AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur NCIS-RPG
De nombreux personnages de la série sont encore disponibles : Jethro Gibbs, Ziva David, Tobias Fornell, Eleanor Bishop, Leon Vance... N'hésitez plus.

Partagez|

A peine 4h du mat' et les gens s'entretuent déjà [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: A peine 4h du mat' et les gens s'entretuent déjà [Terminé] Sam 5 Mar - 16:05

Dring ... Dring ...

Réveil matin, cinq heures ... Nan, j'me suis trompée de bande. Recommençons donc.

Haruko était encore sous la couette, emmitouflée dans ses draps. Elle n'avait pas vraiment envie de se lever. De toute manière, ce n'était pas vraiment encore l'heure. Elle avait encore le temps de faire de beaux rêves. Il était quoi ? Trois ou quatre heures du matin quand son téléphone se mit à vibrer sur la table de chevet. Haruko avait l'habitude d'être réveillée si bien qu'elle ne dormait jamais vraiment d'un sommeil profond. Après tout, hein, c'est le boulot qui voulait ça et on ne pouvait se reposer comme on voulait ! Quoi que ... La veille, elle n'avait pas fait grand chose si ce n'était discuter avec le nouveau qui avait été muté. Enfin, si ... Elle avait été en ville avec lui et ils s'étaient entraînés au stand de tir ... Un drôle d'entraînement d'ailleurs si bien que Haruko aurait pu prendre Ray pour un dingue. Seulement, il avait peut-être raison. Peut-être que cet entraînement un peu spécial lui aurait fait du bien. Qui sait ? Bah ... De toute manière, Haruko savait où trouver Ray, non ? Donc, hein, si elle voulait en rediscuter avec lui, elle pourrait toujours le trouver ici et là, sans aucun souci.

Enfin, quoi qu'il en soit ... Son téléphone avait sonné ... Encore une fois. A moitié réveillée, Haruko, qui était couchée sur le ventre, leva son bras gauche pour, à tatons, récupérer son portable. Le numéro s'était affiché sur le devant. Un numéro qu'elle connaissait, puisque quelqu'un de l'agence cherchait à la joindre, mais ce n'était pas Max. Il était pas encore rentré. Soupirant, et passant une main sur son front, elle souleva le clapet du téléphone et le porta à son oreille.

"Oui ?"

Son interlocuteur se mit à lui parler tandis qu'elle était en train de bailler. Opération interagence apparemment. On la demandait sur les lieux d'une scène de crime. Un meurtre ... Apparemment ... Un de ses informateurs ... Qui avait été tué avec une autre personne. Un agent, à ce qu'elle avait compris. NCIS.

"Où ?"

Un petit café du coin, à quelques rues de Chinatown. La journée commençait bien ! Enfin, façon de parler puisque le soleil n'était pas encore levé.

"Le NCIS est sur l'affaire ?"

Vraisemblablement. Haruko serait rejointe par l'agent en question ... Ou quelque chose dans le genre. Elle n'avait pas bien compris. Quoi qu'il en soit, Haruko raccrocha presque aussitôt. Après avoir enfoncé sa tête quelques instants dans son oreiller, elle finit par s'extirper de son lit. Direction salle de bain pour une douche forcée, ça lui permettrait de se réveiller, et de s'habiller par la même occasion. Par la suite, elle repassa par sa chambre pour faire son lit, et ouvrir la fenêtre, tout en laissant fermer les volets. Ca permettrait d'aérer un peu, même si elle n'était pas là. Qui sait à quelle heure elle rentrerait encore !

Haruko se rendit ensuite dans le salon et attrapa sa veste qu'elle enfila aussitôt. Sur un petit meuble se trouvait son arme, et son insigne. Hop, l'arme dans le holster. L'insigne accroché à l'intérieur de sa veste. Elle récupéra aussi les clés de son appartement, et de sa voiture, pour l'occasion, et quitta le salon, refermant la porte de l'appartement derrière son passage. Heureusement que les voisins ne lui faisaient pas de reproches quant à ses horaires plutôt ... dingues ... Haruko descendit les escaliers et se retrouva au parking. Elle devait prendre sa voiture. Les transports en commun passaient rarement à ces heures là, même si y'en avait quelques uns. Mais bon, elle serait bien plus vite sur la scène de crime si jamais elle s'y rendait en voiture. La voilà donc quittant sa rue, dans son véhicule, avec une musique pop bien entraînante, histoire ... histoire d'arriver bien en forme quoi !

**********

Une vingtaine de minutes plus tard, Haruko arrivait non loin du café. Le secteur était bouclé. Et malgré le fait qu'il faisait nuit, à cause des sirènes et de tout le ramdam, les gens étaient sortis de chez eux, histoire de voir ce qui était en train de se passer. Haruko parvint, non sans mal, à se frayer un chemin entre les petits curieux mais on la stoppa près du bandeau de sécurité. Un flic voulait l'empêcher de passer. Elle montra alors sa plaque et il n'y eut plus aucun problème pour qu'elle rejoigne le café. Elle entra dans celui-ci. Les corps étaient encore là. Le médecin légiste n'était pas encore arrivé. Si elle ne connaissait pas la seconde personne tuée, en revanche, Haruko connaissait bien l'autre. C'était Ray ... Y'avait quelques jours de ça, il avait été mis sous protection, suite au fait qu'il avait livré pas mal d'infos à Haruko concernant un trafic assez grave. Sauf qu'il n'avait plus de médocs et qu'il s'était mis à chanter ... Elle l'avait prévenu ... Elle lui avait dit qu'il fallait pas déconner.

Haruko tourna la tête ici et là, cherchant l'agent du NCIS. Elle ne savait pas encore si son ou sa collègue du jour était arrivé. Autant poser la question. Elle interpella alors un flic qui passait par là.

"Excusez-moi. Agent Lee Pan. L'agent du NCIS est-il déjà arrivé ?"


