elle pouvait lui offrir une certaine liberté. Elle ne pourrait le laisser partir. Il s'en doutait, bien entendu. C'était sa vie qui était en jeu dans ce cas. Nicky ne voulait pas finir en prison pour avoir été trop gentille avec un otage. Non, elle ne finirait pas là-bas ! JAMAIS.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Nombre de messages : 180


MessageSujet: Re: Une vengeance qui prend du temps (PV Nicky) Lun 1 Sep - 19:48


Le pauvre Colin était perdu. Il écoutait attentivement ce qu'elle lui disait. Elle semblait ne plus vouloir lui faire du mal et semblait lui donner des conseils. Bon c'était plutôt cool qu'elle décide de prendre soin de lui. Colin se sentait un peu mieux. Il la regarda et l'écouta encore plus attentivement. Ce qu'elle disait sur le fait qu'il était inexpérimenté était vrai, et puis elle lui précisa que c'était seulement dans les films que les héros arrivaient à s'échapper. Etrangement Colin sentit son idée de vouloir s'enfuir partir. Cette idée s'évapora. Il ne voulait pas mourir, alors il resterait tranquille.

Par la suite, il demanda ce qu'elle avait derrière la tête pour lui. Elle lui expliqua qu'elle n'avait pas d'idée précise, qu'elle fonctionnait en quelques sortes à l'instinct. Colin n'aimait pas ça. Puis, elle lui dit que si il restait  tranquille, elle ne lui ferrait pas de mal. Il hocha la tête nerveusement. Il avait l'impression de redevenir un enfant. Mais tant pis si cela pouvait lui permettre de rester en vie.

Enfin la jeune femme lui dit ensuite qu'elle pouvait faire beaucoup de chose. Mais dans tout ce qu'elle lui disait, rien ne lui paraissait le plus simple ou le moins douloureux, aussi bien physiquement que mentalement. Elle finit par lui dire qu'elle pouvait le détacher, mais également le découper. Il la regarda et lui demanda aussi :

"Si...enfin...si je reste tranquille, vous pouvez aussi ne rien me faire ? C'est pas grave si je suis blessé, c'est pas grave, sérieux. Vous avez dit que vous allez m'emmener à l'hôpital, alors c'est pas grave, mais me faites rien de plus...s'il vous plait."

Colin pouvait paraître faible, mais il était comme ça, il n'aimait pas se faire frapper pour rien. Colin espérait ne pas l'énerver, il promettait de ne plus parler ensuite, de ne rien demander, mais il ne voulait pas qu'elle le touche, ou qu'elle le torture psychologiquement. Elle avait dit qu'elle ne le torturerait pas physiquement, mais il ne voulait pas qu'elle tente des choses. Le fait de l'avoir embrasser contre son grès quelques temps avant cela lui avait fait peur pour la suite. Colin refusait qu'on le touche contre son envie...En même temps, qui aime ça ? Il la regarda et lui dit ensuite :

"Promis après je ne dis plus rien... Enfin je vais essayer...Pourquoi moi ? Je veux dire, vous avez dit que j'étais un intermédiaire, ok je peux comprendre, mais peut importe la personne contre qui ceci est porter, il y a sûrement d'autres personnes importantes ? Pourquoi moi ? Je ne suis pas important."

Sauf peut être pour sa mère, ou sa famille, ou...Marina. Et là tout était devenue clair. Avec ce qui s'était passer dans le restaurant la dernière fois, ce qu'elle lui avait raconter et maintenant ce qui se passait, il venait de comprendre. Il décida de ne rien dire, sauf si elle le forçait, mais il avait peur de mal finir du coup, vu qu'il avait comprit. Et puis c'était quoi aussi cette idée de délais. La jeune femme semblait étrange, elle semblait vouloir jouer des rôles, et Colin ne savait pas dans quelle catégorie la classer. Elle semblait inclassable. Il la regarda et lui demanda ensuite, pour une ultime question, enfin il l'espérait. Parfois il priait pour que son cerveau se mette en veille.

"Vous avez dit que vous n'allez plus me torturer physiquement...vous allez me faire quoi mentalement ?"

Son regard était braquer sur elle. Elle souhaitait de l'attention et bah elle avait deux billes vertes braqué sur elle. Ses yeux c'était son atout. Un très bel atout. Il avait des yeux magnifiques. Mais ce coup-ci ce regard exprimait beaucoup trop de sentiments pour n'en classer qu'un seul.

