AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur NCIS-RPG
De nombreux personnages de la série sont encore disponibles : Jethro Gibbs, Ziva David, Tobias Fornell, Eleanor Bishop, Leon Vance... N'hésitez plus.

Partagez|

Cela peut surprendre [Danny]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
~°Mysterious Woman°~

~°Mysterious Woman°~
♠ Nombre de messages : 732


MessageSujet: Cela peut surprendre [Danny] Sam 17 Sep - 17:34

Les jours passaient et ne se ressemblaient pas forcément non plus. C’était le cas pour Sabrina, cela faisait des jours à présent qu’elle avait croisé Danny, mais maintenant elle ne l’avait plus revu, elle ne lui avait pas resonné non plus. Pour diverses raisons ou pour aucune, c’était un peu compliqué à analyser. Tout d’abord, elle n’avait plus eut du temps devant elle, elle avait passé la semaine à suivre la piste de ces criminels qui voulaient créer quelque chose de bien plus complexe et dur que le sarin. Elle avait essayée d’infiltrer la petite bande en se faisant passer pour une femme d’affaire d ‘une firme pharmaceutique pas forcément très nette. Autant dire que malgré la méfiance du début, très vite, l’agente de la cia a réussit à gagner leur confiance, encore heureux qu’elle avait travaillé pendant des années comme laborantine sinon, il était sur que sa couverture aurait sauté très facilement. Quoi qu’il en soit, elle tomba quand même le dernier jour, elle réussit de justesse à transmettre les informations, récupérer les marchandises dangereuses et arrêter une bonne partie de la bande grâce à une équipe d’intervention qui était arrivée sur place. Seulement, on ne peut pas non plus en sortir indemne et elle gagna en prime un petit séjour à l’hôpital. Une arcade sourcilière ouverte et quelques plaies au bras. Décidément ces temps-ci elle allait les collectionner. On était le lendemain de cette petite intervention et elle devait remplir son rapport.

Sabrina y passa de longues heures. Elle était là attablée à son bureau, le stylo en main ou plutôt le bic bleu, elle écrivait à chaque fois des paragraphes après réflexion, faisant attention à l’orthographe. Elle y passa toute la matinée et le début de l’après-midi. Enfin, le tout était terminé, elle imprima le reste des informations qui était écrite sur l’ordinateur, joignit le tout dans un dossier particulier et le lança plus qu’elle ne le posa sur le bureau de son supérieur. Avec l’air de dire : si tu me retiens encore pour que j’écrive, je te tue. Il comprit sans doute le regard assassin de sa subordonnée, car après avoir passé rapidement dans son dossier il lui dit qu’elle pouvait rentrer et qu’elle avait son après-midi, qu’on ne l’attendait que demain matin. Parfait, elle rêvait d’aller se prélasser chez elle devant un bon verre avec un bon livre en main. Elle avait reprit son arme, son sac, sa veste et avait plié bagage en deux temps trois mouvement. Maintenant ou aller ? Après réflexion, elle avait décidée d’aller voir un peu dans la ville et d’aller se chercher un petit quelque chose pour manger. Finalement en passant, un attroupement de police se fit en face d’un bâtiment. Comme la curiosité faisait partie de son caractère, elle s’était arrêtée très vite et avait sortit son arme avant de s’approcher d’un des policier qui d’abord en la voyant voulu l’empêcher de passer puis voyant son arme sortit également la sienne. Oh, elle leva une main en l’air, avant d’aller chercher sa carte et de la lui montrer.


-Ola Tout doux mister, on est du même camp. Agent Garrett, cia, qu’est ce qui se passe ici ?

-Je ne crois pas avoir appelé la cia, j’ai demandé le ncis…
-On ne m’a pas appelé non plus mais voyez vous votre foule de voiture de police, cela ne passe pas inaperçues je pesais vous aider mais bon si vous préférez vous démerdez seul, c’est votre problème.
-Non, non attendez, ce que je veux dire c’est que tout ça relève du Ncis, c’est un marine qui est mort à l’intérieur.

Elle acquiesça avant de ranger son arme ou elle était mise, elle s’éloigna du policier et regarda le bâtiment. Effectivement, elle n’avait pas grand-chose à faire là, mais elle se perdit dans une réflexion tout en regardant le bâtiment, devant l’entré. Elle ne prit pas attention à l’arriver d’autres voitures, elle ne tourna même pas la tête. C’est en entendant les pas arriver qu’elle se dit que la cavalerie de l’agence fédérale venait de débarquer. Allons voir, elle esquissait déjà un sourire joueur, disons qu’elle était d’humeur taquine ou cynique aujourd’hui, après avoir fait de la paperasse, il fallait qu’elle se change les idées même si c’était en ennuyant et en empêchant le travail des autres.

___________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rewritetrueblood.purforum.com/
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Cela peut surprendre [Danny] Dim 18 Sep - 19:03

Cela faisait deux semaines que Danny était sortie de l'hôpital, après un long mois passer là-bas pour la rééducation de son genoux. Sa allait mieux, sa cicatrice à sa joue ne le gênait plus et ne se voyait pas tant que ça, les médecin avait fait un beau boulot. Et la cicatrice de son doigt n'était pas tellement voyante non plus. En revanche il boitillait et portait une canne. Il n'était plus non plus habiller de la même manière, il portait un costard noir, des basquettes blanche qui faisaient habillés et un chemise blanche également. Une cravate noir retombait sur cette chemise qui lui allait à ravir et sa veste noir le mettait encore plus en valeur. Il arriva et montra sa plaque, puis il avança difficilement vers le bâtiment, il parla avec un flic et prit des note, lorsqu'il prenait des notes, il posait sa canne sur sa hanche et ne bougeant pas il restait en équilibre. C'était toute une histoire pour écrire en marchant ou même prendre sa commande lorsqu'il allait manger quelque part. Enfin pour le moment il s'agissait du boulot. On l'avait appeler pour un homicide, un marine avait été retrouver mort dans un bâtiment tombant légèrement en ruine. Il avait été tuer de trois balles dans le corps. Surement une exécution, mais pour ça il faudra qu'il demande le rapport de l'autopsie pour se faire une idée. Il était sur le point d'aller se faire une idée des lieux, lorsqu'il entendit des bruits de pas. Il n'avait pas reconnue Sabrina et elle ne pourrait surement pas le reconnaitre maintenant, vu qu'il portait un costard et non son bagguis déchirer et sa chemise. Il était élégant et charmant dans cette tenue tout à fait élégante. On aurait dit un agent du FBI, mais non, c'était un agent du NCIS, qui tentait de remonter la pente après ce qui lui était arriver. Il n'en avait parler à personne et la version officielle était qu'il avait été tabasser pour être voler...Enfin cette affaire avait été classer et personne n'en reparlait. Il sursauta en voyant Sabrina, il fit ensuite :

"Sabrina ?? Woa...si je m'attendais à te voir ici...qu'elle surprise ..."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
~°Mysterious Woman°~

~°Mysterious Woman°~
♠ Nombre de messages : 732


MessageSujet: Re: Cela peut surprendre [Danny] Dim 18 Sep - 21:17

Nous étions tous plus ou moins conditionné à certain actes et gestes. Elle comme elle était dans les services du gouvernements, elle était habituée à réagir à des cas d’urgence ou autres moments ou cela tournait mal. Donc c’était une sorte de réflexes que de s’arrêter en voyant une masse de voiture de police autours d’un bâtiment. Ce n’était pas quelque chose que l’on voyait tout les jours de la semaine quotidienne et cela avait surtout la signification sous entendue qu’il y avait un certain problème, que se soit une prise d’otage, un suicide, un meurtre un incendie. Comme la jeune femme, plus si jeune que ça était évidement d’une grande curiosité, elle s’était donc arrêtée. A peine la voiture garée à la va vite et le moteur coupé que sa main avait déjà agrippée son arme de service au cas ou, on ne lui referai pas deux fois le coup de l’explosion de la banque ou elle et grant avaient failli finir carbonisé et exploser avec une fillette dans la banque. Seulement son acte avait plus inquiété le policier qu’autre chose, elle dut donc le rassurer de manière asse bourrue c’était vrai, mais elle n’était pas la meilleur dans le domaine de la diplomatie, bien au contraire, on évitait de l’envoyer elle sauf dans certain cas comme pour Aymrick mais passons le détail. Quoi qu’il en soit, elle avait demandée ce qui s’était passé, mis à part que c’était sans doute un meurtre et qu’il était pour le ncis, elle n’avait pas beaucoup d’élément.

Sabrina avait donc rangée son armée, et c’était éloignée du policier, elle avait avancer vers le bâtiment sans pour autant y mettre les pieds, connaissant les énergumènes ils seraient bien capable de vouloir l’entendre comme témoins ou la prendre comme bouquet misère si jamais il y avait des preuves de perdue e elle n’avait pas envie de rajouter ça à sa liste de mauvaise chose de la semaine. Elle n’avait pas réellement prit attention de où et vers qui ses pas l’avaient menée, des hommes en costard, elle en croisait en longueur de journée donc cela ne l’avait pas marquée. Disons que la brunette s’attendait plus à ce que les agents débarquent par les voitures qui se garaient mais quand le son de la voix lui vient très proche d’elle, elle dut se rendre à l’évidence que les agents étaient déjà dans la place et que le bruit qu’elle entendait n’était sans doute du que aux curieux qui s’arrêtait pour avoir quelque chose de croustillant à dire en rentrant chez eux. Quoi qu’il en soit la voix qui l’avait interpellé, Sabrina l’avait reconnue instantanément c’était Danny. Elle était étonnée et surtout on ne peut plus surprise. Elle ne l’avait plus rappelée et il ne s’était pas vu, elle avait également haussé en voyant son style vestimentaire. Il était tiré à quatre épingles mais avec une canne, un de ses sourcils se fronça en interrogation. Elle avait manqué quelque chose là.


-Who, je crois que je peux te retourner la surprise. Tu tentes de rivaliser avec le Fbi et leur costard ? Parce que sinon il te manque la petite oreillette blanche à l’oreille et ça serait parfais. Par contre, une canne qu’est ce qui sait passé ?

Disons que sur le coup, elle avait un peu oublié le lieu et le contexte qui les emmenait à s’être retrouvée là. Elle omettait aussi pour le faite qu’il devait se demander ce qu’elle fichait sur ce qui était sa scène de crime. A vrai dire à part le totalement changement de style entre la soirée au bar et maintenant et cette canne qu’il utilisait pour se déplacer, rien d’autre ne percutait à son esprit. Son regard restait accroché au sien.

