AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur NCIS-RPG
De nombreux personnages de la série sont encore disponibles : Jethro Gibbs, Ziva David, Tobias Fornell, Eleanor Bishop, Leon Vance... N'hésitez plus.

Partagez|

Retour dans le passé ~ Colin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
I'm radioactive

I'm radioactive
♠ Nombre de messages : 1186


MessageSujet: Retour dans le passé ~ Colin Lun 21 Avr - 3:07











Comme le temps passait vite. Elle avait un peu l’impression que c’était hier qu’Evan avait fait ses premiers pas alors qu’elle l’avait vu courir ce matin, sauter sur son lit pour la réveiller. Mon dieu, comme il grandissait vite. C’était une certaine nostalgie qui l’envahissait en ce moment quand elle le regardait d’un air attendrit. Car oui, avec Evan, on était toujours attendrit par lui et sa façon d’être. Elle essayait de l’élever comme elle le pouvait, n’ayant pas eu d’exemple pendant son enfance et son adolescence, elle improvisait surtout, faisant ce qu’elle trouvait le plus juste et le mieux pour son fils. Après ce qui c’était passé quand les prisonniers s’étaient échappés et que l’un d’entre eux avait kidnappé son petit garçon, Iris l’avait changé de garderie. Pas question qu’il reste dans cette école qui n’avait pas su protéger son enfant et qui n’avait pas remarqué qu’on l’avait enlevé. Alors, elle l’avait changé d’endroit et il avait su très bien s’adapter, heureusement ! Car elle n’aurait pas su vraiment quoi faire s’il n’avait pas réussi à s’adapter. Il s’était lié d’amitié très rapidement avec un autre petit garçon qui s’était révélé être le fils d’une autre agent fédérale, qui certes ne travaillait pas au NCIS mais au FBI, mais qui était tout aussi maman poule que la jeune femme.

Et puis, l’année avait continué à avancer et les fêtes de fin d’année étaient finalement arrivées. Elle ne se serait jamais douté que son petit ami, Anthony DiNozzo, lui aussi agent spécial au sein du NCIS, lui aurait fait une telle surprise lors du bal masqué organisé par la ville pour fêter le Nouvel An et ainsi donc un retour à zéro. Mais ça, ce qu’il avait fait, c’était loin d’être un retour à zéro, c’était une proposition d’avancer ensemble dans la vie, il l’avait demandé en mariage. Mon dieu ! Le choc qu’elle avait eu quand il avait fait sa demande en mariage. Mais voilà, à présent elle était fiancée à l’italien et elle en était très heureuse.

Et dire qu’il y a quelques années, elle n’aurait jamais cru qu’un jour elle aurait une famille. Avoir sa mère à ses côtés, c’était … indescriptible pour elle. Elle avait à présent auprès d’elle, la co-directrice du NCIS, son fiancé et son petit garçon. Non, vraiment, elle n’aurait jamais pu rêver mieux il y a quelques années. Certes, elle avait Mathieu avant, mais Mathieu lui avait menti, pourtant, elle pensait qu’il ne lui aurait jamais caché quoi que ce soit. Qu’il tenait à elle et qu’ainsi, il n’oserait pas lui mentir. Mais il lui avait menti … et maintenant il était en prison et elle élevait à présent leur fils. C’était nettement mieux comme ça …

Aujourd’hui, Evan était à l’école, Kenzy irait le chercher et s’occuperait de lui, il ne serait pas seul car il aurait son ami. C’était surtout pour ça qu’elle avait accepté qu’il aille avec l’agent du FBI après la sortie de l’école. Elle était donc seule et libre si on pouvait dire ça comme ça … mais l’heure de rentrer chez elle était encore assez loin. Dix-sept heures était passé sans que dix-huit heures soit encore venus. Sentant que son attention décliné et qu’elle avait besoin d’une pause, la Shepard avait décidé de descendre quelques minute à la cafétéria du NCIS pour se pendre quelque chose à boire. Ça lui ferait nettement du bien et puis elle pourrait souffler un peu, elle en avait bien besoin.

Sauf que voilà, elle avait sorti de son porte-monnaie un billet, l’avait mis dans la machine, avait appuyé sur les chiffres qui correspondaient à sa canette de coca-cola et … rien. Rien ne c’était passé. Ah si ! Ça avait un peu bougé à l’intérieur, mais pas assez pour faire tomber la canette de soda. Et cette fichue machine avait son argent à l’intérieur en plus. Elle avait vraiment besoin de cette canette si elle voulait pouvoir tenir encore quelques heures, jusqu’à l’heure où elle retournerait chez elle. Alors, elle frappa la machine. Sait-on jamais, elle voudra bien lui donner sa boisson ou recracher son argent ? Non mais parce que la diplomation avec les machines à boissons, ça sert strictement à rien :

- Bordel ! Mais vas-y m*rde, rends moi mon fric ! Ou files moi ma boisson satanée de machine de m*rde. Allez, je n'ait pas que ça à faire moi !

Elle la frappa de nouveau. Elle qui était quelqu’un de plutôt calme, eh bien là, elle n’arrivait pas à l’être. Elle était seule à la cafétéria pour l’instant et tant mieux ! Elle frappa de nouveau mais rien ne se passait. Elle poussa simplement un nouveau juron et recommença à frapper. Non mais elle allait bouger cette machine ? Elle allait faire quelque chose pour son argent ou sa boisson ?

___________________________
les étagères font badaboum quand toi et moi on fait boum boum boum
Boum boum boum En plus ça, ça fait toujours deux De plus de ça fait tout ce qu’on veut Toi plus moi ça fait boum boum boum Pas la peine d’aller cavaler Y a plus toi qui me fait voyager Voir les cocotiers de Touloum Quand toi et moi on fait boum boum boum Et tous les bourgeois du 16ème se demandent pourquoi je t'aime Pour n'avoir pas besoin d'un zoom quand toi et moi on fait boum boum boum S'aimer comme ça, c'est pas vulgaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

♠ Nombre de messages : 180


MessageSujet: Re: Retour dans le passé ~ Colin Lun 21 Avr - 10:22

Deux mois...cela faisait deux mois que Colin se levait tout les matins pour aller à son nouveau boulot. Il avait été prit pour devenir un agent du NCIS. C'était tout nouveau pour lui, et d'ailleurs il devait admettre que sans l'aide de sa grande soeur Sara, il n'aurait jamais postulé. C'est elle qui lui avait dit de le faire. Sara avait toujours sut ce qui fallait à son petit frère. Ils étaient très proche, un peu trop aux goûts de certaines personnes. Colin et elle, c'était fusionnelle. Il était d'ailleurs devenue le parrain de Raphaël, le fils de Sara.

Donc comme tout les matins depuis deux mois, Colin s'était lever en avance, il avait prit une bonne douche, avait avaler un café au lait et prit deux trois barres céréales pour la journée. Il avait enfiler une petite veste en jean et était partie tranquillement à pied, vu qu'il n'a pas encore le permis, au travail. Il aimait beaucoup marcher en écoutant sa musique.

En arrivant au boulot, il se mit directement sur ses dossiers et tout ce qu'il avait à faire. Il portait un jean noir normal, un t-shirt blanc unis et sa veste en jean noir. Il n'était pas spécialement à l'aise avec les costumes et préférait de loin être tranquille dans ses basquettes comme on dit. Le jeune homme ne prit pas de pause, il n'en avait pas l'envie, ni le besoin. Personne à appeler, pas de petite amie à rassurer, ou avec qui parler. Du coup, il passait son temps à travailler.

