AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur NCIS-RPG
De nombreux personnages de la série sont encore disponibles : Jethro Gibbs, Ziva David, Tobias Fornell, Eleanor Bishop, Leon Vance... N'hésitez plus.

Partagez|

Ca faisait longtemps ! [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Ca faisait longtemps ! [Terminé] Sam 27 Nov - 20:03

Haruko était dans son véhicule. Elle était en train de rentrer chez elle alors que la soirée n'était même pas encore annoncée. Oui, en quelque sorte, elle avait de la chance. Après son petit voyage dans le Mangetachaussette comme elle aimait si bien le dire, Haruko aurait dû, normalement, rentrer directement au bureau. Sauf que on lui avait dit, pour une fois, que faire son rapport dans l'immédiat n'était pas nécessaire. Max était-il devenu plus coulant ? Bien sûr que non. En fait, Max était parti à l'autre bout de la Terre avec Yuan pour réaliser une mission. Et comme ils n'avaient pas pu attendre Haruko du fait qu'elle aurait dû normalement venir avec eux, et bin, ils étaient partis sans elle et c'était quelqu'un d'autre qui la supervisait pendant ce temps là. En somme, chouette, c'était comme des vacances ! Max non présent, elle allait avoir un peu la paix et surtout, elle allait avoir le temps de faire ce qu'elle avait envie. Peut-être qu'elle recontacterait Ayame, histoire de ce faire cette sortie pendant que le loup n'était pas dans la bergerie. Comme le dit le vieux proverbe, quand le chat n'est pas là, les souris dansent. Donc, autant en profiter en maximum.

Enfin donc, son petit voyage à Harvard terminé, Haruko avait décidé de rentrer chez elle et de profiter du fait qu'on lui avait dit qu'on avait pas besoin du rapport tout de suite. C'était la première fois qu'elle entendait ce son de cloche alors, autant saisir l'occasion et passer son après-midi, car il n'était même pas encore midi, à faire ce qu'elle avait voulu. Quittant son véhicule, Haruko pénétra dans le bâtiment qui abritait son appartement. Petit passage rapide à la boîte aux lettres, histoire de voir si elle avait du courir. Elle récupéra alors ses clés qui traînaient dans sa poche et hop, elle l'enfila dans la serrure. Elle avait quelques lettres du genre officielles, comme la banque, ou d'autres trucs dans le genre. Et une autre qui semblait différente, un peu plus personnelle peut-être. Elle leva un sourcil interrogateur. Y'avait pas grand monde qui connaissait son adresse, histoire de ne pas mettre des gens en danger par sa faute.

Sur le coup, Haruko n'y prêta pas plus attention. Elle verrait bien quand elle rentrerait dans son appartement. Elle emprunta alors les escaliers, hors de question de prendre l'ascenseur, et hop, après quelques marches, elle se retrouvait devant la porte de son appartement. Elle inséra la clé dans la serrure et poussa la porte d'un coup d'épaule. Pour une fois qu'elle avait quartier libre ! C'était pas mal n'empêche. Haruko rentra dans son appart' et posa les lettres "officielles" sur un petit meuble qui était près de la porte, tandis qu'elle refermait celle-ci derrière elle. Elle prit ensuite en main l'autre lettre et la décachetta. Un papier à lettre plutôt normal. Elle tourna l'enveloppe, histoire de regarder l'expéditeur.

"William ?"

Tiens, ça faisait longtemps qu'elle ne l'avait point vu. Une petite année ? Quelque chose dans le genre, plus ou moins. Haruko se mit alors à lire la lettre. Apparemment, il avait envie de la voir, de rattraper le temps perdu, un peu comme avec Ayame. Cela fit sourire Haruko. William lui donnait rendez-vous, aujourd'hui même apparemment. Oh ... La lettre était déjà datée de quelques jours. Haruko avait dû la recevoir la veille, mais comme elle n'était pas là ... Un peu short tout ça mais bon, Haruko n'avait pas à retourner au bureau. Donc, hein, autant aller à ce rendez-vous mystérieux dans un petit parc, non loin d'un lac.

**********

Le temps de manger un bout, de prendre une bonne douche après ce long voyage, et de se changer, Haruko quitta son appartement, il était, à peu près quatorze heures, plus ou moins. Oui, elle avait pris son temps mais bon. C'était pas non plus comme si elle était en retard. Elle avait à peu près une demie-heure pour rejoindre le lieu de rendez-vous, ce qui était largement suffisant. Prenant son téléphone, car elle était certaine qu'il ne sonnerait pas du fait que Max n'était pas là, Haruko quitta, à nouveau, son appartement, et emprunta une nouvelle fois sa voiture. Et hop, la voilà en route pour le petit parc. Comme dit un peu plutôt, cela faisait longtemps qu'elle n'avait point vu William. Et elle se demandait bien ce qu'il lui voulait. Peut-être juste discuter, comme ça ... Peut-être juste prendre de ses nouvelles, et voir comment elle allait. De toute manière, elle verrait bien.

Haruko gara sa voiture dans la rue qui était juste en face du petit parc et hop, voilà qu'elle s'aventurait dans ce dernier, à la recherche de William.


Dernière édition par Haruko L. Pan le Sam 4 Déc - 14:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps ! [Terminé] Sam 27 Nov - 20:52



Ce jour là, était un jour bien particulier. En effet, j'avais donné rendez-vous à quelqu'un histoire de parler un peu et de faire le point. Seulement voilà, là, c'était un peu plus différent que les conversations routinières, entre voisins ou amis. Ca oui ! J'avais envoyé à Haruko une lettre spéciale. Il fallait que je la voie pour lui avouer quelque chose qui était loin d'être ordinaire. Une révélation, en quelques sortes. Je venais de finir mes notes à propos d'un rapport, concernant une mission. Je rangea donc mon stylo et ma paire de lunettes dans son étui. Je passa mes mains sur mon visage, l'espace d'un instant. Je ressentais comme quelque chose d'étrange. Mais ce qui était fait, était fait. Je ne pouvais pas me désister comme ça. Je lui avais donné rendez-vous, il fallait que je trouve maintenant la force d'assumer. Pour me donner du courage, je me répétais sans cesse :
*C'est maintenant ou jamais ... C'est maintenant ou jamais ...*

Je pris donc mon imperméable, puis mes clés. J'allais prendre la Shelby 500 cette fois. Tant qu'à en profiter, aujourd'hui était un jour ensoleillé, en plus d'être spécial. Je sorti donc du manoir, en croisant Ernest dans les jardins, qui arrosait les plantes de l'allée qui menait au grand portail.
- Je m'absente Ernest. Je dois aller voir quelqu'un. Je serais de retour dans quelques heures. Je prends la Ford avec moi. Je me rend au parc. Si des invités imprévus me cherchent, dites leurs de repasser plutôt demain. Je n'ai pas le temps de préparer quoi que ce soit pour une réception.
- Bien monsieur. M'avait-il simplement répondu.

J'ouvris donc ensuite la portière de la voiture, et je m'engouffra à l'intérieur. Je referma ensuite la portière et j'attacha ma ceinture, avant de mettre le contact. Le bruit du moteur me faisait avoir des frissons à chaque fois. Un V8 de 260 ch. Une vraie merveille. A chaque accélération, je me sentais me coller dans le fond du siège baqué. Des sensations que j'aimais retrouver lors de courses poursuites dans mes missions. Ca mettait un peu de piment dans les plats que me préparait souvent la C.I.A. si je puis dire. Quoique là, cette fois, je préférais adopter une conduite plus souple. J'étais de bonne humeur, donc pouquoi conduire nerveusement ?

Comme prévu, j'étais arrivée bien avant elle, pour ne pas lui faire croire que je lui avais posé un lapin. Je souleva la manche de mon imperméable pour jeter un coup d'oeil sur l'heure. 13h30. Bien ! Pile dans les temps. Je m'étais donc assis sur un banc, à regarder le lac. Quelques canards étaient présents. Des enfants à l'autre rebord, leur donnaient quelques morceaux de pain sec. Levant les yeux au ciel, je m'étais engouffré dans mes pensées ...
*Haruko ...*
Qu'était-elle devenue depuis tout ce temps ? J'avais hâte de la retrouver.
Je repensais encore à notre première rencontre, chez elle, quand nous étions venus avec Callen la chercher. Jamais je n'oublierais ce moment. Déjà en elle, j'avais senti du potentiel. Sous son air de fille intrépide et malicieuse, se cachait quelqu'un de fragile et d'attendrissant. C'est pour ça que j'ai voulu commencer à la protéger ... Prendre soin d'elle, jusqu'à l'éternité ...

Soudainement, un bruit de moteur sourd, m'avait interpellé. Quelqu'un venait. Sûrement elle ! J'étais tout excité à l'idée d'enfin pouvoir lui dire ce que j'avais sur le coeur. Je me sentais fin prêt. J'étais toujours assis sur ce banc, à regarder en face de moi. Et là, au niveau d'un buisson qui formait l'entrée du parc, je la vis devant moi ... Enfin ! Je me leva, pour aller jusqu'à elle et la serrer dans mes bras, tel un père qui l'aurait fait avec sa fille qui n'aurait pas vu depuis des mois ...
- Haruko, te voilà ! Cela me fait plaisir que tu sois venue. Tu as trouvé ce moment, sans être submergée de travail. Alors à la C.I.A., tout va comme tu veux en ce moment ? Max te fais toujours des siennes ?

J'étais heureux de la retrouver. Enfin ... Après tout ce temps d'absence ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps ! [Terminé] Sam 27 Nov - 21:14

Quittant tout juste sa voiture, Haruko avait pris soin de la refermer derrière elle, histoire qu'on ne la lui chipe pas. Bien évidemment, si jamais ça arrivait, elle finirait par avoir une autre voiture. C'était pas la sienne de toute manière, mais plutôt celle de l'agence. Mais bon, mieux valait-il, tout de même, éviter les vols parce que, c'était pas bien vu. Quoi que, jusqu'à présent, elle n'avait jamais eu de problème. Alors, ça ne serait sûrement pas aujourd'hui qu'elle en aurait, non ? Haruko en avait profité pour fouiner dans son sac et sortir une paire de lunettes. Non pas qu'elle n'aimait pas le soleil mais au bout d'un moment, ça finissait par lui faire mal aux yeux. Alors, pour éviter que ses petits yeux bridés ne soient trop longtemps exposés au soleil, Haruko mettait sa paire solaire sur le nez, histoire de. Manquerait plus que sa vue baise à cause de l'astre solaire. Ca aurait été plutôt dommage mais bon.

Lunettes sur le nez, Haruko était entrée dans le parc, à la recherche de William qui devait probablement l'attendre. Elle était du genre ponctuelle mais elle avait sûrement quelques minutes de retard. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'elle ne pouvait pas non plus contrôler la circulation. Quoi que, les jours où c'était vraiment la galère, elle pouvait toujours utiliser le girophare qui était dans sa boîte à gants mais bon, ça foutait plus le bordel qu'autre chose. Donc, à éviter, pour ainsi dire. Haruko n'eut pas à chercher William bien longtemps. Voilà qu'il s'était levé d'un banc et que tout sourire, il s'était approché d'elle, histoire de la serrer dans ses bras.

"Hé, William !"

Longue accolade avant de pouvoir s'extirper de ses bras. William était content de la voir. Ca s'entendait dans sa voix. Et puis, surtout, il le lui avait dit.

"Plaisir partagé."

Quelques nouvelles paroles de sa part, puis, il lui demandait comment ça allait, pour elle, au bureau, et surtout, si Max l'ennuyait ou pas.

"Disons que t'as eu de la chance. J'ai eu ta lettre aujourd'hui, enfin, quand je suis rentrée. J'étais dans le Mass ..."

Tout comme Yuan, Haruko avait toujours du mal avec le nom de cette bourgade. Franchement, c'était un problème. Mais William comprendrait sûrement, même si elle l'écorchait, ou qu'elle faisait encore cette blague idiote.

"J'y arriverais jamais. Le Mange ta chaussette quoi, à Harvard."

Haruko avait beau être né en Amérique, c'était pas pour autant qu'elle maîtrisait bien la langue. Grand papy maternel aimait bien venir voir ses petits enfants et discuter avec eux en japonais. Grand mamy, c'était pareil. Et finalement, Keiko leur avait aussi appris. Du fait que, d'une certaine manière, Haruko ou bien son frère, quand ils étaient petits, parlaient bien mieux le japonais que l'américain. Et certains trucs étaient restés.

