AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur NCIS-RPG
De nombreux personnages de la série sont encore disponibles : Jethro Gibbs, Ziva David, Tobias Fornell, Eleanor Bishop, Leon Vance... N'hésitez plus.

Partagez|

Ne fourre pas ton nez dans mes affaires [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Ne fourre pas ton nez dans mes affaires [Terminé] Mer 18 Juin - 14:34





Ne fourre pas ton nez dans mes affaires



Des pieds et des mains !

Charleen avait été obligée de faire des pieds et des mains pour reprendre son travail. Non pas qu'on ne voulait pas d'elle. On appréciait son expérience. Son expertise. On appréciait le fait qu'elle se donnait qu'elle se donnait à cent pour cent quand elle était dans son boulot. Son patron appréciait également qu'elle ne rechigne pas à faire les plus basses besognes. Certes, Charleen détestait le job de bureau. Elle n'aimait pas spécialement remplir des papiers. Elle préférait ... Et bien, elle préférait se rendre sur le terrain. Et botter des fesses. Ou bien former des bleus. Ca oui. C'était son truc. Néanmoins, son patron avait décidé de la faire passer par la case bureau. Elle voulait retourner au travail ? Il n'avait rien contre cela. Il trouvait juste que c'était un peu trop tôt pour qu'elle aille sur le terrain. Elle avait tenté de lui démontrer par a plus b qu'elle serait bien plus utile sous couverture. Ou que sais-je encore. Mais non. Il était resté ferme. Charleen avait ronchonné. Lancer quelques mots incompréhensible à l'encontre de son patron. Elle n'avait pas le choix, non ? Ce n'était pas comme si c'était elle qui décidait. Ce n'était pas elle qui prenait les décisions. Certes, elle accélérait peut-être son retour. Peut-être qu'elle rentrait un peu trop tôt au travail. Peut-être lui aurait-il fallu quelques jours encore. Elle prenait le risque. Sa main était encore douloureuse. Mais ça irait. Ses côtes ne lui faisaient plus mal. Elle ne respirait plus mal. Tout allait bien. Elle ne boîtait plus. Ou pratiquement plus. Il lui arrivait encore d'avoir un peu mal à la jambe. Surtout en fin de journée. Mais sinon, elle était en pleine forme ! Du moins, c'était ce qu'elle s'évertuait à faire comprendre à son patron.

Elle avait passé quatre ou cinq jours au bureau. A terminer des rapports. A signer des trucs. A faire des recherches. Oui, vous l'aurez compris, Charleen s'emmerdait à mourir. Jusqu'à ce que son supérieur en vienne à lui dire qu'on lui confiait une nouvelle mission. Alors, bien évidemment, vous connaissez Charleen. Elle eut un sourire au coin des lèvres. Elle était ravie de cette bonne nouvelle. Une mission sous couverture. Comme elle les aimait tant. Avec récupération d'informations. Un petit briefing s'était imposé. Elle s'était retrouvée dans le bureau de son superviseur. Maddox, de son petit prénom. Le courant passait bien entre eux. Il avait une dizaine d'années de plus qu'elle et il comprenait oh combien pourquoi elle adorait aller sur le terrain. Lui aussi, à une époque, ne voulait faire que cela. Et il avait fini par se marier. Par fonder une famille. Et comme il avait fait une promesse à son épouse, il lui avait promis de voyager moins -elle le pensait commercial-. Fini les missions sur le terrain pour lui. Il avait fini par accepter une promotion, façon de parler. Nombre de fois où il avait dit à Charleen qu'elle finirait, un jour, par revoir ses priorités. Quand elle aurait des enfants. Elle s'était contentée de lui dire qu'elle verrait à ce moment là. Quand ça arriverait. Et si ça arrivait. Fallait d'abord qu'elle trouve le bonhomme. Ou si c'était Elijah, fallait qu'ils arrangent les choses entre eux. Et pour le moment, c'était encore le statut quo.

Car oui. Charleen n'était pas spécialement fâchée contre lui. Du moins, elle avait fini par accepter son point de vue. Elle avait compris ses raisons. Même si c'était carrément stupide selon elle. Elle avait accepté qu'il puisse rentrer à la base. Avec les hommes qui lui restaient. Et elle ne savait pas ce qui s'était passé ensuite. Elle n'avait pas cherché à savoir. Elle ne lui avait pas envoyé de message. Elle ne l'avait pas appelé. Elle ne lui avait pas demandé quelle était la suite du programme pour eux. Elle ne savait pas ce qu'il comptait faire. Allait-il revenir un de ses jours ? Allaient-ils se revoir ? Pourrait-elle encore le prendre dans ses bras ? Lui parler ? Se serrer contre lui ? Ou au contraire, n'y aurait-il plus rien ? Elle ne savait pas. Non pas qu'elle ne voulait pas savoir. Mais elle se laissait du temps. Ou plutôt, elle leur laissait du temps. Parce que si c'était pour recommencer, repartir sur de bonnes bases et couler à nouveau ... Non, elle ne le voulait pas. Certes, son coeur lui appartenait. Certes, elle l'aimait encore. Mais elle avait besoin de savoir, avant, si ça pouvait ... encore fonctionner entre eux. Ou bien si, au contraire, elle se berçait d'illusions. C'était peut-être le cas d'ailleurs. Peut-être n'y avait-il plus rien à sauver. Peut-être était-il temps de lâcher prise. De passer à autre chose. Et de commencer à construire son avenir. Passons. Et revenons-en à ce qui nous intéresse.

Ce soir là, elle était là, dans cet entrepôt. Avec d'autres. Non, elle n'était pas la seule nana du groupe. Et oui, que voulez-vous ? Les activités criminelles, c'était pas réservé aux mecs. Le ton montait rapidement. Charleen avait déjà récupéré quelques informations et selon Maddox, mieux valait-il que cette cellule dormante soit totalement ... détruite. Et ils pourraient, ensuite, aller chercher la tête pensante. Charleen ne pensait pas que c'était la meilleure des choses à faire. Du moins, ils pourraient toujours avoir besoin des sous-fifres. Mais bon, elle n'était pas la seule décisionnaire. Où je veux en venir ? Qu'il est souvent aisé de foutre le bordel entre des gens qui ne se font pas totalement confiance. Un capharnaüm qu'elle avait foutu la Charleen ! Elle a moins rigolé quand ils ont commencé à sortir les flingues et que les balles ont fusé un peu de partout. Charleen l'avait échappé belle. Mais elle était loin de se douter que les ennuis allaient ... et bien, que les ennuis allaient montrer le bout de leur nez. Enfin, ennuis, façon de parler.




Dernière édition par A-N. Charleen Siobhán le Jeu 24 Juil - 19:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Ne fourre pas ton nez dans mes affaires [Terminé] Sam 21 Juin - 23:57

Ne fourre pas ton nez dans mes affaires.

«Une course d'une nuit mais l'amitié d'une vie»

Lorsqu’il n’était pas attablé derrière son bureau à travailler sur l’affaire en cours de jour comme de nuit, Logan partait courir dans les rues de Washington dans l’espoir de se vider assez l’esprit afin de pouvoir trouver un tant soit peu de sommeil lorsqu’il retournerait dans ses draps froid par son manque de présence dans ces derniers. Depuis sa « séparation » avec Jo, il n’arrivait plus à penser vraiment à autre chose à l’exception de lorsqu’il arrivait à trouver le sommeil pour deux-trois heures environ où alors, son esprit divaguait sur bien d’autres choses mais pas sur Jo. Il ne cessait de se poser des questions en tout genre, tentant de comprendre comment ils en étaient arrivés là et la réponse était plus qu’évidente et malgré tout cela, il n’avait pas réussi à trouver le moment pour lui donner une explication. Moins il se trouvait à ses côtés et moins c’était douloureux pour eux deux alors oui, le trentenaire se montrait peut-être aussi distant que la jeune brune s’était montré avec lui et quand cela ne suffisait pas à Logan, il prenait une froideur que peu lui connaissait à l’exception des suspects peut-être et remettait une nouvelle barrière entre eux, s’empêchant ainsi de se laisser à nouveau tomber sous l’emprise de Jo qui avait malgré tout ça, encore son cœur entre ses mains parce que oui, il l’aimait et c’était un fait avérer.

C’était la raison pour laquelle ce soir, les pas de Logan martelaient le sol goudronné des routes de Washington dans l’espoir de se vider l’esprit et il semblait y arriver avec l’aide de Muse. Il longea le port de la capitale afin de pouvoir respirer l’air de la mer qui venait bousculer les bateaux amarrés pour quelques jours ou seulement heures avant de poursuivre près des entrepôts qui était vide de présence à l’exception, peut-être, de quelques clochards qui trouvaient dans les locaux désaffectés, un endroit où passer la nuit à l’abris de la pluie et du froid.

L’un d’eux dressa l’oreille au même moment que Logan contemplait le ciel à la recherche du moindre feu d’artifice mais rien, seulement les étoiles qui brillaient paisiblement dans la nuit comme bien souvent ces derniers temps. Une nouvelle détonation se fit entendre et le trentenaire s’arrêta donc de courir, sentant ses côtes le tiraillaient mais sans plus et tout en tentant de réguler sa respiration afin de porter son attention sur le bruit qui venait de retentir, ce dernier ce répéta.

Le ciel était vide de tout feu d’artifice et aucune fête n’était prévu ce soir alors il ne restait plus qu’une possibilité : Un coup de feu.

Soit plusieurs même. Logan porta sa main à hauteur de sa ceinture mais il n’emmenait jamais son arme avec lui lorsqu’il allait courir. Il ne manquait plus que ! Plus que son arme de service l’accompagne aussi lors de ses footings nocturnes. Certes, son travail rythmé sa vie mais seulement lorsqu’il était obligé de suivre les ordres alors que là, il était de repos d’après les dires de Wess, ce qui n’était pas négligeable au vu des heures supplémentaires qu’il avait passé derrière son bureau pour se changer les idées.

Il coupa son baladeur, entoura son coup de ses écouteurs et s’approcha furtivement mais avec rapidité jusqu’à l’endroit d’où provenait les coups de feu. L’avantage d’avoir eu un entrainement militaire, c’était d’avoir la possibilité de se faufiler avec adresse mais avant tout silence dans les rues ou parmi les entrepôts comme ce soir. Logan savait qu’il aurait dû appeler la police ou encore le NCIS même si ça ne les concernait guère vu que ça n’impliquait pas toujours un militaire de l’armée américaine.

En arrivant devant le dit entrepôt où un nouveau bruit retentit, il s’approcha de l’une des entrées pour y jeter un coup d’œil et là ! Il était temps d’appeler la police départementale au vu des corps qui gisaient dans leur sang.

Qu’es ce qui l’en avait empêché ? Charly ! Vous vous dites ce qu’elle foutait là ou peut-être pas mais c’était en tout cas la question que se posa le trentenaire qui jeta un regard aux alentours afin d’être sûr qu’il ne risquait pas de se prendre une balle si jamais il pénétrait dans le hangar. Après un bref instant d’hésitation, il ouvrit la porte tout en posant son regard sur les corps qui meublaient le sol et leva ses yeux céladons sur Charly, complètement interloqué par tout cela :

- « Qu’es ce que tu viens de faire Charly ?! »

Peut-être que la jeune femme avait bien fait de le prévenir qu’elle était de la CIA quelques jours auparavant sinon, il n’imaginait pas ce qu’aurait été son opinion en voyant son amie, qui devait normalement être une directrice de marketing, manié une arme de poing comme un flic… ou un agent vu son cas.

Mais qu’es ce que la CIA pouvait bien faire là ? Pourquoi exécuter ces hommes en plein milieu de la nuit ? Son regard ne cessait de passait des cadavres à son amie et de son amie aux cadavres en se demandant bien ce qui avait bien pu se passer pour qu’elle en arrive là !

Mais pourquoi n’était-il pas resté au fond de son lit à contempler le plafond comme il avait pris l’habitude de faire lorsqu’il n’arrivait pas à dormir ? il se le demandait bien et commençait même à regretter ses insomnies et cette envie d’aller courir non loin du port à cette heure plus que tardive… Ou plus que matinale selon l’avis des personnes qui vous donnez l’heure.

- « Je… Je ne comprends rien ! »

Et ce n’était pas la première fois ces derniers temps ! Fallait croire que ça en devenait même une habitude de soit vouloir donner des explications ou soit d’en attendre comme ce soir avec la jeune femme qui était son amie mais qui venait d’exécuter un nombre certains de personnes…





lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Ne fourre pas ton nez dans mes affaires [Terminé] Mar 24 Juin - 17:43





Ne fourre pas ton nez dans mes affaires



Un carnage ! Un véritable carnage ! Les balles avaient fusé dans tous les sens ! Ils avaient tiré comme des imbéciles, sans se rendre compte de ce qu'ils faisaient réellement. Oui, bon, Charleen avait un peu foutu le bordel entre eux. Elle les avait montés les uns contre les autres. Mais de là à ce qu'elle se retrouve au milieu de cadavres ! Elle se gratta le crâne. Elle avait sorti son flingue. Mais elle ne l'avait pas utilisé pour autant. Elle s'était bien planquée derrière des caisses. Ces dernières s'étaient quand même prises quelques balles mais bon. C'était pas ... un trou béhant, en quelque sorte. En se relevant, Charleen prit une lente respiration et elle regarda autour d'elle. Quand elle respira, elle sentit quelque chose. Une vive douleur. Elle secoua la tête. "Nan, vous vous fichez de moi." Elle baissa quelque peu la tête et remarqua que son chemisier était foutu. Encore un qui se retrouvait avec un trou et tâché de sang. A croire qu'elle avait la poisse. Ces derniers temps, elle n'arrêtait pas d'être blessée. Peut-être qu'elle commençait à éprouver une certaine lassitude concernant son boulot. Peut-être était-ce là une sorte de preuve qu'elle devait .. arrêter ... Peut-être bien, elle n'en savait trop rien. Est-ce qu'elle serait prête ... à lâcher la CIA pour de bon ? Ou du moins, se retrouver derrière un bureau ? Elle n'en savait trop rien. Elle en doutait même. Peut-être qu'elle se faisait des idées. Peut-être qu'elle avait juste besoin de dormir. Et de penser à autre chose.

