AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur NCIS-RPG
De nombreux personnages de la série sont encore disponibles : Jethro Gibbs, Ziva David, Tobias Fornell, Eleanor Bishop, Leon Vance... N'hésitez plus.

Partagez|

II. Toutes les plaisanteries ne sont pas drôles [NCIS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
~Inconnu aux yeux de tous~

~Inconnu aux yeux de tous~
♠ Nombre de messages : 148


MessageSujet: II. Toutes les plaisanteries ne sont pas drôles [NCIS] Dim 21 Oct - 14:13

►Lancement du Sujet ◄


    Une boite de nuit le soir, l’ambiance est à la folie, la musique à fond, l’alcool à gogo, les belles femmes en soit une bonne soirée. Un homme se dirige vers les toilettes question de se soulager. Il remarque soudain après quelques secondes des traces rouges qui lui gouttent dessus. Il relève la tête et voit ce qui peut ressembler à une tache de sang. Curieux, il attrape une sorte de vieux tonneau et grimpe dessus. A peine touche t-il le plafond en question que celui-ci s’effondre libérant par le même temps le corps d’un homme, un marine. Bien sur le Ncis va être envoyé sur place mais le lieu est vidé. Cette discothèque se trouve dans une zone presque déserte et un entourée d’un parking protégé par du grillages pour que personne ne s’y faufile. Les murs sont couverts de graffiti, à l’intérieur des gobelets jonchent le sol ainsi que toute sorte de choses et de liquides. Essayez de voir ce que vous pouvez tirer du lieu, et des rares personnes encore sur place, autant dire très peu de monde, la plupart ont cavalés à l’arrivée des sirènes de polices. N’oubliez pas d’inspecter tout y comprit le parking.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm radioactive

I'm radioactive
♠ Nombre de messages : 1186


MessageSujet: Re: II. Toutes les plaisanteries ne sont pas drôles [NCIS] Mer 31 Oct - 15:48

[Et voilà je me dévoue pour le commencer j'espère que çà ira ^^]

Il y avait plutôt une bonne circulation en cette magnifique matinée d’automne dans la capitale des Etats-Unis. Une circulation fluide. Pas d’embouteillage. Au moins on ne se prenait pas la tête à rester sur place pendant cinq à dix minutes voir plus. Il était tôt et la blondinette avait eu du mal à se lever. En tout cas, Evan, lui était déjà levé et en faites, il était en train de sauter sur le lit de sa mère quand le portable de celle-ci se mit à sonner. Avec un soupire elle avait décroché et elle n’émit qu’un simple grognement affirmatif pour signifier qu’elle arrivait et elle raccrocha.

La jeune femme se sortie de son lit avec difficulté, enfin surtout avec réticence. Elle était tellement bien dans son lit douillet et chaud malgré le fait que son petit garçon sautait sur celui-ci sur existé, allez savoir pourquoi ! Iris se passa une main sur son visage et s’accroupit pour faire un gros bisou sur le front de son fils puis elle lui signifia de filer pour qu’il se préparer et qu’elle allait se changer puis qu’elle lui préparerait son petit déjeuner. L’agente du NCIS s’étira et poussa un soupire.

Allez une nouvelle enquête ! Un nouveau criminel a recherché et à arrêter. Comprendre les causes et tout ce qui va avec. Ça n’a la gavé jamais ce boulot qu’elle faisait, çà lui plaisait énormément même s’il était pouvait être dur. Parfois elle ne pouvait même pas rentrée chez elle à cause de l’enquête en cours, alors elle chargeait soit la grand-mère d’Evan ou Abby, sa marraine, de le prendre en charge jusqu’à ce qu’elle puisse rentrer chez elle et s’occupait de lui.

Etait-elle une mauvaise mère ? La jeune femme ne le pensait pas, et en faites, elle était loin d’être une mauvaise mère. Son petit garçon l’adorait et elle faisait tout pour l’élever comme elle pouvait en n’ayant pas eu d’éducation par sa propre mère c’était quand même un peu compliqué pour elle mais elle s’en sortait bien, même très bien ? Ça lui imposait un certain rythme de vie avec lui et son boulot mais elle tenait le coup. Elever un enfant toute seule, sans un père pour aider c’était difficile mais elle s’en sortait. Bien sûr, elle redoutait une chose, une simple chose, le moment où le père du petit garçon sortirait de prison. Que devrait-elle faire alors ? Le laisser voir son fils et alors tout avouer à son petit garçon. Ou ne pas le laisser le voir et lui cacher la vérité et prendre ainsi le risque de se faire détester par Evan quand il deviendra plus grand quand il aura appris qu’elle lui avait menti ? Elle ne savait pas ce qu’elle devait faire, et elle n’avait pas à y réfléchir en ce moment car Mathieu était toujours en prison.

