AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur NCIS-RPG
De nombreux personnages de la série sont encore disponibles : Jethro Gibbs, Ziva David, Tobias Fornell, Eleanor Bishop, Leon Vance... N'hésitez plus.

Partagez|

La destinée existe-t-elle vraiment ? ( Wayne)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: La destinée existe-t-elle vraiment ? ( Wayne) Mer 8 Juin - 10:37

Wayne était partit et Danny écoutait sa musique. Les phrases que le médecin avaient dites tournaient en rond dans la tête du jeune agent. Prévenir quelqu'un....Il avait forcément quelqu'un qui trainait dans le coin et avec qui il pourrait parler mais qui ? Son père ? Hors de question qu'il le contact...celui-ci voulait le tuer, d'ailleurs il serait un bon suspect...Que voulez vous, lorsque vous envoyer votre père en prison pour le meurtre de votre mère, généralement le gars ne vous dit pas merci...Bref, il réfléchit encore un peu. Il avait rencontrer Destiny, mais pas sur qu'elle accepte de venir, ce n'était pas encore une grande amie et puis il ne voulais pas l'embêter avec ça...Michael Moricone ? Non...pourquoi allez embêter un agent du NCIS comme lui ? En plus il a d'autre chose à s'occuper...Jennifer Sheppard ? Non plus, cette femme était une vraie maniac du boulot et puis Danny ne voulait pas la déranger, c'était sa chef et il l'appréciait trop pour ça, il ne voulait pas la déranger dans son travail assez compliquer comme ça, sans pour autant rajouter un gamin râleur et chiant...

Alors qu'il continuait de se remuer le sméninge pour trouver quelqu'un à appeler, un agent arriva, c'était Thony, Danny sourit, il était plutôt content qu'on lui ait envoyer un rital, au moins ils pourraient surement se comprendre. L'agent le salua et rentra dans le vif du sujet, Danny le regarda et lui dit sur un ton enjoueur :

"Sa tombe bien, j'ai que des morceau de détails...A nous deux on devrait s'en sortir agent Dinozzo."

Danny ne pouvait pas rester sérieux deux secondes lorsque le sujet le concernait. Le jeune agent fut surprit d'apprendre que des gens s'insuiétait pour lui, il fit à Thony :

"Vous êtes sérieux ? Ils s'inquiètent pour moi ? Wao, j'aurais jamais pesner ça...Alors le Doc' avait raison."

Puis réfléchissant un peu il fit à l'agent Dinozzo :

"Pour être honnête j'en sais rien du tout. Je venait à pied pour allez au boulot, et soudain j'ai relever la tête, les gens étaient planquer et effrayer, j'ai pas eut le temps de voir quoi que se soit, lorsque j'ai sentit une vive douleur dans l'abdomen. C'est tout ce que je sais. Visiblement il y a eut une fusillade après je ne sais pas ce qui s'est passer. Je prend jamais ce chemin là, généralement je prend ma moto ou le métro, mais pas mes pieds...Je crois pas que j'étais visé agent Dinozzo...Mais c'est vrai que quelqu'un chercher à me tuer...enfin du moins à me faire payer sa codamnation...Il s'agit de Diego Legierno...."

Danny redressa son regard vers Thony attendant de voir si l'agent serait curieux, ou abasourdis d'entendre ça, car ce n'est pas tout les jours qu'un témoin donne un nom aussi rapidement. Par la suite Thony était repartit et Danny avait passer tout son temps à l'hôpital, il s'était lié d'amitié avec Scott un gamin de l'hôpital qui était très malade et qui avait besoin de parler avec quelqu'un. Danny s'entendait bien avec lui et il avait apprit à supporter son mal en jouant au carte ou aux jeux de société avec lui.

Cela faisait maintenant deux semaines que Danny était à l'hôpital, il respirait mieux et ne ressentait plus vraiment ce mal être qu'il avait en arrivant. Il avait souvent revue le docteur Wayne Donovan et il s'entendait à la perfection avec lui. Justement aujourd'hui il attendait sa visite. Il regarda la télé à moitié en train de dormir dans son lit. Il dormait par ennuis surtout, Scott n'était pas ici, il avait eut le droit de rentrer chez lui pour aller voir sa famille, alors Danny attendait patiemment le retour de son pote.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Between Despair & Hope

Between Despair & Hope
♠ Nombre de messages : 690


MessageSujet: Re: La destinée existe-t-elle vraiment ? ( Wayne) Ven 15 Juil - 13:12

