AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur NCIS-RPG
De nombreux personnages de la série sont encore disponibles : Jethro Gibbs, Ziva David, Tobias Fornell, Eleanor Bishop, Leon Vance... N'hésitez plus.

Partagez|

Un petit tour et des ennuis en plus (PV Marina)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

♠ Nombre de messages : 180


MessageSujet: Un petit tour et des ennuis en plus (PV Marina) Sam 2 Aoû - 19:22

Cela faisait un mois aujourd'hui que Colin et Marina sortaient ensemble. Bien entendue, ils tentaient de garder ça secret car ils ne voulaient pas avoir de soucie avec leurs supérieurs. Bien qu'ils n'étaient pas de la même équipe, ils étaient amener à devoir travailler ensemble et cela ne marcherait pas. Du moins, Colin avait des doutes. Il ne savait pas cacher ses sentiments et si Marina était en danger, il le montrerait rapidement. Enfin bon, ce soir là, le jeune homme n'avait aucune envie de se prendre la tête la dessus. Il voulait profiter et ne plus se poser des questions, notamment sur elle. Ils sortaient ensemble, certes, mais au fond, ils ne se connaissaient que peu. Alors Colin avait décider que ce soir, ils parleraient d'eux et se raconteraient ce que l'autres voulaient savoir, bien évidemment tout le monde à son jardin secret, et Colin était le premier. Sérieusement, vous imaginez, c'était la troisième femmes travaillant pour le NCIS avec qui il avait une histoire...Bien que Iris, c'était quand ils étaient gosses, et Jo, ce fut une soirée sans lendemain. Il espérait que avec Marina, ce ne soit pas la même chose. Il avait des sentiments pour elle, et il l'aimait. Peut être pas autant qu'il avait aimer Iris, peut être plus, il n'en savait rie, ce n'était pas facile ce genre de sentiment, surtout à évaluer, Iris avait été la première fille avec qui il avait eut une relation. Elle avait été la première. Donc Colin pensait qu'on ne pouvait pas évaluer ce genre de chose, en tout cas une chose était sur, il était prêt à faire n'importe quoi pour Marina. Et ça, ça fallait toute les évaluations du monde ! Avant d'aller au rendez vous, Colin avait fait une douche, il c'était coiffé, du moins un peu. Il avait mit un t-shirt blanc à manche courte, un jean légèrement délavé, qui lui allait à merveille, des basquettes blanches et une veste en toile noir à capuche grise. Il prit donc ses clefs qui trainaient sur la commode et fila de son appartement pour aller au lieux du rendez vous. Il prit sa voiture et fila rejoindre sa belle demoiselle. Les questions qu'il se posait, revenaient dans la voiture. Il écoutait une musique assez romantique et ne pensait cas elle. Il n'y avait plus de doute, il était belle et bien amoureux. Soudain, son téléphone vibra, il regarda c'était sa mère qui l'appellait. Il décrocha et le mit en haut parleur :

"Man...je conduis là."

"Je sais chéri, écoute je voulais savoir, tu sors ce soir ?"

"Oui et tu sais avec qui..."

Il souriait tout en faisant attention à la route, sa mère avait le dont de toujours vouloir le protéger, comme quand il avait quinze ans. Elle était adorable mais un peu collante par moment.

"Colin, tu sais que je veux que ton bien, fait attention avec cette fille, tu ne sais rien d'elle !"

"Si maman, je sais beaucoup de chose. Je sais qu'elle se nomme Marina, qu'elle bosse au NCIS et qu'on s'entends à merveille, maintneant est-ce que tu peux me laisser faire mes choix ?"

"Colin, tu dis ça comme si je t'empêchais de vivre !"

"Mais non, bon je vais devoir te laisser, je suis arriver, je t'aime Man', à plus."

"Je t'aime Colin."

Il raccrocha. Puis il coupa le contact. Il avait donner rendez vous à Marina devant un petit restaurant que Colin connaissait bien. C'étit bon, pas très cher et l'ambiance était cool. Il sortie de la voiture et la vérouilla, puis il sortie son téléphone au cas où il devrait appeler sa belle. Mais elle était là. Il sourit et la prit par la taille pour l'embrasser ensuite. Il fit avec un sourire charmeur :

"Comment vas tu ma chérie ?"

Colin était un gars doux, sensible et surtout incapable de jouer les bad boys. Pourtant c'était pas faute d'avoir essayer. Il la regarda et fit ensuite :

"Tu attends depuis longtemps ?"
Il enchaina en prenant sa main et en la guidant à l'intérieur." Tu verras ils font les meilleurs repas du quartier. En plus il y a une salle de danse, dans l'arrière salle."

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Un petit tour et des ennuis en plus (PV Marina) Sam 2 Aoû - 20:25


Un petit tour et des ennuis en plus



Pv. Colin Lazario



Il s’appelle Colin. Colin Lazario. Je l’ai rencontré il y a quelques temps… on a appris à se connaître. Doucement, mais sûrement, et lentement. Comme ça on a appris à lier une amitié sans que cela ne paraisse réellement, disons en secret, mais surtout, on a appris à ne pas se bousculer les uns des autres. Comme ça, personne n’est blessé, personne ne souffre, et tout va à merveille. Malheureusement, on n’a pas le droit de le dire devant tous ces amis du NCIS… Pourquoi ? Parce que parfois on travaille tous ensembles et je ne crois pas que ça ferait l’affaire des directeurs. Bref. Tout ça pour dire que si notre amour est caché à beaucoup de personnes dans notre vie, en tout cas, plus entre nous deux.

Toutefois, je ne crois pas à devoir lui révéler mon histoire. C’est encore trop tôt, après tout, ça ne fait qu’un mois qu’on sort réellement ensemble. Je ne veux pas bousculer les choses, je ne veux pas qu’il soit affecté par mon passé, mon histoire triste. Je veux en bâtir une nouvelle histoire, cette fois qui ne se brisera pas, avec Colin, avec mon cher petit ange… et pour ça je dois l’éloigner de tout danger. Et le danger, je parle de lequel en particulier ? Je ne sais pas, mais j’ai un drôle de pressentiment, et je ne préfère pas mêler mon chéri à toute cette histoire. Je ne veux pas qu’il… non. Je n’ose même pas y penser.

Vous me direz que c’est pas bien de cacher des trucs, surtout quand on est en couple. Mais c’est pas des « trucs », c’est mon passé, et ce passé, si je le révèle, risque de bouleverser notre relation à jamais… Non, si je devrais dire mon passé, mon histoire triste un jour, ce sera une autre fois, bien plus tard, car là, rien ne me presse, si ?
Enfin… lorsque mon cœur se décidera, je lui dirais tout.

Tout ça, je l’ai pensé, adossé contre la fenêtre d’un petit restaurant. Colin m’avait concocté un petit rendez-vous ici, il voulait peut-être qu’on se parle, en paix, et qu’on puisse apprendre à voir plus profondément en nous. C’est une bonne idée, seulement j’espère qu’il ne se révèlera pas de trucs trop méchants entre nous. Mais je suis prête à tout accepter de Colin, je dis absolument tout, car je l’aime, et très fort.

Tiens, je vois sa voiture se garer. Pour ma part je n’habite pas très loin, j’ai préféré la marche, puis ça a détendu mon petit cœur qui battait fort la chamade, à cause de la hâte de le voir, comme à chaque fois. Il s’est approché et m’a embrassé…
Oh, je t’aime Colin. Je ferais tout pour toi…

-Comment vas-tu ma chérie ? me demande-t-il.

-Oh, je vais super bien, merci, mon chéri. Je pensais, c’est tout. »

Je me demandais combien de temps allait durer notre relation. J’ose pas y penser, je l’aime trop pour l’abandonner.

-Tu attends depuis longtemps ?

