AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur NCIS-RPG
De nombreux personnages de la série sont encore disponibles : Jethro Gibbs, Ziva David, Tobias Fornell, Eleanor Bishop, Leon Vance... N'hésitez plus.

Partagez|

Innocent jusqu'à preuve du contraire..[Sam]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Rousse au grand coeur

Rousse au grand coeur <3
♠ Nombre de messages : 2147


MessageSujet: Innocent jusqu'à preuve du contraire..[Sam] Mar 12 Juin - 17:27

    Les nouvelles techniques qu’on le veuille ou non, il fallait s’y mettre. Que feriez-vous aujourd’hui sans un accès à internet, sans numéro de téléphone portable ou sans biper quelconque ? On retournerait certainement à l’âge de pierre selon certain parce que nous étions habitués à ce que ces inventions nous facilitent extrêmement la vie. Enfaite, même la directrice du Ncis utilisait cela couramment à tel point que son bureau chez elle, ressemblait à s’y méprendre à son bureau qui se trouvait dans les locaux du Ncis. Tout n’était pas que positif bien, sur il y avait aussi le revers de la médaille, parce que tout pouvait passer par là et vous embrouiller. Quoi qu'il en soit tout cela pour dire que quand son gsm émit une petite sonnerie, la rouquine avait laissé sonner, tout d’abord elle ne connaissait pas le numéro et elle n’avait pas envie de décrocher. Un mal de crâne l’avait assaillie, comme couramment c’est dernier temps, et elle n’était pas d’humeur à envoyer promener quelqu’un avec diplomatie parce qu’il allait essayer de lui vendre des carpettes. Elle avait donc laissé le mobile vibrer sur la table en bois de son salon pour se diriger vers sa cuisine où elle attrapa un petit verre qu’elle remplit d’eau. Fouilla par la suite son armoire à la recherche de son antimigraineux et le prit rapidement. Tout en revenant vers l’endroit quitté en massant ses tempes, elle put voir qu’on lui avait laissé un message. La curiosité était peut-être un vilain défaut mais si on lui avait laissé un message c’était que ce n’était pas de la pub comme elle l’avait pensé précédemment. Elle composa donc le numéro de sa boite vocal pour écouter cette voix qu’elle n’était pas sur de reconnaitre. Au début, elle ne comprenait pas un seul mot de ce qu’il disait…

    Enfin pas qu’il lui manquait des capacités mentales mais de but en blanc, c’était plus difficile. Finalement le déclic s’opéra quand il parla de situation actuelle. La personne qui lui avait laissé ce message ne pouvait être que Sam Fisher ! Voilà pourquoi la voix lui disait quelque chose, néanmoins il faudrait qu’on lui explique comment il avait eu son numéro de téléphone alors qu’elle était mise sur liste rouge ? Son aide ? Son aide alors qu’il était accusé du meurtre d’un colonel, ou plus précisément de son ancien patron ? Ce n’était pas comme ci, ils avaient été amis par le passé, ils ne s’étaient croisés qu’une seule fois et ce n’avait pas été très chaleureux. Puis les informations strictes, elle n’avait aucune envie de retomber dans un piège quelconque. Était-ce une blague ? Non cela faisait des années maintenant pourquoi voudrait-il de l’aide ? Innocent jusqu'à preuve du contraire. La codirectrice du Ncis ne savait pas vraiment ce qu’il était mieux de faire, pourquoi lui obéirait-elle en lui donnant sa confiance hein ? Pourquoi n’appellerait-elle pas simplement tous l’armada du Ncis pour qu’il se fasse capturer ? Elle avait raccroché rageuse et soupira longuement. Voilà, elle n’avait pas la moindre idée de ce qu’il fallait faire mais tout ce qui ferait chier Leon Vance était bon à prendre. Et peut-être que si elle prouvait son efficacité différemment, on lui laisserait revenir à son poste. Soit, elle opta pour aller voir mais pas sans une petite sécurité : son arme chargée et à portée de main. Elle alla prendre sa veste, son arme qu’elle accrocha à sa ceinture et chaussa ses lunettes de soleil, parce que la forte luminosité l’éblouissait.

    Le trajet jusqu’à l’hôtel Harrington ne fit pas extrêmement long, le monde n’était pas présent sur les autoroutes et pour cause, ce n’était pas l’heure de pointe. Prudemment après avoir inspecté les environs et toutes les voitures garées dans le coin à la recherche d’un homme qui ressemblerait au souvenir du physique de l’agent Fisher, elle sortit de son véhicule pour pénétrer dans le bâtiment. Quelques pas et elle s’arrêta devant la réceptionniste.


    -Bonjour, j’aimerais savoir si vous avez un message de Monsieur Minux ?

    Si c’était un nom débile utilisé pour la faire marcher, elle jurait mentalement de le tuer elle-même et encore cela serait trop aimable. La jeune femme lui demanda quelque chose, un peu comme si elle n’était pas sur du destinataire, elle signala qu’elle prenait la lettre. Elle la remercia d’un hochement de tête avant de reculer quelques pas pour s’isoler un peu. Son regard émeraude passait l’enveloppe au scanner comme si elle craignait qu’elle lui explose dans les mains. Finalement, après n’avoir rien vu de particulier, elle l’ouvrir, il y avait juste un morceau de papier avec quelque chose de griffonnés dessus Je suis chez vous…

    Jennyfer ouvrit des yeux ronds de stupeur. Mais qu’est-ce que cela signifiait ce bordel ? Tout cela pour quoi, fouiller chez elle ? Non il n’y trouverait rien et il le savait, c’était à l’autre cure-dent man qu’il aurait fallu faire ça. Alors quoi une manière de voir si elle lui faisait confiance ? Surement, s'il la voyait partir, il se disait qu’elle l’aiderait et si elle passait un coup de téléphone, cela ne valait pas la peine d’essayer. Mécontente de s’être fait balader, elle remonta en voiture rapidement pour retourner chez elle. Si en plus, il a forcé sa porte cela serait le pompon. Elle garda sa voiture et attrapa à son tour son arme, après tout elle ne savait pas trop a quoi s’attendre non plus et remercia silencieusement une force supérieure qu’il n’y avait personne d’autre chez elle, avec elle. Lentement, elle regarda par sa fenêtre mais elle ne voyait rien, elle poussa alors sa porte d’entrée pour entrer, l’arme soigneusement dans ses mains, prête à servir. Peut-être qu’il ne lui voulait rien de particulier mais il valait mieux prévenir que guérir. S’être déjà fait tirer dessus à 5 reprises lui avait suffi… Elle tendit l’oreille pour chercher une source de bruit.

___________________________

NCIS
Sometimes you have to look at the reality in front of you and accept it  ♠ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Innocent jusqu'à preuve du contraire..[Sam] Mar 12 Juin - 21:38

Sam avait tout prévus, Éloigner Mme Sheppard de chez elle pour pouvoir préparer un petit accueil... Il était prêt a tout, il ne savais pas quel serai la réaction de la directrice, et il fut agréablement surpris. Dès qu'il vu que la directrice partir il crocheta la porte sans aucun dommage il entra dans la demeure, il avait son arme a la main comme maintenant était devenu son habitude. Le Sam que la directrice avais connu a « disparu » maintenant, il portait un pull vert, un gilet pare balle, un pantalon de combat beige, et des rangers tactique. La vie dans la violence l'a profondément marqué, des bandages ensanglantés sur les mains et quelque cicatrice superficiels sur le visage. Il jeta un coup d’œil et il tomba sur un cadre. Sam s'approcha du cadre et l'observa, il le prit et eu un blocage complet, son arme tomba sur le sol et il resta sans bouger. Le cadre représenter une famille, le père, la mère et une petite fille. Sam bloquait complètement sur la photo et des larmes commençait a naître sur son visage. il resta bloquer pendant un long moment, d'un coup le bruit d'un véhicule arrivant le tira de ses pensées, malgré il ne bougea pas pour autant. Il ne se préoccupa même pas du bruit d'ouverture de la porte alors qu'il se trouvais même pas a un mètre cinquante de la porte d'entrée. Juste deux mots sortirent de sa bouche... enfin deux noms

...Sarah.............. Regan........

Des larmes coulèrent le long de ses joues et tombèrent sur le cadre...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rousse au grand coeur

Rousse au grand coeur <3
♠ Nombre de messages : 2147


MessageSujet: Re: Innocent jusqu'à preuve du contraire..[Sam] Mer 13 Juin - 18:54

    Décidément la rousse ne pouvait pas avoir un peu de repos, quand ce n’était pas des ennemis qui refaisaient surface après des années passées dans le silence, il fallait que ce soit des agents recherchés pour meurtre qui se rappelle à son bon plaisir. À croire que le mot chance ne pouvait donc pas aller avec elle, qui plus est, elle ne savait même pas pourquoi elle avait suivi les ordres du message vocal laissé sur son GSM et avait rejoint l’hôtel. C’était encore très flou dans sa tête et complètement illogique, impulsivité quand tu nous tiens. Mais en plus, si avec toute la bonne volonté qu’elle mettait à aider ce qui ressemblait très fort à une criminelle sans foi ni loi, elle devait se faire balader dans toute la ville pour revenir à son point de départ. Si elle n’était pas très enjouée au début de savoir qui allait être son interlocuteur, là elle était plutôt de mauvaise humeur de s’être fait avoir comme une bleue. Jethro serait avec elle qu’elle se serait très certainement ramassée une de ces petites tapes derrière la tête quoique non, un regard noir sans doute. Ce n’aurait pas été le premier et sans doute pas le dernier mais la directrice du Ncis, arrêta ses tergiversations mentales quand elle gara son véhicule devant son domicile qui semblait, forte heureusement, toujours tenir debout et ne pas être à feu et à sang. Mais ne vendons pas la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Elle avait coupé le moteur avant de saisir son arme, question de ne pas perdre le temps à aller la chercher. Son regard émeraude avait passé un peu partout dans les alentours de l’entrée de sa maison au style victorien mais rien ne semblait très suspect. Même son petit aperçu par la fenêtre ne pouvait pas laisser présager qu’il y avait quelqu’un à l’intérieur. Encore un message ? Où il était vraiment là ? Quoi qu’il en soit, il fallait bien entrer à un moment ou l’autre.