    Le nombre d’admission aux urgences ne semblait jamais vouloir diminuer, c’était parfois lassant et à la fois agréable de pouvoir brasser tant de monde. On ne vous demandait pas de vous entendre avec tous et il était clair que vous ne rencontrez sans doute jamais plus la moitié des personnes qui passaient par chez vous. Ou peut-être juste une ou deux fois, si vous avez mis un plâtre, il fallait bien l’enlever quoique le médecin généraliste puisse tout aussi bien le faire lui-même. Enfin il y avait quelques cas avec qui vous restiez plus accrochés. Dans le cas de Wayne, c’était celui du jeune agent du Ncis, Danny Loréno. Lui qui était si pressé de sortir contre l’avis de tous, avait finalement patienté pendant près de deux semaines pour avoir son bon de sortir. Il avait été touché quand même sévèrement au thorax, on ne guérissait pas de cela en trente secondes, il le savait mieux que quiconque. Mais visiblement, il avait prit son mal en patiente, s’occupant à rendre le sourire à d’autres patients, notamment un petit garçon. Il avait esquissé un sourire tout simplement en arrivant une fois. Il était passé à peu près tout les deux ou trois jours en fonction de sa présence à l’hôpital et de ses services. Quand il faisait la nuit, il n’allait pas arriver non plus, réveiller les gens était mal vus même si à l’hôpital avoir droit à un sommeil était paradoxal vu que les infirmières passaient à peu près à toutes les heures du jour et de la nuit.

    Quoi qu’il en soit, aujourd’hui, le chirurgien venait lui annoncer la bonne nouvelle qu’il attendait depuis longtemps, il pouvait s’en aller en parfaite santé. Enfin, il fallait toujours faire attention a certains gestes mais en soit, il pourrait même reprendre son travail sans le moindre souci et techniquement plus besoin d’antidouleurs non plus à moins de faire un mauvais mouvement mais c’était à éviter. Regardant l’heure et la trouvant acceptable, Wayne quitta son bureau en attrapant quelques papiers. Il remonta des urgences toujours aussi bruyantes, toujours remplies d’autant de chahut pour se diriger vers l’ascenseur. Celui-ci arrivé, il poussa sur l’étage du jeune homme qu’il avait carrément suivit depuis son lieu d’accident. Lentement mais d’un pas sur, il se dirigeait vers la chambre, saluant quelques connaissances au passage ou échangeant un ou deux mots avant de toquer doucement contre la porte de la bonne chambre, qu’il avait vérifiez auparavant. Toujours vêtu de son éternel blouse blanche, il fallait avouer qu’il l’aimait aussi cette blouse, il avança dans la pièce ou il le vit somnolant sur son lit, la télévision en fond sonore. Un léger sourire était fixé sur son visage et quand son regard brun recroisa celui de son futur ex patient, il reprit la parole calmement.


    - Bonjour Danny

    Il attendit quelques petites secondes tout en avançant pour se retrouver à la hauteur du lit et de poser ses mains contre le montant qui se trouvait aux pieds de celui-ci.

    - Comment vas-tu aujourd’hui ?

    Vu le temps écoulé et les choses qu’ils s’étaient dites, le chef des Urgences se disait bien qu’il pouvait quand même passer au mode du tutoiement. Enfin il savait jongler avec les deux. Il se recula un rien question de voir ce qu’il était inscrit mais ce n’était plus grand-chose, vu qu’il n’avait plus besoin de rien par backstère ou autres. Il décida de lancer l’information tant attendue tout de suite. De manière nonchalante après avoir bien montrer qu’il avait balayé la chambre du regard, il ramena son regard vers lui et dit avec un faux étonnement.

    -Tes baguages ne sont pas encore près ?

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ested.forumactif.org/
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: La destinée existe-t-elle vraiment ? ( Wayne) Sam 16 Juil - 20:41

Le temps passait à une vitesse lorsqu'on s'amusait, c'était affolant. Danny avait trouver un moyen de sortir de sa grotte et de sa carapace du mec solitaire et raleur pour devenir un gars qui aime jouer avec les mômes et les soutenir dans leurs misères. Il ne savait pas vraiment si ils les reverrait, mais surement car il s'était attaché à eux et eux à lui, alors pourquoi les lâcher, alors qu'ils ont besoin d'aide et de personne pour jouer. Il se mit à penser à devenir bénévole et à venir quelque fois ici pour s'occuper des enfants et leur donner le sourire. Après tout ça coutait quoi ? Quelques heures de son temps pour une immense récompense : des sourires sincères et intimidant. Oui c'était bien le mot. Car lui lorsqu'il est arrivé, il se plaignait et râlait tout le temps, voulant sortir, alors que ces enfants avaient accepter de rester là, et parfois même de mourir ici. C'était horrible pour lui de se sentir si coupable, mais cette culpabilité était partie aujourd'hui. Il était devenue amis avec certains de ces gamins, notamment Scott un petit gamin qui mourrait certainement dans cet hôpital et qui était la mascotte de ce bâtiment. C'était un gosse adorable qui avait juste eut pas mal de malchance dans sa vie, surtout celle de naitre avec le VIH...Danny trouvait ça pas juste, mais que voulez vous, c'était comme ça et il n'y pouvait rien...