Iris emmena son petit garçon à la maternelle où il adorait y aller. Les personnes là-bas étaient habituées à la voir arriver tôt avec lui, connaissant le travail que la mère faisait çà ne les étonnaient pas de la voir arriver certains jours tôt et que quelqu’un vienne chercher le petit garçon à la place de sa mère. Bien sûr, elle avait signifié qui étaient les seules personnes qui pouvaient venir le chercher à la sortie de la maternelle. Abby et Jennyfer, sa mère ainsi que quelques amis. Personnes d’autres.

Après avoir fait un énorme baiser à Evan sur le front et un gros câlin ainsi que lui avoir souhaité une bonne journée, elle démarra en trome alors que celui-ci rentrait dans le bâtiment. Il fallait qu’elle rejoigne rapidement la scène du crime pour rejoindre l’équipe qui était formée pour cette enquête. Elle mit la radio pendant qu’elle roulait. Aucune information n’avait filtré sur l’enquête, enfin, pour le moment. Rien de bien nouveau, elle arrêta finalement au bout de quelques instants la radio et roula en silence jusqu’au lieu où serait mener le début de l’enquête.

Une fois arriver elle se gara, et sortie de sa voiture. La jeune mère détailla du regard les lieux, un parking, des graffitis sur les murs, un grillage pour protéger le tout et des gobelets par terre. Et bah dis donc … elle poussa un soupire et secoua sa tête. Ça promettait. Par où commencer ? Attendre ses collègues ? Que faire ? Elle tourna la tête à droite et à gauche. Bon, elle allait reconnaître les lieux d’abord, faire un petit tour, voir qui étaient encore là pour avoir déjà une petite opinion personnelle et aussi voir le cadavre du marins. C’était quand même pour lui qu’elle était là. Et elle attendrait ses collègues pour qu’ils puissent se répartir les tâches. Interroger, relever les indices dans les différents endroits, photographiés et tout ce qui va avec. Elle se demandait qui allait mener la barque, qui serait le chef d’équipe pour cette enquête. La blonde n’avait jamais été chef, elle ne savait pas si elle était aussi doué que sa mère et n’avait pas vraiment envie de savoir. Mais si c’était elle qui était désignée chef et bien elle pourrait expérimenter çà et voir si elle était aussi bonne que la rouquine.

Iris passa dans le parking rapidement, observant les lieux, s’approcha du grillage et mit des gants en plastiques pour pouvoir poser ses mains sur celui-ci, elle resta quelques instants immobile et silencieuse puis fit demi-tour pour finalement rentrer au chaud dans la boîte de nuit. A son plus grand regret il ne restait pas grand monde, elle n’avait pas besoin de demander pourquoi il y avait tellement peu de personnes elle l’avait deviné. La plupart c’était enfuie en entendant les sirènes de la police arriver sur les lieux.

La blondinette se dirigea vers le lieu où était le corps du marins et s’accroupit l’observant avec un masque indéchiffrable sur son visage. Elle était concentrée et chercher à comprendre comment était-il mort, pourquoi était-il mort, avait-il de la famille, qui l’avait tué et bien d’autres questions lui trottait à l’esprit et qui serait prochainement résolue par l’enquête que l’équipe allait mener pour résoudre ce meurtre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: II. Toutes les plaisanteries ne sont pas drôles [NCIS] Jeu 1 Nov - 19:47

Eric se leva du bon pied. Il se dirigea dans sa cuisine et prit son petit déjeuner tranquillement. Il rêva... Le scientifique regarda sa tasse de café. Le nuage de lait qui s'y formait lui fit penser à son chat qui était à Los Angeles. Il resta une bonne demi-heure devant son croissant. Il débarrassa la table et fit sa toilette dans la salle de bain. Eric se brossa les dents, se débarbouilla le visage et se coiffa rapidement avec un peu de gel. Puis il mit ses lunettes, retourna dans sa chambre et ouvrit son placard. Comme d'habitude il enfila un pantacourt, un T-shirt blanc et une chemise simple rouge. Mais à Washington le temps y est différent de celui de Los Angeles. Il réfléchit puis enleva son bas et mit un jean. Ensuite il prit son sac et chaussa ses baskets grises. Le scientifique ouvrit la porte et partit.

Dans les rues de Washington tout se bousculait un peu. Des gens qui circulent, certains touristes qui visitent Washington. L'air frais du matin caressait les joues d'Eric. Il arriva devant les bureaux du NCIS après avoir pris le métro. Il grimpa les marches deux à deux au lieu de prendre l'ascenseur, un peu de sport dans la journée ne fait pas de mal pour ce que je fais pensa t-il. Après avoir monté toutes ces marches il arriva dans les bureaux et se faufila jusqu'à son laboratoire. A peine avait-il eu le temps de reprendre son souffle que le téléphone fit entendre sa petite musique. Il décrocha. On l'appela pour une enquête. Lui qui n'aime pas aller sur le terrain cette fois il est obligé d'y aller. Il mit son matériel dans un plus gros sac. Le scientifique essaya d'arriver le plus vite possible sur les lieux.

