AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur NCIS-RPG
De nombreux personnages de la série sont encore disponibles : Jethro Gibbs, Ziva David, Tobias Fornell, Eleanor Bishop, Leon Vance... N'hésitez plus.

Partagez|

1 mois de bonheur et plus encore [Pv Iris]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
 I think I'm slowly becoming the boring person than I have always wanted to be.

I think I'm slowly becoming the boring person than I have always wanted to be.
♠ Nombre de messages : 254


MessageSujet: 1 mois de bonheur et plus encore [Pv Iris] Sam 1 Déc - 18:53

Aujourd’hui aller être une longue journée. Il était que 9h00, l’agent était déjà à son bureau. L’automne pointé le bout de son nez, les feuilles commencèrent à tomber des arbres, les feuilles qui restés étaient d’une couleur jaunes, rouges. DiNozzo n’aimé pas beaucoup l’automne, évidement l’été était l’une de ses saisons préféré, voir les filles en bikini sur la plage il y a rien de mieux. Depuis un mois, jour pour jour Tony était engagé dans une relation sérieuse avec une personne. Ses sentiments vis-à-vis de cette personne de cesser de croitre de jour en jour, c’était une personne merveilleuse, l’agent aimé passer du temps avec elle. Il l’avait connu au NCIS, a vrai dire il l’a croissait tous les jours pratiquement. Cette personne n’était autre qu’Iris Sherpard, la fille de l’ancienne directrice, en repensant à ça Tony grimaça, il n’avait surtout pas intérêt à lui faire du mal, sinon Jennyfer Sherpard lui tomberai dessus. Personne n’était au courant dans l’équipe, ni Ziva, ni Gibbs, ni McGee, ni Abby, ni Kate, ni même Jennyfer Sherpard, ils voulaient tous les deux absolument garder cette relation secrète. Tony savait que ses collègues seraient content, mais comme dirait Gibbs avec sa règle numéro 12 qui est « Ne jamais fréquenter un collègue. » * Si tu savais boss. * DiNozzo repensa à sa rencontre avec Iris, c’était à la cafétéria du NCIS elle était toute seule assise un soir, Gibbs avait dit à l’équipe qu’ils pouvaient rentrer chez eux. Seul hic avant de partir Tony avait oublié un truc à la cafétéria, c’est là qu’il vit Iris, il l’avait déjà aperçu dans les couloirs, il lui avait fait deux – trois sourires. Il avait mis son plus beau sourire, il lui avait demandé si la place était prise, celle-ci avait dit non. Elle avait de beaux cheveux blonds, ses yeux étaient bleus. Il avait commencé à la draguer, en la complimentant, DiNozzo voulait aller boire un verre avec elle, il l’a invité à un bar à côté de la Navy Yard, elle avait accepté. Les deux c’était dirigés vers le bar, il lui avait tenu la porte tel un vrai gentleman, ils avaient commandé leur boisson. Bien sûr qu’il était au courant que c’était la fille de l’ancienne directrice, mais ce n’était pas vraiment important, il voulait sortir avec elle. Tout au long de sa vie Tony a eu beaucoup de petites amies souvent pour une nuit, les malheureuses laissés leur numéro de téléphone en pensant qu’il allait les rappeler. La soirée c’était très bien passer les deux avaient bien rigolé. Ils étaient ressorti ensemble quelques fois en boîte de nuit puis que les deux c’était trouver un autre point commun, ils étaient tous les deux fêtards, avant de finalement ce mettre ensemble. Au cour de ces 1 mois Tony, était devenu de jour en jour très attentionné et très aimant. Il était très amoureux. Il c’était aussi rendu compte que Iris avait son petit caractère bien à elle, c’était une personne têtu, c’est presque quasi impossible de la faire changer d’avis Tony en avait fait l’expérience. Elle avait toujours le sourire, à chaque fois qu’il la voyait après un cas difficile elle lui redonnait le sourire. Ils avaient aussi d’autres points communs, ils étaient tous les deux gourmands et les blagues. Certains diront qu’ils n’allaient pas du tout ensemble, mais l’agent principal ne faisait pas attention. Il était donc 9h, le jeune homme avait qu’une hâte c’était d’être à ce soir. Il était sur son pc à faire un jeu, il était tellement concentré qu’il n’entendait pas les avertissements de Ziva qui lui disait qu’il ne fallait mieux pas que Gibbs le voit jouer alors qu’il avait des dossiers à étudier. Il prit son téléphone est envoya un sms à Iris « Je passe te prendre chez toi ce soir dès que je peux, enfin dès que Gibbs nous libère. Je t’aime. » Il était tout sourire et très contente de ses plans de ce soir , il voulait faire une surprise à Iris. Il avait prévu de l’amener à dîner dans un restaurant dans le quartier de Georgetown, un dîner en amoureux. Après le dîner ils iraient voir un film au cinéma qui était à côté de l’appartement de Tony. Il ne savait pas trop encore ce qu’il voulait voir, tous les choix était bien, il laissera Iris décider, ensuite Tony espéré que Iris voudrait resté pour boire un verre et passer du temps avec elle. C’était vendredi, pour une fois l’équipe était hors rotation pour le week-end il voulait en profité. Tony releva sa tête pour voir son patron arrivé, il éteignit vite fait son jeu mais Gibbs le connaissait bien et lui dit :

- Tu joues encore une fois à ce jeu et je te vire.

Tony grimaça. Il avait l’habitude dès le matin d’ennuyer ses collègues, ou de faire le curieux si un papier personnel trainé sur le bureau de Ziva ou Kate. Il prit la parole est dit :

- Bonjour patron ! Bonne matinée ?

Tout ce qu’il a reçu comme réponse c’était un grognement qui était fidèle à Gibbs. La matinée ce passa sans encombre ou presque. DiNozzo avait réussi à embêter McGee et c’était fait reprendre plusieurs fois par Gibbs. Le midi Tony était celui qui devait aller cherché à manger, il avait demandé au reste de l’équipe ce qu’il voulait. Il prit sa veste, son badge, son insigne et son arme qu’il mit dans son holster à sa ceinture. Il se dirigea vers le magasin pour acheter ce qu’ils avaient demandé, il en profita aussi pour acheter des cafés. Son téléphone sonna c’était un message d’Iris, il l’ouvrit, cela le fit sourire. Il retourna à la Nave Yard toujours avec un grand sourire, il était arrivé au bureau. DiNozzo distribua les sandwiches et les cafés. Il reçut des regards intrigué de Ziva et McGee. Entre Tony et ZIva il y a toujours eu quelque chose, une sorte de tension, du flirt, de la complicité. Celle-ci pris la parole :

- Pourquoi tu souris comme un abruti Tony ?

Ziva et ses lapsus c’était toute une histoire, DiNozzo posa tout ce qu’il avait dans les mains sur son bureau, il rangea son insigne, sa plaque et son pistolet dans son bureau et s’assit. Il regarda Ziva toujours avec son sourire et dit :

- C’est comme un imbécile Zeeeeeee Vaaaah ! Et cela ne te regarde pas.

Il regarda son patron qui était en train de manger et était en train de faire quelque chose sur son pc, il se tourna vers McGee qui avait l’air vraiment intéresser à la conversation. Il ne voulait pas que ses collègues sachent. Cela ne les regardés pas. McGee prit la parole :

- Tu as encore harceler une pauvre jeune fille ?

Tony regarda son collègue, celui-ci était tout sourire. DiNozzo rétrécissait ses yeux.

- De quoi je me mêle McVirgin.

Avant qu’un autre puisse reprendre la parole Gibbs la prit et dit :

- Très bien la pause déjeuner et fini, retourné à votre travail.