Dernière édition par Haruko L. Pan le Mar 28 Juin - 14:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: A peine 4h du mat' et les gens s'entretuent déjà [Terminé] Sam 30 Avr - 22:02

Michael pensait bien se reposer, après le turbin de la fois dernière. Fallait dire aussi qu'en plus du boulot, les ennuis avec la Mafia ne le rassurait pas plus que ça. Du coup, le pauvre jeune homme ne dormait que deux à quatre heures par nuit, ces derniers jours. Le reste du temps, il faisait les cents pas dans la chambre de son appartement, ou il buvait du café en regardant les programmes télés de la nuit, histoire de s'occuper. Et là encore, c'est ce qu'il était en train de faire. Alors qu'il regardait un match de baseball, tasse en main, son cellulaire s'était mis à vibrer. Ni une, ni deux, il déposa sa tasse, après en avoir bu une gorgée et avait éteint la télévision. Après quoi, il décrocha son téléphone …

« Agent Morricone. Qui est à l'appareil ? »

Après s'être présenté, il avait pu constaté que celui qui était au bout du fil était Phil, un technicien de surface du NCIS. Étant donné que Mike était lui-même le patron de son équipe, aucun autre haut gradé, mise à part la directrice qui n'était pas là non plus, ne pouvait le joindre …

« Et il faut que je vienne ? Où c'est ? »

Apparemment, le lieu du crime était un petit café tout près de Chinatown. Un indic de la CIA et un gars du NCIS, qui se seraient fait descendre par un inconnu, toujours en fuite. Cette nouvelle avait eu pour effet de donner un frisson à Mike. Deux agents si important ? Bon dieu. C'était pas croyable. Un règlement de comptes ? Il fallait le dire, la nouvelle était assez surprenante. Il en avait presque la bouche bée. C'est donc pourquoi, encore sous l'étonnement, il répondit :

« C'est okay Phil ! J'me ramène le plus vite possible là-bas. Tu sais s'il y a déjà du monde ? »

« Bah à priori, il devrait y avoir la police déjà sur les lieux. Pour le reste … J'en sais rien … »

« Pas de problème. Merci pour les renseignements ! »

Une fois l'appel terminé, Michael en avait profité pour prendre de son temps pour prendre une douche histoire de se réveiller puis de s'habiller. Rien de bien inhabituel : costume trois pièces, cravate assortie et mocassins noirs. Il avait ré-ajusté le holster sous sa veste, dans lequel était placé son Beretta 92FS. Il avait placé l'insigne, sur le côté gauche de sa ceinture, et avait pris son manteau, avant de sortir de son apparemment. Il avait sorti les clés de son véhicule de sa poche, puis après l'avoir démarré, il s'était dirigé vers le lieu-dit.

Après quelques minutes de circulation, il était enfin arrivé. Il y avait quelques policiers et des journalistes pour le moment. Des banderoles jaunes encerclait la zone. Le périmètre était bouclé. Il se frayait un chemin, tant bien que mal …

« Hé là ! On ne passe pas ! Scène de crime ! »

« J'ai des papiers. Je suis l'agent Morricone, du NCIS. Je suis monté sur cette affaire. »

« Très bien, dans ce cas … Ne vous gênez pas … »

Une fois qu'il avait passé la banderole, il s'était approché de quelques centimètres des corps. Un agent était là, et prenait des photos.

« Salut. Des précisions, sur euh … Les morts ? »

« Mise à part que ce gars qui appartenait à la CIA, était un indic, rien de plus. Quand à l'autre, il s'agit de Daniel Clifford. Un agent du NCIS, bleu apparemment d'après ses papiers ... »

Soudain, un autre agent avait interrompu la discussion :

« Hey ! Agent Morricone, venez par là ! Une agent de la CIA, du nom de Lee Pan, demande à vous voir ! »

Ce nom lui disait quelque chose. Sans plus attendre, Mike s'était donc empressé de suivre l'homme en question, qui le mena vers l'agent de la CIA … C'est alors qu'il avait pu reconnaître Haruko.

« Tiens donc … Je ne pensais pas vous revoir dans de telles circonstances. J'avoue qu'une telle situation est bien embarrassante … Vous … Vous connaissez le nom de la victime appartenant à la CIA ? »

Allez savoir. Peut-être qu'elle avait déjà vu cet homme. Ou peut-être pas.


Dernière édition par Michael Morricone le Dim 1 Mai - 20:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: A peine 4h du mat' et les gens s'entretuent déjà [Terminé] Dim 1 Mai - 13:59

Haruko n'avait pas eu de réponse, du moins, pour le moment. Elle s'était approchée du cadavre. Ah la la ... Ray ... Ce cher Ray ... Voilà ce qui arrive quand on chante un peu trop fort. Ca finit par tomber dans quelques oreilles, et ça nous retombe sur le coin de la gueule. La jeune femme s'était quelque peu accroupie près de lui, soulevant légèrement le drap. Le médecin légiste allait sans aucun doute vouloir l'amener ... L'autre tué aussi d'ailleurs. Mais Haruko se doutait que ça ne se serait pas facile. Pourquoi ? Deux morts, tous deux appartenant, en quelque sorte, à une agence différente. Et un troisième larron en fuite qui avait buté les deux autres. Haruko se gratta légèrement le crâne. Ah la la ... Encore de la paperasse. Du moins, pour que ça reste une enquête inter-agence ... Sauf si l'agent du NCIS ne prenait pas la peine de se déplacer, mais elle en doutait.

