AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur NCIS-RPG
De nombreux personnages de la série sont encore disponibles : Jethro Gibbs, Ziva David, Tobias Fornell, Eleanor Bishop, Leon Vance... N'hésitez plus.

Partagez|

On est au moins deux pour briser cet ennui...| Kenyon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Rousse au grand coeur

Rousse au grand coeur <3
♠ Nombre de messages : 2147


MessageSujet: On est au moins deux pour briser cet ennui...| Kenyon Sam 18 Mai - 18:18

Kenyon & Jennyfer
«On est au moins deux pour briser cet ennui…»

La nuit approchait à grands pas, en tenait pour preuve, les réverbères qui s'allumaient pour montrer les routes, les magasins qui fermaient leurs portes et la circulation plus que ardue sur l'autoroute. Jennyfer était de ceux-là, elle était pour l'instant assise à l'arrière de sa voiture, enfin d'une des voitures du Ncis plutôt, et une des personnes qui lui servaient de chauffeur à certaines occasions conduisait prudemment en direction de sa maison, alors que son attention n'était absorbée que par le dossier qu'elle tenait entre les mains. Son regard émeraude glissait sur les pages alors que ses doigts faisaient tourner le papier à un rythme soutenu. Enregistrer et emmagasiner le plus d'éléments possibles pour savoir parer à toutes les éventualités de la soirée qui approchaient, c'était exactement ce qu'elle était occupée de faire. Même si ce gala n'avait rien à voir avec une quelconque machination politique mieux valait être sur ces gardes, le gratin au complet des gens importants, du conseil, de la défense et de l'armée seraient réunis ce soir. Alors elle ne comptait pas se laisser prendre au dépourvu. Après quelque temps, l'ex-agent clapa le dossier avant de poser son regard vers sa montre, il était 19h25. Ce qui signifiait qu'il lui restait à peine une demi-heure pour se changer et arriver sur place. Cela allait encore être la course contre la montre. Elle retenu un soupire las de justesse et tourna sa tête en direction des rues qui défilaient à l’extérieur. Quelques minutes plus tard, enfin, la voiture noire se gara devant son entrée. Elle s'extirpa du véhicule et rentra à l'intérieur alors que le chauffeur attendit dans le véhicule en lisant son journal. Que soit, elle détacha son attention de l'agent avant de grimper quatre à quatre l’escalier de sa maison au style victorien et de filer vers la douche. Rien de tel au moins pour vous délasser autant l'esprit que le corps et laisser filer tous les problèmes de la journée. Une fois sortie de là, elle enfila une robe dans les tons verts qui s'accorde à merveille avec son regard, une touche de maquillage, les cheveux lâchés et ça ira très bien comme ça.

De toute façon, si c'était pour entendre leurs commentaires ou suivre leurs regards, elle s'en passerait volontiers. En un temps records, elle était prête et remontait dans la voiture en question. Sauf que au lieu de prendre la direction du pentagone, ils reprirent l’autoroute pour se diriger vers le lieu de vie d'un autre agent. Certes, il aurait été plus facile de quitter le Ncis tous ensemble, mais son horaire de la journée, n'avait pas rendu possible cette concrétisation. Le désavantage de ces petites soirées de gala, c'était que de un, il fallait toujours qu'on croit que vous étiez de pauvre personne incapable de vous défendre vous-même, comme si elle ne savait pas manier une arme, non mais franchement ! Eh secondement, il était de bon ton de ne pas arriver toute seule. Joie. Il fallait dire que la rousse avait longtemps hésité pour au final, ne pas regretter son choix. Bon certes, il aurait pu refuser vu qu'elle était sur que certains prendraient plutôt ça pour une sacrée punition, alors que franchement c'était tout aussi barbant pour elle d'y assister mais bon, allez dans le sens du poil et lancer des sourires sans vrai fondement faisait bien partie de son job. Il y est vrai qu'elle aurait d'abord pu penser à l'équipe de Gibbs, d'ailleurs, elle y avait vraiment pensé avant de se raviser. Ce dernier devait sans doute être occupé sur un quatrième bateau ? Ou peut-être plus ? elle avait perdu le fils. L'agent Dinozzo était aux abonnés absents, Ziva avait d'autres chats à fouetter avec toutes les personnes qui étaient revenues du Mossad. Quant à McGee, elle n'était pas vraiment sûr qu'il serait à l'aise, si c'était pour regarder autour de lui comme une bête traquée cela n'allait pas l'avancer. Finalement, elle avait demandé à Kenyon si il voulait bien en quelque sorte se dévouer. Au pire il y avait toujours à manger et à boire, un lot de consolation comme un autre non ? Elle lui avait demandé un soir, alors qu'elle allait quitter les locaux plus que tard et qu'elle avait vu de la lumière au sien. Il avait accepté. Vers huit heure moins dix, ils arrivèrent à l'endroit prévu. La porte s'ouvrit il monta dans la voiture, elle tourna son regard vers lui un instant avant d’esquisser un sourire.