L’après-midi passa vite, l’équipe de Gibbs n’avait pas eu de nouveau cas, toute la journée ils avaient fait de la paperasse, au grand dam de Tony. Vers 17h30 Gibbs libéra l’équipe, au grand soulagement de l’agent principal, il éteignit vite son pc, il ramassa vite son arme, sa carte et son insigne, il prit son sac et parti vite en direction de l’ascenseur en lançant un « bonne soirée tout le monde ». Il rentra chez lui, il posa son sac prêt de son porte manteau, il mit son arme dans son coffre et posa ses clés sur la table basse à côté de la télécommande et son portable. Il alla directement dans la salle de bain pour prendre une douche, il alluma d’abord l’eau, puis enleva ses vêtements, il aimé s’admirait aussi devant son miroir. Il prit une bonne douche chaude, cela le détendit, après avoir fini il prit une serviette et s’essuya, il mit la serviette autour de sa taille et se dirigea vers sa chambre ou il avait déjà mis les vêtements qu’il allait porter. C’était un jeans et une chemise verte qui faisait bien ressortir ses yeux. Quelques minutes plus tard il retourna dans la salle de bain pour mettre la serviette à sécher et pour parfaire sa coiffure. Tony et sa coiffure c’était vraiment une longue histoire, il coiffa ses cheveux avec des épics, comme l’aimé Iris. Une fois que tout était fait il mit une veste et récupéré son portable, il en profita pour envoyer un sms à Iris en lui disant qu’il allait être là dans 15 à 10 minutes. Il ferma la porte et ce dirigea à sa voiture, il y avait très peu de trafic pour un soir de week-end *Temps mieux.* Pensa-t-il. Il avait demandé à Iris de l’attendre devant son appartement , il se gara et descendu de la voiture, il mit ses lunettes de soleil et son plus beau sourire, il vit sa copine qui était la en l’attendant. Il alla vers elle et l’embrassa passionnément. Est-il lui dit :

- Comment c’est passer ta journée ?

DiNozzo l’a tenait toujours dans ses bras serré, elle lui avait manqué. Il allait lui dire ce qu’il avait prévu pour cette soirée et il voulait que ses 1 mois soit inoubliable pour elle. Il allait être un vrai romantique.

___________________________


"You know, all that really matters is that the people you love are happy and healthy. Everything else is just sprinkles on the sundae."
R.I.P Paul
*** Ereden ***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm radioactive

I'm radioactive
♠ Nombre de messages : 1186


MessageSujet: Re: 1 mois de bonheur et plus encore [Pv Iris] Sam 1 Déc - 21:59










La tenue:
 



Depuis que Mathieu était en tôle, donc depuis quatre ans et des poussières, la vie sentimentale de la jeune mère avait été un véritable désert avec une ou deux oasis par-ci par-là. Sauf en ce moment, Iris était en train de vivre une véritable idylle amoureuse. Depuis un mois maintenant, jour pour jour, elle sortait avec quelqu’un. Les autres histoires n’avaient duré qu’au grand maximum trois semaines. Alors un mois ! Elle avait battu son record du moment ! Qui était l’heureux élu de son cœur ? Anthony DiNozzo. Étonnant non ? Eh bien oui, ils sortaient ensemble et s’aimaient. En tout cas quelque chose de sûr, elle, elle l’aimait. Mais vu son attitude envers elle on ne pouvait pas douter des sentiments de l’italien.

Elle se souvenait encore de quand et comment ils s’étaient rencontrés, hors des fois où ils s’étaient croisés dans le couloir et avaient échangé quelques sourires, maintenant ces sourires étaient des sourires complices. Ils s’étaient rencontrés un soir, à la cafétéria de l’agence fédérale. Il lui avait demandé si la place était prise, elle avait répondu négativement et ainsi il s’était assis et l’avait dragué. De fils en aiguilles, ils en étaient venus à aller boire un verre dans un bar. Puis ils s’étaient revus et s’étaient trouvé des points communs. Et ils en été venus à tomber amoureux l’un de l’autre. Ah l’amour avec un grand A !

La fille de la co-directrice était dans la voiture que l’agence fédérale leur donnait pour le travail avec l’un de ses collègues. Ils allaient aller arrêter le suspect qu’il recherchait depuis quelques temps. Enfin ! Et après cette longue et dure et fastidieuse enquête son équipe avait bien mérité leur week end. Elle n’avait qu’une hâte, que la journée soit fini. Que le meurtrier soit arrêté, qu’elle ait fini son rapport et rentrer chez elle. En plus, ce week end, Evan serait chez sa grand-mère ! Donc elle pourrait récupérer de sa fatigante semaine de travail. Elle sentit une sorte de vibration au niveau de sa jambe. Ah ! Elle avait reçu un sms. La blondinette sortit rapidement et discrètement son portable. Un sms de Tony. Un fin sourire apparut sur ses lèvres justes en voyant le nom de celui qui faisait battre son cœur  et son sourire s’étira un peu plus quand elle lut le message. Ce soir allé être une merveilleuse soirée. Ils allaient passer la soirée ensemble vu ce qu’il y avait marqué dans le sms.

Ainsi les minutes à partir de ce moment-là lui semblèrent des heures et des heures des siècles. Elle était tellement impatiente que le soir arrive. Une fois rentrée au bureau, elle écrivit son rapport à la vitesse de l’éclaire pour finalement rentrer à son duplex. Avant de partir, elle avait lancé un regard discret en direction de DiNozzo espérant qu’il la voit. Une fois chez elle, elle se fit couler un bain et mit une petite boule de parfum pour bain. Quelle odeur ? Pêche. Elle ferma les yeux et profita pleinement de son bain odorant, se reposant un peu. Ses pensées dérivèrent,  aujourd’hui, ce soir, çà serait leur anniversaire de leur rencontre. Elle poussa un soupire de contentement. Quand elle sentit que l’eau refroidissait elle se décida à s’en extraire. Mais avant çà, elle se lava, puis se rinça et finit par en sortir.

Une fois sèche, elle s’habilla, mettant des sous-vêtements – noires -  appropriés à cette soirée qui s’annonçait en perspective merveilleuse, puis elle se mit une robe rouge qui lui arrivait un peu au-dessus des genoux. Une paire de chaussures à talons rouge claire et elle se mit à se brosser les cheveux pensivement. Une fois coiffée elle se mit du parfum, pas trop, juste avec parcimonie, un peu de rouge à lèvres. Puis elle enfila une veste et prit son sac à main noir où elle avait rangé ses affaires. Et juste avant de se décider à descendre, elle appela son enfant pour lui parler un peu. Elle n’allait pas pouvoir l’appeler de la soirée, et puis il allait bientôt se coucher. Une fois fait, elle prit avec douceur Oscar, leur chaton de quelques mois et alla le donner à madame Kaprenzen leur voisine. Lui aussi avait besoin d’être gardée.

Quand tout cela fut fini, elle se décida enfin à descendre pour attendre Anthony. La blondinette n’eut pas à attendre longtemps avant que celui-ci arrive et quand elle le vit arriver, un magnifique sourire apparut sur ses lèvres. Et elle accepta volontiers qu’il la prenne dans ses bras et elle l’inséra aussi dans ses propres bras, puis l’embrassa tendrement avant de se décider à lui répondre :

-Eh bien, un vilain d’arrêter je peux dire que ma journée a été plutôt bonne et toi ?

La blonde avait hâte de connaître le programme de la soirée. Mais en  même temps, elle se demandait s’il allait lui le dire ou lui faire la surprise. Dans les deux cas, la soirée serait excellente ! Ça, elle n’en doutait pas un seul instant !