Lors de son arrivée il constata que l'endroit était peu accueillant et quelque peu délabré. Ces graffitis sur les murs, ce grillage ne lui inspirait pas confiance. Il s'avança sur le parking vide, les bandes blanches peintes laissait planer un néant. Très peu de voitures sur la parking mais rien mis à part une femme très belle et élégante en train de chercher quelque chose sur près du grillage. Il ne fit pas attention et regarda son appareil photo. Il se mit à prendre quelques photos du parking. Sur ces clichés la femme blonde avait disparu - sûrement rentrée dans la boite de nuit. Eric entra dans le club de discothèque. Là un bazar l'attendait, des gobelets par terre, des bouteilles cassées, du papier toilette et des substances peu ragoûtantes (une sorte de déjection humaine). Il vit très peu de monde à l'intérieur. Voyant le barman et d'autres personnes qui cherchaient quelque chose il se sentit oppressé et ne bougea plus. Désormais Eric se sentit paralysé à l'idée d'être dans cet endroit lugubre. Il ne savait pas ce qu'il lui attendait mais le scientifique n'était vraiment pas à l'aise. Il pensa donc :

*Je pense que je devrais attendre l'équipe*
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: II. Toutes les plaisanteries ne sont pas drôles [NCIS] Mer 21 Nov - 21:44