-Bonsoir Kenyon et merci d'avoir accepté de venir ce soir, vous n'y étiez pas obligé...

Ou peut-être n'aurait-elle pas du dire ça. On était encore à l'arrêt, il pouvait encore sortir de là pendant qu'il en était encore temps et à vrai dire elle espérait plutôt qu'il n'en fasse rien. Après tout, il se pourrait aussi qu'il aille eu besoin de se changer les idées. Avant qu'elle n'aille put ajouter quoi que se soit d'autre, la voiture se remit en route, cette fois-ci en direction du pentagone. A vu de nez, elle dirait qu'ils seraient piles à l'heure. Se sentant un peu obligée de le prévenir de où il mettait les pieds, elle reprit la parole d'une voix maîtrisée.

-Ils sont généralement assez pot de colle, mais forte heureusement ils se lassent vite vous verrez...

Ajouta-t-elle comme pour quoi essayer de le prévenir ? Peut-être bien que oui, la curiosité était toujours un vilain défaut et certain aimait poser des dizaines de questions.

-Avec un peu de chance ça finira rapidement.

C'était autant son souhait autant qu'une promesse. Elle était obligée de faire acte de présence, heureusement pas de rester ici jusqu'au bout, mais bon cela risquait de prendre un peu de temps et pouvait durer en longueur si les conversations se lançaient. Avec eux, le sénat et tous les autres, on savait généralement quand on commençait mais pas quand on finissait. Elle se tut ne sachant pas vraiment que ajouter.

___________________________

NCIS
Sometimes you have to look at the reality in front of you and accept it  ♠ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: On est au moins deux pour briser cet ennui...| Kenyon Sam 25 Mai - 19:43

Les bureaux du NCIS étaient plongé dans une presque pénombre, juste quelques lampes de bureau étaient allumés dont celle de Kenyon. Comme si sa journée n’avait pas été assez longue avec une course poursuite qui avait aurait pu lui coûter la vie ainsi que celle de son passager. Tout ça pour réussir l’arrestation d’un serial killer qui s’amusait à tuer des marines en permission dans la ville de Washington, il avait passé le reste de sa journée à éplucher quelques dossiers avant de remplir celui de sa dernière affaire.
Ce n’est que lorsqu’un agent le salua en lui souhaitant une « bonne soirée » que l’agent percuta !
Il jeta un rapide coup d’œil à sa montre, il n’était pas en retard. Il se permit même de terminer son dossier avant de prendre la route vers son appartement. Lorsqu’il arriva au garage, il se souvint alors que sa voiture avait fini à la casse ce matin !
La course poursuite de ce matin avec le suspect avait mal finit, surtout pour sa voiture qui avait décidé de terminer sa course sans Kenyon jusqu’à un lac.
Alors Kenyon ne s’attendait pas à que la chance ne tourne, et donc ne s’étonna pas de ne pas trouver de taxi en cette fin de journée. Il enfila alors sa veste costume qu’il tenait à la main depuis sa sortie du NCIS et commença à marcher, se préparant mentalement pour sa marche de 5 kms.

Jennyfer, l’ancienne directrice du NCIS était venue le voir pour l’inviter à un gala au Pentagone, où ils y avaient sûrement des hauts gradés, des hommes puissants en dehors de ceux du gouvernement qui seront sûrement de la fête et bien sûr certains directeurs d’agence importante. Mais il n’avait pas pu refuser, il appréciait Jen’ et c’était malvenue de refuser une invitation à un gala par celle qui avait été directrice du NCIS. Kenyon allait être l’intrus en étant qu’un ancien militaire devenu un chef d’équipe à l’agence. Après une rapide douche, un rasage de près et avoir vêtu son smoking, il se regarda dans le miroir et ajusta son nœud papillon et le mouchoir à moitié visible dans sa poche. Jamais Kenyon n’aurait pensé remettre un jour ce costume trois pièces depuis sa répétition de mariage il y a de ça quelques minutes. Oh il était habitué à être vêtu de costume tous les jours mais pas de smoking.
Peut-être qu’il passera inaperçu vêtu de la sorte et dieu sait qu’il apprécierait passer inaperçu. Il passa un coup de gel dans ses cheveux poivre et sel et après un petit coup de parfum, franchissait la porte de son appartement.
Il devait se rendre au lieu de rendez-vous à pied et il aimait à être en avance parce qu’arriver à l’heure, c’était déjà arrivé en retard. Il avait assez entendu comme ça dans sa jeunesse ! 3
Kenyon l’attendit à l’endroit prévu et une berline sombre s’arrêta devant lui. Il ouvrit la porte et sourit tout en saluant Jen’ qui était très jolie dans cette robe, ça la changeait de son tailleur habituelle. En faites, ils ne risquaient peut-être pas de passer inaperçu avec son amie vêtu de la sorte.