___________________________
les étagères font badaboum quand toi et moi on fait boum boum boum
Boum boum boum En plus ça, ça fait toujours deux De plus de ça fait tout ce qu’on veut Toi plus moi ça fait boum boum boum Pas la peine d’aller cavaler Y a plus toi qui me fait voyager Voir les cocotiers de Touloum Quand toi et moi on fait boum boum boum Et tous les bourgeois du 16ème se demandent pourquoi je t'aime Pour n'avoir pas besoin d'un zoom quand toi et moi on fait boum boum boum S'aimer comme ça, c'est pas vulgaire


Dernière édition par Iris Shepard le Mar 3 Sep - 20:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 I think I'm slowly becoming the boring person than I have always wanted to be.

I think I'm slowly becoming the boring person than I have always wanted to be.
♠ Nombre de messages : 254


MessageSujet: Re: 1 mois de bonheur et plus encore [Pv Iris] Dim 20 Jan - 20:14

DiNozzo l’a tenait toujours dans ses bras serré, elle lui avait manqué. Il voulait que cette ‘‘ fête’’ des 1 mois ensemble (chose assez rare pour Tony) soit inoubliable pour elle, il avait envie de la gâter, de lui faire tout ce qu’elle voulait, il allait être un vrai romantique. Dès qu’il l’avait vu il n’avait pas pu s’empêcher de faire son beau sourire. Cette fille était magnifique surtout habiller comme elle l’était la. Elle avait une belle robe rouge qui s’arrêtait au dessus des genoux, n’avait pas pu s’empêchait de la regarder de la tête au pied. Même ses talons était assorti à sa robe, sa coiffure était magnifique comme d’habitude, elle s’était aussi mis du rouge à lèvre, ce qui la rendait merveilleusement belle. De jour en jour il tombé un peu plus amoureux d’elle. Il n’irait pas jusqu’à dire que c’était la femme de sa vie, mais il voulait construire quelque chose avec elle. Il se souvenait de Jeanne, il n’avait vraiment aimé, mais tout était basé sur un mensonge, hélas. Mais tout cela était du passait, il se concentré sur les jours présent et l’avenir. Iris l’enlaça aussi est l’embrassa tendrement puis elle lui dit :

- Eh bien, un vilain d’arrêter je peux dire que ma journée a été plutôt bonne et toi ?

Le jeune agent rigola, bien sur que sa journée avait été bonne et plus mouvementé que la sienne. Pour une fois que l’équipe de Gibbs n’avait pas eu d’enquête. Mais qui dit resté au bureau dit paperasses, tout ce que Tony aimé. Il souriait, puis l’embrassa sur la joue, lui prit la main et tout les deux avancèrent vers le restaurant où Tony avait réservé pour leur dîner en amoureux. Tout en marchand il prit la parole :

- Oh ! Tu sais ma journée a été bien. Bon le seul soucis c’est que nous n’avons pas eu de cas, donc nous avons du faire de la paperasse et tu connais mon amour pour ce genre de travail. Hé ! Ne rigole pas c’est pas drôle.

Il la poussa légèrement avec son épaule, oui Tony avait parfois la mentalité d’un gamin, mais cela faisait parti de son charme, il aime faire des blagues que se soit à ses collègues, à ses amis ou a sa petite amie. Il aimait aussi fouiller dans les affaires des autres, surtout les affaires des filles Kate et Ziva en avaient fait les frais. Même si Tony avait Iris dans sa vie l’agent de terrain principal continuer de fouiller dans les affaires des deux jeunes femmes et parlé de fille et de ce qu’il avait fait le week-end. Il ne voulait absolument pas que sa se sache pour Iris et lui, non pas qu’il avait honte, bien au contraire il était très content et épanouie, mais c’était sa vie privée. Mais le bon côté des choses c’est que l’amour le rendait un peu plus mature. Il mit son bras autour de la taille de la jeune femme, il faisait légèrement frais dehors, mais c’était une très belle soirée. Il reprit la parole :

- Alors, comme je le disais, j’ai fait que de la paperasse. Gibbs était de mauvaise humeur. Mais assez parlé de travail je veux profiter de ma soirée avec toi, ce soir c’est une soirée spéciale comme tu le sais, je ne veux pas que nous parlions que de travail ou autre. Je veux que toi et moi et le dîner en amoureux et surtout notre soirée. J’avais envie de te surprendre et de te faire une surprise mais je vais te dire ce que je t’es réserver pour cette belle soirée mon amour. En premier nous allons aller manger dans un restaurant dans le quartier de Georgetown qui s’appelle le Ritz-Carlton., je sais que tu connais ce restaurant-hôtel. Je voulais vraiment un endroit chic pour notre rendez-vous. Ensuite j’avais prévu d’aller un film au cinéma qui est juste à côté de chez moi, mais si tu veux pas c’est d’accord, on peut faire quelque chose d’autre. C’est ta soirée, donc dis moi si il y a quelque chose qui te plait pas. Sinon pour le film j’avais pensé aller voir Skyfall avec Daniel Craig, Judi Dench, Javier Bardem, Naomie Harris film réalisé par Sam Mendes. C’est vraiment un film intéressant, cela te convient ? Et ensuite j’avais pensé ou plutôt j’espère vraiment que tu puis venir prendre un verre chez moi pour terminé cette belle soirée. Je sais que j’ai prévu beaucoup de chose pour cette soirée mais je voulais absolument te surprendre et te montrer combien je tiens a toi. J’espère vraiment que tout de conviendra.

Il lui fit son plus beau sourire, arrivé à un passage piéton, le petit bonhomme était rouge, Tony en profita pour embrasser profondément Iris. Une fois que le petit bonhomme est passé au vert ils avancèrent. Une fois devant le restaurant Anthony vit qu’il y avait un peu de monde * Normal c’est quand même un lieu très demander tu as bien fait de réserver*. Il lâcha la main d’Iris pour ouvrir la porte et la lui tenir, ils s’avancèrent tout les deux vers la réception. L’agent prit la parole :

- Bonjour je suis Anthony DiNozzo, j’ai réservé une table pour deux.

Le réceptionnaire regarda sur la liste, puis hocha la tête. Les deux jeunes gens se retrouvèrent à une belle table à côté de la fenêtre. Anthony tien la chaise de Iris pour qu’elle s’assoit. Une fois installer il lui pris la main et lui fit un très beau sourire :

- Alors sa te plaît ?

Avant que la jeune femme puis répondre, un serveur arriva avec la carte des menus. DiNozzo jeta un coup d’oeil, puis releva la tête et regarda sa jeune compagne.

___________________________


"You know, all that really matters is that the people you love are happy and healthy. Everything else is just sprinkles on the sundae."
R.I.P Paul
*** Ereden ***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm radioactive

I'm radioactive
♠ Nombre de messages : 1186


MessageSujet: Re: 1 mois de bonheur et plus encore [Pv Iris] Jeu 6 Juin - 18:39










Un mois, un mois qu’ils étaient ensemble, un mois qu’elle semblait être dans un rêve qu’elle vivait éveillé. Bon … aussi un mois où elle mentait à sa mère et ne lui avait donc toujours pas révélé sa relation avec Anthony, relation qui était sérieuse pour le moment. En même temps, vu le désastre de la dernière fois il fallait la comprendre qu’elle rechigne un peu à annoncer cette nouvelle à la co-directrice. Certes, elle lui annoncerait un jour oui un jour … prochain ?  Ça restait encore à voir ça … mais il faudrait bien qu’elle le lui annonce. Mais elle avait quand même un peu peur que sa mère lui fasse découvrir des choses que Tony aurait préféré garder cacher. Mais bon, ça lui était arrivée qu’une seule fois ça ne voulait pas dire qu’il y aurait une seconde fois ! Les autres relations qu’elle avait eu n’été pas des relations dites « sérieuses » loin de là. Juste besoin de se sentir aimé ou au moins fortement apprécié, juste avoir un peu le sentiment qu’elle ne finirait pas sa vie seule. Le problème, c’est que lorsqu’elle annonçait qu’elle était maman d’un petit garçon, généralement la personne fuyait. Sauf que là, avec Tony, ça avait été tout autre chose ! Tony s’était tout de suite très bien entendu avec Evan qui l’adorait ! Iris avait été contente en voyant ça, elle avait trouvé une sorte de père de substitution pour son fils.

