AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur NCIS-RPG
De nombreux personnages de la série sont encore disponibles : Jethro Gibbs, Ziva David, Tobias Fornell, Eleanor Bishop, Leon Vance... N'hésitez plus.

Partagez|

Comme quoi l'alcool est dangereux et comme quoi notre destinée n'est pas toujours heureuse [PV Wayne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Comme quoi l'alcool est dangereux et comme quoi notre destinée n'est pas toujours heureuse [PV Wayne] Ven 17 Mai - 14:48


Wayne & Rebecca

Il était aux environs de vingt heures, la lune était bien présente dans le ciel.
Rebecca avait une grande soirée de prévu avec ses amis dans le bar ou elle travaille et cette-nuit là elle avait eu l'autorisation de ne pas travailler et de profiter de la fête. Pour l'instant, elle était chez elle et elle se préparait pour une fête qui durerai jusqu'à minuit voire une heure du matin, elle avait fini par se décider et était vêtu d'une mini-robe bleue foncée, et de chaussures a talon aiguilles noires. Elle s’était mis du crayon noir et du rouge a lèvre rouge, elle avait aussi coiffe ses cheveux a la mode Jennifer Anniston. Elle pris son sac et y mis tout ce dont elle avait besoin, avant de prendre ses clés de voiture et d'ouvrir la porte du garage. Elle monta dans sa voiture, et démarra, quand elle arriva au lieu de la fête, il était vingt heures quinze, et elle chercha une place dans le parking pendant quelques minutes. Rebecca entra donc par la suite, dans le bâtiment qui organisai la fête et rejoignis les personnes, elle pris un verre pour bien commencer la soirée, puis quelqu'un mis la musique a fond et presque tout le monde dansai. Rebecca, quand a elle, était restée avec ses amies qui restaient a l’écart, et leur proposa un verre, celles-ci acceptèrent avec plaisir, et lui en offrirent un par la même occasion même si la jeune femme n'en accepta qu'un pour ne pas avoir trop de problème d'alcool d'un coup. Elle rejoignis ensuite un garçon qu'elle connaissais assez bien qui voulait danser avec elle, ils dansèrent donc ensemble puis, tous les deux essouffles, ils allèrent s'asseoir côte a côte, dans un canapé. Le garçon lui proposa un verre, mais elle le refusa, et partit rejoindre ses amies, elle resta pour tout le reste de la fête avec elles. Quand elle allait partir, ses amies virent qu'elle avait un peu trop bu et lui proposèrent de la raccompagner, mais la jeune agent refusai. Le garçon et d'autres personnes lui avaient également propose, mais elle avait aussi refuse. Rebecca prit ses clés dans son sac et monta dans sa voiture, elle démarra mais ne conduisait pas très bien. Elle conduisait mais il ne lui était arrive aucun problème, elle regardai la route mais tournai de temps en temps la tête de droite a gauche. Elle n'avait pas eu de problème jusqu’à ce qu'elle tournai sa tête et qu'elle se dirigea dans le vide, elle freina au dernier moment et elle failli tomber, là elle soupirai très fort. Elle respirai longuement, en tremblant un peu, elle se lamenta.

- J'ai eu chaud, qu'est-ce que j'ai eu chaud ! S'écria la jeune femme, étant choquée.

Elle repris le volant très difficilement, mais elle le repris quand même et se redirigea vers la route, elle roulai plutôt normalement mais elle était encore choquée, voire traumatisée. Elle roulait assez doucement, ce qui agaçait les voitures de derrière, qui klaxonnaient mais elle ne les écoutait pas, elle roulait sans se faire déconcentrer et regardai la route en face d'elle tout en essayant de se déstresser. Quand tout a coup, une voiture doublait toute les autres et se retrouva en face de Rebecca qui fut obligée de faire un dérapage pour l’éviter, ensuite la jeune femme regardait si il y avait toujours la voiture et ne vit pas le poteau qui se trouvait en face d'elle, elle fonça donc dedans et elle tomba, inconsciente, en s’étant cogne très fortement la tête contre le volant même l'airbag n'eut pas le temps de se déclencher, et rien ne put empêcher le cognement de Rebecca.
Heureusement, il y eu quelqu'un qui appelai l'ambulance pour l'accident.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Between Despair & Hope

Between Despair & Hope
♠ Nombre de messages : 690


MessageSujet: Re: Comme quoi l'alcool est dangereux et comme quoi notre destinée n'est pas toujours heureuse [PV Wayne] Sam 18 Mai - 11:58



Comme quoi l'alcool est dangereux et comme quoi notre destinée n'est pas toujours heureuse...