"Max est toujours gonflant, comme à son habitude."

D'ailleurs, Haruko lui expliqua que la semaine d'avant, il avait été infernal. Genre, à la contacter tous les matins pour lui refourguer une affaire alors qu'elle était sensée être en repos. Mais bon, Max est comme ça !

"Mais j'ai eu la joie d'apprendre, tout à l'heure, qu'il est en mission avec Yuan pendant un moment."

Oh liberté ! Elle ne l'aurait plus sur le dos ! Elle aurait le temps de souffler un peu ! Et surtout, elle n'aurait pas un rapport à rendre dans la demie-heure qui suit son retour ! Non mais ... Ca, c'était bien.

"Mais et toi ? Ca fait un moment que je ne t'ai pas vu dans les locaux ?"

Parler d'elle, c'était bien, mais Haruko avait envie d'en savoir plus sur ce qu'il avait fait. Après tout, comme elle le disait si bien, ça faisait un moment qu'elle l'avait perdu de vue. Et pour une fois, c'était pas de sa faute !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps ! [Terminé] Sam 27 Nov - 22:08

Cette accolade pour nos retrouvailles, m'avait vraiment fait du bien. Le fait de la sentir près de moi, la voir là ... J'étais rassuré. Je lui avais demandé comment ça se passait en ce moment pour elle au boulot, étant donné que je n'étais pas venu dans les locaux de la C.I.A. depuis un certain temps. Elle m'avait donc répondu - avec un peu de mal certes qu'elle était parti à Harvard, dans le Massachusetts. Ca me faisais sourire de la voir galérer pour ça parce que, moi aussi étant jeune à l'école, j'arrivais toujours à l'écrire sur le papier, mais jamais j'arrivais à le dire. Quelques petites brimades de subit à cause de ça d'ailleurs. J'étais né là-bas, mais j'étais pas fichu de le dire correctement. A ce propos, je me demandais toujours qui avait pu donner un nom aussi tordu à cet État de la côte Est.
- Le Massachusetts. C'est marrant. Toi aussi tu as du mal ?!
Un petit rire m'avait échappé. Même si elle était sérieuse dans son boulot et ailleurs, il y avait un côté chez elle qui la remplissait d'humour.

Quand je lui avais demandé si Max la perturbait encore, elle m'avait répondu qu'en fait c'était plutôt dans son habitude maintenant. Malheureusement, le bonhomme n'allait pas pouvoir changer. Une crapule, on ne pouvait rien y faire ... En parlant de lui, elle m'avait confié que la semaine passée, il avait vraiment été ignoble avec elle. Il avait eu le toupet de lui mettre une affaire sur le dos, alors qu'elle était en repos. Quel sans-gênes. Après tout, s'il était si féru que ça du boulot, il n'avait qu'à le faire lui même ... Que Haruko soit en mission d'accord, mais de là à l'obliger à éxécuter des ordres sans qu'elle en ai l'entrain, ça non. Je détestait vraiment qu'on la brusque. Je ne supportait pas ça.

Heureusement, ce qui me soulagea, c'est quand elle m'avait dit qu'il était en mission avec Yuan, son autre collègue pendant quelques temps. Ca lui laissait le temps de souffler, histoire de penser à autre chose. Soudain, elle me posa une question. Elle aussi, de son côté, voulait savoir comment ça se passait pour moi ...
- Et bien, vois-tu, entre deux couvertures en ce moment je passe du temps dans mon manoir à m'occuper des voitures, si je ne suis pas dans un stand de tir ou encore occupé à prendre un peu de temps avec mes enfants et mon ex-femme. Sinon, je ne fais rien de spécial à part peut être lire et écrire de temps à autre, pour m'évader et essayer de penser à autre chose que le boulot.

Je ne voulais pas le lui dire tout de suite, non ! Il fallait que j'attende encore un peu. Je ne pouvais pas l'annoncer comme ça. Je ne pouvais pas non plus anticiper sa réaction. Ce qui me gênait aussi.
- Viens, assieds-toi là. On ne va pas rester debout tout de même. Je ne t'ai pas donné rendez-vous pour t'épuiser physiquement. C'est que ton voyage à du te fatiguer un peu.
Je m'asseya donc à ses côtés, sur le banc, près de nous. Ensuite, je reprenais donc ce que je disais pour rentrer dans les détails et lui expliquer pourquoi mon absence avait été si longue ...
- Tu vois, si je n'étais pas resté aussi longtemps sous couverture au Guatemala pour en finir avec ce traffic d'armes, on aurait pu se voir plus tôt. Sept semaines que ça m'a pris pour tuer la cible en question. Au final, j'ai réussi, mais j'en ai perdu du temps.

Oui, ça ... J'en avais perdu du temps. Mais bon, c'était du temps de retrouvé aujourd'hui et ça, ça me plaisait.
- Sincèrement, si je n'avais pas fait ce métier, j'pense pas que j'aurais pu te croiser un jour. Comme quoi, le destin fait bien les choses parfois. Je ne pourrais jamais oublier cette première rencontre. Je savais qu'en toi se dégageait quelque chose qui allait bien nous aider dans les affaires à régler. J'avais pas tord, quand j'ai vu ce que tu as fait lors de ta première mission d'infiltration. J'ai voulu veiller sur toi, alors je me suis tenu à l'écart en t'observant. Au fil du temps qui passait, tu m'impressionnais. De jour en jour ! C'est pour ça que j'ai voulu te protéger depuis ce jour là.
Tout en lui racontant l'histoire, je fixais mes mains, en les frottant l'une l'autre ...
- C'est pour ça aussi, que je t'ai parlé de Max tout à l'heure. Quand je te sais seule avec lui, je me fais un sang d'encre pour toi. Je ne sais pas pourquoi. Je le trouve pas normal. Dans sa façon de travailler, sa façon de réagir quand il te causes ... Je ne sais pas, c'est ... C'est psychologique. J'ai besoin de te savoir en sécurité.

Voilà, ça y est. Je commençais progressivement à planter le décor. Je sentais le dénouement approcher. Depuis longtemps, si longtemps, j'attendais ce moment. Il arrivait enfin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps ! [Terminé] Dim 28 Nov - 10:13

William eut un léger sourire lorsqu'elle lui parla d'Harvard et du Massachusetts. Enfin, il avait plutôt ri au fait que Haruko n'arrivait pas à dire ce mot. De toute manière, quel nom bizarre ! Les Etats pouvaient pas avoir des noms plus simples et moins tordus à prononcer ? Fallait croire que non ... Mais lui, sans aucun doute que c'était le pire de tous.

"Oui, j'ai beaucoup de mal avec ce nom mais bon ... Une chance que j'habite pas là bas sinon, j'aurais à le prononcer tous les jours ou presque ..."

De toute manière, Haruko ne faisait pas vraiment beaucoup d'efforts pour essayer de le prononcer correctement. A chaque fois qu'elle parlait de cet Etat, elle essayait de dire les premières syllabes mais finalement, elle baissait les bras et optait pour le Mange Ta Chaussette. Au moins, tout le monde comprenait, même si le nom y était pas mal déformé. Et puis, hein, son collègue, Yuan, faisait pareil. Et c'était même lui qui avait lancé le truc. Donc, autant l'utiliser et tant pis si elle écorchait grave le nom de l'Etat.

"Tu trouves pas que c'est un nom horrible ?"

Sûrement que si mais bon, ce n'était pas le plus important non plus. Quand elle lui parla de Max, Haruko eut l'impression que William n'était pas vraiment content d'entendre tout cela. Fallait dire aussi que Max n'était pas vraiment apprécié par tout le monde et sûrement que William devait faire partie de ses "ennemis". Enfin, pas ennemis au point qu'ils se tireraient dessus avec des flingues, s'ils en avaient l'occasion mais bon. Quoi que, si Max continuait à l'embêter, elle finirait par lui casser la figure. Bon, ça ne serait pas tout de suite, du fait qu'il était parti pour quelques temps et qu'elle aurait, ainsi, le temps de respirer un peu et de faire ce qu'elle voulait mais bon. A moins qu'il ne se fasse buter, il reviendrait. Et comme l'hypothèse qu'il se fasse tuer était plutôt ... comment dire, improbable du fait que Yuan surveillait ses arrières, et bin, il reviendrait sûrement entier, ou peut-être avec une balle dans la peau, qui sait.

Comme Haruko lui avait posé la question de savoir ce qu'il avait fait pendant tout ce temps, William lui expliqua qu'il était, en ce moment, en train de briquer ses véhicules. Cool pour lui. Mais bon, ça ne l'empêchait pas non plus de partir à l'étranger pour réaliser quelques missions sous couverture. Il passait aussi un peu de temps avec ses enfants et son ex-femme.

"Et ils vont bien ?" demanda-t-elle en parlant de sa famille.

Ce qui lui fit penser que ça serait qu'elle donne un coup de fil à la maison. Après tout, ça faisait un moment qu'elle n'avait pas parlé à ses parents, ou bien à son frère. Mais bon, c'était le manque de temps. Il était vrai que Keiko aimait bien avoir des nouvelles de sa fille, de temps à autre, histoire de voir si elle allait bien et si tout se passait comme elle le souhaitait. Mais bon, Keiko avait aussi peur de recevoir, un de ses jours, un coup de téléphone qui lui dirait que sa fille était à l'hosto pour telle ou telle raison. Sérieusement, elle avait peur de recevoir cet appel mais bon, fallait pas non plus qu'elle soit pessimiste. Après tout, jusqu'à présent, tout avait bien été pour Haruko. Et même si elle avait déjà eu quelques passages à l'hôpital, les blessures n'avaient jamais été bien graves. Donc, autant continuer sur cette voie, non ? William lui proposa alors de s'asseoir, il n'avait pas non plus envie de la fatiguer plus qu'elle ne l'était déjà.

"C'est vrai que l'hélico, c'est pas aussi reposant qu'un avion mais bon, c'est pas non plus comme si jamais dû marcher pendant des heures et des heures."

Et puis, maintenant, elle était rentrée et surtout, on lui avait donné quartier libre jusqu'au jour suivant. Donc, hein, Haruko aurait bien le temps de se reposer. Elle alla tout de même s'asseoir sur le banc, aux côtés de William. Comme il le disait, ça serait bien mieux de discuter assis que de le faire debout. Ce dernier reprit alors la parole, lui disant qu'ils auraient pu se voir bien plus tôt. Sauf que sa dernière mission avait pris un peu plus de temps que prévue.

"Je crois que c'est moi qui aurais alors été indisponible. Y'a deux semaines, j'étais encore en Irak pour récupérer des informations."

Sa mission n'avait pas duré une semaine, loin de là. Non, Haruko y était restée deux mois, ou presque. D'ailleurs, elle aimait bien les missions qui duraient longtemps. Pourquoi ? Parce qu'elle n'avait pas Max sur le dos, ce qui était plutôt bien. Voilà pourquoi peut-être qu'elle n'avait pas encore pété un câble avec lui et qu'elle le supportait encore. Peut-être parce qu'elle avait eu le temps d'évacuer son esprit quand elle était en Irak et qu'elle n'avait pas eu besoin de penser à lui. En fait, elle avait travaillé sans stresser, sans qu'il y ait quelqu'un qui la surveillait par dessus son épaule, sans qu'on l'appelle toutes les cinq ou dix minutes pour lui demander où elle était, ou des trucs dans le genre. Heureusement que Max était parti pour quelques semaines, ça lui ferait un peu de vacances !

William reprit la parole. Il avait, apparemment, beaucoup de choses à dire, sans aucun doute. Il était content, content de faire ce métier. Content d'avoir pu rencontrer Haruko. Il l'aimait bien, y'avait pas à dire. Il lui rappela le jour de leur première rencontre, quand avec Callen, et un autre type étaient venus la voir pour la recruter. Fallait dire que ce jour là, Haruko avait été ... comment dire ... plutôt impressionnée de savoir qu'une agence gouvernementale s'intéressait à elle. Mais bon, au final, elle était bien contente du chemin qu'elle avait emprunté. Elle se plaisait bien à la CIA, même si certains de ses collègues lui tapaient un peu sur le système.