Sa journée avait été plutôt mouvementé il fallait l’avouer. Elle avait dû arrêter le suspect numéro un de l’enquête qui au passage s’était révélé être celui qu’ils cherchaient depuis le début. Enquête clôturée ! A la suivante ! Suivante qui arriverait le lendemain car on n’allait pas en filer une autre à l’équipe le jour même de la clôture de leur enquête du moment. Ça serait abusé ! La blondinette écouta avec attention ce que lui dit l’agent fédéral, gardant toujours son sourire sur ses lèvres bardaient de rouge à lèvres. Lui, ça avait été moins agité sa journée, de la paperasse à faire, en entendant ça, elle se mit à pouffer de rire alors qu’il la réprimandé gentiment et la bousculait tout aussi gentiment. Il passa un bras autour de sa taille et elle le laissa volontiers faire. Le couple de tourtereaux se dirigeaient vers  le restaurant, l’agent spéciale du NCIS l’écouta déballer tout le programme de la soirée qu’il avait prévu pour leur fête des un mois ensemble. En l’écoutant avec toutes ses petites attentions, la Shepard se mit à rougir et à se mordiller la lèvre inférieure. Elle releva son regard qu’elle avait hérité de ce qu’on pouvait appeler son père qu’elle avait un peu baissé quelques secondes auparavant vers celui de Tony :

- Ça me convient parfaitement. Et je n’ai aucun doute que tout sera parfait. Merci Tony pour tout ça !

Elle l’embrassa longuement, se sentant bien avec lui, encore mieux en ce moment même. Une fois arrivée au niveau du restaurant, elle remarqua qu’il y avait quand même un peu de monde, elle regarda les alentours et remarqua qu’en faites, ils étaient à Georgetown. Quartier où habitait sa mère. Elle ressentit un léger stress. Imaginez que sa mère passe devant le restaurant et les remarque ! Les explications devront être faites ! Et ça gâcherait la soirée qui commençait si bien ! Une fois dans le restaurant – après qu’Anthony lui ai ouvert la porte pour la laisser passer tel un gentleman – il donna son prénom et son nom au réceptionniste pour la réservation qu’il avait dû faites. Ainsi, ils furent emmenés à leur table. Le jeune homme lui tira sa chaise pour qu’elle puisse s’installer, elle lui adressa un sourire de remerciement et s’assit. Sa main se retrouva rapidement dans celle de celui qu’elle aimait, un magnifique sourire ses lèvres, les yeux pétillants de joie. Mais juste avant qu’elle puisse répondre, donc tout de suite après qu’il lui est demandé si ça lui allait, un serveur vint leurs apporter à chacun une carte, elle y jeta un coup d’œil tout en gardant la main de l’agent contre la sienne :

-Tout est parfait Tony.

Son regard plongea dans le menu et commanda un « Foie Gras d’oie des Trois Empereurs, brioche au beurre salé ». On verra pour la suite. Déjà l’entrée. Elle avait une grande nouvelle qu’elle voulait lui annoncer. La blondinette se demandait comment il allait réagir en l’entendant, elle était donc impatiente de le lui annoncer. Une fois que l’entrée fut servie à chacun, elle en mangea quelque bouchée puis se décida à lui en parler :

-Tony. J’ai pris une décision, une décision personnelle … comme tu le sais j’ai grandi dans un orphelinat. On ne m’a jamais adopté et … j’ai décidé d’adopter un enfant qui est dans le même cas que moi quand j’étais enfant. J’ai déjà commencé les procédures pour l’adoption, Evan est ravi de ça. Ravi car il va avoir une petite sœur ou un petit frère. Il m’a même dit qu’il s’en fichait que cet enfant ne vienne pas de moi car il le considérait déjà comme sa petite sœur ou son petit frère …

Elle avait son regard planté dans le sien, stressant un peu pour la réaction qu’il allait avoir. Elle espérait qu’il n’allait pas prendre peur. Oui, elle l’espérait vraiment. Il était le second à qui elle l’annonçait, prochainement sa mère le serrait.


Dernière édition par Iris Shepard le Mar 3 Sep - 20:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 I think I'm slowly becoming the boring person than I have always wanted to be.

I think I'm slowly becoming the boring person than I have always wanted to be.
♠ Nombre de messages : 254


MessageSujet: Re: 1 mois de bonheur et plus encore [Pv Iris] Jeu 11 Juil - 22:03

Quand Tony lui avait expliqué leur soirée qui était d’un diner romantique dans un restaurant dans le quartier de Georgetown qui s’appelle le Ritz-Carlton. Il avait prévu d’aller voir un film au cinéma avec elle et ensuite si elle le voulait, il avait pensé à ce qu’elle vienne dans son appartement pour terminer la soirée et boire un dernier verre. Bien sûr, il avait décoré son appartement, il l’avait Il voulait et tenait absolument à lui faire plaisir, il avait préparé la réservation du restaurant quelques jours avant, il voulait que tout soit parfait quand le « jour J »arriverais et surtout être sûr d’avoir une table. Il se souvenait que ça n’avait pas était facile à faire, car l’équipe de Gibbs avait eu une affaire importante. Il vit le regard d’Iris et cette dernière lui dit que ça lui convenait parfaitement et elle l’a remercié. Tony ne pouvait pas être plus heureux que maintenant, il espérait que tout aller bien ce passé maintenant.

Une fois assit, l’agent spécial ne put s’empêcher de regarder les gens qu’il y avait dans le restaurant. Il y avait un couple de personne âgée, il pouvait voir dans leur yeux tout l’amour que l’un avait pour l’autre, il espérait que lui et Iris aurait le même chemin. Les seules femmes ou Tony avait pensés la même chose étaient Wendy et Jeanne, c’était vraiment deux femme qui avait compté énormément pour lui, il savait très bien que l’histoire avec Jeanne Benoît était basé sur une histoire de mensonge mais, il était vraiment tombé amoureux d’elle. Mais après cela il avait rencontré Iris et maintenant il était un homme heureux, amoureux, très amoureux et un peu plus mature. Les deux tourtereaux avaient leur mains entrelacés, il ne quitta pas son regard, il vit qu’elle avait les yeux qui pétillaient et qu’elle faisait son magnifique sourire, celui avec laquelle il avait craqué pour elle.