Je disais donc ... Haruko avait légèrement soulevé le drap. Un ... deux ... trois ... Quatre impacts ... C'était pas qu'une simple petite bagarre avec des flingues. C'était une exécution. Trois balles dans le thorax, une dans la tête, entre les deux yeux. Soit un geste malencontreux, soit le tireur avait bien visé. Et la jeune femme pariait sur ce point là d'ailleurs. Quelle tuile ... Quelle tuile ... L'autre tué ? Elle ne savait pas trop comment il avait été tué. Probablement ... de la même manière ... Du moins, c'était ce qu'elle se disait. Faudrait aussi qu'ils analysent les douilles, et les balles, histoire de voir s'ils pouvaient pas le relier à quelqu'un de connu, ou quelqu'un qui aurait fait quelques bêtises auparavant avec un flingue. Haruko se redressa quand on l'interpella, histoire de lui dire que l'agent du NCIs venait d'arriver. La voilà donc debout, se tournant vers la porte d'entrée. Qu'elle ne fut pas sa surprise quand elle reconnut Michael. Elle se rappelait encore de leur petit café, enfin, thé, sur la terrasse, là où ils avaient parlé quelque peu. La saluant, il lui avoua que c'était une situation gênante selon lui. Haruko ne voyait pas vraiment en quoi. Ce qui était gênant, c'était que son indic était mort ... Tout comme l'agent du NCIS ...

"Pour tout vous avouer, moi non plus je ne pensais pas qu'on se reverrait sur une affaire de ce genre."

Nan, elle se disait qu'ils auraient pu se recroiser ici ou là, en ville ... Ou bien même dans les locaux du NCIS, lorsque son boss lui aurait demandé d'aller confier quelques dossiers super importants ... Ou quelque chose dans le genre. Michael lui posa une question, lui demandant si elle connaissait le nom de la victime. Pas que le nom d'ailleurs. Elle connaissait tout son petit historique.

"Celui-là, oui, c'était l'un de mes indics. Ray Barnes ... Un peu dépressif ses derniers temps parce qu'il devait témoigner dans une affaire plutôt grave."

D'ailleurs, Haruko avait toujours dit qu'il était un peu surmédicamenté. Iproniazide, moclobémide ... Elle lui avait demandé de freiner un peu sur les anti-dépresseurs. Seulement, monsieur était un peu trop accro et avait tenté de se désintoxiquer tout seul. Fallait croire que c'était pas la meilleure des choses à faire puisqu'il avait eu, ensuite, un comportement assez ... comment dire... Changeant... Un truc de malade. L'autre jour, d'ailleurs, il avait pété un plomb, avait piqué une arme et avait commencé à menacer de se faire sauter la cervelle. Haruko avait été dans les passages, et il avait eu dans l'idée de la prendre en otage. Il eut le droit à un petit tour dans un taxi, enfin, façon de parler parce qu'il avait pris en otage une autre personne. Elle s'était retrouvée avec le nez à moitié pété ... Mais Haruko avait fini par lui donner un coup de coude, après avoir quitté le véhicule, et avait récupéré son arme. Tout est bien qui finit bien, non ? Pas vraiment puisqu'il était là, au sol, étendu dans son propre sang. Haruko poussa un légir soupir, se retournant vers Michael, secouant légèrement la tête.

"J'me demande bien ce qu'il faisait à cette heure de la nuit, ici ... Avec un agent du NCIS vraisemblablement."

Du moins, elle avait reconnu l'insigne que l'autre type portait. Insigne qui avait été placé dans une petite pochette, comme preuve, ou quelque choe dans le genre.

"Et sur lui ... Vous le connaissiez ? Vous pourriez m'en dire plus ?"

Si Michael le connaissait, peut-être qu'il pourrait lui parler de lui, histoire qu'elle sache ce que Ray pouvait bien foutre ici.

J'te laisse le loisir d'inventer une identité pour l'autre défunt Smile
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: A peine 4h du mat' et les gens s'entretuent déjà [Terminé] Lun 2 Mai - 10:21

Ouais … Y'avait pas à dire, c'était moche. Histoire de vous mettre dans l'ambiance, je vous décris la scène … Deux corps sous des bâches à quelques pas de distances l'un de l'autre, des douilles un peu partout. Tout cela disposé sur du goudron froid et mouillé par l'humidité de la nuit, accompagné par une légère brise fraîche … Bref, de quoi vous donner l'envie de sortir du lit par une heure si matinale. Quoi que, comme dit précédemment, cela ne dérangeait pas Michael, étant donné qu'il faisait des crises d'insomnies bien souvent, ces dernières nuits … Toujours était-il que lorsqu'il avait demandé à Haruko si elle connaissait cet indic de la CIA, elle lui avait répondu qu'il s'appelait Ray Barnes et qu'il avait bossé sur une affaire plus que compliqué en tant que témoin … Ah. Effectivement. Le principal intéressé, à savoir le-dit tueur, ne voulait certainement pas qu'un gars se glisse dans ses pattes pour faire tout foirer. Donc ça, d'accord. Admettons que le tueur ai des problèmes avec la CIA. Mais dans ce cas, que viendrait foutre un pauvre bleu de la Navy dans ce merdier. D'ailleurs, quand Phil au téléphone lui avait parlé de bleu, Mike avait eu un peu peur. L'espace d'un instant, il avait cru que son collègue lui parlait de Jimmy Mc Allister, un gars qu'il avait connu il y avait quelques semaines de ça … Mais en fait, il s'agissait « fort heureusement » d'une autre personne. Le gars qui était sous la bâche, s'appelait Morgan Keaton. Un gars qui faisait le relationnel entre les services de la Navy et l'État Major. Il faisait très bien son boulot, fallait l'admettre. Mais en dehors de ça, sur le terrain, ce mec avait l'air de débuter … Mais bon sang ! Qu'avait-il prit à ce gars pour qu'il se retrouve inerte, en pleine rue, le corps criblé de balles ? Mike se le demandait, en constatant les dégâts … Un … Deux … Trois impacts. Tous placés à des points vitaux du corps humain … Un dans le genou, probablement pour le déséquilibrer ; un dans le bras, probablement pour l'empêcher de saisir l'arme qu'il avait sur lui ; et enfin, un à la tête, qui avait certainement servi à l'achever … Fichu métier ! Voilà ce qui arrivait, quand on se baladait « seul » sans prévenir d'autres agents de notre absence. Sérieusement … Avec un peu de bon sens, Michael se disait que Morgan aurait très bien pu se faire accompagner pour son déplacement. Même si, on ne sait jamais, les infos qu'il devait très certainement échanger avec l'indic de la CIA, devaient rester confidentielles …