Bref ce matin là, il y avait personne, c'était journée des visites ou des sortie, et Danny était rester dans sa chambre. Il regardait la télé parce qu'il s'ennuyait, profondément même, tellement qu'il finit par s'endormir devant le poste. Il fut légèrement réveiller par des bruits à la porte, en entrouvrant les yeux il vit Wayne. Il se dit :


* Pitié pas de perfusion ou tout ces trucs qu'on fait, j'en ai marre, en plus je me sens mieux...*


Il fut surprit de l'air du médecin, il était très jovial, comme toujours, sauf la fois ou il avait chercher Danny pendant des heures avant de le trouver dans la salle de jeux avec les gosses. Cela l'avait un peu mit en colère, fallait dire que Danny était un peu comme les gamins, toujours à se barrer sans prévenir et à râler pour le moindre examen, enfin, visiblement ce n'était pas le but de la visite du médecin. Il salua le jeune agent et le demanda comment il se sentait. Danny sourit, il se tutoyait depuis peu, mais Danny aimait bien ça. Wayne devait être ce qui se rapprochait le plus d'un ami pour lui. Alors oui le fait de se tutoyer et de tout se dire était normal. Le jeune homme fit :

"Je vais bien, même si je m'ennuie...mes potes ne sont pas disponible."


Il sourit à cette réplique, c'était vrai surtout, mais cela montrait qu'au final il se plaisait dans ce bâtiment avec ces gosses. Wayne fit le tour de la pièce avec le regard, Danny le regarda faire et se demanda ce qu'il faisait, lorsque Wayne lui demanda où était ses bagages. Danny écarquilla les yeux et fit :

"Pardon ? Mes bagages ? Attend...ça veut dire que...que je peux sortir ? Tu es sérieux ? C'est pas une blague hein ? Parce que si tu veux te venger de la blague avec Lilo, c'était elle pas moi..."

Fit-il en bougeant de manière virulente et avec une sorte d'énergie nouvelle dans le regard, il était comme illuminer, il agissait comme un gamin à qui on venait d'offrir un ticket pour Disney Land. Il fit référence à cette petit blague que lui et Lilo avait fait au docteur...Accrocher un crocodile de plage au plafond de la chambre de repos des médecins et à son arriver relâcher le gonflable, Wayne avait sursauter à ce moment là, fallait dire que n'importe qui se serait fait prendre au piège. Enfin Danny était heureux parce qu'il allait enfin pouvoir sortir de là.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Between Despair & Hope

Between Despair & Hope
♠ Nombre de messages : 690


MessageSujet: Re: La destinée existe-t-elle vraiment ? ( Wayne) Dim 17 Juil - 14:08

    Comme tout médecin, et ce même si il faisait les urgences et qu’il savait très bien qu’on n’arrivait jamais à sauver tout le monde, on préférait venir annoncer des bonnes nouvelles plutôt que des mauvaises. Un sourire était beaucoup plus joli que les larmes de la famille. Enfin ici à moins que ce soit des larmes de joie, il aurait plutôt une pile électrique à gérer pendant encore quelques petites minutes. Il fallait bien quitter cet hôpital un jour ou l’autre et après le temps que Danny avait passé ici, il en était plus que temps. C’était pire qu’une industrie ici et les lits étaient réservés. Il allait bien mieux alors il n’y avait plus cas le mettre à la porte d’une certaine manière, Wayne avait esquissé un sourire alors qu’il était dans l’étage de l’agent du Ncis, encore un agent qu’il connaitrait un plus d’ailleurs. Il avait toqué à la porte n’entendant que le son du poste de télévision mais vu la manie plutôt sympathique d’aller jouer avec les enfants malades cela ne voulait pas forcément dire qu’il serait dans sa chambre mais il y fut. Après un bonjour de circonstance, il avait demandé comme il se sentait tout en revenant vers lui ou du moins à la hauteur du lit où il se trouvait. La réponse du jeune homme fut celle qu’il attendait à vrai dire. Un nouveau sourire s’afficha sur ses lèvres alors que le chirurgien reprit la parole pour lui répondre.

    -C’est un jour un peu bousculé avec les admissions, les sorties et c’est l’heure des visites en primes mais si tu te sens bien c’est le principale.

    Surtout avec ce qu’il allait lui dire, ne voulant pas perdre son temps dans le sens qu’il devait attendre ça depuis longtemps, Wayne n’allait pas le faire languir plus longtemps mais il y alla avec une petite pointe d’humour bien à lui en faisant semblant de regarder partout et d’être étonné qu’il n’avait pas encore des baguages de près. En soit, ils n’auraient pas su être près vu qu’il fallait qu’il donne son avale pour la sortie mais au moins, il réussit ce qu’il voulait faire car la réponse lui arriva du tac au tac avec plus de vivacité, comme un enfant qui n’arrivait pas à croire au truc sublime qui lui arrivait. Le médecin sourit de plus belle incapable de faire autrement à le voir agir ainsi. Il croisa un peu les bras retenant les dossiers contre lui de la même manière et d’une voix toujours maitrisée, il enchaina.