Il était vraiment heureux. Un serveur arriva pour leurs apporter à chacun une carte avec les menus qu’il proposé, Tony prit sa carte, il avait toujours sa main dans celle d’Iris. Une fois le serveur parti, la jeune femme lui dit que toute était parfait pour le plus grand bonheur de l’agent spéciale. Il lui fit son plus beau sourire et il avait aussi les yeux qui pétillaient. DiNozzo regarda son menu, il y avait tellement de choix, il entendit ce que Iris avait commandé * Ça semble un bon choix. * Ce dit-il. Il commanda pareil, il commanda aussi le meilleur vin qu’il avait pour plus tard pendant le repars et une carafe d’eau. Comme il reprenait la route après il ne voulait pas boire beaucoup. Ils attendaient un peu avant que leur entrée, il en profita pour la regarder, elle était magnifique et cette robe lui allait merveilleusement bien. Tony pouvait à peine décrocher son regard d’elle quand le serveur arriva pour leur amener leur plat. Une fois son assiette posé il enleva délicatement ça main de la jeune femme, il lui sourit, il commença à manger en même temps que Iris, après quelques bouchés la jeune femme pris la parole :

- Tony. J’ai pris une décision, une décision personnelle … comme tu le sais j’ai grandi dans un orphelinat. On ne m’a jamais adopté et … j’ai décidé d’adopter un enfant qui est dans le même cas que moi quand j’étais enfant. J’ai déjà commencé les procédures pour l’adoption, Evan est ravi de ça. Ravi car il va avoir une petite sœur ou un petit frère. Il m’a même dit qu’il s’en fichait que cet enfant ne vienne pas de moi car il le considérait déjà comme sa petite sœur ou son petit frère …

Tony écouta attentivement la jeune femme, il continua à manger et la regarda, il vit qu’elle était vraiment sérieuse dans ses paroles. Quand le mot adopter fut lâché par Iris, le jeune agent avala en même temps, bien évidement il avala de travers et comment ça à tousser, il mit ça main devant sa bouche et toussa encore. Une fois calmé, il regarda la jeune femme, il y avait de l’inquiétude dans ses yeux, Tony se racla la gorge. C’était vraiment une très grande nouvelle qu’elle venait de lui dire, elle voulait adopter, ce n’était pas une décision à prendre à la légère, mais il connaissait Iris, il savait qu’elle était une merveilleuse mère, mais le fait d’adopter l’interloqué un peu et surtout que les procédures était déjà commencé. DiNozzo reposa sa fouchette, et la regarda.

- Wow ! Alors ça c’est une nouvelle, je m’attendais pas à ça. Comment dire, les mots me manque presque même… Mais pourquoi voudrais tu pas un enfant naturellement ? Si tu veux on pourrait on peut le faire ?! Je sais que tu veux faire une bonne action vraiment est cela t’honneur vraiment, tu es vraiment une très grande personne et une jeune femme tellement adorable. Mais je vois que tu as déjà pris ta décision et je vois qu’Evan est vraiment content aussi. C’est vrai que c’est un choc, je ne te le cache pas, je m’attendais pas vraiment à ce genre de révélation, mais je suis vraiment fière de toi Iris Shepard. Je ne sais pas vraiment si j’ai mon mot à dire, mais je suppose que je serais une figure de père pour lui ? Mais j’accepte ton choix.

Tony lui fit un grand sourire et pris la main de la jeune femme et l’apporta à ses lèvres pour la rassuré qu’il n’allait pas fuir ou qu’il n’était pas d’accord. Tony avait du mal avec les enfants et ceux depuis toujours, mais quand il a rencontré le petit Evan 4 ans, DiNozzo c’était tout de suite pris d’amour pour le petit garçon, il était tellement adorable, les deux aimés faire tourner en bourrique Iris. Ils étaient très complices dans les bêtises ou dans les blagues. L’agent spécial ne put rêver mieux comme fils, Evan faisait partie de sa vie maintenant, il était devenu une figure paternel pour le jeune homme. DiNozzo aimé Iris et Evan plus que tout. Il se réjouissait à l’idée qu’Iris ait un autre enfant, il savait que cette enfant serait, aimé, loger et allait être dans une grande et belle famille.

Tony tenait toujours la main de la jeune femme, il but de l’eau avant de reprendre la parole évidement il avait quelques questions. Il n’était pas vraiment familier avec le monde de l’orphelinat :

- Combien de temps va mettre la procédure ? Quand vas-tu savoir si tu peux l’adopter ? Pourquoi cette idée d’adopter ?

Est bien oui un enquêteur reste un enquêteur. Il regarda Iris avec un grand sourire. Pour le moment, leurs entrée avaient était oublié, ils étaient en pleine conversation. Tony voulait des réponses.

___________________________


"You know, all that really matters is that the people you love are happy and healthy. Everything else is just sprinkles on the sundae."
R.I.P Paul
*** Ereden ***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm radioactive

I'm radioactive
♠ Nombre de messages : 1186


MessageSujet: Re: 1 mois de bonheur et plus encore [Pv Iris] Jeu 29 Aoû - 0:51











Une soirée de rêve qui s’annonçait en perspective. Elle était tellement bien ce soir, souriante, le stress qu’elle avait accumulé pendant sa journée au boulot s’évacuait en compagnie d’Anthony. Alors qu’ils étaient assît, elle remarqua qu’il baladait son regard dans la salle du luxueux restaurant, elle suivit donc son regard et tomba sur un couple de personnes âgées, on pouvait y lire dans leur regard l’amour qu’ils se portaient l’un à l’autre. C’était tellement beau de voir qu’après toutes ses années, l’amour pouvait rester comme au premier jour. Son regard revint vers Anthony, il pétillait et elle souriait, elle était heureuse, tellement heureuse. Un serveur vint pour leur donner à chacun une carte, bien sûr, il ne lui donna pas celle avec les prix, comme dans les grands restaurant, celle avec les prix avait été donné à Tony. Iris avait toujours dans sa main celle de l’agent spécial, alors que le serveur était parti, elle lui annonça que tout était parfait. Un peu plus on pourrait dire qu’elle passait une soirée de conte de fée. Puis quand le serveur revint, elle commanda, Tony prenant la même chose qu’elle et rajoutant à la commande le meilleur vin qu’avait le restaurant pour plus tard en plus d’une carafe d’eau. La Shepard était aux anges, sur un petit nuage.

Les plats ne furent pas long à arriver, pourtant Iris gardait son regard planté dans celui d’Anthony alors que le serveur annonçait les plats qu’il  venait d’apporter. Les mêmes. Alors qu’elle mangeait quelques bouchées, elle prit son courage à deux mains, il fallait qu’elle lui annonce la nouvelle, cette si grande nouvelle. Alors qu’elle prononçait le mot « adopter » elle put voir Tony s’étouffer avec la bouchée qu’il avait dans sa bouche. Iris fut tout de suite paniquée, versant rapidement de l’eau dans un verre elle le lui tendit pour qu’il puisse boire un peu, pour soulager sa toux et que le tout passe bien. Son regard était rempli d’inquiétude, elle craignait la réaction d’Anthony, elle espérait qu’il accepte sa décision, qu’il soit d’accord avec son projet d’adopter un enfant. Écoutant les paroles qu’il prononçait avec attention elle restait tout du moins nerveuse, même si elle se détendait un peu quand même. Faire un enfant ? Elle n’était pas vraiment contre l’idée d’avoir de nouveau un enfant. A chaque compliment, elle rougissait un peu plus, se mordillant la lèvre, elle baissa légèrement le regard. Quand il eut fini de parler la blondinette releva son regard pour le planter dans le sien, un regard rempli de douceur :

- Un autre enfant naturel ? Oui … j’aimerais bien mais pas tout de suite. J’ai déjà eu Evan et je dois t’avouer que l’accouchement je m’en souviens très bien, comme si c’était hier et c’était loin d’être agréable. Et puis, la procédure est déjà lancée. Je préférais pouvoir déjà adopter puis après envisager d’avoir un autre enfant naturel. Je suis contente de voir que tu sembles bien prendre la nouvelle même si je comprends très bien ton choc face à cette nouvelle … si on m’avait dit la même chose je pense que j’aurais réagi comme tu viens de réagir. Pour répondre à ton interrogation, oui si tu le veux bien, déjà que tu as l’air de bien t’en sortir avec Evan qui t’adore déjà, je ne doute pas un instant que l’enfant qui arrivera t’aimeras tout autant qu’Evan.