Tandis qu'il parlait, Haruko le trouvait ... comment dire ... un peu nerveux. Comme si quelque chose clochait. C'était peut-être rien. Peut-être qu'il avait simplement oublié un truc chez lui ... Ou bien qu'il avait oublié de faire un truc important qui sait. William enchaîna ensuite sur le sujet de Max, et du fait qu'il était plutôt inquiet quand elle exécutait seule une mission avec lui ... Ce qu'elle soulignerait en lui avouant que jamais elle n'était seule avec lui. Y'avait toujours Yuan. Ou alors, Haruko travaillait en solo.

"Tu sais William, tu n'as pas à t'inquiéter pour Max. Je sais mordre quand il faut. Et puis, de toute manière, y'a toujours Yuan qui assure mes arrières."

Bon, il était vrai que Yuan préférait, parfois, ne pas prendre partie et rester neutre, mais parfois, c'était plutôt compliqué. Et du fait qu'il aimait bien la jeune femme, mais seulement comme une amie, et bin, il prenait souvent sa défense.

"Mais on dirait que y'a quelque chose d'autre qui t'inquiète, je me trompe ?"

Peut-être qu'elle se trompait. Peut-être que William était simplement nerveux parce que ça faisait longtemps qu'il ne l'avait point vu. Qui sait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps ! [Terminé] Dim 28 Nov - 11:09

Quand Haruko vit que sa difficulté avec le Massachusetts m'avait fait rire, elle m'avait répondu qu'elle n'était pas mécontente d'habiter ailleurs. C'est vrai que cet État portait bien un nom étrange et difficile à prononcer. Contrairement à elle, comme j'habitais là-bas, côté administratif, ce n'était pas vraiment la joie. Fallait le renseigner bien souvent sur les papiers. Quoique je préférais tout de même l'écrire plutôt que de le prononcer. D'ailleurs elle m'avait posé la question, histoire de savoir si moi aussi, je ne trouvais pas le nom de ce recoin des U.S.A. était bien trop horrible à prononcer.
- Bien sûr que si ! D'ailleurs, je me demande ce qui à pris à ma mère, d'accoucher là-bas. A ce propos, quand on me demande d'où je viens, je dis toujours que je viens de Boston. C'est bien plus simple ...
C'est vrai quoi ! La ville suffit amplement pour être renseigné. Et puis, c'est bien plus précis également. Parce que, renseigner sur un État, c'est plutôt vague. Il y a énormément de ville dans chacun d'eux, alors je n'en vois pas l'intérêt ...

Ensuite, après avoir parlé de Max, ce qui m'avait mis un peu sur les nerfs, elle avait voulu qu'on parle de moi. Quand je lui avais parlé de Anna, James et Chanel, elle m'avait d'ailleurs demandé si tout les trois allait bien.
- Ca oui ! La denière fois que je les ai vus, ils étaient vraiment heureux de me voir. Une chance que l'on s'est quitté en bon terme Anna et moi. Je l'aime toujours. On s'aime toujours, mais ... Avec ce métier, je ne voulais pas risquer la vie de ma propre famille. Je voulais les laisser en sûreté. Quitte à ce qu'il y ai une personne qui meure, je préfère que ça soit moi, pour sauver celle des autres !

J'étais comme ça. D'ailleurs, à y repenser, je pouvais être capable de faire la même chose avec Haruko, si la C.I.A. venait à nous donner à faire une mission en duo. A ce moment là, je lui avais proposé de s'asseoir pour ne pas la fatiguer de trop. Ensuite, on avait un peu parlé de ma dernière mission au Guatemala. Elle aussi avait été en mission. En Irak. J'en avais vaguement entendu parlé avec des informateurs que j'avais envoyé là-bas, juste au cas où. Et finalement, un autre homme était arrivé un peu avant eux. Roy Miller. Un gars de la CAT.

On se rappella ensuite de notre première rencontre, chez elle. Tandis que je me remémorais cette histoire, je la voyais me regarder avec des yeux qui en disais long. J'avais l'impression qu'elle se doutait vaguement de quelque chose. Parce qu'en fait, ça avait enchaîné sur Max et elle voyait que je m'inquiétais vraiment, sans trop savoir pourquoi. Elle voulait me rassurer en me disant que Yuan était là pour assurer ses arrières. Oui, c'est vrai. Heuresement qu'il était là lui. Mais plus le temps passait, plus elle se doutait de quelque chose. Là ! C'était là qu'il fallait que j'agisse. Tant qu'il en était encore temps. Elle m'avait demandé ce qu'il n'allait pas ...
- Et bien ... C'est ... Ca me trotte dans la tête depuis des années ... Y'a quelque jour de ça, j'en ai discuté avec Sabrina. Je ... Tu as dû remarquer que je prenais vraiment soin de toi et que si jamais tu avais un souci, j'étais là pour t'écouter. Depuis que je t'ai formée et suivie à la C.I.A. j'ai eu comme une envie de te prendre sous mon aile. Te protéger. Je sais que tu es un très bon agent de terrain et des comme toi, j'en ai rarement trouvé. D'ailleurs, le dernier s'appellait Kyle ... Il est mort il y a deux ans de ça, parce qu'il avait refuser que je parte avec lui en mission pour l'aider. Il a voulu y aller seul ... Il a fallut que je me rende ensuite à Francfort en Allemagne, pour le voir une dernière fois à son enterrement. Je n'ai pas envie que ça t'arrive à toi, tu comprends ?

Je me rapprocha d'elle quelques instant et je déposa ma main gauche sur sa joue, avant de continuer ...
- Je serais prêt à tout pour te protéger. Et ce, jusqu'à mon dernier souffle. Te savoir en danger me mettrait vraiment dans un sale état ... Je ... Je t'aime énormément Haruko ... A tel point que je te considère comme la fille que je n'ai pas eu ... Tu fais partie de ma vie. Je ne pourrais pas vivre sans toi. Te voir avancer dans le métier comme tu le fais, me procure le plus grand bien ... Sâches-le !

Voilà ... C'était dit. Ce que je renfermais sur moi depuis bientôt trois ans, s'était délivré. Je me sentais plus à l'aise maintenant que je m'étais confié. Restait maintenant à savoir comment elle allait le prendre ...


Dernière édition par William Ford le Dim 28 Nov - 12:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps ! [Terminé] Dim 28 Nov - 12:30

Sa petite famille allait bien, une chance, pour ainsi dire. Sûrement que, à cause de son boulot, William ne devait pas les voir autant qu'il le souhaitait mais comme il le disait si bien, il ne voulait pas non plus les mettre en danger. Haruko comprenait très bien ce sentiment. Il ne voulait pas que ses proches soient en danger ou bien meurent à cause de lui. Elle pensait la même chose. Parfois, elle se disait qu'elle aurait mieux fait de se faire muter à un autre poste, dans une autre agence de la CIA. Après tout, la CIA n'était pas seulement implantée qu'à Washington. Y'avait d'autres cellules par-ci, par-là, mais ce n'était pas pour autat que Haruko était partie, bien qu'elle pensait que ça serait éventuellement mieux pour ses proches. Mais bon, elle savait que Gabriel, son père, veillait sur sa famille et qu'il prendrait toujours soin d'eux.

"Il est vrai qu'avec le boulot qu'on fait, et bien, la famille, c'est pas toujours ça."

Chaque agent qui avait de la famille voulait protéger les siens, du moins qu'il le pouvait. Et parfois, y'avait quelques ratés. Enfin, y'avait pas qu'à la CIA. Après tout, la veille, Haruko avait apprit qu'une pauvre adolescente avait été enlevée, séquestrée et abusée simplement parce qu'elle avait des liens avec un agent du NCIS et que des personnes malveillantes cherchaient à en savoir plus. Alors, que faire ? Couper les ponts avec sa famille ? C'était sûrement pas la meilleure chose à faire. Nan, se détourner des autres, ce n'était pas vraiment génial mais bon, parfois, avec ce job, on n'avait pas vraiment le choix. Ou alors, fallait éviter de tisser des liens avec les autres, mais bon, ne pas avoir d'amis, c'était pas génial non plus. Enfin, en somme, fallait trouver le juste milieu pour éviter de mettre en danger les autres.

Finalement, au bout de quelques instants, et après s'être trituré les doigts pendant quelques instants, William se mit à parler. Sa voix était un peu tremblotante. Enfin, peut-être pas tremblotante, mais en tout cas, ça semblait important, du moins, c'était ce que se disait Haruko. Apparemment, y'avait quelque chose qui l'ennuyait, qui le hantait, qui trottait dans sa petite tête depuis un petit moment déjà, quelques années à dire vrai. Et apparemment, comme il n'avait pas trouvé la jeune femme, il en avait parlé à Sabrina. Haruko avait pris le temps de faire connaissance avec elle, y'avait pas bien longtemps. Elle aurait pu l'interrompre, pour lui dire qu'elle ne connaissait Sabrina que depuis peu de temps, enfin, qu'elle l'avait croisée à plusieurs reprises dans les couloirs mais qu'à chaque fois, l'une comme l'autre n'avaient pas vraiment eu le temps de discuter, à cause du boulot. Mais bon, Haruko ne pensait pas que l'interrompre était une bonne idée. Pour le moment, elle se contenterait donc de l'écouter avec une grande attention.

William lui parla de choses et d'autres, du fait qu'il avait été toujours là si jamais elle avait des ennuis ou bien qu'elle avait besoin de quelqu'un à qui parler. Que si jamais des problèmes surgissaient, il ferait tout, ou presque, pour l'aider. Il avait ajouté qu'il mettait un point d'honneur à la protéger et que, d'une certaine manière, Haruko ne devait aucunement négliger son aide. En somme, que l'orgueil et tout ça, bin, au final, ça pouvait finir par vous tuer. Haruko leva un sourcil interrogateur tandis que William lui parlait d'un certaine Kyle. Un assez bon agent mais qui avait laissé passer son orgueil avant tout et qui avait préféré compléter une mission en solo plutôt que de demander de l'aide. Haruko n'était pas dingue. Elle savait que si elle n'était pas à la hauteur, elle ne refuserait jamais un coup de pouce. Mais peut-être pas de Max. Ca l'ennuyerait plutôt de devoir demander son aide. A quelqu'un d'autre, pourquoi pas ? Ca ne la dérangerait pas plus que cela. Mais pour Max ...

"Je connais mes capacités William. Je sais que je suis du genre à foncer un peu tête baisée parfois. Mais c'est pas pour autant que je refuserais de l'aide. Sauf si elle vient de Max ... Là, faudrait d'abord que je pèse le pour et le contre."

Il serait bien capable de lui demander quelque chose en retour. Alors, lui devoir quelque chose ... merci, mais non merci ... Sauf si c'était un truc bien trop énorme, qu'elle ne pourrait pas s'en sortir seule et que y'aurait personne d'autre à qui demander. Dans ce cas là, Haruko n'aurait peut-être pas le choix mais bon, ce jour là n'était pas encore arrivé. Et avec un peu de chance, si elle surveillait bien ses arrières et qu'elle ne faisait pas de faux pas, sûrement qu'il n'arriverait jamais.

Marquant une pause, histoire de reprendre un peu son souffle, William en avait profité pour se rapprocher de Haruko. Sa main attendrissante était venue se poser sur sa joue. Wow ... La conversation prenait une tournure un peu bizarre là. Une nouvelle fois, William aborda le sujet de la protection d'Haruko. D'une certaine manière, jamais il ne la laisserait lui arriver quelque chose. Jusqu'à la fin de sa vie, il essayerait, du mieux qu'il pourrait de la protéger. Retenant son souffle quelques instants, William lui avoua alors qu'il l'aimait beaucoup, comme une fille d'ailleurs. Une fille qu'il aurait aimé avoir. C'était donc ça ... C'était ça qui lui triturait l'esprit. D'ailleurs, d'une certaine manière, maintenant que c'était sorti, et bien, Haruko avait l'impression que William était plus serein d'esprit. Que ça allait bien mieux et que sa nervosité s'était comme envolée.

Haruko n'avait encore rien dit. Fallait dire qu'elle ne s'attendait pas non plus à de telles révélations. Un mot de travers et elle pouvait le blesser. Et honnêtement, elle n'avait pas vraiment envie de le blesser non plus.

"Humm ... Hummm ..."