___________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rewritetrueblood.purforum.com/
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Cela peut surprendre [Danny] Mar 20 Sep - 9:28

Sabrina...Ha...on ne pouvait pas dire que cette femme était banale. Danny l'avait rencontrer dans un bar, assez cool et calme et après avoir parler avec elle, et apprit qu'elle travaillait dans un laboratoire, ils avaient passer la nuit ensemble et pas besoin de vous faire un dessin pour savoir ce qui s'était passer durant cette nuit. Danny la revit donc ici et chose étrange, elle avait un flingue à sa ceinture. Depuis quand des scientifiques avaient des armes ? Et qu'est-ce qu'elle faisait ici ? Il comprit alors qu'elle n'était pas ce qu'elle prétendait être, cela lui fit un peu mal sur le coup, car lui il avait été honnête avec elle, mais bon c'était peut être le boulot qui voulait ça...Elle lui dit que le costume lui allait bien et qu'il ressemblait presque à un agent du FBI comme ça, à vrai dire il voulait juste paraitre plus âgé et plus professionnel c'était tout. Elle lui demanda ensuite pourquoi est-ce qu'il avait une canne, il lui fit :

"Pour rien, juste une petite blessure qui prend un peu de temps à cicatrisé, c'est tout...Dis, tu bosses pas dans un labo n'est-ce pas ? Tu es de quel côté, NSA ? FBI ? CIA ?"


Il avait vite passer la question de la blessure parce qu'il ne voulait pas l'inquiéter avec ça, mais très vite son collègue le rappela à l'ordre, lui faisant signe de venir bosser, Danny regarda Sabrina et fit :

"Allez vient, si ça se trouve tu pourras nous aider à trouver des indices."


Passant sous le cordon de sécurité, il fit signe aux flics qu'elle était avec lui, et qu'il ne fallait pas l'ennuyer. Il espérait que personne ne disent rien parce que honnêtement il avait besoin de parler avec elle, sur le faite qu'elle lui avait mentit. Pendant qu'ils montaient les escaliers pour rejoindre le lieux du crime, il lui demanda :


"Pourquoi m'avoir mentie ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
~°Mysterious Woman°~

~°Mysterious Woman°~
♠ Nombre de messages : 732


MessageSujet: Re: Cela peut surprendre [Danny] Mar 20 Sep - 15:35

Etre sur le terrain était en fin de compte un vrai bonheur même si vous êtes plus propice à vous retrouver à l’hôpital, c’était un peu plus épanouissant et motivant que de rester derrière des éprouvettes. Quoi que la brunette aimait bien faire les deux, mais à force de voir les agents toujours revenir, raconter leur journée, elle avait eut envie de voir l’autre côté de la barrière et maintenant qu’elle y restait, elle mélangeait habillement les deux. Enfin ces deux capacités de travail étaient inutiles dans le cas présent. Tout d’abord, elle ignorait tout de ce qui s’était passé ici et secondement, elle ne savait même pas à qui était l’affaire. Croyez bien qu’elle n’avait pas envie d’en prendre une mais pourquoi pas faire un peu chier son monde. Oh, elle avait déjà eut sa dose avec le ncis, la légiste qui draguait son collègue et cette imbécile qui les laissait filer avec le corps, les ruses de certain. Elle pouvait bien leur rendre la pareil de temps ne temps non ? C’était un passe temps comme un autre, qu’elle n’était pas occupée d’appliquer d’ailleurs. Au contraire, elle regardait tranquillement le bâtiment de l’extérieur bien qu’elle soit à l’intérieur des banderoles de laisser- passer quand finalement une voix connue l’avait appelé, c’était Danny. C’était une surprise mais aussi un choc quand elle le vu. Tellement qu’elle en avait restée muette quelques secondes avant que sa réflexion se mit en route. Tellement obnubilé par ce qu’elle voyait qu’elle ne oubliait les autres explications qu’elle devrait fournir elle, et encore rien ne l’y forçait quand on y réfléchit bien. Phrase qu’il élagua rapidement et ne revenu même pas sur son début, vu qu’il ne semblait s’intéresser que sur ce qu’elle faisait là. Honte, mal à l’aise ? Pas vraiment non, c’était son travail un point c’était tout, on le sait en acceptant de rentrer à la Cia. Elle vrilla son regard au sien pour enchaîner.

-Je suis de la Cia mais j’ai travaillé dans des laboratoires pendant quelques années et un peu partout, ce qui me fait donc penser qu’une petite blessure ne devrait pas nécessiter une canne, à d’autre si tu essayes de les embobiner Danny.

Ah quand mentir était une part intégrante de votre métier, il fallait s’y faire, l’objectif principale et accessoirement le plus compliqué aussi était de retenir tout ce que vous dissiez pour ne pas par la suite vous contredire, ce qui aurait des conséquences assez malheureuses. Elle ne vit pas les gestes sinon, elle aurait sortit une petite phrase, par contre elle arqua un sourcil d’étonnement quand il lui demanda de venir avec. Depuis quand ncis & Cia s’invitait bien gentiment sur les scènes de crimes, réveillez-là elle doit rêver.

-Je ne vais pas faire ton enquête, je m’étais simplement arrêtée pour voir ce qui se passait et si il fallait un coup de main mais au vu des relations entre nos deux agences, le faite que je mette mon grain de sel ici crois-moi ne sera pas bénéfique pour vous.

Eh oui, la grenouille était toujours un argument majeur que détenait la Cia. Elle passa tout sourire devant le garde a qui elle avait sans doute flanqué la frousse en arrivant de manière déterminée vers lui. Avant de le suivre, voila qu’elle avait faire des heures supplémentaires qui ne seront même pas payée. Alors que le silence semblait se faire un peu pesant et qu’elle le suivait dans l’escalier, elle l’entendit parler pour poser une des questions qui devaient faire partir de ces points à éclairer. Son regard mobile jusqu’alors pour ne manquer aucun élément se stabilisa vers l’agent du Ncis.

-Tu connais beaucoup d’agent de la Cia qui le soir quand ils ne sont plus en travaille, se présente en criant haut et fort leur appartenance à l’agence gouvernementale ? Parce que moi j’en connais que très peu. Ce n’est pas quelque chose qu’on dit à la première personne qu’on croise, on a des couvertures à ne pas faire sauter et on ne sait jamais qui peut écouter…Après tout qui me disais que tu étais vraiment du ncis ?

___________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rewritetrueblood.purforum.com/
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Cela peut surprendre [Danny] Jeu 22 Sep - 19:18

La blessure de Danny n'était bénigne et encore moins petites, il avait dut subir une bonne opération pour ne pas perdre son genoux et maintenant qu'il pouvait marcher presque normalement cela l'arrangeait, mais attention il n'était pas sortie d'affaire non plus. Car son genoux était encore très douloureux et il devait prendre des anti-douleurs toutes les 4 heures sauf la nuit. Lorsqu'elle lui dit qu'elle savait que ce n'était pas qu'une petite blessure, il soupira et la regardant il lui dit d'un air blasé :

"C'est rien d'important, ok ? T'en fais pas, de toute manière tu ne pourrais rien faire, alors laissons le passer là où il est, tu veux bien ?"


C'était devenue un sujet sensible, car oui il savait très bien qui avait fait ça, mais alors en revanche le dire c'était impossible, il ne le pourrait pas et de toute manière qui le croirait ? Lui un simple agent du NCIS depuis un an, qui avait put trouver ou communiquer avec un tueur en série devenue un mythe ? Non c'était pas possible. Bref, par la suite, il l'invita à le suivre pour l'enquête, même si elle lui avait dit qu'elle n'était pas là pour ça, et qu'elle s'était juste arrêter pour regarder. Il sourit, alors sa curiosité ne voulait pas savoir ce qu'il y avait en haut ? Non, c'était faux, et c'est pour ça qu'il lui avait dit de le suivre. Elle le suivit donc et il lui demanda alors pourquoi est-ce qu'elle lui avait mentit, elle répondit de manière naturelle que c'était en gros par méfiance. Il fit donc en faisant attention à sa jambe et aux marches :

"Disons que j'ai été très sincère avec toi, que j'avais mon arme et ma plaque et que quand tu es rentrer chez moi, tu voyais bien que j'étais un malade ou un menteur...Enfin, je pensais vraiment que tu était en dehors du gouvernement. Mais bon c'est pas si grave."


Il sourit et manquant la dernière marche il se cogna le genoux dans le mur, en se rattrapant, il grimaça de douleur et resta immobile quelques instants avant de reprendre le chemin. Il sortie de sa poche la boite d'antibiotique et en avala un. Puis il se dirigea vers le corps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
~°Mysterious Woman°~

~°Mysterious Woman°~
♠ Nombre de messages : 732


MessageSujet: Re: Cela peut surprendre [Danny] Ven 23 Sep - 18:11

Il y avait des détails qui frappaient bien plus que d’autres, un peu comme un attroupement de police vous faisait vous demander si il y avait quelque chose de grave tout près, quelqu’un qui marchait avec une canne, on se posait quand même la question de savoir ce qui s’était passé. Surtout quand vous aviez déjà rencontrez la dite personne auparavant et qu’elle n’avait pas l’air de souffrir du moindre problème physique. C’était pourquoi l’agente de la Cia avait quelque peu beugué comme on peut dire la dessus plutôt que d’extrapoler un peu plus sa venue sur ses lieux, son travail et tout ce qui s’en suivait. Après tout le trois quarts des choses qu’ils devaient faire était classé secret défense à un certain niveau d’accréditation que ne devait avoir au Ncis que son directeur et peut-être son sous-directeur et encore. Néanmoins, le faite qu’elle lui fasse comprendre clairement qu’il devait essayer de baratiner quelqu’un d’autre avec son discours ne sembla pas lui plaire le moins de monde et il la renvoya dans les cordes avec de faux arguments. Certes, elle était pas médecin, mais elle pouvait comprendre le problème, des études de biologique, ça vous développe le corps humain en long, large et travers et encore plus. Et après c’était elle qui se la jouait mystérieuse n’est ce pas ? Elle haussa un sourcil pas du toute convaincue avant de lui répondre.

-En temps normale j’aurais répondu non, mais comme de toute façon tu ne sembles pas vouloir expliquer le problème que soit, si tu ne veux pas que les autres comprennent et donc invente d’autre théorie farfelue, c’est toi qui voit.