    La porte de sa demeure entrouverte, Jen s’était faufilé à l’intérieur lançant un regard en l’air pour couvrir l’étage vu l’escalier qui y menait directement, avant de porter celui-ci vers son bureau dont la porte était fermée. Celle du salon était par contre ouverte. Doucement, elle avait refermé sa porte avant d’avancer silencieusement dans cette direction L’arme levée pour parer à toute éventualité, quand elle passa outre le chambrant de la pièce, elle s’attendait à beaucoup de choses mais absolument pas cela. Face à elle se trouvait à présent ce qui avait été un agent plutôt revêche de la nsa ou en tout cas d’une de ces branches obscures. Elle avait encore dans la tête l’image de l’homme d’avant au caractère peu agréable mais ce qu’elle découvrait sous ses yeux était tout autre. Au contraire il ressemblait plus à quelqu’un de très mal en point comme le démontraient ses bandages ensanglantés sur les mains. Mal en point et avec un côté de profondément blessé, pleurait-il ? Elle voyait ses épaules se soulever à des rythmes saccadés, il prononça deux noms qu’elle ne reconnut pas, puis finalement, elle vit les larmes dévaler sur une photo de ses parents et elle qu’elle avait gardée. Pour le coup, elle ne savait pas vraiment que faire. La rousse baissa son arme pour la ramener le long de son corps avant de s’avancer prudemment vers lui.


    -Sam Fisher ?

    Demanda-t-elle doucement. Elle qui pensait que sa première phrase claquerait plutôt de mécontentement elle avait tout faux, là elle essayait juste de le faire réagir sans déclencher de réflexe brusque, Dieu seul sait à quel point ceux-là pouvaient être traite et dangereux surtout quand on avait pris l’habitude d’être traqué comme une bête. Elle ne comprenait absolument rien et se retrouver dans le flou complet était une sensation hautement désagréable à son humble avis. Qu’est-ce qu'il faisait chez elle exactement et surtout pourquoi elle le retrouvait occupé de pleurer sur une photo ? Là elle avait raté un sacré chapitre. Comme la curiosité était un défaut mais qui pouvait parfois s’avérer bon, elle décida de commencer là-dessus, sur les deux noms entendu avant de savoir pourquoi il lui avait demandé son aide à elle !

    -De qui parlez-vous ? Qui sont Sarah et Regan ?

    Elle porta son regard vers lui en silence. Quelque chose lui disait que ce qui allait suivre n'allait pas forcément être de tout repos.

___________________________

NCIS
Sometimes you have to look at the reality in front of you and accept it  ♠ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Innocent jusqu'à preuve du contraire..[Sam] Jeu 14 Juin - 22:40

Sam pleurait rarement, mais la pour lui voir une photo d'une famille qui était complète, et sûrement heureuse le détruis, Sa femme morte d'un cancer en 1991, et Sarah tuée par un chauffeur ivre en 2008. Il entendit une personne entrer sans même se retourner il se sentait visé par une arme , question d'habitude sûrement mais il ne réagis pas, il n'était pas la pour tuer mais pour demander de l'aide, de toute façon il n'était même plus sur de savoir tenir son arme et savoir visé correctement. Soudain il entendit la directrice prononcer son nom il reposa la photo doucement et regarda la directrice, il parla avec une voie qui trahis sa fatigue et sa peine

Attendiez vous quelqu'un d'autre madame Shepard ? Vous n'avez pas changer madame.

Il ramassa son arme et la braqua brutalement vers Jennyfer, dans sa tête tout se bousculais. Conviction ou Vengeance ? Innocence ou Meurtrier ? Sauveur ou Terroriste ? Il le savait il était prêt a tout mais pas a tuer une personne innocente. Il ne pourrai jamais tirer sur Jennyfer car elle seule pouvait le sortir du merdier ou il était et surtout elle était la directrice d'une agence ou il était sur et certain de ne pas se faire atteindre par la NSA et surtout a leurs faire peur car ils dépendent tous de l'USN (United State Navy)il entendit Jennyfer demander qui est Sarah et Regan. Il repris la parole

Regan c'est du passé...

reste dans le vague

Et Sarah... ma fille tuée en 2008... Je suis la pour deux choses... la première je veux qu'une enquète sur sa mort sois ouverte... La NSA a empéché une véritable enquète par le département de police mais vous vous pouvez le faire... et la deuxieme chose.........

Il désarma son arme en enlevant le chargeur et la balle dans la chambre, et la lança au peids de Jennyfer

Arretez moi, le seul endroit ou je pourrai etre en sécurité c'est dans vos cellulles j'ai le choix entre l'arrestation par vous ou me faire abatre par la NSA pour détruire la dernière preuve que je suis...

Il mis ses mains sur la tête et se mis a genoux...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rousse au grand coeur

Rousse au grand coeur <3
♠ Nombre de messages : 2147


MessageSujet: Re: Innocent jusqu'à preuve du contraire..[Sam] Ven 15 Juin - 19:50

    Il était toujours agréable de savoir qu’il y avait quelqu’un chez soi qui vous attendait, attention par forcément un humain, un animal était tout à fait compris dans la phrase, après tout il arrivait souvent qu’on aille plus d’affection d’un animal que d’une personne qui était soi-disant civilisée…Malheureusement pour la directrice du Ncis, elle n’était pas très enjoué à l’idée que quelqu’un se trouvait à présent chez elle. D'un parce qu’il ne lui avait laissé aucun choix et de deux, c’était sa maison, son domaine, un des seuls lieux où elle se sentait vraiment chez elle dans une probable sécurité. Là le fait qu’un ancien agent de la nsa aille réussit à dénicher son adresse sans le moindre problème et aille réussit à rentrer sans grande trace d’effraction, la faisait baisser dans sa confiance de sécurité et lui donnait presque envie de déménager tient. Quoique non, cette possibilité ne serait sans doute jamais envisagée car elle aimait cette maison, c’était une des seules choses qu’elle gardait de cette période de son enfance, de son père et puis elle l’aimait bien tout simplement et ne se voyait pas forcément habitée ailleurs juste pour une question de sécurité. Que soit, elle ne se faisait pas de long discoure mental, mais elle avançait plutôt silencieusement, un comble quand on était chez soi, jusque dans son salon où elle y trouva finalement l’intrus. Pas de la manière dont elle pensait parce qu’elle s’attendait plutôt à devoir finalement batailler ferme où tout du moins trouver quelqu’un de droit sur ses jambes et c’était un homme blessé et défait qu’elle retrouvait. Cela eut quoi la déstabiliser un bon moment à tels point même qu’elle prononça à nouveau son nom comme pour se convaincre de son identité. En même temps c’était lui, aucun doute mais comme son attention ne semblait pas vouloir se fixer sur elle, elle préférait la ramener de manière plus douce.

    L’effet fut escompté vu que quelques fractions de seconde plus tard, son cadre avait retrouvé sa place d’origine et il se dressait devant elle tout en reposant une question. Elle aurait bien esquissé un sourire en disant qu’elle aurait préféré n’attendre personne mais le mouvement qu’il fit juste après lui ôta toute envie de montrer un brin de gaité. Voilà qu’il la menaçait de son arme maintenant, un soupir lasse mais quand même un rien bruyant, du moins assez pour qu’il le perçoive, traversa la barrière de ses lèvres. Jen en avait plus qu’assez de se faire tirer dessus croyez-le bien, là elle avait donné pour le restant de l’année très franchement. Elle garda pourtant sa main toujours bien serrée contre son arme, le doigt proche de la détente mais sans autre réaction. Tout ce cinéma pour venir la tuer ? Là il y avait un sacré problème dans son raisonnement. Franchement, si tel était son but final, il lui suffisait de défoncer la porte un beau jour. Son regard émeraude se fixa dans le sien qui avait l’air épuisé.


    -Quand même bien était-ce le cas, je dirais que cela ne vous concerne pas Sam… J’aimerais vous retourner ce qui ressemble à un compliment mais se serait un mensonge, vous avez l’air dévasté.

    Simple constatation, sans doute se ferait-il la même réflexion et sans doute le sait-il aussi. Bien que sous le joug de l’arme, elle continua donc de poser des questions vu qu’il avait émis ses noms avec une note de souffrance pouvait-elle peut-être savoir qui étaient ces personnes qui semblaient compter pour lui au point qu’il en verse des larmes. Il fallait se rendre à l’évidence que la rousse ne savait rien de sa vie. En même temps, elle n’avait jamais eu aucune raison de chercher quelques informations que ce soit sur son compte non plus. S'il éluda la première question avec une rapidité excessive, la seconde prit plus de temps et se révéla sans doute plus douloureuse également. Et voilà qu’il énonçait ses exigences. Avant de ranger, en quelque sorte, son arme et de lui lancer la balle qui restait normalement toujours dans la chambre, prête à l’emploi. Si la phrase qu’il prononça la laissa muette, ses actes tout autant. Oula, oulà une minute là, Jen n’avait pas l’impression de suivre, à vrai dire avait-elle seulement suivi la moindre chose qui se passait ? Pas sur. La surprise et surtout l’incompréhension se lisait dans ses prunelles. Elle fit un pas dans sa direction.