Evan avait tout de suite ou bien quasiment tout de suite, apprécié le copain de sa mère, ils s’entendaient très bien et même que parfois ils s’amusaient tous les deux à faire tourner en bourrique la belle blonde. Complot … oh complot ! Oui, parfois elle pensait vraiment qu’ils complotaient tous les deux. Mais elle était contente qu’Evan apprécie Anthony, en même temps elle aurait été bien embêtée si son petit garçon s’était mis à bouder l’agent fédéral et à le faire tourner en bourrique. Au fond c’était bien mieux que ça soit elle qui se fasse tourner en bourrique au lieu que ce soit DiNozzo.

Elle l’écoutait parler, alors que sa main était dans la sienne, il lui posait trois questions bien distinctes et elle allait lui répondre. La blonde prit pourtant tout son temps, buvant une gorgée d’eau, son regard toujours planté dans celui de l’agent fédéral. La fille de la co-directrice du NCIS finit par ouvrir pour répondre aux questions d’une voix calme et douce :

- Alors, déjà je ne sais pas pour le temps que va prendre la procédure d’adoption, ça peut prendre plusieurs mois comme ça peut prendre plusieurs années. Mais je connais quelqu’un dans l’adoption … j’aurais la réponse quand on me donnera le prénom de l’enfant certainement … je ne sais pas trop … tu sais Tony, j’aimerais bien avoir la chance qu’on certaines personnes de pouvoir adopter dans quelques mois, que dans quelques mois un petit enfant puisse avoir tout l’amour qu’on puisse lui donner et bien plus encore. Je l’aimerais bien et j’espère bien que dans quelques mois j’aurais adopté un enfant. Et pour répondre à ta dernière question, de pourquoi cette idée de l’adoption eh bien … ça me trottait dans la tête depuis quelques temps, peut-être bien plusieurs années … je n’ai jamais eu la chance d’avoir une famille qui m’aime. J’ai déjà été dans une famille d’accueil et ça c’est mal passé pourtant ils étaient des gens vraiment adorable mais … je n’y arrivais pas, je ne me sentais pas bien, j’étais perdue. En même temps, tu ne restes pas éternellement dans une famille d’accueil, tu n’y es que pour un temps, j’ai passé le reste du temps dans mon orphelinat. Et ce que je veux, c’est qu’au moins un enfant ait la chance d’avoir une famille qui l’aime et qu’il y reste jusqu’au jour où il partira vivre sa vie. C’est ce que je veux pour au moins un enfant dans ce monde vu que je ne peux pas faire en sorte que tous les orphelins puissent avoir une famille alors si je peux faire en sorte qu’au moins un orphelin dans ce monde soit heureux j’en serais ravie. Voilà pourquoi je veux adopter Tony.

Alors qu’elle venait de finir son monologue elle prit son verre et le mit au niveau de ses lèvres, buvant une gorgée puis une seconde, car parlait lui avait asséché la gorge, elle attendait une réaction de la part d’Anthony, qu’il parle, réagisse à ce qu’elle venait de dire. Oubliant son entrée qui attendait d’être mangeait, elle attendait patiemment que son petit ami parle. Espérant avoir bien répondu aux questions que lui avait posé Anthony, elle était prête à répondre aux autres questions qu’il pourrait lui poser.



Bon ok ... 1110 mots xD j'avais dis que je pensais ne pas atteindre les 1000 mots bah je les ai dépassé lol!

___________________________
les étagères font badaboum quand toi et moi on fait boum boum boum
Boum boum boum En plus ça, ça fait toujours deux De plus de ça fait tout ce qu’on veut Toi plus moi ça fait boum boum boum Pas la peine d’aller cavaler Y a plus toi qui me fait voyager Voir les cocotiers de Touloum Quand toi et moi on fait boum boum boum Et tous les bourgeois du 16ème se demandent pourquoi je t'aime Pour n'avoir pas besoin d'un zoom quand toi et moi on fait boum boum boum S'aimer comme ça, c'est pas vulgaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 I think I'm slowly becoming the boring person than I have always wanted to be.

I think I'm slowly becoming the boring person than I have always wanted to be.
♠ Nombre de messages : 254


MessageSujet: Re: 1 mois de bonheur et plus encore [Pv Iris] Lun 30 Déc - 20:51

PV : Iris Shepard
1 mois de bonheur et plus encore.






DiNozzo regarda sa petite amie avec un grand sourire, elle était vraiment magnifique comme femme, il l’aimait énormément. Il savait qu’il voulait faire sa vie avec elle, il aimait aussi Evan, le petit garçon qu’elle avait eu avec un autre homme. Ce petit bout de chou était vraiment un vrai ange et était vraiment un enfant très beau et très gentil. Tous les deux aimés faire tourner en bourrique Iris, ils se mettent d’accord sur ce qu’il allait faire et commençait à lui jouer des tours. Tout aller pour le mieux dans sa vie tant niveau travail que niveau cœur. Tout était parfait. C’était fini les rencontres et les coups d’un soir et les « rappelle-moi vite » des jeunes filles, d’ailleurs il ne les rappelait jamais. DiNozzo espéré vraiment finir sa vie avec la belle jeune femme en face de lui. Il avait vu un couple de personne âgée à côté et voulait être comme eux plus tard, toujours aussi amoureux les uns des autres et proche. Il avait envie de fonder une famille, avoir des enfants qui courait dans la maison, les protéger, les faire rire, les gronder quand il le fallait, il voulait aussi chérir sa petite amie, lui montrer combien il l’aimé, combien elle comptait pour lui, être romantique, lui faire des dîners romantique, lui offrir des fleurs ou des cadeaux et faire des repas familiale le dimanche midi à la maison de la mère de sa compagne Jennifer Shepard. Le jeune agent rigola en pensant à la dernière partie.  L’amour l’avait changé, il n’était plus le même homme, il était amoureux, heureux, souriant, détendu. Ce n’était pas pareil quand il était avec Jeanne, tout était basé sur un mensonge alors que là c’était le grand amour. Il voulait l’épouser, il voulait que la jeune femme devienne madame DiNozzo, mais il ne savait pas encore si c’était le moment, cela faisait tout juste un mois qu’ils sortaient ensemble, le jeune homme voulait se caser, évoluer.

