AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur NCIS-RPG
De nombreux personnages de la série sont encore disponibles : Jethro Gibbs, Ziva David, Tobias Fornell, Eleanor Bishop, Leon Vance... N'hésitez plus.

Partagez|

The crazy girl night out (Ley, Mily, Sab, Maddie et Pheebs)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: The crazy girl night out (Ley, Mily, Sab, Maddie et Pheebs) Sam 11 Juin - 6:28


The Girl's Band : Emily Hilton, Leyia Scott, Maddison S. Adams, Sabrina Garrett & Phoebe J. Greene

Trois mille neuf cent vingt kilomètres, c'est la distance qui sépare la ville des présidents (Washington D.C) de la ville de tous les péchés (Las Vegas), certains hommes d'état viennent à Las Vegas pour y dépenser l'argent qu'ils ont dans leur portefeuille dans les machines à sous, dans les black-jack, dans les pokers, dans les roulettes et autres jeux de hasards et de stratégie possible. Avec cet argent, ils pourraient bâtir des hôpitaux dans des régions défavorisées mais ils dépensent plus volontiers à Las Vegas, la ville des casinos, la ville de toutes les folies, la ville de la débauche. A Las Vegas, ce ne sont pas les boulangeries qui s'ouvrent à tout les coins de rues, non, c'est soit un casino, soit un hôtel, soit un hôtel-casino. Entre le MGM, le Sahara, le Circus Circus, le Riviera, le Stardust, le New Frontier, le Treasure Island, Le venetian, le Mirage, le Casino Royal, l'Imperial palace, le Bellagio, le Paris, le Planet Hollywood, le Monte-Carlo, le Tropicana, l'Excalibur, le Luxor, le Mandalay Bay, le Four saison ou encore le plus fameux de tous, le Caesar Palace. Il ne se passe pas une seule semaine à Las Vegas sans qu'il n'y ait un évènement extraordinaire comme un concert, un tournoi de Poker ou autre. Les origines de Las Vegas datent du milieu du dix-neuvième, ce sont tout d'abord les mormons qui s'y installent sur la plaine nommée par les espagnoles, "Las Vegas", c'est-à-dire "les prairies" ou "la vallée fertile". Les mormons quittent les lieux quelques années plus tard. Le premier village nommé "Las Vegas" est bâtit en 1905, puis devient une ville en 1911. Les casinos et hôtel n'apparaissent qu'après la seconde guerre mondiale. Ce qui veut donc dire que Las Vegas est l'une des villes les plus récentes au monde.

En ce qui concerne notre venue à Las Vegas, c'est-à-dire Maddison, Leyia, Emily, Sabrina et moi, c'est un peu une volonté collective plutôt que l'une de nous qui a décidé. A l'approche du mariage Jons-Hilton du siècle, nous avions décidé de réaliser une virée de cinq jours à Las Vegas rien qu'entre fille. Cela a été dur de trouver un trou dans nos horaires à toutes, Maddison a peu se libérer de son boulot de mannequin, Emily de son hôpital, Sabrina de la CIA, Leyia et moi de notre Cellule Anti-Terroriste. depuis quelques temps, nous nous étions toutes trouvées, ayant chacune des liens d'amitiés avec les autres et nous voilà en tant que groupe de fille allant fêter les derniers moments dans la vie de jeune fille d'une des nôtres. Nous étions parties l'avant-veille au matin de Washington D.C et avions décidé de faire la route jusqu'à Las Vegas en faisant diverses escales à Cleveland, à Indianapolis et à Denver. Nous étions cinq, cinq qui pouvaient se relayer pour prendre le volant, nous avions toutes roulées au moins une fois et j'avais pris le dernier relais après notre dernier arrêt. J'avais donc fait près de huit cent bornes. C'est vrai qu'on aurait pu prendre l'avion mais c'est tout de même mieux de prendre la voiture, ainsi on ne paie pas les différents taxis entre l'aéroport et l'hôtel, l'hôtel et les lieux où l'on veut aller,.... Cela nous économise aussi le prix des billets d'avions, de cinq billets d'avions aller-retour Washington D.C -> Las Vegas. Au lieu de cela, on se partageait l'essence pour la voiture et cela nous faisait beaucoup plus d'argent à dépenser^^. Ce n'était donc pas le fait que nous soyons radines le fait que nous prenions la voiture plutôt que l'avion mais parce que nous voulions mettre de notre côté tout ce qui pouvait se rapprocher à la franche fête entre copine. C'est-à-dire les casinos, les boites de nuit, les restaurants, et bien sur les etceterra mais on verra le sort de ceux-ci plus tard vous ne pensez pas? Si, mieux vaut mettre l'eau à la bouche avant d'envoyer directement le plat consistant.

Bref, je venais de quitter l'interstate 15 que nous avions prises depuis Wells Fargo, en Utah pour rejoindre Flamingo Road. Notre palace se dressait directement devant nous, le Caesars Palace, l'hôtel le plus prestigieux de Las Vegas. Bien qu'il porte le nom du célèbre dictateur Romain Jules César, le Caesars Palace n'avait jamais été occupé par celui-ci. 2000 ans les séparent. 3349 chambres, 15442 cm² de salle de jeu, le Caesars palace accueillait les évènements les plus en vogue de Las Vegas depuis des décénies, notamment deux grand prix de formule 1, des matchs de boxe, des concerts, des spectacles de magies,... Il y avait une discothèque, des bars, des piscines extérieures, une chapelle de mariage, des salles de sports. En fait, je pourrais qualifier de chaque casinos dans Las Vegas de villes à l'intérieur de la ville. Bon, voilà comment je vais qualifier les casinos maintenant, des villes. Un monorail servait de liens entre les villes. Je ne suis jamais venue à Las Vegas et je dois dire que ma première impression en sortie d'autoroute et après plus d'un jour et demi de route, c'est.... waow. J'ai l'impression de me trouver dans une ville futuriste comme dans ces dessins animés mais une ville réelle ici et avec des couleurs humaines. Alors que je continue sur Flamingo Road, je suis surprise par les immenses jets d'eau provenant du casino aux côtés du Caesars Palace, je pense que cela doit être le Bellagio. Je n'ai pas le temps de m'attarder et tourne sur la 592. Je n'eus pas le temps d'aller plus loin que j'entrai sur l'aire d'attente où les valets déchargeaient les valises et allaient garer les voitures sur l'immense parking du casino. Je m'engageai et dis aux autres :


PHOEBE --> Caesar Palace, nous voilà, pfff, je n'en voyais pas l'arrivée de ce voyage mais je suis tout de même heureuse de l'avoir fait à vos côtés.

J'arrêtai ma voiture derrière une autre voiture et fit la file pour arriver devant l'entrée. J'étais partiellement épuisée par la route que j'avais faîtes, les quelques huit ou neuf cent bornes, même si l'autoroute était en bonne état, était éprouvant. Je ne demandais plus qu'une chose, c'était une bonne douche, histoire de me remettre d’aplomb. Je baillai un long moment tout en repensant à la route depuis Washington D.C en me disant qu'il n'y avait pas eu un seul problème sur la voiture... c'est une quelle marque la voiture? Euh, je ne sais pas, ce n'est pas la mienne mais à voir l'endurance de la voiture, elle me plait déjà. Je la garai juste devant l'entrée de l'hôtel et un valet en tenue de centurion romain s'approcha de nous en disant :

Valet --> Bonjour, vous êtes des clientes du Caesars palace ?
PHOEBE --> Affirmatif, Caïus, nous avons nos sacs dans le coffre de la voiture, vous nous aidez à décharger ?
Valet --> Bien entendu, c'est mon job, et je ne m'appelle pas Caïus...