Tout comme Michael d'ailleurs, Haruko se demandait aussi bien pourquoi, son indic qu'elle avait l'air de très bien connaître, faisait là, étendu comme un linge blanc sur le sol, baignant dans son hémoglobine encore quasiment tiède. Le crime ne devait pas avoir lieu depuis trop longtemps. Deux à trois heures, tout au plus. Et puis, mise à part les impacts de balles, les corps en questions n'avait pas été vandalisés. Mike s'était légèrement approché, pour s'accroupir : aucune traces de lutte, aucun hématomes … Rien de tout ça. Apparemment …

« Les gars ont du se faire prendre par surprise ! » Avait-il répondu à Haruko, en se relevant.

Ouais, une chose était sûre, c'était que ce merdier n'allait pas être simple du tout. Deux cadavres accompagné de leur tueur, lui, toujours en fuite. Une affaire à vous donner un mal de crâne pas possible. M'enfin … Avec une tasse de café par-ci, par-là au bureau en se penchant sur le dossier, ça pouvait le faire. Michael se posait tout un tas de question à propos du meurtrier, à savoir comment était-il habillé, s'il était âgé, s'il portait des signes distinctifs, quand Haruko lui posa une question :

« Si je connais cet homme ? Bien sûr. Il s'appelle Morgan Keaton. C'était le responsable du relationnel entre les agents de la Navy et l'État Major. Côté boulot, au bureau c'était un vrai professionnel, mais sur le terrain, il n'avait jamais pu faire ses preuves. D'après les supérieurs, ce gars-là, était assez timide avec les autres agents. Comment dire … Il n'était pas assez sûr de lui, voyez ? Il avait peur de gaffer, en quelques sortes. Je trouve ça dommage, que ça puisse tomber sur lui. C'était un type bien, qui prenait son travail à cœur. Qui plus est, il avait une famille : une femme et une fille. Je pense que me chargerait de la mauvaise nouvelle à annoncer. »

Mike fit une pause de quelques secondes, avant de reprendre …

« Et du côté de votre « collègue », vous avez une piste pour euh … Ce meurtrier ? J'veux dire … Il vous avez parlé de ce qu'il devait faire avec notre agent du NCIS ? »

Allez savoir. Peut-être que ne serait-ce qu'un petit élément, pouvait leur donner le début d'une piste ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: A peine 4h du mat' et les gens s'entretuent déjà [Terminé] Lun 2 Mai - 16:22

Haruko n'arrêtait pas d'hocher de la tête. Elle ne comprenait pas ce que pouvait faire Ray dans ce maudit restaurant. Normalement, il était sous bonne garde, dans une planque de la CIA, attendant ... Attendant de pouvoir tout déballer, une nouvelle fois, son histoire devant le juge. D'ailleurs, normalement, c'était prévu pour dans quelques jours. Quelques jours ... Haruko lui avait demandé de se tenir tranquille, et de prendre ses médicaments ! Mais non, c'était apparemment trop demander à monsieur qui n'en avait fait qu'à sa tête, une fois de plus. C'était dans ses moments là que Haruko avait envie d'exploser et de lancer tout un tas d'insultes en japonais. Sauf que ... Mieux valait-il s'abstenir.

Mike s'était approché des corps, et avait soulevé les draps, histoire de voir les dégâts, de constater les blessures. Si Ray était amoché, c'était le même cas pour ce pauvre agent du NCIS qui avait lui aussi reçu trop balles. Mais à des endroits plus stratégiques, dirons-nous. Enfin, façon de parler puisque y'avait toujours cette balle entre les deux yeux. Question, maintenant, qu'est-ce qui reliait ces deux clampins ? Pourquoi étaient-ils tout les deux là, dans ce restaurant ? Bonne question ... Très bonne question ... Mike s'était redressé, lui disant qu'ils avaient du se faire surprendre. Oui, oui, ça, elle s'en doutait. Mais, surprendre par qui ? Y'avait bien une vidéo de surveillance ... Néanmoins, selon les premiers rapports, l'angle de vue était tel qu'on ne voyait pas l'homme. Faudrait que Haruko demande à l'un des analystes de vérifier tout ça, histoire de voir si y'avait vraiment aucun angle où on pourrait voir l'individu. Même un simple petit reflet, aussi bidon qu'il soit, ça serait plus que suffisant.

"Mais par qui ?"

Elle hocha de la tête durant quelques instants. Tous deux allaient devoir se creuser la tête pour résoudre cette affaire, et retrouver l'affreux jojo qui avait fait un carton dans le restaurant. Encore une nuit blance en perspective. Bah, de toute manière, ça ne serait pas la première, ni la dernière. Haruko avait l'habitude. Et heureusement qu'elle était montée sur "pile" sinon, bin, sans aucun doute qu'elle aurait du mal à tenir cette cadence infernale qu'on lui imposait. Ouais, heureusement qu'elle avait une constitution solide et un mental d'acier, sinon, sans aucun doute que la miss nous aurait fait quelques dépressions nerveuses ou se serait mise en arrêt maladie histoire de souffler un peu. Mais ce n'était pas le cas, tout allait bien, du moins, pour le moment.