Charleen prit une lente inspiration à nouveau. Elle regarda sommairement sa blessure. Apparemment, elle avait de la chance. La balle était ressortie. Du fil. Une aiguille. Un petit coup et hop, il n'y paraîtrait, sans doute, plus rien. Passer par la case hôpital ? Autant l'éviter. Elle y allait un peu trop souvent ces temps-ci. La brune passa dans la pièce d'à côté afin de mettre complètement hors jeu les caméras de surveillance. Et de récupérer ce qui avait été filmé. Elle n'était pas stupide au point de laisser les enregistrements. Ca pouvait servir. Sait-on jamais. Elle récupéra le disque dur qu'elle fourra dans la poche intérieure de sa veste. Elle allait sortir pour faire son rapport à ses supérieurs, et passer à l'étape supérieure de sa mission quand la porte s'ouvrit soudainement. Qu'elle ne fut pas sa surprise de voir Logan ! Elle ne s'attendait pas du tout à le voir ici. "Quoi ? Comment ça qu'est-ce que je viens de faire ?" Il croyait quoi ? Qu'elle avait utilisé son flingue et qu'elle les avait tous butés ? Un simple test ballistique aurait montré qu'elle ne s'était pas servie de son arme. D'ailleurs, en parlant de son arme, puisqu'elle était en sécurité et qu'elle n'allait pas tirer sur son meilleur ami, elle en vint à la ranger. "Tu crois quoi ? Que j'les ai tous dézingué ? La confiance règne !" Il était vrai que la manière dont il avait dit cela ou bien le regard qu'il lui avait lancé, pour le coup, ça n'avait pas plu à la trentenaire, du tout même. "C'est pas parce que j'suis à la CIA et qu'un grand nombre de mes jobs me demande de faire tomber des têtes que j'le fais !" Enfin, si, elle le faisait. Mais elle ne se salissait pas les mains. Les laisser s'entretuer, c'était pas mal à dire vrai.

Avant qu'il n'en vienne à lui parler de sa blessure -il n'avait sans doute pas remarqué, trop obnubilé par les cadavres qui jonchaient le sol-, Charleen en vint à fermer sa veste. Comme ça, elle cachait sa blessure. Il n'était pas au courant. Et il ne s'inquiéterait pas trop pour elle. Le truc, c'est que plus elle restait là à discuter avec lui, plus elle risquait de perdre du sang ... Et de pâlir à vue d'oeil. Faudrait qu'elle arrive à écourter la discussion avec lui. Charleen se rapprocha de son ami. "Y'a rien à comprendre. Ces gars font partie d'une cellule terroriste et fallait les arrêter. Et avant que tu dises quoi que ce soit, j'ai pas tiré." dit-elle en le regardant d'un air sévère. "Y'a mieux à faire que d'user les balles. Du genre ... les influencer, leur dire des conneries et les faire se monter les uns contre les autres." Elle était plutôt douée à ce petit jeu à dire vrai. "Et maintenant, va falloir que j'aille à la pêche aux têtes pensantes." Elle avait quelques indices. Les criminels morts ne lui avaient pas donné les identités de ceux qu'elle cherchait. Mais elle avait quelques pistes. Et elle comptait bien les explorer jusqu'à trouver ceux ou celles qu'elle cherchait. Elle ne les laisserait pas s'en tirer à si bon compte. "Donc, si tu pouvais éviter d'ébruiter ce que tu viens de voir ... J'aimerais pas que t'aies des agents de la CIA autre que moi à tes trousses." Elle voulait pas lui attirer des ennuis. Mais c'était peut-être trop tard.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Ne fourre pas ton nez dans mes affaires [Terminé] Sam 28 Juin - 22:26

Ne fourre pas ton nez dans mes affaires.


«Une course d'une nuit mais l'amitié d'une vie»

Chaque pas qu’il faisait sur le sol bétonné de la route l’éloignait un peu plus de la solitude de son appartement et l’aider à penser à autre chose enfin… Tout sauf à elle ! Et quand le travail n’avait plus le pouvoir d’occuper ses pensées, il partait courir dans la nuit avec l’espoir de pouvoir rentrer en étant assez épuisé pour dormir mais c’était rarement le cas.
En tout cas, cette nuit était différente des autres et Logan l’avait bien compris au moment où des coups de feux brisèrent le silence ambiant qui régnait dans ce coin de la capitale. Il ne savait pas vraiment si c’était le courage, la curiosité ou la stupidité qui l’avait mené jusqu’à l’entrepôt mais il était bel et bien là tout comme Charly !
Complètement interloqué en remarquant les corps sur le sol digne d’un film où les transactions se terminent en règlement de compte, il lui demanda alors ce qui venait de se passer sans vraiment comprendre lui-même ce qui se déroulait à cet instant même sous ses propres yeux.
Répondre à une question par d’autres questions n’était pas vraiment une façon d’atténuer l’électricité qui régnait dans la pièce et Logan n’apprécia pas vraiment ce qu’elle lui répondit, il montra donc d’un geste de la main, les corps qui gisaient sur le sol de l’entrepôt comme si cela semblait évident.
Il apprécia le fait qu’elle range son arme mais il apprécierait encore plus une réponse concise sur ce qui venait de se passer ici-même et de nouveau, la réponse de son amie n’était pas celle qu’il attendait. La confiance règne ?! Ce n’était pas vraiment le terme le plus approprié et ce n’était pas vraiment ce qui agaça Logan qui garda malgré tout son calme légendaire et rétorqua avec froideur :

- « Désolé Charly mais j’entends des coups de feu et je te vois avec une arme à la main et des cadavres. Ce n’est pas une question de confiance et de la simple observation ! »

Au moins maintenant, il avait les idées changées et celle qui occupait toutes ses pensées depuis pas mal de temps maintenant n’étaient plus, remplacés par Charly qui semblait s’être mise dans une situation qui semblait plus le préoccupé lui que elle ! Il posa les mains sur ses hanches tout en continuant de regarder son amie avec froideur et ce qu’elle répliqua eut pour effet de lui faire serrer des dents :

- « Je sais très bien que la CIA aime faire le ménage lorsqu’un détail les ennuis et cela y ressemble tout portrait même si tu démens. »

D’un côté, qui irait dire à un agent du NCIS et cela même si c’était un ami de longue date que l’on avait tué un bon nombre de personnes car il gênait l’agence pour on travaille ? Pas grand monde en effet ! Mais malgré lui, Logan la croyait car il savait qu’elle ne lui mentirait pas ou tout du moins il espérait mais ça ne l’aidait pas pour autant à comprendre toute cette histoire et il lui en fit part.
Cette fois-ci, son amie lui donna une véritable réponse mais elle n’était toujours pas au goût de Logan qui se passa une main lasse sur sa mâchoire tout en détournant un instant le regard sur les corps non loin de lui mais reporta bien vite son attention sur Charly. Son regard était froid devant la sévérité de son ami, comme si elle lui en voulait de l’accuser ainsi ou encore d’être venu à l’improviste à cette petite soirée organisée avec des terroristes :

- « Tu les as fait s’entretuer ? C’est encore mieux que de leur tirer dessus ! Au moins tu ne te salis pas les mains… Tu n’as pas pensé à les arrêter par exemple ? »

Ce n’était pas vraiment l’ami qui parlait mais avant tout l’agent du NCIS qui se retrouvait avec des cadavres sur les bras en plein milieu de la nuit alors qu’il n’avait demandé qu’à se changer les idées en allant courir à la belle étoile ! Il posa sa main sur son bras tout en fronçant les sourcils après avoir percuté sur les derniers mots qu’elle venait de lui dire :

- « Oh ! Oh ! De quoi ? Aller à la pêche aux têtes pensantes, tu plaisantes là j’espère ? »


Comme si toute cette affaire dont il ignorait le contexte et la raison de tout cela n’était déjà pas assez claire ! Il poussa un soupir tout en retirant sa main du bras de son amie et fit quelques pas en direction des hommes qui avaient poussés leurs derniers souffles de vies quelques minutes plus tôt avant de se retourner en direction de Charly :

- « Tu t’entends Charly ?! Tu me demandes de ne pas appeler le NCIS sur cette affaire alors que je suis un principal témoin ? »

Logan fit demi-tour pour rejoindre son amie et rétorqua avec cette même froideur qui l’habitait depuis qu’il avait passé la porte de l’entrepôt :

- « Tu me demandes de me taire Charly ! Voyons… Tu as fait ton sale travail mais je dois faire aussi le mien ! »

Le trentenaire n’était plus le jeune homme que la jeune femme avait récupéré à son arrivé à Washington et qui trainait dans des affaires pas très propres, pas très net, fermant les yeux sur pas mal de fait afin de survivre. C’était du passé tout cela et maintenant, il était un agent du NCIS et s’il ne faisait pas son devoir, alors qu’es ce qui allait bien se passer ?! Comment allait-il pouvoir vivre avec le fait d’avoir ignoré les cadavres sur le sol d’un entrepôt pour protéger une amie, une vieille et très bonne amie ?!
La soirée commençait pour le mieux, c’était le moins que l’on puisse dire ! Il ajouta donc à cela :

- « Et saches que la CIA ne m’effraie pas et qu’ils devraient apprendre à faire ça dans les règles la prochaine fois ! »








lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Ne fourre pas ton nez dans mes affaires [Terminé] Dim 29 Juin - 13:06





Ne fourre pas ton nez dans mes affaires


D'aussi loin qu'elle se souvienne, elle ne s'était jamais engueulée de la sorte avec Logan. Fallait l'avouer en même temps. Cela ne faisait guère de temps qu'il était au courant de ses activités pour la CIA. Avant cela, elle se contentait de mentir ou bien de déguiser la vérité. Et là ... Elle était prise sur le fait. Et c'était la première fois qu'il la voyait dans une telle situation. En même temps, il pensait quoi ? Qu'elle restait tranquillement derrière un bureau à faire de la paperasse ? Qu'elle ne se salissait jamais les mains ? Qu'elle se chargeait uniquement de la bleuzaille ? Charleen ne savait pas trop ce que Logan avait en tête. Mais il y avait une chose dont elle était certaine : c'est que leur relation allait se dégrader après cela. A croire qu'elle était dans sa période : "On oublie tous les vieux copains". Elle espérait que ça ne soit pas le cas. Elle avait déjà perdu Elijah. Et si elle perdait Logan aussi, elle aurait beaucoup de mal à le supporter. Mais en même temps, elle faisait ce qu'on lui disait. Dans la limite du raisonnable. Là, elle avait des preuves que ces types étaient nocifs et dangereux. Ils étaient une nuisance. Et maintenant, ils n'étaient plus. Pour Charleen, ça sonnait comme une bonne nouvelle. Ils ne réaliserait pas un attentat. Ils ne placeraient pas une bombe dans un endroit où ça ferait des dégâts. Il n'y aurait pas de morts. Mais vu le regard de Logan et ce qu'il lui disait, il ne pensait pas la même chose. "Ah, des ennuis ... Parlons-en des ennuis si tu veux. Tu aurais préféré quoi ? Qu'on les laisse en liberté ? Qu'ils placent des bombes ? Qu'ils explosent des gens ? Des civils qui n'ont rien demandé ? Des pères, des mères de famille ? Des enfants, des vieillards ? C'est ce que t'es en train de me dire ?" Non, elle savait très bien que ce n'était pas ce qu'il avait dit. Il réfutait juste le fait que ... Peut-être qu'elle aurait pu faire ça autrement. "Tu sais très bien qu'on ne se serait préoccupés d'eux qu'une fois qu'ils auraient agi. Qu'une fois les morts recensés !" Et là, elle n'avait pas tort. Elle leur avait coupé l'herbe sous le pied. "Alors oui, on fait le ménage. On balaie devant notre porte pour éviter des morts inutiles." Y'avait des morts. Oui. Mais valait peut-être mieux recenser la mort de terroristes que d'enfants. "En ton âme et conscience, toi qui étais dans les forces de l'armée ... Tu croises un terroriste, tu fais quoi ? Tu le laisses tranquillement poser ses bombes ? Ou tu l'élimines ?" Charleen connaissait plus ou moins la réponse. A une époque, il l'aurait éliminé sans aucun doute. Maintenant, elle était pas sûre qu'il le ferait.

Les gens changeaient avec le temps. Avec leurs convictions. Charleen ne prônait pas la mort. Elle préférait la vie. Elle préférait l'épargner, dans la mesure du possible. Mais parfois, elle trouvait qu'ils n'avaient pas forcément le choix. Et là, c'était eux. Ou bien de pauvres civils innocents. Enfin, dans l'immédiat, ce n'était pas encore terminé. Il restait les têtes pensantes. A demi-mot, Charleen avouait qu'elle était responsable. Elle ne s'était pas salie les mains. Mais ils étaient morts quand même. Et voilà que Logan parlait d'arrestation. Elle soupira quelque peu, tout en levant les yeux vers le ciel étoilé. Pourquoi devait-elle se justifier ? Ca aurait été un autre, elle se serait tirée sans plus attendre, sans donner d'explications. Quitte à se faire passer pour la responsable de tout. Et là, bizaremment, face à Logan, elle ne pouvait pas. Peut-être parce qu'ils étaient amis. Peut-être parce qu'elle cherchait à préserver leur amitié. Amitié qui était, hélas, ébranlée. Ou du moins en avait-elle l'impression. "Oh, si, j'y ai pensé. J'ai pensé aussi au long procès qu'il y aurait. Au fait qu'il y avait pas mal de preuves contre eux. Qu'on aurait fini par les envoyer en prison pour trahison et crime contre le territoire américain. On aurait prononcé une sentence de mort ..." Elle exagérait peut-être un peu. Ca n'aurait peut-être pas été jusque là. "Et puis, on leur aurait fait la piqûre. Et hop, au final, ils seraient morts. Dans quelques années ... Et ça aurait donné des idées aux têtes pensantes du groupe qui en auraient profité pour placer quelques bombes ou que sais-je encore. Et on en serait revenu à leur mort." Ou pas. "Dis-moi en quoi c'est mal d'avoir écourté le chemin ? Dis-moi en quoi c'est mal de suivre les ordres qu'on te donne ?" C'était pas comme si c'était elle qui avait tout décidé. "T'aurais préféré que j'fasse quoi ? Que j'en fasse rien ? Que je reste les bras croisés ? Et que ça soit moi qui aie fini avec une balle dans la tête ? Tu crois qu'on est une belle et grande famille à la CIA ? Que tout est beau ? Y'en a certains qui disparaissent pour moins que ça." Et d'autres arrivaient à leur échapper, même si c'était pas toujours simple. "Tu crois que les premiers temps où Nolan s'est tiré de la CIA qu'il a pas craint pour sa vie parce qu'il pensait qu'un de ses anciens collègues allait pour venir le flinguer ?" Oui, c'était pas toujours jojo. Mais c'était comme ça. Le jour où ça puerait du boudin, faudrait qu'elle quitte le navire. Restait à voir comment elle pourrait le faire par contre.