    -Une minute, si vous croyez que je suis vraiment au courant de tout, vous faites erreur. Faites-moi le plaisir de vous relever, de vous assoir dans ce fauteuil afin de m’expliquer tout cela un peu plus calmement.

    Elle n’avait pourtant toujours pas lâché son arme, mais elle le dépassa sans un autre regard pour rejoindre l’autre fauteuil présent dans la pièce, face au feu ouvert qui ne fonctionnait pas. Elle s’assit et reprit la parole.

    -Je veux savoir pourquoi vous voulez une enquête, je veux savoir pourquoi vous parlez de dernière preuve que vous êtes parce qu’aux yeux du monde, vous n’êtes pas une preuve d’un quelconque complot mais vous êtes simplement le coupable. En somme situé moi l’histoire.

    Bah oui, peu de temps après qu’elle aille eu vent de ces crimes qu’il prétend donc ne pas avoir commis, la rouquine avait eu bien d’autre problèmes de l’ordre personnel qui l’avaient fait passer un nombre incalculable de jours à l’hôpital ou en revalidation autant dire qu’elle avait perdue pied dans bien des domaines et qu’elle ne s’était pas encore totalement mise à jour. En même temps, il s’en passait des choses en une année.

___________________________

NCIS
Sometimes you have to look at the reality in front of you and accept it  ♠ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Innocent jusqu'à preuve du contraire..[Sam] Jeu 6 Sep - 0:22

Sam se releva avec une grimace de douleur

Je n'aime pas me plaindre mais une année à survivre dans les rues de la capitale avec les sections spéciales d’ECHELON aux fesses n'est pas de tout repos même pour moi

Il s'assit dans le fauteuil indiqué et commença à raconter pour sa fille en donnant un gros dossier regroupant les deux affaires avec photos et autre.

Ma fille a sois disant été tuée par un chauffard ivre... mais regarder les photos des traces de pneus... se sont pas des traces de freinages mais d'accélération... de plus l'enquête c'est arrêter la sans retrouver le chauffeur...

Il s'interrompit, la pression trop forte se remis à pleurer. Après une bonne minute il continua sur l'autre dossier.

pour l'autre affaire j'étais charger d'infiltrer et de démanteler une organisation entre New York et Washington vers la fin de la mission le colonel Lambert a été fais prisonnier au moment ou je devais aller le voir on m'a appeler dans la salle de torture il y était mais si tabasser il lui restait peux a vivre j'ai juste eu le temps de recevoir ses dernière instruction... de casser ma couverture et devenir le nettoyeur... j'ai tuer tout les terroristes sur le coup de la rage... tous massacrés... j'ai désactiver la bombe et je suis partit quand j'ai vu l'ordre transmis a tout les agents actifs de la NSA... m'abattre pour finir le nettoyage...comme sa aucune preuve de cette affaire...

Il commença à retirer ses bandages et demanda à la directrice

Avez-vous des bandages et du désinfectant?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rousse au grand coeur

Rousse au grand coeur <3
♠ Nombre de messages : 2147


MessageSujet: Re: Innocent jusqu'à preuve du contraire..[Sam] Dim 9 Sep - 19:39

    Surprise en surprise. Voilà ce qui semblait rythmer sa vie à présent. On passait d’un évènement à un autre sans qu’elle puisse avoir un contrôle dessus. Certes, elle essayait de se mettre à jour, de suivre les nouveautés, elle y était presque arrivée mais l’irruption de Sam à ses bons souvenirs n’arrangeait rien. Voilà qu’elle devait s’occuper du cas d’un homme que tout le monde recherchait pour meurtre parce que seul eux pouvait l’aider ! Avouer que de but en blanc, la rouquine était plus que perdue. Surtout qu’elle s’attendait à retrouver ce même homme qu’elle avait autrefois croisé dans le matc et au lieu de ça, elle avait trouvé une personne affaiblie, mal en point dans son salon qui lui suppliait d’ouvrir des enquêtes et posait beaucoup de suggestions et de question qui la laissait dans la plus profonde des incompréhensions. Jennyfer avait décidé de se ressaisir, vu qu’il avait abandonné son arme, elle avait repris les reines de la conversation et lui demandant de se bouger, d’aller s’assoir pour cesser d’être à genoux les mains sur la tête. Lui ordonnant de lui expliquer tout en détail. Elle n’était même pas sûr que lui faire confiance soit une bonne idée, surtout au vu du secret dont il aimait s’entourer dans ses souvenirs mais pour une raison quelconque elle le faisait. Peut-être que sa maladie influait un peu trop sur ses capacités mentales comme le craignaient les plus hautes sphères. Que soit, elle s’était dirigée vers son fauteuil avant de s’assoir. Son regard émeraude se porta sur l’homme qui daignait enfin se relever non sans paraître souffrir.

    Son regard s’attarda un instant vers cet homme, son physique, mal en point était peut-être encore gentil à signaler pour lui. Son visage et son corps, du moins ce qu’elle pouvait en percevoir, étaient couverts de bleu, de blessure divers, de bandage à présent ensanglanté. Une pensée lui traversa l’esprit comme quoi si ce n’était pas les forces fédérales mondiales qui le retrouveraient pour lui faire payer, c’était la maladie ou une septicémie qui s’en chargeait. Il devait avoir des soins mais s'il mettait un pied à l’Hôpital, il serait arrêté. Rhô, elle stoppa toutes ses réflexions mentales alors que la voix de l’homme reprit la parole tout en s’asseyant docilement dans l’endroit indiqué. C’était bien la première fois qu’il obéissait à ses demandes sans broncher, sans rien dire, sans rien répliquer. Décidément, il était bien loin le Sam Fisher d'échelon 3, l’homme qui n’existait pas. Elle acquiesça doucement quand il dit que survivre était difficile, elle ne rajouta rien, c’était la stricte vérité et elle n’était pas là pour réconforter qui que ce soit. La codirectrice du Ncis, attrapa le gros dossier qu’il lui tendait, avant de l’ouvrir et de regarder ce qu’il contenait tout en écoutant l’ex-agent lui expliquer ce qu’elle avait demandé quelques secondes auparavant.


    -Vous accusez la police d’avoir falsifié et classé un dossier rapidement pour couvrir le gouvernement ?

    Effectivement ces faits étaient sans doute rapides mais il voulait quoi ? Qu’ils rouvrent l’enquête, après autant de temps c’était difficile, quoiqu'il en soit, elle garda le silence sans rien ajouter alors que l’homme se laissait à nouveau aller aux larmes. C’était inhabituel, elle n’était pas très douée pour consoler quelqu’un, d’ailleurs elle avait plus souvent affaire à des personnes qui gardait leurs émotions à l’intérieur et ne laissait rien filtrer, comme Leroy Jethro Gibbs. La suite arriva…

    -De quoi parlait cette affaire précisément ? Et si je vous comprends, vous voulez qu’on rouvre ses deux enquêtes pour faire éclater la vérité ? Vous croyez que la nsa a décidé de tuer votre fille et de vous tuer pour faire taire une mission ou un de vos chefs a été tué ? Vous ne serez jamais fournir de preuve que le colonel Lambert vous a ordonné cela n’est-ce pas ?…Bon sang mais c’est la nsa, vous croyez réellement qu’ils nous prendront au sérieux ? J’ai déjà du mal avec la Cia, là ils seront encore plus butés surtout si c’est pour des dossiers qui vous concernent...

    Elle se tut, elle ne savait plus qu’ajouter avant de l’entendre quémander des soins. Son regard se tourna un instant vers lui hésitant, avant qu’un nouveau soupire traverse ses lèvres. Elle déposa le dossier sur la table basse du salon ainsi que son arme qu’elle remit en place. Avant de se relever.

    -Vous me prenez vraiment pour le bon samaritain Sam, je ne suis pas infirmière vous savez...

    Enfin, elle avait déjà dû recoudre Gibbs sans grande chose sous la main donc bon, un bandage, quelques points de suture et un peu de désinfectant était loin d’être trop pour elle. Elle quitta la pièce sans un autre mot avant que ses pas claquent en haut, elle partit dans sa salle de bain, avant de chercher la trousse de secours et de redescendre rapidement. Après quelque temps, elle revernit face à lui et ouvrit la boîte, sortant tout sur la table déjà encombrée avant de se retourner vers lui.

    -Ou êtes-vous blessées ?

    Là, elle avait juste l’impression d’oublier les priorités, si on le voyait ici, tout était fichu. Et puis elle se demandait toujours pourquoi bon sang, elle l’aidait et lui faisait confiance sans qu’elle n’aille aucun fait qui pourrait aller dans ce sens.

