AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur NCIS-RPG
De nombreux personnages de la série sont encore disponibles : Jethro Gibbs, Ziva David, Tobias Fornell, Eleanor Bishop, Leon Vance... N'hésitez plus.

Partagez|

Le hasard a du bon parfois... - Marty

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
~°Mysterious Woman°~

~°Mysterious Woman°~
♠ Nombre de messages : 732


MessageSujet: Le hasard a du bon parfois... - Marty Mar 3 Sep - 12:56

... ... ...
Le hasard a du bon parfois...




∞ ft Marty Deeks


Se retrouver occupée de réaliser une filature, en plein milieu du parc de Washington, n'était pas courant pour Sabrina. Fatalement, l'agence n'avait normalement pas de droit, ni de crédibilité à  mener des enquêtes ou des missions sur le sol Américain. Ce privilège était malheureusement réservé aux joueurs de bas étages, qu'était le Fbi. Ce qui expliquait très certainement que leurs enquêtes se mêlaient à plusieurs reprises et qu'ils étaient forcés de se côtoyer plus souvent. Évidemment, les terroristes ou leurs cibles bougeaient souvent et il n'était donc pas étrange qu'ils atterrissent de temps en temps ici. C'était le cas aujourd'hui, bien qu'il agissait pour ce point légalement vu qu'il avait le bureau avec eux. Effectivement quelques jours plus tôt, un de leurs infiltré dans un groupuscule au Yémen avait vu sa couverture flamber par l'intervention d'un homme qui semblait en savoir beaucoup trop. Il avait du le sortir de là quatre à quatre pour le sauver mais leur intérêt avait été reporté sur l'homme en question. Il soutenait savoir dénoncer plusieurs de leurs couvertures et il n’était pas question de prendre ce risque. Il fallait l'arrêter et l'interroger pour savoir comment et d’où il tenait ces informations, si précieuses. Croyez bien que dans ces conditions, l'homme n'allait que très peu apprécier les heures qu'il allait passer dans une des cellules à leurs dispositions, elle se faisait même à point d’honneur sur ce point. Il allait payer mais avant cela, il fallait d'abord l'arrêter. Le plan avait été mis en place plus tôt dans la semaine quand il avait eu vent d'une rencontre. Il voulait attendre qu'il rejoigne un de ces mystérieux informateurs dans le parc pour le prendre la main dans le sac. En ce moment, leur petit groupe prenait position dans le parc avec l'aide forcée d'agent du Fbi. La plupart prenaient des postes aux entrées principales tout en faisant semblant de lire des journaux ou en vendant des glaces aux enfants.

Elle, elle se retrouvait affublée d'une tenue de course et parcourait le parc en petite foulée, s'arrêtant de temps en temps pour faire des étirements, qu'elle mettait à profit pour trouver leurs cibles. Ce fut un des agents du fbi qui le repéra et en quelques pas, elle prit position près d'eux. Un sentier passait pas très loin de lui et avisant un banc, elle posa son pied dessus pour réaliser quelques flexions jusqu'au moment où elle le vit dans son champ de vision. L'homme de grande stature semblait attendre sagement l'arrivée de son collègue. Il avait tous reçu l'ordre de ne pas bouger tant que cette deuxième personne n'était pas en vue. Le temps semblait s'écouler lentement, mettant leurs nerfs sur le qui vive. Puis finalement, ce fut une femme qui arriva, une longue veste sur les épaules, elle paraissait regarder partout autour d'elle comme une bête traquée. Elle entendit dans son oreillette qu'on verrouillait les suspicions sur elle. Parfait, il y allait enfin avoir de l'action, quelque chose à faire. L'échange se fit et ils commencèrent à discuter, des poignées mains et des échanges d’argent ou de clés usb. Le signal allait être lancé mais il fallait croire qu'il y avait des impétueux personnages dans tous les groupes. Un des agents, visiblement trop pressé ou trop zélé venait de courir sur eux. Ils le virent et immédiatement, ils comprirent le piège qui se refermait. Ni une, ni deux, ils se mirent à courir dans des directions opposées. Un profond soupire traversa la barrière de ses lèvres, si elle retrouvait ce bleu, elle lui dirait deux mots sur sa façon de penser et sa débilité profonde qui leur faisait peut-être perdre une chance en or de sauver des collègues en infiltration. Tout s’enchaîna très vite, il fallait courir. Plusieurs agents partirent à la poursuite de la jolie blonde, la brune, elle, s'élança à la poursuite de l'homme. Pourquoi bon sang fallait-il que tous les suspects aillent la même foutue réaction en les voyants ? Pourquoi fallait-il toujours qu'il prenne leurs jambes à leurs coup !