Bien sûr qu'elle aurait préféré qu'il évite de rapporter tout ça au NCIS. Seulement, Charleen savait qu'il n'en ferait rien. Ce qui était bien avec Logan, c'était qu'il était droit. Et qu'il avait une certaine fierté. Il ne faisait rien qui pouvait être contre ses principes. Elle n'aurait pas de coup de main de sa part sur cette affaire. "Et bah, fait ton boulot puisque c'est ça !" répliqua-t-elle en levant les bras. Sa veste remonta légèrement, lui arrachant par la même occasion une grimace. C'est vrai qu'elle avait oublié cette balle qu'elle avait pris. Elle rabaissa rapidement les bras. Elle espérait que Logan n'ait rien vu. Elle bloqua quelques instants sa respiration, juste pour faire en sorte que la douleur passe plus rapidement. Elle n'avait pas besoin qu'il lui fasse la morale. Les risques de son boulot. "De toute manière, ton enquête sera bien vite bouclée. Tu trouveras dans l'arrière pièce de quoi fabriquer une dizaine de bombes. Et tu ne pourras pas prouver que j'étais là." Elle n'avait touché à rien. Elle était blanche comme neige. "Et tout le monde en viendra à dire bon débarras !" Charleen était prête à clore cette discussion avant que ça n'aille plus loin. Elle avait fait deux ou trois pas, passant à côté de Logan. Mais à peine l'eut-elle dépassé qu'elle fut prise d'une violente douleur. Cette blessure lui faisait plus mal que prévu. Elle se courba quelque peu, reprenant sa respiration. Fallait qu'elle continue à donner le change. Pas besoin d'inquiéter Logan plus que cela.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Ne fourre pas ton nez dans mes affaires [Terminé] Lun 30 Juin - 17:37

Ne fourre pas ton nez dans mes affaires.


«Une course d'une nuit mais l'amitié d'une vie»

Comment tout pouvait basculer aussi vite ?! Est-ce qu’il était résigné à mettre de la distance avec toutes les personnes qui comptaient pour lui ? Après Elijah qui était prêt à le mener à la mort pour répondre aux ordres, c’était sa relation avec Jo qui s’était retrouvé brisée et ce soir, c’était Charly qui se retrouvait dans cette situation. Jamais il n’aurait pensé se retrouver dans ce genre de situation avec son amie et pourtant c’était bel et bien ce qui était en train de se dérouler à l’instant même.
Logan tentait de défendre ses principes, d’agir dans la légalité alors que son amie, défendait son métier, son agence qui faisait partit de sa vie depuis bien longtemps maintenant.
Les mots de Charly eut l’effet d’une bombe et commença à énervé l’ancien militaire qui lança un regard noir à celle qui avait toujours fait partie de sa vie, tout du moins depuis qu’il était arrivé à Washington. Lui qui pensait qu’elle le connaissait, il fallait croire que ce n’était pas le cas ! Il serra des dents tout en la laissant poursuivre, tentant de trouver une explication à son geste et puis vint la question fatidique qui fit détourner le regard de ce dernier durant un court instant avant de reposer son regard sévère sur son amie :

- « Ne déformes pas mes propos Charly ! Je n’ai jamais dit ça ! Je ne veux pas que des innocents meurent mais il y a d’autre façon d’agir surtout lorsque comme toi, on représente la loi mais au lieu de ça, tu agis comme… Un assassin ! »

Il fit quelques pas hasardeux sur place avant de relever ses yeux verts sur la jeune femme :

- « Et tu n’as pas le droit de me poser cette question ! Je ne suis plus au service de l’armée et j’ai déjà assez tué comme ça… Je l’aurais tout simplement arrêté parce que je ne suis plus l’homme que tu décris Charly ! »

Même si c’était des criminels et qu’ils méritaient de mourir après avoir tué des innocents, Logan ne pouvait pas les exécuter de sang-froid car dans ce cas-là, il avait l’impression de ne pas valoir plus qu’eux lorsque son doigts pressé la détente de son arme.  
Mais l’homme que décrivait Charly était mort au moment où il avait quitté l’armée, traçant un trait sur cette partie de sa vie pour devenir un homme différent avec le temps. Parce que c’est ce que font les gens, non ? Ils grandissent, évoluent, tracent des traits, ouvrent des portes afin de pouvoir changer, de pouvoir avancer et devenir une autre personne.

Ce fut l’agent du NCIS qui parla plus que l’ami en évoquant l’arrestation des hommes qui jonchaient sur le sol, dans leur sang enfin, avant qu’ils ne s’entretuent bien sûr. A nouveau le ton de Charly ne plaisait pas au trentenaire qui serrait des dents, contractant la mâchoire pour éviter de s’énerver, tentant de reste calme et patient afin de ne pas envenimer les choses entre eux. Enfin, c’était un peu trop tard car c’était bien la première fois depuis qu’ils se connaissaient qu’ils s’exprimaient ainsi entre eux, laissant la colère prendre le dessus sur leur amitié. Il tentait d’agir dans les règles de son métier, respectant ses principes mais ce n’étaient pas les mêmes que pour Charly malheureusement et ça avait pour effet d’être explosif entre leurs deux caractères.
Logan se passa une main dans ses cheveux courts tout en poussant un soupir, Charly ne semblait pas le comprendre ou ne pas vouloir le comprendre et ne tarda pas à lui répliquer :

- « Je ne veux pas que tu meurs Charly ! Est-ce que c’est assez clair dans ta tête ça ?! Je te demande juste de respecter les lois et de ne pas être un pantin de la CIA en agissant de la sorte car tu vaux mieux que ça ! » Il poussa un énième soupir et ajouta « Et même si ça aurait mis des années, au moins tu n’aurais pas leurs morts sur la conscience, tu aurais agis dans les règles et on ne serait pas en train de se disputer devant des Maccabées ! »

Et pour ce qui était des ordres… Cela eut pour effet de le faire rire nerveusement et rétorqua avec fermeté :

- « Tu me demandes à moi en quoi c’est mal de suivre les ordres que l’on nous donne ? Quand ça finis ainsi tu vois ! Quand les ordres n’ont plus aucun sens mais que tu es trop obnubilé par ton travail pour t’en rendre compte !  Tu ne vaux pas mieux qu’Elijah quand tu agis de la sorte ! »


En remarquant ce qu’il venait de dire, il poussa un soupir alors que sa main glissa dans sa nuque et rétorqua :

- « Désolé… »

Il voulait lui faire entendre raison mais il ne choisissait peut-être pas les bons mots. Mais il était fatigué par tout ce qui se déroulait dans sa vie ces derniers temps et comme si cela ne suffisait pas, il assistait à tout cela, le fatiguant d’avantage moralement… Il se retourna pour observer la scène de crime que venait de laisser la jeune brune derrière elle et les mots de cette dernière eut pour effet de faire redresser la tête de Logan en sa direction mais fronça les sourcils en voyant qu’elle n’allait pas bien. Il se tut sur l’instant tout en l’écoutant et secoua négativement de la tête :

- « Tu n’as pas l’air de comprendre Charly mais même si je n’ai aucune preuve physique, je t’ai vu sur la scène du crime avec une arme et je vais devoir le signaler malgré moi ! Il n’y aura pas de bon débarras mais une guerre entre le NCIS et la CIA car contrairement à nous, ton agence fait son travail sans se soucier des conséquences ! »

Le trentenaire la laissa partir car il n’y avait plus rien à faire maintenant. Il se saisit de son portable pour appeler les autorités concernait tout en jetant un coup d’œil à Charly qui se courba. Logan raccrocha bien vite pour accourir auprès de son amie, posant sa main dans son dos, il ajouta, inquiet :

- « Ça va Charly ? Qu’es ce qu’il y a ? »

Il posa sa main où se trouvait la sienne et sentit le liquide chaud coulait sur sa peau… Les choses se compliquaient quelque peu maintenant !

- « Tu es blessée ! Je t’emmène à l’hôpital et tu te tais sinon je m’occupe de toi et tu iras rejoindre tes amis là ! »








lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Ne fourre pas ton nez dans mes affaires [Terminé] Mer 2 Juil - 19:28





Ne fourre pas ton nez dans mes affaires


Elle avait beau dire qu'elle n'était pas comme Elijah. Mais Charleen faisait preuve d'un entêtement extrême, elle aussi. Surtout quand ça concernait son boulot. Logan ? Il ne faisait pas partie de la CIA. Il ne comprenait pas toute cette politique. Il était vrai que la CIA était la championne du monde pour faire des coups en traitre. Et ne pas respecter la loi. Néanmoins, il ne semblait pas vouloir comprendre ce qu'elle lui disait. Et elle non plus d'ailleurs. Elle avouerait volontiers qu'elle ne voulait pas entendre Logan. Ce qu'il lui disait, c'était vrai. La vérité. Néanmoins, avoir ces morts sur la conscience ... Non. Parce qu'ils n'étaient rien pour elle. Ils n'étaient que des terroristes. Que des personnes qui méritaient de mourir. Comme les libanais. "Tu veux que je respecte la loi, mais je peux pas. Il y aura des ordres. Ou je les suis. Ou je suis finie." C'était peut-être ça son problème. Le fait qu'elle aurait bien aimé faire ce qu'elle entendait. Ne pas suivre les ordres. Être son proche chef. En quelque sorte. Au moins, elle ne se mettrait à dos personne. Et quand elle aurait une décision à prendre, elle la prendrait de son propre chef. Et si jamais ce n'était pas la bonne décision, la seule personne qu'elle pourrait engueuler, c'était elle. Et personne d'autre. "J'aurais pas leur mort sur la conscience. Si c'était des innocents, oui. J'pourrais pas me regarder dans un miroir. Mais là, c'est pas du tout le cas." Il fut un temps où elle n'aurait, sans doute, pas pensé de la même manière. Quoi que ... Peut-être que non. Quand elle avait commencé ce boulot, jamais, oh combien jamais elle n'aurait songé à discuter les ordres. A sa manière, elle était un bon petit soldat. Soldat qui avait fini par s'effriter, et se poser des questions.

De toute manière, Charleen était lasse de cette discussion. Ca ne menait à rien. Si ce n'était de crier de plus en plus fort. Logan lui indiquait clairement qu'il n'était pas d'accord avec tout cela. Il en vint même à dire des mots blessants. Très blessants. Elle était comme Elijah selon lui ... Qui se rassemble s'assemble, en quelque sorte. Mais c'était vexant. De voir qu'il ne respectait pas ses décisions. Et son boulot. Et si c'était lui qui s'était retrouvé dans cette situation ? Et si les rôles avaient été inversés ? Est-ce qu'elle en aurait fait toute une polémique ? Ou en serait-elle venue à lui dire que c'était son boulot et qu'il devait prendre les décisions inhérantes à son boulot ? Est-ce qu'elle l'aurait fait chier avec cela ou au contraire, elle aurait laissé couler ? Connaissant Charleen, elle aurait mordu un peu. Avant de laisser tomber et de comprendre les enjeux. Mais pas Logan. Il ne souhaitait pas comprendre les enjeux. "Peut-être parce que l'un a fini par déteindre sur l'autre." Quant à savoir qui avait déteint sur l'autre, là était toute la question. Elle aimait à croire que c'était lui qui avait déteint sur elle. Mais en même temps, ils se connaissaient depuis tellement longtemps qu'il était difficile de faire la part des choses entre Elijah et elle. Ils ne formaient qu'un, ou ils l'étaient durant un temps. Elle était déçue par Logan. Peut-être qu'elle venait de perdre son amitié. Il ne faut jamais s'endormir sur ses lauriers. On se dit qu'une amitié est acquise pour la vie. Mais on peut la perdre également en une fraction de seconde. A ce moment précis, Charleen pensait que cette amitié était perdue. Qu'un gouffre venait de se former entre eux. Et que jamais, oh combien jamais elle n'arriverait à combler ce gouffre. Peut-être se trompait-elle. Peut-être que ce n'était qu'une impression. Sait-on jamais.

Et Logan poursuivait sur sa lancée. Ne pouvait-il pas lâcher l'affaire ? Elle était fatiguée. Parce qu'elle dormait mal. Parce qu'elle pensait à longueur de temps à Elijah alors qu'elle ne devrait pas. Parce qu'elle avait mal également, que cette blessure la tirait, la tenaillait, et qu'elle irait bien faire un somme. L'adrénaline qui redescendait. C'était jamais bien bon. Surtout quand on avait une blessure ouverte. Et puis, elle devait pâlir à vue d'oeil. Heureusement qu'on était pas en pleine journée et que l'éclairage était plutôt faible ! Sinon, elle aurait eu le droit à quelques remontrances. "Oh, tu sais, c'est pas la première fois que y'aura la guerre entre le NCIS et la CIA. Kort a pas mal foutu le bordel. Et il en a perdu un oeil." Ce cher Trent Kort. Elle avait eu l'occasion de le côtoyer un peu. Aux dernières nouvelles, il était à Tel Aviv. Depuis quelques temps déjà. Elle ne savait pas trop pour quoi faire. Mais il y était. Ou peut-être n'y était-il plus. De toute manière, Charleen ne voulait plus parler de cela. Il pouvait bien faire ce qu'il voulait. Qu'il rameute toute la cavalerie. Qu'importe. Ses traces étaient couvertes. Et guerre il y aurait entre le NCIS et la CIA. C'était pas comme si elle était pote avec tout le NCIS. Ok, Jenny était cool. Et ça l'emmerderait de l'actuelle adjointe ait des soucis. Mais bon, hein, c'était pas Charleen qui allait les impliquer. Pas directement dirons-nous.