Et c’était lui qui cachait des choses mais que soit après tout ce n’était pas son problème, bon elle avait éviter, elle s’en était sortie qu’avec des égratignures donc cela n’était pas réellement visible non plus. Quoi qu’il en soit, Danny voulu prouver qu’il fallait absolument tourner la page de cette conversation qui ne lui plaisait guère en lui disant de le suivre pour voir le meurtre qu’il devra élucider. Elle avait répliquer sans vraiment sans rendre compte mais malgré tout ces pas prirent la direction du dit escalier qui mènerait à la scène de crime. Après quelques secondes de battement ou le silence était plutôt menaçant, il finit par dire ce qu’il voulait. C’était au culot ça quand même de lui reprocher d’avoir mentit, hors elle n’avait fait qu’arranger la vérité à sa manière, alors que lui voilait tout un pan de lui-même en se retranchant. Qu’est ce qui était mieux ? C’était à voir. Pas grave hein ? Elle en doute si il insistait à ce point là-dessus.

-D’accord très bien et ? Même si tu étais du Fbi, je ne t’aurais pas dit que j’étais de la Cia, je ne le dis que à ceux qui savent déjà. C’est une question de sécurité, il n’y a pas à te sentir blessé ou offusqué, n’importe qui d’autre n’aurait pas eu plus d’information. Au moins de personne savent, au plus vous savez menez vos missions à bien, on accepte en rentrant là, les risques et les conditions de n’avoir plus de famille non plus sur qui se poser. On doit mentir à tout le monde, mais c’est comme ça…Cependant, j’étais armée également mais je ne le mets pas à la vue de tous.

Elle le vit se prendre la marche et c’était approchée comme pour l’aider à se redresser, ce que l’agent du Ncis fit finalement tout seul. Elle fronça les sourcils avant de rattraper sa hauteur.

-Qu’est-ce ?

Les antibiotiques pas le corps, ça elle le voyait très bien. Son regard fit le tour de la pièce.

___________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rewritetrueblood.purforum.com/
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Cela peut surprendre [Danny] Dim 25 Sep - 12:47

Sabrina tentait de savoir ce qui s'était passer, sauf que si Danny lui disait la vérité, ça allait mal finir pour lui et pour elle, bien qu'il soit sur qu'elle sache se défendre, donc il préférait encore se faire incendier et se prendre des remarques par la belle, plutôt que de dire la vérité, mais son regard parlait pour lui et celui qu'il lui lança pour clôturer se sujet était noir et limite autoritaire, comme quoi Danny était capable de faire peur. Enfin, il regarda la belle femme et la fit monter avec lui. Là ils discutèrent de la raison du mensonge de Sabrina, enfaite c'est vrai elle avait tout à faire raison, c'est vrai quoi il était pas assez prudent. Il lui dit :

"Oui tu as raison, je suis pas assez sur mes gardes."

Mais il se cogna le genou dans une marche et croyez le ou non, ça lui fit un mal de chien. Il crut qu'il allait crier mais par pur fierté il ne fit rien, sauf qu'il se remit à boitiller comme un malade. Et dire que les médecins avaient dit que la douleur partirait rapidement...Il sortit donc ses comprimés et s'en prit un. Sauf qu'il n'attendait plus les heures recommander, il en prenait dès qu'il avait mal, il se le devait pour pouvoir bosser. Il fit ensuite à Sabrina qui lui demanda ce que c'était :

" Ce sont des médicaments pour mon genou. T'en fais pas c'est pas de la drogue, je suis pas malade non plus."

Bien que si, mais passons sur ce sujet. Il regarda aux alentours et vit le corps, il avança vers celui-ci. Un marine d'environ une petite trentaine d'année, avait été exécuté de trois balles dans la peau. Danny observa le corps et la position du corps indiquait qu'il avait été mis à genoux et donc exécuté. Danny s'imagina ce que ce mec avait dut subir...Mais il fut ramener très vite à la réalité.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
~°Mysterious Woman°~

~°Mysterious Woman°~
♠ Nombre de messages : 732


MessageSujet: Re: Cela peut surprendre [Danny] Lun 26 Sep - 21:17

Savoir qu’on lui mentait, lui cachait la vérité l’énervait quand même fameusement. On vous l’accordait, c’était un peu paradoxal vu le passe temps journalier et à toute heure de la brunette mais c’était comme ça. Elle mentait parce qu’elle avait l’accord du gouvernement qui la poussait d’autant plus à le faire, il ne fallait pas demander. Quand a lui par contre, c’était une protection plus personnelle vu que le sujet semblait sensible à donner tout comme certain point qu’ils avaient relevés pendant leurs nuits ensembles. Quoi qu’il en soit, l’agente de la Cia n’eut droit à aucune autre réponse ni même réaction sur sa phrase, sans doute n’avait-il pas l’habitude d’avoir droit à ses répliques qui jusque là était plutôt soft. En même temps, elle s’attendait plus à voir un agent du Ncis qu’elle ne connaissait aucunement, pas Danny tout du moins. C’était sans doute une des raisons qui modérait ses paroles et lui évitait de vouloir jouer sur les nerfs. Que soit, elle eut droit à un regard menaçant du brun, ce qui pourtant ne lui fit ni chaud ni froid, si elle devait compter tout les menaces de ce genre à son égard et en avoir peur, elle passerait sa vie terrée chez elle pour les éviter. Finalement, elle le suivit presque docilement dans les hauteurs de la maison encerclée d’une bande de voiture de police tout en discutant d’une chose qui était bien loin de la préoccupation de ce cadavre, vu que c’était sur son omission volontaire des détails de sa propre vie. Seulement, elle était bien décidée à ne pas prendre le rôle de la fautive et il faut croire que son argumentation porta ses fruits vu qu’il n’en broncha pas plus et lui accorda les faits.

-Ce n’est pas vraiment ce que j’ai dis, ce que je veux dire, c’est qu’il y a une différence de travail, de méthode à appliquer et on ne peut pas comparer nos travails. Maintenant, sache qu’être sur ces gardes tout le temps pendant longtemps n’est pas faisable.

Au contraire, on allait finir par encore faire plus de bourde. C’était pourquoi même en missions sous couverture, il fallait de temps en temps évacuer les tensions, utiliser la soupape, décompresser sans jamais abaisser complètement les armes mais la diminuer quand même. C’était toute une technique qui malheureusement ne réussissait pas à tous les coups. En tout cas l’esprit de Sabrina ne tergiversa plus longtemps sur cela vu que l’agent du Ncis se cogna le genou et elle s’avança dans sa direction avant de se retenir de l’aider vu qu’il voulu se débrouiller seul. Le voyant avaler un médicament, elle avait arqué un sourcil méfiant.

-Tu sais que tu me reproches à moi d’être cachottière mais que doit-on dire de toi ?

Demanda t-elle doucement, son regard noisette se relevant vers le sien. Finalement, le pourquoi ils étaient là ou tu du moins lui, revenu à la première place et l’agent partit à la rencontre du corps. Sab’ regardait les environs de manière scrupuleuse, ce n’était pas franchement très net cet endroit. Les traces qui y étaient non plus, sang et autres composées de toute évidence à l’odeur. Elle s’était avancée un peu avant de le voir fixer le corps sans bouger. Il semblait bien loin. Elle reposa une main sur son épaule.

-Es-tu toujours avec nous ?

Demanda t-elle finalement.

___________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rewritetrueblood.purforum.com/
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Cela peut surprendre [Danny] Mar 27 Sep - 14:22

Danny n'aimait pas mentir mais c'était ce qu'on lui avait demander et si Sabrina continuait, elle risquait de se faire envoyer balader, parce que notre jeune agent n'était pas dans son assiette depuis un moment. Depuis son agression et ce que l'homme lui avait dit. Ainsi que ce fameux contrat qu'il lui avait proposer, gratuitement il aurait tuer son père, et Danny aurait été débarrasser de cet homme. Le jeune agent avait refuser, ce n'était pas son genre, et si son père devait mourir, alors qu'il meurt, mais pas comme ça, pas par sa faute. Bref, en marchant et en parlant, Sabrina finit par lui dire que leurs métiers étaient différents et qu'un Agent du NCIS avait moins de choses à cacher qu'un Agent de CIA. Mais elle rajouta que rester pendant une trop longue période sur ses gades ce n'était pas faisable et encore moins recommander. Le jeune agent se retourna dans les escaliers et lui dit :

"Pourquoi tu dis ça ? C'est un message n'est-ce pas ? Mais pourquoi tout le monde veut que je sois comme n'importe qui ? Je suis pas n'importe qui et je suis pas comme tout le monde..."

Et en se retournant violemment il heurta son genou dans la marche il sentit un coup d'électricité parcourir sa jambe, remonter dans sa colonne vertébrale et finir par atteindre le cerveau, c'était horrible comme la douleur pouvait être atroce. Il finit par sortir sa boite de médicament et par en prendre un. Sabrina suspicieuse, lui demanda ce que c'était, il lui répondit et la jeune femme finit par lui dire qu'en gros il était un peu trop cachotier, il lui lança un regard noir et avança vers la scène de crime sans rien dire...mais lorsqu'elle lui sortie de ses pensées,lui demandant si il était encore avec elle, il lui dit :

"J'essayais de m'imaginer ce que ce type avait bien put ressentir..."


Il marqua une courte pause et fit ensuite
:

"Tu voulais savoir ce que j'avais ? Des types mon chopper dans la rue et mon tabasser...ce soir là j'ai faillit perdre définitivement un doigt, les médecins on réussit à me le greffer...ils m'ont exploser un genou et on bien faillit me tuer...tout ça pour des malheureux dollars...Voilà ce qui va pas, voilà ce que je cache !! Je me suis fait avoir comme un débutant et ça me fou en rogne..."