Il finit tout de même par vouloir prendre une pause, histoire de pouvoir manger un petit truc. Il prit donc un peu de monnaie et s'en alla au distributeur. Là il vit une jeune femme en difficulté. Et Colin à un caractère à toujours vouloir aider. Cela n'avait rien à faire avec le faite que c'était une femme et qu'il soit plutôt charmeur, car Colin a été élevé par des femmes, il a 4 soeurs. Donc il s'approcha et dit de sa voix douce et charmante :

"Attendez, il suffit de donner un bon petit coup."

Il secoua la machine et ce que la jeune femme avait commander tomba directement dans la bouche de la machine. Il se baissa la prise et lui tendit. Cependant lorsqu'il se retourna et qu'il vit son visage, il se figea. Etait-ce possible ? Est-ce que ça pouvait réellement être elle ? Il fut un peu perdue et ne voulant rien laisser paraître, même si cela se voyait comme le nez au milieu de la figure, il fit :

"Tenez mademoiselle..."

Il n'avait pas encore vu la bague, et restait bloquer sur ce visage. Elle n'avait pas énormément changer. Remarquer, lui c'était pire, il n'avait pas changer du tout depuis leur première rencontre. Elle était toujours la même.

"Iris ? Iris Shepard ? C'est bien toi ? J'hallucine pas ?"

Ses yeux bleu océan étaient fixer sur elle, ne comprenant pas tout ce qui se passait autour de lui. Il espérait que ce ne soit pas un rêve, et qu'elle soit bien réelle.

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm radioactive

I'm radioactive
♠ Nombre de messages : 1186


MessageSujet: Re: Retour dans le passé ~ Colin Ven 25 Avr - 0:36











Aaah ! Fichue machine qui refusait de marcher correctement. Ca servait à quoi dans installer une qui n’était pas fichue de marcher ? Bouffer votre fric certainement … oui, en faites c’était sûr ! Non mais sérieux, on ne pouvait pas faire des machines qui fonctionnent ? Alors qu’elle était en train de s’acharner sur la « pauvre » machine à boissons elle sentit une présence dans la cafétéria mais ne s’en soucia que lorsqu’elle entendit une voix s’élever auprès d’elle ce qui la fit s’arrêter de martyriser la boîte en métal pour tourner son regard vers son nouvel interlocuteur. Tiens, il lui semblait qu’elle le connaissait. Mais elle était trop énervée sur le coup pour réussir à bien réfléchir sur qui pouvait-il être. Un fin sourire apparut sur ses lèvres quand elle le vit frapper la machine puis récupérer la boisson qu’elle avait commandée :

- Merci …

Ok. Bon, elle avait sa boisson, qui à force d’avoir dû être secoué pouvait être un danger si elle l’ouvrait, alors ne pas l’ouvrir tout de suite serait le plus sage. Son cerveau se mit donc à carburer, cherchant à savoir qui était cet homme qui avait l’air d’être fixé sur elle depuis qu’il lui avait remis sa canette de coca-cola. Quand elle l’entendit de nouveau parler, tout lui revint, elle sut tout de suite qu’il était. Colin. Colin Lazario. Quinze ans. Elle en train de se vider de son sang dans une ruelle sous une pluie diluvienne et lui qui venait la sauver, elle, une orpheline. Un doux sourire apparut sur ses lèvres. Et puis, l’année qu’ils avaient passée ensemble, un peu plus même. Et il était là devant elle :

- Oui c’est bien moi ! Colin ? Colin Lazario ? Non mais qu’est-ce que tu fous là ?

Les souvenirs continuaient à remonter en elle, des souvenirs d’eux. Tous agréables ou presque. Certes le premier était le plus désagréable, mais il avait permis à ce qu’ils se rencontrent tout de même ! Mais ses yeux, ils étaient impossibles à oublier. On pouvait dire qu’il n’avait pas vraiment changé, certes, il avait plus de muscles à présent mais il restait toujours le même qu’elle avait connu. Mais que faisait-il ici ? En tout cas, le hasard faisait fort bien les choses tout de même ! Il y a quelques années elle retrouvait sa mère, ici, au NCIS. Certes, les débuts entre elles avaient été houleux, en même temps au vue de leurs caractères respectifs c’était normal que ça a été explosif entre elles. En plus, Iris lui en voulait pour l’avoir abandonné à sa naissance, elle avait nourri de la rancœur envers elle pendant tant d’années qui avait eu besoin d’être évacué au moment dit. Et puis ce n’était pas facile d’apprendre que sa supérieure hiérarchique, le directeur de l’agence fédérale pour laquelle on bosse, est en faites la personne qui vous a donné la vie mais qui n’a pas voulu de vous.

Et maintenant, le hasard faisait en sorte qu’elle retrouve à présent la personne qui avait été la plus proche d’elle pendant au moins un an. Qui lui avait sauvé la vie, qui connaissait des choses qu’elle n’aurait jamais révélé à personne, ni à sa mère, ni à Lucy, ni même à son fiancé Anthony. Et là, il était devant elle, ici, à la cafétéria du NCIS. Woh ! C’était un choc total là qu’il fallait qu’elle puisse encaisser. Son sourire était tout de même toujours affiché sur ses lèvres et il s’était même agrandit, illuminant ainsi son visage :

- Tu n’as pas changé Colin. Enfin si un peu, je vois que tu as pris du muscles … mais sinon tu es toujours le même … eumh … sinon, ta famille va bien ?

Question de courtoisie ? Peut-être pas … c’était sa mère qui avait pris le relaie sur son fils une fois arrivée à l’hôpital. Certes, il lui avait sauvé la vie en la trouvant là, dans la ruelle, il l’avait aidé à aller jusqu’à l’hôpital malgré le fait qu’elle avait perdu quantité de sang mais c’était sa mère qui lui avait réellement sauvé la vie en la soignant. Et puis, en plus de fréquenter régulièrement Colin, elle avait aussi fréquenté les membres de sa famille. Elle avait eu la sensation de compter aux yeux d’au moins une personne, aux yeux de Colin. Et puis, sa famille avait été tellement gentille avec elle pendant tout le temps où elle avait fréquenté Colin.

___________________________
les étagères font badaboum quand toi et moi on fait boum boum boum
Boum boum boum En plus ça, ça fait toujours deux De plus de ça fait tout ce qu’on veut Toi plus moi ça fait boum boum boum Pas la peine d’aller cavaler Y a plus toi qui me fait voyager Voir les cocotiers de Touloum Quand toi et moi on fait boum boum boum Et tous les bourgeois du 16ème se demandent pourquoi je t'aime Pour n'avoir pas besoin d'un zoom quand toi et moi on fait boum boum boum S'aimer comme ça, c'est pas vulgaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

♠ Nombre de messages : 180


MessageSujet: Re: Retour dans le passé ~ Colin Jeu 1 Mai - 13:02

Colin s'était retrouver face à sa toute première petite amie. Mais pas seulement Iris avait également été sa meilleure amie, sa confidente. Elle avait été la première à savoir pour ses peurs, pour ses craintes, pour tout ce qui se passait dans sa tête et Dieu seul sait tout ce qui se passe dans la tête de Colin. Le jeune homme n'en revenait pas. Il était tellement heureux de la revoir. Elle aussi, mais elle semblait surtout surprise. Elle ne l'attendait pas ici au NCIS. Fallait dire que Colin n'avait jamais été quelqu'un qui parlait de la police. Quand il était petite, ou du moins plus jeune, il voulait être infirmier comme ça mère, ou éducateur. Mais au final il était rentrer dans la police, et avait finit par arriver au NCIS. Elle lui demanda ce qu'il foutait ici. Il la regarda et sourit, elle n'avait pas changée. Il lui dit en souriant.