Il me prend la main avant même que j’ouvre la bouche pour répondre.

-Euh. Je sais pas. Tu sais, moi et mes rêves, on s’accompagne tellement que je ne compte plus le temps. »

-Tu verras, ils font les meilleurs repas du quartier. En plus il y a une salle de danse, dans l’arrière-salle. »

-Tout ce que tu choisiras me plaît, Colin. » dis-je, toujours de la même manière; je prononce son nom à la Française, à cause de mes origines. Je trouve ça très mignon.

J’avais dis la dernière phrase d’une manière douce, très douce. Bon. Allez, petit cœur d’artichaut. Passons un bon moment ensemble, d’accord ?



© Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Nombre de messages : 180


MessageSujet: Re: Un petit tour et des ennuis en plus (PV Marina) Dim 3 Aoû - 10:01

Colin avait un peu de mal avec le fait qu'elle prononce son prénom à la française, mais cela ne le dérangeait pas, juste elle ne devait pas s'étonner que quand il était concentrer sur un dossier et qu'elle l'appelle ainsi il mette au moins dix minutes avant de comprendre qu'on lui parlait. Enfin bref, le jeune homme lui avait demander si cela faisait longtemps qu'elle attendait, elle lui dit que non et que de toute manière elle ne pouvait pas savoir vu qu'elle pensait. Il sourit et lui dit :

"Tu pensais à quoi ?"


Puis il l'entraîna à l'intérieur du petit restaurant et lui expliqua qu'il y avait une salle de danse derrière. Il prit donc place et regarda la carte. Il réfléchit deux secondes et choisis ensuite :

"Je vais prendre une pizza hawaïenne et toi ?"


Il adorait les pizza, et plus il en mangeait et moins il prenait du poids, c'était vraiment embêtant et surtout énervant pour les autres qui devaient surveiller leur ligne. Le jeune homme lui tint la main et il fit ensuite en lui caressant la peau du bout de son pouce :

"Tu sais, je voulais qu'on parle un peu tranquille. Sans le boulot et tout ça. Voilà ça fait un mois qu'on est ensemble et je sais pas grand chose de toi, et je ne crois pas t'avoir dit beaucoup de chose sur moi...Alors je te propose un petit jeux. L'un de nous pose une question à l'autre, celui-ci répond et doit poser une question différente. Est-ce que ça te tente ? Si jamais il y a des questions auxquelles on ne veut pas répondre, on utilise le gage."

Il sourit, il ne voulait pas que cela devienne une obligation, mais il voulait faire ça dans la bonne humeur, c'était toujours plus agréable. Il espérait que cela la tente. Il avait comprit que parler de sa famille ce n'était pas la bonne idée, mais il y avait tellement de questions qu'il voulait lui poser. Où avait-elle été à l'école ? Comment était-elle enfant ? Quelle était sa couleur préféré ? Sa fleurs préférés ? Or ou argent ? Collier ou bague ? Des questions toutes aussi farfelues les unes que les autres.

La serveuse arriva. Une très jolie jeune femme, mais pas aussi belle que Marina, Colin devait l'admettre et vu qu'il n'était pas le genre de type à la draguer devant sa copine il ne ferrait rien et de toute manière il ne savait pas draguer. Il ne savait même pas ce qui avait séduite Marina chez lui. Le jeune homme laissa Marina commander en première, puis il commanda sa pizza. Et il demanda une bouteille de vin également. Il n'aimait pas boire, mais bon du vin ce n'était pas réellement de l'alcool et puis si ils n'aimaient pas, ils pourraient toujours l'offrir à quelqu'un dans le restaurant ! Colin commença donc le jeu, il avait proposer le jeu à lui donc de le commencer. Il fit mine de réfléchir et lança ensuite :

"Quelle est ta couleure préférée et pourquoi ?"

Il savait que ce genre de quesiton la mettrait à l'aise, c'était pas une question vraiment personnelle et en même temps, elle ne devait pas s'attendre à ça, ce qui la ferrait rire ou sourire, du moins c'était ce que Colin espérait. Il avait vraiment envie de passer un bon moment et de pouvoir mieux la connaitre, de mieux l'apprécier. De tomber encore plus amoureux d'elle.

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Un petit tour et des ennuis en plus (PV Marina) Dim 3 Aoû - 16:13


Un petit tour et des ennuis en plus



Pv. Colin Lazario



-Oh. Je pensais à mon prochain livre que je vais lire, ai-je dis, sans penser vraiment à mes paroles. Le Chien des Baskerville en somme.

Je le trouve tellement mignon, ce petit Colin. Il est amusant aussi. Il sait ce qui met à l’aise les gens, dans le fond, et je crois qu’il fait un bon homme de couple. C’est aussi son petit air jeune, et qui me donne l’impression d’une personne qui est amicale, sympathique, et même un peu maladroite, qui m’a fait tombée amoureuse. Je me souviens la première fois qu’on s’est croisé, nos équipes travaillaient ensemble. Et c’est là que je l’ai vu, puis nos patrons on dit d’aller dans une pièce précise, nous deux, dans la salle du crime, afin de chercher des indices à nous deux. C’est là que j’ai parlé avec Colin pour la première fois. Je crois que je l’ai tout de suite bien aimé.

Retomber en souvenir, retomber sur la racine de l’amour, c’est fou comme on se sent bien quand on y pense. C’est comme si on retombait encore plus en amour avec la personne en face de nous, ou qui partage notre cœur. En tout cas, c’est ce que j’aime faire.

Colin m’a proposé un jeu. Il croyait peut-être que ça allait me gênée de parler de mon passé, ou d’autres choses, de mes goûts, mais pas du tout. En plus, ce jeu me rappelle un que je faisais étant jeune avec mes anciennes amies du Québec. C’était sympa et on riait beaucoup, alors j’imagine que ce sera pareil, et même plus drôle, avec mon petit chéri.

-Bien sûr que ça me tente, ça me rappelle des souvenirs. Quand j’étais jeune, moi et mes amies, à Montréal, dans la cours d’école, on s’amusait à jouer à vérité ou conséquences – ça revenait au même mais avec différentes questions. C’est l’un de mes jeux préférés et…  ça me manque. Alors c’est bien que tu me le proposes, ça me fait plaisir. »

J’accompagnai mes paroles d’un grand sourire. Puis je fis une expression surprise et déposa ma main sur ma bouche, comme si j’avais dis quelque chose qu’il ne fallait pas.

-Oups, désolée si c’était une facette de moi que je devais révéler dans le jeu. » fis-je en rigolant doucement.

Je sens qu’on va passer un bon moment, et en même temps, je ne sais pas, j’ai un très mauvais pressentiment. Aller, je dois me concentrer sur le jeu. En fait je n’avais pas très faim, honnêtement, je voulais être avec Colin, c’était pour ça que je suis venue, voilà pourquoi j’ai rien commandé, j’espère que ça ne l’inquiète pas.

-Ma couleur préférée ? Laisse-moi y penser. »

Je pris un petit air qui réfléchit, les yeux sondant la place pour me redonner l’idée. Hum. Ma couleur préférée ? Une question difficile à répondre et pourtant si simple…

-Je crois que c’est le rouge-rosé. Tu me diras pourquoi ? Parce qu’il me rappelle les cerises. Pourquoi les cerises ? Parce que les cerises vivent, et même si l’hiver elles disparaissent, elles reviennent l’été et florissant de toutes les couleurs. Je pourrais comparer ça à une amitié. Ça ne fane jamais, ça revis et ça revis tout le temps… Pas comme de l’or, que c’est l’homme qui en a inventé la valeur, non, le fruit a une valeur naturelle, comme l’amitié. »

J’en avais sortit toute une, cette histoire, et elle allait sûrement l’impressionner, mais tant qu’à se révéler, s’amuser un peu et alors raconter plus en profondeur. Et lui, sa couleur préférée, c’est quoi ?

