AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur NCIS-RPG
De nombreux personnages de la série sont encore disponibles : Jethro Gibbs, Ziva David, Tobias Fornell, Eleanor Bishop, Leon Vance... N'hésitez plus.

Partagez|

The fate does well things | ►Emily & Jamie◄

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: The fate does well things | ►Emily & Jamie◄ Sam 25 Mai - 3:44


C’était une soirée agitée précédait d’une après-midi comme les autres, qui avait commençait par une matinée comme les autres. Jamie s’était réveillé avec une femme dans les bras ou plutôt sur les bras. Par chance elle n’était pas chez elle et donc s’échapper allé être simple. Quelques bruits se firent entendre lorsque Jamie essaya de sortir du lit. « Elle ronfle…c’est mignon. ». Elle réussit à s’extirper de celui-ci regardant sa conquête du soir encore endormit. Elle ramassa ses vêtements éparpillés un peu partout dans la chambre et tenta de sortir en essayant de fermer la porte délicatement. Échec total pour elle. La porte claqua un peu trop fort « Et merde… » L’autre jeune femme se réveilla ouvrant légèrement un œil regardant en direction de la porte. Jamie se rhabilla rapidement pour éviter de devoir sortir de l’appartement à moitié habillé. Effectivement sa conquête n’était pas n’importe quel type de fille. C’était une hystérique à caractère lunatique à ses dires que Jamie avait rencontré la veille. Elle savait très bien qu’il fallait savoir s’éclipser vite parfois pour éviter tout problème avec ce genre de nana.

- Jamie ? C’est toi ?

Sa conquête s’empressa de sortir du lit sans vêtements pour rejoindre Jamie. A peine Jamie entendu ces quelques pas qu’elle s’était déjà empresser de prendre un paquet de cigarette qui trainait là et de se barrer en vitesse, les boutons de sa chemise à peine fermés. Elle ouvrit la porte de l’entrée, sortit et la ferma tout de suite après. Déjà c’était une bonne chose. Elle se précipita pour descendre les escaliers, poussa la porte de l’immeuble et finis par se rhabiller dans la rue ce qui lui valut quelques regards moqueur. Son jogging du matin fut correctement exécuté.

Jamie se demandait toujours pourquoi les matins câlins sont si demandé. Après tout ça n’est juste qu’un moment à passer inutile pour se donner bonne conscience un lendemain de nuit agitée. Bref c’était son petit rituel et plus ça allé plus sa technique pour s’éclipser était au point. A force elle se levait toujours la première par habitude ce qui est très pratique pour éviter de réveiller sa partenaires avec le réveil de son portable. Tout ça c’était un peu le son rituel de bonne journée. Se caser était vraiment pas une option qu’elle envisageait de toute façon. Ça serait se priver de sa liberté qu’elle entretenait tous les jours. Elle ne pouvait pas se contenter d’une personne et cela lui valait beaucoup de crise et de prise de tête. Les matins en amoureux, les restaus pour faire davantage connaissance, les mots doux, non tout ça c’était loin d’être pour elle.

Après ce réveil toujours efficace la journée de boulot est un réel plaisir. Voir autant de possibilité passer sous son objectif était assez distrayant mais bon, Jamie sait rester professionnel dans toute situation. Enfin…à moins qu’on la taquine trop, comme c’était le cas cette après-midi là. Les mannequins savaient être convaincants pour ça. Jamie finissait donc son après-midi en compagnie d’une très belle jeune femme qu’elle quitta au bout d’une heure. Et bien c’était une très bonne journée qui c’était entamée pour elle, il ne fallait pas s’arrêtait là dessus. Lorsqu’elle rentra chez elle Jamie décida de se motiver pour sortir un peu. C’était vendredi soir après tout ! Un petit check des personnes disponibles plus tard Jamie se retrouvait seule pour sortir. C’était une bonne occasion de tester une nouvelle boîte de nuit ouverte récemment en ville, le « 9club ». Ça sonnait bien fallait tenter et bien sur tester le terrain. Une nouvelle boite signifiait des nouvelles rencontres en prévision.

La nuit commença à tomber sur Washington et les rues commençaient à changer d’ambiance. La boite ne semblait pas très loin de chez elle alors elle partit à pied, comme ça le retour ne poserait pas de problème. Car ouais elle avait décidé de bien profiter comme d’habitude. Il n’y avait pas d’objectif particulier à sortir ce soir là, juste s’amuser. Puis elle allait surement croiser des connaissances. Elle avait enfilé une chemise noir et un jean à la va vite, ce n’était pas son genre de prendre 3h pour s’habiller de toute façon. Sur le chemin elle avait eu le temps d’enchainer quelques cigarettes, acheter quelques bières pour la route et croiser quelque contact pour avoir de quoi fumer. Les contrôles au entrée de boite nuit n’était pas extrême, c’était assez simple de cacher ses produits.
En arrivant à l’entrée de la boite elle se rendit compte que la propriétaire qui faisait la sélection était une connaissance très récente. En effet c’était la pauvre fille qu’elle avait laissé en plan le matin même. Ça n’était pas vraiment un problème pour Jamie, ce genre de situation était assez facile à gérer. Jamie s’avança vers l’entrée et la propriétaire lui fit signe de passer et prit la parole.

- Tu t’enfuis toujours comme ça Jamie ? Compte pas sur moi pour te laisser entrer dans ma boite.
- Ecoute heu…c’était pas vraiment voulu je voulais pas te réveiller et j’étais déjà la bourre. Le prend pas comme ça ma belle, invite moi plutôt au bar et paye moi un verre !

Jamie avec un charisme qui ne laissait pas ce genre de femme indifférente, il était assez facile pour elle de se sortir de ce genre de situation. Puis après tout elle s’en foutait elle voulait juste profiter. Recroiser des exe est toujours une chose à éviter mais bon si elle pouvait en tirer du positif c’était toujours agréable. Mais elle ne s’attendait pas à ce que ça commence dès la porte d’entrée de la boite.

- Bon allé entre, t’as intérêt de me faire de la pub après, puis je peux pas trop t’en vouloir t’es un sacré coup…
- Tu vois tu m’adore chérie, allé fais moi visiter.

Jamie se fit emporter à l’intérieur de la boite, laissant ensuite la proprio retourner à ses affaires. D’habitude elle avait plus l’habitude des soirées homo mais bon l’ambiance était là et la musique suivait bien. Ça n’était pas difficile de faire le tri sur ses futures proies possibles. Une femme l’approcha et commença à lui parla assez fort pour qu’elle puisse entendre.

- Je te paye un verre ?
- Hein ?
- Je disais, tu veux un verre ?
- Ouais volontiers !
- 2 Cosmopolitan s’te plait !

La jeune femme prit les deux verres et tendit le sien à Jamie. Malheureusement ça n’était que le début de soirée et Jamie devait voir un peu le potentiel. Elle prit le verre, bu quelques gorgées pour au final le finir cul sec. Elle fit un clin d’œil à la jeune femme puis s’immisça dans la foule. Il fallait toujours savoir profiter de la situation. La soirée commença et toutes les opportunités étaient à découvrir…


Dernière édition par Jamie Riley le Sam 25 Mai - 17:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

«Murs»
♠ Nombre de messages : 1851


MessageSujet: Re: The fate does well things | ►Emily & Jamie◄ Sam 25 Mai - 15:29









The fate does well things
Jamie & Emy

Y'a toujours eu un problème quelque part. Difficile de ne pas le sentir. On voit les gens normaux faire, on essaie de faire pareil. Et ça colle pas. Y'a un truc qui cloche. Déjà on se sent pas à l'aise, mais surtout y'a un moment où on finit par craquer, tout envoyer valser, parce qu'on en peut plus de faire semblant. On comprend rien. Pourquoi les gens font ça, pourquoi ils font ci ? Pourquoi vouloir un travail ? Pourquoi vouloir construire une vie de couple vouée à l'échec ? Pourquoi rester sobre ? Pourquoi ne pas conduire quand on s'est enfilé deux bouteilles de vodka? Pourquoi vouloir s'intégrer dans une société qui se pourrit chaque jour un peu plus ? Pourquoi ne pas tout plaquer et aller vivre en Mongolie pour élever des rennes ? Ces questions, pour quelqu'un de censé avaient toutes quelque chose d'évident. Evidemment, on ne devait pas conduire ivre, sinon on était un danger pour autrui. Et le couple ? Oh mais l'amour c'est chimique, on choisit pas qui on aime hein ? Un travail ? Mais pour servir la société naturellement ! Et la Mongolie ? Bah vas-y tiens, les Tsaatan ont besoin d'aide il paraît ! ... Pourquoi ces réponses ne venaient pas naturellement ? Ou est-ce qu'au fond d'elle, elle en connaissait la réponse sans vouloir l'entendre ?

_ Tu penses vraiment qu'Emily va supporter le regard des gens quand elle sera avec toi ? Hein? Tu la connais, tu la vois bien. Regarde là bien. Elle a un corps parfait, elle choisit ses vêtements avec soin, elle les achète à prix d'or, parce qu'elle aime plaire et parce qu'elle attire le regard des gens mais dans le bon sens. Vois-tu? Elle a besoin de se sentir aimée, parce que quand les gens vous regarderont, et qu'elle te présentera comme étant Warren Jons, et que ses amis fronceront les sourcils en se disant "Tiens je connais ce nom !" et qu'elle devra dire "Oui, en fait je me tape le demi-frère de Tommy qui d'ailleurs est mort !" tu penses qu'Emy lira quoi dans les yeux des gens qu'elle aime ? Hein ? De la désapprobation, du souci, de l'inquiétude, du dégoût peut-être, parce qu'au fond, même ceux qui l'adorent pourront pas cautionner ça, parce que c'est bien trop bizarre pour eux. Warren, sois pas ridicule. Tu sais bien que tu as aucune chance avec elle. Ton visage, ça lui rappellera toujours celui de Tommy, t'auras jamais ta propre identité, tu seras toujours l'ombre de l'homme qu'elle aimait, ça marchera jamais entre vous... Tu vas ruiner le seul petit bout d'amour propre qui lui reste, le seul bout de son coeur qui fonctionne encore, alors vas-t-en Warren. Elle a vraiment pas besoin de toi pour avoir une vie un peu plus compliquée encore. Je te dis pas ça méchamment, mais je te dis ça pour elle, faut que tu t'en ailles d'ici.

Emy était là, sur le pas de la chambre, sans pouvoir bouger, ni respirer, ni parler. Sa main collée contre la porte. Elle assistait impuissante et à distance d'une dispute entre Samuel et Warren. Ils s'entendaient parfois plutôt bien, mais quand ça devenait un peu sérieux entre eux, c'était électrique. Le problème c'est que tout ce qu'avait dit Sam n'était pas erroné. Au fond d'elle, elle le savait. Il allait la faire souffrir, Warren, il allait lui faire du mal, il allait finir par craquer et la tromper avec le-tout-Washington s'il pouvait. La brune sortait de la douche, en fait, elle était allée s'habiller dans sa chambre et en voulant rejoindre les deux hommes dans le salon, elle avait entendu ces mots et de là, elle demeurait incapable de sortir. Elle se retourna et laissa son dos glisser contre la porte, amère. Elle connaissait assez Warren pour savoir que soit il allait lui foutre un pain, soit il allait rire et s'ouvrir une bière, soit il allait partir.
Un bruit de porte qui flambe.
Bon, bah il était parti.

La belle put entendre le soupir de Samuel de là où elle était. Il fit quelques pas, d'après le son et la porte qui lui servait de repose dos trembla. Forcément s'il essayait d'ouvrir, là, ça risquait de ne pas marcher vu qu'Emy bloquait le passage. Il frappa à la porte deux fois. La brune, la tête dans mains, se releva, un peu dépitée. Sam entra et la fixa avec étonnement.

_ On dirait que tu sais déjà ce que je viens t'annoncer...
_ J'le sais déjà...

Il allait la prendre dans ses bras mais elle recula aussitôt.

_ Emy je t'en prie... Tu sais que je fais ça pour ton bien....
_ Dans le futur peut-être, mais là, ça me fait juste mal.

Elle évita soigneusement le contact avec l'agent du Mossad et sortit de la chambre. Elle attrapa sa veste fermement alors que Samuel la rejoignait aussi sec.

_ Tu vas où ?
_ Je sors, j'ai besoin de prendre l'air.
_ Tu comptes sortir où à dix huit heures?

La jeune femme le fixa avec dureté et finit d'enfiler sa veste et ferma la porte d'entrée derrière elle sans lui laisser plus d'informations. Où devait-elle aller, à l'hôpital ? C'était un peu son deuxième chez elle après tout, elle pouvait se permettre d'y aller. Elle prit la route d'l'hosto à pieds, ses clefs de voiture étant intelligemment posées sur la table de l'entrée elle risquait d'avoir du mal à la faire démarrer. La brune plongea une main dans la poche de son jean slim noir pour en extraire son paquet de clopes et son zippo. Elle en alluma une et rangea le tout. Elle en profita pour réajuster son débardeur gris qui laissait apparaître une échancrure un peu trop importante à son goût. Elle tira un peu sur les pans de sa veste type costume, puis continua son chemin. La clope au bec elle continua à marcher tandis qu'un homme la percuta volontairement.

_ Wesh désolé mademoiselle j't'avais pas vue ! Oh comment t'es charmante, ça te dit y'a un mcdo là j't'invite et tout !
_ Ouvre mieux tes yeux, coco. Laisse tomber le mcdo, j'suis sûre que t'aurais à prendre un crédit pour t'acheter un big mac.
_ Wesh t'as dit quoi là ?

Il dut tenter de prendre un air menaçant, mais son air provoqua une crise de rire tellement spontanée chez Emy qu'il laissa vite tomber son plan drague et disparut au coin de la ruelle. La chirurgienne continua son chemin et passa bientôt les portes automatiques de l'hôpital. A peine allait-elle chercher sa blouse dans son casier qu'elle croisa Catherine Sells. Aussi prénommée "Cathy". Cette espèce d'interne bidon était tombée complètement sous le charme de Warren quand il était passé voir Em à l'hôpital. Elle leur avait collé un maximum au basques, si bien qu'Emily avait été obligée de trouver moult stratagèmes pour qu'elle aille trimbaler son petit cul hors de sa vue. La jeune femme était en train de déplier sa blouse quand l'interne lui sauta littéralement dessus sans aucune pitié pour l'heure, ni le moment.