Il était 00h30, Tony comme à son habitude était encore devant la télé en train de regarder un film, un classique, un James Bond avec Pierce Brosman et Sophie Marceau « Demain ne meurt jamais », il l’avait déjà vu cent fois mais il ne se lassait jamais de le re-regarder. Malgré le fais qu’il le connaissait par cœur il tenait absolument à regarder, bien que c’était bientôt la fin, Tony tenais évidement à regarder un autre film. Bien sur le jeune agent allait au travail demain, mais pour une fois que à la télé il passait deux films de suite intéressant. Il n’allait surtout pas manqué cela. L’autre film était plus récent, « The Expatriate » un film de Stölzl. Le jeune homme aimé ce genre de film d’action, de suspense surtout celui-là qui était presque pareil que la Trilogie de Jason Bourne avec Matt Damon. * Beaucoup d’action tout ce qu’il faut pour une soirée de repos *. Avant de s’installer sur son canapé et ne plus bouger, Tony avait eu une bonne soirée entre amis, après une journée chargé au travail. Quelques copains l’avait appeler pour savoir s’il voulait aller prendre un verre au bar qui était à côté de la Navy Yard, le jeune agent avait accepté, Tony aimé partager des bons moments avec ses amis et avec un métier comme agent spéciale c’était assez rare. Tout en regardant le générique de fin, il se rappela quelques moments qu’ils avaient eu, ses amis étaient vraiment des gens extraordinaires. Ils avaient parlé de tout et n’importe quoi comme a leur habitude, ils avaient jouer au billard, eu des fous rires. Enfin de bons moment entre amis. Le jeune agent n’avait pas abuser de l’alcool, il savait très bien que quand il était en jour de semaine et qu’il avait travail le lendemain matin, il ne buvait qu’un verre. Tony en avait profité pour manger aussi, il été retourné au NCIS pour récupéré sa voiture qui se trouver dans le garage, une fois rentré il n’avait pas bouger de son canapé, ou juste pour aller au toilette ou ce mettre en pyjamas en mettant son t-shirt blanc et son pantalon de survêtement gris. Vers le début du deuxième film, les yeux du jeune Scott commencer à ce fermé, il avait du mal a garder les yeux ouvert, il luttait. Il regarda son téléphone portable qui indiquer 1h.. * Il serait peut être temps que j’aille dormir quand même. * Il resta encore, quelques minutes sur le canapé et s’endormit comme une masse avec le téléphone dans une main et la télécommande sur sur le ventre, et était dans une position bizarre, c’était sûr, même certain qu’en se réveillant il allait avoir mal au dos. Vers 3h du matin, Tony se réveilla avec une envie présente, il prit quelques minutes pour ce remémoré ou il était, il ce redressa, la salle était éclairé grâce à la lumière de la télévision, il jeta un coup d’œil sur son téléphone portable pour voir s’il n’avait pas eu un cas ou autres, il posa son téléphone et la télécommande sur la table basse, Tony ce dirigea vers les toilettes et au passage alluma la lumière. Quelques minutes après il retourna dans la salle à manger et éteignit la télévision, il se dirigea ensuite vers la cuisine pour boire de l’eau. Une fois qu’il avait tout fait il éteignit la lumière et alla dans sa chambre, au passage il brancha son portable pour le chargé . Le jeune homme rentra dans son lit douillet, il regarda l’horloge qui indiqué 3h20. * J’espère vraiment ne pas avoir un nouveau cas, du moins pas tôt. * Aussitôt que sa tête toucha l’oreiller le jeune agent s’endormit. Le réveille sonna au alentour de 7h comme d’habitude, mais aujourd’hui le jeune agent eu plus de mal à se lever, il s’étira, mais resta toujours dans son lit au chaud, il en profita pour essuyer la bave qu’il avait au coin de la bouche. Tout en se levant et en marchant pour aller à la cuisine il se frotta les yeux avec la paume de ses mains. Tony mis en route la cafetière, et alla dans la salle de bain pour mesuré l’état dans laquelle il était. L’agent se regarda dans le miroir, il avait les yeux fatiguer, mais normal, les cheveux qui partaient un peu dans tout les sens. Il retourna dans la cuisine et se versa une tasse de café. Une fois le liquide chaud et amer avaler il ce prépara, il mit un short et un t-shirt, il prit son Ipod, son portable et ses clés d’appartement. Comme ou pratiquement tout les matins il allait faire un jogging de 40 minutes dans les rues de Washington, à cette heure-ci c’était parfait, il y avait très peu de gens dehors. Il faisait assez bon dehors, une fois descendu il mit ses écouteurs et fit son parcours habituel, il aimé beaucoup courir, cela le détendait. Peu de temps après qu’il ait commencer, il reçu un appelle du NCIS pour lui dire qu’il y avait un cas, le lieux était une boîte de nuit. * Les gens savent plus s’amuser sans tuer. * Il se précipita à son appartement, il ouvrit vite sa porte, et se dirigea vite sous la douche. L’eau était chaude, cela lui fit du bien à ses muscles, il se détendit avant de commencer une grosse journée. Moins de 10 minutes après il éteignit l’eau et prit une serviette, il l’enroula autour de ses hanches et alla dans sa chambre pour choisir ses affaires. Il s’habilla comme à son habitude, un jeans, un t-shirt et un sweat, il mit ses chaussettes et ses baskets, il était prêt pour commencer la journée. Il alla cherché son arme qui était caché et le mit dans son holster à sa taille, il en profita pour prendre don badge qu’il mit à sa ceinture et son sac ou tout était dedans. il prit son téléphone portable, ses clés de voiture et ses clés d’appartement. Il ce dépêcha de se dirigé vers sa voiture, le soleil était au rendez-vous, et il faisait bon. Il y avait peu de monde sur la route, heureusement, il ne voulait pas arrivé en retard. Bien évidement la discothèque était dans un endroit presque désert, mais il aperçu de « loin » il y avait plein de voiture de police avec les gyrophare. Il ce gara dans une aller, il descendit, le jeune homme prit son sac qui était sur le côté passager, tout en marchant il enleva ses lunettes de soleil, il n’allait pas en avoir besoin. Il passa la bande police line do not cross que la police avait mis. Tony observa le lieux du « crime » il y avait un parking où il y avait quelques voiture. * Peut être les voitures des employés. Ça sera à vérifier. * Tony continua son observation, sur le mur il y avait des graffitis, un grillage. * Un endroit très charmant dit donc.* Ironisa le jeune homme. C’était quand même un endroit effrayant, Tony était le genre de jeune homme à aller en boîte de nuit dès qu’il le pouvait, mais il n’avait jamais était dans cette boîte de nuit, heureusement d’ailleurs. L’agent s’attarda sur les graffitis il y avait plusieurs écriture, plusieurs mots qui n’ont presque ou pas de sens, il y avait du jaune, bleu, vert, enfin beaucoup de couleur, pas vraiment un lieu recommander. Il continua a avancer, il avait toujours une paire de gant dans ses poches, il les prit et les mis. Toujours avec son sac sur les épaules, il se dirigea vers le grillage, celui-ci était de bonne taille, personne ne pouvait ou presque l’enjamber, il regarda s’il n’y avais pas de trou ou autre, mais il n’y avait rien, il alla dans le club, la lumière était celle qu’on retrouver dans presque toutes les boîtes de nuit. Il y avait peu de personnes encore présente, on pouvait lire sur certain visage la paniquer et d’autre attendaient. L’agent les salua avec un signe de main * Les gens fuit vraiment la police, c’est incroyable.* Évidement que la plus part n’était pas resté hélas d’ailleurs, ils devraient plus tard cherché qui étaient présent et si ils avaient vu quelques chose. Ça aller être une longue affaire. Il retourna à ses investigation, ils allaient définir après avec le chef d’équipe qui ferait quoi. Pour le moment il observa. Il baissa la tête est vue tout un tas de gobelets qui jonché le sol, on peut dire que l’endroit était sale, il y avait aussi beaucoup de liquide, soit d’alcool, peut être du vomis aussi, soit d’autre chose, et tout un tas de chose qui traîner, comme du verre cassé. Il aperçut Eric, c’était le scientifique, Eric était un bons amis à Tony tout les deux ce réunissez quelques fois pour regardé des matchs de foot. Il avait vue tout ce qu’il y avait a voir dans la salle, il se dirigea ensuite vers les toilettes ou leur marine était. Il y avait des tache de sang, le tonneau était toujours là. Il y avait de quoi s’occuper sur la scène de crime. Il vu Iris accroupit près du corps du marine mort, il regarda son expression, mais il n’arrivait pas à déchiffré, elle était dans ses pensées. Tony prit la parole :