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Une vengeance qui prend du temps (PV Nicky) Dim 12 Oct - 18:40



« Une vengeance qui prend du temps !   »


Il proposait de rester tranquille. Elle ne voyait pas d'objection à cela. Elle ne voyait pas de contrainte à ce qu'il veuille rester sage. Nicky était pour d'ailleurs.Elle comptait déjà plus rien lui faire. Elle pouvait changer d'avis mais elle ne semblait pas en avoir envie dans l'immédiat. Il la suppliait de ne plus rien lui faire. Nicky trouvait cela mignon. On lui avait donné une victime innocente. Il ne cherchait pas trop à se débattre. Il parlait juste beaucoup mais il ne l'insultait pas de tous les noms. Il restait dans sa peur. Elle se mit à lui sourire et elle lui répondit dans la seconde :

«  Non, je te ferai rien. T'en fais pas. J'ai fait ce que j'avais à faire. Je n'ai pas de raison de te faire plus de mal.   »

C'était vrai que Nicky avait rempli son job. Elle ne devait que le torturer et c'était chose faite. Elle n'avait pas besoin de poursuivre. Elle devait détruire Marina. Elle pensait avoir réussi ce qu'elle devait faire. Lorsque cette fille verra son copain dans cet état, elle aura peur et sera terrifiée. Ce que voulait la personne qui a engagé Nicky.

Pourquoi lui ? Parce que Nicky n'avait pas trouvé de plus grande faiblesse que l'amour que porte une femme à son homme. C'était tout aussi simple. Elle ne pouvait lui répondre quoi que ce soit à tout ce qu'il disait.  Ce n'était pas qu'elle voulait pas mais il parlait de trop et elle ne voulait pas qu'il parle de trop à sa copine ou quelqu'un d'autre tel qui soit.

«  Ce ne sont pas des choses dont je suis en mesure de te répondre. Tu étais juste le mieux placé. Je ne vais pas te tuer alors arrête de paniquer.   »

Elle voulait le rassurer mais ce rôle de nounou l'agaçait. Elle le faisait déjà lorsqu'elle travaillait à l'hôpital, s'occuper des malades, leur dire que tout va bien. Nicky le faisait déjà la plupart du temps, elle n'avait pas besoin de le faire dans son second métier.  Il n'arrêtait pas de la fixer et Nicky restait troublée devant ce regard insistant. Il se remit à parler... Des questions, toujours des questions. Il ne fallait pas poser de questions. Elle posait les questions.Il donnait les réponses qu'elle voulait. Elle leva les yeux et lui répondit :

«  Rien. Je te ferai plus rien. Arrête de demander. Si je voulais te torturer encore, je ne me serai pas arrêter.   »

Elle disait la vérité. Elle ne lui faisait plus rien actuellement.

«  A moins que tu aimes te faire torturer...et dans ce cas je ne suis pas une pratiquante côté Sado Maso, désolé.   »

Elle se mit à rire car bien entendu, elle plaisantait. Il était hors de question qu'elle passe du temps à faire des choses avec un de ses victimes. Elle n'a pas besoin de faire cela avec ses victimes. Elle a largement les dons de séduire les hommes normaux et d'obtenir ce qu'elle veut. Elle le regarda et lui proposa de manger :

«  T'as faim ? Tu veux manger un truc ? T'as froid ? parce que dans cette tenue, enfin je comprendrais que tu n'ai pas chaud...   »

Nicky lui sourit. Elle devenait serviable. Elle avait fini son boulot. On sait jamais après un dur effort on peut avoir faim ou on peut avoir froid. Elle n'attendit pas sa réponse et elle alla chercher dans son sac un bandage pour couvrir la plaie. Elle ne voulait pas non plus qu'il attrape des bactéries et meurt indirectement par sa faute.  Elle n'allait pas non plus le désinfecter car cela pourrait être bizarre qu'il le raconte à l'hôpital.. Elle se ferait passer pour quoi ? Une tueuse qui blesse et guérit. Non, non c'est bon. C'était pas la peine de faire cela. Elle découpa des bandes et lui entoura de celles-ci. C'était une façon d'éviter que le sang se répande partout et qu'elle ai encore plus de choses à nettoyer par la suite.  C'était aussi une façon de lui montrer qu'elle ne comptait pas le torturer. Elle fermait l'accès à l'une de ses blessures.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Nombre de messages : 180