Bon dans un sens c'était pas faux, ça le foutait en rogne mais le reste de l'histoire était archi faux, bien qu'il avait réussit à très bien mentir, à force de se répéter cette histoire dans sa tête...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
~°Mysterious Woman°~

~°Mysterious Woman°~
♠ Nombre de messages : 732


MessageSujet: Re: Cela peut surprendre [Danny] Mar 27 Sep - 20:10

Elle avait un peu l’impression que tout tournait en rond, c’était une conversation de sourd et dans ce cas là il valait mieux en général garder le silence et attendre que cela passe. Néanmoins, ce n’était pas le point de vu qu’acceptera d’adopter la brunette qui au contraire avait continuer tout en disant que c’était bon et qu’elle n’en parlait plus. Finalement, ils ne pouvaient pas se comparer, comparer leur travail et c’était ce qu’elle essayait de dire tout en essayant de rattraper sa phrase un peu malheureuse d’avant pour ne pas qu’il prenne en compte sa réflexion comme le faite qu’il était incapable de faire attention à ses dires. Ce n’était sans doute pas le cas non plus. Quoi qu’il en soit, elle continuait de parler sur le même ton qu’il empruntait. Etait finalement bien loin les intonations un peu plus doucereux, en même temps vous allez me dire que le contexte était bien loin d’y être propice également. Quoi qu’il en soit, elle ne dut pas attendre très longtemps pour que Danny lui réponde. Visiblement, il était plutôt questionneur en ce jour pour éviter sans doute lui-même de répondre à d’autre question. Cependant, elle haussa un sourcil d’incompréhension à la fin de sa phrase. Avait-elle dit qu’il devait se conformer au monde qui l’entourait ? On ne pouvait pas dire qu’elle était conformiste au contraire.

-A vrai dire, tu y vois peut-être bien plus de sous-entendu que ce que j’ai vraiment pensé en disant cette phrase parce que non, je ne le voyait pas comme un message particulier à te faire parvenir. Parce que déjà de un, ce n’est pas mon problème et de deux c’est au Ncis de voir pas à moi. Et sache que je ne t’ai jamais dit qu’il fallait faire dans le conformisme, être comme tout le monde c’est ennuyant mais ne me fait pas dire ce que je n’ai pas dit, est-ce clair ?

Claqua t-elle finalement un peu plus fort. Bah, elle n’allait quand même pas se laisser marcher sur les pieds alors qu’elle n’avait rien dit de mal pour une fois, peut-être anticipait –il pour une fois prochaine mais cela étonnerait fortement la brunette vu qu’il ne la connaissait pas vraiment sous un angle professionnelle, il ne pouvait donc pas deviner, d’autant plus qu’il n’avait pas eu droit à tout le panel de son caractère. Quoi qu’il en soit, bien que l’agente de la Cia pouvait être sur le point de monter un petit peu, elle oublia cette colère sourde naissante quand il se frappa le genou et de tout évidence souffrit de ce geste. L’âme secourable qu’elle proposa eu juste droit à un je ne suis pas drogué et le silence par la suite. Que soit, elle ne broncha pas, l’habitude sans doute devait jouer dans ce genre d’automatisme. Par la suite, le voyant devenir presque statue sans bougée, elle avait poser la main sur son épaule pour le faire revenir à la réalité, chose qui avait de toute évidence porté ces fruits.

-Il ne vaut mieux pas…

Dit-elle doucement en relevant sa main après avoir posé son regard sur le cadavre de l’homme gisant a à peine deux trois pas d’elle. Alors qu’elle s’attendait à l’entendre parler sur la victime ou quelque chose d’autre, il sembla prendre une toute autre direction. Celle des réponse à ces questions d’avant. Elle l’écouta silencieusement son regard noisette rivé vers lui, elle le laissa terminé tout sans l’interrompre pour ne pas risquer qu’il s’arrête. Elle fronça les sourcils, un doigt coupé et un genou en mille morceaux pour un vol à la tire ? Si ils étaient nombreux un tabassage en règle suffisait mais on n’usait pas de torture. Que soit, elle décida ne pas trop aller le titiller sur ces détails, elle avait au moins un vague aperçu de tout ce qui lui turlupinait.

-Je suis désolé pour toi, mais il faut surtout t’enlever de la tête que c’est de ta faute. On ne peut pas parer à tout et le surnombre a toujours été inégal. Néanmoins, les techniques décrites relèvent plus de la torture alors à ta place je lancerais un avis de recherche sur ces personnes, elles doivent déjà avoir commis d’autre crime que le vol.

Bon elle n’était pas la plus douée pour rassurer les gens et cela se voyait. Ne sachant que ajouter, elle avait avancé ses pas vers la fenêtre et regardait à travers.

___________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rewritetrueblood.purforum.com/
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Cela peut surprendre [Danny] Lun 3 Oct - 9:44

Danny venait de s'emporter un peu trop et il venait de comprendre qu'il devait se calmer, que Sabrina n'y était pour rien dans ce qui venait de se passer et de ce qu'il venait de lui arriver. Il sen voulait parce que cette femme n'était pas n'importe qui et oui elle lui avait mentie, mais il comprenait, il la regarda et lui dit :

"Je suis désolé. C'est vrai que je m'emporte facilement depuis quelques jours, je suis désolé."

Il ne savait pas trop quoi dire d'autre parce que c'était pas son habitude de se sentir aussi mal. Surtout vis à a vis d'une bêtise comme ça. Il était devenue distant avec tout le monde, encore plus qu'avant, c'est pour dire que cela l'avait marquer. Le jeune homme par la suite avait monter les escaliers et après s'être cogné le genou contre une marche il comprit qu'il était pas sortie de l'auberge avec cette histoire et cette blessure, il aurait surement pas dut se remettre au travail aussi tôt. Sabrina lui avait demander si ça allait, il avait prit un médicament et avait continuer comme si rien était, mais la vision du mort lui faisait penser à ce qu'il avait subit et ça lui fit peur. Car il s'en était sortie, mais il aurait put se retrouver à la place de ce marine. Il finit par expliquer à Sabrina ce qui lui était arriver, enfin en mentant bien sur, mais ce mensonge était devenue une réalité pour ce jeune homme, qui à force de se le répéter y croyait. Sabrina lui dit que ce n'était pas sa faute, qu'il n'y était pour rien, qu'il ne devait pas s'en vouloir. Le jeune homme la regarda et finit par lui dire :

"Je ne rappelle de rien, je ne peux pas dire comment ils étaient, ça servirait à rien de faire un avis de recherche pour Casper !"

Fit-il en soupirant, puis reprenant un peu son sérieux et son professionnalisme, il fit
:

"Bon on s'occupe de ce corps ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
~°Mysterious Woman°~

~°Mysterious Woman°~
♠ Nombre de messages : 732


MessageSujet: Re: Cela peut surprendre [Danny] Mar 4 Oct - 14:30

Sabrina était de toute évidence d’un caractère plutôt franc, qui n’allait pas tourner autour du pot pendant de longues minutes, non elle allait vous faire savoir très rapidement ce qui la dérangeait. Hors là c’était plutôt clair, elle n’appréciait pas qu’il finisse par monter sur ses grands cheveux alors qu’elle n’était même pas la fautive là dedans. De toute évidence sa remarque plus sèche, plus claquante fit son effet car elle l’entendu s’excuser. Bon au moins il reconnaissait ses erreurs c’était déjà un bon point, néanmoins elle n’était pas le défouloir des autres tout ça parce qu’elle avait de la réplique. Que soit elle ne souleva rien. Pourquoi me diriez-vous ? Très simple, il ne souhaitait pour le moment répondre à aucune question le concernant et nulle doute que cette humeur était reliable à l’étrange canne qu’il arborait pour le moment et comme cette discussion sans fin avait été fermée pour le moment par la brunette, elle ne comptait pas la rouvrir. De toute façon, elle n’eut pas besoin de trouver à meubler la conversation vu que on passa assez rapidement à l’action. Autrement dit, il fallait bien qu’il fasse ce pourquoi il était venu, aller voir son corps et s’occuper de son affaire. C’était donc en silence qu’elle avait monté en le suivant dans les escaliers. Bon cela s’échauffait un peu aussi vu qu’il avait été question de son mensonge à leur rencontre. Puis finalement tout revenu vers Danny quand il trébucha mais qui ne donna encore que des réponses évasives.

Lasse de cela, l’agente de la Cia s’était concentrée vers le cadavre de la pièce qui avait été joliment maltraité en tout cas puis son regard se balada dans les alentours avant de finalement se reposer vers l’agent du Ncis immobile. Le sortant de sa torpeur, elle ne s’attendait pas à ce qu’il réagisse de la sorte et lui donne ainsi la réponse à toute ces questions en suspend, expliquant enfin ce qui s’était passé, ce qui lui était arrivé. Peu douée pour les formes de gentillesse ou le remontant du morale, elle avait quand même essayé avant de se diriger vers la fenêtre et de regarder dehors dans le silence. Pour tout vous dire, elle ne savait pas vraiment que répondre d’autre. Entendant les paroles, elle se retourna pour ne pas lui tourner le dos et accrocha son regard au sien.


-C’est un jeu dangereux Danny…

Murmura t-elle comme un avertissement, ça devait vachement vous marquer en tout cas alors à moins d’avoir le syndrome post traumatique, il devait avoir une mémoire. Tout cela ne lui semblait pas bien clair et même plutôt louche pour tout vous avouez. Mais bon elle n’était pas sa mère, de quel droit elle devrait donner son avis mis à part par le libre arbitre. Quoi qu’il en soit visiblement mécontent de la tournure des évènements, il ramena le décédé sur le tapis.

-Ce n’est pas réellement de mon domaine je te rappelle, et je crois que la cia n’a rien à avoir là-dedans. A moins que le mort aille subit une exécution en regèle qui rappelle un des groupes que nous surveillons. Mais là je ne peux te le confirmer, ce n’est pas mon domaine d’investigation non plus. Moi c’est l’infiltration ou l’analyse scientifique quand ils n’en ont pas d’autre sous la main.

Elle revient vers lui avant de prendre son portable.

-Si tu me trouves son nom, je peux voir ce que je peux trouver…

___________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rewritetrueblood.purforum.com/
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Cela peut surprendre [Danny] Dim 9 Oct - 15:50

Danny grimaça à al remarque de Sabrina, c'est vrai qu'elle n'était pas censé être sur cette affaire. Il comprit que depuis le début il s'y était prit de travers. Sérieusement, la manière dont il parlait à Sabrina, la manière dont il la regardait...C'était comme si elle était le diable en personne alors qu'elle n'avait rien fait. Et en plus il lui mentait, sans vraiment le savoir, ou plutôt sans vraiment le faire exprès. Il finit par la regarder et souriant faiblement il déclara :

"Je suis désolé Sabrina...depuis mon agression j'ai dut mal à ne pas agresser tout le monde, comme si...comme si tout le monde était responsable. Et en plus je t'embarque dans une galère qui n'est pas la tienne, je suis désolé."

Il finit par s'abaisser prêt du corps et regarda ce qu'il pouvait bien exploiter comme preuve. Il entendit en même temps Sabrina lui dire que si il trouvait un nom, elle pourrait peut être trouver des choses. Un vrai sourire apparut sur les lèvres fines et humide de Danny :


"Un nom comme...Tyler Davis ?"