« Bah je travail ici. Je suis un nouvel agent depuis deux moins à peu près. Et toi tu es agent aussi ? »

Oui c'était une question débile, mais que voulez vous il devait bien poser la question. Il souriait sûrement bêtement d'ailleurs. La jeune femme n'avait pas changé, elle était toujours la même. Du moins, a ce qu'il pouvait voir. Elle semblait tellement épanouit, tellement heureuse. Colin avait la sensation que leur adolescence était pas si loin que ça, et pourtant cela faisait 10 ans qui venait de se dérouler. Iris finit par lui demander comment allait sa famille. Colin se passa une main derrière la tête et fit :

« Ma mère n'est plus infirmière, elle a ouvert une garderie pour jeune enfant il y a un mois environ. Cela lui plait. Sinon, heu...Sara est maman d'un petit Raphael, dont je suis le parrain, Tina vit à Los Angeles, Grace et Hope tentent de vivre leur vie, mais elles sont toujours dans les études. Et toi ? Qu'est-ce que tu deviens ? »

Colin avait fait exprès de ne pas parler de son père. Celui-ci était tomber très malade lorsque Colin était adolescent et par la suite, il avait finit par mourir il y avait à peine deux mois. Ce qui était encore douloureux pour le jeune homme. Colin voulait en apprendre plus sur Iris. Il voulait savoir ce qu'elle était devenue, si elle avait put retrouver sa famille ou pas. Il se souvenait qu'ils avaient souvent fait des recherches tout les deux étant enfant, mais qu'elles n'avaient jamais aboutis...Ils étaient sûrement trop jeune pour trouver la vérité. Le jeune agent remarqua la bague de fiançailles. Il eut un petit pincement au cœur. Elle était passer à autre chose. En même temps il était heureux pour elle. Elle méritait d'être heureuse et d'avoir sa propre famille. Il la regarda et fit :

« Alors c'est qui l'heureux élus ? Il est gentil avec toi j'espère ? »

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm radioactive

I'm radioactive
♠ Nombre de messages : 1186


MessageSujet: Re: Retour dans le passé ~ Colin Sam 21 Juin - 18:43










Mon dieu, comme le temps passait vite. Voilà déjà dix ans qu’elle n’avait pas revu Colin. Ils s’étaient quittés en mauvais terme, une fichue dispute et puis, elle avait souhaité ne plus le revoir, ivre de colère. Mais à présent que le temps s’était écoulé et que les années étaient passées, elle ne lui en voulait plus. Elle se souvenait tout de même très bien de cette dispute, dans les moindres détails, ce qu’il avait dit et ce qu’elle lui avait répliqué. En y repensant à présent, elle voyait bien qu’il avait pensé lui faire plaisir alors que ça avait été totalement le contraire. Bon bref, revenons au moment présent. La jeune femme venait de retrouver ce qui avait été l’un de ses anciens petits amis, son meilleur ami et confident à l’époque qu’elle était encore une adolescente. Et puis, n’oublions pas bien sûr qu’il lui avait sauvé la vie à leur rencontre et qu’ils avaient fait leur première fois ensemble. Elle l’écouta donc lui répondre, il était donc agent ici depuis deux mois, elle ne l’avait pas croisé pendant ces deux mois en question mais il y avait toujours du monde dans les locaux et elle n’était pas là pour voir si elle reconnaissait quelqu’un ou pas, non, elle était là pour faire son travail d’agent spécial du NCIS rien d’autre :

- Oui, je suis agent depuis quelques années, je fais partie de l’équipe deux. J’imagine que tu dois faire partie de la troisième équipe non ? Ça se passe bien pour toi ?

Aucune chance qu’il puisse faire partie de l’équipe dans laquelle était son fiancé car celle-ci était au complet et si elle ne l’avait pas vu dans son équipe à elle, c’est qu’il n’en faisait bien entendu pas parti. Il ne restait donc plus que la dernière équipe, la troisième. Iris espérait sincèrement que tout se passait bien pour lui, car même s’ils s’étaient séparés en mauvais terme, elle continuait à l’apprécier et puis, elle n’avait jamais souhaité qu’il lui arrive quoi que ce soit. Non, elle avait juste coupé les ponts avec lui suite à cette dispute en question. Mais elle était ravie de le voir ici. Elle n’éprouvait plus les sentiments qu’elle avait eu pour lui auparavant. Tiens, sa mère avait changé de travail. La jeune femme se souvenait parfaitement de cette femme qui s’était occupée d’elle dès que son fils et elle était arrivé à l’hôpital. Elle avait été tellement gentille avec elle mais aussi et surtout patiente avec Iris, car il avait fallu énormément de patience. Même si elle s’était évanouie dès qu’elle était entrée dans le hall des urgences de l’hôpital, plus faible que jamais. Elle ne serait jamais assez reconnaissante envers Colin et sa mère et les médecins qui l’avaient prise en charge et qui lui avait sauvé la vie :

- Oooh je vois. Et ça marche bien sa garderie ? Tu féliciteras de ma part Sara et tu passeras le bonjour à tout le monde d’accord ? Et sinon, ton père il va mieux, il s’en sort ?

Elle avait certes noté qu’il avait volontairement omis de parler de son père mais elle faisait de même avec sa propre mère. La jeune femme espérait sincèrement que l’homme allait mieux, qu’il s’en était sorti. Elle ouvrit sa canette et en but une longue gorgée tout en gardant le regard qu’elle savait qu’elle avait hérité de son père sur le jeune homme. Au passage, il venait de remarquer la bague de fiançailles de la demoiselle et en profita pour lui demander qui était l’heureux élu et s’il était gentil avec elle. Un petit sourire apparut sur les lèvres d’Iris. Tony. Voilà la réponse qu’elle allait lui offrir car elle était véritable. Il était même plus que gentil avec elle, adorable dirait-elle et même plus encore. Grâce à Anthony DiNozzo, elle avait appris à aimer de nouveau et à avoir confiance, enfin, toute la confiance qu’elle pouvait réussir à mettre dans quelqu’un. C’était difficile d’avoir confiance quand on n’avait jamais appris à faire confiance aux gens qui nous entourent. Il l’aimait et elle l’aimait. Ça avait été une surprise pour elle qui la demande en mariage au bal donnait par la ville lors de la fête du nouvel an mais elle ne regrettait en rien la décision qu’elle avait prise :

- Anthony DiNozzo. Il travaille ici, dans la première équipe. Et oui, il est gentil avec moi Colin, ne t’inquiètes pas pour ça. Je n’aurais pas accepté sa demande s’il ne l’était pas. Et sinon, toi, tu es avec quelqu’un en ce moment ?

Elle but une autre gorgée alors qu’elle plongeait sa main libre dans la poche de son jean du même côté de la main en question. La jeune blonde ne voyait pas de bague au doigt de Colin, il ne devait donc pas être fiancé ou marié mais peut-être avait-il une petite-amie ? Elle le lui souhaitait car il méritait amplement d’être heureux.