C'était rare quand la jeune femme n'avait rien à dire. Mais là, sans le vouloir, William lui avait cloué le bec pendant quelques instants ... Enfin, le temps qu'elle reprenne ses esprits et ça irait bien mieux. M'enfin, c'était pas comme s'il venait de lui annoncer que c'était son père hein ...

"Et bien. Je ... euh ..."

Ouais, elle ne savait toujours pas quoi dire. Peut-être que des gens seraient plus communicatifs que des mots, qui sait. Haruko passa alors ses mains autour de ses épaules et puis, elle le serra contre lui.

"Merci William. Merci d'être là pour moi."

Peut-être qu'elle lui parlerait de Baastian. Après tout, William avait mis beaucoup de temps pour lui avouer ce qu'il ressentait, et finalement, il semblait aller bien mieux. Peut-être que si ellel ui parlait de Baastian, ça irait mieux pour elle aussi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps ! [Terminé] Dim 28 Nov - 13:09

Voilà ... Le plus dûr avait été fait. Garder cela trop longtemps enfouit dans ma cervelle, m'aurait fait beaucoup de mal. Il fallait que je puisse lui en causer. Et cette fois, et bien c'était chose faite. Je me sentais mieux à présent. C'est lorsque je me décala, qu'elle avait eu une réaction. Une réaction qui frisait l'étonnement au début. A vrai dire, je pensais qu'elle ne s'était pas rendu compte à quel point elle comptait pour moi. Mais maintenant, elle le savait. J'étais fier de ma révélation. Plus jamais je n'allais devoir garder cela en moi. Ca allait devenir notre petit sercret maintenant ... Elle entoura mes épaules de ses bras pour me serrer contre elle et là ... Elle me remercia.
- Je t'en prie. Je trouvais cela normal de l'avouer. Honnêtement, si je n'avais pas été aussi proche de toi au boulot lors de ta formation, je pense que notre relation aurait été bien différente. Mais le destin en à voulu autrement. Il fait bien les choses parfois, je dois dire ...

La C.I.A. est un milieu professionnel comme les autres pour moi ... Il y a ceux qu'on déteste certes, mais il y a aussi ceux qu'on aime. Ceux pour lesquels on serait capable de tout. Et pour moi, Haruko fait partie d'eux. D'ailleurs en y repensant, j'avais l'impression que l'envie que j'avais eu, de partir pour Washington et intégrer les services de la Central Intellligence Agency allait vraiment me mener à quelque chose. Je n'avais pas tord dans un sens. J'ai rencontré des gens superbes, j'ai pu me forger une certaine réputation, me surpasser. J'aime ce boulot, même s'il est dangeureux.
- J'étais en train d'y penser ... Je me demandais bien quelle relation on aurait pu avoir, en se croisant différemment. Je veux dire, si par exemple j'aurais finalement bossé ailleurs qu'ici, à Washington.

Quand je lui parlais, je la sentais un peu différente de tout à l'heure. Il était vrai que la révélation que je lui avait faite, sortait vraiment de l'ordinaire. Je le voyais dans ces yeux ...
- Mais tu ... Tu es sûre que ça va ? J'veux dire ... La révélation que je t'ai faite ne t'as pas trop embarassée ? Je ne savais pas trop si je devais t'en parler maintenant ou pas, pour être franc. Mais je ne voulais pas continuer à me faire du mal intérieurement. Il fallait que je me confesse en quelques sorte. C'était pour te revoir avant tout, et aussi pour te dire ça que je t'avais fait venir. Il fallait que je te mette au courant ... Que tu sâches pourquoi, quand je suis sur Washington pour te trouver, je suis si proche de toi, étant donné qu'avec les missions dont nous chargent les supérieurs, c'est pas toujours évident.

Ca oui ! Ce n'était pas toujours facile. C'est pour ça qu'il avait profité de ce moment de temps libre, étant donné que à partir de demain, le travail n'allait pas lui manquer ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps ! [Terminé] Dim 28 Nov - 15:42

Un énorme poids venait de quitter les épaules de William et c'était très certainement bien mieux que lui. Sûrement qu'il avait dû faire des tonnes de rêves sur ce moment. Du genre, comment lui dire tout cela, comment elle pourrait réagir. Peut-être qu'il avait eu plein de scénarios dans la tête. Genre, William aurait pu faire cette révélation devant un bon repas. Ou bien lors d'une promenade dans les parcs. Des trucs dans le genre. Peut-être même qu'il s'était attendu à ce qu'elle lui tourne le dos directement sans prendre le temps de lui répondre, ou bien parce qu'elle ne savait pas trop quoi en penser. Il était vrai que Haruko, sur le coup, n'avait pas su réellement quoi penser de tout cela. Mais ne rien faire, ou ne rien dire, et bien, ce n'était pas vraiment ce qu'il y avait de meilleur. Ca laissait des interrogations en suspens, ou un truc dans le genre. Même si elle avait réagi, Haruko ne savait pas si elle avait eu la meilleure des réactions. Seul le temps le lui dirait.

Tandis qu'elle l'étreignait toujours un peu contre elle, Haruko avait senti les mains de William qui était venu se placer dans son dos, histoire de pouvoir aussi la serrer tout contre lui. Selon lui, c'était normal de lui dire tout cela. Mais surtout, ça devait soulager sa conscience. Sûrement que ses épaules étaient sûrement bien plus légères à présent. Bien évidemment, s'il n'avait pas été là le jour de son recrutement, qui sait si leurs destins se seraient entremêlés. Après tout, il serait peut-être dans un bureau, dans une autre agence que celle de Washington. Peut-être même qu'il serait pas rentré à la CIA ... Et peut-être même qu'aussi il serait encore auprès de sa famille. Bien évidemment, comme il le lui avait dit, William les voyait toujours mais bon, sûrement que c'était pas pareil que s'il passait ses journées, ses week-ends avec eux.

Finalement, au bout de quelques instants, Haruko relâcha son étreinte. C'était mieux de se parler face à face. Mais c'était pas pour autant qu'elle n'aurait pas un autre geste affectif envers lui. Qui sait. William se posa une question, du genre, quelle relation ils auraient pu avoir s'ils s'étaient rencontrés différemment, si ce n'était pas la CIA qui avait fourré son nez là dedans.

"Honnêtement, je ne sais pas. Peut-être que ... Peut-être qu'on se serait croisé sans faire plus faire connaissance."

Après tout, Haruko avait croisé plein de collègues dans les couloirs de la CIA. Mais du fait qu'elle avait souvent du boulot et qu'elle était pas mal occupée, et bien, elle n'avait pas pris le temps de discuter avec eux et de mieux les connaître. C'était ainsi. Et puis, de toute manière, on pouvait pas connaître tout le monde du jour au lendemain. Et puis, c'était mieux de se faire des connaissances au fil du temps. Par contre, après, fallait entretenir ces relations et là, ça serait un peu plus compliqué. Mais bon.

"Si ça se trouve ... On ne se connaîtrait même pas."

Un peu dommage, parce que Haruko l'appréciait beaucoup mais bon, le destin est parfois un peu bizarre. Au bout d'un moment, il lui demanda si tout allait bien pour elle. Enfin, William voulait savoir si cette révélation ne l'avait pas trop choquée. Il aurait pu encore attendre un peu pour lui parler de tout cela mais ce secret l'avait un peu trop tortillé. Et de ce fait, il avait voulu se montrer honnête, lui expliquer pourquoi il souhaitait toujours garder un oeil sur elle et qu'il n'avait pas trop envie qu'elle se retrouve blessée malencontreusement.

"Et bien ... Il est vrai que je ne m'attendais pas vraiment à attendre cela mais ça va."

Après tout, c'était pas pour rien qu'on appelait ces révélations de ce genre des "bombes". Bon, il était vrai que y'avai des "bombes" pire que cela mais bon. Haruko savait que William était honnête. Et il avait eu besoin que cette "vérité" sorte enfin, histoire d'avoir son esprit libéré.

"Mais je voudrais savoir. Pourquoi ... Pourquoi tu ne m'en as pas parlé plus tôt ?"

Bonne question. Peut-être qu'il avait eu peur de sa réaction, ou quelque chose dans le genre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps ! [Terminé] Dim 28 Nov - 16:20

Quand je lui avais dit que je ne savais pas comment aurait pu être notre relation, si je n'avais pas été aussi proche d'elle, elle m'avait répondu tout simplement que l'on se serait sûrement croisés comme ça, sans pouvoir faire plus ample connaissance ensemble. Là, sur le coup je m'étais dit :
*Ouais, sûrement ! Cela dit, ne pas la rencontrer aurait été pour moi un véritable gachis ! Une telle recrue comme Haruko méritait bien une bonne formation.*
Ca c'était bien vrai ! J'avais bien eu raison de ne pas la laisser tomber au final. J'avais bien vu qu'elle était faite pour ce genre de métier. Heureusement que Callen avait été là pour m'aider. Parce que, je me souviens que sous le choc et l'étonnement, je n'avais pas dit grand chose. Si ce n'est que j'avais acquiescé quelques petites remarques par ci, par là ... Non sérieusement, j'étais fier de l'avoir formé comme elle le méritait.

Et puis, non seulement il y avait cela, mais je décelais aussi en elle, le fait qu'elle soit impliquée énormément dans ce qu'elle faisait. C'est surtout ça qui me plaisait chez elle. Toujours prête à faire ce qu'il fallait pour vanter les mérites de son métier. Et même avec des collègues aussi casses-pieds que Max, elle réussissait à garder la tête froide. Ca aussi quelque part, ça me rendait heureux, ça me soulageait de la voir aussi épanouie.

Quand je lui avais demandé si la révélation que je lui avais faite, ne l'avait pas marquée de trop, elle m'avait répondu qu'elle en avait été un peu surprise, mais sans vraiment être déçue ou choquée. Remarque, maintenant que je lui en avais fait la confidence, j'étais redevenu sûr de moi, beaucoup plus posé qu'au début de notre discussion. Je m'étais libéré l'esprit, et je pouvais désormais éviter de trembler en y réfléchissant, vu que maintenant ... Elle était bien au courant de la situation.

Seulement voilà, intriguée par la chose, Haruko me demanda pourquoi j'avais attendu si longtemps avant de pouvoir l'avouer. Ca, ... Il est vrai que même moi, je n'y avais pas vraiment réfléchis. En fait, j'étais soulagé à l'heure actuelle surtout. C'était chose faite. Je lui répondis alors, tout en la regardant :
- Tu sais je ... Au début, je n'étais pas trop sûr que ça soit vraiment de la protection que j'éprouvais pour toi, non. Au début, lorsque je te formais, j'avais l'impression que je voulais juste savoir jusqu'au tu étais prête à aller pour tes missions et le reste ...

Je marqua une pause de deux à trois secondes, avant de reprendre :
- Et en fait, c'était après ta première mission d'infiltration que j'ai finalement compris que je ne voulais que du bien pour toi. Je voulais te sentir en sécurité. J'avais peur qu'il t'arrive quelque chose de mauvais quand tu partais des locaux. Les États-Unis sont bien connus pour leurs valeurs peu sûres. C'est pour ça qu'au fil du temps, je m'inquiétais de plus en plus pour toi. Et à un moment donné, j'ai compris que je pouvais faire tout et n'importe quoi pour assurer ta protection. Je me suis rendu compte que je te considérais comme étant ma fille ... Et jusqu'à maintenant, je n'ai jamais su comment j'allais pouvoir te le dire. Et en fin de compte, prenant mon courage à deux mains, j'ai voulu le faire aujourd'hui, pour enfin me libérer. Me libérer moi et ma conscience. Désormais, je me sens plus libre qu'avant. Comme si ...