Il lui montra sa carte d'identité, visiblement il vivait pas très loin d'ici, mais pourquoi c'était-il retrouver dans ce vieux batiment. Il regarda Sabrina et se redressa, loupant le sol avec sa canne il perdit l'équilibre et se rattrapa de manière non chalante sur l'épaule de Sabrina, il la regarda et fit :


"Désolé encore...j'ai encore un peu de mal avec la canne...mais c'est surtout dès que je prends un de ses médicaments, durant quelques instants je perds l'équilibre et tout repère. Je suis bon pour retourner à l'hosto moi..."


Puis la regarda de son air charmeur ce coup-ci, il lui fit une bise sur la joue et lui murmura à l'oreille :

"Merci de ne pas m'avoir flinguer à cause de ma mauvaise humeur..."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
~°Mysterious Woman°~

~°Mysterious Woman°~
♠ Nombre de messages : 732


MessageSujet: Re: Cela peut surprendre [Danny] Mar 11 Oct - 13:37

Allons allons, tout n’étais pas de la faute de l’agent du ncis. Peut-être qu’elle était aussi un peu à fleur de peau ces temps-ci et que tout cela n’était pas pour arranger ces affaires. Elle s’était reprit finalement, éloignée un peu après son échec de phrase réconfortante. Enfin, on dit que c’est l’intention qui comptait plus qu’autre chose. Quoi qu’il en soit, tous ces soucis qui avait traîné entre eux ou avait été évoquée dans les minutes précédentes furent oubliés pour quelques petites secondes où le but principal de la venue de Danny revient. C’était vrai qu’elle rappelait contre vent et marée qu’elle n’était pas là pour résoudre ce meurtre mais c’était également vrai qu’elle s’était arrêtée par curiosité. Complexe la jeune femme quand elle le voulait. Sans doute répliquait-elle si abruptement que parce que les paroles qui lui étaient envoyé l’avaient été ? Une sorte de renvoie d’ascenseur qu’elle enclencherait de manière presque incontrôlée. Quoi qu’il en soit, pour être honnête, il fallait qu’elle se ressaisisse également. Ecoutant son explication, elle finit par acquiesce pour dire que cela n’était rien. A vrai dire ce n’était qu’une petite chaîne sans fin à laquelle il fallait dire stop. Elle esquissa un faible sourire mais au moins c’était du sincère.

-C’est pas grave, je n’ai pas non plus à te répondre aussi sèchement c’est moi après tout qui me suit arrêtée en voiture, personne ne m’y obligeais. Et puis ne t’en fais ça va passer, il te faut du temps, du temps pour ne plus te sentir dans une sorte d’insécurité permanente. C’est normal ce qui t’arrive.

Elle avait déjà vu le cas avec quelques uns de ses collègues qui s’étaient sortie de situation assez malheureusement pieusement. Bon, elle avait eut quelques bons coups aussi à surmonter surtout au tout début que vous faites ça, après on se rodait, on encaissait un peu plus sans broncher. Elle voulut rattraper le coup en lui disant que si il lui donnait un nom, c’était à dire l’identité de l’homme allongé par le premier qui allait vous passez par la tête bien évidement, elle verra ce qu’elle pouvait faire. Le regardant faire sans rien toucher, elle n’avait pas de gant et ne voulait pas mettre ses empreintes sur la scène de crime, il ne manquerait plus que ça qu’on la soupçonne. Finalement, il sembla trouver son bonheur, Tyler Davis, bien bien. Elle allait reprendre son gsm pour téléphoner à quelques amis qui ont accès à de bonnes bases de données, des perles en leurs domaines quand finalement, elle le fit chuter avant de sentir une pression sur son épaule. Par réflexe tout d’abord, elle le retenu également tendant les bras dans sa direction. Elle le maintenait un peu debout sans vraiment le lâcher pour le moment.

-Ou tu peux être bon pour changer de médicament, puis-je voir ça ?

Biologiste en principale mais biochimiste quand même, bon elle avait un peu touché à tout dans ces zones là c’était plus simple à dire comme cela, elle sentit ses lèvres sur sa joue et elle ferma les yeux quelques secondes aux souvenirs qui affluèrent à sa mémoire. L’entend parler, elle rouvrit les yeux et daigna enfin le relâcher vu qu’il tenait déjà debout tout seul depuis un petit moment.

-Il m’en faut plus pour tuer les gens, mais tu es sur que tu n’abuserais pas un peu là très cher ?


Dit-elle avec l’ébauche d’un sourire et pour parer à tout réflexion, ou du moins essayer sur son petit battement de réaction, elle prit son téléphone et joignit son ami auquel elle demande de trouver tout ce qu’il pouvait sur un certain Davis, Tyler et de lui résonner quand il avait le résultat.


-Plus cas attendre…

___________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rewritetrueblood.purforum.com/
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Cela peut surprendre [Danny] Sam 15 Oct - 13:55

Sabrina semblait se radoucir également, bon leur prise de bec avait cesser, c'était le principal, parce qu'avec la nuit qu'ils avaient passer ensemble, se prendre la tête de cette manière c'était pas cool. Danny savait qu'elle était une femme de caractère et vraiment attirante, mais elle était bien trop dangereuse pour lui. Il était pas du genre à se prendre la tête avec une femme, alors autant rester célibataire. Il l'écouta et sourit un peu, l'air blasé, car ce refrain il l'avait tellement entendue que cela devenait rageant de savoir que cette femme pensait elle aussi, qu'il finirait par se sentir en sécurité quelque part et par oublier en quelque sorte se sentiment d'insécurité...Non ce n'était pas possible, jamais il ne pourrait se sentir à l'abri quelque part. Enfin, il n'allait pas ré-attaquer sur ce sujet. Il lui dit juste :

"J'espère que tu as raison, parce que je me sens vraiment débile à penser ce genre de truc."


Puis il s'était de nouveau concentrer sur son affaire, fallait bien bosser, même si le corps n'allait pas se sauver. Enfin, ce marines se nommait Tyler Davis, Danny avait trouver son identité en fouillant le corps avec un mouchoir en papier, pour ne pas laisser d'empreintes et pour ne pas falsifier des preuves. Il donna l'identité à Sabrina et celle-ci fit le numéro de quelqu'un. Au moment ou Danny se redressa il perdit l'équilibre, et se rattrapa à Sabrina. Il lui expliqua qu'il avait souvent ce genre de perte d'équilibre après avoir prit les médicaments. Elle lui demanda si elle pouvait voir, il fit oui de la tête et prenant appuis sur un morceau d'un mur qui avait dut être abattu, il lui donna ses médicaments. Elle lui demanda ensuite, si il n'en prenait pas trop. Il a regarda et fit :

"J'en prends dès que j'ai mal, je suis obligé...sinon je dois m'arrêter de bosser, et si je fais ça, je perds mon appartement...je peux pas me permettre ça."

Il avait l'air si sincère qu'on ne pouvait pas l'engueuler pour ça, il voulait garder son boulot et éviter d'ennuyer les gens avec ça. Sabrina sembla le comprendre fut qu'elle appela une personne pour lui demander des renseignements sur le marines mort. Elle déclara qu'il fallait attendre maintenant. Il sourit et lui dit :

"Ok, merci Sabrina pour ce coup de main, je suis censé bosser avec un collègue mais il est pas encore là..."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
~°Mysterious Woman°~

~°Mysterious Woman°~
♠ Nombre de messages : 732


MessageSujet: Re: Cela peut surprendre [Danny] Dim 16 Oct - 18:16

Ah le cerveau, c’était complexe, utile et parfois bien ennuyant. En tout cas, celui-ci se souvenait de ce qu’on subissait jour après jour et évitait de préférence de se remettre dans des situations de stress inutile. Hors de ce qu’il racontait Danny avait quand même subi un stress fort et certainement un traumatisme même si ce n’était que mental. Alors c’était normale qu’il passât en mode survie et voulût éviter tout danger potentiel hors dans notre monde ce dit danger se trouvait absolument partout, n’importe ou. Aucun lieu n’était à épargner et pourtant le trois quarts du monde ne passait pas sa vie enfermé chez soit à prier. Il fallait le temps de se réhabituer de voir que plus rien de bien grave n’arrivait, que la routine se réinstalle. Il fallait en somme que le temps vienne cicatriser en douceur les plaies encore vives qu’il avait. Comme Sabrina ne comptait pas formuler tout cela à haute et intelligible voix, elle avait résumé par une courte phrase habituelle et pourtant si verdict. À entendre sa réponse, elle pouvait être sûr qu’il n’était pas du tout convaincu mais qui vivra verra n’est ce pas. Elle arqua un sourcil cependant, ce n’était pas bête du tout. Enfin pour toute personne qui n’avait jamais vécu ou vu ce genre de chose avant peut-être que les réactions semblaient disproportionnées mais qui pouvait dire comment il réagirait ? Pas grand monde…

-Tu ne l’es pas. C’est une réaction normale tu sais, il n’y a que le temps qui pourra apaiser les choses mais la je me répète du coup.

Dit-elle avec un léger sourire aux lèvres. Puis finalement, le corps revenu au centre d’intérêt. Elle lui demanda un nom c’était à peu près tout ce qu’elle pouvait faire sans engager la cria un peu trop loin là-dedans, ce qui générerait directement des conflits inter agence comme il y en avait déjà bien trop comme cela. Néanmoins, la brunette n’eut pas le temps de le faire que l’agent du Ncis vacillait sur ses jambes et se rattrapa à elle. Sous son regard plutôt soupçonneux, il expliqua que c’était un des effets secondaires du médicament, cela devait être du solide qu’il prenait dit donc. Elle attrapa finalement les cachets qu’il lui montra. Elle le regard avant de poser ses iris noisette sur la composition chimique du médicament. De nom, cela ne lui disait rien mais les composées pour elle semblaient évoquant. Ce n’était pas du petit antidouleur pourtant, sans doute que c’était trop fort, à efficacité rapide certes mais il y a des limites. C’était dangereux.

-Tu ne devrais plus prendre ça. C’est des analgésiques quand même costauds. Se ils t’ont laissé sortir, c’est que la douleur que tu ressentais était un peu mois forte. Prendre celui-ci est sans doute efficace directement mais les effets secondaires qu’il t’entraîne sont dangereux pour ta santé aussi. Tu devrais aller voir un médecin et demander autre chose, d’un peu moins fort. À la limite si cela ne te suffit pas combine avec un crème anti-inflammatoire ou des patchs ; cela sera plus diffus pour entrer dans ton organisme et tu n’auras plus ce problème. Tu iras faire ça ?