___________________________
les étagères font badaboum quand toi et moi on fait boum boum boum
Boum boum boum En plus ça, ça fait toujours deux De plus de ça fait tout ce qu’on veut Toi plus moi ça fait boum boum boum Pas la peine d’aller cavaler Y a plus toi qui me fait voyager Voir les cocotiers de Touloum Quand toi et moi on fait boum boum boum Et tous les bourgeois du 16ème se demandent pourquoi je t'aime Pour n'avoir pas besoin d'un zoom quand toi et moi on fait boum boum boum S'aimer comme ça, c'est pas vulgaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

♠ Nombre de messages : 180


MessageSujet: Re: Retour dans le passé ~ Colin Sam 28 Juin - 21:06

C'était marrant la décalage qu'il y avait entre l'enfance et la vie d'adulte. Colin venait de faire un vrai bon dans le passé. Quand il était enfant, il était doux, calme et il évitait les ennuis, jusqu'à ce qu'il rencontre Iris. Là, il n'avait pas put éviter tout les ennuis. Parfois il s'était battus, parfois il avait réussit à fuir avant la bagarre. Cependant, cela l'avait fait devenir ce qu'il était aujourd'hui. En grandissant Colin, avait comprit que la violence n'aboutissait nul part et que parfois cela créait plus de soucie que ce qu'on pensait avant. Du coup, il était passer du côté des gentils pour faire quelque chose de bien. Aujourd'hui, alors qu'il ne pensait ne jamais revoir Iris, voilà qu'elle était devant lui. Sa meilleure amie du passé. Celle avec qui il avait tout partager. Aussi bien de bonne chose, que des mauvaises choses. Il était content mais en même temps, un peu triste. Il se rendait compte que le passé avait plus de poids que ce qu'il pensait.

Ils se mirent à parler travail au départ. En gros ils voulaient savoir comment l'un et l'autre c'était retrouver ici. Ce fut Iris qui lui demanda ce qu'il faisait là, puis lui. Elle lui dit qu'elle était agent depuis quelques temps déjà. Il devait admettre que cela le surprenait. Iris agent ! Déjà, Iris du côté de la police ?! Wao ! Il y avait du progrès. Il fit avec le sourire :

« Et bah ! Je suis bien content pour toi. Oui je fais partie de l'équipe trois. Ca se passe bien. On s'entend plutôt bien, enfin pour ma part je m'entends avec tout le monde. »


C'était marrant cette façon qu'ils avaient de se parler. Comme si un frère et une sœur se retrouvaient ; Au final c'était peut être ça au fond leur vrai lien. Un lien fraternel, ou lien d'amour. Plus le temps avançait et plus Colin se disait que c'était sûrement cela. Ils avaient été trop jeune et leur séparation avait été douloureuse, mais elle l'avait été, encore plus que toutes les autres qui ont suivit pour Colin. Il s'était toujours dit qu'il devait y avoir un truc en plus et ce truc c'était sûrement ce lien qu'il venait de découvrir.

Par la suite, Iris parla de la famille de Colin. Le jeune homme lui répondit évasivement. Le fait de parler de son père le rendait vraiment triste. C'était encore tout nouveau. Il n'y avait pas deux mois. Colin avait toujours été proche de son père. En même temps, ils étaient les deux seuls garçons de la famille. Iris lui dit de félicité sa mère, et elle posa tout de même la question pour son père. Le visage de Colin se serra. Il baissa la tête, regarda sa canette et fit ensuite :

« Il...Il est mort...Il...Enfin, je veux dire. Sa maladie a empirer et il y a environ deux mois, il a fait un arrêt cardiaque. C'est encore dur d'en parler... »

Il souffla et voulut changer de sujet, mais il ne savait pas lequel entamer. Tout se mélangeait dans sa tête. Puis après avoir reprit un peu ses esprits et avoir fait le vide dans ses images plutôt triste qu'il avait, il finit par demander à la jeune femme :

« Et toi, tu as put avoir des nouvelles pour ton identité ? Je sais que tu ne voulais jamais qu'on en parle quand on était petit, mais bon, j'avoue que ça a toujours été ma première enquête, et c'est de ta faute si je suis devenue flic ! Tu m'as toujours inspiré ! »

Par la suite, après avoir repérer la bague de fiançailles, il la félicita et lui demanda si l'homme de sa vie était gentil avec elle. Petite question, car il ne voulait pas qu'on lui fasse du mal, elle avait assez souffert comme ça dans sa vie d'avant. Elle lui dit que c'était un agent de l'équipe une. Il ne le connaissait pas, mais il tenait à le connaître, juste pour s'assurer que ce gars était bien. Iris resta fidèle à elle même, et elle lui demanda si lui aussi avait quelqu'un. Il sourit et fit :

« Humm non. Disons que j'ai rencontrer quelqu'un mais pour le moment rien n'avance. Je suis pas fait pour les femmes. »

Fit-il avec un sourire moqueur. Il avait toujours le mot pour rire. Il aimait ça. Il aimait profiter de la vie. Le jeune homme attendait le bon moment et de trouver la bonne personne. Il aimerait fonder une famille. Mais pour le moment il n'avait pas trouver la bonne femme pour lui, celle qui ne partirait pas en courant. Il finit par se décider à ouvrir sa canette et par boire une gorgé, et il fit ensuite :

« J'arrive pas à croire qu'on se retrouve à bosser ensemble ! Enfin dans le même endroit quoi ! C'est vraiment génial ! »

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm radioactive

I'm radioactive
♠ Nombre de messages : 1186


MessageSujet: Re: Retour dans le passé ~ Colin Jeu 10 Juil - 23:11







Memories (feat. Kid Cudi) by David Guetta on Grooveshark




Quand elle était adolescente, Iris avait le don de se foutre dans des emmerdes pas possible, elle se bagarrait souvent et au fond, elle essayait juste d’avoir un peu plus d’attention. Car lorsqu’on est orphelin il y a un net manque d’attention sur vous. Elle s’était sentie si seule lors de cette période qu’avait été son adolescence, souffrant de l’absence de parents ou même de famille, elle s’était réfugiée dans une carapace où elle se montrait plus forte qu’elle ne l’était. Quand la belle blonde était une adolescente c’était un aimant à ennuis, si vous ne vouliez pas avoir d’embêtements il fallait mieux l’éviter car vous risquiez fortement de vous retrouver dans des histoires pas possibles. Et puis, elle avait rencontré Colin, avec lui, elle s’était tout de suite sentie moins seule et sur le coup, elle avait eu peur. En même temps, il lui avait sauvé la vie lors de leur rencontre. Elle était en train de perdre tout son sang, se sentant de plus en plus faible, seule sous la pluie, elle s’était reçue une balle perdue alors qu’elle revenait à son orphelinat. Elle avait appelé, appelé et encore appelé mais personne ne lui avait répondu car il n’y avait pas un chat dans les rues. C’était tout à fait compréhensible qui aimait trainer sous une averse ? Pas grand monde. Et puis, il était arrivé. Qu’est-ce qui avait attiré son regard sur Iris ? Elle n’en savait trop rien. La flaque de sang qui s’étalait de plus en plus sur le sol ? Peut-être bien. En tout cas, il était arrivé au bon moment, il avait appelé à l’aide, rien à faire ils étaient tous les deux et elle, elle continuait à se vider de son sang alors, il l’avait aidé à aller jusqu’à l’hôpital le plus proche. Arrivée aux urgences, elle s’était évanouie devant les portes coulissantes, n’ayant plus d’énergie et ayant perdue trop de sang. Quand elle s’était réveillée, il était là, sur le coup, ne comprenant pas vraiment pourquoi il était resté à son chevet, elle l’avait envoyé bouler. Mais elle lui était reconnaissante encore aujourd’hui de l’avoir sauvé, elle avait une dette envers lui.

