AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur NCIS-RPG
De nombreux personnages de la série sont encore disponibles : Jethro Gibbs, Ziva David, Tobias Fornell, Eleanor Bishop, Leon Vance... N'hésitez plus.

Partagez|

◮ The Masquerade ◮

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
~Inconnu aux yeux de tous~

~Inconnu aux yeux de tous~
♠ Nombre de messages : 148


MessageSujet: ◮ The Masquerade ◮ Sam 21 Déc - 9:23


















 ◮ The  Masquerade◮
December 29yh ~ Lockwood Manor




Le soleil a depuis longtemps cédé sa place aux brises hivernales. La neige menace chaque jour de recouvrir Washington d'un confortable manteau blanc. Nous sommes fin décembre et les fêtes de fin d'année se profilent à l'horizon. Cadeau, famille, amusement seront certainement à l'honneur dans vos demeures que ce soit entre amis ou avec ceux qui vous sont proches. Néanmoins, cette année le maire de Washington a décidé de pimenter vos fêtes. Oui, c'est exceptionnel, tout comme les événements passés. Après les temps sombres, la ville veut se dorer de lumière, se remettre dans une ambiance plus festive, faire une sorte de mea culpa du passé. C'est pourquoi cette année, un des domaines de la ville sera ouverte au public, à tout le public. Une immense réception aura lieu pour fêter le passage à l'année nouvelle dans les meilleures conditions possibles. La seule requête demandée par la ville outre le fin de s'inscrire à l’événement est que le masque est obligatoire. Parez-vous de vos plus belles tenues mais n'oubliez pas que ce jour-là vous pourriez être quelqu'un d'autre. Elle aura lieu en banlieue de Washington dans un château reculé. Les festivités commenceront à 8 heures tapante et ne finiront qu'au bout de la nuit.

Cependant, outre cette décision qui se répand comme une traînée de poudre dans la ville, une bonne partie d'entre vous, on reçut cette lettre :




Le jour J est enfin arrivé. A l'heure ou les premiers convives se garent sur l'immense plaine mise à disposition, les dernières touches de décors sont mises en place. Malgré le prix exorbitant de cette soirée, le maire de la ville a tenu à mettre les petits plats dans les grands. Rien n'a été laissé au hasard. Si l'auguste bâtisse n'a pas subi de décoration particulière, des spots à ses pieds permette de le doter de reflets colorés, égaillant la vue et attirant l'attention des visiteurs vers le lieu à atteindre. L'allée de gravier qui mène à l'entrée de château a été parsemée de petites lampes. Dehors une vaste cour en béton, allie des décorations subtiles, une bonne ambiance et plusieurs lieux où vous pouvez vous asseoir. A l'intérieur, la salle est parsemée de table d'un côté, un buffet froid s'étale sur toute un rangée de mur ou les cuisiniers s’activent pour tout placer. Un bar jonche celle-ci. De l'autre côté un espace dégagé faisant office de piste de danse alors que la musique, elle se fait entendre jusque dehors. Le monde promet d'arriver et tous portent déjà un masque. Que se soit un simple bandeau autour des yeux, au plus folklorique loup portant des plumes, perles et autres accessoires.

La bonne ambiance est de mise se soir.
Amusez-vous..Ou restez sur vos gardes.



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
~°Mysterious Woman°~

~°Mysterious Woman°~
♠ Nombre de messages : 732


MessageSujet: Re: ◮ The Masquerade ◮ Dim 22 Déc - 12:35

... ... ...
◮ The Masquerade ◮




∞ ft Everybody

-Je passerai vous prendre vers 19h30.
-Parfait, je serais prête.


Un hochement tête ponctua sa phrase affirmative et l'homme de la quarantaine bien faite, quitta son bureau la laissant momentanément seule entre ces quatre murs. Sabrina se laissa choir sur le siège derrière elle, avant de passer une main sur son visage. Son esprit embrumé mélangeait toutes ses idées. Entre la joyeuse perspective de passer une soirée de nouvel an agréable et cette acceptation tacite d'être de la revue pour une mission de protection, elle ne savait plus quoi penser. Enfin, ce n'était pas n'importe qui, cela restait son patron, tout comme un homme avec qui la tension était palpable. Il aurait pu le demander à n'importe qui d'autres, mais son choix c'était porté une nouvelle fois sur elle. Bien qu'au final, il n'avait pas besoin d'un agent assigné à sa sécurité tous le temps, vu qu' il y en aurait sûrement des dizaines d'autres à ce bal masqué, organisé par la ville. Il aurait même pu y aller sans rien, techniquement, il ne serait qu'un inconnu parmi tant d'autres. Bref, passons. Pourtant une part d'elle-même avait apprécié l'invitation. Qu'avait-elle de mieux à faire pour ce réveillon ? Rien du tout...Noël, elle l'avait passé en famille, avec des amis et Aleksandra, mais pour le nouvel an, elle n'avait rien de prévu. Jusqu'à l'arrivée de cette petite carte qui lui avait fait retrouver le sourire, son regard noisette brillant d'une lueur de malice. Eh bien, elle comptait bien en profiter à fond, elle comptait s'y amuser et pourquoi pas lui en mettre plein la vue. Oh oui, cela serait une bonne soirée et rien ne viendrait lui gâcher son plaisir. C'était décidé ! La belle brune termina rapidement le dossier qu'il lui restait à rédiger avant de l'expédier sur le bureau de son supérieur. Cela fait, elle s'autorisa un congé pour le restant de l'après-midi, afin de pouvoir s'apprêter pour cette soirée. Elle avait déjà bien des idées en tête mais il faudrait absolument qu'elle remette la main sur ce masque. Cela faisait des dizaines d'années qu'elle ne l'avait plus mis, elle ignorait ou elle l'avait placé. Retournée chez elle, elle prit une bonne douche avant de dompter sa crinière brune dans un chignon sophistiqué, auquel, elle attacha une sorte de diadème perlé de rouge. Après une fouille en règle de son armoire, elle trouva enfin ce qu'elle cherchait. Une robe vermeille au décolleté avantageux, sans être complètement déplacé ou outrageux, juste ce qu'il fallait. Il ne restait plus qu'à retrouver l’accessoire par excellence : Le masque. Finissant par remettre la main dessus, elle le découvrit tel que dans ces souvenirs, doré, ponctués de reflets rouges sur les côtés, rappelant avec un parfait accord la robe qu'elle avait sur elle.

Une petite touche de maquillage, un brun de parfum et elle était prête. Enfin presque, il lui manquait quand même une chose importante quand vous travaillez à la Cia : Une arme. Eh oui, la paranoïa tellement décriée par cette agence, était après tout un bon principe de survie. La brune l'attacha fermement à sa cuisse avant de laisser tomber les pans de la robe, la camouflant à la perfection. Une petite pochette contenant ces affaires et il ne lui manquait rien. Elle conduisit sa fille d'adoption chez ses amis, avec qui elle passerait le réveillon, avant d'attendre de pied ferme son chauffeur. Se fut une dizaine de minutes plus tard qu'une voiture noire aux vitres teintées se gara devant son immeuble. Elle obtempéra directement et descendit pour monter dans l'habitacle, non sans une petite discussion avec le chauffeur qu'elle connaissait par cœur. Le regard qu'avait les deux hommes en la voyant, valait à lui seul, tous les compliments du monde. A cette vision, un sourire taquin se dessina sur ses lèvres et elle grimpa à l'arrière avec une facilité déconcertante. Le trajet se déroula dans une ambiance bonne enfant et ce fut peu après l'heure indiquée sur les cartons d'invitation qu'ils se garèrent sur le parking, du manoir Lockwood. Le regard perdu dehors, Sabrina observait les alentours. Ils n'étaient de toute évidence pas dans les premiers à arriver. Les impressionnantes files de voiture l’indiquait clairement. Elle se doutait bien qu'il y aurait du monde mais pas à ce point-là. La voiture se gara enfin et ils sortirent dehors avant de suivre plusieurs petits groupes qui empruntaient un chemin de gravier, illuminé de flambeau. Rustique mais agréable. Le bruit de la musique ou plus joliment dit, le tambourinement des basses, résonnaient déjà à ses oreilles, faisant écho dans la nuit noire. La vue du domaine était époustouflante et les dizaines de personnes masquées, méconnaissables. Elle sentit qu'on la prenait lentement par la taille avant de la forcer vers l'intérieur, elle ne broncha pas pour autant.


-Vous pensez vraiment que quelqu'un vous reconnaîtra ici ?
-Non mais avec une robe pareil on fera sûrement attention à vous, Sabrina.


Elle lui adressa un sourire malicieux avant de se laisser glisser dans cette ambiance festive. Tout le monde semblait être venu ici pour s'amuser, pour se détendre, pour profiter d'une bonne soirée tout simplement. Qui sait les découvertes et les rencontres pourraient être intéressante vu qu'elle se ferait au départ, dans le plus parfait anonymat. Elle se servit un petit verre de punch au bar avant d'en boire une gorgée. Son regard noisette balayait les environs. Il commença à parler avec l'une ou l'autre personne reconnue, alors que Sab' continuait de siroter son verre, jetant des regards aux personnes qui passaient devant elle. Un peu comme si elle essayait de deviner qui se cachait derrière les masques, ce qui était la stricte vérité. Les personnes déguisées ne lui avait jamais donné une impression de confiance, mais elle arriverait bien à faire une exception aujourd'hui.


© .JENAA

___________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rewritetrueblood.purforum.com/
avatar
Between Despair & Hope

Between Despair & Hope
♠ Nombre de messages : 690


MessageSujet: Re: ◮ The Masquerade ◮ Dim 22 Déc - 14:36




◮ The Masquerade ◮
Ft Les Participants.





Le doute s'insinuait dans son esprit. Plus la route défilait, sous le ronronnement incessant de son véhicule, plus se mal montait en lui. Comment en était-il arrivé là ? C'était le questionnement soudain qui surgit sous son crâne, manquant de le faire dévier de sa trajectoire. Wayne, n'avait jamais été un grand amateur de ce genre de réception. Ces soirées mondaines où on se pavoise en politesses mielleuses à vomir, avant qu'on vous enfonce un couteau dans le dos à peine les talons tournés. Non il détestait ça, il détestait jouer dans ce jeu politique à faire des ronds de jambes et des sourires sans joie. Alors bon dieu, pourquoi il se retrouvait là, dans sa voiture à rouler en direction du domaine Lockwood. Oh tous simplement parce que les arguments qui avaient été posés pour le convaincre de s'y rendre étaient malheureusement plus nombreux que ceux qui y discréditaient sa venue. Ce n'était pourtant pas peu dire vu que le médecin avait quand même de la réplique à revendre. Ah son plus grand regret d'ailleurs. Enfin, il fallait cesser de tourner dans le pessimisme. Il lui avait été chaudement recommandé de se montrer à cette soirée, même si ce n'était que pour de brève minutes, dixit le grand manitou de l’hôpital. Là-dessus, ses collègues n'en ratant pas une, lui avait signalé que c'était une bonne occasion pour sortir et voir de monde, de nouvelles personnes. Sur ce point-là, il ne pouvait le nier. Le chirurgien avait peut-être grand besoin de sortir de chez lui, vu que sa vie se partageait en grande partie entre son travail à l’hôpital général de Washington et la routine d'un quotidien bien huilé. Boh il se répéta en boucle, qu'il n'avait besoin d'aucun justificatif, lui comme tout le monde avait bien le droit de s'amuser de temps en temps. Même si il doutait parvenir à ces faits dans cette masse de monde.

Enfin, c'était juste le nouvel an, une fête parmi tant d'autres, une fête qui promettait d’être bien différent de celle qu'il avait partagé une semaine plus tôt avec sa sœur et son petit garçon. Noël avait souvent cette connotation plus familiale que le nouvel an. Il étouffa un soupire et chassa ses pensées d'un mouvement de tête. L'ancien militaire reprit son calme et toute sa concentration pour terminer son parcours du combattant. C'était presque le cas de le dire, au vu du nombre impression de véhicule qui s'était engagé sur la même route que lui. Un homme parmi tant d'autres, une silhouette semblable à des centaines d'autres, c'était ce qu'il serait. C'était ce qu'il voulait être. Après quelques tours et détours dans ce parking aménagé pour l’occasion, il gara sa vieille voiture et coupa le contact. Il n'avait pas forcément envie de sortie de la rassurante sécurité de son habitacle. Une soirée entière à des faux sourires, à rencontrer des gens que vous ne verrez plus jamais, c'était déjà tellement ce qu'il faisait à l’hôpital. Le médecin se secoua avant de sortir et de prendre nonchalamment le chemin menant à l'entrée du manoir. Avec son costume noir impeccable, sa chemise blanche et sa cravate plus colorée de ton mauve, il semblait s'accorder à merveille dans le décors. Le loup pour lequel il avait opté était sombre, classique et passe-partout. Finalement, il ne détonait pas du tout dans le décor de cette soirée.

En s'approchant de la vielle battisse, la musique se faisait entendre, répercutant en lui l’idée de dizaines de danseurs. Bien qu'il ne soit pas mauvais à cet exercice, il n'en était juste pas un grand fan. Il appréciait bien une ou deux danses, mais il refusait d'y passer la soirée. Faudrait-il encore trouver une personne qui concevait de lui accorder ce privilège, au vu des arrivées groupées, il se sentait bien seul d'un coup. Se faufilant habillement entre les convives, il observait les lieux. C'était à la fois simple et pourtant très bien décoré, il ignorait tout ce qu'il était prévu, mais il avait la vague intuition que le maire avait décidé d'en rajouter plusieurs couches. Peut-être devait-il cette pensée aux personnes qu'ils voyait s'activer dans le fond du jardin. Un feu d’artifice s'annonçait. La masse à l'intérieur était folle, des dizaines d’hommes et de femmes en parfait pingouin, se pavanant avec des costumes tous plus frappants, qu’excentrique. Un sourire las s'étira sur son visage et il ressortit immédiatement. Il préférait encore le couvert de l'extérieur, le calme et la plénitude surfaite de cette cour. Le temps était frais, après tout c'était normal, nous étions en décembre. Pourtant la température qui régnait encore pour l'instant était clémente, sa lourde veste le protégeant des inconvénients. Le froid finirait par pousser tout le monde à intérieure, mais l’instant il profitait que cela ne soit pas le cas. S'approchant tranquillement d'une balustrade, il posa ses mains dessus, plongeant son regard intense vers les images qui se profilait à l'horizon. Un parc immaculé où traînait quelques silhouettes déjà sans doute bien trop éméchée. Finalement, il se contentera peut-être de faire ce qu'il savait faire de mieux ? Soigner les accidents.


-Un verre monsieur ?

Wayne se retourna vers cette voix qui venait d'interrompre ses réflexions. Un homme habillé classiquement comme tout serveur qui se respecte, tenait un plateau entier de coupe de champagne, y trônait également quelques verres de jus d'orange. Reconnaissable entre mille par la couleur et la texture du liquide. Il vit au loin d'autres personnes, passant parmi les invités avec quelques plateaux d’amuse-bouche. Il s'autorisa un sourire, pensant que tout le monde n'allait pas s'amuser, certaines personnes travailleraient tout simplement. Un hochement de tête et un merci plus tard, l'homme de la vingtaine s'éloignait déjà, vers un groupe de personnes au look affriolant qui rigolait à gorge déployée. Encore des jeunes gens à peine majeure qui ne savait pas tenir l'alcool et voulait juste faire la fête jusqu'au bout de la nuit. On croisait vraiment de tout ici, des hommes d'affaires âgés au maintien sans reproche, tout comme, les enfants lambda jouant avec une balle de foot pendant que les parents rigolaient ensemble. Non finalement, cela n'allait peut-être pas être si terrible que ça. Il prit une gorgée de ce breuvage pétillant, avant se retourner. Il s'adossa à la rambarde cherchant des yeux, une silhouette qui lui dirait quelque chose. Se laissant doucement envahir par la clameur environnante.



___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ested.forumactif.org/
avatar
La cupidité nous a endettés, remplis moi les poches d'espoir

La cupidité nous a endettés, remplis moi les poches d'espoir
♠ Nombre de messages : 417


MessageSujet: Re: ◮ The Masquerade ◮ Lun 23 Déc - 11:02


Everyone ❧ The Masquerade.
Quelques jours auparavant, alors qu’il rentrait chez lui, pensif. Il l’a trouva. Ce petit morceau de papier virevolta jusqu’à lui, comme un appel. Cette carte intrigua le jeune homme, mais ce qui attira son attention ce n’était pas tant qu’il y ait une fête, il y en avait un peu partout dans la ville mais c’était cet appel au mystère.  Depuis qu’il s’était retrouvé tout seul du jour au lendemain, il n’avait pas vraiment rencontré de nouvelles personnes. C’était décidé, il irait à cette fête.

Le lendemain, en fin de journée, Liam était prêt à profiter de sa soirée. Il avait déjà pris sa douche, avait enfilé une chemise noire et un jean ainsi que de belles chaussures de soirée. Il mettrait sa veste en cuir, c’était décidé. Il avait passé la journée au centre-ville à chercher, en vain, à ce qui pourrait ressemblait de près ou de loin à un de ces masques vénitien pour jouer le jeu à fond. Déçu de n’avoir rien trouvé, il se contenta d’enfiler une paire de lunettes noires assez grande pour cacher qui il était, même si il était plutôt reconnaissable. Mais qu’importe, il y allait pour rencontrer de nouvelles personnes, et pour oublier sa solitude pesante.