- « Bonsoir, c’est un plaisir Jen’. »

Au résultat, oui, c’était un plaisir de l’accompagnait même si ce genre de soirée n’était pas du tout son genre. Il préférait de loin partager une pizza avec des amis devant un match de baseball que de se mettre sur son 31 pour aller à des galas ou des opéras mais des fois, le changement est agréable.
Kenyon lui tendit une rose blanche, il ne voulait pas arriver les mains vides. C’était une qualité qu’avait apprécié son ex-femme, sûrement une des seules, pensa-t-il.

- « Très rassurant ce que vous me dites. »

Il n’aimait pas spécialement qu’on lui pose des questions, que l’on s’immisce dans sa vie professionnelle ou autre. Jen’ avait bien fait de le prévenir, ça éviterai la « surprise » si l’on pouvait le dire.

- « Vous avez plus l’habitude que moi de ce genre de soirée, alors je commence à avoir peur. » dit-il en souriant.

Si même la femme à côté de lui avait déjà hâte que la soirée se termine, alors il commençait déjà à imaginer l’ennui de ce genre de soirée. Peut-être que tout fin de compte, il préférait peut-être plus une pizza à travailler sur ses dossiers.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rousse au grand coeur

Rousse au grand coeur <3
♠ Nombre de messages : 2147


MessageSujet: Re: On est au moins deux pour briser cet ennui...| Kenyon Mar 18 Juin - 13:23

Kenyon & Jennyfer
«On est au moins deux pour briser cet ennui…»

Gala. Fête. Soirée mondaine…
Dans tout travail qu’elle qui soit, il y avait toujours des côtés qu’on aimait moins et pour la rousse c’était vraiment celui-là. Oh n’allez pas croire qu’elle n’aimait pas s’amuser de temps en temps mais ils n’avaient pas vraiment la même notion qu’elle sur ce point. Passé son temps à faire des ronds de jambes en belles tenues, très franchement, elle s’en passerait aussi. Certes, on aimait peut-être bien tous se mettre une fois de temps en temps sur son trente et un mais pour des causes qui en valait la peine. Enfin bon, elle laissait son regard et ses pensées s’éparpiller sans chercher à en retenir une plus que les autres. Son regard émeraude dardait les routes qui défilaient sous les roues de la voiture alors que chaque minute qui passait les rapprochaient un peu plus du pentagone. Mais d’abord, il y avait un autre arrêt et quand elle sentit la berline ralentir avant de s’arrêter, elle tourna la tête en direction de la portière qui s’ouvrit sur Kenyon en costume trois pièces. Un sourire sincère étira ses lèvres alors qu’il rentrait à son tour à l’intérieur. Au moins il était présent et il ne s’était pas décidé à rebrousser chemin. Bon il était vrai qu’elle exagérait peut-être un peu l’ennui de cette soirée mais tout dépendait des maitres des lieux et cela pouvait bien se passer comme être tout à fait lassant. Elle espérait sincèrement que cela serait le premier cas, au moins pour ne pas avoir gâché la soirée de Kenyon même si au fond, elle ignorait ce qu’il pouvait bien faire de celle-ci et que après tout cela ne la regardait pas. Une fois à l’intérieur et portière refermée,  la voiture se lançait à nouveau dans la circulation. Tournant son regard, elle vit la rose qui lui tendit. Alors qu’elle la reprenait en main et que dans un geste presque inconscient, elle venait tenter d’y humer le parfum, un nouveau son sourire s’agrandit et elle fit un petit hochement de tête en tournant son regard dans sa direction.


-Merci mais ce n’était pas nécessaire…

Après tout c’était elle qui lui avait proposé de venir, il n’avait donc pas à emmener quoique se soit. Néanmoins, c’était une bonne intention, simple mais efficace. Seulement, elle ignorait bien où elle pourrait la mettre. Il y avait énormément de chose dans cette voiture mais certainement pas un vase. Elle la posa doucement à côté d’elle sur l’espace entre les deux places à l’arrière avant de se dire qu’il serait plus sage de le prévenir de leur manie. Oh ils étaient curieux mais c’était juste une curiosité parfois sans idée parfois avec. Enfin, lui ne devrait pas rencontrer beaucoup de problèmes sur ce point. Puis elle se disait une nouvelle fois qu’elle devait vraiment dramatiser tout cela alors que bon sang, ce n’était pas la première fois qu’elle y mettait les pieds. Surement pas la dernière non plus et qu'aux final personnes n’allait vous manger et que de toute façon, les pots de colle, elle les renvoyait assez vite. Elle voulait bien y aller diplomatiquement mais il y avait un moment ou son caractère franc l’emportait toujours.