C’était vrai que cela pouvait paraître étonnant de voir Iris en agent fédérale, mais elle avait parcouru tout un chemin pour en arriver jusque-là. Elle avait évolué. Elle n’était plus l’adolescente rebelle qui passait la nuit en cellule, non, elle était à présent la jeune femme droite, du côté de la justice et jeune mère d’un adorable petit garçon. Il fallait l’avouer qu’elle appréciait son propre changement. Elle avait évolué en bien. Partant de rien pour arriver finalement à décoller. Quand elle était plus jeune, si on lui avait dit un jour tu travailleras dans une agence fédérale elle aurait pris ça pour une blague et ne l’aurait pas cru. Car rien ne présageait qu’en grandissant Iris changerait de mentalité. A cette époque, on aurait plus cru que tout finirait mal pour elle, que soit, elle continuerait sur le mauvais chemin qu’elle empruntait ou qu’un jour on l’aurait retrouvé morte dans une ruelle. On pouvait donc dire qu’avoir évolué, changé, lui avait sauvé la vie. Pour Colin, elle s’était toujours dit qu’il resterait quelqu’un de bien, de droit, malgré le fait que lorsqu’ils s’étaient fréquentés, ils avaient plusieurs fois été ensemble lors de bagarres contre d’autres. Oui, Colin était naturellement quelqu’un de bien aux yeux d’Iris :

- Contente de savoir que tout se passe bien pour toi. Mais si je puis me permettre, pourquoi le NCIS ? Tu aurais pu tout aussi bien rehausser le niveau de la police de notre quartier Colin. En tout cas, si tu es heureux en travaillant ici alors je suis heureuse pour toi.

Il lui avait manqué pendant tout ce temps, mais l’eau avait coulé sur les ponts et elle avait préféré faire le plus possible abstraction de son passé. En même temps, son passé était loin d’être fabuleux et puis, ils s’étaient séparés après une violente dispute. Pourtant, il avait été à ses yeux, un meilleur ami, un confident et plus encore. Ils étaient sortis ensemble et elle avait vraiment eu l’impression de compter aux yeux de Colin. Une partie du fait qu’elle l’avait fréquenté devait être l’un des multiples déclencheurs de sa longue transformation en ce qu’elle était. Hélas, elle avait eu  du mal à s’habituer aux invitations qu’on lui avait donné pour prendre des repas avec la famille du jeune homme. Il avait une famille et pas elle. Elle s’était sentie tellement de fois mal à l’aise pourtant, elle s’était obligée à faire bonne figure et à ne pas montrer ce qu’elle ressentait réellement. S’apitoyer sur son sort ? Jamais ! Elle refusait qu’on la prenne en pitié ! Ca la débectée ! Elle n’avait jamais souhaité qu’on ait pitié d’elle. C’était la loi du plus fort. Les faibles se faisaient « manger » par les forts. Et dans le milieu dans lequel elle avait grandi, les forts se faisaient « manger » par ceux qui étaient bien plus fort qu’eux. Il fallait savoir survivre jour après jour, être indépendant et ne pas compter sur les autres. Quand elle apprit que le père de Colin était finalement mort, elle se sentie mal à l’aise, ça aurait été mieux qu’elle ne pose pas la question. Son père avait été si gentil avec elle mais pas au point qu’elle puisse le considérer comme un père de substitution. L’attirant contre elle, elle l’étreignit, un air contrit sur son visage :

- Je suis tellement navrée pour ta famille et toi Colin. Je … je n’aurais pas dû demander … je suis désolée.

Elle déposa un baiser sur la joue de son ex-meilleur ami, elle resserra un peu plus son étreinte pendant quelques secondes puis desserra et s’éloigna d’un pas de lui. Elle compatissait et comprenait que cela pouvait être difficile pour lui d’en parler, deux mois c’étaient trop tôt pour parler de ce genre de chose. Son air attristé se changea rapidement, son visage se ferma totalement. Malgré les années, le sujet était toujours dur à aborder, en faites, elle détestait en parler. La belle blonde se crispa, ses doigts serrant un peu plus fort la canette de soda, son regard devint froid comme de la glace. Était-on donc obligé de remuer le couteau dans la plaie alors qu’ils venaient de se retrouver ? Iris savait que trop bien que cela venait d’une bonne intention de la part de Colin mais c’était dû à ça qu’ils s’étaient séparés. Peut-être que s’il n’y avait pas eu ça, ils seraient encore ensemble aujourd’hui ? Sait-on jamais … mais parler de ses origines, de ses parents, de son identité. Même si elle avait retrouvé sa mère, ici, au NCIS, par un pur hasard, que ça allait un peu mieux entre elles, ça faisait toujours mal d’en parler et elle détestait aborder le sujet. Laissant passer quelques secondes, se forçant à garder un calme intérieur pour ne pas se mettre à lui crier dessus comme lorsqu’ils s’étaient vu la toute dernière fois, elle se pinça l’arête du nez, ferma les paupières, prit une inspiration et se lança :

- Ecoutes Colin. elle marqua une pause puit reprit, On est obligé d’aborder ce sujet alors qu’on vient à peine de se retrouver ? son regard dévia vers la baie vitrée, se retenant de lui parler de cette « première enquête », elle ferma les yeux, allez, on respire et on se calme, rouvrant les yeux et elle les dirigea vers son vis-à-vis, En tout cas, contente de savoir que j’ai été ta source d’inspiration pour devenir ce que tu es aujourd’hui. dit-elle d’une voix qui se voulait neutre

Puis, il remarqua sa bague de fiançailles et le sujet fut donc abordé. Anthony se comportait tel un gentleman avec elle, certes, il était un peu jaloux et ses yeux continuaient à se balader mais tant qu’il ne la trompait pas ça allait selon elle. Car bien sûr, on ne pourrait pas le changer comme ça. Iris demanda en échange si Colin avait lui aussi quelqu’un dans sa vie, tout en buvant une gorgée de sa canette elle l’écouta parler. Elle espérait sincèrement pour lui que la personne qu’il avait rencontrée serait la bonne personne car même s’ils s’étaient séparés en mauvais terme, Iris avait toujours souhaité le meilleur pour lui. Sa canette se faisait plus légère, bientôt celle-ci serait finie. Envisager de remonter lui effleura l’esprit mais elle l’évacua, se disant qu’elle avait bien le droit de s’octroyer cinq autres petites minutes avant de retourner bosser, elle avait tout de même retrouvé l’une des personnes qui avaient fait partie des gens les plus proches d’elle :

- Eh bien, j’espère que ça va aller mieux avec cette personne et que ça va avancer. Tu mérites d’être heureux Colin. dit-elle simplement

Passant sa main dans ses cheveux blonds, Iris écouta l’agent spécial continuer de parler. Génial ne serait pas le mot que la Shepard aurait employé. Savoir que Colin prenait des risques, qu’il pouvait être blessé ou tué avait le don de refroidir ses ardeurs sur leur retrouvaille. S’ils s’étaient retrouvés dans d’autres circonstances, si lui n’était pas agent fédérale, alors oui, ça aurait été réellement génial aux yeux de la jeune femme. Pourtant, elle restait tout de même heureuse d’avoir retrouvé son ex-meilleur ami. Buvant le fond de sa canette, elle finit par l’écraser dans sa paume et la jeta à la poubelle avant de revenir vers le membre de l’équipe trois :

- Si tu le dis … tu as été recruté par lequel de nos deux directeurs ? lâcha-t-elle

Tiens oui, ça, ça pourrait être intéressant de savoir qui de sa mère ou Vance avait recruté le jeune homme. Se tournant vers la machine, elle se reprit une autre canette. Ce coup-ci, celle-ci tomba directement sans protestation. L’ouvrant, elle se tourna de nouveau vers Colin, un petit sourire affichait sur ses lèvres.