_ DOCTEUR HILTON ! Vous êtes là ? AH SUPER. Je cherche le jeune homme qui était avec vous l'autre jour ! Warren ! Warren Jons ! C'est ça hein ? J'ai une mémoire géniale pour les noms ! D'ailleurs je connais tous les noms des conifères qui peuplent l'Europe, c'est pas super ça ? Hein ? Alors, vous pouvez me donner son numéro de téléphone ou je sais pas moi, me dire où je peux le trouver ? Hein hein hein ?
_ Non.

Elle avait tellement envie de lui mettre une pêche dans la tronche, comment ça lui ferait trop de bien. Elle afficha un sourire extrêmement sarcastique. Cathy fit la moue.

_ C'est quoi cette tête que vous faites docteur? Y'a de l'eau dans le gaz entre vous et le beau Warren ?
_ Ca vous regarde ?

Cathy leva le poing vers le plafond avec triomphe et sautilla trois ou quatre fois en poussant un :

_ Yeeeeeeeeeeeeeeees ! J'en étais sûre ! Il est libre alors hein ?

Emily se frotta les mains doucement avec un petit sourire en coin. Elle posa sa blouse sur le banc des vestiaires, se tourna lentement vers Cathy et lui colla un énorme coup de poing en plein dans son nez. Alors que celle-ci allait pester, absolument outrée, un filet de sang commençait à couler de sa narine droite. Et Emily se jeta littéralement sur elle, et frappa, frappa, frappa encore encore et encore, jusqu'à ce qu'une paire de bras encercle sa taille et la force à arrêter. Les yeux injectés de sang, la rage dans le regard. C'est la provocation de trop. Le vase était plein et elle était juste tombée au mauvais moment. Aveuglée par la violence, elle avait du frapper facilement une cinquantaine de fois le visage de Catherine à tel point que les articulations de la main étaient un peu douloureuse. Une petite troupe de médecins s'amoncela rapidement autour d'elles en plus du chef de service qui passait par là et qui avait arrêté le massacre. Em' soupira ostensiblement et avec une certaine hostilité dans le regard. Tout le monde s'affairait autour de Cathy, au sol le visage tellement ensanglanté qu'elle était méconnaissable. Emy était elle, debout, à côté du chef de service. Rapidement, les gens commençaient à regard Emy de travers, et demandaient "elle t'a fait quoi?" mais la brune restait silencieuse. Le chef de l'hôpital arriva en trombe en criant "mais qu'est-ce qui se passe, mais qu'est ce qui se passe ?"... Et rapidement, l'exposé de la situation lui fut fait. Il prit un air grave et fixa Emily en disant :

_ Docteur Hilton, ce que vous venez de faire est très grave, il va sans dire que vous êtes susp...
_ Ca servira à rien de me suspendre c'est moi qui me casse. Allez tous vous faire foutre bande de connards.

La brune jeta sa blouse sur le sol et mit un magistral coup de pied dedans la faisant voler quelques mètres. Elle flamba la porte derrière elle, poussa les infirmiers qui bouchaient le passage. Un chariot plein de médicaments et de produits ménagers fut renversé volontairement par la belle brune visiblement très en colère. Il reçut lui aussi un coup de pompe, un agent de sécurité tenta d'intervenir mais devant la détermination de la brune et son "C'est bon, je me barre !" il laissa tomber. Perchée sur ses talons hauts, l'ex chirurgienne maintenant, traversa une nouvelle fois les portes de l'hôpital, mais dans l'autre sens, bien consciente qu'elle ne les refranchirait certainement jamais. En sortant elle alla louer une voiture, elle avait besoin de pouvoir se balader tranquillement en ville. Il était encore tôt. Elle passa dans un supermarché acheter deux bouteilles de vodka et tisa tranquillement assise dans le sable fin de la plage. La première bouteille passa assez vite, la deuxième l'écoeurait passablement mais elle continua à boire quand même. Oui, enfin le problème c'est que là elle s'exposait clairement à .... vomir. Bon bah c'est fait. Elle remonta dans sa voiture, bien alcoolisée. Ses yeux ne servaient plus à rien, complètement flous, sa bouche était sèche comme si elle l'invitait à boire encore plus, la clope au bec elle conduisait d'une main, en voyant quasiment rien, en ayant aucune conscience qu'elle était environ à 180% des limites de vitesse. Elle percuta un poteau sauvage qui passait par là, déclenchant l'air bag en plein dans sa face. Ca allait lui coûter cher en réparation ça.


Environ sept heures plus tard. Il était environ une heure du matin, Emy qui avait quand même bien désoûlé se réveillait encore sur la plage. Les mains derrière sa tête. Il faisait froid, nuit et surtout, il faisait soif. Envie de partir, envie de rire, envie de se lâcher. Elle sortit son téléphone de sa poche - par chance aucune personne mal intentionnée n'avait tenté de la voler -, une clope, et l'alluma. Du regard elle chercha une boîte proche. Un nouveau club venait d'ouvrir, ça s'appelait le 9club, il était bien noté, apparemment bonne ambiance, bonne musique, bons cocktails. Parfait. Ca lui donnerait l'occasion de se divertir un peu et de rectifier le tir de sa soirée catastrophe. C'était tout près à pied. Elle prit la direction du fameux nightclub et fut surprise de voir une telle queue pour rentrer même à une heure du matin. Si elle attendait, elle rentrerait probablement d'ici une semaine ou deux, alors elle contourna la queue pour aller parler à la fille qui faisait les entrée. Visiblement, elle avait pas l'air très commode. Bon Emy était quand même plutôt pas mal habillée, maquillée normalement, elle était plus bourrée comme un coing ... Elle regarda sur son téléphone les noms des avis laissés. Un certain Jim McKay annonçait être un habitué de ce lieu... Alors elle tenta le coup.





_ Saluuuut. Je suis une amie de Jim, McKay.
_ Ca alors ! Jim est déjà arrivé, bonne soirée mademoiselle.


Jackpot. Aucune vérification de la part de la jeune femme auprès de Jim, ni de contrôle de son identité. Décidément, ce bar avait pas l'air d'être ultra en règles. On ne la fouilla pas pour les armes à feu, ni les clopes, ni la drogue, rien. Plus elle avançait vers la salle plus les bruits de basse se faisaient forts, les murs commençaient déjà à trembler.

Emy fila vers le bar et elle se fit accoster par un gamin qui devait avoir facilement cinq ans de moins qu'elle et qui la dragua ouvertement et bruyamment en plus. Elle refusa gentiment ses avances et celui-ci tenta de l'embarquer sur la piste de danse mais elle ne se laissa pas faire. Pas encore dans l'ivresse et l'ambiance nécéssaire... et commanda à la barmaid 3 scotchs.

_ Heuh... 3 scotchs? TROIS ? Mais vous êtes toute seule mademoiselle ?
_ J'vois pas en quoi commander trois scotchs et être seul, c'est incompatible.

Elle avait le droit d'avoir très soif non ? Pourquoi vouloir un travail ? Pourquoi vouloir construire une vie de couple vouée à l'échec ? Pourquoi rester sobre ? Pourquoi ne pas conduire quand on s'est enfilé deux bouteilles de vodka? Pourquoi vouloir s'intégrer dans une société qui se pourrit chaque jour un peu plus ? Pourquoi ne pas tout plaquer et aller vivre en Mongolie pour élever des rennes ?

_ J'aime bien la Mongolie...

Un bref sourire. Elle se retourna en attendant sa commande, en quête d'intérêt pour sa soirée...




© Fiche by Hollow Bastion



___________________________
Je fais partie des murs ♥.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: The fate does well things | ►Emily & Jamie◄ Sam 25 Mai - 17:03


Ce n’est pas toujours simple de savoir ce qu’on veut vraiment. Les gens se posent trop de barrières, trop d’interdit. C’est normal de vouloir juste une vie tranquille, ne pas avoir de soucis à se faire pour le lendemain, mais au final on sait tous que c’est impossible de prévoir l’avenir. Pour une fille comme Jamie la philosophie n’est pas là même. Jusqu’à aujourd’hui elle ne c’était jamais vraiment posée de limite. Son boulot était sa passion, ses activités étaient son passe temps. Son rythme de vie n’est pas vraiment conventionnel et même si ça ne plaisait pas qu’est-ce qu’elle en avait à faire. Son bonheur elle le trouvait elle-même et elle n’avait pas besoin d’une autre personne pour l’aider. Ce principe de sentiments, d’amour c’était tellement loin. La seule personne à qui elle pouvait tout donner était morte, et comme le vrai amour ne vient qu’une fois elle n’avait plus à s’en faire. Même si au final elle ne saura jamais si ça avait été vraiment le cas. Son boulot n’était pas une tare, elle gagne bien sa vie, son loyer n’était pas difficile à payer, bref on ne peut pas demander mieux mais tout cela elle l’avait construit seule. Certes elle a eu une aide de son karma pour rencontrer les bonnes personnes mais au final personne n’avait à lui dire quoi faire et comment le faire. Jamie détestait être redevable, elle en avait déjà assez bavé pour en arrivait là alors pourquoi s’emmerder avec une personne. Pourquoi désirer une relation à long terme alors qu’au final on sait que ça va nous détruire. Jamie avait la chance de s’attacher très difficilement aux gens. Elle ne repensait presque jamais à une de ses nombreuses conquêtes et c’était très bien ainsi. Ce soir là le destin lui envoyait trop de signe.

Ce qui est agréable quand on est au milieu de la foule c’est que la musique vous emporte, les gens se fichent pas mal de qui vous êtes et ce que vous avez fait avant de rentrer dans la boite. L’effet de masse est agréable pour s’évader, on se sent libérer et moins seule à la fois. C’est des ressentis agréable. La soirée avait bien démarré il devait être 1 heure du matin est tout semblait bien partit pour elle. Il y avait eu des regards en coin, des sourires, des clins d’œil, tous ces petits signes présageaient une bonne soirée. Jamie avait déjà pas mal dansé et la chaleur de la salle devenait pesante au bout d’un moment. Jamie quitta du regard une jeune demoiselle qui semblait en vouloir à ses fringues. Il ne fallait pas s’arrêter à une possibilité, la soirée allait être encore longue.

Jamie s’avança près du bar. Elle regardait en direction de l’entrée. Les créatures arrivantes étaient toute aussi belle les unes que les autres. Jamie allait se commanda trois shooter de vodka. Elle n’avait pas bu grand-chose et elle en avait besoin. Non elle ne voulait pas oublier elle voulait juste assouvir sa soif. Elle s’adressa donc à la serveuse qui était plutôt pas mal d’ailleurs.

- Tu me mets trois shooter de vodka ste plait !

La jeune serveuse s’exécuta et plaça les verres devant Jamie qui régla tout de suite.

- Merci ma belle…dit moi on s’est pas déjà vue ? En tout cas préviens moi quand tu finis ton service !

Jamie lui adressa un grand sourire suivit d’un clin d’œil. La serveuse répondit à son sourire par un autre.

- Pas de problème Jamie.
- Ah on se connait alors j’ai vue juste. Je prends ça pour une invitation alors fais moi signe.

« Et merde…c’est quoi son prénom…allé fais un effort bordel…grande brunes tatouage sur le bras…hum…pfff tanpis » Jamie savait très bien que ça allait pas être une bonne idée. Son prénom ne lui revenait toujours pas…Elle s’empressa de boire les shooter et quitta le bar le plus vite possible. Comme quoi le hasard était de la partie ce soir là. Mais ça n’était pas finit. Jamie venait à peine de quitter le bar pour se balader dans la boite qu’elle vit une ancienne conquête à nouveau. C’était une belle brune, fine, avec un visage qui ne s’oublie pas par chance. « Emily je crois…ouais c’est ça. Bon ça va elle ne m’a pas vue…c’est vraiment mon soir ! Bon allé on verra bien. » Jamie n’avait pas oublié cette jeune femme. Elle avait déjà passé une agréable soirée ensemble. Mais bon elle n’était pas plus proche que ça même si elle lui avait fait de l’effet. Jamie passa à autre chose. Elle n’avait pas vraiment envie de danser à nouveau et se retrouva de l’autre coté du bar pour éviter une autre discussion avec la serveuse. Elle commanda quelques autres shooter. Elle retomba sur Emily qui venait de s’installer au bar. Bon ça ne serait pas si dramatique si elles se revoyaient. Après tout Emily n’avait pas essayé de la recontacter donc c’était bon signe. Pas de prise de tête en vue. Jamie se fit accoster par une autre jeune femme. Malheureusement c’était la même qui lui avait payé un verre. Les choix se réduisaient au fur et à mesure. La jeune femme s’adressa à Jamie.

- Tu disparais souvent comme ça après qu’on te paye un verre ?
- Je n’ai pas disparu, regarde je suis devant toi ma jolie.
- Hum je dois prendre ça comment ?
- Comme tu le veux…

Jamie s’enfila un autre shooter et en proposa un à la jeune femme qu’elle accepta. Jamie posa ses mains sur ses hanches elle l’embrassa sans discuter davantage. La jeune femme répondit à son baiser puis la repoussa.

- Tu perds pas de temps...
- La vie est courte j’ai pas de temps à perdre tu sais
- Hum je vois…Tu viens fumer avec moi ?
- Désolé pas maintenant
- Je croyais que tu ne voulais pas perdre de temps.
- Oui mais je vais boire quelques faire avant
- Ok retrouve moi après alors…
- Ça marche ma belle

Jamie était un peu intriguer de savoir ce qu’Emily faisait là. Ça ne paraissait pas être une bonne soirée pour elle. Mais bon Jamie s’en fichait un peu. Elle n’était pas presser de s’en aller et l’autre jeune femme pouvait attendre un peu. De toute façon elle l’avait déjà en poche ainsi que la serveuse. C’est vrai qu’elle ne voulait pas perdre de temps mais bon boire un verre ou deux en plus n’allait pas être gênant pour la suite, c’était même nécessaire vue la soirée qui l’attendait. Elle enchaînait les verres pour être davantage en forme. La soirée allé être longue et l’alcool commençait déjà à faire son effet…
Revenir en haut Aller en bas
avatar

«Murs»
♠ Nombre de messages : 1851


MessageSujet: Re: The fate does well things | ►Emily & Jamie◄ Jeu 30 Mai - 18:23









The fate does well things
Jamie & Emy






Les beaux yeux clairs de la brune se baladaient vaguement dans la boîte de nuit. Elle était venue ici pour s'amuser un peu et se changer les idées, mais à vrai dire, le seul truc qu'elle risquait de pouvoir faire c'est devenir sourde tant la musique électro-dance qui faisait tout vibrer du sol au plafond était forte. Ca donnait mal à la tête rien que d'être là, alors vous vous doutez bien que quand on ajoute à ça la cuite d'il y a sept heures, la tête s'assimile gentiment à une pastèque qu'on vient de jeter sur le sol et de massacrer à coup de machette. L'ex chirurgienne fronça un peu les sourcils et descendit les trois verres de Whisky posés devant elle. Fallait qu'elle arrête de boire de l'alcool en tout cas, parce que ça transformait son cerveau en une putain de purée de neurones incapables de fonctionner. Elle se tourna vers la barmaid et laissa une liasse de billets sur la table. La jeune femme demanda si elle devait remettre trois verres de 'sky, mais la brune hocha la tête négativement en beuglant - parce que pour se faire entendre fallait bien - : "Un coca !". Alors le petit problème avec le coca, c'est que ... "Coca light, sucré, zéro, lemon, cherry, vanille, black, sans caféine, avec caféine, orange, lime, black intense, sango ?"... Ah mais nique sa race, y'a plus de races de coca-cola que de dosettes chez Nespresso. La jeune femme entrouvrit la bouche, fit mine d'hésiter alors qu'elle s'était arrêtée à "light" et répondit sans suspense : "Light." triomphalement. La barmaid hôcha la tête style j'ai compris et continua à vaquer à ses occupations pendant qu'Emy levait les yeux au ciel - ou plutôt au plafond en l'occurrence -.