Un bandana habillait sa tête, il était bien le seul à pouvoir se permettre ce genre de chose, lui seul pouvait encercler sa tête d’un bandana sans paraître ridicule au possible. Une dernière goutte de parfum et il était fin prêt. Il cala son portable dans sa poche et enfila sa veste d’un geste assuré, il attrapa également un petit sachet qu’il cala dans sa veste, juste au cas où pensa-t-il,  puis quitta son appartement. Il arriva sur les lieux dans un taxi qui le déposa à l’entrée.
Liam devait bien avouer qu’il était impressionné par les lieux, il traversa le chemin de gravier, jetant des coups d’œil aux alentours comme un gamin, émerveillé. Il n’avait jamais eu l’occasion de se rendre dans ce genre de lieu, il n’était pas vraiment habitué à ce luxe. Arrivé à l’intérieur, ses yeux s’attardèrent sur le buffet, il n’avait jamais vu autant de nourriture. Il se voyait déjà sur la grande piste de danse, la soirée semblait prometteuse.

Doucement, mais d’un pas assuré il rejoignit le bar, les quelques personnes déjà présentes ne lui était pas familière,  il faut dire que tout le monde semblait avoir joué le jeu à fond. Malgré ses lunettes noires, Liam semblait être celui qui n’avait pas vraiment respecté les consignes. Mais qu’importe, il était là pour s’amuser et c’était le principal à ses yeux, il commanda un verre de whisky glace pour bien commencer la soirée puis se tourna, s’adossant contre la paroi du bar pour observer les convives qui prenait place et ceux qui avaient déjà gagné la piste de danse semblant ne plus attendre, comme si il avait attendu bien trop longtemps. Le sourire qui se dessinait sur les lèvres de Liam traduisait sa bonne humeur.

Buvant sa première gorgée, il tentait de deviner le visage des personnes présentes, cherchant quelqu’un qui pourrait lui plaire, quelqu’un qui lui tiendrait compagnie pour cette soirée. Quelqu’un qui l’empêcherait de tout foutre en l’air en allant vider le contenu de son petit sachet présent dans sa poche dans un des nombreux toilettes du château. Liam avait peut-être un peu trop d’espoir sur cette soirée, il savait qu’il s’amuserait mais il ne savait pas encore de quelle façon et si il allait le regretter.

Au bout de la deuxième gorgée, il remarquait déjà ceux qui pourrait ou non lui plaire, mais il restait adosser au bar, regardant comment se dérouler les premiers instants du soirée qui serait, sans nul doute, mémorable.
©flawless

___________________________

Je t'ai dans la peau.
J’essaie de t’oublier mais mon cœur est tatoué à l’encre de douceur qu’on s’échangeait. Le vide est abyssale, la douleur infernale, j’essaie de t’oublier mais tu me manques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rousse au grand coeur

Rousse au grand coeur <3
♠ Nombre de messages : 2147


MessageSujet: Re: ◮ The Masquerade ◮ Lun 23 Déc - 16:01




The Masquerade...
Ft. Everyone


Seul le soubresaut incontrôlé de sa main indiquait dans quel état d'esprit, elle se trouvait. Un tressaillement, semblable à un rictus, agita ses lèvres alors que son regard émeraude achevait la lecture de ce torchon d'ineptie. Alors c'était ainsi qu'on la voyait maintenant. Comme une reine des glaces ?! D'un mouvement brusque, sa prise se referma sur l'article du Washington Time, le froissant jusqu’à le réduire à l'état de boulette de papier qu'elle envoya rejoindre la corbeille. La reine des glaces, c'était aussi vexant qu'insultant et pourtant teinté d'un réalisme qui lui déplaisait fortement. N'était-elle plus que ça ? Plus qu'une dirigeante d'agence parmi tant d'autres ? Une main de fer dans un gant de velours ? N'étant plus qu'un poste à honorer, qu'un rôle à représenter, à faire briller, sans rien à côté. Qu'un corps sans âme. Visiblement c'était l'impression qu'elle donnait. Pourtant, Jennyfer en avait vu passer des critiques à son encontre lors de son accession au poste. Que ce soi les répliques machistes, les blagues déplacées ou les sous-entendus scabreux, la panoplie entière avait du lui être déversée sur sa tête, malgré tout, elle avait tout traversé, avec la tête haute. L'indifférence était plus facile à jouer que le reste, mais ce journaliste était bien loin de la vérité. Si il savait à quel point le feu bouillonnait littéralement sous cette surface plane, il regretterait amèrement ces écrits. Elle ignorait elle-même pourquoi cette fois, ces mots-là, semblaient plus la toucher que les autres. La vérité n'était pas là, elle le très bien. Oui, elle avait apprit à gérer le Ncis, elle avait réussi à prouver au monde entier qu'elle méritait sa place mais elle avait quand même une vie à côté. Une vie représentée par Iris et Evan, en priorité.  Enfin, peut-être avait-il raison sur plus d'un point. Depuis combien de temps ne s'était-elle plus autorisée une soirée rien que pour elle ? Depuis quand, elle n'avait pas décompressé sans penser au travail ? Même chez elle, son bureau était remplis de dossier, ce que feu son père aurait banni.

On était en plein dans les fêtes et la rousse passait son temps, le nez plongé dans les rédactions. Un soupir las lui échappa alors que son regard fut attiré par son agenda, ouvert à la page du jour. Une petite carte y était placée, la soirée organisée par la ville au manoir Lockwood. Pendant quelques secondes, elle sembla considérer l’événement sous un nouveau jour. Une bonne partie du Ncis avait décidé d'y aller et sa fille la poussait à s'y rendre également. Après tout pourquoi pas. Quel risque y avait-il ? Une soirée de détente, une soirée d'amusement. Un peu de lâcher prise. Juste une soirée pour troquer le rôle de la directrice Shepard pour celui de Jen' tout simplement. Elle n'était pas qu'un robot, mais aussi une femme, une femme qui comme tout le monde aimait s'amuser de temps en temps. Redevenir, une inconnue dans cette masse compacte, laisser l'ambiance de la soirée reprendre le dessus. Allez, c'était décidé, ce soir, elle fêtera l'arrivée de cette nouvelle année là-bas ! Elle saisit son téléphone portable et envoya une sms à sa fille. La réponse ne tarda pas, elle venait la chercher. Reculant les rendez-vous des retardataires et accélérant le rythme déjà effréné de cette journée, l'ex-agente parvint à boucler son programme à une heure raisonnable. S'extirpant sur son point de vue privilégier, elle regardait les locaux pratiquement déserts. Tout le monde avait fui comme si leur vie en dépendait dès que cela fut possible. Seuls quelques bureaux allumés signifiait qu'elle n'était pas la dernière en ces lieux.

Son regard s'arrêta un instant sur celui de l'agent aux cheveux poivres sels. Y serait-il lui aussi ? Il n'aimait pas ce genre de soirée, ces foules de monde mais qui sait. Pour être honnête, elle aimerait l'y retrouver. Une bonne partie de son équipe y sera et cela serait une occasion comme tant d'autres. Quand était-ce aussi la dernière fois ou ils avaient dansés ensembles ?  Il y a des années, une bonne décennie même. Comme si il percevait ses réflexions, le bleu intense de ces yeux percuta le vert étincelant des siens. Toujours la même sensation d'être passer au crible. Un léger sourire s'afficha sur ses lèvres et elle tourna les talons, en direction de sa demeure. L’écho de ces pas, dans les pièces vides, résonnait avec la même froideur que l'écriture cynique de ce matin. Se tirant de ces réflexions, elle fila sous la douche. Quoi de mieux pour laisser glisser les problèmes, les tensions, en même temps que les nuées d'eau. Elle finit par opter pour une robe bleuté, légèrement évasée à partir de la taille et un masque de la même couleur, des plumes d'un côté, une remontée de l'autre. C'était tout ce qui restait dans les magasins, la rasia sur ses articles était une aubaine de plus pour les marchands. Jen reporta son attention sur son reflet dans le miroir. Méconnaissable, sûrement pas, mais assez pour se fondre dans le décor. Le bruit d'un véhicule qui se gare devant son entrée, lui parvint aux oreilles. Elle ferma correctement ses portes et monta du côté passager. Après les échanges de paroles que voulait la convenance, elle prit plus de temps pour la détailler.


-Tu es magnifique...

Elle était réellement magnifique dans cette robe soirée, à tel point que Tony risquait fortement de devoir piquer quelques crises de jalousie. Elle allait attirer les coups d’œils à coups sur. Enfin, elle faisait ce qu'elle voulait, elle était bien assez grande pour ça et la rouquine n'y allait pas dans l'optique de jouer les chaperons. Le trajet jusqu'au lieu de la réception fut léger et simple, parlant du petit garçon resté avec une nourrice ou pariant sur les autres membres de l'agence qu'on risquait d'y trouver. Arrivées sur place, les choses se corsèrent légèrement. Le monde était compact, impressionnant, rendant toutes recherches presque vaines, c'était comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Dans une pure déformation professionnel, elle passa en revenue toute la salle, du coin des danseurs à ceux qui étaient assis pour discuter. La ville entière se rassemblait ici. Jouant un peu des coudes, elles atteignirent un lieu ou par chance semblait trôner une partie de l'équipe. Malgré les masques, elle reconnut l'agent Dinozzo et son amie de toujours Ziva. Elle la reprit dans ses bras. Puis entendant une musique comme une autre, ayant simplement envie d'en profiter même si cela courait le risque de surprendre plus d'une personne, elle emmena la jeune femme avec elle, la tirant vers la piste de danse. Les danseurs étaient déjà nombreux à se déhancher sur des rythmes qu'elle ne reconnaissaient pas. Mais peu à peu, elle laissa la musique reprendre ces droits, peu à peu, elle laissait tomber ce qui vive incessant, oubliant tous le reste. Une soirée, une soirée, était-ce trop demandé. Elle se laissa doucement emporter par le rythme qui résonnait dans la salle, dansant sans trop faire attention. Jen n'était plus qu'une silhouette parmi des dizaines d'autres et cela lui convenait à merveille.

___________________________

NCIS
Sometimes you have to look at the reality in front of you and accept it  ♠ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm radioactive

I'm radioactive
♠ Nombre de messages : 1186


MessageSujet: Re: ◮ The Masquerade ◮ Lun 23 Déc - 18:39











La tenue et le masque:
 


Cette carte qu’elle avait reçu, elle l’avait observé longuement. Y aller ou ne pas y aller ? Si elle y aller, elle laisserait son petit garçon au bon soin de leur voisine madame Kaprenzen et appellerait certainement toutes les demies-heures pour avoir des nouvelles de lui, si elle n’y allait pas, elle passerait le Nouvel An avec lui. Quel dilemme. Pendant qu’elle cherchait à savoir ce qu’elle allait faire, Iris observa son petit garçon qui jouait tranquillement par terre un peu plus loin. Oscar était sur ses genoux et somnolait, elle passa sa main dans ses poils avec douceur et il émit un ronronnement. Bon, il fallait qu’elle se décide ! Allez ! Elle se lançait ! Elle irait à cette fête. Et puis, en même temps, elle connaissait Evan, il disait qu’il allait tenir, qu’il n’était pas fatigué mais après 21h passé, il y avait de grandes chances qu’il soit endormi.

Elle passa la journée d’après, à se trouver une robe pour ce bal, avec l’aide d’une amie, elle réussit à trouver la robe qui lui semblait parfaite pour cette soirée. Elle réussit à retrouver un masque qu’un couple d’amis lui avait rapporté de Venise. En l’observant, elle se demanda si un jour elle irait avec Tony dans cette ville. Le jour J, elle déposa son fils et leur chaton chez leur voisine qui les garderait pour la  nuit et après avoir enfiler sa robe, prit son masque, elle ferma la porte de chez elle et fila en direction de Georgetown où elle devait récupérer sa mère qui viendrait avec elle à ce bal masqué. Alors qu’elle les conduisait à présent vers le lieu de la réception, elle ne put s’empêcher de rougir au compliment que lui fit Jen :

- Merci, toi aussi tu es magnifique maman. dit-elle en lui adressant un sourire sincère

Une fois arrivée à destination, elle mit son masque sur sa tête, attacha le bandeau blanc et le recouvrit de ses cheveux, ni vu ni connu. Son regard balaya la salle où déjà beaucoup de monde était présent, cherchant à reconnaître malgré les masques des personnes qu’elle pourrait connaître. Ses yeux tombèrent sur Tony, malgré le masque il lui était facile pour elle de le reconnaître parmi tous ces hommes en costume. Un magnifique sourire apparut sur ses lèvres à l’instant où elle le vit et elle suivit sans sourciller sa mère jusqu’à eux. Elle salua les personnes présentent qu’elle connaissait et puis, son regard alla se focaliser sur l’agent spéciale DiNozzo, son sourire toujours sur ses lèvres, c’était comme si plus personne n’était présent dans la salle :

- Salut toi … ça va ?

Un serveur passa près d’elle avec plusieurs coupes de champagnes posé sur un plateau, elle en profita pour en prendre une à la volée et porta le verre à ses lèvres pour en avaler une gorgée assez longue. La soirée promettait d’être longue et diversifiant, elle allait tâcher d’en profiter un maximum, en plus, elle n’avait pas Evan à surveiller ce qui était excellent pour elle car elle n’aurait pas à s’inquiéter continuellement pour lui et pourrait pleinement profiter de cette soirée de Nouvel An.

___________________________
les étagères font badaboum quand toi et moi on fait boum boum boum
Boum boum boum En plus ça, ça fait toujours deux De plus de ça fait tout ce qu’on veut Toi plus moi ça fait boum boum boum Pas la peine d’aller cavaler Y a plus toi qui me fait voyager Voir les cocotiers de Touloum Quand toi et moi on fait boum boum boum Et tous les bourgeois du 16ème se demandent pourquoi je t'aime Pour n'avoir pas besoin d'un zoom quand toi et moi on fait boum boum boum S'aimer comme ça, c'est pas vulgaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: ◮ The Masquerade ◮ Mer 25 Déc - 19:37

Le monde est un grand bal, où tout le monde est masqué.
The Masquerade


Après avoir passé sa journée dans les recoins reculés et obscures de Washington, Isaac n'avait qu'une hâte, celle de retrouver la paix et le calme à son appartement jusqu'au moment où, après avoir échangé quelque politesses avec Francis, ce dernier lui rappela qu'il y avait le bal masqué pour démarrer cette nouvelle année en beauté d'après ces dires.

Pourquoi devait-il se rendre à cette soirée ? Ce fameux bal masqué organisé par le maire de la ville afin d'atténuer voir faire passer sous silence les évènements déplorables qui avait secoué la ville de Washington, mettant ainsi quelques bâtiments à feu et à sang sans parler des nombreuses victimes décédés par l'assaut de prisonniers sans pitié dont Isaac gardait des souvenirs amères.

Si Jo n'avait pas décidé d'y participer, il aurait bu un verre de scotch afin de se détendre tout en parcourant les pages d'un bon livre comme il aimait le faire lorsqu'il avait l'occasion de rentrer un peu plus tôt du travail. Mais Isaac ne pouvait pas se résoudre à passer la soirée seul alors qu'il avait l'occasion de passer quelques heures en compagnie de sa petite-amie et puis il avait demandé à Elsy de l'accompagner. Faire faux bons aux deux jeunes femmes n’était pas son genre, préférant se tenir à ses dires même s'il se disait intérieurement que la prochaine fois il réfléchira à deux fois avant de promettre sa présence à ce genre de soirée mondaine dont il ne voyait pas vraiment l'intérêt.

Peut-être que les élections arrivaient et qu'avec les évènements qui s'étaient déroulés, le maire voulait redorer son blason en faisant un Mea Culpa dont Isaac ne voyait pas réellement l'intérêt. Cela ne ferait pas revenir les agents décédés et ne supprimeraient pas les souvenirs de ceux qui étaient présent, vivant à 100 à l'heure les évènements qui auraient pu les tuer à la moindre seconde d'inattention !

Dès que le quarantenaire franchit les portes de son appartement, il jeta son manteau sur son canapé en cuir, déposa clé et portable sur l'établit de sa cuisine tout en se dirigeant vers sa salle de bain afin de pouvoir se délecter sous l'eau chaude durant quelques minutes.

Le quarantenaire ajusta sa lavallière noire légèrement satinée sur sa chemise blanche avant d'enfiler sa redingote d'un geste mesurée sur son gilet sombre et termina par le masque argenté qui faisait ressortir ces yeux qu'il laissa retomber autour de son cou. Après quelques gouttes de parfum, il poussa un soupir : C'était l'heure.

D'un geste rapide, il se saisit de ses clés et de son portable qu'il rangea dans ses poches et quitta son immeuble sans avoir l'esprit à faire la fête.

- "Passez une bonne soirée Mr. Jacobs."
- "Espérons-le." ajouta Izzy d'un air blasé.

Pourquoi ne pas avoir préféré faire un discours devant la mairie au lieu d'organiser ce genre de soirée ?! Ça aurait arrangé Isaac et il n'était sûrement pas le seul à s'y rendre à reculons. Jo et Elsy étaient vraiment ces seules motivations même si durant l'heure qu'il avait prise pour se préparer, il avait hésité de nombreuses fois à appeler pour annuler mais il ne pouvait pas prétexter le travail vu qu'Elsy était son agent de liaison et qu'il ne voulait pas mentir d'avantage à sa petite-amie.

C'était donc pour cela qu'Isaac était en train de rouler en direction de l'appartement d'Elsy, s'arrêtant devant son immeuble et sortit de sa Mustang avant de se saisir de son portable et d'appeler son amie, ne voulant pas grimper jusqu'à l'appartement de la jeune femme :

- "Elsy, je suis en bas !"

Isaac ne patienta pas vraiment longtemps et après avoir laissé la jeune femme montait en voiture, il en fit de même, reprenant ainsi la route mais cette fois-ci en direction du Manoir de Lockwood.

- "Merci de m'accompagner." Il poussa un soupir et ajouta "Je n'y crois pas que je vais à ce genre de soirée qui, de surplus, est organisé par le maire."

Il aurait peut-être dû dire à Jo, lorsqu'elle lui en avait parlé, qu'il ne comptait pas s'y rendre et qu'il se rattrapera en lui préparant un diner aux chandelles mais non, il avait accepté tout naturellement de la rejoindre là-bas.