- Bonjour Iris ! Rien de tel qu’un cadavre le matin pour mettre en forme. Qu’as tu trouver ?

Le jeune agent observa le marine. * Que lui est-il bien arrivé.. A nous de le découvrir.* Déjà savoir, l’heure à peu près à laquelle il est mort. Comment il est mort, prévenir ses proches. Faire des relevé, prendre des photos, interroger les personnes présente. Oui, cela aller être une long journée et une long semaine. Mais c’est le métier et Tony aimé ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: II. Toutes les plaisanteries ne sont pas drôles [NCIS] Lun 4 Fév - 19:13

Roma venait tout juste d'arriver au NCIS. C’était son premier jour de travail. Lorsque son téléphone sonnera bientôt pour une enquête ce sera sa toute première. Elle espérait tant avoir du travail tout simplement car elle s’ennuyait terriblement, mais elle préférerait tant ne pas en avoir, comme si il n’y avait jamais eu de meurtres. Car elle préférerait encore s’ennuyer des années à rien faire plutôt que le crime continue à exister. Mais les psychopathes sont partout, et il y en aura très malheureusement pour toujours, tant que l’homme continuera à exister, il continuera de tuer ses semblables. Et l’on pourra punir de mort chacun qui osera tue d’autres hommes, il y en aura pour toujours, et personne ne pourra fort malheureusement jamais rien y changer. Quoi qu’on puisse faire, quoi qu’on puisse dire, jamais il ne changera. Traquer le crime sera un acte qui perdurera certainement pour toujours, tant que l’homme continuera à vivre. Comme le crime. Comme les meurtres. Et elle avait déjà étudié avec patiente tout ce qu'il fallait faire durant une enquête. Elle s’en rappelait très bien car sur sa table basse il y avait des bouquins à ce sujet. Ils étaient en mauvais état, surement dû à l’usage qu’elle en avait fait, qui était constant, tous les jours elle les relisait. Elle savait qu’hier elle l’avait fait, car ils étaient éparpillés, pas rangé comme elle aurait fait si elle ne s’était pas endormie, elle les aurait sans doute rangés.

Comme l'étude de la scène du crime qui fait intervenir les agents spéciaux tandis que les scientifiques doivent évaluer l'heure du décès, les autres agents recherchent et prélèvent des indices tout en prenant des photographies de la scène de crime.
Elle regarda alentours, et remarqua qu’elle était sur sa table. Enfin, sur une chaise qui était en face de sa table. Elle avait très certainement du s’endormir en étudiant. Elle était tellement impatiente, et avait tellement peur de ne pas faire les choses comme il faut qu’elle ait étudié la veille. Elle savait qu’elle allait bientôt avoir une enquête, et elle avait peur de ne pas être à la hauteur. Elle s'était réveillée très tôt à six heures du matin. Elle avait été réveillée par un texto qu’on lui envoyait. Quelle idée aussi de mettre la sonnerie au son maximum. C’était certainement pour bien entendre lorsqu’elle aurait une enquête. Elle lisait « Debout ». Elle regarda celui qui lui avait envoyé ça. Un très bon ami au quelle elle avait demandé de la réveillé le plus tôt possible. Elle soupira. Elle voulait tellement que son téléphone sonne enfin. Elle s'était préparée très vite, avait enfilé la même tenue qu’hier, un jean et un tee short, avait fait sa toilette, s’était coiffée et avait enfilé sa veste.

*Sonne, aller sonne.* Se disait-elle.

Et comme par magie, son téléphone se mit à sonner. Elle le décrocha, les yeux brillants. Elle avait enfin une enquête ! Apparemment, un marine, quoi de plus évident pour un membre du NCIS, qui était mort dans une boîte de nuit. Ah, elle n’aimait pas du tout ce genre d’endroit. Il y a beaucoup trop de monde. Et puis, le son est trop fort. Jamais elle n’y était allée, sauf une fois, mais elle avait regretté. Elle sortit de chez elle en prenant les clés de sa voiture, qu’elle avait conduite jusqu’à la scène de crime. Par contre elle ne savait pas du tout avec qui elle travaillait. Elle arriva sur la scène de crime et vit plusieurs personnes.