Il avait dit cela avec un sourire et je n'avais pu rien rajouter qu'il avait déjà appelé trois autres centurions pour décharger le coffre de la voiture. Je sortis et m'étirai le plus possible en essayant d'oublier les crampes et autres douleurs musculaires. Le soleil perçait entre les nuages et commençait sa lente chute vers l'horizon, il devait être seize ou dix-sept heures. Au passage, on avait traversé deux fuseaux horaires je pense et donc, c'est pour cela que je me retrouve légèrement désorientée. Caïus et ses collègues avaient déjà déposés nos sacs et valises sur le sol devant l'entrée de l'hôtel et Caïus revient vers moi en disant :

Valet --> Voilà, voulez-vous que j'aille garer votre voiture, mademoiselle mignonne
PHOEBE --> Je vois qu'entre nous, les surnoms, c'est bien parti... Vous pouvez aller garer la voiture, centurion.

A peine cinq minutes à Las Vegas et voilà que je me faisais déjà dragué par un type déguisé en soldat romain. Le type, assez grand, me prit les clés des mains et entrai à l'intérieur de l'habitacle de la voiture. Je me retournai pour aller prendre mes sacs et dire aux autres :

PHOEBE --> Bon, on y va?


Dernière édition par Phoebe J. Greene le Sam 11 Juin - 11:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: The crazy girl night out (Ley, Mily, Sab, Maddie et Pheebs) Sam 11 Juin - 8:44

Leyia ne savait plus où donner de la tête, tandis que les bâtiments défilaient dans son champ de vision. Elle était en voiture..a Las Vegas!!
Oui oui, Las Vegas. Bon sang elle en avait toujours rêvé et voila qu'enfin elle y allait avec des amies. Enfin elle ne les connaissaient pas toutes mais apprendrait donc à les connaître. Elle connaissait juste Phoebe, sa petite "Bestiie" (ou meilleure amie si vous préférez), et Sabrina Garett, sa rivale au poker. Mais bon même si en jeu, elle la fourdroyait du regard, en dehors Leyia la respectait et peut être qu'elle allait découvrir en Sabrina une personne des plus sympathiques.
Quant à Maddison et Emily, elle ne les connaissait pas c'était des amies de Phoebs mais comme elle avait l'air aussi folles qu'elles, elle était ravie de partager ce séjour avec elle.

Leyia s'enfonça dans le dossier de son siège. Elle avait bien besoin de cette sortie, elle oublierait un peu le boulot et tout ce qui allait avec comme ça.
Et puis sérieusement, Las vegas, même quand on n'en avait pas besoin, on était heureux d'y aller. Les jeux, la drague, le sport, les hôtels de luxe, l'argent..Autant de choses qui savaient attirée une multitude de personnes.
La jeune femme ne put réprimer un sourire, oh oui elles allaient bien s'amuser, surtout qu'elles ne fêtaient pas n'importe quoi, elles fêtaient l'enterrement de jeune fille d'Emily qui alalit se marier avec un certain Tommy.


*C'est pas moi qui suis prête de me marier, mais pas pour ça que je ne vais pas m'amuser*

Raison de plus, en effet. Leyia sortit brutalement de ses pensées lorsque Phoebs s'engagea sur le parking du casino du Caesar Place, l'un des plus beaux hôtels de Las Vegas. Lorsque Phoebs, s'était empressée de demander au pauvre valet qui s'approchait de nous décharger nos bagages en l'appelant "Caïus", Leyia ne put s'empêcher de rire. C'était du Phoebe tout craché ça!
Si bien que la foire aux surnoms avait commencé entre eux, avec quelque chose du genre "mignonne" et "centurion". Jusque là, la jeune femme n'avait pas dit grand chose, juste rit et plaisanté un peu dans la voiture.


PHOEBE --> Bon, on y va?

La jolie blonde s'étira légèrement, et avec son naturel pimpant répondit pleine d'enthousiasme:

Si on y va? Je dirais plutôt qu'est ce qu'on attend pour aller voir!

Sur ce, notre chère agent-secrétaire accéléra le pas en direction de l'entrée de l'hôtel.
Lorsqu'elle entra, Leyia ressentit un frisson de bonheur parcourir sa nuque. Le décor, luxueux d'architecture romaine à souhait, avait eu le don de lui couper le souffle. Elle regarda autour d'elle, tous ses valets, ses maître d'hôtels extrêmement bien roulés, lui faisaient tourner la tête. Wouaah, ça ça allait être génial!
Elle se tourna vers ses amies et demanda d'une voix toujours enthousiaste, se retenant de ne pas sautiller partout comme une sauterelle en furie:

Heu on prend une suite ou des chambres séparées? J'ai hâte de voir comment elles sont décorées.

La jeune femme, n'avait qu'une envie, s'étaler sur un lit bien moelleux avec un magazine tout en parlant avec ses amies et après bronzer à côté de la piscine en sirotant un délicieux cocktail.
Elle ne put s'empêcher d'ajouter:

Je sens qu'on va bien s'amuser, c'est le moment de faire tout les trucs les plus fous qu'on aura jamais osé faire.

Elle leur adressa un clin tout en se disant qu'elle s'enrichirait peut être au jeu. la seule chose, il ne fallait pas qu'elle se retrouve à la même table de jeu que Sabrina sous peine de crêpage de chignon..
Revenir en haut Aller en bas
avatar
~°Mysterious Woman°~

~°Mysterious Woman°~
♠ Nombre de messages : 732


MessageSujet: Re: The crazy girl night out (Ley, Mily, Sab, Maddie et Pheebs) Sam 11 Juin - 19:15

Qui n’avait jamais rêvé au moins une fois dans sa vie de se retrouver dans cette ville ou la démesure était le maitre mot ? La ville des 7 péchés capitaux et rien que pour elle on pourrait en rajouter quelqu’un, la ville de la fête, de la débauche, de l’amusement et surtout du jeu. La ville perdue et entourée de désert ou pourtant l’eau était un élément important du décor. Oui, vous avez compris on parlait bien de Las Vegas. La ville des casinos & des hôtels. Sab’ en tout cas avait toujours voulu y aller, il fallait bien au moins une fois venir voir ici, ce que c’était, il fallait profiter de cette ville. Quand on dit profiter, c’était d’y aller à fond, on ne va pas à Las Vegas pour rester gentiment dans les règles et les canevas de la société non plus. Alors quoi de mieux pour y aller que d’utiliser un très bon prétexte. Celui-ci fut tout trouvé à l’annonce prochaine du mariage d’Emily Hilton & Tommy Jons, alors comme dans tout mariage, il faut bien faire l’enterrement de vie de jeune fille n’est ce pas ? C’était pourquoi, elles se retrouvaient à 5 sur les routes magnifiques qui menaient à Vegas. Cela aurait put faire un peu blizzard qu’elle s’y retrouvait invitée à cause de ses anciens liens mais après tout Emily était une amie depuis quelques années. Pour les autre personnes présentent dans la voiture, il y avait au volant pour ce dernier relais, Phoebe une petite protégée de la Ctu. Il y avait aussi Leyia qu’elle avait croisé autours de table Poker et c’était plutôt animé à ces moments-là, Emily évidement & Maddison qu’elle avait déjà entrecroisée.