Isaac gara sa voiture pour ce que les autres convives, prenaient pour un parking et après avoir ajusté le masque argenté sur son nez, sortit de la voiture et posa son regard sur la demeure pleine de charme.

Une chose était sûre, c'était que le maire n'avait pas fait les choses à moitié comme à son habitude. Il attendit qu'Elsy arrive à sa hauteur et lui tendit son bras avant de s'avancer sur l'allée de gravier éclairait, menant ainsi au manoir dont le regard d'Isaac était posé.

- "En tout cas c'est vraiment superbe."

Il reprit rapidement son sérieux et ajouta :

- "Jo pense que je travaille dans une agence de finances. Je m'occupe des transactions entre les entreprises ce qui m'oblige à m'absenter régulièrement. Toi tu es la personne qui s'occupe de la liaison entre moi et cette dite entreprise."


Isaac préférait mettre les choses au point avant de faire une quelconque gaffe qui mettrait tout son mensonge en doute. Les portes s'ouvrirent, Isaac et Elsy pénétrèrent dans l'antre de Lockwood où l'effervescence avait déjà lieu. Bien nombres de convives étaient déjà arrivés et certains avaient commencés à entamer le champagne, entre autre tout en se laissant berçait par la musique qui n'était pas encore étouffés par les discussions des convives :

- "Et je dois retrouver Jo parmi toute cette foule ?!" Il jeta un regard à Elsy et ajouta "On va boire un verre avant !"

Tout en se dirigeant vers le bar déjà pris en otages par quelques invités, l'agent fédéral ajouta avec un sourire :

- "Tu es très bien vêtu de la sorte."

C'était avant tout un compliment objectif et non une technique de drague. Il appréciait Elsy mais pas de cette façon, c'était avant tout sa collègue et une amie pour laquelle il avait du respect et c'était assez rare qu'Isaac ait une aussi haute opinion pour les personnes avec qui il travaillait.

Arrivé à la hauteur du bar, il posa son bras sur le comptoir avant de balayer du regard l'assemblée à la recherche de Jo mais comme retrouver une seule femme parmi toute cette foule en pleine effervescence que cela soit sur la piste de danse ou en dehors. Ce fut la voix du barman qui l'interpella et se retourna vers lui :

- "Vous souhaitez ?"
- "Pour moi ça sera un scotch s'il vous plait."

Il poussa un soupir et reposa son regard sur Elsy :

- "La prochaine fois, gifle-moi si j'ai ce genre d'idée stupide Elsy, s'il te plait !"

Isaac donnait l'autorisation à sa collègue de lui mettre une claque afin de lui remettre les idées en ordre afin d'éviter, une nouvelle fois, de se rendre dans ce genre d'endroit ...


 

made by pandora.


Dernière édition par Isaac Samuel Jacobs le Jeu 23 Jan - 16:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: ◮ The Masquerade ◮ Jeu 26 Déc - 19:07

The Masquerade
Profiter de chaque instant...

Les deux points posés sur les hanches, les sourcils froncées, Elsy se tenait debout devant sa penderie, en sous vêtement. Elle ne savait pas quoi mettre pour sortir ce soir. Oui car elle sortait ! Et par n’importe où d’ailleurs, au bal donné par la ville ! Mais qu’est ce qui lui avait prit de dire oui à Isaac lorsqu’il lui avait envoyé ce sms ? Elle qui détestait la foule, être jugé, ou bien déshabillé du regard par n’importe qui ! Et voila qu’au lieu de rester tranquille devant sa télé avec une pizza, elle allait à ce bal pour lequel elle n’était pas sur d’avoir une robe ! Non pas qu’elle ne soit pas élégante d’ordinaire, mais elle portait des tailleurs pas de robes ! et surtout pas de soirée !
 
Elle passa une main dans ses cheveux qu’elle avait décidé de laissé long et détaché. Au fond s’était déjà une bonne chose, elle était coiffée et maquillée. Mais elle n’allait pas aller en sous vêtements au bal, alors il fallait qu’elle trouve une robe… La jeune femme prit un cintre sur lequel se trouvait une robe noir, sobre et classe. Elle se regarda dans le miroir sans la passer, et elle fit un non de la tête… Pas celle-ci… Elle en prit une autre, une robe avec un peu de dentelle noir… Non plus… Elle prit alors une longue robe qui descendait jusqu’à ses pieds, avec de fines bretelles, de style un peu bohème… Elsy jeta un coup d’œil à l’heure, et elle se dit qu’elle allait devoir se décider car Iz allait bientôt lui dire qu’il était là.
 
Elle enfila la robe qu’elle avait dans les mains et elle ajouta un sautoir en perle au milieu de son décolleté. Elle se trouva plutôt jolie et cela l’étonna presque… Elle qui se dégoutait d’ordinaire lorsqu’elle se voyait dans le miroir, elle se dit qu’elle allait peut-être passer une bonne soirée. Elle quitta sa chambre, et elle chaussa des talons. Elle prit le masque qui était sur la table du salon et son téléphone sonna à ce moment là.
 
« -ça marche j’arrive… »
 
La jeune femme ferma la porte de son apparemment à clé, les rangea dans son sac avec son portable et elle descendit les escaliers de l’immeuble dans lequel elle habitait. Lorsqu’elle sortie dans le froid, elle fit un sourire à son collègue et elle monta très vite en voiture. Ça s’était du Isaac tout craché. Pas de salut ça va ? Depuis le temps cela ne posait plus de problème à la jeune femme et elle lui répondit alors en lui souriant :
 
« -mais de rien… Enfin je suis dans le même état d’esprit que toi… Et pour ma part c’est ta faute si j’y vais… »
 
Elle poussa un soupir et elle ajouta lorsqu’ils se retrouvèrent sur le parking en dehors de la voiture et qu’ils lui tendirent le bras :
 
« -regards nous Iz… Je crois qu’on se ramollies avec le temps… »
 
La jolie blonde passa son bras sous celui d’Isaac, et elle commença à marcher à ses côtés pour rejoindre le manoir. Iz avait raison, s’était vraiment très beau… Mais est ce que la soirée serait à la hauteur du décor ? 
 
Elsy écouta son collègue parler de ce qu’il avait raconté comme mensonge à sa petite amie, et la jeune femme fut déçue de voir qu’il ne lui avait toujours pas dit qu’il faisait un magnifique métier. Elle soupira et elle dit à Iz, alors qu’ils continuaient à marcher dans l’allée :
 
« -j’ai pas vraiment envie de mentir pour toi tu sais… Mais bon… J’ai pas envie de foutre ta relation en l’air de soir »
 
Ce qu’Elsy ne savait pas c’était qu’elle avait été la raison d’une dispute entre Iz et Jo quelques temps plus tôt. Elle ajouta d’ailleurs :
 
« -d’ailleurs si c’est la petite brunes aux cheveux  courts que j’ai croisé lorsque je suis passée chez toi après être sortie de l’hôpital, elle est mignonne. Et pour tout te dire j’ai hâte de connaitre celle qui est capable de te supporter dans la vie ! J’ai le droit de la féliciter ? »
 
Elsy disait cela pour plaisanter et pour essayer de détendre un peu Iz qui était comme à ses habitudes ronchon. Elle ajouta :
 
« -tu sais ce que je trouve le plus nul pour cette soirée : les masques ! »
 
Elsy n’avait plus une âme d’enfant, et elle trouvait cela un peu limite de devoir se masquer ainsi. Enfin, elle n’étai pas seule, Iz était là… Et puis si elle en avait marre, elle pourrait toujours prendre un taxi. Lorsqu’ils furent entrés, elle déposa sa veste au vestiaire et elle suivit Isaac, regardant les décos et également les convives déjà présent. L’ambiance était festive, et les gens semblaient déjà bien s’amuser. Elsy sourit à Isaac lorsqu’il se plaignit et elle le suivit de nouveau jusqu’au bar.
 
« -non mais arrêtes ! Qu’est ce qui te prend à me faire un compliment ? Enfin si ça en est un bien sur… Et t’es plutôt pas mal aussi… »
 
Elle se pencha un peu pour que le serveur l’entende et elle demanda un mojito. Elle sourit à Iz et ajouta ironiquement :
 
« -dis pas ce genre de chose, tu me tentes trop… »
 
Elle remercia le serveur et elle porta son verre à ses lèvres. Elle demanda alors :
 
« -tu sais comment elle sera habillée ? »
 
Parce qu’elle était d’accord sur le fait que cela n’allait peut-être pas être évident de trouver la petit ami d’Isaac au milieu de tout ce monde. Enfin, elle lui faisait confiance pour la reconnaitre. S’il l’aimait, il serait la reconnaitre entre mille. Enfin c’est ce qu’on disait… Elle demanda d’ailleurs :
 
« -tu l’aimes ? »
 
 
Non pas qu’elle soit jalouse, pas du tout même. Juste qu’elle trouvait vraiment cela intriguant qu’Isaac Samuel Jacobs ait trouvé une femme qui lui convienne. 
Code by AMIANTE


Dernière édition par Elisabeth Speers le Lun 20 Jan - 17:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: ◮ The Masquerade ◮ Ven 27 Déc - 16:19

The Masquerade


Il n'y a pas de hasards, il n'y a que des rendez vous...





Joie, stress, envie, excitation, impatience… Voila à peu près tout ce qui se mélangeait en Jo alors qu’elle était en train de prendre une douche. Le bal était dans quelques heures, et elle n’avait aucune idée de quoi mettre n’ayant pas eut une minutes à elle pour prendre le temps d’y réfléchir durant la semaine de dingue qui venait de passer au NCIS. Elle était sortie assez tard du laboratoire, et s’était presque en courant qu’elle était rentrée chez elle pour sauter sous la douche. L’eau chaude qui coulant sur sa peau et ses cheveux lui faisait du bien, la réchauffant peu à peu.

Après s’être lavée, elle sortie de la douche attrapa une serviette de toilette et se sécha en vitesse. Elle sortie de la salle de bain la serviette noué autour de la poitrine, et elle se précipita dans sa chambre. Elle savait que Tony travaillait aussi aujourd’hui et qu’il serait peut-être en retard vu que lorsqu’elle avait quitté le NCIS, il était encore à son bureau.

La jeune femme ouvrit son armoire et elle fouilla dans les cintres… Elle sortie plusieurs robes et elle les étala sur son lit après avoir poussé les livres et les pages de son roman qu’elle avait laissé trainer. Elle hésita un moment entre trois robes, bougeant les lèvres de gauche à droite comme si cela allait l’aider à prendre sa décision. Elle voulait être belle et désirable pour Isaac qu’elle devait retrouver là-bas, mais elle savait aussi que Tony allait lui faire une scène si elle sortait avec décolleté trop plongeant. Enfin ce n’était pas trop son style non plus d’être provocante.

Bon elle avait fini par ce décidé, elle allait porter la robe rose. Romantique, glamour, sexy, ravissante… C’était pour cela qu’elle l’avait acheté cette robe ! Même si elle devait bien avouer que si Séra n’avait pas insisté pour qu’elle l’essaye, elle ne l’aurait jamais prise. La jeune femme jeta la serviette sur la chaise de son bureau, et elle enfila des sous vêtements de dentelles rosées. Elle passa alors la robe qu’elle avait choisit et elle se regarda dans le miroir… Elle adora l’ouverture sur le côté qui montait jusqu’à la cuisse, et le tissu était vraiment agréable à porter. Pas de décolleté plongeant, donc pas de problème pour Tony. Enfin il trouverait bien quelque chose à dire…

Jo regarda l’heure et elle retourna dans la salle de bain pour se coiffer et se maquiller. Elle en mit un peu plus que d’ordinaire, après tout s’était nouvel an et elle sortait à un bal ! Elle avait déjà hâte d’y être !

Après avoir enfilé des talons hauts, elle retourna se regarder une dernière fois dans le grand miroir de sa chambre. Elle tourna sur elle-même, et elle se trouva plutôt jolie. Son portable vibre, et elle lu le sms de Tony. Il arrivait dans quelque minute et il s’excusait du retard. De toute façon, s’il n’avait pas été en retard, elle l’aurait fait attendre. Jo eut juste le temps de prendre son sac, de passer une veste et de descendre les escaliers que la voiture de Tony se garait en bas de chez elle. La jeune femme lui sourit lorsqu’elle le vit descendre de la voiture et elle lui dit alors qu’elle s’approcha de lui :

« -waouh tu es vraiment trop beau ! Iris va tomber ! »

Elle le serra dans ses bras et elle dit alors qu’elle voyait son regard posé sur elle :

« -non, je n’ouvre pas ma veste, et non je ne remonte pas me changer. On est déjà en retard, alors en voiture chauffeur s’il vous plait. »

Elle ne lui laissa pas le choix et elle monta du côté passager dans la belle voiture de son meilleur ami. Une fois sa ceinture attachée, elle dit en souriant :

« -je suis vraiment heureuse d’y aller avec toi ! Iris n’a rien dire ? Je veux dire cela ne la gênait pas ? »

Jo était vraiment heureuse que son Tony ait trouvé une femme pour partager sa vie, d’autant plus qu’Iris semblait lui convenir à merveille. La jeune femme espérait que son meilleur ami ne poserait pas trop de question si elle devait lui présenter Iz. Et aussi qu’Isaac ne prendrait pas mal le fait qu’elle ne le présente pas comme son petit ami. Elle n’avait rien dit à Tony pour le moment, et elle ne tenait pas à les présenter ce soir. Elle voulait que Tony passe la soirée avec Iris et elle ne tenait pas à ce qu’il face le chaperon pour elle.

Assise dans la voiture de Tony, Jo remonta un peu sa robe sur sa jambe, évitant de trop montrer à Tony l’échancrure qu’elle avait, ne tenant pas à avoir droit à un serment.

Lorsque Tony se gara, Jo descendit de voiture après avoir mit son masque sur son visage. Un loup dans les tons blancs qui se mariait bien avec sa robe. Elle fit un sourire radieux à son meilleur ami en passant son bras sous le sien.

Le manoir était magnifique et lorsqu’ils entrèrent à l’intérieur, Jo fut impressionné par le décor et la foule qui se trouvait déjà là. Après avoir quitté sa veste, elle reprit le bras de Tony et elle lui sourit heureuse et amusée. La fête battait déjà son plein et Jo avait déjà envie de danser ! Elle chercha des yeux un peu partout avec discrétion si elle ne voyait pas Isaac… Mais pour le moment, elle ne l’avait pas aperçu. Elle avait vraiment envie de le voir, même si elle savait qu’elle ne pourrait pas l’embrasser comme en aurait envie, vu que Tony était dans les parages…




Dernière édition par Joséphine Read le Dim 12 Jan - 22:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: ◮ The Masquerade ◮ Mar 31 Déc - 11:06

I'm so lonely




Mon regard se défile de la table car je ne peux plus le tenir. Ce soir, je suis tiraillé par l'envie et la solitude. Je me tiens debout, fumant une énième cigarette signe de mon indécision, et mes yeux regardent la vue qu'offre la suite d'hôtel dans laquelle je vivrais mon temps de l'autre côté de l'Amérique. Enfin, si je ne devais pas m'installer pour plus longtemps. Un peu plus d'une semaine que j'arpentais les rues américaines, redécouvrant à la fois mes bons souvenirs d'époques et ce goût amer qui revenait sans cesse. Ces démons extirpés à cette ville. Je pensais les avoir fui assez longtemps pour que la hantise ne se soit échappée mais je me fourvoyais grandement. Ils étaient là, en train de m'attendre, se précipitant sur mes cauchemars et mes pensées. Patiemment dans l'ombre, à se demander quand j'aurais un genou à terre, toujours prêts à m'emporter plus bas encore. Bien plus que je ne l'étais déjà. J'avais évité lors de ces quelques semaines les contacts sociaux, préférant me mettre doucement dans le bain, je savais que bientôt j'allais devoir payer les erreurs passées, et je n'en étais pas pressé. J'avais consacré mes jours comme mes nuits à la préparation de l'immersion de ma firme dans le pays, c'était beaucoup de paperasse, quelques rencontres peu amusantes avec la concurrence loin d'être ravi de me voir m'implanter ici. Me présenter dans les tribunaux, faire valider mes diplômes et mon expérience, bref, bien que ce soit long et fastidieux, le hasard m'amenait à ce soir. Ce soir, où je n'avais rien à faire, rien d'autre que d'aller à cette soirée. Pourquoi j'hésitais ? Simplement par angoisse. Je m'étais pourtant enhardi durant le long de mon existence, je n'étais plus l'adolescent peu sûr de lui, j'étais devenu quelqu'un d'accompli, d'influent, et pourtant, une simple fête me retenant dans une indécision désagréable. Normalement cela devait être un choix facile, rester boire ici, noyé ma solitude et mes hantises dans un bon vieux whisky, ou bien prendre ce loup sur les yeux et m'enfuir sur ce terrain glissant qui pouvait après tout se révéler être de bonne augure. L'heure avançait, j'avais l'impression que des heures et des heures s'étaient écoulés alors que le minutes semblaient ralenties. On a tous connu ça, cet empressement qui nous fait regarde notre montre toutes les deux minutes comme si on s'était donné une heure limite où il serait trop tard. Je m'avançais vers la table, prenant l'invitation, la relisant encore, machinalement, comme si je ne l'avais pas déjà lu une douzaine de fois les trente dernières minutes. J'étais tiraillé entre ces deux choix alors que je terminais ma clope. Le risque en valait-il la peine ?