MessageSujet: Re: Une vengeance qui prend du temps (PV Nicky) Dim 12 Oct - 20:03

Le temps semblait s'être arrêter. Inconsciemment Colin était mal, très mal. Il se répétait sans s'en rendre compte. Il tremblait également. Le stress le rendait terriblement anxieux et c'était pas vraiment bon. Il ne faisait que poser des questions et n'écoutait pas forcément ce que la femme lui disait. Puis elle haussa le ton lui répétant qu'elle ne lui ferrait plus rien. Il la regarda fixement. Il avait comprit maintenant. Puis elle lui dit en riant qu'elle n'était pas Sado Maso, ou autre. Donc elle ne lui ferrait rien de ce qui se passait dans sa petite tête. Intérieurement Colin soupira de soulagement. Cela faisait du bien de se sentir légèrement vivant. Cependant, maintenant que le stress retombait, il avait le souffle court et il avait du mal à rester éveillé. Il avait les paupières lourdes. Elle lui avait dit de continuer de le regarder et de ne pas la lâcher du regard, mais là c'était finit. Il ne tiendrait plus longtemps. La jeune femme lui demanda si il avait faim ou froid. Il la regarda, méfiant, puis il fit non de la tête. Mais c'était pas vrai. Du moins, il n'avait pas faim, mais il avait froid, ça en revanche c'était vrai. Il tremblait, il ne voulait pas bouger ses jambes de façon à ne pas avoir froid. Elle se leva et alla chercher de quoi lui mettre un pansement sur son épaule qui saignait encore un peu. Il regarda en même temps ce qu'elle faisait tout en aillant la tête lourde. Il lui restait encore sa joue qui avait légèrement prit un coup. Heureusement cela ne laisserait sûrement pas de trace. Colin ne sentait plus son corps. Alors qu'elle termina de lui mettre le bandage, Colin lui dit :

"Merci..."

Ses lèvres étaient sèches. Il lui demanda ensuite, une nouvelle fois, de l'eau,car il lui avait déjà demander quelques instants avant. Mais il avait encore soif et une soif terrible.

"Je peux avoir de l'eau ?"

Il avait les yeux qui lui brûlait. Il était fatigué et épuisé. Il ferma les yeux le temps de se reprendre un peu mais s'en sans rendre compte il s'endormit, ou plutôt il s'évanouie. La douleur, la peur et le stress l'avaient totalement épuisé. Mais ne devait-il pas faire attention ? Au bout de quelques minutes, peut être trente minute, ou plus, il n'en savait rien, il rouvrit les yeux. Il ne savait pas où elle était. Alors il tenta sa chance. Il se sentait un peu mieux, et surtout il pensait qu'elle était partie, alors il prit son courage à deux mains et tenta malgré la douleur de son bras droit de se libérer de ses liens. Le sang qui avait couler et la sueur avait permis que son poignet glisse tout seul de son lien de chaine. Il regarda son poignet avec une pointe d'espoir dans le regard, et se leva ensuite. Il titubait, il était encore engourdit. Cependant, Colin ne savait pas qu'elle n'était pas partie. Il s'approcha de la table et regarda ce qu'il trouvait sur celle-ci. Du matériel qu'il qualifierait de matériel de torture, ainsi que des photos de lui. Visiblement cela faisait plusieurs jours qu'elle l'observait. Il n'en croyait pas ses yeux. Il entendit un bruit derrière lui, il attrapa le premier outils qu'il put et se retourna. Il était prêt à la menacer et à l'arrêter, du moins c'était ce qu'il espérait, bien qu'au départ il l'avait penser partie...

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Une vengeance qui prend du temps (PV Nicky) Mar 21 Oct - 21:42



« Une vengeance qui prend du temps !   »

Nicky se montrait remarquablement gentille. Elle n'était qu'une petite peste qui se jouait de ses victimes. Un instant,elle était le vilain loup puis l'instant d'après, elle devenait le gentil petit mouton. On ne peut pas faire se transformer un animal. C'était bien connu. Il y avait de la méfiance à garder. Elle savait parfaitement retourner une situation sans qu'on vienne à se soucier de ce qu'elle mijotait derrière. Elle était bourrée d'imperfections caractérielles. Il la remercia pour lui avoir apporter son verre. Elle pansa ses blessures pour mieux les rouvrir plus tard ? Elle avait donné sa parole mais qu'était ce la parole d'une menteuse ? Si ce n'est qu'un mensonge de plus entortillé dans un coeur impur.