Cela s’annonçait amusant et pour une joueuse comme elle, c’était encore plus beau que Noël. Surtout que rien que la ville était magnifique, avec des hôtels splendides, des jeux de lumière, des fontaines, c’était époustouflant tellement qu’on plongeait son regard dehors pour l’admirer tout en oubliant un peu le chemin à prendre. D’ailleurs, elle ne réalisa qu’elles étaient arrivées au Caesar Palace que quand elle sentit la voiture au pas, presque arrivée. Elle pencha sa tête vers l’extérieur pour regarder l’hôtel, sa pensée en ce moment se résumait à whoaa. Ecoutant la conversation qui débuta à l’arrivée d’un valet, elle esquissa un sourire amusée et sorti donc de la voiture. Se dégourdir un peu les jambes faisaient quand même du bien même si elles avaient fait quelques arrêts stratégiques sur le chemin. Le temps de jeter un regard circulaire pour admirer les alentours qu’elle récupéra son sac. On y allait mais bien sur, la brune répondit du tac ou tac.


-Et plutôt deux fois qu’une d’ailleurs!

Et encore on peut dire trois fois plus ? Finalement, elle quitta du regard les derniers valets ou centurions, comme on voulait, qui repartaient à leurs postes ou vers la file de voiture qui suivait la leur avant de diriger ses pas à l’intérieur du bâtiment. Si l’extérieur voulait déjà vous mettre l’eau à la bouche, alors avec l’intérieur on était complètement servis, on ne pouvait pas être déçus non plus. Vous auriez jamais vu ni connu un peu histoire latine, ce n’était pas grave vous avez pas mal de référence dans ces lieux ainsi qu’un monde quand même impressionnant, sans doute que le soir cette foule sera encore plus omniprésente. Entendant la voix de Leyia reprendre, elle tourna sa tête dans sa direction un grand sourire toujours affichés sur ses lèvres.

-Un gros matelas bien moelleux, une vue magnifique, un minibar et des toges romaines en serviette ?

Ce n’était qu’hypothétique mais sans doute que sera tout aussi fabuleux, si ce n’était encore plus que ce qu’on voyait déjà et pourtant on avait déjà plein de chose dans les yeux. Pour la question de savoir quel choix pour les chambres, elle haussa les épaules sans rien ajouter, une ou l’autre cela lui était égale. On vivait la nuit ici non ? Elle reporta son regard vers les autres pour savoir ce qu’elles comptaient dire sur ce point avant d’entendre la suite.

-Faudra pas le dire deux fois ça je crois Leyia…Pourquoi avoir attendu si longtemps pour te marier Emily, hein ?

Dit-elle sur un ton humoristique tout en esquissant un nouveau sourire en s’avançant un peu plus vers ce qui devait servir de réception. Peut importait qui allait sonner, si son téléphone devait sonner, elle ne décrocherait pas. C’était 5 jours d’amusement et rien d’autres ne viendrait déranger cela. Elle avait hâte de voir ce que allait être.

___________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rewritetrueblood.purforum.com/
avatar

«Murs»
♠ Nombre de messages : 1851


MessageSujet: Re: The crazy girl night out (Ley, Mily, Sab, Maddie et Pheebs) Lun 13 Juin - 15:25


    « You gotta help me out … It’s all a blur last night. We need a taxi ‘cause you’re hung-over and I’m broke. I lost my fake ID but you lost the motel key. Spare me your freakin’ dirty looks, Now don’t play me , You want to cash out and get the hell out of town. Don’t be a baby… Remember what you told me, Shut up and put your money where your mouth is . That’s what you get for waking up in Vegas, Get up and shake the glitter off your clothes, now …. That’s what you get for waking up in Vegas. Why are these lights so bright, Oh, did we get hitched last night, dressed up like Elvis, , And why, why am I wearing your class ring? Don’t call your mother … ‘Cause now we’re partners in crime. Don’t be a baby, Remember what you told me … Shut up and put your money where your mouth is, That’s what you get for waking up in Vegas. Get up and shake the glitter off your clothes, now … That’s what you get for waking up in Vegas. You got me into this, Information overload, situation lost control, Send out an S.O.S., And get some cash out… We’re gonna tear up the town. Don’t be a baby, Remember what you told me. Remember what you told me. Remember what you told me. Told me, you told me, you told me … Shut up and put your money where your mouth is , That’s what you get for waking up in Vegas, Get up and shake the glitter off your clothes, now … That’s what you get for waking up in Vegas. Shake the glitter, shake, shake, shake the glitter, c’mon! Give me some cash out baby… Give me some cash out, baby ! »

    Sérieusement, elle se demandait encore ce qu’elle faisait là. D’accord, elle allait se marier, d’accord c’était une façon de se réjouir comme une autre mais les mots : « enterrement de vie de jeune fille » sonnaient comme une kalashnikov pour elle. Bien sûr, elle savait s’amuser, bien sûr elle aimait Las Vegas… Mais c’était étrange comme sensation. Elle se sentait comme retenue. Alors que pourtant c’était pas son genre d’avoir des limites. C’est vrai quoi… Las Vegas c’était la ville de tout les pêchés, elle ça, elle pouvait en témoigner ; elle avait déjà tout essayé.

    Gula. Gourmande, oui. Elle ne prennait pas un gramme, mais ça ne l’empêchait pas de manger n’importe quoi. Tommy lui, mangeait de la tartiflette au milieu de la nuit, elle, préférait les crêpes au nutella… Ou les tartines de beurre de cacahuète…. Ou encore un magnum, ou bien une Häagen-Dazs®… Enfin, bref vous voyez le genre… C’était style : « Oh j’ai pas envie de faire à manger ce soir ! Commandons des sushis/du chinois/des pizzas/des hamburgers/des plats préparés à mettre directos au micro-ondes ! »… Ou tiens, je m’ennuie ! Si je mangeais des chips. Fort heureusement pour elle, ça ne se voyait pas.

    Avaritia. Avare, un peu. C’est vrai qu’elle avait tendance à regarder les clochards dans la rue, avec un grand sourire hypocrite sans s’arrêter. Elle travaillait dûr pour gagner de l’argent, alors elle n’allait pas non plus le filer à quelqu’un comme ça ? Hein ? En fait, elle n’était pas vraiment avare, elle connaissait plutôt la valeur de l’argent, et elle savait que dans la vie, si on avait pas d’argent, on n’arrivait à rien… Alors du coup, il y avait souvent un risque assez puissant pour que, en cas de demande d’argent, elle vous gratifie d’un : « vas-chier ! », très gai. Cela dit, elle savait se faire plaisir avec les écrans plasmas, les homes cinemas, et surtout, les 5 voitures. Fort heureusement pour elle, ça ne se voyait pas.