    -Non ce n’est pas une blague Danny, je suis tout à fais sérieux. Tu peux sortir dès à présent. Tu es guéri, tu te sens mieux, tu sais bouger sans avoir mal et pour moi tu es également apte à reprendre ton travail à condition bien sur de faire attention à certain mouvement qui sollicite les muscles touchés. Alors vu que tu es sur pied, on ne va pas te garder pour le plaisir, tu sais ici les lits c’est à la chaine.

    Il reprit son souffle quelques secondes mais rajouta un peu plus amusé.

    -J’aurais voulu vous rendre la pareille à cette blague, je ne l’aurais pas fait là dessus, cela serait un peu méchant de ma part sinon.

    Il chercha une feuille dans le tas qu’il avait avant de la lui tendre.

    -Voilà tu dois lire ça et tu peux la garder c’est quelques recommandations et il prescrit une visite de contrôle. Tu peux t’en aller tout de suite mais tu dois juste passer à l’accueil pour quelques papiers encore et tu pourras rentrer chez toi. Content ?

    Qui ne le serait pas me diriez-vous ?

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ested.forumactif.org/
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: La destinée existe-t-elle vraiment ? ( Wayne) Mar 19 Juil - 12:02

C'était vrai que Danny se sentait beaucoup mieux que le matin de son admission. Il n'avait plus très mal, encore de légère douleur lorsqu'il faisait des gestes brusques mais dans l'ensemble c'était convenable. Il sourit à Wayne lorsqu'il le vit entrer, pourtant il était à moitié endormit. Puis il lui sourit de nouveau lorsque le médecin lui dit que si il se sentait mieux c'était le principal. Danny n'osa pas reposer la question, car il se dit que cette fois encore on lui dirait qu'il devait attendre avant de pouvoir sortir, quelle surprise il n'allait pas avoir...Danny écarquilla les yeux en entendant les mots sortir de la bouche de Wayne, il pouvait sortir et reprendre le boulot, c'était Noël ou quoi ? Danny se redressa et agrippa les affaires qu'il avait préparer depuis des semaines sur une chaise. Il enfila le jean, et sans vraiment réfléchir il retira la chemise de nuit de l'hôpital, il enfila son t-shirt et souriait comme un gamin, il écoutait tout de même Wayne car ce n'était pas n'importe qui, c'était devenue bien plus qu'un médecin, c'était son ami et c'est pas tout les jours que Danny disait ça. Il le regarda et lui dit :

"J'espère que mes patrons penseront comme toi et que eux aussi accepteront que je reprenne le boulot. Et oui ça aurait été méchant de ta part...remarque tu te serais bien venger en tout cas...Ouais, super content..."

Il sourit termina de s'habiller. Il enfila sa veste et esquissa une petite grimace de douleur, il regarda Wayne et lui dit :

"Je vous de quoi tu voulais parler en disant geste brusque..."


Il sourit de nouveau dès que la douleur fut estompée. Puis il prit son sac en bandoulière qu'il avait lors de la fusillade, et prit également l'ours en peluche que Scott lui avait acheter à la boutique à l'entré de l'hôpital. Danny lui avait acheter le même. Dan se stoppa deux minutes et fit :

"Hey Wayne, je pourrais revenir pour voir les petits ? C'est pas pour dire, mais...je me suis bien plus attacher à eux cas mes propres collègues...Et je crois que je peux les considérer comme mes amis..."


Il sourit d'un petit air gêné, il ne voulait pas aller les déranger maintenant mais partir sans revenir ce n'était pas une option non plus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Between Despair & Hope

Between Despair & Hope
♠ Nombre de messages : 690


MessageSujet: Re: La destinée existe-t-elle vraiment ? ( Wayne) Mar 19 Juil - 20:26

    Tout en arrivant dans la chambre de son patient, qui pourra bientôt partir, il savait au moins qu’en cette journée, il rendrait le sourire à quelqu’un. Un vrai sourire valait bien plus que n’importe quel mot de remerciement parfois. Le langage non-verbale était là pour suppléez le verbale quand celui-ci faisait de plus en plus défaut. Ce qui pouvait être le cas dans des émotions intenses, là les mots étaient difficiles à mettre et surtout à trouver, pour exprimer ce que nous ressentons. Enfin, là le médecin hypothéquait encore la réaction du jeune homme à sa nouvelle mais quand enfin il la lui annonça après un petit cinéma juste pour le plaisir de le faire, il eut la réaction qu’il attendait. Bondissant presque et trépignant dans son lit comme si il n’avait plus put sortir depuis des années, comme si il allait pouvoir redécouvrir le monde. C’était drôle et sympathique à la fois même si il sembla méfiant pour ne pas dire inquiet que tout cela ne soit qu’une entourloupe ou une mauvaise blague de la part du chirurgien. Ce qu’il démentit parce qu’il n’était pas sadique au point de blaguer sur ça, surtout que ce qu’il avait subit était plutôt gentillet. Il n’était pas dans la démesure quand même, il avait passé l’époque militaire maintenant, il ne replongeait dans ce trait de caractère que rarement, soit très en colère soit très triste, émotion intense en soi..Passons, il écouta la réplique de Danny qui s’habillait déjà en quatrième vitesse. Cela faisait longtemps qu’il ne s’était d’ailleurs plus habillé aussi vite, enfin longtemps ça devait remonter à la dernière fois ou il avait été appelé en urgence à l’hôpital en renfort en peine nuit, peut être pas si longtemps que ça finalement.