___________________________
les étagères font badaboum quand toi et moi on fait boum boum boum
Boum boum boum En plus ça, ça fait toujours deux De plus de ça fait tout ce qu’on veut Toi plus moi ça fait boum boum boum Pas la peine d’aller cavaler Y a plus toi qui me fait voyager Voir les cocotiers de Touloum Quand toi et moi on fait boum boum boum Et tous les bourgeois du 16ème se demandent pourquoi je t'aime Pour n'avoir pas besoin d'un zoom quand toi et moi on fait boum boum boum S'aimer comme ça, c'est pas vulgaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

♠ Nombre de messages : 180


MessageSujet: Re: Retour dans le passé ~ Colin Mer 16 Juil - 18:40

Colin était heureux de retrouver son ancienne meilleure amie et ancienne petite amie. Bien évidemment le passé était douloureux, ils s'étaient quitter dans de mauvais termes et c'était en grande partie à cause de Colin, mais bon à l'époque il avait essayer de l'aider et il s'y était mal prit, on ne pouvait pas lui en vouloir, il n'avait été qu'un enfant. Enfin un adolescent. Au cours de leur conversation, Colin avait déclarer être surprit de voir Iris ici. Pas que la police ne soit pas son truc, c'était plutôt le faite que plus jeune Iris ne faisait que des bêtises. Et du coup Colin avait beaucoup de mal à la voir entant qu'agent du NCIS. Mais en même temps elle avait l'air d'avoir tellement changer. Elle lui demanda à son tour comment il s'était retrouver ici, au NCIS. Il soupira et se passa une main dans ses cheveux court, et comme à son habitude, il réfléchit avant de parler.

"Bah en faite, c'est mon chef qui m'a pousser à postuler pour le NCIS. Il pensait que j'avais plus de chance d'évolution de carrière ici, que dans la police. J'ai postuler sans vraiment de conviction mais quand j'ai eus la réponse positive, j'étais un peu sous le choc je dois l'admettre. Quand tu passes de patrouilleur à agent du NCIS, ça fait bizarre. Enfin j'ai des compétences pour être ici. Je dirais pas lesquelles, c'est pas drôle sinon."

Fit-il avec un sourire amusé. C'était tout Colin ça. Il adorait mettre la puce à l'oreille des gens. Il était content de la retrouver. Ils avaient passer tellement de temps ensemble étant plus jeune. Colin avait même soulé ses parents pour qu'ils tentent d'adopter Iris, mais cela n'avait pas fonctionner. Ils avaient déjà beaucoup d'enfants dans la maison et Iris n'était pas vraiment le genre d'enfants qu'on laissait comme ça à n'importe qui. Colin avait eut du mal à le comprendre mais il n'avait pas vraiment eut d'autre choix que de se faire à l'idée.

Par la suite, ils parlèrent des parents de Colin, celui-ci fit exprès de ne pas parler de son père, et finalement Iris insista, il lui dit donc que son père était décédé il y avait peut de temps. C'était encore douloureux pour Colin mais il ne pouvait pas faire autrement. Elle le prit dans ses bras, et durant un quart de seconde, il se crut revenue à l'époque du collège, quand ils avaient quatorze ans et qu'ils étaient encore innocents de toutes choses,et qu'un simple câlin, ne représentait rien d'autres que ce que c'était.

"C'est rien, tu ne pouvais pas savoir. Et puis ça va, ne t'en fais pas. C'est juste que c'est encore dur d'en parler."

Ensuite, ce fut à Colin de faire une gaffe. Il lui demanda si elle avait eut des nouvelles sur sa véritable famille. Cela l'avait toujours tracassé, il ne comprenait pas comment on pouvait abandonner son enfant. Mais visiblement c'était encore un sujet douloureux. A sa phrase et à sa façon d'agir, Colin comprit qu'il s'y était encore mal prit. Il s'excusa donc directement :

"Je suis désolé, excuse moi, c'était idiot, j'aurais pas dut demander. Je suis idiot !"

Enfin un sujet plus doux et plus sympas arriva sur le tas. Iris était fiancé, Colin avait en vus une jeune femme, tout était parfait dans le meilleure des mondes, bien que Iris ne montre pas autant d’enthousiasme que lui pour ce genre de nouvelle. La jeune agent lui demanda ensuite qui lui avait fait passer son entretien au NCIS. Il réfléchit et fit ensuite :

"C'était une femme. Madame Shepard. Enfin je crois que c'est ça, je t'avouerais que j'étais tellement stresser que je n'ai pas penser à retenir le nom de famille. En tout cas, je crois qu'il vaut mieux filer droit avec elle."

Puis Colin, but un peu de sa boisson. Il regarda sa montre, il ne restait plus beaucoup de temps pour discuter, alors il sortie son téléphone et lui dit ensuite :

"Tiens voilà mon numéro de téléphone, j'ai tellement de chose à te raconter. Je voudrais vraiment rattraper le temps passé. On était si proche avant. Enfin je veux pas mettre le bazar dans ton couple hein, mais redevenir amis comme avant, ça serait cool. Et puis je pourrais te présenter Raphaël. C'est mon filleul, il a 3 ans, c'est un vrai petit filou."

C'était d'ailleurs lui sur sa photo de fond d'écran sur son téléphone. Les deux garçons torse nu sur la plage en train de jouer les durs. Le petit avait des yeux bleus ravissant, à s'y méprendre on aurait dit le fils de Colin, mais ce n'était que son neveu et son filleul. Il est vrai que le père de l'enfant ressemblait fortement à Colin, mais c'était surtout sa soeur qui avait toujours été le portrait cracher de Colin, ou l'inverse vu qu'elle est plus âgé que lui, qui avait donner ce doux visage à cet enfant. Colin était très protecteur envers son filleul.

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm radioactive

I'm radioactive
♠ Nombre de messages : 1186


MessageSujet: Re: Retour dans le passé ~ Colin Sam 19 Juil - 1:04











Elle se souvenait de leur dispute comme si elle s’était passée la veille au soir. Il avait voulu faire des recherches sur les origines d’Iris et la belle blonde l’avait mal prit. Elle qui lui avait dit qu’elle ne voulait pas chercher à savoir d’où elle venait, qu’elle ne voulait pas qu’il essaye de chercher à sa place, il l’avait fait. Et elle avait mal prit. Mal prit à un point ! Elle se doutait bien qu’il avait fait ça dans une bonne intention mais bon sang, il aurait pu l’écouter ! Il aurait pu respecter sa requête de ne pas chercher et peut-être qu’aujourd’hui ils seraient toujours ensemble ? Peut-être que son fils serait leur fils ? Bon sang, s’il n’avait pas fait ça, ils auraient pu rester encore longtemps ensemble. Ce soir-là, elle avait décidé – plutôt hurlé – qu’elle ne voulait plus jamais le revoir, le plaquant alors qu’elle avait toujours des sentiments pour lui. Qu’est-ce qu’elle en avait souffert de cette séparation ! Mais cette souffrance était mêlée à de la colère. Et puis, elle s’était sentie seule, si seule. De nouveau seule. Alors qu’elle avait eu cette sensation de compter aux yeux d’au moins une personne tout avait été gâchée. A savoir par qui ? Colin ou elle ?