___________________________

NCIS
Sometimes you have to look at the reality in front of you and accept it  ♠ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Innocent jusqu'à preuve du contraire..[Sam] Sam 22 Sep - 23:58

Sam se releva et par habitude, il alla a la fenêtre contrôler si personne n'était venu. une fois rassurer il se retourna vers la directrice le visage sombre

La police n'y est pour rien mais le nouveau directeur de ECHELON 3. et je ne suis pas le premier agent "condamné". Mais avant tout je vous dois quelque explication

il se frotta les yeux de fatigue et commença ses longues explication

Tout d'abord nous nous aventurons sur le sentier du Top secret, la plus haute classification du secret défense ECHELON 3 est une organisation ne dépendant que de la maison blanche directement, E3 a été créé en 2003 pour la "guerre de l'information" et pour diriger le programme "Splinter Cell". Les Splinter Cell sont entraînés pour obtenir n'importe quel information et ne laisser aucune preuve, et si il faut abattre des cible tactique. Nous avons autorité partout sur le globe sauf sur le sol américain. mais depuis 2 ou 3 ans des missions sur le sol américains et ce sans l'aval de la maison blanche. La plus notable a été celle pendant le Blackout. Le NCIS a eu deux cadavres de gardes nationaux si je ne me trompe pas

en même temps c'est moi qui les ai abattus

E3 était au courant de leurs attaques terroristes mais n'est pas intervenu pour pouvoir lancer l'opération "Shadownet" le but était d'enlever tout les terroristes et de voler tout leur matériel informatique. L'opération qui vous intéresse en l’occurrence était un groupe de bioterroristes qui avais prévu une bombe nucléaire de fabrication russe de 100 mégatonne... Une bombe H capable de rasé et irradier 1/3 du continent US pour des siècles. Elle devait être placée dans la statue de la liberté. Malheureusement pour l'opération Irving... pardon le colonel Lambert est décédé sous les coup du groupe. Sur son ordre avant son décès il m'a demander de faire le nettoyage... j'ai exécuté tout les membres du simple garde au grand chef. Mais une fois terminer j'ai envoyer a mon commandement comme quoi les équipes pouvais entrer en sécurité j'ai vu un contre ordre destiner a tout les agents E3 actif... me tuer pour ne pas avoir de fuite sur cette opération non autorisée. je me suis enfuis et a peine deux semaines après j'ai appris d'une source sûre que mon camarade qui était avec moi pour l'opération "Shadownet" avait été tuer ainsi que sa femme et ses enfants, pareil pour d'autre agents et leurs familles ayant servis sur le sol américain. J'ai forcer le bâtiment principal de E3 et repris tout les dossiers du serveur

il sortit 5 disques dur très hautes capacités

le local E3 est détruit suite a mon forcing et les disques dur sont crypter arriverez vous a trouver un cryptographe assez bon pour les forcer? aucune contre mesure ne devrais etre mise sur ses disque mais prévoir quand même de le faire sans etre sur un PC sur internet il se peux que des traceurs existent.

il fixa Jennyfer d'un regard laissant planer la menace d'une vengeance violente en cas de trahison

Puis je vous faire confiance?

après avoir demander des produits de soin il vit l'ex-directrice redescendre avec une trousse de secours. il s'approcha de la table posant ses bandages ensanglantés révélant non pas des blessures défensives mais des blessures suite a un grand nombre de coup donné il y avais quand même une estafilade superficielle du a un couteau sur l'avant bras gauche

Pas besoin d'aide merci

Il ne le dit pas méchament.Mais ses habitudes de se soigner seuls sur le terrains ont repris le dessus.Il prit une compresse il mit du désinfectant sur la compresse et commença a désinfecter.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rousse au grand coeur

Rousse au grand coeur <3
♠ Nombre de messages : 2147


MessageSujet: Re: Innocent jusqu'à preuve du contraire..[Sam] Mer 26 Sep - 17:45

    C’était quand même l’hôpital qui se foutait de la charité là ? Non ? La rousse était dans sa maison, c’était elle qui techniquement parlant devait se sentir la plus menacée au vu des circonstances et c’était lui qui regardait partout comme une bête traquée ? D’accord, il avait un paquet non négligeable de raison qui pouvait et voulait le forcer à ce sentiment d’insécurité permanente mais tout de même, il serait étonnant qu’ils viennent jusque chez elle. Elle n’avait eu qu’une fois affaire à l’ex-agent précédemment et de plus, elle était loin d’être au courant de ce dossier pour cause personnelle, comme elle l’expliqua au principal intéressé, donc aucune raison qu’il guette devant sa porte. Que soit, Jen ne formula rien d’autre, elle l’avait écouté, elle avait regardé ses dossiers qui étaient vrais avait quelques choses de suspects rien cas lire mais on connaissait le gouvernement, on avait tous des cadavres dans le placard et personne ne voulait qu’ils reviennent à la surface. Mais elle voulait toujours plus de précisons. Quitte à devoir plonger, autant savoir quand même où tout cela allait la mener, contre qui il faudrait se battre pour arriver au bout. Tout cela c’était des informations importantes, que dis-je parfaitement capitale et sans celles-ci, elle ne se lancerait pas dans cette bataille juridique sans filet. C’était risqué et la suite le confirma très vite. Quand enfin son inspection fut satisfaite il reprit place face à elle et sa voix s’éleva dans la pièce y rompant le silence presque religieux qui y régnait précédemment. Non c’était sûr, il y avait bien des pourris à la police mais la plupart étaient forcés par plus haut dans la hiérarchie.

    -Qui est le nouveau directeur d'Échelon 3 ?

    Si elle le savait, le nom lui était complètement sorti de la tête mais il y avait plus fort à parier que ce genre de détail ne lui avait jamais été communiqué. Mais comme il en était à la confidence autant connaitre le nom de son principal ennemi non ? Bien que son dossier sera surement des plus sécurisés, pire que le pentagone lui-même certainement au vu déjà du tabou qui régnait sur les agents opérants pour eux. On n’était de toute évidence pas encore sorti de l’auberge, ou de la taverne ou choix pour les amateurs d’alcool fort comme elle. L’explication débuta par un recentrage de qui était quoi et comment, elle paraissait peut-être complètement crédule sur le coup mais elle n’était pas non plus déphasée totalement de son métier. Cependant, elle ne s’autorisa pas une seule remarque ne voulant point le couper de peur qu’il ne démarre plus après. Au plus, sa voix ajoutait les mots les uns a à la suite des autres pour former les phrases, au plus Jen se disait que c’était un casse-pipe garanti. Que pourrait-elle bien faire contre quelque chose que ne pouvait même plus contenir la maison blanche ? Il voulait éliminer toute preuve de leur désertion des ordres en supprimant ceux aux courants, c’était le risque de se voir complètement plombé. Avait-il seulement conscience de ce qu’il voulait lui faire faire ? De quel risque il tentait de le prendre. À présent, même dans les cellules du Ncis, elle ne le croyait pas en sécurité, des gens capables de ça ou de voler des choses dans des lieux les plus sécurisés, ne s’arrêteront pas à une autorisation.

    Ils viendraient de toute façon et comment prouver son innocence mis à part faire sortir ce cadavre, en l’occurrence, du placard ? Sauf que le faire sortir créerait bien des embarras à des personnes qui ne le permettront jamais. Oh bon sang c’était du choix cornélien tout cela. Elle pouvait d’ailleurs sentir un mal de tête commencer doucement à révéler son arrivée et à poindre lentement. C’était bien ça veine tient. Et puis quoi il venait encore faire des menaces ? C’était sur avoir failli mourir de 5 balles dans le corps par des commanditaires russes l’avait complètement éclaté. Il était fou ou quoi ?! Elle ne voulait pas remettre ça de sitôt. Elle soutient son regard et lui en envoya un bien noir digne de certaines personnes, comme quoi elle n’appréciait pas trop et c’était avec justesse non mais.


    -Visiblement vous avez déjà choisi de me faire confiance, sinon vous ne seriez pas ici Fisher… Non mais vous vous rendez compte de ce que vous me demandez de faire ? De lâcher une bombe en plein milieu du gouvernement américain ? Si je remets tout au gout du jour, il faudra pour votre blanchir révéler votre mission et là ça sera le moment où tout va partir en vrille…

    Son regard se porta sur les 5 disques reçus, oh oui elle avait même une très bonne idée de qui serait capable de réaliser ce tour de force ou de passe-passe, bien que pour être honnête ce n’était pas une personne seule, mais plutôt un duel détonnant : Timothy & Abby. Malheureusement, leur demander ce service allaient eux aussi les mettre en danger plus qu’il ne le faudrait. Qui dit ses deux agents, allait faire réagir toute l’équipe et un secret d’une personne ne serait que trop étalé que pour réussir. On n’était pas couchée. Elle avait profité de sa demande de soin pour tenter de réfléchir mais ce fut sans grande idée ou succès qu’elle était redescendue et qu’elle lui avait donné ce dont il avait besoin. Elle s’était rassise sur le bord de la table basse mais il ne voulait visiblement pas d’aide. Elle releva ses deux mains pour venir masser ces temps, tentant de chasser ce mal de tête.

    -J’ai déjà recousu quelqu’un et il en est pas mort si cela vous inquiète.

    Avait-elle répondu un peu plus abruptement qu’il ne l’aurait vraiment fallu. Enfin bon son regard émeraude glissa à nouveau vers les cinq éléments positionnés dessus et y étant étrangers : les disques.

    -Je connais deux personnes qui seront le faire mais je ne les impliquerais pas là-dedans tant que vous ne seriez pas précis sur ce que vous voulez obtenir. Votre réhabilitation, votre vie ou la vengeance ?

    Suivre la vengeance, elle avait connu et elle n’avait rien réussi de bon avec, alors c’était à proscrire.

___________________________

NCIS
Sometimes you have to look at the reality in front of you and accept it  ♠ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Innocent jusqu'à preuve du contraire..[Sam] Sam 20 Oct - 21:11

Sam ne se sent plus en sécurité depuis sa traque. Toujours a surveiller ses arrières, il ne que trop bien que la NSA et E3 était partout. Ce n'était pas les oreilles des murs mais littéralement les murs. Apres le coup d'œil il regarda la directrice d'un regard meurtrier

Tom Reed. Son dossier est sur un des disques durs.

La il commença à expliquer les gros problèmes que échelon 3 avais.

je pense que vous avez entendu parler des deux agents de la CIA assassinés dans leur QG est bien c'est moi. La direction de la NSA avais reçu une demande d'enquête sur les deux agents qui nous a mené au Panama, des preuves de traitrise on été découvertes et un ordre d'exécution nous a été donné. Officiellement une enquête et toujours ouverte mais officieusement cette enquête n'as jamais été ouverte.