    -Je peux m’occuper de convaincre tes patrons si tu veux ? Déjà si tu sors de l’hôpital, c’est que c’est bon signe tu ne crois pas ? Mais je peux produire un document qui atteste ta capacité & tes aptitudes également. Cela ne me prendrait pas longtemps à le faire…Je me vengerais sans doute avec quelque chose du même style ou ne me vengerais pas non plus, je ne suis pas rancunier pour ce genre de détails. On passe par des sacrés moments quand tu commences à travailler par ici tu sais.

    Oh oui, des blagues, des choses gênantes mais bon à l’époque ou il était arrivé dans cet hôpital, il n’était pas jeune, il avait déjà vu la guerre et de nombreuses horreurs alors sans doute avait ton été plus clément avec lui ou alors il réagissait nettement mieux que d’autre. La panique n’était pas dans son habitude non plus et le malaise que très passager. Enfin là n’était pas le sujet, vu qu’il renchaina sur sa dernière recommandation avant de le laisser sortir tranquillement.

    -Evite cela un petit moment encore Danny.

    Ayant donné sa feuille et signalé qu’il devait donc se rendre par l’accueil pour régler quelques papier et surtout rendre la télécommande de la télévision, Wayne avait fait son job en soit. Il avait donc reculé un peu pour lui laisser de la place, gardant les autres papiers qui allaient servir pour les autres visites qu’il allait devoir mener pour sa petite tournée des patients, enfin des siens. On n’allait rarement voir ceux des autres, chacun son truc sinon on ne s’en sortait plus. Visiblement son sac fut fait assez vite, à moins qu’il oubliait ce qu’il avait dans les armoires, il était resté deux semaines ici, il doutait qu’il soit resté tout ce temps avec la blouse de l’hôpital ?! Quoique, il fronça les sourcils et regarda l’armoire avant de poser son regard vers l’agent fédéral.

    -Tu n’avais que ça ? Je veux dire rien d’autres autres parts ? Tu voyages léger dit donc…

    Mais il sourit quand il entendit reprendre la parole pour ses petits copains, ses potes comme il disait lui-même. C’était vrai que avec ces gamins, il semblait revivre, être quelqu’un d’autre et en plus il leur apportait un peu de bonheur et de joie de vivre ce qu’il y avait rarement dans cet hôpital malgré tout ce qu’on essayait de faire pour qu’il soit le moins privé de chose que possibles.

    -Bien sur que tu peux, seulement il faudra que tu respectes les horaires de visites, ou alors tu fasses du bénévolat ? Cela ne te dirait pas ?

    Si il aimait quelque chose c’était peut-être le moyen pour lui de fuir ses démons du passé. Le médecin s’était rabattu vers la porte de sortie.

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ested.forumactif.org/
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: La destinée existe-t-elle vraiment ? ( Wayne) Mer 20 Juil - 11:50

Danny sourit à Wayne, en effet il voulait bien qu'il convainc ses patrons pour la reprise du boulot, parce que le connaissant, il savait très bien que personne n'accepteraient de le laisser bosser avant encore un petit moment. Il espérait juste ne pas à avoir à rester derrière un bureau durant un long et très long moment. Il fit à Wayne donc :

"Si cela ne te dérange pas, j'aimerais bien oui, parce qu'ils ne vont pas me croire, je leurs ait déjà fait le coup une fois et pas sur que là ça marche, bien que ce soit vrai ce coup-ci."


Et oui Danny n'était pas un agent tout gentil et tout mignon, lorsqu'il avait envie de quelque chose il le fait et ce sans se poser de question.Puis il commença à s'habiller comme une flèche. Et dans la précipitation il en oubliait ses affaires. Bon d'accord il n'avait pas grand chose, mais il avait demander à des personnes de confiance d'aller lui chercher des fringues et un sac pour les mettre dedans. Donc en gros là, il était en train de les oublier littéralement. Sauf que Wayne lui fit remarquer qu'il voyageait léger, et là Danny se mit à rire nerveusement. Il fila à l'armoire et enfourna les trois jeans et les cinq t-shirt dans le sac de sport ainsi que les sous vêtement. En faite lorsqu'il ne sortait pas de sa chambre il restait en boxer et avec la blouse d'hôpital. Il fit à Wayne :


"Merci de m' avoir fait penser, je me serais retrouver mal sinon. Bien que oui je voyage léger, très léger même, ceci est la moitié de ma garde robe."