C’est vrai que cela avait surpris Tony quand Iris avait parlé d’adoption, c’était quelque chose qu’il n’avait jamais pensé. Il avait toujours voulu avoir des enfants naturellement et non faire recours à une organisation pour adopter. Il s’était même étouffé en mangeant, heureusement Iris à était rapide et lui a donné un verre d’eau pour l’aider, il lui donna un faible sourire pour la remercier. Ce n’était pas la réaction qu’il avait voulu avoir, mais il avait était vraiment surpris. Il vis dans le regard de sa jeune compagne de l’inquiétude, il repris un peu de ses pensées avant de lui donner un petit sourire que tout aller bien et qu’elle pouvait dire ce qu’elle avait à dire. Il la regarda quand il la complimenta aimant la rougeur qu’il trouva sur les joues de la jeune femme, celui la rendit encore plus belle et plus charmante. Il se perdait dans son regard quand la blonde lui qu’elle était d’accord pour avoir un enfant naturel, ce qui rassura Tony, il était sûr que elle et lui ferait de très beaux bébés. Mais la petite blonde lui dit que ça n’allait pas être tout de suite vu qu’il y avait déjà Evan et elle lui raconta que son accouchement ne c’était pas bien passé. Iris lui dit aussi que la procédure avait été lancé et qu’elle préférait adopter puis faire un enfant naturellement après. Choix que DiNozzo comprenait un peu, mais si c’est ce que ça belle voulait, alors il le ferait pour lui faire plaisir. La jeune femme lui dit aussi qu’elle était contente qu’il le prenne bien et qu’elle comprenait qu’il soit choqué. Tony ne pouvait empêcher le grand sourire qui ornait son visage au mot de sa compagne comme quoi il serait une figure de père pour l’enfant qu’Iris aller adopter. Il était content. L’agent pris une profonde inspiration et lui dit :

- Je respecte ton choix. C’est une bonne action que tu veuilles adopter un enfant, mais je ne vais pas te cacher que j’ai hâte d’avoir un bébé avec toi, il sera l’enfant le plus beau au monde surtout s’il te ressemble. C’est ton choix, c’est toi qui choisis, je sais que tu es une personne têtu, comme ta mère, il ne faut pas contrarier une shepard. Je suis vraiment ravie que tu me veuilles comme une figure paternelle pour le nouvelle ajout à la famille, j’espère que nous allons tous bien nous entendre. J’essaie du mieux que je peux de m’en sortir avec Evan, tu sais très bien que les enfants et moi ce n’est pas une grande histoire d’amour mais ton fils est vraiment un petit garçon très mignon et adorable.

Tony fit un énorme sourire, son sourire le plus charmeur. Il avait pris sa main dans la sienne, il avait besoin de la touché, lui montrer qu’il la soutenait quoi qu’il arrive, qu’il était avec et derrière elle. Après lui avoir posé les questions comme « Combien de temps va mettre la procédure ? » « Quand vas-tu savoir si tu peux l’adopter ? » « Pourquoi cette idée d’adopter ? » DiNozzo, regarda la jeune femme, il avait besoin de réponse à ses questions, il fallait qu’il sache. Durant tout le temps ou la jeune femme ne dit rien l’agent caressa sa main comme pour l’apaiser. Elle releva son regard et parla d’une voix calme qu’elle ne savait pas combien de temps prendrait la procédure d’adoption, mais qu’elle connaissait quelqu’un dans l’adoption. Tony hocha la tête. Puis après elle lui dit qu’elle aimerait avoir la chance de pouvoir adopté dans quelques mois et qu’un petit enfant sera bientôt parmi eux et qu’ils l’aimeront. Puis elle répondit à sa dernière question, le pourquoi du comment était que cette idée lui avait trotté dans la tête depuis longtemps et qu’elle n’a jamais eu la chance d’avoir une famille qui l’aimait. En entendant ces mots Tony avait qu’une envie c’était de la prendre dans ses bras et de l’embrasser et lui dire qu’il l’aimait, mais il se retenu. Elle continua en disant qu’elle avait été dans une famille d’accueil et ça c’était mal passé ; qu’elle n’y arrivait pas, ce qui est tout à fait normal. Il aimait quand elle s’ouvrait à lui un peu plus, Iris lui dit qu’elle avait passé le reste du temps dans un orphelinat et qu’elle veut qu’un  enfant qui avait vécu la même chose qu’elle soit aimé dans une vrai famille. Tony avait son regard remplis d’amour pour la jeune femme en face de lui. Il se racla la gorge avant de parler.

- J’espère que cela prendra seulement quelques mois, mais tu sais que c’est long une procédure d’adoption, il faut être patient. C’est une fille ou un garçon que tu veux avoir ? Tu veux un bébé ou un enfant ? Tu me tiens au courant de l’évolution des choses surtout. Je suis sûr que cette enfant sera le plus heureux du monde avec une famille comme la nôtre. Je suis désolé d’apprendre que tu as eu une enfance mauvaise, je pensais que tu avais vécu avec ta maman pendant ta jeunesse. Tu es vraiment une personne remarquable mademoiselle Shepard. Quoi qu’il arrive je serais là pour te soutenir et t’aider dans les démarches, ne t’inquiète pas pour ça. Ne pense tu pas que Evan va être jaloux ? Lui en as tu parler ?

Il la regarda toujours avec amour, il avait toujours sa main dans la sienne et la serra pour lui faire comprendre qu’il la soutenait. Il se pencha sur la table et posa un doux baiser sur la bouche de sa compagne, il espéré qu’elle comprit qu’il l’aimait beaucoup et qu’il était fière d’elle. Il se rassit et bu une gorgé de sa boisson. Il commença à remanger.

- Je pense que nous allons avoir une merveilleuse petite famille. Mais je viens de penser à quelque chose. Quand l’enfant arrivera et que je serais donc une figure paternel, pense tu pas qu’il faudrait qu’on emménage ensemble ?

Tony et Iris n’avait jamais parlé de ce mettre ensemble avant. Mais s’il voulait fonder une famille il fallait qu’ils y réfléchissent. Il avait encore le temps bien sur, mais le jour J, ils seraient prêt comme ça.

(c) mini bn


___________________________


"You know, all that really matters is that the people you love are happy and healthy. Everything else is just sprinkles on the sundae."
R.I.P Paul
*** Ereden ***


Dernière édition par Anthony DiNozzo le Ven 16 Mai - 17:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm radioactive

I'm radioactive
♠ Nombre de messages : 1186


MessageSujet: Re: 1 mois de bonheur et plus encore [Pv Iris] Sam 8 Fév - 4:01











Iris avait été anxieuse lorsqu’elle avait présent Tony à son fils Evan, ayant peur qu’il le rejette et ne veulent pas de lui. Elle aurait été peinée mais aurait compris la réaction du petit garçon, son anxiété s’était tout de suite envolée quand elle avait vu que son enfant accepté totalement l’homme qu’elle aimait et il n’y avait eu plus aucun doute quand son fils avait lié un lien affectif avec Anthony. Elle était au paradis, elle se sentait aimé chaque jour par Tony et puis … elle avait une famille à présent. Elle avait sa mère, son fils et Tony. Elle avait des amis. Un boulot qu’elle appréciait. Elle n’aurait jamais cru qu’un jour, cela lui arriverait. Mais ce jour était bel et bien arrivé et elle était aux anges. Totalement épanouie dans sa vie. Heureuse. La jeune femme arqua un sourcil quand elle vit l’agent fédéral se mettre à rire. Que pensait-il qui pouvait être si drôle ? Cela faisait un mois à présent qu’ils étaient ensemble et elle n’aurait jamais cru que cela aurait tenu aussi longtemps entre eux, elle espérait bien que cela perdurait.

Et puis, elle allait adopter. La première personne à qui elle en avait parlé, c’était Evan. En même temps, ça serait un grand changement pour lui. Il n’aurait plus toute l’attention de sa maman sur lui si un autre enfant arrivait pour agrandir leur petite famille. Elle espérait qu’il serait d’accord car s’il ne l’était pas, elle n’engagerait aucune procédure. Elle voulait absolument que l’enfant qui arriverait chez eux se sentirait aimé et non rejeté. C’était très important. Mais contrairement à sa crainte, le petit garçon avait été tout de suite emballé à l’idée de devenir grand frère. Cela avait rassuré Iris. Elle aurait aimé en parler à sa mère, mais elle se demandait comment aborder ce sujet … elle avait pourtant décidé que la semaine prochaine, elle se lancerait et l’annoncerait. Elle aurait certainement dû en parler à la co-directrice après en avoir parlé à Evan ou bien avant … elle serait la dernière à le savoir. Mais comment lui annoncer qu’elle voulait adopter ? Elle ruminait ça depuis quelques temps :

- Cela fait juste un mois Tony … ne nous précipitons pas s’il te plait … Je suis sûr que tout se passera bien et que nous allons tous très bien nous entendre Anthony.