Lui demanda-t-elle par la suite en relevant son regard vers Danny. Bon, elle avait un peu tout lâché comme ça mais normalement, il pouvait avoir suivi son développement. Par la suite, elle reprit ce qu’elle avait essayé de faire plus tôt après lui avoir rendu ses médicaments. Elle échangea quelques paroles avec un collègue et il lui demande de rappeler rapidement. Elle acquiesça quand sa voix revenue à ses oreilles.

-Ce n'est pas grave. Quand ton collègue sera revenu et qu’on m’aura résonné pour le résultat je m’en irais continuer ma journée. Ça te convient?

___________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rewritetrueblood.purforum.com/
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Cela peut surprendre [Danny] Sam 22 Oct - 11:26

Le temps ne pouvait pas toujours apaiser toutes les blessures, Danny en savait quelque chose, les viols a répétition qu'il avait subit étant enfant, le rendait tellement vulnérables qu'il en était devenue incapable d'aimer, incapable de faire totalement confiance et incapable de montrer son vrai visage...Bien que Sabrina en avait eut un aperçut. La seule personne qui avait put conquérir son coeur était Luna, mais aller savoir si c'était réciproque ne se sentant pas en confiance, mais pas du tout en confiance vis à vis de lui même, il ne lui avait jamais rien dit. mais bon là on s'égare. Danny regarda Sabrina et lui dit:

"Tu crois vraiment que toutes les blessures peuvent un jour se refermer, et peuvent un jour nous laissez tranquille ?...Toutes les blessures ne peuvent pas guérir je sais de quoi je parle...Tu te souviens de la nuit où...enfin...cette nuit là, je t'es dit des choses, je t'ai dit ce que je ressentais, et comment je devais être pour pouvoir toucher une femme...Les blessures qui m'ont poussés à devenir comme ça ne pourront jamais se refermer..."

Il ne savait pas comment lui dire qu'il avait été violé, mais il ne savait pas non plus pourquoi il voulait lui dire...Peut être parce qu'il était seul avec elle, et qu'ils avaient partager une nuit si agréable qu'il se disait qu'elle avait le droit à la vérité, mais il finit par arrêter la conversation et fit à Sabrina pour la terminer :


"Désolé de t'embêter avec tout ça, oublie, je deviens un peu trop sentimentale."

Il sourit et lui envoya un clin d'oeil. Son but n'était pas de la mettre mal à l'aise, mais il voulait parler avec elle, mais ce n'était pas le moment de le faire. Il la regarda et après avoir observer le corps et trouver le nom de la victime, il se redressa mais perdit l'équilibre. Il passa ses médicaments à Sabrina lui expliquant qu'il avait toujours ce genre de perte d'équilibre après avoir prit un médicament de la boite. Elle lui demanda si il n'abusait pas, il lui dit qu'il en prenait dès qu'il avait mal...Sauf qu'il n'était plus vraiment censé avoir mal. Elle lui dit de retourner à l'hôpital et de changer de médicament, car celui-ci allait lui détraquer la santé. Il la regarda et sourit nerveusement, il dit :

"C'est trop tard je suis déjà bien trop accro à ce médoc' je sais pas comment faire pour le lâcher aussi facilement..."

Puis elle lui dit qu'il qu'elle partirait dès que son collègue serait arriver. Il la regarda et lui dit d'un ton assez déçut, car il aurait bien voulut parler avec elle, mais il ne voulait pas qu'elle se sente obligé. Il fit donc :


"D'accord...Sabrina...Si jamais j'ai besoin de retrouver une personne, mais que je veux que sa reste secret...comment je peux faire ? Enfin je veux dire pour le NCIS, comment je peux faire pour que ça reste confidentiel ?"

Il voulait retrouver Reeves, l'homme qui l'avait foutue dans cet état, mais il voulait le retrouver pas pour se venger, mais surtout pour lui demander quelque chose, cet homme avait été en contacte avec sa mère et Danny voulait tout savoir.

[ désolé pour le retard, j'ai plein de boulot en ce moment et c'est assez dur d'être sur les forums :/ ]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
~°Mysterious Woman°~

~°Mysterious Woman°~
♠ Nombre de messages : 732


MessageSujet: Re: Cela peut surprendre [Danny] Dim 23 Oct - 20:57

On devait continuer d’avancer. C’était peut-être quelque chose que de nombreuse personne ne prenait comme trop facile mais c’était la vérité. Malgré les coups durs, les blessures d’amour propre, les obstacles, on n’avait pas le choix, il fallait continuer, il fallait encore et toujours se battre pour avancer. Après tout ne dit on pas que ce qui ne nous tuait pas nous rendait plus fort ? En tout cas Sabrina voulait vraiment le croire, elle avait déjà put avoir quelques aperçus de cela dans sa vie, c’était peut-être pourquoi elle relativisait un peu et qu’elle soutenait sans faille le raisonnement qu’elle venait de répondre à l’agent du Ncis. Elle n’avait jamais dit que c’était simple, rien ne l’était, la vie ne l’était pas non plus après tout. Cependant, la brin ignorait complètement que en lançant se sujet, elle réveillerait une nouvelle fois quelques chose de plus anciens, de plus enfouie chez Danny et qu’il voudrait étonnement lui en parler. Quoique le mot étonnement n’était peut-être pas le plus juste, elle ne croit pas qu’il aille jamais caché quoique se soit pendant leur conversation ou pendant cette nuit chez lui, il avait passé sous silence des choses mais n’avait pas essayé de les faire passer pour d’autre et c’était sur cela qu’il voulait reprendre. Il y avait bien eu quelque chose ça elle l’avait comprit mais quoi, une simple histoire désastreuse n’aurait pas put conduire ç cette état. Elle savait en plus qu’elle était capable d’imaginer les pires scénarios mais c’était tout ce qui lui venait en tête à présent. Comme la conversation tournait sur quelques choses de plus sérieuse, elle avait reprit un peu de calme et le regardait. Semblait le réaliser, il voulu couper court à tout et la jouer humoriste. Pas question !

-Non attends, ça ne m’embête pas, je te le ferais savoir si quelque chose me dérange ne t’inquiète pas avec ça, je suis une grande fille. Mais qu’est-ce que tu veux dire par là ? Tu…Tu as été victime d’agression par le passé ?

Demanda t-elle calmement bien qu’elle avait peser ses mots. Ce n’était pas réellement le moment idéal pour le faire se braquer totalement ni pour remuer le couteau dans la plaie mais cela pourrait expliquer bien des choses. Bien sur que c’était si c’était vraiment ça, quelque chose qu’on n’oubliait avec difficulté, on ne le ferait certainement jamais, il fallait reprendre un brin de conscience se dire que c’est finit, que cela ne recommencerait plus. En même temps, elle ne formulerait aucune de ses phrases car c’était beaucoup plus facile à dire cas faire. A vrai dire, elle ne savait pas vraiment que ajouter à sa phrase alors, elle laisse le silence reprendre tranquillement ses droits. Alors qu’on aurait put croire que le malaise commençait à s’installer, il vacilla en se redressant et la conversation reprit sur un terrain qui était nettement plus familier à l’agente de la cia, autrement dit les médicaments et les effets nocifs qu’ils pouvaient avoir sur l’organisme, d’ailleurs elle lui en fit part sans vraiment le réaliser. Elle ne le comprit cas sa réplique. Elle releva son regard noisette vers lui avait de reprendre.

-Donc tu ne le prends plus parce que tu as mal mais parce que tu es en manque ? Mmm ça complique les choses, il faudrait vraiment voir avec ton médecin, mais il faut que tu arrête ça, cela ne va pas être facile mais avec de la volonté et en diminuant progressivement tu devrais pouvoir y arriver.

Là depuis quelques secondes, elle se disait qu’il n’avait vraiment pas de chance, mais très vite, elle repartit sur le business ou tu du moins sur les informations qu’elle lui avait plus ou moins promise verbalement. Quand elle lui expliqua ce qu’elle comptait faire, elle cru surprendre une petit quelques choses de déçu chez lui.

-Tu es sur que ça va ?

Demanda t-elle au tac au tac avant de l’entendre reprendre sur quelque chose d’assez étrange. La brune arqua finalement un sourire avant de reprendre.

-Ca dépend qu’elle personne tu veux retrouver et jusque ou tu veux que cela reste secret. Qu’est ce que tu as en tête Danny ?

[Hj : pas de soucis]

___________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rewritetrueblood.purforum.com/
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Cela peut surprendre [Danny] Mar 25 Oct - 12:55

Sabrina venait de faire tomber une barrière, et vu comme il était c'était pas la peine d'insister de trop. Il finit par fermer les yeux le temps de reprendre ses esprits, Sabrina avait vu juste et Danny le savait. Il finit par rouvrir les yeux et prenant appuis sur un truc, il fit en croisant les bras après avoir poser sa canne sur le rebord du truc sur lequel il se reposait :

"On peut dire ça comme ça...J'ai atterris dans une famille d'accueil, et c'était des malades...Ils ont...ils ont abusé de moi pendant des années. Et lorsque j'ai enfin trouver le moyen de me barrer, j'ai appris qu'ils avaient été arrêter...Sauf que je me suis toujours mentis...Je pensais que mes blessures partiraient, et enfaite non...je sens toujours leurs mains, les peaux, leurs souffles...Je, je peux pas m'en détacher...j'y arrive pas..."


Il se sentait mal rien cas en parler. Mais en même temps c'était vrai, il avait jamais réussit à tourner la page, il n'avait jamais put faire autre chose que de s'enfermer dans un monde noir et sombre, où les souvenirs douloureux l'empêcher de vivre. Mais surtout lui rappelait dans quel monde dangereux il vivait, et comment celui-ci était mesquin. Danny sentit la colère monter en lui, il se sentait si mal d'avoir tout dit. Il avait l'impression de devenir la bête de foire, et en plus de ça, comme si ça suffisait pas, il venait d'avouer à Sabrina qu'il était une sorte de droguer à son médicament contre la douleur. Il lui en fallait pour bosser, parce que sinon il savait qu'il allait avoir mal, mais c'était plus psychologique, car Danny était peut être fort pour tout le monde, mais au fond de lui, il était très fragile... Lorsqu'il lui avait dit qu'il était devenue accro aux médicaments, elle lui répondit qu'il devait aller voir un médecin et diminuer petit à petit, parce que sinon...et bah Danny était pas idiot, il savait que si il continuait sa santé allait encore plus dégringoler. Il fit donc à Sabrina :

"Promis j'irais...mais e ce qui concerne la volonté, ça risque d'être dur de la trouver, enfin les premiers temps en tout cas..."