Il tomba. Est ce sa façon d'être ? La fatigue ? Elle chercha son pouls. Il respirait encore. Elle ne s'inquiéta pas davantage. Si il voulait piquer un somme , Nicky s'en contrefichait. Elle pouvait faire tant bien de choses autre que rester planter à attendre qu'il se réveille. Elle patienta une dizaine de minutes et en voyant aucun mouvement, elle s'absenta. Elle avait la voiture à s'occuper. Elle demanda à un de ses hommes de le surveiller. Il n'avait qu'à attendre devant la porte et si il y avait du mouvement, entrer. Les règles étaient simples à respecter.

Nicky se chargea de la voiture. Elle se devait de brûler la voiture. Il y avait ses empreintes partout. Elle l'avait conduite, elle l'avait droguée et l'avait déposé sur le siège arrière. Elle n'avait plus le choix, elle ne pouvait lui rendre sa voiture comme çi rien n'était. Elle n'était pas assez gentille pour lui nettoyer sa voiture. Il ne fallait pas trop lui en demander. Elle prit un bidon d'essence et recouvra le véhicule dans son intégralité. Elle barbouilla l'intérieur dans le cas où tout ne brûlerait pas. Elle jeta un briquet sur le véhicule et l'incendie commença à se propager. Le feu n'allait pas déborder et se propager à l'endroit où elle était. Nicky avait pris toute ses précautions.  Elle entendit soudainement son homme de main s'agiter. Ce n'était pas ce qui devait se passer. Elle irait dès qu'elle s'assurera que la voiture se consumera parfaitement.
Colin s'était levé. Colin était prêt à s'échapper. Ce n'était pas ce qu'elle avait décidé pour lui. Elle allait l'emmener se faire soigner. Il n'avait en aucun cas le besoin de s'évader. Il avait ramassé un de ses couteaux. L'homme de main lui donna un coup de poing au visage et Nicky se rua voir ce qu'il se passait. Elle prit le couteau des mains de Colin. Elle ne lui demandait pas d'avoir une parfaite confiance en elle mais en ce moment précis, oui. Enerver un grand gaillard comme son homme de main n'était pas une chose à faire. Il serait capable de le frapper jusqu'à ne plus entendre aucun souffle d'air.  Nicky fronça les sourcils et elle jeta sa voix qui porte à travers la pièce :

«  Laisse le ! Il est à MOI. Je suis là, tu peux disposer. »

Cet homme qu'elle appelait Jerry n'était pas prêt à partir. Il doutait de Nicky sur le coup. Il avait jeté un coup d'oeil à Colin et trouvait que ses blessures n'étaient pas si douloureuses qu'elles l'auraient dû l'être. Nicky se pinça les lèvres. Elle comprit immédiatement. Elle regarda Colin dans les yeux et à travers ce regard, elle lui fit comprendre sa désolation. Elle n'était qu'à moitié car Nicky aimait trop faire souffrir pour être désolé de la douleur qu'elle infligeait. Elle attrapa sa nuque vivement, plongea ses lèvres contre les siennes violemment et elle planta le couteau qu'elle venait de récupérer dans sa cuisse.
Elle détourna la tête vers Jerry et ordonna ses exigences :

«  Dégage et ferme la porte. Je n'en ai pas fini. »

Elle porta le regard sur Colin et elle soupira d'exaspération. Si il était resté par terre tranquillement, rien de tout cela ne se saurait produit.  Elle lui déclara à voix mi-audible :

«  Tu ne m'as pas laissé le choix. Je t'avais demandé de rester tranquille. Je devais en avoir fini. Tu n'aurais pas dû souffrir mais tu en as décidé autrement. »

Elle regarda sa cuisse où le couteau était planté. Elle y avait peut-être été un peu fort mais elle ne s'était pas contrôlée. Elle lui donna ses épaules pour appui et l'incita à s'asseoir. Elle voulait le mettre dans une meilleure position car maintenant, le couteau allait devoir être retiré.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Nombre de messages : 180