-Oh non, vous ne devriez pas. Je crois que j’exagère un peu, enfaite tout ce que je peux dire c’est que c’est jamais deux fois pareil et qu’on ne sait jamais ce qu’il nous attend. Mais n’aillez pas de crainte, je m’en suis toujours sortie, alors il n’y a pas de raison que vous n’en fassiez pas autant.

Elle attendit quelques fractions de seconde avant de replonger son regard émeraude dans le sien et d’ajouter quelque chose pour essayer de détendre un peu l’atmosphère.

-Et puis c’était verdict, il y a vraiment à manger et à boire…Alors j’espère que vous n’avez pas déjà souper ?

Elle esquissa un nouveau sourire et garda le silence. Après quelques fractions de seconde, ils purent sentir que la voiture quittait les grandes routes pour se faufiler à travers des allées, derrières des grilles et postes de garde avant de finalement, au bout de quelques tournants, finir par s’arrêter à un emplacement X où Y. Jennyfer ne saurait le dire avec précision pour la simple et bonne raison que dehors, il commençait à faire fort sombre, trop, que pour y voir quelques choses d’intéressant. Sa portière s’ouvrit avant qu’elle n’aille pu esquisser le moindre mouvement dans ce sens et elle s’extirpa donc avec autant de classes que possible du véhicule. De toute façon, le chauffeur ou l’agent comme vous voulez, ira la garer plus loin après, elle espérait qu’il avait pris de quoi patienter. Enfin, il avait l’habitude cela faisait quelque temps qu’il travaillait comme ça. Elle fit le tour de la voiture pour se retrouver vers la porte d’entrée, gardé évidement. La lumière y était éblouissante et le bruit d’une musique en fond sonore se faisait entendre. Allons bon, regarder c’était bien mais il faudrait avancer et à son humble avis, ils seraient piles à l’heure. Elle reposa son regard vers Kenyon à ses côtés.

-Vous êtes prêts ?...Elle se retourna un peu plus dans sa direction pour admirer le costume et rajouter quelques choses… Oh au fait joli costume, pour tout vous dire il vous sied à merveille. Cela change de vous voir comme ça.

Et c’était la stricte vérité. Il lui allait très bien et on ne peut mieux même si à la limite, elle préférait encore la manière habituelle qu’il avait pour s’habiller. Enfin, elle n'était pas sur d'être vraiment très partial sur ce détail.

___________________________

NCIS
Sometimes you have to look at the reality in front of you and accept it  ♠ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: On est au moins deux pour briser cet ennui...| Kenyon Sam 22 Juin - 12:45

Kenyon ne connaissait pas vraiment grand-chose de ce genre de soirée ou gala, peu importe le nom que l’on donnait à ce rassemblement de personne les plus influentes de la ville : Sénateur – Gouverneur ou encore maire sans oublier les chefs des plus grandes agences du pays comme le NCIS. Ce qui le rassurait c’est qu’il entrait dans ce « monde » avec Jenny qui avait quelque peu l’habitude de ce genre de soirée.
En parlant de Jenny, c’était bien la première fois qu’il la voyait dans ce genre de tenue, l’opposé complet de ses tailleurs habituels, et ça l’avait étonné…dans le bon sens du terme. Lorsqu’il lui avait tendu la rose, la jeune femme huma l’odeur délicate de celle-ci. 
 
-          « Je n’aime pas arriver les mains vides. » dit-il tout en souriant. 
 
Autant lorsqu’il était invité chez des amis que chez des femmes, il avait toujours une bouteille de vin, des fleurs, un dessert…toujours. C’était comme pour remercier l’hôte de l’avoir invité. 
Elle la déposa entre eux et il se baffa mentalement lorsqu’il se rappela qu’ils étaient dans une voiture et non dans un appartement et même si elle était spacieuse, il n’y avait pas pour autant un vase. 
Kenyon avait apprécié qu’elle le prévienne sur la curiosité des invités et au vu de leur caractère respectif, les invités se lasseront bien plus rapidement que Kenyon et Jenny. 
Il était amusé par le fait qu’elle tentait de le rassurer en lui disant qu’elle avait survécu…et faut dire que ça le rassurait quelque peu. 
 