Y' avait un mec qui manifestement lui voulait du mal... Ouaip. L'inventeur des stroboscopes. Et le mec qui les actionnait aussi. Ils voulaient la faire vomir ou quoi? Elle soupira doucement et reposa son regard sur le comptoir. Sa pauvre bouteille de coca n'était toujours pas arrivée. Bon, y'avait du monde, c'était compréhensible qu'elle ait pas que ça à faire, d'un autre côté c'est pour ça qu'ils étaient plusieurs. Emy tapota machinalement du bout des doigts contre le comptoir en bois. Elle leva les yeux pour voir un peu avec qui elle pourrait discuter/s'envoyer en l'air/danser/manger des cornflakes ce soir. Hmm. Un petit mec plutôt pas mal là-bas. Ah oui. Mais zut. Elle avait déjà un type chez elle en fait. Oh bah c'est pas grave, elle aurait qu'à aller chez lui. Oui mais non. Les mecs vivent toujours dans des taudis, elle avait pas envie de... Oh et puis non, il avait l'air vraiment con après tout. Puis de toute façon elle avait pas envie là, non, tout ce dont elle avait envie à ce moment précis c'était d'arracher la tête du DJ la planter sur une lance en bois pour un remue-cocktail géant. Il pouvait pas se calmer sur la sono non? Elle offrit un regard dépité au vide, parce que c'était la seule entité susceptible de lui parler sur le moment. Emily passa une main dans ses cheveux, se dit qu'elle avait soif... Que son coca était toujours pas arrivé... Elle soupira de façon audible et fixa finalement le fond de son verre de whisky sec.


Enfin le type qui se prenait pour le roi de la nuit derrière ses platines baissait un peu le son pour le plus grand bonheur de la belle médecin. Elle se réveilla un peu et reporta son regard sur les gens, au bar. Y'aurait peut-être quelqu'un qui lui plairait plus que l'idiot du village de toute à l'heure. C'est marrant les idiots, on comprend que tous les villages en veuillent un, mais dans sa vie, on s'en passe bien. Elle s'arrêta sur un visage qui ne lui semblait pas inconnu et mit bien vite un nom sur ce minois. Riley. Jamie Riley. Pas banal de rencontrer ses coups d'un soir un deuxième soir, hein ? Elle était à maxi trois mètres d'elle. En fait, elle ne l'avait pas vue avant parce qu'elle était cachée par une autre jeune femme à qui elle roulait littéralement un patin et qui se faisait absolument chopper là. Depuis la première et dernière fois qu'Em avait vue Jamie, elle n'avait pas changé d'un demi pouce. Le même look, la même coiffure un peu déjantée, le même sens de la drague complètement inné. Elles n'avaient pas beaucoup parlé, pour cause, parler, c'était pas vraiment le but, à l'époque, mais le peu qu'elle connaissait d'elle semblait toujours valoir pour aujourd'hui. La compagnie de Jamie s'envola vers d'autres cieux avec la team Rocket en la quittant sur un "Ok retrouve moi après alors…" et un "Ça marche ma belle" made by Jamie. La scène arracha un sourire en coin à Emily. La barmaid passa devant elle, sans ramener son coca. Là ça commençait à faire vraiment long pour décapsuler une putain de bouteille.

_ Tu le fabriques toi même le Coca ou t'es juste inefficace ?

Emy semblait un peu irritée par la lenteur de la barmaid à trouver et ouvrir un pauvre petit coke. Elle soupira légèrement. Jamie se retrouvait seule à portée directe d'elle. Est-ce qu'elle devait lui parler ? Peut-être que Jamie l'aurait fait si elle l'avait voulu. Après tout c'était elle la reine de la drague. Peut-être qu'elle ne voulait pas reparler à ses coups d'un soir, peut-être que c'était une règle qu'elle s'était fixée? ... Pourquoi est-ce que ça lui prenait la tête? Au pire, elle ne lui parlait pas et puis c'était réglé. De toute façon, c'était pas comme si il fallait faire un inventaire de toutes les infos qu'elle avait ... "tu t'appelles toujours Jamie Riley? Tu es toujours photographe ?" ... Vu que c'était à peu près les seules choses qu'elle savait de la jeune femme. Elle ne l'avait peut-être pas remarquée ? C'était moins dur pour l'égo, mais peu probable en sachant qu'elle devait entendre, de là où elle était, Emy parler. Bon bah c'est tout. Une bouteille de coca sauvage s'avança sur le comptoir, et dans un "Bah enfin !" Emy prit son courage à une main - puisqu'une tenait la bouteille de coke - et lâcha simplement :

_ C'est marrant, tes techniques marchent toujours aussi bien, Jamie.

Elle porta la bouteille à ses lèvres sèches et avala deux bonnes gorgées du liquide picotant délicieusement la gorge avant de porter son regard sur la principale intéressée - et intéressante -. Elle voulait pas lui faire peur parce qu'elle savait le mal que Jamie prenait pour ne pas avoir à rencontrer à nouveau ses partenaires mais d'un autre côté, c'était vraiment pas le but là, l'emmerder. Emy voulait juste se changer un peu les idées et discuter avec quelqu'un qui ne la jugerait pas, ne l'emmerderait pas... pourquoi pas avec Jamie alors ?



© Fiche by Hollow Bastion



___________________________
Je fais partie des murs ♥.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: The fate does well things | ►Emily & Jamie◄ Ven 31 Mai - 21:33


Spoiler:
 

La soirée se passait de manière assez imprévue. Jamie avait l’habitude de recroiser des ex et plusieurs fois le lendemain ou le soir même. Ce qui est embêtant ce n’est pas de les recroiser, non ça sa irait encore. Non elles les croisent quand elle drague une nouvelle demoiselle. Forcement quand vous partez comme un voleur ou que vous virez la personne le plus rapidement possible sans même laisser un numéro de portable la personne en question à de la rancœur, surtout quand c’était le matin même ou la veille. Souvent ce genre de situation ça finit en baffe, en verre d’alcool dans la gueule, en bagarre ou en déblatérations d’insultes gratuites. Pour une fois ça n’était pas si dérangeant.

Jamie se retrouvait seule pour boire quelques verres. C’était voulut car elle intriguait par Emily. Même si au début elle passa vite à autre chose la voir comme ça seule au bar était assez bizarre. Cette fille était différente, en effet elle avait un charme fou et pour une fois ça ne semblait pas être une personne cherchant trop loin et à se prendre la tête pour un rien. Certes elle l’avait connu il y a un petit moment mais Jamie se souvenait quand même de cette nuit qu’elles avaient passée ensemble. Après tout pourquoi ne pas déroger à la règle et lui parler un peu. Qui sait peut être qu’elle en valait la peine. Alors que Jamie reposa son regard sur la jeune femme celle-ci prit la parole avant elle. Bon certes c’était un petit pic mais bon cela fit rigoler Jamie. Elle baissa ses yeux regardant son verre. Jamie hésitait à se lever et lui parler, en même temps Emily venait de faire le premier pas ça aurait été bête de l’envoyer bouler. Et puis de toute façon vue le volume de la musique ça aurait été dur de tenir une conversation à distance. Elle prit donc son verre en main et se dirigea vers Emily. Entre temps elle jeta son regard vers la foule laissant trainer un clin d’œil en direction d’une jeune femme. Elle resta debout posant une main sur le bar. Elle se tenait la comme ça à côté d’Emily qui était assise, Jamie en profita pour regarder l’élégance de la jeune femme. Bon ça n’était pas discret mais Jamie commençait à être entamait par les effets de l’alcool et puis de toute façon elle s’en foutait. Elle aime les femmes et les regarder aussi, ça n’est pas un secret. Elle bu une gorgée et n’hésita pas à lui répondre.

- Emily c’est ça ? Ravis de te revoir

Jamie affichait toujours un sourire digne des plus grandes stars. Oui parce que pour draguer le sourire c’est hyper important. Franchement vous iriez parler à une personne qui fait la gueule comme si son chien était mort la veille et dont la voiture est tombée en panne alors qu’elle devait aller à un rendez vous pour un boulot et qu’au final elle serait arrivé en retard pour découvrir que le recruteur et un ex qu’elle a largué il y a peu de manière dégueulasse? Non bah non. Quand on sourit même si la personne n’est pas forcement attirée par vous, elle vous sourira en retour et quand elle l’ai et bien elle vous regarde plus intensément et fixement dans les yeux comme un petit signal. Et bien voilà déjà comment Jamie repère des cibles potentielles. Et puis une personne qui sourit est toujours agréable à regarder. Jamie se recula du bar et reluqua Emily de bas en haut. Elle remarqua quelques égratignures sur les mains de la belle brune. C’était assez simple de déterminer la nature de ses égratignures, Jamie avait déjà eu les mêmes traces après des bagarres. Même si elle ne la connaissait pas plus que ça et lui faire la conversation sur le déroulement de sa journée était pas une très bonne idée. Après tout si elle était là c’était surement pour se changer les idées. Elle la regardait continuant à afficher un sourire radieux et reprit la parole.

- Alors comme ça tu es jalouse ? Si tu veux je peux les réessayer sur toi…

Elle lui souri ironiquement et reprit.

- Bon alors qu’est ce que tu fais dans ce club, envie d’évasion nocturne ?

Elle fit signe à la barmaid de lui remettre la même chose avant de finir de boire son verre cul sec. Elle s’accouda au bar retenant sa tête avec sa main. Elle fixa Emily. Après tout elle sentait que cette fille allait vraiment lui plaire. Cela faisait un moment qu’elle revenait vers une ex sans regret. Peut être qu’elle l’intéressait plus qu’elle ne le pensait. Bref elle ne voulait pas se prendre la tête et juste laisser faire les choses, après tout elle ne dirait pas non pour réitérer leur nuit ensemble et elle avait tout le temps de draguer d’autres filles.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

«Murs»
♠ Nombre de messages : 1851


MessageSujet: Re: The fate does well things | ►Emily & Jamie◄ Sam 1 Juin - 23:38









The fate does well things
Jamie & Emy






Sans penser que sa petite pique titillerait la curiosité de Jamie au point de l'amener à elle, la brune laissa le liquide gazeux couleur caramel effleurer les parois de son œsophage, sans vraiment la quitter du regard. Elle avait rit. C'était plutôt positif ça non? Oh oh oh. Miss Riley venait d'attraper son verre et se dirigeait droit vers Em's. A moins que ça soit pour jeter le contenu alcoolisé au visage de la belle brune, y'avait de grandes chances que ça aboutisse sur une conversation qui pourrait lui changer un peu les idées. Emily regarda Jamie se joindre à elle avec un petit sourire en coin. Ça lui rappelait comme qui dirait leur rencontre... La jeune femme attrapa ses cheveux à mi-longueur et les regroupa tous du même côté dévoilant sa nuque parce qu'elle avait un petit coup de chaud. Son regard se reporta sur Jamie qui avait l'oeil lubrique et ne s'en cachait pas vraiment. C'était vraiment étrange comme sensation. D'un côté, y'avait un petit "ah elle avoue que je lui plais bien !" mais d'un autre côté c'était ultra dérangeant. C'est pas qu'Emy n'aimait pas être regardée, non, mais elle avait un petit côté prédateur qui la faisait se sentir toute petite... Mais ça ne la dérangeait pas d'en jouer un peu. Elle savait bien que Jamie c'était une serial-onestandeuse, que les coups d'un soir c'était son dada, mais avec Emy c'était différent... Parce qu'elle était plus qu'un coup d'un soir. A partir du moment, ou Jamie allait ouvrir sa bouche, elle serait plus que ça... Tiens, elle se souvenait de son prénom... ? Autant Emily collectionnait les mecs et les femmes, c'était plus rare alors ça restait bien dans sa mémoire, autant Jamie, elle devait être sacrément physionomiste pour se souvenir de toutes ses conquêtes...


_ Wouuuaw je suis honorée que tu te souviennes encore de mon prénom !

Un petit sourire en coin en réponse au large sourire que lui offrait Jamie. Emy dévisagea légèrement la belle photographe. Fallait bien l'avouer, son look un peu androgyne et son espèce de casanovattitude c'est ultra sexy. Emily haussa avec amusement les épaules quand Jamie se proposa de tester à nouveau ses talents de dragueuse invétérée sur elle. C'était peine perdue. Elle avait déjà une fille minimum avec qui passer le reste de la soirée qui l'attendait dehors, de plus Emy connaissait déjà un peu les ficelles, les tenants et les aboutissants de ses méthodes, alors soit elle risquait de ne pas se faire avoir une deuxième fois, soit il faudrait user de quelque chose de différent pour la faire jouer dans son jeu. Certes la photographe était capable de faire craquer n'importe quelle nana en claquant simplement des doigts, mais Emy ne se laisserait pas faire aussi facilement. C'était comme un défi interne. Si ça se trouve elle se faisait des idées. Em plaisait plus du tout à miss Riley. Pourtant sa façon de la regarder, de parler... Oh après tout c'était peut-être un peu l'alcool. Jamie avait l'air d'être tout à fait consciente de ce qu'elle faisait et disait mais elle semblait tout de même plus enivrée que quelqu'un qui aurait mangé un "Mon chéri" vous savez, ce chocolat dégueulasse avec une cerise et une liqueur dégueulasse dedans, que dans la pub, ils se battent pour les finir alors que dans la vraie vie, tu essaies de les refiler à tes potes mais personne n'en veut alors tu les ressors à toutes les occasions, Noel, Anniversaires et jour de l'An sans que personne ne mange ce foutu chocolat dégueulasse qui accompagne régulièrement son compagnon délicieux, le ferrero Rocher - qui lui pour le coup se fait bouffer en 10 secondes top chrono après ouverture -. On en était où déjà ? Ah oui, Jamie et Emily.