Il vit que la directrice lui lança un regard noir se qui le fit sourire pour la première fois depuis cette rencontre

Je ne fais confiance a personne en se moment, et oui je me rends compte mais vous n'allez pas lâcher une bombe vu qu'elle est déjà posé!
La vengeance est faite maintenant ma réhabilitation.

Il sortit un Smartphone mis la chaine d'information.

Présentateur : Information qui vient de nous parvenir. Vous connaissiez la CIA, le FBI et d'autre agence fédérale et bien maintenant il y a Echelon 3 une organisation inconnu a se jour mais créée en 2003.cet organisation a subie un assaut d'un homme surentrainé, 30 agents fédéraux étaient a l'intérieur aucun mort n'est a déclaré mais tout les agents ont était violement agresser. Nous avons cette vidéo d'une source anonyme, cette vidéo est d’une grande violence donc si vous avez des enfants à coté, ne leur montrez pas ces images.

La vidéo commence on peut voir au fur et a mesure des agents en tenue tactique noires et armés de fusil d'assaut. D’un coup un hurlement à glacer le sang et un agent a terre en sang. De nombreux coups de feu. Âpres plusieurs minutes plus un seul agent debout tous tabasser par se que on pourra dire une ombre. Les baies vitrées détruites par cette ombre, cette fameuse ombre sortie des ténèbres avec une arme a la main et cagoulé mais cette arme était bien spécifique car il s’agissait du five seven modifier de Sam

Si j'ai fais sa a E3 devinez se que je peux faire au autre agence...

Il n'était pas du genre à faire des menaces en l'air l'attaque des locaux de E3 en sont la preuve et il est impossible de tuer les ombres ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rousse au grand coeur

Rousse au grand coeur <3
♠ Nombre de messages : 2147


MessageSujet: Re: Innocent jusqu'à preuve du contraire..[Sam] Mar 30 Oct - 12:03

    Jennyfer n’était plus certaine de tout suivre, ni même de vouloir réellement comprendre tout ce qui allait bien pouvoir encore lui tomber sur la tête. Comme si elle n’avait pas déjà assez donné dans les années qui s’étaient déjà écoulée. Elle en avait déjà vu des vertes et des pas mûrs, du prendre des décisions délicates qui pouvaient mettre en péril un certain nombre de vies par-delà le monde mais celle-ci était étonnamment plus dangereuse. C’était vraiment une chute assurée et il voulait qu’elle le défende. Elle et le Ncis contre vent et marée. Savait-il qu’il avait recours à une agence que les autres préféraient discréditer alors que c’était faux, qu’il était le bas de l’échelle contre les faces les plus hautes. Elle n’avait jamais été contre se battre pour ce qu’elle croyait juste et honorable mais c’était déjà presque du suicide purement et simplement. Et pourtant une chose ne pouvait arrêter de lui tourner en tête pourquoi il les choisissait eux ? Pourquoi elle, alors qu’il devait certainement avoir d’autres amis ailleurs, pourquoi elle alors qu’elle n’avait vu cet homme qu’une seule fois auparavant et que leur rencontre n’avait pas été des plus civilisées. Cette notion-là lui échappait et pourtant, elle ne cessait de demander plus d’informations ce qui par conséquent ne la faisait que plonger un peu plus dans ce défi à relever quasiment impossible. Il fallait être réaliste de temps en temps et la rouquine avait assez de recul pour le voir, lui qui semblait encore obnubilé. Certes c’était la victime, elle en avait à présent la conviction mais comment le montrer à la face du monde avant qu’on ne le tue. C’était une autre question bien plus compliquée. Finalement, elle avait décroché de son problème pour savoir qui était le principal ennemi qui se dressait sur ce chemin déjà encombré d’embuche.

    Il ne mit pas longtemps à le lui révéler : Tom Reed. Et bien comme elle le pensait, ce nom ne lui disait absolument rien. Ce qui n’était pas vraiment étonnant non plus comme elle s’amusait à le penser. Mais tenter de combattre quelqu’un que vous ne connaissez pas était encore plus compliqué que si vous aviez des points d’appui ou des faiblesses déjà décelées. Cependant, il lui dit que le dossier était sur le disque dur. Elle avait relevé son regard vers lui avec un air interrogateur. Il semblait en tout cas avoir tout prévu d’avance. Alors bons sangs s'il avait déjà sa porte de sortie toute trouvés qu’est-ce qu'il attendait pour le faire ? La chute des feuilles ? La voix de la codirectrice du Ncis s’éleva doucement pour lui répondre.


    -Vous semblez avoir déjà tout prévu Sam, alors je peux savoir ce que vous attendez des gens si tout est déjà rédigé dans votre tête ?

    Après tout oui, s'il voulait sa pleine et entière collaboration, ce qu’elle n’était pas encore tout à faite prête à lui donner, il ne fallait pas qu’il garde des informations pour lui. Il devrait dévoiler toutes ces cartes et tout son jeu sinon cela ne marcherait pas. Elle préférait savoir ou elle mettait les pieds que de voguer en eaux troubles ce qui pouvait aisément se comprendre. Du moins en temps normal. Par la suite il avait tenté de basse menace ce qu’elle apprécia que très peu. Voir pas du tout, et puis quoi encore si en en venait à diviser pour mieux régner il pouvait tout aussi bien reprendre ces clics et ses clacs et se démerder tout seul comme un grand. Tss. Ce qui le faisait sourire en plus, bah tien, quel culot.

    -Parce que vous croyez que ramasser les dégâts est plus simple peut-être ? Avez-vous une once d’idée de ce que c’est la diplomatie Fisher ?

    Ça elle n’en était pas sur seulement, elle ne put continuer plus longtemps ces phrases qu’il sembla chipoter sur son téléphone portable. Et après on viendrait se plaindre si les agents qui étaient à ses trousses le retrouveraient, ni avait-il pas un système de balise ou de repérage dans ces petits jouets ? En tout cas, elle avait vu à plusieurs reprises Abby tracer des gens comme ça une fois l’objet allumé ou il l’était s'il lui montrait un aperçu du journal qu’elle n’avait certainement pas vu. Et personne ne lui avait rien dit, rah bon sang, elle détestait de plus en plus avance. Et toutes ces paroles et sentiment excessif qui prenait place tour à tout en elle n’arrangeait en rien son mal de crâne qui était maintenant parfaitement présent. Bien que l’extérieur ne montre rien c’était la douleur interne. Elle contenait de maintenir une pression sur ses temps, les massant du mieux qu’elle pouvait dans l’espérance que tout cela s’en aille aussi inopinément que c’était venu alors que son regard émeraude se baladait sur l’écran de téléphone qui montrait les preuves irréfutables de sa vengeance et surtout que c’était un homme dangereux. Sauf qu'en faisant cela il venait de faire pire que mieux, la rouquine en avait un sérieux doute. Son regard était resté fixé à l’appareil alors que les nouvelles étaient terminées et ce qu’il dit ne la rassurera pas plus. Comme ça avec des paroles pareilles, il ressemblait parfaitement l’homme que décrivaient ces détraqueurs et pas à la victime qu’il était au départ.

    -Mais vous êtes complètement stupide ou quoi ? Vous croyez qu’en faisant couler du sang même s'il n’y a pas mort d’homme les gens arriveront à vous voir plus facilement comme la victime manipulée ? Avez-vous conscience que vous venez de faire pire que mieux ?

    Vous tu, elle s’était un petit peu emporté. Ce n’était pas peut-être la chose la plus sage à faire contre quelqu’un qui venait de montrer qu’il avait mis 30 hommes sur entrainés au tapis mais très franchement s'il voulait la jouer en duo peut-être devrait-il attendre son accord avant de jouer les francs-tireurs. Cela n’allait pas être une partie de plaisir. Elle s’était redressée de son siège et marchait doucement dans son salon face au feu ouvert qui n’était point allumé. Puis finalement, elle s’arrêta et porta son regard vers lui.

    -Si vous voulez réussir il va falloir vous contenir bon sang parce que là aux yeux du monde vous êtes le parfais criminelle à maitriser qu'Échelon 3 a dit de vous ! Et éteignez ce foutu gsm je n’ai pas envie d’avoir une brigade anti-terroriste chez moi !

    Là s'il ne comprenait pas, elle ne pouvait plus rien pour lui.

___________________________

NCIS
Sometimes you have to look at the reality in front of you and accept it  ♠ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Innocent jusqu'à preuve du contraire..[Sam] Dim 27 Jan - 19:14

Certain pouvait penser que les actes de Sam était complètement débiles, mais plusieurs fois grâces a ses "services" le monde avais échappé a de lourdes catastrophes. Cet homme était passé maitre dans les guerres de l`information, mais quand on travaille pour E3 on n`est plus un homme ou un agent, mais plus une arme ou une machine de guerre silencieuse. Il faisait recours au NCIS car il connaissait les agents du NCIS, et oui travailler pour le gouvernement américain donnait automatiquement un fichage complet a la NSA, il voulait les agents les plus chevronnés. Et puis quand on est marine, on l`est jusqu`à la mort, un marine retraité ça n`existe pas!

Quand il dit le nom de Tom Reed son visage trahissant la rage et une envie de le tuer à petit feu, une chose très rare chez Sam. Quand la directrice lui demanda qu`il semblait avoir tout prévu, pourquoi demander de l`aide, il l`interrompit après "attendez des gens" brusquement

Réfléchissez 5 minutes, je suis dans le TOP 10 du gouvernement que se passera-t-il si je me pointe comme une fleur dans n`importe quel agence fédérale? Et bien je finirai avec une balle au fond de ma caboche!

Il illustra ses paroles avec son arme désarmée tapotant sur son crane

Et si j`ai tout prévu ainsi que vous le dite c`est que je suis formé ainsi toujours avoir un plan D si A, B & C foire!