-Et toi, dis-moi ? »



© Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Nombre de messages : 180


MessageSujet: Re: Un petit tour et des ennuis en plus (PV Marina) Dim 3 Aoû - 18:49

La lecture et Colin se n'était pas vraiment ce qui le passionnait, mais parfois il aimait bien lire. Cependant, ce livre là, il ne l'avait pas lut et il ne le connaissait pas, alors il lui fit en souriant :

"Tu sais à part les livres de fantastiques je ne lis pas beaucoup. Mais je te fais confiance sur tes choix de lectures."

Par la suite, Colin lui proposa un jeu. Il semblait ne pas vouloir la gêné, et pourtant cela avait l'air de l'emballer. Elle lui confia un moment de son enfance en disant qu'elle avait fait ce jeu étant enfant. Colin sourit, il le faisait aussi, jusqu'au jour où à l'école ce jeux avait mal tourner. Mais bon, il y jouait avec ses soeurs et cela lui arrivait encore de le faire. Lorsqu'elle eut finit de lui dire ça et qu'il rigola en mettant sa main devant la bouche, Colin sourit et lui dit :

"J'y jouais aussi quand j'étais plus jeune, et j'y joue de temps en temps avec mes soeurs. J'avoue que je prends souvent action, car mes soeurs sont un peu trop curieuse."

Il sourit ensuite. Lorsqu'il passa sa commande, elle ne commanda rien. Il la regarda légèrement inquiet. Peut être avait-elle manger avant. Il lui demanda quand même :

"Tu ne manges pas ?

Il continua ensuite dans l'histoire du jeu, ou il lui demanda quelle était sa couleur préférée. La jeune femme lui répondit le rose rougée, comme la couleure des cerises. Il sourit et la regarda, elle parlait avec uen telle poésie dans la voix. Il fit ensuite, quand elle lui demanda quelle était la sienne.

"Normalement c'est à toi de poser une autre question, mais bon puisque c'est toi je vais te répondre. A condition que tu poses une autre question. J'aime le rouge. Pourquoi ? J'en sais rien. Ma mère m'a dit que depuis que je suis tout petit j'aime cette couleur."


Il la regarda et attendit qu'elle pose sa question. Cela pouvait être sur tout et n'importe quoi. Son enfance, sa vie, ses sports préférés, ses films, ses musiques, bref le sujet était vaste.

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Un petit tour et des ennuis en plus (PV Marina) Dim 3 Aoû - 22:24


Un petit tour et des ennuis en plus



Pv. Colin Lazario



Hein ? Colin, lire ? Du fantastique ? Je ne m’y attendais vraiment pas à ça ! Il me semblait que ce n’était pas vraiment… son genre. Mais apparemment je me suis trompée. Il est difficile de juger les gens comme ça, sans raison apparente, mais je voyais Colin comme un gars qui a les pieds sur Terre, clairement. En fait c’est habituellement des personnes rêveuses qui lisent le fantastique, comme moi. Bah, ça fait du bien de savoir un peu plus de détails croustillants sur la vie et les goûts de l’autre.

-Nope, je suis désolée si tu voulais me voir manger, mais je n’ai pas très faim ce soir, je suis trop concentrée à savoir des trucs sur toi. »

Crois-moi, je suis folle de toi. En tout cas, je le pense, car sinon je ne serai pas autant intéressée par lui. Non, c’est sérieusement une relation durable, je suis sûre, qui nous unis. En espérant que rien ne vienne gâcher ce petit moment que je commence sincèrement à adorer. En tout cas tout les deux on jouait environ au même jeu lorsqu’on était jeunes. C’est chouette de penser ça, à croire qu’on était fait pour se rencontrer dès notre naissance. Nan, les âmes-sœurs n’existent pas, si ? Je viens à y penser, des fois. Peut-être que ce ne sont pas les humains qui ont inventé cette légende, peut-être est-elle réelle après tout ?

Me remettre en question… je n’ai que ça à faire devant mon chéri ? Allons, Marina, concentre-toi sur ce petit jeu. Il t’amuse, d’accord, mais il serait peut-être temps d’y mettre un peu de toi. Tiens, sa couleur préférée, c’est le rouge ? Ah, je ne savais pas ça non plus. En tout cas, on a quasiment la même couleur préférée. Ça me fit sourire doucement.

Bon, il faut que je pose une autre question. Réfléchis, Marina, ça doit pas être si difficile que cela, poser une question à son petit ami. Bon, commencer par quelque chose de pas très profond. Comme les exemples qu’il a mentionné avant de débuter le jeu. Après, peu à peu, je pourrais creuser un peu plus profondément, sans vouloir le forcer, cela dit, mais le faire gentiment… juste parce que je suis intriguée, mais je ne veux pas éveiller des souvenirs douloureux, pauvre de lui si je fais cela.

-Tu as déjà sortie sincèrement avec une fille ? Ou je suis la seule ? »

Je ne la voulais pas blessante cette question, juste douce, avec mon sourire amical, mais surtout amusé. Colin aurait-il eu plus de petites amies que je ne le croit ou pas ?




© Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Nombre de messages : 180


MessageSujet: Re: Un petit tour et des ennuis en plus (PV Marina) Mar 5 Aoû - 18:36

La réponse de sa copine le fit rire. Comment ne pouvait-il pas rire d'elle ? Elle ne voulait pas manger car elle voulait se concentrer sur lui et sur ce qu'il allait dire. Il sourit. Et dire qu'on le trouvait bizarre. Lui qui n'aimait pas vraiment manger, qui ne mangeait pas beaucoup. Et voilà qu'il était en couple avec une femme qui ne mangeait pas car elle se concentrait sur lui. en voilà un comble se dit-il. Il sourit ouvertement à sa petite amie et lui dit ensuite :

"Je croyais qu'une femme savait faire deux choses à la fois ?"

Il la taquinait aussi comme n'importe qui, mais il aimait bien l'embêter. Après tout il pouvait se le permettre, il avait quand même eut 4 soeurs, donc 4 fois plus de vannes et de taquineries. Par la suite, ils commencèrent un jeu que Colin avait proposer. Un bon jeu en passant, un jeu qui permettait d'apprendre à se connaitre et de savoir comment était la personne. Colin avait dut expliquer les règles un peu trop rapidement, car Marina se trompa un peu, ce n'était rien, Colin s'en fichait ce n'était pas le problème, et puis c'était plus pour lancer l'idée que pour vraiment faire le jeu. La jeune femme demanda ensuite à Colin combien de petite amie avant elle, il avait eut. Il se mit à rire et à rougir. Puis il fit :

"Une seule en date. On était des gamins, entre 14 et 15 ans. On s'est rencontrer dans la rue et on a finit par devenir amis. Par la suite, on est devenue un peu plus. Et après j'ai jamais réussit à avoir de vrais petites amies. Disons, qu'elles ne voyaient pas le couple comme moi je le voyais."

Il lui aurait bien dit "Et toi ?" mais il avait retirer cette règle. Alors il chercha une autre question. Qu'est-ce qu'il allait lui demander ? Humm bon rien de gênant si possible, ce n'était pas son but. Il réfléchit un peu et demanda :

"Humm, tu es plutôt du matin ou du soir ?"

Lui du soir, sans hésiter. Il aimait se lever tard, rester dans son lit à flâner devant le PC ou devant la télévision en laissant les rayons du soleil lui chauffer les bras et les jambes. Il attendait de voir ce qu'elle répondrait. Et puis même si ils étaient pas pareil, cela ne dérangeait rien. Colin était bien obligé de se lever tôt pour aller bosser.