Fit-il avec un sourire. Puis se retournant un peu partout pour voir s'il n'avait rien oublier et écoutant les recommandations du docteur, il finit par lui demander si il pourrait revenir pour voir ses potes. Wayne lui dit que oui mais seulement durant les horaires des visites et il finit par lui demander sir Danny ne voulait pas faire du bénévolat. Il regarda le doc et fit :


"Mouai, pourquoi pas...je dois signer où pour ça ?"


Fit-il en arquant un sourcil, car oui ces gamins avaient un pouvoir sur lui, une sorte de magie qui le rendait plus sociable et plus humain. Il finit par suivre Wayne jusqu'à l'accueil.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Between Despair & Hope

Between Despair & Hope
♠ Nombre de messages : 690


MessageSujet: Re: La destinée existe-t-elle vraiment ? ( Wayne) Jeu 28 Juil - 14:41

    Blessure et travail, le médecin savait très bien que cela ne faisait parfois pas du tout bon ménage, il avait d’ailleurs eut l’occasion de tester cela lui-même lorsqu’il était encore chez les marines. Mais bon, c’était des passages qu’il ne souhaitait pas forcément amener sur le tapis, non pas parce que c’était des horreurs car il y avait aussi de très bon moment, c’était simplement parce que parler de cette époque ramenait inlassablement à son esprit des pensées pour sa fiancée décédée mais bon, la vie avançait et lui il reconstruisait la sienne dont tout était partie en fumée, un peu comme son ancienne maison…Enfin, un petit déviement de sujet pour dire que souvent, dans ce genre de métier pour le gouvernement on ne vous laissait aller sur le terrain que si on était sur de vous, et de vos capacités donc en sortant tout juste de l’hôpital, il pouvait comprendre qu’on émettait des doutes. Hors là il n’y en avait pas à avoir. A part quelques faux mouvements à éviter encore un peu, il était comme neuf. Il écouta la réplique de Danny à sa proposition, avant de froncer un brin les sourcils d’interrogation, qu’est ce qu’il entendait par déjà fait le coup.

    -Je ferais ça et je l’enverrais à la directrice Shepard par lettre directement…Par contre qu’entend-tu par déjà fait le coup ? Cas tu fais ?

    Dit-il un petit peu soupçonneux il fallait l’avouer. Puis bon, autre chose reprit et notamment sa réalisation de sa sortie imminente qui de toute évidence, il ne voulait rater pour le moins du monde vu qu’il dut battre des records de temps d’habillage alors que le médecin lui le voyant faire se demandait comment tout ces affaires pouvaient tenir dans un si petit sac. La plupart du temps, il voyait les gens arriver ou partir avec des grands sacs de voyage ou plusieurs petits mais là rien du tout. Bon, il n’avait pas prévu son entrée certes, mais il avait fallu quand même quelques affaires et ce même si il était resté en robe d’hôpital comme on dit très longtemps. La dessous si vous savez vous levez il vous fallait quand même un caleçon et des affaires propres ou un peignoir. La visiblement il était plus qu’au stricte minimum ce qui le fit poser une question à Danny. Néanmoins, la réponse le surpris tout autant.

    -De rien, je dois dire que j’ai plus l’habitude de voir les personnes sortir de leurs chambres avec des valises dignes de grands voyages mais voyager léger est une bonne solution dans de nombreuses circonstances.

    Et puis il suffisait aussi parfois d’avoir un sac de secours comme on dit. La dedans vous mettez tout ce qui pourrait être utile et surtout une tenue de rechange et vous laisser toujours se sac à l’intérieur de votre voiture pour parer à toute éventualité. Cela peut toujours servir croyez-le sur parole. Wayne avait finit par reculer vers la porte d’entrée de la chambre qui logea l’agent du Ncis pendant tout ce temps quand il demanda si il pourra revenir voir ceux avec qui il s’était lié d’amitié. Il n’y avait pas la moindre objection à dire au contraire, cela rendait tout le monde content, c’était à double bénéfice alors autant en profiter. Il proposa même de faire du bénévolat si cela l’amusait à ce point. Il leur arrivait souvent de demander des personnes comme ça pour apporter un peu de sourire à ses enfants. Tout en se dirigeant dans les couloirs, il lui répondit.

    -Hum, je ne m’occupe pas de ça, mais demande en même temps à l’accueil, sans doute qu’elle sera te renseigner ou au pire dès que je croise quelqu’un qui fait ça je lui demanderais quoi et je te tiens au courant par téléphone ? Cela te va ?

    Il reporta son regard vers lui alors qu’il se stoppait face au bureau de l’accueil.