Puis elle lui demanda si ça allait, car il avait sembler -et c'était ce qu'il était- déçut du fait que Sabrina lui dit qu'elle allait partir. Il la regarda et fit en haussant les épaules, comme si rien était :

"Ouais t'en fait pas, c'est juste que...que je suis pas habitué à dire tout ce genre de truc, tu es la première personne à qui j'en parle ouvertement et c'est...bizarre."

Enfin, il avait finit par poser la question qu'il souhaitait lui poser, il voulait retrouver une personne, mais il voulait que cela reste confidentiel, secret quoi. Elle lui demanda jusqu'où ça devait rester secret, il la regarda d'un air déterminé et limite avec un regard noir, mais pas méchant, juste sur de lui, il fit :

"L'homme que je veux retrouver aurait des ennuis à cause de moi si quelqu'un d'autre sait pour ces recherches, mais je dois le retrouver...Il sait des choses sur ma mère, et je veux savoir quoi !"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
~°Mysterious Woman°~

~°Mysterious Woman°~
♠ Nombre de messages : 732


MessageSujet: Re: Cela peut surprendre [Danny] Dim 30 Oct - 20:56

Tous les jours apportaient leur lot de problème, de chose nouvelle, d’inédit. Pour aujourd’hui, elle en avait déjà eu un sérieux avant goût. Tout d’abord, elle retrouvait l’homme avec qui elle avait déjà passé une agréable nuit mais il était complètement différent. Style vestimentaire costard cravate et surtout, ce qui lui attira le plus son attention sa canne. Après quelques échanges de paroles sur des sujets divers, on en était arrivée à plein de chose, le lieu avait changé et ils se retrouvaient tous les deux dans une pièce en haut d’un magasin, où un type était mort. Petit à petit, Danny commençait à s’ouvrir, à fissurer le mur de toutes les choses qu’il retenait en lui. Sabrina, elle de la même manière continuait d’essayer de le percer à jour, parce que c’était ce qu’elle faisait de mieux, parce que sinon, elle ne pouvait pas l’aider et elle ne voulait pas le laisser dans son pétrin non plus. Les efforts ne furent pas par vains car finalement, le mur se brisa et les informations se déversèrent presque à flot continu. On avait beau essayer de se parer des choses, les anticiper quand on apprenait la vérité, cela restait toujours choquant, interloquant, révoltant et de nombreux termes en –ant en plus. Elle ne savait pas trop quoi dire à ses révélations, ni trop que faire même si cela lui permettait de comprendre nombreuse de ses réactions au bar, chez lui, sa peur en somme. Elle était légitime, il fallait toujours allez de l’avant même si c’était encore plus compliqué dit comme ça. Elle laissa le silence faire pendant quelques secondes avant de trouver enfin la parole, bien que sa voix soit assez basse.

-Je suis désolée pour toi, de ce qui t’es arrivé… Ce n'est pas simple, je suis certaine mais il faut te dire qu’ils ne feront plus jamais de mal à personne, ils ont été arrêtés, ils vont expier leurs crimes jusque-là fins, si ce n’est pas la mort qui les attend. Les…gens comme eux ne sont jamais bien vus en prison…

Oh non, si on savait que vous aviez abusé d’enfant, et souvent c’était une menace que faisaient les flics à leurs suspects, ils allaient vous faire la vie dure, voir vous tuer. Certain, ont déjà plus rien à perdre de toute manière. Enfin, elle avait concentré ces paroles sur le fait que c’était fini et dévié par la suite mais il devait avoir que faire de la pitié des gens à son égard et elle n’était pas bonne pour ce qui était du réconfort mais cela il me semblait l’avoir déjà écrit quelques parts. Quoi qu’il en soit, après les aveux sur son passé plus que douloureux qui la faisait se sentir un peu mal à présent, les médicaments qu’il prenait pour la douleur qui était responsable de sa canne étaient arrivés sur le tapis, ainsi que l’addiction qu’il s’était créé par la même occasion. Il lui donnait un peu l’impression d’un homme entrain de sombrer, si loin pourtant de l’agent qu’elle avait croisé. Il n’avait pas de chance et c’était malheureux.

-Le tout c’est de s’y lancer, la suite est beaucoup plus simple.

Ajouta-elle simplement avant de reprendre sur la vraie raison de ses retrouvailles involontaires et étranges. Après un petit appel à un collègue, elle avait prévenu qu’elle s’en irait quand son compatriote du Ncis serait arrivé, ce qui semblait l’avoir déçu mais sans doute qu’elle s’était trompée et que c’était tout ce qu’il venait de lui avouer avant qui lui turlupinait. Pour une fois, elle ne broncha même pas parce que ça paraissait tellement logique.

-Tu n’as jamais rien dit à personne... La police, les médecins ?...

Ce n’était pas facile de parler, c’était une épreuve monumentale et pourtant, il paraissait que cela aidait énormément les gens à tourner la page. Jamais oublier certes mais à pouvoir reconstruire un semblant de vie normale là-dessus. Enfin, la suite de sa réflexion se fit oublier car très vite, il lui posa une question qui lui semblait on ne peut plus louche. Croyez-le ou non, mais vu tout ce qu’elle venait d’entendre cela en était encore plus soupçonneux. Que voulait-il faire d’illégal en quelque sorte, c’était vraiment ça qu’elle se demandait et comme cela tournait dans son esprit, elle l’avait finalement formulé à voix haute, n’étant pas de celle à tourner autour du pot pendant des heures. Là-dessus la réplique lui revient avec force et un regard déterminé. Elle n’aimait pas voir ce regard-là parce qu'elle, quand elle l’avait, elle savait très bien à quoi cela rimait et surtout comment cela se terminait. C’était généralement mal pour les autres et à cause d’elle.


-Donc si je crois tes sous-entendus, l’homme que tu veux retrouver à tes fins personnelles, n’est pas très recommandable et tu voudrais donc éviter d’axer les recherches vers lui. Et bien, disons que tu peux lancer son nom dans quelques conversations à des endroits particuliers ou à la bonne personne. Ne surtout en parler à personne d’autre, ne pas laisser d’e-mail ou de message de cela dans ton gsm. Tout doit être invisible mais méticuleux. Allez dit-moi qui suis-ce peut-être que je le connais. Je n’ai pas que de bonne fréquentation au pire, je pourrais t’indiquer ou chercher ? Ou te dire que tu es complètement fou et de ne pas te mêler de ça . À voir…

Elle attendit, la suite, croisant les bras, son regard noisette vriller vers le sien.

___________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rewritetrueblood.purforum.com/
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Cela peut surprendre [Danny] Jeu 3 Nov - 19:50

La façon dont Sabrina réfléchissait était logique mais Danny n'y croyait pas. Pour lui ce n'était que dans les films que les violeurs d'enfants dans le genre des Miller, se faisaient martyriser. Eux ils avaient de l'argent, et beaucoup de connaissance. Danny avait été qu'un enfant de plus, ou plutôt qu'un esclave de plus. Pourquoi croyez vous qu'il n'avait rien dit à l'époque ? Tout simplement parce que personne n'aurait crut un orphelin fils de mafieux, surtout lorsqu'il témoigne contre le couple modèle et généreux de la ville...Pas de preuve, pas d'indice, juste des questions...Danny n'avait pas eut envie de se retrouver une fois de plus devant les journaux et devant un juge, il avait préféré s'enfuir dès qu'il avait put...Mais le gamin qui était passer derrière lui, n'avait pas tenue aussi longtemps, et c'était tué, voilà pourquoi les Miller avaient été arrêter, pour négligence ayant entrainer la mort, car même si le petit avait déclarer à la barre qu'il avait été violé, il n'y avait eut aucune preuve. Il savait que les Miller sortiraient un jour...et ce jour là, il ne voulait pas les revoir, il ne voulait pas en entendre parler, il ne voulait même pas les croiser. Bref, il sourit en coin à la réflexion de Sabrina et n'ajouta rien, et lorsqu'elle lui dit qu'il devait faire le premier pas pour les médicaments, il haussa les épaules, il ne savait même pas pourquoi il devait le faire...pour qui ?....c'était le black out totale dans sa tête...Mais là où il réagit c'est lorsqu'elle lui demanda si il en avait déjà parler à quelqu'un...Il la regarda et fit en détournant le regard :

" J'en ai parler à deux personnes...Luna Crymoon et Wayne Donovan...Et...toi. Vous êtes les seuls à le savoir, et à chaque fois, enfin sauf pour toi, je leur ait dit mais j'étais pas moi même...enfin pas vraiment moi même. Je...je suis incapable d'en parler, je ne peux pas. J'ai encore honte, je suis toujours aussi détruis, et malgré qu'on dise qu'avec le temps ça passe...ce n'est toujours pas passé...c'est encore là, bien ancré..."


Par la suite Danny avait sut reprendre un peu de confiance en lui pour demander à Sabrina comment il devait s'y prendre pour entrer en contact avec une personne pas recommandable, et ce parce que cette personne pouvait avoir des informations sur sa mère. Elle lui demanda le nom de la personne, il hésita un moment et finit par déclarer sur un ton hésitant :

"Tout ce que je sais c'est qu'il se fait appeler Reevers. Je sais qu'il connait mon père, mais vu que je ne veux rien avoir à faire avec lui, je préfère poser mes questions directement à cet homme..."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
~°Mysterious Woman°~

~°Mysterious Woman°~
♠ Nombre de messages : 732


MessageSujet: Re: Cela peut surprendre [Danny] Ven 11 Nov - 13:59

On n’était jamais prêt à tout encaisser même si on le pensait, c’était un peu comme dans son métier. On croyait savoir comment gérer toutes les situations, comment faire dans tels ou telles circonstances et on finissait quand même un jour ou l’autre par se retrouver avec le bec dans l’eau de manière souvent brutal. Ca diminuait fortement la confiance que vous aviez en vous-même ou en votre jugement mais il fallait quand même continuez, essayer de se dire qu’on apprendre qu’on ne refera plus les mêmes erreurs que tout ce qui ne nous tuais pas nous rendais plus fort, en somme on se réconfortait. Alors même si tout étaient complètement différent et à des stades bien distinct, tout le monde pouvait quand même comprendre que de parler de certain chose qui nous étaient arrivée n’était pas une mince affaire. Alors parler d’un viol ne l’était pas non plus, voir encore plus que le reste mais elle s’étonna quand même qu’il n’en ait jamais parlé à personne. Même pas un médecin, un ami de confiance pour elle, certes dans les premiers temps non mais avec les années peut-être qu’il aurait pu se confier même à demi-mot, elle avait un peu de mal à penser que c’était la première à l’entendre. Disons qu’elle se sentirait un peu mal à l’aise car elle était incapable de trouver la formulation exact ou les choses qu’il fallait dire, ce n’était pas quelques chose auxquelles on était confronté en tout temps. Finalement Danny, avoué qu’il l’avait dit à deux autres personnes, un agent sans doute et Wayne. Au moins elle se disais que un devait savoir que dire mais savoir que avec elle il était complètement honnête et pas sous influence la laissait perplexe. En même temps le faite qu’il devait boire aussi qui revenu en tête. L’agente de la Cia se mordilla la lèvre inférieure dans une petite moue avant de reprendre la parole.