    Superbia. Orgueilleuse ? De la tête, jusqu’au bout des ongles de pieds. Plus orgueilleuse qu’elle, ça ne devait même pas exister. Elle se croyait vraiment plus belle, plus forte, plus intelligente, plus spirituelle, plus géniale que tout le monde. C’était un sacré gros défaut, mais en même temps, c’était plutôt positif pour l’estime de soi, après tout. Emily était du genre à passer devant un miroir, se dire « Wahou, mais qui est ce canon !? Ah ! Mais c’est mon reflet ! :wesker : »… Elle était encore plus du genre à envoyer des pics au gens, quant à leur quotient intellectuel inférieur au sien. Fort heureusement pour elle, ça ne se voyait pas.

    Acedia. Paresseuse ? Occasionnellement. Quand on vient la réveiller à trois heures du matin, en salle de garde, parce qu’un pauvre petit choupinet a un rhume, et que personne n’est capable de le diagnostiquer correctement, elle a tendance à traîner un peu la patte. C’est vrai que si ces crétins de parents avaient été assez malins pour ne pas attendre la nuit pour venir, et si ces crétins de parents n’étaient pas aussi inquiets pour l’avenir de leur petite progéniture… Ca aurait été mieux… Mais bon… Fort heureusement pour elle, ça ne se voyait
    pas.

    Invidia. Envieuse ? Certainement, à certains moments . Comment ne pas être envieuse quand vous achetez un ticket à gratter, et que vous gagnez un dollar, et que le type derrière vous, a la mine patibulaire, qui n’a qu’un euro pour vivre, achète le ticket, juste après vous, et devient multi milliardaires en moins d’une minute. C’est clair que ça a de quoi vous donner envie. Oui, envie de l’égorger discrètement et de lui voler le ticket gagnant. Certes. Elle enviait parfois les gens qui avaient une vie normale… Mais bon… Fort heureusement pour elle, ça ne se voyait pas.

    Ira. Colérique ? Plus qu’on ne peut l’imaginer. Sa patience à ses limites, et quiconque franchit ces limites, signe son arrêt de mort. Il est clair que la miss, il vaut mieux la connaître en ami, qu’en ennemi. Déjà parce que sa pestitude – dérivé du mot peste – a tendance a monter en flèche quand elle ne vous aime pas, mais surtout parce qu’elle connaît du monde, qu’elle est riche, qu’elle a un sens de la répartie à vomir, et que si elle veut, elle peut réduire votre réputation à néant. Fort heureusement pour elle, ça ne se voyait pas… Enfin. Pas trop.

    Fornicatio. La luxure. Est-ce vraiment la peine d’être plus explicite ?

    Alors… Bien sûr, Las Vegas, ça lui plaisait bien comme idée, mais si il y en avait un à qui ça ne plaisait pas c’était Tommy, et par conséquent, ça avait tendance à la freiner un peu dans ses ardeurs… Mais bon… Elle était là pour oublier le lendemain, et surtout, pour s’amuser une toute dernière fois, avant d’être emprisonnée dans la prison dorée qu’est le mariage – du moins c’était avant qu’on invente le divorce – pour toujours –ou presque – HUN HUN. … Elle se trouvait actuellement dans le 4x4 de Maddison, qu’elle avait encore une fois mis à disposition – notez que la dernière fois, c’était au milieu de la forêt, sous la pluie, dans un terrain de jeu abbandoné qui faisait film d’horreur -. Ca faisait un moment qu’elle ne l’avait pas vue, parce qu’elle avait beaucoup de travail, et bien entendu, Maddison aussi.
    Elle restait néanmoins sa meilleur amie du monde entier, et sa « Maddichou Adams ». Et là, c’était encore plus motivant pour s’éclater ! Il y avait aussi, dans la voiture, Sabrina Garett, une bonne amie à elle, qui la protégeait plus ou moins, en échange de ses soins. Phoebe J. Greene, une rapidex (comme elle les appelle si bien), et aujourd’hui, une amie proche… Ainsi que Leyia Scott, la meilleure amie de cette dernière…

    Bon sang, comme ce voyage avait été long. Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Long… Au fait, je vous ai déjà dit qu’il était long ?

    Un jour et 15 heures en voiture selon Google Maps, qui ne s’y connaissait pas trop en bouchons, manifestement. 32 jours et 23 heures à pied. 9 jours et 17 heures en vélo… Vous savez, finalement, elles auraient certainement pris l’avion, si elles avaient vraiment réfléchi. Mais heureusement, il y avait de la bonne ambiance, de la bonne musique, pas eu d’accident sur la route, juste des bouchons, mais ça avait permis de se raconter un maximum de potins, les objectifs de cette virée à Vegas, ce qu’elles allaient faire et surtout le fameux dictions : « Ce qui se passe à Las Vegas reste à Las Vegas »…


    Les lumières fortes illuminaient les yeux de Emily, qui auparavant, n’était jamais allée à Las Vegas. Les péchés, ça la connaissait, mais elle n’avait jamais vu de visu cette ville dont tout le monde parlait tout le temps… C’était impressionnant ! Les lumières, les flashs, les néons, la hauteur des bâtiments, tout semblait plus grand ici ! Mettez un microbe a vegas, on en fera un géant ! Les énormes fontaines qui crachaient de l’eau, les panneaux « Welcome to fabulous LAS VEGAS Nevada »… Putain, finalement, elle était peut-être contente d’être là. Pour dormir, vous comptez les moutons, à Las Vegas, pour rester éveillée vous comptez les Casinos.

    Cet enterrement de vie de jeune fille, allait… probablement être de la pure folie…
    En arrivant on s’occupa de leurs bagages, enfin… Un mec qui se prenait pour un gladiateur, sous Néron, s’en occupa pendant que les 5 jeunes femmes se dirigeaient plus ou moins vers le hall pour aller réserver la chambre, et surtout pour aller en tout cas visiter, un peu, cet immense hôtel casino qu’était le Ceasars Palace. Leyia demanda, dans le hall, si elles allaient prendre plutôt une suite, ou alors, des chambres séparées :

    - Oh, la suite, c’est quand même autrement plus sympa, nan ?

    Puis finalement c’est Sabrina qui enchaîna et qui demanda à Emily, pourquoi elle avait mit autant de temps à se marier. La concernée fit craquer ses cervicales, bailla un peu, s’étira, et enfin répondit avec un petit sourire en coin.

    - Il fallait bien que quelqu’un se sacrifie !

    Elle se dirigea vers le comptoir, de la réception. Elle s’approcha et interpella une hôtesse, qui la salua immédiatement et lui demanda également ce qu’elle voulait. Elles n’avaient pas pris la peine de réserver à l’avance, cependant, elles savaient qu’en cette période de l’année, il n’y aurait pas trop de monde.

    - Bonjour Madame. Nous aimerions une… Une suite, alors, les filles ? Oui, une suite pour 5. On règle à la fin du séjour, d’accord… Ouais… 3349 chambres ? Wouah. C’est clair que ça en fait beaucoup… Bah, donnez nous la plus grande. C’est une grande occasion ! Vous voulez mon nom … Emily Hilton… E-m-i-l-y … Hilton … H-i-l-t-o-n… Non non… Hilton, oui, oui, comme la chaine d’hôtels… Non j’ai strictement aucun rapport avec eux.[ /b]

    Elle retint un « sinon je serais blonde platine, et complètement débile ». Et puis en même temps, elle n’avait pas envie d’être désagréable, elle voulait juste s’éclater.