La luminosité déclinait rapidement dehors alors que son regard était tourné vers la fenêtre de son bureau. Inconsciemment, il observait la circulation qu'il voyait défiler au loin, éclairée par les lampes. L'heure ou la plupart des gens regagnaient leurs domiciles, rentraient après une longue journée de travail, était également celle où Wayne rejoignait l’hôpital. Pour lui, la « journée » n'allait faire que commencer, il était de ceux qui faisaient la garde de nuit aujourd'hui. Et comme d’habitude la salle des urgences seraient complètement bondées de gens en panique qui ne savaient plus que faire ainsi que des cas tout bêtes, comme celui d'un enfant ayant un simple rhume mais dont les parents stressaient dès la moindres toux de leurs bambins. Enfin, il se tira volontiers de sa rêverie et quitta l'immobilité qu'il avait pour aller enfiler la blouse blanche qui les caractérisait par-dessus sa chemise. Il attrapa aisément son biper qu'il logea correctement à sa ceinture avant de regarder qu'il avait toujours ces affaires tels un bics ou tout autres objets à fins utiles en tapotant ses poches. Une fois cela fait, il repassa par son bureau ou il signa vite fait bien fait quelques rapports après une lecture en diagonale et commença donc son service. Pour ce début de soirée, c'était lui qui allait prendre en charge les consultations. Il se dirigea donc vers sa première patiente qui se trouvait être une femme dans la vingtaine, accompagnée d'une amie. En un seul regard, on pouvait voir où se situait le problème et au vu de l'état de sa jambe, il n'y avait presque pas de doute sur le fait qu'elle était cassée. L'angle que le tibia faisait était assez révélateur de la fracture. Il alla chercher une chaise roulante pour l'installer dedans avant de se diriger vers la radiologie question d'avoir quand même une radio pour être sûr et de vérifier qu'il n'y avait rien d'autre. Sauf que le diagnostic était correct, il pausa donc un joli plâtre bien solide, il lui fit quelques recommandations d'usage, une petite ordonnance et hop au suivant.

Puis ce fut le tour d'un homme sans âge qui venait de toute évidence de s'enfoncer un couteau dans la paume. Comment il avait fait son compte ? Difficile de le dire, même lui semblait un peu nébuleux. Enfin, il se contenta de désinfecter la plaie, vérifier les tendons puis de lui faire quelques points de suture pour refermer le tout et il était dehors. Cela continua un bon petit moment puis peu avant minuit, il eut une petite pause. Bien qu'il n'avait absolument pas faim, le médecin se força à avaler quelques choses parce que la nuit ne faisait encore que commencer et qu'elle promettait d'être mouvementée. Comme pour confirmer ces pensées, il pouvait clairement entendre les ballets pratiquement incessants des ambulances, dont le son stridents lui vrillait ses tympans. C'était proche d'un weekend, beaucoup de monde serait de sortie, les accidents nombreux. Il ne put d'ailleurs pas finit son repas que son biper se mettait en route, une blessure par balle leur arrivait. Ni une ni deux, il se ft remplacer en consultation et fonça vers le bloc. Il passa une grosse heure à le stabiliser ainsi cas extraire la balle logée dans son estomac mais au moins, il était tiré d'affaire. Wayne lisait de nouveau un acte quand la sirène retentit à nouveau, cette fois on précisait accident de voiture, conduite en état d'ivresse. Comme il venait de sortir du bloc, il n'était que à quelques pas de l'entrée et comme il préférait grandement l'action que les consultations, il s'y dirigea au pas de course. Il fut très vite rejoint par deux personnes dont une avait amené un brancard avec elle. Dans tous les cas, si jamais il y avait besoin d'opérer au moins, il savait quelle salle était vide et opérationnelle.

L’ambulance s'arrêta en pilant sec, les portes arrières s'ouvrirent à la volée et la civière fut sortie de la voiture. Déjà les deux personnes qui étaient au chevet de la femme, vu que s'en était une, leur donnait tout un tas d'information en flux continues. Il n'y avait que l'habitude qui vous permettait de ne pas vous sentir perdu sur les informations qui concernaient à peu prêts tout et n'importe quoi, comme son pou un chouilla erratique, de comme elle était au moment de l'accident, de la manier autours de son coup, de la ceinture qui l'avait retenue, de la tête qui avait frappé violemment sur le volant. Effectivement, cette blonde qui devait avoir la trentaine avait une vilaine plaie sur le front. Ils courraient vers les portes et les ambulanciers les laissaient, c'était à eux. Susceptibilité de commotion, une minerve était à son coup et elle avait peut-être une ou deux côtes cassées bien que ça on ne savait pas y faire grand chose. Ces jambes avaient été compressée mais ça semblait aller. Il porta son regard vers elle avant qu'il demandait des radios et un scanner crâniens d'urgence.


-Madame vous m'entendez ? Vous savez ou vous êtes ? Y a-t-il quelqu'un qu'on peut appeler ?

Il savait qu'il ne devait pas marteler aussi vite et aussi fort ces questions si il voulait qu'elle comprenne et prenne pleinement mesure de ce qu'il essayait de lui dire, mais il n'avait pas le temps. Ils allaient bientôt arriver sur place et il faudrait surtout savoir si elle ne faisait pas d’hémorragie. Qu'elle reste consciente était un plus surtout au vu de sa blessure à la tête. Quelques plaies et morceau de verres étaient un peu dans sa peau, sans doute le pare-brise qui avait volé en éclats dans le frontal. Ça ne paraissait pas bien grave mais il ne le serait que quand ces deux examens seront faits, un tube de sang fonçait déjà à l'analyse de laboratoire.

hj: J'ai corrigé ton post mais si tu pouvais mettre les accents la prochaine fois ^^

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ested.forumactif.org/

Comme quoi l'alcool est dangereux et comme quoi notre destinée n'est pas toujours heureuse [PV Wayne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Eden « Traite une femme comme une reine et elle te traitera comme un roi. Traite une femme comme un jeu, et elle te montrera comment on joue. »
» Comme une légère envie de finir comme une crêpe ! [PV Joshua]
» Vis comme si tu devais mourir demain. Apprends comme si tu devais vivre toujours
» Cahman Lanke (Terminée) [Dun Eyr]
» C'est quoi ce code de confirmation?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NCIS RPG :: Washington :: Autres lieux :: » Les hôpitaux-