MessageSujet: Re: Une vengeance qui prend du temps (PV Nicky) Sam 25 Oct - 18:30




Colin n'avait pas respecter le pacte mais il ne pouvait pas attendre qu'on le retrouve ici en mode squelette d'Halloween. Il devait bouger, alors il avait tenter sa chance, se pensant seul. Cependant, il avait remarquer qu'il n'était pas totalement seul. En voyant l'homme arriver, il prit la première arme qu'il trouva, un couteau. Il le pointa vers le gars et lui dit qu'il voulait partir et que cet homme ne l'empêcherait pas de le faire ! Cependant, la femme arriva. Colin fut terriblement surprit. On remarqua sa surprise sur son visage. A cet instant, l'homme en profita pour lui mettre un coup de poing dans le visage. En ouvrant la bouche et en se redressant difficilement, Colin laissa un filet de sang couler. La femme le fit se redresser et le regarda avec un air mauvais. Colin tenta de rester silencieux, mais les dire de la femme ne le rassurait pas. L'homme semblait vouloir attendre quelque chose, mais Colin ne savait pas quoi, il avait tellement peur. Il ne s'attendait pas à la voir ici. Soudainement, la femme se retourna et regarda Colin, son air exprimait de la désolation, mais pourquoi ? Colin sentit les doigts de la jeune femme attirer sa nuque vers elle et ses lèvres emprisonner les siennes pour un long baiser qui allait étouffer la douleur. Lorsque le couteau transperça la peau de la cuisse de Colin, le jeune agent repoussa la femme et tituba. Il porta immédiatement ses mains à sa cuisse. Il grimaçait de douleur et ses mains étaient déjà imbibées de sang. Il tituba et se cogna à la table qu'il manqua de renverser. La femme cria à son garde du corps de dégager et qu'elle n'en avait pas finit. Colin redressa son regard, il la fixa durant quelques secondes, pour ensuite essayer de se stabiliser et tenter de se défendre, mais dès qu'il bougeait, il avait mal, même si ce n'était qu'un petit doigt. La femme l'aida à aller s'asseoir et elle lui demanda d'une voix basse pourquoi est-ce qu'il avait fait ça ? Colin grimaça et vit ses mains tremblées comme elles n'avaient jamais tremblées. Il la regarda en retennant ses larmes de douleurs et fit :

"Je...je croyais que...haaaa...je croyais que vous étiez partie...haa...ça fait mal...."

Entre la fatigue, le stress, l'énervement, la peur, bref avec tout ces émotions mélangés le danger était que Colin fasse un malaise. Son pouls était beaucoup trop rapide. Il s'essuya la sueur de son front et laissa une traîné de sang. Il ne voulait pas réellement qu'elle retire le couteau, il savait que c'était quitte ou double pour ce genre de blessure. Il n'avait pas envie de mourir.

"Retirez pas ça...ça va...haa...ça va me tuer !"

Colin ne voulait pas mourir. C'était certains. Il s'en voulait d'avoir penser qu'elle était partie et qu'elle l'avais tout seul. Il aurait dut attendre un peu. Mais maintenant le voilà blessé et très inquiet.

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Une vengeance qui prend du temps (PV Nicky) Ven 31 Oct - 9:20



« Une vengeance qui prend du temps !   »

Nicky avait agit avec rapidité et un léger manque de réflexion mais si elle avait fait ça , c'était pour se protéger elle-même. Elle ne voulait plus lui faire du mal. Ce n'était pas dans ses objectifs. Elle y avait été obligé. Il tremblait et elle le comprenait parfaitement. Il devait souffrir mais si il s'était tenu tranquille, cela ne serait jamais arrivé. Elle n'aurait pas eu besoin de le faire souffrir. Elle aurait eu besoin de rien faire. Juste de le laisser se reposer et de l'envoyer à l'hôpital. Elle l'aida à s'asseoir et lui posa une question auquel il ne tarda pas à répondre. Parti ? N'importe quoi. Elle ne l'aurait pas abandonné ici. Elle n'était pas si stupide. Elle lui avait dit l'hôpital et non, l'abandonner dans cet endroit. Il gémissait de douleur. Ah ca, il ne pouvait se plaindre qu'à lui-même.