    [b]- Okay, génial, on peut aller voir ? Merci… Le double, voilà. Merci, bonne soirée également…


    Elle se retourna vers Sabrina, Leyia, Phoebe et Maddison. Avec un sourire amusé et en agitant les clés au bout de ses doigts.

    - On y va ?

    « Tu dois m'aider, la nuit dernière est floue… Nous avions besoin d'un taxi parce que tu avais trop bu et j'étais fauchée. J'ai perdu ma fausse carte d'identité mais tu as perdu les clés du motel. Épargne-moi tes vêtements dégueullasses, Maintenant ne joue pas avec moi… Tu voulais de l'argent et partir de la ville. Ne fais pas l’enfant. Souviens-toi de ce que tu m'as dit. Tais-toi et mets ton argent où se trouve ta bouche, C'est ce qui arrive quand tu te réveilles à Vegas… Lève-toi et enlève les paillettes de tes vêtements, maintenant. C'est ce qui arrive quand tu te réveilles à Vegas. Pourquoi ces lumières sont-elles si brillantes ? Oh, nous sommes nous mariés la nuit dernière, habillés comme Elvis ? Et pourquoi, pourquoi je porte ta bague ? Non ! N'appelle pas ta mère. Car maintenant nous sommes complices de ce crime. Ne fais pas l’enfant. Souviens-toi de ce que tu m'as dit. Tais-toi et mets ton argent où se trouve ta bouche, C'est ce qui arrive quand tu te réveilles à Vegas… Lève-toi et enlève les paillettes de tes vêtements, maintenant. C'est ce qui arrive quand tu te réveilles à Vegas. Tu m'as amenée là-dedans, Information surchargée, situation perte de contrôle, J'envoie un S. O. S… Et obtiens un peu d'argent… Nous allons partir d'ici. Ne fais pas l’enfant. Souviens-toi de ce que tu m'as dit. Souviens-toi de ce que tu m'as dit. Souviens-toi de ce que tu m'as dit. M'as dit, tu m'as dit, tu m'as dit … Tais-toi et mets ton argent où se trouve ta bouche, C'est ce qui arrive quand tu te réveilles à Vegas… Lève-toi et enlève les paillettes de tes vêtements, maintenant, C'est ce qui arrive quand tu te réveilles à Vegas… Enlève ce qui brille, enlève, enlève, enlève les paillettes, vas-y ! Donne-moi de l'argent Bébé… Donne-moi de l'argent Chéri. »

___________________________
Je fais partie des murs ♥.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: The crazy girl night out (Ley, Mily, Sab, Maddie et Pheebs) Mar 14 Juin - 11:24

Maddison ouvrit les yeux alors que la voiture roulait à bonne allure sur une route perdue au milieu de rien. Elle se redressa et passa une main sur son visage histoire de se réveiller un peu. Depuis combien de temps dormait-elle ? À en juger par le fait que c'était toujours Phoebe qui conduisait, environ 45 minutes. Elle tourna la tête et regarda par la fenêtre du 4x4. Dehors, les cailloux se faisaient de plus en plus nombreux. Ou peut-être de moins en moins ?.. Bof, elle n'était ni assez fatiguée, ni assez bourrée pour commencer à se poser ce genre de question, et c'est pour cela qu'elle observa plutôt les quatre autres jeunes femmes présentes dans la voiture. Phoebe Jane Greene, au volant, était une agent de la CAT (Cellule Anti-Terroriste) qu'elle n'avait à vrai dire quasiment jamais rencontrée. Leiya Scott, qui travaillait dans la même agence que Phoebe et était accessoirement la meilleure amie de cette dernière, lui était à peu près aussi inconnue. Elle n'avait rencontré Sabrina Garrett, FBI, qu'une ou deux fois de façon assez brève, mais ayant failli sortir (coucher serait plus exact, mais on va dire que vous ne le savez pas Razz) avec Jonathan Rhys-Meyer, qui avait tout arrêté pour préserver son amour pour Miss Garrett, elle la connaissait... Disons de réputation. Et enfin, notre future mariée nationale, Emily Hilton. Maddison était la meilleure amie d'Emy depuis déjà assez longtemps pour savoir que ces prochains jours, surtout accompagnés de Phoebe, Leiya et Sabrina, allait toutes les rendre complètement stone joyeuses ? Mmm oui, on va dire ça. Et surtout, le summum, la crème de la crème: elles roulaient en direction de Las Vegas.

Las Vegas, la ville la moins recommandable mais néanmoins la plus recommandée de cette planète. Casinos, hôtels, bars, piscines, fontaines, mini-églises avec des prêtres déguisés en Elvis (ou plutôt, des alcooliques déguisés en Elvis déguisé en prêtre, ce qui devient compliqué) et tour Effiel miniature, il est certain qui si des extra terrestres débarquaient un jour sur Terre, Vegas deviendrait l'attraction première. Tout le monde rêve d'y aller. Depuis les petits enfants émerveillés devant toutes ses lumières, le nez écrasé contre le hublot de l'avion lorsqu'ils la survolent jusqu'aux vieux papis et mamies qui se racontent entre eux leurs folles expériences dans cette ville magique, en passant par les adolescents qui trépignent en attendant leur vingt et unième année pour aller se pinter la tronche là bas, tout le monde veut voir Las Vegas au moins une fois dans sa vie.
Pour Maddison, ça fera deux. La première fois qu'elle y a mis les pieds, elle faisait justement partie de la dernière catégorie mentionnée, c'est-à-dire nouvelle adulte pressée d'écumer les bars et casinos de la ville des sept pêchés capitaux: gourmandise, envie, colère, avarice, paresse, orgueil et luxure. Rien que ça. Sa "première fois" — eh oui, votre première escapade à Vegas peut être qualifiée de première fois sans scrupules — s'était plutôt bien passée, si on oublie le fait qu'elle s'est retrouvée à jouer au strip-poker avec une bande d'illustres inconnus sans savoir les règles de ce jeu si charmant. Heureusement pour elle, l'un de ses amis qui était étrangement resté sobre (à peu près environ) l’avait tiré de ce mauvais pas avant qu’elle ne finisse dans sa tenue d’Eve devant des gars bizarres et sûrement très peu recommandables. D’ailleurs, aller comprendre comment elle s’était retrouvée là. Vous connaissez Very Bad Trip ? Eh ben la première expérience de Maddison à Las Vegas y ressemblait, en environ dix fois moins pire (sans le tigre dans la salle de bain par exemple). Mais une mauvaise expérience — bien que Maddi' en tout cas n'ait jamais qualifiée de "mauvais" son premier trip Las Vegasien (jinventedesmots.com) — n'empêchera jamais quiconque d'y revenir, histoire de perdre tout son argent et de finir avec le mal de tête du siècle qui durera au moins trois mois. Parce que quelqu'un a dit: « Ce qui se passe à Vegas, reste à Vegas. », ce qui est entièrement véridique. Et quelqu'un d'autre a dit, environ deux mille ans plus tôt: « In vino veritas. » (La vérité est dans le vin.), petite affirmation qui allait pouvoir se vérifier — ou plutôt se rerererere-vérifier dans certains cas — d'ici quelques heures.