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Un petit tour et des ennuis en plus (PV Marina) Mer 6 Aoû - 19:05


Un petit tour et des ennuis en plus



Pv. Colin Lazario



Sa petite remarque des femmes qui savent faire deux choses en même temps me fit bien rire. D’habitude c’est nous qui le disons, et les gars sont trop jaloux pour l’avouer. Bah apparemment, Colin était très ouvert… Ce qui me fit sourire encore une fois. Je ne cessais de le découvrir, pour moi c’était super drôle, moi qui croyais le connaître, et maintenant je m’aperçois qu’en fais, on se connaît pas beaucoup même. On a encore des trucs à savoir l’un sur l’autre. Mais je suis sûre que cette relation est durable. J’ai une drôle de sensation à ce propos… comme si nous allions affronter une épreuve… et qu’on s’en sortira d’autant plus proches…

D’habitude, ces sensations me troublent toujours. Et j’aime mieux pas penser à l’une d’elles dans un de ces moments où je préfère relaxer. Surtout dans ce moment où je dois en profiter. Mais par rapport à faire deux trucs en même temps, oui c’est vrai, mais à vrai dire je préfère me concentrer sur une chose, afin que ce soit parfait. Oui, perfectionniste… sur tout… un truc, s’appliquer dessus, et après faire le deuxième truc. Ça il l’apprendra très tôt, j’en ai bien l’impression…

Sa réponse ne m’étonna pas. Habituellement les gens ont des petites-amies avait cet âge, sauf que seulement à partir de là ça commence à être très sérieux car les questions de bâtir une vie ensemble et de se marier reviennent souvent. Oui, il l'avait vagemment dit un jour, je me souviens plus lequel, il avait même mentionner une fille; Iris. Après ça il n'a plus rien dit, il n'a jamais entrer dans les détails. Or il n'y a qu'une seule Iris. Il sortait avec Iris ? Hein ? Il sortait anciennement avec ma meilleure amie ? Ah, ça m’étonne.

-C’est fou, Iris ne m’avait jamais dit ça et pourtant c’est ma meilleure amie. »

Bah tiens. Il faudrait p’têtre que j’évite à en parler avec elle de notre couple dans ce cas, au cas où… même si ce n’est pas le genre à être jalouse.

Au même moment o je réfléchissais, je vis une forme assez massive s’asseoir plus loin sur une chaise à une autre table dans le restaurant. Je n’entendis pas beaucoup ce que disais mon copain parce qu’à ce moment j’eus ma concentration sur cette forme. C’était un homme, mystérieux. Il me rappelait quelqu’un… et j’avais un très mauvais pressentiment à ce sujet. Je plissai les yeux. Oui, il me disait quelque chose, mais d’où sortait-il ? C’était si bizarre cette impression de déjà-vu, de déjà-connu… Hum. Ma main se dirigea doucement, comme un réflexe, vers le couteau à beurrer, à côté de moi.

Non. Il ne fallait pas que j’inquiète Colin. Calmes toi, Marina. Fais attention, mais c’est tout, il n’y a pas de danger… qui t’en voudrais ? C’est vrai, tout les sbires de ton père sont morts… non ? Ou arrêtés même. Oh non. Mon cœur se mis à battre plus fort que normalement. Je dois me calmer. Aller, concentres-toi sur le jeu, calmes-toi… je ne me cessais de me répéter ces simples paroles qui firent légèrement effets.

-Je… euh… je suis les deux. Je me lève assez tôt, j’aime observer les levers de Soleil mais aussi les couchers. C’est euh… Joli, ouais. »

Je ne savais pas quoi poser comme question, j'avais un peu l'esprit ailleurs.


© Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Nombre de messages : 180


MessageSujet: Re: Un petit tour et des ennuis en plus (PV Marina) Ven 8 Aoû - 11:07

Colin était heureux d'être avec Marina, bien qu'il ne savait pas grand chose d'elle. Mais peu importait leur amour était présent et tout les deux s'aimaient plus que tout. Colin ne lui avait pas dit grand chose sur lui, il préférait attendre un peu, ne pas se précipité, mais cela faisait un mois qu'ils étaient ensemble et il ne voulait plus attendre. Il voulait qu'elle sache ce qu'elle voulait. Alors pour leur jour de repos mutuel, il l'avait invité au restaurant, mais elle ne voulait rien manger. Il se dit qu'elle pourrait toujours lui piquer des choses dans son plat, lui qui n'était pas un grand mangeur non plus se serait toujours plus simple de manger à deux. Cependant, plus ils parlaient et moins Marina semblait être présente, il la fixait et lui posait des questions. Elle répondit, et cela le fit rire, car elle semblait vraiment ailleurs, comme si quelque chose n'allait pas. Il fit alors :

"Tu sais hier au boulot j'ai vu Iris et un éléphant rose est apparut, il m'a parler de toi et des hommes verts qui vivent sur la lune."

Il voulait voir si elle allait répliquer quelque chose ou pas. C'était marrant comme test, son père lui faisait quand Colin était pas vraiment présent. La serveuse arriva avec le plat et elle précisa qu'elle allait chercher de l'eau et la bouteille de vin. Colin la remercia et se tourna pour voir qui était ce type que Marina fixait. C'était un gars, costaud, mais banale. Le mec les regarda, Colin lui fit un coucou de la main et se retourna vers Marina et il lui dit :

"Hey, ça va ? Non parce que si c'est ce mec qui te pose soucie, on peu changer de table hein, je trouverais bien une excuse. Tu le connais ? Parce que moi non."

Mais la bonne humeur et la joie de vivre de Colin faisait qu'il disait bonjour à tout le monde et à n'importe qui. Sa mère disait toujours que Colin n'avait jamais sus faire attention à lui et que bien souvent il parlait aux inconnues et que le danger il le cotoyait sans y faire attention. Le jeune homme fit la femme revenir avec la bouteille et la carafe d'eau. Sauf que le soucie vu que lorsqu'elle voulut posa la carafe sur la table celle-ci glissa un peu et une partie de l'eau fut renverser sur la table et sur le jean de Colin. Il se leva et sourit, c'était rien, ce n'était que de l'eau. La jeune serveuse était rouge de honte et Colin lui dit :

"C'est rien, tout vas bien, ce n'est que de l'eau."

il s'approcha ensuite de Marina et lui dit :

"Je reviens je vais sécher ça et je suis à toi, tu nous sers un verre ?"

Il l'embrassa et fila ensuite vers les toilettes hommes pour aller se sécher avec l'appareil pour sécher les mains. Il entra, laissa l'homme qui était sur le point de sortir passer. Il se mit contre le mur pour allumer l'appareil et remonta sa cuisse pour qu'elle soit le plus proche du chaud. Il espérait que cela fonctionnerait comme ça. il se passa une main sur le visage en pensant à quoi il était en train de ressembler. Puis un homme entra. C'était celui de tout à l'heure, l'homme que Marina fixa. Colin le salua une nouvelle fois d'un signe de tête. Le gars fit semblant d'aller au toilette. Colin n'avait pas vraiment vu son visage, l'homme portait une grosse barbe et des lunettes de soleil noir. Le seul signe qu'il repéra fut le tatouage d'un serpent se mordant la queue dans son cou. Colin haussa les épaules, se disant que ce type devait avoir quelques petits soucie dans sa tête.