Tout en lui parlant je jouais toujours avec mes poignets. Commençant cette phrase, je passais mes doigts dessus, comme un criminel après s'être libéré de son étrinte que forme ses menottes.
- Comme si j'avais réussi à m'évader de ma propre prison, finalement.
Oui, voilà ! C'était ça ! J'avais réussi à me défaire de ces murs qui s'étaient construits autour de ma personnalité. C'était une bonne image qui me décrivait bien actuellement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps ! [Terminé] Dim 28 Nov - 16:56

Libéré il était de ce lourd secret et maintenant, tout irait bien mieux pour William. Et qui sait ... Peut-être que suite à cette révélation, ils se croiseraient un peu plus souvent. Haruko était ... pour ainsi dire, rassurée qu'une personne veille sur elle. Bon, elle se doutait aussi que William ne pourrait pas la surveiller comme du lait sur le feu, parce que lui-même avait ses missions, et elle les siennes mais bon. Sûrement qu'il essayerait de faire ton son possible pour l'accompagner ici et là, pour lui filer un coup de main sur une mission qui serait bien compliquée, voire dangereuse. Pour le moment, l'agence ne prévoyait pas d'envoyer Haruko à l'autre bout du monde, même si elle avait encore du taf dans certains pays étrangers. Peut-être qu'ils attendaient le moment opportun pour la renvoyer. Ou peut-être qu'ils attendaient de voir comment la situation évoluaient. Car si ça devenait trop dangereux pour elle, possible que, pour une fois, elle ne serait pas renvoyée sans de renforts. Et comme ses habituels coéquipiers étaient sur autre chose, ça serait quelqu'un d'autre qui l'épaulerait. Enfin, c'était pas comme si elle avait un voyage de prévu dans l'immédiat.

A sa question, William répondit que c'était pas si simple. Au départ, il avait vu simplement en elle une future agent qui pourrait être prometteuse. Et de ce fait, au départ, William avait simplement voulu évaluer ses capacités, genre, voire, ce qu'elle était capable de faire, de ne pas faire, si elle baissait les bras facilement ou pas, si elle se laissait emporter et surtout, plus important, comme elle pouvait se comporter en mission. Bien évidemment, dès que y'a un nouvel agent dans les murs de l'enceinte, on aime à savoir ce qu'il vaut, ce qu'il sait faire, et tout cela. Voilà ce qui avait poussé William à être proche d'elle, du moins, au départ. Fallait bien tester les petits nouveaux après tout, et c'était mieux parce qu'on pouvait faire de grosses bêtises si jamais on les envoyait sur des missions qui seraient bien trop dangereuses pour eux, ou bien s'ils n'étaient pas encore prêts à les accomplir. Enfin, arrêtons de déblatérer sur le dos des pauvres petits nouveaux.

Où j'en étais ? Ah oui. William avait marqué une légère pause, mais il reprit ensuite son explication. Apparemment, son intérêt pour Haruko remontait à loin. Un peu après la fin de sa complète formation, lorsqu'elle fut enfin prête, selon les hautes instances, d'aller en mission sur le terrain. Et c'était pas rien non plus ce qu'on lui avait confié. D'ailleurs, en y repensant bien, cette mission là, c'était pas rien. Deux ans après son intégration, voilà qu'on lui demandait d'infiltrer une organisation de méchants pas beaux dirigée par Ryan Samuel, un ancien marin's. Au départ, ça n'avait pas bien été facile mais bon, au final, la mission avait eu un franc succès, ce qui était le plus important d'une certaine manière. Ce fut alors à son retour que William avait vu son potentiel et qu'il voulait la savoir en sécurité. Seulement, en étant à la CIA, la sécurité, et bin, c'est pas vraiment une chose aisée. A moins de mentir sans cesse encore et toujours et franchement, au bout d'un moment, ça devient un peu gonflant.

Voilà comment William en était venu à la conclusion que, d'une certaine manière, et à sa manière, il voulait prendre soin d'elle. Et une nouvelle fois, il confirma le fait qu'il se sentait libéré, comme s'il s'était évadé d'une prison, une prison que son esprit avait formé du fait qu'il n'osait pas lui dire tout cela.

"Je crois que ... Se confier ... D'une certaine manière, ça nous permet de ... nous sentir mieux au final."

Peut-être que, sans le vouloir, William venait de lui montrer la voie. Peut-être que si Haruko arrivait à parler de sa rencontre avec Baastian à Los Angeles, ça irait mieux pour elle. Elle se mit alors à jouer avec ses doigts. Y'avait pas grand monde, au final, qui avait entendu parler de Baastian. Ayame, ça c'était sûr. Ses deux ex, parce qu'il avait bien fallu donner une raison lors de la rupture ... Et puis, c'était bien tout ! Même ses parents étaient pas au courant. Peut-être qu'il était temps d'en parler un peu, qui sait ? Seulement, elle ne savait pas trop comment introduire tout ça dans la conversation.

"Tu ... Tu te rappelles de ma mission d'infiltration à LA ?"

Sûrement qu'il avait lu le dossier, mais elle préférait lui remettre en mémoire, avant, quelques éléments.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps ! [Terminé] Dim 28 Nov - 18:08

Mine de rien, non seulement se confier ça soulageait, mais en plus, ça permettait de se serrer les coudes entre collègues. Pourquoi je dis ça ? Tout simplement parce c'est la réponse de Haruko à mon explication, qui m'avait fait tilter. Elle, elle avait quelque chose gros sur le coeur aussi apparamment, mais quoi ? Comme l'atmosphère était très détendue entre nous, j'étais sûr qu'elle allait m'en parler. Oui, je le sentais ... Je voulais juste lui laisser le temps de peser le pour et le contre. Je la regardais, avec un léger sourire. Là, elle m'avait demandé si par hasard, je me souvenais de sa mission d'infiltration à L.A. Los Angeles, Los Angeles ... Effectivement, cette ville me rappellait vaguement un dossier que j'avais lu, après mon retour de mission dans le froid de Sibérie ...

- Oui ?! Tu me parles de cette mission où tu étais restée un bout de temps là-bas ? Ah je m'en souviens encore. Cette fois là, j'étais parti pour Moscou de mon côté et je n'avais pas pu te dire en revoir avant de m'en aller. Je ne savais pas pour combien de temps j'en aurais. Un vrai enfer cette période. Ca avait duré plusieurs mois. C'est nottamment là que je me rendais compte à quel point tu m'étais importante ... M'enfin bref. J'vais pas rentrer dans mes propres détails. Tu ... Tu voulais m'en parler peut être ? Quelque chose de grave s'y est passé ?

Son regard en disais beaucoup. Apparemment, ce qui s'était passé pour elle lors de cette mission, l'avait beaucoup marquée ...
- Vas-y ! Parles-moi en, si ça peut te soulager. Qu'est-ce qui t'es arrivé là-bas ?
Je restais la fixer, toujours très attentif. Quand il s'agissait d'elle, je l'étais toujours autant. Tant qu'à l'écouter pour peut être même trouver une solution à ses problèmes et l'aider, j'étais toujours là pour ça !

Elle avait l'air embarrassée. Je ne savais pas encore ce dont elle voulait me parler, mais ce dont j'étais sûr, c'était qu'elle n'allait pas tarder à me le dire, histoire de se libérer elle aussi ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps ! [Terminé] Dim 28 Nov - 18:40

Oui, Los Angeles ... Une période qui avait bien plu à Haruko. Jusqu'à ce qu'on lui plante un poignard dans le dos. Enfin, façon de parler. A un moment même, elle avait pensé se faire muter là-bas mais bon, au final, cela ne s'était jamais passé. Quand elle lui avait parlé de LA, William avait levé un sourcil interrogateur. Et puis, finalement, tout lui vint en mémoire. Elle savait qu'il avait dû lire son dossier en long et en large, de cette manière, il devait être au courant de tous les faits et gestes qu'elle avait pu faire. Enfin, pas dans les détails non plus mais bon. A cette époque là, lui devait partir en mission pour Moscou. Et apparemment, ça n'avait pas été une partie de plaisir pour lui. Haruko pensait se rétracter. C'était peut-être pas une bonne idée, après tout, de lui en parler, ou plutôt, de parler ce qui n'était pas dans le dossier. Après tout, d'une certaine manière, c'était sa vie, et elle n'était pas obligée de l'étaler dans un rapport. Mais bon, du fait qu'elle était devenue pensive, son regard avait quelque peu changé. Et William l'avait remarqué. D'où le fait qu'il l'invita à se livrer, que ça lui ferait forcément du bien.

"Je ... Je crois que j'ai fait une bêtise quand j'étais à LA. Enfin, c'est pas je crois, c'est j'en suis sûre."

William leva un sourcil interrogateur, l'air de dire quelle genre de bêtise ? Il n'était pas au courant. Ce n'était pas quelque chose qu'elle s'était amusée à écrire dans son rapport complet et détaillé. Et puis, de toute manière, qu'est-ce que ça aurait changé ? Hmm ? Sûrement pas grand chose. Haruko s'était donc dit, à l'époque, que ça serait bien mieux de garder ça pour elle. Et puis, l'agence n'avait pas à s'interposer dans sa vie. Donc hein.

"C'est pas comme si j'avais trahi l'agence mais bon ... J'en ai profité pour prolonger mon voyage là-bas."

Ouais, si normalement elle aurait dû rester quelques semaines, voire un mois, le temps de boucler son affaire et de rentrer à la maison, pour faire son rapport et continuer sa vie comme si de rien n'était. Seulement, ça n'avait pas été le cas.

"Pendant que je remplissais ma mission, j'ai ... euh ... rencontré quelqu'un."

Bon, c'était déjà un début. Mais bon, y'avait plus que ça à dire. Sûrement que William était en train de se dire que trouver quelqu'un dans ces circonstances, c'était plutôt bien, mais Haruko préféra couper court tout de suite à ce qu'il pouvait penser.

"Seulement, ça c'est plutôt mal terminé."

Et encore, c'était peu dire. Haruko marqua une légère pause. La suite serait encore moins facile à dire mais bon, elle y arriverait quand même.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps ! [Terminé] Dim 28 Nov - 19:36

Effectivement, c'était bien ça. Elle voulait me parler d'un souci particulier qui s'était passé là-bas, à L.A. Cela m'étonnais un peu, parce que, je m'étais rendu compte qu'elle avait voulu attendre avant de m'en parler franchement. Comme quoi, sur ce plan là, on se ressemblait bien. Mais comme pendant cette période là, j'étais parti sur Moscou, difficile de trouver le temps pour m'en parler, et puis bon ... Si c'était vraiment quelque chose de grâve, il fallait qu'elle prenne son temps pour m'en parler comme moi je l'avais fait. A croire qu'en ce rendez-vous, on avez tout misé afin de tout ce dire. Mais, comme elle l'avait si bien dit : "Se confier, nous permet d'une certaine manière de ce sentir mieux." Ca, c'était bien vrai.

Seulement voilà, ce qui m'inquiéta encore plus, c'était quand elle m'avait dit qu'elle avait cru, voire même, qu'elle était sûre d'avoir fait une bétise, en étant là-bas. Là, je me disais intérieurement :
*De quoi veut-elle me parler ? Qu'à t'elle fait de mal, si c'est ce qu'elle croit ?*
Elle me faisait un peu peur sur le coup, mais, j'avais décidé de la laisser parler en étant toujours aussi attentif.
Elle continua donc en me disant que, elle n'avait pas trahi l'agence, mais elle pensait avoir fait quelque chose du genre. En fait, elle m'avait dit qu'elle avait profité que la C.I.A. paye son voyage à L.A. pour y prolonger son séjour.

Le prolonger ? Mais justement, pour faire quoi d'aussi spécial. Ce qu'elle me disait là, m'intriguait drôlement. Et là, elle ajouta quelque chose de bien étonnant. Si elle avait donc décidé de prolonger son séjour là-bas, c'était parce qu'elle avait rencontré quelqu'un. Mais quelqu'un pour quoi ? Je me posais des questions ... Qui cette personne pouvait-elle être ? Enfin, elle ajouta que cette rencontre c'était plus ou moins mal terminée. Pourquoi ? Était-ce un civil qu'elle n'avait pas pu protéger d'une fusillade ? Était-ce un informateur qu'elle devait trouvé là-bas qui s'était fait assassiné ? Ou était-ce ... Non ! Ma dernière pensée me donnait vraiment mal au ventre. Là, je pensais que la pauvre s'était faite abuser sexuellement lors d'une intervention qui aurait mal tournée ... Je recommençais à devenir nerveux, et je sentais que mes poings avaient du mal à se serrer.
- Rassures-moi ... On ... Personne ne t'as fait de mal là-bas ? Explique-moi. Ca m'inquiète tout ça. Dis moi tout, je t'écoute.