Iris n’aurait jamais cru un jour revoir Colin. Il lui manquait mais elle n’aurait jamais fait le premier pas pour le retrouver. Alors, savoir qu’ils allaient travaillés ensemble, ou plutôt sur le même lieu de travail ça lui faisait étrange. Elle n’arrivait pas vraiment à analyser les sentiments qu’elle ressentait pour lui. Ça lui faisait étrange voir même un peu peur. Bien sûr, elle ne pouvait pas nier qu’elle ressentait toujours de l’attirance mais elle espérait que le reste n’était pas ce qu’elle avait ressenti quand ils s’étaient fréquentés. Elle ne voulait pas mettre à mal son couple, elle allait se marier et elle était une personne fidèle. Alors si elle arrivait à savoir ce qu’elle ressentait envers Colin elle verrait si elle souhaitait garder contact avec le jeune homme ou le garder éloigner d’elle. Oh ! Il avait travaillé dans la police en tant que patrouilleur. Il avait donc eu une expérience professionnelle mais pourquoi avoir choisi le NCIS et non pas le FBI ou une autre agence fédérale ? Elle, elle avait ses propres raisons pour avoir choisi le NCIS au lieu d’une autre agence mais lui … il avait tout un éventail de possibilité qui s’offrait à lui :

- Pourquoi le NCIS Colin ? Pourquoi ne pas avoir choisi plutôt une autre agence ? Je suis sûr que tu aurais toutes tes chances partout où tu voudrais postuler …

Comme tous orphelins, elle aurait aimé avoir une famille et il fallait l’avouer qu’elle avait ressenti de la jalousie à plusieurs reprises envers celui qui avait été son meilleur ami mais aussi son petit ami. Mon dieu, le nombre de fois où elle aurait aimé être à sa place et qu’elle avait fait bonne figure pour ne pas montrer ce qu’elle ressentait. Le nombre de fois où elle avait souri, faisant semblant que tout allait bien, qu’elle s’en fichait de venir passer une après-midi ou prendre un repas avec la famille Lazario alors qu’au final, elle n’avait pas réussi à se sentir à sa place car au final, elle n’avait pas de place. Pourtant, elle appréciait cette famille, ils avaient été si gentils avec elle, sans oublier la mère de Colin qui lui avait sauvé la vie quand son fils avait réussi à l’emmener coûte que coûte à l’hôpital alors qu’elle se vidait de son sang. Alors quand elle apprit que son père était mort, elle en fut pennée. Bon sang, qu’elle idiote elle était d’avoir insisté ! Ça lui fit étrange de sentir le corps du jeune homme contre elle pendant un brève instant mais c’était la moindre des choses qu’elle pouvait faire de le serrer contre elle au vu de la bourde qu’elle avait commise. Quand il eut fini de parler, l’agent fédéral prit la parole à son tour :

- Toutes mes condoléances à toi et à ta famille Colin.

Chacun son tour pour mettre les pieds dans le plat. Ce fut donc au Lazario d’aborder un sujet douloureux. Le sujet qui avait fait qu’ils s’étaient perdus de vu. Sauf qu’au lieu de la tristesse qu’avait ressenti son vis-à-vis un peu auparavant, ce fut de la colère qui l’envahit. Cette même colère sourde qu’elle avait ressenti des années auparavant. Bon sang, il devrait se douter que le sujet serait toujours douloureux ! Elle avait certes changé mais pas dans tous les points. Elle avait certes retrouvé sa mère mais ça ne voulait pas pour autant dire que le sujet était devenu facile à aborder pour elle à présent. Non, ce sujet restait toujours aussi douloureux et même si on marchait sur des œufs pour en parler ça la faisait toujours souffrir car on ne pouvait pas effacer le passé, on ne pouvait pas effacer le fait qu’elle avait vécu en orphelinat et n’avait jamais eu de famille. Le fait que lors de son adolescence elle soit devenue plus virulente c’était parce qu’elle avait besoin d’attention, qu’on s’occupe d’elle. Alors, le seul moyen qu’elle avait trouvé c’était de s’attirer des ennuis, quel qu’ils soient, si seulement elle avait un peu plus d’attention :

- Tu aurais dû le savoir …

Un reproche ? Oui s’en était un et elle ne s’en cachait pas. L’excuser ? Non ! Il aurait dû le savoir ! Il aurait dû se douter que ce sujet restait aussi sensible qu’il y a quelques années. Il aurait dû savoir que ce n’était pas un sujet à aborder lors de retrouvailles. La belle blonde serait la mâchoire, furieuse contre celui qui avait été ce qu’elle pouvait considérer comme son meilleure ami et plus encore ! Non mais quelle idée de lui poser cette question ! Merde ! Merde ! Elle qui voulait juste pouvoir se détendre un peu avant de retourner travailler venait d’avoir les nerfs mit en pelote. Il fallait qu’elle se détende de nouveau avant de remonter à son bureau, elle préférait éviter les questions indiscrètes de la part de ses collègues. Heureusement, un nouveau sujet fut abordé, un peu plus agréable à ses yeux, les amours. Mais elle finit par dévier vers un tout autre sujet. Qui l’avait donc recruté ? Le directeur Vance ou bien sa mère ? Telle était la question qui triturait sa curiosité alors elle ne se gêna pas pour le lui demander, bien sûr, ne dévoilant pas au jeune homme que la co-directrice était en réalité sa génitrice, celle qui l’avait abandonné. Oh oh ! Tiens, s’était donc elle qui l’avait recruté. Alors qu’il parlait, Iris ne put empêcher un sourire amusé apparaître sur ses lèvres. Filer droit. Oui, il fallait mieux pour lui qu’il file droit comme il le disait. S’il savait … malgré les quelques années qu’elles avaient passés ensemble il restait qu’elles arrivaient toujours à se faire des joutes verbales. Même si elle avait réussi à lui pardonner pour son abandon, elle continuait au fond à souffrir de cette absence et puis, sachant qu’elle avait bien des traits de caractères qui appartenaient à la rousse alors ça faisaient facilement des éclats. Portant sa canette à ses lèvres, elle se permit de boire une gorgée avant de prendre de nouveau la parole :

- La directrice Shepard … je vois. C’est bien son nom de famille Colin ..., prenant une nouvelle gorgée de son soda, elle reprit la parole, Elle grogne plus qu’elle ne mord. Il faut toujours filer droit Colin, surtout quand on est agent fédérale. Mais si ça ne va pas, oui, elle n’hésitera pas à te remettre à ta place.