Au bout de quelques minutes, le jean était presque sec. Colin arrêta la machine et se lava les mains, il se baissa pour se mettre de l'eau sur le visage car il avait un peu chaud, mais quand il se redressa on lui agrippa la tête et l'enfourna dans le lavabo. Le gars barbu alluma l'eau le plus fort possible et tenta de noyer Colin. Celui-ci arriva à se dégager en décollant un bon coup de coude dans l'estomac de l'homme puis en le repoussant. Il reprit de l'air mais ne vit pas le coup de poing dans la mâchoire. il se retrouva au sol et le gars lui donna au moins cinq coups de pied dans les côtes. Le jeune agent crut qu'il allait cracher ses poumons. Il réussit à se relever et plaqua l'homme dans les toilettes, se pensant enfin sauver, il essuya le sang de sa bouche et se tint les côtes. Il se regarda dans le miroir, bon ça va il était pas si défigurer pour le moment il ne ferrait pas vraiment peur à Marina. Sauf que l'homme se releva, lui aussi commençait à être amocher. Le gars devait être un descendant des hommes de cromagnon car il grogna et après avoir agripper la tête de Colin, il lui la mise dans le miroir. Colin, ce coup-ci tomba à terre, totalement dans les vapes. Les sons lui venaient au ralentis et en décaler. Il vit la porte s'ouvrir et une femme entrer. Qu'est-ce qu'une femme faisait dans les toilettes des hommes. Peu importait, il ne pouvait même pas le lui demander...Et si c'était Marina ?

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Un petit tour et des ennuis en plus (PV Marina) Ven 8 Aoû - 16:38


Un petit tour et des ennuis en plus



Pv. Colin Lazario



Pourquoi venait-il de se lever ? Où était-il parti, mon dieu ?
Depuis tantôt je ne cesse de l’observer. Depuis tantôt je me dis qu’il n’y a aucun danger, qu’il ne peut pas y en avoir. Or, je n’arrive pas à me convaincre. Chaque geste de la part de ce type est suivi d’un petit clignement de yeux de ma part, discrète certes, comme j’ai toujours appris au NCIS, mais… Il est tellement bizarre. De plus, je déteste cette sensation de déjà-vu. S’il est dangereux, est-ce de ma faute ? Est-ce que je le connais ?

Je me creuse la tête, sans cesse. D’où vient-il ? Je l’ai déjà croisé ? Peut-être dans la rue. Mais avec sa barbe et ses lunettes, de plus son air pas mal mauvais, il me rappelle quelqu’un, et quelqu’un dont je devrais m’inquiéter. Comment cette soirée tellement adorable peut-elle est troublée par un type tout simplement si étrange ? Non, ce n’est pas ça qui me trouble. C’est le fait qu’il me rappelle quelque chose. Or je ne fréquente jamais ce genre de personne, jamais. C’est tellement étrange…

Oui, je l’ai vu se lever. Peu après que l’accident avec Colin et la serveuse. Il s’en est allé vers les toilettes. Mauvais signe ça. Je grince des dents, peu amusée. J’ai l’impression que si je ne me dépêche pas de me rappeler quelque chose, il va arriver de quoi. Il joue à un jeu ce type ou quoi ? Non, non, arrête Marina ! Concentre-toi…

Ça y est.

Oh merde.

Oh merde.

Non c’est pas vrai ! C’est pas possible ça ne peut pas… Non ! Ils ont tous été arrêté, sinon ils sont tous très loin, au Québec ! Ce n’est tout simplement pas possible ! Comment a-t-il pu débarquer ici ? Comment a-t-il pu me trouver ? Qu’est-ce qu’il fait ici ? Mauvais signe, très mauvais signe, Colin est en danger, à cause de moi et de mon stupide passé tout ça ! Oh non, non, non ! Je me mets à trembler. Ce n’est pas vrai Marina tu va pas te laisser faire. Oh non, stoppe-le avant qu’il ne soit trop tard.

Ce type, mon père l’avait une fois rapporté à la maison avec d’autres alors que j’étais soi-disant couchée, mais en fait je les ai entraperçus en les espionnant légèrement avant de m’endormir. Je n’avais rien compris de leur charabia car ils parlaient une autre langue. Mais maintenant je le comprends. Et très bien même. Ce type, c’était l’un des gars qui travaillait avec mon père, et l’un de ses amis proches. En tout cas, les amis de mes ennemis sont mes ennemis, en somme. Il n’est pas là pour me dire salut, ça c’est certain ! Je dois faire quelque chose.

Calme-toi, Marina. Qu’est-ce que ta petite sœur t’as toujours dit, comme leçon, lorsque tu t’énervais avec les gars qui l’agaçait dans la cour d’école ? Garder le calme, réfléchir. Suivre sa trace, oui, comme on ferait avec un danger public. Aller, stoppe-le avant qu’il fasse du mal. Doucement, ne pas inquiéter les gens dans la salle, je me lève de ma chaise et de la table, mais lentement, comme si j’allais en quelque part de totalement normal.

Mes sens m’apportent vers les toilettes des hommes, où je l’ai vu disparaître la dernière fois que j’ai tournée la tête afin de réfléchir. Et là, je les entends. Ces bruits. Il y a une bataille dans les toilettes… Et si j’ai bien calculé il n’y avait que Colin et ce gars, cet ami de mon père défunt. J’espérais dans mes quelques secondes d’hésitation que ce n’était pas réel, que Colin allait surgir à tout moment à mes côtés et me demander ce qu’il se passe. Hélas.

Ça suffit ! Qu’est-ce que je fais à attendre ? Il est en danger, il est peut-être entrain de se faire tuer à cause de l’autre qui vient tout juste de sortir de mon passé ! Aller, Colin me fait confiance, je dois le sortir de ce pétrin…

Eh, mais qu’est-ce que je fais avec ce couteau ? Le couteau à pain. C’est mon seul moyen de me défendre. Le seul. Je le regarde. Je le tourne lentement pour le regarder sous tous ses angles. Mon passé me revient. Papa m’avait enseigné comment manipuler le couteau. Je me souviens. J’étais la meilleure dans cette catégorie, les couteaux, je les manipulais comme s’ils faisaient partie intégrale de moi.
J’en tirerais peut-être un avantage… maintenant, suffit l’attente. Il a besoin de moi.

J’ouvre la porte, lentement. Garde ton sang-froid, Marina… vas-y doucement. Dans ton passé, tu as appris à te battre. Sers-toi en contre la personne qui a été à demi l’ami de ton mentor… c’est tellement bizarre.

Ce que je vois me glace le sang. Mon pauvre Colin, à demi-évanoui, taché de sang. Et ce type costaud, un sourire tellement hypocrite dessiné sur le visage. Je plisse les yeux. Il tourna sa tête vers moi. Il ôte ses lunettes. C’est ça, je m’en doutais, c’est celui que mon père appelait « le Borgne ». Il me reconnaît lui aussi... Mieux que moi en tout cas.

-Tiens, salut Marina. Ça fait un bail n’est-ce pas ?

Bon, sang, il s’amuse ou quoi ? Il me parle en français !

-Toi ? Je croyais qu’il t’avait arrêter.

Il me nargua, écarta les bras, et souria, amusé par la situation.

- Eh bah ce n’est pas le cas apparemment. Oh et j’ai un petit message pour toi. Le groupe de ton père. Il n’est pas très content de ta famille. Enfin de toi, puisque tu es la seule qui reste. Je ne crois pas qu’ils vont te laisser tranquilles. Bonne chance pour jouer le jeu, tu as toujours été une petite fille rêveuse pour le bien qui…

Là il m’a eu. Je ne suis pas faible. J’espère que Colin n’a rien entendu de ce qu’il m’a dit. Je ne veux pas qu’il soit mêler à tout ça, et pourtant ils semblent partit pour tout cela. Je vais l’arrêter. Je n’ai pas peur… tiens, je ne tremble que de colère maintenant. Ça suffit. Je vais l’attraper, et en finir avec lui une bonne fois pour toute. Il s’attend peut-être à ce que je m’effondre tout près de celui que j’aime, mais ce n’est pas le cas. Je vais me battre, tel qu’il le veut, s’il le désire.