Lorsque le 4x4 pénétra dans la ville de la débauche, Maddison ne pût retenir sa bouche de s'entrouvrir. On ne reste jamais blasé quand on arrive à Las Vegas, même si c'est pour la trentième fois. Tandis que Phoebe manœuvrait pour les amener jusqu'à leur hôtel, le Cesars Palace, notre jeune mannequin observait l'extérieur en souriant. Retourner à Las Vegas, qui plus est avec ces quatre autres jeunes femmes tout aussi excitées qu’elle, pour fêter un enterrement de vie de jeune fille, c'était un rêve devenu réalité. Surtout si celle dont on allait enterrer la vie de jeune fille — charmant comme terme quand même — était Emychou Hilton I love you Et même si Tommy, le futur marié, n'était peut être pas spécialement enthousiaste à l'idée de laisser sa promise — très chevaleresque tout ça — filer à Las Vegas avec Leiya, Sabrina, Phoebe et elle, Maddi'... Who cares ? Elles sont venues ici pour s'éclater, il faut bien que tous ces kilomètres soient rentabilisés ! Very Happy
Enfin arrivées devant l’hôtel, un jeune homme au look de soldat romain vint chercher les clés de la voiture. Maddison avait hésité un moment avant de laisser son bébé se faire conduire par d’autres personnes, mais finalement Emily l’avait convaincue. Et puis, faire tous ces kilomètres à elle seule au volant, merci mais non merci. C’est donc avec l’aide de Caïus – le soldat romain avait eut le droit à un mignon petit surnom de la part de Phoebe – et de ses collègues que les cinq jeunes femmes déchargèrent le 4x4 et entrèrent dans leur hôtel.
Wow fut la première pensée qui traversa l’esprit de Miss Adams à la vue de ce décor plus que réaliste. Décidément, sa seconde escapade Vegasienne allait être nettement plus sympathique que la première, et si possible un peu moins… Dénudée ?

Lorsque la question de la suite ou des chambres fut réglée et qu’Emily ait pris soin de prendre un double des clés – Maddison failli éclater de rire lorsque la fille de la réception tira une drôle de tête en entendant le nom de famille de Mily – elles prirent l’ascenseur pour monter jusqu’à leur étage, direction la suite la plus grande de l’hôtel. Eeeh oui, à événement exceptionnel, lieu exceptionnel.
D’ailleurs, le lieu était effectivement plus qu’exceptionnel. En ouvrant la porte, elles restèrent toutes bouche bée, comme si quelqu’un avait brutalement coupé le son.
Puis, dans un ensemble plus que parfait :

– Oh. Mon. Dieu.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: The crazy girl night out (Ley, Mily, Sab, Maddie et Pheebs) Mar 14 Juin - 18:04


The Girl's Band : Emily Hilton, Leyia Scott, Maddison S. Adams, Sabrina Garrett & Phoebe J. Greene

Je n'avais pas l'impression de me trouver en plein milieu du désert de Mojave, non, je ne m'y trouvais pas, je devais me trouver à des galaxies d'un désert tellement Las Vegas faisait oublier ce qu'il y avait autour. J'avais été dans le désert pendant que j'étais au volant du 4x4 de Maddison sur l'Interstate 15. C'était d'autant plus fou que nous l'avions traversé d'après-midi, aux heures les plus chaudes. Bien qu'il y ait la climatisation, je n'avais pas arrêté de me demander si le moteur allait tenir le coup dans cette fournaise, plusieurs fois même j'avais laissé "glisser" la voiture en enlevant mon pied de la pédale d'accélérateur, je la reprenais une fois que l'aiguille arriva à une centaine de kilomètre par heure et je réaccélérai de vingt kilomètres/heures. Une fois que j'eus la voiture bien en main et vérifiant que personne ne me regardait, j'avais accéléré sur une longue ligne droite, atteignant rapidement les cent cinquante kilomètres par heures, je me suis maintenue à cette vitesse en me promettant de revenir avec ma Honda S2000 et de la pousser aussi loin qu'elle le pouvait. J'aimais conduire, je n'avais jamais eu d'accident si ce n'est pendant l'entrainement à l'ASIO. J'ai parcouru une grande distance dans le désert de Mojave en regardant si je ne pouvais pas apercevoir un quelconque animal spécifique du désert. J'ai vu une buse à queue rousse survoler la route et quelques antilopes d'Amérique, ce n'était pas si mal mais j'aurais bien voulu espérer voir un Puma comme j'avais lu qu'il pouvait y en avoir dans le désert. Je n'étais pas une zoologue amatrice, juste quelqu'un qui un jour avait du passer sur la chaine découverte et qui avait dû voir les espèces vivants dans le désert de Mojave présenté par un présentateur qui devait voter à chaque fois pour le Green Party, et comme j'ai un disque-dur à la place de mon cerveau, et bien j'ai enregistré à l'instar de ce que ferait les ordinateurs. C'était à la fois un avantage et un inconvénient d'avoir une telle mémoire, non pas à cause du fait que mon cerveau buggait à l'approche des quarante heures de boulot excessif mais plus parce que je retenais tout et n'importe quoi. Petit exemple pour une meilleure compréhension, je m'installe dans mon fauteuil, je regarde la télévision et boom, une publicité qui passe, je me vois retenir chaque inscription et quand c'est pour des biens et services dont je n'ai pas l'utilité, quand j'entends qu'on en parle autour de moi et que l'on se pose la question de ce qui est marqué, je le dis et tous le monde me prend pour une folle qui passe sa vie devant la télé et qu'elle apprend toute les publicités par coeur. Or, je ne passais absolument pas ma vie devant la télévision et je n'étais pas folle.... enfin, quoique sur ce point, il faudra rediscuter^^.

Je venais de me faire draguer par un type habillé que d'une armure de centurion et je ne sais pas s'il portait quoique ce soit en dessous.... berk, je préfère pas y penser, oh que non, je ne voulais pas y penser. Remarque, vu que mon ex-copine, la garce du nom d'Alex m'avait quittée, je ne voyais pas pourquoi je n'allais pas me faire un peu plaisir.... Sauf que ce n'est pas ce genre de plaisir que je voulais, pas ce plaisir masculin mais plutôt plus féminin. Normal, vous allez dire, et bien oui, normal. Mis à part Maddie que je n'avais pratiquement jamais vu et dans le doute qu'Emily le lui ait dit, toutes les filles qui composaient notre groupe connaissait ma particularité, enfin ma particularité... plutôt mon orientation. Leyia et Sabrina le savaient grâce au fait que je le leur avais annoncé une fois il y a longtemps, Emy, c'est plus particulier... Disons qu'Emy a été ma première histoire d'amour à Washington D.C et dans ma vie mais c'est du passé maintenant, elle s'apprête à épouser Tommy Jons que je ne connais que d'après ce qu'elle m'en a parlé. C'est tout de même une incroyable histoire, je participais à l'enterrement de vie de jeune fille de mon ex-ex-copine^^.