Je me souvenais parfaitement de ma surprise à la réception de la lettre d'invitation. C'était il y a quelques jours, je rentrais dans l'hôtel comme tous les jours. Je ne m'attendais à rien, simplement rentrer, me doucher et me coucher. C'était une sale journée qui s'était effectué sous mes soupirs d'ennui et mes exaspérations. Ainsi le maître d'hôtel à l'accueil m'interpellait, et me disant que ma soirée ne pouvait être pire que ma journée, j'acceptais. Il me remit la lettre et tout de suite je fus intrigué. Décidant de la lire une fois dans la suite j'avais découvert la soirée. Invité pour que je puisse me fondre dans ce qui pourrait être mes partenaires de boulots les semaines à venir, c'était une demande d'intégration en somme. J'avais été très perturbé par cette invitation et tout ce qu'elle encourrait. Les soirs suivants je me suis surpris à penser à cette soirée sous différentes formes, créant des scénarios tous plus improbables les uns que les autres. Et maintenant que j'y étais, je ne savais pas si je devais y aller ou non. Je n'avais même pas prévu d'hésiter autant, comme toutes ces choses futiles qui s'ajoutent à mon quotidien j'aimais les laisser venir à moi, mais malgré tout, cette décision bloquait. Je me torturais l'esprit, tellement, qu'à la fois, je n'en pouvais simplement plus. Agrippant le loup pour le mettre dans ma poche, je passais rapidement dans ma salle de bain pour me préparer. Un costume noir sur une chemise rouge, mes lunettes et mes cigarettes dans ma poche. J'espérais, qu'au moins, il avait du bon whisky.

Je m'étais donc décidé à me rendre à cette soirée déguisée, peut importe qui je rencontrerais, je me laissais porter par ma destinée. Il fallait bien que j'y passe de toute manière. Une fois prêt et décidé, je sortais de l'hôtel pour prendre un taxi et me rendre à l'adresse indiquée. Les quelques temps de route me laissait bien le temps de me baigner dans le doute qui s'emparait de moi. Je soufflais comme pour me détendre lorsque enfin on me déposait juste à l'entrée. Enfilant directement le loup très sobre sur mon visage, je présentais l'invitation pour pénétrer dans la grande salle. Sans faire réellement attention aux personnes présentes, il fallait que je commande avant de faire une syncope d'insécurité. Je faisais signe pour commander un whisky, un bon, et double. Alors que je m'asseyais au comptoir pour le boire d'une traite et d'enchérir sur un deuxième que je siroterais. Me retournant sur mon siège, je baladais mes yeux libres, bien caché derrière mon masque, pour repérer quelques personnes. Tous m'étaient inconnus, avec ou sans masques, me baignant dans cette ambiance j'attendais d'avoir rassemblé assez de courage – assez d'alcool aussi – pour m'aventurer d'une invitation de danse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rousse au grand coeur

Rousse au grand coeur <3
♠ Nombre de messages : 2147


MessageSujet: Re: ◮ The Masquerade ◮ Sam 4 Jan - 10:44




The Masquerade...
Ft. Everyone


La musique se répercutait sur les parois des murs, engendrant les résonances, donnant plus d'ampleur encore au tambourinement des basses qu'imposait la cadence. Les lumières vrillaient les gens, les éclairants avant de les plonger dans une pénombre toute surfaite. Tout n'était plus que musique, lumière et robes qui tournaient, tournaient dans un monde coloré. Dans son monde. C'était perturbant et à la fois enivrant. Tout oublier, ne plus réfléchir aux moindres gestes qu'on apposait, comme trop souvent pour elle. Se laisser emporter par vos sens, vos envies ou cette soudaine impression de liberté. Ce qui la titillait le plus outre le virvoltage incessant, restait l'odorat. A chaque passage près d'une de ces dames se déhanchant, elle pouvait sentir l'effluve plus ou moins forte de leur parfum même si il y avait quelques notes moins agréables. Ses messieurs également n'étaient pas en reste bien que plus musqué qu'autre chose. La musique continuait enchaînant sur des airs qu'elle ne connaissait pas, lui faisant doucement comprendre que les années ont bien passé depuis ces époques folles, depuis ces temps de la jeunesse. Il fallait admettre que les années ont passés, prenant avec elle, cette facilité et ce je-m’en-foutisme totale du jugement d’autrui, à l'image des plus jeunes. Les exemples étaient nombreux, un peu trop sans doute. Ce qui lui fit prendre conscience de ces actes mieux que n'importe quel âge ? Un nouveau rythme et un whooo endiablé de certains, alors que à ces oreilles, cela ne rappelait rien du tout. On ne peut pas être au goût du jour pour tout n'est-ce pas ?

Lentement, Jennyfer ralentit le tempo, elle voulut reprendre la parole, dire quelque chose à la jeune Israélienne qui se trouvait à quelques pas d'elle, s'amusant de toute évidence. C'était peine perdue, elle ne l'entendrait pas. Alors elle se rapprocha de la jeune femme pour finir par lui murmurer à l'oreille qu'elle allait chercher quelque chose à boire. S'hydrater était important, surtout quand cela lui donnait la merveilleuse excuse de pouvoir quitter cette piste, de quitter ces défilements de couleurs qui allaient lui donner le tournis. Se faufilant habilement à travers la foule, elle se dressa un passage jusqu'au comptoir en bois, donnant lieu au bar. Il y avait du monde ici aussi, elle s'approcha d'un côté et attendit sagement son tour, son regard émeraude se reportant sur les danseurs. Au loin, elle voyait toujours son amie, par flash, Iris & Tony, un sourire amusé orna son visage. Pourtant, on était bien loin des soirées mondaines dont elle déplorait ardemment l'habitude qu'elle en avait. Ces sénateurs et autres messieurs importants de la défense, n'étaient des adeptes que des classiques, autrement dit beaucoup plus calme que pour l'instant. Eh pourtant, elle jurerait en reconnaître un, un homme à la chevelure blanche, bedonnant mais d'un rire sarcastiquement bourru et faux. Au vu de la petite brune aux allures encore spontanée, ce n'était pas sa femme. Pauvre Elsa. Enfin, ce n'était de toute façon pas son problème, Jen fit volte-face pour reposer son regard vers le barman qui revient dans sa direction. Le choix ? La plupart se jetaient sur le champagne, non, elle ne voulait pas ça.


-Un Bourbon...Sec, s'il vous plaît...

La précision était sans doute superflue pour tout amateur qui se respectait, mais le jeune homme qui lui faisait face n'était selon elle, pas habitué à goûter ce genre d'alcool. Il aurait été dommage de gâcher une telle boisson avec des glaçons. Le pire, fut qu'il eut l'audace d'hausser un sourcil, comme si il se demandait si il avait bien entendu. Oui, oui, très bien entendu, elle fit juste peser son regard vers lui un peu plus longtemps et un verre glissa rapidement dans sa direction. Sa main saisit le verre avant de faire tourner ce liquide ambré dans son réceptacle. Son regard se perdit un instant vers celui-ci. Encore une vieille habitude qui s'était prise avec les années et pourtant c'était agréable. Certes, ce n'était pas à boire comme du petit lait, cela devait plus se déguster qu'autre chose. Modération comme pour tout. Elle porta le verre à ses lèvres avant d'en prendre une lampée. Le goût et l'arôme qui se dégageait de celui-ci mêlaient les habituelles senteurs de mais et seigle, accompagné d'arôme plus fruité, ajustée avec une petite touche épicée. Il n'était pas mauvais même si ce n'était rien comparé à la qualité de ses propres bouteilles. Profitant de ce temps de répit qu'elle s'autorisait, la rouquine, laissait son regard dévier autour d'elle. Il y avait une foule de monde qui commandait, plus quelques personnes assises devant le comptoir. D'un côté c'était une femme plus âgée venant chercher plusieurs coupes pour un groupe d'amis. De l'autre, c'était un homme brun, dans les environs de la quarantaine. Enfin aussi complexe soit-il de détailler quelqu'un quand vous portiez un de ces masques. Il semblait absorbé ailleurs sur la piste, elle s'y tourna à son tour, sirotant tranquillement le restant de son verre. C'était là, que la question principale, la première, lui revient en mémoire. Bon sang qu'est-ce qu'elle fichait ici ? Une masse d'inconnu et les seules personnes qui ne l'étaient pas n'avaient pas besoin de sa présence constante. Elle étouffa un soupire avant qu'une masse de jeune, début de la vingtaine, accourait vers le bar. Ou du moins aussi vite que possible au vu des talons vertigineux de certaines demoiselles. Elle ravala un sourire ironique alors que la pensée se formait dans son esprit « Chérie si tu ne sais pas marcher avec, évite. » Comme cette masse fonçait droit dans sa direction et qu'elle n'avait pas la moindre envie de se retrouver en plein milieu du jeu de quilles. Elle fit un pas sur le côté pour leur céder de l'espace. Elle dut rapidement se rendre à l'évidence, qu'elle avait sous-estimé le nombre, elle agrandit l'espace, reculant encore manquant de buter sur la personne précédente dans son empressement à se dégager.

-Excusez-moi.

Murmura-t-elle en posant son regard un instant vers lui, pour ce rapprochement quelque peu percutant. Elle se décala à nouveau avant d'entendre les rires hystériques et les commandes de champagnes. Peut-être devrait-elle leur dire que ce n'était qu'une légende. On avait quand même la belle barre sur le front avec l'excès de ce pétillant. Who, ils feront bien leurs propres expériences dans ce domaine. Elle termina son verre avant de le reposer sur le comptoir alors que son esprit vaquait aux possibilités multiples qu'elle avait devant les yeux. Se retourner et commander un second verre? Allez rejoindre ceux qu'elle connaissait? Ou en profiter et s'enfoncer une nouvelle fois avec les danseurs et advienne que pourra?... 

___________________________

NCIS
Sometimes you have to look at the reality in front of you and accept it  ♠ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: ◮ The Masquerade ◮ Dim 5 Jan - 23:04

Le monde est un grand bal, où tout le monde est masqué.
The Masquerade


Tout en empruntant d’un pas assuré l’allée illuminait qui menait doucement jusqu’à l’imposant manoir réservé par le maire pour cette soirée particulière, Isaac écouta attentivement sa collègue mais aussi amie lui faire part de son avis concernant son mensonge sur sa carrière au sein du FBI qu’il avait volontairement caché à Jo. Certes Elsy ne voulait pas mentir pour lui mais pas non plus briser sa relation avec la seule femme qu’il avait réussi à faire entrer dans sa vie alors il la remercia avec un simple sourire.

Mais ce sourire disparu rapidement des lèvres d’Isaac lorsqu’Elsy lui fit part de sa brève rencontre avec Jo lors du fameux soir de leur première dispute et il se mit à rire aux derniers mots de sa collègue :

- « Oui en effet c’est bien elle. » Il ajouta « Je suis adorable premièrement mais si cela peut te faire plaisir, alors je t’en donne l’autorisation. »

Il ponctua sa phrase d’un autre sourire, c’était vrai qu’il avait un caractère pas vraiment agréable mais il restait un homme vivable dans l’ensemble enfin avec Jo, il l’était en tout cas sinon la jeune femme aurait sûrement prit ses jambes à son cou. En tout cas, Elsy avait réussi à le détendre quelques secondes ce qui était toujours mieux que rien. Sa réflexion sur les masques le fit acquiescer doucement, c’était vrai qu’ils auraient pu oublier ce genre de détails surtout pour les gens tels qu’Elisabeth ou lui-même qui n’aimaient vraiment pas ce genre de soirée mondaine mais en plus avec un masque, c’était le gros lot !

Accoudaient tous les deux au bar du manoir, Isaac ne put s’empêcher de rire doucement sur la réaction d’Elsy à ce qu’on appelait communément un compliment.

- « C’est toute cette soirée qui me rend peut-être si … gentil. Et merci. »

Gentil ? Ce n’était pas vraiment le mot qui lui correspondait le mieux mais ça le ferait tout de même.

En voyant toute cette foule qui semblait être, plus que ravis de se trouver dans cet endroit, Isaac se demandait si quelque chose ne clochait pas chez Elsy et lui, sur le fait qu’ils n’aimaient pas ce genre de mondanité longue et sans réelle importance. Pourtant les gens semblaient vraiment s’amuser tout en dansant sur des musiques en tout genre tels que le classique, les slows lorsque l’orchestre ne tentait pas une musique plus rythmé avec un tango et tout cela entre deux coupes de champagnes à la robe clair et aux fines bulles qui venaient parsemer le contour du verre en cristal que les femmes semblaient aimer tenir, leur donnant comme une prestance superflues.

Isaac se concentra de nouveau sur Elsy et avec un sourire amusé, lui lança un regard en coin. Peut-être que cette fameuse gifle, il la tentait vraiment en lui faisant ce genre de proposition.

Il prit une gorgée de son scotch, profitant du breuvage doré qui lui réveilla rapidement les papilles et reposa son verre sur le comptoir tout en balayant une nouvelle fois, du regard, la pièce.

- « Non aucune idée. »

Et puis la fameuse question sortit de la bouche de sa collègue et il se retourna vers elle, quittant ainsi des yeux l’effervescence grandissante qui prenait forme sous ses yeux :

- « Oui je l’aime. » Il sourit à cette pensée et reprit « Je l’aime assez au point de lui mentir afin de la protéger. »

Isaac reprit une gorgée de son scotch et se saisit de son portable, lui envoyant ainsi un sms afin de la trouver. Des femmes aux cheveux courts étaient plus nombreuses à Washington qu’il ne l’aurait pensé et chacune d’elles étaient accompagnés d’un homme tout comme Jo. Si encore les masques tombaient le temps d’une soirée alors il arriverait à la trouver mais comme toujours, les masques restaient…

Il prit une nouvelle gorgée de son verre et parcourra, une nouvelle fois du regard, la salle de réception dans cet immense manoir pour tenter de retrouver la jeune femme qui partageait maintenant sa vie avant de se retourner en direction d’Elsy et ajouta :

- « Prête pour la nouvelle année au frais du maire ? »

Isaac sourit. Qui pouvait dire être prêt pour la nouvelle année ? Les bonnes résolutions servaient seulement à se donner une ligne de conduite durant les premiers jours, voire même bonne conscience mais dès que le premier mois arrive à sa fin alors toute les promesses faites à soi-même pour cette nouvelle année disparaisse aussi rapidement qu’elles avaient pris place dans votre esprit et alors, tout ne redevient que routine.

Donc la nouvelle année n’était en rien le commencement ou la fin de quelque chose en dehors du calendrier. Votre vie ne changeait pas au simple fait que l’on passait du 31 décembre 2012 au 1 janvier 2013 en une fraction de seconde. Isaac n’avait pas attendu la nouvelle année pour apporter du nouveau dans son existence, le plus important c’était que le changement opère au moment où l’on s’attend le moins, montrant une nouvelle fois la force de la destinée sur l’existence de chacun des êtres présents sur cette Terre et le destin n’attendait pas la fin d’année pour cela.

Isaac écouta doucement les notes résonnaient dans la pièce, les invités dansant au rythme de la douce mélodie, attendant avec impatience la venue de sa petite-amie, l’une des deux raisons pour laquelle il avait fait le déplacement, l’autre raison étant déjà à ses côtés…


 

made by pandora.


Dernière édition par Isaac Samuel Jacobs le Jeu 23 Jan - 16:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 I think I'm slowly becoming the boring person than I have always wanted to be.

I think I'm slowly becoming the boring person than I have always wanted to be.
♠ Nombre de messages : 254


MessageSujet: Re: ◮ The Masquerade ◮ Mer 8 Jan - 0:35


The Masquerade
Tout le monde




Tony secoua la tête, il n’arrivait plus à voir la fin de son rapport. Il savait qu’il devait se dépêcher pour rentrer chez lui prendre une douche, s’habiller et allé chercher Joséphine chez elle. Il passa une main dans ses cheveux et souffla. *Dépêche-toi Tony* Ce dit le jeune agent.  DiNozzo avait prévu de se rendre au Bal masqué qui était organisé pour la nouvelle année. Il avait reçu une invitation quelque jours plutôt, DiNozzo ce souvenu quand il l’avait ouvert.

*Flash Back On*

Tony était rentré d’une longue journée au bureau du NCIS, l’ambiance était assez tendu entre tout le monde, il faut dire que cela faisait quelque temps que tout le monde recherché les criminels et que le NCIS avait était partiellement détruit par les tirs d’un déséquilibré. L’agent spéciale avait vraiment eu peur pour sa compagne, au début il ne savait pas trop où elle se trouvait, mais après quelques temps il avait entendu son téléphone sonner dans sa poche et avait laissé échapper un souffle de soulagement quand il vit que c’était Iris qui l’appeler, il n’a jamais était aussi content de l’avoir au téléphone. Il s’était aussi inquiété pour sa meilleure amie Joséphine qu’il avait juste eu le temps d’apercevoir avant que le tireur commencer à faire son carnage, il a appris pas la suite qu’elle allait bien et qu’elle avait était transporté à l’hôpital pour soigner ses blessures. Et il se souvenu aussi de son père, DiNozzo sénior ne venait pas souvent lui rendre visite, mais à chaque fois qu’il le faisait-il ce passé quelque chose de plus ou moins grave.  Malgré leur différent, Tony aimait son père il voulait juste avoir un père présent et pas un père en coup de vent. Il n’avait pas voulu qu’il soit mêlé à tout cela, mais manque de peau pour lui son père était bien prit dans la fusillade. Il avait essayé de le protéger au maximum. Il était content quand tout cela était fini, même s’il y avait beaucoup de blesser et de dégât. L’agent n’était pas fâché de se reposer un peu, il avait mis son courrier sur la table base est était parti se chercher  une bière pour décompresser. C’est à ce moment-là qu’il vit une carte d’invitation, il la pris dans ses mains et lui plus attentivement. C’était une invitation pour un bal masqué pour fêter la nouvelle année. Tony rigola *Porter un masque ? Pourquoi pas !* ce dit le jeune agent. Il avait regardé l’heure et l’endroit où se trouvait la fête. Il savait qu’Iris serait présente aussi. Il avait commencé à mettre en route son projet.