Je ne sais pas où j’ai appris tout ça. De mon passé. Comme ce type, sûrement. Tak. Tous les événements filent trop vite pour moi. Il veut ma peau. Il fonce vers moi. Tak. Il tente de m’attraper, de me frapper, de m’attaquer. Il n’a pas réussi. Je suis plus vivre que lui. J’ai son dos à ma merci. Tak. Coup de couteau. Mais ça ne va pas l’arrêter. Il est plus costaud que cela.

Je crois que quand il s’est retourné, à demi-blessé, il a vu la lueur dans mes yeux. Il a entendu les personnes dans le restaurant, qui ont été alertés par le bruit. Il savait qu’il n’a plus de chance. Il veut tenter une dernière fois ou il est trop lâche ? Non, l’idiot. Il se dépêche de s’enfuir. Je n’ai pas dit mon dernier mot. Je lance le couteau une deuxième fois. Paf. Le manche l’atteint exactement où je le voulais. Derrière la tête. Il s’effondre. Il doit s’être évanoui après l’impact. Qu’importe.

Ces personnes foncent toutes vers nous, et moi je m’agenouille auprès de Colin. Oh pitié, ne soit pas trop blessé, dis-moi que je ne suis pas arrivé trop tard…

… Et maintenant que tu sais qui je suis, m’aimes-tu encore ou vas-tu me tourner le dos, avoir peur de moi ?

-Colin ! Tu m'entends ? Je t'en supplie !

Vite, quelqu'un, venez m'aider je vous en supplie...

Sur mes mains, c'est mon sang ou quoi ?



© Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Nombre de messages : 180


MessageSujet: Re: Un petit tour et des ennuis en plus (PV Marina) Sam 9 Aoû - 12:14

Tout était sombre et bizarre. Les sons lui venait au ralentis, déformés, en décalé. Il ne pouvait pas tout comprendre à la conversation et il s'en voulait à cause de cela. Comment savoir ce qui se passait. Il avait vu Marina entrer dans les toilettes, il savait qu'elle était là, qu'elle aurait sûrement besoin d'aide. Il voulut se lever mais rien à faire. Il ne pouvait pas bouger un muscle. Sa tête avait prit un trop gros coup. Il finit par s'évanouir et par ne plus rien entendre. Le silence. Cela faisait du bien par moment. Mais là ce n'était pas le moment. Il finit par se réveiller. Il entendit qu'on l'appelait. Qu'on le suppliait de se réveiller. Il ouvrit les yeux lentement. Marina.

"Marina..."

Il sourit, ou plus exactement il effectua une grimace qui se voulait être un sourire. Il tenta de se redresser mais sa tête était couverte de sang. Il regarda la main de Marina et fit du sang aussi. Etait-elle blesser ? Ou etait-ce le sang de l'homme ? D'ailleurs il était où ?

"Où il...où il est ?"

Il s'assis sur le sol et posa sa main droite sur sa tête. Il avait tellement mal. Il regarda Marina et vit ensuite les pieds de l'homme, il semblait sonner. Il arqua un sourcil et fit :

"C'est toi ça ?"


Oui il était surprit. Des ambulanciers arrivèrent et prirent en charge l'homme. Puis un jeune infirmier vint pour prendre en charge Colin et Marina. Pendant que la jeune femme répondait sûrement aux questions des policers, Colin se faisait poser des pansements. Colin la vit revenir. Il regarda le sol et lui dit ensuite :

"Est-ce ça va toi ?"

Puis après qu'elle lui ait répondue il lui dit :

" Ce type...il t'a parler quand j'étais dans les vapes, j'ai pas tout compris, mais je sais qu'il te connaissait. Quand il a commencer à me cogner, il semblait content de me faire ça, alors que je ne l'ai jamais vu...Qu'est-ce qui se passe ? Est-ce que tu es en danger ? Ou sous protection fédéral ?"


Colin était un peu perdue, après la seule chose dont il était certains c'était son amour pour elle. Il l'aimait et rien ne pourrait les séparer mais il espérait qu'elle lui dise la vérité. Il était assis sur l'arrière de l'ambulance. Il se décala pour lui faire une petite place.

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Un petit tour et des ennuis en plus (PV Marina) Lun 11 Aoû - 2:53

Oh, fiou. On ne peut pas imaginer mon soulagement lorsqu'il finit par doucement se réveiller. Il semblait encore perdu, et tout mélangé, mais c'était normal, question choc et tout. Je soupirai. D'accord, il était salement amoché. Mais il était sain et sauf... du moins pour l'instant. Je revoyais encore le moment chaud où l'homme voulait m'attaquer. Aurais-je pu y laisse ma peau ? À ce moment cette question m'intéressait guère beaucoup, disons que c'était plutôt la santé de Colin qui pouvait être un soucis, une grosse inquiétude pour moi. Mais il paraissait moins pire que ce que je m'imaginais, au Dieu merci, oh pardonnez-moi, tout ça c'est de ma faute...

Je croyais entendre la voix de ma petite sœur dans ma tête. « Au moins tu as assumé les conséquences et tu l'a défendu. » Pleine de ressources ma Nikki. Il fallait dire que c'était une collégienne très cultivée, et aussi intéressante lorsqu'elle parlait. Des fois j'avais l'impression que c'était moi la petite sœur à laquelle elle me faisait des leçons. Ah, souvenirs... J'aimerais tellement l'avoir là, tout près de moi, qu'elle puisse me soutenir. Sans elle, la vie n'est pas pareille... Dire qu'elle ne sera plus jamais là, ni pour moi ni pour n'importe qui d'autre. C'est la personne qui me manque le plus dans ma famille, honnêtement.

De retour de mes pensées, je vis le regard de Colin se diriger vers le corps de l'homme évanoui, terrassé. Comparé à tantôt, il semblait fétiche et innocent, mais ça n'avait pas été le cas et s'il aurait été encore libre je suis sûre qu'il resterait un dangereux bandit, ou dealer, tout comme mon père anciennement. Je savais que j'aurais des explications à lui fournir, et je savais qu'il allait m'écouter jusqu'à la fin. Ce que j'avais peur, c'est qu'il me quitte, et qu'il en finisse avec moi, comme Nath dans l'ancien temps... Oh, et puis j'espère que la police ne m'arrêtera pas pour le coup du couteau. Je n'ai pas à m'inquiéter pour cela, c'était de la légitime défense en plus je peux compter sur le NCIS pour me sortir de pétrin, ils me comprendront vu que la plupart savent mon passé...

Colin me demande si c'était moi qui avait fait ça à l'homme. À vrai dire je sais pas.

-Euh... j'en sais rien. À vrai dire c'est comme une partie de moi qui a fait le sale boulot. Un instinct lointain peut-être... »

Je regarda d'une drôle de manière le couteau tombé tout près de l'homme, il avait de la chance que ce ne soit pas la lame qui l'ait atteinte, une chance que je suis bonne viseuse... mais depuis quand je le suis, au fait ? Depuis que mon père m'a appris, c'est vrai, mais je croyais tout ça enfoui pour de bon depuis qu'il est arrêté. Malheureusement, c'est comme faire de la bicyclette, manier des couteaux, une fois que tu as appris, ça revient tout seul hélas.

Bientôt une ambulance pris en charge les blessés, en toute confiance je les laissèrent s'occuper de Colin. Pour ma part, je savais que quelques questions allaient être posées, mais que dire face à ça ? Croirait-il qu'une jeune demoiselle à l'air parfaitement innofensive lance des couteaux comme une tueuse professionnelle ? Me prendrait-il pour une terroriste ? Être franche. Après ils feront de moi ce qu'ils voudront, mais si je dis la vérité, je ne crains rien car j'ai été élevée comme cela, comme m'a toujours dit Nikki, et de plus... Non. Je stoppe là. À eux de juger si je suis innocente ou pas.