Quittant ses appuis, elle allongea ses foulées, prenant rapidement de l'élan. Elle poussa le plus possible sur ses jambes pour aller plus vite. Quand elle avait dit au probie que la course faisait partie de leur métier, elle ne mentait pas, preuve en était à l'instant. Malheureusement pour elle, elle avait un sacré bout de terrain à récupérer avant de pouvoir l’attraper et il courrait vite le bougre. Sa queue-de-cheval battant au vent et son regard rivé vers sa cible, elle courait le plus vite qu'elle pouvait, alors que son souffle devenait un peu plus difficile et un rien plus erratique. Elle gagnait du terrain minute par minute alors qu'il commençait à rentrer dans une zone où il y avait beaucoup de monde. Il ne fallait surtout pas qu'il s’échappe et qu'il s'en sorte, il ne fallait pas qu'elle le perde de vue. Accélérant encore, elle était sur le coup au maximum de ses capacités, slalomant avec grâce entre les gens bien qu'elle hurlait à leur encontre les classiques : poussez-vous, dégagez, poussez-vous...La remontée devenait difficile, elle eut juste le temps de sauter au-dessus d'un banc pour éviter la chute. Elle finit par se taire quand sa respiration lui demanda trop d'efforts. Néanmoins, ceux-ci n'étaient pas vain, l'homme perdait du terrain et elle n'était plus cas quelques mètres de lui. Encore un peu et elle saurait l'attraper. Seulement, elle ne vit pas le trou un peu plus loin, ne prenant même pas attention qu'il enjambait quelques choses. Elle prit son pied dedans et fit un joli vol plané avant de buter de plein fouet dans quelqu'un, qu'elle entraîna dans sa chute. L'arrivée au sol fut assez douloureuse, elle put même sentir la peau de ses poignets s'érafler quand dans un réflexe inné, elle avait mit ces mains devant elle pour amortir sa chute. Bien qu'elle le fut aussi par un autre corps, elle ne prit pas directement attention à ça, restant sur le faite qu'il s'échappait. Eh fait chié ! Elle était si proche du but. Sabrina releva la tête et évidemment il en avait profité pour prendre la poudre escampette, elle ne le voyait plus nul part. Tentant tant bien que mal de se dégager, elle porta son poignet à ses lèvres pour reprendre la parole après une profonde respiration.


-Le suspect s'enfuit...Je répète..J'ai perdu le suspect...Il s'enfuit par le côté est...

Elle tenait de se remettre debout, alors que sa cheville droite ne semblait pas d'accord sur ce point, elle rechigna à l'acte et son pied se déroba quasiment sous son poids. Elle chancela mais se rattrapa de justesse pour éviter de tomber. Réalisant brutalement, qu'elle avait presque jeté à terre quelqu'un dans sa chute et qu'elle devait passer pour une folle allier de ne pas s'en préoccuper. Elle tourna son regard noisette dans la direction de la personne qu'elle avait envoyé au sol. Elle voulait s’excuser de son comportement et de ce qu’elle avait fait, elle débutait même la phrase mais plus aucun son ne traversa ses lèvres quand son regard croisa celui de son vis-à-vis, elle le reconnaissait. Marty Deeks. Marty ? Mais qu'est-ce qu'il pouvait bien faire à Washington ? La surprise s'affichait clairement dans son regard, elle ne s'attendait absolument pas à tomber sur quelqu'un qu'elle connaissait, au vu des milliers de gens qui passaient ici, et surtout pas sur lui ! Il n'était plus à Los Angeles ? Elle se reprit finalement avant de poser son regard vers lui.

-Marty ? Mais qu'est-ce que tu fais ici ?

Elle le pensait toujours là-bas, puis finalement en entendant les paroles qu'elle prononçaient, elle réalisait qu'elle oubliait un peu le principe de s'excuser de son atterrissage si brutal, elle espérait ne pas lui avoir fait mal, parce que elle de toute évidence au vu des lancements de sa cheville s'était raté.

-Excuse-moi de t'avoir bousculé comme ça, tu va bien ?

Dit-elle oubliant momentanément la filature et la chasse à l'homme qui s'était lancée. Oubliant les paroles qui allaient en tout sens dans son oreillette. Son regard restait fixé au sien et elle ne savait trop comment réagir.

© .JENAA

___________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rewritetrueblood.purforum.com/

Le hasard a du bon parfois... - Marty

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Le hasard est parfois bien jouasse {Evangeline
» « Ce qui ressemble au hasard parfois est un rendez-vous »
» « Le hasard fait parfois l'amitié. » [PV : Croc Pur.]
» Les plus grandes découvertes sont parfois le fruit du hasard. [pv: Alexander / Erwin]
» Un ti termi que j'ai trouvé sur internet par hasard
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NCIS RPG :: Washington :: Lieux de Détente :: » Les parcs-