« -Bonjour, excusez-moi de vous déranger, mais je me suis perdue, je suis du NCIS, et... »
Elle regarda la scène de crime et en déduit qu’ils étaient eux aussi du NCIS.
« Ah, vous êtes du NCIS vous aussi ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: II. Toutes les plaisanteries ne sont pas drôles [NCIS] Mar 5 Fév - 12:40

Sarah allait enfin pouvoir enquêter pour la première fois. Elle venait tout juste de rejoindre le NCIS et elle avait été surprise d'être appelée pour faire partie de l'équipe qui enquêter sur la mort d'un marine dans une boîte de nuit.

En effet elle avait été étonnée en recevant un coup de téléphone alors qu'elle prenait son petit déjeuner, elle qui c'était levée à 7h pour pouvoir être à 8h aux bureaux du NCIS n'en revenait pas *Ma première enquête, j'espère être à la hauteur*.
Elle se dépêcha donc de finir son repas et fila dans sa salle de bain afin de se préparer. Elle en sortie vêtu d'un jean noir, et d'un pull léger blanc. Elle mis ses chaussures en vitesse, pris sa veste et son sac, tout les deux suspendus au porte manteau, et enfin ses clés posées sur le buffet à l'entrée.

Arrivée dans sa voiture elle mis une chaîne musicale sur sa radio afin de se détendre. Il était vrai qu'elle était un peu stressée par sa première enquête.
Le trajet se passa sans encombre, il faut dire que le trafic n'était pas vraiment dense.

Une fois sur les lieux du crime, Sarah fut surprise de voir un bâtiment rempli de graffitis pour certains racistes, d'autres homophobes et enfin des mots illisibles n'ayant sûrement aucun sens véritable.

Elle se faufila dans entre les passants curieux, elle était exaspérée, *Ils ne peuvent pas aller travailler au lieu de venir faire leur commère ?*, puis elle passa sous la bande jaune, limite de la scène de crime. Qu'allait-elle voir dans le bâtiment ? On pouvait s'attendre au pire dans une boîte de nuit.
Elle passa devant un groupe de gens qui avait l'air apeuré pour la plupart, et elle se dirigea vers les toilettes ou elle retrouva certains de ces collègues.

Elle attendait de recevoir la répartition des tâches afin de se mettre au travail.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
~Inconnu aux yeux de tous~

~Inconnu aux yeux de tous~
♠ Nombre de messages : 148


MessageSujet: Re: II. Toutes les plaisanteries ne sont pas drôles [NCIS] Mer 6 Fév - 15:05

►Pour vous aidez ◄


    Parfais, vous voilà en place cher amis. Je vais vous laisser analyser tranquillement mais je vais quand même vous donner quelques pistes pour vous orienter. Tout d’abord, sachez que le légiste est sur place et qu’il s’occupe actuellement du corps si vous lui posez des questions, j’y répondrais dans mon prochain message. Il sera vous donner la date et quelques autres indices. Malheureusement pour vous, vous pourrez comprendre que le lieu du crime n’est pas les toilettes aussi dégueulasse puisse t-elle être mais n’avez-vous pas remarqué du sang sur le parking où des traces de pneu ? Ah et pour vous aider, un homme de la police est également sur le lieu et lui aussi est prêt à essayer de vous aider et à vous parler de la boîte de nuit, il suffit de lui demander. Monsieur Scott, les voitures étaient une bonne idée vous pouvez y réfléchir également…

    Bonne chance dans votre enquête…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm radioactive

I'm radioactive
♠ Nombre de messages : 1186


MessageSujet: Re: II. Toutes les plaisanteries ne sont pas drôles [NCIS] Mer 6 Fév - 15:46

Iris était seule, plongée dans l’observation du corps. Elle ne l’avait pas touché pour l’instant, juste observée. Elle attendait le reste des agents qu’on avait assigné à cette enquête pour véritablement commencer l’enquête. Qui verrait-elle ? Des personnes qu’elle connaissait ? Ou non ? Des petits nouveaux ? Serait-elle la plus compétente ? Devrait-elle devenir la chef de l’équipe pour cette enquête ? Alors … elle devrait donner des ordres, assigner des tâches. La blondinette ressentit une boule dans sa gorge. Elle n’était pas comme sa mère, elle ne savait pas si elle s’en sortirait en donnant des ordres. Bah … elle verrait. C’était peut-être dans le sang de savoir donner des ordres et avoir de l’assurance ? C’est beau l’espoir non ?