Je posa une main sur la sienne, histoire de me rassurer tout en l'écoutant. Le début de son histoire me fichait vraiment la chair de poule ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps ! [Terminé] Dim 28 Nov - 20:12

William n'était pas rassuré. Mais alors, pas du tout. Fallait dire aussi que le ton qu'elle avait employé n'était pas des plus rassurants non plus mais bon, y'avait de quoi fouetter un chat non plus. Avec un air tout de même inquiet, William lui demanda si on ne lui avait pas fait de mal. Physiquement, non, tout allait bien de ce côté là. Mais moralement, ouais ... Haruko en avait pris un coup. Et elle s'était retrouvée avec le coeur brisé. Seulement, William n'avait pas encore toute l'histoire, du fait qu'il devait être sûrement en train de s'imaginer des choses pas géniales. D'ailleurs, histoire de lui montrer son inquiétude, il avait posé une de ses mains sur celle d'Haruko. Elle eut un léger sourire. C'était vraiment son genre d'induire les gens en erreur mais là, elle ne l'avait pas fait exprès non plus.

"Non, ne t'inquiète pas, on ne m'a pas fait de mal, et on n'a pas non plus cherché à m'agresser."

Quoi que, juste avant de quitter LA, y'avait eu beaucoup de vaiselles cassées et des objets qui avaient volé un peu dans tous les sens, genre, tout ce qui avait pu lui passer par la main mais bon. C'était pas Haruko qu'on avait agressé, mais plutôt l'inverse. Bin, oui, découvrir la vérité, ça fait parfois mal mine de. Surtout quand on commence à s'accrocher à quelqu'un et que ce quelqu'un n'a pas arrêté de vous mentir depuis le début. Quoi que ... Pour cette affaire là, torts partagés du fait qu'elle lui avait aussi menti. Enfin.

"J'avais rencontré un homme plutôt gentil."

**********

LA. Haruko était descendue d'un véhicule et avait rejoint son hôtel, là où elle passait toutes ses nuits, du moins, jusqu'à présent. Sa mission était pratiquement finie. Il lui restait encore quelques détails à régler mais ça ne prendrait pas des jours et des jours non plus. Elle était passée par le bar de l'hôtel, histoire de manger un bout avant de repartir. Et il était là, Baastian. Haruko avait entendu son nom quelques jours plus tôt. Apparemment, il venait souvent ici mais pourquoi, elle ne savait pas trop. Mais à dire vrai, ce n'était pas ce qu'il lui importait le plus. Sans aucun doute, elle le trouvait mignon, plutôt agréable à regarder. Mais elle n'était pas là pour faire copain-copain avec quelqu'un. Lui aussi l'avait remarquée lors de ses précédents passages mais cette fois-ci, il avait décidé de l'aborder et de ne pas la laisser filer, sans au moins connaître son prénom.

Et hop, voilà qu'il avait changé de siège et qu'il s'était rapproché de la jeune femme, histoire de lui offrir un verre. Verre qu'elle n'avait d'ailleurs pas refusé. Avec le temps, et le recul, peut-être que Haruko aurait dû le faire et ne pas l'encourager sur cette voie. Mais après tout, elle ne savait pas vraiment qui il était. Ou du moins, il prétendait être courtier en assurance et elle n'avait pas vraiment de raisons de douter de lui.

**********

"On s'est recroisés deux ou trois fois. Et puis ... Je crois ... Enfin, c'est pas je crois ... J'ai fait l'erreur de tomber amoureuse de lui."

Une grosse erreur mais bon, elle n'était pas non plus sensée savoir que c'était un barjot qui prenait son pied à descendre des mecs.

"J'aurais dû passer mon chemin et rentrer au plus vite à Washington. Mais je ne l'ai pas fait."

Encore une erreur. Elle serait rentrée directement sans prendre le temps d'avoir cette petite amourette, et bien, ça lui aurait évité bien des ennuis d'ailleurs. Haruko prit une lente inspiration. Mouais, ça aurait été bien mieux si elle avait pu rentrer directement.

"La mission était terminée mais je suis restée. Et on s'est revus ... Souvent même. Et au final ..."

Au final, Haruko en avait eu le coeur brisé.

**********

Haruko était dans l'appartement de Baastian. Il avait dû s'absenter quelques minutes, le temps d'aller chercher du thé. Haruko lui avait tout siphoné le peu qu'il avait. Et comme il savait qu'elle aimait bien prendre un thé en se levant, et bien, il était parti, laissant Haruko encore endormie dans son lit. Mais ne sentant plus sa présence, elle s'était réveillée. Elle avait enfilé une de ses chemises, qu'il laissait souvent traîner. D'ailleurs ... Il aurait mieux fait de ranger celle-là. Car en la récupérant, Haruko avait remarqué une malette sous son lit. Fouiller, c'est pas bien mais bon, c'était une déformation professionnelle, pour ainsi dire. Elle l'avait donc ouverte. Elle aurait mieux fait de ne pas le faire. Ce qu'il y avait dedans ? Une arme démontée ... Du genre fusil sniper ... Et des photographies dont certaines étaient barrées. Son sang n'avait fait qu'un tour.

Le temps que Baastian rentre, Haruko s'était rhabillée avec ses fringues et avait tout juste eu le temps de sortir de la salle de bain, visiblement très contrariée. Mais un coup d'oeil sur le lit et Baastian avait vu la malette. Il avait tenté de s'expliquer. Seulement, elle ne lui en avait pas laissé le temps puisqu'elle avait attrapé tout ce qui lui était passé sous la main et les avait jetés après lui. C'était rare quand elle pétait un câble mais quand c'était le cas, et bin, l'explosion était plutôt du genre ... mortelle quoi ... Et sérieusement, elle aurait eu son flingue avec elle, elle aurait sûrement tiré. Une chance, pour lui, qu'elle ne l'avait pas sur le moment.

**********

"J'suis rentrée en furie à l'hôtel. Et le temps que je fasse mes bagages, il était revenu à la charge."

Et comme on avait pas eu le temps de faire sa chambre, y'avait encore le plateau repas de la veille. Et bin, il avait appris à voler, comme la vaisselle, et aussi une lampe. Et Haruko était partie, sans se retourner.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps ! [Terminé] Dim 28 Nov - 21:05

Comme je le lui avais demandé, étant inquiet, Haruko était donc partie dans le commencement de son histoire. Habituellement, je l'aimais l'entendre me parler, mais là, je ne savais pas trop encore pourquoi, elle me faisait peur. Très peur. Alors que je l'écoutais, elle commença donc à planter le décor et la situation. Elle était donc descendue de sa voiture pour rejoindre son hotel habituel. Elle était d'ailleurs pratiquement rendue à la fin de sa mission, mise à part encore quelques petites choses à mettre au point, sans plus. Elle passa donc par le bar de cet hôtel, pour manger un morceau, avant de repartir. Jusque là, je me disais qu'il y avait rien d'anormal. C'est donc quand elle arriva dans le bar, qu'un gars se trouvait déjà là. Baastian, qu'il s'appellait. Elle m'avait expliqué que ce nom là, elle l'avait entendu quelques jours auparavant. En le regardant, elle m'avait dit que à première vue, elle le trouvait plutôt mignon, sympathique à admirer. Là encore, je trouvais ça normal. Tout le monde un jour, pouvait se sentir attiré par une autre personne. C'était humain après tout. Là, elle m'expliqua donc que le jeune homme lui proposa un verre qu'elle n'avait pas refusé. Lors de leur première discussion, Haruko m'avait dit qu'il se prenait pour un courtier en assurance. Pourquoi l'annoncer comme ça ? Un mensonge ? Cela m'intriguait ...

Elle m'avait expliqué qu'avec le temps, ils s'étaient recroisés deux ou trois fois tout les deux. Et plus le temps passaient, plus elle éprouvait des sentiments pour ce garçon. Une erreur, qu'elle me disait. Jusqu'à présent, je trouvais ça plutôt normal de tomber sous le charme d'un jeune homme. Mais, son ton désolé, laissait à penser qu'il y avait vraiment quelque chose de grave de caché là-dessous. C'est pour ça que je continuais à l'écouter avec grande attention. Elle ajouta même qu'elle aurait dû quitter le bar pour rentrer illico sur Washington. Mais elle ne l'avait pas fait. Ca aussi, elle le prenait pour une erreur. A force, je commençais à penser qu'elle était tombé sur un sociopathe, qui avait fini par la frapper, étant complétement lassé de leur relation. Cela dit, ce n'était qu'une hypothèse, et, voulant une réponse, je la laissa continuer.

Elle ajouta que au fur et à mesure de leur relation, ils se voyaient de plus en plus souvent tous les deux. Elle m'expliqua que un jour, ce Baastian était parti s'absenter pour lui chercher du thé, parce qu'elle lui avait dévalisé le restant qu'il avait. En temps normal, cette réféxion faite d'en son histoire m'aurait fait sourire, même rire, mais là, j'étais de marbre. Toujours aussi silencieux et attentif. Se rendant compte de l'absence de Baastian, ça l'avait réveillée. Elle enfila l'une de ses chemises qui trainaient, et sans que je le sâche encore, le dénouement de sa triste histoire était là. En fait, prenant la chemise, elle s'était aperçu qu'une malette était posé là, sous le lit. Encore, comme elle le disais, la voir n'avait pas été grave, non ! C'est le fait d'ouvrir la malette qu'elle n'aurait pas du faire. Là, à la réponse de ce qu'il y avait dedans, je fus très étonné, tout comme elle se jour là ... Dans la malette en question, se trouvaient un fusil sniper démentelé, accompagné de quelques photos dont certaines d'entre elle, qui réprésentait probablement des victimes de tuées, avec le visage barré d'un coup de feutre. Un tueur en série ? Ma pauvre Haruko était tombé sur un dangeureux criminel ? Je me sentais presque pâlir, avec une impression d'évanouissement spontané. L'énervement, le fait de savoir qu'elle avait été exposée au danger, me fis me redresser. Mes mains refaisaient encore ces va-et-vient, histoire d'essayer de me calmer. Ca non alors. Je ne pouvais pas le supporter. Le fait que ce Baastian avait mis Haruko en danger m'avais fait du mal. De plus, elle qui ne s'était doutée de rien, s'en était éprise ! Un vrai brise coeur ! J'en étais tout retourné. Ainsi, c'était donc ce mystère qu'elle me cachait. Comme je l'avais fait juste avant elle, j'avais plus ou moins compris qu'elle voulait attendre avant de m'en parler mais c'était tout de même bien plus grâve que ce que je lui avais avouer moi, dans toute ma tendresse ... J'avais vraiment eu une drole de sensation.

Elle m'avait finalement raconté que elle aussi ne l'avait pas apprécié. Et pour cause, ... Au retour de Baastian, elle avait tout jeté ce qu'elle avait sous la main par terre. De colère. Jamais je n'aurais pu imaginer qu'un homme aurait eu le culot de la mettre dans cet état. J'étais vraiment hors de moi ... Enervé et en même temps triste à l'idée de savoir qu'un pourri de son espèce avait fait autant de mal à un être que je considérais comme étant ma propre chair et mon propre sang. Je passa alors mes mains sur mon visage, pour lui cacher mes larmes, emplies de haine envers cet homme. Si ça ne tenait qu'à moi, cet homme allait souffrir pour ce qu'il avait osé faire. Mais, pour faire honneur à Haruko, après avoir séché plus ou moins les larmes qui coulaient sur mes joues, je lui annonça, très difficilement :
- Je ... Je ... C'est très grâve ce que tu me raconte là. Pourquoi ne pas m'en avoir parlé plus tôt ? Je ... Je suis vraiment dégoûté d'avoir pu entendre une chose pareille. Je ... Je respecte ce que tu compte faire, mais ... Quoi que tu fasses, si tu essaye de le retrouver, fait attention. Je ... Je peux t'aider à le faire, si tu le souhaite. Mais je te promets de te laisser régler cette histoire avec lui, puisque j'ai l'impression que c'est ce que tu veux. Même si ... Même si je ne resiste pas à l'envie de lui faire payer son erreur ... Si seulement je m'écoutais ... Je lui ferais mordre la poussière pour ce qu'il t'as fait endurer. Je ne peux pas accepter qu'on te séduise, te faire croire à tout un tas de choses pour au final te détruire moralement.