Colin m'attend, après avoir répondu doucement aux questions, ils me laissent aller lui parler. Je dois m'assurer qu'il va bien. Après, tout lui raconter cette histoire, c'est un peu difficile. Il va falloir que je prenne un peu de temps et beaucoup de courage à deux mains.

-Non. Et toi ? »

« Ce que tu ne veux jamais avouer Marina, c'est que tu vas mal. Quand tu vas comme ça, que tu es feeling sombre, tu vas le cacher. Pourquoi ? Je crois que tu ne veux pas affecter les gens, comme ça. Je me trompe ? »
Je ne sais pas, Nikki. Mais je t'aime et tu me manques trop...

-Oui le type m'a parlé. Oui il me connaissait. Tu aurais jamais compris notre conversation de toute façon, c'étant en Français. Bon écoute Colin... »

Je me retourna un peu plus vers lui, pris doucement sa main dans la mienne, l'air un peu hésitante.

-Je sais que je peux tout te dire mais tu peux me promettre une chose ? »

Je ne le laissai pas répondre, autant tout lui dire maintenant. À lui de me dire s'il voulait encore m'aimer ou pas. En tout cas moi je l'aimerais éternellement quoi qu'il arrive, et je l'aime trop pour lui faire courir un danger...

-Je veux que tu me promettre que quoiqu'il arrive, quoi qu'il en soit, qui que je sois réellement, qu'est-ce que mon passé va me raconter, ne m'abandonnes pas je t'en supplie. Surtout dans ces temps-là, je ne sais pas ce qui se passe mais mon passé ressurgit et veut m'attaquer on dirait... J'ai besoin de ton aide, que tu restes auprès de moi, que tu m'aimes comme avant... Pas comme Nath l'a fait anciennement... »

Il ne savait probablement pas l'histoire avec Nathanael, mais en tout cas... Oh mon dieu. Je crois que je pleure. Oui, j'ai les yeux tout embués... et ces larmes qui coulent sur mes joues. Allait-il me comprendre ? Je t'en supplie Colin...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Nombre de messages : 180


MessageSujet: Re: Un petit tour et des ennuis en plus (PV Marina) Dim 24 Aoû - 17:47

Assis dans l'ambulance, Colin se repassait la scène dans sa tête. Une journée qui aurait dut se passer magnifiquement bien mais qui au dernier moment avait finit en drame. Il était beau avec son bleu sur le visage. Il avait les mains serrer et il regardait le sol pendant que l'ambulancier s'occupait de lui mettre un pansement à l'arcade. Il avait reçut des coups, mais sans gravité, il n'aurait même pas besoin d'aller à l'hôpital, mais si il avait reçut un KO. Il essayait de comprendre ce qui avait bien put se passer. Un homme était entrer et lui avait enfourner la tête sous l'eau pour tenter de le noyer, sans rien lui dire. Il ne le connaissait pas. Et la bagarre avait commencer de là. A son réveil, le type était sonner au sol et Marina lui avait dit que c'était elle qui avait fait ça. Elle était sérieuse. Mais comment un bout de femme comme elle avait bien put faire ça ? Elle était haute comme trois pommes vis à vis de ce mec ! Soudain, il sortie de ses pensées en la voyant arriver. Il lui lança un petit sourire. Elle lui dit que ça n'allait pas. Puis, il lui demanda des explications, il voulait comprendre rien de plus. Elle commença à lui expliquer, puis elle se mit à pleurer et à lui parler de son passé. Comme quoi c'était de sa faute et qu'elle ne voulait pas le perdre. Colin se leva, il avait beau avoir mal au crâne, voir sa petite amie dans cet état ne lui plaisait pas du tout. Il la prise dans ses bras et  passa une main derrière sa tête et l'autre main dans son dos il lui murmura dans l'oreille :

"Shutt....;ça va aller ma chérie..."

Puis il lui dit tout en la gardant auprès de lui :

"Arrête de t'en vouloir...je crois que sans toi je ne serais plus ici aujourd'hui, alors quoi qu'il arrive, et quoi qu'il se passe, je ne te quitterais pas. Allez calme toi, ok ? On va en parler tranquillement."

Il lui sourit de nouveau. Ses yeux vert la caressait tandis que son pouce gauche vint caresser son visage et essuyer quelques larmes. Certes il avait prit des coups pour des raisons assez obscure, mais en même temps, il était perdue lui même alors bon. Il lui dit ensuite :

"Je vais faire mieux que te promettre de rester à tes côtés..."

Il la regarda et l'embrassa lentement et doucement. Il avait tout de même mal à ses lèvres avec les coups. Cependant, ce geste d'amour était censé lui prouver qu'elle était tout pour lui et qu'il ne la laisserait pas. Encore moins pour une histoire pour laquelle elle n'était pour rien. Il relâcha ses lèvres et se détâcha un peu d'elle, puis lui prenant la main il la fit avancer jusqu'à un banc qui était juste en face du restaurant. Les ambulanciers étaient sur le point de partir, la police était encore là, tout comme les témoins. Mais Colin avait envie de s'isoler tout en restant proche. Comme ça si on avait des questions à lui poser, il était pas très loin. Il la regarda, prit ses mains dans les siennes et lui dit ensuite :

"Tu peux tout me dire, Marina. Je te promet de ne pas te juger. Je t'aime, ok ? Je t'aime toi, et peu importe ce qui s'est passé dans ton passé, c'est ton passé, je l'accepterais. Je sais pas tout de toi, j'en suis conscient, mais j'en sais assez pour savoir que c'est pas toi qui à commanditer ça, ou qui est derrière tout ça, alors je ne t'en veux pas. Et je ne t'en voudrais jamais. Vas y je t'écoute et je reste auprès de toi."

Colin était vraiment inquiet pour elle, il ne l'avait jamais vu ainsi. Il était peut être un garçon gentil et naif, sensible et fragile, il était là pour elle et pour l'aider. Et maintenant, il essayerait de faire plus attention et de suivre l'instinct de la jeune femme. Ne plus faire de coucou à des inconnues et ne plus vouloir jouer les malins. Voici quelques résolutions du jeune homme.

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Un petit tour et des ennuis en plus (PV Marina) Lun 25 Aoû - 2:17

Je croyais qu’il m’en voudrait, qu’il me demanderait des explications que je ne pourrais lui apporter. Je croyais qu’en sachant que tout est de ma faute il m’aurait tourné le dos. Je croyais qu’il allait m’abandonner car j’ai dit que c’est ma faute. J’ai crû pleins de choses, mais pourquoi ai-je passé à côté de celle-là ? Le voilà, me rassurant moi alors que c’est lui qui a subit tout ces coups. C’est lui qui s’est fait attaqué, et tout ça à cause de moi. Qu’est-ce que je dois faire ? Le destin l’a décidé. Je devais tout lui raconter.

Entre mes larmes et ces gestes d’affection qu’il m’a faite, je ne peux m’empêcher de savoir que mon cœur bat comme un fou lorsque je suis tout près de lui. Lorsqu’il lui arrive quelque chose mon monde s’effondre. Oui, oui, c’est mon Colin, il est si gentil… Il m’a si prouvé en cette soirée qu’il m’aime; alors que tout allait mal, il m’a embrassée et m’a serrée contre lui. Ça fait du bien de savoir que dans notre monde il y a des gens pour veiller sur nous. Quelqu’un m’a envoyé Colin. Je n’ai pas d’ange-gardien. Enfin, il n’a pas d’aile le mien. Il est devant moi, m’assurant qu’il m’aimerait même si tout ce que je lui raconte est horrible et étrange.