*Flash Back Off*


L’agent était toujours assis à son bureau avec un sourire idiot sur son visage quand il se remémorait les évènements. Il sorti de sa rêverie en entendant le ding de l’ascenseur, la plus part des agents étaient déjà parti rejoindre leur famille ou bien d’autres rejoindre le bal.  DiNozzo reporta son attention sur son ordinateur et sur ce qu’il écrivait. Gibbs lui avait dit qu’il voulait absolument son rapport fini pour le lendemain matin. Il était un peu plus lent à écrire sur l’ordinateur que ses deux autres collègues, il faisait tout pour s’appliquer aussi, au tout début qu’il était rentré au NCIS, Gibbs lui avait fait refaire cinq fois son rapport et encore il avait eu pitié de lui sinon il savait qu’il aurait dû le recommencer encore. Ce n’était pas vraiment un bon souvenir pour lui. Une trentaine de minutes plus tard, il avait fini d’écrire son texte il l’imprima et posa le dossier sur le bureau de Gibbs. Il éteignit son ordinateur et pris toute ses affaires et se dirigea vers le garage. Pour une fois la chance était avec lui, le trafic était fluide. Une fois chez lui il posa son sac, il alla ranger son arme dans son coffre et alla nourrir son poisson rouge. Ensuite Tony passa dans la salle de bain, il enleva toutes ses affaires et les mis au sale. Il entra dans la douche, DiNozzo régla la température, l’eau chaude lui fit un bien fou, Tony se détendit. Une fois sa douche terminé il prit sa serviette pour se sécher et l’enroula autour de sa taille, l’agent se regarda dans le miroir et alla dans sa chambre. Heureusement pour lui Tony avait déjà tout préparé avant de partir ce matin. Il s’habilla dans un beau costume noir Armani et des chaussures de ville noire. Il avait réussi à trouver un  beau masque dans un magasin spécialisé dans ce genre de chose. Il avait pris quelque chose de classique, il était tout noir avec quelques motifs dessus. Une fois habillé, Anthony alla dans la salle de bain pour ce coiffé, une fois qu’il avait fini l’agent envoya un message à Joséphine pour lui dire qu’il allait arriver vite.

Il monta dans sa voiture, il avait mis son masque sur la banquette arrière, il le mettrait quand ils seraient arrivés. Il se demandait comme la jeune femme était habillé, Tony n’aimait pas qu’elle mette des choses trop provoquante, comme des décollettes ou autre mini-jupe qui ne protégeait rien du tout. Si ça tenais qu’à lui il lui aurait dit de portée un col roulé, un jean et des bottes. DiNozzo savait qu’il en faisait trop et qu’il ne devait pas agir comme ça, mais il voulait la protéger, il ne voulait pas qu’elle tombe sur un mauvais type. Tony sourit, il était content car il n’allait pas être le seul à arriver en retard, l’appartement de Joséphine était juste là, il eut juste le temps de ce garé que la jeune femme était descendu tout sourire. Il l’étudia juste avant de sortir, elle porté des talons hauts qui ne lui allait pas si mal, elle avait une jolie veste sur elle, il pouvait voir que la robe était raisonnable, DiNozzo était au moins rassuré pour cela, mais il aurait toujours un œil sur elle lors de la soirée.  Tony descendit de la voiture pour allait la voir et la prendre dans ses bras, quand il s’approcha d’elle elle lui dit qu’il était vraiment très beau et que Iris allait craquer. Tony ne put s’empêcher de rire, il espéré que sa petite amie allait craquer et surtout il espéré que son plan allait fonctionner c’était un gros risque qu’il prenait.

- Merci belle demoiselle. Tu es vraiment belle aussi, ils vont tous te sauter dessus. Rappel toi que je t’ai à l’œil.

Il la prit dans ses bras, il aimait les câlins de la jeune femme, c’était toujours réconfortant. Les deux se séparèrent et Joséphine connaissait par cœur Tony alors elle lui dit qu’elle n’ouvrirait pas sa veste et qu’elle ne remonterait pas se changer parce qu’ils étaient déjà en retard et qu’il fallait qu’il y aille. DiNozzo n’eut pas le temps de répliquer la jeune femme était déjà monté à bord de la voiture du côté passager. Tony sourit en secouant la tête, une fois à bord il s’attacha et parti dans la direction du bal. Jo lui parla en disant qu’elle était vraiment heureuse qu’elle y aille avec lui et elle lui demanda si Iris n’avait rien dit et si ça ne la gênait pas. Tony souriait toujours :

- Alors, avant que tu montes vite fait dans la voiture je voulais te dire qu’habillé en cosmonaute aurait été mieux, tu aurais fait planer certaines personnes. Non je blague juste un gros sweat, un jean taille 60 et des basket et un sac poubelle comme masque aurait fait l'affaire. Je suis heureux d’y aller avec toi aussi. Tu sais tu n’as  pas à t’en faire pour Iris, ça ne la gêne pas du tout, elle sait qui tu es et elle ne s’inquiète pas. Elle va au bal avec sa maman, on a convenu de se retrouver dans le château, autant dire que ce n’est pas gagner avec tous les gens qu’il va y avoir.

Tony rigola. Tony vit le château au loin, quelques minutes plus tard ils étaient arrivés. Tony regarda autour de lui est vit pleins de voiture. Il descendit de la voiture en même temps que sa meilleure amie et ouvrit la porte arrière pour prendre son masque. Il avait toujours son masque dans les mains quand la jeune femme se retourna vers lui avec un grand sourire, il mit le sien et sourit aussi. Avec le bras de Joséphine sous le sien ils rentrèrent dans le manoir. DiNozzo regarda autour de lui, tout était magnifique, il y avait aussi beaucoup de monde, il s’était tournée vers son amie et il vit qu’elle était vraiment contente, cela lui fit plaisir. Il aimait voir le bonheur dans les yeux de la jeune femme, mais DiNozzo avait remarqué aussi qu’elle cherchait quelqu’un. Tony avait toujours son bras dans celui de Jo’. Il regardait partout pour voir si Iris était là ou pas. Il avait un peu de mal à reconnaitre les gens avec leurs masques et il y avait aussi du monde. Il tourna la tête et il vit l’une des plus belle personnes qu’il aimait sur terre, il avait un grand sourire au lèvre. Cela lui faisait du bien de voir sa bien-aimé. Elle s’approcha de lui est lui demandait s’il allait bien. Tony souriait toujours et avait toujours Joséphine à côté de lui :

- Maintenant que je te vois je vais très bien et toi ça va ? Tu es vraiment ravissante se soir.

Tony la regarda encore, c’est vrai qu’elle était belle, la robe lui allait vraiment bien et le masque aussi. Il passa que la robe était un peu trop sexy, ce qui ne lui plaisait pas beaucoup, non pas que ça m’allait pas à la jeune femme, mais avec tous ces célibataires dans cette salle qui allait regardait sa petite amie, il n’était pas vraiment enjoué. Quand le serveur passa près d’eux l’agent en avait profité pour prendre deux coupes de champagne une pour lui et une pour sa meilleure amie.

- Il y a vraiment du monde ce soir, alors comment c'est passé ta journée Iris ?

Tony souriait, il avait parlé à Iris de Joséphine. Il lui avait dit qu'elle n'avait rien a craindre de la jeune femme que c'était juste sa meilleure amie. Il en profita pour regarder autour de lui il vit quelques un de ces collègues et d’autres agent du FBI ou autre, il y avait même quelque politicien, évidement qu’ils n’allaient pas manquer une occasion comme celle-là. Il vit aussi la directrice Jennifer Shepard au loin. Il passa un bras autour de sa jeune compagne.


(c) mini bn

___________________________


"You know, all that really matters is that the people you love are happy and healthy. Everything else is just sprinkles on the sundae."
R.I.P Paul
*** Ereden ***


Dernière édition par Anthony DiNozzo le Ven 16 Mai - 17:08, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: ◮ The Masquerade ◮ Dim 12 Jan - 22:22

The Masquerade


Il n'y a pas de hasards, il n'y a que des rendez vous...





Jo avait levé les yeux au ciel en entendant les premiers mots de son meilleur ami. Oui, elle le savait qu’il allait l’avoir à l’œil durant la soirée ! Et c’était pour cela qu’il fallait qu’elle soit assez fine pour qu’il ne remarque pas trop sa relation avec Isaac. Elle ne tenait pas à avoir à se justifier sur sa relation ce soir, et elle ne voulait pas non plus de scène. Et puis Jo comptait également sur la présence d’Iris pour détourner l’attention de Tony. Il était complément dingue de la belle blonde, alors il n’aurait d’yeux que pour elle. La jeune femme pourrait alors s’éclipser pour retrouver Isaac dans la foule. Du moins elle l’espérait un peu…

 
Elle se mit à rire lorsqu’il lui parla de sa tenue et elle secoua la tête de gauche à droite. Il était toujours fidèle à lui-même et elle aurait pu prendre les paris sur ce qu’il venait de dire ! Elle lui répondit alors amusé par ses paroles :
 
« -mais bien sur ! Comme si tu n’aurais pas eut honte d’arriver avec moi habillé ainsi ! »
 
Elle lui sourit, vraiment ravie de se rendre au bal avec lui. Elle ajouta lorsqu’il parla de rejoindre Iris là-bas.
 
« -oui ce n’est pas gagné, car il va sans doute y avoir beaucoup de monde… »
 
Il en était de même pour son propre rendez vous. Trouver Iz au milieu de tous ces costumes n’allait pas être des plus faciles, les masques n’aidant pas la chose. Mais bon, les téléphones étaient là pour ça !
 
Une fois dans le château, Jo fut émerveillé par la décoration des lieux et surtout un peu étouffé par le monde déjà présent ! Enfin, vu qu’ils étaient un peu en retard, il était parfaitement compréhensif qu’il y ait déjà beaucoup de monde. Jo avançait parmi la foule au bras de Tony, et elle ne fit pas attention aux quelques regards qui se posaient sur elle. Lorsqu’ils furent arrivés près du petit groupe de personne que formaient ceux du NCIS, Jo sourit avec tendresse en entendant les mots échangés entre Tony et Iris.
 
La jeune femme trouvait qu’ils formaient un couple parfaitement assortie et elle adorait voir son meilleur ami sourire ainsi comme un idiot devant la femme qui faisait battre son cœur. Tony amoureux ! Elle trouvait cela surprenant et en même temps vraiment attendrissant. Et puis l’amour lui allait bien. Elle fit un petit signe de la main à Iris et elle lui sourit. Elles étaient dans la même équipe, mais elles ne se connaissaient pas vraiment. Mais Jo savait que s’était un bon agent et puis de toute façon elle l’avait à l’œil.
 
Elle remercia Tony lorsqu’il lui tendit la coupe de champagne et elle la porta à ses lèvres tout en regardant un peu plus loin dans la foule. Elle ne voyait toujours pas Isaac… Et pourtant elle avait une envie folle de le voir ! Mais elle savait qu’elle allait être un peu frustrée de ne pas pouvoir l’embrasser… Ils en avaient parlé avant de   se décidé de venir ici, et il savait qu’elle n’avait pas prévu de le présenter à Tony ce soir. Peut-être en simple connaissance si Tony posait une question ou deux, mais pas plus. Alors ils avaient convenu de ne pas se prendre par la main, ni de s’embrasser.
De loin, elle cru le reconnaitre près du bar… Elle leva ses yeux sur Tony et elle dit :
 
« -je vous laisse en tête à tête… »
 
Elle sourit à son meilleur ami et elle s’éloigna dans la foule. Elle esperait que Tony n'allait pas trouver cela trop louche et elle se retourna pour voir si il la suivait des yeux. Elle lui sourit et elle pria pour qu'Iris attire son attention.

Oui, il s’agissait d’Isaac et il était visiblement avec sa collègue. Celle que Jo avait prit pour sa maitresse… Bref… Jo avança encore un peu dans la foule, puis elle prit son téléphone. Elle rédigea un rapide sms et l’envoya à son petit ami.
 
*je te vois…*
 
Elle aimait jouer avec lui… Et de loin, elle l’observait au travers de son masque… Il semblait s’ennuyer un peu, et la jeune femme avait une envie folle de le rejoindre. Elle avança encore de quelques pas, ses yeux fixés sur celui qui l’attirait tant et avec qui elle était si bien depuis quelques semaines.
 
Elle laissa passer un peu de temps, s’amusant de voir son petit ami chercher du regard dans la foule… Elle décida alors qu’elle avait assez jouer avec lui, et elle s’avança vers eux. Elle se hissa sur le pointe de pieds et elle lui chuchota à l’oreille d’une voix douce et sensuelle :
 
« -bonsoir… »
 
Elle le frôla délibérément et elle sourit à son petit ami ainsi qu’à son amie. Elle dit alors à Elsy :
 
« -je crois qu’on s’est croisé l’autre jour… Je suis Jo… Heureuse de te connaitre… »
 
Elle posa alors son regard sur son petit ami et après un tendre sourire elle dit :
 
« -vous êtes là depuis longtemps ? »
 
Elle le trouvait beau ainsi vêtu, mais elle ne voulait pas mettre mal à l’aise Elsy en accaparant Isaac. Il était venu avec elle, et elle était heureuse de la rencontrer. Les masques donnaient un côté étrange à la situation… Jo apporta son verre à ses lèvres et elle frôla caressa la main d’Isaac, caché derrière sa robe. Elle était heureuse de le voir et surtout de l’avoir trouvé dans cette foule ! Mais elle avait surtout envie de l’embrasser et d’avoir droit à un câlin ! Ils ne s’était pas vus depuis Noël qu’ils avaient passé ensemble. Jo avait ainsi fait une surprise à son petit ami en lui souhaitant un bon anniversaire. Elle avait adoré voir la surprise dans ses yeux, heureuse qu’il ne s’attende pas à ce qu’elle se souvienne de la date de sa naissance.   



Dernière édition par Joséphine Read le Sam 15 Fév - 16:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: ◮ The Masquerade ◮ Lun 13 Jan - 22:08

Alcohol




C'était ce genre de soirée où tout le monde était sensé être courageux, charmeur et bon danseur. J'aurais pu dans toutes circonstances être plutôt bon au milieu de cette ambiance mesquine et mystérieuse mais ce n'était simplement pas le bon soir. Déjà hésitant face à l'invitation, ma nouveauté dans le pays entier me retenait dans une sorte du pudeur indescriptible. J'étais là, au bar, ne pouvant mettre un visage ou un nom sur aucune de toutes ses têtes dansantes. Femmes ou hommes, qu'importait leurs âges ou leurs vêtements, tous m'était inconnu et c'était plutôt intimidant, même pour moi. Imaginez vous au milieu d'une foule d'inconnu semblait tous plus ou moins se reconnaître. Être l'inconnu ne me ressemblait pas réellement, c'était comme venir seul à une soirée échangiste ou en couleur vive à un mariage classique, c'était être le vilain petit canard sauf qu'au lieu de se faire remarquer il se serait noyé. Je n'étais donc pas réellement à mon aise alors que je sirotais mon whisky tout en posant mes yeux sur chaque personne. L'amusement venait tout seul, regardant ces couples ou ces trios bouger leurs lèvres. Je ne pouvais m'empêcher de m'imaginer leurs paroles, les « tu es très en beauté ce soir » ou les « tu es ravissante », toutes ces phrases bateaux qui enlevaient le mystère d'une soirée masquée. Ce genre de soirée était un piège réellement, on pouvait être qui l'on voulait même très loin de la vérité. Si je me présentais en tant que l'ambassadeur russe, mon accent étant la seule chose audible et reconnaissable, on m'aurait cru sans l'ombre d'un doute. Mais tout le monde, ou presque, connaissait les invités ou du moins les personnes susceptibles d'être invitées, avec un simple jeu de déduction on devinait les visages cachés. Je ne pouvais jouer au jeu, alors le divertissement devait venir d'ailleurs. Et en recommandant un deuxième whisky, je trouvais dans quoi ma soirée allait se profiler.

Voilà déjà quelques minutes que je me trouvais au comptoir du bar, assis sur ce long tabouret tournant, passant d'une part vers mon verre et d'une autre vers la piste de danse, attendant d'être assez enivré par les effluves maltées du bon whisky pour kidnapper n'importe quelle femme prête à danser. Le fait d'être l'inconnu m'empêchait pas pour autour de me faire remarquer, bon danseur et aimant ça, je le ferais forcément et je ne serais pas maître de ma discrétion. J'étais le genre de personnage qui imposait, n'aimant pas faire partie de la masse je m'étais toujours débrouillé pour en sortir et j'avais entraîné mes talents pour que ce soit toujours vers le haut et jamais vers le bas. Je soupirais dans les glaçons de mon deuxième verre alors que jolie femme, rousse, s'approchait du bar. Commandant un bourbon sec, j'esquivais un sourire. Les verres de chacun étaient souvent signe de leur état au sein de la soirée. Le champagne du groupe de jeune suivant montrait par exemple l'envie de faire la fête dans un élan non maîtrisé d'argent à dépenser. Le whisky était l'alcool de la mélancolie, de la solitude. La vodka était celui de l'oubli, celui qui vous tabassait l'esprit, la tequila était l'envie d'arriver à l'effervescence de l'alcool rapidement, bref, le bourbon sec montrait l'envie d'avoir quelque chose de plus fort, de plus consistant. Je souriais donc laissant le groupe de jeune repartir avec leurs flûtes de champagnes tout gardant une continuité dans le bruit et l'agacement des festivités juvéniles. Ce n'était vraiment plus de mon âge, crier et rire toutes les deux minutes en buvant tellement vite qu'il n'était ni question de goût ou de quoique ce soit d'autre que de devenir saoul. Enfin bref, j'osais rompre mon silence et intégrer cette soirée, du moins, j'y trempais les pieds.


« Bourbon sec, vous m'avez l'air d'être une femme de caractère. »


Souriant, charmeur, un simple loup sur les yeux je regardais la femme qui me faisait face tout en terminant mon verre. Je reprenais ensuite la parole, toujours dans mon accent russe.