Mike finit par répondre à cette question. Oui, il le connaissait. Morgan Keaton. Un porte cravate, un gratte papier en quelque sorte, et non pas un agent de terrain. Apparemment, ça lui avait coûté la vie. Si ça se trouvait, il avait été pris dans un truc qui ne le concernait pas. Peut-être qu'il avait été simplement là au mauvais moment et au mauvais endroit. Si ça se trouvait, le tueur avait choisi d'abattre, en premier, Ray. Sauf que voilà, l'agent du NCIS avait pu dégainer son arme, histoire de riposter et de jouer au héros ... Et bam ... Trois balles dans le buffet. Selon la description dont Mike en faisait, il était clair qu'il n'avait rien d'un agent de terrain. Pas sûr de lui, timide, pas le type de personne qu'on enverrait sur le terrain par choix, mais plutôt par nécessité. Quelle tuile ... Haruko passa ses mains devant son visage durant quelques instants avant de secouer la tête une nouvelle fois.

La jeune femme se creusait la tête, histoire de se remémorer tout ce que Ray avait pu lui dire. Elle avait pris en charge les trois quart de sa déposition, et l'avait noté. De ce fait, et grâce à une bonne mémoire, elle se souvenait encore un peu de tout ce qu'il avait pu lui dire. Mais jamais il n'avait parlé de NCIS, ou de cet agent. Haruko avait beau tourné le problème dans tous les sens, le seul truc qu'elle voyait, c'était qu'il était là au mauvais moment. Dommage collatéral, dans un certain sens. Mais ça lui faisait un peu de mal à l'admettre. Car si c'était un gratte-papier, il devait avoir, sans aucun doute, des horaires de bureau. Donc, que serait-il venu faire ici, en pleine nuit ? Mike lui posa une question, à savoir, si elle était au courant de cette entrevue.

"Non, il ne m'en a pas parlé."

Elle poussa un léger soupir tandis qu'un flic s'approchait d'elle, DVD dans une boîte.

"Agent Lee, on nous a amené ça."

C'était Lee Pan, pas seulement Lee ... Mais bon, Haruko n'en dit rien. Lee, c'était plus court. Et assez joli couplé avec le mot agent. Ca ressortait mieux, en quelque sorte.

"C'est la vidéo surveillance."
"Vous l'avez visionnée ?"
"Pas encore."


Elle secoua la tête une nouvelle fois. Bon, bin, ils n'avaient plus qu'à aller voir ça, histoire de voir s'ils n'obtenaient pas plus d'informations. Ce qui était bien, avec la CIA, c'est qu'ils avaient toujours quelques gadgets, ou trucs qui pouvaient servir à n'importe quel moment. Et justement, un truc qui pouvait leur être utile, là, maintenant, c'était un ordinateur ... Ordinateur que Haruko avait justement dans sa voiture. Prenant la boîte, Haruko se tourna en direction de Mike.

"Vous voulez voir ça avec moi ?"

Simple politesse. Après tout, elle pourrait très bien lui faire le coup du : "Désolée, vous n'êtes plus sur l'affaire, alors, au revoir", en prétextant une fausse excuse, comme sécurité du territoire, ou un truc dans le genre. Mais c'était pas cool. Du moins, vis à vis de l'agent qui avait été tué. Après tout, si ça se trouvait, l'agent Morgan s'était fait dessoudre simplement parce qu'il n'aurait pas dû être là.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: A peine 4h du mat' et les gens s'entretuent déjà [Terminé] Jeu 12 Mai - 16:33

Il n'y avait plus de doutes là-dessus, le meurtrier avait bel et bien pris les deux malheureux par surprise. Mais les questions qui se posaient étaient : « Par qui ? » et surtout « Pourquoi ? ». Encore un mystère assez étrange à élucider. Fallait l'avouer, Mike n'avait encore jamais eu la charge d'affaires aussi tordues. Mais bon … Être chef d'équipe au NCIS, impliquait quelques responsabilités. Il baissa la tête, histoire de continuer à essayer de comprendre. Comment cela se faisait-il. Scrutant ensuite les environs à droite et à gauche, il essayait de trouver un endroit dégagé, par lequel le meurtrier aurait pu se faufiler. En effet, pour les avoir criblés de balles de cette façon, le tueur devait avoir un bon angle de tir. Qui plus est, il avait bien retiré l'avantage de l'heure du crime en sa faveur. Il devait forcément être habillé de noir, pour se trouver presque invisible aux yeux des deux autres.

Quoiqu'il en soit, histoire d'en savoir un peu plus, il fallait que Mike et Haruko puisse se mettre à la recherche d'indices. C'est pourquoi Mike s'était retourné, pour donner un ordre à un agent qui se trouvait sur place :

« Nick ! Viens par là ! »

« Qu'il y a t-il, monsieur ? »

« J'aimerais que tu me trouve le plus de douilles possible. Il faudrait faire analyser ça au labo'. Si on trouve l'arme, on pourra certainement remonter jusqu'au tueur ! »

« Tout de suite, monsieur ! » Aussi tôt dis, l'agent en question, s'était mis au travail.

Revenant près d'Haruko, il avait encore ses réponses qui raisonnait dans sa tête. Il en faisait un rapide bilan … La victime de la CIA, bien connu par l'agent Lee Pan, ne lui avait pas informé qu'il avait rendez-vous, sans compter qu'elle non plus, n'avait pas le moindre doute sur ce à quoi pouvait ressembler le tueur. Michael se gratta lui aussi machinalement, le sommet du crane, voyant bien que cette affaire n'allait pas être résolue facilement. Remarquez, avec un mystère aussi entier que celui-là, Mike pouvait bien s'apercevoir que le boulot d'agent de la NAVY n'était pas de tout repos. Bien au contraire.