Elle s'éloignait. Et pas en même temps. Parce qu'elle avait à peine dépassé Logan que sa douleur se ravivait. Ca la tenaillait. Se pouvait-il que la balle ait fait plus de dégâts que prévu ? Ils avaient des armes réglementaires. Enfin, pas des armes extravagantes. Donc, des balles réglementaires. C'était comme si elle était bloquée sur place. Comme si elle en avait le souffle coupé. Ca n'allait pas trop. Mais trop fière, elle ne dirait rien. Manque de chance pour elle -ou heureusement-, Logan s'inquiétait pour elle. "J'croyais que t'avais une scène de crime à t'occuper ?" répliqua-t-elle sèchement. Elle n'avait pas besoin d'aide. Du moins, si, mais elle n'irait pas l'avouer. Elle se redressa. Et le fourbe en profita pour poser sa main là où elle avait sa main, quelques minutes plus tôt. Comme si elle avait pas assez d'ennuis comme ça ... Il avait fallu qu'il sache. "C'est rien. C'est qu'une égratignure. Pas de quoi fouetter un chat. Un pansement et hop, le tour est joué !" dit-elle histoire de dédramatiser la situation. Mais elle allait pas s'en tirer comme ça. Pas avec un Logan sur le dos et qui ne semblait pas vouloir la laisser partir comme ça. Elle tenta de faire un pas de plus vers l'avant. Mais la douleur la stoppa tout net. Ouais ... Et bien, elle qui pensait que c'était une simple égratignure à la base ... C'était peut-être plus grave que ce qu'elle aurait bien voulu croire. "J'crois que ..." En fait, elle savait pas trop ce qu'elle croyait. Mais il était clair qu'elle n'allait vraiment pas bien et qu'elle était à la limite de sombrer dans l'inconscience. Ses jambes la lâchèrent d'un seul coup. Et elle s'écroula.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Ne fourre pas ton nez dans mes affaires [Terminé] Ven 4 Juil - 14:06

Ne fourre pas ton nez dans mes affaires.


«Une course d'une nuit mais l'amitié d'une vie»

C’était une longue histoire qui unissait Logan et Charly ! Une histoire qui datait depuis tant d’année et qui n’avait fait que de se renforcer avec le temps que le trentenaire ne s’était jamais demandé si un jour cela se terminerait car pour lui, cela lui paraissait impossible. Et pourtant, la vie venait de lui prouver qu’il était facile de perdre les gens qu’il aimait, elle lui avait montrées avec Jo et voilà qu’elle recommençait avec la jeune femme qu’il considérait comme sa sœur en quelque sorte. Ils ne s’étaient jamais disputer ainsi, opposant chacun leurs principes complètement opposés et leur montrant ainsi qu’ils étaient vraiment différentes tous les deux. Les années, le temps et la vie les avaient changés et fait prendre des routes différentes mais ils avaient toujours fait pour rester unis malgré tout mais voilà, qu’il avait décidé de courir cette nuit avant d’agir comme un agent du NCIS et d’aller voir d’un peu plus prêt ses fameux coups de feu qui brisaient la nuit.
Voulait-il vraiment comprendre Charly ou était-il tellement blasé par sa vie d’au jour d’aujourd’hui, remarquant que plus rien ne tournait rond, qu’il n’essayait même pas d’écouter  son amie ?! Il n’en savait rien mais une chose était sûr, c’était qu’elle n’allait pas s’en sortir avec la fleur au fusil et qu’il comptait ne pas perdre son amitié si chère à moins que cela aille réellement à l’encontre de ses principes, de ses règles morales et alors là, plus rien ne comptera à l’exception de son intégrité et peut-être aussi de sa fierté.
Au fur et à mesure des mots secs et froids qu’il échangeait avec la jeune femme, il découvrait un nouvel aspect de son amie mais aussi de la CIA qui n’hésitait pas à faire exécuter les agents qui ne se montraient pas à la hauteur des règles « morale » instauré par l’agence.

- « Quitte la CIA alors ! »

Ce n’était pas ce que normalement les gens faisaient ? Enfin combien pouvait dire qu’ils avaient eu entre le choix de répondre à des ordres tels que de tués des terroristes de sang froid ou que sinon, c’était eux-mêmes qui étaient refroidis par les personnes qui l’engageait ?! Très peu en effet.
Logan posa son regard une nouvelle fois sur les corps qui gisaient sur le sol avant de lever à nouveau les yeux en direction de Charly, avec cette même froideur qu’il réservait en général aux suspects de sa salle d’interrogatoire et finit par froncer les sourcils une énième fois devant les propos de son amie :

- « Cela reste des êtres-humains Charly ! Je remarque juste… que nous sommes bien différents une nouvelle fois… »


Même coupable, Logan n’avait jamais apprécié le fait d’ôter une vie même celle de personne coupable mais les gens n’étaient pas comme lui et certaines personnes décrivaient cela comme de sortir les poubelles toutes les semaines ! Ce qui semblait être quelque peu le cas de son amie au vu des propos qu’elle tenait face à lui.
Alors que la conversation continuait dans une froideur qui leur était inconnu, il finit par prononcer le mot de trop en l’associant à Elijah. Il finit par s’excuser car elle restait son amie et qu’il savait qu’il y avait des limites aux sujets des propos tenues mais la jeune femme répondit malgré tout. Cette fois-ci, Logan préféra garder le silence, baissant durant un court instant les yeux avant de poursuivre pour tenter de lui faire entendre raison mais rien n’y faisait. Ils restaient aussi butés l’un que l’autre, restant chacun sur leur position et c’était ainsi !
La jeune femme souleva un point qui n’était pas réellement faux au sujet de Kort qui avait su semer la discorde entre les agences et il finit alors par rétorquer :

- « C’est un tout autre sujet et on pourrait épiloguer longuement sur le cas de ton collègue. »

Mais pas ce soir car ce soir, la seule personne concernait était la jeune femme ! Mais la froideur voir même la colère qui avait habité l’ancien militaire disparu soudainement au moment où Charly se plia de douleur sous ses yeux. Il lui lança un regard noir au moment où elle évoqua la scène de crime dont il devait s’occuper et rétorqua :

- « Je compte bien m’en occuper mais toi d’abord Charly. »

Il finit par poser sa main où elle avait posé la sienne et se fut ensanglanté qu’il la retira de la blessure de son amie ou tout du moins de celle qu’il espérait qu’elle soit encore son amie.

- « Une égratignure ? Je crois que tu t’es pris un peu trop de balle toi ! »


Logan souhaitait l’emmener à l’hôpital et il n’y avait pas à discuter mais elle tenta de répliquer… tenta car elle finit par s’évanouir, s’écroulant dans les bras du trentenaire qui la rattrapa de justesse avant de l’allonger délicatement sur le sol.

- « Charly ! Reste avec moi ! Charly ! »

Logan se saisit de son portable, appelant une ambulance qu’il fit venir devant l’entrepôt car le spectacle qui se trouvait à l’intérieur ne les concernait aucunement. Il saisit le corps de la jeune femme dans ses bras et l’entraina avec précaution jusqu’à l’extérieur au moment où les ambulanciers la prirent en charge. Il monta avec elle et se saisit de sa main qu’il ne lâcha pas de durant tout le trajet tout en donnant les informations « nécessaire » aux deux ambulanciers. A peine arrivée qu’elle fut prise en charge et n’eut d’autre choix que de rester dans le hall des Urgences où il se saisit de son portable pour faire son travail :

- « … »

- « Ici l’agent Kenway, je souhaiterai signaler un homicide multiple. »

Tout en donnant l’adresse à son interlocuteur, il s’avança jusqu’aux portes battantes qui le séparait de son amie tout en poussant un soupir. Elle allait le détester voir même le haïr mais il ne pouvait aller outre ses obligations… La seule chose qu’il fit pour le moment, c’était de garder le nom de Charly pour lui, jusqu’au moment où il n’aurait d’autre choix de le divulguer…
Il attendit des minutes qui devinrent rapidement des heures et ce fut l’infirmière qui vint à sa rencontre pour l’emmener dans la chambre où elle allait être installée à la suite de sa prise en charge. Logan prit place dans l’un des fauteuils, la tête entre ses mains, il espérait qu’elle aille bien car ce qui allait suivre n’allait être guère plaisant…








lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Ne fourre pas ton nez dans mes affaires [Terminé] Mar 8 Juil - 17:53





Ne fourre pas ton nez dans mes affaires



Quitter la CIA ... C'était plus facile à dire qu'à faire ! C'était pas la première fois que l'idée lui effleurait l'esprit. Elle n'avait pas attendu Logan pour y penser, et ce à de nombreuses reprises. Il croyait quoi ? Qu'on quittait la CIA comme un autre job ? Elle connaissait des secrets d'état. Des choses qui pouvaient faire mal. Des choses qu'il ne pourrait même pas soupçonner. Et Logan pensait qu'on la laisserait filer comme ça ? C'était un doux rêve, si on pouvait dire cela ainsi. Certains arrivaient à quitter la CIA. Parce qu'ils n'étaient que des grattes-papiers. Parce qu'ils ne s'étaient pas salis les mains. D'autres quittaient l'agence les pieds devant, dans une boîte ou bien dans un sac. Quant aux derniers ... Ils restaient tranquilles. De peur que ça ne parte en sucette. Charleen ne savait pas réellement dans quelle catégorie elle pouvait se ranger. Elle craignait pour elle. Pour sa vie. A cause des secrets qu'elle connaissait. Des informations qu'elle détenait. Si elle partait, elle serait ... sans doute surveillée. Et honnêtement, elle n'avait pas spécialement envie que ça arrive. Elle avait envie de vivre sa vie comme elle l'entendait. Faire ce qu'elle voulait, quand elle le voulait, sans avoir à regarder par dessus son épaule toutes les 30 secondes. "Tu crois que c'est aussi simple que ça ?" lui demanda-t-elle en le regardant. Rare étaient ceux qui quittaient l'agence sur leurs deux jambes. Elle, tout ce qu'elle espérait, c'était ne pas la quitter l'agence dans un sac. Parce que ça la ferait chier. Enfin, elle ne serait plus là pour le voir mais bon. Passons.

De toute manière, elle ne comptait pas épiloguer plus longtemps que cela sur le sujet. Pour elle, la discussion était close. Elle ne voulait rien ajouter de plus. Que dire de plus de toute manière ? Elle ne voulait pas s'époumoner contre lui afin de lui faire comprendre sa vision des choses. Elle savait très bien que sur ce coup là, ils ne pourraient pas ... Ils ne seraient pas du même avis. C'était mort, en quelque sorte. Voilà pourquoi Charleen était en train de prendre la poudre d'escampette. Mais c'était sans compter sur cette maudite blessure qui était en train de la lancer. Ca faisait super mal. Et Logan voulait ... s'occuper de cela. De cette blessure. "Mais je te dis que ça va et que t'as pas de quoi t'en faire." Fierté, quand tu nous tiens ! Elle avait beau tenté de lui faire croire qu'elle allait bien, apparemment, ce n'était pas le cas. Et il le voyait bien. Charleen aurait bien fait une petite blague sur le nombre de balles qu'elle s'était prise ... Mais il l'aurait sans doute très mal pris. C'était pas la première fois qu'elle se retrouvait avec un trou dans la peau. Et ça ne serait pas la dernière fois non plus. Oh que non. Hormis si ... Et bien, hormis si cette balle lui était fatale. Ce qui pouvait être le cas. La brune avait perdu connaissance. Elle s'était écroulée. Sans Logan, elle aurait fini par terre et elle aurait pu se faire encore plus mal. Elle était partie. Enfin, pas très loin. Parce qu'elle respirait encore. Mais elle n'était plus là pour répondre à son ami.

✖ ✖ ✖ ✖ ✖
Une sensation de flottement. Elle avait l'impression d'être super légère. Elle était là. A crier. Sans pour autant qu'un son ne sorte de sa bouche. Elle avait l'impression ... d'être comme invisible. Rêve ? Illusion ? Ou que sais-je encore ? C'était étrange. Charleen avait comme l'impression d'être la spectatrice de sa propre vie. Elle se revoyait petite. A jouer dans le même bac à sable avec celle qu'elle avait toujours considéré comme étant sa soeur, et qui n'était plus malheureusement. Elle revoyait les moindres fous rires qu'elle avait pu avoir avec Elijah. Ou bien même avec Logan. Les films qu'ils avaient pu voir ensemble, dans son appartement, avec de la bière ou bien de la glace. Les missions qu'elle avait pu mener à bien. Celles qui avaient pu foirer. Les amis qu'elle avait perdu à cause de ce boulot qui était bien trop prenant et qui l'obligeait à mentir chaque jour que Dieu faisait, ou presque. Elle s'était éloignée de tellement de personnes ... De proches ... Non pas qu'elle les rejetait tous de sa vie. Mais presque. Et elle était en train de faire la même chose avec Logan. Elle n'irait pas jusqu'à dire qu'il était son seul ami. Mais elle allait le perdre. Elle aussi. Si elle continuait sur sa lancée. Voulait-elle se retrouver toute seule ? Avec personne sur qui compter ? Personne à qui se confier ? Logan était présent pour elle depuis tellement d'années qu'elle n'avait pas envie que ça change. Mais malheureusement, avec la faute à pas de chance, c'était peut-être ce qui allait se produire.

✖ ✖ ✖ ✖ ✖
Charleen était ramenée dans sa chambre. Elle était passée sur le billard. Elle avait eu le droit à une laparoscopie. Pour vérifier que ses organes internes n'étaient pas touchées. Une hémorragie qui avait été contrôlée mais elle avait perdu un peu de sang. Elle avait eu le droit à une transfusion mais elle restait bien pâle pour le moment. Avant d'immerger totalement, il fallut bien quoi ? Une bonne heure. Le temps que l'anesthésie se dissipe. Elle grommela, balança quelques mots incompréhensibles. Charleen ou comment être de mauvaise humeur dès le réveil. La tête lui tournait. Elle avait un sérieux mal de crâne. Heureusement qu'elle était couchée parce qu'elle aurait sans doute rapidement valsé au sol. "Bordel de merde ..." Elle pensait pas vraiment se retrouver couchée dans ce lit d'hôpital. Elle allait devoir trouver un moyen pour se faire la poudre d'escampette. Ouais ... Elle trouverait bien un moyen ou un autre pour s'éclipser. Ce fut à ce moment précis qu'elle tourna la tête sur le côté. Et c'est là qu'elle le vit. Logan. Qu'est-ce qui faisait encore là ? Elle qui croyait qu'il avait une scène de crime sous la main et qu'il devait s'en occuper. "J'croyais ... que tu serais déjà parti." Elle aurait pas cru qu'il soit resté. Surtout pas après tous les mots "doux" qu'ils s'étaient envoyés.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Ne fourre pas ton nez dans mes affaires [Terminé] Jeu 10 Juil - 17:55

Ne fourre pas ton nez dans mes affaires.


«Une course d'une nuit mais l'amitié d'une vie»

Depuis combien de temps Charly et Logan se connaissaient ? Ce dernier ne serait vraiment le dire mais il savait que ça remontait à des années maintenant mais ce soir, il avait l’impression que ça appartenait à une autre vie. Plus ils échangeaient des mots et plus leur amitié était ébranlée alors qu’ils tentaient de défendre chacun leurs principes du mieux qu’ils le pouvaient voir même leurs agences dans le cas de la jeune femme qui semblait prise au piège par la CIA quoi qu’elle fasse. La question que cette dernière lui posa en était la preuve ! Démissionnée devrait être simple, le fait de vouloir reprendre une vie différente aussi et pourtant, pas avec l’agence de celle qui était son amie. Il finit par pousser un soupir pour répondre à sa question car il n’en savait rien… Ou il en avait une petite-idée en se rappelant tout ce qu’il avait dû endurer et signer au moment où il avait quitté les forces spéciales mais il avait l’impression que ce n’était en rien comparable avec la situation dans laquelle se trouvait Charly en cet instant.