«  Je n'allais pas t'abandonner ici. Ce n'est pas ce que j'avais dit ! »

Elle lui faisait des remontrances. Elle n'avait qu'une parole, certes de criminelle. Elle tient la plupart du temps sa parole. Elle n'était pas parfaite. Il ne voulait pas qu'elle retire le couteau. Nicky haussa les épaules. Elle était une criminelle et une infirmière. Elle savait ce qu'elle faisait. Elle n'était pas une débutante dans le domaine mais si il ne voulait pas, elle allait pas le forcer. Il transpirait, il était au plus mal. Nicky devait l'emmener à l'hôpital, il était l'heure. Nicky réfléchit avant toute chose. Elle alla chercher un morceau de chiffon qu'elle noua autour de sa cuisse mutilé. Elle voulait faire pression sur la blessure. Elle chercha ses clés de voiture et elle quitta la pièce sans lui dire un mot. Elle lui jeta seulement un regard de compassion avant de disparaître. Elle prit rapidement des bâches de protection qui lui restait et elle les entreposa dans sa voiture. Nicky avait plusieurs voitures celle-ci était une rurale et peu visible surtout. Une BMW noire coupé vitre teinté pour ne pas qu'on la reconnaisse. Elle recula le siège passager, l'allongea un peu plus que le sien. Elle le recouvra de bâches blanches. Elle récupéra une serviette qu'elle déposa sur le tableau de bord. C'était au cas où , il saignait de trop. On ne savait jamais. Nicky ramena la voiture au plus près qu'elle pouvait. Elle ouvra la portière et elle se pressa de retrouver Colin. Elle s'agenouilla face à lui, d'un air pressé :

«  On va aller à l'hôpital. Je t'y conduis. Tu peux te redresser ? Tu n'as que 100m à pied. La voiture est pas loin. Tu peux t'appuyer sur moi. »

Nicky lui tendit une épaule. Elle lui prit la main pour lui montrer qu'elle était là pour l'emmener et le soutenir dans cet effort difficile. Elle l'aida à se relever,elle ne pouvait le porter. Elle ne pouvait le soulever seule. C'était une femme pas un homme avec plein de muscles. Elle aurait pu demander de l'aide mais cela aurait été suspect. Elle préférait tout faire toute seule. Elle aurait pu le traîner au sol mais ce n'était pas une bonne idée. Elle l'installa dans la voiture comme elle pût et elle démarra au plus vite. Elle roulait sans respecter les limitations de vitesse. Elle klaxonnait, roulait sur les zèbras. Elle prenait un ou deux sens interdit pour parvenir au plus vite à l'hôpital. Vu l'heure qu'il était, il n'y avait pas grand monde dans les rues et cela convenait parfaitement à Nicky. Elle se gara devant l'hôpital, descendit ouvrir la portière. Elle le déposa sur le sol devant l'entrée. Elle posa ses deux mains sur le couteau qu'elle lui avait enfoncé et lui retirait. Il était l'hôpital, il aurait tous les soins nécessaires.

«  Tu es arrivé. Ne t'en fais pas, les soins vont arriver. Ta vie redeviendra normale. Serre les dents, tu as été courageux. C'est ici que nos chemins se séparent. »

Elle se releva et c'est ainsi qu'il ne reverrait plus jamais Nicky. Elle s'éclipsait et elle allait disparaître comme elle était rentrée dans sa vie. Elle démarra sa voiture, elle klaxonna avant de reprendre la route. Au revoir, Colin. Il se pourrait que vos chemins se recroisent un jour mais pour le moment, c'est mieux que Nicky soit loin de toi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Nombre de messages : 180


MessageSujet: Re: Une vengeance qui prend du temps (PV Nicky) Dim 2 Nov - 18:23

Rp terminé Smile

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

«Contenu sponsorisé»

MessageSujet: Re: Une vengeance qui prend du temps (PV Nicky)

Revenir en haut Aller en bas

Une vengeance qui prend du temps (PV Nicky)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Prendre son temps pour manger
» the jackytouch.com (prend le temps de tt regarder Jéré)
» Capture du Spectrum sanguinaire [pv: Satsugai/neutre]
» Toi qui cours l'aventure...
» ♪ J'veux prendre le temps avant que le temps m'prenne et m'emmène. ♪
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NCIS RPG :: Washington :: Autres lieux :: » Alentours de la ville-