Tandis que Haruko avait poussé un soupir, un policier s'était approché, en lui tendant un boitier de DVD. D'après les dires de l'agent de police, ce qu'il contenait était la vidéo surveillance. *Un indice intéressant, maillon utile d'une chaîne, que l'on commence probablement à découvrir …* Se disait l'agent italien. Haruko avait d'ailleurs demandé si la vidéo en question, avait été visionnée. Chose à quoi, l'agent avait répondu négativement. Haruko en avait l'air dépitée. Et il y avait de quoi … C'était un agent qui sortait d'où, lui ? Il apportait un indice qu'il ne s'était même pas donné la peine d'analyser ? Quel imbécile … Enfin ! Toujours était-il que Mike pensait avoir la même idée probablement que sa collègue. Aller la visionner d'eux-mêmes ! Oui, bonne idée … D'ailleurs, quelques fractions de secondes après que Mike soit sorti de ses pensées, Haruko l'avait suggéré ! Comment ça, « Comme par hasard ? » Ca semblait évident, non ? Sombres idiots … Bref …

« J'allais vous le suggérer, Miss Lee Pan. Allons-y ! Des indices se trouveront certainement dessus pour éclaircir l'affaire. »

Après quoi, il emboita le pas pour accompagner Haruko, faisant volte face dans la foulée, marchant à reculons, pour fixer l'agent qui venait d'apporter la vidéo. (Classe, hein ? Beau gosse et tout …) Héhé. Aeuhm … Bref !

« Vous là ! Chargez vous avec des hommes et des chiens de relever des traces de pas dans un périmètre de cent mètres. Je veux que ce coin soit connu en tout sur tout ! »
« A vos ordres, agent Morricone ! » avait affirmé l'homme avant de se mettre au travail.

Michael se retourna donc, suivant Haruko vers la cabine de visionnage du fourgon blanc …
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: A peine 4h du mat' et les gens s'entretuent déjà [Terminé] Ven 13 Mai - 13:21

Les meurtres ...

Apparemment, y'avait des saisons plus propices aux meurtres que d'autres. Pourquoi pensait-elle cela ? Sans aucune raison particulière. Mais ces derniers temps, les mafia s'en donnaient à coeur joie. Peut-être était-ce encore un coup de l'une d'entre elle. Du genre, pour faire bouger les flics, ou un truc dans le genre. Haruko restait très pensive, cherchant à se rappeler les moindres phrases de Ray. Il était parano, il craignait tout le temps pour sa vie, il se refusait de prendre ses médocs ... Est-ce que ça avait un rapport avec son affaire ? Est-ce que c'était parce qu'il avait chanté qu'on avait décidé de le faire taire ? Etait-il une innocente victime ? Etait-ce lui qui était visé ? Ou bien quelqu'un d'autre ? De toute manière, ça ne servait pas à grand chose de se poser tout un tas de questions. Pourquoi ? Parce qu'ils auraient les réponses à toutes ces questions, ou du moins une partie ... Dès qu'ils auraient visionné la vidéo surveillance.

Ouais, l'affaire serait déjà un peu moins louche. Y'aurait beaucoup moins d'inconnus. Et dire que ces crétins lui avaient amené la vidéo ... Sans même prendre le temps de la regarder ! Peut-être parce qu'ils avaient reçu l'ordre de ne pas y toucher, ou peut-être parce qu'ils n'y avaient pas pensé ... Nan, sérieusement, ça commençait mal, du moins, pour les autres enquêteurs. Ne pas visionner la vidéo, c'était une chose. Et pourtant, ça ne semblait pas les gêner plus que cela ... Nan, vraiment ... Haruko n'irait pas jusqu'à dire qu'ils faisaient mal leur boulot mais là, y'avait un sérieux manque de professionnalisme tout de même. Sans aucun doute qu'il faudrait qu'elle en touche un mot ou deux à son père. Après tout, lui-même faisait partie de la police de Washington. Et peut-être qu'il ... Peut-être qu'il pourrait botter quelques culs et faire que les autres feraient mieux leur job. Ouais ... Ouais ... Ca serait pas mal.

Quoi qu'il en soit, voilà donc les deux agents s'éloignant quelque peu de la scène de crime, DVD dans son boîtier, en main. Oui, puisque ça n'avait pas été fait, ils devaient visionner cette vidéo. En espérant que ces crétins n'avaient pas fait d'erreur. Bah oui, parce que y'avait effectivement une vidéo surveillance dans ce café-restaurant. Sauf que le tout était centralisé dans un centre de surveillance situé à une dizaine de kilomètres de là. Et comme on dit que l'erreur est humaine, sait-on jamais ... Dans la précipitation, celui qui était derrière la caméra et qui visionnait les vidéos aurait pu éventuellement faire une erreur et donner le mauvais Dvd. Quoi ? Oui, bon, il est vrai que ça serait vraiment un coup de pas de chance mais bon, hein, sait-on jamais ce qui peut arriver, n'est-ce pas ? Enfin, revenons-en à nos moutons.

"J'allais vous le suggérer Miss Lee Pan. Allons-y ! Des indices se trouveront certainement dessus pour éclaircir l'affaire."
"J'espère bien. Sinon, on n'est pas sorti de l'auberge pour démêler ce sac de noeud."
Mouais, et honnêtement, Haruko ne voulait pas d'une affaire irrésolue sur les bras. Donc, d'un côté, plus vite ils en termineraient avec cette affaire ... Ou plutôt, plus vite ils arriveraient à mettre la main sur le tueur, mieux ça serait, sans aucun doute là dessus. Non pas qu'elle n'appréciait pas la présence de Mike. Il était très gentil. Mais bon, c'était quand même mieux de mettre sous les verrous le meurtrier, et ce le plus rapidement possible. Car sait-on jamais ce qu'il avait en tête ... Ou bien s'il ne recommencerait pas à user de son flingue pour telle ou telle raison.