Elle le vit sortir son portable. Oui, il était peut-être temps de penser à remonter. Ils étaient tout de même payer à travailler et non à glander. Alors la Shepard sortit à son tour son propre téléphone, enregistrant rapidement le numéro affichait sur l’écran sur le sien tout en l’écoutant parler. Oui ça serait bien qu’ils se revoient mais elle ne voulait pas aller plus loin qu’une simple potentielle nouvelle amitié. Pourtant, même si elle était quelqu’un d’optimiste elle avait du mal à se dire que ça serait comme avant. Car au fond, rien ne serait comme avant. D’un simple regard jeté sur l’écran de téléphone de Colin elle put voir deux personnes en fond. L’un était Colin et l’autre semblait être le dit Raphaël. Trois ans. Raphaël ressemblait à Colin comme à Sara … la mère de l’enfant, en même temps c’était normal qu’il ressemble à sa mère. Evan lui, avait surtout hérité des cheveux blonds d’Iris et Iris essentiellement du caractère de Jennyfer :

- Merci Colin. Tant que ça ne dépasse pas le stade d’une potentielle amitié ça m’ira. Il te ressemble. Il pourrait bien s’entendre avec mon fils. Eh oui, l’eau coule sous les ponts … il s’appelle Evan et il a quatre ans il va sur cinq ans et, elle marqua une brève pause, C’est un véritable petit ange même s’il est constamment surexcité, une véritable pile électrique. buvant une rapide gorgée elle reprit, Je ne vais pas tarder à remonter, tu m’accompagnes ou tu souhaites rester ?

Voilà, c’était dit. Et puis elle n’avait pas caché l’existence de son fils. Elle en était même très fière de son enfant et elle l’aimait tellement. Bon après, elle improvisait un peu tous les jours, n’ayant pas eu d’exemple ce n’était pas facile d’éduquer son fils mais elle faisait comme elle pouvait et il lui semblait qu’elle arrivait à bien gérer depuis quatre ans. Et puis à présent il y avait Tony qui pourrait l’aider vu qu’ils allaient se marier, il avait déjà passé plusieurs moments avec Evan et tout c’était bien passé, les deux avaient très bien accrochés au plus grand bonheur d’Iris !

___________________________
les étagères font badaboum quand toi et moi on fait boum boum boum
Boum boum boum En plus ça, ça fait toujours deux De plus de ça fait tout ce qu’on veut Toi plus moi ça fait boum boum boum Pas la peine d’aller cavaler Y a plus toi qui me fait voyager Voir les cocotiers de Touloum Quand toi et moi on fait boum boum boum Et tous les bourgeois du 16ème se demandent pourquoi je t'aime Pour n'avoir pas besoin d'un zoom quand toi et moi on fait boum boum boum S'aimer comme ça, c'est pas vulgaire


Dernière édition par Iris Shepard le Ven 25 Juil - 3:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

♠ Nombre de messages : 180


MessageSujet: Re: Retour dans le passé ~ Colin Jeu 24 Juil - 11:38

Colin avait choisit le NCIS car son chef de l'époque lui avait dit de postuler ici, mais le jeune homme avait fait sa candidature car il ne pensait pas être prit et lorsqu'il avait eut son entretien à passer, il avait été honnête. Et avait dit ses compétences. Il était diplomate, intuitif, il savait magner les armes et surtout il avait un bon contact avec les victimes, ce qui pouvait toujours aider sur une affaire. Le jeune homme n'avait pas penser devoir aller au NCIS, alors quand on lui avait dit que oui, sa candidature avait été accepter, il n'en était pas revenue. Le jeune homme se gratta un peu la tête et fit ensuite :

"Bah j'ai pas réfléchit, mon chef m'a dit de postuler ici, alors je l'ai fait sans grande conviction et quand j'ai été prit, j'ai pas chercher à aller ailleurs, j'avais ce que je voulais, de plus grandes ouvertures de carrières. Alors voilà, je suis ici surtout parce qu'on m'y a guider. Et toi ?"

La conversation dériva sur un sujet plus sensible, celui de la perte du père de Colin. L'homme était tomber très malade et n'avait pas guérit. Le temps n'avait fait que empirer les choses et Colin avait vu son père mourir à petit feu. Colin n'avait pas accepter encore sa mort. Son père avait toujours été son confident, son meilleur ami. Surtout après sa rupture avec Iris, que l'adolescent sensible qu'il avait été, et qu'il était encore par moment, Colin avait trouver refuge auprès de son père. Le jeune garçon avait alors apprit à maîtriser ses actes. Mais parfois les paroles sortaient encore trop vite toutes seules de sa bouche, comme là avec Iris. Le jeune homme s'en voulait et l'air froid qu'elle utilisa pour lui dire qu'il aurait dut deviner le glaça sur place. Il aurait bien courut pour éviter d'affronter son regard, mais il se disait qu'il devait le faire. Il aurait bien fait en sorte de s'expliquer avec elle, mais comment engager une conversation sur un sujet aussi sensible ? Non c'était peine perdue, il ferrait mieux de laisser l'eau couler sous les ponts, un jour il apprendrait la vérité et puis voilà tout.

Enfin les deux agents se mirent à parler de qui avait engager Colin, il lui expliqua que c'était une femme. Iris lui confirma le nom de la femme. Colin ne fit pas le rapprochement entre elle et Iris, car il ne connaissait pas le nom de famille d'Iris. Colin sourit et lui dit :

"Ouais c'est clair, mais bon tu me connais je file toujours droit. Elle n'aura pas besoin de me remettre à ma place, je sais où je dois me mettre."

Il sourit et but une nouvelle gorgé de son soda avant de sortie son téléphone et de lui donner son numéro de téléphone. Il voulait pouvoir garder contact avec elle. Elle finit par lui confier qu'elle avait un fils, il fut surprit de l'apprendre mais très heureux pour elle, car enfin elle allait pouvoir fonder Sa famille. Il aurait bien voulut lui dire mais fut le nombre de gaffes qu'il venait de faire sans el savoir il préféra se taire. Il sourit et lui dit :

"Iris, tu as beau être toujours une belle fille, mon coeur s'est remis de notre séparation, et je suis heureux pour toi, je ne veux pas faire quoi que se soit de mal, juste retrouver mon amie d'enfance. Tu sais, je suis pas le style de type à se battre jusqu'à la mort pour avoir un truc ou pour avoir quelqu'un. Déjà une personne on ne la possède ^pas. Mais tu peux être tranquille, je trouvera la femme de ma vie et sans vouloir te vexer ce ne sera pas toi, j'ai pas envie de mourir."

Fit-il pour la rassurer et pour lui montrer que pour lui c'était de l'histoire ancienne et qu'il voulait juste retrouver son ami. Ensuite il lui dit :

"Je suis sur que ton fils, et Raphy s'entendraient à merveille. Raphaël est un gamin très intelligent, peu bavard mais c'est sans doute à cause de sa santé. Enfin c'est un gamin qui aime jouer hein, mais il doit faire attention à beaucoup de chose, mais je suis sur que d'avoir un vrai copain ça va l'aider à évolué encore plus. Si tu veux je donnerais ton numéro à Sarah, elle sera ravi de te revoir et de te présenter Raphaël."

Il sourit. Il reprit son téléphone, puis finit son soda d'une gorgé avant de le jeter dans la bonne poubelle. Il fit ensuite :

"Je remonte aussi. Merci en tout cas pour ne pas m'avoir égorgé tout à l'heure."

Il ne pouvait garder ça pour lui plus longtemps. Il sourit de nouveau et son air angélique  reprit le dessus. Il la laissa passer devant lui puis il appuya sur le bon bouton pour la faire monter à l'étage qu'elle souhaitait tout comme lui.

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

«Contenu sponsorisé»

MessageSujet: Re: Retour dans le passé ~ Colin

Revenir en haut Aller en bas

Retour dans le passé ~ Colin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» [Quête]Un bond dans le passé
» Retour dans le passé
» La 2DS, le retour dans le passé de Nintendo.
» Virée entre amis (retour dans le passé) ft. Zoe
» Retour dans le passé... [Connor & Lucy]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NCIS RPG :: Le N.C.I.S :: Les locaux :: » Les couloirs :: La machine à café-