La fête était en vue, il ne fallait pas la manquer et après avoir demandé si on y allait, ma bestie Leyia me répondis :


LEYIA - Si on y va? Je dirais plutôt qu'est ce qu'on attend pour aller voir!
SABRINA - Et plutôt deux fois qu’une d’ailleurs!

Juste le temps de l'écouter qu'elle partait déjà vers le hall du Caesar palace, je baillai discrètement avant de suivre le groupe tout en analysant chaque tenue des personnes se trouvant à l'intérieur. Je ne regardais pas les clients comme nous mais plutôt les déguisements des employés de l'hôtel et du casino, les hommes étaient pratiquement tous habillés d'une armure comme les valets de voiture à l'entrée, plusieurs semblaient adoptés la mode "esclaves", alors que les femmes...."Waowwowowowowow" ne portaient que le strict minimum, la mode egyptienne et romaine mais ne gardant que les qualités des deux en éliminant les inconvénients. Je restai un moment bouche-bée sans comprendre de ce que racontait Leyia et Sabrina mais je sortis de ma transe lorsqu'Emy alla interpeler l'hôtesse, affublée d'une tenue de cléopâtre:

EMILY - Bonjour Madame. Nous aimerions une… Une suite, alors, les filles ? Oui, une suite pour 5. On règle à la fin du séjour, d’accord… Ouais… 3349 chambres ? Wouah. C’est clair que ça en fait beaucoup… Bah, donnez nous la plus grande. C’est une grande occasion ! Vous voulez mon nom … Emily Hilton… E-m-i-l-y … Hilton … H-i-l-t-o-n… Non non… Hilton, oui, oui, comme la chaine d’hôtels… Non j’ai strictement aucun rapport avec eux.

C'était du Emily Hilton tout craché, je me demandais parfois comment elle pouvait rentrer dans des délires aussi rapidement. Remarquez, je dis cela mais j'ai fais pareille avec le valet à l'entrée en l'appelant Caïus et Centurion. Nous allions donc être dans la plus grande de toute les suites du Caesar Palace, celle qui de taille doit être aussi grande que le quintuple de mon appartement. Je suivis les filles dans l'ascenseur et une fois à destination :

MADDISON - Oh. Mon. Dieu.

En effet, je n'aurais pu dire mieux, même si je croyais plus en la science qu'en l'existence d'un dieu unique créé il y a près de deux mille ans, cette simple phrase restait dans mon vocabulaire parce qu'elle marquait mon étonnement le plus immense que je puisse avoir. J'avais l'impression réelle d'être tombée dans le monde d'Alice au pays des merveilles version adulte, celle où tout ce que nous pouvions rêver se trouvait, je laissai tomber mon sac à terre et fis quelques pas en ne sachant que dire. Je reverrai plus tard mon échelle d'évaluation car apparrement, j'avais tapé un peu trop bas en comparant avec mon appartement. Je me trouvais dans un rève, complètement fou ce que je vivais. Il y avait un tel luxe dans la suite, une telle richesse extérieur. Je me retournai sur les autres et dis d'une voix partagée entre l'amusement et la joie :

PHOEBE - Non mais vous vous foutez de moi??? Cette suite est carrément hypertop, il manquerait plus que les esclaves et le bain de lait tiède pour que je me prenne pour Cléopâtre ou ....Calpurnia Pisonis...

La dernière épouse de Jules César, normal, on se trouvait dans son palais.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: The crazy girl night out (Ley, Mily, Sab, Maddie et Pheebs) Lun 27 Juin - 12:09

Ce fut Emily qui réserva la suite et Leyia ne put réprimer un sourire lorsque la réceptionniste fit mention de la chaïne hôtelière Hilton. C'était certain avec un nom comme celui ci, elle devait avoir droit à pas mal de remarques. Heureusement, Emily ne ressemblait en aucun point à ces bimbos pleines aux as qui ne savaient que faire papillonner leurs cils afin que leurs désirs soient assouvis. Sur ce, toutes les cinq se rendirent en direction de la fameuse suite qui se devait d'être plutôt grande si ce n'était pour dire aussi gigantesque qu'un grand appartement.

PHOEBE - Non mais vous vous foutez de
moi??? Cette suite est carrément hypertop, il manquerait plus que les
esclaves et le bain de lait tiède pour que je me prenne pour Cléopâtre
ou ....Calpurnia Pisonis...

Le regard de l'agent de la CTU parcourut la pièce qui s'offrait à sa vue. Bon sang c'était..Wouaaah!!! La jeune femme n'en revenait pas. Ni une ni deux, elle se dirigea rapidement vers le premier canapé se trouvant dans son champ de vision.
Elle inspira..puis expira: *Top confort celui-là*

Mais vous vous doutez bien qu'en un endroit pareil, il était impossible pour elle de tenir en place plus de deux minutes.
La première pièce comprenait une télévision écran plat, un grand canapé et une bibliothèque.
Puis, la suite se divisait en plusieurs petites pièces, des chambres avec grands lits et salles de bains. Il y avait aussi une terrasse avec vue magnifique sur la piscine de l'hôtel. Le tout sur une décoration romaine, et un parterre de velours. Les draps étaient certainement en soie, vu le luxe du reste de la suite. Et puis, cela serait légitime si on tenait compte du sacrifice monétaire qu'elles auraient à faire à la fin du séjour. Enfin cela valait vraiment la peine, une occasion pareille ne se représentait jamais plusieurs fois dans une même vies sauf si l'on s'appelait Mister ou Miss "Pleins-aux-as".
C'était fabuleux..non incroyable, impressionnant...
La jeune femme se retourna vers ses amies et dit d'une voix surexcitée:


Je suis d'accord avec Phoebs, c'est mortel ici!! C'est le luxe dans toute sa splendeur! C'est plus qu'une suite, c'est un véritable appartement c'est...

Leyia s'arrêta là. Elle savait pertinament que ses amies pensaient exactement la même chose qu'elle. Leyia ne remarqua qu'après une dizaine de minutes que leurs bagages avaient déjà été installés dans les chambres au pied de leurs lits. Au moins, elles n'auraient pas à discuter pendant trois heures sur qui prendrait quelle chambre à cause de telle vue, ou de telle orientation et on en passait.

*Ca c'est mégacool!*

Enfin, s'il n'y avait que ça. Tout était génial ici, les garçons, les suites, les spas, les casinos..Bref Las Vegas était génial. Tout ce qu'elle aurait à faire pour profiter pleinement de ce magnifique séjour ce serait de se couper un peu de sa vie professionnelle. Oui parce que lorsqu'on s'appelle Leyia Scott, on a tendance à avoir une vie professionnelle tellement omniprésente qu'on n'a presque plus de vie privée. Juste quelques amis proches et encore..Souvent ce sont des amis qu'on a rencontré au boulot. Et surtout, Leyia a toujours eu tendance à prioriser sa vie professionnelle par rapport à sa vie privée. Pourquoi? Plusieurs raisons. Se plonger dans le boulot permet de ne pas s'attarder sur les problèmes persos (sauf lorsque les problèmes sont au boulot là c'est moins drôle) et aussi de refouler bien plus facilement des évènements difficiles. Et là pour le coup, Leyia avait été victimes de circonstances difficiles..qui étaient en rapport avec son boulot. Ainsi cette virée à Las Vegas l'aiderait peut être à surmonter le cap une bonne fois pour toutes..ou pas. Mais ne nous attardons pas trop sur la vie intime de Leyia.