-          « Au moins ce n’est pas assez barbant pour qu’elles se ressemblent toutes. »
 
Non il n’avait pas mangé et heureusement faut croire. Après pour ce qui était de la boisson, il espérait voir de l’eau sur les plateaux des serveurs. 
 
-          « Non je n’ai pas encore diné. »
 
Et puis il était bien trop tôt pour qu’il ait déjà mangé. Il était plutôt du genre à rester jusqu’à pas d’heure au travail et de décider soudainement de commander chinois ou une pizza aux alentours de 23 heures. Alors oui, il était bien trop tôt pour avoir diné. 
 
Les lumières, la musique, ça les mettaient rapidement dans l’ambiance que promettait la soirée. 
Il sortit de la voiture et tendit son bras à la femme à ses côtés :
 
-          « Oui et vous ? »
 
Il sourit au compliment de son amie, il avait mis une bonne heure pour choisir le costume adéquate. Pire qu’une femme à son bal de promo ! 
 
-          « Merci. Et je vous retourne le compliment. Cette robe vous va à ravir. » 
 
Kenyon était un homme assez maladroit avec les femmes, à vrai dire avec pas mal de personne en règle générale. 
Il prit une grande inspiration et entrèrent dans le hall de cette grande et magnifique résidence tout en écoutant la musique classique qui en émanait. 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rousse au grand coeur

Rousse au grand coeur <3
♠ Nombre de messages : 2147


MessageSujet: Re: On est au moins deux pour briser cet ennui...| Kenyon Dim 23 Juin - 21:54

Kenyon & Jennyfer
«On est au moins deux pour briser cet ennui…»

Un sourire amusé, fut la seule réplique que Jennyfer exprima quand il précisa qu’il n’aimait pas arriver les mains vides. Après tout le langage non verbal était parfois nettement plus expressif et compréhensible que de déblatérer une tonne de propos. Et puis cette simple réponse exprimait aussi une certitude. C’était que les vieilles habitudes avaient vraiment la peau dure quelles que soient les circonstances. Parce qu’avouez qu’un gala en ville ou vous étiez plutôt l’invité était bien loin des soirées sympathiques entre amis. Néanmoins, elle appréciait le geste, cela devait faire ouh bien longtemps qu’elle n’avait plus vraiment reçu des fleurs même une simple rose. Alors oui elle appréciait réellement l’attention, c’était sans doute pourquoi elle ne releva pas plus loin et se contenta de lui expliquer comment la plupart du temps se déroulait ces festivités. Ce qui ne semblait pas le rassurer, cependant en voyant qu’elle risquait plutôt de le braquer au lieu de le détendre un peu, elle s’était reprise en essayant de dédramatiser. Après tout même si c’était ennuyant comme pas possible, ils seront au moins deux. Dans le pire des cas vous prouver toujours parlez de tout ou rien. Ils le faisaient encore régulièrement, même si c’était plutôt tranquillement quelque part sans être sur son trente et un. Enfin, elle finit par le rassurer assez et elle le gratifia d’un nouveau sourire en plus. Oh elle pourrait relancer la conversation ou la tenir simplement mais autant ne pas parler pour ne rien dire. Et puis son attention fut finalement très vite accaparée par le trajet final que prenait la voiture. Il arrivait au pentagone. Tout cela avait duré plus de trente minutes alors que le pentagone se trouvait normalement dans la même rue que le quartier général du Ncis. La joie des détours…

Une fois sur place, ils sortirent tous les deux de la berline alors que le chauffeur lui remontait dedans pour aller se garer dans une place qui lui était certainement réservée ou en tout cas allez un peu plus loin que devant l’entrée. Et voilà, on était au début de toute cette soirée, devant la porte. Le regard des gardes c’était déjà tournée dans leur direction sans pour autant qu’ils n’ouvrent la bouche ou ne change d’expression. Dans un premier temps, elle se réintéressa à l’homme qui l’accompagnait aujourd’hui. Le costume qui arborait le mettait vraiment en valeur et elle ne manqua pas de lui dire. A vrai dire, un homme en chemise blanche faisait toujours très classe mais il fallait avouer que les costumes enlaidissent peu souvent, voire pas du tout. Elle fut donc plus que ravie qu’il lui tend le bras, elle le prit sans hésiter alors qu’il répondait.