Je sentais que elle en avait gros sur le coeur, elle aussi. C'est pourquoi une seconde fois pour me rassurer et la rassurer elle aussi, je l'avais prise dans mes bras en ajoutant :
- Plus jamais il ne t'arriveras une pareille chose, tant que je serais vivant. Plus jamais. Je te le jure ...
Ma respiration encore saccadée, essayait de reprendre son rythme normal peu à peu ...

[HRP : Grâce à ton post, j'ai pu faire quelque chose de magnifique. J'étais à fond dans le personnage là. A tel point d'en trembler après l'avoir écrit. Very Happy Tu m'as drôlement bien inspiré là ! Razz]
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps ! [Terminé] Jeu 2 Déc - 9:24

William était très certainement bouleversé par tout ce que venait de lui raconter sa petite protégée. Fallait dire aussi que c'était pas rien et sûrement qu'il avait dû se faire plein de mauvaises idées jusqu'au dénouement de cette affaire. Peut-être qu'il s'était imaginé plein de choses, comme la pauvre Haruko qui se serait fait battre, ou des trucs dans le genre. Mais non, fort heureusement, ce n'était pas le cas et elle allait bien. Enfin, physiquement, tout était ok pour elle. Mais c'était au niveau mental qu'elle avait pris un sacré coup. Peut-être que le fait de lui en avoir parlé allait arranger les choses. Du moins, c'était ce qu'elle espérait. Bon, il était vrai que pour le moment, ça n'allait pas mieux mais bon, fallait un peu de temps aussi pour que tout s'arrange.

D'une voix un peu maussade, William avait finalement pris la parole après ce dénouement riche en émotions. Bien évidemment, tout comme Haruko, il aurait voulu qu'elle lui en parle plus tôt. Ah quoi ça aurait servi ? Hmmm ? A essayer de lui faire oublier tout ça ? Peut-être ... Peut-être que ça aurait pu marcher. Mais fallait dire que Haruko n'avait pas vraiment eu envie d'en parler. Du moins, jusqu'à maintenant.

"Et bien ... Je ... Je ne sais pas trop. Quand je suis rentrée, sérieusement, j'avais pas envie d'en reparler tout de suite. Et puis, après, j'ai été pas mal occupée, tout comme toi."

Et elle n'avait jamais pris le temps de venir le voir pour lui en parler. Bon, certes, cette histoire remontait déjà à deux ans mais bon, il faut parfois laisser le temps à certaines blessures de se refermer correctement. Certes, celle-ci n'était pas totalement cicatrisée mais au moins, Haruko était tout de même arrivée à en parler sans trop se mettre dans un état déplorable. Signe que, d'une certaine manière, peut-être que ça commençait à aller mieux dans sa petite tête. En tout cas, William, lui, en était tout retourné et il trouvait ça dégueulasse. Certes, une nouvelle de ce genre, et bien, ça ne faisait pas vraiment plaisir à entendre mais bon. Haruko remarquait que ça le mettait hors de lui mais il ne pouvait rien faire, malheureusement. Il avait envie d'aider la petite tête brune mais ne savait pas trop comment. Faire attention à elle, voilà la première chose qu'il avait ensuite dit.

"Je ... Je ne sais pas vraiment si je veux le retrouver."

Haruko était encore partagée entre l'idée de le retrouver, et de lui demander quelques explications. Ou bien tenter de l'oublier complètement et de refaire sa vie. Plus facile à dire qu'à faire. William, sans détour, lui proposa son aide. Si jamais elle voulait le retrouver, il lui filerait un coup de main. Mais il ne s'interposerait pas entre Haruko et Baastian. Certes, cette histoire le chagrinait beaucoup mais William devait se dire qu'il devrait les laisser se débrouiller seuls, pour résoudre cette affaire. Ca serait compliqué à faire mais peut-être pas insurmontable.

"Tu n'y es pour rien William. Pour une fois, c'est moi qu'on a entourloupé, et pas l'inverse."

Seulement, un coup de vache de ce genre, Haruko ne s'y serait pas attendue. Peut-être que si elle avait fait plus attention, peut-être que si elle ne s'était pas autant accrochée à lui, tout aurait été bien pour elle. Mais pour une fois, au lieu d'écouter sa raison, elle avait préféré suivre son coeur. C'était peut-être d'ailleurs pour cela que ses deux relations suivantes n'avaient mené à rien. Peut-être que, ces fois là, la jeune femme en était revenue à écouter sa raison, et non pas son coeur.

Histoire de la réconforter un peu, William l'avait prise dans ses bras. Une forte étreinte ... Oui, en quelque sorte, Haruko en avait besoin. Plus jamais, oh, plus jamais, il ne lui laisserait arriver une chose pareille. La jeune femme n'irait pas jusqu'à dire que plus jamais elle ne tomberait amoureuse ... Mais plus jamais elle n'irait livrer son coeur avant d'avoir fait des tonnes et des tonnes de recherche ! Pour sûr ! Haruko avait fait une grossière erreur avec Baastian, celle de l'avoir cru sans aucune once de méfiance, mais ça ne se reproduirait pas. Du moins, c'était ce qu'elle se disait. Et puis, si William était dans les parages, pour sûr que tout irait bien pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps ! [Terminé] Jeu 2 Déc - 10:51

A ma question, Haruko m'avait répondue qu'elle n'avait pas trop préféré en parler, dès son retour de L.A. Honnêtement, à sa place, j'aurais fait pareil. Une aventure compliquée. Et puis bon ... Avec le boulot autour, elle n'avait pas trop le temps de discuter. Et ça ... Je savais ce que c'était. De mon côté aussi la vie privée était difficile à gérer. Pendant un certain temps il m'avait fallu me concentrer que sur les affaires de la C.IA. et donc, mon côté professionnel. C'est aussi pour ça d'ailleurs que j'avais voulu quitter Anna et les enfants. Non seulement mon métier était trop dangeureux pour qu'ils en soient mêlés, mais en plus, les multiples missions dont j'avais la charge, me rendait souvent absent à la maison. Même si ce boulot était un rêve qui s'était réalisé pour moi, par moment, je trouvais qu'il avait de sâles côtés. Ca oui ! Y'a trois ans de ça, ces enflûres m'avait fait bosser un soir de Noël. Alors que j'aurais très bien pu être tranquillement chez moi, avec ma famille pour y passer le réveillon, comme tant d'autres personnes, lors de cette période de fin d'année ... Enfin bref, passons.
C'était juste un mauvais souvenir qui était remonté dans ma cervelle, quand elle m'avait dit "J'étais pas mal occupée, tout comme toi !" Elle n'avait pas tord dans le fond ... Malheureusement.

A ça d'ailleurs, j'avais juste répondu :
- Ca, je ne te le fais pas dire !

Étant vraiment sous le choc de ce mauvais souvenir, c'est seulement ce que j'avais trouvé comme réponse ... Histoire de changer de sujet, je lui avais aussi demandé si, l'aider à retrouver Baastian pour qu'elle puisse faire le point, allait lui permettre de faire une croix sur cette histoire. Mais au final, elle m'avait répondu qu'elle ne savait pas encore si, vouloir partir à sa recherche était une bonne chose. Du moins, il fallait qu'elle y réfléchisse pas mal avant de se décider. Au moment ou j'avais fondu en larmes, ce qui n'était pas dans mes habitudes, elle essaya de me réconforter en m'expliquant que, si cela c'était passé, ce n'était tout de même pas de ma faute. Que c'était elle qui s'était faite avoir sur ce coup là et pas moi ... Justement ! C'était bien ce qui me dérangeait. Pourquoi lui avoir fait ça ? Encore sur le coup de l'énervement, je préférais me mordre les lèvres pour me calmer.
- Justement Haruko ... C'est pour ça que cette histoire me mets dans cet état.

Et c'est d'ailleurs aussi pour cette raison que j'en étais venu à la prendre dans mes bras, histoire de la rassurer. Plus jamais je ne voulais qu'un homme lui fasse défaut. Plus jamais. Je ne voulais pas qu'elle se sente blessée une seconde fois. La première l'avait déjà vraiment touchée ... Donc j'en avais décidé que la seconde n'existerait pas. Là, j'eu une idée. Je m'étais décalé sur le côté, pour fouiller sous ma manche droite. Ma gourmette était là. Une gourmette en argent, sur laquelle on pouvait y lire mon prénom. Je l'avais donc retiré, puis je la lui avais tendue ...
- Tiens, prends là ! De cette façon, même en étant très loin, je serais toujours présent pour toi. Ca sera une façon de te réconforter dans les moments difficiles.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps ! [Terminé] Jeu 2 Déc - 12:31

Mouais ... Cette histoire lui avait fichu un sacré coup au moral. Et bien que ça remontait à quelques temps, son petit coeur était toujours meurtri. Ca finirait, avec un peu de chance, par passer. Mais quand ? Haruko ne savait pas trop. Elle était déjà quelque peu soulagée d'en avoir parlé à William. Non pas qu'il aurait pu y faire quelque chose, de toute manière, mais bon. Après tout, l'erreur est humaine. Mais pour sûre qu'elle ne se laisserait pas avoir une nouvelle fois. Ca la chagrinerait trop ... Et non seulement ça l'affecterait, mais en plus, d'une manière ou d'une autre, William finirait par l'apprendre et ça le mettrait une nouvelle fois hors de lui. Donc, autant leur éviter cela. Autant les épargner tous les deux, ils en seraient bien plus heureux.

"Ca m'apprendra à vouloir prolonger mes voyages au nez et à la barbe de l'agence." avait-elle répondu avec un léger sourire.

Certes, c'était pas encore ça niveau sourire mais bon, c'était toujours mieux que rien. Et puis, fallait encore un peu de temps avant que tout s'arrange dans sa petite tête. Haruko ne pouvait pas non plus déballer sa vie et un claquement de doigts plus tard, tout allait bien pour elle. Nan, c'était pas possible. A moins d'être un petit magicien ou un petit lutin qui proviendrait dont on ne sait où. Enfin.

Après une longue, longue, longue accolade, l'étreinte fut finalement relâchée. Est-ce que ça allait mieux ? Oui, parce que Haruko avait enfin pu parler de toute cette histoire à William. Et non, parce qu'en lui ayant révélé tout ça, bin, elle lui avait malencontreusement fait du mal. Enfin, pas elle personnellement, mais plutôt Baastian. D'ailleurs, si jamais, par le plus grand des hasards, William venait à le rencontrer, sûrement que le malfrat en prendrait pour son grade et qu'il se ferait botter les fesses si fort qu'il aurait dû mal à s'asseoir par la suite ... A moins qu'il ne se retrouve directement avec une balle dans le buffet ... Nan ... William avait dit qu'il ne s'interposerait pas et qu'il lui laisserait faire ce qu'elle avait à faire. Mais avant de faire quoi que ce soit, sûrement que Haruko lui en parlerait avant, histoire d'avoir son avis ... Et histoire de ne pas faire une autre bêtise qu'elle pourrait regretter par la suite. Enfin ... La vie était parfois une vraie salope. Brèfle, passons.

Puisque leur étreinte était, pour le moment, terminée, William en avait profité pour se décaler un peu et avait approché sa main gauche de son poignet droit. Et hop, en deux ou trois mouvements, voilà qu'il avait décroché une gourmette et qu'il était en train de la tendre à Haruko. Une sorte de porte-bonheur, ou plutôt, un objet qui lui permettrait de toujours penser à William, et cela même s'il était à des miles et des miles de sa présence. En somme, ça serait comme une petite lueur qui lui permettrait de se sentir rassurée si elle se retrouvait dans le noir. Enfin, façon de parler.

"Je ... hmmm ..."

C'était gentil de sa part mais Haruko ne savait pas trop si elle devait accepter. Enfin ... Quoi que ... Si elle refusait, ça lui ferait peut-être de la peine. Et puis, si on y réfléchissait bien, ça lui permettrait peut-être d'éloigner le plus loin possible ceux qui avaient des vues sur elle. Pourquoi ? Bin, si elle portait une gourmette masculine avec un prénom masculin inscrit sur celle-ci, et bien, sûrement qu'on pourrait penser qu'elle était en couple et que c'était son chéri qui lui avait offert cela, histoire de rester toujours auprès d'elle. Mais bon, d'un autre côté, y'avait certains gars que ça dérangeait pas plus que cela de marcher sur les plates bandes de quelqu'un d'autre. D'une certaine manière, c'est avec du sucre qu'on attrape des mouches. Enfin. Finalement, Haruko récupéra donc la gourmette.