Son amie décida de mettre finalement fin à la discussion en s’éloignant de lui mais ce n’était sans compter sa blessure qui la rappela à l’ordre et même si elle insistait sur le fait que cela n’était pas grave, Logan voulait savoir de quoi elle souffrait. En voyant le sang qui avait coulé sur sa main, il avait eu rapidement son idée sur la gravité de sa blessure mais pas autant qu’au moment où elle s’effondra dans ses bras, la rattrapant de peu avant qu’elle ne s’écroule à même le sol. Sans plus attendre, le trentenaire avait fait appel à une ambulance mais aussi au NCIS pour qu’il s’occupe de cette scène de crime qu’il laissait sans surveillance pour être aux côtés de son amie.

Logan n’avait pas compté le nombre d’heures qu’il avait passé à faire les cents pas dans l’hôpital, l’estomac nouait, espérant voir même priant que son amie survive. A force de continuer un tel rythme, la vie finirait par la mettre à terre pour de bons ou ça serait son travail qui s’en chargerait avant le destin. Enfin… Il pouvait penser cela mais il n’était guère mieux avec le NCIS, risquant sa vie à chaque fois qu’il se rendait sur le terrain ou quand bien sûr, ne partait pas aider son amie pour retrouver celui qu’il considérait encore comme son frère d’arme, dans les contrées reculées mais dangereuse du Liban. Les conseilleurs ne sont jamais les meilleurs payeurs comme dit le dicton et ils en étaient la preuve vivante, autant l’un que l’autre !
Il avait l’impression que le temps s’était ralentis au moment où le médecin s’était avancé jusqu’à lui avant de le rassurer sur le fait qu’elle était bel et bien vivante et que l’opération s’était déroulée comme il le fallait. Logan avait alors poussé un soupir de soulagement avant de remercier le chirurgien et se laissa guider par l’infirmière afin de se rendre à ses côtés. Elle était endormie dans son lit d’hôpital et le temps de laisser les effets des sédatifs s’estomper, il se laissa choir dans le fauteuil qui se trouvait non loin du lit.
Logan ne serait dire avec exactitude combien de temps il avait passé à observer son amie ou encore à contempler le levée du soleil à travers la fenêtre mais il était resté à ses côtés comme tout bon vieil ami l’aurait fait.
Un brouhaha de mot incompréhensible surgit des lèvres de Charly et attira ainsi l’attention de l’agent spécial qui s’approcha d’elle, un sourire amusait se dessina sur ses lèvres au moment où il l’entendit jurer, elle semblait bien se remettre de ses blessures. Mais ce qui suivit le fit froncer les sourcils, il ne lui avait pas fallu longtemps pour qu’elle mette en doute leur amitié. Il leva les yeux au plafond avant de rétorquer :

- « C’est très mal me connaitre alors Charly. Et bonjour à toi. »

Même si Logan n’avait pas été tendre avec les mots qu’il avait prononcé dans l’entrepôt, il ne tenait pas moins à la jeune femme qui était comme sa petite-sœur, son amie depuis des années maintenant et ça n’allait pas être une dispute, même aussi importante, qui l’empêcherait de veiller aux côtés de cette dernière.

- « Comment tu te sens ? »

La phrase que tout le monde posait aux personnes hospitalisées ! Une question stupide car qui pouvait aller bien dans une chambre d’hôpital, blessé et attendant, espérant que la date de sortie arrive le plus tôt possible ?! Peu de monde en effet !
Une infirmière frappa à la porte et Logan dû se résoudre à sortir pour la laisser effectuer son travail alors que ce dernier appelait le NCIS pour en savoir plus :

- « … »
- « C’est l’agent Kenway. Des avancées sur l’enquête ? »
- « … »
- « Oui, j’étais sur place mais je suis à l’hôpital pour raison… personnelle. »
- « … »
- « J’essaierai de passer au plus vite. »


Et voilà que l’agent Kenway se mettait à mentir à ses partenaires du NCIS, ne souhaitant pas mettre la jeune femme dans une situation délicate. Il se passa une main lasse sur le visage avant d’acquiescer de la tête pour remercier l’infirmière qui le laissa entrer de nouveau dans la chambre. Il s’appuya dos contre le mur et rétorqua après un bref moment de silence :

- « Le NCIS travaille sur ta scène de crime. » Il attendit un instant, fixant Charly et ajouta « Mais ne savent rien pour toi… pour le moment ! »


Pour le moment… C’était le moins que l’on puisse dire. Il ne se sentait déjà pas en accord avec le fait de mentir à l’agence pour laquelle il travaillait, allant à l’encontre de ses principes, alors oui, ce n’était que momentanée et ça, Charly allait devoir se le mettre dans la tête…







lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Ne fourre pas ton nez dans mes affaires [Terminé] Ven 11 Juil - 19:03





Ne fourre pas ton nez dans mes affaires



Elle avait mal partout. Enfin, surtout au crâne. Et là où elle avait eu sa blessure également. M'enfin, le pire était, sans doute, ce mal de crâne. L'effet des médicaments, de cela, elle en était certaine. Voilà pourquoi elle évitait toujours de se rendre à l'hôpital. Elle n'aimait pas être assommée à coups de médocs. Non pas qu'elle était accro à la souffrance. Mais bon, parfois, Charleen jugeait qu'un peu de souffrance, ça ne pouvait pas faire de mal. Bien au contraire. Non sans mal, et tout en jurant, elle se redressa quelque peu. Elle bloqua sa respiration pour faire passer la douleur un peu plus rapidement, mais ça faisait mal, pour sûr. C'est à ce moment qu'elle remarqua Logan. Elle ne savait pas trop si elle était contente de le voir ici ou non. Elle se doutait qu'il avait fait son boulot, qu'il avait dû appeler le NCIS et qu'elle ne tarderait pas à recevoir la visite des agents. A moins qu'elle n'ait le temps de les court-circuiter. Enfin, de leur couper l'herbe sous le pied et enterrer bien rapidement cette histoire. Encore fallait-il qu'elle puisse prévenir les siens. Quoi que ... ils devaient se douter que quelque chose avait cloché. Après tout, elle n'avait pas fait son rapport. Et elle n'avait pas ramené le disque dur qui contenait toutes les preuves.

Charleen fut quelque peu froide avec Logan. Mais il pouvait mettre ça, éventuellement, sur le compte des médicaments. Et du fait qu'elle venait tout juste de se réveiller et qu'il était normal qu'elle soit grognon. Et elle l'était. Et pas qu'un peu d'ailleurs. "Pourquoi bonjour ?" Elle tourna quelque peu la tête sur le côté. "Oh, c'est déjà le matin." Elle était dans le coltard. Elle porta sa main fébrile au niveau de son crâne et fronça quelque peu des sourcils. Elle allait devoir reprendre ses esprits, et vite. Car qui sait ce qui pouvait se passer. Elle était en sécurité, oui. Il n'allait rien lui arriver. Mais bon. Sait-on jamais. Logan en vint à lui poser la question qui tue. "A ton avis ?" répondit-elle en reposant sa tête contre son coussin. "Ca fait jamais du bien de se prendre une balle. Et tu sais ce que c'est." Charleen n'avait pas besoin de lui expliquer ce qu'elle pouvait ressentir, combien c'était douloureux. Sans oublier qu'elle était toujours ... un peu vexée par rapport à la dispute qu'ils avaient eu près de l'entrepôt. Elle était pas prête de l'oublier d'ailleurs. Rancunière notre Charleen ? Oui. Les rôles auraient été inversés, elle était sûre et certaine qu'elle aurait laissé couler et qu'elle se serait tirée sans rien dire. Mais bon, Logan était, sans doute, bien trop honnête pour agir de la sorte. Pouvait-elle lui en vouloir pour ça ? Pas vraiment.

On toqua à la porte et une infirmière pointa le bout de son nez. Elle lui posa la même question que Logan, quelques minutes plus tôt. "Comme quelqu'un qui vient de se prendre une balle." se contenta-t-elle de répondre une nouvelle fois. Contrairement à Logan, l'infirmière n'avait jamais dû se prendre une balle, justement. "Où sont mes affaires ?" demanda Charleen. "Dans le placard. Mais ne comptez pas filer avant quelques jours." Charleen leva les yeux au plafond, tout en soupirant. "J'ai connu bien pire. J'vous parie que dans deux jours, j'suis plus là." Elle se donnait deux jours. Le temps de se remettre de l'intervention. Ce qui fit rire l'infirmière. "Si vous saviez le nombre de patients qui me disent cela et qui restent bloqués une bonne semaine, voire plus !" Elle connaissait pas Charly ! Elle ferait tout pour partir le plus rapidement possible. Mais c'était un défi qu'elle allait relever, en quelque sorte. Quitte à faire intervenir la CIA.

L'infirmière finit par lui foutre la paix, après avoir vérifié rapidement sa blessure et être sûre que ça ne suppurait pas. Logan en profita pour revenir. Il avait un air sérieux. Comme lorsqu'ils se disputaient encore près de l'entrepôt. "C'est pas ma scène de crime ..." répliqua-t-elle en tournant la tête sur le côté, regardant par la fenêtre. Elle n'avait commis aucun crime. Si ce n'était ouvrir sa grande bouche pour les retourner les uns contre les autres. Logan avait beau pensé ce qu'il voulait, elle s'en foutait. Ils n'étaient pas sur la même longueur d'ondes sur le sujet. Faudrait qu'elle songe à récupérer son téléphone et appeler son contact. Et rapidement d'ailleurs. Histoire qu'ils en viennent à fourrer leur nez dans cette histoire d'ailleurs. Si le NCIS ne pouvait plus enquêter, tout s'arrangeait. Logan en vint à lui révéler que, pour le moment, le NCIS n'était pas au courant de son implication. Mais de la manière dont il venait de le dire ... "J'comprends que ce n'est que partie remise et qu'ils le sauront bien assez tôt. J'me trompe ?" demanda-t-elle en tournant la tête vers lui. "De toute manière, tu fais bien comme tu l'sens." Que pouvait-elle lui dire d'autre ? Elle avait déjà tenté de lui faire la morale, là bas, alors qu'elle était en train de se vider de son sang. Elle n'allait pas recommencer. Elle était trop fatiguée pour le faire. Charleen cligna quelque peu des yeux. La lumière lui faisait quelque peu mal aux yeux. Mais c'était normal puisqu'elle venait tout juste de se réveiller.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Ne fourre pas ton nez dans mes affaires [Terminé] Sam 12 Juil - 20:41

Ne fourre pas ton nez dans mes affaires.


«Une course d'une nuit mais l'amitié d'une vie»

Les quelques heures de sommeil qu’avait obtenu Charly après son opération, n’avait en rien réglé cette colère, cette amertume qu’elle ressentait à son égard. Pourtant Logan ne faisait que suivre ses propres règles, ses principes qui lui permettaient de pouvoir marcher la tête haute même si cela mettait en danger une amitié qu’il pensait ne jamais être ébranlée et pourtant, il était en train de se tromper ouvertement. Comme si les années qu’ils avaient partagées n’avaient plus aucun sens, que tout s’était évanouit dès la première brise d’air qui passait par là. Quant à Logan, il ne s’était même pas autorisé une seconde pour tenter de fermer l’œil, restant seulement à observer la jeune femme qu’il tentait de considérer encore comme son amie.
Peut-être qu’il aurait réagis d’une autre façon si sa vie ne tournait pas au désastre ces derniers jours, peut-être qu’il aurait prononcé des mots différents, aurait agis d’une toute autre manière s’il n’avait pas dû revenir du Liban blessait après avoir appris que son frère d’arme était prêt à l’envoyer au front avec Charly et toute l’équipe qui l’accompagnait. S’il n’avait pas tout gâché avec la femme dont il était amoureux et avec qui il tentait de mener une relation amicale mais avant tout professionnel dans une froideur que Logan aurait préféré ne jamais connaitre. Si l’ex conquête de cette dernière n’était pas en fait l’un de ses collègues et que c’était lui qui avait dû refaire les présentations, s’il ne se préparait pas à partir pour l’Amérique du Sud dans quelques jours… Oui, cela commençait à faire vraiment beaucoup pour le trentenaire qui se retrouvait maintenant à devoir affronter celle qu’il avait toujours considéré comme son amie ! Alors oui, peut-être que si sa vie aurait tournée autrement, que s’il avait eu un tant soit peu de stabilité et que tout ce qu’il entreprenait ne tournait pas au désastre, il aurait agis d’une toute autre manière et ils ne seraient pas en train d’échanger des mots avec froideur et colère. Mais avec des si, on pouvait refaire tout un monde alors il était temps de se concentrer sur les faits concrets et cela lui disait de serrait les dents en entendant les premiers mots de Charly et auxquels il répondit silencieusement, montrant simplement la fenêtre de la main. Le jour s’était levé sous les yeux de l’ancien militaire qui n’avait pas quitté sa chambre depuis que le personnel médical l’avait emmené dans la dite pièce mais ça, elle l’ignorait.
Alors qu’il lui demandait comment elle se sentait, cette dernière lui répondit encore sèchement et lui fit alors, pousser un soupir d’exaspération. Eh oui ! Logan savait très bien ce que cela faisait de se prendre une balle au vu du nombre qu’il avait reçu dans le corps et d’autant plus lors de leur excursion au Liban qui lui avait valu d’en recevoir deux mais il ne put s’empêcher de rétorquer avec la même froideur qu’elle :

- « C’était juste pour savoir ! Mais oui, je sais ce que ça fait, tu n’es pas obligé de le prendre de la sorte Charly ! »