-Je ne sais pas vraiment que te dire Danny, j’aimerais sincèrement trouver les mots mais il y a rien qui vient. Je... Tu ne dois pas avoir honte, je sais que c’est facile à dire mais que pouvais-tu faire face à des adultes à cet âge-là ? Rien du tout, rien n’est ta faute, c’est la leur, à eux et à eux seul. Tu ne l’oublieras jamais mais tu ne dois pas t’empêcher de vivre pour autant, tu as le droit d’être heureux, joyeux sans pour autant devoir être sous une quelconque influence pour y arriver…

Dit-elle doucement à son attention. Un petit rapport à leurs soirées passées de la même occasion mais elle n’était pas vraiment là pour ça et après quelques autres paroles échangées, il en vient à vouloir chercher quelqu’un de peu recommandable pour son propre intérêt. Elle se disait que cette attaque semblait l’avoir fait changer un fameux coup tout de même. Elle avait demandé le nom à tout hasard mais elle ne s’attendait sûrement pas à connaître aussi bien que ça le propriétaire de celui-là. Reevers, Marc-Antoine Reevers, ce dragueur lassant dont leur duo finissait pratiquement souvent mal, toujours à se chamailler tout en s’appréciant. Bon sang qu’avait-il encore fait ! La surprise passé, elle resta silencieuse un bon moment, referme son visage sur une expression de neutralité.

-Il serait difficile de lui chercher des noises et cela n’est pas réellement recommandé non plus. Il a été un point de mire de quelques agences mais c’est retombé à présent.

On ne va pas signaler comment.

-Tu ne crois pas qu’il serait plus simple de poser tes questions à ton père ?


Disons qu’elle n’avait pas forcément envie de se mêler de ça. Si il était curieux sa tournerait mal et si Reevers savait que c’était elle qui l’avait fait retrouvé, ce qui était parfois d’une simplicité déconcertante pour la brunette, il pouvait tout aussi bien lâcher des informations sur elle juste pour lui rendre la monnaie de sa pièce. C’était dangereux.

___________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rewritetrueblood.purforum.com/
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Cela peut surprendre [Danny] Dim 13 Nov - 12:16

Le traumatisme était toujours là, il avait beau être un jeune adulte, il restait marquer par tout ça. Il n'avait pas peur de faire son métier, pas peur d'arrêter des terroristes, pas peur des bombes, des balles, des couteaux. Il n'avait pas peur de la vie de tout les jours, des gens, de rentrer en contacts avec eux, mais il avait peur de l'alcool et de ses parents adoptifs. L'alcool, parce qu'il savait que lui sous cet effet ne contrôlait plus rien, et ses parents parce qu'il avait peur qu'ils recommencent. Enfin bon il avait réussit à en parler à Sabrina et c'était comme si on était en train de lui planter un couteau dans la poitrine. Lorsqu'on dit que dire quelque chose nous soulage d'un poids et bah là...c'était tout l'inverse. Sabrina semblait elle aussi désarmer, comme si la nouvelle l'avait laisser sans voix. En même temps, personne ne pouvait savoir quoi dire, Danny avait été une victime pendant 6 ans et étant qu'un enfant à ce moment là, il s'était tut. Mais maintenant il pouvait faire la différence, enfin c'était ce qu'il pensait. Elle lui dit que ce n'était pas sa faute, et qu'il devait essayer d'aller de l'avant. Il sourit nerveusement et fit :

"C'est ce que j'essaie de faire...Allez de l'avant...Mais c'est pas facile tu sais. Dès que je suis seul, je-je repenses à tout ça et je me dis que j'aurais dut faire quelque chose, bon après je me dis aussi que j'étais qu'un gosse et que c'était à eux de stopper leur crime....Enfin...je me dis que j'ai que 24 ans, j'ai encore le temps de me reconstruire."

Il espérait juste que d'ici là, personne ne viendrait hanté de nouveau ses rêves et que sa famille d'accueil, ou son père resterait loin de lui. Par la suite, Danny avait demander de l'aide à Sabrina pour retrouver une personne, et visiblement la belle le connaissait, Danny ne voulut pas lui dire qu'il l'avait capter ce détails, mais il fit :

"Ecoutes, j'ai déjà croiser sa route, je sais de quoi il est capable, mais je dois savoir ! Et mon père...mon père à tuer ma mère, comment tu veux qu'il me réponde ?! Ce mec est un assassin, il vient de passer les quinze dernière année en taule et par ma faute, alors je préfère éviter d'aller lui parler. Et ce Reevers, je ne veux pas l'arrêter ou quoi que se ce soit, je veux juste parler...C'est tout."

Danny était persuader que ce Reevers n'était pas qu'un barbare solitaire, qu'il avait un coeur et qu'il pourrait parler avec Danny sans problème, après tout ils l'avaient presque fait à l'hôpital.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
~°Mysterious Woman°~

~°Mysterious Woman°~
♠ Nombre de messages : 732


MessageSujet: Re: Cela peut surprendre [Danny] Dim 20 Nov - 21:04

Quand vous ne saviez pas quoi dire à une situation x ou y, il y avait seulement deux possibilités qui s’offraient à vous. L’une était tout simplement de garder le silence, de ne rien dire du tout pour éviter de faire pire que mieux et laisser couler jusqu'à trouver autre chose pour ne pas laisser un froid s’installer. La seconde était de tout simplement essayer, de trouver quelque chose à dire même si c’était la basique ou la première chose qui pouvait vous passer à l’esprit. Sabrina n’était pas vraiment du genre à tourner autour du pot pendant des jours, et pas non plus celle qui gardait la langue dans sa poche de plus laisser planer le silence après cette révélation lui semblait très peu approprié c’était pourquoi l’agente de la Cia avait tenté comme elle le pouvait de le réconforter, de lui dire de passer à autre chose. En somme de tourner cette page tout en rajoutant sur le fait qu’il n’y pouvait absolument rien, qu’il n’avait pas à s’en vouloir. Elle savait très bien que tout ce qu’elle disait était la pure et simple vérité mais que souvent c’était nettement plus facile à dire qu'à faire. Cela était toujours comme ça, mais il fallait prendre son courage à deux mains où le taureau par les cornes peut importe le proverbe qu’on préférait et y aller. Déjà le faite de l’avoir dit à plusieurs personnes et visiblement à elle-même dans un état influencé par aucune médication était un bon début. Après, la brunette avait gardé son regard tourné vers lui, son regard noisette se posant vers lui avec profondeur sans pour autant le dévisager quand enfin sa réplique tomba.

-Je sais, crois-moi je sais que ce n’est jamais facile mais il ne faut pas que tu baisses bras. Regarde ce que tu es devenu, un agent du Ncis ! Tu as réussi une bonne partie de ta vie, ne laisse pas se souvenir hanter ta vie personnelle, ne mets pas tout le monde dans le même panier, essaye de faire confiance petit à petit aux gens et bien qu’il ne soit jamais trop tard pour changer, à ta place je prendre maintenant les devants. Tu as la vie devant toi et il faut que tu en profites !

Elle esquissa un nouveau sourire, toute cette soirée passée semblait bien loin à présent, elle avait plus l’impression d’être le rôle de la collègue ou alors de celle à qui ont demande les conseils en même temps elle avait l’âge pour vu qu’elle n'avait dix ans en plus que lui. Oh en même temps, elle était bien mal partie pour donner des conseils sur une quelconque vie personnelle à reprendre en main au vu de la sienne qui était plutôt catastrophique et bizarrement le trois quarts du temps de sa faute. Enfin, elle secoua la tête pour chasser ses pensées et revenir à la réalité de leur conversation. Celle-ci avait d’ailleurs tourné vers une personne que Danny semblait vouloir retrouver pour raison privée et sans alerter personne, quand le nom tomba, Sabrina en fut un peu surprise parce que qu'elle le connaissait, ça ce n'était pas une grande nouvelle, mais elle le connaissait très bien parce qu’ils s’étaient croisé de nombreuse fois avec ce jeu du chat et la souris mélangé à vieille connaissance, un lien indéfinissable mais appréciable sauf qui la poussait à bout de nerfs ce qui arrivait souvent. Restant impassible, elle lui demande si ce n’était pas plus facile d’interroger son père. Vague espoir de toute évidence et l’agent du Ncis le confirma de ses paroles. Dans quelle merde il allait encore se fourrer et Revers qu’est-ce qu'il avait encore fait comme connerie.

-Attends-tu sais de quoi il est capable ? Tu veux dire que c’est lui qui t'a fait ça ?

Elle reporta un regard sondeur vers lui et à la fois lourd de sens.

-Si c’est le cas, il est hors de question que je te laisse le retrouver et sache en tout cas que généralement ce n’est pas toi qui dois le chercher, il te trouve dans la plupart des cas.

Hj : Pardon du temps de réponse...

___________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rewritetrueblood.purforum.com/

«Contenu sponsorisé»

MessageSujet: Re: Cela peut surprendre [Danny]

Revenir en haut Aller en bas

Cela peut surprendre [Danny]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Cela peut surprendre [Danny]
» L'amour vrai suscite la haine. On le reconnaît à cela [Dany]
» Peut-on se passer de la farine de blé ?
» Ce qu'il fallait faire 15 ans de cela
» Peut-on Esperer Un Changement En Haiti ????
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NCIS RPG :: Washington :: Lieux de Détente :: » Les boutiques et les magasins-