Bon, je sais pas vous mais moi pour commencer je prendrais bien une douche. J'ai la vague impression de sentir le fauve.

Leyia adressa un clin d'oeil à ses amies. Non, ce n'était pas qu'une impression. Normal en même temps. Voyager plus de dix heures dans une voiture, avec quatre autres personnes dedans, ce n'était pas ce qu'il y avait de mieux pour respirer la fraîcheur. D'autant plus qu'il faisait chaud, ce qui n'était pas pour arranger.
Mais ce petit inconfort en valait la peine si c'était pour se retrouver dans une suite magnifique digne du fantasme.
C'est vrai quoi..Ca lui faisait penser aux films avec le fameux milliardaire qui invite la plus belle des femmes dans sa suite de 150 m², dans laquelle après avoir passé une nuit de folie dans un lit des plus magnifiques, ils prennent un petit dej' déjà servi sur la terrasse au lever du soleil.


*Réveille-toi Ley', c'est pas un film!*

Non c'était même mieux que cela puisque tout ceci était bien réel.

Sinon, après on se contente de se reposer..ou on commence vraiment à s'éclater?, finit-elle par délire une lueur de malice pétillant dans son regard.
Elles pourrait même appeler un beau serveur à la mode romaine et aux muscles saillants pour leur servir de délicieux cocktails afin de se mettre dans l'ambiance..
Revenir en haut Aller en bas
avatar
~°Mysterious Woman°~

~°Mysterious Woman°~
♠ Nombre de messages : 732


MessageSujet: Re: The crazy girl night out (Ley, Mily, Sab, Maddie et Pheebs) Mar 28 Juin - 17:29

Il y avait des moments ou l’on était complètement soufflé par ce qu’on voyait et bien c’était toujours le cas ici alors qu’elles se trouvaient que dans le hall du bâtiment. Cela allait promettre d’être encore mieux qu’un rêve éveillé. Des statues, du marbres, fiou…La brunette perdu la connexion avec les ondes sonores quelques secondes, n’écoutant plus réellement ce qui se passait autours d’elle pour admirer les décorations et surtout le personnel. Il y a pas à dire à l’époque Romaine c’était quand même sacrément classieux et ça pouvait mettre en valeur. Néanmoins, elle reprit pied rapidement à la réalité en entendant des phrases qui annonçait la suite. C’était à dire allez voir ce que va donner la suite louée pour leurs 5 jours. Elle se refusa à essayer d’imaginer l’endroit se doutant qu’elle viserait certainement beaucoup plus bas que ce que cela ne serait. En tout cas l’endroit méritait amplement sa réputation. Elle suivit le mouvement sans broncher, regardant en même temps, faut joindre l’utile à l’agréable n’est ce pas, par tout ou elles passaient pour atteindre la dite suite. Quand le suspens fut rompu et la somptueuse chambre ouverte, elle ne sut pas dire nettement mieux que Maddison. Elle avait fait le résumé le plus complet et possible de ce qui se trouvait sous leurs yeux.

On avait beau en avoir vu des choses stupéfiantes, cela donnait l’impression d’une montée en puissance dont on ignorait totalement ou était le sommet. Mentalement c’était au dessus de toute convenance mais cela faisait déjà bien longtemps que Sabrina ne voguait plus avec les mêmes termes de bien, de mal, de chose à faire ou non. On peut poser des actes, en regretter certain mais tant qu’on ne les avait pas essayés comment les regretter ? On était là pour une très bonne raison et il y avait forte à parier qu’Emily se souviendrait sans doute longtemps de ces quelques jours, c’était le but. Un sourire radieux vient se fixer sur son visage pendant qu’elle entrait dans la pièce pour en prendre toute la mesure.


-C’est totalement incroyable, who même d’ici on aurait bien envie de plonger dans cette piscine.

Sabrina c’était dirigée vers la terrasse et regardait la piscine donc le fond était lui aussi décoré pour former différents dessins. Cela lui rappelait vaguement quelques esquisses de terme. Dieu soit loué celui qui à inventé ces endroits, surtout avec une chaleur pareille. Mais on n’allait pas s’en plaindre de ce soleil. Cela serait nettement moins chouette s’il pleuvait. En prime, elles pourront avoir un joli bronzage à en faire baver plus d’un. Encore un bénéfice de plus à faire. Puis elle s’était dirigée vers les chambres avant de se laisser tomber sur le matelas. Félicitée…C’était à peu près le seul mot qui lui vient à l’esprit. Elle en avait déjà vu des matelas mauvais mais là c’était le nec plus ultras. Elle ne serait d’ailleurs pas étonnée de voir des télécommandes pour relever une partie ou autres, cependant elle évita de chercher. Entendant Leyia, elle fit un temps d’arrêt mmh une petite douche serait peut-être pas de refus effectivement. Ainsi que changer de vêtements tant cas faire. Néanmoins, il faudrait d’abord retrouver dans quelle chambre, elle était posée sa valise. Impossible à savoir tant qu’elle ne les avait pas fait toute. Elle finit par reprendre la parole.

-Personnellement, je serais d’avis d’aller se chercher, ou de faire venir qu’importe après tout, une boisson bien froide pour fêter notre arrivée en ce lieu splendide, pas vous ?

Après autant de temps assis dans une voiture c’était honorable, non ? Non parce qu’il ne fallait pas non plus la prendre pour une alcoolique de service, boisson voulait pas forcément dire alcool. Il devait avoir de somptueux cocktail ici, ou un bon petit milkshake. Ah tentant aussi cela. En même temps tout ici l’était, c’était aussi vite résumer. Elle repassa un regard vers les autres comparasses de cette incroyable voyage. Mais euh attention hein pas comme le film ou des animaux font des centaines de kilomètre pour rentrer chez eux. Là on contraire c’était plutôt des centaines pour s’en éloigner et venir ici. Enfin que soit cela n’avait pas d’importance. En s’approchant des armoires, elle put voir un encart de feuille poser bien en évidence avec des listes de numéro à appeler en fonction de ce qu’on souhaitait sans doute. Voilà qui tombait plutôt bien non ? Elle se retourna avec le papier en main vers les autres filles.

-Je me dévoue même pour passer la commande…

Plus cas e demander qui sera à l’autre bout du fil et surtout qui rentrera. Oh enfin soit, elle redéposa pour l’instant précautionneusement le papier à l’endroit ou il était avant de jeter un coup d’œil à la bibliothèque.

___________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rewritetrueblood.purforum.com/

«Contenu sponsorisé»

MessageSujet: Re: The crazy girl night out (Ley, Mily, Sab, Maddie et Pheebs)

Revenir en haut Aller en bas

The crazy girl night out (Ley, Mily, Sab, Maddie et Pheebs)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Event : Crazy, Jazzy, Night.
» First Night : " A Crazy Man in Délirium" [pv Ed Free & Hélène Metz]
» Wednesday Night Raw # 60
» London Stiller...she's a special girl
» Heartbreaker version girl [Finish]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NCIS RPG :: Washington :: Autres lieux :: » Le Monde :: Las Vegas-