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ested.forumactif.org/
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: La destinée existe-t-elle vraiment ? ( Wayne) Dim 31 Juil - 13:56

Danny n'était pas comme tout le monde et Wayne s'en était rendue compte. Le jeune agent n'avait pas énormément d'affaire. Il avait deux cartons de fringues et un de biblots. Il louait les meubles et n'achetait jamais rien pour sa propre utilisation. Cela lui permettait d'avoir de l'argent de côté et de pouvoir plus tard, lorsqu'il aura enfin finit de combattre les démons du passé. Ce qui n'était pas facile pour lui, car il faisait tout pour combattre ses peurs, mais aussi pour faire croire à tout le monde qu'il allait très bien. Enfin, Wayne lui parla et lui dit que généralement il voyait les gens partirent avec des grosses valises. Danny sourit et lui dit :

"C'est surtout parce que je n'ai pas énormément d'affaires. Je dois tout le temps bouger, et du coup je préfère voyager léger, bien que mes collègues trouve mon mode de vie, un peu loufoque. Enfin tant que je ne saurais pas prêt à tourner la page sur mon adolescence, je ne pourrait pas vivre au même endroit sans me réveiller en panique."


Danny sourit d'un air légèrement blasé, il prit son sac sur l'épaule et suivit Wayne jusqu'à l'accueil. Le docteur lui dit que lui il ne savait pas où Danny devrait remplir les papiers pour devenir bénévole, mais il lui dit que dès qu'il aurait une poste il lui ferrait signe. Danny sourit et lui dit :


"Merci Docteur, vous en faites, pas je reviendrais assez rapidement pour voir les petits, donc je me renseignerais de cette manière. Et puis on m'a dit que c'était bientôt l'anniversaire de Scott, alors je tâcherais de lui faire la surprise, vous lui dite rien, hein ?"

Fit-il en souriant, il avait dans l'idée de devenir bénévole le jour de l'anniversaire de son pote, son petit camarade qui ne vivrait pas assez longtemps pour embrasser sa première petite amie, ou pour avoir son diplôme de fin d'année. Du coup Danny voulait lui donner le plus de sourire et rêve durant sa jeune vie.

[désolé pour le retard]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Between Despair & Hope

Between Despair & Hope
♠ Nombre de messages : 690


MessageSujet: Re: La destinée existe-t-elle vraiment ? ( Wayne) Dim 31 Juil - 15:03

    Le passage sur la capacité ou non de l’agent de Ncis à reprendre le travail réglé, leur conversation dévia, après annoncement de sa sortie imminente pour ne pas dire immédiate, sur le nombre de vêtement qu’on devait rapporter chez soi après avoir fait un petit jour à l’hôpital. Normalement c’était vrai que c’était un bon paquet, parce que tout le monde voulait être certain d’avoir assez et surtout de quoi se changer. Plus ceux qui prennent toujours de trop en pensant au cas ou, ou au accident et vous comprenez très vite comment quelques affaires devenait très vite une imposante valise. Là ce ne fut pas le cas vu que le jeune homme malgré un hébergement d’environs deux semaines ici, sortait avec un petit sac. Voila l’exception qui confirmait enfin la règle. Après lui avoir fait part de son étonnement, Wayne eut droit à l’explication en règle du pourquoi du comment. Cependant, le médecin trouvait cela logique, s’il déménageait souvent, il valait mieux avoir peu sinon bonjour le prix du déménagement à chaque fois. Il hocha la tête pour signaler qu’il avait compris tout en se dirigeant vers la porte qui menait à sa liberté, la sortie du bâtiment.

    -Je ne vais pas te contredire sur ce point, voyager léger et avoir toujours de quoi se changer dans sa voiture a été un mode de vie que j’ai longtemps appliquée sans avoir vraiment le choix, maintenant je le continue car c’est une habitude plus qu’autre chose. Je sais que je me répète mais il faut que tu tourne la page, mais tu ne pourras jamais oublié, on ne peut pas effacer des années comme ça d’un coup de baguette magique mais tu apprendras à vivre avec. Il faut que tu en parles à qui tu veux, que tu l’extériorise, tu me promets d’essayer ?

    Dit-il avec sérieux, un ton de voix toujours très calme et pas élevé, inutile de crier aussi me diriez-vous. Essayer de s’en sortir c’était déjà un début, cela montrait que vous ne vouliez pas rester au même stade et c’était qu’en le faisait que cela pourrait marcher, ne rien faire et laisser couler ne changera jamais rien. Les situations entre les deux hommes étaient certes toutes à fait différentes mais ils étaient confrontés aux mêmes problèmes, avancés en essayant de ne pas rester accrochés à se passés douloureux. Jamais il n’oublierait Elena, mais il avait apprit à avancer, tout n’était jamais facile mais c’était une question de mental aussi. Heureusement ce sujet délicat ne dura pas éternellement car très vite Danny s’inquiéta de ses nouveaux amis ici, des enfants de l’hôpital, ce qui l’emmena à penser bénévolat mais Wayne en savait trop peu de chose que pour l’aider directement mais il le tiendrait au courant.

    -Non non je ne lui dirais rien du tout…Mais tant que tu y es même si je n’ai pas la même moyenne d’âge qu’eux, je veux bien une visite aussi de temps en temps si je suis là quand tu passe.

    Bah quoi ? Il regarda la file qui diminuait à l’accueil, son regard se reporta vers l’homme.

    -Bon, tu crois que tu va retrouvez ton chemin jusqu’à la sortie après ? Je peux te laisser ?