« Je suis Miroslav, je peux vous offrir un autre verre ? »


Entrant dans la conversation pour pouvoir enfin profiter de la soirée, je voulais surtout passer le temps au lieu d'attendre naïvement au bar. Il fallait que je m'intègre à ce pays, à cette ville, à ma nouvelle vie qui débutait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'm radioactive

I'm radioactive
♠ Nombre de messages : 1186


MessageSujet: Re: ◮ The Masquerade ◮ Sam 18 Jan - 21:12











La soirée ne faisait que commencer et elle commençait déjà bien car elle était avec lui. Même si ils étaient tous les deux masqués, elle l’avait reconnu dès le premier regard. En plus du fait qu’il y est Tony de présent, il y avait aussi l’experte scientifique de son équipe, Joséphine Read. Elle était contente de la voir ici, autre part que sur leur lieu de travail, même s’il fallait l’avouer qu’elle était bien plus contente de voir Tony que Joséphine. Celle-ci les laissa donc et Iris lui souhaita une bonne soirée. Peut-être l’a reverrait-elle un peu plus tard dans la dites soirée ? Certainement. Mais ce n’était qu’une formule de politesse qu’elle venait de prononcer. Aussitôt dit, son attention retourna entièrement vers l’agent du NCIS qui lui répondait. La blonde ne put s’empêcher de rougir légèrement face au compliment et s’empressa de répondre à la question qu’il venait de lui poser :

- Moi ça va très bien merci. Cette soirée semble prometteuse … dit-elle juste avant de boire une gorgée de son verre

Elle se sentait si bien à ses côtés, elle était toujours ravie de le voir, même si au NCIS, ils ne pouvaient pas se voir seul à seul et quand elle le voyait partir avec son arme, elle avait toujours une petite angoisse qu’il se fasse blesser même si elle savait qu’il avait de l’expérience dans le métier, elle ne pouvait s’empêcher de ressentir une petite angoisse. Evan appréciait énormément Anthony qui faisait une sorte de substitut de père pour le petit garçon de la jeune femme. Le père du petit garçon était actuellement en prison, dealer, elle était tombée des nues le jour où elle avait appris par sa mère que celui-ci était un dealer. Elle ne s’en serait jamais doutée si ce jour-là, la rouquine ne lui avait pas dévoilé le poteau rose :

- Tranquillement. J’ai fini tôt et j’ai profité de ce temps pour m’occuper d’Evan, rien de bien captivant et toi Tony, ta journée, raconte ?!

La jeune femme but une longue gorgée, il ne restait déjà plus grand-chose. Mince. Son regard se balada rapidement au travers de l’assemblée massive de personnes, cherchant un serveur, quelque chose pour poser son verre quand elle l’aurait fini. Son regard revint tout aussi rapidement vers Tony et elle l’écouta parler tout en finissant son verre. Les musiques passaient, les gens dansaient, discutaient, buvaient. Dès qu’un homme avec un plateau passa, elle déposa le verre qu’elle avait vidé de ses dernières gouttes et fit de nouveau entendre sa voix :

- Ça te dis d’aller danser ?

Oui, je sais, ceux sont les hommes qui doivent inviter les femmes, mais là, elle s’était lancée. Et puis tant pis, on s’en fichait des normes et des traditions. Leur travail était éreintant et rentrer tôt était une bénédiction pour Iris qui pouvait ainsi se reposer mais aussi profiter pleinement de son petit garçon. Elle l’aimait tellement. Ce soir, ça ne serait pas elle qui raconterait une histoire à son garçon pour qu’il puisse s’endormir. Cela lui semblait assez étrange quand même, elle était tellement habituer à lui raconter son histoire et à le voir s’endormir peu à peu puis à le border alors qu’il s’était endormi, lui déposer un baiser sur le front et s’en aller en éteignant la lumière.

Bah ! Ce soir était une exception, ce n’était pas si grave et puis, la personne qui gardait Evan ce soir serait très bien gérer son endormissement, elle n’avait pas de soucis à se faire sur ce point. Et puis, ça lui faisait du bien de faire un break de temps en temps et ce soir elle allait profiter de cette soirée qui s’annonçait merveilleuse. Elle n’avait, à présent, que reconnu, que quelques personnes et encore, elle n’en était pas sûr pour la plupart de leurs identités, mais elle s’en fichait.

___________________________
les étagères font badaboum quand toi et moi on fait boum boum boum
Boum boum boum En plus ça, ça fait toujours deux De plus de ça fait tout ce qu’on veut Toi plus moi ça fait boum boum boum Pas la peine d’aller cavaler Y a plus toi qui me fait voyager Voir les cocotiers de Touloum Quand toi et moi on fait boum boum boum Et tous les bourgeois du 16ème se demandent pourquoi je t'aime Pour n'avoir pas besoin d'un zoom quand toi et moi on fait boum boum boum S'aimer comme ça, c'est pas vulgaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: ◮ The Masquerade ◮ Sam 18 Jan - 21:43



The Masquerade

Gibbs avait reçu une invitation pour un bal masqué. Le premier réflexe était de jeter l'invitation a la poubelle. Ce n'était pas son genre d'y assister, mais cela lui ferais sans doute le plus grand bien de sortir de la maison et comme cela était un bal masqué, personne ne le reconnaitrait et il pourrais fort bien démentir qu'il était allé à cet événement. La question était maintenant de savoir s'il devais apporter son arme de service ou non. Cela pourrais être une fête mais cela représentait aussi surement une occasion en or pour des bandits de faire un braquage. Il y aurais sans doute de la sécurité. C'est cela qui le fit pencher pour laisser son arme de service dans la voiture. En cas de problème, il pourrais allez le chercher. Par contre, il apporterais un couteau. Cela servirait tout de même en cas de problème.

Gibbs venais de régler un problème et il décida de réfléchir a son costume. Un masque qui cacherais seulement les yeux était sans aucun doute insuffisant pour cacher son identité. Quand a porter une perruque, cela il n'en n'était pas question. Il lui faudrait sans doute un masque qui lui cacherais son visage. Il alla dans une boutique pour allez s'acheter un masque qui lui couvrirait le visage laissant seulement ses lèvres et son menton a découvert. Cela serais sans aucun doute suffisant. Il s'acheta également une paire de gant blanc pour ne pas laisser d'empreinte. Comme cela, il pourrais démentir qu'il se trouvait là.

Pour l'habillement, cela serais simple. Un smoking ferais amplement l'affaire. Une fois chez lui, habillé devant le miroir. Il mit son masque blanc. C'était parfait. Satisfait du résultat, Gibbs enleva son masque pour se rendre à la fête, prenant le soin de mettre son masque dix minutes avant l'arrivée pour ne pas être reconnu. Laissant les clés de la voiture au valet, Gibbs donna l'invitation à la personne de l'acceuil avant d'entrer dans la salle. C'était magnifique même s'il devais l'avouer, il se posait encore des questions sur sa présence dans cet endroit. Mais trop tard, il était là. Se dirigeant vers le bar pour commander un double bourbon. Cela lui ferais le plus grand bien. Se mettant dos au bar et s'accotant sur le comptoir, Gibbs patienta tout en regardant les gens.

Essayant de découvrir qui était qui, c'était cela qu'il faisait en balayant son regard dans la salle. Les odeurs qui lui parvinrent à son nez lui rappela qu'il avait une erreur. Pas une erreur dramatique mais il aurait du y penser avant de venir. Maintenant, c'était trop tard. Il avait oublié de changer son parfum et il avait pris son parfum habituel. Avec tout les odeurs, cela passerait surement inaperçue. Il relégua ce détail puisqu'il ne pourrais sans doute rien faire pour le moment. Prenant son verre que le barman lui avait servit, il le vida avant de le déposer sur le comptoir du bar.

Il resta près du bar tout en continuant de regarder les gens. Il remarqua rapidement une chevelure rousse. Il en avait d'autres bien sur, mais cette chevelure, cela lui rappela une personne en particulier. Tout ce qu'il espérait néanmoins était de ne pas retomber sur une ex-femme. Il décida de tenter sa chance, avec de la chance, il aurait raison sinon cela lui ferais une belle jambe. Il quitta le bar doucement, s'arrêtant brusquement pour laisser passer les gens avant de reprendre la route.


FICHE ET CODES PAR EPISKEY.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
La cupidité nous a endettés, remplis moi les poches d'espoir

La cupidité nous a endettés, remplis moi les poches d'espoir
♠ Nombre de messages : 417


MessageSujet: Re: ◮ The Masquerade ◮ Dim 19 Jan - 11:30


Everyone ❧ The Masquerade.
Adossé au bar, Liam n’avait de cesse de regarder le balai incessant des gens tout en vidant un énième verre de whisky sur glaces comme il les aimait. Alors que la soirée avait réellement commencé depuis un peu plus d’une heure, les plus retardataires arrivaient en masse, des jeunes encore plus alcoolisés que lui, des personnes semblant chercher une connaissance pour meubler une solitude certaine. Le jeune homme avait arrêté de chercher, mais c’est à cet instant qu’il se mit à reconnaître des gens comme si le fait d’arrêter de se torturer l’esprit à reconnaître quelqu’un avait servi. Il vit un air familier, quelqu’un avec qui il avait eu une longue discussion, Jennyfer. Il ne lui avait parlé que quelques heures mais il la reconnu immédiatement, comme prit de panique il se tourna brusquement vers le bar renversant une partie de son verre en pleine action et tourna la tête, espérant de disparaître. Pourtant il n’y avait rien de mal, mais il se sentait gêné, elle connaissait pleins de détails gênant. Non, en fait il agissait juste en gamin, ne voulant pas affronter une quelconque difficulté, une personne à ces côtés reçue un peu de whisky sur son pantalon, Liam ne le remarqua pas immédiatement jusqu’à ce que celui-ci lui tapote l’épaule.

- Vous venez de renverser votre verre sur moi, vous pourriez vous excuser !

Liam dû faire preuve de beaucoup de sang froid pour ne pas partir au quart de tour, comme il en avait l’habitude. Il inspira légèrement et jetant un coup d’œil vers lui il fit mine de sourire et lui dit :

- Désolé vieux, je n’ai pas fait exprès. Je vous commande un verre…Pour me faire pardonner ?
- A moins que votre verre ne nettoie mon pantalon, j’en vois pas l’intérêt.


Liam soupira, las, il insista une dernière fois pour la forme et l’homme en question fini par accepter, il appela le barman et lui somma de choisir ce qu’il voulait. L’homme se rabattu sur un scotch. Une fois cela passé, les deux hommes, faisait connaissance, ni plus ni moins, se racontant leur vie à leur sauce sans entrer dans les détails comme deux inconnus pourraient le faire.  Au final, Liam n’était pas venu pour rien, à y voir de plus près. Même si les débuts n’avait pas était des plus agréable, cet inconnu n’était pas trop mal, planqué derrière son masque il n’avait pas une vue d’ensemble mais assez pour savoir que c’était le genre qui pourrait lui plaire. Il avait des yeux incroyablement transperçant, de ceux qui vous emportent où vous le voulez. On pouvait également distinguer une petite barbe de quelques jours. Le jeune homme espérait bien repartir avec lui en fin de soirée, ou au moins garder contact. Depuis Jesse, il n’avait eu personne, il en avait marre de cette solitude et même si il savait qu’il ne trouverait pas pareil que lui, que ce ne serait sûrement pas du sérieux, il était là pour s’amuser pas pour s’engager. Il commanda un autre verre, Il posa ses fesses sur l’un des tabourets du bar, il ne savait pas si il parviendrait à nouveau à se lever mais en tout cas, pour l’instant, il ne s’en souciait pas. Cette soirée comblait déjà ses attentes. Oublier. Oublier tous ses problèmes, tout ce qui pouvait faire sa vie actuelle.

Alors que le temps avait passé, le jeune homme ressentit un besoin lui titillait la gorge, il cala sa main dans sa poche sentant le contact d’un sachet en plastique qui, pour lui, était rassurant. Son esprit se coupa de la conversation un instant, il se souvint de toutes ses disputes avec Jesse à ce sujet, un sujet conflictuel. Toutes ces discussions avec tous ces gens, son père, Wayne…Qui l’ont convaincu durant un instant de tout stoppé de se faire violence et de se sevrer, enfin. Il y était parvenu, plusieurs fois, mais jamais complètement. Comme à chaque fois, quand l’ambiance était au rendez-vous, quand Liam voulait tout oublier, il replonger. C’était facile de tout mettre sur la drogue, de dire qu’elle était là cause de tout, mais il était le seul responsable. Le bel inconnu le reprit, posant sa main sur son avant-bras pour le ramener à la réalité.

- Heu t’es sur quelle planète là ?
- Désolé. Faut que j’aille pisser, j’reviens.


L’homme acquiesça, tandis que Liam était déjà à l’autre bout de la pièce, entrant dans les toilettes puis il s’enferma dans l’un d’eux rabattant la cuvette, il mit un genou à terre et sortit le nécessaire. Après avoir étaler la poudre blanche sur la cuvette, il prit sa carte de crédit et fit en sorte de former une ligne droite, puis enfin il sortir de son autre poche une sorte de petite paille qu’il avait toujours sur lui, puis ingérer cette ligne par le nez, tout ça était aller si vite que personne n’aurait pu se douter de ce qu’il se passer là-dedans. Expert, il tira la chasse d’eau, balaya de sa main les restes de poudre et sortit, se lavant les mains puis sortit. C’est à cet instant que son cœur sembla s’arrêter.

Il le vit, lui. Ici ? Son paternel s’avançait vers le bar, l’air décidé. Lui aussi, il l’avait reconnu, il l’aurait reconnu entre mille. Le jeune homme ajusta ses lunettes mais il ne passerait pas inaperçu longtemps. Il soupira, il ne manquait plus que ça. Des agents du NCIS, et ils ne devaient pas être les seuls, ça grouillait de flics, et Liam était complètement shooter à la cocaïne. La soirée qui commençait à être si bien risquer de tourner au cauchemar si quelqu’un le remarquait. Bon, il n’y avait pas de raison se rassura le jeune homme intérieurement. Il se rendit jusqu’au bar, opposé au côté de son père pour reprendre sa conversation laisser en suspens. Il ne voulait pas aller aborder son père le premier, il attendait, fixant de loin son géniteur, espérant qu’il viendrait le saluer, qu’il le reconnaitrait lui aussi, entre mille.
©flawless

___________________________

Je t'ai dans la peau.
J’essaie de t’oublier mais mon cœur est tatoué à l’encre de douceur qu’on s’échangeait. Le vide est abyssale, la douleur infernale, j’essaie de t’oublier mais tu me manques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rousse au grand coeur

Rousse au grand coeur <3
♠ Nombre de messages : 2147


MessageSujet: Re: ◮ The Masquerade ◮ Dim 19 Jan - 14:06




The Masquerade...
Ft. Everyone


Son & lumière. C'était peut-être le rapide constat qu'on pouvait dresser de ce début de soirée. Il n'y avait que cela qui parvenait encore à vous atteindre. Tout n'était plus que bruits en tous genres. Que ce soi les rires, les cris, la musique où le raclement des verres sur le bois du comptoir, tous se mélangeaient et s'entremêlaient, devenant complètement indistincts, incompréhensibles. Tenir une conversation en cet instant, semblait illusoire, voire impossible. Dire que nous n'étions qu'au début de la soirée, qu'est-ce que cela serait au moment de minuit. Jennyfer se le demandait bien, mais on en était loin. En attendant, elle s'était accoudée au comptoir, cela avait un petit quelque chose de pathétique à jouer le pilier de la sorte, mais sur le coup, elle n'avait pas mieux à faire. De plus, elle avait bien besoin d'un verre. Un peu trop peut-être, une addiction comme une autre. Ces lèvres prenaient des petites gorgées, laissant le goût et l'arôme prendre possession de son palais, arrivant malgré cette habitude à en apprécier la saveur et l'effet. De toute façon, elle avait la vague impression qu'elle allait devoir jouer les aimables chauffeurs. Elle avait été jeune, elle savait aussi tout ce que pouvait entraîner ce genre de soirée, elle espérait juste que le maire avait prévu les taxis ou un assortiment de policier, pour les dissuader de risquer leur vie aux volants. Peut-être d'ailleurs ferait-elle mieux d'aller directement chercher les clés de voiture de sa fille, pour éviter tout dérapage incontrôlé ? Un soupire lui échappa, elle le noya en reprenant une rasade. Elle secoua la tête voulant chasser de son esprit, ces idées parasites. Ce n'était pas en ressassant les éléments ou les possibilités qu'elle pourrait réellement en profiter. Elle n'était pas venue ici pour se prendre la tête, ça elle le faisait aisément toute seule.

Elle termina son verre, le reposant sur la table. Sans doute du t-il être rapidement repris par la brigade de serveur mais elle s'en était désintéressée. Son regard émeraude balayait la piste. Jen était hésitante sur le choix à apposer. Elle aimait toujours autant danser, mais pas au point de tourner au ridicule. Elle regardait les gens sans les voir, elle ne faisait pas réellement attention à qui était qui, ou quoi. Elle laissait les autres sens prendre le dessus. Finalement, elle entre-aperçu une voix masculine qui lui adressait la parole. L'homme de tout à l'heure, celui qu'elle avait involontairement bousculé. Dans ce tumulte comment être sur qu'il s’adressait à elle ? Très simple, vu qu'il avait prisé « bourbon sec ». Au vu de la couleur des liquides des autres verres, cela ne pouvait être qu'elle. Elle tourna lentement son regard vers lui, il était assis juste à quelques pas de sa position. Elle esquissa un sourire amusé peut-être un rien malicieux, au vu du sourire charmeur qu'il lui offrait. Mais serait-elle complètement folle de dire que cette voix semblait lui rappeler quelque chose. Oui, elle avait l'impression de l’avoir déjà entendu quelque part, d'avoir entendu ces intonations. Sa mémoire se mit en marche, alors qu'elle essayait de reconnaître où ou quand. Force était de constater, qu'elle ne pouvait s'aider ni de sa stature, ni de ses propres souvenirs. Bien qu'il ait un accent, un accent qu'elle jurerait provenir de....Russie. Inconsciemment, elle se raidit à cette déduction. Allons allons, bon il fallait dire aussi que les derniers représentants de ce pays qu'elle avait croisé, ne lui avait pas fait bon accueil. Enfin, il était inutile de brasser les souvenirs de coups de feu en pagaille, elle ne voulait pas s'en rappeler ! Elle se contenta dès lors de se tourner dans sa direction, ignorant le reste.