Ils marchaient donc, côte à côte, en direction d'un véhicule. A un moment, Mike s'était tourné et marchait à reculons, fixant je ne sais quoi, je ne sais qui. Enfin, Haruko ne voyait pas très bien qui il observait mais bon. Qu'il fasse attention à ne pas se péter la gueule, ou bien trébucher. Hé hé ... Elle secoua légèrement la tête tandis que Mike donnait quelques ordres à l'encontre des officiers. Pas sûr que les chiens puissent aider dans cette situation mais bon, comme on le dit souvent, sait-on jamais. Quoi qu'ils en soient, donc, les agents continuent d'avancer en direction d'un fourgon blanc. Sauf que Haruko avait changé de direction au dernier moment. Non pas qu'elle cherchaità protéger l'assassin. Mais elle ne voulait pas, en même temps, trop ébruiter l'affaire. Car la CIA perdant un témoin dans une affaire capitale, ça pouvait faire du tort.

"Par ici agent Morricone." l'avait-elle interpellé.
Les voilà donc s'approchant près du véhicule de Haruko. Elle avait récupéré ses clés. Les phares s'étaient allumés durant quelques instants et la jeune femme s'était approchée de son coffre. L'ouvrant, elle récupéra une mallette, l'ouvrit à son tour, et en sortit un ordinateur portable. Un 17" à peu près. Elle bascula l'écran et plop, le voilà qu'il était déjà allumé. C'était plus simple que de le laisser en veille, et elle le rechargeait quand elle n'avait plus de batterie ... Ou plutôt, mettait la deuxième batterie et les rechargeait toutes les deux quand elles étaient à vide. Enfin, bon, passons, et revenons-en à nous moutons. Haruko avait mis le DVD dans le lecteur, et plop, voilà que la vidéo était lancée ... Enfin ... Si la jeune femme s'était attendue à cela. C'était ... hmmm ... Disons que ... c'était pas du tout ce à quoi elle s'attendait.

"C'est quoi ce bordel ..."
Oh woui, tu parles d'un bordel ! Apparemment, ils avaient joué de malchance. Parce que ... Parce que c'était pas du tout la vidéo du café-restaurant ... Mais plutôt la vidéo d'un jeune couple qui se faisait quelques gâteries dans un bureau.

"J'y crois pas ... On est tombé sur une bande d'incapables ..."
Haruko passa la main sur son front durant quelques instants et poussa un long soupir. Non, sérieusement, c'était ... vraiment abusé là ... D'une, ils n'avaient pas visionné la vidéo ... De deux, ils n'avaient même pas vérifié que c'était la bonne vidéo ... Et qui allait devoir se taper la route jusqu'au centre de surveillance ? Bibi ... Nan, sérieusement, travailler dans ces conditions là, c'était pas possible.

"J'ai comme l'impression que quelqu'un a décidé qu'on ne résolverait pas cette affaire sans quelques heurts ..."
Haruko se tourna alors vers Mike, histoire de lui poser une nouvelle question.

"Vous êtes prêt à aller "couper" quelques têtes, là-bas, au centre de surveillance avec moi ? Ou vous préférez rester ici ... et ..."
Elle allait dire quelque chose de désagréable aux sujets des officiers qui étaient là et qui faisaient pas leur job correctement, mais valait mieux qu'elle s'abstienne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: A peine 4h du mat' et les gens s'entretuent déjà [Terminé] Dim 22 Mai - 8:38

Lorsque Haruko et Mike s'était décidés à aller visionner cette vidéo, l'agent du NCIS, avait demandé à ce qu'un périmètre soit fouillé. Mais, en se retournant, cherchant partout du regard, il avait pu constater que sa belle partenaire avait pris la fuite. Mhm … ? Bizarre, à première vue. C'est lorsqu'il se décida à prendre une direction pour aller la chercher, qu'il avait entendu une voix qui chuchotait son prénom, sur la droite. C'était elle. Mhm … Mais qu'avait-elle trouvé pour ne pas vouloir alerter tout le monde, comme cela ? Ce devait être très intéressant. Mike s'était donc approché doucement. La voiture d'Haruko était garée là. Elle s'était installée à l'intérieur, sur la place passager, à l'avant. Mike lui, s'était penché, s'appuyant contre le toit du véhicule. L'agent de la CIA avait sorti un ordinateur portable, afin de visionner le-dit DVD, qu'elle avait inséré dans le lecteur … La vidéo en question s'était lancée …

« Mais … ?! Qu'est-ce que … ? »

Oui … Assez surprenant ! D'ailleurs, Haruko avait eu la même réaction. Ces pauvres abrutis avait confié aux deux enquêteurs, une caméra cachée improvisée pour une séance de porno gratuite … Quelle atrocité ! On se demandait bien comment une telle chose pouvait être considérée comme une pièce à conviction. Y'avait pas de doute. C'était des bons-à-rien, ces gars là ! Une chose était sûre, c'était que si ça venait à se savoir au sein de leur direction, il allait y avoir des problèmes … De gros problèmes !

« Sacré non de non ! Qui est-ce qui nous à donné la punition de bosser avec de tels abrutis pareil ?
C'est hallucinant ! »


Mike était vraiment dépité ! Bosser sur une affaire de meurtre conséquente, et pensant tomber sur un indice de choix, pour finalement tomber sur des horreurs pareilles ? Y'avait de quoi être furax ! Pour sûr !