_ Oh tu sais, je suis pas contre l'idée mais je crois que tu as mieux à faire non ?

Elle prit un sourire un peu sarcastique en désignant du regard la porte par laquelle était sortie la précédente femme avec laquelle Jamie avait discuté. Jalousie ? Non, pas vraiment. Bien entendu c'était agréable de se savoir appréciée, même si c'était le cas d'autres femmes, mais l'exclusivité amoureuse c'était un truc ultra rare, pire qu'une carte pokémon de Dracofeu brillante, c'était assez rare de croiser, effectivement quelqu'un qui n'aime que vous, qui n'aimera jamais que vous, c'était un peu le rêve de toutes les femmes - en général celles qui aiment les chevaux et veulent un prince charmant qui les invite à faire du tango avec une rose dans la bouche - et la hantise de tous les hommes. Quel homme s'était dit un jour : "Oh lala, j'aimerais trop kiffer qu'une seule fille à la fois !" Non, non ils rêvent tous de plans à 44309584, avec lui tout seul bien tendu, car monsieur a un égo de fifou. Dans cette optique là, Jamie, agissait un peu plus comme un mec. N'aimer qu'une femme, ça devait être impossible pour elle. D'ailleurs, est-ce qu'elle aimait vraiment quelqu'un ? Parce qu'elle ne prenait le temps de connaître personne. Ca non. En y réfléchissant, Emy ne savait presque rien sur elle, et vice versa. Si Jamie n'avait pas eu la bonne idée de la prendre en photo à moitié déchirée en sous vêtements par exemple, jamais elle n'aurait su qu'elle était photographe. D'ailleurs c'était un des seuls trucs donc elle était sûre. Son nom complet aussi... Mais le reste c'était un mystère... Quelques idées vagues de son âge, de ses goûts, de sa personnalité, mais rien de très concret, ça c'est certain.

_ La pauvre, cette idiote qui t'attend patiemment dans le froid... T'as vraiment pas de coeur.

Fit-elle sur un ton faussement grave. C'est vrai que ça la faisait plutôt rire cette situation. Recroiser une ex, qui drague une fille, qui plante la fille - au moins momentanément - histoire de reparler avec son ex alors que c'était apparemment pas très habituel - sinon sans doute que Jamie aurait engagé la conversation - ... C'était carrément bizarre. Une idée lui traversa la tête pendant que la photographe laissait errer ses pupilles sur la peau et les courbes de l'ex-chirurgienne. Les photos d'Emy ... ? De ce soir là... ? Elles étaient devenues quoi?... Elle décida de garder cette question dans un coin de sa tête quitte à la ressortir au moment opportun parce que là c'était du pur hors sujet. Elle se réveilla un peu de ses pensées et vit Jamie observer ses mains. Entre celle qu'elle avait abimée à cause de Warren et John, et celle qu'elle avait abimée par la faute de Cathy et de ses os durs.... Forcément y'avait quelques traces qui laissaient témoigner, si tant est qu'elle en ait connu, une certaine violence. Jamie embraya finalement sur les raisons de sa venue ici sans évoquer ses mains, c'était bien gentil de sa part d'éviter le sujet pour l'instant. D'un autre côté, c'était peut-être juste parce qu'elle s'en foutait total... Emy laissa son regard errer sur la bouteille de coca avant de se tourner vers Jamie, debout à côté d'elle pour répondre :

_ Je crois que tu sais même pas à quel point ce que tu dis est exact. Je sais pas trop pourquoi mais j'ai l'impression que y'a un complot généralisé qui vise à m'emmerder. Pas genre un emmerdement comme ça de temps en temps, non, on me fout bien tout sur la gueule en même temps, c'est vachement plus drôle...

Em' regarda sa main avec dépit.

_ J'ai explosé le nez d'une meuf qui sous entendait que ma vie sentimentale était un fiasco aujourd'hui. Je me suis fait virer. Je me suis fait larguer. J'ai prit une cuite à sept heures du soir, j'ai explosé une voiture que j'ai loué dans un putain de lampadaire. Et je suis là...

La brune fit la moue en haussant les épaules.

_ J'ai explosé mon quota de malchance je crois...



© Fiche by Hollow Bastion



___________________________
Je fais partie des murs ♥.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: The fate does well things | ►Emily & Jamie◄ Dim 2 Juin - 13:24


Spoiler:
 

Emily était assez difficile à cerner. D’un côté elle la cherche et lui envoi des pics mais de l’autre si elle n’en avait rien à faire elle ne lui aurait pas adressé la parole. Alors pourquoi l’avoir fait ? Peut être qu’elle voulait juste parler, ou bien qu’il y avait un fond de jalousie. Enfin tout ça paressait étrange. Elle venait de dépasser le rang de coup d’un soir. Jamie avait du mal à savoir ce qu’elle voulait. Bizarrement Jamie ne passa pas vite à autre chose et prit le temps de lui parler, ça lui faisait vraiment étrange comme sensation qu’au point que Jamie s’étonnait elle-même. D’habitude elle en a de la répartit. Après lui avoir adressé quelques mots Emily n’hésitait pas à la piquer davantage, c’était surement un petit jeu pour elle.

- Tu sais je n’ai pas spécialement envie de la rejoindre maintenant, j’ai tout mon temps. Je ne lui ai rien promis non plus, Oh et puis ça va la calmer le froid, je sentais ses hormones s’excitaient trop vite…

Ouais bon…elle avait forcement envie de la rejoindre, c’était un plan rapide et efficace mais bon Jamie fit l’effort de rester correct avec Emily et de ne pas la lâcher au bout de 2min, puis même l’autre jeune femme n’avait qu’à attendre Jamie ne lui avait rien promis. De toute manière elle la reverra surement. « Rho ta gueule Jamie soit franche elle te plait cette fille, puis c’est un meilleur coup… » Fallait pas perdre l’objectif principal non plus. C’est vrai qu’Emily avait réussit à attirer son attention.

Jamie poursuivit la conversation. Ça question avait provoqué une réaction immédiate d’Emily. Elle semblait vraiment écœuré de sa journée…C’était peut être pas le bon moment pour venir lui parler, mais après tout c’était Emily qui fit le premier pas. Et puis merde pourquoi elle l’écoutait, après tout Jamie avait de quoi s’occuper pour la soirée sans faire d’efforts. C’était assez bizarre mais elle se convaincu que pour une fois elle allé vraiment prendre le temps de l’écouter, de s’intéresser à elle davantage. Oui parce que pour draguer il faut absolument écouter la personne en face de soit et essayer de s’intéressait, un minimum pour ne pas paraitre trop froide mais plutôt ouverte. Une fille qui est comprise par la personne en face d’elle aura plus de facilité à se confier et à avoir confiance. Dans ce cas présent s’était un peu différent car Emily avait vraiment un charme fou, c’était plutôt agréable de l’écouter d’ailleurs même si ça n’était pas la joie pour elle. Jamie ne pouvait s’empêcher de la regarder tout en l’écoutant. Que ce soit sa prestance, son look, son corps, son visage tout était attirant pour Jamie. C’était plutôt rare qu’une ex lui plaise autant. Elle ne savait pas grand-chose d’elle à par qu’elle bossait dans un hôpital (du moins avant) et que son prénom est Emily. C’était déjà pas mal. Quelques souvenirs lui revinrent en tête et principalement les clichés qu’elle avait pris d’elles, d’ailleurs elle ne savait plus trop ou elles étaient passées, surement dans ses albums privés. La suite du récit d’Emily était assez intéressante…Non mais elle avait vraiment eu une journée de merde…pas la petite journée avec quelques incidents, non elle c’était du haut level, le top de la journée pourrit. Jamie ne savait pas si elle devait en rire mais elle ne pu retenir un sourire en coin. Bon il fallait lui changer les idées et la faire rire, normal quoi après tout c’est toujours plus agréable de voir une femme sourire.

- C’est con pour le lampadaire…

Jamie ne voulait pas se moquer d’elle ou lui faire comprendre qu’elle s’en foutait. Non là elle voulait vraiment que la soirée de la belle brune se passe mieux. Jamie bu quelques gorgées dans son verre et reprit.

- J’espère pour toi que ta fin de journée se passera mieux ma belle. Si tu veux aller ailleurs je te suis histoire que je surveille qu’il n’y est un mec qui te braque ou encore que tu termine ta soirée dans le coffre d’une voiture d’un inconnu. Ça serait un peu con.

Jamie se mit devant elle, son verre à la main. Comme elle était sur un siège de comptoir Jamie était au niveau de son visage. Elle fixa ses lèvres un instant avant de reporter son regard dans le sien. Franchement plus ça allé et plus Jamie avait envie de l’embrasser. Normalement elle l’aurait fait sans problème même si le contexte ne s’y prêtait pas mais là elle hésitait. Emily avait tout pour lui plaire pas seulement physiquement mais aussi sa manière de parler, enfin c’était assez nouveau pour Jamie. Elle prit une autre gorgée et continua.

- Ah moins que tu veuille seulement faire un tour histoire de parler un peu.

Faire un tour pour parler un peu ? Mais c’est quoi ce bordel…depuis quand Jamie proposait à quelqu’un de parler un peu. C’est vrai qu’Emily avait eu une journée de merde mais après tout rien ne lui prouvait qu’elle veuille finir la soirée avec Jamie. Bon c’est vrai qu’elle connaissait sa réputation et que forcement elle savait ce qu’elle risquait en lui parlant mais c’était peut être juste comme ça…lui parler sans arrières pensées. Non par contre Jamie a toujours des arrières pensées faut pas déconner non plus.

- Tu sais c’est pas parce qu’on a couché ensemble que je vais t’éviter maintenant.

Mais pourquoi elle avait dit ça ? Non mais sincèrement elle s’étonnait elle-même. Bon certes elle avait bu mais pas au point de gâcher deux plans avec des filles…bah si en fait. Enfin Emily en valait le coup. Et si elle lui disait non ? Non ça c’est pas possible Jamie ne s’en remettrait pas de se prendre un râteau. Et puis ça serait même pas un râteau elle l’a pas invité dans son lit pour le moment. « Non mais qu’est ce que je fou moi... » Jamie s’approcha de son visage pour se rassurer d’une chose, bah après tout elle agissait tellement à l’inverse de d’habitude qu’il fallait bien retourner aux sources. Jamie se rapprocha un peu plus regardant ses lèvres puis descendit son regard à sa nuque dégagée. Elle ne pu s’empêcher d’embrasser son cou puis remonter lui déposant un baiser sous son oreille. De toute façon elle n’avait rien à perdre et Emily ne serait surement pas contre. Elle ne risquait pas grand-chose à faire ça. Elle glissa ensuite quelques mots à l’oreille d’Emily avant de se reculer un peu pour voir comment elle allait réagir.

- Alors ? Tu veux faire quoi ?...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

«Murs»
♠ Nombre de messages : 1851


MessageSujet: Re: The fate does well things | ►Emily & Jamie◄ Lun 5 Aoû - 19:59
















 ◮ fate does well things ◮
Le destin mêle les cartes et nous jouons. ~







La jolie urgentiste prêta un regard amusé à Jamie. Alors comme ça elle laissait en plan l'autre nana dehors ? C'est marrant dans son esprit Jamie c'était pas le genre à broder dans la dentelle mais plutôt à se la jouer efficace en ce qui concernait ses occupations de fin de soirée... Alors pourquoi est-ce qu'elle ne rejoignait pas la jeune femme qui l'attendait comme le messie au dehors de la boîte de nuit hum? Elle était sûre de son coup, puis que même elle avouait que ses hormones s'excitaient trop vite ; c'est vrai que Jamie semblait avoir le succès facile auprès de ses dames. Elle ne devait pas avoir connu beaucoup de râteaux, peut-être même jamais. D'une part parce qu'elle avait un mystérieux je ne sais quoi qui la rendait vraiment attirante, et de l'autre part parce qu'elle ne s'amusait pas à aller draguer des femmes qu'elle n'imaginait pas potentiellement dans son lit. Et Jamie niveau drague elle était plus costaude. La brune esquissa un petit sourire en coin. En fait elle lui disait limite : "Ouais je peux aller me la faire dès que tu m'intéresseras plus." et l'idée traversa la tête d'Emy que si Jamie et elle passaient d'une manière ou d'une autre la soirée ensemble, la pauvre quiche allait surgeler dehors et pouvoir faire de la prostitution dans les rayons de chez Picard. Elle pencha un peu la tête sur le côté avec amusement.

__ Moi qui pensait que "ça marche ma belle" était une forme de promesse. Décidément je dois être vraiment has-been.

Oui, elle avait bien répété un bout de la conversation de Jamie avec son interlocutrice la dinde. Certains se diront OUAH quelle super bonne audition. D'autres se diront que maintenant Jamie savait qu'Emily savait - ouah c'est compliqué - que Jamie jouait sur deux tableaux. Même trois en fait, mais ça Emy n'avait pas vu. La petite histoire terminée, Emily s'attendait à une réaction de compassion même infime pour elle, genre "Oh ma pauvre, c'est vraiment nul." en fait il y eut bien une réaction de compassion mais... pour le lampadaire. La jeune femme prit un air genre "sérieusement?" en arquant légèrement un sourcil et reporta son attention sur son verre de coca dont elle prit d'ailleurs une petite gorgée un peu comme si la réaction de Jamie l'avait déçue et qu'elle allait draguer son verre de coca pour le reste de la soirée pour la peine. C'était un peu craignos, parce qu'un verre de coca, ça se boit mais à part ça pour la discussion, il est pas  très causant, il est pas très sexy tout ça. Elle croisa les bras en faisant mine de bouder. Mais finalement la jeune photographe rectifia le tir en se proposant de l'accompagner au dehors si tel était son souhait pour éviter que sa soirée ne soit encore plus moisie que le reste d'un camembert périmé depuis le débarquement en Normandie laissé en plein soleil. C'était sympa de sa part mais...