    Dit-il pour s’amuser.

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ested.forumactif.org/
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: La destinée existe-t-elle vraiment ? ( Wayne) Mer 3 Aoû - 18:51

Parler de tout ça était assez difficile pour Danny, mais il avait une amie, alors un jour il pourrait peut être lui en parler, qui sait...Enfin bon, en tout cas ce ne serait pas demain la veille qui le ferrait. Il regarda Wayne et lui fit un petit hochement de tête, timide et assez réserver, mais bon c'était tout de même un essais. Déjà en avoir parler à Wayne avait été un vrai exploit. Bien qu'il n'était pas dans son état normal. Enfin. Il finit par suivre le médecin en prenant ses deux petits sac, vers l'accueil. C'était plutôt cool de se dire qu'il pourrait enfin retrouver sa liberté, et surtout pouvoir reprendre le boulot. Il signa les papiers qu'il devait signer, Wayne lui dit qu'il pourrait repasser et qu'il pouvait venir le voir si Wayne était là, Danny sourit et lui faisant un clin d'oeil, il lui fit un tape gentille sur le bras et Wayne lui demanda si il pourrait retrouver la sortie, le jeune homme sourit et lui fit :

"Bien sur Doc, je ne suis pas si mauvais en orientation que ça, je te le faisait croire c'est tout...J'avais pas envie d'aller me faire ausculter c'est tout."

Il sourit d'une manière enfantine, à croire que passer trop de temps avec les enfants lui avait rendue son enfance volé. Il sourit de nouveau, tendit sa mains tout en disant à Wayne :

"A un de ses quatre Doc...prend soin de toi mec..."

Il lui donna un dernier sourire et fila vers sa liberté retrouvé.

[ RP court, mais je ne savais plus quoi mettre xd, on le dit finit ?]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Between Despair & Hope

Between Despair & Hope
♠ Nombre de messages : 690


MessageSujet: Re: La destinée existe-t-elle vraiment ? ( Wayne) Ven 5 Aoû - 13:32

    Tout le monde avait des problèmes, des choses qui nous restaient sur la patate comme on disait et qu’il était difficile d’extérioriser de sortir de nous même et pourtant réussir à faire cela nous ferait le plus grand bien. Voila aussi encore tout un paroxysme humain. Ne pas y arriver et pourtant le devoir. Enfin, le médecin et Danny avait déjà eu cette discussion il y avait déjà presque deux semaines, peu après son admission aux urgences de l’hôpital, ou plutôt à son réveil de son opération. Par la suite il était vrai qu’il avait plus parlé que de tout et de rien sans sujet précis mais en cette journée et au vu de ce qu’il disait alors qu’il avait rassemblé ses affaires et se dirigeait vers le secrétariat, cela lui était revenu en mémoire. Certes c’était difficile, mais nous n’avions jamais dit que c’était simple, n’est ce pas ? Et puis, il avait l’air de déjà y arriver un peu mieux vu qu’il le lui en avait parlé et que les enfants semblaient lui donner à ce contact une certaine stabilité qu’il n’éprouvait pas par le passé. Enfin Wayne arrêta sa psychologique pour les nuls mental avant de se reconcentrer vers ce que lui répondait l’agent du Ncis. Alors que tout le cheminement bureaucratique se mettait en route, il lui répondit.

    -Si cela peut te rassurer, te revoir dans les même circonstances que celle du début, je n’en aurais pas envie non plus. On n’aime pas voir revenir les gens cars ça veut dire qu’il y a encore un problème. C’est notre gagne pain mais ce n’est pas pour cela qu’on le souhaite au monde.

    Alors qu’il le chambrait bien gentiment une dernière fois sur la sortie à retrouver. Les papiers terminées et l’heure continuant inlassablement d’avancer, il était temps aussi pour Wayne de retourner à son travail et ses patients qui eux n’étaient pas encore sortit d’ici, voir tiré d’affaire. Son bipper n’avait certes pas encore sonné mais il valait mieux prendre les devant. Il lui serra la main avant de reculer de quelques pas à nouveau vers la machine électrique ou ascenseur si vous préférez.

    -A une autre fois Danny.

    Ajouta t-il simplement avec un léger sourire. Une fois sortit, il se retourna vers la secrétaire et échangea quelques mots avec elle, puis remonta dans l’ascenseur et reprit la direction des urgences car pour lui la journée était bien loin d’être finie.



Topic

Terminé



___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ested.forumactif.org/

«Contenu sponsorisé»

MessageSujet: Re: La destinée existe-t-elle vraiment ? ( Wayne)

Revenir en haut Aller en bas

La destinée existe-t-elle vraiment ? ( Wayne)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» les orques
» STORYBROOKE → il existe une ville dans le Maine...
» La Camarilla pour les nuls
» La curiosité est t'elle vraiment un vilain défaut ? [ Terminé ]
» L''Atlantide
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NCIS RPG :: Washington :: Autres lieux :: » Les rues et les ruelles-