Il rangea son arme quand la directrice lui demanda si ramasser les dégâts était plus simple et s’il avait des notions de diplomatie il ris

J`ai pas été entrainer pour la diplomatie mais pour passer sans me faire remarquer et si la phase une ne marche pas nettoyer toute trace de moi, image, témoins, empreinte la totale,

Par la suite il sortit un Smartphone et montra les informations a Jenny et s`amusa à lire la réaction sur le visage de Jenny il ne remarqua pas grand-chose mais après le coup de gueule de la directrice et le silence d`un coup un sourire se dessina sur son visage la-il discuta calmement

Je ne suis pas stupide mais calculateur, manipulateur comme vous voulez, si j`étais venu sans preuves *montra a nouveaux les disques durs* et puis ça les bloques largement dans leurs recherches maintenant puisqu`ils n`ont plus autant de liberté qu`avant

Il regarda la directrice tourner en rond et l`écouta

Je me suis toujours contenu Madame Shepard, toujours, car si je ne m`étais pas contenu a E3 c`est pas 30 blessés mais 30 mort... merci de me le rappeler pour le téléphone

Il tapota un code sur le Smartphone et une voie grésillant se fit entendre "BASCULE SUR RESEAU TELEPHONIQUE SATELITAIRE IRANIEN EFFECTUE"

Il faudra que la directrice comprenne qu`il n`a pas été former pour faire garde d`enfant ou diplomate mais il a été formé pour être un fantôme massacrant si il le faut...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rousse au grand coeur

Rousse au grand coeur <3
♠ Nombre de messages : 2147


MessageSujet: Re: Innocent jusqu'à preuve du contraire..[Sam] Sam 2 Fév - 11:48

    S’il y avait bien un point qui commençait à lui taper sur le système c’était sa présence dans sa maison ou en plus il se croyait tout permis. Et puis quoi encore, ce n’était pas chez lui, ici, elle était encore maitre chez elle, alors il aurait pu au moins avoir la décence de ne pas lui couper la parole comme ça. Ça avait toujours eu le don de lui mettre les nerfs en pelote ce qui ne ferait que croitre de manière tout à fait déplorable son mal de crâne encore et toujours présent. Jennyfer lui lança un regard noir, le visage parfaitement fermé autant par la colère que par la douleur. Et en plus il osait la couper alors qu’il ne comprenait pas vraiment le sens de ses paroles, le but de celle-ci. Ce qui allait finir par la rendre chèvre. Bon sang de non de Dieu pourquoi avait-elle accepté, si ça continuait ainsi, malgré toute la justice qu’elle pouvait faire, elle allait le foutre à sa porte et qu’il continue tout seul vu qu’il n’avait pas besoin d’aide. Bon sang, elle n’était pas complètement écervelée non plus comme il le sous-entendait à nouveau en lui répétant pour la énième fois qu’il ne pouvait mettre les pieds quelques pars sans se faire tuer. Mais elle ne voulait pas soulever ça, elle voulait juste soulever que dans sa manière de présenter les choses, elle n’était qu’une simple pièce sur l’échiquier. Qu’un pion qu’on avait déjà prévu et sur qui on comptait qu’il fasse exactement ce qu’on voulait. S'il pensait sérieusement ça, il se mettrait le doigt dans l’œil et jusqu’au coude. La rousse l’aiderait sans doute car elle n'avait jamais aimé voir les innocents tomber mais si elle le fessait ça sera à sa manière, avec ses méthodes que cela lui plaise ou non. Elle le regarda faire avec un sourire ironique sur le visage avant de lever les yeux au ciel. Quand enfin il sembla lui laisser le temps d’en placer une, elle reprit la parole plongeant son regard dans le sien sans ciller.

    -Sam Fisher, vous avez peut-être l’habitude d’agir de la sorte, mais sachez que j’apprécie que très peu qu’on me coupe la parole chez moi quand en plus vous ne comprenez pas le sens de ce que j’ai voulu vous dire… Ça c’était fait comme ça, il comprendra qu’elle n’appréciait pas… Et je ne suis pas dénuée de cerveau, j’ai très bien compris pourquoi vous ne pouvez pas le faire tout seul, ce que je veux dire c’est que si vous croyez que les gens qui sont prêts à vous aider vont accepter d’être manipulé comme des pions vu que vous avez déjà tous pensé, vous vous trompez lourdement. Alors si vous croyez vraiment que je vais pour vous aider en vous suivant les yeux fermés, vous pouvez déjà sortir de chez moi parce que cela ne sera pas le cas.

    Quoi ? C’était un jeu dangereux, peut-être bien que oui, mais il fallait bien que d'un elle remette les pendules à l’heure comme le disait l’expression et que secondement, il sache aussi qu’elle n’était pas un sous-fifre et que rien de particulier ne l’obligeait à l’aider. Au contraire, elle serait plutôt obliger de sonner à quelqu’un pour dire qu’elle avait une personne extrêmement recherchée chez elle. Ce qu’elle ne faisait pas. Elle lui accordait du crédit, croyait à sa version, il faudrait bien qu’il accepte à son tour de lui faire confiance et face des concessions sur son magnifique plan déjà échafaudé. Surtout que le moyen de le sortir de là était plus que risquer. Et le plus que risquer vira à frôler l’impossible quand il montra tout contente sa vidéo où il maitrisait trente hommes. Rha ça c’était bien les agents qui était confinée à l’attaque, il n’était pas capable de voir toutes les subtilités du problème. Il avait fait pire que mieux, Jen en était plus que sur. Face à un jury, il était fichu, qu’il les aille tuer ou non, il en démontrait la capacité et sa dangerosité. On n’était pas sorti. Elle ferma les yeux tout en marchant lentement dans son salon. Sa voix s’éleva calme.

    -C’est bien là tout le nœud du problème Sam. Vous n’êtes pas diplomate et vous réagissez comme l’agent qu’on vous a conditionné à être. Il faut que vous arrêtiez ça immédiatement avant que cela devienne impossible à vous sortir de ce merdier. Comprenez bon sang que ce n’est pas moi qu’il faut convaincre de votre bonté comme vous dites mais une population qui avec cette vidéo vous verra comme un dangereux criminel ! Cessez d’essayer de vous démerder tout seul et faite moi confiance. J’ai un peu plus de tact que vous, alors si je vous aide, ça sera à ma manière est-ce bien clair ?

    Elle avait tourné son regard émeraude vers lui alors qu’il tritura son GSM et que soudain, une voix s’éleva de celui-ci pour signaler un basculement sur un réseau iranien. Est-ce qu’il allait vraiment la contredire ou la rabaisser sur tout ce qu’elle allait dire comme à leur première rencontre ? Parce qu’elle n’était pas sûr que son sang-froid déjà limite en cette journée le supporte. Elle remassa ses tempes alors qu’une pointe venait de lui traverser le crâne. Oh bon sang. Elle le laissa planter un instant et partit vers sa cuisine avant de chercher dans l’armoire à médicaments quelque chose contre le mal de crâne qui lui vrillait la tête. Si elle voulait réfléchir à son problème, il fallait que ça cesse. Elle se fit couler un verre d’eau avant de le prendre et de revenir dans sa direction.

    -Bon reprenons au départ, vous avez quelles preuves en votre possession pour le moment pour prouver votre innocence ? Sans compter la réouverture d’enquêtes pour l’accident de votre famille ?

    Elle se rassit dans un fauteuil face à lui, avant de plonger son regard dans les flammes qui dansait dans l’âtre de la cheminée en attendant qu’il lui réponde.

___________________________

NCIS
Sometimes you have to look at the reality in front of you and accept it  ♠ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Innocent jusqu'à preuve du contraire..[Sam] Mer 19 Fév - 23:12

L’homme qui était face a la directrice n’était plus le Sam agent d’élite du programme secret de la NSA, a l’époque il été un père. Mais a se jour il ne reste plus que l’ombre de lui-même, un homme se laissant dominer par la colère, le visage meurtri par la peine, ne combattant pas pour la gloire ni pour le bien ni pour le mal… Mais uniquement pour ses convictions. Et s’il doit tuer pour cela il le fera. Certes il avait un plan bien ficelé, mais ses actions ne concerne que lui et les autres agiront comme ils le souhaitent, il est venu demander l’assistance de Jenny, pas recevoir des leçons. Il écouta attentivement la directrice parler et prit la parole doucement

Vous vous voyez comme des pions ? Je vous laisse le choix pourtant sinon j’aurai fais tout a partir de l’ombre. Mais vous le voyez comme tel… très bien

Se lève est se dirige vers la porte quand il entend le nouveau Speech de la directrice il se tourna vers elle. Il l’écouta attentivement. Il s’emblait plus ou moins calme mais son ton était devenu froid et cassant

Vous désapprouvez mes méthodes, je peux vous comprendre. Mais nous sommes issus de deux mondes différents, ne comptez pas sur moi à rester cacher et ne rien faire. Sois vous acceptez et vous me laissez chercher des preuves aussi, soit je me débrouille seul et je ne vous conseille pas d’envoyez vos agents…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rousse au grand coeur

Rousse au grand coeur <3
♠ Nombre de messages : 2147


MessageSujet: Re: Innocent jusqu'à preuve du contraire..[Sam] Dim 23 Fév - 18:12

Sam Fisher. Que ce soi l'agent qu'elle avait croisé des mois plus tôt dans le Mtac, ou l'homme qui n'était plus que l'ombre de lui-même aujourd'hui, c'était une personne qui avait toujours eu le don de lui mettre les nerfs en pelote. Jennyfer avait l'habitude des gens butés, des têtus, des têtes de mule du gouvernement, mais lui, il les surpassait carrément. Couplé à son culot sans bornes de venir jusque dans sa demeure, de quémander son aide avant de partir et de jouer les vexer de ces constatations. Il y avait un moment ou il fallait un peu accepter d'abaisser son ego et d'écouter ces conseils. Lui il avait peut-être bien l'habitude du terrain, des dangers, des manières dont on allait le traquer mais, elle, elle connaissait les deux côtés, le côté plus terrain et le côté plus politique. Ou tout n'était que jeu d'ombres, influence et échange de bon procédé. Elle savait d'ailleurs relativement bien mener sa barque comme elle l'avait prouvé de nombreuses fois au sein du Ncis, mais là, il lui demandait l'impossible. Elle voulait bien aider ceux qui le lui demandait, a fortiori quand il était innocent de ce dont on les accusait, mais elle n'accepterait pas d'être qu'un pion dans son jeu d'échecs. Elle détestait ce sentiment d’être manipulée, d’être qu'une pièce du puzzle qu'il était important de faire bouger comme souhaité pour que la suite se découle de manière logique. Elle aimait diriger, elle l'avouait et c'était ce point précis qui risquait fort de poser problème entre nos deux protagonistes. Compter en plus que la codirectrice du Ncis, était affublé en ce moment même d'un de ses nombreux mal de tête à en réveiller les morts et vous pouvez aisément comprendre que toute cette situation ne l’enchantait que très très peu. Surtout quand cela vous tombait dessus sans signe avant-coureur.