__ Ahah tu rigoles, ça serait pas assez pourri pour m'arriver tout ça. Au lieu de me faire braquer je pourrais me faire attaquer par un chirurgien qui piquerait tout mes organes pour les revendre au marché noir en Bulgarie. Oh et puis finir dans le coffre d'un inconnu ? JAMAIS. Finir dans les coffres de deux inconnus ça c'est plus possible. Le buste dans l'un, les jambes dans l'autre haha ! Je pense que tu sous estimes ma malchance, Jamie.

Oui, bon, malchanceuse, malchanceuse. Pas tant que ça. Elle était tombée sur Jamie dans cette boîte de nuit, c'était peut être une ex mais c'était une fille avec qui elle était en bon termes puisqu'elles se connaissaient très peu. Elle aurait pu tomber sur Arnold Schwarzenegger qui cherchait ses petites protéines. Et puis Jamie c'était une femme qui ne laissait jamais complètement indifférent, jalousée par les hommes, convoitée par certaines femmes, en intrigant le reste. Cette dernière se leva pour faire face à Emy. La jeune femme un peu perturbée par ce rapprochement soudain eut un petit bug et tomba dans son regard quelques secondes en répétant ce qu'avait dit Jamie...

__ Ça serait un peu con...

De quoi?
La brune se secoua un peu intérieurement et détacha ses jolis yeux bleus de Jamie. Elle devait se réveiller. Il lui arrivait quoi au juste là ? Oh non elle était quand même pas en train de retomber sous le charme de miss Riley ? Elle se gifla intérieurement cette fois en sentant ses dents du haut se planter dans sa lèvre inférieure, quand Jamie lui proposa de sortir pour discuter un peu.
Discuter ? Euh.
C'est pas qu'elle connaissait l'oiseau mais un peu quand même.
Les discussions avec Jamie ça devait être quelque chose comme "2 minutes on parle, après on s'envoie en l'air !" et Emy le savait bien. Finalement peut-être que ce petit côté tombeuse ne lui déplaisait pas chez Jamie. Savoir que justement elle pouvait avoir qui elle voulait et qu'elle s'était fixée sur elle c'était plutôt bon pour l'égo, et vous le savez bien, l'égo c'est celui qui file une histoire d'amour sans remous avec la jolie chirurgienne alors, flatte son égo et banco.

__ C'est vrai qu'il fait un peu chaud ici ...

Souffla-t-elle en tirant sur son t-shirt comme si ça lui permettrait de mieux supporter la chaleur - relativement inexistante -. La jeune femme fut légèrement surprise de sa sortie suivante. Elle n'allait pas l'éviter parce qu'elles avaient couché ensemble. La brune eut envie de prendre un air choqué et de faire "AH BON?" mais vu que Jamie était en train de parler s'eût été malpoli. En fait elle se doutait bien qu'elle n'allait pas l'éviter, puisqu'elle ne l'évitait pas à l'instant précis. Si elle avait voulu l'éviter elle aurait suivi miss pintade fumer sa clope pour s'envoyer en l'air derrière les poubelles de la boîte de nuit; mais elle était là et elle lui proposer de discuter.
Elle avait l'impression d'être un peu étrange vis à vis de Jamie, mais à vrai dire Jamie sur ce coup là elle ne la reconnaissait pas vraiment. Parler ? Non mais n'importe quoi. Depuis quand Jamie Riley parlait  avec quelqu'un ?
Alors que de grandes questions métaphysiques traversaient son esprit comme pourquoi Jamie est-elle si bizarre, de quelle couleur deviennent les schtroumpfs si on les étrangle, pourquoi pour éteindre windows on clique sur démarrer ou encore est-ce que les employés de chez Nespresso prennent des pauses-café? Quelle couleur de cheveux écrit-on sur les permis de conduire des chauves? Si rien ne se colle au Téflon, comment l'a-t-on collé à la poêle .... la brune sentit une boule instable de chaleur grandir dans son estomac comme des petits papillons qui volent partout et qui se font griller dans un halogène (bah oui chaleur oblige) et la peau de son cou brûler délicieusement sous l'action d'un... baiser ? Le cumul du baiser, du parfum, de la proximité extrême d'un seul coup.
Puis ses lèvres si proches de son oreille...
Tout ceci lui arracha un doux frisson qui courut le long de son échine. Elle dut avoir la tête d'une poule qui avait trouvé un couteau et poignardé le fermier (bah oui parce que sinon ça fait foutage de gueule de faire une tête juste pour un couteau comme ça) genre avec les yeux un peu ronds, les sourcils tout soulevés et la bouche légèrement entrouverte.

__ On peut sortir si ... tu veux.

*Parce que je crois que mes hormones aussi s'excitent trop vite.*

__ Enfin tu veux, vu que c'est toi qui a proposé.

Elle s'embourba.

__ Mais t'as peut être changé d'avis.

Vraiment.

__ Ou bien peut-être pas.

Par chance elle ne virait pas au rouge fluo (si si ça existe) mais alors pourtant là elle avait un peu envie de sauter dans Google+ histoire de bien se cacher pour toujours.

__ Excuse-moi c'est juste...

La ferme. CHUT.

__ Je me tais, j'arrête.

Elle afficha un sourire sincère mais légèrement gêné comme pour excuser ses propos complètement débiles, puis pinça légèrement ses lèvres pour donner du crédit à son silence promis.

racontage de life:
 



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia

___________________________
Je fais partie des murs ♥.


Dernière édition par Emily Hilton le Mar 6 Aoû - 11:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: The fate does well things | ►Emily & Jamie◄ Lun 5 Aoû - 23:32






Fate does well things
Emy & Jamie

En fait on peut résumer la situation assez facilement, du moins ce qui se passe dans la tête de Jamie. Bon quand vous allé dans un restau que vous aimez bien, souvent vous prenez le même plat car la qualité est là et vous le savez. Bah Jamie c’est l’inverse même si ça l’air pas très appétissant elle choisira de tout tester. Mais ça c’est en général. Là pour le coup elle a un super plat de homard auquel elle a déjà gouté et qui lui ai resté à l’esprit mais à côté de ça elle peut aussi tester les nouveautés. Au fond d’elle c’est pas un choix difficile car elle ne retombera pas tous les jours sur Emy, autant en profiter. Ce qui est le plus bizarre là dedans c’est que Jamie agit toujours sans trop se prendre la tête, pour le coup elle voulait déroger à sa règle première, toujours éviter coucher deux fois avec la même fille. D’ailleurs c’était la première fois qu’elle allait le faire volontairement. Ça paraît très macho mais bon c’est Jamie.

Malgré sa forte envie de faire un tour dehors elle restait là à l’écouter. Emy ne resta pas indifférente au baiser qu’elle lui avait déposé dans le cou. Du moins elle s’était pas prit une gifle c’est déjà ça ! Au final dans sa tête la jolie brune n’allait pas dire non. Et pour le confirmer Emy accepta sa proposition, ça n’allait pas faire de mal de sortir un peu. Pour Jamie c’était comme acquis, Emily avait déjà testé la Jamie donc elle savait à quoi s’en tenir. Peut être pas mais tanpis. De plus l’envie de se griller une clope devenait assez importante. Peut être pour compenser les deux plans qu’elle avait décliné au final, un état de frustration ? Nooooon, puis c’était un mal pour un bien ! Elle aime bien le homard.

Emily semblait s’embrouiller un peu, toute seule en plus. C’était assez mignon à voir. Il faut croire que la Jamie l’intimidait légèrement ou du moins ne la laissait pas indifférente. Non mais c’est pas pour vanter ses mérites (en fait si) mais Jamie est très douée pour les baisers dans le cou, un attrape nana hors pair ce truc. Après quelques instants Jamie recula sa bouche du cou de la jeune femme. Avec un sourire aux lèvres elle lui répondit.

- Stress pas ma belle c’était qu’un baiser dans le cou.

Face à elle elle passa sa main dans ses cheveux pour ensuite descendre celle-ci doucement le long de sa nuque et la fit glisser ensuite le long de son cou. Jamie laissa ses yeux se perdre quelques instants dans son regard.

- Allons y alors si ça te dérange pas…Mais avant laisse moi te payer un verre histoire de faire les choses bien.

Jamie fit un signe à la barman.

- Deux shooter de tequila s’il te plait

Bien sur sa phrase accompagnée d’un petit clin d’œil. Elle tendit son verre à Emily.

- Ah nos retrouvailles

Jamie s’empressa de boire son shooter cul sec. Elle prit dans sa poche quelques billets et régla la note en ajoutant à la barman.

- Tiens 20 dollars de pourboire histoire de me faire pardonner d’avoir oublié ton prénom.

Elle lui sourit de manière assez ironique. C’était très classe. Très très classe. Très vite Jamie prit Emily par la main et s’empressa de l’emmener vers la sortie. Un peu comme deux ados s’empressant de partir main dans la main pour aller on ne sait où. Bah quoi y’a pas de mal à se presser parfois ! Entre temps Jamie croisa le regard de plusieurs jeunes femmes, elle baissa la tête légèrement comme pour les saluer. « Et mais…Dehors…je devais faire quoi dehors… » Ouais elle avait zappé l’histoire d’un instant. Forcement la jeune femme qui l’attendait avait eu le temps d’avoir un peu froid. Dès que Jamie posa un pied dehors la jeune femme s’approcha d’elle. Le tends de passer à travers la petite populace de toxico qu’elle se pointa devant elle.

- T’as mit du temps…

Jamie passa sa main disponible derrière la tête

- Eu…ouais…eu dis moi tu veux pas qu’on se capte plus tard je suis occupé ce soir

Non mais…non mais elle tenait la main d’Emily…ça faisait légèrement suspect quand même. Légèrement. Qu’est ce qu’allait penser Emily à force ! Occupé ce soir…qu’elle phrase pleine de finesse. Mais bon c’était marrant comme situation. Forcement ça n’allait pas plaire à l’autre jeune femme qui fixa Emily quelques instants puis elle prit un air un peu plus énervé.

- Et c’est qui elle ?

Tout naturellement la réponse sortit.

- Bah elle c’est mon homa… Emily ! Mais je vais devoir te laisser là hein

Et une boulette à moitié évitée ! Une ! Ce n’était pas le genre de situation qu’elle aimait gérer. Le pire c’est que ça lui arrivait plus souvent qu’on ne le croit…C’était assez gênant vis-à-vis d’Emily mais tanpis elle se savait très bien. D’ailleurs ça allait surement la faire rire de voir Jamie dans ce genre de complication. Sa manière d’agir envers elle était assez rare pour Jamie non pas que ça la dérange. Comme si elle voulait prenait Emily sous son aile pour la soirée, d’ailleurs c’est pour ça qu’elle n’hésita pas à sortir vite de la boite, pour éviter qu’elle finisse dans le coma. Jamie voulait seulement lui changer les idées et la laisser décompresser, bon et aussi lui faire l’amour optionnellement, oui optionnellement ! Non je déconne elle y pensait fortement. Pour le moment il fallait déguerpir avant que la furie ne repasse à l’assaut ! Surtout qu’elle s’attendait plus ou moins à une réaction d’Emily. Pacifique bien sur. Ahem.

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
avatar

«Murs»
♠ Nombre de messages : 1851


MessageSujet: Re: The fate does well things | ►Emily & Jamie◄ Mar 6 Aoû - 12:08
















 ◮ fate does well things ◮
Le destin mêle les cartes et nous jouons. ~








La brune ne crut pas bon de relever la petite moquerie de Jamie quand à son baiser dans le cou. Donc  elle avait compris. Un mélange d'alcool assez divers dans son sang non décuvé de ce midi + un coca c'était encore tenable mais quand Jam proposa de faire les choses dans l'ordre et de lui payer un verre, la brune manqua presque de décliner tant elle craignait la réaction de son corps à la moindre goutte d'alcool. Elle se sentait déjà un peu limite, mais si Jamie commençait à la faire boire par dessus tout ce qu'elle avait déjà ingurgité, elle allait finir dans un caniveau noyée dans son vomi. Le fait que ça ne soit qu'un shooter la rassura faiblement et avec un peu d'appréhension, elle avala en une fois le contenu du petit verre. Alors qu'elle venait d'envoyer une grosse tarte auditive à la barman en lui expliquant gentiment qu'elle se souvenait pas de son prénom et qu'elle lui laissait un gros pourboire en guise de consolation. Emy se sentit encore un peu plus flattée au fond que Jamie connaisse encore le sien après pourtant quelques temps. La chirurgienne allait poser son verre à shooter sur le comptoir, quand Jamie la prit par la main pour l'entraîner vers dehors, elle eut juste le temps de lâcher le verre et d'offrir un sourire mi gêné mi amusé à la barman qui la regardait d'un oeil noir, en haussant les épaules genre "Non non non, c'est pas moi !".

Ouf.
Les deux jeunes femmes arrivèrent par chance dans l'air frais du dehors. Très frais oui, très frais. Un peu trop frais même pour la jeune femme qui attendait auprès de Jamie depuis plusieurs couples de minutes. La brune ne la reconnu pas tellement par son visage - elle était assez quelconque - mais plutôt à sa voix très aigue qui lui tapait déjà sur le système avant même qu'elle ait terminé de prononcer son premier mot. Emy se tourna lentement vers Jamie comme pour analyser dans son regard quels étaient ses plans, mais elle n'eut pas à jouer les mediums très longtemps puisque cette dernière exposa clairement le fait qu'elle avait d'autre projets pour ce soir.
Mily tilta alors qu'elles étaient main dans la main, et qu'avec ce que la photographe venait de dire ça prêtait légèrement à confusion - d'ailleurs c'était peut-être l'effet recherché -. La brune lança un regard un peu outré à Jamie, du style "Ah bon? ... t'es occupée ce soir ?" mais avec l'air rieur.

En retournant la tête elle croisa le regard pour ainsi dire furibard de l'autre jeune femme, celle à qui Jamie semblait avoir promis la lune plus tôt. Et lança à la volée : "Et c’est qui elle ?" en la toisant avec méchanceté et insistance comme si elle recherchait avec avidité "Pourquoi est-ce qu'elle est avec elle plutôt qu'avec moi, qu'est-ce qu'elle a que j'ai pas cette pouffiasse ?" alors qu'Emily se demandait juste "Mais qu'est ce qu'elle a cette pouffiasse à me regarder comme ça?". Et bien pour répondre à vos deux questions mesdames, Emily est beaucoup mieux foutue, c'est sans doute un meilleur coup, elle a de très jolis yeux, elle a des louboutins, et une voix nettement moins suraiguë que la tienne. Pour toi Emily : cette fille te déteste purement et simplement.