"Merci beaucoup William. Je vais la garder précieusement."

Non sans mal, Haruko parvint à mettre la gourmette autour de son poignet. Il était vrai qu'elle était plutôt grande ... Faudrait que la jeune femme trouve un moyen sinon elle finirait par la perdre.

"Un peu grande ... Une idée pour pas que j'la perde ?"

Et puis, d'une certaine manière, elle préférait changer de sujet. Parce que Baastian, ou bien Max, et bien, ça allait cinq minutes mais bon, elle ne voulait pas non plus s'attarder.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps ! [Terminé] Jeu 2 Déc - 16:10

Quand je remarqua le léger sourire sur son visage, j'étais comme rassuré. Rassuré de lui avoir enlevé cette mine triste. A en parler, ça allait peut être un peu mieux, peut être. Bref, j'aimais ça. C'était mieux que de la voir déboussolée, en train de repenser à tout cela. Je voulais qu'elle se sente mieux, soulagée. Et bien, avec tout ça, je pensais avoir réussi. Et puis, le fait de la serrer dans mes bras aussi me rassurait. C'était non seulement de la protection mais aussi de la mise en confiance. Cette accolade avait durée longtemps ... Très longtemps. Une façon de lui dire que avec moi, rien ne pouvait lui arriver.

En me décalant alors, pour enlever ma gourmette et la lui tendre, elle eut un moment d'hésitation au début. Elle devait penser que j'y tenais beaucoup et que ça serait un peu mal placé de me la prendre comme ça. Mais bon ... Je savais ce que j'étais en train de lui faire. Un cadeau, tout simplement. Histoire de lui dire que, même loin d'elle, j'étais toujours présent, quelque part, grâce à ce bijou. Pendant son hésitation, je la lui tendit encore plus près, pour lui faire comprendre que s'en était bien mon intention ...
- Vas-y ! Tu peux la prendre.
Elle hésita encore une seconde, mais finalement, elle avait fini par la prendre, pour la mettre à son poignet. Encore un peu grande, c'est vrai. Mais c'était normal. Jusqu'à présent elle avait toujours été fixée sur un poignet d'homme. C'est pour ça qu'elle m'avait posé la question ...
- Tu pourras enlever les maillons de trop. J'insiste pour te l'offrir. Elle sera à toi désormais.

Voilà. C'était dit, et je ne le regrettais aucunement. Je voulais lui en faire cadeau après tout. Ce n'était tout de même pas interdit de faire un cadeau à une personne qu'on aime, puisque avec l'argent reçu à mes 18 ans, je me l'avais faite fabriquée par un bijoutier.

[HRP : Un peu court, puisque je manquais d'imagination ... ^^°]
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps ! [Terminé] Jeu 2 Déc - 16:34

C'est pas grave ^^ Et puis, j'ai pas fait mieux ^^

Enlever les maillons en trop, voilà ce que devait faire Haruko si elle comptait porter la gourmette de William tous les jours. Ouais, mais déjà, fallait qu'elle aille chez le bijoutier. Et c'était pas comme si elle en connaissait un bon. Parce que, le faire elle-même, bin, elle risquerait de faire une gaffe. Bin oui, Haruko était quelques fois maladroite, sans bien le vouloir. Alors, elle pourrait très bien, sans le faire exprès, péter un morceau de la gourmette, et ça l'ennuyerait beaucoup d'ailleurs.

"Tu connais un bon bijoutier ?"

Encore, fallait qu'elle ait le temps d'aller en voir un. Peut-être aujourd'hui qu'elle irait, vu qu'elle avait du temps libre. Sauf si elle se décidait à l'inviter à manger quelque part, histoire de fêter leurs retrouvailles comme il se le devait. Sauf que ... De quoi ils parleraient ? Peut-être rentrer plus dans les détails de ce qu'ils avaient fait ces derniers temps ? Mouais ... Mais elle se disait qu'au bout d'un moment, la conversation reviendrait soit sur Max, soit sur Baastian. Enfin ... A voir en somme. Haruko ôta la gourmette et la rangea dans son sac.

"J'aimerai pas la perdre. Ca m'ennuyerait même."

Bah ouais, ça serait pas cool de perdre un cadeau seulement quelques heures après avoir reçu ledit cadeau. Ca serait plutôt fâcheux d'ailleurs. Même très fâcheux. Au bout de quelques instants, Haruko se leva et se tourna vers William.

"Tu sais quoi ? J'ai envie d'une glace. Ca te tente ?"

Haruko aimait bien en manger une quand elle avait le cafard. Mais là, ce n'était pas à cause du fait qu'elle avait le cafard. Non, elle voulait en manger une, et puis, c'était tout. Parfois, quand c'est pas risqué, faut savoir suivre son instinct, ses impulsions. Et puis, ça leur permettrait de bouger un peu. Haruko n'était pas du genre à aimer rester immobile et à attendre que le temps passe.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps ! [Terminé] Jeu 2 Déc - 21:22

Si Haruko voulait pouvoir admirer la gourmette à son poignet, elle allait devoir se faire aider par un bijoutier, à moins qu'elle sache enlever les maillons d'elle-même. Mais comme elle venait de me le dire, elle préférait l'aide d'un bijoutier, car selon elle, on était jamais à l'abri d'une petite gaffe. Elle n'avait pas tord. De mon côté aussi il m'arrivait d'être maladroit, parfois. Elle me demanda donc si, dans mes contacts, je connaissais un bijoutier :
- Eh bien écoute. Je pense que le mieux et de te donner l'adresse de celui qui me l'a vendue. Ça sera beaucoup plus simple, plutôt que de chercher de midi à quatorze heures.

Je chercha donc cette carte que le vendeur m'avait laissée, en cas de pépin. Elle était restée dans une des petites poches de mon portefeuille. Je l'avais gardée précieusement, en cas de besoin …
- Ah, la voilà ! C'est la carte de celui qui me l'avait vendue. Il t'enlèvera les maillons en trop.
Oui. Sur son poignet, j'étais sûr qu'elle allait lui aller à ravir. J'en étais persuadé.

Soudain, changeant de sujet, après avoir rangé le bijou soigneusement dans son sac, elle m'avait dit qu'elle avait une envie de glace. Ah ! Oui, bonne idée. Après tout, cela devait bien faire plusieurs année que je n'en avais pas mangé. Faute de temps et de ne pas y avoir pensé non plus, je n'allais pas dire non pour cette fois. Et puis, ça allait me faire du bien après toutes ces émotions.
- Très bonne idée. Cela faisait bien longtemps que je n'en avais pas pris une ! C'est moi qui offre tiens !
Une bonne petite glace à l'italienne, ça remonte bien le moral, de temps à autre. Elle avait bien raison.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps ! [Terminé] Ven 3 Déc - 13:34

Avant de partir, il fallait bien régler le petit détail qui ennuyait Haruko. Ouais, l'adresse d'un bon bijoutier qui lui permettrait de faire une modification sur la gourmette de William. Parce que le faire elle-même ... Nan, c'était à oublier. Et puis, elle était pas experte dans ce domaine. Mieux valait-il confier cela à un professionnel. De cette manière, le boulot serait fait et correctement. Donc, pas la peine de plus tergiverser sur ce sujet là. Le plus simple selon William pour résoudre ce problème ? Et bien, tout simplement aller chez le bijoutier qui lui avait vendu la gourmette. Au moins, ça serait, comme il le soulignait si bien, bien plus simple. Seulement voilà, encore fallait-il trouver la petite carte qu'il filerait à Haruko, histoire qu'elle puisse savoir où était ce bijoutier. Et hop, voilà qu'il sortait son portefeuille et qu'il en retirait ladite carte. Ca, c'était de l'organisation, pour sûr !

"Merci beaucoup." avait-elle répondu en récupérant la carte.

Restait, à présent, à savoir quand elle irait le voir. Peut-être qu'il fallait qu'elle ne profite pendant que Max était à l'autre bout de la terre. Bien évidemment, Haruko ne savait pas quand il reviendrait, mais ça lui prendrait sûrement un peu de temps ... Oui, autant au profiter ... Autant faire ce qu'elle ne pouvait pas faire habituellement du fait qu'elle était trop occupée par son boulot ou parce qu'elle n'avait pas le temps de prendre cinq minutes pour faire quelque chose qui lui ferait plaisir. C'était pour cela qu'elle avait proposé à William d'aller manger une glace. Parce qu'elle avait un peu de temps devant elle. Et puis, parce qu'elle en avait envie d'une. Et faut pas aller contre ses envies. C'est pas marrant sinon.

"J'ai toujours de bonnes idées !" avait-elle dit en souriant un peu.

Ouais, et puis, cette glace lui remontrait le moral et ça irait bien mieux par la suite. Mais encore fallait-il qu'ils trouvent un vendeur. Et du fait que Haruko ne se baladait pas souvent dans le parc, elle ne savait pas vraiment si y'avait un vendeur dans les environs ... Ou pas ...

"Euh ... Tu sais où on pourrait trouver un vendeur ?"

Très bonne question ! William connaissait peut-être plus les alentours qu'elle ... Ca lui apprendrait à sortir peu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps ! [Terminé] Sam 4 Déc - 13:51

Je dois dire … Heureusement que j'avais gardé cette carte, là au moins, elle allait bien lui servir. C'est vrai quoi, j'aurais très bien pu la jeter en me disant que voilà, c'était fait le bijou était acheté et que donc, cette carte n'allait pas m'être utile. On pouvait dire que j'avais bien prévu la chose sur ce coup là. Après lui avoir donné la carte qui était restée dans mon portefeuille, elle me remercia. De cette manière quand elle en aurait le temps, elle allait pouvoir se rendre à l'adresse indiquée pour y faire les petites retouches nécessaires sur le cadeau que je venais de lui offrir.

Puis, quand vint sa proposition de se manger une petite glace, je lui avais fait remarquer que cela était une très bonne idée. Elle m'avait répondu fièrement d'un petit sourire, qu'elle en avait toujours. Ça ce n'était pas faux du tout.
- Pour sûr ! Et ça me fait plaisir d'en manger une avec toi. Ma dernière glace doit bien remonter à longtemps. Il faut dire que je n'y pense pas aussi souvent que je ne devrais.
Je ne voulais pas non plus dire par là que je devais en manger une vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Mais bon, une de temps en temps, ça pouvait me faire un peu de bien.

Elle m'avait par contre demandé si un vendeur était dans le coin. Ça oui, sans vendeur, les glaces allaient être difficiles à trouver.
- Ça je ne le sais pas vraiment. Mais il me semble avoir vu quelques commerces sur le chemin pour venir jusqu'ici. Un glacier doit être dans le coin. Allons voir.
Les commerces étaient seulement situés à quelques pas de là. Il était donc inutile de prendre la Shelby 500 pour le moment. Non. Il allait juste passer devant, histoire de voir si cette fois-ci, des voyous ne s'étaient pas amusés à rayer sa si jolie peinture rubis. En sortant du parc, accompagné de Haruko, il l'avait aperçu. Elle avait l'air d'être dans le même état qu'il ne l'avait laissé, avant de se rendre à l'intérieur du parc. Ils se rendaient donc tous les deux au niveau des petits commerces pour acheter des glaces, histoire de penser à autre chose et de s'enlever toutes ces émotions du cerveau.

[HRP : Je ne sais pas si tu veux qu'on continue ici, vu qu'on est à proximité du parc ou alors, on ouvre un autre sujet dans les boutiques et les magasins. C'est comme tu préfères.]
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
«Invité»

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps ! [Terminé] Sam 4 Déc - 14:09

William et Haruko sont out. La suite, c'est par ici : A la recherche d'une glace !






Topic

Terminé

Revenir en haut Aller en bas

«Contenu sponsorisé»

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps ! [Terminé]

Revenir en haut Aller en bas

Ca faisait longtemps ! [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Ça faisait longtemps... [Rei]
» Ca faisait longtemps ! [Terminé]
» Sa faisait bien longtemps qu'on s"tait pas vu [feat Christopher& Helena]
» 05. Ca faisait longtemps.
» Ça faisait longtemps... [Pv Barrane]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NCIS RPG :: Washington :: Lieux de Détente :: » Les parcs-