Qui aurait cru que d’agir dans les règles, en respectant la loi et ses principes pouvaient causer tout ce désagrément, pouvait lui faire perdre son amie ? Pas lui en tout cas ! Lui qui avait toujours pensé que leur relation tenait à plus que cela, il s’était bel et bien trompée et la vie avait su lui prouver en le mettant sur les lieux où tout a commencé.
Ne préférant envenimer la situation, il ne préféra rien ajouter à cela et par chance, l’arrivée de l’infirmière évita de mettre un silence trop pesant dans la pièce où ils se trouvaient tous les deux. Il en profita alors pour quitter la chambre, respirant ainsi un peu d’air frais et en profita pour appeler le NCIS dans l’espoir que l’agence lui donne de véritable réponse mais rien de très concluant. Après un petit moment, il retourna dans la pièce, échangeant ainsi sa place avec l’infirmière et s’appuya dos contre le mur tout en laissant planer un nouveau silence et finit par dire qu’il gardait pour l’instant le secret pour elle… Au nom de leur amitié ? Sûrement, même si ce n’était pas vraiment l’attitude qu’il aimait tenir à son habitude.
Tout en contractant à nouveau la mâchoire, Logan leva les yeux au plafond dans l’espoir que ce dernier lui apporte un peu de réconfort ou ne serait-ce que des réponses mais ça restait seulement un plafond… Un stupide plafond ! Il poussa un soupir tout en baissant la tête  tout en écoutant ce qu’elle rétorqua à nouveau et finit par répondre cette fois-ci :

- « Je n’en sais rien Charly ! Parce que j’espère conserver le peu d’amitié qui nous reste si bien sûr, il en reste ! Mais tu ne me rends pas la tâche facile en me parlant de la sorte ! »

Logan se redressa et commença à faire les cents pas dans la chambre, se demandant qu’elle était la démarche à suivre et finit par ajouter alors qu’il s’arrêta dos à la jeune femme :

- « De toute façon, je me demande pourquoi je prends la tête tout fin de compte… la CIA va faire un joli discours au directeur du NCIS qui va clore l’enquête, tu seras à nouveau sur pied pour faire le ménage pour ton agence et tout redeviendra comme avant, je me trompe ? » Il eut un petit rire nerveux alors qu’il se retourna en direction de la patiente « Enfin, comme avant sauf pour nous deux ! Tu remets en doute mon intégrité et je mets en doute ta loyauté à l’égard de ton travail. »

Le trentenaire se pinça l’arête du nez tout en s’avançant vers la fenêtre, observant ainsi les rayons du soleil balayait les rues de la capitale et ajouta tout en lui jetant son portable sur le lit :

- « Appelle ton contact qui se prépare à faire le ménage, j’appellerai ensuite le NCIS pour t’évoquer en tant que simple témoin… L’affaire sera résolue comme ça. Une simple affaire de terroristes, qui se sont finis en règlement de compte et comme ça, je pourrais encore lever la tête en me rendant à mon travail et tu pourras continuer le sien. »








lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Ne fourre pas ton nez dans mes affaires [Terminé] Lun 14 Juil - 16:37





Ne fourre pas ton nez dans mes affaires



Y avait-il quelque chose de briser entre eux ? Est-ce que leur belle amitié était définitivement mise à mal ? Ou bien y avait-il encore un peu d'espoir ? Charleen n'aurait su dire. Elle ne contestait pas le fait qu'il doive faire son boulot. Et qu'il doive signaler le tout à ses patrons. Néanmoins, il aurait pu ... Elle ne savait pas trop ce qu'il aurait dû faire ou ne pas faire. Et elle ne voulait pas se poser la question de ce qui était le mieux ou ce qui ne l'était pas. Elle était trop fatiguée, sans doute le coup de l'anesthésie encore, pour penser correctement. Et elle avait encore vachement mal. Sans doute qu'elle aurait pu demander quelques médicaments pour lutter contre la douleur. Mais comme on le dit si souvent, ce qui nous ne tue pas nous rend plus fort, n'est-ce pas ? Elle s'en sortirait. Physiquement en tout cas. Mentalement, ça serait plus compliqué. "Tu sais pas que les femmes sont ultra grognons quand elles se réveillent ? Et d'autant plus quand elles se sont prises une balle ?" Ouais, bon, c'était pas la meilleure des défenses. Ceci expliquait cela. Ou pas du tout.

Logan était sorti durant quelques minutes. Le temps que l'infirmière la triture quelque peu et qu'elle vérifie qu'elle allait bien. Charleen avait une sainte horreur quand on se servait d'elle comme pelote de laine. Mais que pouvait-elle faire contre cela ? Elle pouvait ... tenter de s'éclipser. Seulement, Logan était derrière la porte. Et il n'allait pas tarder à revenir. Et forcément, elle passerait devant lui et il l'empêcherait de s'en aller. Elle était momentanément coincée et elle allait devoir lui faire face. Fuir n'était pas une option. Parce que si elle fuyait, cela signifiait qu'elle acceptait de perdre son amitié. Et à dire vrai, l'idée lui était plus que déplaisante. "Comme avant ..." se contenta-t-elle de murmurer. Plus rien ne serait comme avant. Elle avait perdu trop de choses. Du moins, en son sens. "Si j'avais une baguette magique, ouais, j'm'en servirais pour que tout devienne comme avant !" Sauf qu'elle n'avait pas de baguette magique, et c'en était bien dommage. Elle n'avait que sa tête, que ses mots ou bien que ses poings pour se battre et faire en sorte de retrouver ce qu'elle avait perdu. "J'ferais également en sorte pour que tous les hommes qui ont pu rentrer dans ma vie ne m'abandonnent pas du jour au lendemain !" Etait-elle en colère ? Non, c'était pas un ton de colère. De mélancolie peut-être bien. De tristesse. "Mon père. Mon beau père ... Nolan qui s'est tiré quand ça commençait à trop puer. Elijah ..." dont elle n'avait aucune nouvelle depuis l'histoire au Liban. Et ça la faisait chier d'ailleurs. "Et même toi t'es en train de me fuir." C'était l'impression qu'elle avait. Peut-être que Logan ne la fuyait pas. Peut-être qu'il était prêt à se battre. Ou pas du tout. Peut-être s'en lavait-il les mains et qu'au final, une amitié avec elle serait bien trop difficile à préserver. Ou peut-être que son cerveau lui jouait des tours à cause des médicaments.

Logan voulait qu'elle appelle la CIA. Ils devaient déjà être au courant à dire vrai. Elle ne les avait pas contactés après ce qui s'était passé dans l'entrepôt. Et les heures s'étaient écoulées. A son avis, ils devaient déjà être au courant. "J'ai manqué à l'appel ... la CIA doit déjà être au courant ... Je me demande même s'ils sont pas déjà là-bas." se contenta-t-elle de lui dire. "Tu devrais peut-être appeler les tiens, histoire de voir si la CIA a déjà débarqué. Ou de les prévenir qu'ils risquent de ne pas tarder à le faire." Il était toujours dos à elle, regardant par la fenêtre. Non sans mal, Charleen parvint à se redresser. Avec le vacarme qu'elle faisait, sans doute qu'il s'était tourné pour voir ce qu'elle était en train de foutre. Elle fouina dans le placard afin de récupérer dans sa veste le disque dur. "Ca pourrait être utile aux tiens ... Et faire carrément chier la CIA." dit-elle en lui tendant le disque dur. Avant de se laisser carrément choir dans le second fauteuil, près du placard. Le moindre effort la fatiguait beaucoup. "Vidéo surveillance en dehors et à l'intérieur de l'entrepôt. Divers plans que j'ai pu télécharger sur leurs ordinateurs. Et d'autres joyeusetés de ce genre." Elle détruisait son travail, en quelque sorte. Parce que le NCIS aurait toutes les armes pour terminer l'enquête. Et la CIA ne serait plus en droit de demander quoi que ce soit, ou presque, puisque c'est le NCIS qui aurait les preuves. Les cartes étaient entre les mains de Logan. Libre à lui ... de faire ce qu'il voulait avec le disque dur.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Ne fourre pas ton nez dans mes affaires [Terminé] Lun 14 Juil - 23:37

[quote="Logan E. Kenway"]
Ne fourre pas ton nez dans mes affaires.


«Une course d'une nuit mais l'amitié d'une vie»

A l’heure actuelle, Logan était dans l’incapacité de dire si oui ou non, il était toujours ami avec la jeune femme allongeait dans son lit d’hôpital. Après tout, ça ne serait pas la première personne à qui il tenait qu’il perdait ces derniers jours ! La vie semblait prendre un malin plaisir à l’éloigner des personnes qui comptait pour lui mais peut-être y avait-il une raison… En tout cas, il l’ignorait toujours à l’heure actuelle.
Ce qui était sûr, c’était qu’il n’était pas totalement en tords dans l’histoire et qu’il n’était pas entièrement responsable si leur amitié s’effriter au point de se briser mais il était en colère, il était perdu sur la conduite à tenir pour le moment. Ce fut pour cela qu’il n’eut aucun sourire au moment où Charly semblait vouloir faire de l’humour ou tout du moins à ce qui semblait y ressembler, préférant seulement répondre :

- « Tu es la seule que je connais qui est grognon au réveil et qui vient de se prendre une balle ! »

Les femmes qu’il connaissait n’étaient pas de mauvaise humeur au réveil et en général, ne se prenait pas une balle en allant travailler contrairement à Charly. Peut-être que si sa vie ne tournait pas autant au désastre ces derniers jours, il aurait passé l’éponge dessus et voir même sourit à ce qu’elle venait de dire mais malheureusement, il passait par une mauvaise période et ne semblait pas être le seul dans ce cas.

Logan avait fini par sortir quelques instants, laissant ainsi celle qui n’était peut-être plus son amie à compter d’aujourd’hui, se faire soigner par l’infirmière qui venait d’entrer dans la chambre. Dès que cela fut fait, il retourna auprès de Charly tout en gardant un minimum de distance entre eux avant d’employer des mots qui n’était que la vérité mais peut-être pas ceux qu’il aurait dû prononcer aujourd’hui mais maintenant cela était fait et il ne pouvait revenir en arrière.
Il avait levé durant un instant les yeux en direction de la jeune femme au moment où elle murmura les mots qu’il avait prononcé. Rien ne redeviendrait comme avant entre eux, c’était ainsi pour le moment même si l’idée ne plaisait pas vraiment au trentenaire qui tenait réellement à Charly, à son amitié.
Il remarqua avec étonnement qu’il n’était pas le seul à vouloir réparer les erreurs du passés avec une baguette magique, ce fut pour cela qu’il hocha de la tête avant de rétorquer :

- « J’aimerai aussi en avoir une… »

Afin de pouvoir réparer chacune des erreurs qu’il avait commise ces derniers jours mais cela n’existait pas et ils devaient en assumer les conséquences autant l’un que l’autre. Ainsi va la vie !
Les mots de Charly lui fit baisser les yeux parce que malheureusement, il faisait lui aussi, partit de ses hommes qui l’abandonner du jour au lendemain même si sa présence à ses côtés ce matin, lui prouvait qu’il ne l’abandonnait pas réellement mais défendait seulement ses principes, sa fierté… Son intégrité.
Il finit par relever les yeux, fronçant les sourcils lorsqu’elle évoqua à la suite d’Elijah avec qui la séparation semblait avoir été difficile… Il fallait croire qu’ils avaient tous les deux le même parcours en concernant la vie ces derniers jours mais rétorqua avec sérieux mais en gardant son calme habituel :

- « Je ne t’abandonne pas Charly ! Je ne te fuis pas comme Nolan… Elijah ne t’a pas fuis, il a joué les abrutis, c’est différent. Mais si vraiment je te fuyais, je ne serai pas là en espérant que tout redevienne comme avant ! » Il poussa un soupir et ajouta « Je suis dans une mauvaise passe et cette affaire qui me tombe dessus, je suis juste perdu entre suivre le chemin de mon intégrité ou celle de mon amitié avec toi. »

Des fois il se demandait si prendre des vacances ne lui feraient pas du bien ! C’était sûrement une idée à suivre lorsqu’il serait revenu de sa mission en Amérique du Sud, partir en vacance au bord de la mer, oubliant tout ce qui concernait le travail.
En attendant, le seul soleil qu’il voyait brillait était celui de Washington qu’il observait à travers la vitre de laquelle il venait de se rapprocher après avoir jeté son portable sur le lit dans l’idée qu’elle appelle la CIA.
Sans même prendre le soin de se retourner en sa direction, il l’écouta sans faire un geste et répondit simplement :

- « Une chose qu’on ne peut pas leur enlever, c’est leur rapidité d’intervention… J’attends encore pour voir s’il ne m’appelle pas sinon je le ferai. »

Ce fut le bruit que mit Charly qui le fit se retourner finalement et fronça de nouveau les sourcils tout en se demandant ce qu’elle pouvait bien faire, debout alors qu’elle était blessé et ne se gêna pas pour lui faire remarquer :

- « Tu es blessée Charly ! Bon sang ! Va te recoucher ! »

Mais son attention se porta sur le disque dur que lui tendit la jeune femme et qu’il saisit entre ses mains, se demandant bien ce que cela voulait signifier :

- « Mais… »


Il n’eut le temps d’ajouter quoi que ce soit, que son amie lui expliqua le contenu de ce fameux disque dur qui semblait intéressé la CIA plus que le NCIS qui n’en avait pas connaissance… jusqu’à maintenant. C’était maintenant à lui de savoir ce qu’il devait faire avec de telle information mais la seule question qui lui vint à l’esprit fut :

- « Qu’elles seront les conséquences Charly ? Pour toi je veux dire. »


Logan n’avait pas réellement envie de recevoir un coup de téléphone ou ne serait-ce d’apprendre au journal télévisé qu’elle avait été victime d’un malencontreux accident juste parce qu’elle n’avait pas terminé la mission, parce qu’elle venait de lui confier des données important pour l’agence afin qu’il les remette au NCIS.

- « Pourquoi la CIA souhaite avoir le disque dur ? » fut sa seconde question.






lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Ne fourre pas ton nez dans mes affaires [Terminé] Jeu 17 Juil - 21:58





Ne fourre pas ton nez dans mes affaires


Une baguette magique ... Retourner en arrière ... Remonter dans le temps. Elle aimerait faire toutes ces choses. Ou alors, juste gommer quelques parties de sa vie. Comme par exemple, le fait de s'être faite prendre par Logan. Se faire prendre n'était pas le plus gros des problèmes. Dès le début, elle avait eu du mal avec cette mission. Elle avait pesé le pour et le contre. Elle avait fait des pieds et des mains, également, pour avoir quelque chose de plus calme. Oui, elle voulait retourner sur le terrain. Mais c'était peut-être bien trop tôt, après l'histoire du Liban. Après tout, ça avait été très éprouvant. Très difficile. Pour le moral. Pour le physique. Elle était revenue blessée, avec une balle dans la jambe, quelques bleus au niveau du torse, et heureusement pour elle qu'elle avait son gilet pare-balle. Sans cela, elle aurait pu finir ... Elle ne savait pas trop comment. Mais oui, mais ça aurait pu mal se terminer pour elle. Comme pour Logan. Et tous les autres qui avaient été là. Et voilà que maintenant, elle se conduisait comme une sale gamine avec lui. Lui qui n'avait pas hésité à lui filer un coup de main alors qu'elle n'avait rien demandé. Lui qui s'était tapé tout le chemin jusqu'à Beyrouth pour qu'elle puisse retrouver l'homme qui faisait battre son coeur. Lui qui s'éloignait, à présent, d'elle, parce qu'il avait des principes et qu'il n'acceptait pas ce qu'elle avait fait. Ou plutôt, qu'il n'acceptait pas ce qu'elle venait de faire. Elle était sceptique également. Mais elle se disait que si ce n'était pas elle, ça aurait été un autre qui aurait eu la charge de cette mission. Et qui sait ce qui se serait passé, à ce moment là. Ca aurait pu être bien pire.