-J’ai l’habitude, donc je suppose que oui…

Elle plongea quelques instants son regard émeraude dans le sien alors qu’il lui retournait le compliment. Un sourire sincère lui arriva aux lèvres parce qu’elle savait que ce n’était pas quelque chose qu’il disait juste sur un coup de tête et qu’il le pensait réellement. Mine de rien savoir que vous étiez agréable à regarder faisait toujours plaisir, enfin du moins quand ça venait d’une personne qui n’avait pas forcément une foule d’idée en prime en disant cela. Quoiqu’il en soit, il fallait se concentrer sur l’entrée avant qu’on se demande ce qu’ils faisaient. Elle le regarda à nouveau quand il soupira et elle posa sa main sur son bras comme pour l’encourager et dire qu’elle était là. Elle lui emboita docilement le pas quand il marcha vers le hall. Passant devant les gardes de l’entrée, ils durent une fois de plus décliner leurs identités. Au moins pour que les deux agents puissent vérifiez dans leurs listings qu’ils étaient bien attendus avant de les laisser entrer à l’intérieur. La musique résonnait à leurs oreilles et très vite, ils purent prendre l’ampleur de la salle. Elle était grande et fortement éclairée. Il y avait une piste dégagée de tout élément, sans doute pour la danse vers la droite. Dans le fond, toujours du même côté on pouvait voir l’installation musicale. Sur le côté gauche et au milieu, ils y avaient des tables ainsi que un buffet froid. Le monde était déjà présent, il y en avait pas mal d’ailleurs. On remarquait assez vite qui appartenait à quoi car la plupart avaient mis aussi le costume qui allait avec leur uniforme ou avec leur grade comme le colonel qui venait de passer devant eux. Elle s’arrêta ou ralentis le pas alors que son regard balayait les environs, analysant tout. Elle finit par se retourner vers Kenyon.

-Si jamais tu ne reconnais pas tout le monde, n’hésite pas à me le dire. Je crois qu’il n’y a pas d’inconnu pour moi ici. A part les agents évidement…

Le tutoiement était revenu tout à fait naturellement. Après tout, c’était en somme son cavalier pour la soirée non ? Et puis ce n’était pas comme s’ils ne se connaissaient pas du tout, au contraire ils étaient amis de longue date.  Donc autant arrêter ce vouvoiement protocolaire, cela serait plus agréable autant pour elle que pour lui. Puis finalement un homme bien bâti, assez âgé se dirigea vers eux. L’organisateur de la soirée.

-Ah Jennyfer, c’est toujours un réel plaisir de vous voir ici… Monsieur, je ne crois pas avoir l’honneur de vous connaitre ?

Après les civilités d’usage, ils furent poussés à avancer dans la marée humaine. Après quelques pas et des invités à éviter ou à saluer. Elle finit par se rapprocher du chef d’équipe avant de lui murmurer un peu plus bas.

- Je te laisse le choix de la direction. Il y a des tables libres là-bas plus loin ? Le buffet ? ou alors tu aimes danser ?

Demanda-t-elle finalement.

[Hj: pardon ce n'est pas fameux, je me suis permise d'avancer dans la salle,ça donnera plus d'idée ^^ ]

___________________________

NCIS
Sometimes you have to look at the reality in front of you and accept it  ♠ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: On est au moins deux pour briser cet ennui...| Kenyon Ven 28 Juin - 17:46

Kenyon observa la structure architecturale de la maison qui allait les accueillirent dans quelques secondes. Il imaginait déjà l’intérieur digne d’un cinq étoiles avec serveur, hôte et hôtesse qui allaient saluer tout le monde comme dans certains films sur la politique. Toute fin de compte ce n’était pas pour lui déplaire d’avoir été invité.
Lorsqu’il demanda à Jenny si elle était prête, il leva les yeux au ciel, c’était une question bête mais il ne s’en rendit compte qu’après. Elle avait l’habitude ce genre de réunion donc elle n’en était plus à une près !
Il sourit en voyant que Jenny saisit son bras et tenta même de le rassurer en lui montrant qu’elle était là comme toujours, pensa-t-il.
Les deux gardes du corps étaient, eux aussi, sur leur 31, oreillette blanche et un 9mm sûrement caché sous leur veste avec une petite arme de poing à cheville juste « au cas où ». Kenyon n’avait peut-être pas l’habitude de ce genre de soirée mais par contre, ce genre de type entrainé par l’armée et embaucher peu de temps après leur retraite pour le triple voir plus que le salaire qu’il touché…oui, ces type-là, il les connaissait.
Ils se présentèrent avant de pénétrer dans l’antre de ces messieurs dames. Des uniformes des différentes armées aux galons bien loin du simple grade de caporal ou sergent, à vrai dire on se rapprocher plus du capitaine, commandant et on en passait. Il y avait aussi des femmes en tenues de soirée sobre ou quelque peu extravagante mais qui attirait l’œil de bien nombre de ces hommes. Les hommes quant à eux, avaient sortis leurs plus beaux costumes de leur armoire et c’était bien loin de celui de Mario.
Mario était un ami à lui, un voisin aussi qui avait sorti son plus beau costume de son armoire, lui aussi : Un costume blanc allant avec une chemise rouge à motif bleu…Il ne devait sûrement pas connaitre la définition de « beau » sauf quand cela concernait les femmes.
En parlant de femme, Jenny, elle lui demanda de la prévenir s’il ne reconnaissait pas une personne. Devait-il lui dire qu’il n’en connaissait aucune en dehors du maire et du procureur ?!