Il m’a dit que jamais il ne m’abandonnera. Qu’il m’aime. Oh, je t’aime moi aussi…

-Oh, Colin. Tu es si compréhensif… je t’aime aussi… »

C’est la seule façon de le remercier. Je dois aussi tout, mais alors tout lui expliquer. Comme ça, il saura à quoi s’attendre. Une précaution pour l’aider à ne jamais perdre sa vigile, en quelque sorte… je suis désolée de lui compliquer la vie. J’espère qu’à nous deux on pourra mettre fin à cette histoire.

-Bon. Je vais tout te raconter, dans ce cas. Comme ça, plus de cachoteries, d’accord ? »

Un léger sourire se dessine sur mes lèvres. Oui, j’arrive à sourire, car j’ai puisé la puissance que j’avais de besoin dans son regard et dans sa présence à mes côté, toujours là pour moi.

-Bon. Tu sais, mon père, ce n’était pas n’importe qui. Ça, il l’était bien avant ma naissance. Mais ma mère n’osait pas l’avouer. Elle croyait que cette réalité n’était pas de la personnalité de mon ‘’père’’. Or, il l’était. Oh que oui Colin, mon père c’était un dealer. Dans son but tout allait comme il voulait. Sa vie marchait comme cela. Ça c’était quand j’habitais à Montréal, tu sais, la métropole du Québec. Il a toujours été super étrange, mon père. Jamais auprès de ses filles. Mais il cachait bien son jeu. On doutait de lui mais rien n’a été sur jusqu’à ce que les polices arrivent. Il n’était pas revenu depuis quelques jours il me semble. Du coup elles nous ont expliqué qui il était vraiment. Mon père travaillait avec un ‘’gang’’. Ils ne l’ont jamais retrouvé. Ils nous ont dit de s’enfuir. Ma mère a été s’installé avec ma petite sœur, Nikki, et moi, ici, à Washington. »

Je pris une petite pause, reprendre mon souffle. Était-il prêt à entendre la suite ? Probablement, mais il aura sûrement de la misère à digérer tout ça.

-Les années ont passé, mes études aussi. Le malheur, c’est que mon père et son gang nous ont retrouvés. Et crois-moi, il n’était pas très content ! C’était la nuit. Je dormais, moi, hein. Il en a profité pour entrer dans notre maison en douce. Eh oui, je ne sais pas comment mais il a sut notre nouvelle adresse. Ce qui m’a réveillé, c’est les coups de feu… Ils ont résonnés dans toute la maison. Apeurée, comme une lâche, je me suis cachée dans ma chambre, sous mon lit, un réflexe de petite fille, mais le seul que je trouvais efficace. Heureusement, avant même que mon père pénètre dans ma chambre, la police est arrivée. Je l’avais discrètement appelé. Enfin, c’était plutôt le NCIS que j’avais communiqué. Il l’a arrêté. Il était avec quelques-uns de ses ‘’copains’’. Tu vas me demander ce que les coups de feu étaient ? »

C’était le moment triste de l’histoire. Je pris une grande inspiration, et même si je parlais de façon saccadé, comme si j’allais me remettre à me pleurer et que ça me donnais des frissons, j’entamai la suite de mon récit;

-En fait, il avait réussi à tirer sur ma mère et ma petite sœur. Il les a tuées. Il a tué sa propre famille. Ah si je l’avais sous la main, je le ferais payer chèrement. Ce n’est pas mon père, c’est un monstre, tu sais. Je ne sais même pas comment il a fait pour tuer sa propre famille. Arph. Et c’est là que j’ai fait la rencontre d’Iris, tu sais. C’est elle qui a arrêté mon père avant qu’il ne m’atteint. Et elle m’a rassurée. Depuis, tu sais, je lui suis éternellement reconnaissante. C’est là où je l’ai connue. Toutefois, je ne sais pas ce qu’il advient du reste du gang à mon père, et j’ai bien l’impression qu’ils veulent me faire payer pour cette histoire. Si je pourrais te compliquer la vie, chéri, c’est bien avec cette horrible histoire. Et je suis désolée de tout ça. Je t’aime moi aussi, et très fort… Saches que je n’ai jamais voulu qu’ils te fassent du mal. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Nombre de messages : 180


MessageSujet: Re: Un petit tour et des ennuis en plus (PV Marina) Sam 6 Sep - 14:18

Malgré tout ce qui venait de se passer Colin était capable d'écouter ce qu'on lui disait. Certes il avait bien mal au crâne et cette histoire ne l'aiderait surement pas à avoir moins mal, mais que pouvait-il faire ? Laissez la femme qu'il aime seule et sans aide ? Non ! Il n'en était pas question. Il prit donc place sur un banc, il prit une de ses mains dans la sienne et l'écouta attentivement. Lui jurant de rester auprès d'elle, quoi qu'il arrive. La jeune femme commença donc son récit. Elle semblait un peu paniquer, et c'était normal, plus elle en racontait et plus le puzzle se faisait dans la tête de Colin. Son "père" était un type dangereux et ses hommes de mains également. Maintenant la jeune femme était en danger et lui aussi, mais Colin se disait que cela était surement une coïncidence, que ce mec avait dut s'en prendre à lui parce qu'il les avait vu ensemble, et que son père, et les autres n'étaient surement pas au courant pour leur couple. Il aurait aimer la rassurer et lui dire ce qu'il pensait, mais plus cela allait et moins il y arrivait. Il n'arrivait pas vraiment à croire à sa façon de voir les choses. Il ne savait pas vraiment quoi dire, il voulait la réconforter mais il voulait être sur de ses paroles. Il prit donc une grande inspiration, et soupira. en faite non, il n'aurait pas besoin d'une aussi grande inspiration. Il la regarda et lui dit :

"Ecoute je comprends parfaitement ton histoire, et je suis navré pour ta famille, tu ne mérites pas ça...Cependant, tu devrais te renseigner sur l'équipe du NCIS qui gère le dossier...je ne voudrais pas risquer qu'il t'arrive quoi que se soit..."

Il ne pensait pas à lui, il s'était mit en tête qu'il ne risquerait rien. Et c'était une erreur, mais il ne le savait pas encore. Il en pouvait pas imaginer que clapit dans le noir, une femme mettait en place un plan pour l'attraper lui, et le torturer, pour ensuite menacer Marina. Aucun des deux ne le savaient et personne ne pouvait se douter de ce futur proche. Colin, pour le moment, semblait fatigué, avec les coups qu'il avait prit c'était surement normal, mais il en avait surtout plein la patate. Il la regarda, la prit par l'épaule et la serra contre lui, puis il lui dit :

"Allez, écoute ma chérie, on va rentrer, ok ? Et tu viens chez moi, je ne veux plus te laisser seul maintenant. On va passez la soirée ensemble et je te ferrais oublier tout ça, ok ?"

Il voulait passer du temps avec elle, regarder un film devant une pizza et des boissons, puis ensuite aller se coucher l'un contre l'autre, pour passer une bonne nuit. L'appartement était assez grand et puis il y avait beaucoup de passage dans son immeuble, donc personne ne se risquerait à venir les menacer ou pire dans cet endroit. Il y avait toujours une personne dehors, ou des voisins qui espionnent les autres voisins, cela était casse-pieds, mais au moins, il était sur que rien ne leur arriverait.

[hs : désolé pour le retard :'( ]

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

«Contenu sponsorisé»

MessageSujet: Re: Un petit tour et des ennuis en plus (PV Marina)

Revenir en haut Aller en bas

Un petit tour et des ennuis en plus (PV Marina)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» un petit tour au kenya
» Petit tour en train (Nouvel Orient Express)
» Allons faire un tour, du coté de chez Swan… (Alexandra & Molly)
» Un petit tour pour Gaza
» Un petit tour à la volière [libre]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NCIS RPG :: Washington :: Lieux de Détente :: » Les cafés et les restaurants-