Elle se sentait abandonnée. Délaissée. Elle avait l'impression de faire fuir tous les hommes de sa vie. Et elle faisait fuir Logan. Elle n'avait pas hésité à lui faire un épanchement de ses états d'âme. Peut-être que ... Et bien, peut-être qu'elle n'aurait pas dû. Il n'était pas responsable. Elle était la seule responsable. Logan en vint à lui révéler, peut-être plus pour la réconforter qu'autre chose, qu'il ne laissait pas de côté. Il ne l'abandonnait pas. Il ne jouait pas non plus les abrutis, tel Elijah. Il en vint à même à lui dire que, si c'était le cas, il ne serait pas là à vouloir sauver leur amitié si précieuse à ses yeux. Apparemment, la vie était tout autant compliquée pour elle en ce moment que pour lui. "La vie nous joue parfois de sales tours." se contenta-t-elle de répondre. La vie était sacrément garce en ce moment. Un peu de stabilité, ne méritait-elle pas un peu de stabilité ? Surtout ce qui s'était passé au Liban ? Elle avait perdu Elijah. Et avec la faute à pas de chance, c'était définitivement. Bien évidemment, elle espérait que ça allait s'arranger entre eux mais elle ne se risquerait pas à en mettre sa main à couper, pour sûr.

Téléphone sur son lit, il souhaitait qu'elle appelle les siens pour prévenir de cette sombre affaire. Chose à laquelle elle répondit, le plus simplement possible, qu'ils étaient déjà au courant. Ils étaient au courant de tout d'ailleurs. Enfin, y'avait bien des choses qu'ils ne savaient pas. Mais là, pour l'heure, elle était sûre et certaine qu'ils étaient au courant de ce qui s'était passé. Et avec la faute à pas de chance, enfin, ça dépendait de comment on voyait la chose, ils étaient peut-être sur place. "Ils sont pas toujours aussi rapides. Parfois ... ils aimaient bien faire traîner des choses." Ca dépendait de si ça les arrangeait, ou pas. En tout cas, Charleen ne comptait pas rester les bras croisés à ne rien faire. Elle ne pouvait pas se permettre de le perdre lui également. Son amitié lui était précieuse. Et s'il l'abandonnait, elle n'était pas certaine de s'en remettre. Déjà qu'elle avait du mal, beaucoup de mal, à accepter qu'Elijah et lui ça soit terminé ... Voilà pourquoi elle s'était levée et qu'elle s'était dirigée vers le placard, non sans mal d'ailleurs. A chaque fois qu'elle bougeait, sa blessure la tiraillait. Et ça la ramenait auprès de l'entrepôt et cette prise de bec avec Logan avant de s'effondrer au sol. "Chuttt ... C'est important ..." répondit-elle tandis qu'elle fouinait pour récupérer sa veste. Et le disque dur. Objet tant convoité par la CIA. Et elle était prête à le confiance à Logan.

Elle en vint à s'asseoir, parce qu'elle avait sacrément mal, tandis que l'agent du NCIS était perplexe. Sans doute qu'il ne comprenait pas le comment du pourquoi de l a chose. Pourquoi elle avait agi de la sorte. Elle eut un haussement des épaules. "J'en sais rien ... Sans doute qu'ils vont pas apprécier ..." Du tout même. "Après, comme le NCIS était les premiers sur les lieux ... pas sûre qu'ils sachent que ça vienne de moi. Ou du moins, ils auront du mal à le confirmer." Est-ce qu'elle était en sécurité pour autant ? Est-ce que ça n'allait pas lui attirer des ennuis gros comme le bras ? Elle n'en savait rien. C'était un risque à prendre. Qui sait ce qu'il adviendrait d'elle. Peut-être qu'il ne se passerait bien. Qu'elle était en sécurité. Qu'on ne chercherait pas à l'atteindre. A voir. Logan lui posa une seconde question. "Si tu crois que j'suis dans les petits papiers de mes superviseurs ... Ils ordonnent. Mais ne donnent pas beaucoup de détails." Et c'était bien vrai. Les petites gens n'avaient pas les détails. C'était ennuyant, mais que pouvait-elle y faire ? "Sur ce coup là, j'pourrais pas te répondre." Peut-être le découvrirait-il grâce au NCIS. Va savoir.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Ne fourre pas ton nez dans mes affaires [Terminé] Dim 20 Juil - 12:43

Ne fourre pas ton nez dans mes affaires.


«Une course d'une nuit mais l'amitié d'une vie»

La vie nous joue parfois de sale tour, c’était le moins que l’on puisse dire ! Et il fallait croire qu’elle prenait un malin plaisir à s’occuper de leurs cas tout spécialement. Depuis cette fameuse histoire au Liban, tout ce qui s’était déroulé parfaitement jusque-là, s’écroulait tel un château de carte devant lequel Logan avait et restait impuissant. Que cela soit sa vie professionnelle au vu des quelques jours de mises à pieds qu’il avait subi ou de sa vie privée qui volait en éclat après sa « séparation » avec Jo… Oui, il passait une mauvaise période, c’était le moins que l’on puisse dire et le voilà maintenant dans une chambre d’hôpital, se battant pour sauver sûrement la relation la plus durable qu’il ait eu jusque-là : Son amitié avec Charly !
Charly… Elle aussi semblait passer par une mauvaise passe, perdant peu à peu tous ceux qui ont comptés pour elle en passant par Elijah, Nolan et lui mais ça, c’était hors de question pour le trentenaire ! Parce qu’il tenait à la jeune femme qui était un peu comme sa sœur, celle qui avait su l’aider lorsqu’il était arrivé à Washington, celle avec qui il avait bu des bières devant quelques films… Enfin, avec qui il passait de bons moments jusqu’à aujourd’hui.
Ce fut peut-être au nom de tout cela que Logan jeta son portable sur son lit afin qu’elle appelle la CIA pour les mettre au courant des péripéties de ces dernières heures afin qu’ils ne soient pas surpris de voir le NCIS marchait sur leurs plates-bandes lorsqu’ils arriveraient sur les lieux. Mais au vu de la réponse que lui donna Charly, cette dernière ne semblait pas vraiment en accord sur le fait de les appeler car ils pouvaient être assez longs lorsqu’ils s’y mettaient. D’un côté, s’ils étaient déjà arrivés sur les lieux, l’agence de la Navy les aurait déjà prévenus de ce qui venait de se passer et alors, ça allait être une enquête commune qui serait menées :

- « Tu les connais sûrement mieux que moi alors tu vois si tu veux les appeler ou non. »
dit-il calmement.

Après tout, Charly travaillait au sein de l’agence depuis un bon moment maintenant alors elle savait comment agir avec eux contrairement à Logan qui ne les avait que rarement côtoyé enfin… Si l’on omettait le fait qu’il avait passés des jours entiers avec l’un de leur agent de terrain bien sûr.
Toujours dos à son amie, ce fut le bruit qu’elle fit lorsqu’elle se tira de ses draps qui attira son attention et le fit se retourner, lui demandant ainsi de rester tranquille mais cette dernière semblait vouloir lui montrer quelque chose d’important, ce qui attisa sa curiosité, comme toujours avec l’ancien militaire. Il se tut comme elle lui avait demandé et se saisit du disque dur que Charly lui tendit, le regardant durant un court instant avant de reporter son attention sur son amie.
Il finit par lui demander si cela n’allait pas lui causer de problème et la réponse de cette dernière n’était pas vraiment ce qu’il aurait souhaité réellement entendre. Il hocha alors de la tête avant de rétorquer à son attention :

- « Le NCIS ne sera pas que cela vient de toi, ça c’est sûr. Je m’en occuperai personnellement mais Charly… Est-ce que tu risques quelque chose toi ?! »

Parce que Logan n’avait pas vraiment envie qu’elle soit tuée ou blessée voir toute idée saugrenue sortit tout droit de l’esprit quelque peu tordue de la CIA. Il ne voulait pas donner ce genre d’information à son agence si jamais cela pouvait causer un quelconque problème à son amie, il était intègre et loyal envers le NCIS mais pas au point de causer la mort de son amie pour autant !
Il finit par lui demander si elle était au courant du contenu et la réponse de Charly ne se fit pas attendre, le faisant même sourire tout en acquiesçant de la tête et rétorqua :

- « Pourtant avec tout ce que tu fais pour eux, ils pourraient faire un effort pour t’y mettre. »


Enfin d’un côté, c’était toujours mieux de ne pas être dans les petits papiers des agences parce que lorsque ces dernières s’approchent un peu trop près d’un agent, ce n’est jamais bon signe.
Il posa son regard sur le disque dur qu’il tenait entre ses mains tout en hochant de nouveau la tête et rétorqua :

- « Je vais le donner à… Jo. Je verrai ce que je pourrais en tirer pour l’affaire. »

Malgré la distance qui régnait entre eux, malgré la douleur qu’il ressentait de savoir que tout était fini entre eux après une soirée qui avait tournée au désastre et un quiproquo qu’il n’arrivait pas à résoudre, il lui faisait confiance malgré tout. Il préférait savoir le disque dur entre ses mains que dans celle d’un tout autre agent surtout qu’il ne savait pas qui était réellement en charge de l’enquête pour le moment :

- « Je te tiendrai au courant de l’avancée de l’affaire mais tu ne seras pas inscrite dans les dossiers… Je dirai juste que j’ai entendu des coups de feu et que je m’y suis rendu. J’aurais juste à dire qu’entre temps on m’a appelé pour me dire qu’un proche à moi était à l’hôpital dans un état critique. »


Il allait mentir pour la première fois à l’agence pour laquelle il travaillait depuis bientôt six ans et cela au nom d’une amitié qui était bien plus vieille. Logan rangea le disque dur dans la poche de son sweat à capuche et rétorqua tout en levant à nouveau ses yeux verts sur Charly :

- « Sache Charly que je ne ferai cela qu’une seule fois. Il est hors de question que je mente une seconde fois dans une affaire criminelle, tu m’as bien compris ? »

Il n’était en rien amical en disant cela ! Son ton était sérieux voir quelque peu sévère parce qu’il mettait en jeu son intégrité en agissant de la sorte comme elle le faisait à l’égard de la CIA… Ils se sauvaient mutuellement la face mais il espérait que ça ne se reproduirai pas une seconde fois parce qu’il n’agirait pas aussi amicalement la seconde fois.







lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Ne fourre pas ton nez dans mes affaires [Terminé] Mer 23 Juil - 16:39





Ne fourre pas ton nez dans mes affaires



Une pure folie peut-être bien. Elle s'était levée, et déjà, elle le regrettait. Parce que ça lui faisait mal. Charleen espérait juste qu'elle n'ait pas fait sauter quelques points. Parce que l'infirmière se ferait une joie de venir l'engueuler. Et elle qui pensait se faufiler, à l'ombre de la nuit. Se tirer et rentrer chez elle. Prendre un peu de repos chez elle serait bien mieux que rester à l'hôpital. Pourquoi ? Parce que y'avait du bruit. Parce qu'il y avait des pleurs. Des rires. Des personnes qui étaient debout à n'importe quelle heure du jour ou bien de la nuit et qui foutaient le bordel. Des patients qui pouvaient crier parce qu'ils avaient mal. Sans oublier les harpies -les infirmières quoi- qui viendraient voir Charleen n'importe quand pour savoir si tout allait bien pour elle. Oui, ça la gonflait déjà. A peine quelques heures qu'elle était là qu'elle avait déjà envie de mettre les bouts parce que ça allait la gonfler. Charleen en vint à confier le disque dur à Logan. C'était peut-être une grossière erreur. Peut-être qu'elle n'aurait pas du le faire. Mais elle souhaitait ... arranger les choses avec Logan. Et elle espérait bien que cela serait suffisant pour chasser les doutes du trentenaire. Et si jamais ce n'était pas le cas ... Et bien, tant pis. Elle le perdrait. Lui aussi. Un de plus ou un de moins, ce n'était pas cela qui allait changer les choses, du moins, c'était ce qu'elle pensait.

La brune en vint finalement à s'asseoir sur le fauteuil. Rester debout trop longtemps, ça l'épuisait. Assise, elle avait un peu moins mal également. Logan en vint à lui dire que le NCIS ne serait pas au courant. Qu'ils ne sauraient pas d'où venait le disque dur. Enfin, si, ils sauraient que ça provenait, au final, de l'entrepôt, mais qu'en aucun cas, ils sauraient pour Charleen. Si la CIA se montrait, ils finiraient par le savoir. Y'en a bien un qui finirait par lâcher le morceau et on la pointerait du doigt. Tant pis. Elle s'en foutait de toute manière. C'était pas comme si elle comptait faire carrière à la CIA. Viendrait le jour où elle claquerait la porte et elle se tirerait. Quand ? Et bien, elle ne savait pas encore si elle le ferait, quand elle le ferait. Mais elle n'y resterait pas éternellement. Sauf si tous ses amis finissaient par l'abandonner. Là, sans doute qu'elle se donnerait corps et âme dans son boulot et que ça finirait par la tuer parce que ... et bien, parce qu'elle aurait fait un faux pas. Logan était encore inquiet pour son amie. Il ne souhaitait pas qu'il lui arrive des ennuis. Elle eut un haussement des épaules. "Et toutes les fois où Kort a fouiné et a donné des infos au NCIS. Il est encore vivant à ce que je sache." se contenta-t-elle de répondre. "T'as pas à t'inquiéter de ça. Ca va aller." Elle était peut-être pas bien convainquante. Mais elle ne souhaitait pas que Logan la surveille comme le lait sur le feu parce qu'il avait peur pour sa vie. Il avait ses propres problèmes. Sa propre vie. Charleen n'avait pas besoin d'un baby-sitter. Quoi que ... Mais non, elle n'allait pas faire des conneries.