- « D’accord… »

Kenyon reconnaissait les grades, c’était déjà une bonne chose après pour les autres, ils ne devaient pas le connaitre eux non plus donc comme ça il n’était pas le seul.
Il fut étonné du tutoiement soudain mais il ne le montra pas pour autant.
Après tant d’année, il était habitué à la vouvoyez par rapport à son statut au sein du NCIS et puis elle lui inspirait un certain respect. Mais le tutoiement n’était pas pour lui déplaire, ça allait être plus simple pour eux durant la soirée et puis des amis doivent se tutoyer.
Il remarqua quelques regards sur la femme pendu à son bras et un homme s’approcha d’eux, il semblait bien connaitre Jenny qu’il salua avant de se tourner vers lui :

- « Kenyon Trent…chef d’équipe au NCIS. » dit-il en tendant la main pour le saluer.

C'était bien loin des maires, colonel, députés, chef de bureau fédéral mais il se présenta avec un léger sourire. Il sentit son amie se rapprochait de lui pour lui demander son avis sur leur première activité. Il observa la piste de danse, les tables, le bar et le buffet et son choix fut rapide :

- « Et si on commençait par danser ? On aura assez de temps pour faire le tour de ses…gens après. » proposa-t-il.

Le chef d’équipe était un bon danseur d’après son ex-femme et sa sœur mais il n’était pas né comme ça. Il y avait des heures et des heures de cours de salsa, tango, valse, slow pour être sûr d’assurer lors de son propre mariage.
Et puis au vu du nombre d’invité sur la piste de danse, les musiciens avaient sûrement l’impression de jouer pour…eux seuls !


[HS : Oh mais tu as bien fait, plus d'idée comme ça Razz ]

 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rousse au grand coeur

Rousse au grand coeur <3
♠ Nombre de messages : 2147


MessageSujet: Re: On est au moins deux pour briser cet ennui...| Kenyon Mar 2 Juil - 14:12

Kenyon & Jennyfer
«On est au moins deux pour briser cet ennui…»

Les années passaient...C'était cet étrange, et en même temps très simple, constatation qui lui était venue à l'esprit alors que son regard émeraude s'était tournée, une fois de plus, en direction des immenses murailles blanches qui lui faisait face. Oh oui, Jennyfer ne comptait plus depuis longtemps, le nombre de fois ou par le passé elle s'était retrouvée en bas de ces marches, prêtes à rentrer dans cette légère mascarade de bien séance et de rond de jambes. Cela avait eu lieu tellement de fois depuis qu'elle était revenu au Ncis, tellement de fois certes mais aussi surprenant qu'il puisse y paraître, elle se souvenait de toute. Aujourd'hui, elle devait dire qu'elle était galamment accompagnée, ce qui n'avait pas toujours été le cas. Enfin, elle s'en moquait éperdument des on dit que, à tel point qu'elle ne les écoutait même plus. Ceux qui aimaient parler sur votre dos, racontez les ragots ou hypothéquer les plus folles décisions, était ceux qui jamais n'oseraient vous le dire en face. Elle le savait. Elle avait repris son courage à deux mains et après quelques paroles, ils avaient tous les deux pénétrés dans le pentagone. Un des lieux les plus sécurisés de Washington avec la maison blanche et peut-être la Cia, si l'agence n'avait pas trop changé depuis sa dernière visite. Tient peut-être qu'elle croiserait William ici, qui sait. Enfin, elle revenu très vite à la franche réalité alors qu'il passait le dernier rempart de sécurité pour entrer dans la salle qui était réservée pour la soirée. Comme à chaque fois c'était magnifique, le décor ne changeait pas beaucoup mais la beauté de la pièce suffisait en elle-même. Après un regard de tous côté mu par une déformation professionnelle restée malgré les années, elle avait continué la conversation avec Kenyon, tout en abolissant le vouvoiement. A l'intérieur des locaux du Ncis, elle n'aimait pas forcément la familiarité, mais on n'y était plus et cela serait plus simple.