Elle ne voyait d'ailleurs toujours pas pourquoi le cinquantenaire avait décidé de lui accorder lui aussi le bénéfice du doute, ou de la confiance, au vu de ce qu'avait été leur dernière rencontre. A moins que lui aussi aimait les caractères forts et les choses qui ne sont pas gagnées d'avance ? A voir. Quoi qu'il en soit, la rouquine, tentait de lui faire comprendre son point de vue en haussant un peu la voix, tentant tant bien que mal de s'imposer dans sa propre maison. Ce ne fut pas du tout de l'avis de l'agent Fisher, vu qu'il s'emporta à son tour. Réel impulsif qu'il était. Bon d'accord c'était un peu l’hôpital qui se foutait de la charité à cette réflexion mais quand même. Voilà qu'il nous la jouait innocent et non moi je n'avais jamais pensé à ça. Bah tient. Rhha, cet homme allait la rendre chèvre, vraiment, c'était un chiant comme elle en connaissait que très peu et encore heureux dans un sens ! Tout mener de l'ombre ? Mais bien sur, comme si il trouverait d'autres personnes capables de l’aider à balancer au gouvernement qu'il était des tueurs en puissances et des enfoirés de premières. Non franchement à part elle qui l'aiderait ? Le fbi ? La cia ? Laissez la rire. Il rentrerait lui-même par la force pour forcer le président à entendre sa version ? Allons bon, de pire en pire. Il se montrait au goût du jour comme un criminel, il n'était dicté que par la colère, la douleur et la vengeance. Il fallait vraiment qu'elle trouve le moyen ou les mots pour le canaliser un petit peu avant qu'il ne continue ces pures conneries comme il était occupé de le faire depuis le début.


-Oui, je me vois comme un pion. Vous n'êtes pas doué pour le contact social Fisher, alors si je suis censé être autre chose que ça, il faudrait peut-être que vous revoyez votre copie ou que vous expliquiez calmement. Sans me noyer d'information parasite. Alors ne jouez pas l'enfant capricieux voulez-vous, rasseyez-vous !

Le regard émeraude qu'elle posait sur lui était brillant, intense. Le ton de sa voix était maîtrisé même si elle la voulait parfaitement inflexible. Oh elle n'omettait pas qu'il était parfaitement capable de commettre des atrocités ou de sûrement la maîtriser avant qu'elle n'aille eut le temps de dire ouf, mais ce n'était pas pour autant qu'elle se tairait. Si il avait choisit de lui donner une parcelle de confiance, c'était qu'il avait quand même un peu de croyance en ses compétences professionnelles et en l'utilisation honorable qu'elle faisait de son poste. Alors qu'il assume son choix ! A ce qu'elle savait, elle n'avait toujours pas lancer un signal d'alerte, n'avait toujours pas prévenu ses agents ou téléphoner au secours en signalant qu'un des hommes les plus recherchés dans les agences gouvernementales se trouvait chez elle. Alors si il pouvait laisser de côté les menaces tranchantes, cela lui serait profitable. Elle grimaçait de plus belle, fronçant les sourcils, plissant les yeux. Son mal de crâne devenait intense et pourtant, elle s'accrochait à la réalité qui se passait sous ses yeux. Voilà qu'il recommençait son discours de 'je suis seul au monde' ça ira. Cette fois, elle laissa passer clairement un soupire, question qu'il voit qu'il commençait à lui taper sur les nerfs. Elle se releva derechef avant de marcher droit dans sa direction. Elle ne changea pas de rythme et elle garda son regard posé vers lui. Dans une parfaite conscience de ces gestes, elle se plaça devant lui, bloquant accessoirement l'accès à la sortie. Posant un de ses poings sur sa hanche, son regard émeraude tranchant dangereusement croisa les siens, elle reprit la parole sur le même ton que lui. Il voulait la jouer comme ça, elle pouvait le faire aussi.

-Est-ce que je vous ai seulement dit que je refusais de vous aider, Fisher ? Est-ce que j'ai seulement insinué que je comptais vous demander de rester sagement planqué ? Je pense que j'ai bien compris que ça, vous ne savez pas le faire ! Elle pointa le doigt vers lui, visiblement pas contente. Et que se soit bien claire entre vous et moi, ne me prenez pas pour une incapable, je sais ce qu'est le terrain ! Elle se rapprocha encore d'un pas. Et si vous voulez toujours de mon aide, je ne vous conseille pas de menacer mes agents...

Son regard dur le quitta et elle se décala de lui, remettant de la distance entre eux. Elle repartit vers une des fenêtres de sa demeure, lui tournant sciemment le dos. Folle ? Du tout. Les bras croisés sur sa poitrine, elle fit volte-face.

-Je vais demander la réouverture du dossier de votre fille sous prétexte des traces de freinages, je demanderais à mes agents de craquer de vos disques durs mais je ne veux pas de vous dans mes pattes à ce moment-là, est-ce que c'est clair ?

Sous-entendu plus de délire du style de la vidéo qu'il lui avait montrée.

___________________________

NCIS
Sometimes you have to look at the reality in front of you and accept it  ♠ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Innocent jusqu'à preuve du contraire..[Sam] Dim 2 Mar - 22:52

Sam regarda la directrice, effectivement il avait un pion dans cette histoire mais il ne s’agissait nullement de la directrice. Et révéler son nom ici même devant la directrice, déclencherai instantanément une enquête sur elle et signerai son arrêt de mort immédiat. Il écouta la directrice râler en silence. Il la regarde lui tourner le dos, s’éloigner vers la fenêtre et entend ses derniers mots, elle accepta. Il la regarda et il lui répondit franchement

J’accepte de ne pas être dans vos pattes, mais je vous préviens tout de suite que je ne resterai pas comme un observateur je continuerai d’enquêter de mon côté. J’ai besoin de prendre l’air 5 minutes

Il se dirigea dehors pour fumer une clope tandis que quelque chose commença à biper chez la directrice Shepard, le sac de Sam posé dans un coin avec un appareil fixé dessus bipait avec un écrit

Fichier « VICTOR_COSTE.AVI » décrypté. Lecture dans 5 secondes.
La lecture commença, la date correspondait exactement au jour de l’attaque de Sam sur le QG d’Echelon 3


La vidéo commença avec un écrit dans le coin supérieur droit : Interrogatoire de VICTOR COSTE


Il faut que vous compreniez un truc : le Sam Ficher que vous connaissez est mort. Il a été tué par l’Amérique qui lui a demandé un sacrifice de trop et l’a poussé à franchir la ligne jaune. Tué par un pauvre mec, par un connard anonyme qui a renversé sa fille et a disparu. Sarah était la seule chose un peu normale dans sa vie. Et tué par son agence… qui l’a piégé et abandonné et l’a forcé à descendre son meilleur ami dans une cave miteuse de New York. Le jour où Irving Lambert est mort… Sam est mort, en même temps… Alors il a jeté l’éponge, il a quitté Echelon 3, il a laissé l’Amérique, il a abandonné sa vie, il a tout laissé tombé… Il a disparu du radar et c’est trouvé une nouvelle raison de vivre. Il a fini par en trouver une. Le jour où il a entendu dire que la mort de Sarah, sa fille, n’était peut-être pas accidentelle. Ca a suffit… Pour le faire partir. Il est allé à La Valette. C’est à Malte.

Un double logo apparait a l’écran, sur la gauche le logo de la NSA et a droite celui de Echelon 3 un écrit rouge de quelque seconde « DONNEES CORROMPUE »

…Ne lui répétez pas que c’est moi qui vous l’ai dit mais j’étais sûr qu’il irait de tout manière… Y avait pas un plan louche a Malte qui transitait pas par cet endroit. C’était le Q.G de Kobin. Et le musée était devenu une véritable place forte… Et… pour être honnête… c’était déjà une place forte à l’ origine. Même à l’époque où ça grouillait pas de types avec des armes automatiques. Mais Sam savait que Kobin était barricadé à l’intérieur et qu’il avait des infos sur la mort de sa fille. Et partant de là. Rien n’allait arrêter Sam.