La brune soupira et haussa les épaules.
Elle se sentait terriblement mise à l'écart par leur règlement de compte.
Plongeant sa main dans la poche de son jean pour trouver une cigarette et un zippo. On pourrait s'attendre à ce qu'Emy fume cette cigarette dans son coin pour laisser les deux femmes régler leur différent mais Mily comprit bien à la tête de la bimbo qu'elle n'avait pas juste envie d'en rester là. Déjà Jamie bugua sur son prénom? Homa ? Euh non Emy. - huhu - et ensuite elle lui expliqua qu'elle allait la laisser en plan. Superbe.

__ Non mais t'es sérieuse Jamie ? Tu te prends pour qui pour me mettre un plan pareil avec une pouffiasse pareille, non mais allô quoi !! Jamie ? Tu vas me laisser en plan pour une meuf comme elle ? Ouvre les yeux. Tu ferais bien de changer d'avis crois-moi, je te le ferais pas regretter...

Outre se faire traiter de pouffiasse par cette pouffiasse - ce qui semblait assez absurde - elle essayait de convaincre Jamie de la lâcher pour passer la soirée à s'envoyer en l'air avec elle ? - ce qui par ailleurs ressemblait à s'y méprendre à la définition d'une pouffiasse. Ca fait beaucoup de "pouffiasse" dans le même post non ? On pu à ce moment s'attendre à ce qu'Emily lui arrache la tête avec les dents mais elle n'en fit rien. Elle se dégagea de la main de Jamie en silence, puis fit deux grands pas jusqu'à la dinde piailleuse, toujours sa clope éteinte à la main. Elle en profita pour sortir son zippo dans l'autre.
Allait-elle lui cracher la fumée à la gueule ?

Elle lui enfonça simplement avec rapidité la partie orangée avec le filtre de la cigarette entre les lèvres, ce qui surprit passablement la quiche pas lorraine. Elle l'alluma de son briquet puis le rangea dans la poche de son jean - oui, en fait c'était bien un jean et pas une robe, zoups mon précédent poste fut témoin d'une grossière erreur de souvenir -. La jeune femme resta, la clope au bec un peu surprise de ce geste d'..amitié ?
Haha non.

__ Comme ça tu fermes ta gueule. Ça fait du bien quand tu t'arrêtes.

Elle ne chercha pas de regard approbateur.
Foutre une clope dans la bouche de quelqu'un pour le faire taire, c'était une technique assez louable selon elle. Et puis le meilleur c'était qu'avant sa réplique, Dindonne n'avait rien compris. Elle la loua fort du sourire le plus hypocrite qui existait sur cette planète puis revint au côté de Jamie.
Une folle envie d'enfoncer le clou.

__ Et ça c'est pour que tu t'étouffes.

La brune posa sa main sur la joue de Jamie comme pour approcher son visage du sien et sans prévenir davantage elle pressa ses lèvres contre les siennes, avec furtivité mais juste assez longtemps pour que ça soit visible de la pintade, pour que Jamie ne se fasse pas de fausses idées sur ses intentions - ou des fausses idées fausses - et surtout pour que la photographe comprenne bien que la Emily galérienne qu'elle avait vu plus tôt dans la boîte quand elle l'avait embrassée dans le cou n'était pas exactement la Mily habituelle. Non, Emily n'était pas farouche, et ça elle venait de le prouver.
Ses lèvres restèrent soudées à celles de la photographe quelques secondes à peine, et déjà cette boule de chaleur écrasait l'estomac de miss Hilton.
La jeune femme cracha la clope sur le sol avec l'air mauvais.

__ Oh, je crois que je l'ai énervée...

Fit-elle amusée à Jamie, sans croiser son regard depuis le baiser furtif qui les avait lié.

__ Ecoute ma jolie, laisse tomber. Jamie est déjà prise.

Intérieurement, Emily se roulait de rire de voir Jamie foutre littéralement en l'air ses deux plans de la soirée.
Bon et là fallait bien avouer que le premier, c'était de son entière volonté, mais alors là, pour le deuxième, Emy avait copieusement participé.
Cela dit, la jeune femme ne se décidait pas à faire profil bas et ça c'était un peu louche de restée plantée là.
Que comptait faire Jamie ? fuir ? engager une joute équestre contre elle ?
Et pourquoi cette dinde débarrassait pas le plancher au juste ? Elle voulait quoi? Un plan à trois ?
Wait and see.




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia

___________________________
Je fais partie des murs ♥.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: The fate does well things | ►Emily & Jamie◄ Mar 6 Aoû - 19:00






Fate does well things
Emy & Jamie

C’est dans ces moments là que Jamie regrette d’être trop gentile. Comment lui annonçait qu’au final elle ne valait même pas un 14/20 alors qu’Emy tapait dans le 18-19. Bon bin c’était partit pour un recalage magistrale, même si elle allait quand même de sauver le coup, histoire de pas gâcher un plan. Ah bah non elle réattaqua. Jamie ne pouvait s’empêcher de sourire, ce qui cacher un très fort fou rire intérieur. Elle était qui pour lui mettre un plan pareil ? Bah juste Jamie Riley, personne en particulier. D’ailleurs elle n’est pas vraiment du genre à rembarrer les gens, ça ne lui arrive pas souvent. En général elle se débrouille pour s’occuper de tout le monde mais là ça paraissait un peu mission impossible dans la même soirée. En fait c’était un choix assez facile, choisir entre une furie avec un bel air de cagole ou un canon douée de ses doigts.

La photographe sentit la main d’Emily lâcher doucement la sienne, surement qu’elle se sentait un peu à l’écart ce qui paraissait normal. Ça n’était pas vexant du tout pour elle. La suite fut très marrante à regarder. Jamie restait silencieuse en regardant la magistrale Emy faire son show. Au début elle croyait à un acte pacifique mais c’était mal connaître Emily, non elle lui mettait juste une clope dans la bouche pour la faire taire (original il faut le reconnaître), comme un os qu’on donnerait à un pitbull pour le calmer. Finement jouer ! Après une répartit phénoménale de la part de la chirurgienne celle-ci retourna à côté de Jamie et sans attendre posa sa main sur sa joue pour l’embrasser. Comme quoi le silence est d’or parfois, on gagne des coupons gratuits pour se faire embrasser. A peine au contact de ses lèvres Jamie ressentit un léger frisson. C’était quoi ce baiser en fait ? Un acte pour marquer son territoire ? Pourtant Jamie n’avait pas l’allure d’un lampadaire. Mais au fond c’était sans importance et elle apprécia cet instant à sa juste valeur. La réaction de la jeune femme ne se fit pas longuement attendre, elle jeta la clope par terre et prit 10 ans dans la gueule après l’apparition de rides de lionnes.

- Je vais la tuer ta poufiasse ! Ptin Jamie réagit ! Elle est pas bandante ! Moi si !

Emily n’était pas vraiment le style de personne à se faire marcher sur les pieds, pas du tout même et cet instant était assez épic. De un parce que Jamie sentait son égo s’accroitre pas mal à voir deux filles se chamailler pour elle, de deux parce qu’elle eu un baiser gratuit et de trois au moins elle était sur de ne pas finir la soirée seule ! - Jamie est déjà prise. – Que c’est agréable à entendre ce genre de phrase. La jeune photographe se sentait d’un côté mal à l’aise mais de l’autre mentirais en disant que ce genre de scène n’est pas agréable à voir. Bon maintenant fallait pas non plus s’éterniser. Elle se demanda rapidement pourquoi elle avait foutu deux plans en l’air comme ça, puis elle lança un regard furtif sur la jeune femme à côté d’elle. « Ouais en fait ça vaux vraiment le coup. »

- Oh Jamie tu m’écoute ?! Fait pas la meuf qui fait genre et vire c’te poufiasse !

Après cette chamaillerie féminine Jamie se décida enfin à parler. Elle s’avança vers la jeune cagole et posa ses mains dans son cou la fixant.

- Bon écoute, déjà calme toi. Ensuite t’es loin d’avoir le potentiel pour rivaliser avec la femme juste derrière moi qui n’est pas une pouffiasse mais une femme agréable et magnifique au passage. Mais tu pourras me prouver le contraire quand on se recroisera

Dans un geste assez lent style slow motion Jamie déposa un baiser sur sa joue à quelques millimètres de sa commissure. Puis elle recula lentement son visage tout en lui souriant et en la regardant dans les yeux.

- Ok ?

La jeune femme reprit son calme avant de lui répondre.

- Ok Jamie…désolé de m’être énervée…

Jamie afficha un léger sourire en coin avant de rapprocher ses lèvres de son oreille.

- C’est pas grave

Elle laissa son souffle se déposer contre son oreille avant de retourner auprès d’Emily. Elle se retourna pour partir dans la direction inverse le sourire aux lèvres. Bah quoi elle n’allait pas non plus gâcher une chance de s’occuper un soir ! Même si elle était un peu folle, Jamie s’en fou la plus part du temps…comme elle dit souvent un chat reste un chat ! (en version non censuré rajoutait –te à la fin de chat) Elle savait très bien entretenir de bonne relation même dans les moments critiques, ou du moins les retourner à son avantage. Jamie était quand même gênait de la situation. C’était pas vraiment le genre de truc qui allait mettre en joie la chirurgienne. Rendu quelques mètres plus loin Jamie prit dans sa poche son paquet de clope où elle avait prit le temps d’y mettre 2 -3 joints déjà roulés et son zippo. Elle en alluma un puis après avoir tirer un peu dessus le tendit à Emy.

- Désolé que ça ai tourné comme ça ma belle, je me ferais pardonner. Ah et tu es très sexy quand tu joues la petite amie.

Elle reprit sa main dans la sienne entremêlant ses doigts aux siens. Avant de rajouter.

- Ça me fait plaisir de te revoir tu sais, enfin dans d’autres circonstances ça aurait été mieux.


© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart




Dernière édition par Jamie Riley le Sam 17 Aoû - 9:42, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

«Murs»
♠ Nombre de messages : 1851


MessageSujet: Re: The fate does well things | ►Emily & Jamie◄ Mar 13 Aoû - 12:27
















 ◮ fate does well things ◮
Le destin mêle les cartes et nous jouons. ~







La situation commençait à devenir assez cocasse. Entre Emy qui jouait les fausses petites amies un peu jalouse, la dinde qui jouait les dindes - en même temps, c'était plutôt difficile de faire autrement avec un Q.I d'huître - et Jamie qui jouait les indécises. Soudain HOP, une petite menace de mort pour Emily. C'était chouette. Si jamais elle se faisait assassiner et que les flics cherchaient après des suspects qui auraient pu lui vouloir du mal, ils risquaient de finir avec l'annuaire sur les bras. Emy c'était le genre de fille qui ne laissait jamais indifférent, certes, mais qui déchaînait les passions. Ou tu l'adores, ou tu la détestes. Y'a assez peu de juste milieu. La jeune chirurgienne regarda avec amusement et dédain la dinde s'agiter dans son coin toute seule. Si elle était si bandante que ça alors elle n'aurait pas de mal à trouver quelqu'un d'autre avec qui passer la soirée. D'ailleurs avec sa tenue et son air, elle aurait même des chances de se faire payer pour passer la soirée avec quelqu'un si vous voyez c'que j'veux dire. Comment est-ce que la jolie brune allait pouvoir l'énerver encore plus, hum?

__ Je savais pas que ton trip c'était les transexuelles, Jamie. Comment elle sait que je suis pas bandante, hein?

Mily esquissa un sourire amusé qui tentait de congédier la dinde mais décidément, la dinde était tenace. Très tenace. La jeune femme soupira. En deux secondes, la dinde venait de la traiter deux fois de pouffiasse. C'était vraiment l'hôpital qui se foutait la charité. Ah mais non : la jalousie. Elle pointa son doigt vers elle fugacement.

__ C'est moi la pouffiasse ? Tu ferais mieux de pas rester sur le trottoir, ma poule, sinon tout les mecs en chien du quartier vont venir te demander tes tarifs.

Oui, ok, c'était méchant, mais à sa défense, c'était elle qui avait commencé et en plus de ça, des deux femmes, c'était la dinde qui méritait le plus le qualificatif de pouffiasse. Soudain, Jamie, fit son apparition et s'approcha de Dindonita pour aller lui chuchoter des petits trucs dans l'oreille. Enfin, chuchoter, chuchoter, elle devait parler à volume normal mais avec la rue un peu passante et les voitures, on entendait pas grand chose. Mily se concentra pour tenter d'entendre quelques bribes de paroles. "derrière moi femme magnifique prouver recroisera". Avec un peu d'imagination, on pouvait penser à quelque chose comme : ce soir, je reste avec la femme magnifique derrière moi et la prochaine fois, quand on se recroisera tu pourras me prouver que t'as pas juste l'air d'une cagole mais que tu en es bien une. Non, Jamie n'aurait surement jamais fini comme ça, elle avait beaucoup trop de tact en ce qui concernait ses plans pour les soirs à suivre. Emy se demanda une fraction de secondes si c'était pas "oublie la femme derrière moi, tu es une femme magnifique et je vais te le prouver quand on se recroisera" ... Y'avait un milliard de possibilités à dire vrai. Mily resta un peu amère à cette pensée, ça ne se voyait que trop bien que Jamie essayait de pas effacer "plan Q Dindonita" de son agenda et d'une certaine façon assez inexplicable, cela procura un petit pincement au coeur d'Emy. Qu'est-ce qu'elle espérait. Elle connaissait Jamie, c'était pas du genre à faire dans le durable. Elle fourra ses mains dans ses poches, l'air un peu morne.

Puis là, Jamie s'approcha d'elle et vu de dos, je peux vous assurer que ça ressemble quand même drôlement à un baiser. La brune soupira, genre "On peut y aller là, ou vous voulez que je sorte les violons ?", qu'est-ce qu'il lui arrivait... ? Jalousie? Un peu.
Elle était pas du genre ultra possessive pourtant alors elle ne comprenait pas tellement son ressenti sur le moment. Peut-être le sentiment de ne pas contrôler la situation? C'était Jamie qui avait le contrôle et ça c'était comment dire... ? Inhabituel.
Cette dernière revint comme une fleur genre il s'est rien passé du tout et entraîna Emy plus loin avant de lui tendre un joint.