Elle esquissa un léger sourire alors que à peine arrivée, on les alpaguait déjà. En même temps, elle s'y attendait. C'était normale que l’hôte des lieux veuille souhaiter la bienvenue à ses invités. Évidemment comme il fallait s'en douter, il ne voulut pas paraître tout à fait impoli et oublier son cavalier du moment. Vu que très vite, il se réintéressa à lui. La rousse se tourna à son tour dans sa direction quand il répondit en se présentant. Si l'homme d'en face eut pensé quelques choses, il ne rajouta rien de plus que les habituels enchantés et ravit de faire votre connaissance. En sommes les formalités d'usage. Quand il leur lâcha enfin la grappe, Jen rattrapa le bras de Kenyon pour avancer un peu plus loin que la porte d'entrée, d'avancer dans cette masse de gens tout aussi bien habillés les uns que les autres. Elle esquissa quelques sourires ou un hochement de tête à la volée à quelque personnes qui tournèrent leurs regards vers leur duo. Il y avait toujours des gens que vous étiez ravie de voir et alors que pour d'autres on l'était nettement moins.


-Je suis sur qu'avant la fin de la soirée, tu ne devras plus te présenter, c'est pire que le téléphone arabe ici.

Ponctua-t-elle dans un petit sourire alors qu'elle tournait la tête pour embrasser la situation. Des autres personnes arrivaient encore, alors qu'une masse faisait déjà front entre les tables et le buffet, une coupe de champagne dans les mains et une assiette à moitié remplie dans l’autre. Comme elle ne comptait pas le forcer à se plier aux habituelles discussions toute aussi peu passionnantes les unes que les autres, Jen voulu lui demander son avis sur par quoi commencer. Au moins, il aura comme cela la brève impression de contrôler la soirée. Jen n'avait aucune priorité même si elle n'avait plus mangé depuis le début de la journée, son ventre n'était pas encore occupé de crier famine et elle ne sautait pas forcément de joie non plus à l'idée de se mêler à cette foule. Il faudra bien qu'elle le fasse, la réunion mondaine c'était aussi le but de cette assemblée mais on n'avait pas le feu. Finalement le chef d'équipe opta pour le choix qu'elle ne pensait pas du tout qu'il allait faire : la piste de danse. Un éclat de surprise du transparaître dans ces prunelles.

-Danser ? Tu ne crains pas de devenir encore plus un centre d’intérêt en faisant ça?

Oh disons que l'ancienne agente venait de poser son regard sur la piste et qu'elle était presque exempt de danseur. A part quelque deux trois inconditionnels de la sorte. Il était vrai que c'était l'endroit le plus calme mais aussi celui ou on allait attirer le plus l'attention. Oh et puis zut, qu'importait. Elle s'en fichait. Un léger sourire s’accentua sur ses lèvres alors qu'elle plongea son regard vers celui de Kenyon.

-Eh bien soit, allons-y dans ce cas...Je vous suis monsieur... Elle attendit quelques secondes...Et dire que je dois t’emmener de force ici pour apprendre que tu aimes danser ?

Dit-elle en reculant de quelques pas pour prendre la bonne direction. Elle s’intéressa quelques secondes au tempo et à la musique qu'elle entendait mais elle ne parvenait pas à remettre un nom dessus. Avec des mois à ne plus rien entendre outre les conversations des infirmières, elle avait un certain trou dans ces connaissances musicales.

-Espérons qu'ils ne décident pas de mettre de la valse parce que sinon, je ne te promets rien.

Non Jen avait l’habitude de devoir se plier à cette coutume et donc, elle se débrouillait plutôt mal pas à ce niveau, si tant est que son cavalier maîtrisait un tant soit peu la situation. Il suffisait généralement pour les femmes de suivre le mouvement. Le seul hic, c'était que comme tout le monde, elle avait ses préférences et que bon la valse, cela ne rentrait pas. Mais ce n'était pas ce rythme qu'elle entendait, voilà qui la soulageait. Elle n'aurait pas à martyriser les pieds de son agent. Elle avança vers la piste de danser, sans doute à la grande joie des musiciens qui pour le coup jouèrent plus fort.

[Hj: Rien à voir avec le Rp, mais j'adore ton nouveau Kit^^ ]

___________________________

NCIS
Sometimes you have to look at the reality in front of you and accept it  ♠ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

«Contenu sponsorisé»

MessageSujet: Re: On est au moins deux pour briser cet ennui...| Kenyon

Revenir en haut Aller en bas

On est au moins deux pour briser cet ennui...| Kenyon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» et ça fait un pour mon estomac, deux pour ma bite (jordan)
» Chantier embrayage sur D15
» Une nuit pour oublier l'ennui
» Proverbe borgne : Il faut être deux pour loucher.
» Moins deux, moins deux, moins deux, moins deux , font que nous somme plus que deux. [Matthias et Artémis]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NCIS RPG :: Washington :: Lieux de travail :: » Le Pentagone-