-Oui, on me l'a souvent fait remarquer...Elle fit un mouvement de tête en direction de son verre...Whisky si je ne m'abuse ? Dois-je supposer que vous n'attendez personne ?

Un nouveau sourire étira sur ses lèvres. Pourquoi bouder son plaisir. Après tout, il avait commencé, il avait voulu engager la conversation et elle se sentait plutôt de bonne humeur. Quel mal y aurait-il donc à en profiter un peu plus longtemps ? Il était loin d'être désagréable. Elle tourna un instant son regard vers la piste de danse, cherchant une position plus confortable sur ses jambes quand il sembla soucieux de rallumer ce début de conversation. Cependant, à peine reprenait-il la parole que tout se coupa net. Si elle avait un vague sourire légèrement provocateur affiché sur le coin de ses lèvres, celui-ci se figea instantanément quand elle perçut son prénom : Miroslav. A peine ses trois syllabes prononcées avec le bon accent se répercutait dans sa mémoire, que cela eut l'effet boule de neige. Ce fut un raz-de-marée d'image qui déferla dans sa tête, pas nécessairement toutes agréables au souvenir. Elle semblait complètement statufiée et c'était peu dire, vous avez déjà eu l'impression que le sol se dérobait sous vos pieds ? Parce que c'était exactement ce qu'elle ressentait. Bien que là si on lui aurait jeter un sceau d'eau froide à la figure, cela aurait fait le même effet. La surprise et le choc dilataient ses prunelles, alors que sa raison essayait de lui dire que cela tenait de l'impossible. Il était en Russie, à faire elle ne savait quoi, il n'avait pas de raison de se retrouver à Washington, devant elle. Non, ce n'était pas...oui mais combien de chance elle avait pour que ce soit une coïncidence ? Elle n'y croyait plus trop. Elle ne savait pas trop quoi dire, ni même comment agir. Premièrement, elle s'assit, sentant que ses jambes ne supporteraient pas le choc bien longtemps. Qu'est-ce qu'il foutait ici bon sang ?! Elle eut une vague pensée pour Iris. Cela fit déclencheur, elle reprit la parole brusquement, son regard ne quittant pas le sien.

-Miro ?...Sa voix sembla se casser, pour reprendre de plus belle...Qu'est-ce que tu fiches ici ?

Sa voix n'avait plus rien à voir avec le ton précédent. Elle était plus froide, plus tranchante, plus sèche, tout simplement. Intérieurement, c'était à peu près le bordel intégral et elle ne savait trop vers quoi pencher. Alors qu'extérieurement, elle semblait avoir revêtit ce masque d’impassibilité qu'elle arborait trop souvent. Pourtant, elle ne pouvait détacher son regard du sien, comme si elle ne voulait toujours pas le croire. Maintenant qu'elle y prenait attention, ce regard, était bien trop comparable au regard de la jeune blonde. Elle avait toujours dit qu'ils avaient le même regard, cette même intensité. Il avait changé. Elle eut bien envie de rire, plus de nervosité qu'autre chose, qui n'aurait pas changé. Voulait-elle vraiment savoir ce qu'il faisait ici? Elle n'en était plus si sur d'un coup. Elle avait presque envie de le laisser planter là et de partir le plus loin possible, d'oublier tout cela. Mais ses muscles semblaient lui refuser cette acte, elle restait donc planter là, la mâchoire crispée, espérant que tout cela ne soit que le fruit de son imagination. Peut-être préférait-elle encore de s’excuser de son comportement face à un parfait inconnu, plutôt que d'encaisser cette découverte fulgurante.  

___________________________

NCIS
Sometimes you have to look at the reality in front of you and accept it  ♠ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: ◮ The Masquerade ◮ Dim 19 Jan - 19:26


The Masquerade
Everybodies - Everybodies


Le fait qu’il y ait un bal en ville pour le nouvel an, n’avait pas beaucoup enthousiasmé Kenzy qui avait posé la carte d’invitation dans un coin de son bureau sans vraiment y porter attention. Elle fêtait les fêtes de fin d’année en tête à tête avec son petit garçon et au vu de son emploi du temps ces derniers temps, la jeune femme n’avait pas beaucoup passé de temps avec son enfant et se devait de le rattraper avec les fêtes de Noël. Mais en même temps, un bal masqué pouvait lui faire changer l’esprit durant quelques heures, se retrouvant en tant que femme et non en tant que mère ou agent fédéral et ainsi profiter du soirée où l’on pouvait rencontrer du monde, dansait et boire du champagne au frais du maire. C’était les arguments que sa mère lui avait sorti lorsqu’elle avait vu la carte d’invitation pour le Mea Culpa de l’image politique de la capitale. C’était pourquoi Kenzy peaufiner sa tenue de ce soir et après avoir ajusté son masque sur le nez, sortit dans le salon et sa tenue devait allait au vu des exclamations positives de ses proches.
Sa robe noire satinée au dos échancré et au décolleter discret avait fait son effet et Kenzy était satisfaite de son choix sur sa tenue de soirée. Elle retira son masque aussi noire que sa robe et le déposa sur la table basse aux côtés de sa pochette dans les mêmes tons que le reste de sa tenue et s’approcha de son fils :

- « Tu restes sage avec mamie, Jay’ »

L’enfant acquiesça vivement de la tête tout en relevant la tête vers la mère de sa génitrice et Kenzy déposa un baiser sur la chevelure blonde de son fils avant d’en faire de même sur la joue de sa mère tout en la remerciant de garder de son fils.
Après un « bonne soirée » de la part de ces proches, Kenzy saisit ces effets personnels et quitta son nouvel appartement. Au volant de sa berline noire, elle se dirigea vers le manoir de Lockwood. Elle était en retard au vu de sa journée de travail qui avait décidé de s’étaler jusqu’au petit soir et même si elle avait tenté de faire vite pour se préparer, elle arrivait malgré tout, en retard à la soirée mais ça l’importait peu. Kenzy s’y rendait pour s’amuser avant tout et non se posait des questions sur sa ponctualité.

En sortant de l’habitacle de sa voiture aussi noire que sa robe, elle ajusta le masque sur ses yeux avant de dévorer du regard le superbe manoir qui se dressait devant elle. Le maire n’avait pas fait les choses à moitié pour se faire pardonner de cette fin d’année désastreuse pour les habitants de la capitale mais avant tout pour les victimes des prisonniers qui s’étaient évadés.  
La trentenaire s’avança sur le chemin illuminait en direction du lieu de réception, observant le lieu avec un sourire sur les lèvres : Elle avait bien fait de s’y rendre tout fin de compte.
En franchissant les portes de la sublime demeure mise à la disposition de la ville, le sourire de Kenzy s’élargit devant l’effervescence des lieux. La soirée battait déjà son plein, certains étaient accoudés au bar, d’autre restait en groupe tout en entamant de vive discussion alors que d’autre convives avaient pris possession de la piste de danse sur des musiques classiques. Elle eut l’impression d’avoir atterrit dans un autre monde et ne savait où mettre de la tête. La trentenaire saisit une coupe de champagne que l’un des serveurs lui proposa et porta le liquide pétillant à ses lèvres tout en observant tous les recoins que regorgeait ce lieu.  

Kenzy s’avança vers la foule d’un pas un peu moins assurée que celle qu’elle avait sur les scènes des crimes et décida de se rendre près du bar où un bien nombre de personne était attroupé. Qui sait, elle trouverait peut-être un compagnon de danse ou de conversation pour la soirée…Ou reconnaitre sous les masques quelqu’un qu’elle connaissait. Mais la règle qu’elle s’était instaurée pour ce soir était de se détendre et profiter tout simplement de la soirée. Pas de petit garçon à surveiller, pas d’enquête à résoudre en ce dernier jour d’année alors il était temps de vivre comme une femme à part entière au moins une dernière fois avant la nouvelle année…






Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: ◮ The Masquerade ◮ Lun 20 Jan - 17:34

The Masquerade
Profiter de chaque instant...




  La jolie blonde leva les yeux au ciel sous son marque lorsqu’elle entendit les paroles de son collègue. Elle n’était vraiment pas convaincue que mentir à la personne qu’on aimait, était la meilleure des solutions. Mais Isaac était têtu et Elsy savait qu’il était pratiquement impossible de le faire changer d’avis sur quoi que se soit. La jeune femme pensait juste qu’Iz déchanterait certainement si un jour sa copine apprenait qu’il lui avait menti depuis le premier soir. Et si s’était-elle, elle trouverait que l’excuse de la protection était bidon. Enfin si ça petite amie bossait dans le secteur privé et qu’elle était complètement étrangère du travail au FBI, elle trouverait peut-être ça gentil de sa part.
 
Elle avait un peu hâte de rencontrer cette jeune femme qui semblait éveiller la partie humaine d’Isaac. Il venait de lui confier qu’il l’aimait et de la part d’Isaac S. Jacobs, l’agent de bureau savait que ce n’était pas rien. Mais Elsy n’ajouta rien au sujet de la petite amie d’Isaac, préférant ne pas s’en mêler. Les histoires d’amour et elle ça faisait deux ! Comment pourrait-elle donner des conseils en matière de relation de couple alors qu’elle n’était pas capable d’apprécier un compliment de la part d’un homme ?!
 
« -au frais du maire pourquoi pas, mais pas aux miens. Je crois que j’ai assez donné de ma personne cette année. Entre la prise d’otage avec Kenzy et notre charmante virée dans les bureaux sous la pluie, j’ai eu ma dose. Alors s’il te plait tache de rester sage au moins une petite semaine si c’est pas trop demander. »
 
Elle fit tinter son verre contre celui de son collègue et elle lui sourit avant de le porter à ses lèvres. Elsy se demandait encore pourquoi elle avait accepté de venir à cette soirée. Il y avait bien trop de gens pour elle… Non pas qu’elle n’aime pas la foule, mais ce genre de population ne l’a mettait pas vraiment dans son meilleur état. La politique ce n’était pas du tout son truc, et elle n’aimait pas les rassemblements comme celui-ci, l’esprit toujours en alerte. Les foules ainsi rassemblées étaient des cibles parfaites pour les dingues qui trainaient dans la nature.
 
D’où elle était, Elsy vit arriver vers eux une jeune femme vêtue d’une robe rose aux cheveux courts. Il s’agissait sans doute de la copine d’Isaac, et elle eut bientôt sa réponse lorsque la jeune femme souffla un bonsoir à l’oreille d’Isaac. Malgré le masque qu’elle portait, Elsy trouvait que la jeune femme était plutôt jolie. Même si elle pensait qu’elle devait être bien plus jeune que son collègue. Après l’amour n’avait pas d’âge, alors ils faisaient bien ce qu’ils voulaient. La belle blonde se mit à sourire et elle répondit alors à la dénommée Jo :
 
« -Elsy… Je suis ravie de te rencontrer aussi. »
 
L’agent du FBI avait beau être un agent de bureau la plus part du temps, elle savait reconnaitre certaine chose lorsqu’elle les voyait. Et les yeux brillants que posaient la jeune femme qu’elle avait en face d’elle, sur son collègue, était bel et bien des yeux d’une personne amoureuse. Elsy se demandait vraiment ce qu’Iz avait pu faire pour qu’elle tombe amoureuse de lui. Enfin il n’était peut-être pas un connard fini à longueur de temps. Il devait avoir un truc parce qu’elle ne connaissait pas une seule femme qui était assez suicidaire pour pouvoir supporter son collègue à longueur de journée. Connaissait-elle le Isaac que tu as envie de tuer d’un simple regard ? Elsy porta son verre à ses lèvres et elle laissa le soin à son collègue de répondre à sa copine.
 
La jolie blonde se demandait si un jour elle serait capable de regarder un homme que le faisait Jo. Elle qui n’avait déjà jamais rappelé le serveur du bar, malgré le harcèlement de Kenzy… Elle n’en avait pas eut envie, ou pas eut le courage allez savoir. Elle ne sentait pas encore prête à avoir un homme de nouveau dans sa vie. Où alors il allait falloir qu’il soit super patient, ou avec autant de problème qu’elle !
 
De loin, la jolie blonde cru entre voir quelqu’un qu’elle connaissait, mais avec ces masques s’était un peu difficile de pouvoir être sur. Elle joua un instant avec les perles de son collier, et elle sourit à Jo. Elle commençait à se sentir un peu de trop entre eux… Elle regarda un peu plus loin, il y avait comme une terrasse. Elle s'excusa au près d'Isaac et de Jo, puis elle se rendit dehors en posant son verre sur un plateau d'un serveur au passage. Elle fixait un peu le vide en passant la porte, un peu étourdit par le bruit, la chaleur et les gens. Un frisson parcouru sa colonne lorsqu'elle calla ses fesses contre la balustrade. La jolie blonde passa une main dans ses longs cheveux, et profita du fait qu'il y ait un peu moins de bruit ici...   
     
 
 
Code by AMIANTE


Dernière édition par Elisabeth Speers le Dim 20 Avr - 18:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Between Despair & Hope

Between Despair & Hope
♠ Nombre de messages : 690


MessageSujet: Re: ◮ The Masquerade ◮ Jeu 23 Jan - 10:17




◮ The Masquerade ◮
Ft Les Participants.





Si son corps se trouvait sur place, son esprit lui en était à mille lieues. La désagréable sensation d'être là sans l'être réellement l'étreignait. Les images bougeaient devant ces yeux, faisant naître un amas de taches colorées qui se mouvaient en tous sens, tandis que Wayne restait parfaitement immobile. Adossé à la rambarde, le verre de champagne dans la main droite, il regardait devant lui comme si il ne voyait personne. C'était le cas. Il ne regardait plus personne, plongeant dans les méandres et les tourments de son esprit. Il en avait que trop et pourrait y passer des soirées entières mais il n'avait pas envie de s'intégrer là-dedans. Il n'avait pas envie d'être la personne qu'on accueillerait dans un groupe juste pour la soirée. Si le chirurgien était le genre d'homme à en imposer à l'entourage, il ne s'imposait pas souvent. Il n'y trouvait rien là, préférant garder cette capacité pour des cas où cela serait recommandé. Il sirotait par petite gorgée le liquide translucide, laissant le goût lui dévaler la gorge et se répandre. Il faudrait plus qu'un petit verre de la sorte si il voulait se tirer de sa torpeur, ce n'était pas vraiment une question de timidité, juste une affaire de point de vue. Il n'aimait pas ça, il n'y trouvait aucun intérêt, dieu qu'il préférait encore se retrouver dans un bar avec de vrais amis à discuter de tout et de rien plutôt qu'ici à devoir parler à des personnes à qui vous ne savez que dire. Commencer la conversation avec il fait beau aujourd'hui où vous êtes magnifiques mademoiselle, pitié c'était tellement basique et classique que même ses dames devaient en être lassée. Chercher quelqu'un qu'il connaissait était une des méthodes les plus sur, pour au moins ne pas passer sa soirée seul contre le portique. Mais les masques et la foule de monde présent, rendait cet exercice ardu. Il se résignait à laisser venir ou alors peut-être qui sait à se laisser tenter par les plats de nourritures qu'il voyait sortir. De toute évidence, le banquet froid avait ouvert ses portes. Mais la faim ne le tenaillait pas encore.

Il se tourna à nouveau vers le jardin, déposant le verre vide sur les rebords de pierres blanches. Le brouharra qui venait à ses oreilles étaient constants et assourdissants. Les pas dans le gravier, les coups qu'on envoyait dans la balle, les conversations. Ceux qui parlaient fort, ceux qui rigolaient à ne pas s'en cacher. On s'amusait ici, de toute évidence. Il regardait du coin de l’œil, les arrivées des gens. En groupes où quelques solitaires qui étaient déjà occupés de chercher une proie à traquer. Directement, un soupire lui vint en mémoire, alors que l'envie de partir d'ici se faisait plus forte et plus pressante. Allons bon, il fallait se ressaisir, il n'était pas asocial non plus, cela ne lui coûtait rien de tenter la chance, de rentrer à l'intérieure et de laisser la musique faire les choses. Non, visiblement, il n'arrivait pas à cette déduction, son regard se baladait encore un peu, avant de voir une jeune femme blonde sortir de là, l'air perdue mais ravie. A la bouffée d'air elle semblait revivre, même si elle était absente. Son regard semblait dans le vague comme le sien d'ailleurs alors qu'elle arborait une position identique à la sienne, à quelques pas de là où il était. Visiblement, il n'y avait pas que lui qui se demandait par moment ce qu'il faisait ici. Un demi-sourire voulut poindre à ces lèvres, il tourna la tête pour fixer l'entrée. Les serveurs allaient et venaient. Après quelque temps, la jeune femme était toujours présente, sans bouger, sans attendre quelqu'un. Ce qui le poussait à aller vers elle ? Hum et bien tant qu'à passer sa soirée seul, on pouvait à défaut la passé à deux ? Non ? En tout bien tout honneur, évidemment. Peut-être même ne la reverrait-il jamais plus alors au pire des cas on l'enverra sur les roses, rien de bien insurmontable pour lui. Il finit par se relever. Allez, c'était le moment ou il fallait se jeter dans la gueule du loup et se lancer dans l'ambiance festive de cette soirée. Il avait assez attendu, il avait assez tergiversé. Oubliez les choses, laissez glisser la soirée. Il finit par venir dans sa direction en douceur. Ses pas faisant du bruit en arrivant près d'elle, il ne voulait pas arriver par surprise et lui faire peur non plus, on savait tous que les réactions des gens dans ces circonstances n'étaient pas toujours agréables. Il s'adossa finalement à la rambarde, à un mètre d'elle environ.