« Oui, vous avez raison, Haruko ! C'est une vraie bande de bras cassés ! Faudrait que le note dans un coin de mon mémo, histoire de me rappeler de ne plus jamais bosser avec ces types … »

Comme l'agent de la CIA l'avait fait remarquer, quelqu'un voulait sûrement faire capoter l'enquête. Ouais … C'était clair et net, maintenant ! Y'avait protection de suspect. Un acte punit par la loi ! Y'avait forcément une taupe dans l'affaire. À moins que ce ne soit un autre coup monté ? Mhm … Cela méritait des vérifications, histoire d'en avoir le cœur net ! Haruko avait justement suggéré un déplacement, jusqu'au centre de vidéo-surveillance …

« Oui, c'est une très bonne idée ! On trouvera certainement quelque chose d'intéressant là-bas. J'vous suis, j'ai mon véhicule garé à quelques mètres. »

Il s'était donc mis à courir, empoignant son cellulaire, après avoir appuyé sur une touche :

« Ici, Morricone ! On change de position. La police nous a fourni de mauvaises informations. Je n'ai rien à dire de plus pour le moment. Terminé ! »

Il raccrocha avant d'ouvrir la portière et de démarrer son véhicule, et de s'y installer. Après quoi, il fit une manoeuvre pour faire demi-tour et se retrouver près de la voiture d'Haruko, afin de la suivre en direction du centre …

[HRP : Désolé pour l'attente, mais j'étais pris par le temps =/ ]
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: A peine 4h du mat' et les gens s'entretuent déjà [Terminé] Dim 22 Mai - 17:29

Un manque de malchance pas possible ...

C'était qu'un manque de malchance ... Du moins, Haruko préférait mettre ça sur le compte de la malchance plutôt qu'autre chose. Elle voulait croire que l'erreur était humaine, et qu'il y avait eu une confusion au niveau des DVD, quand on l'avait confié à l'agent ... Mais faudrait qu'elle en touche deux mots à son père, quand même, histoire qu'il tire quelques oreilles et qu'il botte quelques culs. Parce que ... parce que ça n'allait pas le faire sinon, pour sûr. Michael semblait autant dépité qu'elle par cette mauvaise nouvelle. Il avait eu la même réaction qu'elle, croyant à une mauvaise face, ou quelque chose dans le genre. Mais non, ce n'était pas une farce. Y'avait eu une grossière erreur ... Erreur qui pouvait leur faire perdre du temps. Car si ça se trouvait, le meurtrier était peut-être parmi la foule qui s'était amassée autour du paté de maisons, histoire de savoir ce qui se passait. Et ne pas pouvoir l'identifier, tout de suite, avec la vidéo surveillance, c'était une grande perte de temps, car le type pouvait s'enfuir, et ne plus jamais réapparaître.

En tout cas, Michael semblait sacrément énervé. Et elle le comprenait. Il ne voulait plus bosser avec ces types, qu'il n'hésita pas à traiter de crétins. Oui, c'était des crétins ... Mais l'erreur est humaine. Et elle voulait croire, vraiment croire que ce n'était qu'une série d'erreurs, et que ce n'était pas tout le temps comme ça qu'ils travaillaient.

"Mon père est Lieutenant de Police dans leur brigade. J'lui en toucherai deux mots ... Histoire qu'il botte quelques fesses et qu'il réhausse un peu la donne."
Peut-être que ça n'intéressait pas Mike de savoir cela mais bon ... Au fond d'elle même, Haruko ne pouvait pas non plus le laisser insulter des collègues de son père ... Ou plutôt, des bleus qui étaient sous les ordres de son père. C'était comme si l'agent du NCIS insultait son père ... Enfin, pas directement, mais bon, presque quoi.

Quoi qu'il en soit, il était peut-être temps d'aller faire un tour à la boîte où la vidéo surveillance était centralisée, histoire de tirer quelques oreilles. Mike était d'accord avec elle. Il allait la suivre avec son véhicule. Haruko eut un léger hochement de la tête et referma son ordinateur portable. Ou plutôt, elle baissa l'écran, histoire de le mettre en veille. Elle sortit momentanément de son véhicule, après, tout de même, avoir préalablement retiré le DVD. Elle n'allait pas non plus garder cette chose immonde ... Enfin, c'était pas vraiment son genre de mater, à ses heures perdues, des vidéos pornos amateurs. Mais bon ... Elle mit son portable dans le coffre, remit le DVD dans sa boîte et s'installa au volant de son véhicule. Elle regarda dans le rétroviseur central, histoire de voir où était Mike. Il venait d'atteindre sa voiture. La jeune femme mit alors la clé dans le contact, la tourna, et hop, la voilà quittant la place de parking où son véhicule était garé.

Les phares allumés, suivie par le véhicule de Mike, la voiture d'Haruko avançait à un rythme soutenu. Non, elle ne faisait pas d'excès de vitesse mais pour une fois, les rues étaient plutôt fluides. Normal, il était quoi ... Un peu plus de 4h15 du matin ... Les gens normaux dormaient à cette heure-ci de la nuit. La ville ne s'était pas encore éveillée. Voilà pourquoi il ne leur fallut qu'une dizaine de minutes, environ, pour rejoindre le bâtiment qu'ils convoitaient quand. En journée, sans aucun doute, qu'avec les bouchons et tout ça, il leur aurait bien une bonne demie-heure, si ce n'était pas plus d'ailleurs. Coupant le contact, se détachant, Haruko finit par sortir de sa voiture, faisant quelque peu claquer la portière. Mike en avait fait de même. Tous deux s'avancèrent donc en direction du bâtiment. Mais bon, sans aucun doute qu'on n'allait pas non plus les laisser rentrer comme ça ... Quoi que ... En agitant leur plaque, ou leur flingue -dépend de leur état de nervosité, enfin, de fatigue et tout ça-, ça irait probablement vite.

C'pas grave Smile Comme on dit, mieux vaut tard que jamais ^^
Revenir en haut Aller en bas

«Contenu sponsorisé»

MessageSujet: Re: A peine 4h du mat' et les gens s'entretuent déjà [Terminé]

Revenir en haut Aller en bas

A peine 4h du mat' et les gens s'entretuent déjà [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Les gens du voyage
» On devrait mettre les gens du nord en quarantaine pour les empêcher d'entrer à
» Des gens sans scrupules !!
» [b]GENS JUSTE OU INJUSTE LE SALAIRE DU PECHE C'EST LA MORT ![/b]
» Nou mande la peine capitale pou mouche
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NCIS RPG :: Washington :: Lieux de Détente :: » Les cafés et les restaurants-