__ Désolée que ça ait tourné comme ça aussi, mais à en juger l'air satisfait de l'autre, je pense pas que les choses aient si mal tourné que ça pour toi, j'me trompe?

Elle secoua la tête comme pour refuser le joint.

__ Je suis plus sexy quand je reste claire avec moi-même.

Pas qu'elle n'en fumait jamais, non. Juste une façon détournée de lui faire comprendre qu'elle avait pas tellement apprécié de la voir jouer sur deux tableaux.
Elle esquissa un sourire ensuite quand elle lui prit la main.

__ Je suis ... contente moi aussi...

Elle baissa ensuite un peu la tête.

__ Tu sais, si tu voulais aller avec elle, tu peux y aller hein... C'est pas grave.

Mily alla récupérer une cigarette dans sa poche, ainsi que son zippo et elle tira une grosse latte dessus, puis la plaça non-nonchalamment entre ses lèvres.

__ Tu rendrais ma soirée encore plus nulle en te barrant c'est tout.

Elle prit une une nouvelle latte sur sa clope et expira doucement la fumée.

__ Sans rigoler, je vraiment suis pas bandante?

Fit-elle l'air rieur.






© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia

___________________________
Je fais partie des murs ♥.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: The fate does well things | ►Emily & Jamie◄ Mer 14 Aoû - 0:19






Fate does well things
Emy & Jamie

La situation était toujours aussi inhabituelle et pour continuer dans la lancée Jamie agissait totalement à l’inverse de son habitude. Franchement elle ne savait pas si Emily n’était pas au fond un peu jalouse, du moins elle agissait tout comme. Pourtant Jamie ne lui avait donné aucuns signes d’attachement particuliers. Ouais en fait si…elle a quand même lâchait deux plans…Bref le temps n’était plus trop à réfléchir. Emy semblait un peu déçue de la réaction de la photographe fasse à la jeune femme de la boîte mais en même temps elle n’allait pas risquer de perdre un plan encore une fois, et puis même elle n’avait pas de compte à lui rendre là-dessus. Le souci est que pour Emily ça paraissait plus important que ça. Limite elle semblait vexée.

- Tu sais une fille énervée ça se calme vite…donc oui on va dire que ça a bien tourné et si je la recroise je lui donnerais ce qu’elle voulait surement…enfin j’en sais rien...je voulais juste en finir vite

Bah quoi elle n’allait pas mentir. C’est pas comme si elle était en couple avec Emy. Certes elles avaient couchées ensemble une fois, c’était cool (très très cool même) mais maintenant Jamie s’empêcherait d’aller plus loin avec elle. C’était la règle. THE règle. THE RULE. ….Et merde elle l’avait déjà rompu en fait…Tcho…Au fond elle avait envie de se rapprocher d’Emily et ouais surement que dans la situation inverse Jamie aurait été jalouse si quelqu’un draguait Emy devant elle même si ça ne lui ai jamais arrivé de l’être. « Rha arrête de penser bordel ! Tu es pas amoureuse juste gentille…mais merde tu l’aime bien en fait…rho ta gueule subconscient à deux balles ! »

D’un coup la conversation dériva bizarrement. Emily semblait vraiment vexée en fait, comme si elles étaient ensemble et qu’elle lui faisait une bonne crise de jalousie. Ce genre de chose fait toujours sourire Jamie, vue qu’elle ne se donne pas de limite et ne se refuse rien c’est con de lui lancer des phrases comme ça en gros. Si vraiment elle aurait voulut la rejoindre elle l’aurait fait sans soucis de conscience. Mais non là elle était restée avec elle. Pourquoi cherchait plus loin ?

- Je suis bien avec toi et si vraiment j’aurais voulut aller dans son lit je l’aurais fait, te prend pas la tête Emily je veux juste que tu passe une bonne soirée maintenant

Elle esquissa un sourire après avoir entendu sa question. Emily c’est surement la fille la plus bandante à qui elle a eu à faire. Peut être pour ça qu’elle s’attache aussi vite aussi en fait ! Non plus sérieusement faut avouer qu’elle a une putain de prestance et un charisme au même niveau. Non mais ouais elle est magnifique quoi. Bon je vais arrêter de flatter ton ego.

- Bah si t’es bandante sinon je serais pas là, tu crois quoi !

Elle rigola avec un petit air taquin avant de déposer un léger baiser sur sa joue.

- Et Emy sérieusement te prend pas la tête si je suis avec toi ce soir c’est que j’en ai envie... Je commence vraiment à t'apprécier ça serait bête de s'arrêter là

Elle fixa le sol deux seconde se sentant un peu conne. Non mais qu’est ce qu’elle venait de sortir ? Genre. Non mais genre elle lui sort ça comme ça Opopop. C’était surement la première fois qu’elle marquait une aussi grosse marque de faiblesse. Volontairement en plus ! Plus qu’à assumer. Elle tira quelques lattes sur son joint et s’arrêta prêt d’un lampadaire et prit l’initiative de s’assoir sur une pelouse éclairé par celui-ci. Elle soupira légèrement, ouais elle se faisait moins résistante la Jamie et l’alcool lui tournait la tête on ne va pas se mentir. Bizarrement elle passa vite à autre chose.

- Elle m’a épuisé l’autre…bref oublions la...

Elle s’étira avant de tirer à nouveau quelques lattes sur son joint levant les yeux pour regarder Emy.

- Bon qu’est ce qui te ferait plaisir la tout de suite maintenant ? Je suis ton génie pour la soirée profite ! Un truc réalisable hein de préférence… et si tu veux y’a des buissons pas loin… on sait jamais

Elle affichait un sourire constant sur son visage avec un air un peu rieur et fit comprendre à Emy que ce soir c’était sa soirée. On peut dire que Jamie adore donner, malgré qu’elle soit solitaire. Peut être pour ça qu’elle couche avec autant de fille, le sexe c’est un truc qu’elle sert bien et dont tout le monde à besoin, ça résume sa logique. Elle jeta son mégot puis prit une petite flask qu’elle avait dans la poche arrière de son jean et bu quelques gorgées. Evidement une gorgée d’eau minérale. Mais noooooon je déconne c’était de la vodka pas d’inquiétude.


© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart




Dernière édition par Jamie Riley le Sam 17 Aoû - 9:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

«Murs»
♠ Nombre de messages : 1851


MessageSujet: Re: The fate does well things | ►Emily & Jamie◄ Mer 14 Aoû - 20:00
















 ◮ fate does well things ◮
Le destin mêle les cartes et nous jouons. ~






Un vif coup d'oeil à la photographe et Emy comprit son erreur. La jouer jalouse au tout départ, ça avait du l'amuser mais en général, la jalousie tape assez vite sur le système, rassurer les gens 24h/24 et 7j/7 ça avait le don d'emmerder n'importe qui sur la planète. Mais d'ailleurs, pourquoi est-ce qu'elle avait besoin d'être  rassurée la Mily ? Manque de confiance en elle ? Son égo serait capable de péter la muraille de fer en dix. Alors peut-être qu'elle venait de tomber follement amoureuse de Jamie ? C'est ça et moi je suis reine de Prusse Occidentale? ... Emy, c'était déjà pas le genre à tomber amoureuse, mais alors tomber amoureuse, en plus d'une fille et en plus d'une fille réputée pour briser les coeurs, ça non. Depuis sa rupture assez chaotique avec son ex, les personnes qui avaient pour projet de émietter son coeur en tout petits morceaux, elle les fuyaient.
Alors qu'est-ce qu'elle faisait là? Dur à expliquer.
Déjà, Jamie s'était promis de rectifier le tir de sa journée pourrie et lui faire "En fait, non je me barre." ça ne se faisait moyen, et puis ensuite... bah elle avait pas envie de partir tout simplement. Avec Jamie c'était un peu bizarre, on sentait que les prises de têtes c'était à éviter, qu'on allait s'amuser, en fait avec Jamie on se sentait bien. Un peu de mystère, un peu de dragouille, un peu d'alcool dans le sang, un trait de Jamie et on a le cocktail pour passer une bonne soirée.

Encore fallait-il corriger le tir.
Il ne fallait pas que Jamie se dise qu'elle était tombée sur la reine du royaume des niaises, qui voulait l'épouser sur le champ juste parce qu'elle lui avait fait un bisou dans le cou quoi. C'était pas une déclaration d'amour, on se calme, c'était juste un baiser.
Bon ok, c'était pas juste un baiser, c'était juste le baiser.
Elle devait pas jouer les filles intéressées ni quoi que soit, il fallait rester naturelle en fait, Jamie se faisait pas prier pour ne pas se prendre la tête, alors pourquoi miss Hilton la cérébrale passait son temps à réfléchir à tout? Faut arrêter de réfléchir, stop.
Spontanéité : come on!
Bon ok, "Spontanéité", t'es payée autant qu'un petit chinois unijambiste dans une usine de Nike au Pakistan, mais tu ramènes tes fesses et tu sauves le coup avant que Jamie ne s'en aille en courant en pensant qu'Emily est folle amoureuse de toi.

Attitude; la chirurgienne retira doucement le joint des doigts de Jamie avec un sourire pour prendre un petit peu dessus et le replaça mine de rien, entre ses doigts, exactement comme elle l'avait trouvée.
Déjà, l'idée de prendre un peu d'herbe magique, risquait de la rendre plus spontanée - ou gogole, rayer mention inutile -, et surtout montrer à Jamie que les prises de tête, c'était pas tellement son truc et qu'elle savait s'amuser.
Etrange impression de jouer aux échecs.
Un baiser sur la joue la tira de ses circonvolutions internes.

__ Hm ?

Lâcha-t-elle sous la surprise.
D'autant plus quand la belle photographe lâcha qu'elle n'avait pas envie d'en rester là. Euh ...
La brune fut très contente d'avoir un prétexte pour s'étouffer intérieurement, parce que ce baiser impromptu et cette déclaration l'avaient mise un peu plus sur le cul que la pelouse sur laquelle elle était assise. Naturellement elle allait pas faire : "HA BON ? C'est vrai???" avec des coeurs à la place des yeux, elle se contenta de faire mine de s'étouffer avec la fumée du joint et toussota deux ou trois fois mais de manière assez crédible.
Changement de sujet.

__ PWARF. C'est super fort ton truc.

MENSONGE.
Pardon.
Elle allait la prendre pour une sacré chiffe molle.

__ Enfin, c'est... Corsé hein.

OU PAS GANGNAM STYLE.
Pardon, blague n°52464664 du recueil des blagues éculées, pas drôles. Emily tenta de crédibiliser son mensonge avec un hochement de tête en mode "si si j'te jure !" alors qu'elle était elle même pertinemment convaincue que c'était pas très crédible.
Vu que Jamie regardait le sol, on va passer à autre chose discrètement.
Partie d'échec...
Mily laissa échapper un petit rire.

__ Déjà, j'ai frotté aucune lampe, t'es pas bleue, ni obèse et t'as ni barbichette, ni tête de pédophile comme le génie d'Aladdin... Mais maintenant que tu le dis...

Elle posa ses paumes de main contre le sol, derrière elle et allongea un peu ses jambes pour se mettre davantage à son aise. Mily prit un air un peu rieur...

__ Y'a un truc dont j'aurais très envie là, maintenant...

Son sourcil s'arqua en mode séductrice style Escada - Desire me (*-*) et elle esquissa un début de sourire genre "Hey t'as de beaux yeux tu sais."

__ Connaître la combinaison gagnante du loto de demain matin.

Elle l'avait bien cherché Jamie.
C'était mal connaître Emily que de penser qu'elle allait prendre des initiatives, ça non, jamais !
La brune laissa s'échapper de sa gorge dénudée un rire cristallin et corrigea.

__ Non sincèrement...

Un petit air charmeur.

__ J'aimerais vraiment connaître les numéros gagnants du loto.

Bon sérieusement Emily, tu lui dis quelque chose de satisfaisait ou tu vas continuer à épuiser ton stock de blagues carambar que même les enfants ils veulent pas faire? La chirurgienne ramena ses mains le long de son corps et plongea dans le regard de Jamie pendant quelques secondes, le bleu dans le vert. Elle bloqua quelques secondes et cette fois ci parla sérieusement - sauf si t'as vraiment moyen de connaître les numéros gagnants du loto hein mais... -

__ Et si, moi, j'étais le génie du génie et qu'on faisait ce que tu as envie de faire?

Echec et mat.
Et si moi j'étais le génie du génie du génie?
Non elle oserait pas.










© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia

___________________________
Je fais partie des murs ♥.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: The fate does well things | ►Emily & Jamie◄ Jeu 15 Aoû - 13:17






Fate does well things
Emy & Jamie

Bon ok elle marquait 1 point. Jamie n’a vraiment pas la tête d’un génie de la lampe. 1 point pour la déduction donc. Jamie laissa son regard trainer de ses jambes à son visage ayant bizarrement des pensées malsaines qui lui vinrent immédiatement en tête. Elle reprit une gorgée dans sa flask avant d’allonger ses jambes et poser ses coudes en arrières se donnant appui. Elle écouta attentivement ce qu’allait bien pouvoir lui sortir la chirurgienne. Emy prit un air assez…assez (Non mais vlà le regard *-*) incitateur qui crier ‘Toi, moi une chambre d’hôtel ok ?’. ET LA LA FUCKING DESILUTION DE OUF MAIS GENRE PAS LEGALE.Y’a quoi de pas compréhensible dans la phrase « Un truc réalisable hein de préférence… » hein ? Après s’être vue couper dans ses pensées salaces Jamie éclata de rire, sérieux il n’y a qu’Emily pour sortir ça dans ces moments là. Bon d’un côté c’était rassurant qu’elle ne lui sorte pas ‘Que tu sois toujours là pour moi’ ou ce genre de truc assez bidon. Ce fut une preuve qu’Emy ne cherchait pas non plus à se prendre la tête, ce qui était ce que Jamie voulait savoir au final. La photographe reprit quelques gorgées souriant encore à sa bêtise levant légèrement les yeux au ciel. Puis elle recommence en plus…Jamie ne pu s’empêcher de rire à nouveau.

- Désolé j’ai pas moyen de t’avoir ça…enfin je pourrais mais je re-finirai en prison et j’ai pas trop envie là, même pour une fille magnifique comme toi sans vouloir te vexer

Jamie tourna la tête vers Emy à nouveau et laissa son regard croiser le sien quelques secondes. Avec Emy le truc c’est que Jamie se sent pour une fois intimidée. Non pas qu’elle lui fasse peur mais elle n’a juste pas envie de tout gâcher avec elle. Son regard posait sur elle lui donne à chaque fois quelques battements de cœur plus intense. Jamie tomber amoureuse ? Bah Oui bien sur. Ça sonne pas bien ensemble les mots « Jamie » et « amoureuse » c’est comme ça on y peut rien, c’est comme la coca et les mentos à la menthe, comme la crème de whisky et le coca. C’est dangereux de mélanger.