Elle avait peu parlé ce coup-ci. Quand Evan avait vu la première fois Tony, quand Iris le lui avait présenté en tant que son « amoureux », il l’avait regardé pendant quelques instants en silence avant de se lancer dans plein de questions de tout genre, allant de son parfum de glace préféré à son choix de jouets préférés, bah oui quand on est un enfant c’est comme ça, puis, il avait fini avec une question « Tu l’aimes ma maman ? » avait-il dit d’une voix innocente en le regardant avec ses grands yeux verts. Puis, dès qu’il avait eu sa réponse, il lui avait sorti tout naturellement « Tu sais jouer aux Playmobils ? » question qui voulait surtout dire « On joue ? ». C’est vrai qu’Evan était un enfant adorable, même si le réveil qu’il lui fournissait chaque matin en sautant sur son lit était beaucoup moins adorable. Il fallait bien un jour qu’il comprenne que le lit de maman n’est pas un trampoline, ni le sien aussi. Et que maman serait ravie de pouvoir se réveiller naturellement sans qu’il vienne la réveiller avec la délicatesse d’un orang-outan. C’est pour ça que même si elle l’adorait plus que tout au monde, elle était ravie quand il passait une soirée chez quelqu’un, tel que sa grand-mère ou Abby ou la mère de l’un de ses copains. Là, elle pouvait dormir et qu’est-ce que ça faisait du bien !

Il fallait dire qu’elle avait été plutôt étonné de voir Tony aussi bien interagir avec Evan vu qu’il lui avait bien dit qu’il n’était pas très à l’aise avec les enfants. Même si le début n’avait pas été aussi prometteur, il s’était nettement amélioré. La main dans la sienne, elle avait son regard qu’elle avait hérité de son père dans le sien. L’adoption, c’était un sujet qu’elle avait murement réfléchi. La jeune femme n’avait jamais eu la chance d’être adopté, ayant été abandonné dès la naissance. Elle avait vu des camarades à l’orphelinat partir, adopté. Mais elle, jamais. Alors, après une longue, très longue réfléxion, après en avoir parlé à Evan, elle avait décidé de se lancer dans les procédures d’adoptions qui elle le savait, pouvait s’avérer très longues et parfois infructueuses. Car même si elle n’avait pas eu la chance d’avoir été adopté lors de son enfance, un autre orphelin aurait la chance, lui, d’avoir une famille qui l’aimerait. Maintenant, elle avait sa mère avec elle, mais elle ne l’avait pas eu avant et elle voulait que même si cet enfant ne venait pas d’elle, qu’il est une mère, un père, une famille sur qui comptait à chaque instant et qui ne l’abandonnerait, jamais :

- Oui, je sais que les procédures d’adoptions sont longues. Et même parfois infructueuses. Mais j’ai espoir. Je suis sûr que je vais réussir, même si c’est long, je suis sûr qu’un jour, on me dira qu’on me confie un enfant. J’ai hâte je dois l’avouer. Après, pour le sexe, je m’en fiche. Fille ou garçon, je l’accueillerais comme il le faut. Cet enfant sera aimé et c’est ce qui compte. Après, c’est vrai que j’ai une préférence pour avoir un bébé, c’est certainement plus facile de recueillir un bébé qu’un enfant. Après, même si c’est un enfant en bas âge ou étant un peu plus âgé, j’espère qu’il se sentira rapidement bien parmi nous. En tout cas, je ferais tout pour. Je crois que cela perturberait Evan d’avoir un enfant plus âgé que lui avec nous. Mais il s’y fera. Et s’il le veut, nous rechercherons ses parents. Si je recueille un bébé, quand il sera assez grand, je lui dirais qu’il a été adopté. Je ne me vois pas le lui cacher. Il n’a pas à ne pas savoir qu’il a été adopté. Evan sera un excellent grand frère … il est déjà adorable et attentionné, je pense qu’il agira de même avec l’enfant qui arrivera. J’ai essayé de lui expliquer du mieux que je le pouvais ce qu’était l’adoption, que cet enfant sera un membre de la famille et qu’il n’y a pas de distinction à faire, il a été très compréhensif et il m’a dit qu’il était d’accord, je n’aurais pas lancé les procédures s’il n’avait pas été d’accord, il avait l’air d’être heureux de devenir grand-frère. Il m’a posé tous un tas de questions. Mais je ne lui ai pas dit pour moi. Je ne lui ai pas dit que sa grand-mère m’avait abandonné moi aussi et que par un heureux hasard nous nous étions retrouvées. Je ne sais pas si un jour je le lui dirais. Je ne devrais pas le lui cacher mais je ne veux pas changer sa vision de sa grand-mère. Il l’aime tellement …

Son regard se détourna, se plantant sur un point dans le vague, se forçant à garder son calme. Malgré les années, c’était toujours aussi dur. Elle le lui avait pardonné mais cela restait tout de même dur. Ses yeux revinrent vers l’homme qu’elle aimait. Ce qu’il lui dit la fit froncer les sourcils. Oui. C’est vrai qu’il faudrait mieux qu’il habite chez eux. Mais cela faisait un et unique mois qu’ils étaient ensemble. L’enfant n’arriverait pas tout de suite. N’étais-ce pas un peu précipité ? Peut-être … et pourtant :

- L’enfant n’arrivera pas tout de suite tu sais … mais oui, il faudrait mieux que nous emménagions ensemble. Mais cela ne fait qu’un mois Tony … et puis, je me vois mal déménager avec Evan. Si tu veux, tu pourras venir chez nous ? Je suis sûr qu’Evan sera ravi et que cela ne le gênera nullement. Prépares-toi juste à te faire réveiller bien plus souvent par Evan. Tu penses que cela devrait se faire quand ?

Dans la semaine ? Au prochain mois ? Un peu plus tard ? Quand ? Telle était la question. Elle avait tout de même l’impression que tout se précipitait et il fallait l’avouer que cela lui faisait un peu peur.




Et on remercie Skrillex - Rock N Roll & Port Blue - Blue Marlin qui m'ont donné l'inspiration alors que je voulais éteindre l'ordi ! Yuhu ! J'espère tout de même que ça te va !   

___________________________
les étagères font badaboum quand toi et moi on fait boum boum boum
Boum boum boum En plus ça, ça fait toujours deux De plus de ça fait tout ce qu’on veut Toi plus moi ça fait boum boum boum Pas la peine d’aller cavaler Y a plus toi qui me fait voyager Voir les cocotiers de Touloum Quand toi et moi on fait boum boum boum Et tous les bourgeois du 16ème se demandent pourquoi je t'aime Pour n'avoir pas besoin d'un zoom quand toi et moi on fait boum boum boum S'aimer comme ça, c'est pas vulgaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

«Contenu sponsorisé»

MessageSujet: Re: 1 mois de bonheur et plus encore [Pv Iris]

Revenir en haut Aller en bas

1 mois de bonheur et plus encore [Pv Iris]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» CANICHE ABRICOT M 1 MOIS 4 PATTES SANS TOIT FA 26
» DOLLY chiot femelle croisé fox-yorkshire 5 mois SPA DOUAI 59
» CANICHE croisé Griffon de 6 mois champagne Roubaix (59)
» SISSI croisée caniche bichon 6 mois DOUAI (59) ADOPTEE
» SOS Refuge "Aux Bonheur des 4 Pattes"
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NCIS RPG :: Washington :: Lieux de Détente :: » Les cafés et les restaurants-