-Je vois que je ne suis pas le seul à me demander ce que je fais ici ? Ou tu du moins, à apprécier la fraîcheur de la cour..

Wayne tourna un instant son regard vers la belle blonde à ses côtés. Pourtant cela serait étonnant qu'elle soit seule. Elle n'était certainement pas dans les plus moches de cette soirée, bien au contraire. Il esquissa un léger sourire, sans prétention aucune. A vrai dire il ne fallait y chercher aucun sous-entendu, dans son ton, il posait juste une constatation, un point c'était tout. Il voyait au loin un des serveurs de la soirée revenir dans leur direction. Il ne sait d'ailleurs pas bien pourquoi mais sa voix reprit la parole à son encontre.

-Puis-je vous offrir un verre ?

S'était plutôt un ton amusé, vu que ce n'était en rien payant. Une manière comme une autre pour savoir si la dame comptait rentrer et prendre congé, ou si ce n'était pas le cas. Il voulait juste essayer d'avoir une conversation. C'était bien le but de cette soirée non ? Outre le faite de faire un mea culpa des événements, c'était d'essayer de remonter le moral ou de voir naître des sourires non. Lui, il allait essayer.



___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ested.forumactif.org/
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: ◮ The Masquerade ◮ Lun 27 Jan - 14:50

Le monde est un grand bal, où tout le monde est masqué.
The Masquerade


L’affaire de la prise d’otages avec Kenzy lui était parvenu jusqu’aux oreilles peu de temps après les faits et comprenait tout à fait la demande d’Elsy à son égard. Mais la difficulté était plus que certaine en ce qui concernait le fait d’éviter les ennuis pour Isaac. Rien qu’à voir les évènements qui avaient quelque peu bousculé sa vie ces derniers temps, le quarantenaire n’était pas vraiment la personne la plus douée pour passer une semaine calme. Il savait sûrement attirer les ennuis aussi bien que les femmes et cela depuis son plus jeune âge.

- « Je vais essayer Elsy, vraiment. Mais je ne te promets rien. »


Et puis ce n’était pas comme s’il travailler en tant que banquier même si ces derniers temps, même cette profession pouvait porter bien des risques. Ils firent tinter leurs verres à une quelconque raison et prit une gorgée de son verre au liquide doré tout comme Elsy qui en faisait de même. Son regard se perdit alors sur la foule devant lui, observant les comportements des uns et des autres, certains profitants de ce genre de mise en scène pour montrer leurs jeux d’acteurs aux femmes ou aux hommes qu’ils osaient accoster. Ce fut un souffle à son oreille qui le fit sourire, lui faisant revenir les pieds sur terre enfin… il ne les avait pas vraiment sur terre lorsqu’il était avec elle et sa façon de l’effleurer ne fit qu’accentuer cette sensation. Mais c’est qu’elle le cherchait déjà alors qu’elle était à peine arrivée. Il se tut et laissa les deux femmes faire les présentations que l’on pouvait dire officielle avant de répondre à la question que Jo lui posa :

- « J’ai l’impression que cela fait des jours alors que ça ne doit faire que vingt minutes que nous sommes arrivés. Et toi ? »

Tout en prenant une gorgée du scotch qu’il tenait dans sa main, il acquiesça à l’excuse d’Elsy qui s’éloigna et Isaac ne la quitta pas des yeux afin de savoir où se rendait la jeune femme. Protecteur ? Peut-être un peu en effet mais cela était dû aussi aux plusieurs mois qu’ils avaient travaillés ensemble. Dès qu’il la vit prendre l’air frais sur la terrasse du manoir, un sourire s’afficha sur les lèvres d’Isaac. C’était vrai que toute cette foule, cette effervescence devenait vite étouffante et si Jo n’était pas arrivé à ses côtés, il aurait sans doute fait la même chose afin de se libérer de cette pesanteur. Voilà pourquoi il ne se rendait jamais à ce genre de mondanité !
Il reposa son regard noir sur la jeune femme et lui saisit la main, se baissa telle une révérence pour déposer un baiser sur sa main et releva seulement les yeux :

- « Est-ce que mademoiselle ici présente, accepterait une danse ? »

Isaac se redressa et l’entraina avec lui sur la piste de danse, déposant sa main dans le bas de son dos alors que l’autre gardait sa main dans la sienne et commença les premiers pas. C’était la seule façon qu’ils leur restaient pour rester un tantinet proche l’un de l’autre sans que le meilleur ami ne se pose trop de questions et ne lui en pause surtout.

- « Comme ça tu as rencontré Elsy, la jeune femme blonde qui était dans mon appartement la dernière fois et qui travaille avec moi. Elle n’est pas très bavarde mais digne de confiance. »

Enfin, en charmant compagnie, il n’en savait rien mais il l’espérait en tout cas. Isaac connaissait le passé difficile de sa collègue et la dernière chose qu’il souhaitait, c’est qu’elle soit de nouveau blessé par un homme, qu’il fasse un mauvais geste à son égard et ne la blesse. Même après des mois à travailler ensemble, ce ne fut que lors de la prise d’otages que ce dernier osa un geste à son égard et c’était avant tout protecteur et bienveillant qu’il l’avait fait. Alors Isaac n’imaginait pas la réaction de la jeune femme blonde si jamais ce mystérieux inconnu tentait quoi que ce soit. En voyant que cela semblait bien se passer, il se concentra de nouveau sur sa petite amie, la raison principale du pourquoi il était venu à cette soirée :

- « Je suppose que le regard du meilleur ami protecteur est sur toi . »

Il n’avait pas vraiment de difficulté à imaginer le dénommé Tony en train des observait, le jonchant du regard au cas où il aurait un geste déplacé à l’égard de Jo malgré le fait que c’était sa petite amie.
Il reprit en soufflant à son oreille comme elle l’avait fait quelques instants plus tôt :

- « Je sais que cela peut faire cliché mais tu es superbe princesse. »

Combien de femmes recevaient ce genre de compliment lors des soirées comme ça et Isaac ne faisaient pas dans l’originalité en restant le cliché mais c’était ce qu’il pensait tout simplement. Il reprit légèrement amusé :

- « L’avantage que ton ami soit présent, c’est ce que si jamais je te perds des yeux, il aura toujours à l’œil les hommes qui oseront t’approcher de trop près. »

Non sa jalousie ne revenait pas au galop mais il n’aimait pas vraiment l’idée qu’un homme pose ses mains là où il ne devrait pas ou agisse d’une façon pas vraiment respectueuse à l’égard de Jo. Bref…le principal était de profiter de cette soirée enfin de commencer à en profiter en tout cas.





 

made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: ◮ The Masquerade ◮ Sam 1 Fév - 13:14

The Masquerade
Profiter de chaque instant...



  Avant son agression, Elsy était une jeune femme au contact facile qui riait facilement et qui avait de l’humour. Mais depuis, il y avait quelque chose comme brisé en elle, et elle avait beaucoup de mal à établir le contact avec ses semblables. Enfin tout du moins ce n’était pas elle qui faisait le premier pas… Parce que lorsqu’on lui adressait la parole, elle prenait la peine de répondre et de s’intéresser un minimum à ce qu’on lui disait. Elle n’était pas impoli ou associable, elle se méfiait seulement beaucoup plus qu’avant…
 
L’air frais, ou plutôt froid de la nuit lui faisait du bien et peu à peu elle sentait que son corps se détendait. La foule et l’oppression qu’elle imposait sur la jeune femme n’était vraiment la meilleure chose pour qu’Elsy soit à l’aise. En posant son regard sur la grande salle, elle se demanda vraiment pourquoi elle avait dit oui à Isaac pour l’accompagner ici. Elle savait déjà qu’elle n’allait pas être dans son élément ici, avec tout ces gens qui vous dévisageaient et qui vous jugeaient dans même prendre quelques secondes pour mieux vous connaitre. Elle passa une main dans ses cheveux qu’elle avait laissés cascadé sur ses épaules dénudées et elle les rassembla sur son épaule gauche. Elle ferait peut-être mieux d’aller chercher son manteau, car elle allait surement attraper la mort si elle restait ainsi, assise ici sans bouger, les épaules nues dans sa robe de soirée à fines bretelles. Un frisson lui parcouru l’échine et Elsy croisa ses bras sur sa poitrine, passant ses mains sur ses bras pour se réchauffer un peu. Elle n’avait pas envie de retourner prendre un bain de foule pour autant…
 
L’agent du FIB leva les yeux vers le ciel étoilé, étoiles que l’on distinguait mal à cause de la lumière de la ville et des projecteurs qui illuminaient la face du manoir. Au loin, dans la grande salle, la musique résonnait toujours, un brouhaha s’élevait également de là, du au mélange des conversations… Elsy ferma les yeux un instant, le visage toujours levé vers le ciel.
 
Puis ce fut un bruit de pas qui se fit de plus en plus proche qui attira l’attention de la jeune femme. Sans ouvrir les yeux, elle se dit que quelqu’un était en train de s’approcher d’elle, et au son ce n’était pas une femme en talons hauts. La jolie blonde ouvrit les yeux et les posa sur son interlocuteur au moment où il prit la parole. Il s’agissait d’un homme brun qui était visiblement un peu plus vieux qu’elle. Comme à son habitude Elsy écouta avec attention avant de dire quoi que se soit. Il était vêtu avec élégance et sa façon de s’installer proche d’elle et en même temps de respecter une distance raisonnable entre eux prouvait qu’il avait de bonnes manières. Il avait un sourire charmant et un regard plutôt troublant.
 
Malgré le fait qu’Elsy n’arrive pas vraiment à communiquer avec la plus part des hommes, celui qui venait de lui adresser la parole s’en sortait plutôt bien car il n’avait pas commencer en la draguant de façon lourde. Il semblait avoir le même avis qu’elle sur la soirée et la jeune femme esquissa un sourire en baissant les yeux sur le sol. Elle répondit alors d’une voix neutre et posé :
 
« -ça se voit tant que ça ? »
 
Elle ne voulait pas qu’Isaac croit qu’elle passait une mauvaise soirée, elle le trouvait un peu trop protecteur depuis ce qui s’était passé au FBI et qu’elle avait finit à l’hôpital. Il s’en voulait toujours, même après qu’elle lui ait dit qu’il n’y était pour rien.
 
La jeune femme cligna des yeux et elle posa de nouveau son regard sur l’homme qui était venu lui adresser la parole. Il semblait être comme elle, pas à sa place au milieu de ces mondanités… Elle hésita un instant et puis elle finit par répondre avec un petit sourire sur les lèvres :
 
« -vous pouvez… »
 
Elle n’avait bu qu’un seul verre  pour le moment et puis elle n’était pas en service alors elle pouvait bien accepter une coupe de champagne de la part d’un inconnu. La jeune femme se dit qu’ici, il ne pouvait rien lui arriver, et puis ce n’était pas de parler durant quelques minutes avec cet homme qui allait la tuer. De toute façon, sa psy lui avait dit qu’il fallait qu’elle se force à aller vers les gens, que ce n’était pas bon pour elle de se couper ainsi du monde. Elsy avait un peu rit lorsque sa psy lui avait conseillé de faire des activités tel que du sport en équipe pour créer des liens avec d’autres personnes. Le problème était qu’Elsy préférait aller faire son jogging en solo plutôt que d’avoir à supporter une équipe féminine de basketball qui passerait son temps à rire pour des futilités. La jeune femme avait du mal avec ses semblables peut importait leur sexe d’ailleurs. Il fallait vraiment être bien fait pour correspondre au caractère de la jeune femme et cela commençait souvent pas une épreuve du feu tel qu’Isaac et Kenzy y avaient eut droit…
 
Mais ce soir, elle était là pour « se détendre », alors elle essaya d’être aimable et elle demanda pour s’intéresser à celui qui venait de lui apporter une coupe de champagne.
 
« -vous n’êtes pas très friand de ce genre de soirées non plus ? »   
 
 
Code by AMIANTE


Dernière édition par Elisabeth Speers le Dim 30 Mar - 17:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: ◮ The Masquerade ◮ Sam 15 Fév - 16:15

The Masquerade


Il n'y a pas de hasards, il n'y a que des rendez vous...







 « -peut-être quinze… Je ne sais pas trop en faite… »
 
Jo suivit également du regard la collègue d’Isaac après lui avoir sourit, se demandant si s’était son arrivée qui l’avait fait fuir ou si elle se sentait mal… Lorsqu’elle la vit sortir sur la terrasse, elle se dit qu’elle avait sans doute besoin d’air. C’était vrai que la foule pouvait provoquer un genre d’étouffement, alors Jo comprenait qu’Elsy ait envie de prendre un peu l’air. Lorsque son petit ami serra un peu plus sa main dans la sienne, Jo reporta son regard sur Isaac, et un magnifique sourire s’afficha sur ses lèvres. Enfin elle était près de lui et elle était vraiment heureuse d’avoir su le trouver au beau milieu de tout ce monde. Elle se sentit un peu rougir sous son masque devant la petite révérence que lui fit Isaac, ainsi qu’à ce baisemain. Le sourire de la jeune femme devint encore plus radieux lorsqu’elle entendit les mots de son partenaire, et elle lui souffla tel une confidence ou un secret :
 
« -oui… De tout mon cœur… »
 
Elle se laissa entrainée sur la piste de danse par Isaac, le suivant en gardant sa main dans la sienne, leurs doigts entrelacés les uns aux autres. Et lorsque son corps se retrouva de nouveau tout proche de celui de son petit ami, elle lui sourit toujours avec les mêmes étincelles de joie et de tendresse au cœur des ses pupilles. La valse qui passait était une danse dans laquelle Jo était loin d’être la meilleure des cavalières, mais si cela lui permettait d’être ainsi proche d’Isaac, alors elle était prête à danser jusqu’au bout de la nuit.
 
« -elle a à l’air plutôt gentille… J’espère que ce n’est pas moi qui l’aie fait fuir… »
 
Jo préférait poser la question, ne souhaitant pas écourter la soirée de la collègue d’Isaac en lui subtilisant son cavalier. Jo avait le cœur qui battait un peu plus vite depuis qu’elle était dans les bras d’Isaac, et la valse qu’ils commençaient à danser l’entraina dans une volute de bonheur. Elle souriait plus qu’heureuse d’être avec lui, et elle se mit à rire lorsqu’il lui demanda si Tony les regardait à ce moment là. Jo lui répondit alors en approchant ses lèvres de son oreille :
 
« -je ne pense pas… Je l’ai laissé en compagnie de celle qui fait battre son cœur alors il doit être plus occupé par ses yeux que par le fait de me surveiller… Tu peux te détendre… »
 
Lorsqu’elle l’avait laissé, Tony était juste à côté d’Iris, alors la jeune scientifique était convaincu qu’il avait bien d’autre chose à pensé que de la surveiller du regard. Et puis au pire, il ne s’agissait que d’une valse, alors il ne pourrait pas tirer de conclusion. Et puis après tout elle était grande, et elle n’avait pas besoin de la bénédiction de son meilleur ami pour passer une soirée en compagnie d’un homme qu’il ne connaissait pas. Elle ne s’était d’ailleurs jamais gênée pour le faire !
La jeune femme sourit à son cavalier lorsqu’il la complimenta et elle lui répondit toujours avec le même sourire sur les lèvres :
 
« -merci… même si je sais que tu n’es pas très objectif… »
 
Elle était heureuse de lui plaire ainsi vêtue, et surtout qu’il ne trouve pas qu’elle était habillée avec un peu trop d’audace. Elle respira le parfum enivrant d’Isaac, et ce fut comme si elle ne l’avait jamais laissé une seule journée. Ils étaient de nouveau réunis, et son cœur brulait d’un amour ardent pour cet homme qui la faisait virevolter au milieu de la piste de danse. Elle fronça alors les sourcils en entendant ce qu’Isaac venait de dire et elle lui dit pour la taquiner :
 
« -comment ça tu compte me laisser seule ? Il en ait hors de question, je t’ai trouvé je te garde près de moi… Enfin, Tony voulait me faire danser, alors peut-être que je serais obligé de te laisser quelques minutes… »
 
Elle avait dit cela pour plaisanter, sachant qu’il aurait peut-être des connaissances dans l’assemblé qui se trouvait autour d’eux, et qu’il devrait peut-être voir surement la laisser quelques instants durant la soirée. La chanson changea, laissant place à une nouvelle valse, et Jo en profita pour approcher son visage de celui d’Isaac, et elle lui souffla de nouveau à l’oreille :
 
« -merci d’avoir accepté de venir… et surtout si tu veux t’éclipser, tu le dis… Je ne t’obligerais à pas à rester ici des heures durant si tu n’aimes pas le bal… »
 
Elle savait qu’il avait dit oui pour elle, et qu’il n’aimait pas ce genre d’ambiance, avec trop de politique, trop de gens, trop de flonflons… Mais elle était vraiment heureuse qu’il ait dit oui pour elle, et pour la retrouver ici incognito. En plus elle lui avait imposé la condition de ne pas s’afficher comme son petit ami, chose qu’il avait accepté sans broncher non plus. Iz lui collait vraiment à la peau et elle savait que les battements de son cœur qui ne cessaient de s’accélérer n’était pas dut à la danse, mais surtout à son sourire et à son regard qui se posait ainsi sur elle, tel une douce caresse. Il la couvait du regard, et s’était comme si il s’agissait de ses doigts sur sa peau. Elle était amoureuse de cet homme, et elle trouvait la situation vraiment romantique…             



Dernière édition par Joséphine Read le Dim 20 Avr - 16:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

«Contenu sponsorisé»

MessageSujet: Re: ◮ The Masquerade ◮

Revenir en haut Aller en bas

◮ The Masquerade ◮

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Chronique Vampire Masquerade : "White Nights" (4)
» Chronique Vampire Masquerade : "City of Black Miracles" (2)
» Les goules
» ϟ MASQUERADE ϟ Abandon all hope ye who enter here
» The truth in a masquerade ♠ Ambre
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NCIS RPG :: Washington :: Lieux de Détente-