L’agent spécial du NCIS se redressa quand elle entendit une voix masculine qu’elle connaissait se faire entendre, elle se tourna vers lui avec un doux sourire affiché sur ses lèvres. Tony Scott. Ok ! Ça allait ! Un visage de connu. Elle ne fit pas un geste pour lui serrer la main ou quoi que ce soit d’autres vu qu’elle avait ses gants blancs en latex. La jeune mère laissa glisser doucement son regard vers le cadavre du marine puis le redirigea vers l’agent Scott et se mit à parler :

-Salut Tony, désolé de ne pas te serrer la main mais j’ai déjà enfilé mes gants. Eh bien, je ne suis arrivée qu’il y a deux minutes, je n’ai fait que regarder sans toucher. Pauvre type, je ne parle pas de celui qui l’a fait tomber et là découvert mais de ce pauvre marine. Servir et mourir pour son pays et il meurt ici … assassiné …

Ici, cette boîte de nuit, c’était bien le genre où elle allait quand elle faisait le mur plus jeune, à l’orphelinat. Elle y traînait, buvait, fréquenter des gens pas très fréquentable et peut-être bien … qu’elle s’était déjà droguée. Mais çà remonté à tellement longtemps ! Maintenant, elle était devenue quelqu’un de « respectable », elle était agent fédérale et mère d’un petit garçon de 4 ans nommé Evan. Une jeune femme à la chevelure rougeâtre fit son irruption dans la pièce. Visage non connu. Aux paroles que celle-ci prononça elle devina que cela devait bien être sa première enquête qu’elle menait. Son sourire était toujours sur ses lèvres et elle prononça quelques mots :

-Oui nous sommes bien du NCIS vu que l’enquête nous a été assignée. Tu t’appels ? Première enquête j’imagine. Je m’appels, Iris. Iris Shepard.

Oh et puis merde ! S’était-elle dite juste avant de prononcer son nom de famille. Qu’est-ce que ça pouvait lui foutre qu’on fasse le lien avec la co-directrice du NCIS. Oui s’était sa mère et elle n’en avait pas honte ! Une autre jeune femme arriva, Tony devait bien se sentir seul entouré de la gente féminine. Celle-ci ne prononça pas un mot mais la blondinette parla quand même :

-Il n’y a personne d’autre de l’équipe que vous avez vu. Par exemple sur le parking ? Sinon comment tu t’appels ? demanda-t-elle à la dernière arrivée

Iris décida à contre cœur de prendre les choses en mains. Il fallait avancer dans cette enquête et coffrer celui qui avait tué ce pauvre marine. Elle prit une inspiration silencieuse et se décida à parler :

-Bon. Roma tu informes Eric qu’il fasse ses recherches dans le parking voir s’il y a quelque chose qu’on peut trouver puis tu iras interroger le policier pour voir ce que tu peux tirer de lui. Sarah tu vas dans le reste de la boîte de nuit pour voir si on peut récolter des indices. Tony, toi, tu vas dans le parking. Plus vite on s’y met plus vite on coffrera celui qui à fait çà.

Après avoir dit ces ordres et vu que tout le monde allait à la tâche qu’elle avait donné, la blondinette esquissa un mini sourire satisfait. Elle se débrouillait plutôt pas mal non ? Elle décida de prendre déjà des photos de la scène du crime puis éclaira avec une lampe torche d’où était tombé le marine. Elle s’accroupit au près du marins près du médecin légiste et décida de lui poser quelques questions après avoir sorti un bloc note et un stylo :

-Que peux-tu me dire sur notre marine ? Quand est-il mort ? As-tu l'heure de son décès ? Une première évaluation ?

Elle l'observait en silence attendant sa réponse avec patience, prête à noter les informations utile qu'il pourrait lui donner et qu'ils les aideraient dans l'enquête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: II. Toutes les plaisanteries ne sont pas drôles [NCIS] Lun 18 Mar - 21:38

L’agent Scott observa le marine, il attendait la réponse de la jeune femme qui était en train d’examiner le cadavre. Depuis qu’il avait commencé au NCIS, il en avait vu des cadavres de Marines, certains très amochés et d’autres pas trop. Certaines affaires l’avait marqués, sans y vouloir des fois le soirs dans ses rêves ou plutôt cauchemars il y repensa. Il ne savait pas comment les gens pouvaient être aussi cruelle et pouvait tuer des gens comme ça. Des fois en arrivant sur une scène de crime, Tony se crut dans un tournage de film tellement c’est surréaliste tout ce qu’ils voient. Mais tout était vrai espèce humaine est bien cruelle des fois. Il avait fait ce métier justement pour arrêter ce genre de personnes. Au cours du peu de temps qu’il était au NCIS Tony c’était fait des ennemis, évidement c’était sur, mais il n’y prenait pas vraiment attention, du moins il essayait de ne pas y penser. Il fut enlevé de ses pensées par Iris qui ce mit à parler :

-Salut Tony, désolé de ne pas te serrer la main mais j’ai déjà enfilé mes gants. Eh bien, je ne suis arrivée qu’il y a deux minutes, je n’ai fait que regarder sans toucher. Pauvre type, je ne parle pas de celui qui l’a fait tomber et là découvert mais de ce pauvre marine. Servir et mourir pour son pays et il meurt ici … assassiné …