Emy utilisa une technique totalement petite pour se sortir de la situation. Tanpis pour elle maintenant elle allait devoir assumer ! Qu’est ce qu’elle a envie de faire la maintenant ? Je suis sur que vous avez la réponse. Mais pour vous aider je vous propose plusieurs choix. Réponse A : Partir sans Emy et aller élever des lama en Mongolie (moi aussi j’aime bien la Mongolie) Réponse B : S’envoyer en l’air avec elle là tout de suite maintenant ou Réponse C : La réponse C (j’avais plus d’idée). C’est pas comme si elle allait cacher ses attentons. Jamie ne demande jamais grand-chose ou même passe le plaisir des autres avant le sien la plupart du temps. Pour une fois c’était à elle de décider, bon elle n’était pas la meilleure condition possible pour sortir un truc sérieux vue son taux d’alcool dans le sang et la fumée qui se propager dans sa tête. Elle était encore consciente bien sur, faut pas déconner il lui en faut plus quand même. Quoi qu’en fait.

- Hum si tu veux jouer à ça je vais te répondre…

Elle esquissa un sourire avant de se rassoir normalement restant assise côte à côte avec la chirurgienne. Elle posa une main au sol presque collée à celle d’Emy. Elle approcha ses lèvres de son cou et lui susurra sa réponse à l’oreille.

- La j’ai juste envie d’embrasser ton cou…

Elle se mordit légèrement la lèvre inférieure avant de déposer un léger baiser de son cou puis approcha à nouveau ses lèvres de son oreille.

- Ensuite j’ai envie de glisser ma main sous ton haut pour laisser mes doigts glisser sur ta peau sans que tu m’arrête…

Elle déposa sa main sur sa hanche pour la faire glisser un peu plus bas la passant sous son haut, ses doigts glissant sur sa hanche puis sur son bas ventre. Elle continua quelques instants laissant un silence court s’installer.

- Maintenant je peux très bien arrêter…

Ses lèvres glissèrent sur la jointure de ses lèvres et elle recula légèrement son visage laissant un cour espace entre leurs lèvres, son souffle se mélangeant au sien. C’était simple, elle avait envie d’elle mais c’était peut être pas la meilleure chose à faire la tout de suite maintenant. Jamie avait beaucoup de mal à lui résister mais d’un côté Emy l’avait cherchait…


© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart




Dernière édition par Jamie Riley le Sam 17 Aoû - 9:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

«Murs»
♠ Nombre de messages : 1851


MessageSujet: Re: The fate does well things | ►Emily & Jamie◄ Jeu 15 Aoû - 23:49
















 ◮ fate does well things ◮
Le destin mêle les cartes et nous jouons. ~






Tenez donc.
Emily tut sa surprise quand Jamie annonça qu'elle ne retournerait pas en prison pour une aussi jolie fille. Attendez. Retournerait ? Elle venait de livrer un petit détail sur sa vie personnelle là, ou c'était une hallucination due aux substances diverses et variées absorbées par la jolie médecin. Non non, elle était bien passée par la case prison et apparemment, pas celle du Monopoly. Une question un peu déplacée traversa la tête de Mily, elle avait fait quoi Jamie pour aller en prison?
N'importe qui pouvait aller en prison, hein, même des gens bien. Emily par exemple.
Elle avait fait un tour par la prison quand elle avait euthanasié son frère il y a quelques temps et elle avait, à une époque un peu révolue - m'enfin ... - désormais, fait de nombreux séjours en cellules de dégrisement même si c'était pas vraiment de la prison à proprement parler.
Tout pleins d'idées lui traversèrent l'esprit. Braqueuse de banque ? Dealeuse ? Peut-être juste possession de stupéfiants, conduite en état d'ivresse aggravé ? Si elle avait été peu de temps au placard ça ne devait être guère plus grave que cela. En tout cas ça avait piqué sa curiosité. Mais demander "Au fait t'as fait quoââ ?" c'était assez impoli surtout qu'elle l'avait évoqué comme détail alors si elle voulait donner plus de renseignements, elle le ferait peut-être plus tard.

En tout cas impression, ou non.
Emy sentit une étincelle traverser le regard de miss Riley. Le problème de ce genre d'étincelle, c'est qu'en général, elle est suivie d'un grand feu ! Et Emy avait cru comprendre que Jamie, quand elle avait une idée derrière la tête, ça ne lui passait pas comme ça. Elle espérait simplement que son idée n'était pas de la découper en morceaux, d'en faire une brochette, de la recouvrir de sauce soja et de la vendre dans un petit étalage sur Time Square. Non ça, ça serait vraiment pas cool.
La jeune femme dut avouer que sur le moment, elle aurait peut-être du réfléchir deux secondes au fait de laisser carte blanche à Jamie.
Carte blanche à Jamie c'était comme donner le numéro de sa carte bleue et le code à Paris Hilton en la larguant au milieu d'une boutique Jimmy Choo : risqué. Euh non. Très risqué.
La belle brune fixa Jamie quelques secondes l'air interrogateur, comme si elle attendait une sorte de sentence.
Où est la sauce soja?

Puis ses lèvres s'approchèrent de son cou...
"Juste" envie d'embrasser son cou; BON.
Ca va, pas de brochettes à l'horizon.
Si elle s'arrêtait là, c'était pas dramatique. Quoi que ... Cette vague sensation de chaleur indescriptible parcourut de nouveau son corps, comme si les lèvres de Jamie étaient aussi chaudes qu'une pizza qui sort du four - je sais, jolie comparaison mais l'auteur est en mode Italie -. La jeune femme refréna un petit frisson dans le dos. Elle était vraiment, vraiment douée en bisous dans le cou.
Mily était contente de profiter de ce petit moment avec Jamie, puisqu'au final leur première et dernière fois, elles n'avaient pas tellement pris le temps de discuter. Non en fait elles avaient même pas discuté du tout. Elles avaient pas envie de discuter ni l'une ni l'autre.
Bon là, elles étaient pas vraiment en train de discuter, mais ça ressemblait plus à une discussion que la dernière fois.

Faudrait mettre une petite parole, hein, ça fait beaucoup de narration.
Ouais mais non ça s'y prête pas là en fait.
La brune, pour toute parole fixa Jamie l'air pas éberlué mais pas loin genre un peu étonné, alors qu'en vrai elle s'y attendait un petit peu. En fait elle s'attendait presque à pire, mais bon. Elle ouvrit un peu plus grand les yeux quand Jamie continua la suite du programme.
Oh lala, ça allait mal finir.
"sans que tu m'arrêtes?" ... Euh. Oui mais le problème c'est que la peau, ça représente beaucoup de possibilités ... de moins en moins catholiques d'ailleurs.
Bon Emy était pas catho donc à vrai dire elle s'en balançait royal mais...

Et là.
Non toujours pas de parole. Désolée.
Drame.
Elle sentit les doigts de la photographe sur bas ventre, et si elle avait pas prévenu avant peut-être qu'elle aurait fait un arrêt cardiaque. Elle avait un vrai truc. Définitivement, c'était pas juste agréable c'était. C'était waouh.
Inexplicable. Oui, mais enfin le truc c'était qu'elles étaient assises sur du gazon, sous la lumière blafarde d'un lampadaire, au milieu de quelque part et que ça se prêtait pas vraiment à ce genre d'activité.
Et puis les buissons ça pique.

Est-ce qu'elle devait lui dire d'arrêter?

__ C'est bien si tu peux arrêter....

Ah enfin une parole de casée.
Emily aussi silencieuse c'était peu probable. Oui, bon, surtout que d'habitude elle aimait bien raconter sa vie -ah oui?- alors. Elle fixa Jamie quelques secondes.
Ouais mais en fait le problème c'est qu'elle avait pas du tout envie qu'elle arrête.
Elle déposa sa main sur la sienne dans un geste lent et pas très assuré pour l'empêcher d'enlever sa main des fois que ses paroles aient été mal interprétées.

__ Parce que...

Parce que je suis en train de faire une crise d'épilepsie?
Ca y'est l'auteur essaie de caser des paroles partout.
Merde.
La jolie brune prit sa confiance à deux mains, enfin non, une vu que l'autre était sur la main de Jamie et elle approcha ses lèvres de son oreille à son tour pour susurrer :

__ Ce qui est bien quand on peut arrêter quelque chose, c'est que normalement on doit pouvoir continuer...

Et elle effleura sa main libre, du bout des doigts, le bras de la photographe, l'air un peu ingénu. Elle se surprenait elle-même à être un peu déstabilisée par Jamie, parce qu'être déstabilisé chez les Hilton. C'est pas courant. En voulant reculer un peu, ses yeux croisèrent ses lèvres.
Non, non, on se calme.
Allez Emily reprends toi...

__ Sauf, si ... toi tu veux arrêter...

Ouais, si jamais tu trouves ma peau douce comme un gant de crin.
Non mais abrutie, pourquoi elle voudrait arrêter ...
Le contact de sa main sur sa main, de la main de Jamie sur son ventre, ça commençait à faire beaucoup de contacts... Alors un de plus, un de moins.
Elle craqua furtivement, une seconde fois et déposa un baiser aussi rapide que Michael Schumacher, toujours un peu timidement. Mais qu'est-ce qu'elle avait. Timide et Emy c'était tellement incompatible. Sauf pour dire "Emy n'est pas timide." mais là... En fait Jamie avait une drôle d'influence sur elle, elle avait pas l'impression de maîtriser grand chose et finalement, ça commençait peut-être à lui plaire...
Elle ouvrit les yeux doucement et tenta un petit sourire....

__ Désolée, mais t'as dit que je pouvais faire ce que je voulais, hein.







© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia

___________________________
Je fais partie des murs ♥.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: The fate does well things | ►Emily & Jamie◄ Lun 19 Aoû - 8:01






Fate does well things
Emy & Jamie

Les secondes passaient doucement. Chaque contact entre leurs deux corps faisait battre un peu plus vite le cœur de la photographe. C’était quoi ça ? Elle la déstabilisait à ce point ? Peut être… Emily répondu à sa question de manière assez étrange…pourquoi elle voulait arrêter ? Elle ne lui plaisait plus ? Ça allait trop vite ? Ouais non c’est pas le genre d’Emily... A son tour elle venait murmurer à son oreille. Jamie ne pu s’empêcher de sourire ce qui cachait en fait une petite déstabilisation de sa part. Si si. Jamie déstabilisée. Des frissons lui parcoururent son corps à l’instant ou Emy effleura sa peau du bout de ses doigts. C’était différent, c’était pas habituel, désolé du pléonasme j’avais envie. Jamie reprit ses esprits laissant ses doigts effleurer son bas ventre les remontant légèrement.

Leurs mains se frôlaient et leurs lèvres le firent à nouveau. Emily entra dans son jeu à son plus grand plaisir. Jamie remonta sa main un peu plus soulevant légèrement le haut d’Emy et fit glisser ses doigts sur le tissu de son soutien gorge. Elle approcha à nouveau ses lèvres des siennes.

- J’ai aucunement envie d’arrêter et… si tu m’embrasse à nouveau pas la peine de t’excuser

Jamie recula un peu ses lèvres ne l’embrassant pas, comme si elle l’a provoqué. Ses lèvres glissèrent à son cou où elle y déposa quelques baisers et lui susurra quelques mots dans un léger souffle.

- Et j’ai vraiment envie que tu m’embrasse à nouveau…

Jamie avait encore sa main posait au sol se donnant appuis, celle d’Emy posait sur la sienne. Elle entremêla ses doigts aux siens puis descendit un peu plus ses lèvres lentement sur sa peau. Ce que Jamie comptait faire là maintenant : Bah dans sa tête ça serait de la déshabiller et…bref on se comprend hein ! Soucis. Etre dans l’herbe, dehors, être éclairé par un lampadaire, dans la rue, c’est cool mais pas discret. Enfin là dans la tête de Jamie c’était un joyeux bordel. Elle ne pouvait s’empêcher de penser aussi au sentiment qu’elle pouvait avoir pour la chirurgienne. Faut dire qu’elle ne s’y connait pas beaucoup en sentiment la Jamie. Pourquoi lui avoir proposé de passer la soirée avec elle alors que de base elle s’avait pertinemment que c’était une exe. Donc selon sa logique infaillible, revoir une exe c’est jamais bon. Oui exe pour Jamie c’est une relation de plus de 30min. Je précise hein. Bref ça ne répond pas à la question tout ça. Emily était si différente que ça ? Après tout elle reste constituée de la même manière que les autres…ouais ok elle est plus canon que la moyenne mais ça explique pas le comportement de Jamie. Elle la voyait comme une sexfriend ? Jamie ne couche pas avec ses amies. Rho et puis fuck au pire elle n’avait rien à perdre. Jamie recula ses lèvres et s’éloigna légèrement de son visage.

- Je ne pense pas que ce soit le meilleur endroit pour réaliser mes envies, même si la je suis très tenter…du coup ?…

Elle ne pu s’empêcher d’esquisser un sourire en coin légèrement ironique. Sa phrase était quand même plus classe qu’un « Non mais là en fait j’ai envie de te faire des bébés mais sur du gazon dans une rue ça crains un peu… ». En espérant que sa réponse ne soit pas « Bah la je vais rentrer on remet ça à plus tard hein ! » Ouais non c’est pas envisageable. Qu’allait décider la chirurgienne ? La suite au prochain épiso…Oh chut c’est surfait cette phrase.


© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
avatar

«Murs»
♠ Nombre de messages : 1851


MessageSujet: Re: The fate does well things | ►Emily & Jamie◄ Sam 31 Aoû - 11:52


___________________________
Je fais partie des murs ♥.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

«Contenu sponsorisé»

MessageSujet: Re: The fate does well things | ►Emily & Jamie◄

Revenir en haut Aller en bas

The fate does well things | ►Emily & Jamie◄

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Haitian Deportees Fate Now In The Hands Of Team Obama
» Combat #1: Emily vs Kim
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» fate testarossa,vita chan et les autres.
» Fate Stay Night RPG (demande de partenariat)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NCIS RPG :: Washington :: Lieux de Détente :: » Boîte de nuit-