Logan était curieux. Elle n'avait rien contre cette curiosité. Néanmoins, elle ne pouvait rien pour lui. Elle ne savait pas ce qu'il y avait, précisément, sur le disque dur. Et elle ne voulait pas le savoir. Du moins, elle était curieuse pour certaines choses. Mais en ce qui concernait son job, elle avait appris à ne pas trop s'en faire. Et à ne pas trop poser de questions non plus. Pourquoi ? Pour s'éviter des ennuis, tout simplement. Elle secoua la tête par rapport à ce que Logan venait de dire. "Non, non. Parce qu'après, j'serais trop fiable. Et c'est chiant d'être fiable." Une petite référence à un film qu'elle avait vu à quelques reprise. Où, justement, on confiait une mission très importante à deux gars qui étaient plus que fiables, justement. Et c'est parce qu'on pouvait leur faire confiance qu'ils étaient obligés de rester en arrière. "Si c'est pour me retrouver avec des missions impossibles ou encore plus que dangereuses, merci, mais non merci. Pas envie d'être dans leurs petits papiers." ajouta-t-elle en secouant la tête. Et là, en confiant le disque dur à un agent du NCIS, elle ne risquait pas de grimper hiérarchiquement. Enfin, surtout s'ils venaient à l'apprendre. Au pire, tant pis. Elle en subirait les conséquences.

Logan savait à qui confier le disque dur. Tant mieux. Egalement, histoire de ne pas la laisser totalement dans le noir le plus total, il tenait à la tenir informée sur l'affaire. Elle secoua la tête. "Te donne pas la peine. J'ai fait ma part du boulot sur cette affaire." en vint-elle à dire. "J'ai pas besoin d'en savoir plus." Après, il faisait bien ce qu'il avait à faire. Si jamais il voulait la tenir informée, libre à lui de le faire, ou de ne pas le faire. Mais dans le cas où il ne le ferait pas, Charleen ne lui en tiendrait pas rigueur. Logan mettait, également, les choses au point. Pour lui, c'était l'unique, la seule fois, et la dernière fois où il en viendrait à mentir pour elle. Elle ne répondit à rien cela. A quoi bon de toute manière ? Ca n'aurait fait que ranimer le débat sur tout ce qui venait de se passer. Et ça les brouillerait encore plus. Autant l'éviter. "Oui, oui, j'ai compris." se contenta-t-elle de répondre, réagissant telle une petite fille qui venait de se faire prendre la main dans le sac, ou presque. "Tu ferais mieux d'y aller. On va finir par se poser des questions sur où t'es passé." Est-ce qu'elle cherchait à se débarrasser de lui ? Peut-être bien.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Ne fourre pas ton nez dans mes affaires [Terminé] Jeu 24 Juil - 18:27

Ne fourre pas ton nez dans mes affaires.


«Une course d'une nuit mais l'amitié d'une vie»

Logan ne pourrait dire s’il allait pouvoir préserver cette amitié avec Charly car seul, il n’y réussirait pas. Il fallait être deux pour cela mais il ne savait pas vraiment si la jeune femme voulait encore de lui dans sa vie après cette rencontre inopportune dans un entrepôt de Washington… Ce soir-là, leur relation avait changé, leur amitié avait été ébranlée alors non, il ne savait pas vraiment où il en était avec la jeune femme mais ça devenait une habitude ces derniers temps avec les gens à qui il tenait ! En faites, il avait eu raison de dire un jour à Jo qu’il était marié à son travail parce que c’était sûrement la relation la plus durable qu’il avait eu durant tout le long de sa vie si l’on omettait les forces spéciales. Que ça soit Elijah, Jo ou encore Charly, il ne savait plus où il en était avec chacun d’entre eux et peut-être qu’il ne le serait jamais. Comme en équilibre sur une planche jusqu’au moment où elle décide de balancer d’un côté ou de l’autre, il ne restait plus qu’à espérer que ça tombe du bon côté ou qu’alors… Eh bien qu’elle reste en équilibre tout simplement.
Mais malgré le fait qu’il ne savait plus sur quel pied dansait avec les personnes qui lui étaient chères, ce n’était pas pour autant qu’il ferait passer son travail avant la vie de chacun d’entre eux et c’était la raison pour laquelle il avait demandé à Charly si elle risquait quoi que ce soit en lui refilant des informations confidentielles destinées à son agence, la CIA. La réponse de cette dernière ne répondait pas vraiment à sa question mais elle n’avait pas tords pour autant. Après tout, d’autres agents avant elle avaient joué un double jeu avec d’autres agences gouvernementales et n’avaient pas finis avec une balle dans la tête pour autant… C’était peut-être cliché tout fin de compte ou alors c’était le fonctionnement de toutes les agences fédérales de ce pays : Perdre sa loyauté envers son agence pour tenter d’obtenir un tant soit peu de conscience ou de pouvoir croiser quelques secondes son reflet dans son miroir sans prendre peur de ce que l’on pourrait voir à travers ce dernier.

- « Bien, si tu le dis alors je te crois. »


Il n’y avait rien à dire de plus après tout. Il ne restait plus qu’à Logan d’espérait qu’il ne recevrait jamais de coup de téléphone pour lui dire que son amie avait disparu définitivement. Après tout, c’était ce que tout le monde espérait dans ce genre de travail, de pouvoir rentrer chez soi la mission terminée.
De toute façon, le trentenaire ne pourrait la surveiller comme son ombre à chaque seconde et puis ce n’était pas vraiment son genre ! Elle avait su gérer sa vie bien avant ce jour, bien avant qu’il ne soit au courant pour la CIA alors il n’y avait plus qu’à faire comme avant tout cela, comme avant le Liban en pensant seulement que son amie travaillait dans le marketing. Oui, c’était peut-être se voiler la face mais c’était aussi une question de sécurité autant pour elle que pour lui. Moins il en savait et mieux ça serait autant pour l’un que pour l’autre. C’était pour cela qu’elle lui avait cachée toutes ces informations au départ alors il n’y avait plus qu’à fermer les yeux une nouvelle fois… Tout en restant sur ses gardes malgré tout.

Logan émit un petit rire au moment où ils évoquèrent le fait d’être dans les petits papiers de la hiérarchie et quand Charly expliqua pourquoi elle ne voulait pas en faire partie, cela l’avait amusé quelque peu tout en hochant la tête. C’était vrai que vu ainsi, qui aurait envie d’être dans les petits préférés de ses supérieurs ? En dehors de ceux qui se donnaient corps et âmes dans leur travail, bien sûr ? Très peu.

- « Je te comprends ! Alors continue de me donner ce genre d’information et alors, tu n’auras jamais ta place dans ce genre de papiers. »

Bien sûr, il disait ça pour plaisanter parce qu’il n’était pas vraiment d’accord pour revivre ce genre de situation. Il avait besoin de souffler un peu maintenant, de se dégager de tout cela, de ce genre de situation qui les mettaient dans des positions désagréables face à leur amitié mais aussi face à leur principe, leur intégrité mais aussi leur travail.

Peut-être que Charly avait raison de ne pas vouloir être informé sur le contenu du disque dur après tout, ça lui évitait toujours quelques problèmes et qui sait ce qu’ils risquaient de trouver sur ce fameux disque dur.

- « Bon… C’est à toi de voir de toute façon mais si jamais tu changes d’avis… Tu as mon numéro. »


Enfin, si elle comptait toujours garder son numéro. Cela était bien moins sûr au vu de la nuit et matinée qu’ils venaient de passer tous les deux et qui auraient pu bien pire si jamais la jeune femme ne s’était pas évanouis dans ses bras à cause de sa blessure.
Mais une chose était sûr, c’était que comme il venait de lui dire, c’était que ça serait l’unique fois où il mentirait à son agence et où il irait à l’encontre de ses principes pour tenter de sauver son amie mais aussi pour sauver cette amitié qu’il n’était même pas sûr qu’elle ait résisté à toute cette histoire.
En tout cas, la jeune femme semblait avoir compris au vu de sa réponse et il acquiesça de la tête doucement avant de récupérer son portable au moment où elle lui demanda s’il ne devait pas apporter ça maintenant.

- « Je vais y aller, tu as raison. Ça serait dommage qu’ils commencent à s’inquiéter… »

Il s’avança jusqu’à la porte mais avant de la passer, ajouta tout en se tournant en direction de Charly :

- « Essaie de prendre soin de toi. »

Logan esquissa un bref sourire avant de quitter la chambre…
Il ne savait pas du tout s’il reverrait Charly comme lorsqu’ils le faisaient avant, soit devant un bon film avec une bière dans les mains, riant à des âneries qu’ils se racontaient comme au bon vieux temps. Peut-être qu’en faites, toute cette histoire était faite pour les séparer, peut-être que le destin avait décidé de séparer leur route comme il l’avait fait avec Elijah mais aussi Jo… Il n’en savait rien mais il espérait que leur amitié résiste à toute cette histoire après, il n’était pas le seul dans cette histoire et ce genre de relation ne pouvait aller que dans un sens…







lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Ne fourre pas ton nez dans mes affaires [Terminé] Jeu 24 Juil - 19:12





Ne fourre pas ton nez dans mes affaires


Plus rien à redire. Du moins, pour aujourd'hui. Charleen lui avait tout dit. Du moins, une bonne partie de ce qu'elle pouvait avoir sur le coeur, mais pas la totalité. Elle ne voulait pas ... être en froid avec Logan. Sans sa perte de connaissance à cause de cette balle, elle ne savait pas ... si elle lui aurait adressé la parole à nouveau. Au final, cette balle, c'était sans doute pas plus mal que cela. Au moins, ils ne partaient pas fâchés. Comme quoi, dans toute situation, il y a du mauvais, comme du bon également.

Tant bien que mal, Charleen avait tenté de le rassurer sur le fait qu'elle ne risquait rien. Mais elle ne pouvait pas en être certaine pour autant. Elle ne savait pas ce qui pouvait se passer. Elle n'avait pas toutes les cartes dans ses mains. Elle ne savait pas de quoi le jour suivant serait fait. Peut-être qu'elle ne risquait rien, effectivement. Peut-être que ça serait calme pour elle. Peut-être qu'on en viendrait pas à parler de cette histoire. Après tout, elle s'était prise une balle ! Peut-être qu'on serait coulant avec elle. Ou peut-être que ça serait le contraire et on la collerait dans un "placard" et qu'elle se contenterait, alors, de faire de la paperasse ou des conneries dans le genre. Bien évidemment, Charleen n'avait pas envie que ça lui arrive. Mais qui sait ? Elle n'aurait peut-être pas d'autre chose. Peut-être que lui avoir confié le disque dur était une mauvaise décision. Peut-être que ça allait lui coûter cher. Elle n'en savait rien.

Elle ne savait pas grand chose à dire vrai. Comme ce qu'il y avait dans le disque dur. Elle n'avait pas demandé. Et elle ne demandait pas ce genre de choses à dire vrai. Non pas qu'elle s'en foutait. Mais elle ne souhaitait pas que ça lui provoque des ennuis qu'elle ne pourrait contrôler. Autant l'éviter, pour sûr. Même s'ils étaient plus ou moins fâchés, cela n'avait pas empêché Logan de rire concernant le fait que c'était chiant d'être fiable. "J'vais éviter, à l'avenir, de te donner ce genre d'informations. J'aimerais pas qu'il t'arrive un truc par ma faute." De toute manière, habituellement, Charleen était muette comme une tombe. Elle ne parlait pas de son boulot. Elle ne l'évoquait pas. Les seules fois où la brune en parlait, c'était avec ses collègues de travail. Ou avec Elijah. Et encore, avec ce dernier, elle ne lui donnait jamais les détails. Pour la simple et bonne raison qu'elle ne voulait pas l'embêter avec cela et qu'elle ne voulait pas non plus lui attirer des ennuis. Il tentait, souvent, de lui tirer les vers du nez. En vint. C'était mieux comme ça. Moins elle causait de son boulot, mieux elle se portait à dire vrai.

En parlant de boulot, savoir ce qu'il y avait sur le disque dur ne l'intéressait pas. Son boulot, c'était de le "livrer". Ni plus. Ni moins. Après, elle s'en fichait et n'avait pas besoin d'en savoir plus. Peut-être pour titiller sa curiosité, ou que sais-je encore, Logan n'hésita pas à lui dire qu'elle connaissait son numéro et qu'elle pouvait l'appeler à n'importe quel moment. Du moins, ce n'était pas ce qu'il avait dit mais sans doute que c'était ce que ça signifiait. "Oui, j'le connais par coeur. Et j'risque pas de l'oublier." ajouta-t-elle dans un sourire. Peut-être qu'elle allait rester fâchée durant quelques jours contre lui. Et puis, elle retrouverait le chemin de son numéro. Logan, c'était une valeur sûre. Dans tout ce bordel, il était son meilleur ami. Comme un grand frère borné et un peu trop protecteur à son encontre. Le perdre définitivement la ferait chier.

Logan prenait congé. Il lui demandait de prendre soin d'elle. Charleen eut un hochement de la tête. "Fait gaffe à tes miches également." Logan s'éloignait. Elle avait une folle envie de récupérer ses affaires et de se tirer. Seulement, avant de le faire, sans doute qu'elle allait attendre un petit peu. Du genre, dix minutes à un quart d'heure. Histoire de s'assurer qu'il n'était plus dans les parages et qu'il ne lui ferait pas les gros yeux parce qu'elle se tirait. Oui, c'était pas sérieux. Oui, c'était pas bien de s'en aller comme ça. Mais c'était loin d'être la première fois que Charleen se tirait de la sorte. Ca serait sans doute pas la dernière fois. Sauf si elle levait le pied sur son boulot. Ouais. C'était à voir. Quoi qu'il en soit, elle espérait bien que son histoire avec Logan, sa longue amitié, n'en vienne pas à périr à cause de cet impair. Affaire à suivre.


Revenir en haut Aller en bas

«Contenu sponsorisé»

MessageSujet: Re: Ne fourre pas ton nez dans mes affaires [Terminé]

Revenir en haut Aller en bas

Ne fourre pas ton nez dans mes affaires [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Les affaires sont les affaires [ Gaspard ]
» Que ce cache-t-il dans ce briquet ? (terminée)
» [PREFETS] Que diable allait-il faire dans cette galère ?! [Terminé]
» Des informations, on peut même en trouver dans des lettres [Terminé]
» Finale de la Saison I - Bond dans le temps [terminée]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NCIS RPG :: Washington :: Autres lieux-