Tony secoua la tête pour lui dire qu’il avait compris. C’est vrai que c’était vraiment dommage pour lui de mourir comme cela, alors qu’il a servit son pays plusieurs fois, il a dû risqué sa vie plus d’une fois aussi. Ce marine devait être un héros et se retrouver là comme ça, c’était pas vraiment top d’être retrouver dans des toilettes sale surtout. Il inspecta encore une fois la salle dans laquelle il était, mais c’était pas vraiment jolie à voir. Lui qui était un vrai bon fêtard et qui aimé sortir en boîte, il n’avait jamais vu des toilettes aussi sale que cela. Il n’eut pas le temps de poser une autre question, il regarda arrivé une jeune femme avec les cheveux roux, il ne l’avait jamais vue. Qui était-elle ? Bonne question. Elle avait l’air hésitante, comme si elle ne savait pas où aller puis elle demanda si Iris et Tony était du NCIS. * C’était donc un agent du NCIS. * Ce dit-il, il ne l’avait jamais croisé au NCIS, elle devait juste d’arriver. Il la regarda et lui sourit comme pour lui dire « Oui on est bien du NCIS ». Iris c’était charger de lui dire. Puis même pas deux minutes après une autre jeune femme fit son entré, c’était une jeune femme blonde. Il ne pouvait pas le nier, les deux femmes qui venaient d’arrivé était très jolie. Tony était vraiment au ange, le seul mec entouré de trois belles filles que demander de plus ? Il se retourna vers Iris qui était la chef, celle-ci distribua les tâches à faire à lui et ses collègues. Tony devait s’occuper du parking. * Super au moins je pourrais sortir d’ici. * Il fit un oui de tête, il sorti après les deux filles, il se retourna une fois pour voir le corps et sortie des toilettes. Tony était bien content de retrouvé la lumière du jour et de prendre une bonne respiration. Il regarda à gauche et à droite, il y avait une foule impressionnante de personne qui voulait absolument savoir ce qui ce passé. * Que sont-ils curieux. * Il se dirigea vers le parking avec son sac sur les épaules et son appareil photo autour du coup. Comme il l’avait vu à son arrivé il y avait encore des voitures, il releva les plaques d’immatriculations. Une fois revenue au NCIS ou même après qu’il est trouvé des indices il faudrait chercher les propriétaires des véhicules. * Y aurait-il le véhicule du criminel ? Cela serait vraiment trop beau. * Il prit en photo le parking, puis les voitures, il s’avança petit à petit pour ne rien loupé, il y avait un peu de tout par terre que ce soit mégot de cigarette ou cracha. Il prit en photo les mégot. Il mit les mégot dans un sac plastique c’était une preuve, peut être que le tueur était fumeur. Il s’avança il regarda d’un peu plus près les voitures, à première vu elles n’avaient rien de particulier. Il jeta un œil par terre, à quelques pas de la voiture bleu foncé ce trouver des traces de pneu bien nette qu’il photographia. Cette voiture l’intrigua un peu plus que les autres, elle lui rappeler quelque chose mais quoi. Il fit le tour de celle-ci et vit qu’il manquer une jante du côté passager à l’avant. De plus en plus bizarre et la jante n’était nulle part dans le parking. Il y avait un peu d’herbe haute un peu plus loin, le jeune agent alla voir. Il trouva un chiffon sale, un paquet de cigarette écrasé, des bouteilles d’alcool cassé, des canettes. Il trouva un morceau de papier avec un nom dessus. * Bizarre.* Il retourna explorer les voitures, certaines d’entre elles avaient des éraflures. Il se dirigea vers un jeune policier qui était à l’entrée.

- Excusez-moi, j’aimerais vous posez quelques questions. Savez-vous à qui appartient ces voitures, surtout la voiture bleu foncé ? Quand vous êtes arrivait il y avait rien d’anormal ? Que savez-vous de cette boite de nuit ? Qui est le gérant ?

Il sortit un petit calepin pour noté les choses qu’allait lui dire le policier.
Revenir en haut Aller en bas

«Contenu sponsorisé»

MessageSujet: Re: II. Toutes les plaisanteries ne sont pas drôles [NCIS]

Revenir en haut Aller en bas

II. Toutes les plaisanteries ne sont pas drôles [NCIS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Toutes les larmes ne sont pas un mal.
» La Giberne de Mynos ! [GALERIE]
» Toutes les histoires ne sont pas dans les livres ...
» Toutes les idées sont tissées sur le canevas de la nuit. || Songe Fugace ♠
» Toutes les retrouvailles ne sont pas forcément néfastes... (PV Cassie)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NCIS RPG :: Washington :: Lieux de Détente :: » Boîte de nuit-