Un double logo apparait a l’écran, sur la gauche le logo de la NSA et a droite celui de Echelon 3 un écrit rouge de quelque seconde « DONNEES CORROMPUE »

Bref quelqu’un voulait parler à Sam. C’est pour ça qu’ils se sont donné la peine de le piégé a Malte, chez Kobin. Et c’est aussi pour ça qu’ils l’ont drogué et rapatrié aux US. Et valait mieux pour eux qu’il soit bien tranquille à la livraison. Parce que sinon, je crois bien que Sam aurait démoli cet endroit a mains nues.

Un double logo apparait a l’écran, sur la gauche le logo de la NSA et a droite celui de Echelon 3 un écrit rouge de quelque seconde « DONNEES CORROMPUE »

Sam avait confiance en moi, surtout après se que l’on avait vécu ensemble dans le Golfe. C’est pour ça qu’il m’a appelé quand Echelon 3 lui a fait son petit numéro. Il avait besoin d’aide. Et il savait que je l’aurais jamais laissé tomber.

Un double logo apparait a l’écran, sur la gauche le logo de la NSA et a droite celui de Echelon 3 un écrit rouge de quelque seconde « DONNEES CORROMPUE »

Cette opération (Guerre du Golfe), ça allait marquer un tournant pour Sam. Même si on allait mettre des années à s’en rendre compte. Bref, le deal qu’il avait passé avec Grimm impliquait des infos sur Black Arrow. Et généralement quand Sam demandait de l’aide. Ça voulait dire que c’était énorme. Restait à fixer le rendez-vous. On a choisis la fête foraine du côté du National Mall. C’est bourré de monde, facile d’accès et pas vraiment pratique pour les types qui sont après vous. Et Sam, il a fini par leur mettre la main dessus.

Un double logo apparait a l’écran, sur la gauche le logo de la NSA et a droite celui de Echelon 3 un écrit rouge de quelque seconde « DONNEES CORROMPUE »

Je n’ai parlé à Sam qu’une fois depuis qu’il est parti. Il m’a dit qu’il avait compris que ce qui comptait pour lui, c’était sa famille, et qu’il serait toujours la pour elle… Et vous savez la dernière chose qu’il m’a dite avant de raccrocher ? Vic, mon vieux, merci pour tout. Tu es comme un frère. Un frère… C’est la famille, ça, hein ? Explosion suivie de coup de feux, on peut entendre une alarme en fond sonore Ouais, c’est bien se que je pensais.

La vidéo se coupe avec un écrit clignotant « FIN D’ENREGISTREMENT »…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rousse au grand coeur

Rousse au grand coeur <3
♠ Nombre de messages : 2147


MessageSujet: Re: Innocent jusqu'à preuve du contraire..[Sam] Dim 16 Mar - 13:13

Il était impressionnant de voir à quel point l'homme qui se trouvait dans sa demeure était capable de la faire monter dans les tours si rapidement. S'en était presque affolant. Pourtant la codirectrice du Ncis avait de la bouteille ou de l'expérience derrière elle dans ce domaine du self-contrôle. Elle ne comptait plus les interminables heures de vidéo-conférence avec un homologue parfaitement buté, ou les réunions au sénat qui virait à l'affrontement stérile pour sauver deux égo masculins, en mal de reconnaissance. Mais il fallait dire qu'il était bien différent d'eux et qu'elle ne se sentait pas l'âme de la diplomate qu'elle pouvait être en cet instant. Ce qui la faisait le plus sortir de ses gonds ? C'était certainement qu'il aille le culot de venir chez elle, pour l'engueuler, alors là pour Jennyfer, c'était le pompon de l'histoire. Si dans un premier temps, le métier et l'habitude jugulaient ce sentiment dévastateur et le gardait sous contrôle de manière maîtrisé. Peu à peu, il semblait ne pas se rendre compte qu'il approchait du point de non-retours. Tout le monde avait une limite qu'il pouvait accepter, dépasser celle-ci signait le trop-plein. Sam Fisher était tellement dans son monde, dans sa demande et dans son délire de seul au monde où tous le monde veut me tuer, vous ne comprenez rien, qu'il ne semblait rien voir. Bien que dans un sens, un homme qui était capable de maîtriser à lui tout seul, même par surprise, plus d'une trentaine d'agents surentraînés, ne devait certainement pas craindre une femme comme elle. Et ce même si elle avait fait quelques petites années avec les agents du Mossad, tel que Ziva qui avait de la ressource à vendre. Bref, il dépassa la limite en la menaçant carrément, elle et ses agents, si elle bougeait ou l’empêchait de faire ce qu'il souhaitait.

S'en était trop, elle avait soupiré profondément avant de se redresser sur son siège et de se diriger droit vers lui, sans s'arrêter, sans la moindre hésitation. La rouquine était la chef chez elle et elle comptait bien lui faire comprendre. Depuis son accession au poste, elle avait pour réputation d'être une femme de caractère qui savait ce qu'elle voulait et qui surtout ne se laissait pas marcher sur les pieds ! Elle ne comptait pas faire défaut à cette idée préconçue, surtout pas face à lui. Elle lui remit les pendules à l'heure d'un regard polaire avant de se décaler. Le brun n'avait pas bougé, n'avait pas moufté, il semblait réfléchir. Pas le moins du monde désarçonné, décidément toute leur rencontre serait épique au vu de leurs caractères qui se confrontaient à raison. Il acceptait. Alléluia, on y était enfin arrivé. Ce n'était pas comme ci ce fut long et compliqué. Disant qu'il prenait l'air, elle le regarda d’éloigner et sortir dehors, à son aise, comme si il était chez lui. Il ne fallait pas non plus qu'il prenne ces aises, même si elle voulait bien l'aider, il ne resterait pas ici. Elle posait son regard vers l'extérieur en espérant que personne ne réalise qui il était alors qu'un biper commença à se faire entendre. Une sonnerie.  Dans un parfait réflexe pavlovien ou de conditionnement, elle chercha dans sa poche pour vérifier que ce n'était pas l'agence qui essayait de la joindre mais au moment où elle mit sa main sur celui-ci, une voix sortie de nulle part s'éleva dans les airs. Cela venait du sac de Sam. Lentement, elle s'en approcha avant de l'ouvrir un peu plus, assez pour distinguer  bipper qui montrait une vidéo. Elle prit l'appareil entre ces mains avant de le regarder. C'était une vidéo à la date de son attaque sur échelon trois.


-C'est quoi encore ça ?

La vidéo qui se déroulait sous ses yeux, se passait de toute évidence dans une salle d'interrogatoire. Outre le petit titre qui l'indiquait, la décoration lugubre et totalement épurée que de ce qu'elle voyait, le confirmait aisément. Mais la question restait entière, qui était Victor Coste ? Elle finirait bien par le savoir. De toute évidence cet homme connaissait Sam, vu qu'on l’interrogeait certainement pour avoir des informations le concernant. Tout ce qu'elle entendait était sa vie. Alors d'autres personnes savaient que ce n'était qu'une mascarade, un plan monté ? Il y avait donc une lueur d'espoir. Sauf que grand hic, si ceux qui le savent sont en salle d'interrogatoire, ce n'était pas bon du tout, mais alors là pas du tout. Plus ça passait, plus elle réalisait qu'il lui avait dit la réalité. Il avait été piégé, manipulé par son agence, par le gouvernement. Que le gouvernement soit corrompu ou capable de réaliser de telle chose, ne l'étonnait presque pas. Mais qu'ils veulent à tout prix le tuer alors qu'il voulait juste éclaircir la mort de sa fille et non pas les dénoncer, était plus louche. Méthode radicale en tout cas, trop.  Ainsi donc ce Victor était son ami et c'est pour ça qu'il avait entré et explosé les défenses de échelons 3? Pour le tirer d’affaire ! Cette loyauté entre eux, c'était presque digne du semper fi des marines. Voilà qui expliquaient bien des choses, elle avait l'impression que tout s'éclairait enfin dans son esprit. Mais ça voulait dire aussi que l'homme ne voulait toujours pas jouer franc jeu avec elle. Elle se dirigea vers l'endroit où elle l'avait vu sortir. Il devait toujours être occupé de fumer sa clope. Elle s'adossa au mur à côté de lui. Silencieusement, elle lui tendit son bipper, regardant devant elle, son regard émeraude perdu vers l'horizon.

-Victor Coste, c'était votre ami n'est-ce pas ? Il l'avait capturé pour essayer de vous retrouver, pour vous attirer chez eux ? Ils ont réussi...C'est pour lui que vous avez pénétré dans échelon 3, pour le tirer de là. Ou est-il maintenant ? Il a survécu ?

Elle attendit quelques petites secondes avant de reprendre la parole.

-Sam, vous devez jouer franc-jeu avec moi et pas espérer que je découvre tout fortuitement. Vous avez un témoin dans votre sens, une vidéo, c'est des éléments pertinent, plus que votre parole. Si vous voulez mon aide, je vous le répète, jouons en équipe.

Elle tourna son regard vers lui. Le vent frais de la journée passait par bourrasque, même si il faisait drôlement calme, c'était apaisant. Maintenant, il ne lui restait plus qu'à attendre ces réactions. Comment prendrait-il le fait qu'elle sache tout cela ? Était-ce calculé ou le prendrait-il mal ? Jen allait le savoir dans les secondes qui suivent.

___________________________

NCIS
Sometimes you have to look at the reality in front of you and accept it  ♠ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

«Contenu sponsorisé»

MessageSujet: Re: Innocent jusqu'à preuve du contraire..[Sam]

Revenir en haut Aller en bas

Innocent jusqu'à preuve du contraire..[Sam]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Innocente jusqu'à preuve du contraire... Non? - Gabriel
» Tout est innocent, jusqu'à ce que l'on décide du contraire {Alexandre}
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys
» Après l'effort, le réconfort ! (Épreuve d'immunité)
» Première épreuve : Le courage !
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NCIS RPG :: Washington :: Les maisons :: Jenny Shepard-